La production d'amandes en Espagne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La production d'amandes en Espagne"

Transcription

1 La production d'amans Espagne Felipe A.J. L' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n pages Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : To cite this artic / Pour citer c artic Felipe A.J. La production d' amans Espagne. L'amandier. Paris : CIHEAM, p (Options Méditerranénes; n. 32)

2 CIHEAM - Options Mediterranenes ~~ ~~ Antonio J. FELIPE Ingénieur Agronome I.N.I.A., Saragosse La productiond amans photographies illustrant c artic ont 6tk conzmuniqukes par l auteur. Espagne puis s temps a bmt été péninsu ou s même temps que s pays qui existe peu façon dont s est sa diffusion cte espèce toutes même cels où climatologie est peu sa son expansion a été plus s zones où sa plus abondante plus pu paysans , s amans ont constitué 14,4 % fina Espagne, ce qui 2 Ces données mtt cte espèce a pays actuel, étant donné que sa occupe uxième pce s cel La tota d amandons a été O00 t 1973, dont t, 56,G % ont Ce annuel assez constant puis 20 ou 25 amans a un ce qui explique pntations qui s est pdant même A s non qui s du s est ajoutée l action stimunte l ai offi subvtions on que l on n avait jamais atteinte ainsi qu un pottiel qui un que ce d optimisme s est aux exemp s climat contintal dont s gelées mtt dont Options méditerranénes - 32 s pntations ou qui diffici mécanisation s Cepdant, topoon a tations bi conçues s ce qui compétitivité un pn national, aussi national. L Espagne est actuelmt uxième pays d amans du mon, Etats-Unis, dont actuel est 75 O00 t. Les possibilités s ux pays sont actuel, il existe s ux pntations pas ou qui n ont pas atteint- pine En 1963, s Etats-Unis était un pays mais ils sont vus actuelmt plus A qui cte époque-l était plus occupe maintant ce Les pays d amans sont situés une distance ces pays qui sont tête mondia. EN ESPAGNE La conditions adéquates s s En ce qui il y a s zones bénéficiant conditions climatiques que l on étant optimas cte se ses conditions adéquates, soit l excès d humidité, soit l incince s basses pdant l époque s cel-ci. Finamt, il y a s zones squels, a on ne peut pas s du point we Ces tiques peuvt cte types conditions clima- 83

3 CIHEAM - Options Mediterranenes W : Distribution s pntations rtgulières étant quant aux exigces il existe plus toute combinaisons ceux-ci qui donnt lieu s situations où s conditions sont mt s situations ayant ces condiou moins ou lyon annuel espagno. Les d amans Espagne sont s suivantes : s Levant Sud-Est, mais obtue pntations ont l Andalousie eu conditions ont s inquis qui exploitations. Quand ces pntations pine sans aucun doute un annuel évé tota. En 1973, il y avait Espagne 442 O00 ha dont seumt En était disséminés ou s pntations non toutes Nous s 1 qui, comme s 2 3, a s données em publication du En ce qui tations, s tingut : ls ha Alicante ha ha Étant tion annuel s disséminés, il nous a semblé uti im s faut : Le total pays occupe 60 O00 ha. n est cel s pn- tations non bi que beaucoup ces ait une basse cause du manque soins, une ceux-ci atteignt un l absce voisins. Le fait qu il s agisse non pollinisation bonne. 3 totas Nous tons donncessuivantes : coque Amandon..... q t Alicante.... q t Castellôn... q 100 t.... q t 1 : ha I 2 : ha ha 50 O00 ha O O O O O00 1 O00 O00 d l O00 O00 3 : 1 :.. :. :. :. :. ; I O00 t d amandons 1 O t O00 t 5 O00 t Options.méditerranénes - 32

4 CIHEAM - Options Mediterranenes Graphique 2 : Distribution s arbres disséminés par Options méditerranénes

5 CIHEAM - Options Mediterranenes Les qui maintant une pce moins étant donné que pntations a diminué suite du vieillissemt du fait que cels-ci ont été mt s pntations jeunes. Le squels il y a, plus ou Ce est dû au fait qu il s agit ou peu évées ou avec s ux même temps. Les savt que gelées diminue si s pntations sont situées s zones évées est possib que l une squels on Espagne non soit fait que, un pays aussi montagneux que s gelées davantage au fond s vallées. que s au Sud ou côté dégâts soit mais fait qu il y ait s gelées fin ou début a autant d influce cte espèce si peu exigeante s gelées ou plus Ce veut qu il est assez qui ne subisst pas gelées pdant s où cels-ci peuvt squels d amans Espagne est chaque année capacité s suivants. NIVEAU TECHNIQUE du pays, comme cels qui a été étant une espèce sa s plus mauvais s exploitations s non l où n était pas capabs d une façon adéquate. C était, c est beaucoup d exploitations, une cause s soins uniquemt s besoins s été satisfaits, beaucoup cas, si s mondéj une possib. Le fait un complémt l exploitation, a aussi une influce façon dont s ce qui conditionne comme nous politique s Options méditerranénes - 32

6 CIHEAM - Options Mediterranenes i. Nous avons signalé qu il y avait Espagneune climats conditions plus ou moins adéquates sans une il y a une sité niveaux technicité s s pnts d amansemis s n était pas Le semis se faisait soit soit une dont s semis était ux ou ans ou même plus. Cte habitu subsiste o& peu cte pas un s techniques plus adéquates. non soit semis soit une fois bi établis champs,seumt si s amans qu ils avait commcé était ou avait une qualité au momt on ne pas une on s voisins qui pisait davantage Au soit l abondance ou soit cia on a assisté diffusion s pn- tations s qui avait été déj ainsi qu l application pntations même spécialisées. cte façon on est comme il avait été cas espèces au concept actuel pntations lisées intsives. La s pntations qui ont été au s non ou Options m6diterranénes - au pntation s exigces posées s actuels. s connaissances acquises l exploitation intsive d audéj du momt où l on a constaté que c si généaux atttions aux soins qu il Tl est juste que << 87

7 CIHEAM - Options Mediterranenes ~ d échange!,dupoll, vicio )> a joué du cessus qui a eu lieu au années Espagne; ses spécialistes ont fait connaissances appui non seumt s s s données, sessais, s On peut se actuelmt Espagne étant donné qu plus s pntations s poputions sont témoins l opinionqu on avait c s époques qui lointaines, on toutes s bi conduites, susceptibs d une mkanisation qui peuvt capacité duction, En même temps, pntations s disséminés qui, âge, situation ou d une mauvaise conception dès s d exploitation si évés qu ils ne sont plus Le constant popution toutes s exige, d une façon plus plus impédu taux mécanisation tous s cul hausse du niveau vie popution sa cussion niveau s, La main ne peuvt atteints simultanémt qu a mécanisation, qui, 5 son n est possib que s pntations s adéquats s données VEY- (1973), pdant ,l970/71, 63 % pspagne. s pntations avait 250 èt. 500 kglha. Ce veut ique&ü, que,, ces explc$ta$m, seus cels qui,i s augmtations. lout mailitant s. coûts d exploitation, un Compte tu dû i pntations espagnos plus plus un 616- mt décisif qui subsistance beaucoup pntations adultes, s disséminés même s pntations Cepdant, l existce exploitations pites du type familial conti une influce pdant quelques années SW s amans espagnos, aux conditionnemts économiques, quand s famil ne dépnt pas uniquemt s amans quand ce n est même pas sa plus se conséqut une lutte s pntations s pntations lutte qu ont déj subi espèces Nous pouvons que un 200 O00 ha un s pntations s pntations aussi face sation s plus étant tons d un qui n existait pas quand s pas : il s agit du posé bas niveau pollinisation conséqut une zone d un va ne pas même temps.ce beaucoup zones espagnos d autant plus qu au ne pas une quantité adéquate mt seumt aussi quels se non qu el est peu exploitée, mais que sa s s- Le choix atttif façon que époques coïncint pinemt chaque année chaque zone, ainsi que qui un haut niveau sont s aspects qui dgi-vt,... plus d at-, ttion. Une question qui pntations ayant taine a 6té cel mécanisation- non ne pas cation pays s systèmes mécaniques utilisés mais nous avons assisté l utilisation conception qui mécanisation s amans est déj au moins y a mo qui ont du manque coizt 50 % celui qui est imposé Finamt, il est l existce mtation squels on étudie s cte soulève tant au qu au niveau national, qui constatt même temps l adaptation, s exigces s possibilités totalité s pntations sont situées non cte toutes s pntes y a ux ou ans était t( pollizo )) X amanquantités limitées, s sont pas pn Le était mt obtu semis d amans amèqui était étant s plus cte utilisation. Actuelmt il où l on : Desmayo Atocha, Garrigues, c., que s pntes qu on obtait se Les sont uniquemt utilisés s pntations Seumt (( pollizo )) était déj employé pites pntations puis longtemps. Le.(< pollizo >> semb un ifaititia, un voisin du San Juliaa. utilisé tant que squels il a une bonne compatibilité. y a aussi s ce qui donnt s acceptabs, aussi bi mt que affinité aux compacts considé volume s pntes. Le nom t( pollizo )> son qui consiste s appa s pntations qui sont appelés s <( pollizos Cte l émission faci ou t( pollizos est un défaut digne mais il se peut que ce ponse pnte son étant donné que s sols compacts l émission d un système qui peut facimt bssé s outils, ce qui facilite l émission pntus nouvels s Actuelmt, s sont séction clona sani du i( pollizo )> s X s étus ont été aussinitiées scdance connaissance s constance tant que Options méditerranénes - 32

8 CIHEAM - Options Mediterranenes : Fructification Zu~z jeme pied A Desnzayo qui sont cultivées toute péninsu, s ont unediffusionloca,qui ne dépasse - s s - qui, ne passt pas d'une î Desmayo ont s aussi bi du.point vue qu' ce utilisation La plus cultivée est qui atteint 20 % nationa mais qui 50 % s qui ont été pntés au s dix conséqut, sa pation au total doit augd'une façon C'est une haute qualité gustative, très sa consommation tant ou nougats qualité. El est plus cotée point a s qualités s défauts d'une et s années bonne qui n'est pas égalée, mais peut-&e cte el est assez elexige s sols s soins adéquats un bon climat avec une ou ans pntation el une quantité abondante ses défauts man beaucoup temps tail abondante, el est ssib Fusicocum s ayant une un peu évée. Options méditerranénes - 32

9 CIHEAM - Options Mediterranenes.... La Desmayo Largua (Desmay ou Lrgua Catalogne) vit im cote immédiatemt Ses sont allongés pins ils ont une bonne qualité gustative. El est utilisée notammt tant qu apé point vue el a défaut tôt; cepdant, el semb une aux gelées La sa fait qu el puisse pollinisée que Desmayo qui initit que Desmayo Larguefa. Cepdant, il a été constaté que sa est sannées où toutes s ce pollinisation est plus accusé ceux que l on cte diffici cause tdance s se (d où nom Desmayo). La tail man aussi du temps cause tdance cte espèce abondammt. El beaucoup chaque année. Une toute péninsu est Desmayo qui n a commun avec nte que tdance un Sa diffusion est due au fait qu el est une bonne s étant donné qu el a une époque que cels-l assez bonne bi qu el soit point est qualité quant sa cote el est inclue s << communes B. Les ont une diffusion loca, els sont cultivées que adaptation aux conditions zone fait que s que cels que nous pouvons natio- nas ont une qualité aussi bonne, nous avons mtionnées ci-ssus, mais faib tota ne pas s utilisant nom, s un pits lots, ce qui s manuttion C est ce que s amans, s cotes comfont s lots Desmayo Largua s amans << communes cels-ci sont sous on tains lots plus haute qualité. s -X communes nom Valcias Unsebcted toutes Espagne est coque, amandons étant 22 28?g. Les amans coque pdant un ou ux ans sans peine sans attaques quand els ont été stockées l état sec s sous sconditions adéquates. COMMERCIALISATION Commercialisation intérieure Les amans sont ou qui ou aman s qui dispost, individuelmt machines adéquates ce La s modès existants sont uniquemt s l écage, on amans au soil ou s locaux atteignt un ou tation ou Le pit ou moy se au sa complète. il vdune s il fonds, mais pdant quelques mois attdant qui peut se au si temps a été mauvais pdant Cte politique vtes gestion diffici, s cotes sont sa tandis queceux-ci sont obligés gagemts, ce qui ce qui s ou peut même Les cassage, d écage sont un quel sont inclus un assez Options méditerranénes - 32

10 CIHEAM - Options Mediterranenes mécanique qui ont chaînes cassage, bnchissage, c. s amans sont aux s utilist : chocot, nougat, types : ou ou non, façon Toutes font que l espagnol consomme moyne 500 g an, tandis que s habitants consommt peine 100 g. Commercialisation extérieure Tant qu il y avait un man l aman, chaque pays ce augmtant son vité se toute duction s années abondantes obtant évés s années où tota était insasante. L augmtation s nouvels pntations l Espagne, est l évolution cte situation une l acquisition s clits chacun s pays ayant s espagno. Si ces ux pays, on peut qu Espagne existt : 10 Le est moins d un ou ou tail cas. faut cte haute qualité 20 non seumt font con unique els. 30 s que Cali au chaque campagne son qui uneseu s nissant qui discelui-ci temps s pays avec une autonomie fonctionnemt absolue. La une situation du ou cause du manque nompntations, non seumt caduques, mais aussi bi diminution s nuisant aux du méditerranénes - 32 Actuelmt consommation per capita d amans est haute qui ce l un s alimts s plus compls, sans que qualité n L éducation d un consommapottiel ce qui s doivt que l exploitation c si bi adapté aux conditions pas née, mais que, au el continue une s qui ne peuvt pas compétitifs avec s du point Vue pédologique 91

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement Les causes l'inégalité développemt territoire Yougosvie avec ses conséquces sur l'vironnemt Vujanac Borovnica S. Espace développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 23 1973 pages 67-71 Artic avaib

Plus en détail

L'amandier en Israël. Spiegel Roy P. L' amandier. Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages 92-95

L'amandier en Israël. Spiegel Roy P. L' amandier. Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages 92-95 L'amandier Israël Spiegel Roy P. L' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 32 1976 pages 92-95 Article available on line / Article disponible ligne à l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010652

Plus en détail

Le tourisme dans les pays membres de l'ocde en 1969 et au cours des premiers mois de 1970

Le tourisme dans les pays membres de l'ocde en 1969 et au cours des premiers mois de 1970 Le tourisme dans s pays membres l'ocde et au cours s premiers mois 1970 Tourisme et mon rural Paris : CHEAM Options Méditerranénes; n. 3 1970 pages 82-85 Artic avaib on line / Artic disponib ligne à l

Plus en détail

Informatique et études d'aménagement de l'espace rural

Informatique et études d'aménagement de l'espace rural Informatique étus d'aménagemt l'espace rural Kffman C., Lagache P., Pelissié du Rsas A. Informatique développemt rural Paris : CIHEAM Options Méditerranénes n. 2 1970 pages 108-111 Artic avaib on line

Plus en détail

La culture de l'amandier en Tunisie

La culture de l'amandier en Tunisie culture l'amandier Tunisie Jaouani A. L' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 32 1976 pages 67-71 Article avaible on line / Article disponible ligne l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010646

Plus en détail

Les chances du milieu méditerranéen pour la floriculture

Les chances du milieu méditerranéen pour la floriculture Les chances milieu méditerrané pour floriculture Puccini G. Les cultures flora Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 10 1971 pages 13-17 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010404

Plus en détail

Qui former et pour quoi faire?

Qui former et pour quoi faire? Qui former pour quoi faire? Brugnot J., Pebon C. Eco forma Paris : CIHEAM Ops Méditerranénes; n. 20 1973 pages 68-72 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010527

Plus en détail

La formation agronomique au Liban

La formation agronomique au Liban La formation agronomique au Liban Hamze M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus; n. 1987-II 1987 pages

Plus en détail

Réforme agraire et développement économique

Réforme agraire et développement économique Réforme agraire développemt économique Rullière G. Le développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 11 1972 pages 42-50 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu L'écation pour certains groupes ou formation tout un milieu Foreuil F. Formation Développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 21 1973 pages 77-81 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse

Plus en détail

Le rôle de l'agriculture dans le développement

Le rôle de l'agriculture dans le développement Le rô l'agriculture développemt Bairoch P. Le développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 11 1972 pages 25-29 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010720

Plus en détail

Le tourisme international : un état de fait colonial

Le tourisme international : un état de fait colonial Le tourisme international : un état fait colonial Zarka C. Tourisme et mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 3 1970 pages 26-29 Artic availab on line / Artic disponib en ligne l adresse

Plus en détail

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir La culture rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques venir Scialom S.R. Les cultures floras Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 10 1971 pages 64-72 Artic avaib on line / Artic

Plus en détail

La recherche agricole en Algérie

La recherche agricole en Algérie La recherche agricole en Algérie Kellou R. in Casas J. (ed.). La recherche agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus; n. 1988III 1988 pages

Plus en détail

Le système national de formation agricole en Tunisie

Le système national de formation agricole en Tunisie système national formation agrico en Tunisie Tahar El Mili M in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus n 1987II

Plus en détail

L'alimentation du bétail : solutions nouvelles

L'alimentation du bétail : solutions nouvelles L'alimtation bétail solutions nvels Cotte A. L' évage Méditerrannée Paris CIHEAM Options Méditerranénes; n. 7 1971 pages 35-41 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Les champignons parasites des racines de l'amandier

Les champignons parasites des racines de l'amandier champignons parasites s racines l'amandier Guillmin J.J. in Felipe A.J. (ed.), Socias R. (ed.). Séminaire GREMPA sur s portes-greffes l' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires

Plus en détail

Ce dossier éclairera les zones d ombre et donneront raison à de nombreux parents malgaches

Ce dossier éclairera les zones d ombre et donneront raison à de nombreux parents malgaches Madagascar vaccin anti-polio. Popution au sta cobaye VACCIN ANTI-POLIO: Les éco catholiques refuseront faire vacciner urs élèves, durant septième campagne anti-poliomyélite (égamt appelée madie Heine-Medin)

Plus en détail

Choix des variétés d amandiers

Choix des variétés d amandiers Journée technico-économique de l amandier, Plan d Orgon, le 15-11-2016 Choix des variétés d amandiers Jean-Michel Montagnon, coordinateur technique du plan de relance régional amandier Critères de choix

Plus en détail

Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon

Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon Les principes d'aménagement touristique sur littoral Languedoc- Roussillon Raynaud P. La maîtrise s ressources naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 84-90 Artic avaib on line

Plus en détail

Biotechnologie du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) : voies de propagation des clones résistants au bayoud et de haute qualité dattière

Biotechnologie du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) : voies de propagation des clones résistants au bayoud et de haute qualité dattière Biotechnologie du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) : voies propagation s clones résistants bayoud hte qualité dattière Djerbi M. in Demarly Y. (ed.). Pce rô s biotechnologies dans systèmes recherche

Plus en détail

DOUBLE DRAGON II: The Revenge

DOUBLE DRAGON II: The Revenge DOUBLE DRAGON II: The Revge 1 Comma ns 2 Commcer jer 3 Dérmt partie 4 É cran jeu 5 Objs 1 d n s e a o C m m aéri Cp aéri. effectuer sautant B A Appuyez auter S B A + pause/confirmer jeu cinématiques/mtre

Plus en détail

Les services de pointes offerts par Géothermix incluent : 1. La distribution d'équipements; 2. Le service de forages; 3. Le support technique;

Les services de pointes offerts par Géothermix incluent : 1. La distribution d'équipements; 2. Le service de forages; 3. Le support technique; Géothermix est e société canadine faisant exclusivemt distribution s systèmes chffage climatisation thermopompes géothermi s applications résintiels, commercias instriels. La mission fondamta Géothermix

Plus en détail

Le marché et la formation des prix

Le marché et la formation des prix Le marché formation s prix Lucchti F. in Alya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988-V 1988 pages 99-105 Article avaible on line / Article disponible

Plus en détail

L'étude des projets d'hydraulique agricole à l'aide des calculatrices électroniques

L'étude des projets d'hydraulique agricole à l'aide des calculatrices électroniques L'étu s projs d'hydraulique agrico l'ai s calcutrices éctroniques Labye Y. Informatique développemt rural Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 2 1970 pages 73-83 Artic avaib on line / Artic disponib

Plus en détail

La situation pastorale dans le nord de l'afrique : état d'avancement des données et des travaux

La situation pastorale dans le nord de l'afrique : état d'avancement des données et des travaux La situation pastorale dans le nord l'afrique état d'avancemt s données s travaux Le Houérou H.N. Le développemt s zones aris Paris CHEAM Options Méditerranénes; n. 28 975 pages 7 Article avaible on line

Plus en détail

Valeur alimentaire et utilisation des sous-produits des agrumes en alimentation animale

Valeur alimentaire et utilisation des sous-produits des agrumes en alimentation animale Valeur alimtaire utilisation des sous-produits des agrumes alimtation animale Rihani N. in Tisserand J.-L. (ed.), Alibés X. (ed.). Fourrages sous-produits méditerranés Zaragoza CIHEAM Options Méditerranénes

Plus en détail

Les aides de l Anah 2017 Rhône et Métropole de Lyon Propriétaires occupants et bailleurs

Les aides de l Anah 2017 Rhône et Métropole de Lyon Propriétaires occupants et bailleurs Les aides de l Anah 2017 et de Propriétaires occupants et bailleurs Fiche réalisée par l ALE Mise à jour RL: 13/01/2017 Les aides de l Agce nationale de l habitat (Anah) vist à réhabiliter les logemts

Plus en détail

Focus sur le marché. de l amande bio. Journée Technico-économique Amandes Mardi 15 novembre Salle Paul Faraud Plan d Orgon

Focus sur le marché. de l amande bio. Journée Technico-économique Amandes Mardi 15 novembre Salle Paul Faraud Plan d Orgon Focus sur le marché de l amande bio Journée Technico-économique Amandes Mardi 15 novembre 2016 -Salle Paul Faraud Plan d Orgon Claire RUBAT DU MERAC Chargée de commercialisation Bio de PACA La filière

Plus en détail

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue chêne kermès Arnaud M., Molénat G., Vincent M. Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture une économie durabs

Plus en détail

Iharizaka Rahaingoson, ministre entrant des Télécommunications, Postes et Nouvelles Technologies

Iharizaka Rahaingoson, ministre entrant des Télécommunications, Postes et Nouvelles Technologies Iharizaka Rahaingoson : un vrai transition Iharizaka Rahaingoson, trant s Télécommunications, Postes Nouvels Technologies Il a 36 ans mais déj mature réaliste. Il sait qu il sera rnier s Télécommunications,

Plus en détail

Quelques aspects de l'élevage du lapin au Maroc

Quelques aspects de l'élevage du lapin au Maroc Quelques aspects l'élevage du pin au Maroc Barkok A. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A.

Plus en détail

Pour une problématique de l'environnement

Pour une problématique de l'environnement Pr une problématique l'environnement Labattut J.L. La maîtrise s ressrces naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 27-32 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne à l adresse

Plus en détail

Les diverses formes de groupements agricoles en France

Les diverses formes de groupements agricoles en France Les diverses formes groupemts agrico France Terrier N. Agriculture groupe Paris : CIHEAM Options Méditerranénes n. 6 1971 pages 48-53 Article avaible on line / Article disponible ligne l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010359

Plus en détail

La production de l Amandier en France

La production de l Amandier en France La production de l Amandier en France Muriel Millan Ctifl Production d amandes dans le monde et en Europe Production mondiale 1 967 000 t de coques Les principaux producteurs mondiaux : 1/ USA (Californie)

Plus en détail

Madagascar. Où en est l enquête sur les policiers ayant agressé le journaliste Tsirava?

Madagascar. Où en est l enquête sur les policiers ayant agressé le journaliste Tsirava? Madagascar. Où l quête sur policiers ayant agressé journaliste Tsirava? Mercredi, 02 Novembre 2016 09:17 - Mis jour Mercredi, 02 Novembre 2016 11:08 Lors sa 68ème session, 2013, l Assemblée Généra s Unies

Plus en détail

L OLÉICULTURE AU CHILI

L OLÉICULTURE AU CHILI Réf. : 06 page 1 L OLÉICULTURE AU CHILI 1. Évolution historique L origine des premiers oliviers plantés dans la région du Pacifique entre le Chili, l Argentine et le Pérou est l œuvre de Francisco de Aguirre

Plus en détail

Les pollutions bactériennes en Méditerranée

Les pollutions bactériennes en Méditerranée Les pollutions bactérines Méditerranée Gauthier M.J. La mer Méditerranée Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 19 1973 pages 100-107 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Comment vit-on dans les campagnes aujourd hui?

Comment vit-on dans les campagnes aujourd hui? Comment vit-on dans les campagnes aujourd hui? CONNAISSANCES Savoir situer les deux espaces ruraux étudiés Savoir expliquer les différences entre les deux espaces ruraux étudiés Savoir décrire les différentes

Plus en détail

Un exemple d'un tel outil est montré sur la photo dessous (source Steve Groff) :

Un exemple d'un tel outil est montré sur la photo dessous (source Steve Groff) : 14juilt12 : pnchafaca tomates au jardin Certains agriculteurs en gran culture utilise rolofaca (terme brésilien = rouau faucheur) pour détruire engrais verts (appelés aussi couverts végétaux ou plus simpment

Plus en détail

La formation agricole en Algérie

La formation agricole en Algérie La formation agricole en Algérie Ait Belkacem M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etudes; n. 1987II

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 106 juin 2016

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 106 juin 2016 L oléiculture en Tunisie En réponse à l invitation des autorités tunisiennes, la 27 e session extraordinaire du Conseil oléicole international (COI) se tiendra à Hammamet (Tunisie) du 11 au 16 juillet

Plus en détail

Le rôle de l'olivier en Grèce

Le rôle de l'olivier en Grèce Le rôle l'olivier en Grèce Papageorgiou C.L. in Allaya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988V 1988 pages 4146 Article available on line / Article

Plus en détail

Samsung Wave Paiement par facture SFR

Samsung Wave Paiement par facture SFR Paiemt Désormais Désormais disponibs disponibs,, 723, 723, II, II, 575 575 Direction Terminaux- D.LAM & M.MACHADO Jan 2011 1 Qu ce Direct Billing? A Propos du Direct Billing ont ont mis mis pce pce nveau

Plus en détail

Le tourisme moderne : un ethnocide par ignorance

Le tourisme moderne : un ethnocide par ignorance Le tourisme morne : un hnoci par ignorance Kin P. Tourisme mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 3 1970 pages 31-39 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Reconstituer son état civil

Reconstituer son état civil FICHE IV AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER Reconstituer son état 1. A. LE Cadres RôLE légaux DES DOCUMENTS l état D état B. L utilité s documts dans protection s jeus isolé

Plus en détail

Le lycée professionnel privé Saint-Joseph de Gabarret en haut du podium!

Le lycée professionnel privé Saint-Joseph de Gabarret en haut du podium! Le lycée privé Saint-Joseph Gabarr ht podium! - Actualités Le lycée privé Saint-Joseph Gabarr ht podium! Posté Mardi 08 Avril 2014, Par gscg Catégorie Lycée Saint-Joseph Palmarès s Lycées Vdredi 4 avril

Plus en détail

SEMOULIERS - Union des Associations des Semouliers de l Ue UN.A.F.P.A. - Union des Associations de Fabricants de Pâtes Alimentaires de l Ue

SEMOULIERS - Union des Associations des Semouliers de l Ue UN.A.F.P.A. - Union des Associations de Fabricants de Pâtes Alimentaires de l Ue La PAC post 2013 Position des acteurs de la filière blé dur européenne pour répondre aux enjeux d une production de blé dur répondant aux attentes quantitatives et qualitatives SEMOULIERS - Union des Associations

Plus en détail

Interprolive. Huile d olive et olives de table : Profil du consommateur marocain

Interprolive. Huile d olive et olives de table : Profil du consommateur marocain Huile d olive et olives de table : Profil du consommateur marocain Sommaire Interprolive Filière prometteuse en évolution Interprolive Olivier : la principale espèce fruitière au Maroc -Superficie cultivée

Plus en détail

CHAPITRE II GESTION DE L APPROVISIONNEMENT. 2) La durée de détention des 3 articles se rapprochent et sont très courtes.

CHAPITRE II GESTION DE L APPROVISIONNEMENT. 2) La durée de détention des 3 articles se rapprochent et sont très courtes. CHAPITRE II GESTION DE L APPROVISIONNEMENT I - LA GESTION COMPTABLE DES STOCKS Activité n 1 p 46 : 1) Problèmes rencontrés par M. BAHI, responsable de la gestion des stocks dans son entreprise, réside

Plus en détail

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays L'élevage du pin en Tunisie peut contribuer résoudre le problème déficit en vian du pays Bergaoui R. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza

Plus en détail

externaliser les archives

externaliser les archives AM externaliser les 2013 vade-mecum à l usage des personnels des e x t e r n a l i s e r l e s a r c h i v e s e x t e r n a l i s e r l e s a r c h i v e s AM Les vade-mecum à l usage des personnels des

Plus en détail

Communiqué du 16 avril 2007 relatif au départ anticipé et à la majoration de pension des fonctionnaires handicapés

Communiqué du 16 avril 2007 relatif au départ anticipé et à la majoration de pension des fonctionnaires handicapés Communiqué du 16 avril 07 relatif au départ anticipé et à la majoration de psion des fonctionnaires handicapés Ce communiqué remplace celui du 2 janvier 07 qu il complète sur différts points : les modifications

Plus en détail

Audit de la filière agritouristique en Martinique

Audit de la filière agritouristique en Martinique Audit filière agritouristique Martinique Note synthèse Etu réalisée Janvier Juill 00 par B pour le compte Chambre d Agriculture Martinique, avec le concours financier l Odéadom l Union européne Ernst &

Plus en détail

comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles

comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles n 11141*01 la victime partie remplie par la caisse primaire d assurance maladie nom, prénom de la victime numéro d immatriculation maladie déclarée : répertoriée dans un tabau hors tabau date de la constatation

Plus en détail

Département du Bas-Rhin COMMUNE DE GAMBSHEIM ARRETE DU MAIRE RELATIF A LA LUTTE CONTRE LES BRUITS DE VOISINAGE

Département du Bas-Rhin COMMUNE DE GAMBSHEIM ARRETE DU MAIRE RELATIF A LA LUTTE CONTRE LES BRUITS DE VOISINAGE Département du Bas-Rhin COMMUNE DE GAMBSHEIM N 71/2008 ARRETE DU MAIRE RELATIF A LA LUTTE CONTRE LES BRUITS DE VOISINAGE le Code de l Environnement, et notamment ses articles L.571-1 et suivants, le Code

Plus en détail

Cité de la musique. Description de la base. Comment accéder à la ressource? Mener la recherche. recherche simple

Cité de la musique. Description de la base. Comment accéder à la ressource? Mener la recherche. recherche simple Cité musique Type Base multimédia : concerts audio vidéo, conférces, documtaires, photothèque ligne Domaine Musique Périmètre Intégralité s ressources Cité d'abonnemt musique Public Tout public Editeur

Plus en détail

La construction de logements en résidence en Ile-de-France de 1990 à 2012

La construction de logements en résidence en Ile-de-France de 1990 à 2012 La construction logemts résidce Ile--France 1990 2012 Mai 2013 La construction logemts résidce Ile--France 1990 2012 Sommaire Charges trafic routier heure pointe du matin (GPX 2030, scénario bas) Page

Plus en détail

DES INNOVATIONS TRÈS COOL!

DES INNOVATIONS TRÈS COOL! DES INNOVATIONS TRÈS COOL! www.novarbo.fi Date: 14.07.2007 RH% C Humidité relative % CO 2 (ppm) ppm 100 4500 90 4000 80 5300 70 3000 60 CO 2 Moyenne : 1230 ppm 2500 50 40 30 2000 1500 1000 20 10 0 6 12

Plus en détail

Culture. Variétés - Blé tendre d hiver Récolte 2016

Culture. Variétés - Blé tendre d hiver Récolte 2016 Culture Variétés - Blé tendre d hiver Récolte 2016 Présentation essai : Agriculteur F. Charraud Lieu Mouton Date semis 20/10/2015 Dispositif Alpha plan Date récolte 25/07/2016 Nb repet 4 + 1 bloc non traité

Plus en détail

d auxine Influence reciproque de quelques 1970) j avais constate que

d auxine Influence reciproque de quelques 1970) j avais constate que cta Hot. Neerl. (4), ugust 973, p. 40745. Influce reciproque quelques substances croissance la culture tissu topinambour (Helianthus tuberosus L. var. Viol ). III. Comportemt du tissu apres transfert sur

Plus en détail

Gestion des frais de stage

Gestion des frais de stage Académie Créteil Gestion s frais stage treprise Division s affaires généra financières Rectorat l'académie Créteil N5 Juin 2002 Gestion s frais treprise Sommaire page 4 page 8 page 9 page 10 1 Modalités

Plus en détail

Amandiers. Porte-greffe : GF 677. Coryneum. Eurytoma amygdali

Amandiers. Porte-greffe : GF 677. Coryneum. Eurytoma amygdali s Porte-greffe : GF 677 Variétés Code GEVES Numéro de page Ardéchoise E 2 Ferraduel 3 3 Ferragnès 3 4 Princesse E 5 Coryneum Eurytoma amygdali Récolte très variable entre les variétés et entre plants d

Plus en détail

Comment an)ciper et planifier les travaux majeurs sur les bâ)ments? Luc Bondaz conseiller, Société canadienne d hypothèques et de logement

Comment an)ciper et planifier les travaux majeurs sur les bâ)ments? Luc Bondaz conseiller, Société canadienne d hypothèques et de logement Comment an)ciper et planifier les travaux majeurs sur les bâ)ments? Luc Bondaz conseiller, Société canadienne d hypothèques et de logement Suivez et partagez le colloque sur Twi4er et Facebook à l aide

Plus en détail

TAI CHI CHUAN CHI KONG. YI KING Développement Personnel. LYON PRESQU ÎLE Cours Week-ends Formations. Association Internationale de Tai Chi Chuan

TAI CHI CHUAN CHI KONG. YI KING Développement Personnel. LYON PRESQU ÎLE Cours Week-ends Formations. Association Internationale de Tai Chi Chuan TAI CHI CHUAN Association Internationale Tai Chi Chuan CHI KONG Techniques Énergétiques Chinoises YI KING Développemt Personnel PROGRAMME 2014-2015 2009-2010 LYON PRESQU ÎLE Cours Week-ds Formations ITCCA

Plus en détail

Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils devenus?

Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils devenus? Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils vus? - Actualités Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils vus? Posté le Jeudi 29 Janvier 2015, Par gscg Catégorie Lycée Saint-Joseph Au momt où fleurisst

Plus en détail

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Jean-Louis Vallée Météo-France. 1- Changement climatique observé 2- Prévisions pour 2100?

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Jean-Louis Vallée Météo-France. 1- Changement climatique observé 2- Prévisions pour 2100? LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Jean-Louis Vallée Météo-France 1- Changement climatique observé 2- Prévisions pour 2100? Gaz à effet de serre Source: Météo France Source : GIEC Réchauffement constaté Source :

Plus en détail

-GEF. Étude sur la situation des femmes cadres dans les grandes entreprises en France. Juin 2003

-GEF. Étude sur la situation des femmes cadres dans les grandes entreprises en France. Juin 2003 Eco s MINES PARIS Société amica s ANCIENS ÉLÈVES DE L'ÉCOLE POLYTECHNIQUE (AX) -GEF Étu sur situation s cadres dans grans treprises France Juin 2003 Agda Le début d un dialogue Pourquoi groupe Grans Éco

Plus en détail

La culture des arbres de Noël au Québec, une production distincte

La culture des arbres de Noël au Québec, une production distincte La culture des arbres de Noël au Québec, une production distincte nom André Pettigrew, agronome MAPAQ-Estrie Outaouais 5 et 6 février 2008 St-Cyprien 12 février 2008 PLAN DE L EXPOSÉ Description de la

Plus en détail

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen La conception d'une architecture d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen Milieu vie, mo vie Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 13 1972 pages 94-102 Artic avaib on line / Artic disponib

Plus en détail

Amande. Une production mondial en essor

Amande. Une production mondial en essor Amande Une production mondial en essor Fabrice LHEUREUX Réunion Groupe «Aval» Aix-en-Provence 23/11/2015 Production mondiale 1200000 1000000 800000 600000 400000 200000 Production amandon 2002-2004 Production

Plus en détail

Acquis de la recherche en matière d\'évaluation génétique des ovins et des caprins en Tunisie

Acquis de la recherche en matière d\'évaluation génétique des ovins et des caprins en Tunisie Acquis recherche en matière d\'évaluation génétique s ovins et s caprins en Tunisie Aloulou R., Ben Dhiaf S., Chalh A., Djemali M., Hammami H., Jamal S. in Gabiña D. (ed.). Strategies for sheep and goat

Plus en détail

FORMATION APOGÉE. Introduction au domaine. organisation des épreuves

FORMATION APOGÉE. Introduction au domaine. organisation des épreuves FORMATION APOGÉ MODUL 23 Introduction au domaine organisation SITUATION DU MODUL DANS L PARCOURS MODUL Objectifs gran fonctionnalités d Apogée MODUL 2 Prise contact avec l outil Apogée MODUL 3 Réaliser

Plus en détail

Programme de Promotion des Revenus Ruraux

Programme de Promotion des Revenus Ruraux Programme de Promotion des Revenus Ruraux FILIERE PIMENT Région Analanjirofo Schneider Emeline (stagiaire FIDA 2007) Capsicum frutescens Le piment est une espèce adaptée aux conditions climatiques de la

Plus en détail

Le recyclage au Canada

Le recyclage au Canada Leçon 9 e à la 12 e année/secondaire III au cégep Nom : Le recyclage au Canada En 2006, environ 90 % des ménages canadiens ont déclaré suivre un programme de recyclage 1. Voilà une nouvel sensationnel

Plus en détail

LA SIMULATION DU PROCEDE DE MISE EN FORME EMBOUTISSAGE

LA SIMULATION DU PROCEDE DE MISE EN FORME EMBOUTISSAGE LA SIMULATION DU PROCEDE DE MISE EN FORME EMBOUTISSAGE L emboutissage est un procédé de formage par déformation, à chaud ou à froid, des métaux visant à transformer une tôle en une pièce plus ou moins

Plus en détail

Notes sur quelques espèces fruitières sous-utilisées au Portugal (néflier japonais, figuier, kaki et grenadier)

Notes sur quelques espèces fruitières sous-utilisées au Portugal (néflier japonais, figuier, kaki et grenadier) Notes sur quelques espèces fruitières sous-utilisées au Portugal (néflier japonais, figuier, kaki et grenadier) Sousa R.M. de, Gomes Pereira J. in Llácer G. (ed.), Aksoy U. (ed.), Mars M. (ed.). Underutilized

Plus en détail

RAPPORT SUR L ÉTAT DES COLLECTIVITÉS OU BILAN SOCIAL

RAPPORT SUR L ÉTAT DES COLLECTIVITÉS OU BILAN SOCIAL BILAN SOCIAL RAPPORT SUR L ÉTAT DES COLLECTIVITÉS OU BILAN SOCIAL Une obligation réglemtaire issue de la Loi de 1984 : préster tous les deux ans un rapport sur l état de la collectivité (REC). Un décret

Plus en détail

Croisement de lapins locaux avec la souche Hyla: résultats des performances de reproduction et de croissance en première génération

Croisement de lapins locaux avec la souche Hyla: résultats des performances de reproduction et de croissance en première génération Croisement lapins locaux avec la souche Hyla: résultats s performances reproduction croissance en première génération Ben Hamouda M., Kennous S., El Gaied J. in Rouvier R. (ed.). Races populations locales

Plus en détail

Production rizicole et consommation de riz au Maroc

Production rizicole et consommation de riz au Maroc Production rizicole et consommation de riz au Maroc Lage M. in Chataigner J. (ed.). Activités de recherche sur le riz en climat méditerranéen Montpellier : CIHEAM Cahiers Options Méditerranéennes; n. 24(2)

Plus en détail

Statistiques des transports en Amérique du Nord, 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 16 novembre 2016

Statistiques des transports en Amérique du Nord, 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 16 novembre 2016 Statistiques des transports en Amérique du Nord, 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 16 novembre 2016 Une nouvelle version de la base de données Statistiques des transports

Plus en détail

LE MARCHÉ DES MACHINES D USINAGE ET DE FORMAGE EN FRANCE

LE MARCHÉ DES MACHINES D USINAGE ET DE FORMAGE EN FRANCE LE MARCHÉ DES MACHINES D USINAGE ET DE FORMAGE EN FRANCE Résultats 2013-2014 Cette étude a pu être menée grâce à la collaboration de 57 sociétés. À toutes un grand merci. Cette étude a été réalisée par

Plus en détail

Les entreprises agricoles d'état (TIGEM)

Les entreprises agricoles d'état (TIGEM) Les entreprises agricoles d'état (TIGEM) Yildirim Y. in Tekelioglu Y. (ed.). Agricultures méditerranéennes : la Turquie Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série B. Etudes et Recherches; n.

Plus en détail

Projet de fin d études

Projet de fin d études Projet de fin d études La voiture, un nouvel équipement du bâtiment? Etude de la synergie possible entre bâtiment à énergie positive et véhicule électrique ou hybride rechargeable Yves MARCOUX ENSIEG -

Plus en détail

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN 2006 : de plus en plus d entrées dans le dispositif

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN 2006 : de plus en plus d entrées dans le dispositif Avril 8 - N 15.2 LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN 6 : plus plus d trées dans le dispositif En 6, 144 000 nouveaux contrats professionnalisation ont été registrés par les Directions départemtales du

Plus en détail

LE REFROIDISSEMENT DE CONFORT

LE REFROIDISSEMENT DE CONFORT ---------------------------------------------------------------------- L excès de chaleur qui doit être évacué du bâtiment afin de maintenir la température intérieure à un niveau inférieur à la température

Plus en détail

OPTIMISATION DES CONTROLES QUALITE PATIENTS SUR ACCELERATEUR LINEAIRE : UTILISATION DE LA MAITRISE STATISTIQUE DES PROCESSUS (MSP)

OPTIMISATION DES CONTROLES QUALITE PATIENTS SUR ACCELERATEUR LINEAIRE : UTILISATION DE LA MAITRISE STATISTIQUE DES PROCESSUS (MSP) OPTIMISATION DES CONTROLES QUALITE PATIENTS SUR ACCELERATEUR LINEAIRE EXPERIENCE DU CENTRE ALEXIS VAUTRIN UTILISATION DE LA MAITRISE STATISTIQUE DES PROCESSUS (MSP) Karine HERLEVIN E.P.U Techniques dédiées

Plus en détail

Le bio dans les Côtes du Rhône

Le bio dans les Côtes du Rhône Montpellier, janvier 2015 Le bio dans les Côtes du Rhône Avec 12% des volumes en bio, les A.O.C. Côtes du Rhône régionaux et villages figurent parmi les plus importantes sur ce mode de production en France.

Plus en détail

ARBORICULTURE FRUITIERE Nord-Pas de Calais-Picardie

ARBORICULTURE FRUITIERE Nord-Pas de Calais-Picardie BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL ARBORICULTURE FRUITIERE Nord-Pas de Calais-Picardie N 45 du 2 juin 26 Ce bulletin est produit à partir d observations ponctuelles. Il donne une tdance de la situation sanitaire

Plus en détail

C H A P I T R E 2. Les paysages de la terre

C H A P I T R E 2. Les paysages de la terre C H A P I T R E 2 Les paysages de la terre Les paysages des zones climatiques de la terre Paysages des climat chauds Paysages des climats tempérés Paysages des climats froids Paysages des climats chauds

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 109 Octobre 2016

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 109 Octobre 2016 Au cours des 11 premiers mois de la campagne 2015/16 (octobre 2015 - août 2016), l Espagne, premier producteur et exportateur mondial, a vu ses exportations extracommunautaires d huile d olive et d huile

Plus en détail

Jugement d expert IBMB / MPA Braunschweig Original en anglais, traduction française par Hilti

Jugement d expert IBMB / MPA Braunschweig Original en anglais, traduction française par Hilti Jugemt d expert IBMB / MPA Braunschweig Référce du documt : (3215/229/12) CM du 04/10/2012 Demandeur : Hilti AG Business unit anchors Feldkircherstrasse 100 9494 Schaan Princpauté du Lichtstein Date de

Plus en détail

Ultra Cleaner Compact avec pulvérisation REVEX brevetée

Ultra Cleaner Compact avec pulvérisation REVEX brevetée Ultra Cleaner Compact avec pulvérisation REVEX brevetée Illustration : Ultra Cleaner Compact avec pulvérisation REVEX brevetée Description Installation de filtrage montée de manière modulaire avec pulvérisation

Plus en détail

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne Productivité et prospérité à l âge de l information Kaïs Dachraoui, Tarek M. Harchaoui et Faouzi Tarkhani ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne a connu une performance remarquable. Après 1995, la

Plus en détail

Département Génie des Procédés Industriels

Département Génie des Procédés Industriels Département Génie des Procédés Industriels Réalisé par : El Yagoubi Amine 1ère Année Génie Energétique ENIM Dans un proche avenir le Maroc doit faire face à une progression rapide de la demande énergétique

Plus en détail

Plocherkat PROTÈGE canalisations et résistances AMÉLIORE la qualité de l eau DYNAMISE la pousse des plantes VITALISE l eau de boisson

Plocherkat PROTÈGE canalisations et résistances AMÉLIORE la qualité de l eau DYNAMISE la pousse des plantes VITALISE l eau de boisson Plocherkat AMÉLIORE qualité l eau PROTÈGE canalisations et résistances VITALISE l eau boisson DYNAMISE pousse s pntes Édito Parler qualité l eau ne s arrête pas uniquemt à regarr sa composition chimique.

Plus en détail

Les producteurs fruitiers, de l exploitation familiale au grand domaine professionnel

Les producteurs fruitiers, de l exploitation familiale au grand domaine professionnel FRUITS Les producteurs fruitiers, de l exploitation familiale au grand domaine professionnel Vincent RODES SCEES - Bureau des statistiques végétales et forestières Plus de 2 000 agriculteurs français produisent

Plus en détail

TEST 1 Nom.. 1 QCM : Cochez la bonne réponse avec un stylo

TEST 1 Nom.. 1 QCM : Cochez la bonne réponse avec un stylo TEST 1 Nom.. 1 QCM : Cochez la bonne réponse avec un stylo 1. La croissance intensive désigne : une période de croissance liée à l augmentation des facteurs de production une période de croissance liée

Plus en détail

L apprenti : rémunération, aides, obligations. Salaires versés. ARFA - CFA des métiers du sport et de l Animation BAPAAT. sociétés.

L apprenti : rémunération, aides, obligations. Salaires versés. ARFA - CFA des métiers du sport et de l Animation BAPAAT. sociétés. Candrier d alternance L organisme délégué Afin proposer offre diversifiée cverture territoria plus Simutions financières rge possib, notre CFA délègue mise œuvre s s à vingtaine d organismes partaires

Plus en détail

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire Direction départementale des territoires de Saôneet-Loire Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire «Le territoire français est le patrimoine commun de la nation. Chaque collectivité publique

Plus en détail