Sommaire : Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire : Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 2"

Transcription

1

2 Sommaire : I. Rapport moral :...3 II. Les actions d animation :...4 III. Présentation de la cellule d animation :...6 IV. Bilan de l animation 2009 :...8 V. Bilan technique 2009 : VI. Bilan financier 2009 : VII. Programme 2010 : VIII. Budget 2010 : Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 2

3 I. Rapport moral : L année 2009 a été pour l association l année des contrats. La période de transition, qui s est étalée de 2007 à 2008, a permis une prise de recul propice à la réflexion et l organisation d un programme d actions ambitieux et multipartenaire a été la concrétisation des cette réflexion, avec des engagements multiples : Contrat global de 5 ans avec l Agence de l Eau Seine Normandie, pour la protection des captages et la préparation d un programme d action sur le ru de Baulche ; Contrat d Excellence Territoriale de 3 ans avec le Conseil Régional de Bourgogne pour la sensibilisation et l accompagnement des agriculteurs sur l agriculture intégrée et biologique ; Contrat Emploi tremplin de 5 ans avec le Conseil Régional de Bourgogne et le Conseil Général de l Yonne pour le financement du poste de conseiller agri-environnement de Lucia PILORGET. Ces contrats permettent de structurer les projets de l association durant les 5 prochaines années, à l échelle des différents territoires, avec des objectifs réalistes, parfois très ambitieux. Mais ils représentent aussi et avant tout un réengagement des financeurs sur des missions de préservation des ressources, et sur l accompagnement des entreprises agricoles, artisanales, ou industrielles pour une plus grande prise en compte de la préservation de l environnement. Au niveau de la cellule d animation, le début d année 2009 a été marqué par un démarrage de plusieurs des études prévues aux contrats, générant une charge de travail très importante, ce qui a nécessité un recours aux stagiaires pour assumer le démarrage des actions prioritaires du contrat, et qui a débouché sur le recrutement de Lucia PILORGET en octobre. En matière agricole, 2009 a été une année contrastée : Raffermissement de la réglementation sur les pratiques des agriculteurs, avec le 4 ème programme de la Directive Nitrates, fixant notamment des plafonds de fertilisation, et rendant l implantation de CIPAN obligatoires. En termes de résultats, les niveaux de production ont été bons, mais les prix étaient en berne. Tendances de la qualité de l eau : Remise en route du captage de la plaine des Isles, et travaux initiés par la Communauté de l Auxerrois , pour mélanger les eaux des Boisseaux et celles de la plaine des Isles. Pas de dépassement de la norme nitrates en 2009 sur le captage de la plaine du Saulce, avec un maximum à 47 mg/l sur P1, et à 44 mg/l sur P2. Les indicateurs de suivi des l état de l azote dans le sol ont été améliorés, permettant de mieux prévoir les fuites de nitrates. Les résultats enregistrés en 2009 sont encourageants. Les reliquats réalisés fin janvier, juillet et fin octobre ont permis d apprécier beaucoup plus finement que les années précédentes, la dynamique de l azote dans les sols. Au demeurant, si l exercice permet d avoir une connaissance plus fine de l enrichissement des nappes en nitrates, il ne permet pas de l anticiper. Les Mesures Agri-Environnementales Territorialisées proposées aux agriculteurs du BAC de la plaine du Saulce n ont pas trouvé preneur, hormis la mesure concernant l enherbement des vergers. Pour le BAC de la plaine des Isles, 2009 était la première année d engagement, et seul le Lycée de la Brosse s est engagé dans la mesure limitation de la fertilisation et des phytosanitaires. Le faible engagement Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 3

4 des agriculteurs dans les MAET proposées confirme le décalage entre leurs attentes, leurs capacités d adaptation, et les exigences fixées par ces mesures. Afin de ne pas rester dans l échec, la cellule d animation a poursuivi sa recherche de solutions alternatives. Elle a également étoffé son panel d outils d analyse des pratiques agricoles, en affinant le compte rendu d analyse transmis aux agriculteurs par des propositions techniques adaptées. Pour le BAC de la plaine du Saulce, un programme d actions volontaires pour les agriculteurs est envisagé, afin de compléter les MAET. Les premiers résultats sur les essais cultures énergétiques à Val de Mercy montrent un potentiel à confirmer, et de bons potentiels sur Escolives et Perrigny. Le projet de méthanisation, initié en fin d année 2008, est toujours à l étude. L idée de départ s est largement enrichi des échanges avec les collectivités et la DDT. Le projet s inscrit dans une démarche de services coopératifs, permettant de croiser les intérêts de l agriculteur et de la collectivité, à plusieurs niveaux. Le projet initial permet de conjuguer une agriculture de production de biomasse à faible intrant, rentable, avec la préservation des ressources en eau, tandis qu une option permet d y ajouter la valorisation de déchets fermentescibles issus de la restauration collective d Auxerre. La complexité de cette option tient d abord au fait que le contrat de collecte des déchets sur Auxerre ne prévoit pas la séparation et la collecte séparée de la fraction fermentescible des déchets de la restauration collective. Par ailleurs, il implique des contraintes techniques supplémentaires, avec des répercussions sur les montants d investissement. L opération qui a clôturé l année 2009 a été la collecte des déchets industriels dangereux. Cette opération, démarrée en 2008, s est avérée moins fructueuse en 2009 sur l Auxerrois, mais elle s est déroulée sur une période moins favorable, et surtout, elle a mobilisé 90% de nouvelles entreprises. Toutefois, elle a été élargie à Sens, où les tonnages collectés sont très satisfaisant. De son côté, la Communauté de l Auxerrois (CA) a acquis un peu moins de 17 hectares de terres agricoles sur Coulanges la Vineuse, afin de procéder à des échanges avec les propriétaires des parcelles proches du captage de la CA à Escolives, et permettre aux agriculteurs impactés par le captage, de retrouver des parcelles et conserver une surface de production équivalente. Parallèlement, des projets d aménagement urbains et commerciaux sur Escolives et Monéteau ont suscité la réflexion au sein du Conseil d Administration de l association. Ces projets démontrent un besoin impératif de plus de coordination entre les collectivités, les services de l Etat, et plaident pour une plus grande cohérence territoriale afin que le développement des territoires Auxerrois et Coulangeois soit durable. II. Les actions d animation : Les actions d animation visent à: Rechercher l engagement des acteurs locaux et assurer la mise en œuvre des actions dans des bonnes conditions techniques et administratives, Promouvoir la démarche de la Plaine du Saulce à l extérieur du périmètre du contrat et à valoriser la notion de site pilote. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 4

5 A. Mise en œuvre des actions de protection de la ressource 1. Public visé L animation pour la mise en œuvre des actions de protection de la ressource est le cœur de l activité de l association. Elle s adresse : Aux agriculteurs ; Aux viticulteurs et arboriculteurs ; Aux artisans ; Aux collectivités ; Aux partenaires de l opération. En 2009, les efforts se sont poursuivis en grande partie envers les agriculteurs, mais aussi envers les entreprises du BAC de la plaine des Isles. 2. Moyens L animation est mise en œuvre par un ingénieur salarié de l association, secondé par une secrétaire comptable (40 jours/an), salariée de la commune d Escamps. 3. Réalisations Les contacts individuels au bureau, dans les exploitations et par téléphone sont prioritaires pour faire émerger des projets d engagement, accompagner les agriculteurs dans leur démarche auprès de l association. Certaines actions amènent les animateurs à rencontrer directement les agriculteurs, permettant d approfondir des discussions (contrôles de surfaces sur des actions CIPAN ou Dispositifs enherbés, prélèvements de sols en janvier, en juillet, et en octobre, établissements des plans prévisionnels de fertilisation ) ; Une formation spécifique a été organisée en 2009, pour pallier au manque de temps disponible de l animateur pour réaliser les plans de fumure prévisionnels. Cette formation collective a été organisée avec le concours de la Chambre d Agriculture de l Yonne, avec comme objectifs l acquisition de savoirs (rappels réglementaires, méthode des bilans ) et savoir-faire (réaliser son PPF de manière autonome). L envoi régulier de courriers d informations (générales et ponctuelles). Ils sont adressés plusieurs fois par an à l ensemble des agriculteurs concernés. Ils sont axés sur la diffusion des références techniques agro-environnementales, la présentation des résultats des expérimentations, la relance pour l engagement des agriculteurs, les résultats des engagements obtenus Des réunions d informations sont organisées en tour de plaine, ou en salle, selon le sujet à l ordre du jour. Des articles sont rédigés pour une diffusion via la presse locale, générale (l Yonne Républicaine, Inter Com) ou agricole (Terres de Bourgogne, Travaux et innovation) L opération de collecte des Déchets Industriels Dangereux initiée en 2008 a été reconduite en 2009, à une date différente entreprises ont été sollicitées par courrier. Globalement, elle a permis de doubler le tonnage collecté sur deux sites d apport, Monéteau et Sens. Toutefois, les apports ont été moins nombreux qu en 2008 à Monéteau. Enfin, trois stagiaires ont recrutés et accompagnés sur les missions suivantes : Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 5

6 Etude diagnostic du BAC d Irancy : définition de la vulnérabilité du territoire, analyse de l origine des nitrates, évaluation environnementale des pratiques agricoles, et proposition d un plan d actions. Durée du stage : 8 mois Etude diagnostic du ru de Baulche. Durée du stage : 6 mois Evaluation environnementale des pratiques des agriculteurs. Durée du stage : 3 mois et demi. Le travail réalisé a permis de démarrer l ensemble des actions prioritaires identifiées dans le contrat, avec une plus value tant pour les stagiaires que pour l association, en témoigne la grande qualité du travail fourni. De plus, l étude diagnostic du ru de Baulche a permis d opérer un rapprochement avec la fédération de l Yonne pour la pêche, sur cette thématique transversale qu est l amélioration du fonctionnement de ce ru. B. Promotion de l action auprès du public local et extérieur 1. Objectifs La promotion de la démarche de la Plaine du Saulce auprès du public local vise à effectuer une pédagogie sur la démarche réalisée destinée à améliorer la qualité de la ressource en eau potable de l auxerrois. La communication auprès du public extérieur tente de faire connaître l action, et de valoriser l organisation originale pour une politique préventive concertée et gérée par l ensemble des acteurs directement concernés. 2. Moyens a) Pour le public local : La communication auprès des élus a principalement lieu lors des assemblées (AG de l association, conseils communautaires) La communication auprès des citoyens est réalisée par des articles dans les bulletins communautaires, des articles de presse ou interview radiophoniques, mais aussi par le biais de participations à des manifestations grand public. b) Pour le public extérieur : L association présente son action à l occasion d évènements qu elle programme, et en fonction des demandes qu elle reçoit. On peut noter en 2009 : Interventions auprès d une classe de seconde du Lycée Saint Joseph, Des envois de documents pour des sollicitations ponctuelles d associations, de Chambres d Agriculture, collectivités, etc III. Présentation de la cellule d animation : A. Animation agri-environnementale : Nom : Xavier ANTOINE Employeur : Association pour la qualité de l eau potable de la Plaine du Saulce Période d emploi : Année civile 2009 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 6

7 Domaines d intervention : Mise en œuvre du contrat global, coordination des différents volets, Préparation du Contrat d Excellence Territoriale et mise en œuvre, Gestion administrative et financière du contrat, Volet agricole : études générales et diagnostics, prospections, instruction des demandes d aides, sensibilisation, conseil technique agro-environnemental, y compris le conseil personnalisé en fertilisation et gestion de l interculture, Volet entreprises : études générales, prospections, information, sensibilisation et incitation des entreprises à s engager dans le contrat Volet qualité de l eau : Suivi de l état qualitatif des ressources en eau, Diagnostic-étude ru de Baulche B. Animation agri-environnementale : Nom : Lucia PILORGET Employeur : Association pour la qualité de l eau potable de la Plaine du Saulce Période d emploi : Décembre 2009 Domaines d intervention : Mise en œuvre du contrat global, volet agriculture, Mise en œuvre du Contrat d Excellence Territoriale, Volet agricole : études générales et diagnostics, prospections, instruction des demandes d aides, sensibilisation à l agriculture durable, conseil technique agro-environnemental et analyse économique C. Personnel administratif Nom : Catherine HUBERT Employeur : Mairie d Escamps Période d emploi : Quart temps Fonctions : Secrétaire comptable Domaine d intervention : Secrétariat administratif et comptabilité de l Association pour la qualité de l eau potable de la Plaine du Saulce Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 7

8 IV. Bilan de l animation 2009 : L année 2009 est scindée en deux parties. La première moitié a été consacrée à la finalisation du contrat global jusqu à sa signature, au démarrage concomitant des actions prioritaires du contrat et à l accompagnement des stagiaires. La deuxième partie a été consacrée au recrutement de Lucia, et à la poursuite des actions engagées (suivi des agriculteurs, des indicateurs agricoles et environnementaux, collecte DID ) Les actions phare menées par l association ont été : L ouverture à la contractualisation de la Mesure Agri-Environnementale Territorialisée (MAET) «Enherbement des vergers», Le développement géographique de l essai biomasse, Les perspectives de circuit court / restauration collective / méthanisation, La réalisation des reliquats azotés sur trois périodes, permettant de montrer plus finement la dynamique de l azote dans le sol. L évolution de l évaluation environnementale des pratiques des agriculteurs, avec une présentation améliorée, visant à présenter des solutions correctives et des conseils agronomiques personnalisés. Au demeurant, l engagement dans les autres MAET a été faible, avec une seule exploitation ayant souscrit la mesure «Limitation de fertilisation et produits phytosanitaires». De même, la MAET «conversion à l Agriculture Biologique» reste assez peu attractive, en partie à cause d une quasiabsence d élevage sur les BAC, et d exploitations clairement tournées vers les grandes cultures sur des secteurs à faible potentiel (plateaux). La réalisation des objectifs fixés pour l année 2009 dans le contrat global a nécessité de recourir à trois stagiaires, impliquant un encadrement et un engagement en temps conséquent, à la hauteur des diplômes sanctionnés par ces stages : Anne MARQUET, élève en dernière année de cycle ingénieur agronome à l ESA d Angers, pour la réalisation de l étude BAC d Irancy (8 mois), Emeline DUPIN, élève en dernière année de Master II à l université de Tours, pour l étude diagnostic du ru de Baulche (6 mois), hébergée et suivie par la fédération de l Yonne pour la pêche, Jérémie BABOUHOT, élève en Licence professionnelle environnement à l Université de Clermont Ferrand, pour l évaluation environnementale des pratiques des agriculteurs (4 mois). A. Mise en œuvre du contrat Global et missions liées à la préservation de la qualité des captages : 1. Artisanat Entreprise : a) Réunions initiées par la cellule d animation : Voir tableau récapitulatif (cellules en orange) Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 8

9 b) Actions générales d animation : Visites d entreprises (artisans et industriels), diagnostic, information et sensibilisation aux risques de pollution de la nappe Décembre : Opération de collecte des Déchets industriels Dangereux, 2. Agriculture : a) Réunions initiées par la cellule d animation : Voir tableau récapitulatif (cellules en vert) b) Actions générales d animation : Hiver : collecte des enregistrements de pratiques des agriculteurs pour la campagne précédente ; Janvier-février : prélèvements de sols pour analyse du reliquat d azote minéral en sortie d'hiver et pesée de colzas ; Février : o Voyage d étude méthanisation de biomasse agricole o Rencontres individuelles agriculteurs plaine des Isles et Boisseaux Mars : o Etablissement des plans prévisionnels de fertilisation auprès de 6 agriculteurs ; mise en place d une formation collective pour 12 agriculteurs sur le raisonnement de la fertilisation. o Envoi de la synthèse des résultats d analyse des reliquats Avril : o Réunion agriculteurs plaine des Isles et Boisseaux ; o Rencontres individuelles agriculteurs Irancy ; Mai : o Rencontres individuelles agriculteurs et arboriculteurs : préparation documents engagement MAET ; o Organisation d une permanence JUBIL puis courrier sur le conseil vis-à-vis du dernier apport d azote ; o Envoi aux 20 agriculteurs ayant transmis leurs enregistrements de pratiques des fiches synthétiques d impact environnemental et des solutions correctives possibles. o Implantation des essais cultures énergétiques. Juin : participation à la journée découverte agriculture biologique organisée par le SEDARB Juillet : Prélèvements de sols pour analyse du reliquat d azote minéral post-récolte Août : Envoi des résultats des reliquats azotés et de la synthèse Septembre : Accompagnement individuel projet méthanisation Octobre : campagne reliquats entrée hiver ; Novembre : contrôle CIPAN, suivi essai switchgrass Décembre : diagnostics agriculteurs 3. Connaissance et suivi du milieu : Voir tableau récapitulatif (cellules en jaune) Etude diagnostic du bassin d alimentation de captage d Irancy Etude diagnostic pollution aux solvants chlorés Collecte des données relatives à la qualité des eaux captées sur la Plaine du Saulce (auprès de la Lyonnaise des eaux et de la DDASS), et sur des bassins versants proches en terme de géologie Collecte des suivis piézométriques Collecte de données sur les ruisseaux et zones humides Suivi des gravières de la Plaine du Saulce Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 9

10 Collecte des itinéraires techniques de 20 agriculteurs en 2009, enregistrement sur le logiciel Indigo, analyse et interprétation, restitution individuelle et conseil; Prélèvement d eau de sources du BAC pour analyse des nitrates et des produits phytosanitaires (suivi mensuel). Campagne de terrain : cartographie des sols du BAC d Irancy Date Evénement 6 janvier 2009 Visite entreprise Baudoin Thillien 14 janvier 2009 Réunion Maire Irancy - Démarrage étude BAC 21 janvier 2009 Diagnostic géologique Irancy 22 janvier 2009 Comité pilotage procédure pollution accidentelle 29 janvier 2009 Comité Régional Agri Environnemental (CRAE) 4 février 2009 Voyage d'étude Méthanisation de biomasse - Lutzerath (Allemagne) 5 février 2009 Séminaire "Eau Souterraine" Agence de l'eau Seine Normandie - Paris 11 février 2009 Réunion étape contrat global - Agence de l'eau Seine Normandie Direction Seine Amont 12 février 2009 Réunion information contrat global - Communauté de l'auxerrois 13 février 2009 Réunion étude projet méthanisation Escolives 16 février 2009 Diagnostic agricole plaine des Isles et Boisseaux 3 mars 2009 Réunion Commission Environnement CCPC 13 mars 2009 Formation plan de fertilisation agriculteurs plaine du Saulce - CA89 16 mars 2009 Réunion démarrage étude ru de Baulche - FDPPMAA89 24 mars 2009 Réunion préparation visite entreprise - signature contrat global 27 mars 2009 Signature contrat global pour la protection des captages de l'auxerrois et du Coulangeois 1 avril 2009 Réunion agriculteurs plaine des Isles & Boisseaux - CA89 2 avril 2009 Comité pilotage étude BAC Irancy - CA89 3 avril 2009 Séminaire "Eau Souterraine" Agence de l'eau Seine Normandie - Paris 15 avril 2009 Diagnostic Ru de Baulche 17 avril 2009 Intervention Lycée Saint Joseph - classe d'eau 21 avril 2009 Formation logiciel Indigo INRA Colmar - CA89 23 avril 2009 Diagnostic Ru de Baulche 24 avril 2009 Diagnostic Ru de Baulche 24 avril 2009 Réunion projet acquisition foncière Comm. Auxerrois - SAFER Bourgogne 28 avril 2009 Diagnostic Ru de Baulche 29 avril 2009 Diagnostic Ru de Baulche 30 avril 2009 Réunion présentation projet modification POS - Monéteau 6 mai 2009 Permanence JUBIL Val de Mercy 6 mai 2009 Conseil Administration Association plaine du Saulce 7 mai 2009 Diagnostic Ru de Baulche 14 mai 2009 Réunion préparation Récid'eau - Sens 19 mai 2009 Réunion terrain modalités techniques essai pompage Irancy 19 mai 2009 Implantation parcelle essai switchgrass Val de Mercy 20 mai 2009 Assemblée Générale de l'association plaine du Saulce 25 mai 2009 Implantation parcelle essai switchgrass Escolives Sainte-Camille 29 mai 2009 Implantation parcelle essai switchgrass Perrigny 23 juin 2009 Soutenance stage évaluation environnementale des pratiques agricoles - Aurillac 24 juin 2009 Matinée découverte exploitation en agriculture biologique 25 juin 2009 Réunion d'étape - Etude de bassin de captage d'irancy 30 juin 2009 Présentation étude sur effet changement climatique sur eaux et sols - Dijon 2 juillet 2009 Réunion du Bureau de l'association plaine du Saulce 3 juillet 2009 Réunion Comité technique Contrat d'excellence Territoriale 6 juillet 2009 Réunion découverte opération protection captage, agriculture biologique et valorisation filière courte - Lons le Saunier 9 juillet 2009 Réunion travail collecte DID 29 juillet 2009 Réunion terrain modalités techniques essai pompage Irancy 30 juillet 2009 Réunion du Conseil d'administration de l'association plaine du Saulce 7 août 2009 Réunion Comité pilotage étude solvants chlorés plaine des Isles 7 août 2009 Réunion Comité pilotage étude BAC Irancy 3 septembre 2009 Réunion Comité pilotage étude BAC Augy - Com. Auxerrois 18 septembre 2009 Soutenance stage étude diagnostic ru de Baulche - Tours 24 septembre 2009 Soutenance stage étude BAC Irancy - Angers 25 septembre 2009 Réunion préparatoire CCI/CMAY/Association/SITA/Veolia pour opération collecte DID 29 septembre 2009 Réunion travail projet site internet 30 septembre 2009 Réunion présentation projet méthanisation - Com. Auxerrois 30 septembre 2009 Réunion réflexion ateliers pédagogiques Récid'Eau 5 octobre 2009 Comité pilotage animation Agriculture Biologique sur BAC prioritaires SEDARB 6 octobre 2009 Réunion information avancement acquisition foncière - SAFER Bourgogne octobre 2009 Séminaire animateurs Agence de l'eau Seine Normandie - Laon 20 octobre 2009 Colloque "PLAGE" indicateurs environnementaux: projet plateforme commune INRA, Agrotranfert, Chambres d'agriculture - Paris 23 octobre 2009 Prélèvement ru de Baulche - Stade hydrologique étiage 29 octobre 2009 Conseil Administration Association plaine du Saulce 17 novembre 2009 Formation comptabilité 18 novembre 2009 Réunion de travail site internet association 24 novembre 2009 Formation comptabilité 30 novembre 2009 Réunion technique rotations des cultures à vocation biomasse - projet méthanisation Escolives 1 décembre 2009 Réunion Comité technique Contrat d'excellence Territoriale 2 décembre 2009 Réunion des animateurs AESN Direction de secteur Seine Amont 8 décembre 2009 Opération de collecte des Déchets Industriels Dangereux 11 décembre 2009 Intervention forum des cultures énergétiques 14 décembre 2009 Réunion de terrain: entretien des berges du ru de Genotte 17 décembre 2009 Diagnostic agricole plaine des Isles et Boisseaux Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 10

11 B. Actions générales de vie de l association, de communication, de sensibilisation et de formation 1. Vie de l association : Voir tableau récapitulatif (cellules en bleu) 06 mai 2009 : réunion du Conseil d administration de l association, 20 mai 2009 : Assemblée générale de l association 02 juillet 2009 : réunion du Bureau 30 juillet 2009 : réunion du Conseil d administration de l association, 29 octobre 2009 : réunion du Conseil d administration de l association Décembre 2009 : accueil nouvelle conseillère agri-environnement ; découverte du territoire, de la problématique locale, des partenaires, et tutorat interne. 2. Communication, formation et réunions d informations : Voir tableau récapitulatif (cellules en violet) C. Répartition des temps passés sur les différents volets : 1. Conseiller agri-environnement - Xavier ANTOINE : Du 01/01/2009 au 31/12/2009 Nbre de ½ journées Collecte d'informations Communication Technique Administratif et financier Formation TOTAL AEP Assainissement , ,25 Association Plaine du Saulce 4,75 14, ,25 8, Agriculture 20,25 10,25 76,5 43, ,8 Artisanat, PME/PMI 0,75 0,5 1 7,25 2,5 12 Milieux aquatiques 1 2,5 18,5 11,75 3,75 37,5 Connaissance et suivi du milieu 4, ,5 12,75 6,5 57,5 TOTAL 31, , Conseillère agri-environnement Lucia PILORGET : Du 01/12/2009 au 31/12/2009 Collecte d'information Communication Technique Administratif et financier Formation TOTAL AEP Assainissement Association de la Plaine du Saulce 1, ,75 0 3,25 Agriculture , ,25 Artisanat Milieux aquatiques Connaissance et suivi du milieu 2 0 5, ,5 TOTAL 14,5 2 7,75 0, Personnel administratif : Catherine HUBERT Du 01/01/2009 au 31/12/2009 Secrétariat administratif Comptabilité TOTAL Nbre de ½ journées Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 11

12 V. Bilan technique 2009 : Les résultats des actions sont présentés dans les tableaux de bord des pages suivantes. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 12

13 Objectif spécifique Action Maître d ouvrage Échéancier prévisionnel Résultat attendu Bilan 2009 Agriculture, arboriculture Diminuer la concentration en nitrates au captage de du Saulce, maintenir l absence de contamination par les phytosanitaires, y compris sur le territoire viticole de Coulanges la Vineuse. Poursuivre l engagement vers un changement de pratiques avec les agriculteurs du BAC Plaine du Saulce, et disposer de références locales Diminuer la concentration en nitrates et phytosanitaires au captage de des Isles, Maintenir l absence de contamination nitrates et phytos au captage des Boisseaux Engager les agriculteurs vers un changement de pratiques Diminuer la concentration en nitrates au captage d Irancy. Évaluer la contamination par les phytosanitaires MAE réduction fertilisation MAE réduction fertilisation et produits phytosanitaires MAE remise en herbe % de la zone vulnérabilité élevée engagée 100 % de la zone vulnérabilité très élevée enherbée Surface protégée: 29 % +19,44 ha -porte la surface protégée à 89 % MAE conversion agriculture biologique Grandes cultures Agriculteurs, viticulteurs, MAE enherbement des vergers arboriculteurs ha enherbé 31,14 ha MAE conversion agriculture biologique verger MAE réduction herbicides vigne MAE conversion agriculture biologique vigne Plan Végétal Environnement Maîtrise foncière Communauté Auxerrois, Irancy ,76 hectares acquis Suivi des reliquats azotés dans les sols (post récolte, entrée hiver, Association, Agriculteurs Suivi des pratiques agricoles 3 campagnes 60 parcelles sortie hiver) Conseil personnalisé en fertilisation Association, Agriculteurs % SAU du BAC 51 % (3240 ha pour 6365 ha SAU) Expérimentation agriculture bas intrant Expérimentation Agriculture biologique Expérimentation Cultures Énergétiques MAE réduction fertilisation MAE réduction fertilisation et produits phytosanitaires MAE remise en herbe MAE conversion agriculture biologique Grandes cultures Association, coopératives, CA89, agriculteurs Association, agriculteurs, CA89, GABY, SEDARB Association, agriculteurs, CA89 Agriculteurs, viticulteurs exploitation pilote «plateforme» d essai «plateformes» d essai 3 plateformes (détail voir annexe 5) 50 % de la zone vulnérabilité élevée engagée 80 % de la zone vulnérabilité très élevée engagée 1,85 % (15,9 ha) 0 ha - 0 MAE réduction herbicides vigne - 0 MAE conversion agriculture biologique vigne - 0 Plan Végétal Environnement - 1(désherbage méca) Modalités techniques et Étude faisabilité filière biomasse Association, collectivités administratives, chiffrage 0 financier Réaliser l étude de vulnérabilité intrinsèque, le diagnostic agricole, Association et élaborer le programme d actions 100 % de la zone MAE vulnérabilité très élevée Etude réalisée à 95 % protégée par une MAE. Mettre en œuvre les MAET Agriculteurs, viticulteurs Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 13

14 Artisanat, industrie Objectif spécifique Action Localisation Définir la localisation, l'importance et les travaux pour stopper les pollutions aux solvants chlorés sur des Isles Cibler les entreprises à risque, évaluer le risque, et proposer des mesures correctives Maîtriser et réduire les rejets des activités économiques, sensibiliser les professionnels Maîtriser et réduire les rejets des activités économiques, sensibiliser les professionnels Étude hydrogéologique spécifique, modélisation et enquêtes Diagnostic environnemental des artisans (métiers automobiles, pressing, imprimerie, et utilisant substances à risque) Diagnostic environnemental des entreprises (selon taille et activité recourant à des substances présentant des risques) Mise aux normes des installations de prétraitements (débourbeur/déshuileur), Rétentions fixes et mobiles sous produits dangereux BAC Plaine des Isles & Boisseaux Zone vulnérabilité très élevée/jaune BAC Plaine des Isles & Boisseaux Maître d ouvrage Échéancier prévisionnel Résultat attendu Bilan 2009 Association Plan d action Bureau d étude retenu Chambre Métiers, Association Chambre Commerce Association Armoires sécurisées BAC Plaine des Isles & Entreprises Boisseaux Diagnostiques réseaux Contrôle étanchéité des cuves de rétention Dépollution à la source, technologies propres (fontaine biologique) Déstockage des déchets industriels dangereux Étude de faisabilité unité de collecte et traitement des déchets des entreprises Formation des entreprises du territoire à l environnement et la prévention des risques BAC Plaine du Saulce, Plaine des Isles & Boisseaux Entreprises, Association, CMAY, CCI, C Auxerrois et CC Pays Coulangeois diagnostics 4 diagnostics 50 diagnostics 19 diagnostics 10 projets, soit 50% d équipement 40 projets, soit 20% d équipement 10 projets, soit 20% d équipement 10 projets, soit 10% d équipement 10 projets, soit 70% d équipement 5 projets, soit 25% d équipement Service de collecte pour les entreprises qui n y ont pas accès 50% des nouvelles installations dans les métiers considérés 10% des entreprises retenues dans le diagnostic 0 1 projet non financé tonnes collectées (1 T à Monéteau et 4 T à Sens) 26 futurs chefs d entreprises formées, et 19jeunes chefs d entreprise sensibilisés 11 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 14

15 Objectif spécifique Action Maître d ouvrage Échéancier prévisionnel Résultat 2009 Suivi mensuel Concentration en nitrates des sources Association Voir fichier Suivi des milieux Surveiller la qualité des eaux souterraines afin d évaluer l atteinte des objectifs Suivi quinquennal des résidus de produits phytosanitaires Collecte et synthèse des mesures effectuées dans le cadre des réseaux de suivi DDASS et fermier, ou étude sur le territoire Association 2012 Pas prévu en 2009 Association Voir fichier Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 15 12

16 Volet animation-communication Développer un volet Milieux Objectif spécifique Action Localisation Maître d ouvrage Échéancier prévisionnel Favoriser la réalisation de programmes de travaux d amélioration de la morphologie et des habitats Favoriser l entretien et la réalisation de travaux d amélioration des habitats Plaine alluviale de l Yonne Encourager la préservation des zones humides Élaborer un programme de gestion intégrée sur le ru de Baulche et ses affluents Concertation pour susciter une maîtrise d ouvrage intercommunale à l échelle du bassin Appuyer la réalisation de travaux de restauration Élaborer un programme de gestion intégrée sur le ru de Sinotte, ru de Genotte, ru de Vallan et leurs affluents Concertation pour susciter une maîtrise d ouvrage intercommunale à l échelle des bassins et appui à la réalisation des travaux Susciter la maîtrise d ouvrage privée ou intercommunale Élaborer un inventaire des zones humides Appuyer la réalisation de travaux de restauration BV ru de Baulche BV ru de Sinotte, Ru de Genotte et ru de Vallan BAC Plaine du Saulce, Plaine des Isles & Boisseaux Ensemble du territoire Association, Association Propriétaires privés, intercommunalité Association Résultat attendu Bilan 2009 Validation du Plan de gestion Création d'une structure de gestion des actions sur le ru de Baulche Atteindre le bon état Mise en œuvre du plan de gestion Tendre vers le bon état Amélioration des fonctionnalités des gravières et milieux associés, Gestion des niveaux de l Yonne pour favoriser reproduction piscicole dans les milieux connexes Inventaire des zones humides Synthèse biblio et diagnosticdu ru réalisés Non réalisé Non réalisé 16 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 16

17 Volet animation: communiquer sur les bonnes pratiques Objectif spécifique Action Localisation Maître d ouvrage Échéancier prévisionnel Sensibiliser les agriculteurs aux itinéraires techniques respectueux de l environnement Protéger les captages des pollutions accidentelles Orienter la politique d intervention de l Association Former et informer le public, les membres et partenaires de l Association Assurer la cohérence des actions du contrat avec les actions des collectivités du BAC et des administrations Évaluation lessivage et impact des modifications de pratiques agricoles - Réunions techniques, publication d articles thématiques liés à l agriculture Susciter la maîtrise d ouvrage pour la réalisation des travaux de collecte et de traitement des eaux pluviales de 606 Réunion annuelle ou biannuelle du Comité Scientifique (collège d experts agronomes, pédologues, hydrogéologues, sociologues ) Réunions, formations et visites de site selon opportunités Élaboration de plans de désherbage, et formation des agents communaux aux méthodes de désherbage alternatif Publication d articles sur différentes thématiques liées au contrat (bulletins communautaires, revues spécialisées, presse quotidienne régionale), interview radio Création du site Internet de l Association Animations ponctuelles en milieu scolaire BAC Plaine du Saulce, Plaine des Isles & Boisseaux BAC Plaine du Saulce Territoire du contrat Territoire du contrat Association Association Association Association Animation concertée Association Résultat attendu Bilan 2009 Rapport global et individuel Évolution des pratiques Etanchéification et création ouvrage de collecte/traitement Avis critique sur les actions menées Conseils sur les actions à engager 20 exploitations évaluées, 1 rapport global + synthèses individuelles 1 intervention (séminairebiomasse), 1 formation fertilisation, 1 visite circuitscourts (Lons), 1 réunion JUBIL Status quo Non réalisé 1 visite (méthanisation -Allemagne) Collectivités du BAC Non réalisé Association Sensibilisation et information tout public, notamment sensibilisation des utilisateurs non agricoles de produits phytos 9 articles presse Association Réflexion engagée Association intervention Cohérence avec les autres actions locales Développement de collaborations (fédé pêche ) 17 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 17

18 A. Indicateurs physiques de suivi du milieu : Les indicateurs de suivi du milieu figurent aux annexes suivantes : Suivi des nitrates des captages : annexe n 1 page 29 Suivi des résidus de produits phytosanitaires dans les captages : annexe n 2 page 33 Suivi des nitrates dans les sources : annexe n 3 page 35 Suivi météorologique : annexe n 4 page 36 B. Acquisition / diffusion de références locales : La recherche de références locales a pour objectifs de produire la connaissance nécessaire pour l argumentation du conseil agro-environnemental dispensé par l association. Elle permet : De produire des connaissances inexistantes ; De valider localement des références générales ; D effectuer des démonstrations en plein champ sur des itinéraires préconisés par l association. Elles consistent en la mise en place d essais avec les agriculteurs, le suivi de l évolution de l azote dans le sol avec les reliquats azotés, la collecte et l interprétation des itinéraires techniques enregistrés par les agriculteurs. 1. Mise en place d essais : L association pour la qualité de l eau potable de la plaine du Saulce poursuit avec les agriculteurs et les collectivités locales une réflexion sur la possibilité de mettre en place des cultures énergétiques. Ce projet s inscrit dans la protection des champs captant d eau potable initiée par l association. Cette proposition vise à remplacer les cultures actuelles sur les zones ayant un impact majeur sur la qualité des eaux du captage, par des cultures à vocation énergétique, cultivées sans intrant. Ce projet de «conversion» intervient en alternative aux mesures Agri-Environnementales proposées aux agriculteurs. Seule la culture de switchgrass, graminées pérennes à rhizome, a été retenue dans le cadre de cet essai. La parcelle retenue en 2008 pour l essai, localisée sur le plateau surplombant Val de Mercy, dans un sol argilo-calcaire très superficiel (20 cm maximum), sur les calcaires de Tonnerre, a été complété par 4 nouvelles variétés, avec une seule modalité de semis (14 kg/ha). Deux autres parcelles ont été implantées, à Escolives et à Perrigny, sur des sols représentatifs des grands types de sols présents sur les bassins de captages de l Auxerrois. Les résultats du suivi de l essai sont présentés en annexe n 5 page 37Erreur! Signet non défini.. 2. Indicateurs de suivi azoté des sols Les indicateurs de suivi figurent aux annexes suivantes : Suivi des reliquats azotés sortie hiver : annexe n 6 page 47 Suivi des reliquats azotés post récolte 2009 : annexe n 7 page 48 Suivi des reliquats azotés entrée hiver : annexe n 8 page 50 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 18

19 3. Interprétation des pratiques des agriculteurs : La collecte des itinéraires techniques enregistrés par les agriculteurs s est poursuivie en 2008 sur 18 exploitations. L interprétation des pratiques a été réalisée par Jérémie BABOUHOT, stagiaire à l association, grâce au logiciel Indigo de l INRA de Colmar, pour établir le bilan des nitrates sur le bassin et fournir une analyse critique aux agriculteurs (voir annexe n 9 page 51). Commentaires de l assemblée sur la présentation du rapport d activité 2009 L assemblée est invitée à délibérer : 1ère résolution : approbation du rapport moral VI. Bilan financier 2009 : Le bilan financier 2009 montre des charges en légère baisse par rapport à 2008 ( vs ), et ce malgré un de temps de présence de stagiaire cumulé de 18 mois. Les recettes sont en forte augmentation, liées à une reprise de la participation de l Agence de l Eau et du Conseil Régional de Bourgogne au soutien des actions menées par l Association, et formalisées par le Contrat Global et le Contrat d Excellence Territoriale. Au demeurant, la subvention attribuée par le Conseil Régional de Bourgogne a été minorée compte tenu de l incertitude liée à la période de l année prise en compte pour le paiement des subventions, le Contrat d Excellence Territoriale ayant été signé en août Par ailleurs, le résultat 2009 va contribuer à équilibrer le budget 2010, dont le montant de dépenses est en forte hausse par rapport à 2009, lié à l embauche de la Conseillère agri-environnement et à l étude sur les solvants chlorés. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 19

20 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 20

21 Commentaires de l assemblée sur la présentation du rapport financier 2009 Il vous est donné lecture du rapport du Commissaire aux comptes sur les comptes annuels L assemblée est invitée à délibérer : 2 ème résolution : approbation des comptes annuels Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 21

22 Il vous est donné lecture du rapport spécial du commissaire aux comptes sur les conventions réglementées. L assemblée est invitée à délibérer : 3 ème résolution : approbation des conventions réglementées. VII. Programme 2010 : Programme 2010 Agriculture Expérimentation agri intégrée et cultures énergétiques Conseil maîtrise intrants et systèmes cultures innovants Accompagnement MAET PVE Etude filières biomasse paille - méthanisation Milieux Suivi qualité Eau (Sources et ru de Baulche) Rédaction plan gestion simplifié ru de Baulche Sensibilisation collectivités maîtrise d ouvrage Inventaire zones humides Biblio ru de Sinotte Communication Réunions techniques agriculteurs, visites exploitation Site Internet Comité Scientifique Sensibilisation collectivités plan désherbage Artisanat Suivi technique et administratif étude solvants chlorés Réunions entreprises Diagnostics Sensibilisation Accompagnement subventions Collecte DID Le bilan des actions 2009 a fait apparaître la nécessité de trouver de nouveaux moyens de sensibiliser les agriculteurs à la nécessité de prendre en compte la préservation des captages dans leurs pratiques culturales. Pour ce faire, un plan de formation a été programmé pour Lucia, nouvellement arrivée, ainsi que pour Xavier, sur les thèmes de la communication avec les agriculteurs, l accompagnement des projets, l entretien de conseil, l engagement vers la conversion à l AB D autre part, l association a acquis un logiciel développé par Arvalis, afin de compléter l évaluation environnementale des pratiques des agriculteurs par une évaluation économique de l impact de changements de pratiques, et proposer une analyse pertinente et complète aux agriculteurs. Par ailleurs, l association ambitionne de valoriser les résultats de l étude menée sur le bassin d alimentation de captage d Irancy en mettant en œuvre un programme d actions concertées visant à accompagner les agriculteurs vers l amélioration de leurs pratiques. Elle prévoit également de mobiliser l ensemble des acteurs (collectivités, associations de pêche, agriculteurs, Agence de l Eau et administrations ) autour des résultats de l étude diagnostic menée sur le ru de Baulche, afin d en Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 22

23 présenter les conclusions et d envisager les voies d amélioration. L étude de recherche des solvants chlorés sera menée tout au long de cette année 2010, avec l objectif de définir le ou les sites de pollution aux solvants chlorés, l importance de cette pollution, et les solutions qu il est possible de mettre en œuvre. Par ailleurs, l association n oublie pas les actions engagées antérieurement avec les agriculteurs et poursuivra son travail d accompagnement sur la fertilisation (Réalisation des campagnes de reliquats sortie hiver, post récolte et entrée hiver, plans prévisionnels de fertilisation). Enfin, l association a mis en place en 2008 une parcelle d essai de cultures énergétiques dans la perspective d une valorisation locale en filières courtes à échéances Cet essai a été élargi en 2009 à deux autres parcelles pour disposer d un réseau représentatif des grandes unités de sol locales, et une première estimation des résultats de ces essais pourra être réalisée au cours de l hiver Une étude de faisabilité sur le thème des filières courtes sur le bassin de vie du Grand Auxerrois est également prévue. Elle se décline autour des thématiques suivantes : La production et l approvisionnement des cantines scolaires par des produits issus de l AB locaux, La production et l ensemble des aspects logistiques (stockage, transport ) autour d une filière locale de biomasse énergétique pour l approvisionnement d une unité de production de chaleur sur Auxerre, La collecte et le traitement des déchets fermentescibles issus de la restauration collective et d autres sources locales, comme co-substrats d une installation de biogaz fonctionnant à partir de productions locales à faible intrant, en adéquation avec la préservation des ressources en eau des BAC. L association ambitionne aussi de renouveler la sensibilisation aux méthodes alternatives au désherbage chimique pour les collectivités des BAC, avec comme objectif la réalisation de plans de désherbage communaux. Enfin, le Comité Scientifique sera réuni, avec comme base de travail les résultats du stage d analyse des pratiques agricoles réalisé en 2009, complétés par le travail réalisé en 2010, tant sur les pratiques que sur l évaluation des scénarios d évolution (stage 2010). Le programme de la journée serait scindé en trois étapes, avec la présentation des résultats de suivis et mise en perspective par rapport aux travaux menés par le PIREN Seine le matin, la comparaison de nos résultats avec d autres expériences en France et en Europe l après midi, et une conférence publique le soir sur les travaux du PIREN Seine. Le programme d activité de l association est détaillé dans les deux tableaux ci-dessous, avec le nombre de jours consacrés à chacune des missions. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 23

24 Les actions mises en place par la cellule d animation sont présentées par volet. Les durées en nombre de jours sont des estimations prévisionnelles. Légende code couleur : Animateur contrat global Animateur contrat emploi tremplin (conseiller agri-environnement) Animateurs ensemble Réparti entre les deux animateurs Comptable Action Expérimentation cultures énergétiques : A. Volet agriculture: Expérimentation agriculture intégrée Conseil personnalisé en maîtrise des intrants dans les agrosystèmes et systèmes de culture innovants Accompagnement agriculteurs MAET/PVE Accompagnement viticulteurs en zone sensible à l érosion Filière biomasse paille-méthanisation Détail Nb de jours estimés Xavier Lucia Suivi des parcelles 4 0 Rédaction rapport technique et note de synthèse 3 0 Bibliographie et recueil de données 4 0 Récolte 2 2 Suivi des parcelles 0 4 Rédaction rapport technique et note de synthèse 0 6 Bibliographie et recueil de données 0 5 Récolte 0 2 Reliquats sortie hiver 8 2 Reliquats post récolte 8 4 Reliquats entrée hiver 8 0 Exploitation résultats reliquats, synthèse 3 0 Plan prévisionnel fertilisation plaine du Saulce 15 0 Jubil - GPN 4 0 Evaluation environnementale et économique des pratiques des 20 agriculteurs Indigo/IFT/Compétilis 60 Rédaction rapports techniques individuels et général 3 7 Accompagnement personnalisé 0 5 Rédaction dossiers 1 2 Biblio technique 0 3 Enquête de terrain 0 3 Rédaction note technique / prescriptions locales 0 5 Bibliographie recueil de données techniques 3 0 Déplacement, mise en relation, préparation réunions 3 0 Sous-Total volet Agriculture B. Volet Milieu naturel : Action Détail Nb de jours estimés Xavier Lucia Prélèvement, analyse NO3 et ΨΧ sources BAC Rapport de suivi avec pratiques agricoles 2 0 Suivi qualité de Prélèvement, analyse ΨΧ, mesures débit Station réf. Ru de l eau : 2 2 Baulche Renseignement BD Eau via analyses DDASS/Lyonnaise 2 0 Gestion intégrée Rédaction plan de gestion ru de Baulche et ru de Sinotte des cours d eau 5 0 Sous-Total volet milieu naturel Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 24

25 C. Volet artisanat PME-PMI : Action Détail Nb de jours estimés Prévention pollution Visites d entreprises et sensibilisation 4 entreprises Accompagnement dossier de subvention 4 Opération collecte DID Rédaction documents, coordination, communication 6 Sous-Total volet PME-PMI 14 D. Volet Communication : Action Nb de jours estimés Réunions agriculteurs, visite exploitations, tours de plaine 5 5 Comité Scientifique 1 1 Site Internet 5 5 Interventions, Lycées, conférences et salons 3 2 Réunion élus collectivités locales, formation agents communaux (gestion cours d eau, désherbage communal, biomasse ) 4 4 Réunion entreprises, formations, réalisation/édition bulletins communication. 4 3 Sous-Total volet Communication E. Vie de l association : Action Nb de jours estimés Comptable Xavier Lucia Rédaction dossiers annuels subvention 0 10 Assemblée Générale : préparation documents, envoi et compte rendu Conseil d Administration: préparation documents, envoi et compte rendu Bureau : préparation documents, envoi et compte rendu Préparation budget Bilan technique et financier Comptabilité et secrétariat administratif Sous-Total volet vie de l association F. Comité scientifique : Action Nb de jours estimés Xavier Lucia Bibliographie, rédaction documents supports et synthèse 4 6 Logistique organisation rencontre 1 1 Bilan et synthèse des échanges, rédaction et diffusion note 1 1 Préparation envoi des documents 1 0 Sous-Total volet Comité Scientifique 7 8 G. Formations : Action Nb de jours estimés Xavier Lucia Séminaires et réunions animateurs AESN 4 4 Formations Conseiller agri environnement 0 18 Formations animateur 11 0 Réunions conseillers CA Tutorat stagiaire 0 15 Sous-Total volet Formations Au total, La durée nécessaire à la réalisation de l ensemble des actions s élève à 432 jours (prévisionnel estimatif), dont 201 jours pour l animateur du contrat global, 201 jours pour la conseillère agri-environnement, et 30 jours pour la comptable (la comptabilité et le secrétariat Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 25

26 administratif (30 jours) sont confiés à la secrétaire comptable de l association mise à disposition par la Commune d Escamps). Par ailleurs, il a été chois en 2010 de ne plus continuer à confier l évaluation environnementale des pratiques des agriculteurs à un(e) stagiaire, comme cela était pratiqué jusqu alors. Cependant, l expérience montre la plus value du travail réalisé par les stagiaires pour l association. Aussi, le sujet de stage retenu pour 2010 consiste en la comparaison de plusieurs systèmes de cultures sur le plan environnemental à l échelle du bassin de captage. Commentaires de l assemblée sur la présentation des orientations 2010 L assemblée est invitée à délibérer 4 ème résolution : approbation du programme d actions 2010 VIII. 4 ème Budget 2010 : PREVISION RECETTES 2010 POSTES DE RECETTES Libellé Prévu Aides collectivités et Etat Agence de l'eau - Animation ,00 Agence de l'eau - Communication 2 325,00 Agence de l'eau - Etude pollution organochlorés aliphatiques plaine des Isles - 70% ,00 Subvention Conseil Régional contrat emploi tremplin ,00 Subvention Conseil Général ,00 Participations Communes et groupement de communes ,00 Total Autres Aides ,00 Divers Autofinancement ,00 Adhésions Association 450,00 Total Divers ,00 TOTAL RECETTES PREVUES ,00 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 26

27 PREVISION DEPENSES 2010 Libellé Prévu ANIMATION : Salaires et charges Salaires et charges Animateur Principal ,00 Salaires et charges Conseiller agro-environnement ,00 Appui technique spécifique CA ,00 Total salaires et charges ,00 Fonctionnement administratif Salaires et charges secrétariat 3 750,00 Frais de formation conseillers 7 500,00 Déplacements véhicule personnel 500,00 Carburant véhicule association et frais d'entretien 3 000,00 Fournitures (téléphone, documentation, fourn. de bureau, maintenances informatique, frais postaux...) 7 500,00 Location bureaux 2 000,00 Assurances 2 000,00 Commissaire aux comptes 3 000,00 Total fonctionnement administratif ,00 Fonctionnement animation terrain Acquisition et diffusion de références locales - Suivi d'indicateurs 300,00 Acquisition et diffusion de références locales - expérimentation cultures énergétiques 4 500,00 Acquisition et diffusion de références locales - expérimentation agriculture biologique 500,00 Acquisition et diffusion de références locales - expérimentation agriculture bas intrants 1 500,00 Sensibilisation, réunions, formations, voyage d'étude 2 500,00 Communication, maintenance site internet 6 000,00 Total fonctionnement animation conseil ,00 Investissement Matériel informatique et logiciels 2 000,00 Total Investissement 2 000,00 TOTAL ANIMATION ,00 VOLET AGRICOLE : Remise en herbe de parcelles / Dispositifs enherbés 1 520,00 Maintien couvert herbe zones stratégiques 400,00 Maintien couvert / Enherbement zones stratégiques (dolines, failles, zone rouge) 3 410,00 Conseil environnemental fertilisation, protection des cultures et ITK 9 000,00 TOTAL VOLET AGRICOLE ,00 VOLET ENTREPRISES : Collecte Déchets Dangereux 1 000,00 TOTAL VOLET ENTREPRISES 1 000,00 VOLET ETUDES : Diagnostic pollution aux organochlorés aliphatiques captage de la plaine des Isles ,00 Stage 4 mois Evaluation Itinéraires culturaux sur la qualité de l'eau 2 200,00 TOTAL ETUDE ,00 TOTAL DEPENSES PREVUES ,00 Commentaires de l assemblée sur la présentation du Budget prévisionnel 2010 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 27

28 L assemblée est invitée à délibérer 5 ème résolution : Approbation du budget 2010 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 28

29 Annexe n 1 Suivi nitrate des captages : Plaine du Saulce : Evolution de la concentration en nitrates au captage de la Plaine du Saulce P2 Focus /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ , ,0 45,0 40,0 35,0 0 30,0 janv.-03 mars-03 mai-03 juil.-03 sept.-03 nov.-03 janv.-04 mars-04 mai-04 juil.-04 sept.-04 nov.-04 janv.-05 mars-05 mai-05 juil.-05 sept.-05 nov.-05 janv.-06 mars-06 mai-06 juil.-06 sept.-06 nov.-06 janv.-07 mars-07 mai-07 juil.-07 sept.-07 nov.-07 janv.-08 mars-08 mai-08 juil.-08 sept.-08 nov.-08 janv.-09 mars-09 mai-09 juil.-09 sept.-09 nov.-09 janv.-10 mars-10 mai-10 Pluviométrie (mm) Concentration en nitrates (mg/l) Pluviométrie efficace Concentration en nitrates Moyenne mobile sur les 90 dernières analyses Le captage de la plaine du Saulce est resté en dessous des normes en Il a frôlé la limite des 50 mg/l au début d année 2010 sans toutefois la dépasser. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 29

30 Annexe n 1 Plaine des Isles : Evolution de la concentration en nitrates au captage de la Plaine des Isles Focus /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ /07/ /09/ /11/ /01/ /03/ /05/ , , , ,0 30, , ,0 0 0,0 Pluviométrie Concentration en nitrates 90 Moy. mobile sur pér. (Concentration en nitrates) Le captage a retrouvé une concentration en nitrates à des niveaux équivalents à ceux d avant l automne 2007 hiver 2008 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 30

31 Annexe n 1 Boisseaux : 40,0 Evolution de la concentration en nitrates au captage des Boisseaux B1 30,0 [NO3-] en mg/l 20,0 10,0 0,0 01/01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/2005 Dates de prélèvements 01/01/ /01/ /01/ /01/2009 Concentration NO3 01/01/ ,0 Evolution de la concentration en nitrates au captage des Boisseaux B2 30,0 [NO3-] en mg/l 20,0 10,0 0,0 Dates de prélèvements Concentration NO3 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 31

32 Annexe n 1 40,0 Evolution de la concentration en nitrates au captage des Boisseaux B3 30,0 [NO3-] en mg/l 20,0 10,0 0,0 01/01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/2005 Dates de prélèvements 01/01/ /01/ /01/ /01/2009 Concentration NO3 01/01/2010 La situation aux Boisseaux est globalement stable sur l ensemble des puits Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 32

33 Annexe n 2 Suivi des résidus phytosanitaires : Plaine du Saulce : 0,14 0,12 Concentration en µg/l 0,1 0,08 0,06 0,04 0,02 0 HYDROXYATRAZINE DIURON DESETHYL ATRAZINE ATRAZINE Plaine des Isles : 0,6 Concentraion en µg/l 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 0 Juin 1994 Février 1996 Février 1998 Mai 1998 Juin 1999 Octobre 1999 Avril 2000 Septembre Mai 2001 Septembre Décmebre 2001 Mars 2002 Mai 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2005 Avril 2005 Septembre Mars 2007 Octobre 2007 Mars 2008 Septembre Mars 2009 Janvier 2010 IMIDACLOPRIDE NAPROPAMIDE TERBUTYLAZINE SIMAZINE OXADIXYL METHABENZTHIAZURON HYDROXYATRAZINE ETHIDIMURON EPOXICONAZOLE DIURON DIMETACHLOR DESISOPROPYLATRAZINE DESETHYL ATRAZINE CHLORTOLURON ATRAZINE Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 33

34 Annexe n 2 Boisseaux : 0,14 0,12 0,1 Concentration en µg/l 0,08 0,06 0,04 0,02 SIMAZINE PROPAZINE LINURON ISOPROTURON HYDROXYATRAZINE DIURON DESETHYL ATRAZINE CHLORTOLURON ATRAZINE 0 Mars 1997 Juin 1997 Février 1998 Août 1998 Août 1998 Juin 1999 Juillet 1999 Juin 2000 Septembre Septembre Septembre Octobre 2001 Novembre Avril 2002 Mai 2002 Juin 2002 Juin 2002 Juillet 2002 Août 2002 Août 2002 Janvier 2007 Mars 2007 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 34

35 Annexe n 3 Suivi nitrate des sources : Evolution de concentration des nitrates et pluviométrie Pluviométrie Fontaine ss Vau Fontaine Creuzy Sce Val de Mercy Fontaine Prénereau Lavoir Prénereau Sce Creusot /01/ /02/ /03/ /04/ /05/ /06/ /07/ /08/ /09/ /10/ /11/ /12/ /12/ /01/ /03/ /03/ /04/ /05/ /06/ /07/ /08/ /09/ /10/ /11/ /12/ /01/ /02/ /03/ /04/ /05/ /06/ /07/ /08/ /09/ /10/ /11/ /12/ /01/ /02/ /03/ /04/ /05/ /06/ /07/ /08/ /09/ /10/ /11/ /12/ /01/ /02/ /03/ /04/ /05/ /06/ /07/ /08/ /09/ /10/ /11/ /12/ /01/ /02/ /03/ /04/ /05/2010 Pluviométrie (mm) [NO3] (mg/l) Sce Villiers Décade prélèvement Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 35

36 Annexe n 4 Suivi météorologique : Précipitations Températures Nb de jours Ensoleillement Transfert (mm) (par mois) mini maxi moy. de gel (heures) (mm) janvier 35,0-1,8 4,8 1,5 22,4 février 27,6 0,0 7,2 3,6 13,7 mars 24,4 2,6 12,0 7,3 4,7 avril 76,0 7,6 18,0 12,8 0,0 mai 54,0 10,6 21,0 15,8 0,0 juin 60,8 12,3 23,2 17,8 0,0 juillet 54,8 14,8 25,9 20,3 0,0 août 33,6 15,1 28,3 21,7 0,0 septembre 41,6 11,6 22,8 17,2 0,0 octobre 20,8 7,5 17,3 12,4 0,0 novembre 60,0 6,8 13,1 9,9 2,9 décembre 75,6 1,1 6,9 4,0 66,4 cumul année 564,2 0,0 110,1 Précipitations à Auxerre en 2009 Précipitation en mm 80,0 60,0 40,0 20,0 0,0 Transfert vers eaux souterraines Précipitations (mm) (par mois) Mois Températures à Auxerre en ,0 20,0 15,0 10,0 5,0 0,0-5,0 Température en C 30,0 Températures mini Températures maxi Températures moy. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 36

37 Annexe n 5 Compte rendu essai switchgrass 2009 : Description des sites: A. Essai switchgrass sols champagne humide : Agriculteur : PISSIS Hervé Commune : Perrigny Coordonnées GPS (Lambert II carto) : X : Y : Taille parcelle : 1,41 ha Dimensions 60 x 230 mètres Variétés envisagées : Cave in Rock (maturité : semi tardif ; adapté aux conditions humides ou sèches, taille 1,5 m) Carthage (upland, maturité : tardif) Trailblazer (Bonne digestibilité, maturité : semi tardif) Blackwell (maturité : semi tardif ; résistant aux maladies et à la verse, pluvio 380 mm mini, taille 1,5m, sols sableux) Alamo (taille > 2,5 m, dru, floraison tardive, besoin de plus de 600 mm eau/an, peu tolérant au sec) Kanlow (grand, dru, intolérant à la sécheresse, adapté aux sols engorgé, établissement lent) Plan de l essai: Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 37

38 Annexe n 5 B. Essai Switchgrass Argilo calcaires des plateaux : Variétés 2008 : Cave In Rock Dakotah Carthage Trailblazer Variétés 2009 (en remplacement du sorgho pour compléter variétés 2008) : Shelter, Summer (maturité : semi tardif ; le plus résistant à la rouille, grande taille pour une variété nord, dru) : (introuvable en France, donc remplacé par Alamo et Kanlow) Blackwell Surface disponible : 80 ares. Plan de l essai: Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 38

39 Annexe n 5 C. Essai switchgrass sols vallée alluviale : Agriculteur : GIRARD Albert Commune : Escolives Sainte Camille Coordonnées GPS (Lambert II carto) : X : Y : Taille parcelle : 2,32 ha, dont 1,39 hectares disponibles pour l essai Dimensions 57 x 240 mètres Variétés envisagées : Cave in Rock (maturité : semi tardif ; adapté aux conditions humides ou sèches, taille 1,5 m) Carthage (upland, maturité : tardif) Trailblazer (Bonne digestibilité, maturité : semi tardif) Blackwell (maturité : semi tardif ; résistant aux maladies et à la verse, pluvio 380 mm mini, taille 1,5m, sols sableux) Alamo (taille > 2,5 m, dru, floraison tardive, besoin de plus de 600 mm eau/an, peu tolérant au sec) Kanlow (grand, dru, intolérant à la sécheresse, adapté aux sols engorgé, établissement lent) Shelter (port élevé, tiges raides et épaisses, mise à graine faible, maturité proche de la variété Blackwell) Dakotah Plan de l essai: Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 39

40 Annexe n 5 Suivi mensuel : 10 juillet 2009 : 1. Tous sites confondus, semis 2009 : Variété Levée Densité Salissement Stade moyen Cave in Rock homogène bonne Elevé 3-5 F Carthage Irrégulière moyenne Elevé 3-5 F Trailblazer Irrégulière moyenne Elevé 3-5 F Blackwell homogène moyenne Elevé 3-5 F Alamo Irrégulière faible Elevé 3-5 F Kanlow Irrégulière faible Elevé 3-5 F Shelter Irrégulière moyenne Elevé 3-5 F Dakotah homogène bonne Elevé 3-5 F 2. Comparatif entre sites : Levée et densité meilleures à Escolives et Perrigny ; sols plus humides. Salissement important à Val de Mercy (amaranthe), sol très sec Perception de problèmes de dormance sur des lots de variété ; origine des lots non tracée au semis. Blackwell semble bien démarrer à Val de Mercy Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 40

41 Annexe n 5 3. Photos site Escolives : Le salissement est nettement marqué, quelque soit le bloc d essai. Néanmoins, la densité de levée est satisfaisante pour l ensemble des variétés, hormis les variétés Lowlands (Alamo et Kanlow). 4. Photos Site Val de Mercy ; semis 2008 : Cave In Rock Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 41

42 Annexe n 5 Carthage Dakotah Trailblazer 5. Photos site Champagne humide Perrigny : Vue générale du site Cave In Rock Alamo Kanlow Kanlow Alamo Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 42

43 Annexe n 5 Trailblazer Trailblazer Dakotah Carthage Carthage Dakotah Les adventices sont moins développés que sur le site d Escolives. Le précédent (jachère) est similaire, la durée également. Diffèrent le type de sol et la préparation qui a consisté ici en un labour de printemps puis un affinage à la herse rotative, suivi d un passage de croskill. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 43

44 Annexe n 5 D. Fin septembre Essai plaine alluviale Escolives : Référence Parcelle Densité switch (/m²) Densité adventices Commentaires BLA1 35 >50 Bonne couverture et bon développement CA1 35 >50 Bonne couverture et bon développement CIR1 37 >50 TR1 22 >50 Problème semences "sales": sorgho d'alep et sétaires ALA1 37 >50 Couverture hétérogène (trous) KAN1 25 >50 Couverture hétérogène (trous) + lapins SH1 17 >50 Couverture hétérogène (trous) + lapins DA1 27 >50 Couverture hétérogène (trous) Bonne couverture et bon développement; salissement chardons et BLA2 17 >50 helminthie fausse vipérine CA2 35 >50 Bonne couverture et bon développement CIR2 13 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) TR2 10 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) ALA2 10 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) + lapins KAN2 5 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) + lapins DA Sols sableux; couverture hétérogène (trous) + lapins BLA3 26 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) CA3 27 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) CIR3 24 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) TR3 14 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) ALA3 12 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) KAN3 18 >50 Sols sableux; couverture hétérogène (trous) DA Sols argileux; couverture homogène BLA Sols argileux; couverture homogène CA4 38 <50 Sols argileux; couverture homogène CIR4 26 >50 Sols argileux; couverture homogène + lapins TR4 28 >50 Sols argileux; couverture homogène ALA4 19 <50 Sols argileux; couverture homogène KAN4 19 <50 Sols argileux; couverture homogène DA4 24 >50 Sols argileux; couverture homogène L essai présente un salissement général et important, dû principalement à deux facteurs : L implantation a été réalisée après jachère de longue durée (plus de 5 ans), avec présence de ligneux (chênes, frênes ), mais aussi végétation herbacée très diversifiée et inhabituelle en zone cultivée (ronces, fraisiers ), SANS labour mais seulement deux façons superficielles au printemps. La proximité immédiate du captage d eau potable interdit l utilisation de désherbants chimiques. Le recours au désherbage mécanique étant impossible, l essai a été colonisé par un nombre importants d adventices, tant en termes de diversité floristique que d individus (cf. photos ci après) Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 44

45 Annexe n 5 Alamo Blackwell Carthage Cave In Rock Dakotah Kanlow Shelter Trailblazer Blackwell (bloc 01) 2. Essai Champagne Humide Perrigny : L essai est uniformément colonisé par l helminthie fausse vipérine, qui masque les pieds de switchgrass. Les recommandations de broyage n ont pas pu être suivies, et le traitement au Bofix réalisé à 2,5 l/ha est intervenu trop tard. Le développement de l ensemble des variétés a été fortement compromis. Les pieds sont présents pour Cave In Rock, Trailblazer, Carthage, Dakotah, mais souffrent d un fort déficit de croissance en comparaison de l essai d Escolives (estimation visuelle). Sur les blocs d Alamo et Kanlow, la présence des pieds n est pas immédiatement détectable, la densité est très variable (de 0 à 20 pieds par m²), et globalement insuffisante. 3. Essai plateaux Val de Mercy : Les blocs semés en 2009 (variétés Blackwell, Alamo, Kanlow et Shelter) ont été broyés en raison de la très forte infestation en adventices. Les blocs semés en 2008 présentent un développement plus homogène qu en juillet. Un essai de pesée a été mené en décembre, donnant un rendement maximum de 5 tonnes MS/ha pour la variété Carthage. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 45

46 Annexe n 5 Rendement switchgrass T/ha Rendement Moyen (T/ha) Trailblazer 12 kg Trailblazer 7 kg Carthage 12 kg Carthage 7 kg Dakotah 12 kg Dakotah 7 kg Cave In Rock 12 kg Cave In Rock 7 kg Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 46

47 Annexe n 6 Reliquats sortie hiver : L association a effectué les reliquats de sortie d hiver du 22 au 30 janvier Au total, 59 parcelles ont été échantillonnées, dont 8 parcelles à 2 horizons et 2 parcelles à trois horizons. Résultats moyens obtenus en fonction de la profondeur des sols : Pour les sols superficiels (15 à 30 cm), la valeur moyenne est de 13 kg d azote/ha Pour les sols moyennement profonds (jusqu à 60 cm), la moyenne est de 32 kg d azote/ha Pour les sols profonds (jusqu à 90 cm), la moyenne est de 43 kg d azote/ha Ces résultats sont un peu moins élevés que l an dernier, avec une moyenne tous résultats confondus de 13 kg d azote/ha contre 16 kg d azote/ha en Les conditions d automne ont été relativement sèches, jusque la dernière décade d octobre. Durant ces 10 jours de fin octobre, la pluviométrie reconstitue la réserve utile des sols. Les pluies qui se poursuivent ensuite en novembre amorcent le début du drainage des sols les plus superficiels. L azote minéralisé lors de la fin d été et début d automne est alors lessivé. Les températures froides de l hiver ne favorisent pas la minéralisation de l humus. Le début d année 2009 est en revanche déficitaire en pluie. Résultats obtenus en fonction de la culture en place : 40 Reliquats d'azote par culture (kg/ha) Azote (kg/ha) Culture Colza Blé OH/Escourgeon OP Tournesol Les résultats obtenus pour les orges de printemps et le tournesol sont biaisées, car ils sont obtenus dans des terres en moyenne plus profondes, donc avec des reliquats plutôt au dessus de la moyenne. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 47

48 Annexe n 7 Reliquats post-récolte 2009 : L association a effectué les reliquats post récolte du 08 juillet au 04 août Au total, 60 parcelles déjà suivies pour les analyses de reliquat sortie hiver ont été échantillonnées, dont 7 parcelles à 2 horizons et 2 parcelles à trois horizons. IX. Résultats moyens obtenus en fonction de la profondeur des sols : Pour les sols superficiels (15 à 30 cm), la valeur moyenne est de 19 kg d azote/ha Pour les sols moyennement profonds (jusqu à 60 cm), la moyenne est de 29 kg d azote/ha Pour les sols profonds (jusqu à 90 cm), la moyenne est de 46 kg d azote/ha Les résultats sont très proches de ceux obtenus lors des reliquats sortie hiver 2009, excepté pour les sols superficiels (6 unités d écart avec les résultats de février 2009). Azote (kg/ha) Reliquats d'azote par type de sol Type de sol Sols à 1 horizon (A) Sols à 2 horizons (B) Sols à 3 horizons (C) Azote (kg/ha) Reliquats d'azote par culture (kg/ha) Culture Colza Blé OH OP Tournesol Pois X. Résultats obtenus en fonction de la culture en place: Voir graphique ci-dessus : Colza : 22 kg/ha Blé : 19 kg/ha Orge d Hiver (OH) : 21 kg/ha Orge de printemps (OP) : 30 kg/ha Pois : 19 kg/ha Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 48

49 Annexe n 7 Ces résultats sont les plus bas obtenus depuis 2002, toutes cultures confondues. Le plafonnement volontaire de la dose d azote (objectif de rendement atteint, voire dépassé), a permis d éviter tout excès, et la concentration en nitrates des sols se retrouve quasiment à l identique de ce qu il était en sortie d hiver. Par ailleurs, le prix très élevé des intrants pour la campagne 2009 a également contribué à raisonner au plus juste les doses apportées. Les résultats individuels seront à exploiter plus finement, notamment sur les dates d apport et doses réalisées, et leurs impacts sur la qualité de la récolte. Il est prévu une analyse des reliquats en entrée hiver (date des prélèvements à déterminer, idéalement avant les premières grosses pluies d automne), afin d évaluer le plus finement possible l impact de la minéralisation de l humus pendant la période d interculture fin d été automne. Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 49

50 Annexe n 8 Reliquats entrée hiver : Les prélèvements d échantillons de terre pour analyse des reliquats d azote ont été réalisés fin octobre début novembre sur les 60 parcelles déjà suivies en reliquats sortie hiver et post-récolte. Les reliquats entrée hiver 2009 et les dernières analyses des eaux de sources dur les BAC montrent des niveaux de concentration en nitrates contenus, tant dans les sols que dans l eau. Les bons rendements de la campagne 2009 n ont laissé que très peu de reliquats. Le climat d après moisson jusqu à l automne n a pas beaucoup favorisé la minéralisation de la matière organique des sols. Les concentrations en nitrates dans les sols sont restées quasi identiques depuis la moisson. 60 Reliquats d'azote par type de sol 50 Azote (kg/ha) Type de sol Sols à 1 horizon (A) Sols à 2 horizons (B) Sols à 3 horizons (C) 40 Reliquats d'azote par précédent (kg/ha) Azote (kg/ha) Culture Colza Blé OH OP Tournesol Pois Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 50

51 Annexe n 9 Bilan des pratiques des agriculteurs : Annexe 5 : Exemple de fiche individuelle distribuée à un agriculteur Fertilisation du Blé Fertilisation azotée du blé Les agriculteurs du bassin d alimentation de captage de la plaine du Saulce épandent en moyenne 163 unités/ha pour une dose moyenne conseillée de 167 unités sur l ensemble des plans prévisionnels de fertilisation. Les doses varient entre 134 et 201 unités pour les exploitations renseignées. L azote est majoritairement apporté sous forme minéral (liquide ou solide). Un seul agriculteur a apporté de l azote sous forme organique mais dans une proportion faible sur son exploitation. Votre exploitation Dose kg/ha Nombre d'apports Unités d'azote Exploitations Moyenne On notera par ailleurs que 2 agriculteurs sont largement au-dessus de la moyenne et 6 autres sont légèrement audessus. Date des différents apports sur blé Cet azote est apporté en 2 à 4 fois, mais le plus souvent en 3 fois.. Le premier apport intervient entre le 1 et le 20 février, le second entre le 20 février et le 20 mars, le troisième entre le 10 mars et le 10 mai globalement. Le quatrième, lorsqu il a lieu, est plutôt effectué fin avril, début mai. Lors de la campagne précédente, les 1 ers apports d azote se font fait en moyenne 15 jours plus tard. Nombre d'agriculteurs fevrier fevrier fevrier 1-10 mars mars mars 1-10 avril avril Dates d'apports avril 1-10 mai mai mai juin 4ème apport 3ème apport 2ème apport 1er apport Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 51

52 Annexe n 9 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 52

53 Annexe n 9 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 53

54 Annexe n 9 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 54

55 Annexe n 9 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 55

56 Annexe n 9 Association plaine du Saulce Assemblée générale 16 juin 2010 P a g e 56

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général

Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général 10 propositions du réseau FNAB pour une nouvelle politique de l eau (2013-2018) Cahier propositionnel du réseau FNAB dans le cadre

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Les aides aux activités économiques Franck LEROY Responsable du Service Investissements Collectivités et Industrie Direction Seine Aval

Plus en détail

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014 Bureau de la Commission Locale de l Eau Olivet le 25 novembre 2014 1. Portage du contrat territorial 2. Projets 2015 / Formations 2015 3. Points divers Ordre du jour 1. Portage du contrat territorial Portage

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour le bassin Rhône Méditerranée,

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN SDAGE 2010-2015 DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT n 2 Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Pour la mise en place d une licence de conseil stratégique au service de l agroécologie

Pour la mise en place d une licence de conseil stratégique au service de l agroécologie Conférence de presse Arvalis, Cetiom, InVivo AgroSolutions Paris, le 25 octobre 2013 Pour la mise en place d une licence de conseil stratégique au service de l agroécologie 1- Pourquoi un partenariat?

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

SELLE Masse d'eau AR51

SELLE Masse d'eau AR51 SELLE Masse d'eau AR51 Présentation Générale : Superficie : 720 m² exutoire : Somme canalisée à Amiens longueur des cours d'eaux principaux : 63,27 km Population du bassin Versant 2006 : 28 211 hab Évolution

Plus en détail

Mémoire de présentation du programme 2015

Mémoire de présentation du programme 2015 CONTRAT TERRITORIAL DU BLAVET MORBIHANNAIS 2014-2018 Mémoire de présentation du programme 2015 Après une première année consacrée à la mise en place de la cellule d'animation et à l'installation du nouvel

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires Stockage et épandage du digestat Evolutions réglementaires Sommaire Introduction Rappels des différents régimes des installations classées de méthanisation Les règles autour du stockage Du plan d épandage

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Les Champs des Possibles

Les Champs des Possibles Les Champs des Possibles Association Loi 1901 Lancée en 2009 1 salarié Région Île-de-France Activité L association Les Champs des Possibles accompagne des porteurs de projet à l installation en agriculture

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts 35 36 Introduction La directive cadre sur l eau donne à l analyse économique une place déterminante.

Plus en détail

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012 Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages Assises de la Loue 11 octobre 2012 Objectifs du Comité des Sages Création d'un "Comité des Sages" par M. Le Préfet pour faire évoluer les postures

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour

Plus en détail

SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE. COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010

SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE. COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010 SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010 Lieu : Salle 212 Agglomération de la Région de Compiègne

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION SIMACOISE 2 D CONTRAT DE RIVIERE

PLAN DE COMMUNICATION SIMACOISE 2 D CONTRAT DE RIVIERE PLAN DE COMMUNICATION SIMACOISE 2 D CONTRAT DE RIVIERE 2 SOMMAIRE LES ATTENDUS DU PLAN DE COMMUNICATION 3 RAPPEL DU CONTEXTE RAPPEL DES PRINCIPES STRATEGIQUES UN PLAN DE COMMUNICATION OPERATIONNEL LES

Plus en détail

Évaluation des actions agri-environnementales et de la durabilité des exploitations agricoles

Évaluation des actions agri-environnementales et de la durabilité des exploitations agricoles 10ème COLLOQUE International de SIFFE «Évaluation environnementale et développement d une agriculture durable» Angers, 20-24 juin 2005 Évaluation des actions agri-environnementales et de la durabilité

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de l Odet

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de l Odet Commission Locale de l Eau SAGE de l Odet Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de l Odet III- Enjeux, objectifs et actions 2. Plan d Aménagement et de Gestion des Eaux Novembre 2005 Le Schéma d

Plus en détail

25/02/2013. Le SIBV de la Seiche. Commission Professionnelle Agricole (CPA) Réunion n 1 22 février 2013 Piré-sur-Seiche

25/02/2013. Le SIBV de la Seiche. Commission Professionnelle Agricole (CPA) Réunion n 1 22 février 2013 Piré-sur-Seiche Le SIBV de la Seiche Commission Professionnelle Agricole (CPA) Réunion n 1 22 février 2013 Piré-sur-Seiche 1 PROGRAMME D ACTIONS Collectivités Particuliers Gestion des eaux pluviales Actions Industriels,

Plus en détail

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans :

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Quels intérêts? Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Ile-de-France SIARH - 3 décembre

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental 1. Qu est-ce qu un CLÉE? Un CLÉE est un lieu d échanges et de ressources entre les entreprises et les établissements scolaires sur

Plus en détail

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun 2nd COMITE DE RIVIERE «BLEONE ET AFFLUENTS» 21 juin 2012 Salle Henri Rochette - Aiglun Le torrent de Val Haut à Barles Contenu du dossier de séance : - Ordre du jour Planning général Liste des études complémentaires

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Amélioration de la productivité et de la qualité Publication juin 2013 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA)

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA) Présentation de la pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) et de ses spécialisations Pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) Adeline ALONSO UGAGLIA

Plus en détail

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Établir un budget est une étape indispensable pour aborder sereinement un projet et rechercher des soutiens financiers auprès de partenaires privés et publics.

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie.

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie. Les TTCR, impacts environnementaux Colloque 23/11/2007 filière multi-produits, traitant de grandes quantités de bois regroupé sur des plates formes de stockage/séchage, qui peuvent livrer des chaufferies

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté de communes vendredi 8 juillet 2011 19h15 Locaux administratifs Neuilly en Thelle cantons de Mouy, Neuilly-en-Thelle et Noailles 7 avenue de l'europe 60530 Neuilly en Thelle

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement Bachelor de l EME Coordinateur Environnement Bac +3 Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement École des Métiers de l Environnement - Campus de Ker Lann

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Dépôt des dossiers de candidature : au plus tard le 30 juin 2015 1 Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ordre du jour

L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ordre du jour L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques Ordre du jour 1. Le cadre réglementaire 2. Les exigences organisationnelles et leurs applications

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Réunion du Bureau de la CLE SAGE BLV

COMPTE-RENDU. Réunion du Bureau de la CLE SAGE BLV COMPTE-RENDU Réunion du Bureau de la CLE SAGE BLV Mardi 20 janvier 2015 à 16h00 à Beaurepaire Ordre du jour de la réunion 1. Approbation du compte-rendu du Bureau de la CLE du 1 er décembre 2014 2. Préparation

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

Réseau Compostage-au-jardin

Réseau Compostage-au-jardin Alexia HEBRAUD Aubagne, janvier 2012 - rev avril 2012 Réf. :AH/1201.001.PRO.GFR Réseau Compostage-au-jardin RESEAU COMPOSTAGE AU JARDIN PROMOTION DU COMPOSTAGE DOMESTIQUE ET MICRO-COLLECTIF PHASE V VERS

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

La prévention et la lutte contre le décrochage scolaire doivent s articuler autour d actions permettant :

La prévention et la lutte contre le décrochage scolaire doivent s articuler autour d actions permettant : Page 1 Axe 2- Renforcer la cohésion sociale et poursuivre l effort de qualification et de professionnalisation de la population active Service instructeur Rectorat Dates agréments CLS 10 juin 2008-1 er

Plus en détail

Séminaire animateurs AESN Avril 2011

Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Retour d expérience Le SAGE «Aisne Vesle Suippe» B. NIVOY Déroulement 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Janvier AP définissant périmètre Juin AP composant CLE

Plus en détail

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail