Actualités thérapeutiques. Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités thérapeutiques. Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015"

Transcription

1 Actualités thérapeutiques Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015

2 Quand débuter l insuline? Recommandations HAS Lorsque l objectif d hba1c n est pas atteint sous traitement oral maximum toléré 2- Transitoirement, en cas de déséquilibre sévère ou facteur de décompensation aigu

3 1 - Recommanda,ons HAS 2013

4 Cusi & Cunningham. Diabetes Care 1995;18: DT2 : le concept de l insulinothérapie basale

5 Le passage à l insuline : la pratique S y préparer dans la mesure du possible L insuline est efficace si elle est bien acceptée, bien utilisée : Technique «savoir faire» Autosurveillance glycémique Injection d insuline Théorique «savoir, savoir être» Définition de la glycémie normale Définition des objectifs glycémiques Rôle de l insuline Déf, symptomes et CAT en cas d hypoglycémie Adapter les doses d insuline : changement comportemental ++ : le patient devient prescripteur

6 Cs 1 : mepre en place l auto-surveillance glycémique Technique Défini,on Consignes précises en Cs : faire faire +++ Pharmacien IDE à domicile Glycémie normale 3 à 6 gly /j x 4 j +/- Journal ali/phy à rapporter avant prochaine Cs Objec,fs pa,ent : autonomie, prise de conscience des variatons glycémiques Objec,f médecin : évaluer le cycle glycémique

7 Docteur JB Numéro RPPS : 007 Tel fax mail adresse IIIIIIIIIIIIIIIII III II IIII Le 5 dec Monsieur Lepatient prescriptons relatves au traitement de l affecton de longue durée reconnue (AFFECTION EXONERANTE kit lecteur de glycémie + stylo autopiqueur lancettes et bandelettes adaptées : 3 par jour 1 boite, AR une fois

8 Avant Cs 2 : évaluer le cycle glycémique pour choisir le schéma 8h 12h 19h 2,17 1,82 1,73 8,2% 1,72 1,65 1,46 Samedi (marche) 2,04 2,36 3,87 Dimanche (repas) 8h 12h 19h 1,43 2,36 2,57 8,2% 1,62 1,79 1,90 1,37 2,13 2,89 8h 12h 19h 1,37 1,65 1,12 8,2% 2,30 1,52 1,76 1,54 1,25 0,98

9 Comment choisir un schéma d insuline? 3 paramètres 1. Objectifs glycémiques personnalisés 2. Profil glycémique du patient 3. Durée / profil d action de l insuline Hba1c Taux moyen de glycémie GAJ 7 % 1,70 g/l 0,8-1,30 g/l 8% 2 g/l 1 1,60 g/l 9% 2,40 g/l 1,20 1,80 g/l JOUR NUIT NPH Umuline NPH Insulatard Detemir Levemir Glargine Lantus 0 6h 12h 18h 24h

10 Quelle dose? Insulino-sensible Agé, dénutri, IMC<25, I Rn, sportf Sensibilité normale Agé actf, IMC Insulino résistant IMC > 30, stéatose 0,10 U/kg/j 0,2 u/kg/j 0,3 u/kg/j

11 Choix de l insuline en foncton du cycle glycémique 8h 12h 19h 2,17 1,82 1,73 8,2% 1,72 1,65 1,46 Samedi (marche) 2,04 2,36 3,87 Dimanche (repas) 8h 12h 19h 1,43 2,36 2,57 8,2% 1,62 1,79 1,90 1,37 2,13 2,89 8h 12h 19h 1,37 1,65 1,12 8,2% 2,30 1,52 1,76 1,54 1,25 0,98 DietéTque? 3 Anl Rapides? Anl GLP1

12 Cs 2 : Débuter l insuline Technique ManipulaTon stylo (visser aiguilles, sélecton dose, faire purge initale, que faire si erreur..) Technique InjecTon (pas de plis, zone injecton, tenue du stylo, apendre 8 sec) ConservaTon, mélange.. Connaissance objectfs glycémiques Hypo, hyper Rôle de l insuline Durée d acton de l insuline Educa,on CAT en cas d hypo AdaptaTon des doses Faire face aux imprévus

13 Docteur JB Numéro RPPS : 007 IIIII II IIIIII IIII Le 25 dec 2015 Monsieur Lepatient prescriptons relatves au traitement de l affecton de longue durée reconnue AFFECTION EXONERANTE Faire réaliser par une IDE à domicile des injections SC d insuline X Heure : en fin d après midi Dose initiale : 22 unités Objectif : 1-1,50 Demander au patient de vérifier et noter la glycémie matin midi et soir Adapter les doses selon le protocole ci dessous : - -si glycémie < 0,80 : prendre 3 sucres ou un verre de jus de fruit et baisser l insuline de 2u dès l injection suivante - si glycémie < 1g : diminuer l insuline de 2 u dès l injection suivante - si glycémie > 1,50 au réveil pendant 4 jours de suite, monter de 2 unités Aider le patient à l autonomie pour les injections d insuline Tous les jours même dimanche et feriés 3 semaines

14 Cs 3-4 : Titrer l insuline, compléter l éducaton Objec,f Les freins / les moyens Educa,on Normaliser la glycémie à jeun En évitant les hypo Vérifier que Hba1c rentre dans l objectf Peur de l hypo Peur de la dose Lenteur dans la TtraTon Se contenter du mieux «Coaching» mail, tel, fax, IDE CAT en cas d hypo : travailler sur les expé de vie réelle vécu -CAT AdaptaTon des doses Faire face aux imprévus

15 Les aides Réseau diabète programme ETP IDE à domicile Documents éduc labo / internet HYPO, HYPER

16 Gérontologie-Diabétologie Quel patent? Quel diabète? Complexe et singulier vigoureux, fragile, malade Type 1? Type 2 Ancienneté du diabète +++ Quels objectfs? MainTen de la qualité de vie Eviter la iatrogénie Prévenir l (aggravaton) des complicatons Léonard de Vinvi L Homme de Vitruve, 1489

17 Diabète et Personne âgée Diabète souvent ancien, donc «très» insulinodépendant et instable Profil glycémique avec glycémie à jeun souvent assez faciles à contrôler Mais PP élevées à patient à HAUT risque d HYPO la nuit Objectifs thérapeutiques différents +++ Eviter les hypo (attention aux hypo nocturnes, attention si hba1c <7) Hba1c 7,5-9% quand l enjeu n est plus le risque de complications Limiter la iatrogénie Tenir compte du mode de vie, autonomie, repas, aides à c est un diabète difficile +++

18 Quelques trucs - Glycémies élevées malgré de grosses doses d insuline (> 1 u/kg) - Hypo la nuit avec rebond hyperglycémique? - Observance? - Lipodystrophie? - Diététique? PP hautes? - Insulinorésistance ++ Ou Schéma non adapté (à x injections)

19 Quelques trucs Instabilité glycémique importante Hypo? Lipodystrophie? Diététique? Glycémies bonnes dans la journée / haute au réveil (ou l inverse?) Durée d action de l insuline mal adaptée : passer à 2 injections?

20 Quelques trucs Dans le type 2, les besoins en insuline varient peu : méfiance si augmentation permanente des doses d insuline - Hypo? Schéma mal adapté? Glycémies à jeun normale mais Hba1c haute = Post prandiales hautes (ou carnet faussé..) à Nutrition : éducation réseau, cs diet, cs diabèto, hospit à Passage à insuline rapide : 2 mix ou basal + 1 ou pls analogues rapides au(x) repas le(s) plus sucrant(s)

21 Quelques trucs Glycémies hautes mais HbA1c normale Hypo la nuit ou hypo non ressenties Anémie Hypo non ressenties Se méfier d hypo à répétition +++

22 Risque d hypoglycémie chez la personne âgée Y penser systématiquement chez la personne âgée Education aux hypoglycémies ++?doses anormalement élevées // poids? prise de poids? symptômes nocturnes atypiques? instabilité glycémique au réveil

23 Insuline «ultralente» Glargine U300 - Toujeo (Glargine U 300 sanofi) Degludec Tresiba

24

Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps qu orateur et invité à des congrès par : Sanofi-Aventis, Novo Nordisk, Lilly, Servier, Merck Shape et

Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps qu orateur et invité à des congrès par : Sanofi-Aventis, Novo Nordisk, Lilly, Servier, Merck Shape et L insulinothérapie instituée par le médecin généraliste Dr Jean-Philippe Le Berre Hôpital Desgenettes, Lyon Rencontre des Jeudis de l Europe, le 24 mai 2012 Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps

Plus en détail

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Passage à l insulinothérapie Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Epidémiologie 3,4 millions de personnes sont diabétiques1 400 nouveaux cas par jour en France 3 2,8 millions

Plus en détail

Cas Clinique N 3. glimépiride 4mg HbA1c 7,6 % Sous association ARA II - diurétique PA mm Hg

Cas Clinique N 3. glimépiride 4mg HbA1c 7,6 % Sous association ARA II - diurétique PA mm Hg Cas clinique N 3 FMC Fac Jeudi di29 avril 2010 Rodier M Service MME CHU Nîmes M. Durand, 62 ans, retraité, diabétique depuis 8 ans, dont l histoire est la suivante : - Diagnostic à l âge de 54 ans lors

Plus en détail

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 1. Bases physiologiques Sécrétion physiologique d insuline : 0.6 U/kg/j, soit 40 U si 70 kgs Profil nycthéméral : o 40 à 50%: sécrétion

Plus en détail

Insulinothérapie et Diabète type2. Quand? Comment?

Insulinothérapie et Diabète type2. Quand? Comment? Insulinothérapie et Diabète type2 Quand? Comment? évolutive du fait de la baisse progressiv de la sécrétion d insuline de la sécrétion d insuline Fonction des cellules β (%) 100 Diagnostic 80 60 Intolérance

Plus en détail

Passage à l insuline chez le sujet âgé

Passage à l insuline chez le sujet âgé Passage à l insuline chez le sujet âgé DOCTEUR Magali ABRAM-WINER Nasrine RAMTOULA (IDE MC44) 20 rue Paul Ramadier 20 rue Paul Ramadier 44100 NANTES :02 40 47 82 44 :02 40 47 82 44 contact@mc44.fr Mail

Plus en détail

Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017. Cas clinique. Dr Rezak.R.

Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017. Cas clinique. Dr Rezak.R. Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017 Cas clinique Dr Rezak.R. Il s agit de la fille A S âgée de 10 ans, consulte pour énurésie HISTOIRE DE LA MALADIE : Le début remonte à 1 mois par

Plus en détail

Item 245 Diabète de type 1. P. THUILLIER, Brest

Item 245 Diabète de type 1. P. THUILLIER, Brest Item 245 Diabète de type 1 P. THUILLIER, Brest Définition : diabète OMS : glycémie à jeun normale < 1,10 g/l hyperglycémie modérée à jeun si la glycémie 1,10 g/l et < 1,26 g/l, seuil d augmentation du

Plus en détail

Les différentes insulines. Comment les utiliser?

Les différentes insulines. Comment les utiliser? Les différentes insulines Comment les utiliser? INITIATION DE L INSULINE «BED TIME» INSULINE DE TYPE NPH ANALOGUES LENTS LANTUS LEVEMIR Début par 0.2 à 0.3 U/Kg à augmenter progressivement par pallier

Plus en détail

ASG DT2. Autosurveillance glycémique et insulines. Autosurveillance glycémique et insulines. FMC janvier 2012

ASG DT2. Autosurveillance glycémique et insulines. Autosurveillance glycémique et insulines. FMC janvier 2012 Autosurveillance glycémique et s FMC janvier 2012 Une utilisation très ciblée L autosurveillance glycémiquedoit êtreréservée réservée à certains DT2, dans certaines situations : Patients insulinotraités

Plus en détail

10 POINTS CLÉS POUR UNE BONNE UTILISATION DE L INSULINE BASALE. LAN524_REmis LetVous_ indd 1 19/09/ :53

10 POINTS CLÉS POUR UNE BONNE UTILISATION DE L INSULINE BASALE. LAN524_REmis LetVous_ indd 1 19/09/ :53 10 POINTS CLÉS POUR UNE BONNE UTILISATION DE L INSULINE BASALE LAN524_REmis LetVous_190914.indd 1 VOUS ÊTES DIABÉTIQUES DE TYPE 2 SOUS INSULINE BASALE Votre médecin ou les autres professionnels de santé

Plus en détail

L adaptation des doses d insuline

L adaptation des doses d insuline L adaptation des doses d insuline L INSULINOTHERAPIE EST INDIQUEE : Dans le diabète de type 1: Elle concerne environ 200 000 patients en France. Généralement éduqués en milieu hospitalier lors de sa découverte.

Plus en détail

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 AUTOSURVEILLANCE GLYCÉMIQUE INDICATIONS DE L A.S.G dans le DIABÈTE DE TYPE 2 Recommandations H.A.S (avril 2011) Ø INSULINOTHÉRAPIE EN COURS: u 2 à 4 /JOUR:

Plus en détail

ETP et femme diabétique. Dr Dominique Pâris-Bockel Service de diabétologie Médicale B

ETP et femme diabétique. Dr Dominique Pâris-Bockel Service de diabétologie Médicale B ETP et femme diabétique Dr Dominique Pâris-Bockel Service de diabétologie Médicale B L INSULINOTHÉRAPIE FONCTIONNELLE Une approche d éducation thérapeutique pour le sujet diabétique de type 1 Particulièrement

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU DIABETE CHEZ LE SUJET AGE. G. SOST Service de médecine gériatrique CHU Rennes

PRISE EN CHARGE DU DIABETE CHEZ LE SUJET AGE. G. SOST Service de médecine gériatrique CHU Rennes PRISE EN CHARGE DU DIABETE CHEZ LE SUJET AGE G. SOST Service de médecine gériatrique CHU Rennes Cas clinique 1 n Femme de 85 ans, HTA, 1m60, 48 kg, hospitalisée pour AEG, douleurs abdo, glycémie 4 g, acétone

Plus en détail

La mise d un patient sous insuline en ambulatoire. Pr François Bécret - MG : quoi de neuf en MG?

La mise d un patient sous insuline en ambulatoire. Pr François Bécret - MG : quoi de neuf en MG? La mise d un patient sous insuline en ambulatoire 1 Vous suivez monsieur Alain Suline depuis 12 ans pour son diabète de type 2 62 ans Cadre retraité actif (garde ses petits enfants, jardine, fait un grand

Plus en détail

Béatrice Roche PH Service Diabétologie Endocrinologie Maladies Métaboliques CHU G MONTPIED. Pas de conflit d intérêt

Béatrice Roche PH Service Diabétologie Endocrinologie Maladies Métaboliques CHU G MONTPIED. Pas de conflit d intérêt Béatrice Roche PH Service Diabétologie Endocrinologie Maladies Métaboliques CHU G MONTPIED Pas de conflit d intérêt «Quand vous me dites que vous ne voulez pas d insuline, alors que je vous propose ce

Plus en détail

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Généralités (DT1 et DT2) - 2 types de patients diabétiques Type de diabète

Plus en détail

EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2

EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2 EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2 1. EPIDEMIOLOGIE - DEFINITION Dr Séré-Bégué (Diabétologue - Hôpital de

Plus en détail

Atelier de pratiques professionnelles Situations aigues : gestion de l hyperglycémie chez le sujet âgé

Atelier de pratiques professionnelles Situations aigues : gestion de l hyperglycémie chez le sujet âgé Atelier de pratiques professionnelles Situations aigues : gestion de l hyperglycémie chez le sujet âgé Pr Gilles Berrut Pascale MAHOT MOREAU, diabétologue CHU Nantes Hyperglycémie, quelle définition -

Plus en détail

Insuline dans le diabète de type 2 : lever les réticences

Insuline dans le diabète de type 2 : lever les réticences Insuline dans le diabète de type 2 : lever les réticences Louis Potier Tous droits réservés Diabétologie Hôpital Bichat, Paris Conflits d intérêts Orateurs, bourses de recherche, prise en charge de congrès

Plus en détail

Quelle prise en charge pour le diabète des séniors? Dr Marc Mennecart Service de Médecine Gériatrique CHU Tours

Quelle prise en charge pour le diabète des séniors? Dr Marc Mennecart Service de Médecine Gériatrique CHU Tours Quelle prise en charge pour le diabète des séniors? Dr Marc Mennecart Service de Médecine Gériatrique CHU Tours 1 Prévalence du diabète traité en 2009 selon l âge et le sexe. (BEH 2010 n 42 43) Plus de

Plus en détail

$ / ..+ $ $)+/ / ) $)+ *) +, *) +, +, +! / % %!! &'

$ / ..+ $ $)+/ / ) $)+ *) +, *) +, +, +! / % %!! &' !"#$ % %!! &' ( ) *) ) *) *) +, *) +, +, +! / +) +, - )* /+ )* + / ) $)+ ))..+ $)+/ /..+ $ 1 2+ 0+ $ / 0+ / % %!! &' 3 ))*)+,+/..+/34(5./6+/%)+#) %)+#)78944:/;/34(< *))+$$)$6+,=/)1+/ +/+>$2+$$$)+> ))34(5

Plus en détail

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 Objectifs pédagogiques : -Diagnostiquer un diabète chez l enfant (et chez l adulte) -Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge -Argumenter

Plus en détail

Pourquoi, quand et comment débuter un traitement par insuline en ambulatoire chez le patient diabétique de type 2?

Pourquoi, quand et comment débuter un traitement par insuline en ambulatoire chez le patient diabétique de type 2? Rencontres d endorinologie 2017 Samedi 25 novembre 2017 Pourquoi, quand et comment débuter un traitement par insuline en ambulatoire chez le patient diabétique de type 2? Nicolas PAQUOT Département de

Plus en détail

L INSULINOTHÉRAPIE BASALE EN 2017 D R G I L L E S L E P A P E, P E N M A R C H, F I N I S T È R E T O U S D R O I T S R É S E R V É S

L INSULINOTHÉRAPIE BASALE EN 2017 D R G I L L E S L E P A P E, P E N M A R C H, F I N I S T È R E T O U S D R O I T S R É S E R V É S L INSULINOTHÉRAPIE BASALE EN 2017 D R G I L L E S L E P A P E, P E N M A R C H, F I N I S T È R E T O U S D R O I T S R É S E R V É S DÉCLARATION PUBLIQUE D INTÉRÊTS Participation à des boards pour SANOFI,

Plus en détail

EDUCATION DE L ADOLESCENT DIABETIQUE: DEFIS ET SOLUTIONS. Dr Leïla ESSADDAM AHU Hôpital d enfants Béchir Hamza de Tunis

EDUCATION DE L ADOLESCENT DIABETIQUE: DEFIS ET SOLUTIONS. Dr Leïla ESSADDAM AHU Hôpital d enfants Béchir Hamza de Tunis EDUCATION DE L ADOLESCENT DIABETIQUE: DEFIS ET SOLUTIONS Dr Leïla ESSADDAM AHU Hôpital d enfants Béchir Hamza de Tunis EDUCATION C est quoi? Pourquoi? Comment? IDENTIFIER LES BESOINS Collectif Individuel

Plus en détail

Traitements du diabète

Traitements du diabète Traitements du diabète Madame Bernadette, 52 ans, revient vous voir 3 mois après la découverte de son diabète (glycémie initiale = 1,98 g/l, HbA1c = 9%). Elle a perdu 3 kg (poids actuel 68 kg pour 1,60

Plus en détail

Diabète, corticoïdes et cancer. 06/10/2017 Dr Maurine OREGLIA Diabétologie CHMS

Diabète, corticoïdes et cancer. 06/10/2017 Dr Maurine OREGLIA Diabétologie CHMS Diabète, corticoïdes et cancer 06/10/2017 Dr Maurine OREGLIA Diabétologie CHMS Aucun lien d intérêt en rapport avec cette présentation Introduction : diabète Diabète quelques définitions Diagnostic : -

Plus en détail

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies)

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies) Contrôles biologiques en pratique Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.2 FICHE soignants Objectifs de contrôle glycémique selon le profil du patient Pour la plupart des patients

Plus en détail

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Interprétation des rapports 1 Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Hélène Gagné, Infirmière clinicienne Chantal Martineau,

Plus en détail

8. Quel est le traitement (et depuis combien de temps)? Plusieurs réponses possibles Comprimés ( années ou mois) Insuline ( années ou mois)

8. Quel est le traitement (et depuis combien de temps)? Plusieurs réponses possibles Comprimés ( années ou mois) Insuline ( années ou mois) 1. Sexe? Féminin Masculin 2. Âge? ans 5. Quel âge à la découverte de son diabète? Ans 3. Poids? 4. Taille? kg cm 6. Quel est le type de diabète du patient? Type 1 Type 2 Gestationnel 8. Quel est le traitement

Plus en détail

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin.

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. À quelle fréquence surveiller sa glycémie? L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. Résumez les règles dont vous avez convenues avec votre médecin, dans ce tableau : Date Nom du médecin

Plus en détail

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 Spécificités de diabète de l enfant Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 AMINA, 10 ans, vous est adressée par son médecin traitant pour suspicion de diabète devant syndrome cardinal typique (perte

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU DIABETIQUE

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU DIABETIQUE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU DIABETIQUE A propos de 200 cas Présentée par Dr S.ABDELAZIZ Hôpital de jour pour diabétiques EPSP Annaba SADIAB 2013(Alger) Page 1 Page 2 «Education is not An addition to treatment

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016 Date d examen par la Commission : 7 septembre 2016 insuline détémir LEVEMIR PENFILL 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 5 cartouches de 3 ml (CIP

Plus en détail

Insulinothérapie fonctionnelle et diabète de type 1 chez l enfant

Insulinothérapie fonctionnelle et diabète de type 1 chez l enfant Insulinothérapie fonctionnelle et diabète de type 1 chez l enfant Régis Coutant, Natacha Bouhours-Nouet, Frédérique Gatelais, Sylvie Dufresne, Claire Meril, Isabelle Nedellec, Emmanuel Quemener Endocrinologie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017 insuline asparte NOVORAPID 100 U/ml, solution injectable Boîte de 1 flacon en verre de 10 ml (CIP : 34009 352 590 9 7) NOVORAPID Penfill 100 U/ml, solution

Plus en détail

LA RECO HAS. En avant première..et confidentiellement.(en cours de validation : CRBP le 23/10) J.Birgé séminaire AMMPPU METZ diabète 12 & 13 oct.

LA RECO HAS. En avant première..et confidentiellement.(en cours de validation : CRBP le 23/10) J.Birgé séminaire AMMPPU METZ diabète 12 & 13 oct. 1 LA RECO HAS En avant première..et confidentiellement.(en cours de validation : CRBP le 23/10) Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions de bonnes pratiques,

Plus en détail

Traitement du diabète de type 2 : Place de l insulinothérapie. Gérard Slama

Traitement du diabète de type 2 : Place de l insulinothérapie. Gérard Slama Traitement du diabète de type 2 : Place de l insulinothérapie Gérard Slama Mes conflits d intérêts J ai été invité à 3 reprises pour donner une conférence en Algérie par les laboratoires : Novo Nordisk

Plus en détail

LES INSULINES : RECOMMANDATIONS DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION

LES INSULINES : RECOMMANDATIONS DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION Page 1 sur 10 Traitement indispensable dans le diabète de type 1, parfois utilisée dans le diabète de type 2. LES INSULINES Les insulines utilisées aujourd hui sont fabriquées par biotechnologie. Ce sont

Plus en détail

Patient Diabétique et parcours thérapeutique

Patient Diabétique et parcours thérapeutique Patient Diabétique et parcours thérapeutique Anne-Laure CLAIRET AHU CHRU Besançon Philippe FAGNONI MCU-PH CHRU Dijon Jeudi 21 septembre 2017 Et si nous commencions par un diabète de type 1 CAS CLINIQUE

Plus en détail

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire Fiches simplifiées Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire G. Cheisson, D. Benhamou, E. Cosson, C. Ichai, S. Jacqueminet, A-M. Leguerrier, B. Nicolescu-Catargi, A. Ouattara, I. Tauveron,

Plus en détail

Pour vous à qui Toujeo a été prescrit

Pour vous à qui Toujeo a été prescrit IN F O R M ATI O N S D E S TI N É E S AU PAT I ENT Pour vous à qui Toujeo a été prescrit Cette brochure a été rédigée pour vous car vous êtes diabétique et votre médecin vous a prescrit Toujeo (insuline

Plus en détail

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour ORDONNANCE COLLECTIVE Ajuster des traitements médicaux, des thérapies médicamenteuses, des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique No: D.1

Plus en détail

PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT

PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT CHU DE ROUEN - Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à un changement du mode d administration de l insuline

Plus en détail

TRAITEMENT DU DIABETE PAR POMPE A INSULINE EXTERNE Dr M.S. Bouquegneau

TRAITEMENT DU DIABETE PAR POMPE A INSULINE EXTERNE Dr M.S. Bouquegneau TRAITEMENT DU DIABETE PAR POMPE A INSULINE EXTERNE Dr M.S. Bouquegneau INTRODUCTION INTRODUCTION (1) Traitement par pompe à perfusion continue d insuline introduit en 1978 -> expansion dans les pays européens

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 février 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 février 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 février 2016 insuline humaine ACTRAPID 100 UI/ml, solution injectable en flacon 1 flacon en verre de 10 ml (CIP : 34009 361 201 1 2) ACTRAPID PENFILL 100 UI/ml, solution

Plus en détail

Gamme des insulines. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques

Gamme des insulines. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques Gamme des insulines Conseils pour la prise en charge des patients diabétis TABLEAU 5.2 SOIGNANTS Ce tableau synopti des insulines ne remplace pas la consultation du Compendium concernant la posologie,

Plus en détail

PLACE DE L INSULINOTHERAPIE EN GERIATRIE. Profils patients et schémas thérapeutiques

PLACE DE L INSULINOTHERAPIE EN GERIATRIE. Profils patients et schémas thérapeutiques PLACE DE L INSULINOTHERAPIE EN GERIATRIE. Profils patients et schémas thérapeutiques Pr Anne VAMBERGUE Service de diabétologie CHRU Lille Faculté de médecine Université Lille 2 Le DT2 est une maladie évolutive

Plus en détail

PRESENTATION DE LA MAJORITE DES INSULINES COMMERCIALISEES EN SUISSE ( )

PRESENTATION DE LA MAJORITE DES INSULINES COMMERCIALISEES EN SUISSE ( ) Humalog Insuline lispro juste après les repas) et/ou insuline de correction Caractéristis cinétis* 15 min. 1-2 h 2-5 h pour HumaPen Humalog KwikPen Humalog KwikPen 200 UI/mL ULTRA-RAPIDE NovoRapid Apidra

Plus en détail

Diabètes de type 1 et 2 Séquence 3. Dr Myriam MORET

Diabètes de type 1 et 2 Séquence 3. Dr Myriam MORET Diabètes de type 1 et 2 Séquence 3 Dr Myriam MORET 2016/2017 OBJECTIFS Connaître les principes de l insulinothérapie : mode d administration, cinétique des insulines, schémas insuliniques Connaître les

Plus en détail

Journée «découverte de la médecine générale rurale»

Journée «découverte de la médecine générale rurale» Journée «découverte de la médecine générale rurale» Le diabète Le choix des sujets - Être dans la pratique - Vaste domaine => diabète de type 2 1. critères de diagnostic 2. auto contrôle 3. injection Titre

Plus en détail

Coronaropathie RR=3 mortalité RR=2

Coronaropathie RR=3 mortalité RR=2 Coronaropathie RR=3 mortalité RR=2 Première cause de cécité Avant 65 ans 10 X plus d amputations Des membres inférieurs 1 diabétique sur 5 Avec polyneuropathie périphérique et végétative Première cause

Plus en détail

LA RECO HAS DE JANVIER 2013 MÉTHODE RPC

LA RECO HAS DE JANVIER 2013 MÉTHODE RPC 1 LA RECO HAS DE JANVIER 2013 MÉTHODE RPC Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions

Plus en détail

Synthèse de l insuline

Synthèse de l insuline Synthèse de l insuline Passage dans le Réticulum Endoplasmique Pré-pro-insuline L insuline est synthétisée par les cellules beta du pancréas Vésicule Pro-insuline L insuline est initialement synthétisée

Plus en détail

Gestion du patient diabétique en péri-opératoire

Gestion du patient diabétique en péri-opératoire Anesthésie, Diabète Gestion du patient diabétique en périopératoire Réf : xxxx Version : 1.0 Date de création : Avril 2018 Date d application : Mai 2018 Page 1 sur 8 Rédaction Dr Cornet Nom Fonction Date

Plus en détail

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Interprétation des rapports 1 Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Hélène Gagné, Infirmière clinicienne Chantal Martineau,

Plus en détail

LA POMPE A INFUSION SOUS CUTANEE D INSULINE Formation IDE 1 er février 2008

LA POMPE A INFUSION SOUS CUTANEE D INSULINE Formation IDE 1 er février 2008 LA POMPE A INFUSION SOUS CUTANEE D INSULINE Formation IDE 1 er février 2008 Joëlle NOWAK Infirmière référente Secteur Pompes à Insuline Service d Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition du CHR Metz-Thionville

Plus en détail

Nouveautés technologiques dans le traitement du diabète. Holters glycémiques Pompes à insuline 22 Juin 2012

Nouveautés technologiques dans le traitement du diabète. Holters glycémiques Pompes à insuline 22 Juin 2012 Nouveautés technologiques dans le traitement du diabète Holters glycémiques Pompes à insuline i.descamps@cht.nc 22 Juin 2012 glycémie Sujet diabetique 2,5 g/l 1 g/l Sujet non diabetique 7 12 19 0 7 temps

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 janvier 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 22 janvier 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 janvier 2003 LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en flacon de 10 ml LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en cartouche de 3

Plus en détail

«insulinothérapie : un travail d équipe» La place de l Education Thérapeutique du Patient

«insulinothérapie : un travail d équipe» La place de l Education Thérapeutique du Patient «insulinothérapie : un travail d équipe» La place de l Education Thérapeutique du Patient Aurélie Macret - Cadre de Santé Médecine Interne HS - CHRU Tours 19/11/2014 1 L éducation thérapeutique du patient

Plus en détail

Que faire après la metformine?

Que faire après la metformine? Que faire après la metformine? Liens d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de la plupart des firmes pharmaceutiques commercialisant des médicaments destinés

Plus en détail

MISE EN ROUTE de l INSULINE dans le DIABETE TYPE 2. Boris LORMEAU NOISY LE GRAND

MISE EN ROUTE de l INSULINE dans le DIABETE TYPE 2. Boris LORMEAU NOISY LE GRAND MISE EN ROUTE de l INSULINE dans le DIABETE TYPE 2 Boris LORMEAU NOISY LE GRAND P1 P2 P3 P4 P5 En France, 600 000 personnes ignorent leur diabète 1 3,4 millions de personnes sont diabétiques 1 2,8 millions

Plus en détail

Gamme des insulines 5.2

Gamme des insulines 5.2 tableau Gamme des insulines 5.2 Conseils pour la prise en charge des patients diabétis soignants Ce tableau synopti des insulines ne remplace pas la consultation du Compendium concernant la posologie,

Plus en détail

DIABETE et GROSSESSE. Blandine JANAND DELENNE Centre Hospitalier du Pays d Aix

DIABETE et GROSSESSE. Blandine JANAND DELENNE Centre Hospitalier du Pays d Aix DIABETE et GROSSESSE Blandine JANAND DELENNE Centre Hospitalier du Pays d Aix L excès de glucose chez la mère est délétère pour l embryon et le fœtus. Expert consensus on gestational diabetes mellitus,

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Intérêt d un programme d éduca2on thérapeu2que du pa2ent F.PACHY, J. PLANA

DIABETE GESTATIONNEL. Intérêt d un programme d éduca2on thérapeu2que du pa2ent F.PACHY, J. PLANA DIABETE GESTATIONNEL Intérêt d un programme d éduca2on thérapeu2que du pa2ent F.PACHY, J. PLANA Définition OMS: «Trouble de la tolérance glucidique de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 septembre 2018 Date d examen par la Commission : 5 septembre 2018 Insuline dégludec TRESIBA 100 unités/ml, solution injectable en cartouche B/5 cartouches de 3mL (CIP

Plus en détail

Pathologies & APS chez l enfant et l adolescent

Pathologies & APS chez l enfant et l adolescent L3 S5 CD12 Pathologies & APS chez l enfant et l adolescent Cours n 2 Diabète de type 1 : insuline et adaptation à l'effort D. Chapelot Miss Idaho 2014 s'affiche avec sa pompe à insuline pour encourager

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

Entretien du bilan éducatif partagé initial à la découverte

Entretien du bilan éducatif partagé initial à la découverte ETIQUETTE DU PATIENT Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01 Entretien du bilan éducatif partagé initial à la découverte Durée : 1 heure DATE : Nom : Prénom

Plus en détail

La thérapie combinée. Ajustement de la thérapie combinée. Étapes par étapes. L insulinothérapie. 6. L autogestion de l insulinothérapie

La thérapie combinée. Ajustement de la thérapie combinée. Étapes par étapes. L insulinothérapie. 6. L autogestion de l insulinothérapie L insulinothérapie 6. L autogestion de l insulinothérapie Étapes par étapes La thérapie combinée Insuline basale Humulin N ou Novolin ge NPH (injectée au coucher) Insuline basale longue durée Lantus ou

Plus en détail

L AJUSTEMENT DE L INSULINE, UNE AFFAIRE D ÉQUIPE PAR SARAH SAUDRAIS JANECEK B.PHARM., M.SC.

L AJUSTEMENT DE L INSULINE, UNE AFFAIRE D ÉQUIPE PAR SARAH SAUDRAIS JANECEK B.PHARM., M.SC. L AJUSTEMENT DE L INSULINE, UNE AFFAIRE D ÉQUIPE PAR SARAH SAUDRAIS JANECEK B.PHARM., M.SC. CONFÉRENCIÈRE : SARAH SAUDRAIS JANECEK Formation Baccalauréat en pharmacie (UdeM) 2005-2009 Maîtrise ès Sciences

Plus en détail

Projet d'éducation du patient diabétique

Projet d'éducation du patient diabétique Projet d'éducation du patient diabétique ANNEXES : Annexe 1 : programme Annexe 2 : évaluation du programme Annexe 3 : l équipe pédagogique 1 Annexe 1 : Programme Données épidémiologiques sur le diabète

Plus en détail

Diabètes de type 1 et de type 2 Séquence 4. Dr Myriam MORET

Diabètes de type 1 et de type 2 Séquence 4. Dr Myriam MORET Diabètes de type 1 et de type 2 Séquence 4 Dr Myriam MORET 2016/2017 OBJECTIFS Connaître les objectifs glycémiques selon les circonstances de la vie Connaître les grands principes de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Débuter et optimiser l'insulinothérapie au cabinet: mission possible en interdisciplinarité!

Débuter et optimiser l'insulinothérapie au cabinet: mission possible en interdisciplinarité! Débuter et optimiser l'insulinothérapie au cabinet: mission possible en interdisciplinarité! Forum de médecine familiale Rachel Rouleau, B. Pharm., M. Sc. Xavier Huppé, R2, médecine de famille Divulgation

Plus en détail

Pr. Bernard Vialettes CHU La Timone Marseille

Pr. Bernard Vialettes CHU La Timone Marseille L intensification de l insulinothérapie dans le diabète de type 2 Quand l insuline basale ne suffit plus! Pr. Bernard Vialettes CHU La Timone Marseille Qui passer à une insulinothérapie intensifiée? La

Plus en détail

Comment atteindre l objectif glycémique? Les stratégies de prise en charge

Comment atteindre l objectif glycémique? Les stratégies de prise en charge Comment atteindre l objectif glycémique? Les stratégies de prise en charge Pourquoi essayer de normaliser la glycemie? Éviter les complications aigues céto-acidose diabétique ; coma hyperosmolaire Empêcher

Plus en détail

Le diabète de type 2. Traitement médicamenteux (actualisation) Recommandation de Bonne Pratique AFSSAPS & HAS Nov. 2006

Le diabète de type 2. Traitement médicamenteux (actualisation) Recommandation de Bonne Pratique AFSSAPS & HAS Nov. 2006 Le diabète de type 2 Traitement médicamenteux (actualisation) Recommandation de Bonne Pratique AFSSAPS & HAS Nov. 2006 Un peu de méthodologie Une demande de la DGS (2003) Un groupe de travail (27 dont

Plus en détail

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : D. VAUTHIER BROUZES J. NIZARD (GO) S. JACQUEMINET C. CIANGURA A. HARTEMANN (Diabétologues) Date

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 7 octobre 2015 TOUJEO 300 unités/ml, solution injectable en stylo prérempli Boîte de 3 stylos pré-remplis Solostar de 1,5 ml (CIP : 34009 300 166 7 1) Boîte de 5 stylos

Plus en détail

Carnet d auto-surveillance pompe à insuline

Carnet d auto-surveillance pompe à insuline Carnet d auto-surveillance pompe à insuline Journal quotidien Ce carnet est très précieux pour moi, si vous le trouvez, merci de bien vouloir le faire parvenir à l adresse ci-dessous : Nom :...Prénom :...

Plus en détail

Recommandations actuelles. pour le jeûne. du diabétique de type 2

Recommandations actuelles. pour le jeûne. du diabétique de type 2 Recommandations actuelles pour le jeûne du diabétique de type 2 Claude Ben Slama Institut de Nutrition Introduction 1.1 1.5 billion de musulmans dans le monde Epidemiology of Diabetes and Ramadan (EPIDIAR)

Plus en détail

DIABETE ET CANCER : QUELS OBJECTIFS RAISONNABLES EN SOINS PALLIATIFS?

DIABETE ET CANCER : QUELS OBJECTIFS RAISONNABLES EN SOINS PALLIATIFS? DIABETE ET CANCER : QUELS OBJECTIFS RAISONNABLES EN SOINS PALLIATIFS? Dr Anny Parot- Monpet¹ʼ² Mme Karine Le Gallou¹ Hôpital Privé Océane¹, Centre d oncologie St Yves², Vannes Co-auteurs : C.Monsabert¹,

Plus en détail

Utilisation des insulines premix: qui, quand, comment? Pr Bruno Estour Endocrinologie diabète TCA

Utilisation des insulines premix: qui, quand, comment? Pr Bruno Estour Endocrinologie diabète TCA Utilisation des insulines premix: qui, quand, comment? Pr Bruno Estour Endocrinologie diabète TCA Conflits d interêts Insuline: Lilly; Novo Nordisk, Sanofi Endocrinologie: Ipsen, Novartis Consultant: Isis,

Plus en détail

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et de ses échecs. Ce n est pas très réjouissant puisque le diabète

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

La maladie chronique n est plus ce qu elle était! Avant-propos... 15

La maladie chronique n est plus ce qu elle était! Avant-propos... 15 Sommaire La maladie chronique n est plus ce qu elle était!......... 11 Avant-propos............................................... 15 LES SOINS.................................................. 19 Chapitre

Plus en détail

L hypoglycémie partie II Aspects pratiques pour la clinique

L hypoglycémie partie II Aspects pratiques pour la clinique L hypoglycémie partie II Aspects pratiques pour la clinique Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Glyburide

Plus en détail

Nouvelles recommandations du groupe de travail : diabète & plongée

Nouvelles recommandations du groupe de travail : diabète & plongée Annexe 1 Nouvelles recommandations du groupe de travail : diabète & plongée Diabète type 1 -accès à l autonomie N2 : PA-20 / PE-40 -un seul diabétique par palanquée -plongée dans la courbe de sécurité

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 LANTUS 100 unités/ml, solution injectable en flacon Boîte de 1 flacon de 10 ml (CIP : 34009 359 464 9 2) LANTUS 100 unités/ml, solution injectable en

Plus en détail

SURVEILLANCE DE L ENFANT DIABETIQUE. Pr Saayda Ben Becher Chef de service de pédiatrie Hôpital d enfants Béchir Hamza de Tunis Tunisie

SURVEILLANCE DE L ENFANT DIABETIQUE. Pr Saayda Ben Becher Chef de service de pédiatrie Hôpital d enfants Béchir Hamza de Tunis Tunisie SURVEILLANCE DE L ENFANT DIABETIQUE Pr Saayda Ben Becher Chef de service de pédiatrie Hôpital d enfants Béchir Hamza de Tunis Tunisie INTRODUCTION DT1 =maladie chronique PEC pluriquotidienne Famille :

Plus en détail

Le diabète de type 2 :

Le diabète de type 2 : Le diabète de type 2 : les recommandations HAS février 2013 Jacques LOUIS HPMetz Site Sainte Blandine 20 février 2013 P1 CONFLITS D INTERETS. Dr Jacques LOUIS PARTICIPATION A DES ETUDES PHARMACOLOGIQUES

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Bilan de la prise en charge description de notre population J.PLANA, J.MARCADET, C. TORRENS, F.PACHY

DIABETE GESTATIONNEL. Bilan de la prise en charge description de notre population J.PLANA, J.MARCADET, C. TORRENS, F.PACHY DIABETE GESTATIONNEL Bilan de la prise en charge description de notre population J.PLANA, J.MARCADET, C. TORRENS, F.PACHY PRISE EN CHARGE Suivi hygiéno-diététique ASG x 6/jour Echographies Insulinothérapie

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 13 avril 2005 APIDRA 100 U/ml, solution injectable en cartouche 5 cartouches en verre de 3 ml : 365 694-2 APIDRA 100 U/ml, solution

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE N o de l ordonnance : INF

ORDONNANCE COLLECTIVE N o de l ordonnance : INF ORDONNANCE COLLECTIVE N o de l ordonnance : INF-06-2015 Ajustement de l insulinothérapie pour la clientèle âgée de 0 à 20 ans (sous échelles d insuline) Validé par le comité local d ordonnances et protocoles

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 octobre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 octobre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 octobre 2008 APIDRA 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 1 flacon de 10 ml (CIP : 365 180-9) Boîte de 5 cartouches de 3 ml pour OptiClik (CIP : 369 224-0) Boîte

Plus en détail

Introduction. En Algérie le taux des patients atteignant leur objectif glycémique reste encore insuffisant.

Introduction. En Algérie le taux des patients atteignant leur objectif glycémique reste encore insuffisant. INTRODUCTION o Le DT2 est une maladie fréquente, évolutive, de physiopathologie complexe et constituant une entité hétérogène. o Thérapeutiques de plus en plus nombreuses et coûteuses o Souvent recours

Plus en détail