Éducation Thérapeutique en Cancérologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éducation Thérapeutique en Cancérologie"

Transcription

1 Éducation Thérapeutique en Cancérologie

2 I. ETP /Généralités 1 ) Définition 2 ) Législation 3 ) Différentes étapes en Education Thérapeutique 4 ) Modèle D Ivernois/Gagnayre 5 ) Spécificités de l ETP en cancérologie II. Situation clinique, ETP en cancérologie, dans le cancer du sein pris en charge dans le cadre du MIS.

3 I. ETP /Généralités 1 ) Définition L ETP, d'après l OMS, «vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique et participe à l amélioration de la santé du patient ainsi qu'à l amélioration de sa qualité de vie et de celle de ses proches»

4 -La prévention primaire a pour but d éviter les causes et/ou la maladie (éducation à la santé ;vaccination; information) -La prévention secondaire vise à détecter la maladie ( dépistage) -La prévention tertiaire a pour objectif de limiter la gravité des conséquences d une pathologie (ETP)

5 2 ) Législation: - Article 84 de la Loi HPST de 2009 concernant l'éducation thérapeutique du patient, codifié sous l article L du code de la santé publique. Première fois que l ETP est inscrite dans la loi - Décret n du 2 août 2010 relatif aux compétences requises pour dispenser l éducation thérapeutique du patient. - Décret n du 2 août 2010 relatif aux conditions d autorisation des programmes d éducation thérapeutique du patient. - Décret n du 31 mai 2013 relatif aux compétences requises pour dispenser ou coordonner l'éducation thérapeutique du patient. - Arrêté du 2 août 2010 relatif aux compétences requises pour dispenser l éducation thérapeutique du patient. - Arrêté du 31 mai 2013 modifiant l'arrêté du 2 août 2010 relatif aux compétences requises pour dispenser l'éducation thérapeutique du patient. - Arrêté du 14 janvier 2015 relatif au cahier des charges des programmes d'éducation thérapeutique du patient et à la composition du dossier de demande de leur autorisation et de leur renouvellement et modifiant l'arrêté du 2 août 2010 modifié relatif aux compétences requises pour dispenser ou coordonner l'éducation thérapeutique du patient. Tout participant à un programme d Education Thérapeutique du Patient doit avoir la formation des 40 heures minimum.

6 3 ) Différentes étapes en Education Thérapeutique ( Séances Individuelles) Identification d un problème éducatif au cours d une consultation médicale - Réalisation des séances en ETP - Bilan éducatif final (évaluation) transmis au médecin: nouveaux acquis du patient/suivi éducatif si besoin Choix d un modèle d éducation thérapeutique Détermination des compétences/objectifs éducationnels personnalisés en accord avec le patient (PPS) - Réalisation du Bilan Educatif Partagé Initial -Pose du diagnostic éducationnel en lien avec le DI

7 4 ) Modèle d éducation thérapeutique d Ivernois/ Gagnayre Dimension somatique: rapport au corps et à la maladie «qu a-t-il» Dimension socioprofessionnelle: rapport au social et au collectif «que fait-il» Dimension cognitive: rapport au traitement, au parcours de soin «que sait-il» Dimension psychoaffective: rapport aux affectes et aux émotions «qui est-il, comment vit-il cette situation» Dimension motivationnelle: rapport au futur «quel est son projet»

8 Compétences à acquérir par le patient 1. Faire connaître ses besoins, déterminer des buts en collaboration avec les soignants, informer son entourage 2. Comprendre, s expliquer 3. Repérer, analyser, mesurer 4. Faire face, décider 5. Résoudre un problème de thérapeutique quotidienne, de gestion de sa vie et de sa maladie, résoudre un problème de prévention 6. Pratiquer, faire 7. Adapter, réajuster 8. Utiliser les ressources du système de soins. Faire valoir ses droits

9 5 ) Spécificités de l ETP en cancérologie Dimension somatique : effets secondaires des traitements, observance si chimio per os Dimension socioprofessionnelle: perte de l emploi, baisse des revenus, soutien des proches et personne ressource, identifier les personnes qui vivent seules Dimension cognitive: évaluer les croyances en santé du patient, représentations des traitements et de la maladie Dimension psychoaffective: estime de soi, image corporelle (amputation, perte des cheveux, stomie ), problématiques de deuil Dimension motivationnelle: projets de vie

10 Valeur ajoutée de ce type de prise en charge Le Patient : Amélioration du vécu de la maladie et des traitements, Acquisition de compétences gestuelles et cognitives Valorisation de son estime de soi en lien avec ses compétences Le Médecin : Meilleure connaissance des difficultés de son patient=adaptation de la prise en charge L infirmière: Valorisation des compétences infirmières relevant du rôle propre.

11 Tu ne peux pas tout enseigner à un homme, tu peux seulement l aider à le trouver en lui. Galilée

12 II. Situation clinique, ETP en cancérologie, dans le cancer du sein pris en charge dans le cadre du MIS.

Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD)

Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD) FMC VAL DE CREUSE 18 NOVEMBRE 2009 Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD) SENSIBILISATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SENSIBILISATION À LÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE OBJECTIFS: Intégrer

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen Définition de l OMS (1998) L ETP est un processus continu,

Plus en détail

Les fondements de l ETP Maxime Morsa. 18 es JNI, Saint-Malo, du 21 au 23 juin

Les fondements de l ETP Maxime Morsa. 18 es JNI, Saint-Malo, du 21 au 23 juin Les fondements de l ETP Maxime Morsa 1 Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 04/03/2002) : Intervenant : Morsa Maxime Titre : Les

Plus en détail

Application de la loi HPST. et psychoéducation

Application de la loi HPST. et psychoéducation Application de la loi HPST et psychoéducation Isabelle De Beauchamp Pharmacien UTET Centre Hospitalier Alpes Isère 1 Quelques dates : Définition de l ETP par l OMS en 1998 2001 : «plan national d éducation

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT TYPE DE PROGRAMME En présentiel NUM PROGRAMME Réf. Prog. 20701600007 PUBLIC VISE Public obligé au DPC : Paramédicaux, Médicaux, Ambulanciers, pharmaciens,

Plus en détail

Projet ETOILE. L Education Thérapeutique du Patient (ETP) en Oncologie-thoracique. Laurence BIGAY-GAME. Christelle RUDZKY. Education.

Projet ETOILE. L Education Thérapeutique du Patient (ETP) en Oncologie-thoracique. Laurence BIGAY-GAME. Christelle RUDZKY. Education. L Education Thérapeutique du Patient (ETP) en Oncologie-thoracique Projet ETOILE Education Thérapeutique Onco-thoracique Laurence BIGAY-GAME Christelle RUDZKY ToulousE Individualisée Larrey Sommaire Présentation

Plus en détail

L ETP EN CANCEROLOGIE

L ETP EN CANCEROLOGIE Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - L ETP EN CANCEROLOGIE Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU Régine CHEVRIER Sommaire Définition et cadre ETP ETP aplasies

Plus en détail

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Dr Caroline BUREAU LENOIR Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine HISTORIQUE (1)

Plus en détail

ETP et éducation du patient

ETP et éducation du patient ETP et éducation du patient 1) Considérations générales 2) Définitions 3) Description 4) Quelques exemples concrets 5) A vous de jouer... 1) Considérations générales Un changement de paradigme -> qu est-ce

Plus en détail

Traitements & SEP. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques. Avec la participation de Maryse CELLIER

Traitements & SEP. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques. Avec la participation de Maryse CELLIER Traitements & SEP Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Le samedi 25 juin 2011 I- Rappel Sommaire II- Éducation Thérapeutique

Plus en détail

4 e journée régionale d éducation thérapeutique du patient 8 décembre Nantes Page 1

4 e journée régionale d éducation thérapeutique du patient 8 décembre Nantes Page 1 4 e journée régionale d éducation thérapeutique du patient 8 décembre 2016 - Nantes Page 1 4 ème journée Régionale d ETP Nantes-Angers Atelier 6 : L observance, un objectif éducatif? Aurélie Meurette Clément

Plus en détail

Education thérapeutique. Education thérapeutique. Principes et finalités

Education thérapeutique. Education thérapeutique. Principes et finalités Education thérapeutique Concept et finalités Education thérapeutique Principes et finalités Stanislas TROLONGE Diététicien AURAD DU Education thérapeutique et Journée prévention ADNSO des maladies 14 Octobre

Plus en détail

LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE RÉSEAU POHO- (PDE: LAURENCE PASQUIER ET CHRYSTÈLE ROUSSIN) CHU RENNES JUIN

LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE RÉSEAU POHO- (PDE: LAURENCE PASQUIER ET CHRYSTÈLE ROUSSIN) CHU RENNES JUIN LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE RÉSEAU POHO- (PDE: LAURENCE PASQUIER ET CHRYSTÈLE ROUSSIN) CHU RENNES JUIN 2016 1 Sommaire 1) L ETP, c est quoi? 2) Définitions et Textes légiférant l

Plus en détail

Formation-action de 40 heures : Elaborer et participer à un programme d'education Thérapeutique du Patient

Formation-action de 40 heures : Elaborer et participer à un programme d'education Thérapeutique du Patient Formation-action de 40 heures : Elaborer et participer à un programme d'education Thérapeutique du Patient Porteur du programme : l IREPS Aquitaine Organisme de formation professionnelle continue agréé,

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH FORMATION DE LA S.F.L.S. Françoise SIOCHE (Maladies Infectieuses CHU site sud) Les formations Formation de base (démarche pédagogique) Acquérir et développer des connaissances

Plus en détail

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient 2014 Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient Formation de 42 heures en éducation thérapeutique du patient pour les praticiens de l ETP En externe En interne PARTENAIRES DE LA FORMATION Partenaires

Plus en détail

Education thérapeutique du patient

Education thérapeutique du patient Présentation du dispositif de réhabilitation Rhône Alpes Centre 2 juin 2016 Education thérapeutique du patient S.MANGIN (IDE) Dr M.BONAÏTI Département de réhabilitation psychosociale Définitions - Objectifs

Plus en détail

Etablissement les Hirondelles

Etablissement les Hirondelles Etablissement les Hirondelles Club d Education Thérapeutique pour Enfants C. E. T. E = 7 LIVRET D INFORMATION DES ENFANTS ET DES DES PARENTS Notre programme d éducation thérapeutique de l asthme Les Hirondelles

Plus en détail

Formation «Dispenser l Education thérapeutique»

Formation «Dispenser l Education thérapeutique» INSTITUT REGIONAL DE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE PACA & CORSE CENTRE REGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE Nos Sites : AIX I AVIGNON I MARSEILLE I NICE I OLLIOULES I SAINT RAPHAEL S ITE DE N ICE : 17

Plus en détail

ETP: RECOMMANDATIONS OFFICIELLES

ETP: RECOMMANDATIONS OFFICIELLES ETP: RECOMMANDATIONS OFFICIELLES ETP OMS 1998: Aider les patients (et leur famille) à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour gérer leur maladie chronique Fait partie intégrante et permanente

Plus en détail

«Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le domaine universitaire, du soin et de la recherche»

«Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le domaine universitaire, du soin et de la recherche» CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA CONFERENCE DES DIRECTEURS et DOYENS DE STAPS (C3D STAPS) ET LA CONFERENCE DES DOYENS DE PHARMACIE. «Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE 1 Partage d expérience Pharmacien Hospitalier Pascale Garnier Clinique Pasteur Evreux Anaïs Breteau- OMEDIT Haute Normandie CONTEXTE Balbutiements

Plus en détail

Besoins Educatifs en Cancérologie

Besoins Educatifs en Cancérologie Besoins Educatifs en Cancérologie DU SCSC 19 mai 2017 PLAN Travail en groupe 10 + restitution 10 ETP Définition Contexte Déroulement d un programme Partage d expérience / outil éducatif / IPA en Cancérologie

Plus en détail

projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois

projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois 26 août 2015 1 Quand l éducation thérapeutique devient une philosophie de prise en soins.

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE: RECOMMANDATIONS MINISTERIELLES ET DE LA HAUTE AUTORITE DE SANTE. Valérie ACHART-DELICOURT Cadre supérieur de santé

EDUCATION THERAPEUTIQUE: RECOMMANDATIONS MINISTERIELLES ET DE LA HAUTE AUTORITE DE SANTE. Valérie ACHART-DELICOURT Cadre supérieur de santé EDUCATION THERAPEUTIQUE: RECOMMANDATIONS MINISTERIELLES ET DE LA HAUTE AUTORITE DE SANTE Valérie ACHART-DELICOURT Cadre supérieur de santé SFLS journées d éducation thérapeutique infirmières 2009 Préambule

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT FORMATION OFFICINE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT PRESENTATION Cette formation a pour objectifs de: comprendre les méthodes d intervention auprès du patient acquérir une démarche relationnelle adaptée

Plus en détail

Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale

Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale Dr Danielle DEGREMONT Médecin Conseiller Technique Recteur Chargée de mission danielle.degremont@ac-aix-marseille.fr 29 avril 2016

Plus en détail

Diagnostic Educatif en réadaptation fonctionnelle cardiaque.

Diagnostic Educatif en réadaptation fonctionnelle cardiaque. Diagnostic Educatif en réadaptation r fonctionnelle cardiaque. Dr Françoise COURTALHAC Médecin coordinateur Pôle d Education du Patient Centre Hospitalier de Compiègne (Oise) DU Education Thérapeutique

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE EDUCATION THÉRAPEUTIQUE P R O G R A M M E D U 3 C V A R O U E S T L E C A N C E R D U S E I N 1 Jean Louis WENDLING oncologue médical coordinateur 3C-Varouest Céline MAITRE Cadre infirmier Oncologie HPTH

Plus en détail

La démarche de soins. Année 2016/2017

La démarche de soins. Année 2016/2017 La démarche de soins Année 2016/2017 Introduction La personne soignée est unique, ainsi les soins dispensés doivent être adaptés et personnalisés Nécessité d une méthode rigoureuse et scientifique qui

Plus en détail

L EDUCATION THERAPEUTIQUE CHEZ LE PATIENT VIH

L EDUCATION THERAPEUTIQUE CHEZ LE PATIENT VIH L EDUCATION THERAPEUTIQUE CHEZ LE PATIENT VIH Dr Cécile BRUNET-CARTIER Médecin coordonnateur du programme régional ETP pour les personnes adultes vivant avec le VIH en Pays de la Loire DESC «Pathologie

Plus en détail

Présentation des traitements de fond auto-injectables. Mme Nathalie MAGRO, Infirmière RRASEP M.Joël BOULAI, Infirmier en Neurologie

Présentation des traitements de fond auto-injectables. Mme Nathalie MAGRO, Infirmière RRASEP M.Joël BOULAI, Infirmier en Neurologie Présentation des traitements de fond auto-injectables Mme Nathalie MAGRO, Infirmière RRASEP M.Joël BOULAI, Infirmier en Neurologie Quelques chiffres - 1/4 de la population française (soit 15 millions de

Plus en détail

Rôle de l infirmière en rhumatologie Et Education Thérapeutique du Patient (ETP)

Rôle de l infirmière en rhumatologie Et Education Thérapeutique du Patient (ETP) L ARTHRITE : QUELLE QUALITE DE VIE EN 2014 Approche interdisciplinaire de la polyarthrite rhumatoïde Rôle de l infirmière en rhumatologie Et Education Thérapeutique du Patient (ETP) Avramovska Aleksandra

Plus en détail

LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT. Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010

LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT. Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010 LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010 En quoi l éducation thérapeutique peut être une question d actualité? Dans quelle mesure le rôle de l IDE dans cette

Plus en détail

Le Patient expert, sa place dans les programmes d ETP. L ETP Le Patient expert

Le Patient expert, sa place dans les programmes d ETP. L ETP Le Patient expert Le Patient expert, sa place dans les programmes d ETP L ETP Le Patient expert ETP? «L ETP s inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour objectif de rendre le patient plus autonome en facilitant

Plus en détail

DIPLÔME D'UNIVERSITE DROIT ET CONSOLIDATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE

DIPLÔME D'UNIVERSITE DROIT ET CONSOLIDATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE DIPLÔME D'UNIVERSITE DROIT ET CONSOLIDATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Autres dipl. nationaux niv. form. bac+3 Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

PROPOSITION DE CAHIER DES CHARGES POUR L EDUCATION THERAPEUTIQUE EN NEPHROLOGIE

PROPOSITION DE CAHIER DES CHARGES POUR L EDUCATION THERAPEUTIQUE EN NEPHROLOGIE PROPOSITION DE CAHIER DES CHARGES POUR L EDUCATION THERAPEUTIQUE EN NEPHROLOGIE Version de travail CIB_10oct2008 Introduction L organisation Mondiale de la Santé a souligné dans son rapport de 2006 que

Plus en détail

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 C O R E P L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 Dr Annie Claude MARCHAND ARS Champagne Ardenne Christiane MAUVEZIN COREP Champagne Ardenne XX/XX/XX

Plus en détail

Le service d hémodialyse de l hôpital

Le service d hémodialyse de l hôpital Le projet d'éducation personnalisé en unité d'hémodialyse Aline LEGENDRE - Thionville Le service d hémodialyse de l hôpital Bel Air à Thionville est un centre composé de vingt-sept postes de dialyse chronique,

Plus en détail

PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique

PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique Dr Anne Stoebner Mme Laurence Bonnabel Mme Valérie Demoulin Mme Marie Eve Huteau le 24 Juin 2011 Epidaure Département de recherche en prévention

Plus en détail

RéféRENTIEL E3S* du RSSBE

RéféRENTIEL E3S* du RSSBE RéféRENTIEL Métier E3S* du RSSBE SPORT-SANTE *E3S : Educateur Sportif Sport-Santé FORMATION SpORT-sante Champagne-Ardenne Niveau 1 Sport-Santé Bien-Etre Maintien et renforcement du capital santé Niveau

Plus en détail

Education thérapeutique

Education thérapeutique Education thérapeutique Séances individuelles Ateliers de groupe Constat ü La prévalence de l asthme est en augmentation depuis 15 ans ü L asthme apparaît comme étant la maladie chronique la plus fréquente

Plus en détail

8e Congrès Francophone d'allergologie. M. Debons (Nantes)

8e Congrès Francophone d'allergologie. M. Debons (Nantes) Intérêt financiers : aucun Liens durables ou permanents : aucun Interventions ponctuelles : aucune Intérêts indirects : aucun S initier à la démarche du diagnostic éducatif ou la perfectionner S initier

Plus en détail

Catalogue. Formation

Catalogue. Formation Catalogue de Formation Pôle régional de compétences en éducation et Promotion de la Santé En Limousin Notre mission Soutenir les acteurs de terrain dans la mise en oeuvre de projets et de programmes en

Plus en détail

B SLAOUI Hôpital d Enfants CHU Ibn Rochd Casablanca

B SLAOUI Hôpital d Enfants CHU Ibn Rochd Casablanca B SLAOUI Hôpital d Enfants CHU Ibn Rochd Casablanca «L ETP vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique»

Plus en détail

A propos des questions posées en atelier

A propos des questions posées en atelier Diabète éducation de langue française L éducation thérapeutique : pourquoi, avec qui, comment? Rennes, 9 juin 2010 A propos des questions posées en atelier Dr Brigitte Sandrin-Berthon 1- Education thérapeutique

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient recevant des opioïdes forts en oncologie médicale

Education Thérapeutique du Patient recevant des opioïdes forts en oncologie médicale Education Thérapeutique du Patient recevant des opioïdes forts en oncologie médicale Futo Jeanne-Francette, infirmière spécialiste clinique, Praticienne et coordonnatrice de programmes d Education Thérapeutique

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

Former à l éducation thérapeutique dans le cadre de la formation continue pour transformer les milieux de soins

Former à l éducation thérapeutique dans le cadre de la formation continue pour transformer les milieux de soins Former à l éducation thérapeutique dans le cadre de la formation continue pour transformer les milieux de soins X. de la Tribonnière, UTEP, CHRU de Montpellier, France Plan Contexte de l éducation thérapeutique

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre L Education Thérapeutique du Patient en région Centre Législation, bilan et perspectives Tours, 17 juin 2015 XX/XX/2015 2 La loi Hôpital, patients, santé et territoires Article L.1161-1 du CSP : L éducation

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD

DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD 1998 : 1 er états généraux de la ligue contre le cancer Les malades et leurs proches prennent la parole. Ils s expriment

Plus en détail

DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE

DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE Anne PACH - Infirmière Hôpital de jour Hématologie clinique CHU AMIENS 25/01/2011 1 4ème Journée Régionale de cancérologie

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique.

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. Christine BERLEMONT Infirmière Ressource Douleur Unité d Evaluation et Traitement de la Douleur Centre Hospitalier de Meaux France

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON Un projet commun Genèse du projet Rencontre de professionnels de la santé CHRU de Lille / Santélys Souhait fort des deux

Plus en détail

PLACE des RESEAUX REGIONAUX de CANCEROLOGIE dans le PLAN CANCER

PLACE des RESEAUX REGIONAUX de CANCEROLOGIE dans le PLAN CANCER PLACE des RESEAUX REGIONAUX de CANCEROLOGIE dans le PLAN CANCER Les RRC réunissent et coordonnent les acteurs régionaux impliqués dans la prise en charge des patients atteints de cancer. 25 RRC pour 27

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INTERVENTIONS DE PREVENTION PRIMAIRE. Département d Information Médicale, Bio statistiques et Épidémiologie CHU Montpellier

GENERALITES SUR LES INTERVENTIONS DE PREVENTION PRIMAIRE. Département d Information Médicale, Bio statistiques et Épidémiologie CHU Montpellier GENERALITES SUR LES INTERVENTIONS DE PREVENTION PRIMAIRE F. Séguret Département d Information Médicale, Bio statistiques et Épidémiologie CHU Montpellier DFGSM 3 UE Méthodologie appliquée à la LCA 2012-2013

Plus en détail

ETP DANS LA BPCO : UN OUTIL D AIDE A L ARRET DU TABAC

ETP DANS LA BPCO : UN OUTIL D AIDE A L ARRET DU TABAC ETP DANS LA BPCO : UN OUTIL D AIDE A L ARRET DU TABAC F. Marchandise, J. Perriot, L. Doly-Kuchcik Dispensaire Emile Roux F-63 Clermont-Ferrand francois.marchandise@cg63.fr 8 ème Congrès National de la

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

Education Thérapeutique

Education Thérapeutique Education Thérapeutique L expérience au CRTH de Bordeaux: L éducation thérapeutique du patient est l une des missions des centres de traitement de l hémophilie et des maladies hémorragiques, avec le traitement

Plus en détail

Objectifs Principaux: Ralentir / stopper l augmentation de l IMC Augmenter l estime de soi Diminuer la stigmatisation familiale

Objectifs Principaux: Ralentir / stopper l augmentation de l IMC Augmenter l estime de soi Diminuer la stigmatisation familiale *Patients souffrant d obésité sévère de grade II et évolutive = IMC en *Filles et garçons de 2 à 20 ans: groupes selon l âge *Prises en charge médicale et médico-chirurgicale Travail préparatoire du programme

Plus en détail

Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS

Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS «L éducation thérapeutique s inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour

Plus en détail

INFIRMIERS DE PRATIQUE AVANCÉE EN FRANCE :

INFIRMIERS DE PRATIQUE AVANCÉE EN FRANCE : INFIRMIERS DE PRATIQUE AVANCÉE EN FRANCE : DE LA FORMATION À L'IMPLANTATION DANS LES MILIEUX CLINIQUES Sébastien COLSON, Infirmier puériculteur, ATER Ph.D en santé publique (Aix-Marseille Université) et

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient-ETP : une opportunité pour le kinésithérapeute-physiothérapeute, en 2014

L Education Thérapeutique du Patient-ETP : une opportunité pour le kinésithérapeute-physiothérapeute, en 2014 L Education Thérapeutique du Patient-ETP : une opportunité pour le kinésithérapeute-physiothérapeute, en 2014 L éducation thérapeutique-etp n est pas une nouveauté, loin de là! Les kinésithérapeutes ont

Plus en détail

Compétence 1 - UE 3.1 S1 - Février repris par SS IFSI DE L'EURE- MB septembre

Compétence 1 - UE 3.1 S1 - Février repris par SS IFSI DE L'EURE- MB septembre Patient âgé de 66 ans Admis pour une anémie à 5g/dl Le médecin à prescrit une transfusion de 3CG Au cours de la transfusion le patient à présenté des frissons, un malaise et une tachycardie Quel est votre

Plus en détail

Projet d année 3 ème année Promotion

Projet d année 3 ème année Promotion Projet d année 3 ème année Promotion 2010-2013 Ce projet est en concordance avec le projet pédagogique de l IFSI et les finalités de la formation (arrêté du 31 juillet 2009). ORIENTATION DE L ANNEE : 1-

Plus en détail

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly 91290 ARPAJON 01 64 90 62 00 fax 01 60 83 47 70 csst@eps-etampes.fr FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA Localisation Equipe de liaison et de soins en Addistologie

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT PROGRAMME DE FORMATION Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT Formation en 2 temps (total de 6 jours) 1 er session (3 jours) : 26-27-28

Plus en détail

Formation Education Thérapeutique du Patient 40h

Formation Education Thérapeutique du Patient 40h Formation Education Thérapeutique du Patient 40h Depuis 2009, Le groupe Confluent est engagé dans une recherche en Education Thérapeutique du Patient. L équipe éducative qui mène cette expérience de l

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1)

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1) 1. DEFINITION DE LA FONCTION Au service du Projet de Vie Institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel, droit

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pour qui? Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine Anne GUILLAUMOT 26 Septembre 2009 L Education Thérapeutique du Patient atteint

Plus en détail

2e JPCB. Education thérapeutique (ETP) et VIH. Marie-Pierre PENNEL VERHAMME CH Tourcoing

2e JPCB. Education thérapeutique (ETP) et VIH. Marie-Pierre PENNEL VERHAMME CH Tourcoing Education thérapeutique (ETP) et VIH De la théorie à la pratique Marie-Pierre PENNEL VERHAMME CH Tourcoing 2me journée paramédicale de pathologie infectieuse, Claude Bernard 13 Novembre 2012 Introduction

Plus en détail

Pour que l Education Thérapeutique du Patient devienne pour le pharmacien une posture de travail

Pour que l Education Thérapeutique du Patient devienne pour le pharmacien une posture de travail «Parcours de soins du malade, adaptation des pratiques des professionnels de santé» Académie Nationale de Pharmacie Pour que l Education Thérapeutique du Patient devienne pour le pharmacien une posture

Plus en détail

Infirmière de Pratique avancée en France

Infirmière de Pratique avancée en France Conseil national de l ordre des infirmiers Position adoptée par le Conseil national le 6 avril 2017 Infirmière de Pratique avancée en France Position du conseil national de l ordre des infirmiers Contexte

Plus en détail

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du patient en Cancérologie Nicole Gérentes, Cécile Migala, Patrice Moreau, Véronique Tarit IDE pivots de l Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth

Plus en détail

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Rémy COLLOMP Pharmacien gérant Hôpital Archet CHU Nice JNI 2010 - HPST & Pharmacien - R COLLOMP 1 Au nom de la Loi Renforcer l efficacité et l efficience du système

Plus en détail

Le défi de l éducation thérapeutique

Le défi de l éducation thérapeutique Le défi de l éducation thérapeutique "Pour que la chute ne soit plus une fatalité liée à l âge" Docteur J. BULTEL / Docteur E. KHEIRDDINE Service SSR CHES site de Vernon. Septembre 2015 OBJECTIF DE L ETP

Plus en détail

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie

Plus en détail

Expérience de prise en charge Maison d arrêt de Varces Isère

Expérience de prise en charge Maison d arrêt de Varces Isère Recommandations de prise en charge des hépatites B & C en milieu carcéral. Quels accès? Quels accompagnements? Expérience de prise en charge Maison d arrêt de Varces Isère Dr MN Hilleret CHU Grenoble Prométhée

Plus en détail

Quelle place pour l éducation pour la. santé à l École?

Quelle place pour l éducation pour la. santé à l École? Déroulé de la journée 8h- 8h15 : Installation 8h15-9h00 : Accueil 9h00-9h20 : Intervention n 1 : Quelle place pour l éducation pour la santé à l école? 9h20-9h40 : Intervention n 2 : État de santé des

Plus en détail

Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes

Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes Organisation et mise en place de l éducation thérapeutique au sein d une structure Dans

Plus en détail

Recrutement d un Coordinateur en ETP

Recrutement d un Coordinateur en ETP ! 2012 : Souhait de développer une culture éducative commune à tous les professionnels de la santé afin de permettre à tout patient du territoire un accès au soin éducatif " «L Educ attitude» au quotidien

Plus en détail

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale Barbara POIROT IDE en éducation thérapeutique Centre Paul Strauss bpoirot@strasbourg.unicancer.fr 3 Rue de la Porte de l Hôpital 67065 STRASBOURG CEDEX 03 88 25 24 24 Le 19 novembre 1923, le Centre Régional

Plus en détail

L éducation thérapeutique en libéral. Conclusions d une enquête réalisée en secteur ambulatoire

L éducation thérapeutique en libéral. Conclusions d une enquête réalisée en secteur ambulatoire L éducation thérapeutique en libéral Conclusions d une enquête réalisée en secteur ambulatoire 01 Matériel et méthode Objectif 1. Contexte HAS : Rapport d orientation sur les conditions économiques et

Plus en détail

Activités Intitulé de l'activité Volume horaire

Activités Intitulé de l'activité Volume horaire Résumé UE (la fiche complète est disponible sur www.vinci.be) - Année académique 2017-2018 (version définitive) Cursus de Spécialisation en oncologie Code O4110 Cycle / Bloc 1 / 6 Niveau CFC Quadrimestre

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP Forum Auvergne Alliance Maladies Rares Vendredi 14 novembre 2014 L ETP dans

Plus en détail

Exemple de mise en œuvre de l Education Thérapeutique du Patient en psychiatrie

Exemple de mise en œuvre de l Education Thérapeutique du Patient en psychiatrie Exemple de mise en œuvre de l Education Thérapeutique du Patient en psychiatrie Conférence du 15 novembre 2016 EPSM de l agglomération lilloise Dr G.Moyniez, EPSM Val de Lys Artois Frédéric Edouart, EPSM

Plus en détail

Référentiel Métier. Infirmier en centre de santé Version 3 MAJ Février Nom : Prénom : Date : Ce document est la propriété exclusive de la C3SI

Référentiel Métier. Infirmier en centre de santé Version 3 MAJ Février Nom : Prénom : Date : Ce document est la propriété exclusive de la C3SI Référentiel Métier Infirmier en centre de santé Version 3 MAJ Février 2014 Nom : Prénom : Date : DEFINITION DE L EMPLOI-METIER : L infirmier répond à la demande de soins, organise et dispense les soins

Plus en détail

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE A. SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE 09/06/09 Mme Roustan Sté publique I. Définition de la santé II. Concepts et définitions A. Santé : une évolution dans les définitions 1. Une définition négative

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

DISPOSITIF DE SORTIE

DISPOSITIF DE SORTIE DISPOSITIF DE SORTIE ou PPAC Mise en place d un Plan Personnalisé de l Après Cancer J-F CAILHOL Infirmier Coordinateur 1.Le Projet et l organisation à l IPC Consultation Médecin IPC Critères d inclusion

Plus en détail

Le contexte de l échange

Le contexte de l échange Education thérapeutique Dr ROCHE Béatrice, CHG VICHY Le contexte de l échange Autonomie + Coopération + Dépendance + Passivité + Patient Médecin Contrôle Expertise Partenariat Facilitation La démarche

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

II. LA DEMARCHE EDUCATIVE, BASE DE L EDUCATION THERAPEUTIQUE

II. LA DEMARCHE EDUCATIVE, BASE DE L EDUCATION THERAPEUTIQUE CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-ESPRIT Route de Petit-Bourg 97270 SAINT-ESPRIT Tél 0596 77 31 11 - Fax n 56 55 59 Mail : guylene.partel@ch-saint-esprit.fr EDUCATION A LA SANTE ET THERAPEUTIQUE INTRODUCTION

Plus en détail

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR Plan Cancer Circulaire d organisation des soins en cancérologie Place du réseau ONCOLOR Les principes d une d prise en charge de qualité! Un accès rapide au diagnostic! L information du patient et son

Plus en détail

GSO10/12/2016. Centre Hospitalier de Luxembourg. Le suivi des patients sous traitement per os. Claudia Nunes da Costa / Carole Jeitz

GSO10/12/2016. Centre Hospitalier de Luxembourg. Le suivi des patients sous traitement per os. Claudia Nunes da Costa / Carole Jeitz 1 GSO10/12/2016 Le suivi des patients sous traitement per os Claudia Nunes da Costa / Carole Jeitz 2 GSO10/12/2016 Le suivi des patients sous traitement per os Claudia Nunes da Costa / Carole Jeitz 1 ère

Plus en détail

5EME UNIVERSITE D ÉTÉ DE MEDECINE EN MILIEU PENITENTIAIRE

5EME UNIVERSITE D ÉTÉ DE MEDECINE EN MILIEU PENITENTIAIRE 5EME UNIVERSITE D ÉTÉ DE MEDECINE EN MILIEU PENITENTIAIRE Et après la prison quelles conditions pour réussir un traitement? Hugues WENGER IDE Coordinateur Equipe mobile hépatites 26/27 juin 2014 LES FACTEURS

Plus en détail