Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :"

Transcription

1 Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : OPHTAMOLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA Exérèse non transfixiante d'une lésion d'une paupière Notes : Exérèse d'un xanthélasmaà l'exclusion de : exérèse de chalazion (BAFA013) ADC (ZZHA001, ZZLP025) BAFA Exérèse de chalazion ADC (ZZHA001, ZZLP025) BCFA003 1 [A, 7] 0 Exérèse primitive de ptérygion, avec autogreffe de conjonctive ou de muqueuse Avec ou sans :- laser- administration locale d'agent pharmacologique antimitotique ADC BCFA Exérèse primitive de ptérygion, avec greffe lamellaire de cornée [A, G, 6, 7, 8] Avec ou sans : - laser - conjonctivoplastie ADC BDGA Ablation d'un corps étranger profond [stromal] de la cornée ADC BDMA Conjonctivokératoplastie par greffe de membrane amniotique humaine Avec ou sans : iridotomie ou iridectomie périphérique Formation : spécifique à cet acte en plus de la formation initiale Recueil prospectif de données : nécessaire en concertation avec l'établissement français des greffes BDMA Kératoplastie transfixiante [Transplantation cornéenne transfixiante] Avec ou sans : iridotomie ou iridectomie périphérique Formation : spécifique à cet acte en plus de la formation initiale Recueil prospectif de données : nécessaire en concertation avec l'établissement français des greffes ADC ADC BFGA004 1 [A, G, 7] 0 Extraction extracapsulaire du cristallin par phakoémulsification, avec implantation de cristallin artificiel dans la chambre postérieure de l'oeil Note : Facturation : autorisée uniquement pour le traitement chirurgical de la cataracte ADC (BFLA002, BFLA900, BGFA008, GELE001) BGFA Vitrectomie par sclérotomie postérieure, sans coagulation de la rétine ADC [A, 7] BGFA Vitrectomie par sclérotomie postérieure, avec endocoagulation de la rétine avec laser ou par diathermie ADC sans tamponnement Page 1 sur 5

2 ADE - Acte d'échographie BFQM Biométrie oculaire par échographie avec mesure des différents paramètres oculaires pour ADE détermination de la puissance d'un implant Page 2 sur 5

3 ATM - Acte technique médical BBJD Lavage des voies lacrymales ATM BBLD Sondage des voies lacrymales Note : Avec ou sans : lavage ATM BDGP Ablation d'un corps étranger superficiel de la cornée ATM BDQP Vidéo-photo-kératographie topographique ATM BDQP Pachymétrie cornéenne ATM BDQP Microscopie spéculaire de la cornée, avec analyse morphométrique et/ou quantitative numérisée de ATM l'endothélium cornéen BELB Injection de substance inerte ou organique dans la chambre antérieure de l'oeil, par voie ATM transcornéenne [Reformation de la chambre antérieure] BENP Séance de photocoagulation de l'angle iridocornéen avec laser ATM Note : Trabéculoplastie ou trabéculorétraction au laser BEPP Iridotomie avec laser ATM BGLB Injection d'agent pharmacologique dans le corps vitré ATM BGNP Séance de photocoagulation choriorétinienne du pôle postérieur, avec laser monochromatique ou laser à colorants ATM Notes : Séance de photocoagulation choriorétinienne de la macula au laser monochromatique ou au laser à colorantsà l'exclusion de : séance de photothérapie dynamique de la région maculaire avec injection de produit photosensibilisant (BGRF001)Facturation : la consultation de contrôle dans le mois qui suit n'est pas facturable, qu'elle ait comporté ou non une biomicroscopie du fond d'oeil et/ou une gonioscopie Page 3 sur 5

4 BGNP Séance de destruction de lésion choriorétinienne par photocoagulation avec laser, à l'aide de verre de contact ATM Note : Facturation : la consultation de contrôle dans le mois qui suit n'est pas facturable, qu'elle ait comporté ou non une biomicroscopie du fond d'oeil et/ou une gonioscopie BGNP Séance de destruction de lésion choriorétinienne par photocoagulation transpupillaire avec laser ATM Notes : À l'exclusion de : séance de photocoagulation transpupillaire pour rétinopathie du prématuré (BGNP005)Facturation : la consultation de contrôle dans le mois qui suit n'est pas facturable qu'elle ait comporté ou non une biomicroscopie du fond d'œil et/ou une gonioscopie BGNP Séance de photocoagulation choriorétinienne du pôle postérieur, avec laser à argon ou diode ATM Notes : Photocoagulation choriorétinienne de la macula au laser à argon ou avec diodefacturation : la consultation de contrôle dans le mois qui suit n'est pas facturable, qu'elle ait comporté ou non une biomicroscopie du fond d'oeil et/ou une gonioscopie BGQP Examen du fond d'oeil par biomicroscopie avec verre de contact ATM Note : Avec ou sans : gonioscopie oculaire BGQP Examen du fond d'oeil par ophtalmoscopie indirecte à image inversée, chez le prématuré ou le nouveauné ATM BJQP Examen fonctionnel de la motricité oculaire Notes : Exploration des hétérophories, diplopies, strabismes, amblyopiesépreuve de Lancaster ATM BLMP Adaptation unilatérale ou bilatérale de lentille de contact souple ATM Notes : À l'exclusion de : adaptation de lentille de contact pour kératocône ou astigmatisme irrégulier (BLMP001, BLMP003)Facturation : l'adaptation de lentille de contact n'est facturable qu'une seule fois dans les 6 mois suivant la prescription BLQP Campimétrie ou périmétrie manuelle ou automatisée, avec programmes spécifiques de mesure de seuils ATM BLQP Exploration du sens chromatique [vision des couleurs] par assortiment ATM BLQP Exploration du sens chromatique [vision des couleurs] par épreuves pseudo-isochromatiques ATM BLQP Examen de la vision binoculaire ATM Page 4 sur 5

5 BZQK Tomographie de l'œil par scanographie à cohérence optique ATM BZQP Fluoroscopie de l'oeil ATM Page 5 sur 5

CNAMTS - CCAM - Version du 16 avril 2001

CNAMTS - CCAM - Version du 16 avril 2001 893 02.01 ACTES DIAGNOSTIQUES 894 895 02.01.01 Électrophysiologie 896 Électrooculographie sensorielle [EOG sensorielle] 72 37 ' 897 Électrooculographie motrice [EOG motrice] 78 40 ' 898 Examen fonctionnel

Plus en détail

A.R. 14.1.2013 En vigueur 1.2.2013 M.B. 23.1.2013

A.R. 14.1.2013 En vigueur 1.2.2013 M.B. 23.1.2013 A.R. 14.1.2013 En vigueur 1.2.2013 M.B. 23.1.2013 Modifier Insérer Enlever Article 14 CHIRURGIE h) les prestations relevant de la spécialité en ophtalmologie (DH) : 1 er. I. Prestations chirurgicales.

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. A.R. 23.5.1985 + A.R. 09.11.2015 E.V. 01.02.2016 Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines spécialités

Plus en détail

Notes : Formation : spécifique à cet acte en plus de la formation initialerecueil prospectif de données : nécessaire

Notes : Formation : spécifique à cet acte en plus de la formation initialerecueil prospectif de données : nécessaire Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes CPAM les plus fréquents, triés par site anatomique ou fonction physiologique et par ordre alphabétique : Système nerveux, sans précision Encéphale

Plus en détail

INDEX T - APPAREIL VISUEL. Omnipraticiens. Page

INDEX T - APPAREIL VISUEL. Omnipraticiens. Page Omnipraticiens INDEX INDEX Page Globe oculaire................................................... T-2 Cornée........................................................ T-2 Sclérotique.....................................................

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE ACO - Acte d'obstétrique JNJD002 1 0 Évacuation d'un utérus gravide par aspiration et/ou curetage, au 1er

Plus en détail

D.E.S. D OPHTALMOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE PRATIQUE. Collèges des Ophtalmologistes Universitaires de France

D.E.S. D OPHTALMOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE PRATIQUE. Collèges des Ophtalmologistes Universitaires de France D.E.S. D OPHTALMOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE PRATIQUE Collèges des Ophtalmologistes Universitaires de France A l issue de la 2 ème année de DES (1-2 semestres d Ophtalmologie) Objectifs de savoir-faire

Plus en détail

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Centre Iéna Vision Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Les technologies les plus récentes, Les spécialistes hautement qualifiés au service de vos yeux 37, rue Galilée 75116

Plus en détail

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements LA VUE Sommaire : Anatomie de l œil Chemin de la lumière dans l œil Vocabulaire et définitions pour l œil Les muscles de l œil Les anomalies de l œil Les 3 amétropies ou vices de réfraction La presbytie,

Plus en détail

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité :

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE ACO - Acte d'obstétrique Tarif x 119,332 JNJD002 1 0 Évacuation d'un utérus gravide par aspiration et/ou curetage,

Plus en détail

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Les technologies les plus récentes, Les spécialistes hautement qualifiés au service de vos yeux 37, rue Galilée 75116

Plus en détail

Examens oculovisuels spécifiques

Examens oculovisuels spécifiques NORMES CLINIQUES Examens oculovisuels spécifiques Ces évaluations sont faites en réponse à des situations particulières. Quelques cas sont élaborés dans ce document. Examen en prévision d un ajustement

Plus en détail

TUMEURS INTRAOCULAIRES

TUMEURS INTRAOCULAIRES SEGMENT POSTÉRIEUR Le nombre minimal exigé est 0 interventions; pour être validées, celles-ci doivent être effectuées dans deux segments au minimum. TUMEURS INTRAOCULAIRES (excision, fixation de plaques)

Plus en détail

Note d'information base CCAM version 17. Les mises à jour de la base CCAM (version 17) peuvent être faites selon votre procédure habituelle.

Note d'information base CCAM version 17. Les mises à jour de la base CCAM (version 17) peuvent être faites selon votre procédure habituelle. CNAMTS / DDGOS 19 Septembre 2009 Note d'information base CCAM version 17 Objet : Diffusion de la version 17 de la base CCAM Les mises à jour de la base CCAM (version 17) peuvent être faites selon votre

Plus en détail

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale.

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale. DEFINITION DES PATHOLOGIES ET DES INTERVENTIONS [OPHTALMOLOGIE]. Présentation de l'ophtalmologie : L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes.

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE OPHTALMOLOGIE ET SPORT. M. MAILLE R A P P E L A N A T O M IQ U E S E G M E N T P O S T E R IE U R c o r p s v itr Ž uvž e r Ž tin e m a c u la p a p ille o p tiq u e S E G M E N T A N T E R IE U R cornž

Plus en détail

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie 1 Information générale de la Société Française d'ophtalmologie La chirurgie réfractive a pour but de corriger les anomalies de vision optique, de façon à améliorer l acuité visuelle sans correction et

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives Chapitre 2 : Chirurgies réfractives 1. Techniques d examen... 2 1.1 Aberrométrie (voir chapitre cornée)... 2 1.2. Topographie cornéenne (voir chapitre cornée)... 2 2. Chirurgies incisionnelles... 2 3.1.

Plus en détail

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : DERMATOLOGIE ET VENEROLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA005 1 (I, O) BAFA006 1 0 Exérèse non transfixiante de lésions multiples

Plus en détail

SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen ( Farid Achache

SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen ( Farid Achache SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen (Farid Achache) Embryologie Description Rapports de l angle iridocornéen Abord

Plus en détail

LENTILLES «BIO» POUR OPHTALMOSCOPIE INDIRECTE. MACULA PLUS 5.5 Macula Plus 5.5

LENTILLES «BIO» POUR OPHTALMOSCOPIE INDIRECTE. MACULA PLUS 5.5 Macula Plus 5.5 LENTILLES «BIO» POUR OPHTALMOSCOPIE INDIRECTE MACULA PLUS 5.5 Macula Plus 5.5 Excellente pour l'observation détaillée de la papille et du nerf optique Utilisée pour détecter des anomalies maculaires L

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou partie

La cataracte est l opacification de tout ou partie cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR L ophtalmologie est une discipline médico-chirugicale de pointe au sein du réseau Domus Cliniques. Avec des plateaux techniques à la pointe du progrès,

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. A.R. 23.5.1985 + A.R. 09.11.2015 E.V. 01.02.2016 Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines spécialités

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : GASTRO-ENTEROLOGIE ET HEPATOLOGIE ADC - Acte de chirurgie EGFA002 1 (I) 0 Hémorroïdectomie pédiculaire par résection sousmuqueuse

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE Art. 14h pag. 1 coordination officieuse. h) les prestations relevant de la spécialité en ophtalmologie (DH) :

OPHTALMOLOGIE Art. 14h pag. 1 coordination officieuse. h) les prestations relevant de la spécialité en ophtalmologie (DH) : OPHTALMOLOGIE Art. 14h pag. 1 h) les prestations relevant de la spécialité en ophtalmologie (DH) : 1 er. I. Prestations chirurgicales. 1 Voies lacrymales : 1800 245011 245022 Cathétérisme des voies lacrymales

Plus en détail

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS OEIL ET DIABÈTE S POMMIER Sve Pr RIDINGS Ref: Pr Philippe Gain, Dr Gilles Thuret RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1- Généralités dans les pays à haut niveau de vie, d une des principales causes de cécité légale

Plus en détail

Référentiel métier / Compétences du chirurgien en chirurgie ophtalmologique

Référentiel métier / Compétences du chirurgien en chirurgie ophtalmologique e-mémoires de l'académie Nationale de Chirurgie, 2009, 8 (4) : 04-09 4 Référentiel métier / Compétences du chirurgien en chirurgie ophtalmologique Pr Catherine Creuzot-Garcher, CHU Dijon, présidente du

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou par

La cataracte est l opacification de tout ou par cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin CAS CLINIQUE OPH 1 Une femme de 62 ans vient consulter pour troubles visuels au niveau de l œil droit. La padente raconte avoir déjà eu une baisse

Plus en détail

Le bilan ophtalmologique préopératoire

Le bilan ophtalmologique préopératoire Le bilan ophtalmologique préopératoire Le bilan ophtalmologique préopératoire comprend plusieurs examens spécialisés effectués au cabinet médical. Préalablement à toute décision chirurgicale, votre chirurgien

Plus en détail

Cours d ophtalmologie

Cours d ophtalmologie Cours d ophtalmologie Institut de Formation en soins Infirmiers Docteur POMMIER Stephan Service d ophtalmologie Hôpital d Instruction des Armées LAVERAN MARSEILLE PLAN Rappel anatomique L examen ophtalmologique

Plus en détail

Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON

Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON Correction des différents défauts de vision Comment corriger les principaux défauts de vision? Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON Introduction 1. L œil normal (dissection) Plan 1. 1 Définition

Plus en détail

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 CORNEE (08.07.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 Objectifs : Diffusion des connaissances sur les maladies et les thérapeutiques de la cornée : sciences fondamentales, pathologie

Plus en détail

LA VITRECTOMIE ET LES DM UTILISÉS. Karianne Hodanger Chef de produit applicatif, DORC France Christine Mauricio Directrice des ventes, DORC France

LA VITRECTOMIE ET LES DM UTILISÉS. Karianne Hodanger Chef de produit applicatif, DORC France Christine Mauricio Directrice des ventes, DORC France LA VITRECTOMIE ET LES DM UTILISÉS Karianne Hodanger Chef de produit applicatif, DORC France Christine Mauricio Directrice des ventes, DORC France Vitrectomie & DM 2 Principe de la vitrectomie 3 L extraction

Plus en détail

Préface de l'édition française Introduction générale. Objectifs 1

Préface de l'édition française Introduction générale. Objectifs 1 Sommaire Préface de l'édition française Introduction générale XVII XIX Objectifs 1 1 Optique géométrique 3 Rayons, réfraction et réflexion 3 Introduction 3 Sources lumineuses ponctuelles, pinceaux et rayons

Plus en détail

Accessoires & Disposables

Accessoires & Disposables - 04/09 - P5106 Accessoires & Disposables 4, rue Henri Sainte Claire Deville - F - 92563 Rueil-Malmaison Cedex Tél : 01 47 10 47 10 - Fax : 01 47 10 27 72 www.alconlabs.com/fr/ 2 / 3 Après le développement

Plus en détail

présentation du programme de formation

présentation du programme de formation présentation du programme de formation INSTITUT des SCIENCES de la VISION - Formation Formations en OPTOMÉTRIE ANNÉE 2015-2016 L OPTOMÉTRIE À L ISV Le programme est réparti sur 6 unités, selon le référentiel

Plus en détail

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA UE : Défaillances organiques et processus dégénératifs 2.7.S4 Bénédicte DUPAS Service d ophtalmologie Hôpital Lariboisière Introduction Vieillissement

Plus en détail

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire Le système visuel Le système visuel Les récepteurs L organe périphérique Anatomie de l oeil Les bâtonnets: vision en noir et blanc. Les cônes: vision précise, vision diurne et vision des couleurs. Le système

Plus en détail

Référentiel CPAM - Liste des codes CPAM les plus fréquents, triés par site anatomique ou fonction physiologique et par ordre alphabétique :

Référentiel CPAM - Liste des codes CPAM les plus fréquents, triés par site anatomique ou fonction physiologique et par ordre alphabétique : Référentiel CPAM - Liste des codes CPAM les plus fréquents, triés par site anatomique ou fonction physiologique et par ordre alphabétique : Système nerveux, sans précision Encéphale Tarif d'autorité Tarif

Plus en détail

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI ALS Lumière, source de vie Séance exceptionnelle du 10 avril 2005 à l Hôtel de Ville de Nancy Laser, source de vue par Jean-Claude LEPORI LASER, SOURCE DE VUE par Jean-Claude LEPORI ALS (Nancy, 10 avril

Plus en détail

Tristan BOURCIER PUPH, Service d Ophtalmologie, Pôle SMOH, Nouvel Hôpital Civil, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Université de Strasbourg

Tristan BOURCIER PUPH, Service d Ophtalmologie, Pôle SMOH, Nouvel Hôpital Civil, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Université de Strasbourg Cataracte Tristan BOURCIER PUPH, Service d Ophtalmologie, Pôle SMOH, Nouvel Hôpital Civil, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Université de Strasbourg Définition La cataracte se définit comme l'opacification

Plus en détail

CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie)

CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie) CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie) Doc. 7 Ancien Professeur des Universités 13 1 14110 3 NOTE D INFORMATION ET CONSENTEMENT

Plus en détail

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Dr Jean-Pierre Chartrand, MD Q et R La chirurgie réfractive au laser excimer pratiquée par les ophtalmologues est l une des deux procédures chirurgicales les plus

Plus en détail

Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris)

Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris) Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris) Dr Michael Assouline* Introduction L évolution des pratiques de chirurgie réfractive

Plus en détail

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Qu est ce que la Cataracte? On trouve à l intérieur de l œil de tous les animaux une lentille appelée cristallin. Il s agit d une structure volumineuse, disposée au

Plus en détail

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France DEFICIENCES VISUELLES Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France INTRODUCTION: GENERALITES La déficience visuelle constitue un problème d importance croissante dans l ensemble des

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne.

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne. Cabinet ophthalmologique Centre médical Tassy (Tourrettes) Dr Matthias FEUCHT Cabinet ophtalmologique Tassy Clinique Oxford Cannes Qui suis-je? Eventail de traitements Cataracte Maladies et chirurgie de

Plus en détail

entilles e contact Corrections visuelles possibles

entilles e contact Corrections visuelles possibles entilles e contact Corrections visuelles possibles Les lentilles de contact ouvrent les yeux d un public de plus en plus grand. Lunettes L invention des verres correcteurs fut un progrès culturel majeur

Plus en détail

CONDITIONS DE RÉALISATION DE LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE : ENVIRONNEMENT TECHNIQUE

CONDITIONS DE RÉALISATION DE LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE : ENVIRONNEMENT TECHNIQUE CONDITIONS DE RÉALISATION DE LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE : ENVIRONNEMENT TECHNIQUE CADRAGE Mai 2010 Service Évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine

Plus en détail

SOMMAIRE À QUOI SERT LE GUIDE? LE CENTRE DU GLAUCOME L OEIL ET SA FONCTION : LA VISION COMMENT FONCTIONNE L ŒIL? QU EST CE QUE LE GLAUCOME?

SOMMAIRE À QUOI SERT LE GUIDE? LE CENTRE DU GLAUCOME L OEIL ET SA FONCTION : LA VISION COMMENT FONCTIONNE L ŒIL? QU EST CE QUE LE GLAUCOME? SOMMAIRE À QUOI SERT LE GUIDE? LE CENTRE DU GLAUCOME L OEIL ET SA FONCTION : LA VISION COMMENT FONCTIONNE L ŒIL? QU EST CE QUE LE GLAUCOME? COMMENT DIAGNOSTIQUER UN GLAUCOME? LES EXPLORATIONS DANS LE GLAUCOME

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA RÉFRACTION

LES TROUBLES DE LA RÉFRACTION LES TROUBLES DE LA RÉFRACTION (Myopie, hypermétropie et astigmatisme) RAPPELS D ANATOMIE Conjonctive (bulbaire ici) Coté temporal Corps ciliaire Angle irido-cornéen Iris Zonule Cristallin Sclérotique Humeur

Plus en détail

Les problèmes de vue liés à l âge

Les problèmes de vue liés à l âge Les problèmes de vue liés à l âge Certaines maladies oculaires deviennent plus fréquentes avec l'âge et peuvent conduire dans certains cas à des problèmes de vue importants. Il s agit de la dégénérescence

Plus en détail

Enseignement d ophtalmologie

Enseignement d ophtalmologie Enseignement d ophtalmologie SÉMIOLOGIE OCULAIRE Rappel anatomique Examen clinique Interrogatoire Mesure de l acuité visuelle Examen du segment antérieur Gonioscopie Mesure de la pression oculaire Examen

Plus en détail

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes?

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes? Qu'est ce que la cataracte? La cataracte correspond à une baisse significative d acuité visuelle en rapport avec l'opacification du cristallin, lentille transparente située à l'intérieur de l'œil et permettant

Plus en détail

LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE

LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE Dr Michaël NAOURI - Dermatologie, Lasers et Esthétique 94 Adresse du site : www.docvadis.fr/naouri Les lasers utilisés en ophtalmologie sont nombreux et très différents selon

Plus en détail

CHIRURGIE DE LA CONJONCTIVE ET DE LA CORNÉE

CHIRURGIE DE LA CONJONCTIVE ET DE LA CORNÉE CHAPITRE 8 CHIRURGIE DE LA CONJONCTIVE ET DE LA CORNÉE La conjonctive recouvre le globe et la face interne des paupières. C est une muqueuse qui protège le globe des infections et maintient sa surface

Plus en détail

Fonctions visuelles et sport. L examen ophtalmologique du sportif. M. Maille

Fonctions visuelles et sport. L examen ophtalmologique du sportif. M. Maille Fonctions visuelles et sport L examen ophtalmologique du sportif M. Maille FONCTIONS VISUELLES ET SPORT INFORMATIONS VISUELLES et ACTIVITES SPORTIVES 80% informations sont visuelles Quelle information?

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

La puissance pour votre cabinet.

La puissance pour votre cabinet. La puissance pour votre cabinet. IOL Nouveau Nouveau Tracking Puissance Cornéenne Cornee/Segment Anterieur evaluation non-contact du Segment Anterieur Puissance Cornéenne L option Cornea Power permet d

Plus en détail

LENTILLES PROTHETIQUES

LENTILLES PROTHETIQUES LENTILLES PROTHETIQUES Laboratoire DENCOTT Principales raisons d équipement Différents types Matériaux de lentilles Adaptation et essais 0 Commande de lentille définitive Livraison / Durée de vie /Remboursement

Plus en détail

SEMIOLOGIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L'ŒIL

SEMIOLOGIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L'ŒIL SEMIOLOGIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L'ŒIL Cours du Pr Alain Gaudric HOPITAL LARIBOISIERE FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS 7 www.oph-larib.com SIGNES FONCTIONNELS Les signes fonctionnels des atteintes du segment

Plus en détail

Instructions d utilisation

Instructions d utilisation Instructions d utilisation Lentilles intraoculaires acryliques monofocales réfractives hydrophiles stériles préchargées destinées à une implantation dans le sac capsulaire Ces instructions d utilisation

Plus en détail

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires Lexique Français / Hébreu absorption achromatique acuité visuelle albinisme oculaire amblyopie amétropie angle de réflexion angle

Plus en détail

ŒIL ET MALADIES GENERALES. Enseignement des externes 2012/2013

ŒIL ET MALADIES GENERALES. Enseignement des externes 2012/2013 ŒIL ET MALADIES GENERALES Enseignement des externes 2012/2013 ŒIL ET DIABETE RETINOPATHIE DIABETIQUE 1- Généralités La rétinopathie diabétique (RD) : 5 premières causes de cécité avec la dégénérescence

Plus en détail

Instructions d utilisation

Instructions d utilisation Instructions d utilisation Lentilles intraoculaires acryliques hydrophobes, destinées à une implantation dans le sac capsulaire. Ces instructions d utilisation sont également disponibles au format électronique

Plus en détail

La cataracte chez le patient âgé. Texte mis en ligne en accès libre

La cataracte chez le patient âgé. Texte mis en ligne en accès libre Collège National des Enseignants en Gériatre en Gériatre Item 58 La cataracte chez le patient âgé h l i â é Texte mis en ligne en accès libre g avec l autorisation du CNEG et de Masson Chapitre extrait

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Décision du 23 août 2007 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative à la liste des actes

Plus en détail

MEMOIRE DE DIU DE PEDAGOGIE MEDICALE ANNEE 2008-2009. DOCTEUR NICOLAS LEVEZIEL CHI DE CRETEIL - HOPITAL HENRI MONDOR Service du Pr SOUIED

MEMOIRE DE DIU DE PEDAGOGIE MEDICALE ANNEE 2008-2009. DOCTEUR NICOLAS LEVEZIEL CHI DE CRETEIL - HOPITAL HENRI MONDOR Service du Pr SOUIED MEMOIRE DE DIU DE PEDAGOGIE MEDICALE ANNEE 2008-2009 DOCTEUR NICOLAS LEVEZIEL CHI DE CRETEIL - HOPITAL HENRI MONDOR Service du Pr SOUIED FORMATION A LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE DANS UN CONTEXTE DE MISSION

Plus en détail

MEMENTO PRATIQUE SUR LA CODIFICATION ET LA TARIFICATION DES ACTES CCAM

MEMENTO PRATIQUE SUR LA CODIFICATION ET LA TARIFICATION DES ACTES CCAM MEMENTO PRATIQUE SUR LA CODIFICATION ET LA TARIFICATION DES ACTES CCAM GENERALITES Il est demandé aux praticiens qui renseignent de façon manuscrite les feuilles de soins de porter la plus grande attention

Plus en détail

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité :

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : PATHOLOGIE CARDIO-VASCULAIRE ADC - Acte de chirurgie Tarif x 119,332 DEKA001 1 0 Changement d'un générateur de stimulation implantable ADC

Plus en détail

Topographie cornéenne et greffe de cornée

Topographie cornéenne et greffe de cornée C H A P I T R E 5 Topographie cornéenne et greffe de cornée L. Laroche, I. Goemaere Points forts La topographie des rayons de courbure permet une analyse de l'astigmatisme après greffe de cornée avec un

Plus en détail

Enseignement d ophtalmologie

Enseignement d ophtalmologie Université Pierre et Marie Curie Enseignement d ophtalmologie Niveau deuxième cycle 2003-2004 Polycopié National du Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France Mise à jour : 21 avril 2004 2/211

Plus en détail

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT TROUBLES VISUELS DE L ENFANT EPIDEMIOLOGIE 15% (1/7) des enfants de moins de 6 ans ont un problème oculaire : -Dans 75% des cas : problème de lunettes -Dans 25% des cas : problème de strabisme ou maladies

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL

RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL REPUBLIQUE DU NIGER REGION DE ZINDER DISTRICT SANITAIRE DE TANOUT CABINET D OPHTALMOLOGIE RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL Période : Juin Août 2014 ETABLI PAR Mr ISSOUFOU AGIA ALI Tanout, le 2 Septembre

Plus en détail

La chirurgie classique du glaucome

La chirurgie classique du glaucome s réfractaires : conduite à tenir Résumé : L obstruction du site de filtration par une fibrose sous-conjonctivale excessive est la principale cause d échec des chirurgies filtrantes, perforantes ou non

Plus en détail

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité :

Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : Liste des codes CPAM.v2 les plus fréquents pour la spécialité : GASTRO-ENTEROLOGIE ET HEPATOLOGIE ADC - Acte de chirurgie Tarif x 119,332 EGFA002 1 0 Hémorroïdectomie pédiculaire par résection sousmuqueuse

Plus en détail

L œil est divisé par le cristallin en deux parties distinctes : une partie antérieure et postérieure.

L œil est divisé par le cristallin en deux parties distinctes : une partie antérieure et postérieure. Introduction L œil est divisé par le cristallin en deux parties distinctes : une partie antérieure et postérieure. Nous allons dans ce cours étudier une partie de la sémiologie postérieure de l œil c'est-à-dire

Plus en détail

Programme scientifique Jeudi 27 janvier 2011. Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne

Programme scientifique Jeudi 27 janvier 2011. Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne Jeudi 27 janvier 2011 Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne Sous la présidence de A.P. BREZIN ALLOCUTION D OUVERTURE 9h30 A.P. BREZIN (Paris) MISES AU POINT INTERACTIVES 9h40 12 h30 Modérateur

Plus en détail

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Introduction Un certain nombre de services de santé pour les yeux qu offrent des médecins ne sont pas considérés médicalement

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE CATARACTE : DEFINITION Opacifica'on totale ou par'elle du cristallin Mécanisme de vieillissement du cristallin Évolution du cristallin avec l

Plus en détail

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997 CENTRE LASER VICTOR HUGO Au service de votre vue depuis 1997 Le centre laser Historique Localisation Accès Infrastructures Le matériel et les techniques Matériel d examen Traitement du kératocône Lasers

Plus en détail

JMV. Affections cécitantes curables

JMV. Affections cécitantes curables JMV Affections cécitantes curables AMBLYOPIE L Amblyopie C est une insuffisance de la vision, parfois congénitale ou acquise dans les premiers mois de la vie. La forme la plus courante unilatérale - résulte

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou partie

La cataracte est l opacification de tout ou partie cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : PATHOLOGIE CARDIO-VASCULAIRE ADC - Acte de chirurgie Tarif d'autorité Tarif conventionnel DEKA001 1 0 Changement d'un générateur

Plus en détail

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1 INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Qu est-ce que la rétinopathie diabétique? On appelle rétinopathie diabétique les lésions du fond d œil causées par le diabète. En effet, l excès de sucre dans

Plus en détail

et affections S E G M E N T A N T E R I E U R SEGMENT POSTERIEUR Notions de P A T H O L O G I E OCULAIRE

et affections S E G M E N T A N T E R I E U R SEGMENT POSTERIEUR Notions de P A T H O L O G I E OCULAIRE S E G M E N T A N T E R I E U R Notions de P A T H O L O G I E OCULAIRE R. Derhy ULP Strasbourg Conjonctive Cornée Cristallin Paupières, SL Sclère Iris SEGMENT POSTERIEUR Vitré Rétine Nerf optique Choroïde

Plus en détail

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Phénomène moteur...4 II Phénomène sensoriel...4 III Dépistage du

Plus en détail

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction.

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction. brochure.indd 1 22/01/2010 15:13:04 brochure.indd 2 22/01/2010 15:13:27 brochure.indd 3 LA MYOPIE Si vous voyez trouble de loin et net de près, alors vous êtes probablement myope. Rétine QU EST CE QUE

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail