L un des objectifs du GCS SIS Martinique est de répondre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L un des objectifs du GCS SIS Martinique est de répondre"

Transcription

1 La Newsletter de la e-santé en Martinique ÉDITION N 5 Nov La e-santé, hier, aujourd hui et demain. Edito L un des objectifs du GCS SIS Martinique est de répondre aux besoins d échanges et de partage de l information de santé de ses membres : établissements de santé et professionnels de santé libéraux. À ce titre, le GCS SIS Martinique propose différents outils et services pour assurer ces échanges dans un cadre entièrement sécurisé. Aussi, la messagerie sécurisée dont le déploiement démarre dans notre région, permettra aux médecins de ville d échanger avec leurs confrères des établissements de santé. Il s agit pour le médecin traitant de recevoir rapidement le compte-rendu d hospitalisation du malade qu il a adressé à l hôpital. La prise en charge d un patient atteint d un cancer, nécessite la mise en place de réunions de concertation réunissant des professionnels de plusieurs disciplines, dans les établissements de santé, en ville ou au sein du réseau d oncologie de Martinique. Les outils que nous proposons, permettent à ces différents professionnels d échanger pour définir la meilleure prise en charge médicale. La gestion des lits d aval est une problématique récurrente des établissements MCO. L outil Trajectoire répond à cette préoccupation en assurant la régulation des transferts de malades entre établissements MCO et établissements SSR. En conclusion, le partage de l information médicale, supporté par les services proposés par le GCS SIS Martinique, doit permettre une meilleure collaboration des professionnels de santé au service du malade. Cela constitue l une des missions importantes du GCS SIS Martinique. Cette mission sera encore renforcée par la mise en place à venir de services de partage et d échange des images médicales à l échelle de la Grande Région Antilles-Guyane. Nous y reviendrons dans un prochain numéro. M. Yvon Marie-Sainte Directeur Interviews : Rencontre avec l équipe du GCS SIS Mme Emmanuelle ODRY Chef de projet En poste depuis la création du GCS SIS Martinique, titulaire d un DESS dans le domaine de l ingénierie mathématique option finance, j ai commencé ma carrière dans les marchés financiers pendant 7 ans à Paris. Pour des raisons personnelles, je suis rentrée en Martinique où j ai eu l opportunité de postuler en tant que chef de projet au GCS SIS Martinique dans le cadre d un besoin de développement régional. Ce poste me permet de mettre en valeur mes compétences notamment en matière de maîtrise d ouvrage. Je m occupe essentiellement de l infrastructure logicielle et des applications transversales : mise en place de certaines briques de l infrastructure logicielle, l annuaire régional notamment ; mise en place et déploiement d outils permettant une meilleure coordination ville/hôpital. Ces outils dits transversaux sont proposés sur notre portail. Nous distinguons les RCP en oncologie (Réunions de Concertation Pluridisciplinaire), la Messagerie Sécurisée et Trajectoire, outil de transfert des patients de MCO vers le SSR. L outil IDEO RCP concerne aujourd hui le réseau régional de gestion du Cancer. En phase de déploiement, il est utilisé dans différentes spécialités médicales : ORL, urologie, neurochirurgie, thoracique, digestive et viscérale. La prochaine étape d IDEO RCP

2 est de pouvoir diffuser de manière sécurisée et confidentielle des données sur des patients et permettre un gain de temps à tous les médecins traitants. L outil de diffusion de ces comptes rendus est la Messagerie Sécurisée, IDEO SECUR qui est une messagerie certifiée par l ASIP (Agence pour les Systèmes d Information de santé Partagés). Aujourd hui, sept établissements, sont pourvus de ce système et il est à disposition de l ensemble des médecins libéraux de la Martinique. L autre outil, TRAJECTOIRE, est un outil de transfert des patients de MCO vers le SSR. C est vraiment la coordination entre le MCO, le SSR et la HAD non seulement pour le suivi du transfert du patient mais aussi pour gagner du temps et avoir une plus grande visibilité sur les SSR pour une meilleure répartition géographique des patients. Mme Emmanuelle ODRY Pour la mise en place de tous ces projets, nous nous appuyons sur des référents dans le domaine médical comme le docteur ESCARMANT en tant que coordonateur du réseau, le docteur MOGADE en qualité de médecin libéral et le docteur RÉNÉ-CORAIL pour la régulation de l offre SSR. Tous ces outils vont nous permettre à terme d alimenter le DMP (le dossier médical personnel) au niveau national. Astrid ALONZEAU Assistante supports. Quel est votre rôle au sein du GCS SIS Martinique? Je suis assistante support au GCS SIS Martinique. Ce poste vient d être créé. Il existe depuis Mai 2013, mois où j ai pris mes fonctions. Il consiste au niveau de l assistance, à recueillir l information en cas d anomalie soumise par un utilisateur de la PFR de la Martinique et la traiter en fonction de sa spécificité. J apporte donc une solution par rapport à une problématique posée au niveau un. Si je n ai pas de solution, je transmets à qui de droit au niveau supérieur. Je travaille avec quasiment tous les chefs de projet. Concrètement, je sers de relais pour tous les supports. Comment l abordez-vous? Nous avons défini un processus permettant de répondre rapidement à la problématique posée. Avez-vous des questions récurrentes? Oui. Ce poste permet une meilleure gestion des questions redondantes ou qui n ont pas besoin d entrer dans de la programmation informatique pure et dure. Selon les applications, elles varient, mais pour l application phare IDEOMED, elles restent souvent basiques : «je n arrive pas à me connecter ou j ai oublié mon mot de passe». Ma connaissance de l infrastructure, me permet d avoir une certaine expertise dans certains outils. Par exemple pour l annuaire, Astrid ALONZEAU j ai un travail plus analytique. Je peux faire pas mal de chose en terme de vérification, d authentification et de coordination des professionnels. Et puis, s il y a un problème urgent que je ne peux résoudre, je m assure que le chef de projet y apporte une solution rapidement. En cas contraire, je l alerte. Gérer les utilisateurs, les informer voir les diriger s ils ont un besoin particulier, c est mon rôle au GCS SIS Martinique. Toute la gestion de base passe par moi quelle que soit l application. Pouvez-vous nous en dire plus sur la PFR? La PFR, c est la Plateforme régionale de Santé Martinique. C est notre portail. Par ce biais, nos adhérents ont accès à toutes les applications auxquelles ils ont droit en fonction de leur métier et de leur fonction. Outre les outils métiers, ce portail porte, la communication du GCS SIS Martinique au travers de la diffusion des newsletters, ou encore des ateliers de formation pour les professionnels de santé. C est notre vitrine. Quelle est votre Formation? Ma formation de base est en communication Comment êtes-vous arrivée au GCS SIS Martinique? Je viens de rentrer en Martinique définitivement et durant mes 4 années d études, à chaque grandes vacances, j ai été amenée à travailler au CHU. C est par eux que j ai su qu il y avait un poste à pourvoir au GCS SIS Martinique. Bien que ma formation initiale n ait rien à voir avec le monde de l informatique et de la santé, j avais acquis quelques notions médicales lors de mes interventions dans différents services tel que le laboratoire de biochimie du CHU par exemple. Vous êtes donc le premier contact de l utilisateur? Oui.

3 Mais les hôpitaux ne sont pas les seuls concernés, nous avons aussi besoin des comptes rendus de consultation auprès des spécialistes. Et une messagerie comme celle que nous avons lancée auprès des médecins libéraux le 16 juillet 2013 est très importante. Elle permet une dématérialisation des échanges entre médecins avec en corollaire un gain de temps, un gain économique, une efficience ainsi qu un gain écologique avec une certaine fiabilité des données. La e-santé et vous Pour les médecins libéraux Dr Jean MOGADE Médecin Généraliste sur la commune du François. Responsable de la commission Informatique au sein de l Union Régionale des Professionnels de Santé de Médecine Libérale avec le Dr Daniel TSENG CHING depuis INFORMATISATION, est un mot important pour nous car dès 1996, nous avons été soucieux d ouvrir la route, de conseiller et d accompagner les médecins libéraux dans l informatisation. Déjà à l époque, ils posaient des questions sur les logiciels métiers et le Dr Daniel TSENG CHING et moi essayions de leur apporter des réponses. C est surtout de cela dont on parlait à l époque, nous ne parlions pas encore de messagerie En 99/2000, nous avions fait un audit informatique qui avait montré un taux d informatisation assez intéressant chez les médecins. Audit que nous avons réitéré tous les 5 ans et le dernier qui date de 2010 montre qu il y a 89% des médecins interrogés sur un panel de 380 qui sont informatisés à leur poste de travail et qui font aussi de la télétransmission avec SESAM VITALE. À l Union des Médecins, nous avons toujours eu des projets de développement d outil de système d information qui pourrait relier les différents acteurs de la santé. En ce sens, nous avions travaillé sur un outil commun à toutes les Unions de France et Martinique qui s appelait LIBERALIS. Le financement était assuré par l URML mais ça n a pas fonctionné. Nous avons eu aussi des expériences dans les réseaux avec UNIMEDECINE qui n ont pas fonctionné non plus et c est ainsi qu en 2009, quand le projet de plate-forme régionale de Santé Martinique arrive avec ses outils, sa messagerie, l annuaire cela nous a intéressé tout de suite. Nous avons pris le train en marche pour enfin adhérer aux GCS SIS Martinique en ce qui concerne l URPS - ML en début Bien que l axe à privilégier soit celui de la coordination Hôpital/ville, je me dis qu en attendant que les hôpitaux soient mieux préparés surtout le CHU Martinique qui reçoit nos plus grands malades, c est déjà bien que nous ayons la possibilité avec Sept des centres hospitaliers de pouvoir tester la messagerie. Et tout cela demande très peu d effort. Quand on prend Idéo Sécur , ce n est qu une interface web à laquelle tous ceux qui touchent à l informatique pourront s habituer facilement. C est évident qu il faudra aider, accompagner, voir stimuler mes confrères de façon à ce qu ils s approprient cet outil qui est un merveilleux outil. Après quelques mois de lancement à peine, nous n avons pas pour le moment un grand nombre d utilisateurs selon les statistiques que nous avons reçues récemment. Cependant, par expérience, nous savons que les médecins réagissent parfois lentement. A cause du travail, ils ont souvent la «tête dans le guidon» et il faudra vraiment faire la promotion du produit. Dr Jean Mogade Pour l instant, ils ne semblent pas avoir encore compris ce qu est réellement la messagerie sécurisée et surtout tout ce qu elle pourrait leur apporter. Nous sommes dans une phase latente. Nous attendons de voir comment ils vont réagir et quelle problématique éventuelle, ils vont soulever. Nous aurons un travail d information et de formation peut être, à mettre en place et ce en partenariat avec le GCS SIS Martinique et l ARS. Nous avons aussi prévu des déplacements sur site dans les cabinets médicaux car l installation de la Messagerie sécurisée avec la carte CPS pour la première fois n est pas évidente, surtout pour le néophyte. Pour l instant, il faut que nous arrivions à faire en sorte que la messagerie sécurisée soit installée convenablement sur le poste des médecins car, il y en a qui ne sont pas adaptés. Une fois ce travail effectué, à ce moment la messagerie prendra son envol. La messagerie sécurisée, un projet régional qui pour l instant, ne concerne que les médecins libéraux mais à terme, permettra l échange de documents médicaux entre la ville et l hôpital. Une messagerie qui a sa place dans la cohérence nationale. À la différence près que nous, par rapport à d autres régions de France, avec l extension nous garderons notre identité régionale. Et cela, c est important pour nous. Quel est l intérêt de la Messagerie Sécurisée? La messagerie sécurisée, est très importante pour nous car nous souffrons d un grand manque de renseignements concernant nos patients hospitalisés. En effet, les comptes rendus arrivent tard. Le malade, quelques fois, peut avoir déjà subi d autres évolutions alors que le dernier CR n est toujours pas arrivé.

4 LES OUTILS TRANSVERSAUX IDEORCP : Pour les médecins des services de cancérologie : Interview de Dr ESCARMANT Patrick ESCARMANT Chef du pôle Cancéro Hemato Urologie du CHU de Martinique. Coordonateur médical du 3CTC, expert médical et scientifique du réseau régional de cancérologie (3CTC Centre de Coordination en Cancérologie Territorial Commun). L INCA, l Institut national du Cancer, nous fait obligation de prendre des décisions en cancérologie pour chaque patient à la suite d une réunion avec différents spécialistes que nous appelons des RCP : Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Ces RCP font l objet de traçabilité où doivent être notés : la date de la RCP, le nom du malade, un bref résumé de sa pathologie, la décision prise et par qui elle a été prise. Décision, je devrais dire plutôt conseil au patient car, In fine, c est le patient qui décide de son traitement. Cela se déroule dans des lieux précis, à des heures et jours précis. Par exemple la RCP de cancérologie Urologie se déroule le lundi après-midi de 15h00 à 18h00 à la cité hospitalière de Mangot Vulcin. Il y a onze RCP qui incluent tous les organes y compris dans les deux cliniques privées Saint Paul et Sainte Marie. Lorsque l on m a proposé d informatiser ces RCP pour moi c était une évidence car cela permet d avoir une traçabilité, mais surtout d avoir un outil partagé. Le but final, bien que cela reste encore à développer, est pour nous l obtention par les médecins généralistes du compte rendu des RCP pratiquement en direct, voir simultanément. Dr Patrick ESCARMANT Qu est-ce qu il fallait faire? Convaincre les différents médecins participant à ces réunions de l importance d aller vers ce type d outil. Les amener à rédiger à la place des fiches papiers, des fiches sur Idéo RCP et pendant la RCP, remplir la partie de gauche, c est-à-dire la partie «Décision thérapeutique». Il est vrai que convaincre a été assez facile. Aujourd hui, il en reste actuellement trois qui ne sont pas encore informatisées. Nous avons quasiment atteint notre objectif et d ici la fin de l année toute les RCP devront normalement l être. Quel est l avantage de cette informatisation? C est un gain de temps réel pour les secrétaires. En effet, cela diminue les erreurs de retranscription et cela change leur rôle par rapport au patient puisqu elles peuvent dès lors assurer leur suivi médical : «Est-ce que la décision de la RCP a bien été transmise au patient», «Est-ce qu il a bien eu ses RDV de traitement» etc. Maintenant, il ne faut pas se leurrer. C est à force de pratique informatique que l on gagne du temps car remplir une fiche papier reste toujours plus simple et rapide. L avantage de l informatisation est non seulement la mise à disposition et la fluidité de l information mais surtout la double traçabilité que l on obtient : une traçabilité que l on imprime et que l on met dans le dossier du malade et une traçabilité informatisée. S il fallait faire un état des lieux aujourd hui Les RCP informatisées fonctionnent bien et les praticiens sont satisfaits du résultat. Nous aurons d autant plus à gagner quand nous aurons mis en place la transmission sécurisée aux médecins généralistes. C est l une des deux phases à venir. En effet, cette première phase va permettre d envoyer le compte rendu des RCP au médecin généraliste du patient de façon quasi instantanée. L autre devra nous permettre de dialoguer avec lui, d échanger à propos de son patient. Cette phase va remettre le généraliste au cœur de la décision thérapeutique comme préconise l INCA chose difficile à mettre en place sans l informatisation. TRAJECTOIRE Pour les médecins des SSR : Interview de Dr RENE-CORAIL Dr Patrick René Corail Chef de service de médecine physique de réadaptation. C est une spécialité médicale un peu singulière car en aval de toutes les autres portant essentiellement sur le retour à l autonomie des personnes en situation de handicap et la prévention du risque de handicap. Je suis praticien hospitalier en MPR au CHU de Martinique et les locaux du service sont au centre Emma Ventura pour le moment. Ce centre est particulier parce qu il regroupe les unités de gériatrie de long séjour. Le service de MPR est un service hospitalier qui fait partie du pôle Neurosciences MPR et est classé dans les Soins de Suite et Réadaptation (SSR). Que communiquer autour de Via Trajectoire en milieu hospitalier? Une histoire de collaboration avec le GCS SIS Martinique depuis deux à trois ans sur la mise au point d un logiciel de transfert de patient (PASSREL) des hôpitaux de court séjour comme l hôpital Pierre Zobda Quitman, l hôpital de Trinité, l hôpital du Lamentin, l hôpital du Marin ou du St Esprit, les cliniques privées,vers le HAD et les unités de Soins de Suites et Réadaptation des quatre bassins de santé : Nord Caraïbe, Nord Atlantique, Sud et Centre. En gros, ce sont 12 unités hospitalières qui font à peu près 650 lits. Jusqu alors pour transférer un patient, c était plutôt compliqué. C était un fax envoyé dans une dizaine d hôpitaux desquels nous avions une réponse une fois sur deux. Ce fax n était pas toujours accompagné des documents nécessaires pour prendre la décision d admission d un côté ou de transfert de l autre. Une intégration à une communauté de pratiques, car cette complexité dans le transfert des patients nous a poussés à rejoindre Via Trajectoire. Ce progiciel nous permettra de transférer le patient en deux clics vers l unité en question avec une réponse rapide. Une sorte de centrale de réservation mais avec des lits d hospitalisation en bout de ligne.

5 Trajectoire est en cours de mise en place en Martinique et pour en assurer le suivi, nous avons créé une équipe qui réunit le GCS SIS Martinique et la coordination SSR (portée par RAPH 972, piloté par l ARS). Dans un premier temps une formation de cette équipe projet est prévue, suivi dans un deuxième temps du recueil du répertoire des ressources sur le SSR du territoire puis un déploiement sur les services de court séjour. Ce répertoire des ressources (ROR) c est dire qui peut faire quoi pour quelle pathologie avec quels moyens dans les différents hôpitaux et Dr Patrick RENE CORAIL cliniques pour ne pas adresser par erreur ou par défaut un patient dans un hôpital ou une clinique alors qu il n en a pas les moyens. Notre mission devrait se dérouler sur l année 2014, avec les premiers patients transférés vers les unités de SSR en utilisant Trajectoire dès Février Trajectoire existe dans plusieurs régions en France. Il démarre à la Guadeloupe et est en cours d installation à la Réunion et sera étendu au secteur médicosocial. Une logique de parcours car l utilisation de ce progiciel n est qu un maillon d une médecine de parcours des affections chroniques en perte ou à risque de perte d autonomie. Avec le GCS SIS Martinique grâce au système d information unique qui permet de lier le généraliste à l hôpital en passant par tous les intervenants autour du patient, nous comptons bien accompagner cette médecine de parcours. Via Trajectoire est un outil plutôt innovant qui doit servir de support de communication sur le transfert de données sur la personne soignée, commun à tous les hôpitaux et cliniques. Maintenant que la plate-forme du système d information existe, il y aura un certain nombre d avancées qui va se faire pour le développement de la qualité des soins en Martinique. Petit à petit, de nouvelles fonctionnalités vont se rajouter à travers le dossier médical partagé, vraisemblablement à travers la prescription à distance... À terme, un patient qui sortira d un service hospitalier, verra son ordonnance déjà déposée sur le bureau de son pharmacien avec parallèlement la même ordonnance et le compte rendu d hospitalisation sur le bureau du PC de son médecin généraliste, de son kinésithérapeute, de son infirmière et il n aurait aucun papier à transporter auprès de tous ces intervenants. C est-à-dire que le patient ne sera plus en charge de l organisation des soins mais ce sont les soins qui s organiseront autour de lui. Où en sommes-nous? IMAG Le groupement de santé de commande IMAG (Imagerie Médicale Antilles-Guyane) recense 34 structures de Guadeloupe, Martinique et Guyane. Le GCS SIS Martinique coordonnateur du Groupement IMAG a lancé une consultation publique le 03 mars 2013 sous la forme d un dialogue compétitif, visant la mise en place d une Plateforme d imagerie médicale à destination des professionnels des Antilles-Guyane. Trois candidatures ont été sélectionnées. Les offres transmises sont en cours d analyse pour aboutir à un choix avant la fin de l année Pousuite du déploiement des outils au sein des établissements au 3 ème trimestre 2013 : CHUM : IDEOMED : 3 services Médecine 3D USLD à Trinité MP2 : à Mangot Vulcin ULTRAGENDA : planification des ressources et des rendez-vous Pôle médecine et spécialités : en cours de planification ORLINE Gestion du bloc opératoire : blocs de chirurgie cardiaque blocs d orthopédie Clinique Sainte Marie : IDEOMED : SSR Cardio ORLINE : 7 Salles de bloc C est la révolution en marche d une médecine de parcours recentrée sur la personne soignée.

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

la newsletter de la e-santé en Martinique - La e-santé en marche - M. Yvon Marie-Sainte Directeur du GCS SIS Martinique

la newsletter de la e-santé en Martinique - La e-santé en marche - M. Yvon Marie-Sainte Directeur du GCS SIS Martinique la newsletter de la e-santé en Martinique ÉDITION #6 Juin - La e-santé en marche - édito a marqué une étape importante de la e-santé en Martinique. Un nouveau projet, innovant par sa technologie, par son

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire Compte-rendu Vendredi 27 juin 2014

Assemblée Générale Ordinaire Compte-rendu Vendredi 27 juin 2014 Assemblée Générale Ordinaire Compte-rendu Vendredi 27 juin 2014 Pièces jointes PJ 1 : Liste émargement PJ 2 : Présentation power point PJ 3 : Convention interdépartementale Trajectoire Médico-Social PJ

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Dossier Médical Personnel en Alsace. Une réalité partagée

Dossier Médical Personnel en Alsace. Une réalité partagée Dossier Médical Personnel en Alsace Une réalité partagée A. de Blauwe 30 juin 2011 Les points d ancrage Un cadre juridique Une évolution sociétale, des besoins identifiés Volontarisme et implication en

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand :

1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand : 1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand : information et communication au service des patients Chargé de communication et des missions culturelles 2011, la Fédération

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD Mai 2013 1 2 S informer sur le DMP Préparer votre q ALIMENTATION établissement Sur le site dmp.gouv.fr espace Structure

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014 Le DMP pour les EHPAD De la Vienne Poitiers 03 Avril 2014 Sommaire Le GCS Esanté Poitou-Charentes Focus sur le DMP Le DMP en Poitou-Charentes L utilisation du DMP en EHPAD L accompagnement des EHPAD Réunion

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

PAERPA 9-10-19. Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014

PAERPA 9-10-19. Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014 PAERPA 9-10-19 Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014 1 Sommaire Présentation PAERPA Site projet PAERPA Besoins SI qui ont émergé

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Présentation de ViaTrajectoire Lieu Date

Présentation de ViaTrajectoire Lieu Date Présentation de ViaTrajectoire Lieu Date ViaTrajectoire permet : Une orientation personnalisée pour faciliter le parcours des patients à leur sortie d hospitalisation, Aujourd hui : ViaTrajectoire vise

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante. MÉDECIN S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E) DES PÉDICURES-PODOLOGUES

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

Le secteur de la santé. Votre guide SMS

Le secteur de la santé. Votre guide SMS Le secteur de la santé Votre guide SMS Pourquoi utiliser le SMS? Le secteur médical est un milieu où l information doit circuler très rapidement et où les rapports entre médecins et patients sont primordiaux.

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPD Mars 01 Le Dossier Médical Personnel : pour améliorer la prise en charge des résidents Depuis 008, les établissements d hébergement

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015 www.esante-lr.fr 1 Pourquoi un GCS? Missions générales : Réponse technique aux adhérents du GCS e-santé Apporte sa compétence

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL. Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME

CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL. Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME LES MISSIONS DES CHU FONCTIONS DE SOINS (1) Proximité,Territoire,Région Corps médical avec l ensemble des

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon Rappel: Priorités du schéma directeur des Si en région LR: a) Faciliter l orientation du patient dans le système de

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Étude de cas RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Septembre 2012 e-santé en Région Pays de la Loire : exemple du réseau RETI-Ouest Dans le cadre de l appel à projet

Plus en détail

Système d Information de Santé de la région Rhône-Alpes

Système d Information de Santé de la région Rhône-Alpes Système d Information de Santé de la région Rhône-Alpes Présentation de l outil de gestion de RCP Présentation de la plateforme SISRA Présentation de l outil de gestion des RCP Équipe diffusion DCC Virginie

Plus en détail

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace!

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Mardi 14 Février 2012 L accompagnement des professionnels de santé sur le terrain M. Gaston STEINER directeur d Alsace e-santé(gcs) Le DMP, socle

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Présentation AG GCS TS Centre

Présentation AG GCS TS Centre Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS.

DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS. DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS. Hôpital universitaire d Aix-la-Chapelle : un centre médical de tout premier plan Solution d archivage spécifique à l établissement Configuration personnalisée

Plus en détail

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville Les logiciels DMP-compatibles La plateforme e-learning La plateforme e-doc La cartographie DMP Pour en savoir plus dmp.gouv.fr DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

Compte-rendu de la Réunion CMRR Du 21 Octobre 2004 Les présentations des intervenants sont disponibles sur le site : www.cmrr.vermeil.

Compte-rendu de la Réunion CMRR Du 21 Octobre 2004 Les présentations des intervenants sont disponibles sur le site : www.cmrr.vermeil. Compte-rendu de la Réunion CMRR Du 21 Octobre 2004 Les présentations des intervenants sont disponibles sur le site : www.cmrr.vermeil.org I. Informations diverses présentées par AS. Rigaud & B. Dubois

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Dr Alex Gnaegi, Cédric Michelet Adresse de correspondance: Dr Alex Gnaegi, Chef de projet Infomed et médecin-chef Service d informatique

Plus en détail

Connected Hospital une solution globale au service des établissements de santé

Connected Hospital une solution globale au service des établissements de santé une solution globale au service des établissements de santé la meilleure solution pour vos services de communication! Pour répondre aux enjeux technologiques qui doivent accompagner l évolution du système

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

APICRYPT, la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence

APICRYPT, la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence APICRYPT, la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence Un système développé par la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence APICRYPT, késako? Une messagerie médicale électronique

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF Amandine Potier Psychologue 3C Besançon I Un dispositif d annonce : pourquoi? Le 28 novembre 1998 à Paris ont lieu les premiers états généraux de patients

Plus en détail

La dématérialisation en actes! Qu est-ce que Dém Act? Pourquoi Dém Act? En pratique Calendrier Des académies ont testé

La dématérialisation en actes! Qu est-ce que Dém Act? Pourquoi Dém Act? En pratique Calendrier Des académies ont testé La dématérialisation en actes! Qu est-ce que Dém Act? Pourquoi Dém Act? En pratique Calendrier Des académies ont testé Qu est-ce que Dem Act? Pourquoi Dem Act? Dém Act est une application innovante destinée

Plus en détail

Le programme OMAGE dans une logique de parcours. Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014

Le programme OMAGE dans une logique de parcours. Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014 Le programme OMAGE dans une logique de parcours Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014 Quelques chiffres Les 75+ : 57% ont une ALD 33% sont hospitalisés dans l année, dont 40% en

Plus en détail

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Evolution des SIH Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group Société d investissement californienne spécialisée dans le secteur du logiciel

Plus en détail

DOPASYS une solution modulaire

DOPASYS une solution modulaire DOPASYS une solution modulaire DOPA-SOINS Dossier de soins informatisé Gestion des prescriptions informatisées Gestion des observations médicales Contrôle de l ordonnance Dispensation et délivrance Questionnaire

Plus en détail

Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs

Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs Numéro d identification du cabinet : Numéro d identification du dispensateur : Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs Qui devrait répondre à ce sondage? Chacun

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2 sur la région Bourgogne Etude initiale 06.06.2013 V1.2 Contenu 1. Contexte...3 1.1. Objectifs...3 1.2. Descriptif de l existant...3 2. Etude des solutions...3 2.1. Solution n 1 : uniformisation du système

Plus en détail

GCS e-santé Bourgogne

GCS e-santé Bourgogne GCS e-santé Bourgogne Collège des Urgentistes de Bourgogne 09/03/2010 GCS e-santé Bourgogne - Présentation de la convention constitutive - Thèmes de travail GCS - Accueil du RUB dans nos locaux Convention

Plus en détail

Messagerie sécurisée de santé. Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013

Messagerie sécurisée de santé. Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013 Messagerie sécurisée de santé Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013 14 février 2013 Table ronde Les enjeux d une messagerie universelle au service de la coordination des acteurs Dr

Plus en détail

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 I. Enjeux de la E-santé II. Bilan 2008-2012 de la E-santé et des SIS en Poitou-Charentes III. Perspectives

Plus en détail

Fiche de lecture de PFE Guillaume HEMMERTER

Fiche de lecture de PFE Guillaume HEMMERTER 1. INTRODUCTION Les maîtres d ouvrage ou propriétaires de patrimoine immobilier qui s engagent dans la construction ou la rénovation d installations climatiques veulent avoir la certitude d obtenir le

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge?

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Alimentation du DMP Ian Hooton/Science Photo Library/Photononstop Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Recommandations PS - Matrice d'alimentation DMP

Plus en détail

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles?

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? Docteur Christian VEDRENNE, Médecin généraliste, Gérant de la MSP de Saint Paul de Fenouillet

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

DÉCOUVREZ LE SITE INTERNET DU GHAM : www.gham.fr

DÉCOUVREZ LE SITE INTERNET DU GHAM : www.gham.fr DÉCOUVREZ LE SITE INTERNET DU GHAM : www.gham.fr 1 INTRODUCTION Le GHAM fait aujourd hui un bon en avant avec la mise en ligne de son site internet. Nous répondons maintenant à un besoin urgent de communication

Plus en détail

Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR. Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014

Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR. Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014 Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014 Web DCR DPUR: Historique Projet muri et initié par le Financé par l ARS via la fédération des réseaux

Plus en détail

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire L urbanisation Construire un système d information qui réponde à un usage identifié, qui soit cohérent et adaptable dans le temps. Démarche :

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Le Dossier Médical Personnel (DMP) Aspects pratiques, déploiement et informations utiles

Le Dossier Médical Personnel (DMP) Aspects pratiques, déploiement et informations utiles Le Dossier Médical Personnel (DMP) Aspects pratiques, déploiement et informations utiles PLAN Principes d'utilisation Le DMP en pratique : Interface Web et LGCs Le DMP illustré : un exemple de prise en

Plus en détail

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le point sur le Dossier Pharmaceutique AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le DP d aujourd hui Le «Nouveau» DP AUTORITÉS SANITAIRES SERVICES DP DU CNOP Accès Logiciel LE DOSSIER

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Pr P François Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble Haute Autorité de santé : Chargé de Mission pour l Evaluation

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 GCS e-santé Picardie PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 Sommaire Présentation du GCS e-santé Picardie Présentation du projet La solution La démarche et les services proposés La convention

Plus en détail