CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE"

Transcription

1 ECOE SUPEIEUE e PASTUGIE TP CEM CEM : ETUDE DES DIFFEENTS MODES DE COUPAGE I ) Introuction DES PETUBATIONS EECTOMAGNETIQUES e but e ce TP consiste à mettre en évience les ifférents moes e couplge es perturbtions pr l mesure. e signl utile est mtérilisé pr une source e tension continue (une pile 9V) qui limente une résistnce. es perturbtions sont mtérilisées pr une source e tension lterntive élivrée pr un GBF. Six crtes permettent l étue es ifférents couplges : crte CEM1 permet l étue u couplge pr impénce commune : impénce e l msse est élevée cr l liison e msse est rélisée vec une piste longue et très fine. crte CEM2 permet l étue u couplge conucteur/pln e msse : cpcité prsite u conucteur est élevée cr il est rélisé pr une piste lrge. 2 crtes CEM3 permettent l étue u couplge pr iphonie inuctive et pr iphonie cpcitive : mutuelle et l cpcité prsite entre eux pistes sont élevées cr ces pistes sont prllèles sur une grne longueur. Une crte vec une impénce terminle fible, l effet e l mutuelle est préponérnt, il y surtout e l iphonie inuctive. Une crte vec une impénce terminle élevée, l effet e l cpcité prsite est préponérnt, il y surtout e l iphonie cpcitive. 3 crtes CEM4 permettent l étue u couplge chmp électrique à conucteur : Chque crte comporte une ntenne fouet e longueur ifférente (monopole + pln e msse) 3 crtes CEM5 permettent l étue u couplge chmp mgnétique à conucteur : Chque crte comporte une ntenne boucle e imètre ifférent. 3 crtes CEM6 CEM7 et CEM8 présentent l trnsformtion u moe commun en moe ifférentiel pr issymétrie es impénces. crte CEM9 présente le principe e l mesure es perturbtions conuites pr un réseu stbilisé impénce e ligne : SI 19/06/01 TP CEM.oc 1

2 II ) Mnipultion 1. Couplge pr impénce commune 9 V 1 kω 2 V G 47 Ω Z msse Piste longue et fine Z msse = m + jω = m = ρ S l ρ : résistivité u cuivre = Ωm 6 [ ln ( l ) e ] l e l l : longueur e l piste S : section e l piste : lrgeur e l piste e : épisseur e l piste Pour les fils, l inuctnce vut à peu près 1 µh/m quel que soit le imètre. l e 1.1. Clculer l inuctnce e l piste, comprer vec l formule pprochée e l inuctnce un fil Montrer que l résistnce une piste e circuit imprimé épisseur e = 35 µm vut pproximtivement : = l elever les perturbtions à l oscilloscope, en moe AC, à 100 Hz et à 1 MHz Evluer l impénce e l piste e msse Clculer le cournt élivré pr le générteur Clculer l tension prsite ux bornes e l piste e msse Comprer à l vleur e l tension mesurée en

3 2. Couplge conucteur/pln e msse Piste longue et lrge G C P Cpcité prsite Cpcité prsite C = C p + C i C p = ε e S : cpcité plne e 2 plques séprées pr un iélectrique e permittivité ε. C i = D : cpcité intrinsèque qui pren en compte les effets e bor. Circuit imprimé ouble fce : verre époxy ε r = 4 épisseur 1.5 mm 2.1. elever les perturbtions à l oscilloscope Clculer l cpcité conucteur/pln e msse Clculer le cournt prsite ns cette cpcité Clculer l tension G, comprer vec Diphonie inuctive e Surfce S Dimètre D ε 0 = 1 9 F/m 36π. 10 Pistes prllèles : mutuelle prsite M 50 Ω G µ 0 M = ln( ) 2π (Henry) Z Formule e l iphonie : D = 3.1. elever les perturbtions à l oscilloscope Clculer l mutuelle prsite entre les eux circuits Clculer l tension inuite ns le circuit victime Comprer vec l question 3.1. V : rpport e l tension victime sur l tension coupble. C V 3

4 4. Diphonie cpcitive Pistes prllèles : mutuelle prsite M 50 Ω C c = πε0 ln( ( )² 1) + C c = πε 0 ln( 2 si >> ) G C 1 2 p C elever les perturbtions à l oscilloscope Clculer l cpcité prsite entre les eux pistes C c Clculer l tension inuite sur l piste victime Comprer vec l question Couplge chmp électrique à conucteur Chmp Ε Piste fisnt ntenne I p = E² en BF 100λ I p = Eλ en HF 240 G I p BF : bsses fréquences si F < F res /2 HF : hutes fréquences si F > F res /2 F res : fréquence e résonnce telle que l longueur l u ipôle est égle à l moitié e l longueur one : λ/2 (monopoles vec pln e msse : l = λ/4) λ = c/f c = m/s 5.1. elever les perturbtions à l oscilloscope pour ifférentes longueurs ntennes Clculer l fréquence e résonnce. 4

5 6. Couplge chmp mgnétique à boucle Chmp Η Boucle fisnt ntenne Tension inuite ns l boucle : e = 2π F S µ 0 H (si les imensions e l boucle sont inférieures à λ/4) 6.1. elever les perturbtions à l oscilloscope Vérifier que l tension inuite est proportionnelle à l surfce e l boucle. 7. Trnsformtion u moe commun en moe ifférentiel Z 1 Z 2 e MD e MC C 1 C elever les perturbtions en moe ifférentiel. Si Z 1 = Z 2 et C 1 = C 2 Si Z 1 Z 2 et C 1 = C 2 Si Z 1 = Z 2 et C 1 C 2 5

6 8. es perturbtions pr SI C SI V E C K SI SI V SI1 V SI2 Equipement sous test C SI = 50 µh C = 2.2 µf SI = 50 Ω C SI = 220 nf Interrupteur K ouvert : mesure es cournts e moe ifférentiel Interrupteur K fermé : mesure es cournts e moe commun Expliquer le rôle es composnts et C u SI 8.2. Expliquer l mesure es perturbtions en moe commun et en moe ifférentiel Trcer l impénce vue es bornes e sortie u SI en fonction e l fréquence, comprer ux vleurs limites éfinies pr les normes e CEM. 9. éuction es couplges 9.1. En les justifint, proposer es solutions qui permettent e réuire les perturbtions sur chque crte étuiée, Vlier pr l mesure. 6

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

a) les barreaux constituent deux résistances en série : =3,5Ω. =1,4Ω ; R 2 =ρ l 2 S 2 R 1 =ρ l 1 S 1

a) les barreaux constituent deux résistances en série : =3,5Ω. =1,4Ω ; R 2 =ρ l 2 S 2 R 1 =ρ l 1 S 1 Questions de type examen sur la matière d'électricité PHYS-F-104 BA1 biologie, géographie, géologie et pharmacie, année 2014-2015 P.Vanlaer 1. Une pile qui fournit une tension continue de 2,2 V est raccordée

Plus en détail

7 Etude d une bobine. 7.1 Modèle théorique Bobine simple

7 Etude d une bobine. 7.1 Modèle théorique Bobine simple 7 Etude d une oine Responsle : J.Roussel Ojectif Le ut de ce TP est d estimer les vleurs de l self inductnce L et de l résistnce interne r d une oine à l ide d un modèle simple puis de confronter le modèle

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices Exercice I Répondre ux questions suivntes Corrigé trnsformteurs triphsés Cours et exercices. L puissnce ctive nominle est indiquée sur l plque signlétique d un trnsformteur : vri ou fux? C'est fux, c'est

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

Transformations géodésiques en France Métropolitaine

Transformations géodésiques en France Métropolitaine Trnsformtions géodésiques en Frnce Métropolitine 1 Processus de chngement de système... 1.1 Définitions... 1. Similitude 3D à 7 prmètres... 1.3 Modèle «à 7 prmètres»... 3 1.4 Coordonnées géogrphiques (,,h)

Plus en détail

Circuits imprimés (2ème partie)

Circuits imprimés (2ème partie) Circuits imprimés (2ème partie) Conception Fabrication CEM Jean Claude GRAPIN - LE2I- 2008 1 rappels Ce qui est des CI l est également des Asics (Rapport d échelle ) Longueurs largeurs épaisseurs surfaces

Plus en détail

Horaires et contenus HKSE ENGINEERING GmbH Métier: 04 Electronicien en automation e en processus industriels 1 ère année de formation

Horaires et contenus HKSE ENGINEERING GmbH Métier: 04 Electronicien en automation e en processus industriels 1 ère année de formation Métier: 04 Electronicien en utomtion e en processus industriels 1 ère nnée de formtion Semine Prtique de l telier Tecnologie Mtémtiques Dessin tecnique Science des mtériux 14 eures / semine 3 eures / semine

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

Développement de modèles et d outils de cosimulation EM / Circuit pour application aux antennes agiles actives

Développement de modèles et d outils de cosimulation EM / Circuit pour application aux antennes agiles actives Développement de modèles et d outils de cosimultion EM / Circuit pour ppliction ux ntennes giles ctives Présentée pr : Georges ZAKKA EL NASHEF Responsbles : Thierry MONÉDIÈRE Frnçois TORRÈS Edourd NGOYA

Plus en détail

Définitions D'un point de vue fonctionnel, un amplificateur est un convertisseur tel que : v s. ; v s = a.v e ; a 1.

Définitions D'un point de vue fonctionnel, un amplificateur est un convertisseur tel que : v s. ; v s = a.v e ; a 1. G. Pinson - Physique Appliquée Fonction mplifiction - A1 / 1 A1 - Fonction mplifiction Définitions D'un point de vue fonctionnel, un mplificteur est un convertisseur tel que : ; =. ; 1. Le coefficient

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel Simulation Matlab/Simulink une machine à inuction triphasée Constitution un référentiel Capocchi Laurent Laboratoire UMR CNRS 6134 Université e Corse 3 Octobre 7 1 Table es matières 1 Introuction 3 Moélisation

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Recherche des prmètres de préréglge en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Appliction et utilistion des préréglges : Les données de

Plus en détail

Détecteur Défaut Diodes Installation et maintenance

Détecteur Défaut Diodes Installation et maintenance Instlltion et mintennce TABLES DES MATIERES 1. INTRODUCTION 1.1 Générlités 1.2 Spécifictions 2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT 3. INSTALLATION 3.1 MONTAGE 3.2 INTERCONNECTIONS 4. MISE EN SERVICE 4.1 CONTROLE

Plus en détail

DM2-2014_CORRIGE. «Marquage Laser»

DM2-2014_CORRIGE. «Marquage Laser» C Grin / DM-4_crrigedc (ver: 9//5) pge /6 DM-4_CRRIGE Présenttin du système : «Mrquge Lser» Sur les lignes de frictin, n utilise de plus en plus fréquemment des dispsitifs de mrquge pur identifier les

Plus en détail

Les composants réels. département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance

Les composants réels. département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance Les composants réels IUT-1 département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance Généralités Les phénomènes CEM sont dus a des éléments «parasites» Capacité entre 2 pistes, piste châssis, Aux

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE)

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE) TD Electosttique ETL7 UNIVERSITE DJILLALI LIABES FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEENT ELECTROTECHNIUE SERIE DE TRAVAU DIRIGES 1 (EERCICES D ELECTROSTATIUE) EERCICE 1 Tois chges sont plcées ux

Plus en détail

Cheminement de câbles tehalit

Cheminement de câbles tehalit Cheminement de câbles tehlit Systèmes de cnux d instlltion Systèmes de cnux d llège tehlit.brn, PVC tehlit.brhn, sns hlogène tehlit.bra, luminium tehlit.brs, en tôle d cier tehlit.br, PVC tehlit.brh, sns

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

L induction électromagnétique

L induction électromagnétique 1- Étude expérimentle - Mnipultions : Mnipultion 1 : L imnt est immobile à proximité de l bobine, le micrompèremètre indique un cournt nul Mnipultion 2 : En rpprochnt l imnt de l bobine, le micrompèremètre

Plus en détail

CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL

CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL H.W. Bode (95-98), mthémticien et physicien méricin. Bode entr dès 99 ux Bell Lbs, où il trvill vec Fry et Nyquist sur l théorie des circuits et des systèmes. Il

Plus en détail

GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A

GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A Une conception prticulièrement innovnte pour une cnlistion de moyenne puissnce. L enveloppe en luminium plus légère est pte à résister ux environnements

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

9 Annexe III : Analyse du risque foudre et étude technique

9 Annexe III : Analyse du risque foudre et étude technique MEDOC ENERGIES Réf : MET.ICPE.13.002 Dossier de demnde d Autoristion ICPE Dte : 30/12/2013 Issue : 2 9 Annexe III : Anlyse du risque foudre et étude technique 93 Document confidentiel propriété du MOA.

Plus en détail

Epreuve de Physique. Nom : N o : Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes

Epreuve de Physique. Nom : N o : Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes Nom : N o : Epreuve de Physique Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes L usage de la calculatrice scientifique est autorisé. Les figures de l exercice 1 et exercice 2 seront travaillées

Plus en détail

B31+B32 - Lignes. Ces grandeurs dépendent de la longueur l de la ligne : ce sont des grandeurs dites "réparties".

B31+B32 - Lignes. Ces grandeurs dépendent de la longueur l de la ligne : ce sont des grandeurs dites réparties. G. Pinson - Physique Appliquée Lignes B31+B32-TP / 1 B31+B32 - Lignes But : on veut transmettre des données numériques sous forme d'impulsions binaires dans une ligne, en veillant à minimiser les perturbations

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION REPUBLIQUE TUNISIENNE MINESTERTE DE L EDUCATION & DE LA FORMATION CREFOC NABEUL NOTICE D UTILISATION MULTIVIBRATEURS ASTABLES À PORTES LOGIQUES CMOS 4093 & 4011 Conçus et réalisés par le préparateur Lotfi

Plus en détail

CHAPITRE III. Les instruments de mesure. Manipulation de l oscilloscope et du GBF L OSCILLOSCOPE

CHAPITRE III. Les instruments de mesure. Manipulation de l oscilloscope et du GBF L OSCILLOSCOPE ISTS ERE NNEE CHPITRE III TRU PRTIQUES Le intrument de meure Manipulation de l ocillocope et du GBF L OSCILLOSCOPE. INTRODUCTI : Le circuit électrique qui vou ont familier comprennent eentiellement un

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

La photonique intégrée sur silicium

La photonique intégrée sur silicium L photonique intégrée sur silicium Lurent FULBERT, Sylvie MENEZO CEA-Leti Frédéric BŒUF, Jen-Frnçois CARPENTIER STMicroelectronics Delphine MARRIS-MORINI, Lurent VIVIEN Université Pris-Sud Gung-Hu DUAN

Plus en détail

COURS ING MATÉRIAUX

COURS ING MATÉRIAUX GÉNIE DES MATÉRIAUX Note finle: /5 Corrigé NOM (en mjuscules): PRÉNOM : 01/10/0; 11:0 SIGNATURE : MATRICULE : SECTION : COURS ING105 - MATÉRIAUX Contrôle N 1 du 7 septembre 00 de 8h45 à 10h0 F O R M U

Plus en détail

Annexe No 2. Croquis. Relatif au chiffre 2: CONSTRUCTIONS. Figure 2.1-2.3 Bâtiments, petites constructions et annexes

Annexe No 2. Croquis. Relatif au chiffre 2: CONSTRUCTIONS. Figure 2.1-2.3 Bâtiments, petites constructions et annexes Annexe No 2 Croquis Reltif u chiffre 2: CONSTRUCTIONS nnexe su rfces utiles secondires uniquement, ux dimensions limi tées longueur de l'nn exe, resp. de l petite construction bâtiment petiteconstruction

Plus en détail

ICNA - SESSION 2009 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ

ICNA - SESSION 2009 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ ICNA - SESSION 9 ÉPREUVE OPTIONNEE DE PHYSIQUE CORRIGÉ Diffusion thermique dns un câble électrique.. puissnce volumique dissipée pr effet Joule dns le conducteur est donnée pr P. Je J J.E e γ I e vecteur

Plus en détail

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 2 SOMMAIRE A/ PRÉSENTATION Rélistion de conduits utoportnts pré-isolés à prtir de pnneux de l gmme Fi-Air. A/ PRÉSENTATION

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

VOITURE ELECTRIQUE : LA CHARGE SANS CONTACT

VOITURE ELECTRIQUE : LA CHARGE SANS CONTACT Epreuve commune de TIPE Session 2012 Ariel SHEMTOV - 25269 VOITURE ELECTRIQUE : LA CHARGE SANS CONTACT I. PRESENTATION DU MONTAGE ETUDE THEORIQUE 1) Dispositif, lois physiques régissant son fonctionnement

Plus en détail

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR DÉCLRTION CE DE CONFORMITÉ Frint: resse: Délre que: FC S.p.. Vi Benini, 1-40069 Zol Preos BOLOGN - ITLIE L opérteur mo. TM 58 M est onforme ux exigenes essentielles es iretives CEE suivntes: - 73/23/CEE

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

MICRO-EMETTEUR FM - DOSSIER ELEVE

MICRO-EMETTEUR FM - DOSSIER ELEVE NOM Prénom Classe MICRO-EMETTEUR FM - DOSSIER ELEVE V ous allez commencer la réalisation du kit "Micro-émetteur FM". Ce dossier a été conçu pour vous aider tout au long de votre travail. Les consignes

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Développement d un Code de Calcul Permettant l Optimisation des Systèmes de Chauffage de Planchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés 1.

Développement d un Code de Calcul Permettant l Optimisation des Systèmes de Chauffage de Planchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés 1. Rev Ener Ren : Journées de Thermique (001) 85-90 éveloppement d un Code de Clcul Permettnt l Optimistion des Systèmes de Chuffe de Plnchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés O Guerri 1, A Hrhd et K Bouhdef

Plus en détail

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11 Electrovnne double Dimension nominle 3/8 - DMV-D/11 DMV-DLE/11 7.30 M Edition 11.13 Nr. 223 926 1 6 Technique L électrovnne double DUNGS DMV intère deux électrovnnes dns un même bloc compct : - vnnes d

Plus en détail

Recommandations générales

Recommandations générales RESEAU DE BORD D'UN AVION GROS PORTEUR Recommndtions générles Vérifier que le sujet comporte 18 pges + 17 pges en nnexe + 4 pges de documents réponses L'épreuve se compose de 4 prties indépendntes. A l'intérieur

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

Chapitre 8 Le calcul intégral

Chapitre 8 Le calcul intégral Cours de Mthémtiques Terminle STI Chpitre 8 : Le Clcul Intégrl Chpitre 8 Le clcul intégrl A) Intégrle d une fonction dérivle sur un intervlle 1) Définition Soit f une fonction dérivle sur un intervlle

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

Réalisation d'un chauffe eau solaire

Réalisation d'un chauffe eau solaire élistion d'un chuffe eu solire En vue de réliser un chuffe eu solire, on conçoit un cpteur de l mnière suivnte: un cisson en forme de prllélépipède est prfitement clorifugé sur ses fces inférieure et ltérles.

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

NUMÉRO DU PROJET : 1518. Réalisé par : Hervé Van Der Heyden, B.Sc Luc Brodeur, agr. Compagnie de recherche Phytodata inc.

NUMÉRO DU PROJET : 1518. Réalisé par : Hervé Van Der Heyden, B.Sc Luc Brodeur, agr. Compagnie de recherche Phytodata inc. Rpport finl rélisé dns le cdre du progrmme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à l Strtégie phytosnitire québécoise en griculture TITRE : IMPLANTATION D UN RÉSEAU LOCAL DE DÉTECTION HÂTIVE DE PHYTOPHTHORA

Plus en détail

TRANSFORMATEUR. 1 Constitution. 2 Repérages et notations. 3 Couplage des transformateurs. 4 Rapport de transformation.

TRANSFORMATEUR. 1 Constitution. 2 Repérages et notations. 3 Couplage des transformateurs. 4 Rapport de transformation. niversité de TOLON et du R Institut niversitire de Technologie TRNFORMTER Constitution Repérges et nottions Couplge des trnsformteurs 4 Rpport de trnsformtion 5 Indice horire chém équivlent - Chute de

Plus en détail

OBJECTIF DE LA MANIPULATION

OBJECTIF DE LA MANIPULATION MANIPULATION Dans cette manipulation, vous êtes amenés à utiliser des appareils alimentés par le réseau 240volts. Gardez à l esprit que ces tensions sont extrêmement dangereuses. Nous vous demandons donc

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Machine à courant continu

Machine à courant continu CI4 L mchine à cournt continu et s commnde Conversion électromécnique Mchine à cournt continu Contenu 1 HISTORIQU... 2 2 SYMBOLS... 3 3 CONSTITUTION... 3 4 MODL QUIVALNT LCTRIQU... 4 4.1 MCC A AIMANTS...

Plus en détail

2 de Accompagnement Personnalisé Mathématiques pour les Sciences Physiques. 1. Séance 1

2 de Accompagnement Personnalisé Mathématiques pour les Sciences Physiques. 1. Séance 1 1. Sénce 1. Conversions d'unités Exercice 1 Convertir en mètre (m les distnces suivntes 2 cm 5,3 mm 12,4 dm 1,12 km 1,2 dm 78 hm Exercice 2 Convertir en litre (L les volumes suivnts 25 cl 25 dl 25mL 1

Plus en détail

Microphone électrodynamique MEMS en technologie CMOS : étude, modélisation et réalisation

Microphone électrodynamique MEMS en technologie CMOS : étude, modélisation et réalisation INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N ttribué pr l bibliothèque _9_ _7_ _8_ _8_ _4_ _8_ _1_ _3_ _1_ _5_ _1_ _1_ THESE EN COTUTELLE INTERNATIONALE pour obtenir le grde de DOCTEUR DE L Institut Polytechnique

Plus en détail

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle Validations des pré requis de seconde professionnelle Mesures des grandeurs caractéristiques de dipôles afin d évaluer leur bon fonctionnement Noms : Date : 3heures Observations : Objectifs : ce TP sur

Plus en détail

Ater Lucis. La lumière maîtrisée

Ater Lucis. La lumière maîtrisée Ater Lucis L lumière mîtrisée 09/2009 Contenu A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Ater Lucis Démrche Qulités Focus pr modèle Circeo Xelios Arboris A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Bonhomme

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

Fonctions affines ; Equations et inéquations

Fonctions affines ; Equations et inéquations Fonctions ffines ; Equtions et inéqutions I. Fonctions ffines.. Définition Définition d une fonction ffine : on ppelle fonction ffine toute fonction définie sur pr f ( ) où et sont des réels tels que.

Plus en détail

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, s'impliquer. Suivre, élaborer et réaliser un protocole expérimental

Plus en détail

GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE - Application C.E.M

GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE - Application C.E.M GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE - Appliction C.E.M Fbrice Duvl To cite this version: Fbrice Duvl. GESTION DU CABLAGE DES MASSES ELECTRIQUES DANS UN VE- HICULE AUTOMOBILE

Plus en détail

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR TRIPHASE

LE TRANSFORMATEUR TRIPHASE Chpitre 2 LE TRNSFORMTEUR TRIPHSE Polytech'Nice Sophi. Dept Electronique cours d'elec 1 P. ICCONI LPES-CRES Université de Nice-Sophi ntipolis c:\cours\etk\trnsfotri 16/01/2007 PI - 1/8 1. Constitution

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

I- SITUATION PROBLEME

I- SITUATION PROBLEME I- SITUATION PROLEME 1-Le flash classique d un appareil photo. Le flash augmente la luminosité pendant un court instant au moment où "l'obturateur" de l appareil photo s'ouvre. Le flash est alimentée par

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

Ensemble pour l étude d une régulation de température

Ensemble pour l étude d une régulation de température ENSP Montrouge N. 205 Ensemble pour l étude d une régulation de température L ensemble est constitué des éléments suivants : - élément A : un boîtier contenant un bloc de cuivre, muni d une thermistance,

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

Chapitre 7: Bandes d énergie. On ne fera pas le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171-2

Chapitre 7: Bandes d énergie. On ne fera pas le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171-2 Chpitre 7: Bndes d énergie On ne fer ps le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171- ppel Gz d électrons libres: Modèle le plus simple pour un métl Électrons libres dns une boîte de LLL On résout l éqution

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT D'ELEVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE PHYSIQUE

CONCOURS DE RECRUTEMENT D'ELEVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE PHYSIQUE ÉCOLE NATIONALE DE LAVIATION CIVILE ANNÉE CONCOURS DE RECRUTEMENT DELEVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée: Heures Coeicient : CALCULATRICE FOURNIE (personnelle interdite) Lépreuve de phsique

Plus en détail

Module 2 Équilibres en solutions (acidobasiques et solubilité) Tro (Chapitres 3-4-5)

Module 2 Équilibres en solutions (acidobasiques et solubilité) Tro (Chapitres 3-4-5) Module 2 Équilibres en solutions (cidobsiques et solubilité) Tro (Chpitres 3-4-5) FASCICUE #5 Chpitre 5 : Équilibre ionique dns les solutions queuses 5.1 Dnger de l ntigel 5.2 Tmpons : solutions qui résistent

Plus en détail

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 Notice d utilistion Déchumeur à dents et à disques combinés AMAZONE BBG 3HJDVXV SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 MG 682 DB 3060.1 (F) 04.03 Printed in Germny F Avnt l mise en service,

Plus en détail