PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011"

Transcription

1 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère de l Education Nationale. Ces orientations font partie de 2 des 7 piliers : La maîtrise de la langue française L acquisition de compétences sociales et civiques Elles se situent également dans la continuité du projet d école (voir situation initiale). Constat de situation initiale Compétences transversales, vivre ensemble : Amélioration de la ponctualité, mais nombre croissant de manquements répétés au règlement de la part de certains élèves ou de leurs familles ; Incapacité de nombreux élèves à comprendre ce que l on attend d eux sur le plan du travail et du comportement ; Maîtrise de la langue : Difficultés en lecture (compréhension) dans la production de textes écrits ; dans l exploitation de données numériques ainsi que dans les exercices de géométrie et de mesures Besoins identifiés Comprendre ce qu est l école : les objectifs, la nécessaire implication de chacun (élèves, enseignants, parents), pour réussir en respectant les autres ; Etablir des progressions de cycles dans le domaine de la langue pour définir les compétences et notions à travailler dans chaque niveau ; Organiser des évaluations par niveaux pour repérer les points faibles. Objectifs prioritaires Rappeler le rôle de l école et définir le statut de l élève pour apprendre à vivre ensemble. Améliorer la maîtrise de la langue française.

2 2 Descriptif des actions prévues Mieux vivre ensemble Rédiger un règlement intérieur de l école, simple, en 2 volets sur un même document : l un des volets étant à signer par les parents ; l autre étant à signer par l élève. Travail sur le règlement dans chaque classe ; Elaborer une fiche individuelle de comportement des élèves pour repérer les manquements au niveau du comportement ou du travail ; Améliorer la maîtrise de la langue : Etablir des progressions de cycles ; Elaborer des évaluations par niveau ; Faciliter les apprentissages en établissant une liaison inter cycles ; Actions du RASED, du directeur ou d autres intervenants pour des interventions de type MACLE sur un niveau ou sur un groupe d élèves en fonction des difficultés ; Liaisons avec le RASED Choisir chaque année une activité qui fédère l école : défi lecture, fête du livre, avec rencontre d un auteur ou d un conteur, spectacle théâtral Projet BCD en impliquant les élèves : Manifestations autour de la BCD : Travail autour d un auteur Création d un comité de lecture (élèves volontaires représentatifs de chaque classe) Prix du livre (des livres) de l année Comité d acheteurs Défi lecture Fête du livre Liaison avec la maternelle (1 rencontre au 1 er trimestre, 1 au 3ème passages GS-CP) Exposition autour d un thème, personnage ou auteur Travail en réseau Indicateurs d évaluation retenus À partir fiches individuelles, quantifier les manquements au règlement ou les améliorations Vérifier les progrès à partir des évaluations élaborées en commun (harmonisation). Echéancier prévisionnel année : progressions de cycles et fiches individuelles prêtes à la rentrée ; année : - Programmation d une fête du livre en liaison avec l exploitation de la BCD ; - En fonction des résultats aux évaluations, mise en place d un MACLE (Module d Approfondissement des Compétences en Lecture/Ecriture)

3 3 Fiche - action n 1 : Rallye lecture cycle 3 Objectif(s) visé(s) - Valoriser la lecture, - créer une dynamique, - faire prendre conscience aux élèves de leurs compétences en lecture Quoi? Rallye lecture faire lire aux élèves un certain nombre d ouvrages en un temps restreint Pour qui? Tous les élèves du cycle 3 Avec qui? Les enseignants du cycle 3 Comment? Avec quoi? Quand? Quels effets attendus? Evaluation? Chaque élève doit lire 7 livres et reçoit une fiche de suivi portant la liste des ouvrages. Cette liste est complétée par l enseignant après correction de chaque questionnaire. Séries d ouvrages achetés en 2008 par 3 enseignants (cf. stage filé) financement par la coopérative de l école. 2 ème et 3 ème trimestres 2009 (période de 4 à 8 semaines) Peu à peu les élèves doivent comprendre qu ils ne doivent pas «survoler» le livre, car il est considéré comme non lu si plus du tiers des réponses est erroné. Les règles du rallye sont définies avec les élèves ; un classement final est établi en fonction des réponses sur les questionnaires.

4 4 Fiche - action n 2 : Echanges pédagogiques inter cycles Objectif(s) visé(s) Quoi? Pour le CP : jouer en respectant les règles. Comprendre les règles, lire. Pour les CM2 : élaborer des règles de jeux (expression écrite) ; expression orale : expliciter, animer; TME : élaborer, fabriquer un jeu à partir d un projet. pour les deux niveaux : favoriser les échanges. Fabrication de jeux ayant pour thèmes les histoires étudiées dans les classes de CP. Pour qui? Avec qui? Comment? Avec quoi? Quand? 2 classes de CP, 2 classes de CM2 Enseignantes de CP (C.Cordina ; N.Fourniat), enseignantes de CM2 (S. Hameau, M. Caulier) CM2 : présentation des histoires, choix des types de jeux, choix du matériel, fabrication des jeux, élaboration des règles CP ; 4 séances de jeux : lecture des règles, participation aux jeux animés par les CM2. Matériel déterminé au fur et à mesure. Livres choisis à la rentrée par les CP. Elaboration des jeux par les CM2 : début du deuxième trimestre. Séances avec les CP : mars avril Quels effets attendus? Evaluation? Pour les CP ; mieux comprendre les histoires grâce à une nouvelle «entrée» ; améliorer la lecture. Pour les CM2 : élargir son champ lexical (vocabulaire lié aux règles de jeu, verbes notamment). Pour les CM2 : rédiger les règles d un jeu connu. Pour les CP : jouer en appliquant les règles, être capable de répondre à des questions portant sur les règles.

5 5 Fiche - action n 3 : Un jardin à l école Comportementaux appréhender les causes et les effets de la gestion du milieu. apprendre la fragilité du monde végétal. apprendre la patience dans l attente d une culture réussie. apprendre à respecter le travail d autrui. Objectif(s) visé(s) Quoi? Pour qui? Avec qui? Comment? Avec quoi? Quand? Quels effets attendus? Evaluation? Méthodologiques manipulation du matériel. choix de l outil spécifique adapté à la tâche. intervention d un effort physique comportant un ensemble de gestes spécifiques qui donne l occasion à l enfant d apprendre à mieux connaître son corps. support de démarches expérimentales (cahier de bord) utilisation du calendrier observation des saisons, des cycles et des rythmes propres aux espèces végétales langage, utilisation de vocabulaire approprié les arts plastiques, la cuisine sont d autres apports intéressants du jardinage Réalisation d un jardin potager dans l école Deux classes de CP Les enseignantes : Mme Soulier et Mme Lafargue Dédoublement des deux classes de CP Répartition en 3 groupes, un groupe au jardin et deux groupes dans la classe Matériel spécifique au jardin Matériel pour les activités de classe Livret de bord Sur deux semaines, en mai, pour l installation et les plantations. Tous les jours, unes séances de 30 mn pour l entretien du jardin. Connaître quelques règles simples de jardinage Elargir son champ lexical (vocabulaire lié au jardinage, aux fruits et légumes) Comprendre les étapes de la germination et de la maturation des plantes Etre capable de répondre à des questions en relation avec le jardin. Reconnaître les changements provoqués par la maturation des fruits et légumes. Utiliser le bon outil.

6 6 Fiche - action n 4 : Décloisonnement GS / CP Objectif(s) visé(s) Quoi? Pour qui? Avec qui? Comment? Avec quoi? Quand? Quels effets attendus? Evaluation? Assurer dans le cycle une continuité des apprentissages et plus particulièrement en graphisme et en conscience phonologique Décloisonnement GS / CP Graphisme / Phonologie Enfants de grande section et de CP Mme Soulier enseignante de CP Mme Choquier enseignante de GS Contenu : -phonologie : approche de l étude des sons par l intermédiaire de jeux phonologiques et d un travail ludique sur les prénoms - graphisme : tenue précise de l outil (pinceau chinois) et tracés faisant un parallèle avec l écriture Achat de jeux phonologiques Utilisation de matériel conçu en stage filé Achat de matériel (encre, pinceaux chinois) Constitution de 2 groupes d enfants de CP et de GS mélangés : 1 er groupe de novembre à février 2 ème groupe de mars à juin Progrès dans l acquisition des sons et dans l habileté graphique Création d un petit livre sur les prénoms Création d un journal des productions graphiques

7 7 Fiche - action n 5 : Accueil du matin dans les classes Objectif(s) visé(s) Quoi? Pour qui? Marquer l entrée dans la journée de travail en favorisant le contact entre l élève et l enseignant ; éviter l excitation engendrée par l accueil dans la cour. Accueil du matin : éducation citoyenne, moment important qui permet la une ritualisation de l entrée dans l activité scolaire. Tous les élèves de l école. Avec qui? Enseignants, personnel de service (présent à l entrée du préau, ou dans les escaliers) Comment? Les élèves se rendent directement dans les salles de classe entre 8h50 et 9h. En entrant en classe, on se dit bonjour et on sort ses affaires pour être prêt à travailler dès 9h.C est un temps de reconnaissance individuelle et de cohésion. De la qualité de l accueil matinal va dépendre, pour une grande part, la qualité du déroulement de la journée. Avec quoi? Quand? Le matin, entre 8 h 50 et 9 h Quels effets attendus? Evaluation? Possibilité de se mettre au travail plus rapidement, et dans de meilleures conditions (calme ) Passer des histoires personnelles à celle de la classe. Constater qu on se met effectivement plus tôt au travail, que l ambiance est plus sereine.

8 8 Besoins Aide à la BCD (emploi EVS ou autre, parents) Formation continue (stage école, animations pédagogiques temps consacré à la revalorisation de l espace BCD) Rencontre avec un bibliothécaire (intervention de la médiathèque de Châtillon), un libraire. Aide aux élèves en difficulté Suivi des évaluations nationales : - Evaluation CE1 La première mise en place du premier livret a paru peu révélateur des difficultés des élèves distorsion entre le résultat des évaluations (livret 1) et le niveau montré par les élèves en classe : les élèves ont globalement échoué le livret 1. A l analyse des exercices proposés, on peut s interroger sur : La précision de l évaluation quant aux capacités ciblées ; Les exercices trop longs avec des présentations inhabituelles ; L alternance «français / mathématiques» générant la confusion ; Trop de lecture faisant appel à une lecture experte (aisance de lecture, vocabulaire) ; Présentation et consignes confuses ; Temps trop court imparti pour faire certains exercices ; Certains exercices sont difficiles à présenter à un collectif d élèves ; Explications trop longues pour les capacités d attention mobilisables en début de CE1. Cependant, la majorité des élèves (80%) ayant passé le livret 2 l ont réussi. - Evaluation CE2 L évaluation CE2 reste un outil diagnostique incontournable. - Mise en place des PPRE : Appropriation de l outil en cours d élaboration : - Information par l IEN ; - Concertation des enseignants ; - Réunions inter - cycles ; - Informations aux familles; - Equipes pluri - disciplinaires réunies très régulièrement par et à l école afin de travailler ensemble autour des difficultés de certains élèves, y compris d élèves non porteurs de handicap.

9 9 - RASED (Réseau d Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) Les intervenants du RASED sont chargés de l observation et de la prévention des difficultés que certains enfants rencontrent dans les acquisitions, la maîtrise des apprentissages fondamentaux et dans la vie scolaire. A Langevin Wallon interviennent un maître G (aide à dominante rééducative), un maître E (aide à dominante pédagogique) et une psychologue scolaire. Suivi des actions du RASED : 1. Synthèses classes en début d année ; 2. Concertation avec et à la demande des enseignants autour des difficultés d un élève ; 3. Prises en charges spécialisées ; concertation avec les parents 4. Participation aux conseils de cycles ; 5. Equipes pluri - disciplinaires ; 6. Liaison avec les services extérieurs chargés d aider les enfants. Evaluation du projet Les évaluations communes proposées dans chaque niveau sont des indicateurs de l amélioration de la maîtrise de la langue ; Objectif : Réguler le projet pour l adapter : la définition des objectifs opérationnels - trop ou pas assez ambitieux - inadaptés les actions : - actions pédagogiques inadaptées choix d actions pertinentes ; - actions impossibles avec certains partenaires - mise à jour d actions complémentaires les modalités d évaluation : - évaluations communes - reconduction de l accueil dans les classes le matin 1. Evaluation du projet lui-même et de sa mise en œuvre Sa conception Réflexion sur : - la pertinence du choix des objectifs - les actions mises en oeuvre Sa réalisation - faire ressortir les actions qui ont eu des conséquences positives - faire ressortir les points qui ont engendré des difficultés - chez les enfants - chez les enseignants - évaluer les effets sur la relation entre l école et les familles - évaluer les effets sur la relation entre l école et les partenaires (adéquation et efficacité des intervenants)

10 10 2. Evaluation des effets directs du projet sur les enfants Vérifier que les objectifs visés pour les élèves sont atteints a) Evaluation collective - études statistiques (résultats ) au niveau des - groupes - classes - de l école b) Evaluation individuelle (en conseils de cycles) En particulier pour les élèves en difficulté : - évaluation des travaux et productions de chaque enfant (évaluations intermédiaires) - évaluation des savoirs et des savoir-faire (exercices, situations/problèmes, tâches à réaliser) - observation de l évolution du comportement de chaque enfant - dans la classe - dans les ateliers - pendant les inter - classes 3. Evaluation des effets indirects du projet a) Effets sur l'équipe : - aptitude à gérer le temps et les moyens - coordination et répartition des tâches - qualité et transparence de l'information - fonctionnement des cycles - fonctionnement des conseils de maîtres de cycles - qualité de la communication dans l'équipe - capacité d'adaptation de l'équipe à la réalité - nouvelle image de l'école b) Effets individuels - évolution des pratiques dans les classes grâce au travail personnel ou au travail en équipe - acquisition de connaissances théoriques et pédagogiques grâce : - au travail personnel - au travail en équipe - à la formation continue Le suivi du projet sera communiqué une fois par an au conseil d école.

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves «Le conseil des maîtres propose l'organisation générale

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa]

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa] Livret scolaire Né(e) le [Académie] [École] [Adresse] [Code postal] [Ville] CP CM1 CE1 CM2 CE2 6 e [Logo/Visuel de l établissement] [Téléphone] [Courriel] 5 e 4 e 3 e Année scolaire [aaaaaaaa] Bilan des

Plus en détail

ELABORER UN EMPLOI DU TEMPS A L ECOLE MATERNELLE

ELABORER UN EMPLOI DU TEMPS A L ECOLE MATERNELLE ELABORER UN EMPLOI DU TEMPS A L ECOLE MATERNELLE «La conception de l'emploi du temps est particulièrement importante à l'école, principalement en maternelle, car elle doit prendre en compte le rythme de

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

PROJET POUR LE DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» ÉCOLE DES OLIVIERS

PROJET POUR LE DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» ÉCOLE DES OLIVIERS PROJET POUR LE DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» ÉCOLE DES OLIVIERS ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 1- L'école : A- Résultats aux évaluations nationales et données chiffrées : Maîtrise de la langue

Plus en détail

Diriger une école maternelle

Diriger une école maternelle Diriger une école maternelle E.HAYOT IEN Toul Mai 2012 D après les travaux de l IEN maternelle 83 DIRIGER? Etre le chef? Prendre des décisions? Avoir du pouvoir? Juger? Contrôler? Commander? Animer? Coordonner?

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

FICHES D'AIDE A L'ELABORATION DU PROJET DE RESEAU

FICHES D'AIDE A L'ELABORATION DU PROJET DE RESEAU CIRCONSCRIPTION : DENOMINATION DU RASED : FICHES D'AIDE A L'ELABORATION DU PROJET DE RESEAU Chaque équipe pédagogique doit détenir un exemplaire du projet de même que l'équipe de circonscription PREMIERE

Plus en détail

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Lycée français de Bilbao Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Le dispositif mis en place Le bilan Dispositif 9h30 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi GP CE1 - Lecture GP PS - Vocabulaire GP MS - Vocabulaire

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

PROJET D ECOLE Septembre 2013 juin 2016 DOCUMENT DE SYNTHESE

PROJET D ECOLE Septembre 2013 juin 2016 DOCUMENT DE SYNTHESE : PRIMAIRE PROJET D ECOLE Septembre 2013 juin 2016 DOCUMENT DE SYNTHESE Commune : ONNION Nb de classes : dont maternelles élémentaires spécialisées 7 2 5 Direction assurée par : J-M François Problématique

Plus en détail

PROJET D ÉCOLE. Groupe Scolaire Public. 2 et 4 Rue de la Calandre et 20 bis rue de Fruges. Saint-Pol-sur-Ternoise. École Jean de La Fontaine

PROJET D ÉCOLE. Groupe Scolaire Public. 2 et 4 Rue de la Calandre et 20 bis rue de Fruges. Saint-Pol-sur-Ternoise. École Jean de La Fontaine PROJET D ÉCOLE 2010 2012 Maternelle Élémentaire Groupe Scolaire Public 2 et 4 Rue de la Calandre et 20 bis rue de Fruges 62130 Saint-Pol-sur-Ternoise École Jean de La Fontaine Circonscription : Saint-Pol-sur-Ternoise

Plus en détail

L EMPLOI DU TEMPS. Le mot "rituel" évoque la régularité, la réitération, le rythme, il est destiné à favoriser :

L EMPLOI DU TEMPS. Le mot rituel évoque la régularité, la réitération, le rythme, il est destiné à favoriser : L EMPLOI DU TEMPS A. Introduction D'après le petit Larousse, un rituel est un ensemble de comportements codifiés, fondés sur la croyance en l'efficacité constamment accrue de leurs effets, grâce à leur

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

Ecole Primaire Pierre-Gabriel Boudot 22 rue Capet 71710 MARMAGNE primaire-boudot@wanadoo.fr

Ecole Primaire Pierre-Gabriel Boudot 22 rue Capet 71710 MARMAGNE primaire-boudot@wanadoo.fr PROJET D ÉCOLE 2008 2013 Ecole Primaire Pierre-Gabriel Boudot 22 rue Capet 71710 MARMAGNE primaire-boudot@wanadoo.fr Nom et signature de la directrice de l école : Conformité du projet aux priorités nationales

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Informations générales

Informations générales LYCEE FRANÇAIS DE SINGAPOUR 3000 Ang Mo Kio Avenue 3 Singapore 569928 ECOLE PRIMAIRE L ENSEIGNEMENT BILINGUE AU LYCEE FRANÇAIS DE SINGAPOUR Informations générales Le site bilingue est une section qui s

Plus en détail

PROJET D ECOLE Avenant 2007-2008

PROJET D ECOLE Avenant 2007-2008 PROJET D ECOLE Avenant 2007-2008 Ecole Primaire Publique Place de la Mairie 13100 ST MARC JAUMEGARDE : 04.42.24.99.95 ~ : ecole.jaumegarde@free.fr Projet d École 2004/2008 2004/2005 2005/2006 2006/2007

Plus en détail

PROGRAMME PERSONNALISE DE REUSSITE EDUCATIVE (PPRE)

PROGRAMME PERSONNALISE DE REUSSITE EDUCATIVE (PPRE) PROGRAMME PERSONNALISE DE REUSSITE EDUCATIVE (PPRE) SOMMAIRE 1. PPRE IA 27 (page 2 et 3) Document usuel pour tout PPRE de l élémentaire. 2. Fiches PPRE Passerelle Volet école (page 4) Volet collège (page

Plus en détail

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord)

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) LE PLAN DE TRAVAIL Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) Document réalisé par Claire BEY CPC Tours Nord - 2012 Programme de la matinée : PARTIE THEORIQUE : Historique

Plus en détail

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur d école doit être en mesure d assurer des missions de trois ordres : missions pédagogiques, missions administratives, missions sociales.

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 1 ère partie Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 Cahiers de vie collectif ou cahier de vie de la classe, cahier mémoire de la classe Cahier de vie individuel et personnalisé «Support pour les apprentissages, il

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

FICHE ACTION N 7 [2009-2010]

FICHE ACTION N 7 [2009-2010] FICHE ACTION N 7 [2009-2010] Intitulé: conseil d élèves Niveau(x) ou cycle(s): tous Nombre d enseignants concernés : 3 la directrice, parents élus, représentant de l IEN, représentant de la mairie Nombre

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

ÊTRE ACTEUR DE LA. Développer ses compétences clés pour être acteur de la relation client. Communiquer avec les clients, les usagers.

ÊTRE ACTEUR DE LA. Développer ses compétences clés pour être acteur de la relation client. Communiquer avec les clients, les usagers. ÊTRE ACTEUR DE LA relation client Développer ses compétences clés pour être acteur de la relation client Module A 20 heures Communiquer avec les clients, les usagers Contexte et finalité de la formation

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Outils pour programmer les apprentissages

Outils pour programmer les apprentissages - Inspection de l Éducation Nationale de Vichy 1-14, Boulevard Carnot - BP 2932-03 209 Vichy Cedex Tél : 04.70.97.54.65 / Fax : 04.70.31.34.06 Site de circonscription : http://www3.ac-clermont.fr/ien-vichy1/

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 Constat de départ : Les élèves du cycle 3 de l école ont des difficultés pour utiliser des procédures de calcul mental lors de calculs réfléchis : ils se trompent ou utilisent

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Le Programme Personnalisé de Réussite Éducative Le PPRE est proposé aux élèves des cycles II et III de l école élémentaire qui éprouvent des difficultés résistant à la différenciation pédagogique À tout

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION

8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION 1 er DEGRE 8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Interroger oralement : connaissez-vous le sens du mot évaluation? Savez-vous

Plus en détail

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes QUI SOMMES NOUS? Bénéficiant d une double expérience d enseignement, l équipe pédagogique d ETUDICA, composée d une responsable pédagogique, et de professeurs qualifiés,

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Durée : 11 jours (soit 77h00) FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Le public : Nouveau manager d unité technique, commerciale, ou administrative ou manager d

Plus en détail

ECOLES 54 - PROJET D'ECOLE 2010-2016 AVENANT 2015-2016 PROFIL DE L ECOLE

ECOLES 54 - PROJET D'ECOLE 2010-2016 AVENANT 2015-2016 PROFIL DE L ECOLE ECOLES 54 - PROJET D'ECOLE 2010-2016 AVENANT 2015-2016 N immatriculation de l école : 0540817V PROFIL DE L ECOLE Circonscription : Adresse: Adresse électronique : NANCY I 10 rue des Jardiniers 54000 NANCY

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques Evaluation des des élèves en CM2 Constats et perspectives pédagogiques pour les écoles de l Hérault

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles

Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles Identifiants Libellés 14D0395001 i01 - Accompagner la préparation du c2i2e page 1 14D0395003 i03 - Maternelle, enjeux de la

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes. Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer?

Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes. Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer? Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer? Abandonner la notation ce n'est pas l'abandon de l'évaluation au contraire

Plus en détail

EVALUATIONS NATIONALES. Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école.

EVALUATIONS NATIONALES. Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école. EVALUATIONS NATIONALES Des outils pour aider les élèves Des outils au service du projet d école. Quelques soient les défauts (perfectibles) des outils proposés, les évaluations nationales viennent renforcer

Plus en détail

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES 1 er DEGRE 5/LES APPRENTISSAGES B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Questionner oralement : Devez-vous payer pour que votre enfant aille à l école? Connaissez-vous

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

FICHES ACTIONS PROJET DE CIRCONSCRIPTION ANNEE SCOLAIRE 2006 / 2007

FICHES ACTIONS PROJET DE CIRCONSCRIPTION ANNEE SCOLAIRE 2006 / 2007 Fiche action N Libellé de l action Objectifs poursuivis Référence priorité N du projet académique 1 Littérature au cycle III «Ecrire dans la classe de littérature» 2 Plan de prévention de l illettrisme

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Démarche de planification École Philippe-Labarre

Démarche de planification École Philippe-Labarre École Philippe-Labarre Directeur Sylvain Cléroux Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le 4 mai 2004 Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement le 11 décembre 2013 en vigueur

Plus en détail

Principales étapes :

Principales étapes : Comment organiser une une classe de découvertes découvertes? Chalet Albarea / Association Alba DECOUVERTE 164 Route de l'authion (Peira-Cava) 06 440 LUCERAM Informations : Tel : 04 93 91 72 72 / 06 60

Plus en détail

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire LIAISON 3 ème /2 nde BUT DE LA DEMARCHE : Constat : Fait par les CPE des lycées et confirmé par un questionnaire distribué aux élèves de seconde : ces élèves sont en

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

PROJET D ANIMATION DES T.A.P pour les écoles Jules Verne et La Colombe. Projet intégré au cadre du PEDT

PROJET D ANIMATION DES T.A.P pour les écoles Jules Verne et La Colombe. Projet intégré au cadre du PEDT PROJET D ANIMATION DES T.A.P pour les écoles Jules Verne et La Colombe Projet intégré au cadre du PEDT PROJET D ANIMATION TAP DES PRIMAIRES Celui-ci se présente sous forme de blocs, avec la description

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1...

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1... USAIN BOLT Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève 1... 5 Fiche élève 2... 6 Narration de séances et productions d élèves... 7 1 Fiche professeur USAIN BOLT Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

DécliCC. savoir. cahier des charges

DécliCC. savoir. cahier des charges DécliCC savoir S ORGANISER cahier des charges Du PARCOURS déclicc savoir S ORGANISER Développer ses compétences clés pour savoir s organiser Module A 30 à 40 heures Organiser l exécution d une tâche Contexte

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

PROJET D ACTION VISANT LA REUSSITE DES ELEVES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN STS «PEDAGOGIE DIFFERENCIEE EN BTS CGO» LYCEE LE CORBUSIER DE POISSY

PROJET D ACTION VISANT LA REUSSITE DES ELEVES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN STS «PEDAGOGIE DIFFERENCIEE EN BTS CGO» LYCEE LE CORBUSIER DE POISSY Cité scolaire Le CORBUSIER 88, rue de Villiers 78300 POISSY Tél.: 01-39-65-13-55 / Fax: 01-30-65-99-22 www.lyc-lecorbusier-poissy.acversailles.fr Logo établissement conçu par une élève de 3 ème B du collège

Plus en détail

«Co-enseigner pour faire progresser

«Co-enseigner pour faire progresser «Co-enseigner pour faire progresser tous les élèves» Formation Maîtres supplémentaires Circonscriptions de Décines, Meyzieu, Vaulx en Velin B. Parrini, A. Sanial-Lanternier, F. Delay-Goyet 28 novembre

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

Nomination, en JUIN. Contacter l'équipe de l'école. Rencontre avec le futur ancien directeur

Nomination, en JUIN. Contacter l'équipe de l'école. Rencontre avec le futur ancien directeur o - bilan de l'année : évolution du projet d école, actions spécifiques. o - renseignements sur le fonctionnement de l'école, sur les modalités d'évaluation (Livrets...- 4è année de cycle - Enfants en

Plus en détail

Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé. Grande Section : 1 ère cycle 2. Année Scolaire 2006-2007

Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé. Grande Section : 1 ère cycle 2. Année Scolaire 2006-2007 ELEVE : Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé Grande Section : 1 ère cycle 2 ère année du Année Scolaire 2006-2007 ère période 1 ère COMPÉTENCES ET CONNAISSANCES 1 2 3 OBSERVATIONS

Plus en détail

Ecole élémentaire CORNEILLE GARGENVILLE COMPTE-RENDU du CONSEIL D ECOLE du 7 novembre 2014

Ecole élémentaire CORNEILLE GARGENVILLE COMPTE-RENDU du CONSEIL D ECOLE du 7 novembre 2014 Ecole élémentaire CORNEILLE GARGENVILLE COMPTE-RENDU du CONSEIL D ECOLE du 7 novembre 2014 Sous la présidence de Madame AUDEBERT, Directrice de l école, en présence : Les enseignants : Mesdames AUDEBERT,

Plus en détail

Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon. Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble

Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon. Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble Sommaire Introduction I. Projet, enjeu de réussite II. Problématique 1. Un outil

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Travaux Publics. Ce stage

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

SYNTHESE DES AXES DU PROJET D ECOLE

SYNTHESE DES AXES DU PROJET D ECOLE 1 PROJET D ECOLE 2014 2017 Commune : Notre Dame de Riez Circonscription : Saint Gilles Croix de Vie ECOLE (S) : François Elie Voisin Adresse : 6 rue des Forges 85270 Notre Dame de Riez Elémentaire Primaire

Plus en détail