La gestion diversifiée : un parfait équilibre pour vos actifs!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La gestion diversifiée : un parfait équilibre pour vos actifs!"

Transcription

1 L investissement pertinent La gestion diversifiée : un parfait équilibre pour vos actifs! Dans l environnement actuel de taux d intérêt peu élevés, le principal risque des investisseurs consiste à n en prendre aucun. Il convient dès lors d identifier la bonne combinaison d opportunités et de risques pour optimiser vos investissements. Comprendre. Agir.

2 Analysis & Trends Un parfait équilibre pour vos actifs Sommaire 3 Un parfait équilibre pour vos actifs 4 Une cartographie des risques : le comportement des différentes classes d actifs en fonction du contexte économique 5 La répression financière : un paramètre durable des marchés 5 La pertinence du risque 5 La diversification peut réduire l exposition au risque sans sacrifier les opportunités d investissement 8 L individualisation des profils de risque grâce aux solutions multi-classes d actifs 9 Une gestion active et flexible 10 Les stratégies multi-classes d actifs permettent de dépasser ses limites 10 Comprendre. Agir. Publication Allianz Global Investors Europe GmbH Bockenheimer Landstr Francfort-sur-le-Main Global Capital Markets & Thematic Research Hans-Jörg Naumer (hjn), Stefan Scheurer (st), Ann-Katrin Petersen (akp), Dora Janikovszky 2

3 Un parfait équilibre pour vos actifs Pour les investisseurs, le principal risque dans le contexte actuel consiste toujours à n en prendre aucun. Dans la plupart des cas, l inflation vient éroder les faibles rendements proposés par les investissements considérés comme sûrs. Afin de préserver leur pouvoir d achat et les revenus de leurs placements, les investisseurs n ont guère d autre choix que de construire une exposition modérée et équilibrée aux risques. À cet égard, la diversification est le mot d ordre et les stratégies multi-classes d actifs semblent incontournables. Le principe qui tend à «éviter les risques à tout prix» ne doit pas s appliquer aux investissements. En effet, l environnement de marché actuel est marqué par la faiblesse des taux de rendement. Par conséquent, les intérêts versés par les investissements traditionnels ne permettent plus de compenser l inflation (voir graphique n 1). À l heure actuelle, aucun emprunt d État ou dépôt à terme n offre un rendement suffisant pour répondre à cette problématique. L objectif est d obtenir un rendement réel positif! Cet objectif devrait d ailleurs, selon nous, guider toute décision d investissement. Or, dans le sillage de la crise de la dette et de la crise financière, les investisseurs semblent de plus en plus incertains quant à l évolution économique, aux types d investissement les plus adaptés et au meilleur moment pour investir. Une cartographique de la performance des différentes classes d actifs en fonction des contextes économiques pourrait s avérer bien utile dans un tel environnement. Graphique n 1 : Comparaison des performances par classe d actifs 8,0 % 7,0 % 6,0 % 5,0 % 4,0 % 3,0 % 2,0 % 1,0 % 0 % 73 3,7 % 0,1 % Marché monétaire* 3,8 % 0,3 % Emprunts d État* 4,4 % 1,0 % Obligations d entreprises* 3,3 % 2,7 % Rendement du dividende* Rendement actuel Inflation* 6,6 % 4,7 % Obligations high yield* 6,5 % 6,0 % Obligations émergentes* *Marché monétaire = EONIA ; Emprunts d État = Barclays German Agg. Government. Red. Yield, Rendement du dividende = MSCI Europe Dividend Yield (au dernier jour de bourse) ; Obligations d entreprises = Barclay Euro Agg. Corporate (EUR) Red. Yield, Obligations émergentes* = JPMG EMBI + Blend. Yield ; Obligations high yield européennes = Barclays Pan-Euro High Yield Corporate ; Inflation : indice européen des prix à la consommation (CPI) Source : Datastream ; Illustration : Allianz Global Investors Capital Markets & Thematic Research. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Données au mois de janvier

4 Un parfait équilibre pour vos actifs Une cartographie des risques : le comportement des différentes classes d actifs en fonction du contexte économique Le Produit intérieur brut réel (PIB) et le taux d inflation sont deux paramètres clés de l économie réelle, qui reflètent clairement les tendances économiques. Ce n est pas tant leur valeur absolue que l analyse de leur dynamique qui permet de tirer des conclusions, notamment sur la croissance des bénéfices des entreprises ou sur l évolution des courbes de taux. On peut donc penser que ces paramètres ont un impact majeur sur la performance des différentes classes d actifs. Notre analyse, fondée sur une comparaison historique des performances des classes d actifs (cf. graphique n 2), montre que l interaction entre ces deux facteurs est déterminante : par exemple, durant une phase plus mûre de la reprise économique, marquée par une hausse de l inflation, les actifs réels tels que les actions, les matières premières et l immobilier tendent à bien performer dans l ensemble. Par opposition, les emprunts d État présentent les plus mauvaises performances, du fait des anticipations d une remontée des taux d intérêt. Cependant, les produits de spreads, tels que les titres high yield ou les obligations d entreprises, ainsi que la dette émergente, performent bien. En revanche, pendant les phases de ralentissement économique, les classes d actifs risquées, telles que les actions et les matières premières, sont les plus durement touchées, et plus spécifiquement durant les récessions. Dans de telles périodes, les emprunts d État, les obligations sécurisées et l or sont généralement perçus comme des valeurs refuge et donc sûres. Cette analyse historique parle d elle-même. À quoi devrions-nous nous préparer à l avenir? Graphique n 2 : Tendances économiques et inflation Croissance Ralentissement Contraction Reprise Croissance du PIB Taux d inflation Accélération de la croissance et accélération de l'inflation + Actions + Matières premières + Immobilier Emprunts d État Obligations sécurisées Ralentissement de la croissance et accélération de l'inflation + Or + Obligations indexées à l inflation Actions Obligations d entreprises Ralentissement de la croissance et ralentissement de l'inflation + Emprunts d État + Obligations sécurisées Actions Matières premières Accélération de la croissance et ralentissement de l'inflation + Obligations d'entreprises + Obligations émergentes + Actions Obligations sécurisées Emprunts d État Source : Allianz Global Investors Capital Markets & Thematic Research ; la performance théorique et les simulations sont présentées exclusivement à titre illustratif et ne reflètent pas les performances réelles ; elles ne sauraient garantir les performances futures. 4

5 La répression financière : un paramètre durable des marchés La politique «d argent bon marché» initiée dans le sillage de la crise financière et de la crise de la dette a eu des répercussions majeures sur les marchés financiers. Actuellement, les taux d intérêt nominaux sont très faibles et associés, dans certains cas, à des taux réels négatifs. Cet environnement permet aux pays de rembourser leur dette via la croissance de leur économie, sous réserve que le taux de croissance nominale reste supérieur au poids du service de leur dette publique. En conséquence, fort est à parier que cet environnement de taux d intérêt faibles sera durablement maintenu, avec une légère hausse de l inflation. Nous qualifions de «répression financière» cette combinaison de politiques de taux faibles et de pressions et/ou d anticipations inflationnistes. Si nos prévisions, certes modérées, mais néanmoins positives en matière de taux d inflation se confirment, les classes d actifs qui offrent une protection contre l inflation devraient tirer leur épingle du jeu, dans un tel contexte de répression financière et de taux d intérêt artificiellement faibles. Ces classes d actifs incluent les actifs réels tels que les matières premières et l immobilier, mais également les actions, qui présentent l avantage d être hautement liquides. Afin de bénéficier des opportunités de croissance à travers le monde, les investisseurs peuvent avoir intérêt à maintenir une bonne diversification géographique de leurs actions. Les classes d actifs alternatives semblent également attrayantes. En revanche, il faut faire preuve d une grande imagination pour identifier à long terme un quelconque potentiel de rendement sur les emprunts d État traditionnels, du fait des niveaux historiquement très faibles des taux d intérêt. Toutefois, les secteurs de spreads, tels que les obligations d entreprises (tant investment grade que high yield) et les obligations émergentes, continuent de générer des rendements réels positifs relativement attrayants. Dans un tel contexte, les liquidités et les dépôts à terme sont des solutions peu conseillées. La pertinence du risque Cependant, pour les investisseurs à long terme, la question du timing devrait rester une considération de second rang. Du fait de la volatilité actuelle des marchés financiers et de la faiblesse des taux d intérêt, il est nettement plus essentiel de parvenir à construire un portefeuille équilibré. Afin de réduire les risques d investissement, les investisseurs doivent revoir leur perception du risque et opter pour une prise de risque pertinente. Une telle approche permet, d une part, de saisir activement les opportunités d investissement et, d autre part, de tirer profit de l interaction des forces qui influent sur les marchés. Dès lors, il convient en premier lieu de privilégier une diversification du portefeuille, non seulement en termes de titres, mais également de classes d actifs représentées. La diversification peut réduire l exposition au risque sans sacrifier les opportunités d investissement C est là que la situation se complique. En effet, la diversification, ou une distribution de l allocation entre plusieurs classes d actifs, ne constitue pas en elle-même une protection contre le risque de perte. Mais la diversification permet d immuniser le portefeuille contre le risque de concentration («cluster risk»). Avec des titres et des classes d actifs qui ne sont pas parfaitement corrélés, un investisseur peut réduire, grâce à la diversification, les fluctuations de prix de son portefeuille, sans pour autant limiter la performance (effet de diversification des risques). La diversification constitue donc le premier outil de gestion du risque, dans sa forme la plus simple. Stratégies multi-classes d actifs Les stratégies multi-classes d actifs s appuient sur une diversification des investissements entre plusieurs classes d actifs. Cette diversification impliquera généralement un investissement dans des actions de différentes zones géographiques, des obligations dont les émetteurs affichent des notations de crédit distinctes et des instruments monétaires. Ces investissements seront souvent complétés par une exposition aux matières premières, aux devises ou encore aux hedge funds. Par exemple, les stratégies multi-classes d actifs peuvent être utilisées dans le cadre de mandats de gestion. 5

6 Un parfait équilibre pour vos actifs Afin de maximiser les primes de risque de marché offertes par différentes classes d actifs, les investisseurs devraient selon nous répartir leurs investissements entre différents paniers d actifs. Dans la durée, les classes d actifs génèrent des performances variables. L année 2008, au plus fort de la crise financière, en constitue une parfaite illustration. Cette année-là, les prix des emprunts d État au sein des pays industrialisés ont progressé de 18 % en moyenne, et l or a gagné 8 %, tandis que les actions ont corrigé de 40 %, enregistrant leur plus mauvaise performance annuelle depuis la crise économique mondiale de 1931 (cf. graphique n 3). Le rebond du marché en 2009 a également privilégié certaines classes d actifs, notamment les actions émergentes qui ont progressé de 73 % et largement surperformé d autres placements. Bien entendu, les investisseurs doivent garder des nerfs d acier. Or, comme on a pu le voir en 2013, même les emprunts d État les plus sûrs et l or subissent des fluctuations de prix. En effet, depuis le début de l année, l or a perdu jusqu à 31 %! Grâce à un portefeuille équilibré et diversifié sur le maximum de classes d actifs et de régions du monde, les investisseurs peuvent potentiellement être plus sereins. Prenons l exemple d un investisseur dont le portefeuille est globalement diversifié depuis le 1 er janvier 1998 (la période la plus longue sur laquelle des données sont disponibles pour toutes les classes d actifs), sur la base de l allocation suivante : 30 % en emprunts d État des pays développés (15 % Europe, 15 % USA) 10 % en emprunts d État des marchés émergents 10 % en obligations d entreprises investment grade (5 % Europe, 5 % USA) 5 % en obligations high yield 30 % en actions (10 % Europe, 10 % Amérique du Nord, 10 % Asie) 10 % en matières premières 5 % en hedge funds La comparaison illustrée dans le graphique n 4 entre cette simulation de portefeuille multi-classes d actifs et les 12 classes d actifs représentées montre que cette stratégie aurait permis à un investisseur de largement doubler ses actifs sur la période analysée (à fin décembre 2014), grâce à une performance de 149 %. En outre, cette performance aurait bien été atteinte en dépit des nom- Graphique n 3 : C est le mix d actifs qui compte avant tout! Évolution annuelle des différentes classes d actifs (en %) Rang ,45 10,34 12,27 37,10 16,88 55,04 22,36 26,07 17,79 73,44 38,33 14,78 30,07 26,88 29, ,16 6,93 5,23 30,02 12,71 44,88 19,62 22,60 8,45 28,63 27,48 12,09 16,81 26,68 20, ,04 6,87 1,29 20,30 9,12 34,81 18,60 19,76 1,55 24,19 23,47 10,81 16,71 22,26 17,46 4 9,28 4,60 0,16 7,42 8,26 27,59 10,74 18,86 3,55 23,18 19,82 7,96 16,40 3,61 14,64 5 1,76 2,94 2,52 4,54 3,69 27,36 3,16 6,53 6,31 23,16 16,91 5,40 14,35 4,22 11,85 6 0,15 1,97 4,02 1,13 2,74 25,52 1,02 1,84 33,88 22,61 15,76 3,69 9,36 4,49 11,81 7 1,89 7,25 20,24 0,43 2,18 21,83 1,71 0,06 38,52 15,46 13,82 1,87 3,95 6,49 5,22 8 6,62 16,12 29,12 1,46 1,49 11,74 4,15 3,20 42,67 9,52 13,37 8,78 3,67 8,62 3,96 9 9,53 17,75 34,42 4,74 0,98 7,71 5,23 4,15 44,78 1,13 7,46 14,69 0,26 10,62 2, ,92 28,93 43,06 4,79 2,56 0,43 24,69 4,37 50,76 1,27 1,77 15,44 1,68 30,48 24,65 Moyenne 6,09 3,64 11,44 8,99 5,35 25,69 3,97 8,39 19,27 22,01 17,82 1,77 10,94 1,45 9,23 Actions allemandes Actions américaines Actions émergentes Actions européennes Or Obligations émergentes Obligations d entreprises Emprunts d État des pays industrialisés Matières premières (hors métaux précieux) Immobilier La performance passée ne saurait garantir la performance future ; données annuelles au 31/12/2014, source : Thomson Reuters Datastream, illustration : Allianz Global Investors, indices de référence utilisés : Allemagne : indice MSCI Germany TR, États-Unis : MSCI USA TR, Actions émergentes : MSCI EM TR, Actions européennes : MSCI Europa TR, Emprunts d État des pays industrialisés : JPM Global Govt. Bond Index TR, Obligations émergentes : JPM EMBI Global Composite TR, Obligations d entreprises : BofA ML Broad Corp. TR, Immobilier : Bulwien allemand des prix de l immobilier, Matières premières (hors métaux précieux) : S&P GSCI Non. Precious Metals TR, Or : EUR/ once pure ; tous les indices sont en EUR (TR = Total Return ou performance totale ; NAV = Net Asset Value (valeur liquidative)) 6

7 Graphique n 4 : Stratégies multi-classes d actifs : performance et sérénité Évolution des classes d actifs depuis la fin de l année 1997 (31/12/1997 = 100) Emprunts d État européens Emprunts d État américains Obligations émergentes Obligations d entreprises européennes Obligations d entreprises américaines Obligations high yield internationales Actions européennes Actions nord-américaines Actions asiatiques Matières premières Hedge funds Marché monétaire (1 mois) Fonds multi-classes d actifs* La performance passée ne saurait garantir la performance future ; données au 31/12/2014 ; source : Datastream, Allianz Global Investors Global Capital Markets & Thematic Research, indices de référence utilisés : Emprunts d État européens : BOFA ML EMU DRCT GVT ; Emprunts d État américains : BOFA ML US TRSY / AGCY MSTRAAA (USD) ; Obligations émergentes : JPM EMBI+ BRADY BROAD ; Obligations d entreprises européennes : BOFA ML EMU CORP. ; Obligations d entreprises américaines : BOFA ML US CORP MSTR (USD) ; Obligations high yield internationales : BOFA ML GLB HY ; Actions nord-américaines : MSCI NORTH AMERICA ; Actions européennes : MSCI EUROPE; Actions asiatiques : MSCI PACIFIC ; Matières premières : TR Equal Weight CCI ; Hedge funds : HFRI FOF: DIVERSIFIED ; Marché monétaire (1 mois) : BOFA ML EURO LIBOR 1M AVG (E) ; tous les indices sont exprimés en devise locale et en performance totale*multi-classes d actifs : = mix de 15 % d emprunts d État européens + 15 % d emprunts d État américains + 10 % d obligations émergentes + 5 % d obligations d entreprises européennes + 5 % d obligations d entreprises américaines + 5 % d obligations high yield internationales + 10 % d actions européennes + 10 % d actions nord-américaines + 10 % d actions asiatiques + 10 % de matières premières + 5 % de hedge funds. Graphique n 5 : Performance et volatilité des différentes classes d actifs Comparaison de la performance et de la volatilité des différentes classes d actifs* (janvier 1994 à décembre 2014, en % par an) Performance (par an) 18,0 % 16,0 % Stratégies multi-classes d'actifs (esquisse) 14,0 % 12,0 % Emprunts d État Obligations internationales des marchés émergents 10,0 % indexées sur l inflation Obligations d entreprises américaines Actions Actions émergentes Emprunts d État nord-américaines 8,0 % américains Immobilier Actions internationales REIT Private Equity (UK) Emprunts d État Obligations Actions européennes 6,0 % européens high yield Obligations Or Hedge funds Internationales 4,0 % sécurisées Obligations d entreprises européennes Matières premières 2,0 % Marché monétaire Actions asiatiques 0,0 % 0,0 % 4,0 % 8,0 % 12,0 % Risque (par an) 16,0 % 20,0 % 24,0 % 28,0 % La performance passée ne saurait garantir la performance future ; données au 31/12/2014 ; source : Datastream, Allianz Global Investors Global Capital Markets & Thematic Research, *Indices de référence utilisés : Emprunts d État européens = BOFA ML EMU DRCT GVT ; Emprunts d État américains = BOFA ML US TRSY / AGCY MSTRAAA (USD) ; Obligations émergentes = JPM EMBI + BRADY BROAD ; Obligations internationales indexées sur l inflation = BARCLAYS GLB INFL WORLD ; Obligations sécurisées = CGBI EBIG COLL.JUMBO PFAND. 3 à 7 ans ; Emprunts d État européens = BOFA ML EMU CORP. ; Emprunts d État américains = BOFA ML US CORP MSTR (USD) ; Obligations high yield internationales = BOFA ML GLB HY ; Obligations high yield américaines = BOFA ML HY US CRP DF RED INTBNDS (USD) ; Actions internationales = MSCI WORLD ; Actions nord-américaines = MSCI NORTH AMERICA ; Actions européennes = MSCI EUROPE ; Actions asiatiques = MSCI PACIFIC ; Actions émergentes = MSCI EM ; Matières premières = TR Equal Weight CCI ; Or = Lingot d or LBM USD/Once troy ; REIT = EMU-DS Real Estate ; Immobilier (UK) = UK IPD ; Hedge funds = HFRI FOF: DIVERSIFIED ; Marché monétaire (1 mois) = BOFA ML EURO LIBOR 1M AVG (E) ; Private Equity = LPX 50 E ; tous les indices sont exprimés en devise locale et en performance totale. 7

8 Un parfait équilibre pour vos actifs 1 TMT = technologie, médias et télécoms. breuses crises qui ont frappé les marchés tout au long de la période, dont la crise asiatique, la bulle tech (crise TMT) 1 ainsi que la crise financière et la crise de la dette souveraine en zone euro. En revanche, les actions, les emprunts d État des pays industrialisés et les paniers de matières premières ont moins bien performé. Cependant, les nerfs des investisseurs ont été mieux préservés, dans la mesure où la volatilité de ce portefeuille équilibré a été nettement moins forte que celle des emprunts d État des pays émergents, des matières premières ou encore des actions. Le potentiel de performance aurait pu même être accru davantage via une gestion dynamique de l allocation d actifs et de la sélection de titres. L individualisation des profils de risque grâce aux solutions multi-classes d actifs Toutefois, l aspect tactique devrait jouer un rôle secondaire dans la prévoyance retraite ou dans tout autre investissement de long terme. Selon nous, les investissements devraient répondre avant tout aux objectifs et attentes personnels des investisseurs, et ne pas être uniquement déterminés en fonction de l environnement de marché. Dans le cadre d une allocation d actifs stratégique, il est en principe possible d atteindre tout couple rendement/risque de sorte à s ajuster au profil de risque individuel d un investisseur, ceci grâce au large éventail d actifs disponible. Dans le cadre d une stratégie prudente traditionnelle, les titres obligataires moins risqués occupent généralement une place de choix. Une stratégie plus dynamique ciblera davantage les actions ou d autres investissements qui offrent un potentiel de performance supérieur. À nouveau, il peut être utile de se pencher sur le passé. Si le passé ne peut permettre de deviner les tendances futures des marchés financiers, une analyse des données historiques peut s avérer utile lorsqu elle est associée aux notions liées à la théorie moderne du portefeuille. Le graphique n 5 illustre l évolution du couple rendement/risque de plusieurs classes d actifs, dans différentes zones géographiques au cours des 20 dernières années. Il ressort clairement de cette analyse que les rendements et les risques ont été moins élevés sur les marchés monétaires que sur les marchés d emprunts d État et que, dans la plupart des cas, ces deux classes d actifs sont ressorties en-deçà des obligations d entreprises et des actions. 8

9 Depuis 1994, les actions émergentes, en particulier, ont affiché des niveaux de volatilité et des performances élevés. Cette observation vient étayer les principes de la théorie moderne du portefeuille : afin d obtenir des performances supérieures et/ou des rendements réels positifs dans le contexte actuel de taux d intérêt faibles, il convient d investir dans des titres plus risqués sans perdre de vue l attrait d une diversification élargie. Le graphique montre également que l absence de diversification dans un portefeuille peut induire inutilement des niveaux de risques élevés. Par conséquent, un investisseur qui, par exemple, n aurait été investi qu en actions asiatiques sur la période analysée aurait pu réduire significativement son risque et/ou accroître son potentiel de performance s il avait mieux réparti ses actifs. Les avantages de la diversification peuvent également être exploités dans le monde réel. Une gestion active et flexible Dans un monde de plus en plus complexe, une diversification aussi large que possible des actifs en portefeuille et une gestion tactique ciblée du portefeuille permettent de réduire le risque d un processus d investissement structuré. Dans le cadre d un alignement des stratégies multi-classes d actifs, les risques du portefeuille devraient également faire l objet d un ajustement tactique. Lorsque les marchés sont très volatils, les pertes peuvent être évitées, ou tout du moins limitées (en fonction des contraintes de l approche spécifique retenue) en réduisant l exposition aux actifs plus risqués au profit de secteurs et de titres plus stables. Il peut également être pertinent d opérer une différenciation non seulement entre les classes d actifs, mais également entre les styles d investissement et les zones géographiques. La combinaison suivante peut s avérer judicieuse : la dette émergente et les obligations d entreprises de duration courte (en particulier des titres high yield) peuvent contribuer à limiter la sensibilité d un portefeuille à la hausse des taux d intérêt ; les valeurs de rendement incluses dans une poche actions peuvent contribuer à accroître la performance (via les dividendes) et réduire l exposition aux périodes de baisse et la volatilité du portefeuille ; les matières premières, telles que l or, peuvent renforcer l effet de diversification et réduire le risque global. En outre, dans un marché marqué par une fluctuation accrue des prix (volatilité), les inefficiences (ou anomalies) peuvent être plus présentes. Les anomalies de marché ne constituent pas seulement un facteur négatif, mais également des opportunités d investissement lorsqu elles sont activement exploitées. Le stock-picking rentre alors en ligne et permettra d opérer une sélection ciblée des différents titres en fonction de leurs fondamentaux. Que se passe-t-il lorsque la quasi-totalité des classes d actifs ne semble orientée que dans une seule et même direction, la baisse (telles que les périodes observées à la suite de la faillite de Lehman fin 2008 ou durant la crise de l euro en août 2011)? Une des solutions consiste à adopter une gestion dynamique du risque, sur la base d approches conçues pour limiter les pertes et/ou protéger le capital-risque sans entamer trop significativement le potentiel de hausse. Ces approches permettent d atteindre, dans le temps, le profil de risque souhaité grâce à un ajustement de l allocation régi par des règles (par ex, les pondérations en actions). L ajustement de l allocation d actifs est, par principe, réalisé via des produits dérivés liquides (à moindre coût). Ces instruments (futures, options, etc.) peuvent être utilisés pour protéger le portefeuille contre les risques de marché et également contre les risques extrêmes, via notamment l achat ciblé d options. Les solutions multi-classes d actifs permettent de diversifier ses investissements, de les gérer de manière active et flexible, tout en modulant le risque (cf. graphique n 6). Cet attrait est souvent très apprécié par les investisseurs, en particulier par ceux qui ne suivent pas en continu les marchés. 9

10 Un parfait équilibre pour vos actifs Graphique n 6 : L attrait des solutions multi-classes d actifs dynamiques dans le processus d investissement Diversification Gestion active Gestion du risque Allocation d actifs stratégique en fonction de l objectif de couple rendement/risque Des investissements plus diversifiés globalement et moins ciblés localement Inclusion d actifs réels Inclusion de classes d actifs alternatives telles que les matières premières, les devises, la volatilité, etc. Génération de performances supplémentaires (alpha) via une sélection ciblée de titres et de secteurs spécifiques, basée sur des critères fondamentaux (valorisation) Exploitation active et flexible des différentes opportunités de performance en fonction de l évolution du cycle de marché et du cycle économique Utilisation optimisée des tendances et styles d investissement Pondération active ou régie par des règles des classes d actifs Gestion du risque au niveau des classes d actifs Réduction de l exposition au risque de marché via le recours aux produits dérivés (futures, options, etc.) Source : Allianz Global Investors Les stratégies multi-classes d actifs permettent de dépasser ses limites D après les études réalisées par des experts de la finance comportementale, les investisseurs auraient souvent tendance à réagir de manière émotive ou irrationnelle. Par exemple, ils ne disposent souvent pas d une visibilité suffisante du fait d un manque d information. Ils regardent les marchés par le trou de la serrure et ne bénéficient pas d une vision suffisamment globale pour connaître l ensemble des informations nécessaires, des choix d investissement existants ou des faits contradictoires. En outre, ils ont tendance à afficher une certaine préférence pour les titres d entreprises situées dans leur propre pays. Il en résulte que les investisseurs ne sont pas assez diversifiés et ignorent souvent les meilleures alternatives qui s offrent à eux. Les stratégies multi-classes d actifs peuvent aider les investisseurs à dépasser, sans effort et automatiquement, leurs propres limites. Comprendre. Agir. Dans cet environnement de taux faibles, le principal risque pour les investisseurs consiste selon nous à ne pas en prendre du tout. Il convient dès lors de trouver le bon équilibre entre opportunités et risques. Les stratégies multi-classes d actifs offrent des solutions d investissement attrayantes. Grâce à l ampleur des opportunités d investissement dont elles peuvent tirer profit et à leur utilisation flexible des tendances, les investisseurs peuvent saisir de nombreuses opportunités à travers le monde, dans le cadre d une structure de risque équilibrée de leurs investissements. Il s agit d une forme de «pilotage automatique» conçu pour aider les investisseurs à réduire leur risque, sans pour autant avoir à sacrifier des opportunités de performance. Dennis Nacken et Hans-Jörg Naumer 10

11 11

12 Tout investissement comporte des risques. La valeur et le revenu d un investissement peuvent diminuer aussi bien qu augmenter et l investisseur n est dès lors pas assuré de récupérer le capital investi. Les avis et opinions exprimés dans la présente communication reflètent le jugement de la société de gestion à la date de publication et sont susceptibles d être modifiés à tout moment et sans préavis. Certaines des données fournies dans le présent document proviennent de diverses sources et sont réputées correctes et fiables, mais elles n ont pas été vérifiées de manière indépendante. L exactitude ou l exhaustivité de ces données/informations ne sont pas garanties et toute responsabilité en cas de perte directe ou indirecte découlant de leur utilisation est déclinée, sauf en cas de négligence grave ou de faute professionnelle délibérée. Les conditions de toute offre ou contrat sous-jacent, passé, présent ou à venir, sont celles qui prévalent. Ceci est une communication publicitaire éditée par Allianz Global Investors GmbH, une société à responsabilité limitée enregistrée en Allemagne, dont le siège social se situe Bockenheimer Landstrasse 42-44, Francfort/M, enregistrée au tribunal local de Francfort/M sous le numéro HRB 9340 et agréée par la Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht (www.bafin.de). Allianz Global Investors GmbH a constitué une succursale en France, Allianz Global Investors GmbH, Succursale Française, partiellement soumise à la réglementation de l Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org). La reproduction, publication ou transmission du contenu, sous quelque forme que ce soit, est interdite. Allianz Global Investors France 3 Boulevard des Italiens paris Cedex Janvier 2015

Les dividendes : une réponse à la faiblesse des taux d intérêt

Les dividendes : une réponse à la faiblesse des taux d intérêt Les dividendes : une réponse à la faiblesse des taux d intérêt Les dividendes restent un moteur clé de la performance. Sur les 40 dernières années, ils ont représenté presque 4 de la performance totale

Plus en détail

La parité des risques

La parité des risques 24 La parité des risques La pertinence des stratégies de parité des risques Si l on devait résumer la notion de «parité des risques» (ou Risk Parity en anglais) en un seul mot, le terme de «diversification»

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

L allocation d actifs stratégique en période de répression financière

L allocation d actifs stratégique en période de répression financière Risque. Gestion. Rendement. L allocation d actifs stratégique en période de répression financière Le deuxième dossier de notre série consacré à la prise de risque «pertinente» examine le facteur clé de

Plus en détail

Is small beautiful?* Petites capitalisations

Is small beautiful?* Petites capitalisations Petites Is small beautiful?* Six années après l éclatement de la crise financière, et en dépit de perspectives de croissance qui restent au mieux modérées, l économie mondiale semble enfin sortir la tête

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

Les valeurs de rendement, un complément attrayant pour un portefeuille

Les valeurs de rendement, un complément attrayant pour un portefeuille Les stratégies de rendement - Février 2012 Les valeurs de rendement, un complément attrayant pour un portefeuille Au cours des 40 dernières années, les dividendes ont contribué à hauteur de plus de 40

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

Investissements alternatifs

Investissements alternatifs Stratégie Investissements alternatifs AUTEURS : ANN-KATRIN PETERSEN & SPENCER RHODES À la suite d un marché haussier de 30 ans sur les obligations ainsi qu un important rebond sur plusieurs années des

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management : solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu

J.P. Morgan Asset Management : solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu J.P. Morgan Asset Management : solutions multi-actifs Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu Dans un monde incertain, les dépôts bancaires peuvent constituer une solution

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

Dette d Infrastructure: Une Solution de Diversification au sein de l Allocation Obligataire?

Dette d Infrastructure: Une Solution de Diversification au sein de l Allocation Obligataire? Dette d Infrastructure: Une Solution de Diversification au sein de l Allocation Obligataire? Journée des Expertises d Allianz Global Investors 15 octobre 2013 Présentation réservée aux clients professionnels

Plus en détail

La Française PEA Flex

La Française PEA Flex Accédez à la gestion flexible Patrimoine Flexible PEA Flex De la souplesse pour votre épargne Des marchés financiers incertains Une exposition figée aux marchés actions peut générer une performance décevante.

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles?

Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles? Stratégie et investissement Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles? Si les investisseurs appréhendaient la notion de sécurité en termes de protection du pouvoir d achat et non en fonction

Plus en détail

Morningstar Investment Conference France

Morningstar Investment Conference France Morningstar Investment Conference France Comment transformer votre risque en allié? TANGUY DE LAUZON MORNINGSTAR INVESTMENT CONSULTING 5 JUIN 2013 2013 Morningstar. All rights reserved. Sommaire 1.

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 ENTREPRISES Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 Conformément aux dispositions de l article R. 3332-1 du Code du travail,

Plus en détail

Risque ou rendement :

Risque ou rendement : Risque ou rendement : un choix essentiel! 1. Votre profil de risque constitue la pierre angulaire d un bon conseil en investissement. Le service de conseil en investissement personnalisé de KBC se base

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

ALLOCATION D ACTIFS 1

ALLOCATION D ACTIFS 1 ALLOCATION D ACTIFS 1 ALLOCATION STRATEGIQUE ET TACTIQUE Allocation d actifs stratégique Établir les tendances long terme de rendement, volatilité et corrélation des actifs Base de la construction de portefeuille

Plus en détail

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta PICTET STRATEGIC ADVISORY GROUP JUIN 2004 Une prise de risques à calculer En

Plus en détail

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements Fonds de placement Plus de flexibilité pour vos investissements Les fonds de placement permettent de diversifier facilement les risques, même avec des sommes modestes. Le choix du produit dépend des prévisions

Plus en détail

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Lettre hebdomadaire OFP

Lettre hebdomadaire OFP Lettre hebdomadaire OFP 17/10/ - 24/10/ Octobre - Semaine 333 Performances des Fonds et Grandes classes d'actifs 1 sem 1 mois 3 mois 6 mois 1 an Creation Valeur Fonds OFP et Indices de Référence OFP 150

Plus en détail

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles.

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles. Les stratégies d investissement obligataire en avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles obligataires. Juillet 2012 Comprendre. Agir. 2 Sommaire 4 Analyse de

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014 A la recherche de rendement Les obligations Haut Rendement Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit Juin 2014 Des taux historiquement bas Un taux allemand à 10 ans aujourd hui inférieur à 2 % < 2

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

Comment investir dans une conjoncture volatile?

Comment investir dans une conjoncture volatile? Erwan MARREC, Responsable de la Gestion Quantitative et de l'ingénierie Financière, Federal Finance Gestion Federal Finance 4 lignes métier Gestion Collective Gestion Institutionnelle Gestion Privée Épargne

Plus en détail

Zoom Sur Prosperity Note

Zoom Sur Prosperity Note Prosperity Un panier diversifié composé de fonds gérés par des sociétés de gestion renommées Une protection à tout moment de 80% de la plus haute valeur du Portefeuille de Référence Titre de créance non

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT D ENTREPRISE «ARCANCIA»

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT D ENTREPRISE «ARCANCIA» REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT D ENTREPRISE «ARCANCIA» Société de Gestion : SOCIETE GENERALE GESTION (S2G) 170 Place Henri Regnault 92043 PARIS LA DEFENSE CEDEX Dépositaire : SOCIETE GENERALE TOUR

Plus en détail

Les approches longues et short de la gestion de la volatilité

Les approches longues et short de la gestion de la volatilité Gestion Alternative Les approches longues et short de la gestion de la volatilité Greg Meier Vice Président Stratégiste d investissements US Capital Markets Research & Strategy Dans un contexte marqué

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Un nouvel environnement: 9 commandements pour bien investir

Un nouvel environnement: 9 commandements pour bien investir Un nouvel environnement: 9 commandements pour bien investir Focus Février 2011 De nos jours, laisser son argent dormir sur un livret d épargne ou l investir dans des obligations bien notées ne rapporte

Plus en détail

L allocation d actifs dans un environnement de taux bas

L allocation d actifs dans un environnement de taux bas L allocation d actifs dans un environnement de taux bas Novembre 2015 Christophe Belhomme, Head of Investment Office Sandra Craignou, Head of Investments (France) Aberdeen Asset Management Réservé aux

Plus en détail

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Recherche Vanguard Novembre 213 Résumé. Cette étude étend aux fonds d obligations mondiales l évaluation comparative entre

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels? Interview «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?» 34 Update I/2014 Le rédacteur en chef, Marty-Jörn Klein, s est entretenu

Plus en détail

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*?

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? Épargne Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? AXA Double Garantie 5 Votre capital net investi est garanti à l échéance* en cas de baisse des marchés

Plus en détail

EXTRAIT D HIMALIA, L Offre Vitrine

EXTRAIT D HIMALIA, L Offre Vitrine EXTRAIT D HIMALIA, L Offre Vitrine Mars 2014 Direction de l Epargne Patrimoniale - Offre Financière EXTRAIT D HIMALIA 1 Sommaire 1 / La météo des marchés 2 / Les fonds nouveaux 3 / Les fonds d actualité

Plus en détail

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Skandia 1, 1, rue de la la Pépinière 75008 PARIS Tél : 01 58 22 27 00 Fax : 01 58 22 27 09 E-mail : servicepartenaires@skandia.fr

Plus en détail

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Plus le taux de versement des dividendes est élevé, plus les anticipations de croissance des bénéfices sont soutenues. Voir

Plus en détail

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde».

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». «Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». Un contexte toujours difficile Conséquences pour les placements Conséquences pour la gestion des CARPA Reste-t-il des opportunités?

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Luxembourg, le 7 janvier 2013. Modifications apportées au JPMorgan Funds (la «SICAV») Madame, Monsieur,

Luxembourg, le 7 janvier 2013. Modifications apportées au JPMorgan Funds (la «SICAV») Madame, Monsieur, JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable Registered Office: European Bank and Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg B 8478

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Indices Pictet LPP 2015 Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Pictet Asset Management Janvier 2015 Table des matières Une nouvelle famille d indices 3 Un examen des indices LPP existants

Plus en détail

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement (communément appelées «high yield») sont devenues une classe d actifs à part entière, gagnant

Plus en détail

Marché Obligataire des Pays Émergents

Marché Obligataire des Pays Émergents Colloque sur la retraite et les placements au Québec Marché Obligataire des Pays Émergents 20 NOVEMBRE 2014 JEAN CHARBONNEAU, MBA VICE-PRÉSIDENT PRINCIPAL ET GESTIONNAIRE DE PORTEFEUILLE PLACEMENTS AGF

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

ALLOCATION D ACTIFS PROCESS DE GESTION

ALLOCATION D ACTIFS PROCESS DE GESTION ALLOCATION D ACTIFS ALLOCATION D ACTIFS PROCESS DE GESTION L'allocation d'actifs représente la stratégie de répartition des actifs financiers au sein d'un portefeuille. Le montant investi est divisé entre

Plus en détail

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce Taux: quatre idées d investissement après la Grèce La crise grecque est passée du stade aigu au stade chronique et les investisseurs obligataires européens repartent à la chasse au rendement, avec à la

Plus en détail

UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE

UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE CROISSANCE EUROPE 2022 Commercialisé du 19 janvier au 29 avril 2016 dans les contrats d assurance vie et/ou de capitalisation (jusqu au 13 mai 2016 en PEA et en Compte

Plus en détail

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières La gamme de fonds «Finance Comportementale» de JPMorgan Asset Management : Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières Document réservé aux professionnels

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION

ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION ANNEE 2011 1 ANANTA PATRIMOINE S.A. (Genève) est une société de gestion affiliée à l O.A.R.G. (Organisme d Autorégulation des Gérants de patrimoine) sous le numéro d agrément

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT)

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Réservé aux investisseurs professionnels Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Asset management Stéphane Scherer Client Relationship Manager 18

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0010843029 Dénomination : LCL SECURITE 100 (MARS 2010) Forme juridique : Fonds Commun

Plus en détail

Colloque sur la retraite et les placements au Québec

Colloque sur la retraite et les placements au Québec 20 novembre 2014 Colloque sur la retraite et les placements au Québec Denis Senécal, M.Sc. Premier vice-président & chef des placements, Titres à revenu fixe Stratégies de placement obligataire et solutions

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE?

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? AVERTISSEMENT Dans le présent contexte, le terme conseiller financier

Plus en détail

Mandat Action-Vérité

Mandat Action-Vérité Mandat Action-Vérité Performances Au 28/11/2013 2012 2013 1 mois 3 mois 6 mois 1 an Vol. 1 an MANDAT Action-Vérité 10,86% 9,71% 0,89% 3,05% 2,01% 11,45% 6,69% Indice Composite (40% MSCI World, 25% Eurostoxx

Plus en détail

Comment réussir vos investissements en bourse?

Comment réussir vos investissements en bourse? Comment réussir vos investissements en bourse? Les 3 règles d or indispensables - 1 - Introduction L investissement dans les marchés financiers est souvent vu d un mauvais œil. La forte volatilité de ces

Plus en détail

HDF FINANCE. Et si vous passiez à La Haute Définition Financière?

HDF FINANCE. Et si vous passiez à La Haute Définition Financière? HDF FINANCE Et si vous passiez à La Haute Définition Financière? 25 ans d expérience du métier de la multigestion HDF en quelques mots Depuis sa création en 1986, HDF s est spécialisé dans la multigestion,

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Rapport annuel Exercice clos le 31 octobre 2014 SAFIR 1) Politique de gestion Le fonds finit l année à +2.19% contre +12.56% pour l indice composite 50% MSCI DM World Net Return (dividendes nets réinvestis)

Plus en détail

QUEL EST L INTÉRÊT D INVESTIR EN BOURSE?

QUEL EST L INTÉRÊT D INVESTIR EN BOURSE? QUEL EST L INTÉRÊT D INVESTIR EN BOURSE? L attrait de l investissement en actions sur le long terme et présentation des stratégies des deux fonds TreeTop Thierry Beauvois Senior Financial Advisor TREETOP

Plus en détail

De la suite dans les idées... MANDAT ACTIONS INTERNATIONALES

De la suite dans les idées... MANDAT ACTIONS INTERNATIONALES De la suite dans les idées... MANDAT ACTIONS INTERNATIONALES MANDAT IAM ACTIONS INTERNATIONALES Une diversification géographique et sectorielle supérieure Notre absolue priorité: générer de la valeur ajoutée

Plus en détail

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF Présentation La Société de Gestion IGEA Finance La structure L approche originale Société de gestion agréée par l AMF Gestion diversifiée, patrimoniale Clients privés

Plus en détail

Visez un rendement potentiellement intéressant

Visez un rendement potentiellement intéressant Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II est un instrument de dette structuré. Le produit

Plus en détail

Épargne et placements

Épargne et placements Épargne et placements Sélecteur de profil Le Sélecteur de profil est un outil qui permet de : définir le type d investisseur que vous êtes ; déterminer la répartition de votre portefeuille parmi les différentes

Plus en détail