La pression foncière en hausse sur le territoire rural

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La pression foncière en hausse sur le territoire rural"

Transcription

1 La pression foncière en hausse sur le territoire rural Depuis dix ans, le marché foncier rural dans l aire urbaine de Toulouse se caractérise par une forte baisse des surfaces et une augmentation des volumes financiers échangés. Les anticipations de changements d usage favorisent les achats par des non agriculteurs (particuliers, promoteurs ), y compris loin des centres urbains. La part des acquisitions par les agriculteurs diminue, même si les espaces agricoles sont encore importants. L extension urbaine, moteur des marchés fonciers, interpelle sur l enjeu du maintien des espaces agricoles et naturels autour de la ville, lieux de production et de cadre de vie de qualité. Faute d une protection pérenne de ces espaces, l agriculture recule. Ce phénomène s étend et nécessite une observation à grande échelle. Urbanisation de terres agricoles entre 1999 et 2003 Sources : auat, Spot View Thema espaces agricoles 2003 espaces urbanisés 1999 espaces agricoles urbanisés entre 1999 et 2003 Evolution de l urbanisation (en ha) espaces boisés et naturels 2003 surfaces en eau 2003 pôle urbain 1999 Ce document, réalisé sur la base des transactions de biens naturels et agricoles notifiées aux SAFER, apporte un éclairage sur le phénomène de pression que l extension urbaine fait porter sur les terres agricoles et naturelles dans la Haute-Garonne et les cinq départements limitrophes. Document établi à partir des données des SAFER. Une collaboration de l auat, la safer-ghl et Terres d Europe SCAFR. Pour la SAFER : Directeur de la publication : Jean Fraissenet SOCIÉTÉ D AMÉNAGEMENT FONCIER ET D ÉTABLISSEMENT RURAL GASCOGNE HAUT-LANGUEDOC Téléphone : Télécopie : Web : Adresse : «La Pradine» Auzeville - BP CASTANET-TOLOSAN Cedex Pour l auat : Directeur de la publication : Jean-Marc Mesquida AGENCE D URBANISME ET D AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE - TOULOUSE AIRE URBAINE Téléphone : Télécopie : Web : Adresse : Le Belvédère 11, boulevard des Récollets TOULOUSE Cedex 4

2 Des tendances à l œuvre dans l aire urbaine de Toulouse... L extension de la ville au détriment des terres agricoles Les surfaces agricoles et espaces naturels de l aire urbaine couvrent 87 % de son territoire. Pourtant, entre 1990 et 2003, la surface urbanisée au sein du seul pôle urbain toulousain est passée de à plus de hectares. La part du territoire ainsi occupé par l urbanisation évolue de 30 % à 38 %. A cela s ajouteront à terme ha actuellement classés en zone d urbanisation future. Les effets de la forte attractivité résidentielle... Entre 1990 et 1999, le nombre d habitants de l aire urbaine a augmenté de habitants, dont près de dans les communes de banlieue et plus de dans la couronne périurbaine. Ce contexte démographique, associé à la faible densité résidentielle, explique le fort étalement urbain sur la zone agricole qui caractérise l aire urbaine toulousaine.... constituent une menace pour l activité agricole Ce développement urbain se fait au détriment de l espace agricole. Il entraîne une forte pression sur les prix du foncier qui met en concurrence la rentabilité des exploitations agricoles et la valeur potentielle du capital foncier. Enfin, s ajoute à ces deux phénomènes l engouement pour le bâti agricole traditionnel, très recherché par des non agriculteurs. C est pourquoi, la pérennité des espaces agricoles constitue un enjeu fort dans l ensemble des politiques publiques d aménagement du territoire. Les réponses passent par la pérennisation, la diversification de cette activité et la maîtrise de l étalement urbain. L activité agricole dans l aire urbaine Surface agricole utilisée (en hectares) Pôle urbain Couronne périurbaine Aire Urbaine Nombre total d exploitations agricoles Pôle urbain Couronne périurbaine Aire Urbaine Surface moyenne des exploitations (en hectares) Pôle urbain Couronne périurbaine Aire Urbaine Part des chefs d exploitation de moins de 40 ans Pôle urbain 11 % 15 % 15 % Couronne périurbaine 14,5 % 20 % 20 % Aire Urbaine 14 % 19 % 19 % Part des chefs d exploitation de 55 ans et plus Pôle urbain 57 % 58 % 52 % Couronne périurbaine 45 % 49 % 39 % Aire Urbaine 48 % 51 % 41 % Source : DDAF, RGA La LOADDT puis la loi SRU portent les principes d une action visant à juguler les effets de l étalement urbain, source de disparitions de terrains agricoles, de déstructuration de territoires de production et de conflits d usage sur des territoires agricoles mités par l habitat. Dans l aire urbaine de Toulouse, cette orientation est déclinée dans le cadre d une démarche interscot, qui assure un développement et une gestion du territoire sur un périmètre large. Cette démarche intègre parmi ses axes pour assurer la construction d une cohérence territoriale, la recherche d une pérennité des espaces naturels et agricoles. Localement, à l échelle des communes, les Plans Locaux d Urbanisme prennent également en compte cette préoccupation par la définition de zones inconstructibles. Enfin, au delà de ces actions de planification, plusieurs territoires de l aire urbaine ont engagé des politiques publiques allant dans ce sens : il en est ainsi de la charte pour l environnement du Grand Toulouse, de la charte d aménagement du Sicoval, ou d une réflexion sur la définition d une agriculture périurbaine engagée avec la Chambre d Agriculture. 2

3 Un marché foncier rural en baisse La surface totale du marché foncier rural (bâti et non bâti confondus) dans l aire urbaine de Toulouse tend à diminuer depuis Les surfaces acquises représentent ainsi ha en 2004 contre ha en Plus de 80% des transactions se situent dans la couronne périurbaine. La part des biens agricoles captés par des non agriculteurs augmente Malgré cette diminution globale des surfaces échangées, le volume des acquisitions de terres agricoles par des non agriculteurs reste stable : 550 ha en 2004, comme en Il augmente même légèrement pour les espaces résidentiels et de loisirs : 540 ha en 2004 contre 480 ha en Ces constats sont valables pour le pôle urbain comme pour la couronne périurbaine. Le marché foncier rural de l aire urbaine de Toulouse Source : SAFER GHL Répartition du marché foncier rural dans l aire urbaine Le marché de l "artificialisation", détenu par les acteurs privés, se maintient Le marché des terrains acquis en vue de leur construction atteint environ 800 hectares par an, chiffre à peu près stable depuis Les acteurs privés occupent ici une place prépondérante, proportionnellement plus forte sur le pôle urbain : 38% des surfaces acquises en 2004 sur le pôle urbain et 13% sur la couronne périurbaine. Les acquisitions par les collectivités locales demeurent faibles, même si leur nombre augmente depuis Seules les acquisitions pour une activité agricole diminuent La baisse des surfaces échangées sur le marché foncier rural est uniquement liée à la diminution des acquisitions faites par les agriculteurs et les bailleurs. Bien qu elle reste majoritaire (74% en 1995 et 53% en 2004) dans le marché foncier rural, la part des agriculteurs est en réelle diminution. Même si ce mouvement se vérifie à l échelle nationale, il apparaît particulièrement accentué dans l aire urbaine de Toulouse, et notamment dans la couronne périurbaine. Source : SAFER GHL Des maisons à la campagne : un prix qui a quadruplé en 10 ans Entre 1995 et 2004, le prix moyen des maisons à la campagne est passé de à euros. Les valeurs immobilières toulousaines ont ainsi progressé presque deux fois plus vite que la moyenne nationale, qu elles dépassent désormais de 60 %. Source : SAFER GHL Sur ce marché, se distinguent les achats de résidences principales, le plus souvent localisés dans l aire urbaine de Toulouse, et les acquisitions de résidences secondaires, dans les communes plus éloignées à fort potentiel touristique : Pyrénées, Gers, Parc régional du Haut Languedoc. Les non agriculteurs sont à l origine de plus de 80 % de ces acquisitions. 3

4 ... qui se développent sur un territoire plus large... Des perturbations déjà affirmées sur des territoires éloignés de l aire urbaine L indicateur de perturbation des marchés fonciers agricoles* est établi à partir des acquisitions de terres agricoles réalisées par des non agriculteurs à des fins de loisirs ou d'amélioration du cadre de vie. Il met en évidence une pression particulièrement forte sur les communes reliées à Toulouse par l'étoile autoroutière et dans certaines zones touristiques. Ce phénomène est particulièrement marqué dans les communes des vallées et terrasses de Garonne, du Gaillacois, des Causses du Quercy, de l ouest de la région viticole de l Aude, du Pays-de- Sault, de la Montagne Noire, des Monts de Lacaune et dans la région pyrénéenne. La part des surfaces acquises dans le cadre de ce marché et les prix pratiqués y sont deux fois plus importants que la moyenne du territoire observé (Haute-Garonne et départements limitrophes). En moyenne sur les trois dernières années, le prix de ces terrains dépasse 2 /m², alors que le prix des terres agricoles se situe rarement au-delà de 0,5 /m². Ces espaces contribuent au mitage de l espace agricole et pourraient favoriser la spéculation foncière en lien avec leur ouverture possible à l urbanisation. et qui s étendent Ce phénomène de perturbation du marché est en cours de développement sur les territoires du Bas Armagnac, des coteaux de Gascogne, du Volvestre, et des coteaux de l Ariège. Il se manifeste par un nombre de transactions élevé, sans que l augmentation des prix ne soit encore notable. Indicateur de perturbation des marchés fonciers agricoles* en surface moyenne de 2001 à 2004 Indicateur de perturbation des marchés fonciers agricoles* en valeur moyenne de 2001 à 2004 * Indicateur de perturbation des marchés fonciers agricoles : cet indicateur rend compte du volume et du prix de biens agricoles achetés par les non agriculteurs, qui devraient rester agricoles au regard des documents d urbanisme existants. 4

5 ... et produisent des effets spéculatifs Le prix des terrains agricoles plus faible dans le sud du territoire Le prix moyen des terrains agricoles acquis au sein des six départements par des agriculteurs passe de /ha en 1995 à /ha en 2004 : une augmentation de 70 % alors que la hausse au niveau national est de 44 %. Le prix des terrains agricoles a d autant plus augmenté lorsqu il était initialement bas : sur les coteaux de Gascogne et le Lauragais, leur prix est passé de moins de /ha parmi les moins chers, à /ha, proche du prix moyen. Les prix atteignent des niveaux également plus élevés lorsque les achats par des non agriculteurs se sont développés : plus de /ha sur les vallées et terrasses de Garonne. En 2004, les prix les plus faibles pour des biens acquis à destination agricole s observent dans le Sud de la Haute-Garonne, dans l Ariège et dans le Sud de l Aude. C est également le cas, mais dans une moindre mesure, dans le Gers et le Tarn, au sein des cantons les plus éloignés de l agglomération toulousaine. Des terrains constructibles au prix fort, dans l agglomération toulousaine et le long des grands axes Le prix des terrains constructibles non viabilisés, dans l aire urbaine de Toulouse dépasse aujourd hui les 14,5 /m². En 10 ans, ce prix a été multiplié par 3,8 dans l aire urbaine contre une moyenne de 2,3 au niveau national. Lorsque ces terrains sont acquis par des collectivités, le montant des transactions est nettement moins élevé : 4 /m² en moyenne ; Il s agit toutefois de lots Prix moyen triennal des terrains acquis pour un usage agricole......en en 2004 Prix moyen triennal des terrains constructibles......en en 2004 Nota : / hectare (ha) = 0,1 / mètre carré (m²) 5

6 de taille plus importante. Sur l ensemble des six départements, la proximité d une agglomération ou de lieux touristiques explique en partie la hiérarchie de prix des terrains constructibles : ils varient de plus de 10 /m² autour de Toulouse à moins de 1 /m² dans des régions agricoles plus éloignées (Causses du Quercy, Ouest du Gers ). Les hausses de prix les plus importantes sont relevées au sein de l aire urbaine de Toulouse, autour d Albi et sur l axe Toulouse-Montauban. Les espaces résidentiels et de loisirs plus chers autour des agglomérations Le prix des espaces résidentiels et de loisirs est resté comparable à celui des terres agricoles jusqu en 2000 ; depuis, il a fortement augmenté pour atteindre 2,6 fois le prix de la terre agricole. La corrélation entre proximité d une agglomération ou d une zone touristique et prix élevés de ces biens est assez forte. Les biens les plus onéreux apparaissent autour d Albi, Auch, Carcassonne, Castelnaudary, Castres, Montauban et Toulouse, ainsi que dans certaines vallées touristiques des Pyrénées (Luchon, Ax-les-Thermes) : de 1,5 à plus de 2 /m². A l ouest et au sudouest de l aire urbaine toulousaine, moins bien desservis par des infrastructures de transports, les prix restent plus faibles : moins de 1/m². Les prix sont plus modérés au sein de l aire urbaine toulousaine du fait d une plus forte protection offerte par les documents d urbanisme. Définitions Les catégories de marché foncier : - biens acquis pour un usage agricole : terres et prés et cultures spéciales (hors vignes et vergers) acquis par des agriculteurs ou des bailleurs ; - espaces résidentiels et de loisirs : fonds avec moins de 10 ha pour le bâti et terres et prés et biens mixtes (hors cultures vignes et vergers) pour le non bâti, libres et acquis par les nonagriculteurs ; - biens constructibles : marché de l espace acquis en vue de son artificialisation par des personnes privées (physiques ou morales). Dans l analyse des prix des biens, on ne prend en compte que les biens non bâtis car il n est pas significatif de donner une valeur fictive à la partie non bâtie dans les ventes de biens mixtes. Il existe en effet des phénomènes de survaleur qui font qu un bâtiment avec du terrain sera souvent mieux valorisé que le bâtiment seul et le terrain seul. En terme de surface, on peut par contre considérer l ensemble des transactions (bâti et non bâti), car l emprise des bâtiments est négligeable par rapport à la surface des terrains. Les cartes relatives au prix des biens sont réalisées sur les moyennes triennales 1996 (1995 à 1997) et 2003 (2002 à 2004). Les moyennes annuelles sont les sommes des valeurs divisées par la somme des surfaces échangées alors que la moyenne triennale est la moyenne arithmétique des trois moyennes annuelles. Tous les prix sont donnés en euros courants. Les calculs sont agrégés par pseudo cantons INSEE La différence de ce découpage par rapport aux cantons réels est que chaque commune est rattachée à un seul pseudo canton alors qu il existe des cantons infracommunaux dans les communes urbaines peuplées. Sachant que les notifications à la SAFER sont rares en milieu urbain puisqu il n y existe généralement plus de vocation agricole, cette approximation est très convenable. Seules les cartes des indicateurs de pression foncière urbaine sur les espaces agricoles sont réalisées différemment. Elles portent sur une moyenne quadriennale (2001 à 2004) et sont réalisées à l échelle communale. Le calcul de l indicateur de perturbation des marchés fonciers ruraux urbaine consiste à rapporter, dans une première étape, la valeur ou la surface du marché foncier sous influence urbaine à la surface agricole utilisée (SAU) totale de la commune, afin d éliminer les différences d intensité du marché dues à la différence de superficie des communes. On compare ensuite ce premier rapport au même rapport calculé au niveau des 6 départements, auquel on attribue une base 100. Cela signifie que lorsque le rapport est inférieur à 100, le marché des espaces naturels sous influence urbaine est inférieur en surface ou valeur à la moyenne des 6 départements, et qu il est supérieur si l indicateur dépasse 100. On met ainsi en évidence les zones où le marché de l espace rural est ouvert aux non agriculteurs (indicateur en surface) et celles où les prix proposés par les non agriculteurs apparaissent fortement déconnectés des valeurs agricoles (indicateur en valeur). Les périmètres évoqués Aire urbaine : ensemble de communes d un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine), dont au moins 40% de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci. Pôle urbain : unité urbaine offrant emplois ou plus et n appartenant pas à la couronne périurbaine d un autre pôle urbain. Au sein des pôles urbains, on distingue les villes centres de leur banlieue. Une commune est ville centre si elle représente plus de la moitié de la population, les autres communes constituent la banlieue. Couronne périurbaine : ensemble des communes de l aire urbaine à l exclusion de son pôle urbain. 6

mai 2015 L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2014

mai 2015 L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2014 LA SYNTHÈSE mai 2015 L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2014 Connaître les dynamiques des marchés fonciers ruraux pour ménager les territoires Pourquoi une étude des marchés fonciers ruraux? Les

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Languedoc Roussillon Remerciements à la coordination : François DE CORNELISSEN, Jean-Pierre DAURES, Yann DUNY, Luc MARTY Document préparé par Florian BAYER, Malthilde

Plus en détail

La vulnérabilité des ménages

La vulnérabilité des ménages Direction Départementale des Territoires de l AinFrançois Meyer La vulnérabilité des ménages La méthodologie de la DGHUC permet de comprendre concrètement l impact de la vulnérabilité énergétique dans

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations L exemple du PCET et de son articulation avec le SCOT de l agglomération bisontine 8 Plate-Forme internationale

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

Le Marché Immobilier Rural en 2010

Le Marché Immobilier Rural en 2010 Le Marché Immobilier Rural en 2010 Mai 2011 IStockphoto Terres d Europe-Scafr FNSafer 91, rue du Fbg St-Honoré 75008 PARIS Tél. : 01 44 69 86 00 SOMMAIRE EDITO DE L OBSERVATION A L ACTION?...3 LES CHIFFRES

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Afin d avoir une vue d ensemble des transactions foncières et immobilières effectuées en région Rhône-Alpes, l Observatoire Régional de l Habitat

Plus en détail

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Partie 1 Fiche technique n 2 Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Zones U : Zones urbaines équipées, secteurs déjà urbanisés avec capacité de desserte Le règlement des secteurs

Plus en détail

Les marchés immobiliers Haute-Garonne, Ariège, Tarn, Tarn-et-Garonne Février 2013

Les marchés immobiliers Haute-Garonne, Ariège, Tarn, Tarn-et-Garonne Février 2013 Les départements Indices de prix Un indice de prix mesure l évolution réelle des prix sur le marché, indépendamment des variations structurelles de celui-ci et permet de comparer le niveau des prix à deux

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Analyse économique de la périurbanisation des villes Jean Cavailhès L espace périurbain : de quoi parle-t-on? La définition statistique Pôle urbain = commune centre + banlieue Couronne périurbaine = =

Plus en détail

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI**

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** * Maître de Conférences en économie ** Maître de Conférences en géographie PLAN DE

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage

Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage Extrait de la revue Pour, décembre 2013 (http://www.grep.fr/pour/) Un essai de synthèse statistique sur le foncier agricole en France Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage Maurice

Plus en détail

* Terrains destinés à supporter la construction de logements collectifs. Immogroup Consulting une marque d'eyquem VALUE

* Terrains destinés à supporter la construction de logements collectifs. Immogroup Consulting une marque d'eyquem VALUE LE PRIX DU FONCIER* EN ZONE URBAINE ~~~ UNE CRISE RENFORCEE PAR LES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE ou lorsque la logique économique s oppose à la logique écologique * Terrains destinés à supporter

Plus en détail

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages Les 3 missions des Safer article L 141-1 du code Rural L agriculture Le développement rural L environnement et les paysages 1 La mise en œuvre des stratégies foncières Les outils de la SAFER au service

Plus en détail

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON?

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? B.H. Nicot 1 Juin 2005 «Entre 1990 et 1999, le rural en France métropolitaine a connu une croissance démographique de 4,2 % sur la période, tandis que l urbain ne croissait

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire pour les permis autorisés en 2006 Sommaire I Source, définitions et limites d utilisation p 2 II Les principaux enseignements p 3 III Qui sont les pétitionnaires

Plus en détail

Articulation avec les territoires limitrophes

Articulation avec les territoires limitrophes Partie 5 - Articulation avec les territoires limitrophes PARTIE 5 Articulation avec les territoires limitrophes PADD du SGAT Juillet 2009 65 Partie 5 - Articulation avec les territoires limitrophes Un

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat PLH le PLH de Saint-Etienne Métropole Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat juin 2010 Synthèse Diagnostic - Enjeux Précisions méthodologiques Une typologie des communes de l agglomération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rencontre Départementale d Information des Hautes-Pyrénées. Les filières et le rôle de la Safer GHL

DOSSIER DE PRESSE. Rencontre Départementale d Information des Hautes-Pyrénées. Les filières et le rôle de la Safer GHL Société d Aménagement Foncier et d Établissement Rural DES HOMMES, DES TERRES, DES PROJETS DOSSIER DE PRESSE Rencontre Départementale d Information des Hautes-Pyrénées CCI de Tarbes Mardi 31 mars 2015

Plus en détail

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel SOMMAIRE Rappel du diagnostic Les scenarii de développement Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Les impacts en termes démographiques Les prérequis

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS 50001 51664 REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur

Plus en détail

MALAIN PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2

MALAIN PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2 MALAIN PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2 Arrêté par délibération du Conseil Municipal du Approuvé par délibération du Conseil Municipal du Conseil - Développement

Plus en détail

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG LE SCoT EN PRATIQUE FICHE TECHNIQUE 19 mai 2015 APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG EN MATIERE DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS Afin de répondre aux enjeux de production d une offre en logements

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

EPF Languedoc Roussillon Communautés de Communes Clermontais et de la Vallée de l Hérault Mandataire : Diagnostics Fonciers lot 4 Co-traitants : Lancement et échanges Comité de pilotage 3 Décembre 2013

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES MAITRE D'OUVRAGE Commune de SAINTE-CONSORCE 4, rue de Verdun - 69280 SAINTE-CONSORCE Tèl : 04 78 87 01 12 Fax : 04 78 87 85 92 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES ETUDE DE FAISABILITE PRE-OPERATIONNELLE

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Dynamiques résidentielles dans l aire métropolitaine lyonnaise

Dynamiques résidentielles dans l aire métropolitaine lyonnaise Dynamiques résidentielles dans l aire métropolitaine lyonnaise Synthèse de la présentation devant le Conseil du Pôle métropolitain / 21 mars 2013 Agence d urbanisme - Lyon - F. Guy, M.-P. Ruch Juillet

Plus en détail

Fédération Nationale des Promoteurs Constructeurs F.P.C. Midi-Pyrénées. Groupement Départemental de la Haute-Garonne des U.S.H.

Fédération Nationale des Promoteurs Constructeurs F.P.C. Midi-Pyrénées. Groupement Départemental de la Haute-Garonne des U.S.H. D e l i m m o b i l i e r t o u l o u s a i n Dossier de présentation M EMBRES FONDATEURS : Fédération Nationale des Promoteurs Constructeurs F.P.C. Midi-Pyrénées Groupement Départemental de la Haute-Garonne

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Libourne. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Synthèse du diagnostic territorial Réunion publique. 27 Septembre 2012.

Libourne. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Synthèse du diagnostic territorial Réunion publique. 27 Septembre 2012. Libourne Elaboration du Plan Local d Urbanisme Synthèse du diagnostic territorial Réunion publique 27 Septembre 2012 SOMMAIRE Introduction : la démarche du Plan Local d Urbanisme I. Analyse de l état initial

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE Préambule Pourquoi ce guide? Avant propos Dans le département du Rhône, l étalement urbain grandissant et les grands projets

Plus en détail

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages.

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. Dossier de presse Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. La flambée des années 0 comme la crise de 8 ont laissé

Plus en détail

Assurer la mise en œuvre des orientations

Assurer la mise en œuvre des orientations Assurer la mise en œuvre des orientations Pour être efficace, la dynamique générée par la rédaction de la charte doit se poursuivre, après sa signature, au travers de quatre actions : Diffuser la charte

Plus en détail

Panorama COMMUNAUTE DE COMMUNES DU LIMOUXIN. de l économie sociale et solidaire

Panorama COMMUNAUTE DE COMMUNES DU LIMOUXIN. de l économie sociale et solidaire Chambre Régionale de l'économie Sociale et Solidaire Languedoc-Roussillon Panorama de l économie sociale et solidaire COMMUNAUTE DE COMMUNES DU LIMOUXIN INTRODUCTION L Economie Sociale et Solidaire (ESS)

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Congrès national des Safer

Congrès national des Safer Congrès national des Safer Évreux 28 et 29 novembre 2013 Les différents types de propriétés Évreux 28 et 29 novembre 2013 Propriété et exploitation agricoles Evolution du lien en Europe et en France Par

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Les territoires costarmoricains mutations et recompositions

Les territoires costarmoricains mutations et recompositions Les territoires costarmoricains mutations et recompositions Les derniers recensements de population ont mis nettement en évidence les changements de comportements des habitants des Côtes d Armor. Leurs

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Faites pousser une ferme à Magny-les-Hameaux! Projet d aménagement pour une agriculture biologique périurbaine dans les Yvelines (78)

Faites pousser une ferme à Magny-les-Hameaux! Projet d aménagement pour une agriculture biologique périurbaine dans les Yvelines (78) Faites pousser une ferme à Magny-les-Hameaux! Projet d aménagement pour une agriculture biologique périurbaine dans les Yvelines (78) Appel à candidatures 1 Le présent appel à candidature a pour objet

Plus en détail

L urbanisation de la plaine du Chablais : un développement à canaliser

L urbanisation de la plaine du Chablais : un développement à canaliser Annexe 2 L urbanisation de la plaine du Chablais : un développement à canaliser Un développement dispersé On observe un développement important de l urbanisation dans la plaine du Chablais, en particulier,

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

PME, le retour en ville Quel avenir pour les locaux d'activité en zone dense francilienne? Décembre 2012

PME, le retour en ville Quel avenir pour les locaux d'activité en zone dense francilienne? Décembre 2012 Décembre 2012 PME, le retour en ville Quel avenir pour les locaux d'activité en zone dense francilienne? Equipe Projet Romain Dailly Stéphane Krysinski Tristan Landré Anna Lochard Yao Wu Directeurs d'études

Plus en détail

DEFINITION D UNE POLITIQUE HABITAT

DEFINITION D UNE POLITIQUE HABITAT Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional des Monts d Ardèche et Syndicat Mixte du Pays de l Ardèche Méridionale DEFINITION D UNE POLITIQUE HABITAT Synthèse du diagnostic et orientations stratégiques Novembre

Plus en détail

Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants?

Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants? Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants? Monique Poulot Université Paris Ouest Nanterre Laboratoire GECKO Ségolène Darly INRA Unité SAD-APT, Région Ile-de-France Les parcs

Plus en détail

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» Etude du marché immobilier du Grand Avignon Intervention : Yohan BREUIL, directeur d agence, Adequation L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» www.adequation.fr Le 07 octobre 2014 Objectifs

Plus en détail

Fiche Ressource n 54 Capitalisation d expériences menées par des Parcs naturels français

Fiche Ressource n 54 Capitalisation d expériences menées par des Parcs naturels français Fiche Ressource n 54 Capitalisation d expériences menées par des Parcs naturels français Type de ressource Bonne pratique Auteur Réseau rural français Date de rédaction 2012 Contacts http://reseaurural.fr

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

EMPLOI - FORMATION. Une porte s ouvre sur votre avenir. www.midipyrenees.fr

EMPLOI - FORMATION. Une porte s ouvre sur votre avenir. www.midipyrenees.fr EMPLOI - FORMATION Une porte s ouvre sur votre avenir www.midipyrenees.fr Un projet régional, un ancrage local Gourdon LOT Figeac Decazeville Rodez Auch GERS L'isle-Jourdain Tarbes Bagnèrede-Bigorre HAUTE-

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants - février 2012 Agreste février 2012 Pays de la Loire L emploi agricole : la place accrue des coexploitants En 2010, l ensemble de l agriculture ligérienne emploie 73 500 personnes travaillant de manière

Plus en détail

Coordonner la planification des équipements sportifs et de loisirs

Coordonner la planification des équipements sportifs et de loisirs Coordonner la planification des équipements sportifs et de loisirs A13 Objectifs Intensifier la coordination intercommunale pour la réalisation de nouveaux équipements sportifs et maîtriser l impact des

Plus en détail

LES ZONES FRANCHES URBAINES

LES ZONES FRANCHES URBAINES LES ZONES FRANCHES URBAINES HIDS 26 juin au 1 er juillet 2011 Consolide les données de suivi socioéconomique à l échelle des 4 ZFU. Tableau de bord des ZFU ZFU La Duchère (Lyon 9) 10 200 hab ts en 2006

Plus en détail

SMEAT. Les grands axes du projet d agglomération Toulouse métropole 2015. actualisation 2003

SMEAT. Les grands axes du projet d agglomération Toulouse métropole 2015. actualisation 2003 SMEAT Les grands axes du projet d agglomération Toulouse métropole 2015 actualisation 2003 Syndicat Mixte d études pour entreprendre et mettre en œuvre le schéma de cohérence territoriale de l Agglomération

Plus en détail

Présentation de la nouvelle carte cantonale

Présentation de la nouvelle carte cantonale Le 17 janvier 2014 Présentation de la nouvelle carte cantonale Séance du Conseil général du Tarn Josiane CHEVALIER Préfète du Tarn 1- Redéfinir la carte cantonale : une nécessité 1) Premier objectif de

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Quelle est la répartition spatiale des différents types de logements et son évolution?

Quelle est la répartition spatiale des différents types de logements et son évolution? Les dossiers techniques du programme ACTEUR Quelle est la répartition spatiale des différents types de logements et son évolution? Approche de la question et proposition d indicateurs Certu centre d Études

Plus en détail

Pour le Tremblay-sur-Mauldre, deux autres interlocuteurs. L élaboration du PLU

Pour le Tremblay-sur-Mauldre, deux autres interlocuteurs. L élaboration du PLU DOSSIER SPÉCIAL PLAN LOCAL D URBANISME LE TREMBLAY-SUR-MAULDRE 9 ÉLABORATION DU PLU Photo OLIPROD Dans le bulletin municipal de 2011, nous vous avons présenté ce qu était le PLU (Plan Local d Urbanisme)

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 Restructurer votre patrimoine grâce à une stratégie immobilière diversifiée Marie Annick MOURGUIART Directrice Banque Privée Bayonne Pays Basque Bertrand HARRY, Directeur Général

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984.

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984. DRAAF de Basse-Normandie Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie Situation en 2012 et évolution depuis 1984 Rapport final Biomasse Normandie 19, Quai de Juillet - 14000 CAEN Tél. : 02 31 34

Plus en détail

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 1 Election Présentation I) Les orientations de nos partenaires - Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Pratiques d urbanisme et développement durable

Pratiques d urbanisme et développement durable Pratiques d urbanisme et développement durable Guide des pratiques réglementaires dans les communes rurales et périurbaines Conception: Gwenaël DORE (Institut national du développement local) sur la base

Plus en détail

Toulouse Métropole LE GRAND TOULOUSE

Toulouse Métropole LE GRAND TOULOUSE Toulouse Métropole LE GRAND TOULOUSE Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans son pôle urbain en banlieue Nord de Toulouse, Fonbeauzard est avec ses 132 hectares la troisième plus petite commune

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE (SCoT) DU PAYS ENTRE SEINE ET BRAY - Diagnostic stratégique : Forces / Faiblesses Enjeux / Questionnements Agence SIAM SOMMAIRE PREAMBULE 3 THEME N 1 : POSITIONNEMENT

Plus en détail

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE IMMObILIER // dossier dossier arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE 66 // 67 market.ch - mai 2012 Aurélia Brégnac L attractivité de l Arc lémanique n est plus à démontrer. De Genève à Montreux,

Plus en détail

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006,

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006, Département de l Ain Arrondissement de Belley Canton de Lagnieu REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté, Egalité, Fraternité SYNDICAT MIXTE DU DU SCHEMA DIRECTEUR BUGEY COTIERE PLAINE DE DE L AIN L AIN EXTRAIT DU

Plus en détail

Numéro 132 : février 2011

Numéro 132 : février 2011 Numéro 132 : février 2011 Logement en Midi-Pyrénées Face à l'afflux de population, une forte croissance du parc locatif privé L'extension du parc de logements en Midi-Pyrénées traduit d'abord l'afflux

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ

PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ DÉPARTEMENT DE L AIN COMMUNE DE CHÂTILLON-EN-MICHAILLE PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ PIÈCE N 2 : PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail