Allize-Plasturgie RAPPORT ANNUEL 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Allize-Plasturgie RAPPORT ANNUEL 2013"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL 2013

2 SOMMAIRE ACTIONS MENEES AU NIVEAU D ALLIZE-PLASTURGIE 4 Allizé-Plasturgie : L union Interrégionale 5 Une meilleure proximité pour vous accompagner 6 Une pluralité de services 7 Zoom sur les outils de veille et d anticipation 9 o L observatoire économique 9 o Le baromètre matières 10 o La commission achats 11 o La veille stratégique 11 o Le portail et le compte twitter 13 o Les Innov Days : source d inspiration 14 o La Materiautech de la Plasturgie 15 o Le site enviroplast.org 16 LES FAITS MARQUANTS D ALLIZE-PLASTURGIE Rhône Alpes 17 REPRESENTATION D ALLIZE-PLASTURGIE RHONE-ALPES Composition du Conseil d Administration 18 Evolution du nombre d adhérents 19 L activité des différents services : Juridique, Hygiène Sécurité Environnement, Observatoire Economique 22 ACCOMPAGNEMENT GLOBAL Dialogue Social - Comité Stratégique Prospectif (CSP) 23 Contrat d Objectif Emploi Formation Plasturgie (COEF) 23 Rapport d activité

3 Page ACTIONS DEDIEES AUX RESSOURCES HUMAINES EN RHONE-ALPES 25 Promotion locale des métiers de la Plasturgie : formation passerelle 25 Action «ADC+» (Action Développement des Compétences) 26 PLAN D ATTRACTIVITE 28 Mondial des Métiers 28 La Plasturgie en 3 actes : pré-qualification 31 Accueil des acteurs de l emploi en entreprises 31 ANALYSE DU TERRITOIRE DU HAUT-BUGEY 32 Radar état des lieux en La Commission Paritaire du Haut Bugey (CPHB) 35 Rapport d activité

4 Première partie LES ACTIONS MENEES AU NIVEAU D ALLIZE-PLASTURGIE Rapport d activité

5 Allizé-Plasturgie, Union Interrégionale de la Plasturgie composée de sept syndicats régionaux Allizé-Plasturgie Auvergne Allizé-Plasturgie Bourgogne Allizé-Plasturgie Franche-Comté Allizé-Plasturgie Lorraine Allizé-Plasturgie Languedoc-Roussillon Allizé-Plasturgie Provence-Alpes-Côte d Azur Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes Ce sont plus de 750 entreprises de la filière plasturgie qui, au travers de leur syndicat régional respectif, sont rassemblées au sein de cette organisation. Rapport d activité

6 Allizé-Plasturgie se décline en 8 implantations de proximité à la disposition des entreprises sur un territoire qui rassemble plus de 40% de la plasturgie française. Allizé-Plasturgie est membre actif de la Fédération de la Plasturgie et est pilotée par un Conseil d Administration composé d industriels issus des différentes régions et représentatifs de la diversité (tailles, technologies, marchés) des entreprises adhérentes. En terme de pilotage, rappelons que chaque Syndicat Régional fonctionne en effet sous l autorité et le contrôle de son propre Conseil d Administration, composé en moyenne d une douzaine d Administrateurs. Certains d entre eux sont également membres du Conseil d Administration d Allizé-Plasturgie (qui compte à ce jour 22 administrateurs) et qui est présidé par Monsieur Sylvain RAUX (CGL PACK) Ainsi au travers de ces instances régionales, ce sont environ plus de 70 industriels qui s impliquent dans le pilotage et la stratégie d Allizé-Plasturgie. Rapport d activité

7 Une pluralité de services assurés par 120 collaborateurs totalement dédiés à l accompagnement des entreprises de la filière plasturgie. Rapport d activité

8 Rapport d activité

9 Zoom sur des outils de veille et adhérents d anticipation mis à la disposition des L Observatoire Economique Il a été mis en place afin de doter la profession d un outil de suivi de la conjoncture économique spécifique à la filière plasturgie. Il permet de : situer et d anticiper les évolutions de la filière : les résultats, envoyés aux répondants sont des points de repère pour le pilotage des entreprises ; doter la profession d arguments quantitatifs et qualitatifs pour mener des actions de lobbying au nom de la filière (hausse des prix matières, respect des délais de paiement, pression réglementaire, ) Rapport d activité

10 Le baromètre matières Les objectifs de ce baromètre réalisé au plan national sont : 1 Suivi du prix des matières plastiques Etablir une fourchette des prix d achats réels des principales matières plastiques, Estimer l évolution des prix des matières plastiques à l instant t et avoir un regard critique sur les indices des prix des matières plastiques diffusés par Icis ou Platts Avoir une vision à 2 mois de l évolution potentielle du prix des matières plastiques 2 Suivi des relations avec les fournisseurs de matières plastiques Disposer d un réseau d alerte : en cas de problèmes d approvisionnements (forces majeures allongement des délais de livraisons,...) ou en cas de dégradation des relations commerciales (non respect des termes de la commande, information insuffisante en cas de force majeure) 3. Un outil pour une communication plus efficace Auprès des clients (anticipation de hausses survenue de Forces Majeures à répétition) Auprès des fournisseurs de matières (suivi des relations clients fournisseurs benchmark prix matières) Auprès des pouvoirs publics (accès aux matières FM respect de la charte des bonnes pratiques signée par l UIC et PlasticsEurope) 4. Un outil réservé aux répondants qui leur permet de : disposer d un outil de benchmark sur les prix d achat avoir une vision plus large des évolutions matières puisqu ils recevront une synthèse qui ne porte pas uniquement sur leurs matières partager avec d autres acheteurs les anticipations et / ou les problèmes rencontrés. Rapport d activité

11 La commission achats d Allizé-Plasturgie Cette commission a pour vocation de permettre aux industriels d échanger sur les thèmes liés aux achats et approvisionnements (prix des matières, conjoncture, meilleures pratiques, benchmarks, etc.) La Commission Achats est un moyen pour les membres transformateurs de matières plastiques d Allizé-Plasturgie de profiter des apports d informations externes grâce au lien direct avec la Commission Matières de la Fédération et l appui du service d Intelligence Economique d Allizé- Plasturgie (anticipations matières, veille internationale, organisation de rencontres, visites d entreprises). La veille stratégique d'allizé-plasturgie Chaque jour, les adhérents d Allizé-Plasturgie reçoivent une alerte de veille sur les informations nationales et internationales concernant la plasturgie : matières premières, moules et outillages, machines, actualités des transformateurs, recyclage, etc. Après plus d un an de fonctionnement, les équipes du service d Intelligence Economique ont souhaité réaliser une enquête pour avoir un retour des industriels sur ce service. Résultat : un taux de satisfaction de 96% et des enseignements sur l évolution des usages de veille dans la filière plasturgie. Le mode de lecture de l'alerte de veille Les lecteurs de l alerte de veille sont très assidus, la grande majorité la consulte tous les jours ou presque. Les répondants sont dans l ensemble très satisfaits, les informations de l alerte de veille sont très utilisées, une majorité de lecteurs transfère certains articles à des collaborateurs en interne. Les résumés sont appréciés ainsi que la variété des sources (NB : la veille s effectue à partir de la surveillance continue de plus de 500 sites Internet à travers le monde). Même si l alerte est dense puisqu elle contient une dizaine d articles par jours, les lecteurs ne souhaitent pas recevoir un contenu plus court et préfèrent parcourir les titres pour piocher les sujets qui les intéressent. Rapport d activité

12 L alerte veille, seule source d information Pour beaucoup, l alerte de veille d Allizé- Plasturgie constitue la source d information principale : 82% des répondants déclarent même ne pas recevoir d autres newsletters numériques! Si ce chiffre est encourageant pour les équipes d Allizé-Plasturgie, il montre aussi que les démarches de veille structurées sont encore très peu développées dans la filière. Les processus de veille proactifs restent minoritaires et, quand ils existent, ils sont le plus souvent isolés. Rares sont les entreprises qui sont allées jusqu à mettre en œuvre une démarche collaborative, régulière et structurée. Rapport d activité

13 Ainsi, les abonnements papiers couplés à l utilisation de moteurs de recherche Internet restent les deux principaux supports de recherche d information des entreprises de la filière plasturgie. L utilisation d outils de veille automatisés reste anecdotique, y compris l agrégation de flux RSS qui sont largement méconnus. Aller plus loin dans une démarche de veille La masse d informations disponible via Internet reste donc sous exploitée par les entreprises de la filière qui n ont qu un suivi rudimentaire de leurs clients, fournisseurs, concurrents ou encore des brevets et tendances sur leurs marchés. Pourtant, une majorité des plasturgistes déclare vouloir aller plus loin dans leurs démarches de veille. Ils ont donc conscience que, dans un contexte mondialisé, sur des marchés en constants changements et avec une évolution généralisée des productions françaises vers la valeur ajoutée, le suivi de son environnement et son anticipation deviennent indispensables. Les difficultés de mise en œuvre proviennent à la fois d un manque de moyens (financiers et humains) et de méthode. Veille personnalisée Les équipes du service d Intelligence Economique d Allizé-Plasturgie sont à votre disposition pour vous aider dans vos besoins en collecte et analyse d informations. Parmi les outils mis en place, un service de veille sur mesure permet notamment de bénéficier des logiciels et méthodes parmi les plus aboutis du marché avec un investissement accessible aux PME (à la fois en temps et en moyen financier). Le portail et le compte twitter : https://twitter.com/allizeplast Deux outils complémentaires avec des objectifs qui leur sont propres... Le portail permet de disposer en un seul lieu de toute l information dédiée à la filière plasturgie dans les domaines les plus variés (économiques, sociaux, juridiques, veille technologique, veille règlementaire, environnementale...) avec des angles de vues adaptables (de la dimension régionale, à la dimension nationale) et totalement personnalisable selon les centres d intérêt de chacun. Le compte twitter s adresse à un public plus large, dans la perspective de faire passer des messages positifs sur la filière plasturgie au sein des réseaux sociaux et est aussi un pertinent outil de lobbying... Rapport d activité

14 Les Innov Days : source d inspiration Les Innov Days sont conçues comme des journées techniques d information et d échanges sur des sujets innovants, elles sont des sources puissantes d inspiration et de contacts à la disposition des entreprises, elles permettent de diffuser les expérimentations les plus actuelles liées à la filière plasturgie. Rapport d activité

15 La Materiautech de la plasturgie Animée par une équipe d'ingénieurs qui s'appuie sur un réseau d'experts de la filière plasturgie, la Materiautech est un support technologique pour les industriels qui sont à la recherche d'informations pour le développement de produits innovants. L intérêt majeur de la Materiautech est de concentrer sur un seul lieu toute l information disponible sur les matières, les procédés de transformations, les applications et les tendances du monde de la plasturgie. Grâce à des échantillons mis à disposition, les visiteurs disposent d'un large panel de matières permettant d'orienter leur choix. Des bases de données permettent d'aller plus loin dans la recherche afin d'obtenir des informations complémentaires comme par exemple la tenue thermique, le comportement à la coloration, au vieillissement, sans oublier leur compatibilité pour des applications alimentaires ou médicales... Rapport d activité

16 Le site enviroplast.org : l outil de veille HSE dédié à la filière plasturgie et composites Depuis 2013, c est l équipe HSE d Allizé-Plasturgie qui a en charge pour l ensemble de la profession, la veille environnementale. C est elle qui anime la communauté des professionnels HSE abonnés au site enviroplast.org. Enviroplast est la veille réglementaire sécurité environnement qui permet aux plasturgistes : D'obtenir uniquement les textes en vigueur qui concernent la plasturgie parmi les dizaines de textes qui paraissent au quotidien en réglementation sécurité et environnement D'avoir uniquement le contenu du texte qui s'applique aux plasturgistes D'avoir la possibilité de rechercher la règlementation environnementale applicable en fonction de la situation ICPE (Installation Classée pour la Protection de l'environnement) du site D'avoir la possibilité d'extraire la liste des textes spécifiquement applicables au site D'avoir des explications et décryptages de la lecture des textes. Rapport d activité

17 Seconde partie LES ACTIONS MENEES AU NIVEAU D ALLIZE-PLASTURGIE Rhône-Alpes Rapport d activité

18 Représentation d Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes en 2013 Les administrateurs ADMINISTRATEURS Emmanuelle PERDRIX Présidente (élue le 17/10/13) ROVIP Sylvain RAUX Vice-Président CGL PACK Daniel GOUJON Secrétaire PLASTIQUES RG Pierre KOEHL Trésorier SOCREP Philippe BOULETTE-SCOLA Administrateur INFIPLAST Christophe TORRES Administrateur EXSTO Vincent PIRAUD Administrateur KPLAST Bruno HIRTZ Administrateur FAIVELEY PLASTIQUE Yvan RIVA Administrateur AG PLAST Dominique ROULLET-REVOL Administrateur A.RAYMOND Ermete MASCIOTRA Administrateur MTS François-Xavier LEMASSON Administrateur EUROSTYLE SYSTEMS Philippe CRUAU Administrateur MECACORP Pierre SEGOL Administrateur ELIAN, A. SCHULMAN Thierry EYRARD Administrateur FRESENIUS MEDICAL CARE SMAD Philippe REMENIERAS Administrateur VERCORS THERMOFORMAGE Marc Antoine BLIN Administrateur RYB Thierry d ALLARD Administrateur STYL MONDE Délégué Régional : Benoît DORSEMAINE Délégués Régionaux Adjoints : Elisabeth GARNIER / Olivier COURTY Rapport d activité

19 Evolution du nombre d adhérents, typologie géographique, effectif, filière Le nombre d'adhérents est une composante importante dans la construction de l'image d'allizé-plasturgie Rhône-Alpes. La représentation en nombre de l'organisation professionnelle assoit sa notoriété auprès des acteurs institutionnels, Etat, collectivités territoriales. C'est pour eux un indicateur de mesure de la crédibilité d'allizé-plasturgie Rhône-Alpes qui les fait s'engager politiquement et financièrement dans des actions au bénéfice de la filière plasturgie rhônalpine. Au 31 décembre 2013, Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes comptait 432 adhérents, dont 24 nouvelles entreprises et 6 démissions, majoritairement pour des raisons économiques (liquidations judiciaires, cession d'activité totale ou par rachat) % Répartition des Adhérents par effectifs % % % % % % % Répartition géographique des Adhérents Drôme 6% Haute-Savoie 7% Loire 4% Isère 16% Savoie 3% Rhône 19% Ardèche 2% Ain 43% Utilisateurs 4% Intégrés 3% Services 5% Répartition par catégorie Autres 6% Constructeur Mouliste 6% Matières Plastiques 7% Plasturgistes 69% Rapport d activité

20 Les nouveaux adhérents d Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes en 2013 Raison sociale Ville Catégorie Effectifs 3M BRICOLAGE & BATIMENT LA MURE LA MURE UTILISATEUR DOFIPAC ANDANCE UTILISATEUR 1-9 LR PLASTICONSULT ARNAS SERVICES 1-9 1LIFE CHARBONNIERES LES BAINS AUTRE 1-9 SPORALTEC ST ETIENNE SERVICES 1-9 MEMOLEX MILLY LA FORET MATIERES PLASTIQUES AMPHENOL SOCAPEX THIEZ INTEGRE DIFFOX DIFFUSION OYONNAXIENNE NURIEUX-VOLOGNAT PLASTURGISTE AGI-PM2A BELLIGNAT CONSTRUCTEUR-MOULISTE 1-9 FARPI France ST BONNET DE MURE CONSTRUCTEUR-MOULISTE ESCMC CHASSE SUR RHONE UTILISATEUR 1-9 JEMAPLAST SA EPIERRE PLASTURGISTE AGRIPOLYANE ST CHAMOND PLASTURGISTE ECODIS CHAPONNAY PLASTURGISTE GUY SAS ARBENT PLASTURGISTE HF TECHNOLOGIE LES ECHELLES PLASTURGISTE VALLA VILLEURBANNE CONSTRUCTEUR-MOULISTE M BRICOLAGE & BATIMENT VEYZIAT OYONNAX PLASTURGISTE KULKER RYB SULLY SUR LOIRE PLASTURGISTE LABARONNE CITAF PONT-EVEQUE PLASTURGISTE PLASTIBETON BELLIGNAT UTILISATEUR 1-9 RYB COMPOSITES SULLY SUR LOIRE PLASTURGISTE RYB TERRA LE BOURGET DU LAC UTILISATEUR 1-9 SETUP PERFORMANCE FRONTONAS SERVICES Rapport d activité

21 Les entreprises ayant mis un terme à leur adhésion en 2013 Entreprise SERIBIS MB INJECTION ETNA FORMKRAFT CAILLEBOTIS POLYESTER FRANCAIS COMPOSITEC Ville OYONNAX CLUSES NANTUA NEYRON BRINDAS LE BOURGET-DU-LAC L équipe Allizé Plasturgie Rhône-Alpes L équipe, composée de quatre chargés d affaires, accompagne les adhérents sur l ensemble des services qu apporte Allizé Plasturgie. Les chargés d affaires se répartissent la région par zones géographiques, associées aux départements. Ils représentent les interlocuteurs privilégiés des adhérents et se chargent d orienter en fonction des besoins vers les collaborateurs d Allizé-Plasturgie. Ainsi en 2013, ce sont plus de 600 visites en entreprise qui ont permis d être au plus près des adhérents et de mettre en place des projets d accompagnement en formation, d aide financière, de montée et qualification des compétences, de recherche de nouvelle matière et/ou procédés. La veille économique et réglementaire HSE ont également permis à nos adhérents d être toujours au courant des dernières actualités de notre profession. Rapport d activité

22 L activité des différents services sur le plan juridique, Hygiène Sécurité Environnement, et de l Observatoire Economique Loire 3% Répartition Géographique Appels Juridiques en Drôme 6% Haute- Savoie 6% Isère 16% Rhône-Alpes Savoie Ardèche 2% 1% Ain 41% Le Service Juridique : Composé d une équipe de 6 juristes expérimentés, il témoigne toute l année d une réactivité constante, afin de donner entière satisfaction aux adhérents. Le service juridique a répondu au titre de l année 2013, à plus de sollicitations, dont provenant de la région Rhône Alpes. Rhône 25% Répartition Géographiques Appels Juridiques Allizé Plasturgie PACA 4% Auvergne 7% Bourgogne 9% Languedoc Roussillon 2% Franche Comté 16% Lorraine 1% Rhône-Alpes 61% Le Service Hygiène Sécurité Environnement L activité du Service Hygiène Sécurité Environnement connaît une croissance significative depuis 4 ans. L année 2013 a été marquée par une stabilisation. Sur l année 2013, ce sont plus de 500 contacts qui ont été enregistrés en provenance de toutes les régions d Allizé-Plasturgie, 380 émanant d industriels situés en région Rhône-Alpes et une cinquantaine de journées d intervention en entreprise. Rapport d activité

23 L accompagnement global d Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes Dialogue social Comité Stratégique Prospectif Le Comité Stratégique Prospectif (CSP) est une instance de dialogue social territorial qui réunit des représentants patronaux (Allizé Plasturgie Rhône Alpes) et des représentants des cinq organisations syndicales de salariés suivantes : CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT-FO Cette instance de concertation a pour objectifs d échanger entre partenaires sociaux sur les grandes orientations de notre profession sur la Région Rhône Alpes. A ce titre, au cours de l année 2013, les partenaires sociaux réunis au sein du CSP, ont finalisé la rédaction du Contrat Objectif Emploi Formation (COEF). En revanche, dans la mesure où certaines organisations syndicales ne souhaitaient pas signer ce contrat cadre, l ensemble des organisations syndicales, bien qu associées n ont pas signé ce document. Le Contrat Objectif Emploi Formation Plasturgie COEF Depuis près de 20 ans, la Plasturgie en Rhône Alpes met en œuvre, avec le soutien des pouvoirs publics, des actions aux services des entreprises de la filière visant à renforcer leur compétitivité (développement commercial, optimisation financière, accompagnement RH, ) Dans le cadre d une volonté commune de cohérence et de lisibilité de l ensemble des actions menées sur la filière Rhône-Alpine, il a été décidé l élaboration de deux accords-cadres complémentaires : L élaboration d un contrat de performance du pôle de compétitivité PLASTIPOLIS. Le Contrat d Objectif Emploi Formation (COEF) entre la branche, l Etat et la Région Rhône-Alpes, accord pluriannuel ( ) Depuis 2009, en effet, les pouvoirs publics ont souhaité développer un lien plus significatif entre stratégie économique, emploi formation et dialogue sociale. Le COEF prend ainsi toute son ampleur représentant avant tout une démarche d anticipation et de dialogue avec les partenaires régionaux, dans un cadre centré sur les domaines de l économie, l emploi et la formation. La démarche du COEF (Contrat d Objectifs Emploi Formation pluriannuel) amorcée en 2013, et portée par Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes, pour s achever en 2016, s inscrit dans une forte volonté de la filière, de Rapport d activité

24 développer une stratégie de croissance de l activité plasturgie en favorisant la formation et l emploi, et ainsi mieux répondre aux besoins des entreprises en recherche de personnel qualifié. Ce contrat COEF a été élaboré à l issue d un diagnostic réalisé par un cabinet conseil indépendant, qui a permis de dresser un état des lieux de l emploi et la formation en région Rhône-Alpes dans notre branche, et de réfléchir avec l ensemble des acteurs ainsi à la mise en place d un plan d actions. Ainsi, il a été convenu de mettre en œuvre l action du COEF autour des trois axes principaux suivants : En premier lieu, il s agit de concilier la performance économique et la performance sociale des entreprises, et aider ces dernières à anticiper les mutations économiques. La seconde priorité est de favoriser l accès à l emploi, le développement des compétences et la sécurisation des parcours professionnels. Les entreprises de plasturgie sont souvent confrontées, à ce jour, à la difficulté de recruter des personnes qualifiées. La profession exige actuellement une meilleure technicité, une réelle polyvalence alliée à une capacité d autonomie pour être compétitif dans un contexte de concurrence exacerbée. Ce constat met en exergue la nécessité de faciliter l évolution et la mobilité professionnelles des salariés du secteur de la plasturgie. Par ailleurs, le développement durable et l éco-conception constituent un enjeu significatif, à intégrer dans les priorités des entreprises de plasturgie. La poursuite du dialogue social de branche est également un critère à ne pas négliger, tant dans l intérêt des plasturgistes, sur le plan de la conception et de l innovation, que dans celui des salariés (élévation de compétences et meilleure motivation). Enfin, le 3 ème axe du COEF réside dans la nécessité d améliorer l attractivité de la filière dans les territoires. SIGNATURE DU COEF C est ainsi que le 17 décembre 2013, dans les locaux d Allizé-Plasturgie Rhône -Alpes, la signature du Contrat d Objectif Emploi Formation, a permis de réunir les partenaires d Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes, fortement impliqués dans cette action. Emmanuelle Perdrix, Présidente d Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes, a eu le plaisir d accueillir M. Jean-François CARENCO, Préfet de la Région Rhône-Alpes, Mme Françoise MOULIN CIVIL, Rectrice de l Académie de Lyon, M. Yves Guyot représentant M.Daniel FILATRE, Recteur de l Académie de Grenoble, M. Jean-Jack QUEYRANNE, Président du Conseil Régional Rhône-Alpes, M. Jean-Louis DELAJOT, Directeur Rapport d activité

25 Général d OPCA DEFI, M. Daniel GOUJON, Président de Plastipolis et M. Patrick LESCURE, Directeur Régional du Pôle Emploi. Les organisations syndicales de salariés, actives au sein du Comité Stratégique Prospectif, étaient au rendezvous et représentées ce jour-là, par Mme Marie-Thérèse BEILLOT. ETAT DES LIEUX Depuis avril 2013, des groupes de travail mobilisant conjointement l Etat, la Région, les partenaires sociaux, les rectorats, Plastipolis et des collaborateurs d Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes ont été organisés, afin de bâtir un plan d actions visant à accompagner les entreprises de plasturgie dans leur évolution dans les domaines économiques et sociaux, donner aux salariés la possibilité de progresser dans le domaine des compétences, et par ce biais, d anticiper les départs à la retraite. Enfin, renforcer l attractivité de la plasturgie, consolider le sentiment d appartenance à la filière auprès des chefs d entreprise et des salariés, et faciliter l accès à ce secteur notamment aux jeunes et aux femmes, demeurent des enjeux forts de ce contrat. Les principales actions engagées à date : - Construction d un nouveau questionnaire RADAR, appelé RADAR+ intégrant une composante Ressources humaines renforcée. Ce questionnaire va être déployé sur 200 entreprises sur la région (dont 100 entreprises dans le Haut Bugey), - Etude de faisabilité de la création d un Groupement d Employeurs Lyon Métropole (7 territoires identifiés dans un rayon de 40 kms autour de Lyon), Rapport d activité

26 Actions dédiées aux Ressources Humaines en Rhône-Alpes Promotion locale des métiers de la plasturgie : formation passerelle Pour réduire l inadéquation importante entre l offre et la demande d emploi sur le territoire du Haut-Bugey, il est important de travailler sur l attractivité des métiers de la plasturgie. Cette préoccupation n est pas nouvelle mais l objectif est de multiplier les initiatives concrètes de petite et de plus grande envergure afin de communiquer sur les métiers de la plasturgie et leurs débouchés auprès des jeunes et des prescripteurs Sept jeunes, sans qualification, ont intégré une formation niveau V validé par un CQP "Conduite d'équipement". Deux d entre eux ont validé leur certificat et ont ainsi pu intégrer la 1 ère année du Bac Pro Plasturgie, en apprentissage, à la rentrée de septembre. La région Rhône-Alpes a financé cette action budgétée pour accueillir 10 jeunes. Alors que sur le territoire du Haut-Bugey, 30% des jeunes n'ont aucune qualification, il y a encore beaucoup à faire pour les convaincre à rejoindre les formations en plasturgie. Action «ADC +» (Action Développement des Compétences) Il existe sur le territoire du Haut-Bugey une inadéquation importante et grandissante entre l offre et la demande d emploi et notamment en plasturgie. Un des axes de travail pour pallier à cet état de fait consiste à monter le niveau de compétences de la population active (salariés et intérimaires de la plasturgie, demandeurs d emploi). L enjeu : Construire un plan de formation capable de répondre aux mutations techniques, organisationnelles des entreprises du bassin avec pour cible les salariés en poste et les fonctions clés impactant l avenir de la filière et les demandeurs d emploi, futur vivier de compétences. Pour les salariés en place l objectif est d élever leur niveau de compétences et anticiper les évolutions métiers (Production, méthodes, management de proximité). Pour les demandeurs d emplois et le personnel de travail Rapport d activité

27 temporaire, sécuriser un parcours de formation qualifiant avec à la clé l employabilité et le développement d un vivier ressources pour le bassin. Pendant la période de formation des salariés, l'activité de l'entreprise est maintenue par l'intégration des demandeurs d'emplois, préalablement formés aux postes de production. Le GEP, Groupement d'employeurs Plasturgie, est partenaire pour le portage salarial de ceux ci. L objectif à terme est de former 50 salariés. L'action ADC+ a été élaborée avec le soutien financier de l'etat, de l Europe (Fond Social Européen FSE), l'opca DEFI, la Communauté de Communes d'oyonnax. ENTREPRISES 50 salariés Ingénierie Réf métiers et des compétences Positionnement salariés Plan de formation Cible / fonctions clés Opérateurs, Conducteurs Régleurs, Techniciens Dispositif de remplacement DISPOSITIF ADC + REMPLACEMENT Recrutement Intérim Groupe de 10 à 14 DE Haut Bugey Conducteur équipement Immersion professionnelle Ils sont répartis sur 7 groupes, dont 2 groupes de remise à niveau (13 salariés) 2 groupes CQP Conduite d Equipement de Fabrication (20 salariés) 2 groupes CQP Assemblage Parachèvement Finition (17 salariés) Diplômes préparés : CQP Assemblage parachèvement finition et CQP conduite d équipement de fabrication Rapport d activité

28 Plan d attractivité Promotion des métiers LE MONDIAL DES METIERS La 17 ème édition du Mondial des Métiers, du 7 au 10 février 2013, a connu un véritable succès avec près de visiteurs dans les locaux d Eurexpo. Cet évènement reste une manifestation particulièrement appréciée par les jeunes en cours d orientation, voire des adultes en réorientation ou encore, en recherche d emploi pour certains. Des animations attractives sur l espace de la plasturgie L espace de la plasturgie a mobilisé ses équipes, pour proposer des animations attrayantes et représentatives des métiers de la plasturgie. Ainsi, des formateurs, des apprentis, des chefs de travaux, des enseignants de différents établissements de plasturgie, et des industriels se sont attachés, ensemble, à faire découvrir cette jeune industrie qu est la plasturgie, et à apporter un éclairage sur la diversité des métiers de notre secteur et les parcours de formation adaptés. Cette année, les animations étaient axées autour d un objet commun : la gourde sportive. Ainsi, l Itech et l Insa ont conjointement mené une démonstration autour de la conception de la gourde et de son bouchon. En parallèle, l Iut de Chambéry a illustré cette application avec de nombreux croquis réalisés par ses étudiants. Les équipes des lycées Arbez Carme et Hector Guimard ont fabriqué des gourdes devant les collégiens, via le procédé de l extrusion soufflage. En parallèle, une presse à injection était dédiée à la réalisation des bouchons, ces démonstrations permettant une bonne visualisation de ces procédés de fabrication. Rapport d activité

29 Les apprentis du Cirfap se sont impliqués dans une animation dédiée aux matières. En parallèle, un stand dédié à l éco-conception présentait les différents aspects du recyclage, et des objets réalisés dans le respect des normes environnementales. Le camion Destination Plasturgie, véritable atelier mobile de démonstration était au rendez-vous sur le stand, et a suscité un réel intérêt de la part des visiteurs. De nombreux groupes de jeunes ont été accueillis et ont pu ainsi assister à la production de voiturettes par injection, de pailles extrudées et à la réalisation de masques par le procédé du thermoformage. Les apprentis étaient présents pour guider les jeunes élèves lors de la visite et répondre à leurs questions à propos des process. Durant le week-end, l espace plasturgie a accueilli de nombreux jeunes, souvent accompagnés de leurs parents. Ce fût l occasion d échanger davantage avec les apprentis, les enseignants et les professionnels, et d aborder des aspects précis à propos des formations. De nombreuses questions ont été posées notamment sur les modalités du BTS Euro plastics. Mini-forums Les trois premiers jours du salon, des «mini-conférences» d une quinzaine de minutes ont été données à des petits groupes de collégiens, par des dirigeants d entreprise de la région, venus apporter un éclairage sur la vie de l entreprise, les métiers de la plasturgie et les besoins des industries d aujourd hui. Rapport d activité

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire Enquête sur les besoins de compétences dans les secteurs Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire du bassin d emploi de Blois. Etude réalisée par Jean Luc VEZON et Manuel CASIMIRO 41 janvier 2008 Objectifs

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

PRESENTATION DE LA GPEC AU SEIN DU GROUPE CARREFOUR

PRESENTATION DE LA GPEC AU SEIN DU GROUPE CARREFOUR PRESENTATION DE LA GPEC AU SEIN DU GROUPE CARREFOUR Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Eurocommerce 15-09-2009 Sommaire Le contexte en France et pour le groupe Carrefour Présentation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu

Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu Les entretiens obligatoires : comment s y retrouver? Les différents types d entretiens, Modalité et Contenu L entretien professionnel L avenant relatif à l entretien professionnel (extrait) Pour lui permettre

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Séminaire de lancement RH PME

Séminaire de lancement RH PME Séminaire de lancement RH PME Mercredi 27 mars 2013 Maison des Entreprises de l Ouest Lyonnais Eléments d Introduction Répondre aux attentes RH recueillies à l échelle du territoire dans le cadre du projet

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

Les PUBLICATIONS. Guides et Brochures

Les PUBLICATIONS. Guides et Brochures Les PUBLICATIONS Guides et Brochures La plaquette de l Organisation professionnelle e-mail : com@fed-plasturgie.fr Guides, brochures, CDRom, DVD Découvrir et comprendre la Plasturgie CD ROM de présentation

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche Merci pour votre participation Enquête téléphonique menée par le cabinet G et A Links (niveau territorial et national) Questionnaire préparé

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Organisateurs L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Webinar du 11 mars 2014 à 12h00 / animé par : Christian Sérieys EOA France Bénédicte Bailleul Directrice 1 - Présentation de

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés CQP CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Des CQP pour accompagner l évolution des salariés Qu est-ce qu un CQP? Un certificat de qualification professionnelle est une Certification

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Comment rendre le pilotage du dispositif de Formation Professionnelle Continue plus efficace, efficient, cohérent et performant pour répondre aux 3 enjeux que

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Présentation des résultats de l enquête menée par Ineum Consulting sur les SIRH Collectivités Territoriales Paris, 30 mars

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT, UN OBSERVATOIRE PRÉCURSEUR En 2014, l Observatoire des

Plus en détail

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Manuel qualité Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Création : Oct. 2012 Atelier Mécanique de l Ouest GOURDEL Z.A La verdure 85170 Belleville sur Vie Tél : 02 51 41 08

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Le contexte Dans le BTP, la valeur ajoutée est principalement générée par la main d œuvre. Dans le cadre d un projet de Gestion Prévisionnelle

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013 Charte Automobile 2012-2015 CPREFP 7 mai 2013 1 Bilan de la Charte Automobile 2008 2011 2 L UIMM est engagée depuis 2008 dans le pilotage de la charte automobile avec les branches qui constituent cette

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Action Collective Nationale

Action Collective Nationale Action Collective Nationale Colloque Compétitivité: les entreprises s'engagent pour les compétences le mercredi 11 avril 2012 à Paris Natacha OLIVIER, Responsable Gestion Projets, ELASTOPÔLE Marie CHAPUT

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse Charte académique éducation entreprise Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse mai 2008 1 Préambule L académie de Toulouse, les fédérations de parents d élèves,

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 20 juin 2012 Bénédicte Bailleul Directrice de l activité Externalisation 1 Agenda Présentation de Demos Outsourcing Méthodologie d enquête

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec Nouveauté 2013 en partenariat avec Formation par apprentissage Ingénieur-e en performance énergétique ÉCOLE PUBLIQUE D INGÉNIEUR-E-S Institut National des Sciences Appliquées de Rouen Performance énergétique

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines 2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines UNION EUROPÉENNE La politique urbaine intégrée soutenue par l Europe : un enjeu aujourd hui, un principe pour demain Depuis 2007, l Europe investit

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale?

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Atelier n 2 du 01 Juillet 2011 Les entreprises au cœur de la GPEC T Expérimentation MODEL 74 (bassin d Annecy) Extraits du bilan en cours Chantal

Plus en détail

Fédérateur de compétences

Fédérateur de compétences www.uimmauvergne.org L UIMM D AUVERGNE Fédérateur de compétences REPRÉSENTER I DÉFENDRE I ACCOMPAGNER LA MÉTALLURGIE EN AUVERGNE Les Chiffres clés Entreprises salariés Reṕartition des effectifs Source

Plus en détail

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit 1 20 juillet 2015 TITRE DE LA PRÉSENTATION POWERPOINT Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit Commission du Débat public Réseau Express Grand Lille PRÉSENTATION DE L ARACT NORD PAS

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Allize-Plasturgie RAPPORT ANNUEL 2014

Allize-Plasturgie RAPPORT ANNUEL 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 SOMMAIRE ACTIONS MENEES AU NIVEAU D ALLIZE-PLASTURGIE Allizé-Plasturgie : L union Interrégionale 4 Une meilleure proximité pour vous accompagner 5 Le Conseil d administration d Allizé-Plasturgie

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail