Bâtir Paris Habitat - OPH sur les acquis de l'opac de Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bâtir Paris Habitat - OPH sur les acquis de l'opac de Paris"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL 2008 Conception Direction de la communication Bâtir Paris Habitat - OPH sur les acquis de l'opac de Paris RAPPORT ANNUEL 2008 Réalisation Images & Caractères Crédit photos Frédéric Achdou, Stephan Lucas, Christian Murtin et x Juin 2009 Paris Habitat- OPH 21 bis, rue Claude Bernard Paris Tél. : Ce document est édité sur un papier certifié FSC (gestion durable des forêts) et imprimé avec des encres végétales.

2 UN PEU D HISTOIRE Un nom Création de l Office public d HBM (habitations à bon marché) de la ville de Paris par le décret du 28 janvier Une nouvelle dénomination Les HBM deviennent des habitations à loyer modéré (HLM), d où OPHLM de la ville de Paris Le premier logo L Office public d habitations de la ville de Paris introduit un logo symbolique de la capitale Un nouveau nom L OPHVP devient OPAC de Paris (Office public d aménagement et de construction) Un logo illustré Une nouvelle identité Nouveau nom et logo avec l introduction d une signature à l occasion du changement de siège et de l évolution statutaire en office public de l habitat (OPH).

3 RAPPORT ANNUEL 2008 PRÉSENTATION GÉNÉRALE PROFIL PARIS HABITAT- OPH, PREMIER BAILLEUR SOCIAL PUBLIC DE FRANCE ET DE PARIS Une offre importante à la fois de logements, de commerces et de parkings. Un patrimoine réparti à 91,1% sur Paris et 8,9% en petite couronne. UNE MISSION DE SERVICE PUBLIC DIVERSIFIÉE D aménageur et d acteur de la rénovation urbaine. De maître d ouvrage pour la production de logements et d équipements publics. De gestionnaire locatif d un patrimoine diversifié. UNE POLITIQUE VOLONTARISTE De développement de la production de logements sociaux et d implantation mieux équilibrée sur Paris et la proche couronne intégrant la démarche de développement durable et le plan climat. D amélioration de la qualité de service auprès des locataires, entre autres par le pacte de la proximité. D attribution de logements dans le respect d une charte assurant transparence et équité. D accompagnement social individuel et de développement local au sein des quartiers. Paris Habitat-OPH, signataire de la charte de la diversité, s engage à promouvoir l égalité des chances pour tous. EN * logements 759,8 millions d euros de chiffre d affaires locaux commerciaux parkings en gestion directe** 558,2 millions d euros de loyers * Périmètre intégrant la filiale Aximo (2 104 logements) et équivalents logements (foyers principalement) ** hors les places en exploitation externe SOMMAIRE ÉDITORIAL p. 2 PRÉSENTATION GÉNÉRALE p. 4 RAPPORT DE GESTION p. 15 RÉSULTATS FINANCIERS p. 39 COMPTES SOCIAUX en annexe CDRom sur l activité de production de l année 1

4 ÉDITORIAL PRÉSIDENT Pour son deuxième mandat, le Maire de Paris, Bertrand DELANOË, a décidé de faire du logement social sa première priorité. Cela se traduit par un objectif de production, particulièrement ambitieux, de logements, soit plus de par an, permettant de répondre avec six ans d avance à l obligation légale de disposer de 20 % de logements sociaux. Mais l objectif est également qualitatif avec l éradication de l habitat insalubre, la promotion de la mixité géographique et de la diversité sociale de l offre locative afin de permettre à tous ceux qui font vivre Paris d y habiter. De plus, Paris se doit de servir de référence en termes de qualité architecturale, de développement durable, d accessibilité aux handicapés. LA MUNICIPALITÉ COMPTE PLEINEMENT SUR PARIS HABITAT- OPH, PREMIER BAILLEUR SOCIAL PARISIEN, POUR GAGNER LA BATAILLE DU LOGEMENT La volonté politique est claire et les moyens, notamment financiers, ont été budgétés. C est ainsi que nous empêcherons que la capitale de la France ne se transforme en une ville où seuls demeureraient les plus aidés et les plus aisés. Et la municipalité compte pleinement sur Paris Habitat- OPH, premier bailleur social parisien, pour gagner cette bataille du logement. Cette année 2008, aura traduit l engagement déterminé et fort de l office à répondre aux exigences de sa mission de service public qui fait sa fierté et celle de ses collaborateurs. Production de logements, entretien du patrimoine, qualité du service rendu, Paris Habitat - OPH montre sa capacité à progresser dans la performance. La crise économique et sociale qui s annonce ne pourra que conforter son rôle d acteur majeur du logement social. JEAN-YVES MANO PRÉSIDENT DE PARIS HABITAT- OPH ADJOINT AU MAIRE DE PARIS CHARGÉ DU LOGEMENT 2

5 RAPPORT ANNUEL 2008 PRÉSENTATION GÉNÉRALE ÉDITORIAL DIRECTEUR GÉNÉRAL PREMIER BAILLEUR SOCIAL PUBLIC DE FRANCE, PARIS HABITAT- OPH DOIT SE POSITIONNER COMME UN ACTEUR DYNAMIQUE DU LOGEMENT ET DE LA SOLIDARITÉ L année 2008 aura été une année de transition à bien des égards, marquée par d importantes évolutions règlementaires et une conjoncture économique difficile, mais synonyme surtout d une nouvelle dynamique de projet pour Paris Habitat- OPH. Changement d identité, de locaux et d organisation : l office est entré dans une phase nouvelle. Grâce à un chiffre d affaires de 760 M et une recette locative de 560 M, Paris Habitat -OPH a pu maintenir la hausse des loyers à 1,8% et financer logements, dont 790 logements neufs (soit 15% de plus qu en 2007). 62,6 M ont également été investis pour améliorer notre patrimoine et plusieurs projets d aménagement et de renouvellement urbain ont été initiés. L office affiche ainsi un niveau d investissement sans précédent dans un contexte économique pourtant très difficile. Ce sont là les fruits d une politique volontariste initiée dès 2001, mêlant réactivité, innovation et proximité. Le Pacte de proximité a été généralisé, 118 projets de développement local ont été financés et les partenariats élargis ont fait leurs preuves en matière de gestion du risque incendie et de la sûreté. Toutefois, des efforts restent à faire concernant la vacance des parkings et des locaux commerciaux ainsi que le délai de relocation et de gestion des sinistres et des charges. L année 2008 a donné un nouveau cap à notre action. L adoption de la feuille de route , sur la base des orientations stratégiques fixées par le conseil d administration, constitue une étape essentielle. Produire nouveaux logements par an, mettre en œuvre le Plan climat, poursuivre la rénovation du patrimoine, renforcer notre mission sociale, ouvrir l office sur l extérieur : les engagements sont ambitieux mais Paris Habitat- OPH saura relever ces défis. Le respect de ces objectifs impliquant l ensemble de nos personnels, l année 2008 a également permis d engager une relance du dialogue social avec les collaborateurs de l office, fondée sur une plus grande prise en compte des difficultés au travail et une meilleure gestion des emplois et des compétences. De plus, nous avons renforcé notre action en faveur de la diversité et de l égalité des chances. Premier bailleur social public de France, Paris Habitat- OPH doit se positionner comme un acteur dynamique du logement et de la solidarité. Le renforcement de la proximité avec les locataires et l ouverture sur nos partenaires extérieurs permettront d améliorer encore la qualité de notre action. Telle est notre ambition collective pour l année 2009 qui sera, je l espère, l année d un nouvel élan pour Paris Habitat - OPH. PIERRE-RENÉ LEMAS PRÉFET, DIRECTEUR GÉNÉRAL 3

6 STRUCTURES DE DÉCISION L OFFICE PUBLIC D AMÉNAGEMENT ET DE CONSTRUCTION EST DEVENU L OFFICE PUBLIC LA COMPOSITION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE PARIS HABITAT- OPH Conseillers de Paris GAUTHIER CARON-THIBAULT, PS ROXANE DECORTE, UMP RENÉ DUTREY, les Verts HALIMA JEMNI, PS JEAN-YVES MANO, PS JEAN TIBERI, UMP Personnalités qualifiées DOMINIQUE ALBA, Directrice du Pavillon de l arsenal GEORGES CAVALLIER, Président de la fédération des PACT ARIM BERNARD COMOLET, Président des Caisses d Épargne IDF JEAN-CLAUDE DRIANT, Professeur à l Institut d urbanisme de Paris CHRISTIAN GAZET DU CHATELIER, Ex-Président d Immobilière 3F LUCIEN MEADEL, Receveur général des finances Honoraire Élus des collectivités territoriales n appartenant pas à la collectivité de rattachement DOMINIQUE ADENOT, Maire de Champigny-sur-Marne (94) CLAUDE GALLANT, Conseiller municipal délégué au logement de Boulogne-Billancourt (92) Président de l OPH municipal MATHIEU HANOTIN, Vice-président du Conseil général de Seine-Saint-Denis Représentants élus par les locataires CHRISTIAN BALLERINI, CNL MARIE MARTINOVITCH, SLC LYDIE SIGONNEAU, CLCV EMMANUEL SPINAT, SLC MICHELINE UNGER, DAL Organisations syndicales PHILIPPE PRAT, CFDT SERGINE LE FIEF, CGT Représentant la caisse d allocations familiales RICHARD PUYAL, (CAF) Représentant l Union départementale des associations familiales FRANÇOISE THIEBAULT, (UDAF) Représentant les organismes collecteurs du 1% logement FRANÇOIS D HUART Associations d insertion et du logement des personnes défavorisées MARIE-FRANÇOISE LEGRAND, Administratrice d Emmaüs, membre du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées NICOLE LEGUY, Ex-directrice du Centre d action sociale protestant LE BUREAU DU CONSEIL Le Président du Conseil d administration est président de droit du bureau. Le Directeur général participe au bureau avec voix consultative. Le bureau décide des programmes de réservation foncière, d aménagement, de construction et de réhabilitation. Il autorise d une manière générale les transactions, les emprunts, les orientations générales en matière de placement de fonds, les souscriptions, les acquisitions ou cessions de parts. Le bureau est composé de 7 membres JEAN-YVES MANO* en qualité de Président MARIE-FRANÇOISE LEGRAND GAUTHIER CARON-THIBAULT HALIMA JEMNI NICOLE LEGUY FRANÇOISE THIEBAULT EMMANUEL SPINAT * Bertrand BRET, Conseiller du Président UN CONSEIL D ADMINISTRATION ÉLARGI Le conseil d administration est désormais constitué de 27 membres (21 précédemment). Il comporte une majorité de personnes désignées par la Ville, ayant voix délibératives. - 6 conseillers de Paris (avec une représentation de l opposition) - 3 élus issus d une collectivité territoriale sur laquelle l office a du patrimoine, - 6 personnalités qualifiées en matière d urbanisme, de logement, d environnement, de financement ou en matière d affaires sociales, - 5 administrateurs représentant les locataires (3 précédemment), - 2 membres désignés par les organisations syndicales de salariés les plus représentatives à Paris, - un membre désigné par la CAF, - un membre désigné par l Union départementale des associations familiales, - un membre désigné par les collecteurs, - deux membres représentants d associations d insertion et du logement des personnes défavorisées. Le préfet de Paris et le représentant du comité d entreprise de l office ont voix consultative. 4

7 RAPPORT ANNUEL 2008 PRÉSENTATION GÉNÉRALE ET DE CONCERTATION DE L HABITAT DE PARIS AU 2 SEPTEMBRE 2008 Le décret n du 18 juin 2008 des Offices publics de l habitat modifie notamment la constitution du conseil d administration et rappelle les attributions respectives des organes dirigeants. LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU 2 SEPTEMBRE A ÉLU COMPOSITION DES COMMISSIONS ET REPRÉSENTATIONS AUPRÈS DES DIFFÉRENTES INSTANCES La commission d attribution des logements Les membres statuent sur les propositions de candidats au logement selon les critères définis par la charte d attribution (notion d urgence absolue, multiproposition...). Administrateurs titulaires : CHRISTIAN BALLERINI, FRANÇOIS D HUART, CHRISTIAN GAZET du CHATELIER, HALIMA JEMNI, RICHARD PUYAL, JEAN TIBERI. Administrateurs suppléants : ROXANE DECORTE, FRANÇOISE THIEBAULT. La commission d appel d offres Elle garantit le respect des principes du code des marchés publics ainsi que la rigueur et la transparence dans le traitement des achats. Administrateurs titulaires : GEORGES CAVALLIER, EMMANUEL SPINAT. Administrateurs suppléants : CHRISTIAN GAZET du CHATELIER, MARIE-FRANÇOISE LEGRAND. JEAN-YVES MANO PRÉSIDENT DE PARIS HABITAT- OPH Le jury d architecture Il statue sur les projets de nouvelles réalisations patrimoniales qui font l objet de concours d architecture. Administrateurs titulaires : DOMINIQUE ALBA, RENÉ DUTREY. Administrateurs suppléants : GEORGES CAVALLIER, ROXANE DECORTE. La commission de délégation de service public Elle intervient lorsque l établissement délègue la gestion d une partie de son patrimoine, généralement de ses parkings. Administrateurs titulaires : GAUTHIER CARON-THIBAULT, CLAUDE GALLANT, NICOLE LEGUY, MARIE MARTINOVITCH, LYDIE SIGONNEAU. Administrateurs suppléants : ROXANE DECORTE, JEAN-CLAUDE DRIANT, HALIMA JEMNI, JEAN-YVES MANO, RICHARD PUYAL. MARIE-FRANÇOISE LEGRAND VICE-PRÉSIDENTE DE PARIS HABITAT- OPH Conseil d administration de la SA Aximo Quatre administrateurs sont désignés au conseil d administration de la SA Aximo. Président du CA : LUCIEN MEADEL. Quatre administrateurs : MARIE-FRANÇOISE LEGRAND (représentant permanent), ROXANE DECORTE, CHRISTIAN GAZET du CHATELIER, JEAN-YVES MANO. Conseil d administration de L Habitation Confortable Président directeur général : BERTRAND BRET. Trois administrateurs : MARIE-FRANÇOISE LEGRAND (représentant permanent), GAUTHIER CARON-THIBAULT, LUCIEN MEADEL. PIERRE-RENÉ LEMAS PRÉFET, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE PARIS HABITAT- OPH Comité d audit Il a pour objet d assurer l information du conseil d administration sur les études en cours ou à réaliser dans la gestion de l établissement. Administrateurs : MARIE-FRANÇOISE LEGRAND, LUCIEN MEADEL, JEAN-YVES MANO. 5

8 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES DÉFINIES PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU 27 NOVEMBRE 2008 LES ORIENTATIONS STRATÉGIQUES La municipalité parisienne s est engagée sur des objectifs ambitieux en faveur du logement. Principal acteur de la ville de Paris en ce domaine, Paris Habitat-OPH se doit de conforter son rôle de référent auprès des acteurs de la vie locale comme de ses partenaires du mouvement HLM. Aussi, le conseil d administration du 27 novembre 2008 a décidé que pour les six ans à venir, l établissement concentrera son action autour de quatre objectifs. UNE AMBITION QUI S APPUIE SUR DES ÉVOLUTIONS PROFONDES Au cours de ces sept dernières années, l office a profondément évolué dans son organisation interne comme dans l exercice de ses différents métiers, dans le cadre de sa mission de service public. Il s est doté d une organisation décentralisée accompagnée d une forte déconcentration de missions jusqu alors gérées en directions centrales. Sa production annuelle est passée de 200 logements en 2001 à en La politique de réhabilitation a été fortement amplifiée. Son rôle d aménageur a connu un renouveau. L établissement est fortement impliqué dans le programme national de rénovation urbaine et a développé sa présence dans les communes de banlieue. Les procédures d attribution de logements ont été clarifiées et celles des marchés certifiées. L information, la concertation et la qualité ont été placées au cœur de ses relations avec les locataires, comme les engagements du pacte de la proximité. Une charte du développement durable, accompagnée d un plan d action sur quatre ans a été élaborée. La prévention des expulsions, la prise en charge des problèmes liés au handicap ainsi que la sécurisation des sites ont fait l objet d un traitement spécifique et de moyens accrus. Les moyens humains ont été renforcés, notamment en proximité. Récemment, le rassemblement des services centraux dans un siège unique et le changement d identité ont clos cette période de mutation. QUATRE OBJECTIFS PRIORITAIRES 1 2 Renforcer l effort de production de logements et poursuivre la rénovation du patrimoine en intégrant les objectifs de développement durable. Placer la mission sociale au cœur de sa relation avec le locataire. 3 4 Poursuivre l amélioration de la qualité de service. Développer un office performant dans sa gestion et ouvert sur l extérieur. 6

9 RAPPORT ANNUEL 2008 PRÉSENTATION GÉNÉRALE ORGANISATION ORGANIGRAMME AU 1 ER JUIN 2009 DIRECTEUR GÉNÉRAL PIERRE-RENÉ LEMAS Cabinet FABIENNE COSTA Direction de la communication MARIE-CHRISTINE ERNOULT Direction du contrôle de gestion et de l audit interne CHRISTINE HUGUES Pôle chargé de la maîtrise d ouvrage ANTOINE BOUR, DGA Pôle chargé des relations avec les locataires et des politiques sociales ISABELLE RUEFF, DGA Direction territoriale Est CLAUDE VANDEVOORDE Pôle chargé des ressources et moyens FRANÇOIS ADAM, DGA Pôle chargé des ressources humaines et de l organisation CLAUDINE DUCASTEL, DGA Direction de la construction PHILIPPE SANDEVOIR Direction des politiques sociales et de la ville EMMANUELLE COPIN Direction territoriale Nord-Est FRANÇOIS VACHERAT Direction des services financiers Direction des ressources humaines CHRISTOPHE ARGOUD Direction des interventions en milieu occupé BERNARD CHARGELÈGUE Direction des politiques patrimoniales BERNARD ROY Direction territoriale Nord-Ouest STÉPHANE BETTIOL Direction des services informatiques ANNE BOUTRY Mission organisation et développement RH MAGALI RAMA Direction du développement et des investissements ROBERT-PATRICK DAGNEAUX Direction de la régie CHRISTIAN GRIMAUD Direction territoriale Sud-Est CLAUDE MANTE Direction des affaires juridiques JEAN DE COURCELLES Mission prévention hygiène et sécurité MICHEL GOMEZ Direction de l aménagement et du renouvellement urbain VÉRONIQUE BARRY DELONGCHAMPS Direction territoriale Sud-Ouest RENAUD BERTRAND Direction des achats ANNICK JUILLET Service santé au travail MURIEL DELHOMME-MACHART GÉRARD LACHAIZE Direction de l économie et du développement durable EMMANUEL TUAL Direction territoriale Val-de-Marne SYLVIANNE TRKULJA-FAUTHOUS Mission sûreté informatique GILBERT CHARPIN Direction des moyens généraux et archives ALAIN CAHANNIER 7

10 ORGANISATION DE LA PROXIMITÉ DIRECTION TERRITORIALE NORD-OUEST DIRECTION TERRITORIALE NORD-EST DIRECTION TERRITORIALE EST 17 e 18 e 19 e 10 e 9 8 e e 2 e 1 er 3 e 4 e 11 e 12 e 20 e 1 er, 2 e, 3 e, 4 e, 8 e, 9 e, 17 e, 18 e Saint-Denis et Asnières-sur-Seine 10 e, 11 e, 19 e 12 e, 20 e, Bagnolet secteurs de proximité logements foyers locaux commerciaux parkings collaborateurs, dont gardiens secteurs de proximité logements foyers locaux commerciaux parkings collaborateurs, dont gardiens secteurs de proximité logements foyers locaux commerciaux parkings collaborateurs, dont gardiens 38, rue Le Peletier Paris Tél. : SECTEURS DÉLOCALISÉS CAMILLE-FLAMMARION 3-7, rue Camille Flammarion Paris Tél. : CHARTRES 32-34, rue de Chartres Paris Tél. : CHRISTINE-DE-PISAN 14, rue Christine de Pisan Paris Tél. : FIRMIN-GÉMIER 2, rue Firmin Gémier Paris Tél. : NEY 40, boulevard Ney Paris Tél. : , place du Colonel-Fabien Paris Tél. : SECTEURS DÉLOCALISÉS BELLEVILLE 247, rue de Belleville Paris Tél. : (accès 9 rue du Dr Potain) CURIAL 94, rue Curial Paris Tél. : ROQUETTE 169, rue de la Roquette Paris Tél. : SERURIER 102, boulevard Serurier Paris Tél. : , rue Stendhal Paris Tél. : SECTEURS DÉLOCALISÉS BISSON bis, rue Bisson Paris Tél. : ENVIERGES 1 19, rue des Envierges Paris Tél. : ERARD 10, rue Erard Paris Tél. : FÉCAMP 43, rue de Fécamp Paris Tél. : FOUGÈRES 3, rue de Noisy-le-Sec Paris Tél. : MÉNILMONTANT 156, rue de Ménilmontant Paris Tél. : PLAINE 2 70, rue de la Plaine Paris Tél. : TLEMCEN 14, rue de Tlemcen Paris Tél. : Permanences hebdomadaires. Se renseigner auprès de la DT. 2. Secteur situé jusqu en mai 2008 boulevard Davout. 8

11 RAPPORT ANNUEL 2008 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DIRECTION TERRITORIALE SUD-EST DIRECTION TERRITORIALE SUD-OUEST DIRECTION TERRITORIALE VAL-DE-MARNE 6 e 5 e 13 e 14e 5 e, 6 e, 13 e 7 e, 14 e, 15 e, 16 e, Boulogne Billancourt, Châtillon, Malakoff et Saint-Cloud 94 16e 7 e 15 e Bagneux (92), Boissy-Saint-Léger, Cachan, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Chennevières-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois, Gentilly, Joinville-le-Pont, le Kremlin-Bicêtre, Limeil-Brévannes, Villiers-sur-Marne et Vitry-sur-Seine secteurs de proximité logements foyers locaux commerciaux parkings collaborateurs, dont gardiens secteurs de proximité logements foyers locaux commerciaux parkings collaborateurs, dont gardiens secteurs de proximité logements foyers locaux commerciaux parkings collaborateurs, dont gardiens 20-22, rue Geoffroy-Saint-Hilaire, Paris - Tél. : SECTEURS DÉLOCALISÉS BLANQUI 51, boulevard Auguste Blanqui Paris Tél. : MASSÉNA 71-73, boulevard Masséna Paris Tél. : ROUSSELLE 16 bis, rue Ernest et Henri Rousselle Paris Tél. : SOUHAM 10, place Souham Paris Tél. : , rue de l Abbé-Groult Paris Tél. : SECTEURS DÉLOCALISÉS AUTEUIL 71, rue d Auteuil Paris Tél. : BOULOGNE 108, rue Casteja Boulogne Billancourt Tél. : LAFENESTRE 2, avenue Georges Lafenestre Paris Tél. : VAUGELAS 22, rue Vaugelas Paris Tél. : VOISIN 1 18, allée des Frères Voisin Paris Tél. : , place Rodin Champigny-sur- Marne - Tél. : SECTEURS DÉLOCALISÉS BOISSY-SAINT-LÉGER 5, place de la Chênaie Boissy-Saint-Léger Tél. : Fontenay-sous-Bois et Limeil-Brévannes GENTILLY 5, allée des Tanneurs Gentilly Tél. : Bagneux, Cachan, Le Kremlin-Bicêtre et Vitry-sur-Seine VILLIERS-SUR-MARNE 14, rue Théophile-Gautier Villiers-sur-Marne Tél. : Permanences hebdomadaires. Se renseigner auprès de la DT. 9

12 CHIFFRES CLÉS L ACTIVITÉ DE L ÉTABLISSEMENT L ACTIVITÉ DE GESTION LOCATIVE LA RÉPARTITION DES EFFECTIFS LES LOCATIONS en nombre de logements Gardiens Cadres Employés Ouvriers Au 31 décembre 2008, l effectif global est de personnes en CDI et CDD. S agissant des CDD gardiens, seuls les présents depuis au moins 30 jours sont pris en compte LE CHIFFRE D AFFAIRES en millions d euros 759,8 717,8 703,2 LES CONGÉS ET TAUX DE ROTATION en nombre et % de logements ,3% 4,4% 4,1% Congés totaux LES LOYERS TOTAUX en millions d euros 558,2 538,16 515,9 LES LOGEMENTS VACANTS À LA RELOCATION en nombre et % de logements ,2% 1,1% 1,4%

13 RAPPORT ANNUEL 2008 L ENCAISSEMENT DES LOYERS À UN MOIS en % de loyers recouvrés LES IMPAYÉS DES LOCATAIRES en millions d euros 92,3% 92,3% 92,4% 38,0 37,7 34, LES AIDES AU LOGEMENT Aides personalisées au logement et allocations logement en nombre d allocataires LES COMMERCES VACANTS À LA LOCATION en nombre et % de commerces vacants à la location ,1% 4,0% 4,9% LES PARKINGS VACANTS À LA LOCATION en nombre et en % LES MARCHÉS ATTRIBUÉS PAR LA COMMISSION D APPEL D OFFRES ,8% 24,3% 21,9% PRÉSENTATION GÉNÉRALE Boutiques, locaux, hôtels industriels Nombre de marchés Montants en millions d euros

14 RÉPARTITION DU PATRIMOINE PAR CATÉGORIE DE FINANCEMENT Autres* PLS 981 PLAI TS LM HBM PLUS Au 31 décembre 2008, le patrimoine total s élève à logements * dont issus de la «Convention 1930» assimilés à du PLI Logements intermédiaires : PLI et ILN-PCL ILM PLI ILN - PCL PLA HLM Palulos Patrimoine intermédiaire Patrimoine social Palulos Prime à l amélioration des logements à usage locatif et à habitation sociale HLM Habitation à loyer modéré PLA Prêt locatif aidé PLS Prêt locatif social ILN-PCL Immeuble à loyer normal prêt conventionné locatif PLI Prêt locatif intermédiaire ILM Immeuble à loyer moyen PLUS Prêt locatif à usage social HBM Habitation bon marché PLAI-TS-LM PLA intégration, très social et loyer minoré L ACTIVITÉ DE RÉHABILITATION DU PATRIMOINE MISES EN CHANTIER - RÉHABILITATION en nombre de logements et équivalents logements LIVRAISONS - RÉHABILITATION en nombre de logements et équivalents logements

15 RAPPORT ANNUEL 2008 PRÉSENTATION GÉNÉRALE L ACTIVITÉ DE PRODUCTION DE LOGEMENTS LES MISES EN CHANTIER en logements et équivalents logements LES ACQUISITIONS ET LIVRAISONS DE LOGEMENTS en logements et équivalents logements Création de logements Acquisition amélioration Construction neuve Acquisition occupée Création de logements Acquisition amélioration Construction neuve LES LOGEMENTS FINANCÉS en nombre de logements comprenant la production uniquement LES DÉPENSES D INVESTISSEMENT comprenant foncier, production et réhabilitation en millions d euros , ,1 364, Sources : direction du contrôle de gestion et de l audit, direction des services financiers, direction des ressources humaines 13

16 14

17 RAPPORT ANNUEL 2008 RAPPORT DE GESTION RAPPORT DE GESTION L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT Le contexte économique et réglementaire p : une année de changement pour Paris Habitat - OPH p. 18 L INVESTISSEMENT IMMOBILIER Production : une année de montée en puissance p. 19 La poursuite des programmes d aménagement et de rénovation urbaine p. 20 Réhabilitation : le défi du plan climat p. 23 Les livraisons de l année p. 24 Les attributions de logements p. 27 L ACTIVITÉ DE GESTION ET DE SERVICE Un pacte qui engage l établissement p. 28 Une mission sociale renforcée p. 30 Une politique de gestion rigoureuse p. 31 Les ressources humaines : développer, prévenir, s engager p. 35 Développement durable : une politique à long terme p

18 L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE ET RÉGLEMENTAIRE Changement de siège social, d identité et de gouvernance, l année 2008 a été marquée par d importantes évolutions pour Paris Habitat - OPH, dans un contexte où les premiers effets de la crise économique se sont fait sentir au dernier trimestre. L IMPACT DE LA CRISE FINANCIÈRE La crise financière survenue au 4 e trimestre 2008 pourrait avoir plusieurs effets sur l activité de Paris Habitat-OPH : un financement des opérations plus contraint du fait d une moindre participation des financeurs habituels et, surtout, des difficultés croissantes pour les locataires et une hausse des impayés de loyer. LE TAUX DU LIVRET A Le taux de rémunération du livret A a été successivement relevé au cours des années passées pour atteindre 4%, d où un renchérissement du coût de la dette. En fin d année 2008, sa baisse était annoncée à 2,5% : elle a pris effet au 1 er février D autres baisses pourraient intervenir en LA NOUVELLE GOUVERNANCE DES OFFICES L ordonnance du 1 er février 2007 a transformé les Opac et les OPHLM en Offices publics de l habitat (OPH). Le décret d application n du 18 juin 2008 définit les règles de leur organisation et de leur fonctionnement. Il modifie notamment la composition du conseil d administration dorénavant plus largement ouvert aux représentants des collectivités et des locataires, et définit les compétences respectives des organes dirigeants. C est ainsi que le conseil d administration de Paris Habitat-OPH s est constitué en juillet et s est réuni pour la première fois le 2 septembre dans sa nouvelle configuration. LES INCIDENCES DU DALO La loi relative au droit du logement opposable (DALO) commence à produire ses effets. Le décret du 28 novembre 2007 notamment, impose de proposer trois candidats pour chaque logement attribué. L office appliquait déjà cette règle sur son propre contingent ; c est désormais le cas sur l ensemble des contingents (ville de Paris et préfecture notamment). Les services concernés et la commission d attribution des logements font donc face depuis l été à une charge de travail supplémentaire en matière d instruction des dossiers. UN NOUVEAU BARÈME DU SUPPLÉMENT DE LOYER DE SOLIDARITÉ Le nouveau barème du supplément de loyer de solidarité (décret n du 21 août 2008) est entré en vigueur à partir du 1 er janvier La très forte augmentation du barème décidée par les pouvoirs publics a un impact sur tous les bailleurs sociaux. Au sein de Paris Habitat-OPH, ce nouveau supplément de loyer de solidarité concerne foyers (chiffre avril 2009), soit 3% des locataires. L office s est mobilisé pour informer et accompagner les locataires dès la rentrée Ainsi, à fin 2008, plus de locataires ont été reçus au siège à ce sujet. Deux autres dispositions ont été prises par Paris Habitat-OPH en faveur des locataires concernés : la suspension temporaire du prélèvement automatique avec, le cas échéant, des facilités de paiement et la réduction du délai de préavis en cas de congé. DE NOUVELLES RÈGLES POUR LES CHARGES DE GARDIENNAGE Le 19 décembre 2008, un décret est venu modifier celui du 9 novembre 1982 fixant la liste des charges récupérables. Ce texte LA LOI DU 25 MARS 2009 SUR LE LOGEMENT 3% des locataires de logements sociaux de Paris Habitat OPH sont concernés par le nouveau barème du supplément de loyer de solidarité était particulièrement attendu depuis l évolution de la jurisprudence de la cour de cassation en matière de charges récupérables dans deux arrêts du 27 septembre Ces nouvelles dispositions sont entrées en vigueur au 1 er janvier Le texte précise que le bailleur peut récupérer, à hauteur de 40% le salaire du gardien, s il assure l entretien des parties communes ou la sortie des ordures ménagères, 75% si les deux tâches sont effectuées et 10% du salaire des encadrants directs. Le budget 2009, voté par le conseil d administration, a anticipé ces modalités de récupération. L INTERVENTION DES ORGANISMES DE CONTRÔLE De juillet 2008 à mars 2009, l établissement a été contrôlé par la Chambre régionale des comptes d Ile-de-France pour la période L ensemble des services de la direction financière ont été sollicités dans ce cadre. Par ailleurs, les cotisations versées à la Caisse de garantie du logement locatif social (exercices 2005 à 2008) n ont fait l objet d aucun redressement suite au contrôle spécifique mené par la MIILOS (Mission interministérielle d inspection du logement social). L élaboration de la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l exclusion (Loi n du 25 mars 2009) a engendré de nombreux débats et amendements au cours de l année Les décrets d application à venir ne manqueront pas d avoir un impact sur l activité des OPH dans différents domaines : urbanisme, fiscalité, attribution de logements, gestion locative, expulsion, copropriété. La loi prévoit en particulier la création des conventions d utilité sociale et des dispositions relatives aux travaux d économie d énergie. La loi comporte également un ensemble de dispositions, lourdes de conséquences, en termes de gestion locative, concernant notamment le droit au maintien dans les lieux et une baisse du niveau des plafonds de ressources pour l accès au logement locatif social. 16

19 RAPPORT ANNUEL 2008 RAPPORT DE GESTION «Des espaces vélos pour faciliter les modes de déplacement doux et réduire ainsi la pollution urbaine.» Local à vélos rue des Vignoles - Paris 20 e 17

20 2008 : UNE ANNÉE DE CHANGEMENT POUR PARIS HABITAT- OPH L OFFICE DÉMÉNAGE ET CHANGE D IDENTITÉ En juin 2008, les directions centrales de Paris Habitat-OPH, jusqu alors réparties sur trois sites, ont emménagé dans le nouveau siège social de l établissement. Situé au 21 bis, rue Claude Bernard (5 e ), à proximité des anciens locaux de l office, le bâtiment a nécessité une lourde réhabilitation. Devenu Office public de l habitat, l établissement adopte par ailleurs sa nouvelle identité, Paris Habitat-OPH. Le graphisme du logo est renouvelé et une signature est introduite : «Vivre ensemble la ville». UNE NOUVELLE DIRECTION GÉNÉRALE Réuni dans sa nouvelle composition le 2 septembre 2008, le conseil d administration de Paris Habitat-OPH, désormais constitué de 27 membres, a renouvelé Jean-Yves Mano à sa présidence et désigné Pierre-René Lemas, préfet, en tant que directeur général de l établissement, succédant ainsi à Jean-François Gueullette. LA RÉFORME DE L ORGANISATION L organisation de l établissement s articule depuis juin 2008 autour de quatre pôles fonctionnels et de six directions territoriales. Le pôle maîtrise d ouvrage et social a été scindé en deux pôles distincts : celui de la maîtrise d ouvrage, d une part, celui des relations avec les locataires et des politiques sociales, d autre part. 1,8% c est la hausse de loyer des logements de Paris Habitat-OPH pour l année 2008 Le pôle ressources et moyens est également chargé de la coordination du réseau des directions territoriales. Enfin, un nouveau pôle «ressources humaines et organisation» a été créé. Cette réforme a été ajustée en décembre DE NOUVELLES ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Le conseil d administration a adopté, le 27 novembre, les orientations stratégiques de l office jusqu en Elles engagent l établissement autour d objectifs ambitieux. Les modalités de mise en œuvre font l objet, depuis mars 2009, d une «feuille de route» qui structurera le plan de travail de l établissement pour les années à venir. UNE AUGMENTATION MODÉRÉE DES LOYERS La hausse de loyer des logements pour l année 2008 a été fixée à 1,8% avec application au 1 er juillet. Elle s inscrit dans le cadre de la politique de maîtrise de la quittance menée depuis plusieurs années. Paris Habitat-OPH s est conformé aux recommandations gouvernementales et la hausse sur 2009 sera de 2,38%, applicable au 1 er juillet. 2 septembre 2008 Première réunion du conseil d administration de Paris Habitat-OPH Le nouveau siège social de Paris Habitat-OPH, un parti-pris architectural innovant 18

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis

DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis Photo : AKPA 29 Juin 2015 1 RÉSIDENCE JULES-CÉSAR 52 logements neufs

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Paris, le 22 janvier 2015 INAUGURATION 22 JANVIER 9H 30/36, BD DAVOUT 9/17, RUE REYNALDO-HAHN 75020 PARIS

DOSSIER DE PRESSE Paris, le 22 janvier 2015 INAUGURATION 22 JANVIER 9H 30/36, BD DAVOUT 9/17, RUE REYNALDO-HAHN 75020 PARIS QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES LOGEMENTS SOCIAUX LA VILLE DE PARIS, CERQUAL ET PARIS HABITAT INAUGURENT UNE OPERATION RESPECTANT LES OBJECTIFS DU PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS. INAUGURATION 22 JANVIER

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

1947-1952 1 ER 622,9. Vivre ensemble la ville. l ère des grands ensembles. le retour aux cités jardins. bailleur social public européen.

1947-1952 1 ER 622,9. Vivre ensemble la ville. l ère des grands ensembles. le retour aux cités jardins. bailleur social public européen. Rapport annuel 1 ER bailleur social public européen 622,9 ME de loyers 119 707 logements 4 14 5 locaux commerciaux 42 657 parkings 2 8 61 collaborateurs dont 1 2 41 gardiens d immeubles Vivre ensemble

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de Seine du 29 mai 2007 SOMMAIRE 1. Le quartier du Pont de Sèvres aujourd hui 2. Le projet d aménagement

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2013 DLH 338 Réalisation par Paris Habitat-OPH d un programme de réhabilitation Plan Climat de 603 logements sur le groupe Fécamp (12e). PROJET DE DELIBERATION EXPOSE

Plus en détail

Gestion urbaine de proximité

Gestion urbaine de proximité Gestion urbaine de proximité Évolution des enjeux et des pratiques d acteurs Note de cadrage Mai 2012 Ce document est le fruit d une réflexion menée par un groupe de travail partenarial, sous la conduite

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2011 DLH 222 Réalisation par Paris Habitat OPH d un programme de construction neuve de 32 logements PLUS, 6 logements PLAI, 22 logements PLS 102-104-108, rue Castagnary

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL Introduction Avec 115 810 demandeurs d un logement HLM dont 91105 parisiens au 31 décembre 2008, l ampleur de la demande de logements sociaux exprimée

Plus en détail

PROJET GARE DES MINES FILLETTES. Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015

PROJET GARE DES MINES FILLETTES. Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015 PROJET GARE DES MINES FILLETTES Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015 SOMMAIRE RETOUR SUR LA CONCERTATION Discussions LE PROJET GARE DES MINES FILLETTES Contexte du projet

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant

DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant Photo : Agence 11h45 Juillet 2015 1 RÉSIDENCE LEBON Nanterre Centre-ville 23 logements locatifs

Plus en détail

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES ENTRE La ville de SCEAUX Représentée par son maire, Monsieur Philippe LAURENT Habilité à cet effet par délibération du conseil municipal en

Plus en détail

Agenda Hlm 2015-2018

Agenda Hlm 2015-2018 Agenda Hlm 2015-2018 25 septembre 2014 Entre l État, Et L Union sociale pour l habitat (USH) représentée par : Jean-Louis DUMONT, Président Les fédérations représentées par : Christian BAFFY, Président

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Résidence Blanche de Castille à Saint-Ouen-l Aumône (95)

DOSSIER DE PRESSE Résidence Blanche de Castille à Saint-Ouen-l Aumône (95) DOSSIER DE PRESSE Résidence Blanche de Castille à Saint-Ouen-l Aumône (95) Livraison de 67 logements neufs PLUS CD (Première tranche) Photo : Michel Denancé 29 Juin 2015 1 RÉSIDENCE BLANCHE DE CASTILLE

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

Résidence «10-12 rue Bonnet» 92110 Clichy 38 logements locatifs sociaux Un local commercial Une extension des locaux du club de billard

Résidence «10-12 rue Bonnet» 92110 Clichy 38 logements locatifs sociaux Un local commercial Une extension des locaux du club de billard Résidence «10-12 rue Bonnet» 92110 Clichy 38 logements locatifs sociaux Un local commercial Une extension des locaux du club de billard 1 ère pierre, le 19 novembre 2014 à 11 h 30 Novembre 2014 Les dernières

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

Cycle de qualification CR-DSU : GSUP et rénovation urbaine : projet LYON La DUCHERE 1 er décembre 2009. Mission Lyon La Duchère

Cycle de qualification CR-DSU : GSUP et rénovation urbaine : projet LYON La DUCHERE 1 er décembre 2009. Mission Lyon La Duchère Cycle de qualification CR-DSU : GSUP et rénovation urbaine : projet LYON La DUCHERE 1 er décembre 2009 Mission Lyon La Duchère LE QUARTIER DE LA DUCHERE A LYON 9 ème EN 1999 5 300 LOGEMENTS EN URBANISME

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 LES PARTENAIRES DU CADRE D INTERVENTION GUP 2013-2014 L Etat, représenté

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Conférence intercommunale du logement

Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 6 juillet 2015 Communauté Urbaine Le Creusot Montceau DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Première conférence intercommunale du logement concernant la Communauté

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 38 Libellé de la

Plus en détail

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Préambule L article 193 de la loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement

Plus en détail

EFIDIS et OSICA s'associent pour le développement et la maîtrise d ouvrage

EFIDIS et OSICA s'associent pour le développement et la maîtrise d ouvrage Grand Paris Habitat GRAND PARIS HABITAT EFIDIS et OSICA s'associent pour le développement et la maîtrise d ouvrage Les équipes de développement et de maîtrise d ouvrage des deux ESH du groupe SNI, OSICA

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

2011 Paris Habitat-OPH

2011 Paris Habitat-OPH Rapport annuel Rapport annuel 2011 / Paris Habitat-OPH / 1 119 977 logements 42 990 parkings 4 147 locaux commerciaux Sommaire Éditoriaux du Président et du Directeur général P. 2 Organisation de Paris

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES»

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES» Dossier de Presse Pension de Famille «LES PLEIADES» 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Juin 2014 - Construction de la Pension de Famille «LES PLEIADES», Aix-en-Provence (route

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS

CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS DOSSIER DE PRESSE - 18 JUIN 2014 CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS Crédit photos : Philippe Caumes Le centre commercial Centre de l Europe - Hérouville-Saint-Clair

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

ATELIER URBAIN QUARTIER CHARLES DE GAULLE 28 SEPTEMBRE 2015 COMPTE RENDU

ATELIER URBAIN QUARTIER CHARLES DE GAULLE 28 SEPTEMBRE 2015 COMPTE RENDU ATELIER URBAIN QUARTIER CHARLES DE GAULLE 28 SEPTEMBRE 2015 COMPTE RENDU Présents : Corinne Valls, Maire de Romainville, Asma GASRI, Présidente de Romainville Habitat, Maire adjointe habitat et Hygiène

Plus en détail

LES DELEGUES SYNDICAUX

LES DELEGUES SYNDICAUX LES DELEGUES SYNDICAUX Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement de 50 salariés ou plus peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers 20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers Présentation 37 000 habitants 86 hectares 36% de logements sociaux SRU Quartier reconduit (en partie ZUS) Situé au nord-ouest du 20è arrondissement,

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON 453 D-2015/218 Programme d Intérêt Général métropolitain «Un logement pour tous au sein du parc privé de Bordeaux Métropole». Subvention de la Ville aux propriétaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME

DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME Signature du protocole entre l Etat et la société Icade Jeudi 22 décembre

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011 PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE SEINE-SAINT-DENIS ------------ Pôle Insertion Affaire suivie par : Monsieur VIGNERON Téléphone : 01.41.60.71.02 Fax

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction du Logement et de l Habitat 2013 DLH 366 Réalisation par Paris Habitat OPH d un programme de construction neuve comportant un centre d hébergement de 34 logements PLAI, un EHPAD de 106 logements

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

UNION D ECONOMIE SOCIALE POUR LE LOGEMENT SOMMAIRE

UNION D ECONOMIE SOCIALE POUR LE LOGEMENT SOMMAIRE N 30 - Mai 2000 SOMMAIRE I - Financement des organismes agréés pour les actions d accompagnement en faveur du logement des jeunes et des demandeurs d emploi : imputation sur les fonds «10%». II - Prêts

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

PRÉFECT URE DE POLICE L' ACCESSI BI LI T É AU SERVICE SAI. Service des Affaires Immobilières

PRÉFECT URE DE POLICE L' ACCESSI BI LI T É AU SERVICE SAI. Service des Affaires Immobilières PRÉFECT URE DE POLICE L' ACCESSI BI LI T É AU SERVICE D U P U B L I C SAI Broch_exe_acces1.indd 1 2 0 1 2 2 0 1 3 Service des Affaires Immobilières La loi du 11 février 2005 réaffirme le principe de rendre

Plus en détail

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1 Le délégué syndical Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement d au moins 50 salariés peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué syndical

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Ménil au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Ménil au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Ménil au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Lunéville 6 février

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Conseil d administration du 20 juin 2013

Conseil d administration du 20 juin 2013 Conseil d administration du 20 juin 2013 Synthèse du rapport de gestion de l exercice 2012 2 Rapport de gestion de l exercice 2012 L Opievoy en ordre de marche malgré une année compliquée par les départs

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical?

Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical? Sommaire Synthèse Fiche détaillée Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical? Quels sont les documents dont le délégué syndical est destinataire? Peut-il

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Restructuration d un Foyer de Jeunes Travailleurs de 50 logements 41, Rue du Moulin de Pierres à Clamart (92)

DOSSIER DE PRESSE Restructuration d un Foyer de Jeunes Travailleurs de 50 logements 41, Rue du Moulin de Pierres à Clamart (92) DOSSIER DE PRESSE Restructuration d un Foyer de Jeunes Travailleurs de 50 logements 41, Rue du Moulin de Pierres à Clamart (92) Crédit Photo : Stanislas AMAND 27 novembre 2015 Contact : Communication 92/98,

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le programme comporterait 9 logements (5 PLAI et 4 PLUS), au sein de cet ensemble à usage mixte.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le programme comporterait 9 logements (5 PLAI et 4 PLUS), au sein de cet ensemble à usage mixte. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1200 Réalisation 38 boulevard de Strasbourg (10e) d un programme de 9 logements sociaux (4 PLUS et 5 PLAI) par Toit et Joie. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement

Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement 11/2007 ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement Jusqu alors réservée aux cas de vente d un

Plus en détail