Applications des codes Monte Carlo «MCNP» et «PENELOPE» en radiothérapie du cancer.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Applications des codes Monte Carlo «MCNP» et «PENELOPE» en radiothérapie du cancer."

Transcription

1 Applications des codes Monte Carlo «MCNP» et «PENELOPE» en radiothérapie du cancer. E.Franchisseur, B.Serrano, S.Hachem, R.J.Bensadoun, A.Monnier, P.Iacconi, J.Barthe Laboratoire de Physique Electronique des Solides Centre de Recherche sur les Solides et leurs Applications Université de Nice Sophia Antipolis

2 En collaboration avec : Centre Antoine Lacassagne, Nice Centre hospitalier Général A-Boulloche, Montbéliard DETECS - CEA/Saclay

3 SOMMAIRE La Radiothérapie Conformationnelle à Modulation d Intensité Validation de la simulation Monte Carlo à l aide de MCNP-X Application à un cas proche de la sphère ORL Simulation à l aide du code PENELOPE Conclusions et perspectives

4 Nécessité de la modulation d intensité Traitement d un volume cible concave entourant un volume sain

5 Les avantages de la RCMI Balistique Optimisation Séquençage Radiothérapie Conformationnelle à Modulation d Intensité Champ d irradiation Fluence obtenue Collimateur multilame conformation précise au volume cible Modulation d intensité gradient de dose important traitement de zones hétérogènes (tête et cou)

6 SOMMAIRE La Radiothérapie Conformationnelle à Modulation d Intensité Validation de la simulation Monte Carlo à l aide de MCNP-X Application à un cas proche de la sphère ORL Simulation à l aide du code PENELOPE Conclusions et perspectives

7 Deux codes de calcul Monte Carlo différents MCNP-X Monte Carlo N-Particles PENELOPE PENetration & Energy LOss of Positrons & Electrons in matter e -, e +,X (1 KeV 1 GeV) (1 KeV 100 GeV) e -,, X, e + (100 ev 1 GeV) n, p système de cartes complexe deux langages de programmation programme utilisateur PENDOSES subroutines Fortran Input : particule, énergie, direction géométrie (surfaces quadriques), matériaux tally de dose

8 Données de simulation et d étude ETUDE chambre d ionisation 130mm 3 Matériel fantôme d eau 56 cm (l) x 60 cm (L) x 44 cm (h) avec déplacement motorisé de la chambre SIMULATION géométrie de la tête de l accélérateur PRIMUS spectre énergétique : SIEMENS gaussien énergie moyenne de 19MeV pour l X25 faisceau uniforme de 2mm

9 Photons / cm² / particle Validation sur un milieu homogène Comparaison des spectres en énergie MCNPX simulation PENELOPE simulation Photon energy (MeV))

10 Relative Dose (%) Relative Dose (%) Validation sur un milieu homogène Etude des profils de dose x 10 cm² field Monte carlo simulation Ionisation chamber Off axis distance 19 MeV rectification de l énergie mauvaise corrélation avec la mesure? 10 x 10 cm² field Monte Carlo simulation Ionisation Chamber Off axis distance 15 MeV

11 Relative dose (%) Relative dose (%) Relative Dose (%) Relative dose (%) Relative dose (%) Validation sur un milieu homogène Comparaison à 15MeV pour différents champs x2 cm² field Monte Carlo simulation Ionisation chamber x10 cm² field Monte Carlo Simulation Ionisation chamber Depth in water (cm) Depth in water (cm) 20 x 20 cm² field Monte Carlo simulation Ionisation chamber 2 x 2 cm² field Monte Carlo simulation Ionisation chamber x20 cm² field Monte 80 Carlo simulation Ionisation 70 chamber 60 20x2080cm² field Monte Carlo simulation Ionisation chamber ,0-12, ,040-7,5 45-5,0-2,5 0,0 2,5 5,0 7,5 10,0 12,5 15,0 Depth in water (cm) Depth in water (cm) Off axis distance

12 SOMMAIRE La Radiothérapie Conformationnelle à Modulation d Intensité Validation de la simulation Monte Carlo à l aide de MCNP-X Application à un cas proche de la sphère ORL Simulation à l aide du code PENELOPE Conclusions et perspectives

13 Etude d un milieu hétérogène Approche de la sphère ORL Fantôme hétérogène proche Plaques de matériaux équivalents PLEXIGLASS GRAISSE OS PLEXIGLASS 4 x 1 cm 2 x 1 cm

14 Etude d un milieu hétérogène Comparaison Monte Carlo-TPS en X6 140,00 120,00 Os 100,00 Plexiglass Graisse Plexiglass 80,00 60,00 OTP CC 40,00 OTP PB Monte ISIS DDCarlo ISIS Monte DDCarlo 20,00 0,00 0,00 1,00 2,00 3,00 4,00 5,00 6,00 7,00 8,00 9,00 10,00 11,00 12,00

15 Etude d un milieu hétérogène Comparaison Monte Carlo-ISIS en X25 140,00 120,00 100,00 Os 80,00 Plexiglass Graisse Plexiglass 60,00 40,00 20,00 0,

16 SOMMAIRE La Radiothérapie Conformationnelle à Modulation d Intensité Validation de la simulation Monte Carlo à l aide de MCNP-X Application à un cas proche de la sphère ORL Simulation à l aide du code PENELOPE Conclusions et perspectives

17 Implémentation de méthode d accélération Réduction de variance : Interaction Forcing : Russian Roulette : Splitting : augmentation du taux d une interaction donnée (FP, type d interaction) disparition selon une probabilité donnée (P kill, condition) multiplication du nombre de particules d intérêt (N split, condition) Espace des phases (PSF) : 1 er run 2 ème run particule E, (x,y,z), (U,V,W), plan Z stockage dans le PSF réémission du PSF au dessus de la cible

18 Résultats sur un milieu homogène Diamètre du faisceau à 15MeV : 2mm, 2.4, 2.8,

19 SOMMAIRE La Radiothérapie Conformationnelle à Modulation d Intensité Validation de la simulation Monte Carlo à l aide de MCNP-X Application à un cas proche de la sphère ORL Simulation à l aide du code PENELOPE Conclusions et perspectives

20 Conclusions et perspectives Etude réalisée validation des paramètres de l accélérateur rectification de certains problèmes L utilisation des codes Monte Carlo est donc validée! Optimisation (en cours) énergie-taille du faisceau paramètres réduction de variance Etudes et développements PENELOPE MCNP-X résultats milieu hétérogène voxellisation de la cible modélisation du MLC comparaison expérimentale avec gels dosimétriques impact des photoneutrons

21 Je remercie M.Decossas pour l organisation de ces journées du LARD 2004

SIMULATION MONTE CARLO EN MEDECINE NUCLEAIRE, RADIOTHERAPIE- CURIETHERAPIE AVEC UNE PLATEFORME DE SIMULATION GATE BASEE SUR GEANT4

SIMULATION MONTE CARLO EN MEDECINE NUCLEAIRE, RADIOTHERAPIE- CURIETHERAPIE AVEC UNE PLATEFORME DE SIMULATION GATE BASEE SUR GEANT4 SIMULATION MONTE CARLO EN MEDECINE NUCLEAIRE, RADIOTHERAPIE- CURIETHERAPIE AVEC UNE PLATEFORME DE SIMULATION GATE BASEE SUR GEANT4 Berger L. 1, Breton V. 1, Donnarieix D. 1+2, Elbitar Z. 1, Gisclon D.

Plus en détail

A.DALESME & R. DUFOUR, L. MAIGNE & D. DONNARIEIX, F.PENAULT-LLORCA & M.BAMDAD

A.DALESME & R. DUFOUR, L. MAIGNE & D. DONNARIEIX, F.PENAULT-LLORCA & M.BAMDAD A.DALESME & R. DUFOUR, L. MAIGNE & D. DONNARIEIX, F.PENAULT-LLORCA & M.BAMDAD 1 Plan Introduction & contexte Cancer du sein «basal-like»triple négatif Interactions des photons avec l ADN et dose absorbée

Plus en détail

Contexte et objectifs Mesures : résultats préliminaires Conclusion. Projet GammaDosi

Contexte et objectifs Mesures : résultats préliminaires Conclusion. Projet GammaDosi Projet GammaDosi Contrôle de l énergie déposée dans le patient lors d une hadronthérapie 1/12/2013 30/11/2015 É. Testa AG GDR MI2B 2014 Nantes É. Testa Projet GammaDosi 1 / 16 Principe du contrôle de l

Plus en détail

M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU V. LOURENÇO, A. OSTROWSKY, S. SOREL, A. VOUILLAUME J-M. BORDY, S. HACHEM*

M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU V. LOURENÇO, A. OSTROWSKY, S. SOREL, A. VOUILLAUME J-M. BORDY, S. HACHEM* Développement de références dosimétriques pour les petits champs dans des faisceaux de photons de haute énergie Présentation du projet et premiers résultats M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU

Plus en détail

La Simulation Monte-Carlo comme modélisation en Physique Médicale

La Simulation Monte-Carlo comme modélisation en Physique Médicale La Simulation Monte-Carlo comme modélisation en Physique Médicale 5 Avril 2015 Dr Benjamin SERRANO Physicien Médical, Docteur en Physique Nicolas GARNIER Physicien Médical, Doctorant 2 Sommaire Le métier

Plus en détail

R. Tekaia Centre Frederic Joliot

R. Tekaia Centre Frederic Joliot LA RADIOTHERAPIE CONFORMATIONNELLE R. Tekaia Centre Frederic Joliot Introduction PLAN RTC : Définition D et Objectifs Besoins de la RTC Traitement par RTC : Prostate Acquisitions des données anatomiques

Plus en détail

ETUDES DOSIMETRIQUES POUR LA CURIETHERAPIE AVEC GATE(MC), OPTIMISATION DES TEMPS DE CALCUL SUR LA GRILLE EGEE

ETUDES DOSIMETRIQUES POUR LA CURIETHERAPIE AVEC GATE(MC), OPTIMISATION DES TEMPS DE CALCUL SUR LA GRILLE EGEE Plateforme de Calcul pour les Sciences du Vivant Prague, 19-20 0ctobre 2006 ETUDES DOSIMETRIQUES POUR LA CURIETHERAPIE AVEC GATE(MC), OPTIMISATION DES TEMPS DE CALCUL SUR LA GRILLE EGEE Cheick O. THIAM

Plus en détail

Dimensionnement et optimisation des protections hétérogènes de forte épaisseur avec le code Monte-Carlo MCNP5

Dimensionnement et optimisation des protections hétérogènes de forte épaisseur avec le code Monte-Carlo MCNP5 PARIS, LE 26/03/2014 Dimensionnement et optimisation des protections hétérogènes de forte épaisseur avec le code Monte-Carlo MCNP5 Mattera Christophe Outils de calculs CEGELEC pour les études de radioprotection

Plus en détail

QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS

QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS Journées Jeunes Chercheurs d Aussois d - Décembre D 2003 U494 QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE OXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS Juliette FEUARDENT Thèse

Plus en détail

Définition de l activité de radiothérapie

Définition de l activité de radiothérapie Equipe médicale : Dr Claudine BEAUMONT-RAYMOND : 03 25 49 48 87 (secrétariat) Dr Dominique EYCHENNE : 03 25 49 47 56 (secrétariat) Dr Ulrich NIEWOEHNER : 03 25 49 47 82 (secrétariat) Définition de l activité

Plus en détail

Utilisation des codes de Monte-Carlo dans l établissement de références dosimétriques pour les rayonnements ionisants

Utilisation des codes de Monte-Carlo dans l établissement de références dosimétriques pour les rayonnements ionisants DOI: 10.1051/rfm/2012003 Utilisation des codes de Monte-Carlo dans l établissement de références dosimétriques pour les rayonnements ionisants The use of Monte Carlo codes in the establishment of dosimetric

Plus en détail

EPIQA. Dosimétrie Portale

EPIQA. Dosimétrie Portale EPIQA Dosimétrie Portale Ateliers Septembre 2009 V. Bodez, R. Garcia, K. Khamphan, E. Jaegle, S. Warren, M.E. Alayrach Pôle de Radiothérapie 1 EPIQA L algorithme GLAaS fonctionne sur la séparation du rayonnement

Plus en détail

Algorithmes d optimisation RCMI / RapidArc / VMAT

Algorithmes d optimisation RCMI / RapidArc / VMAT Algorithmes d optimisation RCMI / RapidArc / VMAT Vincent Marchesi Unité de Radiophysique Médicale Centre Alexis Vautrin Vandœuvre-les-Nancy v.marchesi@nancy.fnclcc.fr EPU Techniques dédiées en radiothérapie,

Plus en détail

Problématique de l irradiation α suite à une contamination. interne: calculs des doses à l échelle cellulaire

Problématique de l irradiation α suite à une contamination. interne: calculs des doses à l échelle cellulaire Problématique de l irradiation α suite à une contamination interne: calculs des doses à l échelle cellulaire M. Elbast 1, F. Petitot 2, A. Saudo 1, V. Holler 3, A. Desbrée 1 1 DRPH/ SDI/ LEDI BP 17-92262

Plus en détail

Du diagnostic au traitement des cancers :

Du diagnostic au traitement des cancers : Quand le nucléaire soigne Du diagnostic au traitement des cancers : la radiothérapie Jean DATCHARY IUT Cherbourg-Manche Lundi 19 mars 2012 1 Deux grandes découvertes qui ne passent pas inaperçues 28/12/1895

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-8/2010 Document consultable dans Médi@m Date : 06/04/2010 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM CGSS

Plus en détail

Chapitre VII: Chambres d ionisation

Chapitre VII: Chambres d ionisation Chapitre VII: Chambres d ionisation 1 Types de chambres d ionisation Volume sensible: gaz (la plus souvent de l air mesure directe de l exposition) chambre d ionisation Volume sensible: semiconducteur

Plus en détail

Optimisation des études en radioprotection pour le dimensionnement des emballages de transport et d entreposage de matières radioactives

Optimisation des études en radioprotection pour le dimensionnement des emballages de transport et d entreposage de matières radioactives Journées SFRP du 25 et 26 mars 2014 Codes de calcul en radioprotection, radiophysique et dosimétrie Optimisation des études en radioprotection pour le dimensionnement des emballages de transport et d entreposage

Plus en détail

Utilisation de codes de Monte Carlo en métrologie des rayonnements ionisants

Utilisation de codes de Monte Carlo en métrologie des rayonnements ionisants Utilisation de codes de Monte Carlo en métrologie des rayonnements ionisants Jean BARTHE, Jean GOURIOU, Josiane DAURES, Aimé OSTROWSKY et Jean-Marc BORDY. CEA/DRT/DIMRI - LNHB, CEA - Saclay, 91191 Gif-Sur-Yvette

Plus en détail

Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts

Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts 17 nov 2014 Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts B. Chauvet Coût de la radiothérapie en France Environ 800 M en 2012 > 400 M en secteur sous TAA pour 52% des traitements < 400 M

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES

RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES Rennes, 06 février 2009 S. Vinceller, M. Ben Hassel MODALITES TECHNIQUES EN RADIOTHERAPIE Rôle de l image Radiothérapie externe conformationnelle

Plus en détail

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Véronique Vendrely Service d oncologie radiothérapie Hôpital Saint André Bordeaux Club des jeunes néphrologues 20 Mai 2006 Introduction Quelques bases pour

Plus en détail

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90 Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Sommaire - Les gels dosimétriques - Production du gel - Principes de lecture

Plus en détail

Simulation par méthodes Monte-Carlo de la dosimétrie par imagerie portale numérique dans le cadre du contrôle du traitement en radiothérapie:

Simulation par méthodes Monte-Carlo de la dosimétrie par imagerie portale numérique dans le cadre du contrôle du traitement en radiothérapie: Simulation par méthodes Monte-Carlo de la dosimétrie par imagerie portale numérique dans le cadre du contrôle du traitement en radiothérapie: 1 ére partie: Validation de la relation «dépôt de dose intensité

Plus en détail

Simulation Monte Carlo pour la réalisation d un étalon primaire de la dose absorbée dans l eau pour des faisceaux d électrons

Simulation Monte Carlo pour la réalisation d un étalon primaire de la dose absorbée dans l eau pour des faisceaux d électrons Radioprotection 2007 Vol. 42, n 4, pages 565 à 575 DOI: 10.1051/radiopro:2007044 Article Simulation Monte Carlo pour la réalisation d un étalon primaire de la dose absorbée dans l eau pour des faisceaux

Plus en détail

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Dr Françoise Pêne 10 FEVRIER 2012 Bases de la Radiothérapie Historique - 1895 : rayons X (Röntgen) - 1896 : radioactivité (Becquerel) - 1898

Plus en détail

Optimisation de la calibration de détecteurs MOSFET et micromosfet en microfaisceaux de radiochirugie stéréotaxique --- Evaluation en faisceaux fixes

Optimisation de la calibration de détecteurs MOSFET et micromosfet en microfaisceaux de radiochirugie stéréotaxique --- Evaluation en faisceaux fixes Optimisation de la calibration de détecteurs MOSFET et micromosfet en microfaisceaux de radiochirugie stéréotaxique --- Evaluation en faisceaux fixes Sors A., Cassol E., Hallil A., Latorzeff I., Duthil

Plus en détail

Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons

Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons Département de Physique Médicale Centre de Nucléaire d Alger Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons A.E.K Toutaoui 1, S.

Plus en détail

Radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité

Radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité Radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité 1 Généralités sur la RCMI Définition, équipements, déroulement Quelques principes généraux Règles de prescription Avantages et inconvénients

Plus en détail

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Andreas Joosten Groupe de Dosimétrie Clinique IRA Intérêt? Pourquoi s intéresser

Plus en détail

DOSIMETRIE. Nous avons vu que la traversée de la matière par un faisceau de particules aboutit à un dépôt d énergie dans cette matière.

DOSIMETRIE. Nous avons vu que la traversée de la matière par un faisceau de particules aboutit à un dépôt d énergie dans cette matière. DOSIMETRIE Nous avons vu que la traversée de la matière par un faisceau de particules aboutit à un dépôt d énergie dans cette matière. Le but de la dosimétrie est d évaluer quantitativement cette énergie

Plus en détail

Simulation en Imagerie Médicale

Simulation en Imagerie Médicale Simulation en Imagerie Médicale Fabien Baldacci LaBRI 15 Novembre 2012 Fabien Baldacci Simulation en Imagerie Médicale 1 / 37 Plan 1 Introduction 2 Principes de la simulation 3 Accélération des calculs

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne ClermontFerrand France Etudes de poste en radiothérapiecuriethérapie Expérience du Denise DONNARIEIX, Physicienne médicale, PCR 1 Plan Introduction

Plus en détail

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel La radiothérapie adaptative dans les tumeurs cervico-faciales Pierre Castadot 1,4, John A. Lee 1, Xavier Geets 1,2, Benoît Macq 3, Vincent Grégoire 1,2 1 Laboratoire d Imagerie Moléculaire et de Radiothérapie

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 Nouvelles techniques en Radiothérapie Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 PLAN Introduction sur la radiothérapie De la radiothérapie 2D à la Radiothérapie

Plus en détail

Parallélisation de problèmes d apprentissage par des réseaux neuronaux artificiels Application en radiothérapie externe

Parallélisation de problèmes d apprentissage par des réseaux neuronaux artificiels Application en radiothérapie externe N d ordre 98 Année 2007 THÈSE Université de Franche-Comté UFR Sciences, Techniques et Gestion de l Industrie Laboratoire d Informatique de l Université de Franche-Comté, équipe Algorithmique Numérique

Plus en détail

Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT

Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT Jean-François BOTTOLLIER-DEPOIS jeanfrancois.bottollier@irsn.fr Les domaines d utilisation de la dosimétrie individuelle numérique

Plus en détail

GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie

GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie, PhD Direction des Sciences du Vivant - I²BM/SHFJ Présentation de l artillerie informatique le software Geant4 Développements

Plus en détail

MODELISATIONS DE LA REPONSE SOUS RAYONNEMENTS DE DOSIMETRES ELECTRONIQUES S.

MODELISATIONS DE LA REPONSE SOUS RAYONNEMENTS DE DOSIMETRES ELECTRONIQUES S. MODELISATIONS DE LA REPONSE SOUS RAYONNEMENTS DE DOSIMETRES ELECTRONIQUES S. Ménard Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire BP 17 92262 Fontenay-aux-Roses cedex Les rayonnements neutroniques

Plus en détail

Physique appliquée à l exposition externe Dosimétrie et radioprotection

Physique appliquée à l exposition externe Dosimétrie et radioprotection Physique appliquée à l exposition externe Dosimétrie et radioprotection Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong London Milan Tokyo Rodolphe Antoni, Laurent Bourgois Physique appliquée à l exposition

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS La Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports à Mesdames et Messieurs les directeurs

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique

Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique Ferréol Soulez INSA CNDRI, Centre de Quantimétrie Lyon 1 1 / 19 Principe 2 / 19 Diffraction des rayon X Diffraction des rayons

Plus en détail

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG L. David 1, G. Carlot 2, S. Gomès 1, P. Garcia 2, M. Raynaud 1,T. Petit 2 1 INSA-Lyon,

Plus en détail

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose.

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. L. GUIGUES EDF/SEPTEN 12-14 avenue Dutriévoz 69628 Villeurbanne Cedex RESUME PANTHERE est un

Plus en détail

Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT

Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT Propriétés électroniques des composés PbX 3 CH 3 NH 3 (X=Cl, Br, I) utilisés en photovoltaïque et photocatalyse. Une analyse fondée sur la DFT Tangui LE BAHERS 3 Mars 2015 1 ière Journées Pérovskites Hybrides

Plus en détail

Rapport de stage de. M2 Physique Médicale. Année Universitaire 2011-2012

Rapport de stage de. M2 Physique Médicale. Année Universitaire 2011-2012 Rapport de stage de M2 Physique Médicale Année Universitaire 2011-2012 Simulation de l'accélérateur Novalis-TX (Varian Medical Systems) à l'aide de la plate-forme Monte Carlo GATE Application à la dosimétrie

Plus en détail

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome 1/34 Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome Dr Xavier Mirabel Département universitaire de radiothérapie Centre Oscar Lambret - Lille - France x-mirabel@o-lambret.fr 2/34 Radiothérapie Traditionnellement

Plus en détail

Étude du comportement de l hélium dans le molybdène

Étude du comportement de l hélium dans le molybdène Étude du comportement de l hélium dans le molybdène, Bernard Lavielle : CNRS-CNAB, Gradignan Christophe Viaud, Gaëlle Carlot, : CEA, Cadarache Thierry Sauvage: CNRS-CEMTHI Orléans Nathalie Moncoffre :

Plus en détail

Second cancer après radiothérapie mammaire

Second cancer après radiothérapie mammaire Second cancer après radiothérapie mammaire Sophie Guillerm, service de radiothérapie, Hôpital St Louis Florence Coussy, service d oncologie, Institut Curie Vendredi 25/09/2015 Introduction incidence nombre

Plus en détail

CIVA PLATEFORME DE SIMULATION POUR LE CND

CIVA PLATEFORME DE SIMULATION POUR LE CND CIVA PLATEFORME DE SIMULATION POUR LE CND Lundis de la Mécanique à Cadarache Samuel Legoupil 8 avril 2013 CEA 8 avril 2013 PAGE 1 SOMMAIRE Le Contrôle Non Destructif Apports de la simulation pour les CND

Plus en détail

COMMENT LE CMS PERMET-IL DE FAIRE DES

COMMENT LE CMS PERMET-IL DE FAIRE DES COMMENT LE CMS PERMET-IL DE FAIRE DES DÉCOUVERTES? Introduction à la physique expérimentale à haute énergie. Voyage au CERN 2015 Martin DELCOURT 11 février 2015 M. Delcourt (UCL/CP3) CMS - Comment marche

Plus en détail

Journée technique. Outil COLUROUTE. Mesure des propriétés de réflexion des matériaux. Valérie Muzet. Cerema - DTerEst - LR Strasbourg

Journée technique. Outil COLUROUTE. Mesure des propriétés de réflexion des matériaux. Valérie Muzet. Cerema - DTerEst - LR Strasbourg Journée technique Outil COLUROUTE Mesure des propriétés de réflexion des matériaux Valérie Muzet Cerema - DTerEst - LR Strasbourg COLUROUTE COefficient de LUminance des ROUTEs Sommaire Introduction et

Plus en détail

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique.

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique. Université Joseph Fourier Grenoble 1 L3 physique, 2011-2012 Techniques Expérimentales de la Physique Physique Subatomique guillaume.pignol@lpsc.in2p3.fr 1 Chapitre 1 Généralités 1.1 Le monde subatomique

Plus en détail

CORRECTION URGENTE SUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX NOTIFICATION DE SÉCURITÉ AUX UTILISATEURS

CORRECTION URGENTE SUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX NOTIFICATION DE SÉCURITÉ AUX UTILISATEURS Objet : Produit concerné : Référence / identifiant FSCA : Date de la notification : Type d'action : Erreur de calcul des champs IMRT comportant plusieurs groupes de chariots avec le AAA Algorithme analytique

Plus en détail

Estimation des facteurs de conversion pour la mesure du débit d équivalent de dose ambiant H*(10) par spectrométrie in situ

Estimation des facteurs de conversion pour la mesure du débit d équivalent de dose ambiant H*(10) par spectrométrie in situ Estimation des facteurs de conversion pour la mesure du débit d équivalent de dose ambiant H*(10) par spectrométrie in situ Jean-Pascal Laedermann 23 avril 2004 Menu Problématique Traitement Monte-Carlo

Plus en détail

Challenges des simulations Monte Carlo en évolution : MURE / VESTA

Challenges des simulations Monte Carlo en évolution : MURE / VESTA Challenges des simulations Monte Carlo en évolution : MURE / VESTA Joachim Miss - Wim Haeck : IRSN/DSU/SEC LERD Fontenay joachim.miss@irsn.fr Olivier Méplan : CNRS/IN2P3 LPSC Grenoble meplan@lpsc.in2p3.fr

Plus en détail

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE LAURENT Rémy laurent@clermont.in2p3.fr http://clrpcsv.in2p3.fr Journées des LARD Septembre 2007 M2R

Plus en détail

Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale

Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Mention : Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Nature de la formation :

Plus en détail

La démarche qualité, la sécurité des soins et la sécurité du personnel

La démarche qualité, la sécurité des soins et la sécurité du personnel INAUGURATION du plateau technique de Radiothérapie Dossier de presse Vendredi 24 Juin 2011 1 Le dossier Le plateau technique de Radiothérapie du Centre hospitalier de Troyes : Introduction Définition de

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

www.medias-services.com Dépliant Carré 105x105 mm 4 Pages 1 pli Médias-Services Communication visuelle

www.medias-services.com Dépliant Carré 105x105 mm 4 Pages 1 pli Médias-Services Communication visuelle Dépliant Carré 105x105 mm 4 Pages 1 pli 21,4x10,9 cm 21x10,5 cm 6 Pages - 2 Plis Roulés 10,9x31,6 cm 10,5x31,2 cm 6 Pages - 2 plis en Z aussi (appelé accordéon) 10,9x31,9 cm 10,5x31,5 cm 8 Pages - 3 Plis

Plus en détail

Développement et validation expérimentale d un outil de détermination de la dose hors-champ en radiothérapie

Développement et validation expérimentale d un outil de détermination de la dose hors-champ en radiothérapie Développement et validation expérimentale d un outil de détermination de la dose hors-champ en radiothérapie Igor Bessières To cite this version: Igor Bessières. Développement et validation expérimentale

Plus en détail

Caractérisation des sources d émissions gamma, données nucléaires associées et applications à la radioprotection

Caractérisation des sources d émissions gamma, données nucléaires associées et applications à la radioprotection 11/07/2011 Caractérisation des sources d émissions gamma, données nucléaires associées et applications à la radioprotection Unité mixte de recherche CNRS-IN2P3 Université Paris-Sud 1191406 Orsay cedex

Plus en détail

Scanner X. Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr

Scanner X. Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr Scanner X Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr Les rayons X Production des rayons X Interaction avec la matière Détection des rayons X Les scanners X Reconstruction de l image L image Ondes électromagnétiques

Plus en détail

en scintigraphie cérébrale et oncologique Simulations Monte Carlo U678 INSERM, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France http://www.guillemet.

en scintigraphie cérébrale et oncologique Simulations Monte Carlo U678 INSERM, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France http://www.guillemet. Simulations Monte Carlo en scintigraphie cérébrale et oncologique Irène Buvat U678 INSERM, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France buvat@imed.jussieu.fr http://www.guillemet.org/irene Plan - Introduction

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Perspectives en métrologie de la dose face aux évolutions techniques de la radiothérapie externe

Perspectives en métrologie de la dose face aux évolutions techniques de la radiothérapie externe B. CHAUVENET Perspectives en métrologie de la dose face aux évolutions techniques de la radiothérapie externe Perspectives in absorbed dose metrology with regard to the technical evolutions of external

Plus en détail

Mise en œuvre de la dosimétrie in vivo dans un département de radiothérapie : expérience de l Institut Gustave Roussy.

Mise en œuvre de la dosimétrie in vivo dans un département de radiothérapie : expérience de l Institut Gustave Roussy. Mise en œuvre de la dosimétrie in vivo dans un département de radiothérapie : expérience de l Institut Gustave Roussy. André BRIDIER - Frédéric JOUSSARD - Guillaume FRANCOIS - Dimitri LEFKOPOULOS Service

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I)

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) Collaboration: - Laboratoire de Radiotoxicologie et Oncologie (L. Sabatier) CEA, DSV - Laboratoire de Génotoxicité et Modulation de l Expression

Plus en détail

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive Journées scientifiques CNFRS URSI Vers des radiocommunications reconfigurables et cognitives 28 et 29 mars 2006 Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive B. Uguen, F. Tchoffo

Plus en détail

Les références dosimétriques pour les rayons X de basses et moyennes énergies. The dosimetric standards for low and medium energy x-rays

Les références dosimétriques pour les rayons X de basses et moyennes énergies. The dosimetric standards for low and medium energy x-rays Les références dosimétriques pour les rayons X de basses et moyennes énergies The dosimetric standards for low and medium energy x-rays Wassim KSOURI, Marc DENOZIÈRE, Nelly LECERF et Eric LEROY LNE-LNHB

Plus en détail

Chapitre 3 : Dosimétrie

Chapitre 3 : Dosimétrie 3-1 : Biophysique Chapitre 3 : Dosimétrie Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Rayonnements - électromagnétiques

Plus en détail

Courbes de survie cellulaire. modèles mathématiques

Courbes de survie cellulaire. modèles mathématiques Courbes de survie cellulaire et modèles mathématiques Modèle balistique Modèle de la cible Modèle balistique de la cible 1 composante létale d emblée 1 composante accumulation de lésions sublétales 2 composantes

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Lorraine Ecole Doctorale IAE+M Centre de Recherche en Automatique de Nancy Centre Alexis Vautrin THESE

Institut National Polytechnique de Lorraine Ecole Doctorale IAE+M Centre de Recherche en Automatique de Nancy Centre Alexis Vautrin THESE Institut National Polytechnique de Lorraine Ecole Doctorale IAE+M Centre de Recherche en Automatique de Nancy Centre Alexis Vautrin THESE pour obtenir le grade de Docteur de l Institut National Polytechnique

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation de IONISOS Description des rayonnements ionisants. Sources de rayonnements ionisants

SOMMAIRE. Présentation de IONISOS Description des rayonnements ionisants. Sources de rayonnements ionisants Sophie ROUIF, Responsable R&D Chimie sous rayonnements - sophie.rouif@ionisos.fr Les modes d exposition sous rayonnement : mise en œuvre et les avantages des installations industrielles Lyon / 29 septembre

Plus en détail

Contrôles de qualité en radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité

Contrôles de qualité en radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité Contrôles de qualité en radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité RAPPORT SFPM N 26 Janvier 2010 Société Française de Physique Médicale. Institut Curie 26 rue d Ulm 75248 Paris cedex

Plus en détail

- Rapport CEA-R-6209 -

- Rapport CEA-R-6209 - - Rapport CEA-R-609 - CEA Saclay Direction de la Recherche Technologique Laboratoire d Intégration des Systèmes et des Technologies Département des Technologies du Capteur et du Signal Laboratoire National

Plus en détail

Graphes, réseaux et internet

Graphes, réseaux et internet Graphes, réseaux et internet Clémence Magnien clemence.magnien@lip6.fr LIP6 CNRS et Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris 6) avec Matthieu Latapy, Frédéric Ouédraogo, Guillaume Valadon, Assia Hamzaoui,...

Plus en détail

Sommaire Avant-propos Grandeurs et unités fondamentales de la dosimétrie externe

Sommaire Avant-propos Grandeurs et unités fondamentales de la dosimétrie externe Sommaire Avant-propos... xiii 1 Grandeurs et unités fondamentales de la dosimétrie externe... 1 1.1 Grandeurs dosimétriques... 2 1.1.1 Dose absorbée totale et transfert linéique d énergie... 2 1.1.2 Grandeurs

Plus en détail

Utilisation des Matériaux à Changement de Phase (MCP) en climatisation passive et chauffage d intersaison

Utilisation des Matériaux à Changement de Phase (MCP) en climatisation passive et chauffage d intersaison Utilisation des Matériaux à Changement de Phase (MCP) en climatisation passive et chauffage d intersaison Contrat ADEME - PUCA N 04 04 C 0073 Notifié le 28/12/2004 D. QUENARD H. SALLEE K. JOHANNES A. HUSAUNNDEE

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

Principe, caractérisation et utilisation des films Gafchromic EBT3

Principe, caractérisation et utilisation des films Gafchromic EBT3 Principe, caractérisation et utilisation des films Gafchromic EBT3 Olivier Henry Physicien, Centre Eugène Marquis (Rennes) Caroline Lafond Physicienne, Centre Eugène Marquis (Rennes) Contexte Le film reste

Plus en détail

Etude des caractéristiques dosimétriques de sources de curiethérapie d iode 125 à l aide de la plate-forme GATE

Etude des caractéristiques dosimétriques de sources de curiethérapie d iode 125 à l aide de la plate-forme GATE Etude des caractéristiques dosimétriques de sources de curiethérapie d iode 125 à l aide de la plate-forme GATE Lydia MAIGNE maigne@clermont.in2p3.fr Equipe PCSV 1+2, 1 : Laboratoire de Physique Corpusculaire,

Plus en détail

Optimisation du gain du Laser à électrons Libres CLIO à l aide de la ligne de transport du faisceau d électrons

Optimisation du gain du Laser à électrons Libres CLIO à l aide de la ligne de transport du faisceau d électrons Optimisation du gain du Laser à électrons Libres CLIO à l aide de la ligne de transport du faisceau d électrons Cyril Rippon François Glotin, J.M. Ortega et Rui Prazeres LURE / CLIO (Centre Laser Infrarouge

Plus en détail

Instrumentation OSL multipoints pour le contrôle de la dose en radiothérapie

Instrumentation OSL multipoints pour le contrôle de la dose en radiothérapie Instrumentation OSL multipoints pour le contrôle de la dose en radiothérapie Sylvain Magne, Pierre Ferdinand CEA LIST Laboratoire de Mesures Optiques CEA Saclay 91191 Gif-sur-Yvette cedex France Téléphone

Plus en détail

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23 Table des Figures 7 Introduction Générale 9 1. Outils et plate-formes de construction d application 9 2. Intégration de paradigmes de conception dans le cycle de vie 10 2.1. Equilibrage de charge et équilibrage

Plus en détail

Développement d un dispositif électronique à pixels actifs intégré pour la dosimétrie du radon et des neutrons

Développement d un dispositif électronique à pixels actifs intégré pour la dosimétrie du radon et des neutrons Développement d un dispositif électronique à pixels actifs intégré pour la dosimétrie du radon et des neutrons S. Higueret, D. Husson, T.D Le A. Nourreddine, M.Trocmé 1, A.Bozier 2 Institut de Recherches

Plus en détail

Bases physiques et biologiques de la radiothérapie

Bases physiques et biologiques de la radiothérapie Bases physiques et biologiques de la radiothérapie L3 : UE cancérologie Pr I. Peretti Service de Biophysique et Médecine Nucléaire CHU Lariboisière Université Paris 7 1. Les rayonnements utilisés en médecine

Plus en détail

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Règlement du concours de janvier 2010 pour le recrutement de septembre 2010 Sommaire Conditions d inscription au concours... page 1 Date du

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013 Christian SCHAEFFER Directeur de la Plateforme Formation et Evaluation - INES christian.schaeffer@ines-solaire.fr L AUTOCONSOMMATION Rencontres Energivie En collaboration avec Emilie SOURNIA Chargé de

Plus en détail

Université René Descartes Faculté de Pharmacie - Master Professionnel Dimension Économique des Produits de Santé 14 décembre 2005

Université René Descartes Faculté de Pharmacie - Master Professionnel Dimension Économique des Produits de Santé 14 décembre 2005 Université René Descartes Faculté de Pharmacie - Master Professionnel Dimension Économique des Produits de Santé 14 décembre 2005 Prise en Compte de l Incertitude dans l Évaluation des Technologies de

Plus en détail

La mammographie numérique avec ERLM ou CAPTEUR PLAN

La mammographie numérique avec ERLM ou CAPTEUR PLAN La mammographie numérique avec ERLM ou CAPTEUR PLAN Comparaison des deux méthodes Sophie KINZELIN - Centre Alexis VAUTRIN - Service de Radiodiagnostic du Dr STINES SOMMAIRE Historique Principe de fonctionnement

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

OPTIMISATION DES CONTROLES QUALITE PATIENTS SUR ACCELERATEUR LINEAIRE : UTILISATION DE LA MAITRISE STATISTIQUE DES PROCESSUS (MSP)

OPTIMISATION DES CONTROLES QUALITE PATIENTS SUR ACCELERATEUR LINEAIRE : UTILISATION DE LA MAITRISE STATISTIQUE DES PROCESSUS (MSP) OPTIMISATION DES CONTROLES QUALITE PATIENTS SUR ACCELERATEUR LINEAIRE EXPERIENCE DU CENTRE ALEXIS VAUTRIN UTILISATION DE LA MAITRISE STATISTIQUE DES PROCESSUS (MSP) Karine HERLEVIN E.P.U Techniques dédiées

Plus en détail

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse La température, source de «désordre» ou source «d ordre»? Plan Température source de «désordre» Température

Plus en détail

Observation des systèmes binaires au TeV. François Brun Journées Rencontres Jeunes Chercheurs 30 Novembre 2009

Observation des systèmes binaires au TeV. François Brun Journées Rencontres Jeunes Chercheurs 30 Novembre 2009 Observation des systèmes binaires au TeV François Brun Journées Rencontres Jeunes Chercheurs 30 Novembre 2009 Les systèmes binaires Quatre systèmes binaires découverts au TeV LS 5039 LSI +61 303 PSR B1259

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Arrêt optimal et optimisation de la maintenance

Arrêt optimal et optimisation de la maintenance Benoîte de Saporta CQFD - Contrôle de Qualité et Fiabilité Dynamique 22 septembre 2011 Benoîte de Saporta 1/34 Plan 1 Un problème de maintenance 2 Modélisation mathématique 3 Stratégie de résolution 4

Plus en détail