REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE"

Transcription

1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE DU PROCESSUS DE PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 Octobre 2012

2 1. Contexte et justification L année 2012 qui tire à sa fin, est une année où les 515 Zones de santé (ZS) de la République Démocratique du Congo ont pu disposer chacune d un plan d actions opérationnel (PAO-ZS). Le PAO-ZS constitue un outil important de la mise en œuvre du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS ). Le processus de cette planification a commencé depuis le mois de novembre 2011 et a connu plusieurs étapes, notamment : l actualisation du canevas de l analyse situationnelle de la ZS en tenant compte de recommandations issues de la Revue 1 annuelle sectorielle 2012, tenue à Lubumbashi en octobre 2011; la production d une matrice de budgétisation sous format du Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT) : le pré-test de ces outils dans 5 ZS de la Ville de Kinshasa et leur finalisation en fonction de leçons tirées du terrain. Les PAO 2012 ont présenté deux caractéristiques importantes, à savoir : la déclinaison des budgets dans le format du Cadre de Dépenses Sectorielles à Moyen Terme (CDS-MT). les budgets des PAO 12 ont été multi bailleurs, car ayant pris en compte les ressources disponibles ou facilement mobilisables auprès de plusieurs sources de financement. Ceci a permis de disposer d un seul plan intégrateur par niveau, mettant ainsi fin aux microplanifications jadis à l origine de la verticalisation du système de santé au niveau local. Cependant, l analyse de ces PAO et du processus qui a conduit à leur production montre quelques faiblesses qu il conviendrait de corriger pour améliorer davantage la qualité de la planification au cours de l année Pour n en citer que quelques-unes, nous avons noté que : (i) Le processus de planification s est arrêté à l échelle de la Zone de Santé et n est pas allé jusqu au niveau de l HGR et des Aires de Santé/Centres de santé. Ce qui aurait garanti l approche ascendante de la planification prônée par la SRSS dans le cadre de la Planification par Unité Fonctionnelle (PUF) ; (ii) Les plans d action opérationnels ont été élaborés au-delà de janvier de l année Un décalage dans le temps s est expliqué par le fait que d une part, le processus de planification a été lancé en janvier 2012, et d autre part, les ressources promises par l Etat et les PTF n ont pas été mises à disposition à temps pour l accompagnement des provinces et la tenue des ateliers de défense au niveau des pools ; (iii) Les plans d action opérationnels et les plans de travail trimestriels ont été élaborés sans être accompagnés directement d un processus cohérent de suivi de la mise en œuvre par les niveaux directement hiérarchiques. (iv) La consolidation des PAO ZS pour produire le PAO consolidé de la province n a été opérée que dans 4 sur 11 à cause des outils qui n ont pas été diffusés à temps, du volume de 1 Au cours de la Revue annuelle sectorielle tenue à Lubumbashi en octobre 2011, il était recommandé entre autre l actualisation et la simplification du canevas de planification opérationnelle en vue de faciliter son utilisation et de matérialiser la mise en œuvre du PNDS au niveau décentralisé. 2

3 travail de compilation et du nombre assez élevé de ZS dans certaines provinces telles que la Province Orientale (83 ZS), l Equateur (69 ZS) et Bandundu (52 ZS). Capitalisant les leçons apprises du processus de planification opérationnelle 2012 et les observations des acteurs de terrain, les membres du Comité National du pilotage de Secteur de la Santé (CNP-SS), réunis au Centre Caritas du 18 au 19 octobre 2012 ont pris la résolution de lancer le processus de planification opérationnelle 2013 à tous les niveaux du système de santé. Tout en ayant comme cadre stratégique, la SRSS et le PNDS 11-15, le processus de 2013 devra prendre en compte les faiblesses de la mise en œuvre des PAO 2012, les orientations du Cadre pays d accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l enfant , le programme d actions du Gouvernement ainsi que les autres engagements internationaux auxquels la RDC a souscrits. 2. Objectifs 2.1. Objectif général Contribuer à la production des soins de qualité, accessibles à la population, à travers un processus de planification opérationnelle participative, coordonnée, pertinente, intégrée, efficace et efficiente et participative à tous les niveaux Objectifs spécifiques 1. Briefer les équipes de planification à tous les niveaux du Système de santé sur les outils de planification opérationnelle et les documents constituant le cadre de référence pour la planification opérationnelle 2013 (SRSS-2, PNDS 11-15, Cadre de Suivi et Evaluation du PNDS 11-15, Cadre pays d accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l enfant , lettre de mission du Premier Ministre et la feuille de route du Gouvernement pour le secteur de la Santé.) ; 2. Appuyer le processus de planification opérationnelle 2013 à tous les niveaux spécifiquement en ses étapes relatives au briefing, à l élaboration, la défense des PAO et la compilation de ces derniers en PAO consolidé de la DPS, en PAO consolidé du niveau central et en PAO consolidé du Ministère de la Santé Publique. 3. Résultats attendus Sept principaux résultats sont attendus de ce processus de planification opérationnelle 2013 à travers le pays à savoir : 1) Les équipes de planification à différents niveaux du Système de santé sont briefés sur les outils et les documents constituant le cadre de référence pour la planification opérationnelle 2013 ; 2) Les 515 Zones de Santé de la RDC disposent chacune d un PAO 13 élaboré, défendu et adopté par le Conseil d Administration ; 3) Les 26 nouvelles DPS disposent chacune d un PAO 13 consolidé (prenant en compte les priorités des ZS), défendu et adopté par le CPP-SS ; 4) Les 13 Directions centrales et les 52 Programmes spécialisés du MSP disposent chacun d un PAO 13 élaboré, défendu et validé par la Commission technique du CNP-SS en charge de la planification ; 3

4 5) Les Directions centrales auxquelles sont rattachés les Programmes spécialisés disposent chacune d un PAO 13 consolidé ; 6) Le Secrétariat Général dispose d un PAO 13 consolidé pour le niveau central. 7) Le MSP dispose d un PAO 13 consolidé (prenant en compte les priorités du niveau central et celles des provinces) adopté par le CNP-SS. 4. Méthodologie 4.1. Phase préparatoire : a) L adaptation et/ou la standardisation des outils de planification. Les outils de planification opérationnelle des niveaux opérationnel et central ne nécessitent pas une retouche de fond pour l exercice Il s agit de : canevas pour l analyse situationnelle de la Zone de Santé, le canevas de PAO ZS proprement dit (appelé canevas synthèse PAO en 2012) et la matrice de budgétisation du PAO ZS pour le niveau opérationnel ; outils_pao_cdmt_2011 pour le niveau central. Par contre, les outils de planification du niveau provincial qui ont été utilisés en 2012 (fiche de consolidation des PAO ZS en PAO DS et/ou PAO de la province et le canevas de PAO consolidé de la province) n ayant pas été standardisés, bénéficieront d une attention particulière du niveau central en vue de leur uniformisation. Cet exercice de standardisation visera également à assouplir les outils afin de rendre aisé la compilation des données des ZS et la production des PAO consolidés des 26 Divisions Provinciales de la Santé (DPS). b) Validation des outils standardisés de planification. Les outils de planification qui feront l objet de l uniformisation. Les outils du niveau provincial seront présentés aux cadres du MSP pour validation dans le cadre des réunions des Directeurs centraux et des Programmes spécialisés du MSP, sous la présidence de Monsieur le Secrétaire Général à la Santé. Le cas échéant, ils peuvent être soumis à la validation par le Comité de Coordination Technique du CNP-SS qui associe les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) Briefing des Encadreurs des niveaux central et provincial. Des ateliers de briefing seront organisés à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Au niveau central, il y aura deux types de briefing : (i) le briefing des équipes de planification des Directions centrales et des Programmes spécialisés du MSP et (ii) le briefing des Encadreurs Nationaux Polyvalents (ENP) appelés à accompagner les provinces. Une masse critique des Experts répondant au profil de l ENP s est développée au fur de temps au niveau central depuis le processus de planification opérationnelle 2012 et le suivi de la mise en œuvre du PNDS en provinces en juin Toutefois, le briefing pourra s élargir aux autres Experts pour renforcer l équipe d ENP. Les ENP auront la responsabilité de briefer les Encadreurs Provinciaux Polyvalents (EPP) si et seulement si les provinces expriment librement le besoin. Car une province peut utiliser les mêmes EPP que ceux qui ont été engagés dans le processus de

5 Les EPP sont appelés à renforcer les capacités des Encadreurs des DPS (anciens Districts de Santé) à travers un briefing au Chef lieu de la DPS et superviser le processus de planification à ce niveau là. Etant donné que le pays est à sa 3 ème expérience de planification opérationnelle, il se peut que certains briefing ne soient pas organisés surtout si les ressources font défaut Accompagnement de proximité des ZS pour l élaboration de leurs PAO 13. Les Encadreurs des DPS une fois briefés par les EPP seront déployés dans les Zones de Santé pour assurer l accompagnement de proximité des ECZ tout au long des étapes de planification opérationnelle ci-après : (i) l évaluation rapide des PAO 12, (ii) l actualisation des données à caractère dynamique de l analyse situationnelle de la ZS, la programmation et la budgétisation du PAO en utilisant les outils ci-haut. Le document des directives de planification opérationnelle 13 décrit en détails comment on manipule les outils Défense des PAO ZS suivi de la consolidation des PAO ZS validés au niveau des DPS Une fois, l étape de planification dans les Zones de Santé est finie, les ECZ se retrouveront aux sièges de leurs DPS et/ou aux lieux de pools (pour les DPS avec une trentaine des ZS) pour présenter leurs PAO 12 avec toutes les annexes (rapports d évaluation rapide des PAO 12, analyse situationnelle de la ZS actualisée). Cette défense va s opérer en présence des EPP et des ENP afin de garantir la qualité des débats et des documents des PAO ZS Les EPP et ENP se rassureront du respect de la démarche de planification suivie par les ECZ. Après la défense, les ECZ vont prendre en compte les remarques et suggestions de la plénière afin de finaliser leurs PAO. Ceux-ci seront transmis à la DPS afin de déclencher le processus de compilation des données des analyses situationnelles des ZS, de centralisation des activités des ZS et leurs cibles pour l exercice Adoption des PAO ZS par les conseils d administration des ZS Les membres des ECZ ayant pris part à l atelier de défense et de consolidation sont appelés à regagner leurs ZS après la défense de leurs PAO. Pour ce faire, ils sont conviés à déposer auprès du Bureau de la DPS le format validé de leurs PAO pour la consolidation. Une fois dans leurs ZS, les membres des ECZ devront restituer le contenu de leurs PAO avec toutes les annexes pour l enrichissement éventuel par les acteurs de terrain avant de les soumettre pour l adoption aux Conseils d Administration (CA) des ZS. Les versions des PAO ZS 13 ayant reçu l aval des CA seront transmises à la DPS essentiellement par mail mais aussi en dur pour la prise en compte des amendements des CA et la poursuite de la consolidation des données Elaboration des PAO consolidés des DPS La production du PAO 13 consolidé de la DPS est un exercice qui devra commencer par l évaluation du PAO 12 consolidé (s il existe) et l actualisation de l analyse de la situation de la DPS en tant qu entité géographique bien limitée, contenant un certain nombre des Zones de Santé avec une population bien déterminée et des Structures telles que le BCZ/ECZ, l HGR et les CS au niveau des ZS, des Bureaux techniques et managériaux(b/dps) correspondant aux métiers/fonctions de la DPS ainsi que les Services d appui (Hôpital Provincial, Labo Provincial, CDR, ITM/IEM ) qui contribuent à l offre des soins de santé de qualité au bénéfice des populations. 5

6 L actualisation de l analyse situationnelle de la DPS s effectuera sur base du canevas de PAO consolidé de la DPS (document en Word) et prendra en compte quelques données des Zones de Santé issues de la compilation et susceptibles d influer sur le diagnostic global de la DPS. Ensuite, l équipe de la DPS procède à la programmation en suivant le canevas du PAO consolidé de la DPS et à la budgétisation sur base d un outil approprié en Excel. Les documents de directives et de méthodologie de planification au niveau provincial sont annexés à ces TDR Adoption des PAO consolidés des DPS par le Comité Provincial de Pilotage du Secteur de la Santé (CPP-SS) La réunion du CPP-SS sera organisée au Chef lieu de la Province. Les provinces qui comportent plus d une DPS dû à la récente réorganisation/restructuration des anciennes DPS, tiendront une seule réunion du CPP-SS pour l adoption de tous les PAO consolidés des DPS Elaboration des PAO des Directions et Programmes spécialisés du MSP. Chaque Direction centrale et Programme spécialisé du MSP se dotera de son PAO 13 aligné au PNDS et comportant des activités qui relèvent de ses missions et attributions. Des outils, directives et méthodologie de planification opérationnelle au niveau central constituent des annexes à ces TDR. Les PAO des Directions centrales et Programmes spécialisés seront examinés et validés par la Commission technique du CNP-SS en charge de la planification. Cette dernière préparera un rapport à soumettre au Comité Technique de Coordination du CNP-SS (CCT/CNP-SS) pour l adoptin globale de tous les PAO des Directions centrales et Programmes spécialisés du MSP Consolidation des PAO des Directions centrales. De manière fonctionnelle, les Programmes spécialisés du MSP sont rattachés à l une ou l autre Direction centrale. L exercice consistera à compiler les priorités des Programmes spécialisés afin de produire un PAO intégrateur de la Direction centrale Elaboration du PAO consolidé du niveau central Sous la responsabilité de Monsieur le Secrétaire Général à la Santé, la compilation des données des PAO consolidés des Directions se fera et sera complétée par les priorités spécifiques de la Division unique du SG et celles du cabinet de SEM le Ministre de la Santé Publique pour produire le PAO intégrateur du niveau central Elaboration du PAO consolidé du MSP Partant du PAO consolidé du niveau central et les PAO consolidés des DPS et sous la responsabilité de SEM le Ministre de la Santé Publique, le niveau central produire un PAO intégrateur du MSP. Ce PAO devra prendre en compte également les engagements nationaux et internationaux auxquels, le Gouvernement de la République a pris en matière de santé. Le Programme d actions du Gouvernement en ses aspects liés à la santé, les orientations du pays en rapport avec la réalisation des OMD...seront pris en compte dans ce PAO consolidé du MSP. Ce PAO sera validé par le CCT/CNP-SS et adopté au cours d une réunion du Comité National de Pilotage du Secteur de la Santé. 5. Chronogramme Le processus de planification opérationnelle va se dérouler pendant les mois d octobre, novembre et de décembre selon le chronogramme suivant : 6

7 Activités Désignation des membres du comité de coordination de processus de planification Actualisation et/ou standardisation des outils de planification et diffusion à tous les niveaux (par site Web MSP : Lancement officiel du processus de planification opérationnelle 2013 par SEM le Ministre de la Santé Publique en marge du CNP-SS Briefing des équipes de planification du niveau central et des Encadreurs polyvalents (nationaux et provinciaux) Elaboration des PAO ZS avec accompagnement des Encadreurs provinciaux Ateliers de défense et de consolidation des PAO ZS en PAO nouvelle DPS Organisation des réunions des CA pour adoption des PAO ZS Elaboration des PAO consolidés des nouvelles DPS Organisation des réunions du CPP-SS pour adoption des PAO consolidés des nouvelles DPS Elaboration des PAO des Directions centrales et Programmes spécialisés du MSP Consolidation des POA des Directions prenant en compte les priorités des Programmes spécialisés qui leur sont rattachés Elaboration du PAO consolidé du niveau central Elaboration du PAO consolidé du MSP prenant en compte les priorités des provinces et celles du niveau central Adoption du PAO du MSP par CNP-SS Oct. 12 Nov Déc S1 S2 S3 S4 S1 S2 S3 S4 S1 S2 S3 S4 6. Budget Hors mis le budget lié à l accompagnement du processus par le niveau central (Encadreurs Nationaux Polyvalents), le financement de la planification opérationnelle au niveau des provinces est sous la responsabilité des Gouvernements provinciaux et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) qui y interviennent. Leurs Excellences Mrs et Mmes les Ministres Provinciaux en charge de la Santé et les Médecins Inspecteurs de Provinces prendront des contacts avec les PTF pour mobiliser les ressources en vue de garantir le processus de planification Ce dernier ayant été lancé par SEM le Ministre de la Santé le 19 octobre en marge du CNP-SS et qui prendra fin le 31 décembre Vu les contraintes des ressources en présence, un seul scénario a été retenu pour la budgétisation du processus de planification

8 Ce scénario a comme caractéristiques suivantes : Au niveau provincial : Pas de réunion de briefing des ECZ/ECP par le niveau central au niveau des DPS ou des pools pour les DPS avec une trentaine des ZS ; Accompagnement et briefing des ECZ par des encadreurs provinciaux ou des DPS; Défense des PAO dans les 26 DPS et dans 8 autres pools en présence des encadreurs nationaux et provinciaux; Adoption des PAO ZS par les Conseils d Administration des ZS; Consolidation des PAO dans 26 DPS en présence des encadreurs nationaux et provinciaux; Adoption des PAO des DPS que compose une province par l unique CPP-SS de celle-ci. Budget par phases Phases Budget estimatif Besoin du NC y compris Elaboration des PAO dans les ZS USD 0 Défense des PAO (26 DPS) USD $ Validation PAO (CA de 515 ZS) USD 0 Consolidation PAO au niveau de 26 DPS Adoption des PAO au CPP-SS USD $ USD Total USD $ NB. Le budget du processus de la planification au niveau central n est pas pris en compte dans ce budget. Fait à Kinshasa, 25 octobre 12 8

DIRECTIVES POUR LA PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 A TOUS LES NIVEAUX DU SYSTEME DE SANTE

DIRECTIVES POUR LA PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 A TOUS LES NIVEAUX DU SYSTEME DE SANTE MINSTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Secrétariat Général DIRECTIVES POUR LA PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 A TOUS LES NIVEAUX DU SYSTEME DE SANTE I. JUSTIFICATION DES DIRECTIVES Le Ministère de la Santé Publique

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR TERMES DE REFERENCE POUR LA RATIONALISATION DES STRUCTURES DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Introduction Origines

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE MEMORANDUM D ENTENTE SUR LA REFORME DU FINANCEMENT DE LA SANTE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO JUIN : 2009 PREAMBULE En février 2006, le Ministère

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE RÉFÉRENCE DE LA REUNION DU COMITE NATIONAL DE PILOTAGE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE RÉFÉRENCE DE LA REUNION DU COMITE NATIONAL DE PILOTAGE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE RÉFÉRENCE DE LA REUNION DU COMITE NATIONAL DE PILOTAGE Septembre 2012 I.CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le Comité

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET. Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET. Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006 OMPI WO/PBC/10/4 ORIGINAL : anglais DATE : 4 juillet 2006 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006 RAPPORT

Plus en détail

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11: Macroéconomie, Finances publiques et aspects réglementaires DEMANDE N 2009/204525/1

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11: Macroéconomie, Finances publiques et aspects réglementaires DEMANDE N 2009/204525/1 EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11: Macroéconomie, Finances publiques et aspects réglementaires DEMANDE N 2009/204525/1 TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES Pour l évaluation des dispositifs de préparation

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

1. CONTEXTE 2. OBJECTIFS

1. CONTEXTE 2. OBJECTIFS Termes de référence pour l élaboration d un guide et des fiches de procédure sur la création, la gestion des entreprises et AGR dans les secteurs de la culture, du tourisme et de l artisanat 1. CONTEXTE

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

M i n i s t è r e d e l a S a n t é S e c r é t a r i a t G é n é r a l d u M i n i s t è r e

M i n i s t è r e d e l a S a n t é S e c r é t a r i a t G é n é r a l d u M i n i s t è r e R é p u b l i q u e d u B é n i n M i n i s t è r e d e l a S a n t é S e c r é t a r i a t G é n é r a l d u M i n i s t è r e Direction des Pharmacies, du Médicament et des Explorations Diagnostiques

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET

Plus en détail

ASSEMBLÉE 38 e SESSION

ASSEMBLÉE 38 e SESSION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL A38-WP/30 EX/25 23/7/13 Question 17 : Protection de l environnement ASSEMBLÉE 38 e SESSION COMITÉ EXÉCUTIF PLANS D ACTION DES ÉTATS CONCERNANT

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009 Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 13 novembre 2009! "#$% F Distribution: GÉNÉRALE 9 octobre 2009 ORIGINAL: ANGLAIS Le tirage du présent document a été restreint. Les documents

Plus en détail

Termes de référence. Formation en entreprenariat et en rédaction de plan d affaires DDI2015- TDR05-0001

Termes de référence. Formation en entreprenariat et en rédaction de plan d affaires DDI2015- TDR05-0001 Termes de référence Formation en entreprenariat et en rédaction de plan d affaires DDI2015- TDR05-0001 1. Contexte et justification L exploitation minière artisanale est une activité de survie qui touche

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit Novembre 2011 Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 3 Domaine d application 3 Responsable

Plus en détail

d une gestion inclusive» qui a reçu l appui financier du Gouvernement des Pays-Bas pour la période allant de d aout 2015 à juillet 2018.

d une gestion inclusive» qui a reçu l appui financier du Gouvernement des Pays-Bas pour la période allant de d aout 2015 à juillet 2018. Termes de référence (TdRs) pour le recrutement d un formateur/mentor en genre sur la gestion des ressources naturelles dans le Paysage du Grand Virunga. 1. Contexte La Collaboration Transfrontalière du

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

ATELIER DES DG DES INS SUR LES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES SNDS

ATELIER DES DG DES INS SUR LES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES SNDS ATELIER DES DG DES INS SUR LES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES SNDS PRESENTATION DES CANEVAS DES OUTILS DE PILOTAGE ET DE SUIVI ET EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DES

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO CELLULE INFRASTRUCTURES

Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO CELLULE INFRASTRUCTURES Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, URBANISME, HABITAT, INFRASTRUCTURES, TRAVAUX, PUBLICS ET RECONSTRUCTION. CELLULE INFRASTRUCTURES

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque Africaine de Développement appuie le Gouvernement de la République Démocratique

Plus en détail

AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON

AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESW LE 20 OCTOBRE 2014 FDe/PBx/CRi 2014/A.1200 PRÉSENTATION DU DOSSIER Le «Small Business Act pour l Europe»

Plus en détail

AG/RES. 1 (XXVI-E/99) STATUT DU CENTRE D ÉTUDES DE LA JUSTICE DES AMÉRIQUES

AG/RES. 1 (XXVI-E/99) STATUT DU CENTRE D ÉTUDES DE LA JUSTICE DES AMÉRIQUES AG/RES. 1 (XXVI-E/99) STATUT DU CENTRE D ÉTUDES DE LA JUSTICE DES AMÉRIQUES (Résolution adoptée à la deuxième séance plénière tenue le 15 novembre 1999) L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, VU le rapport présenté à la

Plus en détail

PRÉSENTATION Structurer le dialogue de gestion au service de la démarche stratégique

PRÉSENTATION Structurer le dialogue de gestion au service de la démarche stratégique PRÉSENTATION Structurer le dialogue de gestion au service de la démarche stratégique Le dialogue de gestion est un processus d échange entre la direction et les chefs de pôles et/ou de structures internes

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23 Première partie 46 ème année n 23 JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Décret n 05/176 du 24 novembre 2005 portant création du Programme National d Appui

Plus en détail

Etat des lieux qualitatif de l offre hôtelière alsacienne

Etat des lieux qualitatif de l offre hôtelière alsacienne Etat des lieux qualitatif de l offre hôtelière alsacienne CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Mars 2013 I. Contexte Dans le cadre de leurs réflexions sur l évolution du dispositif d aide à l hôtellerie

Plus en détail

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur SPECIFICATION TECHNIQUE POUR LA DETERMINATION DU NOMBRE D HOMMES JOURS ET DE LA FREQUENCE DES AUDITS DANS LE CADRE DES VALIDATIONS DE SYSTEMES D AUTOCONTROLE Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 03/02/2015

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «GESTION DU SECTEUR»

TERMES DE REFERENCE DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «GESTION DU SECTEUR» TERMES DE REFERENCE DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «GESTION DU SECTEUR» I. Contexte Des groupes thématiques de travail (Gtt) ont été mis en place en 2009 et 2010 au sein du Ministère de la santé (MS) dans

Plus en détail

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?)

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Observatoire des Fonctions Publiques Africaines Gouvernement de la République du Bénin VERS UNE ADMINISTRATION ET UNE

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN149

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN149 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN149 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Durée totale des jours prévus Appui au renforcement des capacités du CCM

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008

Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008 Examen des pratiques de gestion du bureau régional de la Saskatchewan Rapport final Le 15 octobre 2008 SGGID n o 1618301 1 Objectifs de l examen Déterminer si les contrôles et les pratiques du bureau régional

Plus en détail

Centre de référence en santé mentale

Centre de référence en santé mentale Centre de référence en santé mentale 1. Missions du centre de référence «Art. 618. Un centre de référence en santé mentale, ci-après désigné sous le terme de «centre de référence», est l organisme d appui

Plus en détail

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Automne 2011 Service des programmes et du développement pédagogique Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Contexte Au Cégep Marie

Plus en détail

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts 1. Nom a. Fonds Désigne le Fonds de développement durable de l AÉÉTS. b. Comité Désigne le comité de gestion composé des personnes

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, URBANISME, HABITAT, INFRASTRUCTURES, TRAVAUX PUBLICS ET RECONSTRUCTION CELLULE INFRASTRUCTURES Projet d Appui à la Réouverture

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CHAMP D APPLICATION Ce cahier des charges s adresse à l ensemble des structures qui interviennent dans la phase d accompagnement à la VAE et qui

Plus en détail

PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS DÉVELOPPEMENT DE LA STRUCTURE SPORTIVE NATIONALE

PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS DÉVELOPPEMENT DE LA STRUCTURE SPORTIVE NATIONALE PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS DÉVELOPPEMENT DE LA STRUCTURE SPORTIVE NATIONALE Solidarité Olympique Programmes mondiaux 2013 2016 DÉVELOPPEMENT DE LA STRUCTURE SPORTIVE NATIONALE OBJECTIF Le développement

Plus en détail

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

Projet de feuille de route pour l élaboration d une stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) au Cameroun

Projet de feuille de route pour l élaboration d une stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) au Cameroun ATELIER PARIS21 - STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS BAMAKO, FÉVRIER 2005, SIÈGE D AFRISTAT. Atelier PARIS 21 sur la Stratégie nationale de Développement de la Statistique SNDS

Plus en détail

Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville

Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville RAPPORT D EVALUATION Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville Décembre 2015 Introduction Le Cégep de Drummondville a adopté une nouvelle version de sa Politique

Plus en détail

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après :

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après : TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET-CONSEIL CHARGE DE L APPUI-ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA DANS LE CADRE DE LA MOBILISATION DES RESSURCES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DEUXIEME

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion de la région des Territoires du Nord-Ouest. Rapport final Juillet 2009

Examen des pratiques de gestion de la région des Territoires du Nord-Ouest. Rapport final Juillet 2009 Examen des pratiques de gestion de la région des Territoires du Nord-Ouest Rapport final Juillet 2009 1 Objectifs de l examen L examen vise à évaluer si les contrôles et les pratiques de gestion de la

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009 Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone Janvier 2009 1 Objectifs de l examen L'examen des pratiques de gestion vise les objectifs suivants : aider les gestionnaires

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II...

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II... CADRE D AGRÉMENT Agrément de l approche de notation interne (NI) avancée du risque de crédit Fonds propres Décembre 2007 TABLE DE MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes... 4 3. Principales phases...

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

Expert international en Education

Expert international en Education Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Arrêté interministériel n 015 du 17 avril 2012 portant création du Prix de la Meilleure Administration Numérique. Règlement Intérieur

Arrêté interministériel n 015 du 17 avril 2012 portant création du Prix de la Meilleure Administration Numérique. Règlement Intérieur Arrêté interministériel n 015 du 17 avril 2012 portant création du Prix de la Meilleure Administration Numérique. Règlement Intérieur I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM AOÛT 2012 PRÉPARÉ PAR LE BUREAU DU LOISR DE LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE 2 1. Présentation À Montréal, 80 % des activités de sport et de

Plus en détail

Plan de sensibilisation

Plan de sensibilisation Ministère de l Éducation Nationale / Handicap International Niger Projet Projet : Développer l offre éducative pour les enfants handicapés au Niger Plan de sensibilisation Financé par Union Européenne

Plus en détail

La revue des pratiques de gestion de la région du Québec Rapport 26 janvier 2009

La revue des pratiques de gestion de la région du Québec Rapport 26 janvier 2009 La revue des pratiques de gestion de la région du Québec Rapport 26 janvier 2009 #1911743 1 Objectifs de la revue Les objectifs de la revue des pratiques de gestion sont les suivants : Assister la région

Plus en détail

507 189 USD 45 000 USD (de jan.16 % des fonds engagés / budget total approuvé : 390 000 USD % des dépenses / budget total : (taux de dépense)

507 189 USD 45 000 USD (de jan.16 % des fonds engagés / budget total approuvé : 390 000 USD % des dépenses / budget total : (taux de dépense) Agence récipiendaire rapport de milieu d année FORMULAIRE 4.3!!!!!! [PAYS : MADAGASCAR] ÉTAT D AVANCEMENT DU PROJET EN MILIEU D ANNÉE PÉRIODE CONSIDÉRÉE : JANVIER JUIN 2016 Numéro de projet et titre :

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse

Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse Le nombre de citadins dans le monde a crû à une rapidité inégalée ces dernières années : plus de la moitié de la population mondiale vit actuellement

Plus en détail

Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001

Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001 Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001 Activités principales Sous-activités Activités détaillées Etat de mise en oeuvre Analyse/Observations Résultat 1 : Le

Plus en détail

ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS

ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS AUX ANTENNES DE FRANCE TELEVISIONS Le Conseil supérieur de l audiovisuel a adopté le 4 janvier 2011 le rapport au Premier ministre élaboré par une commission de réflexion,

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

- 1 - DEMANDE D ASSISTANCE INTERNATIONALE NOTES EXPLICATIVES

- 1 - DEMANDE D ASSISTANCE INTERNATIONALE NOTES EXPLICATIVES - 1 - DEMANDE D ASSISTANCE INTERNATIONALE NOTES EXPLICATIVES Le formulaire de demande d assistance internationale est disponible à l adresse Internet suivante : http://whc.unesco.org/fr/assistanceint et

Plus en détail

A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local PROFESSIONNEL

A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local PROFESSIONNEL DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS ÉVALUATION DU BACHELIER EN RELATIONS PUBLIQUES ( 2013-2014) INTRODUCTION L évaluation du bachelier en Relations Publiques est le deuxième exercice

Plus en détail

Questions/réponses sur les réformes statutaires Congrès extraordinaire de la FIFA

Questions/réponses sur les réformes statutaires Congrès extraordinaire de la FIFA Questions/réponses sur les réformes statutaires Congrès extraordinaire de la FIFA Quelles réformes seront soumises à l approbation du Congrès en tant que propositions d amendement aux Statuts lors de sa

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 30 La décision d adapter un programme en alternance travail-études repose sur une analyse approfondie de la pertinence, des possibilités

Plus en détail

Projet de Plan national d actions sur l efficacité de l aide au développement. Déclaration de Paris

Projet de Plan national d actions sur l efficacité de l aide au développement. Déclaration de Paris - MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES SECRETARIAT GENERAL REPUBLIQUE DU MALI UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI Projet de Plan national d actions sur l efficacité de l aide au développement Déclaration de

Plus en détail

DEMANDE DE PROPOSITION

DEMANDE DE PROPOSITION DEMANDE DE PROPOSITION POUR LA REALISATION D UNE ETUDE SUR «L APPROCHE PAR MICROPROJET» «La place et le rôle des microprojets de développement en Afrique de l Ouest selon les acteurs du Sud. Etude de cas

Plus en détail

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Adoptée au comité de Régie interne du 1er mars 2016 1. Introduction Notre système d assurance qualité comprend déjà toutes les composantes

Plus en détail

Circulaire de la DAP SD2 du 13 juillet 2009 relative à l usage du téléphone par les personnes détenues condamnées

Circulaire de la DAP SD2 du 13 juillet 2009 relative à l usage du téléphone par les personnes détenues condamnées Administration pénitentiaire Communication téléphonique Ecoute téléphonique Restriction téléphonique Circulaire de la DAP SD2 du 13 juillet 2009 relative à l usage du téléphone par les personnes détenues

Plus en détail

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST :

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST : MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWIAFRIQUE DE L OUEST : Projet GWIAfrique de l Ouest: BurkinaFaso, Ghana, Mali, Niger et Sénégal Expérience réussie de Gestion Intégrée des Ressources en

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE «Comment mettre à jour son compte qualité?»

FICHE TECHNIQUE «Comment mettre à jour son compte qualité?» FICHE TECHNIQUE «Comment mettre à jour son compte qualité?» Procédure de certification Sommaire Préambule... 2 1 - Illustration au travers d un cas concret... 4 1 er Exemple : Établissement ayant obtenu

Plus en détail

Bulletin sur les institutions et services financiers

Bulletin sur les institutions et services financiers Bulletin sur les institutions et services financiers Juin 2002 Création de l Agence nationale d encadrement du secteur financier Sylvie Bourdeau, Montréal Vancouver Toronto Montréal Québec New York Londres

Plus en détail

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques Livret 1 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques OUTILS DE

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

RAPPORT MENSUEL MISSION D APPUI AU DEMARRAGE DE L INITIATIVE SEGS. Période du 15 Septembre au 15 Octobre 2007

RAPPORT MENSUEL MISSION D APPUI AU DEMARRAGE DE L INITIATIVE SEGS. Période du 15 Septembre au 15 Octobre 2007 RAPPORT MENSUEL MISSION D APPUI AU DEMARRAGE DE L INITIATIVE SEGS Période du 15 Septembre au 15 Octobre 2007 Mission du 15 Septembre au 31 Décembre 2007 Consultant RASOANINDRAINY Andrianjafy INTRODUCTION

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES BTS Assistant de manager Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES Formation 1. FINALITES ET APS Les enseignements de finalités permettent d acquérir un ensemble de compétences professionnelles,

Plus en détail

PROPOSITION DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION DES PLANS DE SECURITE ALIMENTAIRE DE TROIS CERCLES TEST

PROPOSITION DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION DES PLANS DE SECURITE ALIMENTAIRE DE TROIS CERCLES TEST République du Mali Un Peuple- Un But- Une Foi --------------- COMMISSARIAT A LA SECURITE PROJET D ASSISTANCE AU ALIMENTAIRE SYSTEME D INFORMATION DU MARCHE AGRICOLE (MSU/PASIDMA) ----------------------------

Plus en détail

Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP)

Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) Avis de la 2 ème Commission Séance Plénière du 24 juin 2011

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 Loi sur l économie sociale Présentation Présenté par M. Sylvain Gaudreault Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation

Plus en détail

Sector Programme Manager (secteur Agriculture)

Sector Programme Manager (secteur Agriculture) Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Annexe D. Etablir un plan, un agenda et un budget d évaluation 1

Annexe D. Etablir un plan, un agenda et un budget d évaluation 1 Annexe D Etablir un plan, un agenda et un budget d évaluation 1 Résultat requis: un plan rédigé par écrit spécifiant: (i) ce qui sera fait pour préparer et entreprendre la collecte des données sur le terrain,

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Etablissement Public Industriel et Commercial, dont le siège est situé au 69bis, rue de Vaugirard, 75006, Paris, Représentée

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Réalisation d un recensement fiscal et élaboration d une stratégie de recouvrement pour la Communauté rurale de Nguéniène Mars 2014 Ircod Alsace

Plus en détail

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN GRAPHISME INF-5062-2

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN GRAPHISME INF-5062-2 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN GRAPHISME INF-5062-2 OCTOBRE 1996 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN GRAPHISME INF-5062-2 OCTOBRE 1996 Direction de la formation générale

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre du PDES 2012-2015

Note d orientation sur la mise en œuvre du PDES 2012-2015 REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU PLAN, DE l AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE Fraternité - Travail - Progrès Note d orientation sur la mise en œuvre du PDES 2012-2015 Les choix

Plus en détail

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) REPUBLIQUE DE MADAGASCAR GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) I. Contexte et Justification

Plus en détail

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT DEPARTEMENT DES SERVICES GENERAUX ET DES ACHATS APPEL D OFFRES

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT DEPARTEMENT DES SERVICES GENERAUX ET DES ACHATS APPEL D OFFRES BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT DEPARTEMENT DES SERVICES GENERAUX ET DES ACHATS APPEL D OFFRES CENTRE D APPELS DANS LE DOMAINE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (Réf. ADB/RFP/CGSP/2014/0154) RESUME DES

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL GUIDE PRATIQUE ORGANISATION DES COURS INTERNATIONAUX DU CIMM ÉDITION : Mai 2008 Référence : statuts et règlements du CIMM Le but de ce guide,

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER?

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? DESCRIPTIFS DES SEMINAIRES Du 20 au 22 Mai (03 jours) LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? Brève présentation du Le cahier des charges

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de CAHIER DES CHARGES pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de 1 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 dite «loi Handicap»,

Plus en détail