CONVENTION CONSTITUTIVE RESEAU LINUT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVENTION CONSTITUTIVE RESEAU LINUT"

Transcription

1 CONVENTION CONSTITUTIVE RESEAU LINUT 1-OBJET DU RESEAU ET OBJECTIFS POURSUIVIS : 1-1.Objet du : Pourquoi? Afin de réaliser une évaluation nutritionnelle des personnes âgées vivant en institutions et à domicile (pris en charge par ALAIR-AVD), avec intervention nutritionnelle en cas de pathologie détectée de type dénutrition, surpoids ou obésité. Pour qui? Pour les de plus de 65 ans résidant en institutions ou à domicile Services rendus : Aux : prise en charge de la dénutrition, du surpoids ou de l obésité Aux professionnels de santé : Formation aux techniques d évaluation, de suivi et d intervention nutritionnelle Service de ressource destiné aux médecins généralistes et assuré par les médecins hospitaliers Aux établissements de santé divers : Pour les EHPAD et intervenants du domicile : meilleure prise en charge nutritionnelle des Autres : Prévention de la survenue de maladies liées à l état nutritionnel et ou la nécessité d hospitalisation 1-2. Objectifs du : Objectifs opérationnels Nature des services rendus Actions mises en œuvre Objectifs médicaux et médico-sociaux Evaluation nutritionnelle des Consultation médicale ou diététicienne Suivi nutritionnel des Prise en charge des problèmes nutritionnels Objectifs économiques Consultation médicale ou diététicienne Traitement nutritionnel Outils à créer Echéancier de ces actions Indicateurs de suivi de ces objectifs, services et actions Fiche 6 mois Nombre de d évaluation et consultations et d alerte d alertes, relevé des critères nutritionnels Fiche de suivi 6 mois Nombre de suivis, relevé des critères nutritionnels Fiche de 6 mois Nombre de prescription prescription, suivi de l évolution Evaluation du coût du Cabinet comptable Comptabilité analytique 6 mois Bilan comptable

2 Objectifs organisationnels Coordination Formation professionnels Objectifs qualité du des Recrutement médecin coordinateur + secrétariat Sessions de Registre d appel et de suivi des interventions Supports de 6 mois Nombre d actions de coordination 6 mois Questionnaire de satisfaction de la Sécurisation de la prise en charge Evaluation de la satisfaction des Evaluation du fonctionnement du Mise en place de procédures qualité Enquête de satisfaction Rédaction procédures Support d enquête des 6 mois 1 an Audit interne Grilles d audit 1 an Suivi des actions correctrices 2-AIRE GEOGRAPHIQUE ET POPULATION CONCERNEE : 2-1. Aire géographique : Le champ d action sera dans un premier temps le département de la Haute-Vienne. L objectif à 3 ans est de l étendre à l ensemble de la région limousin Population concernée : Personnes âgées de plus de 65 ans vivant en institutions ou à domicile (prises en charge par ALAIR-AVD) 3-SIEGE DU RESEAU / IDENTIFICATION DU PROMOTEUR ET SA FONCTION : Siège social : 148, rue du Gué de Verthamont Limoges Fiche d identification du : Nom du : LINUT (= Nutrition des personnes âgées en Limousin) Promoteur : Docteur Jean-claude DESPORT Unité de Nutrition du CHRU de Limoges Praticien hospitalier Nom et coordonnée de la structure qui recevra les fonds : LINUT, Association Loi COMITE DE PILOTAGE : Membres du bureau : Président : Monsieur le Docteur Jean-Claude DESPORT Vice-président : Madame le Docteur Françoise BOUTHIER-QUINTARD Secrétaire : Madame le Docteur Arielle LABROUSSE Trésorier : Monsieur Jean-Louis FRAYSSE

3 Membres du comité : Monsieur le Docteur Jean-Claude DESPORT (responsable) Monsieur le Professeur Thierry DANTOINE Madame le Docteur Françoise BOUTHIER-QUINTARD Madame le Docteur Arielle LABROUSSE Monsieur Jean-Louis FRAYSSE Monsieur le Docteur Michel JACQUET Monsieur le Docteur Elios RUIZ 5-ENGAGEMENTS DES ACTEURS DU RESEAU : Participer aux actions du (missions, organisation et mode de fonctionnement) Adopter et appliquer les procédures, les protocoles déterminés par le Participer aux séances de mises en œuvre par le Produire les éléments destinés à l évaluation du Signer la charte de qualité du et la fiche d adhésion Respecter les modalités d inclusion et d exclusion des : in du patient, signatures des documents 6-MODALITES D ENTREES ET DE SORTIE DES ACTEURS DU RESEAU : Modalités d entrée : Demande d adhésion auprès des membres du bureau Signature du futur adhérent de la fiche d adhésion du Modalités de sortie : Exclusion de l adhérent par les membres du bureau en cas de non-respect des engagements Démission Décès Changement du lieu d exercice de l activité professionnelle, hors Limousin 7-MODALITES DE REPRESENTATION DES USAGERS : Un représentant des 8-STRUCTURE JURIDIQUE : LINUT (Association Loi1901), constituée le 23 juin 2004 dont le siège social est situé 148, rue du Gué de Verthamont Limoges Responsable juridique : Monsieur le Docteur Jean-Claude DESPORT Profession : médecin Adresse : le Puy de l Eau Chaptelat Adresse professionnelle : Unité de Nutrition au CHRU Dupuytren Limoges cedex

4 9-ORGANISATION DE LA COORDINATION ET DU PILOTAGE, CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT DU RESEAU :! "# & '!"# % "# & ' * + $ ( ) Les âgés de plus de 65 ans, ayant donné leur accord, seront évalués du point de vue nutritionnel par le médecin traitant ou le médecin coordonnateur de leur institution ou la diététicienne de la structure ALAIR-AVD (pour les pris en charge par ALAIR-AVD). Les données d évaluation seront transmises au secrétariat du et aux acteurs de soin. En cas de dénutrition ou d obésité, une évaluation complémentaire sera effectuée par la diététicienne du et transmise au secrétariat du ainsi qu au médecin du patient qui décidera de l intervention à effectuer. La diététicienne du sera chargée de l évaluation de l efficacité à distance. 10-ORGANISATION DU SYSTEME D INFORMATION : Circuit de l in : Médecins généralistes, médecins spécialistes, administrations de maison de retraite, diététicienne ALAIR-AVD vers le Réseau vers Médecins généralistes, médecins spécialistes, administrations de maison de retraite, diététicienne ALAIR-AVD Médecins généralistes, diététicienne ALAIR-AVD, vers médecins spécialistes Mode de circulation de l in : téléphone, fax, Internet, courrier papier, séances de et d in

5 Modalités de communication : Vis à vis des professionnels et des bénéficiaires pour favoriser leur adhésion ou participation : plaquettes de présentation du ; réunion d in Vis à vis des institutions sur le suivi du et son fonctionnement rapports d actualité, tableaux de bord, réunions, rapports d évaluation externe (ARC) 11-EVALUATION DU RESEAU : Les tableaux de bord permettront de suivre les indicateurs suivants : Nombre d appels reçus par les médecins référents (motifs) et nombre et type d actions proposées Nombre de consultations hospitalières et d hospitalisations Nombre d interventions mises en œuvre par le Nombre d appels reçus par le par type d intervenants Nombre de ayant eu une première évaluation nutritionnelle Nombre de ayant bénéficiés d une prise en charge nutritionnelle Nombre de suivis en routine Nombre d établissements concernés Nombre de médecins généralistes participants au 12-DUREE DE LA CONVENTION ET MODALITES DE RENOUVELLEMENT : La présente Convention prend effet à la date de signature par les 2 parties. Elle est conclue pour une durée de un an et se renouvellera ensuite par tacite reconduction. 13-CALENDRIER PREVISIONNEL DE MISE EN ŒUVRE : Objectif d organisation : le recrutement : D un médecin coordinateur à temps plein (depuis le premier février 2005) D une diététicienne à temps plein (depuis le 10 janvier 2005) D une secrétaire comptable (en cours) Objectif d évaluation du LINUT : Première évaluation prévue fin mars 2005 Seconde évaluation prévue début octobre 2005 Objectif des effectifs en juin 2005 : 10 établissements pour personnes âgées médecins libéraux intervenant en institution 14-CONDITIONS DE DISSOLUTION DU RESEAU : En cas de dissolution prononcée par les deux tiers au moins des membres présents à l Assemblée Générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l actif, s il y a lieu, est dévolu conformément à l article 9 de la Loi de 1901 et du décret du 16 août Limoges, le 22 Juillet 05 Mr le Dr J.C. DESPORT, Président Pour le LINUT,

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Convention constitutive et charte de bonnes pratiques

Convention constitutive et charte de bonnes pratiques Réseau Entre la Ville et l Hôpital pour l Orthogénie www.revho.fr Convention constitutive et charte de bonnes pratiques Préambule Conformément à l article L6321-1 du Code de la Santé Publique, «Les réseaux

Plus en détail

Réseau de Périnatalité de la Région Centre Convention Constitutive

Réseau de Périnatalité de la Région Centre Convention Constitutive Réseau de Périnatalité de la Région Centre Convention Constitutive PREAMBULE La France est l un des pays les plus avancés au monde, en matière de protection médicale et sociale ; des progrès très importants

Plus en détail

NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF

NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF ASSOCIATION LOI 1901 CONVENTION CONSTITUTIVE SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU RESEAU ET OBJECTIFS POURSUIVIS ARTICLE 2 AIRE GEOGRAPHIQUE DU RESEAU ET POPULATION CONCERNEE ARTICLE

Plus en détail

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive PREAMBULE Le réseau Diabète ville/hôpital du Cher a pour finalité d assurer une meilleure prise en charge des patients diabétiques. Pour ce

Plus en détail

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD Qu est-ce que le réseau LCD? Le réseau Lutter Contre la Douleur a pour objectif d améliorer la prise en charge des patients douloureux chroniques.

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA PRÉAMBULE L objet de la présente convention constitutive est de décrire l organisation, le fonctionnement et la démarche d évaluation

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude»

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CONTEXTE ET ENJEUX La labellisation Empl itude représente un levier de valorisation économique

Plus en détail

Fiche d'information des patients

Fiche d'information des patients Fiche d'information des patients Avec votre consentement et l'accord de votre médecin traitant, vous allez faire partie du réseau de santé ville-hôpital SPES. Le réseau S.P.E.S. fédère des professionnels

Plus en détail

Vous, ou l un de vos proches, êtes atteint d une maladie grave.

Vous, ou l un de vos proches, êtes atteint d une maladie grave. CARTOGRAPHIE DES STRUCTURES EN SOINS PALLIATIFS DE LA REGION CENTRE DREUX CHARTRES LA LOUPE 28 45 MONTARGIS ORLEANS SULLY/LOIRE VENDÔME BLOIS TOURS LUYNES 41 CHINON VIERZON 37 BOURGES LIVRET D INFORMATIONS

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition Energétique dans le Bâtiment» ENGAGEMENTS DE CONSTRUCTYS BRETAGNE

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

PROMOTION DE LA COMMUNICATION ENTRE PRESTATAIRES DE SOINS CONCERNES PAR LES PATIENTS AGES DEPENDANTS

PROMOTION DE LA COMMUNICATION ENTRE PRESTATAIRES DE SOINS CONCERNES PAR LES PATIENTS AGES DEPENDANTS PROMOTION DE LA COMMUNICATION ENTRE PRESTATAIRES DE SOINS CONCERNES PAR LES PATIENTS AGES DEPENDANTS RAPPORT FINAL - PERIODE DU 01 JANVIER 2006 AU 31 OCTOBRE 2006 - COORDONNEES DU SISD : SISD de la région

Plus en détail

Dép. 75 «DERPAD» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «DERPAD» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «DERPAD» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation : Le Dispositif Expert Régional Pour Adolescent en Difficulté a fait l objet le 1er juillet 1996 d une convention de

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Licence Ingénierie et Santé Publique

Licence Ingénierie et Santé Publique Formation Professionnelle Diplôme d Etat de niveau 2 Licence Ingénierie et Santé Publique Mention Ingénierie pour la Santé Parcours Management de Proximité des Structures Gérontologiques et Médico-Sociales

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

Comité des Œuvres Sociales des Personnels de la Préfecture et du Département des Yvelines C.O.S.P.P.D.Y. CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS

Comité des Œuvres Sociales des Personnels de la Préfecture et du Département des Yvelines C.O.S.P.P.D.Y. CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS PREFECTURE DES YVELINES DEPARTEMENT DES YVELINES Comité des Œuvres Sociales des Personnels de la Préfecture et du Département des Yvelines C.O.S.P.P.D.Y. CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE : Le

Plus en détail

HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT

HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre un établissement et l association Handident Franche-Comté Préambule - Faciliter l accès aux soins dentaires

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COOPERATION

CONVENTION CADRE DE COOPERATION ACADEMIE DE RENNES MARINE NATIONALE CONVENTION CADRE DE COOPERATION Entre les Soussignés : L ACADÉMIE DE RENNES Rectorat 96, rue d Antrain 35705 Rennes représentée par Monsieur Marc DEBÈNE, recteur, d

Plus en détail

Procédure d implication du RENARCI dans un projet industriel :

Procédure d implication du RENARCI dans un projet industriel : Procédure d implication du RENARCI dans un projet industriel : EXPERTISE SCIENTIFIQUE TACHES PROPOSEES PAR LE RENARCI Mise en relation et envoi du résumé et/ou du protocole au RENARCI (contact par mail

Plus en détail

APPEL D'OFFRES. ACCOMPAGNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE POE COLLECTIVE «Opérateur Fonderie» Octobre 2014. Cahier des charges

APPEL D'OFFRES. ACCOMPAGNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE POE COLLECTIVE «Opérateur Fonderie» Octobre 2014. Cahier des charges APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE POE COLLECTIVE «Opérateur Fonderie» Octobre 2014 Cahier des charges Contact ADEFIM Aquitaine : Adeline Guilbaud aguilbaud@adefim.com 1 Préambule

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Date: 01/08/2014 Réf : IC 1-08/2014 INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Pays: Maroc Description de la mission:

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

AFA Association Française des Avocats et Professionnels du Droit

AFA Association Française des Avocats et Professionnels du Droit Présentation Conditions Générales Cotisations L () est une association loi 1901 qui a pour objectif de servir et de représenter au mieux les avocats ainsi que toutes les personnes ayant une activité en

Plus en détail

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade?

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien à domicile DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 SOMMAIRE Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien

Plus en détail

Demande de dossier d adhésion

Demande de dossier d adhésion Demande de dossier d adhésion 1. Renseignements... 2 2. Pièces à joindre au dossier de demande d adhésion :... 3 3. Pièces à fournir dès acceptation du candidat par la Chambre Professionnelles du Conseil

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Rapport final D Evaluation externe

Rapport final D Evaluation externe 54760 FAULX N finess : 540009479 Rapport final D Evaluation externe Evaluation externe Selon la méthodologie EVA-CNEH Pré-visite : 8 Août et 12 septembre2014 Visite : 24, 25 et 26 septembre 2014 106 /

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MAISON DE LA SOCIETE CIVILE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MAISON DE LA SOCIETE CIVILE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MAISON DE LA SOCIETE CIVILE PREAMBULE Il a été établi ainsi qu il suit, le présent Règlement Intérieur résultant des Statuts. Il complète lesdits Statuts et fixe les règles d

Plus en détail

APPEL A PROJET SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL

APPEL A PROJET SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL Autorité compétente pour délivrer l autorisation : Conseil général du Finistère 29 196 QUIMPER Cedex Objet de l appel à projet : Portage du Centre Local d Information et de Coordination

Plus en détail

SPECIMEN D ACCORD DE PARTENARIAT ENTRE SANTECLAIR ET LES OSTEOPATHES (sans les annexes)

SPECIMEN D ACCORD DE PARTENARIAT ENTRE SANTECLAIR ET LES OSTEOPATHES (sans les annexes) SPECIMEN D ACCORD DE PARTENARIAT ENTRE SANTECLAIR ET LES OSTEOPATHES (sans les annexes) Entre les soussignés, D une part Santéclair, Société Anonyme au capital de 3 834 030 euros, société de gestion du

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION RELATIVE A LA SURVEILLANCE MEDICALE DES PERSONNELS DES ETABLISSEMENTS DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ENTRE

MODELE DE CONVENTION RELATIVE A LA SURVEILLANCE MEDICALE DES PERSONNELS DES ETABLISSEMENTS DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ENTRE MODELE DE CONVENTION RELATIVE A LA SURVEILLANCE MEDICALE DES PERSONNELS DES ETABLISSEMENTS DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ENTRE Le mandant : Intitulé de l établissement... Adresse... Représenté

Plus en détail

RESEAU RESPED: DECISION CONJOINTE DE FINANCEMENT ARH / URCAM

RESEAU RESPED: DECISION CONJOINTE DE FINANCEMENT ARH / URCAM RESEAU RESPED: DECISION CONJOINTE DE FINANCEMENT ARH / URCAM Les directeurs de l Agence Régionale d Hospitalisation et de l Union Régionale des Caisses d Assurance Maladie de Midi-Pyrénées. Vu les articles

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E)

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) L Hôpital à Domicile 35 est un établissement de santé qui s inscrit dans un ensemble de

Plus en détail

MISSIONS DE RECAP (2008)

MISSIONS DE RECAP (2008) FUSION DES RÉSEAUX 1 MISSIONS DE RECAP (2008) Développer la coordination dans la PEC des malades recevant des soins palliatifs (en ES, EMS, dom) Renforcer les liens entre les acteurs impliqués dans soins

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

RHUMATISMES INFLAMMATOIRES PEDIATRIQUES «RESRIP»

RHUMATISMES INFLAMMATOIRES PEDIATRIQUES «RESRIP» CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ILE DE FRANCE POUR LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES PEDIATRIQUES «RESRIP» Entre les parties suivantes, membres fondateurs du réseau : - l Association RESRIP, réseau ile

Plus en détail

BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social. Le profil. Les conditions d admission

BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social. Le profil. Les conditions d admission BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social Des compétences techniques, administratives et relationnelles au service de publics demandeurs de soins, de services, de prestations sociales...

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX Ce document est établi dans le cadre d une volonté de coopération mutuelle afin d apporter les meilleurs services aux

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES 28, rue St Honorat 83510 LORGUES www.ehpad-saint-francois.fr Tèl : 04.94.60.33.50 Fax : 04.94.60.33.59 LES FORMALITES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

L ACCUEIL DE JOUR «L ARC EN CIEL» EHPAD GIBLAINE - CREHEN

L ACCUEIL DE JOUR «L ARC EN CIEL» EHPAD GIBLAINE - CREHEN 1 MAJ 3 juillet 2015 L ACCUEIL DE JOUR «L ARC EN CIEL» EHPAD GIBLAINE - CREHEN CONTRAT D ACCUEIL I. POPULATION ACCUEILLIE ET OBJECTIFS DE L ACCUEIL DE JOUR II. III. IV. FONCTIONNEMENT DU SERVICE DUREE

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

CONVENTION de PARTENARIAT

CONVENTION de PARTENARIAT CONVENTION de PARTENARIAT Entre Le Centre Local d Information et de Coordination de Lille et Hellemmes, dispositif partenarial représenté par Monsieur Patrick KANNER, Vice- Président du Centre Communal

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/114

Liège, le 29 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/114 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2015

Plus en détail

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais Réunions d information et de sensibilisation Région Nord Pas de Calais Rappels des éléments constitutifs Améliorer la qualité des pratiques professionnelles Des thématiques au cœur des enjeux de la qualitédes

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

CONVENTION DE FINANCEMENT CPAM DE PARIS / RESEAU SAINT LOUIS SEIN

CONVENTION DE FINANCEMENT CPAM DE PARIS / RESEAU SAINT LOUIS SEIN < CONVENTION DE FINANCEMENT CPAM DE PARIS / RESEAU SAINT LOUIS SEIN DOCUMENT REGIONAL ILE-DE-FRANCE Vu les articles L 162-43 à L 162-46 du code de la sécurité sociale Vu l'article L 6321-1 du code de la

Plus en détail

Présentation du dispositif de sélection professionnelle

Présentation du dispositif de sélection professionnelle Présentation du dispositif de sélection professionnelle mis en place par la loi n 2012-347 du 12/03/2012 CONTEXTE La loi n 2012-347 du 12 mars 2012 tire les conséquences de la négociation ouverte par le

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES 2, rue Descartes 93170 BAGNOLET Avril 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Décembre 2006 SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

2013-2015. ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS. www.cramif.fr

2013-2015. ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS. www.cramif.fr CA F E RU I S 2013-2015 ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS www.cramif.fr RENSEIGNEMENTS Marie-Odile MARTIN-SANCHEZ Responsable de formation 01 44 65 79 93 - marie-odile.martin-sanchez@cramif.cnamts.fr

Plus en détail

BREF HISTORIQUE. Besoin de formation des professionnels de santé à la prescription de l activité physique.

BREF HISTORIQUE. Besoin de formation des professionnels de santé à la prescription de l activité physique. BREF HISTORIQUE Programme Fit For Life: Limoges, Jeudi 17 Octobre 2013 Effort et Forme en Midi-Pyrénées, prise en charge des porteurs de pathologies chroniques par les activités physiques Comment aider

Plus en détail

Docteur Michel Legmann

Docteur Michel Legmann 1 Docteur Michel Legmann Président Mme Nora BERRA Secrétaire d Etat aux Aînés 55 rue Saint Dominique 75007 PARIS Nos références à rappeler sur tout échange de correspondance ML/FJ/np/Exercice professionnel

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE. Uriopss RA 18 avril 2013

EVALUATION EXTERNE. Uriopss RA 18 avril 2013 EVALUATION EXTERNE Uriopss RA 18 avril 2013 Etape 1 : Se préparer Acteurs engagés Phases de préparation de la visite Outils - Directeur et encadrement - Evaluateur - Evaluateur Rencontre préalable avec

Plus en détail

C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5

C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5 C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5 D E S E S P A C E S E M P L O I A G I R C - A R R C O Préambule Dans le cadre des orientations prioritaires 2014-2018 de l action sociale de Agirc et Arrco, un des

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL Vu les articles R 6121-4-1 et D 6124-311 du code de la santé publique,

Plus en détail

L HAD dans les EHPAD. Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON. Jeudi 22 Mars 2012

L HAD dans les EHPAD. Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON. Jeudi 22 Mars 2012 L HAD dans les EHPAD Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON Jeudi 22 Mars 2012 Introduction La décision d une hospitalisation conventionnelle chez un résident d EHPAD

Plus en détail

Convention de partenariat Réseau d appuis en Prévention des risques psychosociaux

Convention de partenariat Réseau d appuis en Prévention des risques psychosociaux Convention de partenariat Réseau d appuis en Prévention des risques psychosociaux Entre Et La Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail Nord-Est, sise 81 à 85 rue de Metz 54073 NANCY, ci-après

Plus en détail

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris)

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) ETP sujets âgés INTERVENTION OMAGE Pr C. PERRET-GUILLAUME Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) 1 Méthode de l essai OMAGE Essai randomisé contrôlé avec 800 malades Multi-centrique (6 UGA en Ile de

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE ASSOCIATION PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC HOSPITALIER 15 Quai de Dion Bouton 92816 PUTEAUX Cedex www.santeservice.asso.fr Qu est-ce que l hospitalisation à

Plus en détail

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil Coopérations professionnelles Ophtalmologie Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil 1 Présentation générale Intitulé du Protocole de coopération (PC) Réalisation

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. Les Académies de Créteil, Paris, Versailles

CONVENTION DE PARTENARIAT. Les Académies de Créteil, Paris, Versailles CONVENTION DE PARTENARIAT entre Les Académies de Créteil, Paris, Versailles et L Institut français d architecture-mission de préfiguration de la Cité de l architecture et du patrimoine Entre les soussignés

Plus en détail

N. Réf. : CODEP-CHA-2014-027010 Châlons-en-Champagne, le 10 juin 2014

N. Réf. : CODEP-CHA-2014-027010 Châlons-en-Champagne, le 10 juin 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE N. Réf. : CODEP-CHA-2014-027010 Châlons-en-Champagne, le 10 juin 2014 Monsieur le Docteur Centre Hospitalier de Charleville 45, Avenue de Manchester

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Date de remise des offres : le 15/11/12 à 16h00

CAHIER DES CHARGES. Date de remise des offres : le 15/11/12 à 16h00 CAHIER DES CHARGES Date de remise des offres : le 15/11/12 à 16h00 Evaluation externe du Service de Soins Infirmiers à Domicile (S.S.I.A.D.) Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics décret

Plus en détail

Le livret de l'opéré : informations pour la préparation du patient à son domicile

Le livret de l'opéré : informations pour la préparation du patient à son domicile Le livret de l'opéré : informations pour la préparation du patient à son domicile Coordonnées CHU Angers 4 rue Larrey 49033 Angers Cedex Contacts Me Bigot Véronique IDE UPLIN 0241355935- Me Brejon Renou

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS NUMÉRO SPÉCIAL. 26 mai 2015

PRÉFECTURE DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS NUMÉRO SPÉCIAL. 26 mai 2015 Recueil des actes administratifs de la préfecture de Rhône-Alpes 26 mai 2015 PRÉFECTURE DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS NUMÉRO SPÉCIAL DU 26 mai 2015 Le recueil des actes administratifs

Plus en détail

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 Région BRETAGNE Département Ille Et Vilaine I La maison des adolescents Date d ouverture : 4 septembre 2006 Nom : Maison des adolescents Nom du responsable :

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION Résidence Debourg CONTRAT DE SOUS LOCATION Résidence Bonnamour 2014-2015

CONTRAT DE LOCATION Résidence Debourg CONTRAT DE SOUS LOCATION Résidence Bonnamour 2014-2015 CONTRAT DE LOCATION Résidence Debourg CONTRAT DE SOUS LOCATION Résidence Bonnamour 2014-2015 CONCLU ENTRE L Ecole Normale Supérieure de Lyon 15, parvis René Descartes BP 7000, 69342 Lyon cedex 7 Ci-après

Plus en détail

Le système documentaire

Le système documentaire Le système documentaire Sommaire : 3. PRESTATION DE SERVICE A DOMICILE... 4 3.1 : Principes et cadre d intervention... 6 Exemple 1 : Projet de service type d une entité adhérent à ADESSA.... 7 Exemple

Plus en détail

Liège, le 25 janvier 2016. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2016/011

Liège, le 25 janvier 2016. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2016/011 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 25 janvier 2016

Plus en détail

Amélioration du Dispositif d Annonce en Cancérologie

Amélioration du Dispositif d Annonce en Cancérologie Amélioration du Dispositif d Annonce en Cancérologie - Programme de développement continu - Date : février 2014 Auteurs : CCECQA, RCA Contacts CCECQA Sandrine DOMECQ 05 57 65 61 35 sandrine.domecq@ccecqa.asso.fr

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Formation Outiller les professionnels de l accompagnement PLIE sur la thématique «migrant» Achat d une prestation en

Plus en détail

DEMARCHE D EVALUATION INTERNE RESIDOM. Présentation du 24 octobre 2012

DEMARCHE D EVALUATION INTERNE RESIDOM. Présentation du 24 octobre 2012 DEMARCHE D EVALUATION INTERNE RESIDOM Présentation du 24 octobre 2012 LA STRUCTURE RESIDOM 2 Particularités de Résidom Multiactivités: SSIAD 323places + 2 ESAD SAD: 120 000 heures de prestations Centre

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6 Contrat de séjour PREAMBULE Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident avec toutes les conséquences juridiques qui en résultent. Les particuliers appelés

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3. 2- Domaine d application 3. 3- Définitions et terminologie 3. 4- Descriptif détaillé 3

SOMMAIRE. 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3. 2- Domaine d application 3. 3- Définitions et terminologie 3. 4- Descriptif détaillé 3 SOMMAIRE 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3 2- Domaine d application 3 3- Définitions et terminologie 3 4- Descriptif détaillé 3 4-1- Gestion Financière des Projets 3 4-1-1 Rappel des conditions générales

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail