Le marché du logement neuf en IledeFrance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché du logement neuf en IledeFrance"

Transcription

1 Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR Le marché du logement neuf en IledeFrance 2012 Agence Départementale d Information sur le Logement Etude réalisée par l ADIL 75

2

3 Le marché du logement neuf en IledeFrance Sommaire La conjoncture en IledeFrance p.1 État des lieux du logement neuf en IledeFrance p.2 Le marché de l appartement neuf p.8 Le marché de la maison groupée neuve p.10 Paris et la petite couronne p.13 Paris p.14 Les HautsdeSeine p.18 La SeineSaintDenis p.24 Le ValdeMarne p.30 La grande couronne p.37 La SeineetMarne p.38 Les Yvelines p.44 L Essonne p.50 Le Vald Oise p.56 Les perspectives pour 2013 p.63

4

5 Le marché du logement neuf en IledeFrance La conjoncture en IledeFrance ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 1

6 La conjoncture en IledeFrance Etat des lieux du logement neuf en IledeFrance Evolution annuelle des ventes de logements neufs en IledeFrance (en nombre de logements) Evolution annuelle de mises en vente de logements neufs en IledeFrance (en nombre de logements) Evolution annuelle de l offre en logements neufs en IledeFrance (en nombre de logements) 2 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

7 La conjoncture en IledeFrance Les ventes Evolution trimestrielle du nombre de ventes de logements en IledeFrance V Var 2011/2012 1T T T T TOTAL L année 2012 marque un recul net des ventes de logements neufs en Ile-de- France. Alors que depuis la chute sévère en 2008, la croissance des ventes était repartie, 2012 marque un repli brutal des transactions. Supérieur de 19 au niveau de 2008, le nombre de ventes en 2012 est inférieur, et de loin (-30), à la moyenne des trois années 2009, 2010, C est ainsi Répartition des ventes par type de pièces en 2012 logements neufs qui ont été vendus en 2012, à 95 des appartements p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Le contexte économique des plus moroses et l attentisme lié à la période électorale ont freiné les intentions d achat. La baisse des avantages fiscaux a eu raison de l engouement à l oeuvre de la part des investisseurs depuis Même le prolongement du dispositif Scellier, déjà raboté au début de 2012, jusque fin mars 2013 pour les signataires d une promesse de vente avant le 31 décembre 2012 n aura pas particulièrement stimulé les ventes. Alors que traditionnellement, le quatrième trimestre clôt l année sur un bon résultat, cette année, les départements franciliens ont connu, à l inverse, une baisse des ventes sur le dernier trimestre. De nombreux désistements ont été constatés, notamment en fin d année. Sur l année 2012, le département des Hauts-de-Seine a été le meilleur vendeur de la région. La petite couronne, qui a concentré 48 des ventes de logements de l année, est en recul de 14 en un an. Le constat est encore plus dur pour la grande couronne, puisque ses ventes ont baissé de 40. Répartition des ventes en IledeFrance par département en 2012 Paris + petite couronne : ventes grance couronne : ventes source : ADIL 75 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 3

8 La conjoncture en IledeFrance Les mises en vente Evolution trimestrielle du nombre de mises en vente de logements en IledeFrance MeV Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition des mises en vente par type de pièces au p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Bien qu en baisse de 4 en un an, les mises en vente connaissent cette année un résultat élevé. Aussi faut-il rappeler que 2011 avait été une année particulièrement prolifique. Ainsi, par rapport à 2010, les mises en vente sont en hausse de 10. Concernant les deux secteurs du marché, le collectif connaît une légère hausse de 1 alors que l individuel pour sa part, s enfonce. Les promoteurs tentent de suivre les objectifs de construction de la région, mais les choix des ménages, compte-tenu du contexte économique et des niveaux de prix, entraînent une baisse des ventes. En parallèle, la profession reste prudente pour éviter d avoir des stocks trop importants. C est visible avec la baisse de 27 du nombre de logements proposés entre le dernier trimestre et celui un an plus tôt. En outre, les promoteurs connaissent des difficultés pour financer leur opérations, face à des banques de plus en plus frileuses. Ce double constat fait craindre une baisse de la production de logements en 2013, alors même que la région est demandeuse. La région, justement, connaît des différences notables avec ses départements. En effet, six départements sur les huit franciliens ont suivi le mouvement général de baisse des commercialisations. Mais la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne font exception avec une croissance marquée du nombre de logements neufs lancés cette année sur leur département. Répartition du nombre de mises en vente en IledeFrance par département en 2012 Paris + petite couronne : mises en vente grance couronne : mises en vente source ADIL 75 4 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

9 La conjoncture en IledeFrance Les logements disponibles Evolution trimestrielle du nombre de logements disponibles en IledeFrance D Var 2011/2012 1T T T T Dans ce contexte où les ventes chutent largement plus que les commercialisations, le stock de logements disponibles grossit. C est un niveau rarement atteint, où le seuil des logements est dépassé. Ce sont en effet logements, dont 95 d appartements, qui attendent un acquéreur à la fin décembre En un an, l offre commerciale compte biens en plus sur le Répartition des logements disponibles par type de pièces au p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif marché. Ce stock représente près de 20 mois de commercialisation contre 5 mois un an plus tôt. Mais les promoteurs restent prudents et réajustent l offre de leur programme en profitant du fait que les travaux n ont pas démarré. En effet, les ventes se faisant sur plan, lorsque les difficultés se font sentir, les promoteurs les retirent du marché. Alors que la demande en logement est toujours aussi forte en Ile-de-France, il semblerait que la désertion des investisseurs et les niveaux de prix trop élevés pour les primo-accédants, renflouent les stocks. Une baisse des prix ou des aides en soutien à l accession comme à l investissement permettrait de fluidifier le marché. Géographiquement, on constate que 45 de l offre est concentrée dans les départements à l Est de la capitale. Tous les départements sont touchés par cette hausse, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne compte-tenu de leur niveau de commercialisations ont vu leur stock plus que doubler. Répartition du nombre de logements disponibles en IledeFrance par département en 2012 Paris + petite couronne : logements disponibles grance couronne : logements disponibles source ADIL 75 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 5

10 La conjoncture en IledeFrance Les prix Evolution annuelle du prix moyen des appartements en IledeFrance (au de chaque année) prix en /m² var / an prix en /m² var / an prix en /m² var / an prix en /m² var / an prix en /m² var / an prix en /m² var / an , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,3 La hausse des prix paraît avoir atteint sa limite en 2011 et un léger retour à la raison semble s être opéré cette année. En effet, tout au long de l année 2012, les prix ont été particulièrement stables et ont même fini, pour la majorité des départements franciliens, sur une baisse. Paris domine toujours avec /m² pour un appartement neuf. Ce prix est certes en hausse sur un an, mais une hausse plus contenue que les années précédentes. Les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne sont, pour leur part, repassés sous le seuil de /m² et /m². A l inverse du Val-d Oise, qui en dépassant la barre des /m², est le département qui a connu la variation la plus élevée. La Seine-et- Marne, à la différence de l année dernière, est redevenue le département le plus abordable. Or malgré cette baisse de prix et des taux d intérêt à un niveau historiquement bas, les ventes sont en berne. Le pouvoir d achat des primo-accédants, notamment, reste limité au regard de la fourchette des prix et contraint par un PTZ à l avantage moindre qu en Prix moyen en IledeFrance en /m² par département au source ADIL 75 6 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

11

12 La conjoncture en IledeFrance Le marché de l appartement neuf Les ventes Répartition des ventes d appartements neufs par département en 2012 Ventes Nombre Par zone Zone centrale Grande couronne TOTAL Les ventes d appartements neufs baissent de 24 en C est un niveau largement en-dessous de ceux des trois dernières années mais supérieur à l année 2008, la plus mauvaise. La zone centrale de la région est moins touchée par ce recul que la grande couronne. Particulièrement la Seine-et-Marne qui, en un an, a divisé par deux son nombre de ventes d appartements. A l inverse, ce sont les Hauts-de-Seine qui ont vendu le plus d appartements, suivis de la Seine-Saint-Denis, qui est par ailleurs le département qui a connu la baisse la plus faible du nombre de transactions. Cette année encore, ce sont les trois pièces qui ont eu le plus de succès et les les cinq pièces qui ont été les plus affectés. Répartition des ventes d appartements neufs par type de pièces en 2012 Les mises en vente Répartition des mises en vente d appartements neufs par département en 2012 Mises en vente Zone centrale Grande couronne TOTAL Nombre Par zone En 2012, les commercialisations d appartements sont en légère hausse, de l ordre de 1. Pour la deuxième année consécutive, le niveau est élevé, au-delà de appartements. Alors que la zone centrale a amélioré le nombre de nouveaux appartements mis sur son marché, la grande couronne recule. Les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis concentrent 38 des mises en ventes de la région. A l inverse, les Yvelines constituent le département le plus touché par la baisse. Comme pour les ventes, les trois pièces ont eu le plus de succès, près de 40 de l ensemble des appartements mis en vente. Répartition des mises en vente d appartements neufs par type de pièces en ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

13 La conjoncture en IledeFrance Les logements disponibles Répartition des appartements neufs disponibles par département au Offre dispo au Zone centrale Grande couronne 31/ TOTAL Nombre Par zone Dans ce contexte de chute de ventes et de maintien des mises en vente, le stock augmente fortement. En effet, à la fin décembre, le nombre d appartements disponibles est supérieur de 71 à celui un an plus tôt. La répartition par département et par pièce suit les évolutions déjà vues. La zone centrale compte plus de la moitié du stock de la région et a presque doublé en un an. Les deux et trois pièces représentent 69 du stock. Répartition de l offre d appartements neufs disponibles par type de pièces au Les prix Evolution annuelle du prix moyen des appartements en IledeFrance (au de chaque année) 2008 var/an 2009 var/an 2010 var/an 2011 var/an 2012 var/an Paris prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 70 m² 3 72 m² 3 64 m² m² 3 64 m² -6 Hauts-de-Seine prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 68 m² m² m² 8 67 m² m² 3 Seine-Saint-Denis prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 64 m² 0 62 m² 3 60 m² m² 0 62 m² 3 Val-de-Marne prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 64 m² 2 61 m² m² 5 64 m² 0 62 m² -3 Seine-et-Marne prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 60 m² m² 2 62 m² 2 59 m² m² -2 Yvelines prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 65 m² m² 3 66 m² m² m² 0 Essonne prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 62 m² 0 60 m² m² m² -3 Val-d Oise prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 61 m² m² 7 61 m² m² m² -3 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 9

14 La conjoncture en IledeFrance Le marché de la maison groupée neuve Les ventes Répartition des ventes de maisons neuves par département en 2012 Ventes Nombre Par zone Zone centrale Grande couronne TOTAL Le secteur de la maison individuelle, encore plus fortement que le collectif, a connu une baisse significative de ses ventes en En retrait de 62 en un an, tous les départements sont concernés. Répartition des ventes des maisons neuves par type de pièces en 2012 Comme attendu, c est en grande couronne que se concentrent les ventes de maisons, à près de 90. La Seine-et-Marne comptabilise à elle seule 38 des ventes de la région. Les maisons vendues sont composées pour moitié de quatre pièces. Les mises en vente Répartition des mises en vente de maisons neuves par département en 2012 Mises en vente Zone centrale Grande couronne TOTAL Nombre Par zone Comme les ventes, les commercialisations se sont effondrées en En étant inférieur à la barre de 700 commercialisations, le marché de maisons connait cette année le niveau le plus bas jamais atteint. En recul de 62, la zone centrale, même si elle ne représente que 13 de la production de maisons, a été plus durement touchée. Répartition des mises en vente des maisons neuves par type de pièces en 2012 Traditionnellement, la Seine-et-Marne est le département le plus actif sur le secteur des maisons, mais cette année elle a été rattrapé par les Yvelines, qui fournissent 26 des maisons neuves de la région. 10 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

15 La conjoncture en IledeFrance Les logements disponibles Répartition des maisons neuves disponibles par département au Offre dispo au Zone centrale Grande couronne 31/ TOTAL Nombre , , Par zone Depuis 2010, le niveau des maisons disponibles a chuté. Il est cette année encore très faible, ne franchissant pas le seuil des 800 biens. Avec 4 de baisse en un an, le secteur individuel recule. Répartition de l offre de maisons neuves disponibles au par type de pièces 85 des maisons disponibles se situent en grande couronne et pourtant le stock a diminué de 6 en un an. Les prix Evolution annuelle du prix moyen des maisons en IledeFrance (au de chaque année) Avec seulement quatre maisons neuves disponibles sur son territoire, le prix moyen à Paris ne sera pas communiqué var/an 2009 var/an 2010 var/an 2011 var/an 2012 var/an Hauts-de-Seine prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 116 m² m² m² m² m² 5 Seine-Saint-Denis prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 81 m² m² m² m² m² 6 Val-de-Marne prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 105 m² 1 87 m² m² 6 87 m² m² -3 Seine-et-Marne prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne m² 2 Yvelines prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 112 m² m² m² m² m² -5 Essonne prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 109 m² m² m² m² m² 0 Val-d Oise prix moyen/lot prix moyen/m² surface moyenne 106 m² m² m² m² m² -12 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 11

16

17 Le marché du logement neuf en IledeFrance Paris et la petite couronne ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 13

18 Paris et la petite couronne La conjoncture à Paris Evolution annuelle des ventes de logements neufs à Paris (en nombre de logements) Après l effondrement de 2008, les transactions immobilières sont reparties à la hausse à Paris, tant en termes de ventes que de mises en vente. Or l année 2012, et notamment le dernier trimestre, a stoppé cette croissance continue. Le niveau annuel de ventes est plus faible que celui de 2011 (-14) mais reste supérieur à celui de 2010 (+10), grâce à des projets d envergure qui ont soutenu la construction dans la capitale. En effet, le lien entre la localisation des ventes et celles des mises en vente montre que lorsque Paris construit, même à des prix toujours élevés, les logements trouvent preneur, bien que le niveau de stock en fin d année soit élevé. 724 ventes ont eu lieu durant l année 2012 et concernent pour une quasi exclusivité le marché des appartements. Trois arrondissements ont dépassé la centaine de ventes : les XI e, XVII e et XIX e arrondisssements. Ils comptabilisent à eux trois, près de 64 des ventes de la capitale cette année. Ces volumes de vente sont à mettre en rapport avec les commercialisations. Les XVII e et XIX e portent en effet sur leur territoire les plus importants projets de Paris, qui sont les quartiers de Clichy-Batignolles et Paris Nord-Est. Ces deux arrondissements représentent 51 des mises en vente de logements neufs à Paris pour Les XI e, XIII e (Paris Rive Gauche) et XV e (Beaugrenelle) arrondissements ont, eux aussi, été constructeurs, respectivement 117, 83 et 159 appartements lancés sur le marché, soit 35 de l ensemble des commercialisations. De vastes programmes ont été mis en place dans ces territoires en reconstruction. Le dynamisme urbain de ces quartiers périphériques de la capitale a entraîné un foisonnement de programmes de logements. En tout, ce sont treize arrondissements sur les vingt de Paris, qui ont lancé au moins un programme. Pourtant le nombre de commercialisations est en recul de 12 par rapport à l année Mais il est à rappeler l exceptionnelle année 2011 pour Paris. Hormis l année dernière, il faut remonter jusqu en 2006 pour que la capitale commercialise sur son territoire plus de mille logements neufs. Dans ce contexte, le stock de logements à progressé de 54 en un an, avec 846 logements disponibles sur le marché. Concernant les prix, le dernier trimestre a connu une légère baisse. A la fin décembre 2012, un appartement neuf à Paris valait /m², soit une baisse de 1,2 par rapport au troisième trimestre. En revanche, en un an, le prix moyen a augmenté de 2,5. C est certes élevé, mais 2012 montre les signes d une augmentation plus modérée au regard des années précédentes. La courbe des prix a oscillé autour de tout au long de l année. En revanche, les différences entre arrondissements sont, elles, visibles. Le VI e arrondissement avec un programme d exception culmine à /m², à l inverse, le XIX e est en dessous de la moyenne parisienne avec /m². 14 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

19 Paris et la petite couronne Les ventes Evolution trimestrielle du nombre de ventes de logements neufs à Paris V Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de ventes de logements neufs à Paris par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les mises en vente Evolution trimestrielle du nombre de mises en vente de logements neufs à Paris MeV Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de mises en vente de logements neufs à Paris par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel ns Collectif ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 15

20 Paris et la petite couronne Les logements disponibles Evolution trimestrielle du nombre de logements neufs disponibles à Paris D Var 2011/2012 1T T T T Répartition du nombre de logements neufs disponibles à Paris par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel ns Collectif Les prix Evolution du prix moyen des appartements neufs disponibles à Paris (en /m²) 16 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

21 Paris et la petite couronne L immobilier neuf à Paris en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 17

22 Paris et la petite couronne La conjoncture dans les HautsdeSeine Evolution annuelle des ventes de logements neufs dans les HautsdeSeine (en nombre de logements) Depuis l année faste de 2010, le dynamisme immobilier des Hauts-de-Seine s affaiblit. Et cette année, les ventes comme les mises en vente ont reculé logements ont été vendus, à 99 des appartements. Ce volume est inférieur de 16 à celui de Le troisième trimestre, comme l année passée, a été faible en termes de ventes, mais le rééquilibrage traditionnel avec le dernier trimestre n a pas eu lieu cette année. Le quatrième trimestre 2012 présente en effet une baisse de 39 des ventes en un an. Même si elles sont en baisse, les Hauts-de-Seine restent le département le plus vendeur de la région, le seul, d ailleurs, à dépasser le seuil des ventes. Cinq communes ont vendu plus de 200 logements, Issy-les-Moulineaux en tête, suivie par Gennevilliers, Colombes, Boulogne-Billancourt et Chaville. Elles comptabilisent 40 des ventes du département. Ces communes sont aussi celles qui ont mis en vente le plus grand nombre de programmes. Bien que le volume de commercialisation soit en baisse cette année (-6), il reste élevé logements ont été mis sur le marché. Colombes, avec le lancement de 435 appartements, a été la commune la plus bâtisseuse, notamment autour de son futur éco-quartier la Marine. Concernant le marché de l individuel, il est en net recul. Seules 13 maisons neuves ont été vendues, contre 80 en Les communes de Clichy, Clamart et La Garenne-Colombes sont les seules à avoir lancer des programmes de maisons individuelles. Au total, ce sont 17 maisons qui ont été commercialisées, contre 57 un an auparavant. Les ventes de logements ayant été inférieures aux mises en vente, le stock continue sa progression logements attendaient un acquéreur à la fin de mois de décembre En hausse de 44 en un an, il égale le niveau de Alors que le nombre de maisons disponibles sur le marché est stable, autour d une trentaine, celui des appartements a nettement augmenté, notamment au deuxième trimestre, là où les mises en vente ont été nombreuses. Le prix moyen d un appartement alto-séquanais est de /m² à la fin de l année Après le pic de l année dernière où la moyenne était passée au-delà de /m², cette année, les prix semblent s assagir. Ainsi en un an, le prix moyen a perdu 7,9 et depuis le troisième trimestre, il se stabilise autour de /m². Neuilly-sur-Seine est la commune la plus chère ( /m²) et à l inverse se trouve Gennevilliers (4 717 /m²). 18 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

23 Paris et la petite couronne Les ventes Evolution trimestrielle du nombre de ventes de logements neufs dans les HautsdeSeine V Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de ventes de logements neufs dans les HautsdeSeine par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel ns Collectif Les mises en vente Evolution trimestrielle du nombre de mises en vente de logements neufs dans les HautsdeSeine MeV Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de mises en vente de logements neufs dans les HautsdeSeine par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel ns Collectif ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 19

24 Paris et la petite couronne Les logements disponibles Evolution trimestrielle du nombre de logements neufs disponibles dans les HautsdeSeine D Var 2011/2012 1T T T T Répartition du nombre de logements neufs disponibles dans les HautsdeSeine par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les prix Evolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans les HautsdeSeine (en /m²) 20 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

25 Paris et la petite couronne L immobilier neuf dans les HautsdeSeine en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 21

26 Paris et la petite couronne L immobilier neuf dans les HautsdeSeine en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots 22 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

27

28 Paris et la petite couronne La conjoncture en SeineSaintDenis Evolution annuelle des ventes de logements neufs en SeineSaintDenis (en nombre de logements) Cette année a été remarquable pour la Seine-Saint-Denis. Alors que les ventes ont reculé, les mises en vente ont, pour leur part, explosé. Les ventes, au nombre de 1 944, sont en baisse de 7 par rapport à Les ventes d appartements n ont reculé que de 3, alors que celles des maisons de 77. Drancy, Sait-Denis, Aubervilliers et Saint-Ouen ont vendu plus de 150 appartements. Le deuxième trimestre s est démarqué par un volume de ventes élevé. Le secteur de l individuel, alors qu il était reparti l année dernière, stagne et est peu remarquable cette année. En revanche, les mises en vente ont été considérables en La Seine-Saint-Denis est le département d Ile-de-France à connaître un volume et une croissance aussi marqués du nombre de commercialisations logements ont été mis sur le marché, dont 55 maisons. Les deuxième et troisième trimestres cumulent 69 de l ensemble des mises en vente de La commune de Saint-Ouen, avec 526 appartements et 6 maisons a été la plus constructrice de la région, notamment grâce à son projet d éco-quartier des Docks. Aubervilliers et Saint-Denis, avec respectivement 408 et 382 nouveaux logements ont aussi été prolifiques. Le marché de l individuel, avec six programmes neufs répartis sur cinq communes, est en recul comparativement à 2011 mais meilleur qu en 2009 et Etant donné que les ventes ont baissé alors que les mises en vente ont explosé, le stock de logements disponibles a fait un bond. Il a augmenté de trimestre en trimestre, au point de plus que doubler en une année. Il s établit à la fin de l année à logements, dont 98 d appartements. Un appartement neuf à la fin décembre valait /m². Alors que durant toute l année, le prix a oscillé entre et /m², au dernier trimestre il repasse au-dessus de la barre des /m². A la différence d autres départements, la Seine-Saint-Denis est plutôt homogène en termes de prix entre les différentes communes. Le Pré-Saint-Gervais, avec deux programmes sur son territoire est la commune la plus chère (6 324 /m²), alors qu un appartement neuf à Stains vaut /m². 24 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

29 Paris et la petite couronne Les ventes Evolution trimestrielle du nombre de ventes de logements neufs en SeineSaintDenis V Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de ventes de logements neufs en SeineSaintDenis par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les mises en vente Evolution trimestrielle du nombre de mises en vente de logements neufs en SeineSaintDenis MeV Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de mises en vente de logements neufs en SeineSaintDenis par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 25

30 Paris et la petite couronne Les logements disponibles Evolution trimestrielle du nombre de logements neufs disponibles en SeineSaintDenis D Var 2011/2012 1T T T T Répartition du nombre de logements neufs disponibles en SeineSaintDenis par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les prix Evolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en SeineSaintDenis (en /m²) 26 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

31 Paris et la petite couronne L immobilier neuf en SeineSaintDenis en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 27

32 Paris et la petite couronne L immobilier neuf en SeineSaintDenis en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots 28 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

33

34 Paris et la petite couronne La conjoncture dans le ValdeMarne Evolution annuelle des ventes de logements neufs dans le ValdeMarne (en nombre de logements) Comme l année dernière, le Val-de-Marne, de même que la Seine-Saint-Denis limitrophe, sont les deux seuls départements à avoir subi une baisse des ventes en même temps qu une nette augmentation des commercialisations logements ont été vendus cette année, soit un recul de 7 par rapport à C est la deuxième année de baisse consécutive des transactions sur le marché du logement neuf val-de-marnais. Quatre communes ont été actives sur ce plan, Vitry-sur-Seine, Limeil-Brévannes, Maisons Alfort et Fresnes qui ont chacune écoulé plus d une centaine de logements. Le marché des maisons n a jamais été aussi faible. Seules 24 ventes ont eu lieu. En parallèle de ce constat plutôt morose se révèle une activité foisonnante du côté des commercialisations. En effet, avec le lancement de logements, les mises en vente ont bondi de 32 en un an.trois communes ont même dépassé 300 nouveaux logements sur leur circonscription. Parmi elles, se trouvent logiquement les plus vendeuses. Vitry-sur-Seine, entre son Programme de Renouvellement Urbain et son integration dans un des Contrats de Développement Territorial du Grand Paris, est la commune la plus bâtisseuse du département. Elle est suivie de près par Limeil-Brévannes, qui, par son projet du secteur Pasteur, requalifie une partie de son territoire. Enfin Fresnes a lancé 321 appartements en Le secteur de l individuel est décidement gravement touché cette année dans le Val-de-Marne. Un unique programme à Sucyen-Brie a été commercialisé. Le stock de logements disponibles sur le marché a bondi et plus que doublé en un an. Alors que les maisons disponibles reculent de moitié, les appartements, eux, explosent. Au 31 décembre, appartements neufs étaient sur le marché. Alors que la fin d année 2011 se finissait sur un pic du prix moyen jamais atteint (en dépassant le seuil de /m²), l année 2012 a été particullièrement constante. Les trois derniers trimestres ont oscillé autour de /m². La fin d année s est achevée sur /m². Les communes encadrant le Bois de Vincennes sont les plus cotées, Vincennes (7 922 /m²), Joinville-le- Pont (6 446 /m²), Saint-Maurice (6 331 /m²). A l inverse, les communes limitrophes de l Essonne et la Seine-et-Marne sont les plus accessibles, Santeny (3 614 /m²), Valenton (3 588 /m²), Limeil-Brévannes (3 583 /m²). 30 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

35 Paris et la petite couronne Les ventes Evolution trimestrielle du nombre de ventes de logements neufs dans le ValdeMarne V Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de ventes de logements neufs dans le ValdeMarne par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les mises en vente Evolution trimestrielle du nombre de mises en vente de logements neufs dans le ValdeMarne MeV Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de mises en vente de logements neufs dans le ValdeMarne par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel ns Collectif ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 31

36 Paris et la petite couronne Les logements disponibles Evolution trimestrielle du nombre de logements neufs disponibles dans le ValdeMarne D Var 2011/2012 1T T T T Répartition du nombre de logements neufs disponibles dans le ValdeMarne par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les prix Evolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans le ValdeMarne (en /m²) 32 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

37 Paris et la petite couronne L immobilier neuf dans le ValdeMarne en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 33

38 Paris et la petite couronne L immobilier neuf dans le ValdeMarne en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots 34 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

39

40

41 Le marché du logement neuf en IledeFrance La grande couronne ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 37

42 La grande couronne La conjoncture en SeineetMarne Evolution annuelle des ventes de logements neufs en SeineetMarne (en nombre de logements) Alors que la conjoncture donnait des signes de nette amélioration en 2011 en Seine-et-Marne, l année 2012 est marquée par un recul des ventes comme des mises en vente, les plus importants de la région. En baisse de 55 en un an, les ventes de logements neufs en Seine-et-Marne sont au plus bas. Au total ventes ont eu lieu et les marchés du collectif comme de l individuel ont pâti cette année. Même si elle reste le département le plus vendeur de maisons neuves d Ile-de-France, la Seine-et-Marne a connu un sérieux coup de frein des transactions. Au regard de 2011 qui a été une bonne année pour l individuel, la baisse est brutale, mais l elle est aussi par rapport aux années antérieures. Même 2008 a connu un meilleur score. Concernant les appartements, la chute est sévère, de près de moitié. Aucune commune ne se démarque véritablement, hormis Lieusaint qui atteint péniblement la centaine de ventes. Du côté des commercialisations, le constat est moins rude logements ont été mis en vente, dont 93 d appartements. Bien qu en recul de 28 par rapport à 2011, le niveau des commercialisations est pourtant supérieur à celui des années précédentes. Moissy-Cramayel est la commune la plus batisseuse, avec 205 appartements et 12 maisons lancés. S en suivent six communes qui ont commercialisé plus de cent logements sur leur territoire. En revanche, pour les maisons, le nombre de mises sur le marché est faible. En effet seules huit communes ont lancé des programmes de maisons. Comme la chute des ventes a été plus marquée que celles des commercialisations, le stock a explosé et flirte avec le niveau de Toutefois, ce ne sont que les appartements qui gonflent ce chiffre, le nombre de maisons disponibles, pour sa part, recule de 28 sur une année. Au 31 décembre, ce sont logements, dont 89 d appartements, qui attendent un acquéreur. Comme la plupart des départements, 2012 montre des signes de baisse continue du prix moyen des appartements neufs. Alors que l année dernière se clôturait à /m², cette année le prix moyen en fin d année est de /m², soit une baisse de près de 4 en un an. Avec /m², la commune de Lagny-sur-Marne est la plus coûteuse. Montereau-Fault- Yonne, pour sa part, est la commune la plus accessible (2 397 /m²). 38 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

43 La grande couronne Les ventes Evolution trimestrielle du nombre de ventes de logements neufs en SeineetMarne V Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de ventes de logements neufs en SeineetMarne par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les mises en vente Evolution trimestrielle du nombre de mises en vente de logements neufs en SeineetMarne MeV Var 2011/2012 1T T T T TOTAL Répartition du nombre de mises en vente de logements neufs en SeineetMarne par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 39

44 La grande couronne Les logements disponibles Evolution trimestrielle du nombre de logements neufs disponibles en SeineetMarne D Var 2011/2012 1T T T T Répartition du nombre de logements neufs disponibles en SeineetMarne par type de pièces en p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel Collectif Les prix Evolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en SeineetMarne (en /m²) 40 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance

45 La grande couronne L immobilier neuf en SeineetMarne en 2012 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance 41

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 1er trimestre 2012 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015?

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? Dans la continuité de sa note de conjoncture sur le logement neuf en Ile-de-France, l ADIL 75 vous présente

Plus en détail

Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 26 février 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER

OBSERVATOIRE IMMOBILIER GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF 12, RUE HAMELIN 75116 PARIS - TEL 01.47.55.99.00 FAX 01.47.55.65.09 www.grecam.com

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 13 SEPTEMBRE 2012 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Base BIEN

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS?

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? P É R I SSOL, BESSON, ROBIEN QUE SONT DEVENUS L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? 79 80 Dossier n 24 Introduction Cette partie résume une étude de l OLAP réalisée en 2010 pour la DRIHL (Direction Régionale

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

L'Ile-de-France, Amour et désamour.

L'Ile-de-France, Amour et désamour. L'Ile-de-France, Amour et désamour. 1 Dans quelles régions souhaite-t-on rester? Dans quelles régions souhaite-t-on partir? Lille Nantes Lyon Strasbourg Parmi les régions où l on souhaite rester le plus,

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Les Franciliens et le logement dans leur région

Les Franciliens et le logement dans leur région Les Franciliens et le logement dans leur région Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Sommaire page 5 Introduction page 6 Etat des lieux de la propriété

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

C O N J O N C T U R E IMMOBILIÈRE P A R I S - ILE-DE-FRANCE

C O N J O N C T U R E IMMOBILIÈRE P A R I S - ILE-DE-FRANCE P A R I S - ILE-DE-FRANCE D O S S I E R D E P R E S S E - 2 7 F E V R I E R 2 0 1 4 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans

Plus en détail

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 CLUB NOTARIAL IMMOBILIER Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires

Plus en détail

La note de conjoncture des notaires de France

La note de conjoncture des notaires de France Après un mois de janvier exceptionnel, les ventes sont ensuite reparties à la baisse. Ce sursaut très ponctuel d activité n a pas eu d impact sur le ralentissement des prix, qui se trouve confirmé, dans

Plus en détail

1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5.

1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5. 1. Editorial - Immobilier ancien : les vendeurs retrouvent raison p. 04 2. Tableau et graphiques synthétiques p. 08 3. France p. 14 4. Paris p. 16 5. Ile-de-France (hors Paris) p. 18 6. Seine-et-Marne

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI N Spécial 18 novembre 2013 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2014 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Juillet 2015 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

Observatoire de l Habitat

Observatoire de l Habitat Décembre 2012 Les chiffres-clés de l habitat du Territoire de Observatoire de l Habitat Agence d Urbanisme du Territoire de AVANT-PROPOS Les chiffres-clés de l habitat ont pour ambition d exposer annuellement

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Mai 2014 Direction des Études Point de conjoncture logement LE MARCHÉ RÉSIDENTIEL SAURA-T-IL, AVEC DES FREINS QUI RESTENT SERRÉS, REVENIR À DES TENDANCES

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE : Les résultats au 1 er semestre 2012 pour le département du Var

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE : Les résultats au 1 er semestre 2012 pour le département du Var OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE : Les résultats au 1 er semestre 2012 pour le département du Var Présidée depuis mars denier par Gilles PERNOT, gérant de la société de promotion immobilière SEGEPRIM

Plus en détail

de Valenciennes Métropole

de Valenciennes Métropole N 2 Septembre 2012 L OBSERVATOIRE de Valenciennes Métropole Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Quelles sont les dernières tendances du marché foncier et immobilier de

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF REDRESSEMENT DES VENTES AU 4EME TRIMESTRE 2014 : LA RELANCE EST A NOTRE PORTÉE MERCREDI 11 FEVRIER 2015, 9 HEURES Palais Brongniart PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux

Plus en détail

Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98

Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98 Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98 Les aides nationales ont souvent d autant plus de succès qu elles sont moins

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Fiscalité du Grand Paris

Fiscalité du Grand Paris Fiscalité du Grand Paris Afin de financer le projet du métro automatique du Grand Paris Express et le plan de mobilisation pour les transports d IdF, l Etat a décidé de prélever de nouvelles recettes fiscales

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

La capacité d achat immobilier en Île-de-France :

La capacité d achat immobilier en Île-de-France : La capacité d achat immobilier en Île-de-France : Évaluation dynamique et disparités géographiques Kevin Beaubrun-Diant Juillet 2010 2 La capacité d achat immobilier en Île-de-France Introduction La compréhension

Plus en détail

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE OCTOBRE 2011 Institut Viavoice 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com Synthèse des enseignements

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mardi 25 janvier 2011-1 Les faits marquants

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 23 FÉVRIER 2012 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Volume de

Plus en détail

Ordre des expertscomptables. Paris Ile-de-France

Ordre des expertscomptables. Paris Ile-de-France 45, rue des Petits -Champs 75035 Paris Cedex 01 Tél. : 01 55 04 31 31 Fax : 01 55 04 31 70 4028_Synthèse_ baromètre 2 Ordre des expertscomptables Paris Ile-de-France Les résultats du baromètre économique

Plus en détail

SPECTROGRAPHIE DES DEMANDEURS D EMPLOI PARISIENS

SPECTROGRAPHIE DES DEMANDEURS D EMPLOI PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org SPECTROGRAPHIE DES DEMANDEURS D EMPLOI PARISIENS Enquête sur les difficultés de recrutement

Plus en détail

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique. N 36 Décembre 2012 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE UNE

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Avril 2011 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4 74

Plus en détail

Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction

Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction 24 avril 2013 Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction 1 Contre toute attente, l année 2012 avait été marquée par un

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

démographie des masseurs-kinésithérapeutes

démographie des masseurs-kinésithérapeutes démographie des masseurs-kinésithérapeutes Île de France - Réunion 95 78 974 93 92 75 94 91 77 75 77 78 91 92 - Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine conseil national de l ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

FONDS DES HYPOTHEQUES

FONDS DES HYPOTHEQUES FONDS DES HYPOTHEQUES REPERTOIRE METHODIQUE DE LA 3EME CONSERVATION DES HYPOTHEQUES DE LA SEINE An VII 1900 Inventaire établi par Marc Echasseriau sous la direction de Patrick Chamouard et Frédéric Douat

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Premier état des lieux de la librairie en Ile-de-France. Juin 2009, le MOTif avec le concours de Tosca Consultants

Premier état des lieux de la librairie en Ile-de-France. Juin 2009, le MOTif avec le concours de Tosca Consultants Premier état des lieux de la librairie en Ile-de-France Juin 2009, le MOTif avec le concours de Tosca Consultants 1 3 4 5 Répartition territoriale des librairies Sur 1 300 communes en Ile-de-France :

Plus en détail

Planification urbaine et Grand Paris

Planification urbaine et Grand Paris Planification urbaine et Grand Paris François Bertrand DRIEA/UT92-29 novembre 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement Ile-de-France

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier REPLI DES VOLUMES ET INFLEXION ATTENDUE DES PRIX 4 e trimestre 2012 Direction des Études Point de conjoncture logement REPLI DES VOLUMES ET INFLEXION ATTENDUE

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

D immobilier. en ile-de-france. Un marché du logement à plusieurs vitesses? www.notaires.paris-idf.fr. Février 2014

D immobilier. en ile-de-france. Un marché du logement à plusieurs vitesses? www.notaires.paris-idf.fr. Février 2014 D immobilier en ile-de-france Un marché du logement à plusieurs vitesses? Février 2014 www.notaires.paris-idf.fr sommaire introduction 4 partie 1 se loger en île-de france 6 660 000 nouveaux habitants

Plus en détail

CONJONCTURE LOGEMENT DATA MARCHÉS ET CHIFFRES NEXITY ÉDITO

CONJONCTURE LOGEMENT DATA MARCHÉS ET CHIFFRES NEXITY ÉDITO ÉDITO PAR ALAIN DININ PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL DE NEXITY Les chiffres du premier semestre montrent une reprise du logement neuf. Ce mieux, après un creux spectaculaire, ne suffit cependant pas car mises

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER

FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER 11 Septembre 2014 Plafonnement des honoraires de location : La mesure entre en vigueur lundi 15 septembre 2014 Les honoraires perçus auprès des locataires par les agents

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI CONFERENCE DE PRESSE ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI Le 12 novembre 2015 Palais Brongniart, Paris 1 1 OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER DE LA FPI : LES CHIFFRES DU 3 ÈME TRIMESTRE 12/11/2015

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2013

Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2013 Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france PROROGATION DU CONTRAT DE PROJETS ETAT-REGION 2007-2013 ET DES CONTRATS PARTICULIERS

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier MARCHÉ IMMOBILIER RÉSIDENTIEL SOUS TENSION 1 er trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture logement MARCHÉ IMMOBILIER RÉSIDENTIEL SOUS TENSION

Plus en détail

La conjoncture immobilière peut être schématisée à

La conjoncture immobilière peut être schématisée à 56 6 LA CONJONCTURE IMMOBILIÈRE EN ITALIE Extrait de : Osservatorio sul Mercato Immobiliare n 2/2011, Nomisma, juillet 2011. 6.1 / Prix et volumes des transactions La conjoncture immobilière peut être

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

23ème rapport annuel. Tableau de bord

23ème rapport annuel. Tableau de bord L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 25 Janvier 2011 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 23 ième

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 4 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

Quelle production. Par ailleurs, il apparaît un ralentissement sensible de la construction en Ile-de-France au cours de la décennie

Quelle production. Par ailleurs, il apparaît un ralentissement sensible de la construction en Ile-de-France au cours de la décennie Quelle production de logements en Ile-de-France dans le contexte économique actuel? octobre 2011 Note de 12 pages n 50 Le constat d un fort écart entre la production actuelle de logements en Ile-de-France

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France SEPTEMBRE 2009 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale

Plus en détail

L ARTISANAT FRANCILIEN EN

L ARTISANAT FRANCILIEN EN L ARTISANAT FRANCILIEN EN SEPTEMBRE 2009 En sa qualité de représentant des intérêts généraux de l artisanat francilien, la Chambre régionale de métiers et de l artisanat d Ile-de-France réalise, deux fois

Plus en détail

LA DEMOGRAPHIE DES MEDECINS EN REGION ILE DE FRANCE Situation au 1 er juin 2011. Jean VILANOVA DCDEV /RIM La Médicale jean.vilanova@ca-predica.

LA DEMOGRAPHIE DES MEDECINS EN REGION ILE DE FRANCE Situation au 1 er juin 2011. Jean VILANOVA DCDEV /RIM La Médicale jean.vilanova@ca-predica. LA DEMOGRAPHIE DES MEDECINS EN REGION ILE DE FRANCE Situation au 1 er juin 2011 Jean VILANOVA DCDEV /RIM La Médicale jean.vilanova@ca-predica.fr Préambule Préambule La région Ile-de-France concentre à

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix de l immobilier n augmenteront pas au second trimestre 2014 Notre indice SeLoger des prix affichés de mise en vente est stable depuis le mois

Plus en détail

2013 Agence principale ou secondaire Permanence

2013 Agence principale ou secondaire Permanence Les agences des ADIL d Ile-de-France & leurs permanences ADIL 75 46 bis, bvd Edgar Quinet 75014 Paris Tél : 01 42 79 50 50 www.adil75.org ADIL 92 10/12, rue des trois Fontanot 92000 Nanterre Tél : 01 41

Plus en détail

À Paris, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile

À Paris, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile À, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile L offre en hébergements spécialisés pour personnes âgées dépendantes est plus faible à que dans les autres départements

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 PANORAMA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 SECTION A SECTION B SECTION C SECTION D SECTION E SECTION G SECTION H DONNÉES GÉNÉRALES CHIFFRES CLÉS Nombre d inscrits

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» Etude du marché immobilier du Grand Avignon Intervention : Yohan BREUIL, directeur d agence, Adequation L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» www.adequation.fr Le 07 octobre 2014 Objectifs

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle

La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle N 245, juin 2015 La production de crédits immobiliers au premier trimestre augure une année exceptionnelle I) Immobilier : un début d année sur les chapeaux de roues +39% au premier trimestre 2015 Au premier

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Remerciements. Nous remercions pour leur relecture : Christine Canet et Stéphanie Rousseau de l ORS Île-de-France

Remerciements. Nous remercions pour leur relecture : Christine Canet et Stéphanie Rousseau de l ORS Île-de-France Remerciements Nous remercions pour leur contribution à la collecte des informations : Catherine Crenn-Hebert et l équipe de Périnat-ARS-Île-de-France Anne-Gaëlle Daniel à l ARS Île-de-France AnnickVilain

Plus en détail

Vers un repositionnement des logements PLS familiaux sur le marché du logement en Île-de-France?

Vers un repositionnement des logements PLS familiaux sur le marché du logement en Île-de-France? http://www.ols-idf.org AORIF L Union Sociale pour l Habitat d Île-de-France Caisse des Dépôts et Consignations, Direction Régionale Ile-de-France Direction Régionale et Interdépartementale de l Hébergement

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail