Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba"

Transcription

1 synthèse Engazonnement hivernal Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba Caractéristiques de la moutarde : Brassicacée 1, sélectionnée pour sa capacité à produire du fourrage. Système racinaire pivotant pouvant être important en fonction du développement de la plante et de la densité de, intéressant pour son impact sur le sol. La couverture du sol peut être très rapide et étouffante pour toutes adventices. La fleur est mellifère. La moutarde est efficace pour extraire le phosphore du sol et le restituer sous forme assimilable lors de sa destruction. cependant, ne pas semer Brassicacées sur Brassicacées en sol pauvre. Cette famille aurait une action dépressive sur la mycorhization des plantes (entraînant des problèmes dans l absorption du phosphore). Alterner les hivers en Brassicacées ou semer en mélange Brassicacées, Poacées et Fabacées. Les Brassicacées ont un effet désinfectant sur le sol en libérant des composés soufrés. Une culture Brassicacées sur Brassicacées entraîne une acidification progressive du sol. système racinaire pivotant (ph Capestang) levée exigences destruction août/septembre à raison de 1 kg/ha à l épandeur possible, si roulage ensuite Levée très facile, cycle rapide hivernal Le développement de la plante dépend de la fourniture en azote du sol dont elle a un gros besoin, et de soufre, en général fourni par l atmosphère Besoin d un apport de K et de N si le est tardif La moutarde s implante dans tout type de sol, avec une préférence pour les sols basiques. La moutarde résiste peu à la sécheresse et très peu au gel (attention aux couloirs de gel connus) La destruction doit avoir lieu avant la montée en graines. Il n est pas observé de repousse après une destruction mécanique : si on sème une variété tardive, la période de protection du sol en sera allongée. LIMITES : les Brassicacées doivent être semées en août / septembre. Or le travail à la vigne ne laisse pas la possibilité aux viticulteurs rencontrés de préparer et semer les parcelles avant vendanges. Ce décalage de date de explique certainement pour une grande part les échecs de levée observés. De plus, la casse mécanique de la moutarde est très facile, elle ne repousse pas. Un avant vendange se solderait certainement par une destruction des plantules lors des vendanges. itinéraire 1 ancienne de famille conduite : crucifères 23/11/1

2 Commune Pézenas 1 Capestang2 St jean de la Blaquière 3 Valflaunes 4 zone climatique sub humide 6-8mm/an douce 1-16 C semi aride sup : 4-6 douce 1-16 C humide : 1mm/an tempérée 14-1 C humide : 1mm/an tempérée 14-1 C Sol Terrasses villafranchiennes Molasses Marnes, éclats calcaires durs Variations de sol : terre = galets, Pas d analyses sur la prélèvement fait sur ux et «claire» = gravillons, plus ux. parcelle, l inter rang non semé, 4 terre terre «claire» mai 21 Caractéristiqu es parcelle -2 cm profondeur Modalités testées prélèvement 1 27 ph : 6,8 terre «claire» C 2 : 1 g/kg terre, N :,7 g/kg terre C : 14 g/kg et N : 1,2 g/kg Semis sur tous les inter-rangs avec un précédent différent pendant 4 ans : un interrang sur deux en trèfle souterrain, l autre interrang en travail du sol et enherbement spontané hivernal Le trèfle sur terre «claire» permet un gain significatif de 4g/kg de terre de C et de,3g/kg de terre d N pour indication : analyse sur une parcelle similaire ph : 8,8 N,6 g/kg de terre Semis tous les interrangs prélèvement 4 mai 21 ph : 7,8 N :,9 g/kg de terre C : 9,2 g/kg apport compost 1T/ha depuis 3 ans par prestataire, 1 ère semaine de embre 29 1 inter rang / 2 prélèvements faits sur l inter rang semé (attention, il y avait du compost), 4 mai 21 a prélèvement 4 mai 21 situation a, ph 8,3, N : 1,8 g/kg de terre, C :1,7g/kg situation b, ph 8,4, N : 1,2 g/kg, C : 9,7 g/kg fin obre, début embre 29 1 inter rang / 2.l apport de compost (idée : fixer le compost) a été fait sur les plantes développées. b C : carbone, N : azote itinéraire de conduite 23/11/1

3 lieu campagne pluies mm temp moyenne C temp mini C % pézenas pézenas pézenas pézenas ph C g/kg de terre N g/kg de terre précédent date provenance graines date récupération développement /1/2/3 //poids matière sèche travaillé 1 CA3 2 2//.3 kg/m² trèfle souterrain 4 ans 1 CA3 2 3// >>.3 kg/m² travaillé 1 CA3 2 1// <.3 kg/m² trèfle souterrain 4 ans 1 CA3 2 2// >.3 kg/m² 6.9 moutarde / fin CA3 2 travaillé 6.6 moutarde / fin CA3 2 travaillé 6.9 travaillé fin Valette 28 pézenas pézenas pézenas pézenas travaillé fin Valette 28 pézenas travaillé fin Valette 28 st jean de la B ère sem Magne valflaunes fin? 29 2 //. kg/m² valflaunes fin? 29 1 //.6 kg/m² Pas d impact des conditions météo globales sur la période de développement de la moutarde, % et ph n impactent pas non plus sur le développement de la plante. Le précédent cultural pourrait avoir des conséquences à travers la richesse de la couche -2cm du sol en Carbone et Azote. Plus ces teneurs sont élevées, plus il semble que le développement peut être bon, quand la graine a levé. itinéraire de conduite 23/11/1

4 MOUTARDE Conditions de développement en parcelle contrôlée 1 (Pézenas): Semis au semoir à main, 2kg/ha le 1 obre 26, à l annonce d une pluie. somme Pluie (mm) et moyenne température ( C) 1 1 hiver sec pez 67 fev m ars tem p m oyenne m inim ale fev Développement du couvert 1 ier sol rouge premier plan inter rang sur trèfle souterrain arrière plan : inter rang travaillé précédent trèfle souterrain précédent travaillé 18, jour de destruction très forte casse au vent et passages tracteur Hauteur du couvert, biomasse aérienne sèche : préalable Hauteur 1 Hauteur 2 Hauteur 18 février Biomasse sèche 18 Travaillé "rouge" 8 cm De 1 à 3 cm 6 cm,3 kg/m² Travaillé "clair" 8 cm 12 cm cm La casse de la moutarde au Trèfle "rouge" 1 cm De 1 à 6 cm 9 cm passage des engins a rendu trop Trèfle "clair" 13 cm 2 cm 7 cm difficiles les prélèvements Levée en même proportion sur les 2 types de sol, dès le 1 embre, bord des feuilles jaunes. Ensuite couverture plus faible pour le sol clair évaluée à 7% (2 février) contre 1% en sol rouge

5 Conditions de destruction : sol considéré trop sec par le viticulteur, difficultés d entrée des griffes (actisol) gyrobroyage griffes 1 passage MOUTARDE Note de difficulté de destruction : échelle croissante de 1 à moutarde sur travaillé : 2 sur sol "rouge" moutarde sur trèfle : 2 sur sol "rouge", 4 sur sol "clair" beaucoup plus sec destruction aisée, la moutarde résiste peu aux passages des engins : obre avec tracteur-semoir, aucune levée 1 1 pez 78 o c t no v d ec ja nv fe v m a rs te m p m o ye n n e m in im a le o c t n o v d e c ja n v fe v m a rs : obre avec tracteur-semoir, aucune levée 1 1 coup de froid précoce hiver pluvieux pez 89 o c t no v de c jan v fe v m ars tem p m oye n ne m inim ale fe v m a rs : obre avec tracteur-semoir, aucune levée 1 1 longue période froide p e z 9 1 o c t n o v d e c ja n v fe v m a rs 2 1 te m p m o ye nn e m in im a le 1 - o c t n o v d e c ja n v fe v m a rs -1-1 période très froide itinéraire de conduite 23/11/1

6 MOUTARDE Conditions de développement en parcelle non contrôlée 2 (Capestang): Exigence de la moutarde : épandeur mal réglé lors de l apport de compost de marc de raisin, l hiver avant le : développement beaucoup plus important de la moutarde sur la bande d apport. Conditions de développement en parcelle non contrôlée 29 3(St Jean de la Blaquière): 1 1 fev 1 fev fev 2 3 soumont temp moyenne minimale fev hiver sec, puis froid photo du meilleur endroit de la moutarde (4 mai 21): très peu de plants développés : fins, rachitiques, très peu de fleurs. très nombreuses adventices itinéraire de conduite 23/11/1

7 Conditions de développement en parcelle non contrôlée 29 4 (Valflaunès): 1 1 fev 1 fev fev 2 3 valflaunès MOUTARDE temp moyenne minimale fev début d hiver sec, puis très froid déséquilibré : toujours un côté beaucoup plus fourni et développé que l autre. passage au centre de l inter rang détruit par passage d un enjambeur matière sèche :. kg/m² spatialement déséquilibré. le développement des plantes n est pas dépendant de l apport de compost de déchets verts qui a suivi le matière sèche :.6 kg/m² effet froid et casse : bonne levée généralisée sur la parcelle zone de courant d air froid = zones bien développées (1 plant =.3 kg matière sèche/m²) et zones complètement dénudées itinéraire de conduite 23/11/1

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique

Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique Les produits organiques sont utilisés soit en amendement pour apporter de l humus au sol afin d améliorer ses propriétés (physiques, chimiques et biologiques),

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin G. BARBEAU I NRA Unité expérimentale Vigne et Vin, 42 rue Georges Morel, 49071 Beaucouzé-Cédex, Tel. (33) 2 41 22 56 60, Fax (33) 2 41 22 56

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui. 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève

Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui. 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève Les fèves et féveroles sont produites au Maroc pour la consommation

Plus en détail

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Des marchés très segmentés Les marchés du blé français sont très segmentés : les destinations «marché intérieur» et «export»

Plus en détail

Adapter les techniques d implantation à chaque situation

Adapter les techniques d implantation à chaque situation Adapter les techniques d implantation à chaque situation Jérôme LABREUCHE Damien BRUN Pôle Agro-équipement Les techniques d implantation ont souvent un impact limité sur le rendement Les techniques d implantation

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

programme d Actions Nitrates

programme d Actions Nitrates Les mesures du programme d Actions Nitrates dans les zones vulnérables de la région Bourgogne la bonne dose au bon endroit au bon moment la bonne dose au bon endroit au bon moment 2 La préservation de

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» 13 PROTOCOLE 1/2 Les vers de terre sont de bons indicateurs de la qualité du sol. Ils sont également des acteurs indispensables de sa fertilité

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher.

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. {{Et voici les notes de Guillaume Bodovillé}} Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. Sylvain et Jérôme exploitent 270 ha en propre et 50 ha à façon. Sur

Plus en détail

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur 1 2 Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur le cavaillon car cavaillon propre et non travaillé

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011

Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011 Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011 André Nadeau, architecte paysagiste, membre agréé de l Association des architectes

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6 60.02 SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La création d une pelouse page 3 L entretien normal page 5 L entretien exceptionnel page 6 page 1/6 OUTILLAGE

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop.

Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop. Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop. Document élaboré à partir de l étude Labosport (Janvier 2005) et du rapport de R. Everett (Septembre 2005). Résumé et traduction

Plus en détail

Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin

Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin FICHE AGRI - MIEUX août 2011 Les principaux sols de la plaine et des collines du Bas-Rhin Pourquoi est-il important de connaître les sols? ARAA Objectifs de ce document Ce document présente une synthèse

Plus en détail

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Projet du Syndicat des producteurs de grains biologiques

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

DOMAINE DENIS FOUQUERAND & FILS

DOMAINE DENIS FOUQUERAND & FILS S A N T E N AY " C O M M E D E S S U S " r o u g e Cépage : Le pinot noir est le cépage unique Nature du sol : Argilo calcaire Exposition : Plein sud et sud ouest Pratique culturale : Lutte raisonnée phyto

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Guide pratique de la culture de Miscanthus

Guide pratique de la culture de Miscanthus Traduction de Planting and growing Miscanthus: Best practice guidelines (2001) édité par DEFRA, Angleterre Qu est ce que le miscanthus? Le miscanthus est une graminée rhizomateuse pérenne originaire d

Plus en détail

Essai d implantation de colza

Essai d implantation de colza Essai d implantation de colza Selon divers technique de semis Et en association CUMA des Deux Fonds BASE 72 (Bretagne Agriculture Sol et Environnement Sarthe) Cette fois-ci, nous avons fait un essai visant

Plus en détail

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Nitrates et qualité de l eau Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Programme régional d études sur sites bougies poreuses 1999-25 Contexte

Plus en détail

HAIES PRÊTES-À-PLANTER QUICK HEDGE

HAIES PRÊTES-À-PLANTER QUICK HEDGE COMMENT CHOISIR LA VARIÉTÉ D UNE HAIE PRÊTE-À-PLANTER? Les variétés caduques perdent leurs feuilles en hiver (exemple: le charme, l'érable) ; Plus d infos ci-dessous. Les variétés marcescentes gardent

Plus en détail

AMENDEMENTS et ENGRAIS ORGANIQUES : OFFRE DU MARCHE 2013 (liste non exhaustive)

AMENDEMENTS et ENGRAIS ORGANIQUES : OFFRE DU MARCHE 2013 (liste non exhaustive) Cette fiche est destinée à donner une vue d ensemble de l offre du marché des amendements basiques, des amendements et des engrais organiques disponibles en Maine-et-Loire. Les prix nous ont été donnés

Plus en détail

Moyens de production. Engrais

Moyens de production. Engrais Engrais Moyens de production Lors de la campagne 2012-2013, les tonnages d engrais livrés diminuent de près de 17% en et représentent à peine plus de 1% des livraisons françaises. Cette évolution est principalement

Plus en détail

Cultures de couverture

Cultures de couverture Les pratiques agricoles de conservation 2 4 6 12 Construire la structure du sol Habiter le sol par les racines Les différentes plantes disponibles Cultures de couverture dans une rotation 14 Caractéristiques

Plus en détail

Ray-grass anglais auto-regarnissant

Ray-grass anglais auto-regarnissant Robuste COMME L ACIER Ray-grass anglais auto-regarnissant Une technologie révolutionnaire : auto-regarnissage et tolérance au jeu la plus élevée, même avec une tonte courte! RPR technology inside! RPR

Plus en détail

Adapter les Apports Organiques au sol

Adapter les Apports Organiques au sol Adapter les Apports Organiques au sol Différents mécanismes entrent en jeu dans l assimilation des matières organiques dans le sol : - Les éléments végétaux grossiers sont fragmentés par l action des insectes

Plus en détail

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION

ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION ENGRAIS AVEC REGULATEUR DE NITRIFICATION EUROCHEM AGRO FRANCE SAS 49, av. Georges Pompidou 92593 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. : 01 49 64 54 10 Fax : 01 49 64 52 52 Web : www.eurochemagro.com = marque déposée

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions Novembre 2010 CHAMBRE D AGRICULTURE 47 4ème Programme d Actions ZONE VULNERABLE Quelle zone? 93 communes 2466 exploitations 94425 ha 4ème Programme

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas L entretien des terrains sportifs en gazon INTRODUCTION Les sports de gazon Gazon naturel < > Gazon synthétique L entretien est essentiel : - Esthétique -Sécurité -Qualité de jeux -Longévité LA TONTE

Plus en détail

OLEICULTURE OLEICULTURE

OLEICULTURE OLEICULTURE OLEICULTURE OLEICULTURE TECNIQUES ET ET TECNIQUES PRINCIPES PRINCIPES AGRONOMIQUES AGRONOMIQUES PLAN CARACTERISTIQUES DU CLIMAT DE TYPE MEDITERRANEEN CARACTERISTIQUES DU SOL A PRENDRE EN COMPTE DETERMINATION

Plus en détail

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 Loïc PRIEUR

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON Mai 2014 Partie 1 CONSEILS DE SAISON Localement, les conditions pluvieuses accompagnées de la baisse des températures (Hautes Pyrénées) n ont pas favorisé une bonne reprise des dernières plantations ainsi

Plus en détail

Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir?

Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? La juste dose, c est mieux L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux

Plus en détail

Création de la pelouse

Création de la pelouse Dans un jardin, la pelouse reste un élément essentiel aux yeux de bien des jardiniers qui voient dans les gazons britanniques le comble du raffinement. Une pelouse offre plus d un attrait. Elle constitue

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

Influence du changement. agronomiques de la vigne

Influence du changement. agronomiques de la vigne Influence du changement climatique sur les résultatsr agronomiques de la vigne à l'aide du modèle STICS Iñaki García a de Cortázar Atauri Unité CSE - Avignon Réunion Protection du Vignoble Changement Climatique

Plus en détail

La ferme expérimentale de l ADRAO

La ferme expérimentale de l ADRAO La ferme expérimentale de l ADRAO ADRAO/WARDA 01 B.P. 2551 Bouaké 01 Côte d Ivoire Téléphone : (225) 31 63 45 14 Télécopie : (225) 31 63 47 14 Page web: http://www.warda.cgiar.org/ Création et localisation

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

Session de formation sur la nutrition minérale des plants forestiers

Session de formation sur la nutrition minérale des plants forestiers Impact des différentes formes d azote (Urée, NH 4+, NO 3- ) sur la croissance des plants et sur le lessivage des engrais Session de formation sur la nutrition minérale des plants forestiers Jean Gagnon,

Plus en détail

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts 8401 Winterthour Bernhard Schenk 01.09.2014 Thèmes Facteurs d influence sur des gazons naturels sains Espèces de graminées et progrès

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE CHOISIR ET REUSSIR SON COUVERT VEGETAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB Cameline (S.Minette, CRA PC) Moutarde, phacélie, avoine, trèfles mais aussi, sarrasin, navette, lentille, moha Tous ces couverts végétaux

Plus en détail

compostage individuel

compostage individuel 1 Le guide du compostage individuel ENSEMBLE VALORISONS NOS DECHETS 2 Des avantages tout terrain Epluchures de légumes, marc de café, coquilles d oeufs ou fleurs fânées,..., les déchets biodégradables

Plus en détail

Les nitrates : sources de problèmes

Les nitrates : sources de problèmes Les nitrates : sources de problèmes Nitrates et azote : quels liens avec notre alimentation et notre eau potable? Les nitrates (NO 3 ) sont des composés chimiques incolores, inodores et insipides constitués

Plus en détail

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Des jardins sur les toits de nouveaux espaces pour la communauté www.lesjardins.ca «Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Jardinière écologique

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072.

Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072. Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072 Rapport final Présenté à : Réseau Innovagrains Présenté par : Luc Belzile,

Plus en détail

Les Enjeux de l'agriculture de Précision

Les Enjeux de l'agriculture de Précision Les Enjeux de l'agriculture de Précision G. Grenier, Professeur d Automatique et Génie des Equipements; Bordeaux Sciences Agro Contexte : Qu'est-ce que l'agriculture de Précision? Changement de Paradigme

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

DEDICATED MARKETING. Révéler, valoriser, développer et consolider votre capital-client. Secteur : Services et conseils aux entreprises

DEDICATED MARKETING. Révéler, valoriser, développer et consolider votre capital-client. Secteur : Services et conseils aux entreprises Comparaison sectorielle Secteur : Services et conseils aux entreprises Efficacité des campagnes de-mailing en B to B Typologies de campagnes : Acquisition, Information, Fidélisation et Evènementiel www.cabestan.com

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

2. Implantation des cultures

2. Implantation des cultures 2. Implantation des cultures B.Bodson 1, C.Roisin 2, F.Vancutsem 3, B.Monfort 4, A.Falisse 1 1 Aperçu de l année écoulée... 2 2 Expérimentations, résultats, perspectives... 2 3 Recommandations pratiques...

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Le buttage du soya : une solution au problème de l herbe à poux? Maryse Leblanc IRDA Daniel Cloutier, Pierre-Antoine Gilbert Plan de la présentation Introduction -Biologie i - Problématique Objectif Méthodologie

Plus en détail

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Adaptation Aux changements climatiques Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Sommaire Le Le contexte Notion Notion d adaptation Stratégies Stratégies et techniques d adaptation Les Les

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Théme 1: matière organique et biodiversité

Théme 1: matière organique et biodiversité Théme 1: matière organique et biodiversité Jan Valckx Provincie Limburg (B) Union européenne - Europese Unie Fonds Européen de Développement Régional Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling Interreg

Plus en détail

Réussir votre gazon JARDIN 02

Réussir votre gazon JARDIN 02 Réussir votre gazon JARDIN 02 1 Choisir un gazon a) Vérifier que le type de gazon souhaité correspond : à l'utilisation sport et jeux gazon anglais gazon rustique (usage intensif) résistance esthétique

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn

Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Comportement de Miscanthus cultivé sur des

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012 ISSN 920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 202 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personne-ressource : Ning Wang Gestionnaire de programme, Laboratoire de

Plus en détail