Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba"

Transcription

1 synthèse Engazonnement hivernal Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba Caractéristiques de la moutarde : Brassicacée 1, sélectionnée pour sa capacité à produire du fourrage. Système racinaire pivotant pouvant être important en fonction du développement de la plante et de la densité de, intéressant pour son impact sur le sol. La couverture du sol peut être très rapide et étouffante pour toutes adventices. La fleur est mellifère. La moutarde est efficace pour extraire le phosphore du sol et le restituer sous forme assimilable lors de sa destruction. cependant, ne pas semer Brassicacées sur Brassicacées en sol pauvre. Cette famille aurait une action dépressive sur la mycorhization des plantes (entraînant des problèmes dans l absorption du phosphore). Alterner les hivers en Brassicacées ou semer en mélange Brassicacées, Poacées et Fabacées. Les Brassicacées ont un effet désinfectant sur le sol en libérant des composés soufrés. Une culture Brassicacées sur Brassicacées entraîne une acidification progressive du sol. système racinaire pivotant (ph Capestang) levée exigences destruction août/septembre à raison de 1 kg/ha à l épandeur possible, si roulage ensuite Levée très facile, cycle rapide hivernal Le développement de la plante dépend de la fourniture en azote du sol dont elle a un gros besoin, et de soufre, en général fourni par l atmosphère Besoin d un apport de K et de N si le est tardif La moutarde s implante dans tout type de sol, avec une préférence pour les sols basiques. La moutarde résiste peu à la sécheresse et très peu au gel (attention aux couloirs de gel connus) La destruction doit avoir lieu avant la montée en graines. Il n est pas observé de repousse après une destruction mécanique : si on sème une variété tardive, la période de protection du sol en sera allongée. LIMITES : les Brassicacées doivent être semées en août / septembre. Or le travail à la vigne ne laisse pas la possibilité aux viticulteurs rencontrés de préparer et semer les parcelles avant vendanges. Ce décalage de date de explique certainement pour une grande part les échecs de levée observés. De plus, la casse mécanique de la moutarde est très facile, elle ne repousse pas. Un avant vendange se solderait certainement par une destruction des plantules lors des vendanges. itinéraire 1 ancienne de famille conduite : crucifères 23/11/1

2 Commune Pézenas 1 Capestang2 St jean de la Blaquière 3 Valflaunes 4 zone climatique sub humide 6-8mm/an douce 1-16 C semi aride sup : 4-6 douce 1-16 C humide : 1mm/an tempérée 14-1 C humide : 1mm/an tempérée 14-1 C Sol Terrasses villafranchiennes Molasses Marnes, éclats calcaires durs Variations de sol : terre = galets, Pas d analyses sur la prélèvement fait sur ux et «claire» = gravillons, plus ux. parcelle, l inter rang non semé, 4 terre terre «claire» mai 21 Caractéristiqu es parcelle -2 cm profondeur Modalités testées prélèvement 1 27 ph : 6,8 terre «claire» C 2 : 1 g/kg terre, N :,7 g/kg terre C : 14 g/kg et N : 1,2 g/kg Semis sur tous les inter-rangs avec un précédent différent pendant 4 ans : un interrang sur deux en trèfle souterrain, l autre interrang en travail du sol et enherbement spontané hivernal Le trèfle sur terre «claire» permet un gain significatif de 4g/kg de terre de C et de,3g/kg de terre d N pour indication : analyse sur une parcelle similaire ph : 8,8 N,6 g/kg de terre Semis tous les interrangs prélèvement 4 mai 21 ph : 7,8 N :,9 g/kg de terre C : 9,2 g/kg apport compost 1T/ha depuis 3 ans par prestataire, 1 ère semaine de embre 29 1 inter rang / 2 prélèvements faits sur l inter rang semé (attention, il y avait du compost), 4 mai 21 a prélèvement 4 mai 21 situation a, ph 8,3, N : 1,8 g/kg de terre, C :1,7g/kg situation b, ph 8,4, N : 1,2 g/kg, C : 9,7 g/kg fin obre, début embre 29 1 inter rang / 2.l apport de compost (idée : fixer le compost) a été fait sur les plantes développées. b C : carbone, N : azote itinéraire de conduite 23/11/1

3 lieu campagne pluies mm temp moyenne C temp mini C % pézenas pézenas pézenas pézenas ph C g/kg de terre N g/kg de terre précédent date provenance graines date récupération développement /1/2/3 //poids matière sèche travaillé 1 CA3 2 2//.3 kg/m² trèfle souterrain 4 ans 1 CA3 2 3// >>.3 kg/m² travaillé 1 CA3 2 1// <.3 kg/m² trèfle souterrain 4 ans 1 CA3 2 2// >.3 kg/m² 6.9 moutarde / fin CA3 2 travaillé 6.6 moutarde / fin CA3 2 travaillé 6.9 travaillé fin Valette 28 pézenas pézenas pézenas pézenas travaillé fin Valette 28 pézenas travaillé fin Valette 28 st jean de la B ère sem Magne valflaunes fin? 29 2 //. kg/m² valflaunes fin? 29 1 //.6 kg/m² Pas d impact des conditions météo globales sur la période de développement de la moutarde, % et ph n impactent pas non plus sur le développement de la plante. Le précédent cultural pourrait avoir des conséquences à travers la richesse de la couche -2cm du sol en Carbone et Azote. Plus ces teneurs sont élevées, plus il semble que le développement peut être bon, quand la graine a levé. itinéraire de conduite 23/11/1

4 MOUTARDE Conditions de développement en parcelle contrôlée 1 (Pézenas): Semis au semoir à main, 2kg/ha le 1 obre 26, à l annonce d une pluie. somme Pluie (mm) et moyenne température ( C) 1 1 hiver sec pez 67 fev m ars tem p m oyenne m inim ale fev Développement du couvert 1 ier sol rouge premier plan inter rang sur trèfle souterrain arrière plan : inter rang travaillé précédent trèfle souterrain précédent travaillé 18, jour de destruction très forte casse au vent et passages tracteur Hauteur du couvert, biomasse aérienne sèche : préalable Hauteur 1 Hauteur 2 Hauteur 18 février Biomasse sèche 18 Travaillé "rouge" 8 cm De 1 à 3 cm 6 cm,3 kg/m² Travaillé "clair" 8 cm 12 cm cm La casse de la moutarde au Trèfle "rouge" 1 cm De 1 à 6 cm 9 cm passage des engins a rendu trop Trèfle "clair" 13 cm 2 cm 7 cm difficiles les prélèvements Levée en même proportion sur les 2 types de sol, dès le 1 embre, bord des feuilles jaunes. Ensuite couverture plus faible pour le sol clair évaluée à 7% (2 février) contre 1% en sol rouge

5 Conditions de destruction : sol considéré trop sec par le viticulteur, difficultés d entrée des griffes (actisol) gyrobroyage griffes 1 passage MOUTARDE Note de difficulté de destruction : échelle croissante de 1 à moutarde sur travaillé : 2 sur sol "rouge" moutarde sur trèfle : 2 sur sol "rouge", 4 sur sol "clair" beaucoup plus sec destruction aisée, la moutarde résiste peu aux passages des engins : obre avec tracteur-semoir, aucune levée 1 1 pez 78 o c t no v d ec ja nv fe v m a rs te m p m o ye n n e m in im a le o c t n o v d e c ja n v fe v m a rs : obre avec tracteur-semoir, aucune levée 1 1 coup de froid précoce hiver pluvieux pez 89 o c t no v de c jan v fe v m ars tem p m oye n ne m inim ale fe v m a rs : obre avec tracteur-semoir, aucune levée 1 1 longue période froide p e z 9 1 o c t n o v d e c ja n v fe v m a rs 2 1 te m p m o ye nn e m in im a le 1 - o c t n o v d e c ja n v fe v m a rs -1-1 période très froide itinéraire de conduite 23/11/1

6 MOUTARDE Conditions de développement en parcelle non contrôlée 2 (Capestang): Exigence de la moutarde : épandeur mal réglé lors de l apport de compost de marc de raisin, l hiver avant le : développement beaucoup plus important de la moutarde sur la bande d apport. Conditions de développement en parcelle non contrôlée 29 3(St Jean de la Blaquière): 1 1 fev 1 fev fev 2 3 soumont temp moyenne minimale fev hiver sec, puis froid photo du meilleur endroit de la moutarde (4 mai 21): très peu de plants développés : fins, rachitiques, très peu de fleurs. très nombreuses adventices itinéraire de conduite 23/11/1

7 Conditions de développement en parcelle non contrôlée 29 4 (Valflaunès): 1 1 fev 1 fev fev 2 3 valflaunès MOUTARDE temp moyenne minimale fev début d hiver sec, puis très froid déséquilibré : toujours un côté beaucoup plus fourni et développé que l autre. passage au centre de l inter rang détruit par passage d un enjambeur matière sèche :. kg/m² spatialement déséquilibré. le développement des plantes n est pas dépendant de l apport de compost de déchets verts qui a suivi le matière sèche :.6 kg/m² effet froid et casse : bonne levée généralisée sur la parcelle zone de courant d air froid = zones bien développées (1 plant =.3 kg matière sèche/m²) et zones complètement dénudées itinéraire de conduite 23/11/1

Seigle Secale cereale L - Poacées

Seigle Secale cereale L - Poacées synthèse Engazonnement hivernal Seigle Secale cereale L - Poacées Caractéristiques du seigle et des associations à base de seigle : Seigle rampant (Poacées 1 ) : système racinaire fasciculé, Pézenas Association

Plus en détail

Phacélie à feuille de tanaisie - hydrophyllacées Phacelia tanacetifolia

Phacélie à feuille de tanaisie - hydrophyllacées Phacelia tanacetifolia synthèse Engazonnement hivernal Phacélie à feuille de tanaisie - hydrophyllacées Phacelia tanacetifolia Caractéristiques de la phacélie : produit de l humus système racinaire dense : la phacélie est efficace

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Partenaires : INRA, Cetiom, CRA des Pays de la Loire, Union Eolys, semenciers Durée du programme

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

Lettre d informations 1 27 avril 2015

Lettre d informations 1 27 avril 2015 Lettre d informations 1 27 avril 2015 Au programme de cette lettre d informations : Point Agrométéo La gelée blanche de début avril Démarrage de la végétation point nutrition Point phytosanitaire Point

Plus en détail

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012 Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables Notice explicative Octobre 2012 Les essentiels Depuis le 1 er septembre 2012, un nouveau programme d actions national s applique sur la totalité

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN Couverts DN et SIE groupes cultures juillet 2015 la Zone Vulnérable campagne 2014-2015 ZAR ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN 1 la Zone Vulnérable Projet d extension : Bassin Seine

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Résultats Propriétés de la couche de neige

Résultats Propriétés de la couche de neige Résumé Introduction Les propriétés physico-chimiques de la neige des pistes de ski sont, par rapport à la neige naturelle, modifiées par un traitement mécanique et, en ce qui concerne la neige artificielle,

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol LES ENGRAIS VERTS Un outil pour le bon fonctionnement du sol Un engrais vert est un couvert végétal constitué d une ou plusieurs espèces, de croissance généralement rapide, cultivé pour être incorporé

Plus en détail

La Pomme de Terre de fécule

La Pomme de Terre de fécule La Pomme de Terre de fécule Enquête technique Récolte 2014 SOMMAIRE Retour sur les conditions climatiques 2014 03 Caractéristiques de la campagne 2014 04 Vous trouverez dans ce document les résultats

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICE 4 MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS Au même titre que la matière organique, la prise en compte du statut acido-basique du sol est un préalable

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Modèle décisionnel. projet SACADEAU / 3 décembre 2003 / Fred Garcia et Florent Tortrat

Modèle décisionnel. projet SACADEAU / 3 décembre 2003 / Fred Garcia et Florent Tortrat Modèle décisionnel projet SACADEAU / 3 décembre 2003 / Fred Garcia et Florent Tortrat Scénarios et modèle décisionnel Modèle décisionnel Pour chaque parcelle, détermination et déroulement simulé d un itinéraire

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE

RAPPORT DE RECHERCHE IMPACT AGRONOMIQUE ET ÉCONOMIQUE DES LÉGUMINEUSES DANS LES ROTATIONS AGRICOLES RAPPORT DE RECHERCHE Demandeur : Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) Chercheurs : Adrien

Plus en détail

Colza. Synthèse variétale 2014

Colza. Synthèse variétale 2014 Colza Synthèse variétale 2014 La campagne 201-2014 en colza aura été marquée par des conditions humides de l implantation à la récolte. Sur certaines zones, la culture a nécessité moins de passage de protection

Plus en détail

GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG

GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG Journée Prosensols 22 novembre 2012 Vincent TOMIS - Annie DUPARQUE GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG Vincent Tomis Agro-Transfert RT Contexte Projet GCEOS : GESTION ET CONSERVATION DE

Plus en détail

Filtres plantés de roseaux (1/3)

Filtres plantés de roseaux (1/3) Filtres plantés de roseaux (1/3) Cuve tampon d homogénéisation - décanteur - flottation 2 étages de filtre plantés - traitement aérobie parcelle enherbée, sillon d infiltration - traitement final Condition

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE «Eau, Nitrate et Agriculture durable» SYNTHESE DE L ATELIER L utilisation des nitrates : Synthèse Résume les différentes situations

Plus en détail

GESTION DE L ENHERBEMENT :

GESTION DE L ENHERBEMENT : GESTION DE L ENHERBEMENT : LES ATOUTS DU NATUREL Qu'il soit semé ou naturel, permanent ou temporaire, l'enherbement du vignoble constitue aujourd'hui une pratique très largement répandue en Aquitaine,

Plus en détail

Les amendements basiques ou chaulage des prairies

Les amendements basiques ou chaulage des prairies Les amendements basiques ou chaulage des prairies Pour quelles raisons chauler ses prairies? Chauler signifie apporter un amendement minéral basique, calcique et/ou magnésien. Les amendements basiques

Plus en détail

Fertilisation localisée sur colza

Fertilisation localisée sur colza Fertilisation localisée sur colza Point sur l action en cours Avec le concours de C. Vogrincic, L. Champolivier, P. Cristante, O. Mangenot, P. Fauvin 1 Exigence du colza en P205 - Le colza est une culture

Plus en détail

d'acidification du sol

d'acidification du sol FICHE THÈME : SOLUTIONS TECHNIQUES TECHNIQUE N 18 "CIMETIÈRES TRADITIONNELS" Sous-thème : Cimetières Auteur : Région Poitou - Charentes Le cimetière traditionnel est une zone encore problématique dans

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Risque verse Comment bien prélever? AGRO-METEO Les températures enregistrées ces derniers mois restent exceptionnelles. Pour les premiers semis

Plus en détail

technique Réussir la plantation : un enjeu économique ETAPE 1 Prévoir les démarches ETAPE 2 Préparer ma plantation ETAPE 3 Préparer le terrain

technique Réussir la plantation : un enjeu économique ETAPE 1 Prévoir les démarches ETAPE 2 Préparer ma plantation ETAPE 3 Préparer le terrain la canne N 20 mai Réussir la plantation : un enjeu économique ETAPE 1 Prévoir les démarches ETAPE 2 Préparer ma plantation ETAPE 3 Préparer le terrain ETAPE 4 Comment positionner les boutures? ETAPE 5

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires?

Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires? Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires? Synthèse des travaux menés par la Chambre Régionale d Agriculture

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

ProConseil PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019

ProConseil PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019 PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019 Partenaires Département de l économie Service de l agriculture Direction générale de l environnement Géologie, sols et déchets

Plus en détail

L AGRO-ECOLOGIE AU BURKINA FASO : technologies mises au point par l INERA-Burkina Faso

L AGRO-ECOLOGIE AU BURKINA FASO : technologies mises au point par l INERA-Burkina Faso L AGRO-ECOLOGIE AU BURKINA FASO : technologies mises au point par l INERA-Burkina Faso Kambiré Sami Hyacinthe Somé Léopold Ouagadougou le 15 février 2013 Les cordons pierreux 2 Les bandes enherbées 3 Conservation

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Quelle que soit la taille de la ferme, l utilisation d engrais verts en maraîchage biologique est indispensable pour plusieurs raisons :

Quelle que soit la taille de la ferme, l utilisation d engrais verts en maraîchage biologique est indispensable pour plusieurs raisons : MODULE 5 CHAPITRE 9 Engrais verts SOMMAIRE 1. Choix de l espèce 2 2. Doses de semis 5 3. Mélanges intéressants en fonction de la période de semis 5 3.1 Engrais vert avant la culture principale 5 3.2 Engrais

Plus en détail

Cultures intermédiaires

Cultures intermédiaires Pourquoi implanter un couvert? Couverts, intercultures, dérobées, engrais verts, CIPAN Tous ces termes sont proches et se distinguent par la finalité de la couverture végétale mise en place sur la parcelle.

Plus en détail

RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA

RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA Fiche 3 RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA Dose = (besoins - fournitures ) / CAU Campagne culturale (année) : Date d'ouverture du bilan : 2ème quinzaine de janvier IDENTIFICATION DE LA PARCELLE - NATURE

Plus en détail

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation.

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. QUAND PLANTER? Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. La plantation des Pivoines en racines

Plus en détail

Fiche réalisée dans le cadre du programme Praiterre

Fiche réalisée dans le cadre du programme Praiterre LA LUZERNE Fiche réalisée dans le cadre du programme Praiterre La luzerne est la culture qui fournit la plus forte production de protéine par unité de surface et ceci par fixation de l azote de l air,

Plus en détail

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures Colza Culture 4.6.11 Généralités Plante oléagineuse (40 à 42% d huile dans la graine). Famille des crucifères. Culture adaptée aux zones plutôt fraîches (jusqu à 800 m d altitude environ). Bonne couverture

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Fiche technique : Culture de canne fourragère

Fiche technique : Culture de canne fourragère Fiche technique : Culture de canne fourragère Sujet : Cette fiche technique vous donne les éléments clés permettant de mettre en place une surface de canne fourragère. Les différentes cannes fourragères

Plus en détail

Identification des principales carences de la vigne

Identification des principales carences de la vigne Auteur : Pascal Guilbault Page : 1 / 9 Les besoins de la vigne en éléments minéraux sont considérés faibles à modérés. Les risques de carences en viticulture sont ainsi plus limités qu en culture annuelle

Plus en détail

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre es techniques culturales sans labour () en pomme de terre De par son mode de culture en buttes, la culture de pomme de terre est particulièrement sensible aux problèmes de ruissellement et d érosion sur

Plus en détail

TERRASSEMENTS. Artiprix Aménagements Extérieurs édition 2015 25

TERRASSEMENTS. Artiprix Aménagements Extérieurs édition 2015 25 TERRASSEMENTS 2.2 TERRASSEMENTS Pour mémoire : classification des sols, coefficient de foisonnement provisoire, type d'engin utilisé. Terrain de classe A : terrain ordinaire, terre végétale, sable alluvionnaire

Plus en détail

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte Entre cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte www.semencesdefrance.com gamme 4 problématiques 4 solutions 4 ENTRE CULTURES DE PRODUCTION, I-SOL APPORTE À LA TERRE DES ÉLÉMENTS NUTRITIFS

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES IMPLANTER DES CULTURES INTERMÉDIAIRES PIÈGES À NITRATES (CIPAN) Afin d'éviter le lessivage des nitrates en excès après la récolte, il est indispensable d implanter une CIPAN (moutarde, phacélie, seigle

Plus en détail

Amendement & Fertilisation du noyer

Amendement & Fertilisation du noyer FICHE TECHNIQUE NOIX N 16 Creysse Amendement & Fertilisation du noyer Avril 2008 Fiche élaborée en collaboration avec la coordination technique noix sud-ouest Implantation du verger de noyers Les trois

Plus en détail

La fumure d entretien

La fumure d entretien Septième note inter régionale Rhône Méditerranée fertilisation de la vigne 2008-2009 Cette note a pour destinataires les conseillers viticoles et les vignerons de la région Rhône-Méditerranée. Elle a pour

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG N 08 14 août 2014 CLIMATOLOGIE Encore des Pluies localement

Plus en détail

Adaptation du mode de conduite dans le vignoble nantais

Adaptation du mode de conduite dans le vignoble nantais Adaptation du mode de conduite dans le vignoble nantais Soucieux de prévoir l adaptation du vignoble à de nouvelles contraintes, les administrateurs du Syndicat de Défense des Appellations d Origine Muscadet

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Pourquoi une analyse de sol? A) Il peut y avoir deux types de carences: La carence vraie: l élément minéral n est pas assez présent dans le sol. La carence induite:

Plus en détail

La luzerne au Pays Basque

La luzerne au Pays Basque Page1 1èreédition Novembre2014 1.Typologie 2.Avantages 3.Semis 4.Désherbage 5.Amendement 6.Ravageurs 7.Maladies 8.Récolteet valeur 9.Expériences locales 1.Deuxtypesdeluzerne Le type Méditerranéen Le type

Plus en détail

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon»

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Mémento de plantation Crédit photos et dessins : Dominique Mansion, Jean-Louis Corsin, Arbre et Paysage 32

Plus en détail

Demandez votre catalogue Fourragères auprès de votre interlocuteur Caussade Semences habituel ou sur notre site Internet www.caussade-semences.

Demandez votre catalogue Fourragères auprès de votre interlocuteur Caussade Semences habituel ou sur notre site Internet www.caussade-semences. Au-delà de l aspect réglementaire, implanter une culture intermédiaire présente de nombreux intérêts. Cette interculture doit être raisonnée comme un investissement pour la future culture «de ressource».

Plus en détail

Aéroport de Marseille Provence

Aéroport de Marseille Provence Compte rendu de visite du 22 mars 2016 : Piste 2 zone sud Semis implanté depuis l automne 2013 avec le mélange Top Mix Aéro N 1 Bande de 50 m de chaque côté de la piste sur une longueur de 2000 m Présence

Plus en détail

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation Directive Cadre Eau 2000/60/CE Objectifs : > Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable Réduction du degré de traitement des eaux brutes pour la production d eau potable > Préservation

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 REGENOR CLASSIC

Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 REGENOR CLASSIC Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 Utilisable en AB conformément au règlement CE 889/2008 REGENOR CLASSIC Données fournies à l AIVB par

Plus en détail

Bilan de fin de campagne 2013

Bilan de fin de campagne 2013 Haute-Loire Bulletin N 38 Le 4 Septembre 2013 Bilan de fin de campagne 2013 Agrément phyto pharmaceuthique multi- site porté par l APCA n IF 01762 Une campagne 2012-2013 marquée par le froid et la pluie

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

Quelles solutions pour améliorer la reprise des plantations? Résultats 2006-2007-2008

Quelles solutions pour améliorer la reprise des plantations? Résultats 2006-2007-2008 Quelles solutions pour améliorer la reprise des plantations? Résultats 26-27-28 rnaud Dufils mélioration de la reprise des plantations Les facteurs d étude pluriannuels Date de plantation : fin décembre,

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg

AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg s agronomiques : Couverture rapide du sol Restitution d azote à la culture suivante Production de biomasse

Plus en détail

Dossier Triticale VUKA LOGO DUBLET TANTRIS KORTEGO BENETTO ROTEGO MASSIMO. Un faible coût de production...une bonne marge nette!

Dossier Triticale VUKA LOGO DUBLET TANTRIS KORTEGO BENETTO ROTEGO MASSIMO. Un faible coût de production...une bonne marge nette! 2015 Dossier Triticale VUKA LOGO DUBLET TANTRIS KORTEGO BENETTO ROTEGO MASSIMO Sommaire Un faible coût de production......une bonne marge nette! 1- Les origines du triticale 2- Les débouchés du triticale

Plus en détail

Groupe 2 NORD-OUEST : Basse-Normandie, Haute-Normandie, Bretagne, Pays-de-la- Loire

Groupe 2 NORD-OUEST : Basse-Normandie, Haute-Normandie, Bretagne, Pays-de-la- Loire SITUATION Cette semaine, le réseau a signalé une apparition explosive du Dollar spot dans le Nord-Est (67) sur greens et avant-greens, départs et fairways, il faut surveiller vos gazons et n intervenir

Plus en détail

Adaptation de la conduite culturale après un couvert végétal dans le contexte pédo-climatique du Sud-Ouest de la France 2004-2005

Adaptation de la conduite culturale après un couvert végétal dans le contexte pédo-climatique du Sud-Ouest de la France 2004-2005 Adaptation de la conduite culturale après un couvert végétal dans le contexte pédo-climatique du Sud-Ouest de la France 2004-2005 Laurent J., Blazian M.J. in Arrue Ugarte J.L. (ed.), Cantero-Martínez C.

Plus en détail

Démystifions les engrais naturels

Démystifions les engrais naturels Démystifions les engrais naturels Journée sur les méthodes BIO LOGIQUES en horticulture ornementale 22 janvier 2009 Martin Trépanier, Ph.D., agr. Centre de Recherche en Horticulture La fertilisation des

Plus en détail

Projet Mosabio Rapport d essai 2014

Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Introduction Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Le projet Mosabio a été proposé en 2011 par un groupe de travail comprenant AGRIDEA, Agroscope et le FiBL. Il s inscrit dans le contexte du déficit de l

Plus en détail

Couverts associés en culture de colza

Couverts associés en culture de colza Couverts associés en culture de Résultats essais 2010-2011 (Berry) Gilles SAUZET- LE SUBDRAY, Nathalie LANDÉ - GRIGNON, Franck DUROUEIX - AGEN Couverts associés en culture de Sommaire Enjeux et objectifs

Plus en détail

L entretien des terrains sportifs engazonnés

L entretien des terrains sportifs engazonnés L entretien des terrains sportifs engazonnés Actions préventives Fiche technique 5 Juillet 2013 Les surfaces engazonnées ont des vocations diverses, de l espace vert d aspect naturel aux terrains sportifs

Plus en détail

Composition du sac de déchet d origine résidentielle**

Composition du sac de déchet d origine résidentielle** 2016 Composition du sac de déchet d origine résidentielle** 12% RDD Textiles Matières 2% 3% diverses 3% 21% ** Recyc-Québec Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel 2010 QU EST-CE

Plus en détail

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou CONCEPT DES TRAITS FONCTIONNELS Application pour l enherbement des cultures pérennes Elena Kazakou Dans cet exemple je vais vous présenter le concept des traits fonctionnels et vous illustrer comment on

Plus en détail

Quelques éléments sur la culture «naturelle» du colza

Quelques éléments sur la culture «naturelle» du colza Nature et Progrès Document Biodoc n 12 Association d agriculture (nouvelle édition janvier 2007) écologique de l Orne (AGRECO) Joseph Pousset Groupement régional d agriculture réservés) (tous droits de

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

Acquisition de références agronomiques à travers un réseau d expérimentation de cultures énergétiques dédiées

Acquisition de références agronomiques à travers un réseau d expérimentation de cultures énergétiques dédiées Acquisition de références agronomiques à travers un réseau d expérimentation de cultures énergétiques dédiées Action 2011 Evaluation de la productivité du Miscanthus et Switchgrass en région Centre de

Plus en détail

Conduite du colza en Bretagne

Conduite du colza en Bretagne Conduite du colza en Bretagne Saint Gouéno, 16 juin 2011 Réalisé par JL.Giteau, A.Guillermou, L.Quéré, JP.Turlin (CA Bretagne), J.Raimbault (Cetiom) Place du colza dans nos systèmes de production Surfaces

Plus en détail

Chapitre II Atmosphère et climat aux grandes échelles de temps

Chapitre II Atmosphère et climat aux grandes échelles de temps Chapitre II Atmosphère et climat aux grandes échelles de temps 1 - I - Atmosphère primitive, atmosphère actuelle 2 Le Soleil est donc le moteur de la dynamique de l atmosphère, du cycle de l eau et d une

Plus en détail

Bilan TP11 : La formation des combustibles fossiles.

Bilan TP11 : La formation des combustibles fossiles. Bilan TP11 : La formation des combustibles fossiles. Atelier 1 : La formation d'un gisement de charbon L'origine biologique du charbon est montrée par la présence de fossiles de végétaux dans les roches

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

essai variétal colza bio 2012 Courtedoux 2011-2012

essai variétal colza bio 2012 Courtedoux 2011-2012 Conseils et expertises/production végétale Essai variétal colza bio Courtedoux 211-212 Rapport d essai Responsable de l essai : Michel Petitat Fondation Rurale Interjurassienne 2852 COURTEMEON 32 42 74

Plus en détail

EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE. Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants.

EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE. Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants. EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants. Paris DOCUMENTS PEDAGOGIQUES LIBRES c/n : (rapport entre le carbone et l azote)

Plus en détail

Raisonner l itinéraire betterave. Plaquette régionale Nord / Pas-de-Calais

Raisonner l itinéraire betterave. Plaquette régionale Nord / Pas-de-Calais Raisonner l itinéraire betterave Plaquette régionale Nord / Pas-de-Calais 203/204 2 La campagne 203 3 Un printemps exceptionnellement froid Un été "mi-figue mi-raisin" Les températures glaciales accompagnées

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins Note technique n 25 Mai 2012 L opération de conseil Agr Eau Madon, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de

Plus en détail

David, agriculteur en Dordogne

David, agriculteur en Dordogne David, agriculteur en Dordogne David, âgé de 32 ans, s est associé avec ses parents sur une exploitation où il élève 160 vaches. Il a, depuis ces 5 dernières années, changé ses habitudes de travail : il

Plus en détail