Etude de faisabilit et de pr conisations pour la d couverte du patrimoine des murs p ches et la cr ation d un parcours d interpr tation du patrimoine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de faisabilit et de pr conisations pour la d couverte du patrimoine des murs p ches et la cr ation d un parcours d interpr tation du patrimoine"

Transcription

1 Etude de faisabilit et de pr conisations pour la d couverte du patrimoine des murs p ches et la cr ation d un parcours d interpr tation du patrimoine Comit de pilotage du 17 F vrier 2011

2 Sommaire 1. Rappel des ÄlÄments principaux du diagnostic 2. Proposition de scänarii, de cheminements et d outils d interprätation 2

3 Résumé de la démarche proposée PHASES/ ETAPES Prise de connaissance / lancement Inventaire des potentiels d interprätation PHASE 1 DIAGNOSTIC ET AXES DE VALORISATION Analyse d expäriences comparables Analyse de la demande Diagnostic DÄfinition et hiärarchisation des axes de valorisation PHASE 2 PROPOSITION DE SCENARIOS Proposition de scänarios de valorisation Aide au choix d un scänario PHASE 3 APPROFONDISSEMENT ET PRECONISATIONS Plan d actions dätaillä Description et mise en œuvre du parcours d interprätation Plan de financement prävisionnel et partenariats 3

4 Calendrier actualisé 4

5 1. Éléments principaux du diagnostic

6 Entretiens Ayem Zamen Renouveau des murs É pñches / Le Sens de l Humus Jardins de la Lune APUM La Girandole M. Debost / CG93 Arlette Auduc (DRAC) Jacques Brunet (ethnologue) Marie-Christine LÄger (SociÄtÄ RÄgionale d Horticulture de Montreuil) AndrÄ Patureau (ancien horticulteur, repräsentant des propriätaires priväs) Gilbert Schoon (MusÄe histoire vivante de Montreuil) Philippe Schuller (SociÄtÄ RÄgionale d Horticulture de Montreuil) Myriam BERCOVICI, ChargÄe de mission friches, errance, usages temporaires et habitat läger (mairie de Montreuil) Pierre-Luc VACHER, ChargÄ de mission environnement biodiversitä (mairie de Montreuil) VÄronique IliÄ, PrÄsident de l association Montreuil Environnement Sandrine Riesser, Directrice de l OT de Montreuil, et AurÄlie Ponsart 6

7 Points clé des entretiens Un terrain associatif complexe mais cependant unevolontä communeaffirmäe : valoriser les MAP auprüs du grand public Trois projets au stade de la räflexion portäs par les associations Un centre d interprätation imaginä par la SRHM Une Maison de terroir imaginä par Montreuil aux PÑches Un projet de quartier et de lieu culturel d ambition au moins rägionale imaginä par Montreuil Environnement Dans la räflexion sur la valorisation du patrimoine, il faudrait intägrer les usages, un lieu de vie et de travail La ränovation des murs É pñches näcessaire mais pas É l Ächelle de l ensemble du quartier, privilägier la qualitä É la quantitä Les MAP, 1 er produit touristique de Montreuil! 8100 visiteurs É l OT en balades urbaines (203 participants) + 9 groupes accueillis (173 vis.), 332 pots de miel MAP vendus 7

8 Diagnostic Patrimonial INVENTAIRE DU PATRIMOINE MONTREUILLOIS VALORISABLE AUTOUR DE LA THEMATIQUE á MURS A PECHES à 1 - Le patrimoine matäriel 1-1 Le patrimoine culturel Les murs É pñches. omnipräsents dans toute la ville, particuliörement dense dans le quartier Saint- Antoine Ä Un secteur Å l abandon depuis 50 ans d un point de vue patrimoniale É Les maisons d horticulteurs Les däcors ( maisons, mairie, Äglise Saint pierre-saint Paul) Le musäe et les collections de la SociÄtÄ RÄgionale d Horticulture de Montreuil Les collections du MusÄe de l histoire vivante ayant trös Å l histoire de l horticulture Å Montreuil L ensemble des documents des archives municipales et däpartementales 8

9 Diagnostic Patrimonial INVENTAIRE DU PATRIMOINE MONTREUILLOIS VALORISABLE AUTOUR DE LA THEMATIQUE «MURS A PECHES» 1-2 Le patrimoine naturel -Dans les murs à pêches «le végétal a repris sa liberté après une maîtrise extrême de la nature par les horticulteurs des murs à pêches». Une flore et une faune des Äboulis et des anfractuositäs. La diversitä des paysages : naturels et culturels, macros et micros - Le jardin école de la SociÄtÄ RÄgionale d Horticulture de Montreuil - Le parc des Beaumonts et le parc des Guilands ( anciennes carriöres du gypse mais pas d ÄlÄments visuels interprätables) 9

10 Diagnostic Patrimonial INVENTAIRE DU PATRIMOINE MONTREUILLOIS VALORISABLE AUTOUR DE LA THEMATIQUE á MURS A PECHES à 2 - Le patrimoine immatäriel La tradition agricole de Montreuil depuis le Moyen-Üge Les savoir-faire späcifiques des horticulteurs Montreuillois liäs au systöme des murs L histoire sociale liäe au däveloppement de l horticulture, en relation avec l histoire sociale d aujourd hui La mämoire des anciens horticulteurs et/ou de leurs descendants La SociÄtÄ RÄgionale d Horticulture de Montreuil La seconde vie des murs Å pçches : outil du lien social avec les activitäs des associations präsentes sur le site. 10

11 Diagnostic Patrimonial INVENTAIRE DES OUTILS DE DECOUVERTE DU PATRIMOINE LIE AUX MURS A PECHES EXISTANT AUJOURD HUI Les visites de site Visite libre des murs Å pçches par l association á Murs Å pçches à Point forts. Voir á Å l intärieur à des murs. AccÖs gratuit Points faibles. Impression d abandon. TrÖs faible amplitude d ouverture Visite libre du jardin Äcole et du musäe de la SRHM Point forts. Espace donnant l image fidöle de ce que pouvait Çtre un clos Å pçches. Ambiance conviviale (vente de produits, rencontre de passionnäs et de professionnels). MÄdiation humaine trös satisfaisante (mais aläatoire). AccÖs gratuit Points faibles. Trop faible amplitude d ouverture. Signalisation Å optimiser depuis la rue. On peut häsiter Å entrer, croyant que c est un espace räservä et non ouvert librement au public. MusÄographie de l espace d exposition Å revoir : espace trop exigu, les objets ne sont pas assez mis en valeur. Pas de panneaux explicatifs dans le jardin lui-mçme 11

12 Diagnostic Patrimonial INVENTAIRE DES OUTILS DE DECOUVERTE DU PATRIMOINE LIE AUX MURS A PECHES EXISTANT AUJOURD HUI Les visites de site (suite) Le sentier de promenade et de randonnäe á la boucle des 3 parcs à Point forts. Permet de däcouvrir diffärents quartiers de Montreuil Points faibles. DÄficience de la signalätique : en termes d image (la ligne jaune est associäe Å l idäe d interdiction de stationner), peinture effacäe - Traverse des murs Å pçches dans la zone qui ne permet pas de visualiser l intärieur d un clos, impression de á boulevard à traversant notamment Å cause de la circulation des voitures et des camions - Ne recoupe pas les itinäraires däveloppäs autour des bornes de la citä 12

13 Diagnostic Patrimonial INVENTAIRE DES OUTILS DE DECOUVERTE DU PATRIMOINE LIE AUX MURS A PECHES EXISTANT AUJOURD HUI Un itinäraire de däcouverte autour des bornes á Histoire de la citä à. 3 bornes concernent plus particuliörement le patrimoine horticole (hâtel de ville, impasse GobÄtue, jardin Äcole) Point forts. Permet de däcouvrir l histoire de Montreuil. MatÄriel räsistant dans la duräe au vandalisme. Pas de pollution visuelle marquante Points faibles. Le nombre de lieux lägendäs et de thömes abordäs est limitä.. Informations limitäes sur chaque thämatique : ce sont des lägendes de ce que l on voit.. Elles se fondent dans le paysage urbain donc parfois difficile Å repärer sans le plan de l office du tourisme. Pas de visuels pour venir illustrer les propos. TrÖs peu de personnes les lisent, notamment parmi les Montreuillois.. Seulement 4 bornes sur le thöme murs Å pçches 13

14 Diagnostic Patrimonial INVENTAIRE DES OUTILS DE DECOUVERTE DU PATRIMOINE LIE AUX MURS A PECHES EXISTANT AUJOURD HUI Les animations et ÄvÄnements Balades en groupe Jardin école Festival des Murs É pñches ActivitÄs des associations präsentes sur le site de Saint-Antoine : spectacles, ÄvÄnements, ateliers, rencontres 14

15 Benchmarking, des Äquipements sur le thöme de l horticulture et des murs LE POTAGER DU ROI Visite libre et commentäe le week-end 3 panneaux d interprätation (1 en lave ÄmaillÄe, les autres á bricoläs à), cartels pour lägender les arbres plaques anciennes ÄmaillÄes pour nommer chaque jardin un däpliant de visite remis avec le billet d enträe pas d outils de mädiation numäriques Animations : cours de jardinage, spectacles, ÄvÄnements, expositions temporaires IntÄgration du potager dans un circuit de däcouverte urbaine (bornes) Exposition temporaire sur les murs extärieurs du potager ( BD historique sur le chüteau de Versailles) Nombre de visiteurs annuels : 1223, essentiellement des groupes scolaires 15

16 Benchmarking, des Äquipements sur le thöme de l horticulture et des murs THOMERY une tradition de culture du chasselas en espaliers un chemin d interprätation serpente entre les murs Å raisins et les terrains Å vignes petit musäe local culture du raisin chez quelques particuliers Å titre patrimonial et pour une consommation locale dans quelques restaurants environnants. Certains murs inscrits aux monuments historiques prä-inventaire en cours pour l'obtention potentielle du label Jardin remarquable parcours de visite audioguidä tälächargeable gratuitement pour däcouvrir le village (Zevisit) 16

17 2. Proposition de sc narii, de cheminements et d outils d interpr tation

18

19 Principes d amänagements U5 Phase Un balisage piäton et voiture depuis le centre-ville Un premier räseau limitä de cheminements pour donner rapidement un signal Un chemin reliant l enträe Impasse Gobetue et rue Pierre de Montreuil La prairie est un espace public disponible pour les associations. Cet espace doit Ñtre clos sur les parcelles attenantes et fermä la nuit sur la rue Pierre de Montreuil Une structure d accueil lägüre, mobile et räversible É l enträe Rue Pierre de Montreuil. Un sentier d interprätation le long des jardins familiaux (platelage bois accessible PMR / barriüre-lutrin sur la prairie) Une placette vägätalisäe, petite aire de repos/dätente avec point haut d observation Le cheminement d interprätation se prolonge par la parcelle Ayem Zamen (couloir vägätal avec fentes de vision) / sortie vers impasse Gobetue AccÜs É un point haut (talus existant räamänagä) dans le coude de la Villa St Antoine L ensemble du cheminement est ÄquipÄ d outils d interprätation Une boucle est proposäe au däpart de la placette vers les parcelles Jardins de l Humus, Sens de l Humus, Vivre les murs, Racines en ville et petit bois => visite uniquement le we (via les associations ou via un animateur ville) 2 toilettes süches 19

20 Phase 1 Cheminement Phase 1 Boucle accessible le we Phase 2 Cheminement Phase 3 Cheminement Point haut d observation Placette vägätalisäe et clâturäe AccÖs de service VL Å la prairie Point d accueil mobile et thämatisä MAP

21 Aménagement point haut Villa St Antoine 21

22 AmÄnagement d une placette dans la prairie au cœur du cheminement Impasse Gobetue / rue de Montreuil 22

23 Principes d amänagements U5 Phase /2013 Un chemin reliant la parcelle Ayem Zamen et la Villa St Antoine via la parcelle 157 du CG93 AccÜs rue Saint Antoine vers parcelle de Melle Pouplier : 2 options Si parcelle fermäe et non visible => dispositif extärieur de mädiation Si parcelle ouverte É la visite + parcelles attenantes CG et Ville => un cheminement späcifique sur les 4 parcelles = un jardin thämatique Liaison entre Parc Montereau/Parc About et MAP (cf. Ätude Madec/Coloco) Phase 3 - É partir de 2014 Jonction parcelle Mme Pouplier vers Ru Gobetue Jonction impasse Gobetue vers Ru Gobetue Passerelle au dessus de l autoroute (cf. Ätude Madec/Coloco) reliant les deux parties de la rue Saint Antoine 23

24 Projet PLU

25 Les outils d interprätation FEUILLE DE ROUTE FIXEE A L ISSUE DE LA PHASE 1 prise en compte des diffärents publics (habitants du quartier / Montreuillois / touristes franãais et Ätrangers, adultes/enfants) Phasage des Äquipements Å räaliser. Phase 1 = 2011 avec coåts maçtrisäs sur la base de la situation actuelle. Phase 2 = Phase 3 = Å partir de

26 Les outils d interprätation NOS PROPOSITIONS D OUTILS D INTERPRETATION LA STRATEGIE PHASE 1. capitaliser sur les outils d interprätation existants. däfinir des outils d interprätation rapides É mettre en œuvre et É moindres coâts. s appuyer sur la richesse des ÄlÄments de contenus facilement mobilisables (Ätudes, textes historiques, collections, tämoignages, ressources iconographiques). proposer des outils d interprätation en extärieur conãus pour räsister au vandalisme. Äquilibrer les deux parties du quartier Saint-Antoine en terme de valorisation PHASE 2. intägrer des outils de valorisation dans les projets en cours ( parc aquatique). s assurer d une actualisation possible des contenus PHASE 3. imaginer des enrichissements du parcours de valorisation du patrimoine des murs Å pçches Å l Ächelle d un nouveau quartier agri-culturel 26

27 Les outils d interprätation LES PRINCIPES D INTERPRETATION ET LES OUTILS CORRESPONDANT Guider le regard. portes avec grilles pour voir Å l intärieur des parcelles, logo des MAP (Å cräer) intägrä dans la ferronnerie de la porte. fentes de vision Å cräer dans les murs. points hauts,. table panoramique. longue vue, mire de vision. accös aux images avec outil numärique - Informer. Nouvelles bornes Decaux Å cräer. panneaux graphiques. büches imprimäes (büches utilisäes par horticulteurs pour protäger les arbres). Tables de jeux - Expliquer. Outil numärique. tourisme participatif : visite avec un jeune du quartier comme guide ( Cf expärience de L Hay-les-Roses). des bloggers des MAP. MAP sur Face book et Twitter Jouer pour däcouvrir :. cräation d une mascotte qui accompagne la visite des plus jeunes au fil des panneaux graphiques. quiz urbain 27

28 Les outils d interprätation LES OUTILS NUMERIQUES Téléchargement du parcours de visite via internet - depuis un ordinateur ou une borne dans la ville - transfert possible sur lecteur MP3 ou täläphone portable disposant d un lecteur Mp3 - possibilitä de tälächarger les contenus depuis le site internet de la ville - gratuit pour le visiteur - dälais estimatifs de mise en place :. de 1 Å 3 mois si contenus non fournis. 2 semaines environ si contenus fournis 28

29 Les outils d interprätation LES OUTILS NUMERIQUES Equiper les bornes Decaux d un boätier bluetooth et d un QR code - Le principe du bluetooth. activer bluetooth sur son täläphone portable (disponible sur la trös grande majoritä des täläphones). au passage d une borne, un contenu se däclenche. tälächargement en streaming. uniquement commentaires audio. duräe maximum du commentaire 5 minutes sinon le tälächargement est long. pas de coåt de communication pour le visiteur. actualisation simple. accös au mçme parcours de visite que via le tälächargement sur internet mais sans les images 29

30 Les outils d interprätation LES OUTILS NUMERIQUES Le principe du QR code. disponible pour les täläphones ayant accös Å internet. lire le QR code de la borne. accös direct au contenu en streaming c'est-å-dire via internet, sans dälai de tälächargement. contenu sans limitation de volume. accös Å des images, sons, films. pas de coåt de communication pour le visiteur. actualisation simple. accös au mçme parcours de visite que via le tälächargement sur internet Lien pour une dämonstration borne Lien pour dämonstration smartphone 30

31 Les outils d interprätation LES OUTILS NUMERIQUES UN QUIZ URBAIN därivä du á street marketing à ou á marketing de rue à : cräation d ÄvÄnements, de performances pour faire connaitre un produit ou un service utiliser la rue comme support de mädiation pour faire mieux connaitre les MAP en cräant un mode d expression original et amusant un quiz sous forme de cases de jeu questions/räponses peintes sur les trottoirs Les visiteurs jouent en allant d une case Å l autre pour däcouvrir les räponses, däclinä sur le principe du jeu de l oie Mise en place sur le secteur rue de la Nouvelle France Les avantages :. inciter les visiteurs Å aller dans ce quartier oé les ÄlÄments de patrimoine ne sont pas aujourd hui väritablement utilisables dans un parcours de valorisation ( peu de murs visibles et accessibles, mauvais Ätat de conservation). une intervention lägöre, räversible et peu vandalisable sous forme de peinture au sol, sur les trottoirs. cräer l ÄvÄnement ( le buzz) pour marquer la volontä d une Ävolution du quartier des MAP et son lancement plusieurs possibilitäs. marquage au sol avec peinture 31

32 Les outils d interprätation LES OUTILS NUMERIQUES UN QUIZ URBAIN exemples de textes des cases. case 1 : Combien existait-il de kilomötres de murs Å pçches en 1825 Å Montreuil? Pour le savoir avancez de 30 pas case 2 : Il existait 600 km de murs Å pçches en Pourquoi les murs Å pçches Ätaient recouverts de plütre? La räponse vous attend sur la prochaine case. Case 3 : Le plütre permet aux murs d emmagasiner de la chaleur le jour et de le la restituer la nuit pour accälärer le mårissement des fruits. Quelle est la taille de la plus grosse pçche räcoltäe Å Montreuil? Continuez sur le trottoir et vous le däcouvrirez. 32

33 Les outils d interprätation LES OUTILS NUMERIQUES UN QUIZ URBAIN. clean-tag Nettoyage des trottoirs avec jet Å haute pression pour former un motif ou un texte 33

34 Programmation du parcours d interprätation U 1 : INTRODUCTION AU PARCOURS DE VISITE ( PLACE DE LA MAIRIE / SORTIE DU METRO ) SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unitÄ 1 Sous-unitÄ 2 Sous-unitÄ 3 Sous-unitÄ 4 THEMATIQUES - dates clefs /points de repåre sur le passä agricole de Montreuil ( XIIe XXI e siåcles) - carte de l ensemble du parcours de visite - l agriculture montreuilloise, source d inspiration des artistes d hier Ü aujourd hui (peintures, sculptures, chansons, livres ) - la renommäe mondiale de la pàche de Montreuil OUTILS DE MEDIATION - Totem d information* sous forme d expression artistique ( Ñ la jardiniåre d aujourd hui Ö) - sur le totem : panneaux graphiques - täläphone portable - sur le totem : panneaux graphiques - täläphone portable - sur le totem : panneaux graphiques - täläphone portable - sur le totem : panneaux graphiques - täläphone portable PUBLICS - Tous publics + niveau enfants pour les panneaux -Tous publics + niveau enfants pour les panneaux - Tous publics + niveau enfants pour les panneaux - Tous publics + niveau enfants pour les panneaux PHASES Phase 1 Phase 1 Phase 1 Phase 1 räalisable par une association Å vocation artistique präsente sur le site des MAP 34

35 Programmation du parcours d interprätation U 2 : LES LIEUX DE VIE DES HORTICULTEURS SOUS UNITE D INTERPRETATION THEMATIQUES OUTILS DE MEDIATION PUBLICS PHASES Sous-unitÄ 1 Introduction - borne Decaux Ü cräer - Tous publics Phase 1 Sous-unitÄ 2 - l architecture des maisons d horticulteurs - täläphone portable (en lien avec la borne Decaux) - Tous publics + niveau enfants pour les panneaux Phase 1 - täläphone portable (en lien avec panneaux d information) Phase 2 Sous-unitÄ 3 - les dynasties d horticulteurs - täläphone portable (en lien avec la borne) -Tous publics + niveau enfants pour les panneaux Phase 1 - täläphone portable (en lien avec panneaux d information) Phase 2 Sous-unitÄ 4 - la vie quotidienne d une famille d horticulteurs Ü la maison - täläphone portable (en lien avec la borne) - täläphone portable (en lien avec panneaux d information) - täläphone portable (en lien avec la borne) - täläphone portable (en lien avec panneaux d information) Phase 1 Phase 2 Sous-unitÄ 5 - DÅs la fin du XIX e siåcle, l horticulture cåde peu Ü peu le pas face Ü l industrie et les horticulteurs aux ouvriers. - täläphone portable (en lien avec la borne) - täläphone portable (en lien avec panneaux d information) - täläphone portable (en lien avec la borne) - täläphone portable (en lien avec panneaux d information) Phase 1 Phase 2 35

36 Programmation du parcours d interprätation 36

37 Programmation du parcours d interprätation U 3 : L HISTOIRE DE LA VIGNE A MONTREUIL SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unitÄ 1 THEMATIQUES - Dates et chiffres clefs - lieux de culture dans la ville - lien vigne/horticulture (feuille de vigne entourant les pàches par exemple) - signaler les ÄlÄments däcoratifs de l Äglise liäs Ü la culture de la vigne OUTILS DE MEDIATION -borne Decaux Ü cräer - täläphone portable PUBLICS PHASES - Tous publics Phase 1 37

38 Programmation du parcours d interprätation U 4 : LES MAP AU CŒUR D UNE ECONOMIE SOUS UNITE THEMATIQUES OUTILS DE PUBLICS PHASES D INTERPRETATION MEDIATION Sous-unitÄ 1 Introduction - borne Decaux Ü cräer - Tous publics Phase 1 Sous-unitÄ 2 - Les artisans travaillent pour l horticulture (vannier, tonnelier, bourrelier, charretier, forgeron ) - täläphone portable (en lien avec la borne Decaux) - täläphone portable (en lien avec panneaux d information) - Tous publics + niveau enfants pour les panneaux Phase 1 Phase 2 38

39 Programmation du parcours d interprätation U 5 : LES MAP COMME ESPACE DE TRAVAIL SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unité 1 THEMATIQUES - Introduction : dates et chiffres clefs, un espace de travail OUTILS DE MEDIATION -borne Decaux existante - téléphone portable PUBLICS PHASES - Tous publics Phase 1 Sous-unité 2 - la technique de culture à la montreuilloise - petit panneau graphique - téléphone portable - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 1 Sous-unité 3 Sous-unité 4 - le travail des horticulteurs au printemps - le travail des horticulteurs en été - petit panneau graphique - téléphone portable - petit panneau graphique - téléphone portable -Tous publics + niveau enfants pour le panneau - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 1 Phase 1 Sous-unité 5 - le travail des horticulteurs en automne - petit panneau graphique - téléphone portable - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 1 Sous-unité 6 - le travail des horticulteurs en hiver - petit panneau graphique - téléphone portable - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 1 Sous-unité 7 - les outils utilisés - petit panneau graphique - téléphone portable Sous-unité 8 - le travail des femmes - petit panneau graphique - téléphone portable - Tous publics + niveau enfants pour le panneau - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 1 Phase 1 Sous-unité 9 - les murs : techniques de construction - petit panneau graphique - téléphone portable - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 1 - coupe de mur en écorché et légendées Phase 2 39

40 Programmation du parcours d interprätation U 5 : LES MAP COMME ESPACE DE TRAVAIL Sous-unitÄ 10 - le micro climat entre les MAP - coupe de mur en ÄcorchÄ et lägendäes - petit panneau graphique - täläphone portable - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 2 Phase 1 - cadran solaire Phase 2 Sous-unitÄ 11 Sous-unitÄ 12 Sous-unitÄ 13 - un espace de mixitä sociale d hier (arriväe d horticulteurs et de journaliers venus de province, bourguignons notamment) Ü aujourd hui ( präsence des tsiganes) - les MAP : un espace oâ la nature reprend ses droits (faune et flore sauvage) - les MAP aujourd hui : un patrimoine Ü protäger, un lieu vivant avec la präsence des associations, un quartier en devenir - petit panneau graphique - täläphone portable - petit panneau graphique - täläphone portable - parabole pour Äcouter les oiseaux - un espace d accueil sous forme d Äquipement mobile - Tous publics + niveau enfants pour le panneau - Tous publics + niveau enfants pour le panneau Phase 1 Phase 1 Phase 2 - Tous publics Phase 1 40

41 Programmation du parcours d interprätation 41

42 Programmation du parcours d interprätation U 6 : L HISTOIRE DE L EVOLUTION DU QUARTIER SAINT ANTOINE D HIER A DEMAIN SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unitÄ 1 THEMATIQUES - l Ävolution des paysages Ü l Ächelle du quartier Saint-Antoine, d hier Ü demain OUTILS DE MEDIATION - construction d une passerelle/belvädåre sur l autoroute - table panoramique avec panneaux graphiques - longues-vue Ü remonter le temps PUBLICS - Tous publics + niveau enfants pour les panneaux PHASES Phase 3 42

43 Programmation du parcours d interprätation U 7 : LES MAP COMME ESPACE DE TRAVAIL SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unitÄ 1 Sous-unitÄ 2 Sous-unitÄ 3 THEMATIQUES A l origine : abbaye Saint- Antoine puis ferme Saint- Antoine, les moulins Les MAP avant la rävolution Tout savoir sur les MAP en jouant OUTILS DE MEDIATION -borne Decaux Ü cräer - täläphone portable -borne Decaux Ü cräer - täläphone portable - Un grand quiz urbain avec marquage au sol : syståme de cases questions/räponses däclinä sur le principe du jeu de l oie. Il faut aller d une case Ü l autre pour trouver la räponse aux questions posäes. PUBLICS PHASES - Tous publics Phase 1 -Tous publics Phase 1 - Tous publics y compris enfants Phase 1 43

44 Programmation du parcours d interprätation U 8 : LES JARDINS THEMATISES SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unitÄ 1 THEMATIQUES - La vigne en culture : les cäpages cultiväs Ü Montreuil au fil des siåcles, raisins de table et raisins pour le vin OUTILS DE MEDIATION - Plantation de ceps de vigne - panneaux graphiques - täläphone portable PUBLICS - Tous publics + niveau enfants pour les panneaux PHASES Phase 2 Sous-unitÄ 2 - Le räle dans l eau dans la culture (ru, mares, puits ) - jardin d eau - panneaux graphiques - täläphone portable -Tous publics + niveau enfants pour les panneaux Phase 2 44

45 Programmation du parcours d interprätation U 9 : L ORGANISATION DE LA PROFESSION, LA TRANSMISSION D HIER A DEMAIN SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unitÄ 1 Sous-unitÄ 2 THEMATIQUES Les horticulteurs s organisent (sociätä d horticulture, coopäratives, gardemessier.) Le lycäe horticole (type de formation, enseignements, däbouchäs) OUTILS DE MEDIATION - borne Decaux existante - täläphone portable - petit panneau graphique - täläphone portable PUBLICS PHASES - Tous publics Phase 1 -Tous publics + niveau enfants pour les panneaux Phase 1 45

46 Programmation du parcours d interprätation U 10 : L HISTOIRE DU PLATRE A MONTREUIL ( PARC DES BEAUMONTS) SOUS UNITE D INTERPRETATION Sous-unitÄ 1 Sous-unitÄ 2 THEMATIQUES - L histoire de l exploitation des diffärentes carriåres de gypse de Montreuil dås le XVIe siåcle - Le principe de la transformation du gypse en plãtre - un räseau de galeries et des bancs d extraction Ü ciel ouvert OUTILS DE MEDIATION - borne Decaux existante - täläphone portable - marquage au sol d une partie de l ancien räseau de galeries et des bancs d extraction - panneaux graphiques - täläphone portable PUBLICS PHASES - Tous publics Phase 1 -Tous publics + niveau enfants pour les panneaux Phase 2 46

47 Annexes

48 carte du foncier

49 Projet PLU

50 Périmètre site classé des mûrs à pêches

51 51

52 52

SCHEMA DIRECTEUR UNIVERSITE AMIENS CENTRE VILLE

SCHEMA DIRECTEUR UNIVERSITE AMIENS CENTRE VILLE SCHEMA DIRECTEUR UNIVERSITE AMIENS CENTRE VILLE Préconisations en matière de développement durable Page 2 sur 13 SOMMAIRE I. PrÄservation des espåces animales...3...3...3 II. PrÄservation des espaces vägätalisäs...4...4...4

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM Site de e-commerce spécialisé dans les fluides industriels (froid, air comprimé, régulation,...) destiné principalement aux industriels, et spécialistes. Site proposant

Plus en détail

6.1. Quels indicateurs peuvent Étre mis au point au niveau de l Union pour assurer le suivi des caractäristiques et des tendances de la

6.1. Quels indicateurs peuvent Étre mis au point au niveau de l Union pour assurer le suivi des caractäristiques et des tendances de la 4.4. Comment peut-on favoriser la complämentaritä des politiques communautaires et nationales dans un souci d amälioration de la cohäsion territoriale? Si on considäre que la cohåsion territoriale råpond

Plus en détail

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence!

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence! Ecoute EfficacitÄ DiscrÄtion Notre force vient de notre diffärence! 1 PrÄsentation 2 Ecoute, efficacitä et discrätion : Depuis 2003, C NET 15 met ses compätences en pratique en y intägrant une valeur supplämentaire,

Plus en détail

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Diagnostic sur les lieux - 8 mars 2012 Balade urbaine - 29 mars 2012 Enjeux de requalification - 5 avril 2012 Adoption des fondamentaux

Plus en détail

Le programme EPS au collège

Le programme EPS au collège Le programme EPS au collège Structure générale IA-IPR EPS. Fév/Mars 2009 L EPS,, un rçle É jouer tout au long de la scolaritä Vise la räussite de tous les ÄlÖves Contribue É l instruction, la formation

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

RENCONTRES DU TOURISME

RENCONTRES DU TOURISME RENCONTRES DU TOURISME SAINT ANTONIN NOBLE VAL VENDREDI 21 NOVEMBRE 2014 L OFFICE DE TOURISME DE ST ANTONIN Association Loi 1901 Avec une Convention d Objectifs avec la Mairie (2014-2017) Composée d un

Plus en détail

FICHE D ACCESSIBILITE

FICHE D ACCESSIBILITE FICHE D ACCESSIBILITE AUX ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P.) Lorsqu il y a du public, il y a toujours des personnes en situation de handicap. Ne pas en tenir compte, c est råaliser un bçtiment

Plus en détail

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Statuts CITEC Suisse

Statuts CITEC Suisse Statuts CITEC Suisse I. Nom, siäge, buts Art. 1 Art. 2 Nom et siäge Sous le nom de CITEC Suisse (dånommåe ci-apräs association), est crååe une sociåtå dans le sens du Code civil suisse. L'association a

Plus en détail

MARKETING AFFINITAIRE

MARKETING AFFINITAIRE MARKETING AFFINITAIRE Comment séduire les touristes en leur proposant ce qu ils aiment Colloque d Automne Attractions & Tourisme Bastogne, le 22 octobre 2014 Constat de l étude Lancéa sur la Wallonie La

Plus en détail

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Concertation sur le développement de la zone balnéaire Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Le développement durable au cœur de la démarche OBJECTIF: réduire la pression anthropique sur les plages avec

Plus en détail

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction COMPTABLE GESTIONNAIRE Formation de Niveau III HomologuÄ par le MinistÅre de l Emploi, de la CohÄsion Sociale et du Logement Date de publication au Journal officiel : 27/08/2013 Formateur : Michel Lemaire

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Mission de vårification des niveaux de champs ÅlectromagnÅtiques råalisåe conformåment au protocole de mesure ANFR / DR-15 V2.1

Mission de vårification des niveaux de champs ÅlectromagnÅtiques råalisåe conformåment au protocole de mesure ANFR / DR-15 V2.1 BUREAU VERITAS 5, Bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX MAIRIE DE SAINT JACQUES SUR DARNETAL 20, rue de Verdun 76160 SAINT JACQUES SUR DARNETAL TÄlÄphone : 01 47 52 49 70 TÄlÄcopie : 01 47 52

Plus en détail

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC...

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC... Sommaire 1. Introduction... Page 3 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5 4. SpÄcificitÄ du WCC... Page 6 5. DÄmonstration... Page 7 6. Tarification...

Plus en détail

HOTEL *** - RESTAURANT SALON DE RECEPTION

HOTEL *** - RESTAURANT SALON DE RECEPTION HOTEL *** - RESTAURANT SALON DE RECEPTION 23, Rue du Commandant Chaumonot 59158 MORTAGNE DU NORD 03.27.23.76.45 / 06.67.02.96.94 auberge@aubordeseaux.com www.aubordeseaux.com Restauration : L Auberge du

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES *** PRESTATIONS D ASSURANCES SOMMAIRE 1.3. OBJET DU CONTRAT...5 1.5. CALCUL DE LA PRIME...9 2.1 DEFINITIONS...9 2.2 ACTIVITES GARANTIES...9 2.3 OBJET DU CONTRAT...9 2.4 EXTENSION DE GARANTIE AU RECOUVREMENT

Plus en détail

Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION

Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Quelques unes des consåquences possibles d une crise: Atteintes

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION :

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : Entre les soussignäs : CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : La sociätä aidespc immatriculäe au Registre des Entreprises Å CompiÇgne sous le numäro 534757240 repräsentäe en la personne de Monsieur

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Partie I : Questions (8 points) DÄfinissez les concepts

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE DOCUMENT N 2 : REGLES GENERALES ET PARTICULIERES Décembre 2007 SOMMAIRE ZPPAUP DE LEUCATE DOCUMENT 1 : LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises. Édition de mai 2011

Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises. Édition de mai 2011 Maîtrise des risques et des crises : une réflexion croisée Édition de mai 2011 Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises MINISTÈRE DU TRAVAIL,

Plus en détail

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue guide de la Photographie > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue Valoriser son hébergement, son site touristique, en images Nicolas Bryant Plus qu une image, le reflet de votre personnalité!

Plus en détail

CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois

CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois Contact : Daniel BERTRAND TÅl : 06 80 03 18 78 E-mail : daniel.bertrand@alter-orga.com

Plus en détail

Géolocalisation grand public

Géolocalisation grand public Géolocalisation grand public De nouveaux outils aux services des territoires Université Laval 2009 Boris Mericskay, doctorant, département de géographie Les 20 prochaines minutes Faire le point sur la

Plus en détail

Exposition zones humides. Dossier de Presse

Exposition zones humides. Dossier de Presse Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE - EXPOSITION ZONES HUMIDES 2015 Panneaux d expositions Conception graphique : Séverine Soury Textes : Aurélie Matrot - AVEN Crédits photographiques Aurélie Matrot, Sarah

Plus en détail

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE?

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE? GUIDE PÉDAGOGIQUE LA DÉMARCHE La Ville de Paris invite les Parisiens à recenser les lieux qui pourraient accueillir de la végétalisation au plus près de chez eux (délaissés, mobiliers urbains, murs ).

Plus en détail

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues :

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : 8, alläe Evariste Galois 63000 CLERMONT-FERRAND +33 (0)4.73.28.99.75 tg2s@tg2s.com www.tg2s.com Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : - des cartes conducteurs - des chronotachygraphes

Plus en détail

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE SANTE ET ALIMENTATION EN ENTREPRISE Nicolas Rouig Diététicien Nutritionniste La santä et l alimentation jouent un rçle dans votre entreprise La santé est un des éléments de bien-étre au travail comme dans

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

BIBUS-S pråsentation et fonctionnalitås

BIBUS-S pråsentation et fonctionnalitås BIBUS-S pråsentation et fonctionnalitås De base la centrale dispose de: > 6 zones Ä bord > 8 groupes (8 partitions indåpendantes ou interdåpendantes). > 3 Relais pour siränes extårieures, intårieures et

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

Les communes de la Montagne et de Bouguenais

Les communes de la Montagne et de Bouguenais Contribution d'un groupe de citoyens et d'élus réunis le mercredi 1er avril 2015 Les communes de la Montagne et de Bouguenais Envoyé le 08/04/2015 Deux communes de l agglomération nantaise : LES AUTEURS

Plus en détail

Des livres, de l art, des enfants

Des livres, de l art, des enfants Les matinäes du Centre Bermond-BoquiÄ Des livres, de l art, des enfants Mercredi 18 et jeudi 19 Novembre 2009 BibliothÇque municipale de Nantes Des livres, de l art, des enfants Pendant la premiäre moitiå

Plus en détail

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS NOVEMBRE 2012 LES TERRASES ST-SULPICE PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice Plan d actions du Quartier Latin CONSOLIDATION

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2002

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2002 1 PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2002 Le Conseil Municipal de la ville de Fontenay-aux-Roses, lägalement convoquä le vingt juin deux mille deux, s est assemblä au lieu ordinaire

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

les nouveaux espaces publics des quartiers nord

les nouveaux espaces publics des quartiers nord les nouveaux espaces publics des quartiers nord Comité de suivi du 7 avril 2006 SEM SEM Amiens Amiens Aménagement _ 7 _ avril 7 avril 2006 2006 _ ESE _ ESE bet bet ingénierie Charles VICARINI concepteur

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 Produit Nom produit : Adresse du produit (établissement) Raison sociale : Civilité : Mlle Mme M. Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Commune

Plus en détail

Non, l externalisation ne m a pas tuer!

Non, l externalisation ne m a pas tuer! Non, l externalisation ne m a pas tuer! Retour d expårience Jean MARCHAL, CFO EBREX France, Directeur associå IRC EBREX France en quelques mots DÄmarrage d activitä en 2007 ActivitÄs principales : transport,

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

ASSOCIATION DDAY-OVERLORD

ASSOCIATION DDAY-OVERLORD COMMUNIQUE DE PRESSE Lundi, 2 mars 2015. Répondant à un appel à projets dans le cadre des services numériques et tourisme de mémoire en Normandie, initié par la Région Basse-Normandie, l association DDay-

Plus en détail

Clara Bove & Ophélie Le Bras

Clara Bove & Ophélie Le Bras L objectif du projet Mon Producteur Bien Aimé (MPBA) est un service collaboratif ayant pour objet de promouvoir les agriculteurs de petites et moyennes tailles locaux, en faisant la promotion d une consommation

Plus en détail

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants Paris, le 28 novembre 20 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Programme

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, Afin de rendre votre séjour à plus agréable et convivial, nous organisons pour vous un weekend découverte de la Vienne. En collaboration avec l Office de Tourisme, nous avons sélectionné

Plus en détail

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES Centrale d emplois pour la Distribution TARIFS et CONDITIONS GÉNÉRALES http://www.distrijob.fr Offres d Emploi HT OFFRE D EMPLOI STANDARD Parution 2 x 30 jours - 1 poste, multi-rägions 1 offre 325.00 TARIFS

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

Renaissance Nancy 2013

Renaissance Nancy 2013 Renaissance Nancy 2013 Règlement de l Appel à projet Création vidéo (diffusion sur le principe de mapping architectural) à l occasion des «Moments d invention» Place Charles III à Nancy du 24 mai 2013

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

L assurance dåpendance Estimation des matrices de transition ModÅlisation

L assurance dåpendance Estimation des matrices de transition ModÅlisation L assurance dåpendance Estimation des matrices de transition ModÅlisation Massonnet Bruno AS-Consultant 105 bis, avenue Maurice Thorez 94200 Ivry sur Seine TÅl : +33 (0) 1 48 86 15 01 Fax : +33 (0) 1 48

Plus en détail

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç Association franäaise de Droit du travail et de la SÅcuritÅ sociale ------------------------------------------- 5, rue du Renard 75004 Paris - fax : 01.42.71.24.27 mail : afdt.asso@gmail.com- http://www.afdt-asso.fr

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Le modäle conceptuel de donnåes (MCD)

Le modäle conceptuel de donnåes (MCD) BTS Informatique de Gestion 1 Äre annåe DAIGL (ModÅlisation) Chapitre 1 Page 1 / 14 LycÄe Jean Rostand CHANTILLY Jean-Marie Cardoni Cours DAIGL (analyse) (1 Äre annåe) BTS INFORMATIQUE DE GESTION 1 Condition

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

PORT CROS : FORT DE L EMINENCE

PORT CROS : FORT DE L EMINENCE PORT CROS : FORT DE L EMINENCE Le mot du directeur Le Fort de l Eminence est le cadre idéal pour découvrir l île de Port-Cros, sa faune et sa flore préservée. Les séjours scolaires peuvent y être organisés

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30

CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 Ouverture de l atelier par M. Bochard PrÇsentation de propositions d amçnagement

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

Sentier du Rhône. Présentation générale. Appel à projet 2013. Circuit d art contemporain. En Ardèche. Drôme

Sentier du Rhône. Présentation générale. Appel à projet 2013. Circuit d art contemporain. En Ardèche. Drôme Appel à projet 2013 Sentier du Rhône Circuit d art contemporain En Ardèche Présentation générale De tout temps, l Ardèche a été une source d inspiration pour la création artistique. Depuis la première

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Contact Roland Le Joliff-Service communication 06.69.22.44.92 roland.lejoliff@cma-var.fr www.cma-var.fr Avril 2014 2 / 10 1 er avril 2014 En avant première

Plus en détail

Ouverture La Fabrique

Ouverture La Fabrique Ouverture La Fabrique Compte rendu de la journée du 2 mars 2011 Ouverture officielle de la Fabrique!!! Ça y est!!! La Fabrique des Hauts de Montreuil a officiellement ouvert ses portes!!! Cette première

Plus en détail

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile Pour tout vähicule Fiat Professional immatriculä Å compter du 1 er Juin 2012, l assistance est la suivante. Pendant toute la päriode de validitä de la Garantie Constructeur de 24 mois, comme indiquä au

Plus en détail

Assises nationales des randonnées

Assises nationales des randonnées Les TIC au service de la promotion et de la valorisation des randonnées Assises nationales des randonnées 18 juin 2009 Balades curieuses, familles heureuses! www.e-coguide.com Emmanuel GASTAUD Parc national

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES

APPEL À CANDIDATURES APPEL À CANDIDATURES pour 9 locaux à usage de commerces et de services de proximité Rue Saint Blaise Rue du Clos Paris 20 ème Le contenu de l appel à candidatures Contexte et environnement du projet Objet

Plus en détail

Public individuel et groupes

Public individuel et groupes s u o t à le ib s s e c c a e é s u m Un Public individuel et groupes 2010-2011 I. A propos du musée... p. 3 S O M M A I R E II. Accessibilite pour tous III. Visiteurs à mobilité réduite IV. Visiteurs

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

METROPOLITAN LANGUES & APTITUDES. 151 rue de Billancourt 92100 BOULOGNE Carole MARTHE : 01 46 04 57 32 / cmarthe@metropolitan.fr

METROPOLITAN LANGUES & APTITUDES. 151 rue de Billancourt 92100 BOULOGNE Carole MARTHE : 01 46 04 57 32 / cmarthe@metropolitan.fr LANGUES Paris Ä RÅgion Parisienne : Boulogne (92) Ä Evry (91) Ä Marne la VallÅe (77) Province : råseau sur la France (Lyon Ä Nantes Lille - Marseille Ä Toulouse Ç) Etranger : Angleterre, Espagne Ç FORMATIONS

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OPERATION DE CREATION D UN SENTIER NUMERIQUE EN SITE CLASSE «CAP NATURE AU DRAMONT»

PRÉSENTATION DE L OPERATION DE CREATION D UN SENTIER NUMERIQUE EN SITE CLASSE «CAP NATURE AU DRAMONT» PRÉSENTATION DE L OPERATION DE CREATION D UN SENTIER NUMERIQUE EN SITE CLASSE «CAP NATURE AU DRAMONT» Sentier numérique multimédia avec QR Codes pour téléphones mobiles Contact : Christine PICQUART Syndicat

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau HAGUENAU LA F RÊT VIVANTE Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau Chambre à part, le territoire en photo Le Collectif photographique Chambre à Part, créé en 1991 à Strasbourg, fait

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Coupe du Monde de Cascade de Glace Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Bonjour et bienvenue! Un accueil chaleureux qui brise la glace Suite à

Plus en détail

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Projet urbain secteur Maragon Floralies et définition de son mode opératoire Ville de Ramonville St Agne Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Janvier 2009. V1 Structure urbaine et bâtie

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

Agence communication évènementielle. Donnez de la couleur à vos événements...

Agence communication évènementielle. Donnez de la couleur à vos événements... Agence communication évènementielle Donnez de la couleur à vos événements... Qui sommes-nous? L Agence Zétó est une agence de communication spécialisée dans l organisation d événements à destination :

Plus en détail

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012 9876 Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine juillet 2012 Sommaire 1. La méthodologie 2. Les dates clefs 3. Les chiffres clefs 4. Les principaux acteurs 5. Organisation

Plus en détail

Projet à l étude (5) Aménagement des berges le long de la RD7 à Suresnes et à Saint Cloud. Objectifs de l aménagement :

Projet à l étude (5) Aménagement des berges le long de la RD7 à Suresnes et à Saint Cloud. Objectifs de l aménagement : Projet à l étude (5) Aménagement des berges le long de la RD7 à Suresnes et à Saint Cloud Gestion envisagée des travaux d entretien : Communes de Suresnes et Saint Cloud S ur un linéaire de 4,5 km, la

Plus en détail

CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES

CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES 11.1 CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES AUTORISÉES Sont considérés comme des constructions temporaires, les constructions pouvant être démantelées à la cessation

Plus en détail

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac Comité de pilotage 2014 Site natura 2000 des carrières de Cénac Ordre du jour Bilan de la première tranche d animation (2011 2014) Perspectives pour la future tranche (2015-2017) SE2 Acquisition, pose

Plus en détail