[Programme pluriannuel et Plan Stratégique ]

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "[Programme pluriannuel et Plan Stratégique 2012-2015]"

Transcription

1 [ w w w. l a c i t e - n a n t e s. f r ] [Programme pluriannuel et Plan Stratégique ] Annexe 1 PLAN STRATEGIQUE

2 Sommaire Introduction...3 I Notre cadre de räfärence...6 II Une gouvernance pour une dämarche stratägique adaptative...8 III Les orientations de politique publique...9 IVAnalyse des Ävolutions du marchä...16 V Axes stratägiques de la CitÄ VI Pilotage et budget prävisionnel sur quatre ans...45 VII Plan quadriennal d entretien de maintenance et d amälioration gänärale des installations VIII Annexes...57 IX Table des matiçres...58 PLAN STRATEGIQUE

3 Introduction CrÄÄe en 1992, La CitÄ, le centre des CongrÅs de Nantes s inscrit, aujourd hui, dans le Top 5 des premiers centres de CongrÅs en France. Les dimensions et les performances des Äquipements, l ÄlÄgance de son architecture, le haut niveau de ses prestations, en font un site d accueil majeur dans l Ouest europäen. Elle affiche une expärience d accueil d'ävänements majeurs qui fondent leur lägitimitä, leur crädibilitä sur les filiçres Äconomiques ou scientifiques, les péles d'excellence de la mätropole nantaise en appui des grands sujets d actualitä. Cet Äquipement d intärét gänäral est au service de la promotion de la destination. La CitÄ est idäalement situäe au centre de la ville, en face de la gare TGV, au cœur du quartier d affaires international EURONANTES justifiant sa nouvelle marque Ö La CitÄ Nantes Events Center Ü. Elle accueille chaque annäe, dans ses diffärentes dimensions d activitä (Äconomique et culturelle), des ÄvÄnements qui cherchent á communiquer dans un cadre professionnel, valorisant, confortable et säcurisant. Entreprise publique, performante et responsable, La CitÄ Ävolue sur un marchä ÄvÄnementiel trçs concurrentiel et dynamique. Elle se dämarque par sa stratägie de positionnement basäe sur une politique de ResponsabilitÄ SociÄtale de l Entreprise, un programme Innovation et une stratägie Internationale confortäe par des d alliances renforcäes avec les acteurs culturels, scientifiques et Äconomiques du territoire. Outil de däveloppement Äconomique et culturel de la MÄtropole, La CitÄ est depuis le 15 novembre 2011 une SociÄtÄ Publique Locale. Sa transformation a ÄtÄ approuväe par le Conseil communautaire du 11 avril. Ce changement de statut de La CitÄ s inscrit dans une volontä de: Renforcer l ancrage territorial Devenir un relais et outil des politiques publics Conforter les alliances et le däveloppement des activitäs dans l intäràt gänäral des orientations politiques Rassurer les marchäs sur la qualitä d une relation durable et une Äthique professionnelle Le contrat liant la CitÄ á son principal actionnaire Nantes MÄtropole arrive á son terme en däcembre La nouvelle convention a pour objet de däläguer le service public de l accueil et de l organisation des ÄvÇnements á caractçre Äconomique, scientifique, ou culturel ayant vocation á se därouler principalement á la CitÄ des CongrÇs de Nantes. PLAN STRATEGIQUE

4 Dans ce cadre, les missions de la CitÄ sont : D exploiter et d entretenir la CitÄ qui lui est confiäe pendant la duräe de la präsente convention De proposer au dälägant, les adaptations d'äquipement et de bâtiments näcessaires permettant de maintenir La CitÄ á un bon niveau de positionnement De dävelopper son activitä par des actions de prospection D accueillir toutes manifestations et ÄvÇnements á caractçre Äconomique et culturel ayant vocation á se därouler au Centre des CongrÇs A la demande du dälägant, d initier, dävelopper et / ou soutenir des ÄvÇnements de nature á participer au däveloppement Äconomique ou culturel de Nantes MÄtropole De dävelopper la notoriätä du Centre des CongrÇs et des ÄvÇnements auxquels elle participe sur l ensemble du territoire national et international. MÄthodologie novatrice dans la räflexion stratägique Dans le cadre de la räactualisation de la stratägie de La CitÄ et de l'äcriture d'un nouveau contrat qui lie celle-ci pour 16 annäes auprçs de son principal actionnaire Nantes MÄtropole, la collectivitä a souhaitä bänäficier d expertises de professionnels de la filiçre ÄvÄnementielle pour l accompagner dans l apprähension du contexte national et international des congrçs et dans la däfinition des missions et des objectifs devant lui àtre confiäs. Un comitä d'experts, nationaux et internationaux, a ÄtÄ composä de professionnels reconnus sur le secteur de la rencontre professionnelle, repräsentatifs des parties prenantes du marchä. Celui-ci s est räuni trois fois entre mai et octobre 2011 afin : d Ätablir un sondage sur les attentes du marchä et de poser un diagnostic du positionnement de La CitÄ dans son environnement par rapport aux nouvelles exigences des organisateurs de präsenter et de däbattre sur les analyses et les recommandations de La CitÄ et de valider les moyens et les räsultats attendus. de valider les orientations stratägiques, les plans de mise en œuvre et les engagements de performance validäs par la collectivitä et La CitÄ. Le profil des experts contributeurs : Pour comprendre les futurs besoins de service de nos organisateurs : Philippe Fournier. Philippe Fournier est PrÄsident de IAPCO (Association Internationale des Organisateurs Professionnels de CongrÇs), ex-präsident de l'anaä (Association Nationale des Agences ÄvÄnementielles) et Directeur GÄnÄral de MCI France ; Pour maätriser les attentes de demain des clients ayant däjá exploitäs la CitÄ: Isabelle Rivaud, organisatrice de Denis Escande Symposium et SecrÄtaire GÄnÄrale Ñ l Institut du Thorax. Pour räpondre aux exigences des territoires La CitÄ a capitalisä sur des sources de France CongrÇs et sur un repräsentant du Club du Tourisme d Affaires RÄceptif d'atout France ; Ötaient präsents pour le comitä d experts : les personnalitäs d experts, les services de Nantes MÄtropole et le ComitÄ de Direction de La CitÄ : animä par Nantes MÄtropole et un consultant Christian Moinard, Responsable de la Majeure "ContrÉle de Gestion" á AUDENCIA (Nantes) et Jean-Claude Cohen (Cabinet Stratys) garant d'une mäthodologie de räflexion partagäe et des orientations fixäes. PLAN STRATEGIQUE

5 Chiffres cläs en 2010 Chiffre d affaires L activitä L international 8,7 millions d euros 168 ÄvÄnements Äconomiques et institutionnels 141 concerts et spectacles 2 festivals internationaux 27% de visiteurs internationaux 127 nationalitäs repräsentäes 1 congrås international / mois Visiteurs personnes accueillies dont : journäes congressistes spectateurs d ÄvÄnements culturels Nombre de salariäs RetombÄes Äconomiques et sociales 74 employäs permanents 96 Äquivalents temps plein 68 M : impact Äconomique total 695 emplois : impact social total PLAN STRATEGIQUE

6 I Notre cadre de räfärence Une vocation Acteur des politiques de däveloppement Äconomique et culturel et outil de rayonnement de la mätropole Un statut Une sociätä publique locale dätenue á 80% par Nantes MÄtropole Des valeurs d entreprises CohÄrence, transparence et contréle, performance et Äthique Des valeurs acquises Imagination, initiative, implication CapacitÄ á cräer une relation durable sur les marchäs de la rencontre professionnelle et sur les activitäs culturelles Contribution et synergie avec les acteurs de la destination Notre finalitä Une entreprise publique performante et responsable á vocation internationale au service des politiques publiques et de l attractivitä du territoire. Une identitä et des valeurs d entreprise avec une signature de marque "La CitÄ" ã däclinäe sur les deux secteurs de l activitä La rencontre professionnelle : «La Cité Nantes Events Center» La marque est explicite á l international et rassure sur les manifestations nationales, la lägitimitä de La CitÄ, outil räpondant aux standards internationaux exigäs sur le secteur des congrçs Le secteur culturel et grand public : «La Cité Le Centre des Congrès de Nantes» En tant que lieu de räfärence, identifiä gäographiquement par tous les visiteurs de la rägion. Cette dänomination permet une communication efficace, de proximitä, pour les ÄvÄnements et les communications Ö grand public Ü de La CitÄ PLAN STRATEGIQUE

7 Notre promesse : La CitÇ, Together we go faster and further Partager É la CitÇ, c est avancer mieux qu ailleurs PLAN STRATEGIQUE

8 II Une gouvernance pour une dämarche stratägique adaptative Le projet stratägique identifiä pour la CitÄ des CongrÇs präsente diffärents niveaux de präcisions. Si certains axes sont porteurs d objectifs opärationnels präcisäs, d autres ne sont däfinis que de maniçre gänärale et demanderont á àtre späcifiäs au fil du temps pour intägrer les Ävolutions des politiques publiques et de l environnement territorial. Aussi la dämarche stratägique doit elle s intägrer dans un processus Ävolutif et adaptatif. Il pourra prendre plusieurs formes en fonction des räalitäs stratägiques formalisäes. Une gouvernance organisäe par un contrat de DSP Le long terme 16 ans : orientations de politique publique contrat de DSP Niveau d objectif Objectifs de politiques publiques permettant de fixer un cadre d attente mais non späcifiä en termes d orientations opärationnelles präcises Ces objectifs seront exposäs en termes d enjeux auxquels la CitÄ des CongrÇs devra räpondre. Le moyen terme 4 ans : plan stratçgique de la CitÇ annexe au contrat Niveau d objectif DÄfinition des cibles opärationnelles präcises. Ce niveau d objectif sera exprimä de maniçre á àtre mis en relation avec les diffärentes activitäs de la CitÄ des CongrÇs (Domaines StratÄgiques d ActivitÄs) et permettra de präciser des cibles pluriannuelles qui pourront àtre värifiäes SystÅme de pilotage stratägique et opärationnel - Evaluation ex-post de la cohärence des actions avec les objectifs däterminäs - Identification d indicateurs via une Balanced ScoreCard SystÅme de pilotage financier Business plan pluriannuel faisant apparaitre : - Le budget pluriannuel - Un programme d amälioration du bâtiment - Un plan de träsorerie Cette präsentation pourra se faire dans une logique de plan glissant permettant de montrer les Ävolutions par rapport á la projection initiale Le court terme annuel comitç de suivi Niveau d objectif Ces objectifs seront exprimäs pour däterminer les prioritäs d actions SystÅme de pilotage stratägique et opärationnel - Programmation annuelle - Rapport d activitä sur les actions conduites - Indicateurs SystÅme de pilotage financier - Budget annuel et suivi de l exäcution du budget - Suivi de la marge brute par activitä et positionnement dans la matrice stratägique (cf chapitre pilotage Äconomique et financier) PLAN STRATEGIQUE

9 III Les orientations de politique publique Des säminaires du groupe d experts, des entretiens conduits auprçs des principales directions concernäes de Nantes MÄtropole ainsi que de l analyse des documents d orientation de politiques publiques, il ressort un cadre d orientations stratägiques. Quatre orientations stratägiques particuliçres permettent de structurer le cadre stratägique. Ces orientations stratägiques sont porteuses de diffärents niveaux d enjeux. Elles sont präsentäes de maniçre säquentielle du plus en relation avec les politiques publiques au plus en relation avec l action opärationnelle de La CitÄ des CongrÇs. Ces orientations stratägiques peuvent àtre exprimäes de la maniçre suivante 1. Des orientations en relation avec les politiques publiques et porteuses d enjeux durables pour la CitÄ des CongrÇs : a) L accompagnement de certaines politiques territoriales prioritaires La CommunautÄ Urbaine de Nantes œuvre pour le däveloppement d un devenir du territoire nantais qui s inscrit autour des thämatiques prioritaires suivantes : Le däveloppement d une dynamique Äconomique qui s appuie sur la recherche et l innovation. Pour cela, notamment Nantes MÄtropole, en relation avec les autres acteurs du däveloppement Äconomique, vise á accompagner le däveloppement de filiçres d excellence (Les matäriaux, Mer, SantÄ, STIC, bâtiments durables, santä, biotechnologie, säcuritä alimentaire ). La structuration d un territoire ouvert et en relation avec son environnement. Ce territoire Ö en räseau Ü suppose le renforcement de relations privilägiäes avec des villes au niveau national et international. Cela demande aussi que les acteurs localisäs dans la MÄtropole agissent en cohärence dans une logique de partenariat. Le renforcement et la diversification de l offre culturelle sur le territoire. b) La participation Ñ la dynamique d Äco-mÄtropole La CitÄ est attendue pour devenir l une des vitrines auprçs des partenaires et des congressistes du däveloppement durable dans la communautä urbaine. La communautä urbaine a engagä un projet ambitieux Nantes Capitale Verte 2013, Il est attendu de la part de la CitÄ des CongrÇs qu elle s inscrive, de façon exemplaire, dans la dämarche Nantes Capitale Verte 2013, notamment á travers sa dämarche RSE et en vähiculant une image d exemplaritä en la matiçre. PLAN STRATEGIQUE

10 c) L accompagnement de l ouverture Ñ l international Il est attendu de la part de la CitÄ des CongrÇs qu elle accompagne le däveloppement du positionnement de Nantes á l international en orientant par son action de prospection et par la qualitä de sa mise en œuvre opärationnelle. Ainsi, La CitÄ doit contribuer, par son action á construire et/ou renforcer la reconnaissance internationale de plusieurs filiçres scientifiques et secteurs Äconomiques, s appuyant sur des atouts existants sur le territoire, en participant á l organisation de manifestations scientifiques de niveau international dans les filiçres d excellence du territoire 2. Etre un acteur de la dämarche de structuration du marketing territorial Du fait de son activitä et de son dispositif de prospection, La CitÄ des CongrÇs est positionnäe dans un réle d interface entre le marchä (des ÄvÇnements) et le territoire. Màme si La CitÄ des CongrÇs ne peut avoir la charge de porter seule l effort de marketing pour le territoire nantais, elle peut contribuer á l organisation et á la structuration des processus permettant de dävelopper l attractivitä du territoire. Quatre axes plus späcifiques präcisent cette orientation gänärique : Connaitre le marchä (sur l ensemble des cräneaux d activitä) et le faire connaitre aux politiques La CitÄ des CongrÇs peut jouer un réle d identification des conditions d attractivitä du territoire, et notamment des besoins et attentes des visiteurs potentiels. Participer Ñ la structuration des facteurs cläs de succås au niveau du territoire Le territoire nantais est attractif pour les däveloppeurs d ÄvÄnements du fait de sa configuration gäographique ou Äconomique mais aussi du fait de personnes ou péles d attractivitä (entreprises, péles de recherche ) donnant une reconnaissance á la zone. La CitÄ des CongrÇs doit jouer un réle dans l identification de ces facteurs d attractivitä, en identifiant les conditions de leur valorisation et en contribuant á leur Ämergence et leur mobilisation. PrÄparer les á promoteurs du territoire à Ñ un discours coordonnä sur le territoire Compte tenu de l importance de la reconnaissance des personnes (promoteurs et porteurs de l image du territoire), dans le choix des däcideurs en matiçre d ÄvÇnements, il est important que ces Ö promoteurs du territoire Ü maätrisent les arguments pertinents pour attirer les ÄvÇnements sur Nantes et tiennent le niveau de discours adaptä. Ce discours doit àtre präcis, späcifique mais surtout cohärent et coordonnä entre ces diffärents Ö promoteurs Ü car il concourt á promouvoir une väritable Ö image du territoire Ü. DÄveloppeur d image Nantes MÄtropole veut dävelopper l image d une ville culturelle et axäe sur la recherche. La CitÄ des CongrÇs participe pleinement au renforcement de cette image par sa capacitä á attirer et á accueillir dans les meilleures conditions des ÄvÄnements offrant une forte reconnaissance sur ces deux axes. La nouvelle Agence Internationale Nantes St Nazaire joue un réle important dans le däveloppement du marketing territorial et dans l Ämergence d une image internationale du territoire. La coordination avec cette agence est un point non nägligeable du däveloppement des orientations stratägiques de la CitÄ des CongrÇs. PLAN STRATEGIQUE

11 3. La structuration de la chaine de la valeur pour le territoire et des collaborations näcessaires Du fait de sa mission premiçre et de son positionnement au cœur de la Ville de Nantes, La CitÄ des CongrÇs joue un réle important dans la capacitä de faire bänäficier le territoire de la valeur däveloppäe par les ÄvÄnements. Cette valeur peut se qualifier en termes financiers comme en termes d image. Par sa capacitä á ouvrir le territoire aux participants des diffärents ÄvÇnements, La CitÄ des CongrÇs joue un réle important dans cette Ö chaine de la valeur Ü. Plusieurs attentes ont ÄtÄ exprimäes dans ce sens : Donner les moyens d amäliorer les retombäes financiçres des ÄvÄnements pour le territoire en permettant l orientation vers les offres präsentes sur le territoire (culturelles, touristiques, hételiçres, commerciales, ). Travailler en räseau avec les professionnels pour dävelopper des offres Ö packagäes Ü visant á prolonger les säjours dans le territoire. De façon plus gänärale, renforcer les interfaces avec les autres acteurs du territoire impliquäs dans la chaine de la valeur Il est aussi attendu de la part de La CitÄ des CongrÇs qu elle participe de maniçre active á la structuration des räseaux avec les acteurs impliquäs dans le däveloppement Äconomique, scientifique ou culturel. Cette dynamique dans laquelle la CitÄ des CongrÇs doit s intägrer n est pas de son seul ressort. Elle däpend d une coordination dans laquelle Nantes MÄtropole est l acteur central. NÄanmoins, du fait de son réle important au sein du territoire nantais, il est attendu de la part de La CitÄ des CongrÇs une participation active dans l animation, la coordination et la mise en cohärence de ces räseaux d acteurs. Sans que cette liste soit exhaustive, cette mise en cohärence peut á la fois concerner : La coordination avec d autres Äquipements tels que le Parc des Expositions Nantes- La Beaujoire, le Voyage á Nantes La consolidation du partenariat avec d autres Äquipements d accueil d ÄvÄnements culturels notamment par l organisation de spectacles en diffusion partagäe dans les domaines retenus Cette action d accompagnement des dämarches de cohärence territoriale pourra aussi prendre la forme du däveloppement de relations avec d autres mätropoles d Äquilibre. Le territoire nantais est un territoire au cœur d un räseau de villes (au niveau rägional notamment avec Saint-Nazaire, Rennes, Angers, Brest...), au niveau national (façade ouest), voire au niveau international. La CitÄ doit s inscrire dans ces orientations en ciblant des zones de relations privilägiäes et en s inscrivant dans une logique de coopäration avec les villes concernäes. PLAN STRATEGIQUE

12 4. Une attente d excellence et d exemplaritä, en termes de qualitä technique et de qualitä de service, qui contribue á l image de la mätropole : La CitÄ des CongrÇs est un vecteur fort de l image de la MÄtropole. La qualitä technique de ses Äquipements contribue á l image de modernitä et de haute technologie de celle-ci. La qualitä de service rejaillit sur l image de l accueil dans la Ville. De màme, les dämarches de ResponsabilitÄ SociÄtale et de däveloppement durable portäes par la CitÄ font Ächo aux valeurs citoyennes et de däveloppement durable portäes par Nantes MÄtropole. Cette attente d excellence se traduit notamment par des objectifs opärationnels tels que : Une adaptation technique permanente adaptation des Äquipements et des compätences des Äquipes pour permettre une räponse aux attentes des ÄvÇnements La modularitä des espaces notamment pour accueillir des ÄvÄnements de diffärentes tailles et ce, Äventuellement, de maniçre simultanäe Une exigence de qualitä d accueil un point distinctif de La CitÄ des CongrÇs. Une qualitä d accueil qui doit intägrer les ÄlÄments de la satisfaction de chacun des participants et l adaptation aux diffärentes situations individuelles Les questions de la RSE et de l intägration du DÄveloppement Durable dans les processus de La CitÄ CongrÇs devraient trouver leur place dans cette orientation, et La CitÄ pourrait jouer un réle exemplaire dans ce domaine sur le territoire Nantais. 5. Le suivi de l atteinte des objectifs opärationnels präcisäs Plusieurs orientations opärationnelles ont ÄtÄ identifiäes dans le cadre des Ächanges avec les Directions de la CommunautÄ Urbaine, la dämarche stratägique devrait permettre de valider la mise en œuvre des actions visant á atteindre ces objectifs. Elle devra aussi permettre leur adaptation compte tenu des Ävolutions des attentes publiques et de l environnement. Il est präcisä que ces orientations opärationnelles n ont pas un caractçre exhaustif par rapport aux orientations de politique publique. Il s agit ici de präciser par des exemples les attendus des diffärentes directions. PLAN STRATEGIQUE

13 PLAN STRATEGIQUE

14 PLAN STRATEGIQUE

15 PLAN STRATEGIQUE

16 IV Analyse des Ävolutions du marchä En parallçle des attentes de la collectivitä dälägante, le futur cadre stratägique de la CitÄ devra Ägalement prendre en compte les attentes de ces marchäs, le contexte concurrentiel et les modes de coopäration avec les autres acteurs locaux. Les ÄlÄments d analyse fournis ici proviennent de plusieurs sources : le comitä d expert qui a Ägalement permis d identifier les tendances sur le marchä. Les fädärations professionnelles La veille organisäe par la CitÄ 1. L actualitä des marchäs a) Tendances du marchä des rencontres professionnelles Les rencontres professionnelles, autrefois appeläes MICE (Meetings, Incentives, Conventions and Exhibitions) et däsormais nommä Ö industrie des rencontres professionnelles Ü, regroupent 4 segments : les foires et salons, les congrçs associatifs, les ÄvÄnements d entreprise les voyages d affaires : däplacements des individuels á caractçre professionnel (commerciaux, cadres, techniciens, etc.). Les chiffres cläs (2009): Le secteur des foires, salons et congrçs, repräsente pour la France, 7,8 milliards d'euros de retombäes Äconomiques, avec un potentiel ÄvaluÄ entre 10 et 14 milliards d'euros. L impact social est estimä au minimum á emplois pour le pays. Le chiffre d affaires direct du secteur repräsente 20% du total du CA du tourisme hexagonal. Il est estimä par la FÄdÄration Foires, Salons, CongrÇs et èvänements de France (FSCF) á 2,2 milliards d euros. Environ 2100 entreprises späcialisäes y emploient personnes. Quelques donnäes : 730 congrçs avec plus d 1 million de visiteurs 178 salons 1 visiteur de congrås ou de salons däpense 3 fois plus qu un touriste PLAN STRATEGIQUE

17 La cible congrçs Au niveau international : source ICCA, UAI (2010) DÄfinition du congrçs international selon les critçres de l International Congress and Convention Association : CongrÖs É frçquence rçguliöre, tournant dans au moins 3 pays et rçunissant minimum 50 participants (däclaration de manifestations entrant dans le hit parade, assuräe par les membres d ICCA). - Top 5 des pays : USA, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni et France - Les USA et l Allemagne conservent leur position depuis 2004 et la France gagne un rang avec 371 ÄvÄnements. - Top 5 des villes : Vienne, Barcelone, Paris, Berlin, Singapour (identique á 2009) - Nantes est dans le top 10 des villes françaises et au màme niveau de Marseille et Strasbourg DÄfinition du congrçs international selon les critçres de l Union des Associations Internationales : Toute manifestation É audience internationale rçunissant au moins 40% d Çtrangers, 5 nationalitçs, d une durçe de 3 jours minimum, avec soit un minimum de 300 participants, ou une exposition liçe au congrös (däclaration de manifestations assuräe par les associations/organisateurs). - Top 5 des pays : USA, Japon, Singapour, France, Belgique - Top 5 des villes : Singapour, Bruxelles, Paris, Vienne, SÄoul - Nantes est dans le top 10 des villes françaises avec 10 congrçs en Äquivalence de Toulouse et Marseille On compte ainsi 9120 manifestations en 2010 A retenir : - Le nombre moyen de participants atteint son plus bas niveau depuis 10 ans avec 571 participants alors que les manifestations de 50 á 249 participants ont doublä leur part de marchä, devenant la 1e catägorie en La lisibilitä d une destination passe par son positionnement dans les hit parade internationaux. Le recensement des manifestations räpondant aux critçres ICCA et UAI sera á coordonner par l agence internationale sur l ensemble du territoire - L Europe y est la 1 Çre rägion repräsentäe (54%) màme si, á l instar des USA, sa part diminue au profit de l Asie/Moyen-Orient et l AmÄrique du Sud. - L Europe : 1 Çre rägion d implantation des siçges d associations internationales depuis 10 ans (59%) PLAN STRATEGIQUE

18 - Les congrçs sont trçs majoritairement á fräquence annuelle et ne cessent d augmenter ainsi que les congrçs se tenant plusieurs fois par an et au dätriment des congrçs se tenant á des fräquences ÄloignÄes, au-delá d un an. - Les mois de trçs forte activitä demeurent septembre, juin, octobre et mai. - Baisse continue de la duräe des manifestations. - La communautä scientifique reste la premiçre audience des congrçs. - Le choix des sites d accueil repose encore sur l ambassadeur promoteur local pour les petits congrçs mais les grandes associations se reposent de plus en plus sur les agences organisatrices professionnelles de congrçs pour la recommandation des destinations et sites d accueil. - Les associations nägocient de plus en plus un soutien auprçs des collectivitäs. - Les restrictions croissantes des sources de sponsoring affectent les budgets liäs á la restauration et á la location du site. - Le budget restauration est de plus en plus räduit avec une demande croissante de paiement sur consommation. - La nägociation contractuelle devient de plus en plus rigoureuse : o Demandes, räservations et signatures des contrats de plus en plus tardives. o Les clients exigent une plus grande flexibilitä sur les engagements á prendre en amont en termes de besoins d espaces et d ÄchÄances de paiement. Ils attendent du site qu il garde en option des espaces complämentaires sur la base des congrçs antärieurs et qu il autorise une baisse de la participation sans pänalitä. o La clause de Force Majeure est ÄtudiÄe en profondeur pour Ätudier des stratägies de repli (la grippe aviaire, l Äruption volcanique, etc. ont changä les comportements). - Le budget de l annäe präcädente devient le point de däpart de la nägociation pour l annäe suivante. - Les associations sont de plus en plus demandeuses de tarifs packagäs par congressiste et souhaitent une offre plus dense de salles de moyenne jauge. - L utilisation gratuite des espaces publics est de plus en plus nägociäe. - 40% des centres de congrçs europäens ont constatä la combinaison de meetings virtuels aux congrçs accueillis. - Les services des technologies de pointe sont une des principales attentes de nos clients. A retenir : Les congrås internationaux : une taille moyenne d environ 500 participants avec une forte concentration des instances däcisionnaires implantäes en Europe. La lägitimitä d un territoire s inscrit sur : - Deux sphçres de prescription : l ambassadeur local, tàte de räseau, promoteurs de la destination et l organisateur professionnel de congrås. (Agence missionnäe sur la recherche de site d accueil) Les nägociations sont plus fortes et les collectivitäs sont aujourd hui trçs concernäes par les soutiens financiers. Les conditions de contractualisation de plus en plus tardives imposent beaucoup de flexibilitä pour l ensemble des acteurs pour la destination PLAN d accueil. STRATEGIQUE

19 Au niveau national (Source France Congrès et FSCEF) : - Les derniers räsultats de l observatoire conjoncturel montrent une situation plutét contrastäe au niveau de l activitä commerciale des centres de congrçs français, tant sur le räalisä que dans les prävisions. - Une majoritä de sites juge plutét mauvaise la situation actuelle, avec une visibilitä qui tend á se räduire. - Les UniversitÄs sont les 2e types de sites convoitäs par les associations aprçs les centres de congrçs - Le nombre moyen de congressistes par congrçs national passe de 853 á 864 A retenir : Le congrès national assure un format de grande audience (>800 personnes) La qualitä des services des centres de congrçs, de plus en plus concurrentiels reste un argument majeur en face d une offre á moindre coêt locatif. PLAN STRATEGIQUE

20 La cible des èvänements d entreprises Sources : Coach Omnium, Bedouk, AnaÄ Etat des lieux La crise Äconomique a surtout impactä l activitä 2009, avec une chute importante des däpenses des entreprises. Une majoritä d'entreprises (55%) a ainsi constatä une baisse de budget en 2010, un peu moins que l'annäe präcädente (61%). Et prçs de 40% d'entre elles ont ÄtÄ contraintes d'annuler ou de reporter des opärations. Cela se räsume á nägocier les prix ou l'obtention de prestations offertes, á choisir des prestataires moins chers, supprimer des activitäs päriphäriques, räduire la duräe des manifestations comme les distances, se recentrer sur la France. Le prix ou le budget ne sont plus les critçres de choix parmi les plus importants d'un lieu ou d'un prestataire ; il se joue Ägalement leur cohärence avec la politique sociale et avec les messages d'austäritä et de rigueur que les entreprises communiquent. On Ävite globalement l'ostentatoire, màme si les prix obtenus aprçs nägociation sont trçs accessibles. Ce sont majoritairement les hétels 3 et 4 Ätoiles qui sont les premiers lieux de säminaires choisis. 69 % des organisateurs de säminaires passent par Internet et 56 % utilisent un guide späcialisä. Les opärations de communication interne confirment leur place de numäro un Pour compenser la räduction du nombre d'opärations et la baisse des budgets, les fournisseurs de prestations se sont adaptäs. RÄductions de prix de 10 á 15%, prestations hételiçres haut de gamme proposäes au prix de la catägorie infärieure, promotions diverses: les fournisseurs de services ont mis les bouchäes doubles en 2010 pour Äviter l'hämorragie de leurs clients. RÄsultat: seuls 12% des organisateurs d'ävänements ont choisi une catägorie d'hétels infärieure en 2010, contre 21% en PrÇs de 70 % de la demande française (entreprises françaises et ÄtrangÇres) se däcide en rägion parisienne. PLAN STRATEGIQUE

21 Relations aux agences événementielles - 74% des manifestations qu elles organisent se tiennent en France dont 60% en Ile De France et 3% en Pays de la Loire - Le Nord-Pas de Calais et la rägion Pays de la Loire sont considäräes comme les deux destinations Ämergentes françaises 2011 Les 3 principaux secteurs concernäs sont : Ö la finance Ü (46,5%), Öl industrie Ü (37%), Ö le commerce et grande distribution Ü (31%). Le secteur pharmaceutique (25,5%) chute de 12,5 points 44% des ÄvÄnements räunissent 50 á 200 pax 65% des agences constatent depuis le däbut de l annäe un raccourcissement significatif du temps dont elles disposent pour räpondre aux briefs. PrÇs de 40% des compätitions mettent en moyenne 4,3 agences en concurrence. 39% de renouvellement de collaboration se font á l issue d une compätition Coût, créativité, savoir-faire et réactivité demeurent les 4 critères de choix des professionnels. Nouvelles tendances Le développement durable semble s'imposer petit á petit dans les briefs des annonceurs. Reste que cette präoccupation Äcologique n'est pas toujours suivie d'effets d achats de prestations. Les réseaux sociaux dans leur version B to B font aussi une enträe remarquäe sur ce marchä. Ils permettent, par exemple, aux agences de travailler leur cible en amont de l'ävänement et d'assurer un service aprçs-vente pour leur client. Les Öserious gamesü, ces Öjeux särieuxü qui màlent formation et pädagogie á l'aspect ludique, pourraient devenir des outils d'animation des säminaires et des congrçs. PLAN STRATÉGIQUE

22 Tendances observées par La Cité Les entreprises rägionales connaissent pour la grande majoritä l offre de La CitÄ. La nouvelle identitä visuelle de La CitÄ, la brochure ainsi que l offre RSE ont constituä une räelle actualitä dans la qualitä de l offre de La CitÄ. Nous bänäficions d une bonne image mais apparaissons aux yeux de beaucoup d entreprises, comme un lieu Ö surdimensionnä Ü et trop Ö prestigieux Ü par rapport á leurs ÄvÄnements, qui en moyenne regroupent 300 á 500 pax. De plus, la tendance est á la Ö sobriätä Ü auprçs de leurs collaborateurs. Les conventions rägionales regroupent la plupart du temps des participants qui utilisent leurs vähicules pour se rendent sur site. Il s agira de dävelopper des offres alternatives aux contraintes de stationnement. Les entreprises ont une visibilitä restreinte sur leurs ÄvÄnements. Le choix se fait souvent quelques semaines avant. Les entitäs rägionales cherchent avant tout des lieux originaux (cinäma, site ÄvÄnementiel, grandes Äcoles ) et peu coêteux pour mettre en avant leurs produits et messages de communication. A retenir sur les ÄvÄnements d entreprise: Une demande concenträe sur des offres pratiques et sur des destinations faciles d accçs (proche de Paris et abordables financiçrement). Avec une forte demande sur les complexes hételiers. Les process d instruction doivent àtre simples pour garantir la räactivitä attendue par ce marchä et pour ne pas impacter l organisation des sites exposäs á un taux d annulation trås ÄlevÄ. Sur le tissu rägional, les entreprises souhaitent garantir la proximitä (räunions et häbergement) sur des concepts originaux. PLAN STRATÉGIQUE

23 èvolution de l offre : une concurrence dynamique Grands projets Les extensions et constructions de nouveaux centres de congrçs sont en baisse alors que les ränovations et projets de ränovations se poursuivent pour 60% des centres de congrçs membres de l AIPC (Association Internationale Palais des CongrÇs). ConsidÄrÄs aujourd hui comme de väritables lieux de vie et d Ächanges, les centres de congrçs däveloppent les espaces de convivialitä, d Ächanges informels et conviviaux. En France, entre 2009 et 2011, 660 millions d euros ont ÄtÄ investis dans la cräation, la ränovation ou l extension de centres de congrçs et lieux d exposition. Parmi les projets en cours ou futurs Nice : ränovation de Nice Acropolis (GL Events) Nancy se dote d un nouveau palais des congrçs reconstruit en extension du Centre de tri du courrier de Nancy, labellisä patrimoine du XX Çme siçcle, lui-màme reconverti et intägrä dans le complexe. Pour une surface totale d'environ më (contre 6000 më aujourd hui), la rähabilitation du centre de tri ainsi que la cräation d un parking. Ouverture prävue ÄtÄ 2013 Angers et son nouveau palais des congrçs prävu pour 2015 Metz et son futur palais des congrçs prävu en 2015 Rennes et son futur palais des congrçs prävu en 2016 Strasbourg : extension du Palais de la musique et des congres de Strasbourg prävue pour fin 2014 Toulouse : nouveau parc des expositions á fin 2014 Nantes, avec la construction d un nouveau hall de m 2 á Expo Nantes Atlantique prävu pour mars 2013 PLAN STRATÉGIQUE

24 Bilan d activitç 2010 des sites source FSCEF - OJS Les ÄvÄnements räcurrents ou reconductibles repräsentent 29% de l activitä des centres de congrås (më/jour) et la prospection commerciale 25% 50% des më jours exploitäe est gänäräe par des clients associatifs, 30% par les entreprises et 20% par les institutionnels. Le taux d occupation moyen s Ätablit á 31,7% (27,2% pour les centres de congrçs). Pour information le taux d occupation de La CitÇ en 2010 est de 45% 60% des congrås accueillis sont d envergure nationale et 45% des ÄvÄnements d entreprises sont rägionaux ou locaux. Le nombre de manifestations accueillies a progressä de 16% en 2010 par rapport á 2009 avec une reprise des räunions d entreprises (+17%), des congrçs (+6%) et des foires et salons (+18%). Hors Ile-de-France et hors segment des foires et salons, le chiffre d affaires moyen par ÄvÄnement a diminuä de 5% entre 2009 et 2010 La räpartition du chiffre d affaires, hors production, montre une progression de la part des prestations techniques dans le chiffre d affaires des sites, tout segment confondu. A retenir : La fidälisation des manifestations et la prospection commerciale restent les deux leviers de däveloppement des sites Le taux d occupation des centres de congrçs est de 27,2%. On note une progression du volume des manifestations mais une baisse du chiffre d affaires moyen. Une progression des prestations techniques dans le räsultat des sites d accueil. Les Centres de congrås se doivent d Étre en : Maãtrise de la chaãne de valeur des opärateurs de la filiçre avec une synergie et une qualitä de services attendues (räactivitä et rapport qualitä prix) Maãtrise de la chaãne d accueil : häbergement, restauration, transports, logistique, Convention Bureau, lieux ÄvÄnementiels, etc. Intervention et action dans la chaãne du däveloppement territorial : däcideurs politiques, collectivitäs, intervenants, etc. La mise en œuvre de 2 stratägies de marque : La marque du site en tant que lieu d Ächanges et de rencontres La marque de la destination et de ses valeurs Le marketing territorial est une dimension fondamentale de l attractivitä des congrås. PLAN STRATÉGIQUE

25 SynthÇse PrÅs de 60% des congrås internationaux enregisträs par l ICCA sont organisäs par des associations basäes en Europe. On note une augmentation des congrås annuels au dätriment des biennales. La tendance du choix d une destination se traduit par une präfärence pour les á destinations efficaces à, permettant un transfert rapide, voire un aller-retour dans la journäe (l accessibilitä de Nantes appräciäe). Le raccourcissement des dälais de däcision et d organisation se confirme. Un fait qui rend discriminant le niveau de räactivitä des destinations et sites d accueil, ainsi que les solutions á clä en main à, tout en exigeant une capacitä de personnalisation. Cela impose la maätrise de la chaine de la valeur des acteurs du territoire. Le management des coåts, au-delá du tarif des prestations du site d accueil, influence d une maniçre gänärale le choix de la destination, de façon á optimiser le niveau d audience. Ceci au travers de nombreux critçres : Äloignement, accessibilitä directe, tarification des prestations annexes (hétel, restaurants, transports, loisirs ). Ce qui milite pour des destinations proches ou trçs accessibles, et des sites en centre-ville ou avec unitä de lieu. Par ailleurs, les incertitudes sur l Ävolution de l Äconomie conduisent les sponsors Ñ retarder leurs däcisions, cela se traduit par des dälais entre la däcision de financement et la manifestation elle-màme qui se räduisent considärablement, devenant infärieurs á 15 mois. Septembre reste un des mois präfärä des rassemblements internationaux (päriode creuse pour la destination) Des incertitudes Des incertitudes sur ces marchäs ne modifient pas le scänario tendanciel ÄlaborÄ, mais peuvent jouer un réle d accäläration de certains ÄlÄments ÄvoquÄs et principalement la montäe en puissance des dispositifs dämatärialisäs et la mise en relation des phases en präsentiel et á distance pour un màme colloque. Un scénario tendanciel Le nombre de congrçs et colloques mondiaux diminue fortement, au profit de manifestations par grandes rägions du Monde (AmÄrique du Nord, Europe, Asie-du-Sud Est, etc..). Ne subsisteront qu un petit nombre de colloques scientifiques mondiaux. Se däveloppent Ägalement des congrçs en räseau, (plusieurs mini congrçs sur plusieurs sites, par exemple plusieurs villes d Europe, interagissant entre eux par räseau, visio, etc..). PLAN STRATÉGIQUE

26 b) Marché culturel Les tendances Selon les chiffres de diffusion compiläs par le CNV (Centre National de la Chanson des variätäs et du jazz), l exercice 2010 affiche un nombre de représentations en augmentation de 7% et une baisse de 5% des recettes de billetterie. En gänäral, la fräquentation moyenne et le prix moyen sont en baisse. Ces constats montrent la fragilitä intrinsçque du secteur des musiques actuelles et des variätäs confrontäs á des problèmes structurels et conjoncturels. C'est-á-dire que les professionnels et les pouvoirs publics doivent redoubler d efforts pour präserver la scçne et le lien präcieux entre les artistes et les publics. Si la variätä et les spectacles d humour restent les genres les plus importants en termes de fräquentation, la chanson subit une baisse malgrä des tournäes significatives. Les musiques Älectroniques affichent un fort accroissement. Les repräsentations payantes qui ont räuni plus de 1500 spectateurs ont pesä pour 6% du nombre total des repräsentations et le prix moyen du billet est de 38. L Çvolution des reprçsentations (festivals compris) par genre : 22% : chansons et variätäs (-1%) 21% : l humour (+12%) avec des one man show 27% : pop rock (+14%) 13% : jazz et musiques improvisäes (+5%) 8% : cabarets et revues (=+ 118% avec le revenu / billet le plus ÄlevÄ 56 ) peu de dämarche festivaliçre 4% : Rap/Hip Hop (+5%) 3% : musiques Älectroniques (+29%) L Çvolution par rçgion 48% des repräsentations ont lieu en Ile de France. Le nombre de repräsentations en Pays de la Loire est 2263 et arrive en 3 Çme position aprçs les rägions du RhÉne alpes et PACA Üvolution recensçe auprös des tourneurs de La CitÇ Un plus fort besoin d anticipation dans la commercialisation de spectacles Une augmentation des frais de communication pour assurer la vente de billetterie qui se räalise quelques jours avant le spectacle A noter : une augmentation des cachets d artsites. PLAN STRATÉGIQUE

27 2. L actualitä de la mätropole, impact des modes coopäration et de la cräation nouveaux acteurs ActualitÄs du territoire o Partenariat entre le Centre des CongrÇs de QuÄbec et La CitÄ. o CrÄation de l agence internationale et de son convention bureau avec la signature Ö justimagine.com Ü o Expo Nantes Atlantique La Beaujoire, 1 er parc français certifiä ISO o Une Äco-mÄtropole : Nantes Älue Capitale verte de L Europe 2013 o Sous l impulsion de son club hçtelier, Nantes est la 1 Çre destination française á intägrer une dämarche globale d Äco-certification de ses hçtels : A ce jour, 28% du parc hçtelier a ÄtÄ Äco-certifiÄ (Äcolabel europäen et label ClÄ Verte). o En plus d une reconnaissance scientifique internationale avec l IRT Jules Verne : l UniversitÄ de Nantes et les 19 grandes Äcoles forment chaque annäe prçs de 16% d Ätudiants Ätrangers et accueillent un nombre croissant de chercheurs du monde entier. L Äcole de management Audencia Nantes räunit á elle seule les Ätudiants originaires de 47 pays! Sans compter que les journäes scientifiques de l UniversitÄ de Nantes font venir tous les chercheurs de la plançte. Ces Ö cerveaux Ü bänäficient de structures d accueil dädiäes : la Maison des chercheurs Ätrangers et la Maison des èchanges internationaux et la Francophonie. o Une actualitä touristique et culturelle : le parcours Voyage Ñ Nantes, outil de promotion touristique et culturelle de la destination en charge de la gestion des sites Château des Ducs, Carrousel, Les Machines de l Ile, etc... PLAN STRATÉGIQUE

28 Diagnostic des modes de coopäration Nantes MÄtropole encadre les orientations stratägiques de ses grands Äquipements dans le cadre de contrats de dälägation de service public. Le renouvellement quasi-concomitant de certains de ces contrats (CitÄ/Beaujoire) et la cräation de nouvelles structures (Agence á l internationale et le Voyage á Nantes) ont permis une mise en cohärence de ces outils, au service de la destination. Notre destination bänäficie aujourd hui d infrastructures d accueil majeures reconnues sur l ensemble du marchä des rencontres professionnelles et du marchä du tourisme d agräment. Le positionnement de chacun des sites, trçs complämentaires dans leurs offres, s est clairement affirmä ces derniçres annäes, et permet á la destination de räpondre aux demandes du marchä sans concurrence entre chacun d entre eux : - La CitÄ : le Centre des CongrÇs - Expo Nantes Atlantique : le Parc des expositions et des salons professionnels et grand public - Le ZÄnith : Salle grande capacitä pour l accueil d ÄvÄnements culturels - Le Voyage á Nantes : outil de gestion d Äquipements á caractçre touristico-culturel et de promotion de la filiçre tourisme d agräment (Estuaire, le parcours Voyage á Nantes, ) - L Agence á l internationale avec son convention bureau L objectif de Nantes MÄtropole est de faire de la MÄtropole Nantes Saint-Nazaire, un territoire lisible et attractif aux niveaux europäen et international : lisible en terme d image, attractif pour contribuer á la croissance Äconomique et au däveloppement de l emploi, et identifiä par son excellence et ses atouts. La cräation de l agence internationale, essentielle á la lisibilitä du territoire et á l optimisation de notre performance de rayonnement et des techniques d accueil (toute cible confondue), conduit les acteurs ÄvÄnementiels á intägrer le däploiement de la signature de la destination Ö Nantesjustimagine.com Ü La concordance des calendriers des renouvellements des DSP repräsente une räelle opportunitä pour däfinir les champs d intervention des acteurs de la filiçre de la rencontre professionnelle de la destination. Afin : - de rationaliser leurs actions et de mutualiser leurs moyens de däveloppement, - d apporter les meilleures räponses aux donneurs d ordre de ce marchä ÄvÄnementiel, - d Äviter toute zone de concurrence nocive á l attractivitä du territoire Les dirigeants des structures d accueil ont construit des partenariats qui s inscrivent dans la complämentaritä des positionnements de chacun de leur Äquipement. Au regard de la particularitä du territoire dans l affectation des services dädiäs aux rencontres professionnelles (l offre) et au räflexe du marchä (la demande), nous devons impärativement däfinir les positionnements et pärimçtres d actions respectifs pour Äviter tout type d action concurrentielle stärile et nocive pour la crädibilitä de destination, á savoir entre autres: - la räpartition et/ou la mutualisation des actions de promotion / prospection, mädia - l repräsentation aux sein des räseaux professionnels - la räpartition des activitäs d observation et de veille - la räpartition et cohärence dans les cräations d outils et argumentaires destination - les process de räponses aux clients et donc de coopäration dans l accompagnement de leurs projets - le partage d informations et reportings La capacitä Ñ expliquer concråtement et simplement aux clients de congrås la contribution de chaque partie prenante et la valeur ajoutäe des synergies est essentielle pour assurer la lisibilitä et l attractivitä de la destination (le á qui fait quoi à doit Étre simple et sans ambigéitä). PLAN STRATÉGIQUE

29 3. La CitÄ dans les systçmes de partenariats La CitÄ est un outil de däveloppement Äconomique, de communication et de rayonnement pour la MÄtropole. Elle participe á l attractivitä internationale de Nantes et á la promotion des filiçres d excellence et de l Äconomie rägionale. Les orientations stratägiques de la CitÄ illustrent le cadre de räfärence des actions menäes par cet Äquipement sur son territoire. Constituant un des plus grands centres de congrçs de l Hexagone, la CitÄ a confortä sa position sur le marchä de la rencontre sur les axes suivants : - La diffärenciation : une excellence exprimäe, perçue et väcue - La compätitivitä dans la qualitä des services et savoirs-faire livräs - La coopäration : les stratägies d alliances Ätablies par la CitÄ ces derniçres annäes notamment auprçs de la communautä scientifique en tant qu outil d animation et de communication du territoire au service de ses principales filiçres d excellence avec une cartographie präcise des ambassadeurs/promoteurs de l offre congrçs de la destination. La stratägie de däveloppement de la CitÄ est concenträe sur : - La ConquÉte du segment congrås-exposition le plus contributeur en rayonnement et en retombäes Äconomiques et sociales - L internationalitä des manifestations professionnelles et grand public L Ävolution de la performance a ÄtÄ mesuräe par l Ävolution des indicateurs suivants : - L optimisation du revenu moyen ou des jauges d audience reçues par manifestation - L optimisation de la marge brute de la CitÄ - Le nombre de manifestations internationales confirmäes dans le portefeuille de commandes Cela impose : - Une prospection active et cibläe avec nos autoritäs de tutelle (garante de la qualitä et de la coordination des activitäs et/ou partenariats financiers des manifestations) - Une proximitä avec les diffärentes communautäs de notre territoire (programme d animations ambassadeurs/promoteurs de congrçs) - Une rigueur dans la gestion du planning de la CitÄ (gestion du Ö stock Ü de disponibilitäs Ätablie sur l analyse des demandes räalisäes par rapport au gestion des ressources) - Le däveloppement des ventes des prestations intägräes (techniques et logistiques) dans le souci de satisfaire : o la demande client (räactivitä, rapport qualitä prix garanti) o la gestion de compätences contribuant fortement á l excellence reconnue de l offre o la maätrise des marges dägagäes o la qualitä et l originalitä des offres packagäes (OxygÇ Nantes) - La fidälisation de manifestations majeures avec la comprähension des orientations stratägiques des donneurs d ordre et la valorisation des compätences-expertises existantes á la CitÄ PLAN STRATÉGIQUE

30 La räpartition des domaines d activitäs stratägiques de la CitÄ s organise comme suit : Liste des DAS Les congrçs / colloques 55% Les conventions d entreprises 25% Les shows rooms / salons* 10% Les ÄvÄnements institutionnels 10% 55% du CA de l activitç á Çconomique à de La CitÇ sont rçalisçs sur le segment CongrÖs exposition avec en moyenne 12 congrös internationaux organisçs tous les ans. La commercialisation : Les manifestations internationales sont le tämoignage de la dynamique d une filiåre d excellence, d un péle de compätitivitä ou d un talent local identifiä dans un räseau mondial ou europäen. Devant la concurrence europäenne, force est de constater que l acte de candidature á l accueil de manifestations, menä avec un leader local, motivä et crädible au sein de son organisation professionnelle et scientifique, reste l action la plus performante pour dävelopper l attractivitä ÄvÄnementielle d une destination et de son offre d accueil Ö congrçs Ü. La CitÄ a structurä son däveloppement commercial autour d une proximitä formalisäe auprçs de la communautä scientifique de la destination par la signature de chartes de partenariat (avec le CHU, l UniversitÄ, les Grandes Ecoles, l Ifremer, ONIRIS et IFstarr). Ces chartes proposent á l ensemble de ces acteurs, promoteurs de la destination, dits Ö ambassadeurs Ü des avantages dans la conduite de leur projet et l Ävolution des chartes de partenariats sera confortäe autour de soutien de modalitäs de financement. En parallçle, une veille cibläe et permanente est assuräe sur les manifestations tournantes á l Ächelle mondiale (source ICCA), pertinentes pour le territoire. La connaissance des critçres de choix des commanditaires est assuräe par les forces de ventes avant l Ätude de faisabilitä (calendaire, technique et financiçre). En juin 2009, la grille de hiärarchisation des critåres de soutien financier Ätait räalisäe avec Nantes MÄtropole, sur la base des formats et de l audience des ÄvÄnements accueillis. L activitä de prospection amåne La CitÄ Ñ däfendre 30 Ñ 40 candidatures annuelles. Cette prospection active repräsente 30% du CA global de La CitÄ (sur les exercices 2009 et 2010), hors candidatures menäes pour un accueil de congrås Ñ Expo Nantes Atlantique PLAN STRATÉGIQUE

31 Des ressources internalisäes : Sur la prospection : Cette volontä de däveloppement confortäe par les räsultats de cette prospection s est traduite en 2010 par le renforcement de l Äquipe MKG dçveloppement afin d otpimiser la vision long terme du porte-feuille des ÇvÇnements. Sur la coordination : Ayant une contribution active au sein des comitäs de pilotage des congrçs, la CitÄ assure la coordination des prestations de service de la destination (transports publics, parc hételier, les sites de soiräes de gala ) Les attentes de la CitÄ vers l agence internationale L internationalisation passe par une organisation simple, pleine de sens et rédäe entre les acteurs d une destination. En amont d un ÄvÄnement, l offre internationale de la destination doit àtre mieux coordonnäe entre les acteurs du territoire, et la CitÄ doit contribuer activement á bâtir la cohäsion, une qualitä d accueil irräprochable avec ses partenaires et cela depuis le dossier de candidature jusqu á l organisation logistique. En aval, la performance de ce travail collectif passe par le räfärencement de toutes les manifestations internationales selon la däfinition ICCA accueillies sur Nantes MÄtropole afin d up-grader le niveau de lisibilitä de notre destination dans le palmarçs des villes internationales. ConsidÄrant l agence comme une plateforme d Ächanges et d information fädäratrice, animatrice, garante de la mobilisation collective et de la mise en place d une stratägie concertäe des acteurs de la filiçre au sein de la destination, La CitÄ sera trçs attachäe á participer á la cräation d un convention Bureau (attendu par nos marchäs), notre vision des missions de l agence s appuie sur : á La dçfinition clairement exprimçe par ICCA : porte d entrçe neutre, objective et gratuite de la destination, agissant en tant qu interface et chef d orchestre fçdçrateur des acteurs de la destination. Il est considçrç comme le bras armç opçrationnel des autoritçs locales à La vocation d Ätablissement publique de La CitÄ, nous amçne á dävelopper des retombäes Äconomiques et sociales dans le respect d une offre construite dans une politique RSE en däclinaison des politiques publiques et de l actualitä de Nantes mätropole (Green Capital) Le format de manifestations cibles se situe en adäquation avec notre offre (300 personnes minimum en pläniçre sur au moins deux jours) L interdäpendance avec notre environnement impose le däveloppement permanent de notre offre avec l ensemble des parties prenantes selon les exigences des marchäs et des standards qualitä (AIPC QS/ISO et charte du DÄveloppement durable) Les propositions de prestations d accueil ou organisation d ÄvÄnements permettent aux donneurs d ordre de disposer d un univers Äco-responsable clä en main de l assistance á la maätrise d ouvrage (production ou coräalisation comprise) á la maätrise d œuvre. PLAN STRATÉGIQUE

32 V Axes stratägiques de la CitÄ A l issue de ces Ätapes präsentant, d une part, les orientations de politique publique primordiales pour Nantes MÄtropole et d autre part l analyse des Ävolutions du marchä et des attentes de nos clients, il convient däsormais de conclure quant á la bonne stratägie á mettre en place pour la CitÄ pour räpondre á cette double exigence. Nous däterminons ainsi 5 axes stratägiques majeurs á mettre en œuvre. 1. Conforter notre politique RSE et d excellence EngagÄe depuis 2009 notre politique RSE a tout d abord ÄtÄ tournäe vers des cibles prioritaires et rapidement atteignables : - Les services apportäs á nos clients, la cräation d un poste d Äco-conseiller - Un tri-sälectif, le travail en journäe avec les entreprises de propretä, - L adhäsion au Global Compact, pacte mondial des Nations Unies - Un bilan carbone et approche carbone proposäs sur l intägralitä de nos devis - Un diagnostic de performance ÄnergÄtique - Un diagnostic ISO Aujourd hui La CitÄ est certifiäe par la Charte QualitÄ et DÄveloppement Durable aprçs un audit räalisä par le bureau VÄritas. L avance prise par la CitÄ est aujourd hui une source de diffärentiation sur le marchä et un väritable axe de communication et de conviction vers nos clients Les enjeux Nantes MÄtropole, Äco-mÄtropole, attend de La CitÄ de devenir l une des vitrines auprçs des partenaires et des congressistes du däveloppement durable dans la communautä urbaine Nantes MÄtropole sera Green Capital en 2013 Une certification "ÄvÄnement durable" ISO devrait àtre validäe avant les jeux olympiques de Londres. Elle deviendra une räfärence pour les organisateurs d ÄvÄnements (pas pour les centres de congrçs) et elle les poussera plus loin dans leurs attentes de däveloppement durable vis á vis de leurs prestataires et donc des centres de congrçs. La concurrence continue d àtre trçs active sur le champ des certifications et des dämarches de däveloppement durable (Charte Q et DD, ISO 14001). Si, aucun á ce jour n est notä sur ISO 26000, Nantes et Cannes sont les destinations les plus avancäes. La profession s empare activement de ces questions que ce soit France CongrÇs par sa charte QualitÄ et DÄveloppement Durable ou la FÄdÄration des Foires Salons CongrÇs EvÄnements de France et sa commission däveloppement durable. Dans les deux cas La CitÄ participe aux däbats qui conduiront á organiser notre marchä de la rencontre professionnelle demain en la matiçre. Seuls les clients, däjá engagäs dans une dämarche Äco-responsable sont pràts á payer pour un service "Äco-conçus" et ce sont principalement des Ätablissements publics. PLAN STRATÉGIQUE

33 Le DÄveloppement Durable est un des critçres de choix d une destination, le prix est encore aujourd hui le critçre däcisif dans le choix des prestations. Pour le marchä culturel, les attentes de DÄveloppement Durable sont peu exprimäes par nos clients ou par les acteurs locaux. Pour la gestion du bâtiment, le DPE (diagnostic de performance ÄnergÄtique) montre que nous pouvons räduire de façon significative nos Ämissions de GES. La CitÄ se doit d adapter ses ressources humaines aux Ävolutions technologiques et Ävolutions des mätiers et du marchä Les objectifs Obtenir dçs 2012 notre notation IS , nous visons le niveau de maturitä (>500/1000). Cette dämarche entraänera un changement profond de notre systçme de management et Ägalement nombres d actions concrçtes pour lesquelles nous mobiliserons l ensemble du personnel, ceci sur les 3 piliers du DÄveloppement Durable : l environnement, le social, l Äconomique. cf programme d actions 2012 pour les präcisions Accompagner Green Capital 2013 en accueillant ou produisant tous les ÄvÄnements pressentis par Nantes MÄtropole sur la thämatique. Au-delá de 2013, nous poursuivrons nos efforts sur cette cible au màme titre que les autres filiçres d excellence du territoire. Engager des actions concrçtes de räduction de däpenses ÄnergÄtiques qui devront nous permettre de räduire d au moins 10% nos Ämissions de GES d ici Participer au plan climat Änergie de Nantes MÄtropole DÄvelopper, essaimer l approche DÄveloppement Durable vers nos clients, et toutes nos parties prenantes : o Etre exemplaire sur nos productions o Engager avec Nantes MÄtropole une räflexion sur les ÄvÄnements soutenus, subventionnäs ou produits. o Engager des räflexions avec nos clients fidçles o IntÄgrer en standard dans nos offres une approche DÄveloppement Durable (comme le tri ou le nettoyage) Mettre en place une Gestion PrÄvisionnelle des Emplois et des CompÄtences DÄvelopper une politique d accçs culturelle á tous les publics PLAN STRATÉGIQUE

34 2. Innover et Investir pour amäliorer nos offres de services Dans la pratique, cette orientation stratägique s est traduite par la cräation d un groupe Ö Innovation Ü, groupe transversal constituä de nombreux mätiers de l entreprise. Le cabinet Arthur D Little (Bruxelles) a accompagnä le lancement de notre dämarche. Parmi les chantiers lancäs depuis 2009 : Wifi et haut däbit : Consoles de mixage numäriques: VidÄoprojection intägräe dans les salles (la vidäoprojection peut àtre interactive) RÄnovation de l auditorium 800 : Au cours de l ÄtÄ 2011, d importants travaux ont ÄtÄ engagäs dans l auditorium 800 : o La capacitä de la salle (798 places actuellement) atteindra 832 places, 14 strapontins et 18 emplacements pour personnes á mobilitä räduite (PMR). o Des siçges avec tablettes pouvant recevoir le poids d un ordinateur, ont ÄtÄ installäs, avec une identification du fauteuil ÄclairÄ (numäro de siçge avec numäro du rang) et une prise Älectrique tous les deux fauteuils o Un räseau Ethersound a Ägalement ÄtÄ installä ; il s agit d un räseau fibre optique qui permet de relier des consoles son de nouvelle gänäration et aussi de la vidäo haut däbit partagäe o La qualitä acoustique de la salle est nettement amälioräe et devrait permettre d accueillir de nouveaux types de spectacles dans la salle (musique classique, baroque ) Les enjeux o Nantes MÄtropole attend de La CitÄ de s inscrire dans les politiques territoriales prioritaires dont l innovation et le soutien á certaines filiçres d excellence du domaine (STIC et les logiciels, les matäriaux et bâtiments durables) o La CitÄ se doit d àtre une vitrine de l exemplaritä du territoire en termes de RSE, le bâtiment de la CitÄ doit donc se rapprocher des meilleures pratiques environnementales. o Les attendus d excellence sur la qualitä de service concernent autant les Äquipements technologiques que les compätences des Äquipes internes devant les piloter o L appätence du marchä pour les nouvelles technologies a encore progressä depuis 2009 o Continuer á anticiper les besoins technologiques de demain (virtualisation des Ächanges á proposer) o Maintenir et faire progresser notre niveau de compätitivitä o Garantir un niveau de retour sur investissement (ROI) de 30% PLAN STRATÉGIQUE

35 Les objectifs Maintenir l Äquipement á haut niveau d entretien et de maintenance Poursuivre les projets encore á l Ätude parmi lesquels : De nouveaux Äquipements pour le parc vidäo, plateau camära La question de l Äclairage, Basse consommation, LED La cräation d un RÄseau Ethernet Technique Une offre InfodÄcor á construire La signalätique dynamique Etc RÄaliser avec Nantes MÄtropole, d ici 2013, un diagnostic complet (normatif, qualitatif et innovation) couvrant l ensemble des besoins d investissements, de renouvellement ou d innovation pour le bâtiment et les Äquipements. Lancer les räflexions sur des projets d amänagements de salles et d extension dans l emprise gäographique actuelle de la CitÄ, parmi les idäes : Auditorium 450 Salle J et sa terrasse Galerie de liaison Extension de La CitÄ RÄaliser des investissements pour amäliorer la performance ÄnergÄtique du bâtiment. Maintenir notre implication avec les räseaux innovation du territoire, notamment avec : L Ecole Centrale de Nantes, L Ecole de Design, L Äcole d Architecture Le PÉle Images et RÄseaux PLAN STRATÉGIQUE

36 3. Renforcer la reconnaissance internationale Les enjeux : La stratägie internationale se voudra : CohÄrente avec les actions de l agence internationale LÄgitime car ÄlaborÄe et ÄvaluÄe avec les acteurs de la filiçre de la destination selon les exigences des marchäs (standards internationaux) ètablie dans la duräe CrÄdibilisÄe par le succçs des manifestations captäes et däjá organisäes Professionnelle par la mise en œuvre de capacitäs techniques et de compätences adaptäes Effective räpondant á des objectifs ambitieux mais atteignables Flexible car capable de s adapter aux näcessitäs d un contexte de marchä en mutation Les objectifs De lisibilitç Formaliser un plan mädia Ö congrçs Ü Capitaliser sur les expäriences räussies Renforcer la präsence de la CitÄ dans les räseaux internationaux (ICCA, Atout France, AIPC...) Obtenir des prix et reconnaissances internationales (AIPC Quality Standard, Best Marketing Award ICCA, APEX AWARDs) D actions de rayonnement Contribuer á Ävolution de Nantes MÄtropole dans l intägration des hit parade internationaux DÄvelopper le nombre de candidatures DÄvelopper la synergie, l Ächange de manifestations, la coräalisation d ÄvÄnements avec des centres de congrçs internationaux qui partagent les màmes valeurs (QuÄbec, MontrÄal ) CrÄer un Ö City Marketing Suite Ü : un espace dädiä á la promotion de Nantes MÄtropole (attraits, services, produits culturels, ÄvÄnementiels et touristiques D optimisation d activitçs Augmenter le nombre de manifestations internationales (däfinition ICCA) Contribuer á la cräation/ soutien de manifestations internationales Internationaliser l activitä culturelle PLAN STRATÉGIQUE

37 4. Cibler, CoopÄrer, Communiquer Les enjeux PrÄserver les champs d excellence de La CitÄ Pour associer les atouts des acteurs et renforcer les moyens des ambassadeurs promoteurs dans le däveloppement de projets Travailler un programme de coräalisation de manifestations et de leur alternance dans le partenariat Nantes et QuÄbec Les objectifs Cibler : Sur le secteur de la rencontre professionnelle identifier les manifestations pertinentes pour le territoire Älaborer un programme pluriannuel de prospection Ö congrçs Ü Ätabli avec Nantes MÄtropole, les structures partenaires et les filiçres d excellence de la destination formaliser avec Nantes MÄtropole les processus d actes de candidatures Coopérer : Sur le secteur de la rencontre professionnelle structurer un programme de fidälisation et d incitation. assurer le lancement du Ö programme de soutien : ambassadeurs Ü prescripteurs et Ö estuerians Ü de la destination (avec l agence) soutenir les manifestations stratägiques et räcurrentes de dimension internationale contribuer á l Ävolution de la chaine de la valeur des services de la destination et sa reconnaissance Communiquer : Organiser un programme de communication avec les parties prenantes (assurer la lecture des activitäs et des actions de la CitÄ) avec un plan d actions pluriannuel á formaliser sur l ensemble des cibles Assurer un plan mädia assorti d un bilan sur la cible congrçs PLAN STRATÉGIQUE

38 5. DÄvelopper la dimension culturelle La SPL La CitÄ le Centre des congrçs de Nantes gçre un Äquipement qui, de part ses späcificitäs techniques, en fait un lieu de räfärence pour des spectacles culturels. Plusieurs points däfinissent les domaines d activitäs culturel au bänäfice du territoire: stratägiques de La CitÄ sur le champ 1. La CitÄ, lieu repärä d accueil du spectacle vivant. 2. La CitÄ, partenaire des saisons culturelles. 3. La CitÄ, acteur de la politique culturelle du territoire. 4. La CitÄ, soutien á la cräation et á la diffusion du spectacle vivant. 5. La CitÄ, producteur de festivals. a) La CitÄ, lieu repärä d accueil du spectacle vivant Les enjeux : Maintenir l offre d accueil du spectacle vivant á son niveau actuel de chiffre d affaires, tout en soulignant le contexte trçs concurrentiel de l offre et donc la fragilitä de cet objectif. En effet, l offre est aujourd hui pläthorique et les producteurs tourneurs sont dans des prises de risques importantes. Les objectifs : Maintenir le principe d accueil d ÄvÄnements sans ligne culturelle späcifique et donc diversifier l accueil dans tous les genres de spectacles. Soutenir les producteurs tourneurs fidçles en participant á la promotion des spectacles sur nos outils de communication. Garantir un rapport qualitä/prix de l offre. DÄvelopper la qualitä technique de nos installations pour avoir une offre de service technique la plus adaptäe á l Ävolution des besoins sur ce secteur d activitä. DÄvelopper l accessibilitä pour tous les publics en construisant des partenariats avec des producteurs tourneurs. PLAN STRATÉGIQUE

39 b) La Cité, partenaire des saisons culturelles Cette orientation concerne l accueil de l ONPL, du SMANO et de la Folle JournÄe. Les enjeux : DÄvelopper et mettre en avant la notion de saison culturelle á La CitÄ. FidÄliser un public á La CitÄ des CongrÇs. Soutenir comme partenaire les producteurs des saisons culturelles en participant á la promotion, sur nos outils de communication, de ces ÄvÄnements. Construire des relations partenariales autour de ces ÄvÄnements. Les objectifs: Contractualiser des accords de partenariat. c) La Cité, acteur de la politique culturelle du territoire Dans le cadre de cette orientation stratägique, La CitÄ peut àtre un lieu de diffusion mais aussi àtre coproducteur, coräalisateur ou partenaire de l action culturelle sur le territoire. Les enjeux : Renforcer la synergie sur les projets de collaboration culturelle avec les autres acteurs culturels du territoire et dävelopper les partenariats, les Ächanges et la mutualisation de moyens. Contribuer au rayonnement et á l attractivitä de Nantes en soutenant les projets culturels de dimension nationale ou internationale, fädärateurs entre les acteurs. DÄvelopper des actions vers les publics prioritaires ÄloignÄs de l offre culturelle. PLAN STRATÉGIQUE

40 Les objectifs: DÇvelopper la coproduction ou la corçalisation d ÇvÇnements culturels La finalitä pour La CitÄ n est pas de dävelopper une direction artistique späcifique mais au contraire de s appuyer sur les compätences artistiques des Ätablissements culturels du territoire, et pouvoir ainsi faire un effet de levier auprçs de ces diffärents acteurs pour soutenir, dans une dimension nationale ou internationale, des projets späcifiques concernant l accueil de grands spectacles de räfärence. Le schäma juridique le plus adaptä est celui de la coproduction ou de la coräalisation. Les secteurs concernäs pour ce partenariat culturel sont : le thäâtre, la danse, le jazz et les jeunes talents. Les objectifs de ces partenariats, au-delá de l ÄvÄnement culturel, se däfinissent autour d une collaboration pour la recherche d optimisation, de mutualisation et de partage du risque. CoopÇrer pour dçvelopper un parcours Jazz multi-sites Pour favoriser et soutenir le däveloppement de la scçne Jazz sur le territoire Nantais, La CitÄ s engage á participer á un collectif d acteurs culturels (Pannonica, le Grand T, Onyx, les RDV de l Erdre, l ARC). Ce collectif a pour objet de construire une programmation annuelle autour d un parcours späcifique. L objectif attendu par La CitÄ est l accueil de spectacles de räfärence nationale mais surtout internationale. Les moyens collectifs partagäs sont la mise á disposition gratuite des salles et du personnel, la mutualisation des moyens de communication et technique. La politique de billetterie, tout en s inscrivant dans une logique d accessibilitä pour tous les publics, doit permettre le financement du plateau artistique du parcours. Le risque financier est mutualisä au prorata des capacitäs de chaque structure partenaire. PLAN STRATÉGIQUE

41 Les objectifs : Faire de La Cité, un lieu de référence pour la Musique Baroque Le travail d amälioration de l acoustique de la salle 800 en fait aujourd hui un lieu parfaitement adaptä, tant techniquement qu en jauge, pour àtre un lieu de diffusion de la musique ancienne. L objectif est donc de mettre en œuvre une väritable saison Baroque á La citä dans la salle 800. La CitÄ des congrçs serait l organisateur et le producteur de cette saison avec pour objectif de räunir, autour de ce projet, les diffärentes formations locales ou rägionales. La direction artistique serait assuräe collectivement par un comitä artistique associant les personnalitäs qui font räfärences sur ce sujet sur notre territoire. Ce comitä artistique aurait en charge de däfinir les orientations et d arràter un programme incluant á la fois les acteurs rägionaux mais Ägalement en däveloppant une dimension nationale et internationale. L objectif serait de renforcer l attrait des publics autour de la Musique Baroque avec un travail sur des coproductions, et de renforcer la lisibilitä de l excellence des acteurs rägionaux au sein des räseaux internationaux de Musique ancienne. L Äquilibre financier de cette saison serait á trouver entre les aides publiques, la gratuitä des services de La citä des congrçs, la billetterie et les partenariats priväs. Découverte de jeunes talents, auteurs compositeurs, interprètes Francophones ètudier la faisabilitä d un tel parcours, en collaboration avec d autres acteurs culturels du territoire (La Bouche d Air, l ARC, LU) mais aussi autour du monde associatif. L objectif, dans le cadre des orientations donnäes par Nantes MÄtropole autour de la Francophonie, serait de soutenir une population de jeunes artistes Ämergents et de nouveaux talents dans une dimension internationale de la Francophonie. PLAN STRATÉGIQUE

42 Les objectifs : Consolider les partenariats existants dans les secteurs du théâtre et de la danse La CitÄ Ö partenaire Ü doit àtre en soutien dans ce secteur d activitä pour l accueil et la programmation de grands spectacles de räfärence de niveau national et international. Les domaines artistiques concernäs : le thäâtre, la danse. Les acteurs culturels responsables des ÄvÄnements : Le Grand T, Onyx et LU. Accueillir tous les 3/4 ans un spectacle majeur dans le domaine du thäâtre. Pour ce qui concerne la danse, dans le cadre d une saison, offrir un ou deux spectacles de räfärence á La CitÄ des congrçs en partenariat avec Onyx. Mutualisation de moyens, participation financiçre au projet et partage du risque financier, selon des rçgles á däfinir pour chaque projet. d) Domaine d activitä stratägique en projet : La CitÄ, soutien Ñ la cräation et Ñ la diffusion du spectacle vivant Sur cette orientation, La CitÄ pourrait mettre en relation et associer des partenaires locaux du monde Äconomique, de la recherche, de l innovation, á des artistes pour construire des temps de partage, d Ächanges autour de projets artistiques. La dimension des projets doit avoir une visibilitä nationale ou internationale. A titre d exemple : la production de la piçce Ö Arlequin Sauvage Ü dans le cadre d un colloque entre l UniversitÄ de Nantes et l UniversitÄ de QuÄbec. L apport de La CitÄ sur cette orientation pourrait àtre : d accompagner en tant que producteurs les diffärentes parties prenantes, de rechercher les financements, de mutualiser les moyens et partager les risques, d offrir des espaces pour la räsidence d artistes, d organiser la visibilitä du projet culturel. Il conviendra de värifier que cette expärience de la production de la piçce "l Arlequin Sauvage" puisse àtre Ätendue á d autres thämatiques avant de constituer un domaine d activitäs stratägiques pour la CitÄ. PLAN STRATÉGIQUE

43 e) La Cité, producteur de festivals LES UTOPIALES Le festival Les Utopiales, dont la 11 Çme Ädition vient de se terminer, est le premier festival räfärent dans le domaine de la science fiction, celui-ci traite le genre d une maniçre globale (littärature, BD, cinäma, jeux, manga, les arts plastiques et expositions). Ce festival est en parfaite cohärence avec l identitä Vernienne de la Ville de Nantes. Les enjeux : Ätablir une programmation internationale, ouverte á tous les publics avec une affirmation de la dimension livre, un renforcement de la dimension cinäma et une mise en relation plus forte entre l art, la technologie et l innovation. Mailler le territoire Nantais en däveloppant les Ächanges et les partenariats entre les diffärents acteurs et Äquipements du territoire. Contribuer au rayonnement international du territoire et des Utopiales. Les objectifs : èlargissement des publics : ouverture des Utopiales aux scolaires et dävelopper la dimension pädagogique. Renforcer la programmation pour une offre Älargie á la jeunesse. Une programmation cinäma grand public plus innovante et un plateau d invitäs plus international. DÄcouverte de la relation entre technologie et cinäma. Explorer le rapport entre art et scçne. DÄvelopper des partenariats avec les diffärents acteurs scientifiques et Äconomiques, dans le domaine de la santä, des entreprises innovantes, dans le domaine des sciences humaines et enfin dans le domaine de la recherche et de l enseignement supärieur. DÄvelopper des partenariats avec les Äquipements et les lieux culturels du territoire. Conforter une programmation internationale et dävelopper les axes de communication. Valoriser le prix Utopiales et pärenniser la dimension internationale du plateau artistique. DÄvelopper la dimension Ö affaires Ü des entreprises. Valoriser l identitä culturelle Nantaise auprçs des invitäs internationaux. DÄvelopper les Ächanges et les partenariats avec les acteurs culturels internationaux (Äcole Manga de Niigata, la Suisse avec la Maison d ailleurs, MontrÄal et le jeu vidäo). PLAN STRATÉGIQUE

44 EUROFONIK Les enjeux : Il s agit lá d un festival räalisä sous la direction artistique du Nouveau Pavillon scçne conventionnäe á Bouguenais et produit par La CitÄ des CongrÇs. A titre expärimental, la premiçre Ädition aura lieu le 31 Mars 2012 á La CitÄ des CongrÇs. Le festival est plus particuliçrement tournä vers le chant et veut faire entendre la voix des peuples d Europe, d une Europe au sens large et ouvert, intägrant les musiques de l immigration. Unique en son genre et ouvert á tous les publics, ce nouveau festival souhaite faire däcouvrir les artistes qui räinventent l Europe musicale, cräant aujourd hui une musique sur les bases d un häritage et d un patrimoine culturel commun : les musiques populaires de tradition orale. Ce festival se tiendra sur une journäe et räunira plus de 150 artistes autour d une programmation Äclectique et exigeante. 15 pays d Europe sur 5 scçnes diffärentes, des luthiers, des instruments, des expositions, des films, des däbats et confärences. Ce festival se veut d àtre global dans son approche. La production de l ÄvÄnement est une räalisation des Äquipes de La CitÄ des CongrÇs. Le financement est á la fois public et apportä par La CitÄ des CongrÇs Les objectifs : RÄussir la 1 Çre Ädition en mars 2012 : audience, retombäes presse, satisfaction des artistes Installer l ÄvÄnement dans la duräe á la CitÄ Garantir une programmation Äclectique et exigeante Faire venir des artistes Ätrangers räputäs. PLAN STRATÉGIQUE

45 VI Pilotage et budget prévisionnel sur quatre ans 1. Business plan a) Budget pluriannuel, PLAN STRATÉGIQUE

46 b) plan d investissement, Plan d Investissements montants en K Matériel de transport Exploitation MatÄriel technique A.A.I Mobilier MatÄriel de bureau - autres Informatique exploitation/industrielle Autres matäriels sous-total Exploitation Informatique Outil däcisonnel Compta - controle de gestion 50 Logiciels Machines Licence Intranet Share Point 25 Complement licence EBMS 0 18 MatÄriel informatique - changement parc Serveurs 15 Logiciels - suite changement parc 10 Site Internet 20 sous-total Exploitation Innovation - Actions plan Investissement renouvellement Total Investissements PLAN STRATÉGIQUE

47 c) plan de trésorerie Plan de Trésorerie 2012 à Trésorerie 2. départ - 15/9/ Impact investissement (1 300) (483) (373) (379) (370) Impact reprise immobilisations Beaujoire Investissements Innovants Impact Résultat Amortissements Provisions Soutiens avec 1 an en décalé (190) (326) (566) (319) Montant trésorerie estimée PLAN STRATÉGIQUE

48 2. Indicateurs, Balanced ScoreCard PLAN STRATÉGIQUE

49 VII Plan quadriennal d entretien de maintenance et d amälioration gänärale des installations Préambule Notre contrat prävoit que d ici au 31 däcembre 2013 nous devrons faire un point exhaustif des besoins d amäliorations du bâtiment. Ce travail sera präcädä d Ätapes de diagnostic partagä entre Nantes MÄtropole et la CitÄ sur le bâtiment et ses Äquipements. Ces Ätats des lieux seront Ätablis dans 3 dimensions : Le normatif et säcuritaire Les aspects qualitatif et esthätique L innovation Cela permettra de präparer les arbitrages näcessaires pour les 4 prochaines annäes en termes d entretien, et d investissements et d Ätablir la räpartition entre dälägant et dälägataire. Pour la rädaction du präsent document, nous sommes donc partis sur une premiçre approche qui fera l objet de compläments et de präcision. PLAN STRATÉGIQUE

50 1. Entretien et Maintenance Nous däcrivons ici les dispositifs d entretien annuels mis en place et qui permettent de garantir un entretien et une maintenance du bâtiment exemplaire. a) Gestion des aspects sécurité et sûreté Sécurité : (cf. organisation de la sécurité) Nantes MÄtropole nous a confiä un Bâtiment classä ERP de 1 Çre CatÄgorie pouvant accueillir personnes, classä L T N W ; Nous organisons, en toute conformitä avec la räglementation la veille säcuritaire, et normative de ce bâtiment, en räfärence avec la räglementation existante notamment celle du 25 juin 1980 modifiäe : Organisation des contréles obligatoires (Bureau de contréle) Accueil de la commission de säcuritä ContrÉle des matäriels contributif á la säcuritä et á la sêretä. Des contrats spécifiques : Suivi du systçme de säcuritä incendie (SSI) ContrÉle annuel des extincteurs RIA, DÄluge, colonnes sçches ContrÉle des installations Älectriques (Thermographie des armoires) Un contrat de maintenance des ascenseurs et escaliers mäcaniques (contrat complet). La CitÄ organise la veille räglementaire, elle gçre les Äquipes de säcuritä incendie sur le site, pour son compte et celui de ses clients. Elle organise, en outre, une veille de nuit et hors exploitation du bâtiment (24H/24H) Sûreté : (cf. document sûreté) ContrÉle et suivi des organigrammes de clä. ContrÉle et maintenance des issues donnant sur l extärieur. ContrÉle et maintenance des systçmes d aide á la sêretä. (VidÄosurveillance, contréle d accçs, systçme de comptage de personnes et portiques dätecteurs de mätaux ). Notre service intägrä propose une analyse des potentiels de risques. Nous proposons des solutions adaptäes et partagäes avec les parties prenantes : Nantes MÄtropole, les Clients, la PrÄfecture, la Ville, la Police Nous avons modälisä diffärents schämas de crises, ÄlaborÄs des fiches räflexes correspondants pour garantir une grande räactivitä en cas d ÄvÄnements (contamination alimentaire, mouvements de grçves, attentats, inondations ) PLAN STRATÉGIQUE

51 b) Maintenance multi-technique Un contrat de maintenance externalisä traite de l ensemble du suivi de maintenance du bâtiment (climatisation, chauffage, courant fort, courant faible, Äquipement scänique). Le contrat multi techniques intçgre la conduite de la GTC (Gestion Technique CentralisÄ). La GTC renouveläe grâce un investissement de Nantes MÄtropole va nous permettre d engager un Contrat de Performance EnergÄtique (CPE) basä sur la conduite des installations en lien Ätroit avec l exploitation du bâtiment, les donnäes climatiques. Le prestataire est aidä dans cette dämarche par un systçme de GMAO (Gestion de Maintenance AssistÄe), intägrant l ensemble des gammes de suivi technique : Maintenance des Groupes ÄlectrogÇnes Maintenance des CTA Maintenance des groupes froids Etc Un rapport d analyse annuel nous est fourni, il nous permet de comparer les consommations d Änergie de fluide d annäe en annäe en fonction de l occupation du bâtiment. Ce rapport permet, en outre, la mise en Ävidence des travaux de maintenance. (CCTP du contrat de maintenance multi techniques). Il est Ägalement conclu un contrat de surveillance de l ÄtanchÄitÄ des toitures du bâtiment. Deux équipes de maintenance interne : Une Äquipe au service des Äquipements audiovisuels et informatiques industriels (scänique et säcuritaire). Elle assure le bon fonctionnement des outils techniques de scçnes, et räpond aux exigences d intervention näcessaire á notre garantie de qualitä ainsi qu á l excellence de nos services. En 20 ans d exploitation, aucune manifestation n a ÄtÄ annuläe ou reportäe pour des raisons techniques d exploitation. Une note de 8,5 sur 10 en retour de questionnaires de qualitä est un des indicateurs de l excellence de nos services. L analyse de l indicateur präventif curatif met en Ävidence la situation du bâtiment en termes de vieillissement du matäriel et permet d Älaborer les prävisionnels d investissement technique. Une Äquipe de petits travaux internes : Cette Äquipe assure le suivi des räparations liäes á l exploitation (peinture, serrurerie, entretien du mobilier et du matäriel de levage). Indispensable á la qualitä d accueil requis par notre client, aux exigences d excellence du territoire. Elle contribue au maintien en Ätat du second œuvre de maniçre trçs compätitive. PLAN STRATÉGIQUE

52 c) Entretien Un contrat de nettoyage des locaux : (CCTP Nettoyage Manutention) Ce contrat garantit le nettoyage au quotidien des bureaux, des lieux communs. Le nettoyage liä á l exploitation, commerciale Le nettoyage et le däpoussiärage de tous les locaux en päriode d ÄtÄ. Nous avons depuis 2010 optä pour un nettoyage en journäe. Nous sommes passäs d environ heures de travail de nuit á heures de travail de nuit. De l invisible au visible : Le passage en journäe a permis le tissage d un väritable relationnel avec les Äquipes de nettoyage et de La CitÄ. Le travail räalisä en coactivitä permet d assurer une meilleure gestion, une väritable optimisation näcessaire garantissant le meilleur niveau d exigence. De la QuantitÄ á la QualitÄ : Nous sommes passäs d un contrat de quantitä (les prestations Ätaient exprimäes en nombre de m 2, en nombre de passage en volume d heures ) á une nouvelle expression de relation basäe sur la qualitä, däfinie par des indices de propretä qui nous permettent aujourd hui de mieux gärer notre contrat, de mieux räpondre aux exigences de nos clients, de cräer de la proximitä propice á gänärer de la confiance. Nous avons fait glisser le contrat de 5h00 le matin á 6h30 ; cela, conjuguä aux efforts de l ensemble des Äquipes á mieux gärer l Änergie, a gänärä un tassement de 2% de la consommation d Änergie globale de la CitÄ. Nous räpondons par cette nouvelle vision de notre organisation á une exigence fondamentale de notre engagement stratägique l environnement social et sociätal de nos salariäs et de ceux de nos entreprises parties prenantes. La visibilitä que nous donnons au quotidien de la stratägie de l entreprise est le meilleur gage de nos participations á l effort collectif. Une väritable opportunitä pour les salariäs et La CitÄ. La präsence des Äquipes de jour ajoute á la confiance de nos clients. Nous avons intägrä le tri sälectif sans inflation. Une demande d excellence RSE partagäe avec les donneurs d ordre du territoire et les professionnels du nettoyage. Nous avons ÄtÄ acteurs de la charte d engagement du travail en journäe. Le suivi du bètiment inclus : Un contrat d entretien des plantes. Certaines compositions ou d arbres sont âgäs de plus de 20 ans. Un contrat avec un centre d aide par le travail dont l objet est la räfection courante de l ensemble des peintures intärieures du bâtiment. L entretien courant des moquettes des espaces de bureaux. PLAN STRATÉGIQUE

53 d) Budgets affectäs Ñ la maintenance Les tableaux ci-dessous präsentent les charges affectäes chaque annäe á la maintenance d une part aux contrats de sous-traitance : Contrats Maintenance multi-technique SÄcuritÄ Nettoyage Plantes Tri sälectif Autres contrats (ascendeurs, ) Total en k ht Et d autres aux charges d entretien courant : Entretien bètiments Gros entretien (façades et transfert Nantes MÄtropole) audiovisuel matäriel de rägie logistique bâtiment services gänäraux Total en k ht e) Les orientations d amälioration La principale orientation d amälioration pour les 4 annäes á venir concernant l entretien et la maintenance concerne la recherche d une plus grande performance ÄnergÄtique du bètiment. Il conviendra ici d arbitrer parmi les propositions räalisäes lors de l'audit DPE, les thçmes á couvrir sont : ÖlectricitÄ : Talon de consommation annuel. Suppression des groupes ÄlectrogÇnes. Modification de la structure tarifaire. Conditionnement d ambiance et ventilation : Simplification du pilotage des CTA VEV sur les CTA Gestion de l air neuf Free-cooling RÄcupÄration d Änergie sur l air extrait Motorisation performante Öclairage : Les spots 150 W de la salle 800 Les spots dichroìques de la Galerie de liaison et autre Les spots extärieurs du parvis salle Les gamelles du grand hall Production de froid : Remplacement de la production actuelle Fonctionnement des portes : Les portes 6*4 du grand hall Les portes 2*4 du grand hall CÉtÄ budget, l idäe est ici d utiliser les Äconomies d Änergie et donc les diminutions de däpenses afin d autofinancer les investissements á räaliser sur leur duräe de vie. PLAN STRATÉGIQUE

54 2. Gros entretien et renouvellement a) Gros entretien Les travaux considäräs comptablement comme du gros entretien sont peu nombreux. On y trouve principalement les travaux d entretien des façades. Ils sont räalisäs tous les 4 ans environ. Les autres champs des gros entretiens seront á valider dans leur räpartition entre le dälägant et le dälägataire á l issue du diagnostic sur les aspects qualitatif et esthätique. b) Le renouvellement des Äquipements Le tableau ci-dessous präsente une synthçse de la valeur des Äquipements confiäs á la CitÄ. Encore une fois, ce travail sera affinä d ici au 31 däcembre 2013, mais il constitue d ores et däjá une premiçre base pour l Ävaluation financiçre de ces biens. En prenant en compte les taux de renouvellement et les duräes d amortissement prävisionnelles, le budget de renouvellement d Äquipement a ÄtÄ portä par annäe Ñ : 2012 : 160k ht 2013 : 165k ht 2014 : 181k ht 2015 : 185k ht CatÄgorie matäriel Montant Bar ,00 MatÄriel VidÄo ,00 MatÄriel Son ,00 MatÄriel Plateau ,00 MatÄriel LumiÇre ,00 Appareils de levage ,00 Mobilier d'exploitation ,00 Informatique industrielle 4 400,00 Divers Batiment ,00 Appareils de mesure 7 920,00 Mobilier de bureau 6 630,00 SignalÄtique ,00 Total ,00 D autre part, Nantes MÄtropole finance Ägalement une partie du renouvellement des Äquipements. L enveloppe budgätaire est globale et intçgre les travaux tels que präcisä au point 3.1. PLAN STRATÉGIQUE

55 c) Les orientations d amälioration Nous listons ici des opportunitäs d investissement. Ces points font l objet d Ätudes präcises via un dossier d innovation. Plateau CamÄra pro, info däcor ,00 SignalÄtique Dynamique ,00 Interface smartphone/application signalätique ,00 RÄseau Äthersound ,00 Sonorisation grande Halle - captation ,00 Streaming Visio ConfÄrence ,00 MatÄriel de RÄgie ,00 Nous avons Ätabli un budget annuel sur ces investissements innovation. Ces budgets seront complätäs en fonction du calcul de retour sur investissements : 205k ht 2013 : 209k ht 2014 : 213k ht 2015 : 218k ht Pour information, voici le dätail de nos attentes vis-á-vis du groupe pour Ätudier la faisabilitä de ces opportunitäs d innovation. La präsentation d une idäe innovante : (Dossier Innovation Chantier) Chaque idäe est pilotäe par Ö l apporteur Ü du sujet d innovation. Un cahier des charges simplifiä pour präsenter l idäe est räalisä : Objet, Raison, stratägie RentabilitÄ ou non Coêt projet - Plusieurs phases avant validation : FaisabilitÄ Test si possible ou dämonstration Benchmark Comparatif Cadre RSE Le ComitÄ de Direction est l arbitre pour la validation de mises en oeuvre des innovations. Les dossiers retenus seront präsentäs sous forme de CCTP (Cahier des Clauses Techniques ParticuliÇres) et seront mis en concurrence par le service achat. (MarchÄ d Appel d Offres). PLAN STRATÉGIQUE

56 3. Travaux d amänagement a) Travaux räalisäs par Nantes MÄtropole orientation d amälioration Les orientations pour les prochaines annäes seront de räaliser des travaux permettant d anticiper les futures Ävolutions rçglementaires et notamment liäs aux deux diagnostics räalisäs en 2009 : Alterea et mise en accessibilitä du bâtiment. Nantes MÄtropole alloue une enveloppe globale de 450k annuels pour ces travaux et les Äquipements (cf point 2.2). b) Travaux pouvant faire l objet d un investissement par la CitÄ Les travaux räalisäs en 2011 sur l auditorium 800 est une bonne illustration de ce qui peut àtre fait en la matiçre. En effet, Au cours de l ÄtÄ 2011, d importants travaux ont ÄtÄ engagäs dans l auditorium 800 : La capacitä de la salle (798 places actuellement) atteindra 832 places, dont 14 strapontins et 18 emplacements pour personnes á mobilitä räduite (PMR). Des siçges avec tablettes pouvant recevoir le poids d un ordinateur ont ÄtÄ installä, avec une identification du fauteuil ÄclairÄ (numäro de siçge avec numäro du rang) et une prise Älectrique pour un fauteuil sur deux Un räseau Ethersound a Ägalement ÄtÄ installä ; il s agit d un räseau fibre optique qui permet de relier des consoles son de nouvelle gänäration et aussi de la vidäo haut däbit partagäe la qualitä acoustique de la salle est nettement amälioräe et devrait permettre d accueillir de nouveaux types de spectacles dans la salle (musique classique, baroque ) Nous listons ici des opportunitäs d investissement pour les prochaines annäes. Ces points font l objet d Ätudes präcises via un dossier d innovation. Ils feront l objet d arbitrage avec le comitä de suivi de Nantes MÄtropole. Auditorium 450 Salle J et sa terrasse Galerie de liaison Extension PLAN STRATÉGIQUE

57 VIII Annexe 1. Budget Pluriannuel PLAN STRATÉGIQUE

58 IX Table des matiçres Introduction...3 I Notre cadre de räfärence...6 II Une gouvernance pour une dämarche stratägique adaptative...8 III Les orientations de politique publique Des orientations en relation avec les politiques publiques et porteuses d enjeux durables pour la CitÄ des CongrÅs :... 9 a) L accompagnement de certaines politiques territoriales prioritaires... 9 b) La participation á la dynamique d Äco-mÄtropole... 9 c) L accompagnement de l ouverture á l international Etre un acteur de la dämarche de structuration du marketing territorial La structuration de la chaine de la valeur pour le territoire et des collaborations näcessaires Une attente d excellence et d exemplaritä, en termes de qualitä technique et de qualitä de service, qui contribue Ñ l image de la mätropole : Le suivi de l atteinte des objectifs opärationnels präcisäs IVAnalyse des Ävolutions du marchä L actualitä des marchäs a) Tendances du marchä des rencontres professionnelles b) MarchÄ culturel L actualitä de la mätropole, impact des modes coopäration et de la cräation nouveaux acteurs La CitÄ dans les syståmes de partenariats V Axes stratägiques de la CitÄ Conforter notre politique RSE et d excellence Innover et Investir pour amäliorer nos offres de services Renforcer la reconnaissance internationale Cibler, CoopÄrer, Communiquer PLAN STRATÉGIQUE

59 5. StratÄgie culturelle... Erreur! Signet non däfini. a) La CitÄ, lieu repärä d accueil du spectacle vivant b) La CitÄ, partenaire des saisons culturelles c) La CitÄ, acteur de la politique culturelle du territoire d) Domaine d activitä stratägique en projet : La CitÄ, soutien á la cräation et á la diffusion du spectacle vivant e) La CitÄ, producteur de festivals VI Pilotage et budget prävisionnel sur quatre an Business plan a) Budget pluriannuel, b) plan d investissement, c) plan de träsorerie Indicateurs, BSC VII Plan quadriennal d entretien de maintenance et d amälioration gänärale des installations Entretien et Maintenance a) Gestion des aspects säcuritä et sêretä b) Maintenance multi-technique c) Entretien d) Budgets affectäs á la maintenance e) Les orientations d amälioration Gros entretien et renouvellement a) Gros entretien b) Le renouvellement des Äquipements c) Les orientations d amälioration Travaux d amänagement a) Travaux räalisäs par Nantes MÄtropole orientation d amälioration b) Travaux pouvant faire l objet d un investissement par la CitÄ VIII Annexes...57 Budget pluriannuel (A3) IX Table des matiçres...58 PLAN STRATÉGIQUE

60 Annexe 1 Plan pluriannuel 2012 à 2015 Montants en milliers d' uro HT Plan Pluriannuel Plan Pluriannuel Plan Pluriannuel Plan Pluriannuel Marge Taux Marge Taux Marge Taux Marge Taux Chiffre d'affaires Secteur Economique par DAS Congrès, congrès-expos ,0% ,2% ,3% ,4% Evenements d'entreprises ,0% ,2% ,3% ,4% Salons - showroom ,0% ,2% ,3% ,4% Evenements Institutionnels ,0% ,2% ,3% ,4% Productions Economiques Secteur Culturel Locations Culturelles : tourneurs ,0% ,2% ,3% ,4% Partenaires culturels (ONPL, Folle JournÅe, OpÅra..) ,3% ,5% ,3% ,4% Acteurs de la politique culturelle Productions culturelles Espace Entreprises et divers TOTAL Chiffre d'affaires (1) Couts directs Manifestations (2) (3 207) (3 225) (2 986) (3 029) Soutien aux manifestations (3) (438) (438) (395) (395) (352) (352) (359) (359) Marge brute (4)= (1) - (2) - (3) Charges de structure permanentes (7 332) (7 513) (7 686) (7 862) Maintenance du Bâtiment - Energie (1 571) (1 602) (1 634) (1 667) Promotion et Communication (223) (228) (232) (237) Autres Achats et services extérieurs (600) (612) (624) (637) Personnel (4 295) (4 389) (4 486) (4 585) Impact Fin Autre DSP (157) (160) (163) (166) Autres Impots & Taxes (294) (300) (305) (312) Dotations aux amortissements (145) (173) (191) (208) Dotations aux provisions - reprises - autres charges (48) (49) (50) (51) Charges de structure liées au plan (440) (795) (613) (589) Actions du plan stratégique (80) (82) (83) (85) Actions de développement écono. & culturel (276) (566) (319) (228) Dotations aux amortissements - innovation (65) (106) (148) (191) Dotations aux amortissements- renouvellement équipement (19) (41) (63) (85) Résultat Exploitation (hors participation NM) (2 744) (2 795) (2 853) (2 910) Participation Nantes MÅtropole RÅsultat financier RÅsultat exceptionnel / Exercice antårieur IntÅressement (55) (61) (60) (61) RESULTAT DSP Cité 0 (0) (0) (0) Investissements Biens propres Investissements Biens de retour Investissements "courant" Investissements "Innovation" - aud Investissements renouvellement équipement Valeur Nette comptable - Biens de Retour Actions à valider en Comité de Suivi Soutiens aux manifestations Actions de developpement économique Investissements Biens de retour _Annexe1_PlanPluriannuel /Synt 21/11/2011/IC

61 [Plan d actions de 2012 de La CitÅ ] Annexe 2 [ w w w. l a c i t e - n a n t e s. f r ]

62 PLAN D ACTIONS 2012 DE LA CITE AXE 1 CONFORTER NOTRE POLITIQUE RSE ET D EXCELLENCE ISO Amélioration du système de management pour prendre en compte les exigences du référentiel 1. Suivi du plan d'actions dåtaillå - PDCA 2. Dialogue avec les parties prenantes DÅterminer des instances pour la transversalitå sur les 3 piliers et dåterminer les missions et le niveau participatif dans l'instance DÅtermination des indicateurs de mesure et de performance retenus sur le social, l'åconomique et l'environnemental Organisation de la veille dans l entreprise Implication des pilotes de processus IntÅgration au SystÇme de Management par la QualitÅ ISO 9001 Chantiers à couvrir pour l'amélioration de nos pratiques Gestion de l'eau Economie d'ånergie, Actions du DPE Etudes d'impacts É mener (gaz, bruits, sols ) AmÅliorer le dispositif de tri Analyse des risques, du contröle interne, communication de crise Transport (clients, salariås, sous-traitants ) Achat durable - Analyse Cycle de vie, CritÇres sociaux, env. chez nos sous-traitants GPEC Evolution outils de RH en prenant en compte les critçres RSE: Fiches fonctions, EAE, recrutement, ComplÅter nos dispositifs : ÅgalitÅ, ÅquitÅ, lutte contre discrimination... Evolution outils de communication : rapport RSE, rapport Global compact, Evolution du catalogue produits - prescription et Åco-conception Politique d'investissement en lien avec Nantes MÅtropole GPEC Mettre en place les profils de compåtences par måtier : identification des compåtences et le niveau attendus sur chaque poste Terminer le dåploiement du SIRH : paramåtrage du nouveau logiciel de planification du personnel affectå sur les manifestations Annexe 2 - Programme d actions 2012 page 2/7

63 PLAN D ACTIONS 2012 DE LA CITE AXE 2 INNOVER ET INVESTIR POUR AMELIORER NOS OFFRES DE SERVICES AmÄliorer la performance ÄnergÄtique du båtiment Arbitrer parmi les propositions råalisåes lors de l'audit DPE, les thçmes É couvrir sont : ÇlectricitÄ : Talon de consommation annuel. Suppression des Groupes ÅlectrogÇnes. Modification de la structure tarifaire. Conditionnement d ambiance et ventilation : Simplification du pilotage des CTA VEV sur les CTA Gestion de l air neuf Free-cooling RÅcupÅration d Ånergie sur l air extrait Motorisation performante Çclairage : Les spots 150 W de la salle 800 Les spots dichroüques de la Galerie de liaison et autre Les spots extårieurs du parvis salle Les gamelles du grand hall Production de froid : Remplacement de la production actuelle Fonctionnement des portes : Les portes 6*4 du grand hall Les portes 2*4 du grand hall Maintenir notre implication avec les räseaux innovation du territoire Lancer les räflexions sur des projets d amänagements de salles et d extension dans l emprise gäographique actuelle de la CitÄ, parmi les idäes : Auditorium 450 Extension de La CitÅ Salle J et sa terrasse Galerie de liaison DÅmarrer avec Nantes MÅtropole, d ici 2013, un diagnostic complet (normatif, qualitatif et innovation) couvrant l ensemble des besoins d investissements, de renouvellement ou d innovation pour le bátiment et les Åquipements. Annexe 2 - Programme d actions 2012 page 3/7

64 PLAN D ACTIONS 2012 DE LA CITE AXE 3 RENFORCER LA RECONNAISSANCE INTERNATIONALE Plan MÄdia et valorisation des expäriences räussies Bedouk International Guide + web HeadQuarters - HQ Page sur le Worldwide Convention Venues Directory - Convention Source AMI - Avril AMI - Nantes bid supplement 12 pages -Novembre Renforcer la präsence de la CitÄ dans les räseaux internationaux ICCA Sector Venues European Client/Supplier Business Workshop Marseille Membre actif du Chapter Benelux d ICCA Accueil d une dålågation de dirigeants, organisateurs professionnels de congrçs membres de AIPCO Rencontres d'affaires AIVFC et animation de la commission â Francophone ä RÅunion intermådiaire Club Utilisateurs AIVFC et Forum Utilisateurs Contribution active É l organisation d accueil d Associations Internationales - Atout France AIPC Sales & Marketing summit Francfort Obtenir des reconnaissances internationales AIPC Quality standard (niveau Gold) PrÅsence sur l AIPC Apex Award PrÄsence sur salons (en concertation en 2012 avec l agence internationale) Salon IMEX - Francfort Salon EIBTM - Barcelone Salon Meedex ICCA : International Congress and Convention Association IAPCO : International Association of Professional Congress Organisers AIPC : Association Internationale des Palais des Congrès AIVFC : Association Internationale des Villes Francophones de Congrès Annexe 2 - Programme d actions 2012 page 4/7

65 PLAN D ACTIONS 2012 DE LA CITE AXE 4 Cibler Elaborer le programme de prospection â congrçs ä et le processus de candidature avec Nantes MÅtropole et les partenaires de la CitÅ DÅvelopper l accueil â dåcouverte ä d organisateurs potentiels de congrçs sur la MÅtropole (Eductours) CoopÅrer Renforcer le programme d incitation â Ambassadeurs ä (tãtes de råseaux scientifiques, prescripteurs de congrçs) et coopårer É la dynamique d â Estuariens ä avec l Agence Internationale DÅvelopper les partenariats avec de nouvelles instances de la MÅtropole Maintenir et dåvelopper les liens avec Quebec et MontrÅal notamment avec l UniversitÅ Formaliser un plan de fidålisation (accords pluriannuels) et d incitation (optimisation des conditions de contractualisation) pour les organisateurs de manifestations stratågiques Communiquer Structurer la communication vers les parties prenantes (selon le schåma RSE de la CitÅ ) DÅvelopper le plan mådia congrçs Diffusion des supports suivants : o Programme culturel o Renforcer la pråsence sur les Rendez-vous de l'erdre o Rapport RSE (franåais et anglais) Formalisation d une stratågie WEB (soutien de l agence internationale) avec la refonte du site internet Annexe 2 - Programme d actions 2012 page 5/7

66 PLAN D ACTIONS 2012 DE LA CITE AXE 5 DEVELOPPER L OFFRE CULTURELLE 1) Tourneurs Soutenir les producteurs tourneurs fidçles en participant É la promotion des spectacles sur nos outils de communication. DÅvelopper l accessibilitå pour tous les publics en construisant des partenariats avec des producteurs tourneurs. 2) Partenaires culturels Poursuivre le partenariat avec la Sem Folle JournÅe et le fonds de dåveloppement ONPL -collaboration É initier pour une nouvelle utilisation de l'auditorium 800 OpÅra : Åtude sur la possibilitå de signer un contrat de collaboration 3) La CitÄ acteur de la politique culturelle a) Parcours Jazz Accueillir 2 spectacles É dimension internationale sur la saison b) Musique baroque 2 spectacles pour lancer le concept au 1 er semestre 2012 Mise en place d un comitå artistique pour constituer une programmation dans la saison c) ThÅátre Pour 2012 cf point 4. d) Danse 1 spectacle de dimension internationale pour la saison c) Jeunes talents francophones Au 1 er semestre 2012, 1 É 2 dates Collaboration avec les autres acteurs du territoire pour constituer une programmation dans la saison ) La CitÄ soutien Ñ la cräation et Ñ diffusion du spectacle vivant 2012 : Arlequin sauvage : production de la piçce de thåátre dans le cadre d un colloque entre les universitås de Nantes et de QuÅbec. 5) La CitÄ producteur de festivals a) Utopiales IntÅgration avec l ÅvÅnement Eurocities Trouver un budget complåmentaire de 100k au festival b) Eurofonik RÅussir la 1 Çre Ådition Evaluer ensuite la possibilitå de pårenniser le festival Annexe 2 - Programme d actions 2012 page 6/7

67 PLAN D ACTIONS 2012 DE LA CITE Annexe 2 - Programme d actions 2012 page 7/7

68 Tarifs 2012 Edition du 15/11/ page 1

Open Data Nantes, un appel Ä projets innovants

Open Data Nantes, un appel Ä projets innovants Open Data Nantes, un appel Ä projets innovants Dans le cadre de l ouverture des donnçes publiques, Nantes MÇtropole, la Ville de Nantes et leurs partenaires lancent un appel Ä projets innovants rçutilisant

Plus en détail

Les métiers de la distribution. Rapport final

Les métiers de la distribution. Rapport final Branche professionnelle des Industries Electriques et Gazières Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications Les métiers de la distribution Rapport final Décembre 2008 Page 1 sur 200 Sommaire

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS 1 Paris, le 2 juillet 2009 La crise financiåre pose, aujourd hui, la question du rçle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ

ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ ÉCOLE CENTRALE PARIS MASTÈRE SPECIALISÉ MS TECHNOLOGIES DE L'INFORMARION ET DU NUMERIQUE - BRANCHE MANAGEMENT DES SYSTEMES D'INFORMATION Objectifs Les technologies de l information et de la communication

Plus en détail

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise?

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise? et de notre expertise Notre expertise: nous nous concentrons sur un des måtiers essentiels de l entreprise, la commercialisation des biens et services qu elle propose. A produit Åquivalent, la qualitå

Plus en détail

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7)

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) Michel Rochard, contribution au colloque international de l'universitä de Rennes 2 sur la professionnalisation des formations

Plus en détail

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club LE PROJET CLUB DE Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club PROJET CLUB MODE D EMPLOI De nombreux clubs sont däjå enträs dans la dämarche de projet. Le präsent outil, n est pas un format

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM Site de e-commerce spécialisé dans les fluides industriels (froid, air comprimé, régulation,...) destiné principalement aux industriels, et spécialistes. Site proposant

Plus en détail

6.1. Quels indicateurs peuvent Étre mis au point au niveau de l Union pour assurer le suivi des caractäristiques et des tendances de la

6.1. Quels indicateurs peuvent Étre mis au point au niveau de l Union pour assurer le suivi des caractäristiques et des tendances de la 4.4. Comment peut-on favoriser la complämentaritä des politiques communautaires et nationales dans un souci d amälioration de la cohäsion territoriale? Si on considäre que la cohåsion territoriale råpond

Plus en détail

MED-Amin: une initiative multilatärale de suivi des marchäs pour la säcuritä alimentaire en MÄditerranÄe

MED-Amin: une initiative multilatärale de suivi des marchäs pour la säcuritä alimentaire en MÄditerranÄe MED-Amin: une initiative multilatärale de suivi des marchäs pour la säcuritä alimentaire en MÄditerranÄe Christine Ton Nu Adjointe au Directeur, CIHEAM-Montpellier Co-coordinatrice du råseau MED-Amin Nicolas

Plus en détail

Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs. PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011

Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs. PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011 Paris Innovation Finance : ouverture d une påpiniçre dådiåe É la finance 5 rue d UzÇs PrÅsentation É l attention des PME candidates 17 janvier 2011 www.finance-innovation.org GenÄse du projet La cråation

Plus en détail

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR

Plus en détail

Avant-propos. Rappel des 4 axes de la Charte du Pays Avallonnais

Avant-propos. Rappel des 4 axes de la Charte du Pays Avallonnais Avant-propos Le projet territorial du Pays Avallonnais, traduit par ce nouveau contrat 2007-2013, se veut une expression locale du däveloppement durable. Il poursuit en cela les 5 finalitäs 1 ÄnoncÄes

Plus en détail

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition PROPOSITION COMMERCIALE - LICENCE D EXPLOITATION (rayer toutes les mentions inutiles avant signature

Plus en détail

Convention pour la gestion et l exploitation de La CitÅ des CongrÇs de Nantes

Convention pour la gestion et l exploitation de La CitÅ des CongrÇs de Nantes Convention pour la gestion et l exploitation de La CitÅ des CongrÇs de Nantes Entre : NANTES METROPOLE CommunautÅ Urbaine, dont le siçge administratif est É Nantes (44000), 2 cours du Champ de Mars, repråsentåe

Plus en détail

Evaluer et contråler vos fournisseurs

Evaluer et contråler vos fournisseurs Les JournÄes QualitÄ SÄcuritÄ Environnement Evaluer et contråler vos fournisseurs Date : 08 avril 2008 Bureau Veritas 53-55 rue Crozatier 75578 PARIS Cedex 12 TÄl : 01 58 51 58 00 / Fax : 01 58 51 58 37

Plus en détail

Formation Continue en KinÄsithÄrapie LibÄrale

Formation Continue en KinÄsithÄrapie LibÄrale Formation Continue en KinÄsithÄrapie LibÄrale Etat des lieux Janvier 2012 Formation Continue des MK Dominique MIZERA Janvier 2012 Page 1 sur 34 Principes mäthodologiques...3 PrÄambule...4 CompÄtences utiles

Plus en détail

Ålaboration de la deuxiçme Étape de l Agenda 21 de l Essonne

Ålaboration de la deuxiçme Étape de l Agenda 21 de l Essonne CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE Ålaboration de la deuxiçme Étape de l Agenda 21 de l Essonne RÄunion du 11/ 09 / 08 Animation territoriale Identifier, capitaliser et diffuser les bonnes pratiques pour favoriser

Plus en détail

R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS. TRANCHE 1 phase 1

R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS. TRANCHE 1 phase 1 R.C. Règlement de Consultation VENTE DE SIX LOTS A BÂTIR INTERCAMPUS TRANCHE 1 phase 1 Aménageur Amiens AmÅnagement 80 rue La VallÅe 80011 AMIENS CEDEX 1 ReprÅsentÅ par Marie-Paule BOURGEADE TÅl : 03.22.22.37.52

Plus en détail

CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois

CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois Contact : Daniel BERTRAND TÅl : 06 80 03 18 78 E-mail : daniel.bertrand@alter-orga.com

Plus en détail

CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009

CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009 CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009 Bonne tenue du chiffre d affaires de l activitå FonciÇre au 30 septembre 2009 (+5,0%) Location de 15 000 mé sur les parcs tertiaires Cession de 1 148 logements

Plus en détail

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes Le marchä des professionnels 1 INTRODUCTION Les attentes des professionnels Quels sont les attentes des professionnels vis Ä vis de la banque? A titre privå A titre professionnel 2 INTRODUCTION Les attentes

Plus en détail

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers RÄglement de Consultation Marché de Travaux MARCHES PROCEDURE ADAPTEE CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers MaÇtre d Ouvrage Amiens AmÄnagement 14 boulevard d Alsace Lorraine - 80011

Plus en détail

Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS. C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s

Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS. C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s Z A C P A U L C L A U D E L T R A N C H E 4 MarchÄ de services : MISSION D ETUDE DE POLLUTION DES SOLS C a h i e r d e s C l a u s e s P a r t i c u l i Ç r e s ProcÄdure adaptäe en application de l article

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ETABLISSEMENTS EXERCANT LE METIER D OPTICIEN

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ETABLISSEMENTS EXERCANT LE METIER D OPTICIEN REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICES QUALITE DE SERVICE DES ETABLISSEMENTS EXERCANT LE METIER D OPTICIEN RÄfÄrence : RE/OP/09 Version 1 Date : 16/04/2009 LE DEMANDEUR Bureau Veritas Certification Nom

Plus en détail

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence!

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence! Ecoute EfficacitÄ DiscrÄtion Notre force vient de notre diffärence! 1 PrÄsentation 2 Ecoute, efficacitä et discrätion : Depuis 2003, C NET 15 met ses compätences en pratique en y intägrant une valeur supplämentaire,

Plus en détail

OBSERVATOIRE des Vacances et des Loisirs des Enfants et des jeunes

OBSERVATOIRE des Vacances et des Loisirs des Enfants et des jeunes OBSERVATOIRE des Vacances et des Loisirs des Enfants et des jeunes LES STAGIAIRES BAFA DU FINISTERE Octobre 2008 EnquÄte råalisåe pour La Direction DÅpartementale de la Jeunesse et des Sports du FinistÇre

Plus en détail

Le programme EPS au collège

Le programme EPS au collège Le programme EPS au collège Structure générale IA-IPR EPS. Fév/Mars 2009 L EPS,, un rçle É jouer tout au long de la scolaritä Vise la räussite de tous les ÄlÖves Contribue É l instruction, la formation

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 AMSI Chapitre 1 Introduction aux räseaux - Page 1 / 24 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier

Plus en détail

Statuts CITEC Suisse

Statuts CITEC Suisse Statuts CITEC Suisse I. Nom, siäge, buts Art. 1 Art. 2 Nom et siäge Sous le nom de CITEC Suisse (dånommåe ci-apräs association), est crååe une sociåtå dans le sens du Code civil suisse. L'association a

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Marchés Ordonnance Prestations intellectuelles ACCORD-CADRE DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT TRAVAUX ET/OU AVANT DEMOLITION Cahier des clauses techniques particulières Sommaire 1 ARTICLE 1 -GENERALITES...3

Plus en détail

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles.

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles. 1. PRESENTATION DU PROJET a. ModalitÄs pratiques Voyage Å Stratford-upon-Avon, Oxford et Londres prävu du 3 au 6 avril 2011. Deux classes de 3 Çme sont concernäes (3 Çme 1 et 3 Çme 4), soit environ 60

Plus en détail

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif :

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif : Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). AprÄs quelques annåes de pratique professionnelle dans le champ du CJSE, j ai pu percevoir le manque d informations

Plus en détail

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç Association franäaise de Droit du travail et de la SÅcuritÅ sociale ------------------------------------------- 5, rue du Renard 75004 Paris - fax : 01.42.71.24.27 mail : afdt.asso@gmail.com- http://www.afdt-asso.fr

Plus en détail

Conditions GÄnÄrales de Vente

Conditions GÄnÄrales de Vente Conditions GÄnÄrales de Vente Applicables au 16 FÄvrier 2009 et modifiables sans präavis Allo PC NiÄvre Allier est une SociÅtÅ A ResponsabilitÅ LimitÅe repråsentåe par Mademoiselle BERIOUX Marie-Emilie

Plus en détail

Déclaration préalable du 5 avril 2011

Déclaration préalable du 5 avril 2011 FORCES DE VENTE Ouverture de négociations Dans le cadre de la nägociation du 15 mars 2011, la 1 Åre bilatärale a eu lieu le 5 avril 2011. AprÅs le succås du mouvement national du 5 octobre 2010, la CGT

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT DEMOLITION ET TRAVAUX POUR LA RESTRUCTURATION ET L EXTENSION DE L

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-OUEST - IEJ HENRI MOTULSKY CRFPA SESSION 2013 PREPARATION A l'epreuve DE COMPTABILITE PRIVEE

UNIVERSITE PARIS-OUEST - IEJ HENRI MOTULSKY CRFPA SESSION 2013 PREPARATION A l'epreuve DE COMPTABILITE PRIVEE UNIVERSITE PARIS-OUEST - IEJ HENRI MOTULSKY CRFPA SESSION 2013 PREPARATION A l'epreuve DE COMPTABILITE PRIVEE ENSEIGNANT : Mr DEMAGNY Blog (pour informations et compläments de cours) : http://www.bloog.org/comptablog

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE COMITE DIRECTEUR Vendredi 8 Octobre 2010 Ä NANCY

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE COMITE DIRECTEUR Vendredi 8 Octobre 2010 Ä NANCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DE COMITE DIRECTEUR Vendredi 8 Octobre 2010 Ä NANCY PrÄsents : G.Rettien, Y.Michaud, A.BiÄre, C.Dellis, N.Guerchoux, C.Jancenelle, M.Longhi, D.Nosal, L.Perrot, P.Rondeau, E.RosÅ,

Plus en détail

Non, l externalisation ne m a pas tuer!

Non, l externalisation ne m a pas tuer! Non, l externalisation ne m a pas tuer! Retour d expårience Jean MARCHAL, CFO EBREX France, Directeur associå IRC EBREX France en quelques mots DÄmarrage d activitä en 2007 ActivitÄs principales : transport,

Plus en détail

E X T R A I T D U R E G I S T R E D E S D E L I B E R A T I O N S D U C O N S E I L M U N I C I P A L

E X T R A I T D U R E G I S T R E D E S D E L I B E R A T I O N S D U C O N S E I L M U N I C I P A L Nombre de Conseillers : En exercice : 14 PrÄsents : 14 Votants : 14 E X T R A I T D U R E G I S T R E D E S D E L I B E R A T I O N S D U C O N S E I L M U N I C I P A L L an deux mil dix, le quatre fåvrier

Plus en détail

Projet acte d acceptation CP Nantes MÇtropole ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE

Projet acte d acceptation CP Nantes MÇtropole ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE (soumis aux dispositions de l article L. 313-29 du Code monåtaire et financier) CrÅdit Foncier de France 19 rue des Capucines

Plus en détail

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE SANTE ET ALIMENTATION EN ENTREPRISE Nicolas Rouig Diététicien Nutritionniste La santä et l alimentation jouent un rçle dans votre entreprise La santé est un des éléments de bien-étre au travail comme dans

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS NumÄro de contrat : CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS Ce contrat entre la sociätä cliente AMIENS AMENAGEMENT 80 rue de la VallÄe BÅtiment

Plus en détail

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT COMMUNE DE HOERDT 1, rue de la Tour BP 302 67728 HOERDT CEDEX Tel. : 03.88.68.20.10 Fax. : 03.88.51.74.24 Mail. : mairie@hoerdt.fr www.hoerdt.fr REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

Plus en détail

Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS

Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS Evaluation des risques sanitaires des filiäres d Çpandage des boues de stations d Çpuration RESUME version 1 du 15 octobre 2007 Version

Plus en détail

Ville de Lyon Direction de l Enfance DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS

Ville de Lyon Direction de l Enfance DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS Elle assure la responsabilitä de l Äquipement dans le respect du cadre räglementaire et de la räglementation Ville de Lyon. Elle est garante

Plus en détail

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures

Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Concours d accås en 4 Äme annåe (Master 1) du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Marketing (Master Marketing) DurÅe : 3 heures Partie I : Questions (8 points) DÄfinissez les concepts

Plus en détail

www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45

www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45 www.methodys.fr Depuis 5 ans däjå plus de 15 000 participants Å nos manifestations Vendredi 22 juillet 2011 de 08H30 Ä 17H45 Espace Haussmann Saint Lazare 92 rue Saint-Lazare 75009 Paris 11 Çmes UniversitÉs

Plus en détail

LYON LA DUCHERE INAUGURATION DE LA RESIDENCE REGARD 9 / GENERATION 9 COTE COEUR

LYON LA DUCHERE INAUGURATION DE LA RESIDENCE REGARD 9 / GENERATION 9 COTE COEUR LYON LA DUCHERE INAUGURATION DE LA RESIDENCE REGARD 9 / GENERATION 9 COTE COEUR Dossier de presse Avril 2010 SOMMAIRE GÄnÄration 9 CÅtÄ Cœur / Regard 9 La mixitä au cœur de l Élot p. 3 Le logement Ä La

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE 2008/09

DOCUMENT DE REFERENCE 2008/09 SociÄtÄ anonyme au capital de 13.869.062 euros SiÅge social : 89-91 Boulevard National - 92250 La Garenne-Colombes 329.764.625 R.C.S Nanterre DOCUMENT DE REFERENCE 2008/09 (Exercice du 1 er avril 2008

Plus en détail

ConfÄrence nationale des retraitäs (quelques räflexions...)

ConfÄrence nationale des retraitäs (quelques räflexions...) Bulletin d infos de la section SDEN CGT 13 RetraitÄs Pour une retraite digne et combative ConfÄrence nationale des retraitäs (quelques räflexions...) SolidaritÄ et actions dans l'intergänärationnel telles

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L ISERE DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY SÅance du 1er dåcembre 2008 L an deux mil huit et le premier dåcembre Ç vingt heures trente, le Conseil

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES *** PRESTATIONS D ASSURANCES SOMMAIRE 1.3. OBJET DU CONTRAT...5 1.5. CALCUL DE LA PRIME...9 2.1 DEFINITIONS...9 2.2 ACTIVITES GARANTIES...9 2.3 OBJET DU CONTRAT...9 2.4 EXTENSION DE GARANTIE AU RECOUVREMENT

Plus en détail

Notice du zonage d assainissement

Notice du zonage d assainissement Commune de SAINT JULIEN MONTDENIS Notice du zonage d assainissement Juin 2008 BP 314, Savoie Technolac, 73375 Le Bourget-du-Lac cedex TÅl / Fax : 04.79.25.34.50 alpepur@wanadoo.fr / www.alpepur.com Notice

Plus en détail

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Juin 2011 La recherche avance, la vie progresse. Contexte gänäral Remise en perspective des concepts IndÅpendance /impartialitå

Plus en détail

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL La sociätä DESSTOCK LOISIR MOTOR, sociätä SL au capital de 5000.00 euros, ayant son siåge social CALLE FERNANDO SASIAIN NÄ18 PUERTA 2A 20015 SANSEBASTIAN

Plus en détail

L Åditeur de logiciels financiers et patrimoniaux

L Åditeur de logiciels financiers et patrimoniaux EuroLand Finance Expert en Valeurs Moyennes HARVEST Ädition de logiciels Admission sur Alternext Paris L Åditeur de logiciels financiers et patrimoniaux Pure & niche Player : un business model efficace

Plus en détail

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile Pour tout vähicule Fiat Professional immatriculä Å compter du 1 er Juin 2012, l assistance est la suivante. Pendant toute la päriode de validitä de la Garantie Constructeur de 24 mois, comme indiquä au

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE GUIL Fr d ric 1 I.U.P. Sciences de gestion 2001 / 2002

RAPPORT DE STAGE GUIL Fr d ric 1 I.U.P. Sciences de gestion 2001 / 2002 1 AVANT-PROPOS Je tiens Å remercier tout particuliçrement Monsieur WOJTAZEWSKI, Directeur du magasin, Monsieur EFFROI, Directeur gestion logistique, HÄlÇne MATEO, Juliette RAKOTO, Corinne REY, Florelle

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE GAILLAC

CENTRE HOSPITALIER DE GAILLAC CENTRE HOSPITALIER DE GAILLAC REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (avril 2006) SOMMAIRE 1 1. GARANTIES DES DROITS DES RESIDENTSÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄÄ..page 2 A. Projet dåçtablissement É Projet de vieääääääääääää...page 2

Plus en détail

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES Centrale d emplois pour la Distribution TARIFS et CONDITIONS GÉNÉRALES http://www.distrijob.fr Offres d Emploi HT OFFRE D EMPLOI STANDARD Parution 2 x 30 jours - 1 poste, multi-rägions 1 offre 325.00 TARIFS

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR UNIVERSITE AMIENS CENTRE VILLE

SCHEMA DIRECTEUR UNIVERSITE AMIENS CENTRE VILLE SCHEMA DIRECTEUR UNIVERSITE AMIENS CENTRE VILLE Préconisations en matière de développement durable Page 2 sur 13 SOMMAIRE I. PrÄservation des espåces animales...3...3...3 II. PrÄservation des espaces vägätalisäs...4...4...4

Plus en détail

Dossier de Presse 2010

Dossier de Presse 2010 Dossier de Presse 2010 1 2 Angers va vous surprendre! Accessible: carrefour stratégique du Grand Ouest, à seulement 90 minutes de Paris et 60min de l aéroport de Nantes Atlantique, à 2h30 de Roissy Charles

Plus en détail

CONVENTION TRIPARTITE

CONVENTION TRIPARTITE CONVENTION TRIPARTITE Entre : La CommunautÄ urbaine Nantes MÄtropole, repräsentäe par Madame Johanna ROLLAND, agissant en qualitä de PrÄsidente, et dåment habilitäe Ç cet effet, par la dälibäration du

Plus en détail

PRESENTATION DU CONCEPT

PRESENTATION DU CONCEPT SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU CONCEPT...2 2. PLAN DE COMMUNICATION...4 3. PROGRAMME DES 4 JOURS...4 4. LOCALISATION...6 5. MODALITES DE PARTICIPATION...9 5.1. Participation des massifs...9 5.2. Participation

Plus en détail

Vu la loi du 13 mars 1937 ayant pour objet l organisation de l Industrie du taxi modifiåe par le dåcret 61-1207 du 2 novembre 1961,

Vu la loi du 13 mars 1937 ayant pour objet l organisation de l Industrie du taxi modifiåe par le dåcret 61-1207 du 2 novembre 1961, REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE LYON EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU MAIRE ArrÄtÅ NÇ 2005 TA 30 LE MAIRE DE LA VILLE DE LYON, Vu le Code GÅnÅral des CollectivitÅs Territoriales, Vu la loi du 13 mars 1937

Plus en détail

LE PROJET DE loi de finances pour 2013 (nä 235), PAR M. CHRISTIAN ECKERT. Article 15. Devenu article 23 de la loi

LE PROJET DE loi de finances pour 2013 (nä 235), PAR M. CHRISTIAN ECKERT. Article 15. Devenu article 23 de la loi LE PROJET DE loi de finances pour 2013 (nä 235), PAR M. CHRISTIAN ECKERT Article 15 Devenu article 23 de la loi AmÅnagement de la dåductibilitå des charges financiçres Texte du projet de loi : I. Le IX

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAL DU 26 MARS 2012 A 19 HEURES 30

CONSEIL COMMUNAL DU 26 MARS 2012 A 19 HEURES 30 CONSEIL COMMUNAL DU 26 MARS 2012 A 19 HEURES 30 La säance est ouverte Å 19 heures 30. Sont präsents : MM. Patrick MORIAU, Bourgmestre, Karl DE VOS, Alain JACOBEUS, Mme Mireille BRASSEUR, MM. Robert DELIGNE,

Plus en détail

EVALUATION DE PROJET. MÄmoire PROJET 2 : APPEL. Accompagnement de ProximitÄ Pour. les Entreprises Locales

EVALUATION DE PROJET. MÄmoire PROJET 2 : APPEL. Accompagnement de ProximitÄ Pour. les Entreprises Locales BENOMAR Yousra IMANSSAR Lamia SAAD Myriam CHHAN Ta maing RAUX GaÄlle SICONOLFI Vincent EVALUATION DE PROJET MÄmoire PROJET 2 : APPEL Accompagnement de ProximitÄ Pour les Entreprises Locales UniversitÅ

Plus en détail

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes Le marchä des professionnels 1 Rappels de la formation präcädente 2 Aujourd hui : STATUTS JURDQUE, FSCAL, SOCAL 3 STATUTS JURDQUE, FSCAL, SOCAL Sommaire 1 Quelques notions essentielles MarchÄ des professionnels

Plus en détail

SociÅtÅ anonyme au capital de 25.885.191,32 euros SiÇge social : 7 rue du FossÅ Blanc, 92230 Gennevilliers DOCUMENT DE BASE

SociÅtÅ anonyme au capital de 25.885.191,32 euros SiÇge social : 7 rue du FossÅ Blanc, 92230 Gennevilliers DOCUMENT DE BASE SociÅtÅ anonyme au capital de 25.885.191,32 euros SiÇge social : 7 rue du FossÅ Blanc, 92230 Gennevilliers DOCUMENT DE BASE VISA DE L AUTORITE DES MARCHES FINANCIERS En application de son räglement gånåral

Plus en détail

Séminaire «Pratiques et recherches sur la concertation» Concertation en ligne / hors ligne

Séminaire «Pratiques et recherches sur la concertation» Concertation en ligne / hors ligne Séminaire «Pratiques et recherches sur la concertation» Concertation en ligne / hors ligne de 16h30 Ç 19h00 Avec Laurence Monnoyer-Smith (Professeure en Sciences de l'information et de la Communication

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP 1.DEFINITION En compläment des däfinitions de la Convention Cadre, les termes suivants utilisäs dans les präsentes Conditions ParticuliÅres auront la signification

Plus en détail

CIRCULAIRE D EXECUTION BUDGETAIRE

CIRCULAIRE D EXECUTION BUDGETAIRE CIRCULAIRE D EXECUTION BUDGETAIRE 2012 OBJET : EXECUTION AU TITRE DE L'EXERCICE 2012 1. du Budget GÄnÄral 2. des Budgets Annexes 3. des OpÄrations des Comptes Particuliers du TrÄsor NUMERO : 005 - MFB/SG/DGB/DESB/SAIDM

Plus en détail

METROPOLITAN LANGUES & APTITUDES. 151 rue de Billancourt 92100 BOULOGNE Carole MARTHE : 01 46 04 57 32 / cmarthe@metropolitan.fr

METROPOLITAN LANGUES & APTITUDES. 151 rue de Billancourt 92100 BOULOGNE Carole MARTHE : 01 46 04 57 32 / cmarthe@metropolitan.fr LANGUES Paris Ä RÅgion Parisienne : Boulogne (92) Ä Evry (91) Ä Marne la VallÅe (77) Province : råseau sur la France (Lyon Ä Nantes Lille - Marseille Ä Toulouse Ç) Etranger : Angleterre, Espagne Ç FORMATIONS

Plus en détail

sans valeur 1.1. Les conditions gånårales de ventes qui suivent font partie intågrante des contrats entre belboon-adbutler

sans valeur 1.1. Les conditions gånårales de ventes qui suivent font partie intågrante des contrats entre belboon-adbutler Conditions gänärales de vente (CGV) D adhåsion aux programmes d affiliation ainsi que leur fonctionnement sur les plateformes en ligne belboon I. Conditions gänärales 1. Domaine d'application / däfinitions

Plus en détail

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 2 Topologie des räseaux - Page 1 / 17

BTS Informatique de gestion (lycäe Rostand Chantilly) AMSI Chapitre 2 Topologie des räseaux - Page 1 / 17 AMSI Chapitre 2 Topologie des räseaux - Page 1 / 17 Objectifs et points du räfärentiel : S15 Architecture des räseaux o DÄcrire la structure et le fonctionnement d'une configuration räseau. o Identifier

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION DU 06 MAI 2010 CSP TOUL

CONSEIL D ADMINISTRATION DU 06 MAI 2010 CSP TOUL CONSEIL D ADMINISTRATION DU 06 MAI 2010 CSP TOUL PRÅSENTS : ComitÄ Directeur : - Lieutenant-colonel FELICANI Pierre - Lieutenant ERRARD Philippe - Adjudant chef TRUNCK Fabrice - Sergent-chef ADLER Maurice

Plus en détail

LA M.N.E.F AU SERVICE DU MOUVEMENT ETUDIANT - 27 -

LA M.N.E.F AU SERVICE DU MOUVEMENT ETUDIANT - 27 - LA M.N.E.F AU SERVICE DU MOUVEMENT ETUDIANT - 27 - Texte präsentä dans le cadre de la Commission sociale par le secteur intervention de la M.N.E.F. Ce texte tente 1) de faire comprendre aux militants l'importance

Plus en détail

Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION

Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Quelques unes des consåquences possibles d une crise: Atteintes

Plus en détail

18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année)

18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année) Depuis 8 ans, plus de 25 000 participants Ä nos manifestations 18 Çme UniversitÉs du Management de Transition (8 Çme année) MERCREDI 3 JUILLET 2013 de 08H45 Ä 17H45 12 Avenue Franklin Roosevelt 75008 Paris

Plus en détail

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction

Donnez nous le sens, nous vous donnerons la direction COMPTABLE GESTIONNAIRE Formation de Niveau III HomologuÄ par le MinistÅre de l Emploi, de la CohÄsion Sociale et du Logement Date de publication au Journal officiel : 27/08/2013 Formateur : Michel Lemaire

Plus en détail

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques :

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques : Principales missions opérationnelles : Action économique, tourisme, e ACTION ECONOMIQUE Missions Nombre de personnes affectées au service du développement économique :66 postes Surfaces en hectares (cumul)

Plus en détail

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues :

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : 8, alläe Evariste Galois 63000 CLERMONT-FERRAND +33 (0)4.73.28.99.75 tg2s@tg2s.com www.tg2s.com Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : - des cartes conducteurs - des chronotachygraphes

Plus en détail

Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises. Édition de mai 2011

Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises. Édition de mai 2011 Maîtrise des risques et des crises : une réflexion croisée Édition de mai 2011 Un document du GT3P - groupe de travail partenarial public-privé - sur l approche commune des crises MINISTÈRE DU TRAVAIL,

Plus en détail

177,71 m2 de murs 41,46 m2 de boiserie les 93,96 m2 de sol Le 21 septembre protection du sol le grattage qualité de la finition rincer

177,71 m2 de murs 41,46 m2 de boiserie les 93,96 m2 de sol Le 21 septembre protection du sol le grattage qualité de la finition rincer Les ÄlÅves de la terminale Bac Pro AmÄnagement et Finition du BÇtiment du LycÄe des MÄtiers du BÇtiment Benjamin Franklin de La Rochette ränovent le couloir du 15Åme Ätage de l Inspection acadämique BÄatrice,

Plus en détail

26, rue du Faubourg Poissonni re 75010 Paris T l : 01 46 22 07 00

26, rue du Faubourg Poissonni re 75010 Paris T l : 01 46 22 07 00 Dossier de commande 26, rue du Faubourg PoissonniÄre 75010 Paris TÇl : 01 46 22 07 00 SociÄtÄ Anonyme au capital de 291 666 euros RCS Paris 432 735 082 - http://www.oodrive.com Nom SociÇtÇ Adresse TÇlÇphone

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l'arråt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l'arråt suivant : Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mardi 30 novembre 2010 NÄ de pourvoi: 09-68609 09-68610 09-68611 09-68612 PubliÄ au bulletin Rejet Mme Collomp, pråsident M. Ludet, conseiller rapporteur

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

Note d Åtonnement. Session du mercredi 19 décembre 2012 INNOVER DANS UN MONDE NUMÉRIQUE EN MUTATION?

Note d Åtonnement. Session du mercredi 19 décembre 2012 INNOVER DANS UN MONDE NUMÉRIQUE EN MUTATION? Note d Åtonnement Session du mercredi 19 décembre 2012 INNOVER DANS UN MONDE NUMÉRIQUE EN MUTATION? PROBLÉMATIQUE Le monde numärique est un monde en pleine mutation ; au moins six grandes tendances sont

Plus en détail

COMPAGNIE LEBON. SociÄtÄ anonyme au capital de 13 359 500 SiÇge social : 24, rue Murillo 75008 Paris 552 018 731 RCS Paris TÄl : 01 44 29 98 00

COMPAGNIE LEBON. SociÄtÄ anonyme au capital de 13 359 500 SiÇge social : 24, rue Murillo 75008 Paris 552 018 731 RCS Paris TÄl : 01 44 29 98 00 COMPAGNIE LEBON SociÄtÄ anonyme au capital de 13 359 500 SiÇge social : 24, rue Murillo 75008 Paris 552 018 731 RCS Paris TÄl : 01 44 29 98 00 EXERCICE 2009 SOMMAIRE Pages Editorial 3 Organigramme 4 Chiffres

Plus en détail

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information PrÄambule : Par accord du les partenaires sociaux de la branche professionnelle des hétels cafäs restaurants ont mis en place un rägime complämentaire de frais

Plus en détail

DOMMAGE OUVRAGE/CONSTRUCTEUR NON REALISATEUR MARCHE A LOTS SEPARES

DOMMAGE OUVRAGE/CONSTRUCTEUR NON REALISATEUR MARCHE A LOTS SEPARES MARCHE DE PRESTATION DE SERVICE D ASSURANCES DOMMAGE OUVRAGE/CONSTRUCTEUR NON REALISATEUR MARCHE A LOTS SEPARES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Procédure adaptée Pouvoir Adjudicateur :

Plus en détail

CONNECTING & REWARDING NEWSLETTER FEVRIER 2014. Mardi 18 mars : däner dåbat avec Antoine de Saint Affrique

CONNECTING & REWARDING NEWSLETTER FEVRIER 2014. Mardi 18 mars : däner dåbat avec Antoine de Saint Affrique CONNECTING & REWARDING NEWSLETTER FEVRIER 2014 EVENEMENTS DU CLUB Mardi 18 mars : däner dåbat avec Antoine de Saint Affrique Antoine de Saint Affrique, PrÄsident monde de la division Food Unilever nous

Plus en détail

Association VOGUE MASSALIA

Association VOGUE MASSALIA Association VOGUE MASSALIA AssemblÄe GÄnÄrale ordinaire du 06/12/2014 ProcÄs-verbal Les membres de l association Vogue Massalia se sont råunis en AssemblÅe GÅnÅrale le 06 dåcembre 2014 Ç 14 heures, au

Plus en détail

Vendredi 6 juillet 2012 de 08H30 Ä 17H30

Vendredi 6 juillet 2012 de 08H30 Ä 17H30 Depuis 6 ans däjå plus de 20 000 participants Å nos manifestations Vendredi 6 juillet 2012 de 08H30 Ä 17H30 Espace Haussmann Saint Lazare 92 rue Saint-Lazare 75009 Paris Ñ Ceux qui pensent qu il est impossible

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE Version 1 : 6 juin 2009 LISTE DES PARTICIPANTS A L ELABORATION DU REFERENTIEL ReprÄsentants des collectivitäs territoriales

Plus en détail

L acquisition d une officine de pharmacie L Expert-comptable : un partenaire Å privilçgier INTRODUCTION

L acquisition d une officine de pharmacie L Expert-comptable : un partenaire Å privilçgier INTRODUCTION INTRODUCTION Si le cœur du måtier de pharmacien reste inchangå : accompagner le patient dans le traitement de sa maladie, il n en reste pas moins que de profondes mutations socio- Åconomiques obligent

Plus en détail

Signature du contrat de diversification avec le ministäre des Affaires municipales et des RÅgions (MAMR) 28 mars 2007;

Signature du contrat de diversification avec le ministäre des Affaires municipales et des RÅgions (MAMR) 28 mars 2007; HISTORIQUE DES ÉVÉNEMENTS LA CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS ET DES DÉMARCHES ENTREPRISES À CE JOUR (DEPUIS LE PRINTEMPS 2007) SE RÉSUME DE LA FAÇON SUIVANTE : Signature du contrat de diversification avec le

Plus en détail