Ä Un CRM, pour quoi faire? Å

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ä Un CRM, pour quoi faire? Å"

Transcription

1 Ä Un CRM, pour quoi faire? Å page 1

2 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus et d utilisation: typologies Mon CRM dans le temps: quelles Çvolutions envisager? Facteurs de succös et d Çchec de votre projet CRM Conclusion: un CRM, pour quoi faire? page 2

3 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus et d utilisation: typologies Mon CRM dans le temps Facteurs de succös et d Çchec page 3

4 Quelques dçfinitions: CRM CRM = Customer Relationship Management = GRC Gestionnaire de la Relation Client Il n y a pas a priori de bon ou de mauvais projet CRM, un seul impåratif: le CRM se doit de coller au plus prçs É votre culture d entreprise et É votre marchå. CRM = NÅanmoins, il y a quelques rçgles É respecter et des prioritås É identifier : page 4

5 Quelques dçfinitions: Gestion? donnçes Qui dit gestion dit Ñ informations Ö, et moyens de les gårer. Un CRM va en premier lieu átre une immense base de donnçes qui va permettre É chacun dans votre entreprise de stocker, retrouver, et exploiter efficacement toutes les informations clients et prospects souhaitåes. L outil est un progiciel informatique, reliå au reste de votre entreprise (gestion commerciale). Il peut Ütre plus ou moins adaptå É vos besoins, facilement paramåtrable, dimensionnå É votre entreprise et É sa croissance. Le choix du bon logiciel est un moment important. Mais ce n est probablement pas l essentiel. page 5

6 Quelques dçfinitions: Client? orientation client Un CRM n est qu un outil, l outil en soi est peu de choses, ce qui importe essentiellement, c est ce que vous souhaitez en faire et comment vous allez le faire. A priori vous souhaitez augmenter votre efficacitå, votre facultå É dåmarcher, convaincre, fidåliser des clients, et donc É augmenter CA et profitabilitå. Dans CRM, le ÑCÖ est important, Ñ Client Ö. Conservez toujours cette orientation client (/prospect) dans votre dåmarche de mise en place de CRM. Bien plus, conservez lé en vous projetant dans le futur. Concevez votre CRM comme un outil prospectif. page 6

7 Quelques dçfinitions: Relation? nouvelle approche Allons au-delé de cette orientation client: le CRM conditionne une certaine maniöre de concevoir votre relation avec vos clients. Profitez des avantages de l outil pour: Faire sauter les cloisons Åventuelles dans votre entreprise: le CRM est un outil transversal (Ventes, marketing, comptabilitå direction ), ComplÅter votre vision client (outil 360à), Simplifier vos processus: outil automatisç. Le danger serait de ne plus voir ses clients que par et É travers le CRM, et de transmettre une image de votre entreprise par le filtre de votre dåmarche CRM. page 7

8 Quelques dçfinitions: Conclusion Votre CRM va donc átre un outil intçgrç et automatisç, centrç sur le client, regardant vers l avant, commun É toute l entreprise, et qui va vous permettre d amçliorer la gestion de la relation avec vos clients et prospects. page 8

9 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus et d utilisation: typologies Mon CRM dans le temps Facteurs de succös et d Çchec page 9

10 Revenons d abord sur terre: Quelques situations dçjé rencontrçes? Ñ Quand mon commercial est parti, il avait tout dans la tüte, on a pratiquement dà recommencer É zåro sur son secteur. Quand je pense É la perte de temps, sans compter le CA manquå Ö Ñ Je suis obligå de gårer un fichier de mes contacts clients dåtaillås É câtå du systçme central Ö Ñ Mes prospects sont dans mon petit cahier Ö Ñ GÅrer les garanties pour le constructeur, un vrai casse-tüte qui coàte cher et qui n est pas råmunårå Ö Ñ Un mailing rågulier É mes clients? Ce serait bien, mais rassembler l ensemble des coordonnåes par interlocuteur me prend dåjé un temps fou, et je ne suis jamais É jour. Ö Ñ Ah, si je pouvais anticiper les besoins de renouvellement de mes clients Ö page 10

11 Revenons d abord sur terre: Ou encore: savez-vous rçpondre É la question? Ñ Combien de prospects avez-vous (coordonnåes complçtes) par segment de clientçle? Ö Ñ Quand ont-ils ÅtÅ visitås la derniçre fois? Ö Ñ Quel est le nombre de devis et d appels d offres gagnås et perdus l an dernier, et contre qui? Ö Ñ Quels sont mes clients sur-visitås, pourquoi? Ö (id, sous-visitås) page 11

12 Revenons d abord sur terre: Toutes ces phrases ont un point commun: Elles parlent toutes de lourdeurs ou de difficultçs que vous rencontrez dans la gestion de vos relations avec vos clients. En termes de besoin latent, elles supposent toutes : L existence d informations prçcises, personnalisåes, par client, par interlocuteur chez ces clients, et par activitås que vous dåployez chez ces clients La mobilisation rapide et multicritçres de ces informations. Un CRM rçpond É ces besoins exprimçs Reprenons point par point les diffårents ÅlÅments, Gestion, Clients, Relation page 12

13 Gestion / Client / Relation: Etat possible sans CRM les informations indispensables sont prçsentes. Aujourd hui, votre systçme de gestion commerciale vous donne probablement toutes les informations indispensables pour la gestion de vos clients (facturation, logistique, recouvrement), mais va peu au delé: Description de l article, prix, remise, disponibilitç, poids des produits, adresse de facturation et de livraison, coordonnçes tçlçphonique ou courriel du client, quelques noms de contacts, intçgration dans votre systöme interne (secteur, commercial itinçrant et sçdentaire, typologie client ) page 13

14 Gestion / Client / Relation: Etat souhaitable avec le CRM Allez plus loin et plus en largeur dans la connaissance du client: Informations client dçtaillçes: Çquipement installç, y compris concurrence, CA, profitabilitç, mçtier, appartenance É des rçseaux, centrales d achat, mode d approvisionnement, vos principaux concurrents chez ce client, de ses Çquipes: fonctions (vente, achat, utilisateurs de vos produits), noms, prçnoms, portables, courriels personnels, voire date de naissance de son vçcu dans votre organisation: visites, devis, rçparations, participation É des ÇvÇnements, suivi d une promo, voyage, JPO, etc. LE CRM vous permet de stocker toutes ces informations, et bien d autres encore. page 14

15 Gestion / Client / Relation: pourquoi est-ce important d avoir toutes ces informations structurçes? Pour votre entreprise: FacilitÇ de la recherche et la mobilisation de ces informations. RÇduction du risque d erreur ou de perte DisponibilitÇ pour chacun, pas d informations personnelles, råservåes, du type Ñ information * pouvoir = constante Ö SystÇmatisation des informations recueillies Aide active É les complçter par mise en Åvidence des lacunes page 15

16 Gestion / Client / Relation: pourquoi est-ce important d avoir toutes ces informations structurçes? Mais surtout pour votre client: Chaque client est unique, veut Ütre considårå comme tel (ne souhaite pas se råpåter, tolçre mal les ratås råcurrents, veut Ütre reconnu, est sensible aux petites attentions Le client est de plus en plus habituç É un service sur mesure, sa fidålitå a dans certains cas tendance É se relächer, il est de plus en plus sollicitå, y compris par de nouveaux intervenants hors zone(e-commerce aussi en BtoB, succçs prometteurs). Et si vous ne le faites pas, votre performance relative va se rçduire par rapport É ceux qui le font. page 16

17 Gestion / Client / Relation: Au-delÉ des donnçes, quelles sont vos aspirations vis-é-vis de vos clients? Mieux les connaâtre pour mieux les servir Mieux anticiper leurs besoins, Mieux les satisfaire, SÇcuriser votre prestation vis-é-vis d eux (retrouver chez eux le bon interlocuteur ) FidÇliser votre relation (rappel des bons moments et se rappeler des goàts et habitudes des clients) page 17

18 Gestion / Client / Relation: Quels sont les effets attendus vis-é-vis d eux? Augmenter le chiffre d affaires Gagner en parts de marchç chez eux Augmenter la qualitç globale de votre prestation Augmenter vos marges par un service plus adåquat et moins imitable Etre globalement plus efficace vis-é-vis d eux Compter sur du bouche É oreille positif de leur part page 18

19 Gestion / Client / Relation: Et chez vous en interne? SÇcuriser votre prestation (ne pas dåpendre chez vous de la seule måmoire de leur interlocuteur principal) Rendre votre prestation unique (diffårenciation vis-é-vis de la concurrence) Formaliser les informations Etendre les cas de Ä meilleure pratique Å par comparaison entre clients / commerciaux Multiplier les angles d analyse de la performance commerciale (pas uniquement le CA ) Simplifier vos processus en interne (20% des processus les plus compliquås prennent 80% du temps), gagner du temps page 19

20 Gestion / Client / Relation: Le CRM ne remplace pas le relation client N oubliez jamais qu au-delé de tous les systçmes, le client a besoin d une vçritable relation. Et que le meilleur systçme du monde n effacera jamais la relation humaine. Dans le pire des cas, le CRM devient une contrainte supplçmentaire qui gçne vos commerciaux Ä j ai besoin de ton mail, sinon mon ordinateur ne prend pas tes donnçes Å et indispose vos clients: Ädepuis que vous avez mis votre truc en place, c est devenu sacrçment compliquç chez vous Å. ExtrÜme : le serveur vocal intågral, la hot line Ålectronique, la fiche de råparation par internet Dans le meilleur des cas, il amåliore sensiblement la performance commerciale de vos Åquipes, les soutient, les aide et leur sert d aide-mçmoire en arriçre-plan. page 20

21 Gestion / Client / Relation: Le secret de l acceptation Peu de diffårences entre et, si ce n est l acceptation par vos Çquipes du nouveau systöme. Il ne doit pas S ajouter É des täches existantes, mais se substituer en simplifiant au global les processus actuels Etre perãu ou devenir un systöme de flicage (gåolocalisation des repråsentants, exploitation des trous de l emploi du temps aprçs indication des visites ) Il doit constituer une aide apprçciable et apprçciçe au quotidien par chacun (assistante commerciale, repråsentant sur le terrain, assistante en l absence de son patron parce que chacun retrouve plus vite et plus sàrement des informations, est aidå dans ses multiples täches quotidiennes, constate visiblement la satisfaction de son interlocuteur.) page 21

22 Gestion / Client / Relation: Donc bien distinguer entre: La simple existence des donnçes, enfin centralisåes, påniblement rassemblåes plaquåes (imposåes ) sur un systçme existant Tous les CRM pourront le faire Et l utilisation volontaire au quotidien des donnåes, dans un systçme conãu comme une aide Votre projet CRM doit savoir le faire page 22

23 Gestion / Client / Relation: Conclusion La multiplicitç des objectifs et l importance du facteur humain va vous conduire É soigner tout particuliörement l intçgration stratçgique de votre CRM trös en amont de votre projet. page 23

24 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus et d utilisation: typologies Mon CRM dans le temps Facteurs de succös et d Çchec page 24

25 StratÇgie d implantation SchÇma gçnçral Etapes du projet Validation stratçgique Identificati on des points d'action clients prioritaires DÇfinition et validation des processus nouveaux ou refondus Choix du logiciel Mise en place paramçtra ge formation Utilisation Questions Dans quel contexte d'ensemble? Pour quoi faire? Comment? Avec quel outil? Avec qui? Comment? Moyens Information Implication, cercles de travail Implication, cercles de travail Implication, cercles de travail Implication, cercles de travail cercle utilisateurs page 25

26 StratÇgie d implantation Validation stratçgique Etapes du projet Questions Moyens 1 Validation stratçgique Dans quel contexte d'ensemble? Information Quelle est votre stratçgie d entreprise (prendre pied, croâtre, consolider, rçorienter, transmettre)? Quelles consåquences pour les Clients (multiplication, fidålisation, croissance individuelle ) Prospects (recherche, multiplication, transformation en clients ) Collaborateurs commerciaux itinçrants et sçdentaires (dåveloppement, quantitatif, qualitatif, autonomiser, contrâler, råduire ) Marketing (dåvelopper, rendre cohårent, plus ciblå ) Processus internes (accålårer, augmenter la qualitå, simplifier, refondre, homogånåiser ) page 26

27 StratÇgie d implantation Validation stratçgique 1 Etapes du projet Questions Moyens Validation stratçgique Dans quel contexte d'ensemble? Information Plus les orientations stratçgiques font partie de la culture d entreprise et sont connues de chacun, Plus ces points intögrent de notions orientçes clients et prospects, plus la mise en place de CRM va de soi, et constitue une attente. page 27

28 StratÇgie d implantation Points d action prioritaires 2 Communiquer plus facilement vers les clients Etapes du projet Questions Moyens Identificatio n des points d'action clients prioritaires Pour quoi faire? Implication, cercles de travail IntÅgrer des måthodes modernes de transmission de l info ( ing, AR de commande) Trouver, suivre et dåvelopper des prospects DÅvelopper du CA chez les clients existants, anticiper leurs besoins, suivre les appels d offre Donner des ÅlÅments de dynamisation de l Çquipe de vente Vendre du service / gçrer le SAV, Fonctions de gestion commerciale (facturation ) page 28

29 StratÇgie d implantation Points d action prioritaires 2 Elaborez un mix astucieux entre urgence actuelle et prioritç de demain. Etapes du projet Questions Moyens Identificatio n des points d'action clients prioritaires Pour quoi faire? Implication, cercles de travail Le CRM est peut-ütre lé pour rçsoudre des difficultçs que les clients peuvent avoir avec votre entreprise, mais pas nåcessairement pour råsoudre des difficultås internes. Donnez une dimension clairement prospective É votre projet (capacitå É anticiper, et non É rågler des problçmes existants ). page 29

30 StratÇgie d implantation Nouveaux processus et flux Etapes du projet Questions Moyens 3 DÇfinition et validation des processus nouveaux ou refondus Comment? Implication, cercles de travail Vous devrez probablement repenser une partie des flux d information, des traitements, des modes de travail Simplifiez ce qui Åtait probablement compliquå car gårå manuellement (suppression des tableaux Excel, de toutes les excroissances manuelles) Accroissez la souplesse de travail donnåe par les derniçres Åvolutions permises par la technologie : Notamment en termes de mobilitå itinårante (commerciaux). Pensez É leur faciliter la saisie, É rendre le systçme accessible en permanence, y compris de chez eux, et supprimez le cas ÅchÅant un ou des passages planifiås au bureau. Repensez la rçpartition des täches (devis fait par la sec. commerciale, ou directement le commercial?) page 30

31 StratÇgie d implantation Choix du logiciel Etapes du projet Questions Moyens 4 Choix du logiciel Avec quel outil? Implication, cercles de travail PrÇsence locale d une Åquipe d intågrateurs. CohÇrence entre la taille actuelle et future de votre entreprise et celle du logiciel, ainsi que de son prix (se måfier des prix trop ÅlevÅs (logiciel surdimensionnå), trop faibles(logiciel de gestion de contact, pas CRM). Acceptation des Ñ pics de consommation Ö (ADV le matin, commerciaux le soir, lancement de promo ) IntÇgration facile É l ERP (Enterprise Resource Planning) existant, de müme que transferts aisås sur Windows (Word, Excel ) IntÇgration des fonctionnalitçs gestion des ventes, marketing, supports ings, mais aussi autres modules optionnels Åventuels dans une base de donnåes intågråe, Coåts d investissements / coåts de fonctionnement, taux de garantie de service page 31

32 StratÇgie d implantation Mise en place, paramçtrage, formation Etapes du projet Questions Moyens 5 Mise en place paramçtrag e formation Avec qui? Implication, cercles de travail Mettez en place, paramåtrez, formez en impliquant le maximum de collaborateurs. Participez vous-máme aux formations. Utilisez vous-máme (valeur d exemple) et faites utiliser le nouvel outil par tous les collaborateurs impliquås, montrez que vous l utilisez (consultation des donnåes, progrçs enregistrås ). Tenez les dçlais! page 32

33 StratÇgie d implantation Utilisation Etapes du projet 6 Utilisation Faites vivre un cercle d utilisateurs qui les premiers temps accompagne le dåploiement, note les bugs existants, suggçre des amåliorations Questions Comment? Moyens cercle utilisateurs page 33

34 StratÇgie d implantation Conclusion Suivre pas É pas cette dçmarche de mise en place en la mettant dös le dçbut en cohçrence avec les objectifs stratçgiques de l entreprise est le meilleur moyen pour vous de rçpondre de maniöre stable et pçrenne É la question Ä Un CRM, pour quoi faire? Å. page 34

35 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus et d utilisation: typologies Mon CRM dans le temps Facteurs de succös et d Çchec page 35

36 Exemples de contenus et d utilisations: typologie Les trois zones d'application GÇrer le passç Mieux administrer le prçsent Anticiper l'avenir Attentes Simplifier accçlçrer fidçliser l'existant DÇvelopper Economiser des coåts Augmenter le CA Aspects financiers Effet assez rapide, souvent mesurable (Augmenter le CA) Effet qui peut átre assez rapide, pas de bouleversement Pas d'effet levier Effet moyen terme, moins mesurable (Çconomiser des coåts) Moyens plus sophistiquçs, effets plus longs effet levier pour rentabiliser le systöme Typologie des informations informations "flux" (alimentation automatique/interfaces sinon pçnibilitç) informations "stock" (alimentation souvent manuelle, problçmatiques de mise É jour) Vision Court et moyen terme Plus long terme page 36

37 Exemples de contenus et d utilisations: tout est possible! Tout est a priori possible. Conservez É l esprit les principes suivants: CohÇrence avec la stratçgie de l entreprise CapacitÇ É gçnçrer un plus sensible de diffçrenciation clients. Le bon mix passç / prçsent / avenir page 37

38 A propos de vision prospective: dimension de votre CRM Dimensionnez votre CRM en fonction de: La taille de l entreprise demain, dans 5 ans La taille et le nombre des infos stockçes avec les historiques demain, dans La taille des Çquipes de vente demain. L augmentation probable du nombre et de la qualitç des informations souhaitåes La souplesse d utilisation: en soiråe, le week-end, vacances Bonne question: mettre ou pas le CA råaliså? page 38

39 Exemples de contenus et d utilisations: tout est possible! En termes de contenu retenez aussi ces critöres: SimplicitÇ: la bonne information, pas 3 approximatives et se recoupant! RentabilitÇ: coàt de l information demandåe (aller la chercher, la gårer, la mettre É jour), par rapport É son utilisation, (fråquence, intårüt, CA dågagå) EfficacitÇ: allez dans un premier temps au plus efficace. Le Ñ nice to have Ö viendra (peut-ütre) dans un second temps Mesure: d oå venez-vous? Effectuez des transitions raisonnables. page 39

40 Exemples de contenus et d utilisations: Marketing Les trois zones d'application Marketing GÇrer le passç ActivitÇs marketing convenues Bilans des activitçs marketing Boucher charcutier Traiteur Restaurant CollectivitÅ Scolaire Boulanger pätissier. Prescripteur Journaliste Concurrent.. Mieux administrer le prçsent Suivi des dçpenses marketing par client Promo gçrer printemps des activitçs Invitation marketing JPO Mai Essai nouveautå Typologies clients perãage Formation MarchÇs produit tests diluant Stage soudage Karting Dçner Club entrepreneurs Promo automne Envois de catalogues Invitations salons. Rentrer des donnçes marchç (linçaires, diffusion, CA concurrence) Gestion des adresses presse, prescripteurs, organisateurs de salons, agences de pub, concurrents dans un lieu unique. relier tous ces interlocuteurs avec les clients Anticiper l'avenir Mettre en place des plans marketing pour les plus gros clients. gçrer des activitçs marketing (E-)Mailings ciblçs Annonce de nouveautçs selon consommations. Lettres de vœux Invitations JPO Actions commerciales flash Newsletters page 40

41 Exemples de contenus et d utilisations: Commercial sçdentaire Les trois zones d'application Commercial sçdentaire GÇrer le passç retrouver les devis en PJ client Suivi des consommations de produits AntÇrioritÇ des commerciaux des clients Mieux administrer le prçsent noms, prçnoms, tçlçphones mobiles, fonctions et courriels d'interlocuteurs multiples Impression de factures Calendrier pråvisionnel tournåes Zones de tournåes connues de tous RV pråpositionnås par le commercial La sec. cale prend des RV supp. Id, gçre les urgences PrÇfÇrences clients 'appeler le matin, pas de livraison aprös 11h00) LiÇ au central tçlçphonique: connaâtre le nom de l'interlocuteur entrant. Connaâtre parfaitement les RV du commercial, anticiper sur un besoin urgent T/A du chef des ventes positionnåes Id vacances Id, JPO Id, RÅunions de vente Anticiper l'avenir base de donnçes commune entre commercial itinçrant et sçdentaire, máme langage, máme outil Positionnement des prises de RV par le sçdentaire pour l'itinçrant page 41

42 Exemples de contenus et d utilisations: Commercial itinçrant Les trois zones d'application Commercial itinçrant GÇrer le passç Mieux administrer le prçsent Suivi des Çquipements et marchçs concurrence Calendrier de visite Tenue des prospects noms, prçnoms, tçlçphones t mobiles, fonctions et courriels d'interlocuteurs multiples(tous les commerciaux d'un client par erxemple) Anticiper l'avenir Mise en place de calendriers de tournçes Cross selling Suivi des devis / appels d'offre avec issue PrÇsentation des nouveautçs GÇopositionnement des clients --> Rapports de visites avec activitçs s et champs prçformat formatçs. optimisation de tournçes, intçgration des prospects. Hunlau Jean-Pierre commercial Excesve Paul commercial 06 temps 41 passç 14 par 70 visite 16 LÅvy Raymond chef des ventes GÇrer les hiçrarchies clients Solamand Yves acheteur (centrales, groupements, achats groupçs ).. GÇrer les multiappartenances d'un client É plusieurs commerciaux selon les produits. Calcul de potentiel par client. base de donnçes commune entre commercial itinçrant et sçdentaire, máme me langage, máme me outil Participants aux promotions page 42

43 Exemples de contenus et d utilisations: Technique / SAV Les trois zones d'application GÇrer le passç Mieux administrer le prçsent Anticiper l'avenir Gestion des Çquipements avec date d'achat Gestion des garanties Anticiper les renouvellements de machines Calendrier des interventions SAV Maintenance prçvisionnelle Technique / Service aprösvente Demandes d'intervention Consommations de piöces, de MO Gestion des formations techniques clients page 43

44 Exemples de contenus et d utilisations: Compta / CdG Les trois zones d'application GÇrer le passç Mieux administrer le prçsent Anticiper l'avenir ComptabilitÇ / contrèle de gestion CA, Çvolutions É partir des mámpes donnçes que les commerciaux CoordonnÇes des interlocuteurs comptables Nom Calcul Rep de commissions RÅel2009 Plan2010 poussçes (par type de Cord. Hunlau YL famille produit ) Serrurerie TTE YL MÅtallerie Job SR Calcul d'efficacitç des promotions Mise É disposition de statistiques commerciales uniques, bien plus poussçes qu'auparavant et cohçrentes entre elles. rentrer des donnçes prçvisionnelles (CA, marchçs ) pour les 20/80 des clients. Informer le commercial des relances clients SystÖmes d'information Un systöme unique et qui communique page 44

45 Exemples de contenus et d utilisations: Conclusion Un CRM pour quoi faire?: pour tout un tas d applications qui vont devenir rapidement indispensables dans l entreprise, qui vont vous gçnçrer gain de temps, connaissance client, et croissance de votre CA. page 45

46 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus et d utilisation: typologies Mon CRM dans le temps Facteurs de succös et d Çchec page 46

47 Mon CRM dans le temps? Mise en place Etude pråalabl e DÅfinitio n des besoins PatramÅ trage mise en place: RAPIDE! Formati on intiale Ajustements, optimisation Apprentissage Maçtrise Nouveaux besoins de l'entreprise Utilisation Perte de compåtence (Turnover, lassitude, sousutilisation ) Nouvelles fonctionnalitås Relance Formations ponctuelles 2M 2M 1M 1M 3M 6M 6M 6M 6M 2M 2M 2M page 47

48 Un CRM, pour quoi faire? DÇroulÇ de la prçsentation: DÇfinitions Attentes: au-delé de l outil StratÇgies d implantation: la stratçgie est essentielle Exemples de contenus et d utilisation: typologies Mon CRM dans le temps Facteurs de succös et d Çchec page 48

49 Facteurs de succös de la dçmarche CRM DÇmystifier le projet: le CRM va automatiser et simplifier ce que nous faisions dåjé en partie. S appuyer sur les ÇlÇments de la culture d entreprise fortement liçs au client. Montrer l exemple en tant que dirigeant (projet essentiel, participer aux cercles de travail, aux discussions, exploiter ensuite le systçme) Impliquer largement toutes les Çquipes Construire des Ä success stories Å page 49

50 Facteurs d Çchec de la dçmarche CRM Insuffisance de la vision stratçgique (objectifs clairs, cohårents, constants dans le temps du projet) Utilisateurs non motivçs / non impliquçs Outil mal adaptç / mal paramçtrç Outil non exploitç Croire que c est un projet Ä facile Å, parce que peu onçreux (en gçnçral) et non critique (et donc le traiter par-dessus la jambe) Projet qui s Çternise page 50

51 Au final, Ä un CRM, pour quoi faire? Å Les rçponses: Elles seront personnelles! Toutefois: Pour avoir sous la main toutes mes informations clients Pour augmenter mon efficacitç commerciale Pour simplifier mes processus, Pour crçer de la diffçrenciation commerciale Comme aide É la structuration de mon entreprise Pour croâtre, intelligemment et durablement. page 51

52 Je vous remercie de votre attention page 52

CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois

CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION. ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois CONSEIL EN MANAGEMENT ORGANISATION ET SYSTEME D INFORMATION ALTER ORGA SARL 3 rue Desgenettes 93110 Rosny sous Bois Contact : Daniel BERTRAND TÅl : 06 80 03 18 78 E-mail : daniel.bertrand@alter-orga.com

Plus en détail

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT COMMUNE DE HOERDT 1, rue de la Tour BP 302 67728 HOERDT CEDEX Tel. : 03.88.68.20.10 Fax. : 03.88.51.74.24 Mail. : mairie@hoerdt.fr www.hoerdt.fr REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

Plus en détail

La räponse du traducteur par Michel Rochard de la Banque de France

La räponse du traducteur par Michel Rochard de la Banque de France ACTES DU COLLOQUE La räponse du traducteur par Michel Rochard de la Banque de France Denise Baccara: Ä Michel Rochard est traducteur-räviseur Å la Banque de France et enseignant Å l'esit. Nous lui avons

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

Non, l externalisation ne m a pas tuer!

Non, l externalisation ne m a pas tuer! Non, l externalisation ne m a pas tuer! Retour d expårience Jean MARCHAL, CFO EBREX France, Directeur associå IRC EBREX France en quelques mots DÄmarrage d activitä en 2007 ActivitÄs principales : transport,

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts SOMMAIRE Avant Propos 3 Faites un bilan de votre situation actuelle 4 Quelle est la différence entre un logiciel de gestion de contacts et mon organisation

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence!

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence! Ecoute EfficacitÄ DiscrÄtion Notre force vient de notre diffärence! 1 PrÄsentation 2 Ecoute, efficacitä et discrätion : Depuis 2003, C NET 15 met ses compätences en pratique en y intägrant une valeur supplämentaire,

Plus en détail

Note d Åtonnement. Session du mercredi 24 octobre 2012. Comment rester leader sur le marchä des lanceurs?

Note d Åtonnement. Session du mercredi 24 octobre 2012. Comment rester leader sur le marchä des lanceurs? Note d Åtonnement Session du mercredi 24 octobre 2012 Comment rester leader sur le marchä des lanceurs? INTRODUCTION Arianespace et Ä travers elle, l Europe spatiale, sont aujourd hui les acteurs leaders,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Plus d'infos sur www.demai.fr

Plus d'infos sur www.demai.fr Plus d'infos sur www.demai.fr L'Administration des Ventes au Service du Client 3 jours (24 heures) Comprendre les nouveaux enjeux de l'adv ; développer les compétences du service commercial grâce à la

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

INTRANET. Modèles, impacts et bénéfices pour l entreprise. Philippe BRACHOTTE, e-business Consultant TECHNIFUTUR

INTRANET. Modèles, impacts et bénéfices pour l entreprise. Philippe BRACHOTTE, e-business Consultant TECHNIFUTUR BIENVENUE INTRANET Modèles, impacts et bénéfices pour l entreprise Philippe BRACHOTTE, e-business Consultant TECHNIFUTUR Roland SPADA, e-business Manager COMPUTERLAND Fournisseur Banques, Bureau d étude,

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION :

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : Entre les soussignäs : CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : La sociätä aidespc immatriculäe au Registre des Entreprises Å CompiÇgne sous le numäro 534757240 repräsentäe en la personne de Monsieur

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Ecosystème Salesforce.com/SFDC

Ecosystème Salesforce.com/SFDC FICHIERS BTOB : Ecosystème Salesforce.com/SFDC BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SFDC (END USERS SALESFORCE.COM) BASE INSTALLEE CLIENTS SALESFORCE.COM/SFDC Périmètre :

Plus en détail

La gestion opérationnelle de l information commerciale

La gestion opérationnelle de l information commerciale La gestion opérationnelle de l information commerciale La maîtrise du Process Commercial Du ciblage à la commande avec les solutions PREMIDATA PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56

Plus en détail

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 07 octobre 2008 Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 2.0 Place de marché clients ecommerce Internet intranet esourcing extranet MARCHÉ nouveaux métiers PROSPECTS mobilité nouvelle économie

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR

Plus en détail

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP)

BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) FICHIERS BTOB SAP BASES DE DONNEES EMAILING NOMINATIVES ENTREPRISES UTILISATRICES DE SAP (END USERS SAP) BASE INSTALLEE SAP Périmètre : France Entière Offre de sourcing qualifié de contacts BtoB : location

Plus en détail

Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes»

Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes» Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes» CRM LS Vip Vous êtes une agence de voyages, vous êtes un réseau et vous souhaitez booster vos ventes. Cette offre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM Site de e-commerce spécialisé dans les fluides industriels (froid, air comprimé, régulation,...) destiné principalement aux industriels, et spécialistes. Site proposant

Plus en détail

Optimisez votre participation à un salon

Optimisez votre participation à un salon Optimisez votre participation à un salon LE MEDIA SALON Vecteur commercial Support commercial Support de communication Veille marché Veille concurrentielle Ouverture sur l international (coût réduit par

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC...

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC... Sommaire 1. Introduction... Page 3 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5 4. SpÄcificitÄ du WCC... Page 6 5. DÄmonstration... Page 7 6. Tarification...

Plus en détail

Jalix, intégrateur-conseil en systèmes d information

Jalix, intégrateur-conseil en systèmes d information Jalix est un intégrateur-conseil en systèmes d information spécialisé dans les domaines de : n l infrastructure, n la mise en œuvre de solutions ERP/PGI et CRM, n le pilotage de projets (ERP, CRM, infrastructure),

Plus en détail

Le modäle conceptuel de donnåes (MCD)

Le modäle conceptuel de donnåes (MCD) BTS Informatique de Gestion 1 Äre annåe DAIGL (ModÅlisation) Chapitre 1 Page 1 / 14 LycÄe Jean Rostand CHANTILLY Jean-Marie Cardoni Cours DAIGL (analyse) (1 Äre annåe) BTS INFORMATIQUE DE GESTION 1 Condition

Plus en détail

Vendre. PANdOre INTRODUCTION. But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires.

Vendre. PANdOre INTRODUCTION. But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires. Vendre PANdOre INTRODUCTION But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires. Historique de la relation client-fournisseur : 1955-1965 : le fournisseur

Plus en détail

L Agence Marketing de vos Projets

L Agence Marketing de vos Projets L Agence Marketing de vos Projets Présentation 2011 Etudes Marketing & Marketing Direct Pierre Souillard Marketing Manager + 33 (0)6 11 73 06 57 Sommaire Etudes Marketing Marketing Direct L'Agence Marketing

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes.

Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes. Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes. CRM TO Collaboratif Vous êtes producteurs, vous êtes croisiéristes

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial.

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial. 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial. 1 8 2 4 6 3 9 7 10 5 2 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial /// décembre 2013 Comment mieux vendre? Vendre c est à la fois

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Le programme EPS au collège

Le programme EPS au collège Le programme EPS au collège Structure générale IA-IPR EPS. Fév/Mars 2009 L EPS,, un rçle É jouer tout au long de la scolaritä Vise la räussite de tous les ÄlÖves Contribue É l instruction, la formation

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Sommaire Keonys, votre partenaire PLM Le S.A.V avec Cepheus Group Conclusion Q & A 2 Conseil & intégration

Plus en détail

Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011

Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011 Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011 Le dossier pour l épreuve d ACRC comporte en première partie une présentation de l entreprise sur 3 pages et une description de son SIC sur deux pages. Vous disposerez

Plus en détail

Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME?

Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME? Conférence Applica - 22 avril 2002 Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME? Stéphanie WAILLIEZ Analyste CRM, CXP swailliez@cxp-international.com CXP en quelques mots et quelques chiffres

Plus en détail

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues :

Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : 8, alläe Evariste Galois 63000 CLERMONT-FERRAND +33 (0)4.73.28.99.75 tg2s@tg2s.com www.tg2s.com Collecte et archivage des donnäes Älectroniques issues : - des cartes conducteurs - des chronotachygraphes

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION TELEPHONIQUE POUR PRISE RDV Barrage secrétaire Interlocuteur PREPARATION DU RDV Etape 1

Plus en détail

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Préparer une mission de prospection Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Le voyage professionnel est considéré aujourd'hui comme l'un des outils les plus efficaces de la prospection export.

Plus en détail

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM Gestion de la Relation Client, outil indispensable de votre performance commerciale Points clés

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30

CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES. Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 CONCERTATION ESPACES PUBLICS : PLACE CENTRALE ET SQUARE AVERROES Compte rendu de l atelier du 10 janvier 2007 de 18h30 Å 20h30 Ouverture de l atelier par M. Bochard PrÇsentation de propositions d amçnagement

Plus en détail

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

CRM. Gérez efficacement vos contacts et clients ACT! by Sage. Simple. Pratique. Efficace

CRM. Gérez efficacement vos contacts et clients ACT! by Sage. Simple. Pratique. Efficace CRM Gérez efficacement vos contacts et clients ACT! by Sage Simple Pratique Efficace ACT! by Sage Organisez toutes les étapes de votre cycle de vente au travers du suivi détaillé de vos relations commerciales.

Plus en détail

Douze règles pour fidéliser la clientèle.

Douze règles pour fidéliser la clientèle. Douze règles pour fidéliser la clientèle. Il n'y a pas de plus puissante arme marketing que le bouche à oreille (BAO). Pour que vos clients deviennent vos apôtres évangélistes, il faut commencer par les

Plus en détail

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit)

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit) 2015 Dans le cadre du renouvellement pour l'année 2015, La Miel lance des appels d'offres pour l'animation des ateliers de formation sur les thématiques suivantes: DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE...

Plus en détail

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS Le papier, c est fini. Maintenant, il faut passer sur Internet. Il y a trop de monde sur Internet, C est impossible de

Plus en détail

Agence de Développement Economique Et Touristique des Vosges. "à usage uniquement interne"

Agence de Développement Economique Et Touristique des Vosges. à usage uniquement interne Agence de Développement Economique Et Touristique des Vosges "à usage uniquement interne" Semaine N 23/ Rapport de visite N 122/ Date d émission : 01/02/2012 Objet : Réunion club repreneurs Emetteur :

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

PROSPECTION CLIENTS. À Présentation : PROSPECT. 2 Téléchargement. 3 Installation. 6 Ecran d accueil. 7 Paramétrage. 13 Utilitaires

PROSPECTION CLIENTS. À Présentation : PROSPECT. 2 Téléchargement. 3 Installation. 6 Ecran d accueil. 7 Paramétrage. 13 Utilitaires PROSPECT PROSPECTION CLIENTS 2 Téléchargement 3 Installation 6 Ecran d accueil 7 Paramétrage 13 Utilitaires 17 Utilisation de Ditell Prospect 25 Visu des infos juridiques 36 Options 39 Utilisation avec

Plus en détail

La Gestion multi-canal de la Relation Client

La Gestion multi-canal de la Relation Client La Gestion multi-canal de la Relation Client Atelier 3 9 juin 2011 (11h15 à 12h) Erwan de KERGOMMEAUX Intervenants Philippe LAFITTE El Hadi BASTA www.aareon.mobi Code d accès 2011 Page Partenaire / Sondage

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes

Plus en détail

2Les clés pour réussir

2Les clés pour réussir 2Les clés pour réussir vos campagnes e-mailing Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Le E- commerce ce n est QUE du commerce...

Le E- commerce ce n est QUE du commerce... id@idagir.fr Le E- commerce ce n est QUE du commerce... Votre site ne représente que 20 % à 30% de votre investissement. Préservez donc 70 à 80 % de votre budget pour votre communication. Réflexions sur

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi

ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi 1 Quel est l objectif? 2 Qu est-ce qu un réseau? 3 Qu est-ce qu un réseau? Ensemble de personnes qui sont en contact

Plus en détail

SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE SITUATION DE VENTE POUR LE REFERENTIEL BTS? ------------------------------------- 2

SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE SITUATION DE VENTE POUR LE REFERENTIEL BTS? ------------------------------------- 2 SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE SITUATION DE VENTE POUR LE REFERENTIEL BTS? ------------------------------------- 2 E4 : 12 SITUATIONS / COMPETENCES ------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

L évolution des besoins et des solutions d intégration

L évolution des besoins et des solutions d intégration L évolution des besoins et des solutions d intégration Philippe COURTY, CFPIM 1970 1990 L informatisation par grandes fonctions Stocks Appro Achats Comptabilité Ressources humaines Production Etc Premier

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)?

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)? STRATÉGIE COMMERCIALE : DÉMARCHER SA CLIENTÈLE Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE

SANTE ALIMENTATION EN ENTREPRISE SANTE ET ALIMENTATION EN ENTREPRISE Nicolas Rouig Diététicien Nutritionniste La santä et l alimentation jouent un rçle dans votre entreprise La santé est un des éléments de bien-étre au travail comme dans

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS Lorsque la conjoncture économique est plus dure, l'entreprise ne peut plus se permettre de gérer approximativement ses prospects et ses clients. Chaque dossier

Plus en détail

Secteur Distribution & Retail

Secteur Distribution & Retail Secteur Distribution & Retail isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques des métiers du négoce Selon l Observatoire des commerces

Plus en détail

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE?

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? GROUPE N 4 Péryne DESMULIER Maxime DEVIN Clément DUBOIS Julien DUTHEIL Mandy LOOSVELDT I II III INTRODUCTION

Plus en détail

Simple Efficace Pratique. Gérez efficacement vos contacts et vos clients

Simple Efficace Pratique. Gérez efficacement vos contacts et vos clients Simple Efficace Pratique Gérez efficacement vos contacts et vos clients Gérez facilement vos contacts, prospectez simplement et fidélisez efficacement Parce que vous souhaitez Optimiser votre efficacité

Plus en détail

performance commerciale

performance commerciale Logiciel GRC : Un outil au service de la performance commerciale Les Morning du WEB Juin 2014 Intervenant : Eric BLACHE Cabinet COFIJA CADRE EXPERT Eric BLACHE Cabinet COFIJA 35 ans d expérience dans les

Plus en détail

Gestion de l activité commerciale

Gestion de l activité commerciale 12 13 Gestion de l activité commerciale Gérez efficacement votre activité de négoce, services ou industrie L activité commerciale, c est le nerf de la guerre : prospection, réalisation de devis, facturation,

Plus en détail

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION Les étudiants sont engagés dans les missions, soit : - avec des responsabilités directes et complètes d exécution - avec un rôle d observateur

Plus en détail

l E R P s a n s l i m i t e

l E R P s a n s l i m i t e l ERP sans limite 2 Le groupe Divalto, solutions de gestion pour toutes les entreprises 30% du chiffre d affaires en R&D Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion adaptées à toutes

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one"

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing One to one La gestion de la relation client Introduction Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one" apparaît en France en 1997. Mais le concept est né au début des années 1990, pour

Plus en détail

Panorama. des Solutions CRM de Sage. Placez vos clients au cœur de votre entreprise

Panorama. des Solutions CRM de Sage. Placez vos clients au cœur de votre entreprise Panorama des Solutions CRM de Sage Placez vos clients au cœur de votre entreprise Le CRM, accélérateur de performance pour votre entreprise Placez vos clients au cœur de votre entreprise! Vos clients constituent

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION Dans le cadre du contrat de filière de l industrie agroalimentaire coordonné par la Région Nord-Pas de Calais et la DRAAF, le pôle d excellence

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS 1. Améliorez votre efficacité commerciale pour augmenter le taux de réussite de vos devis 80% du temps d un commercial n est pas affecté à la vente (Proudfoot

Plus en détail

Les 10 Secrets pour Réussir une Bonne Présentation! Bruno ROUSSELON Consultant Sage CRM Ludovic CRIQUET Consultant Sage CRM

Les 10 Secrets pour Réussir une Bonne Présentation! Bruno ROUSSELON Consultant Sage CRM Ludovic CRIQUET Consultant Sage CRM Les 10 Secrets pour Réussir une Bonne Présentation! Bruno ROUSSELON Consultant Sage CRM Ludovic CRIQUET Consultant Sage CRM Sommaire Introduction Les 10 secrets d une Bonne Démo Conclusion Secret N 1 :

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES D ASSURANCES DOMMAGES OUVRAGE MARCHE A LOTS SEPARES ACTE D ENGAGEMENT

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES D ASSURANCES DOMMAGES OUVRAGE MARCHE A LOTS SEPARES ACTE D ENGAGEMENT MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES D ASSURANCES DOMMAGES OUVRAGE MARCHE A LOTS SEPARES ACTE D ENGAGEMENT Pouvoir Adjudicateur : EPSoMS Intercommunal Georges Couthon & Nicolas Roussel 5-7 rue Pierre Rollin

Plus en détail