Quelques références Le lean management. Réunion de la Société de Médecine et santé au travail Dauphiné-Savoie, 16 novembre 2012.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques références Le lean management. Réunion de la Société de Médecine et santé au travail Dauphiné-Savoie, 16 novembre 2012."

Transcription

1 Laboratoire UMR 5525 Equipe EPSP : Environnement et Prédiction de la Santé des Populations Responsable : Philippe SABATIER Secrétariat Recherche : - Tél. : Unité Médecine et Santé au Travail Pr Régis de GAUDEMARIS Pr Anne MAITRE Dr Vincent BONNETERRE Dr Renaud PERSOONS - Secrétariat Recherche: Tél. : Secrétariat Formation : Tél. : Infos Risques Documentation : Tél : Unité Biomathématiques et Epidémiologie Pr Philippe SABATIER Dr Dominique BICOUT - Secrétariat Recherche : Tél. : Quelques références Le lean management Réunion de la Société de Médecine et santé au travail Dauphiné-Savoie, 16 novembre Infos Risques Unité de Médecine & santé au travail UFR de Médecine de Grenoble. Université Joseph-Fourier - UFR de Médecine de Grenoble - Domaine de la Merci La Tronche cedex France

2 Quelques références bibliographiques : Lean INFOS RISQUES Banques de données : - INRS - BDSP : Banque de Données en Santé Publique - CAIRN : sciences sociales Mots clés : - LEAN - TOYOTISME Janvier pages de références bibliographiques classées par ordre chronologique. 1.- Articles de presse 2.- Livres 3.- Une étude de référence 4.- Fiches 5.- Des articles 1.- Des articles de presse 2 article du Monde 30 août Le «lean management» séduit tous les secteurs par Francine Aizicovici Taille de l'article : 891 mots Extrait : Eliminer les gestes inutiles pour gagner en productivité : après l'industrie, la méthode se développe dans les services. Dégager d'importants gains de productivité, jusqu'à 20 %, voire 30 % ; stimuler l'esprit d'initiative des salariés et réduire la pénibilité au travail : ainsi peut se résumer le lean management (le management «sans gras»), qui suscite l'engouement des 1

3 employeurs. Salariés et syndicats se montrent en revanche souvent réticents face à cette méthode inventée dans les années 1970 par le constructeur japonais Toyota. - «On bosse debout, en se passant les pièces de la main à la main» par Catherine Simon Taille de l'article : 545 mots Extrait : C'est par les mains que ça a commencé. A force de gestes répétitifs : presser, saisir, presser... Pascale (un prénom d'emprunt) a travaillé quatorze ans durant sur les lignes de fabrication des enrouleurs. Jusqu'au jour où ses mains ont lâché. Opérée des métacarpes, la jeune femme a-t-elle repris trop vite le chemin de l'usine? Après les mains, le dos... «Une fois qu'on est abîmé, ça reste», juge l'ouvrière de 44 ans. Est-ce la faute au lean manufacturing, qui rabote à l'extrême le mouvement du travail, au point, comme le dit Rémi Leroy, délégué du personnel et représentant CGT au comité d'entreprise de l'usine Autoliv de Gournay-en-Bray, qu'«il n'y a plus de métier, juste des gestes»? Champion de l'... Industrie : améliorer la production est-il dangereux pour la santé? 3 juin Le Progrès Extrait : Renault Trucks. Le constructeur montre la voie du «lean manufacturing». Durant toute la journée de jeudi, sur le site de Renault Trucks Bourg, la Chambre de commerce et d industrie organisait un atelier de formation consacré à l optimisation des moyens de production en général, et au «lean manufacturing» en particulier. «Strictement réservé aux chefs d entreprises de l Ain, sur inscription», précise la CCI. Sujet confidentiel, large audience. Une première session avait refusé du monde. Celle-ci confirme la volonté des industriels d améliorer leurs méthodes de production. Les représentants du personnel eux, se montrent nettement plus réservés, voire franchement hostiles à cette nouvelle organisation du travail. Quid du «lean manufacturing»? En Français, «fabrication au plus juste, allégée». Santé & travail - "Faut-il craindre la "lean production"? (oct. 2010) 2

4 - "Rappels à la pelle" (juillet 2010) 2.- Livres Salariés, le Lean tisse sa toile et vous entoure... - Petit manuel à l'usage de ceux qui se préoccupent du travail et de la santé Philippe Rouzaud L'Harmattan, octobre 2011, 176 pages Lean : système de gestion d'entreprise et d'organisation, mis au point au Japon, qui cherche à éradiquer toute forme de gaspillage par des actions continues et progressives, impliquant l'ensemble du personnel. Le mot est devenu à la mode et aucune entreprise n'est épargnée : secteur privé et secteur public, entreprises manufacturières ou de services, hôpitaux, administrations... Il s'est décliné sous de multiples formes : Lean management, Lean manufacturing, Lean office, Lean engineering, Lean-E sigma, Lean (tout court) et, parfois, il n'est pas nommé! Finalement, de quoi s'agit-il? Qu'en estil réellement sur le terrain? Comment est-ce que le Lean se vit dans les entreprises au sein desquelles il est appliqué? Aucune étude, à ce jour, n'avait été poussée aussi loin dans l'analyse d'un "phénomène" qui touche des milliers de salariés. Car il s'agit bien de cela en réalité : quels sont les impacts sur les conditions de travail, sur la santé des salariés, sur la pénibilité physique et les risques psychosociaux? Cet ouvrage rassemble les informations pour mieux comprendre l'histoire, les outils et les méthodes du Lean. Il présente les différents points de vue et les études publiées par certains analystes et propose, à la lumière des expériences de l'auteur, des pistes d'actions face à la dégradation potentielle des conditions du travail, de la vie et de la santé des salariés. Car le sujet dépasse le Lean. Il est essentiel qu'un réel débat s'engage avec les salariés, leurs représentants, les préventeurs, la hiérarchie, les responsables des ressources humaines, la direction, bref, tous les acteurs concernés par la préservation et le développement durable des femmes et des hommes de 3

5 l'entreprise... L'objectif est bien de faire tomber les murs qui empêchent l'accès à l'intelligence des salariés et d'écouter ce qu'ils ont réellement à dire pour que le travail soit bien fait. La société malade de la gestion Vincent de Gaulejac Seuil, Paris, Point-Economie, 2009, 353 pages Sous une apparence pragmatique, la gestion constitue une idéologie qui légitime la guerre économique et l'obsession du rendement financier. Les " gestionnaires " installent en fait un nouveau pouvoir managérial. Il s'agit moins d'un pouvoir autoritaire et hiérarchique que d'une incitation à l'investissement illimité de soi dans le travail pour tenter de satisfaire ses penchants narcissiques et ses besoins de reconnaissance. Il s'agit d'instiller dans les esprits une représentation du monde et de la personne humaine, en sorte que la seule voie de réalisation de soi consiste à se jeter à corps perdu dans la " lutte des places " et la course à la productivité. Or, pour comme pour mieux assurer son emprise, cette logique déborde hors du champ de l'entreprise et colonise toute la société. Aujourd'hui, tout se gère, les villes, les administrations, les institutions, mais également la famille, les relations amoureuses, la sexualité... Le Moi de chaque individu est devenu un capital qu'il doit faire fructifier. Mais cette culture de la haute performance et le climat de compétition généralisée mettent le monde sous pression. Le harcèlement se banalise, entraînant l'épuisement professionnel, le stress et la souffrance au travail. La société n'est plus qu'un marché, un champ de bataille insensé où le remède proposé aux méfaits de la guerre économique consiste toujours à durcir la lutte. Face à ces transformations, la politique, à son tour contaminée par le " réalisme gestionnaire ", semble impuissante à dessiner les contours d'une société harmonieuse, soucieuse du bien commun. Peut-on néanmoins échapper à l'épidémie? Peut-on repenser la gestion comme l'instrument d'organisation et de construction d'un monde commun où le lien importe plus que le bien? C'est en tout cas la piste qu'ouvre ici le diagnostic du sociologue clinicien. 4

6 3.- Une étude de référence "Conditions de travail et santé au travail des salariés de l'ue : des situations contrastées selon les formes d'organisation". Document de travail. Centre d'etudes de l'emploi, (CEE), Paris, novembre 2006, 50 pages Ce document s appuie sur les données de la troisième enquête européenne sur les conditions de travail réalisée en La première partie présente le cadre méthodologique de la recherche et la typologie des formes d organisation du travail formes apprenantes, en lean production, tayloriennes et de structure simple - sur laquelle elle se fonde. Les trois parties suivantes comparent les conditions de travail des salariés européens selon ces quatre formes d organisation du travail. Elles examinent successivement les conditions physiques de travail, les conditions horaires de travail et les pressions temporelles dans le travail. La cinquième partie porte sur les risques et les atteintes à la santé au travail qu elle confronte selon les formes d organisation du travail. Le résultat majeur de cette recherche comparative est de montrer que les conditions de travail et la santé au travail sont très différentes dans les nouvelles formes d organisation du travail, les formes apprenantes et en lean production. Elles sont bien meilleures dans les organisations apprenantes que dans les organisations en lean production ou tayloriennes et souvent moins bonnes dans les organisations en lean production que dans les organisations tayloriennes. Ce résultat conduit à s interroger en conclusion sur les fortes différences que l on observe entre les nouvelles formes d organisation du travail 4.- Fiches Fiche, "Projet Lean manufacturing" établie par "Travailler mieux" du Ministère Synthèse, "Le flux tendu" établie par l'anact,

7 5.- Des articles Les changements d organisation du travail dans les entreprises : conséquences sur les accidents du travail des salariés n septembre pages Damien EUZENAT, Meradj MORTEZAPOURAGHDAM, Sébastien ROUX Une récente publication de la Dares étudie l'influence des nouvelles formes d'organisation du travail inspirées du toyotisme (lean, respect de normes de qualité, production en juste-à-temps, etc.), sur le risque d'accidents du travail et de troubles musculosquelettiques. Elle montre notamment que la labellisation des produits et des services ou encore l'entrée dans un réseau de franchises entraînent une augmentation des risques d'accidents. Celle-ci serait liée à l'intensification du travail et aux difficultés d'adaptation des salariés face aux nouvelles méthodes et exigences du travail. Le Lean management est-il irresponsable? Arnaud Stimec Université de Nantes, LEMNA. Revue de l organisation responsable, 2010, n 2, vol. 5, page Les approches contemporaines de management industriel telles que le lean management font l objet d analyses souvent limitées à l efficacité de l outil ou au contraire sur leurs conséquences dommageables. Une approche responsable de la santé au travail implique plutôt de comprendre finement ce qui est dommageable et comment cela peut être modéré. L étude de cas d un équipementier automobile montre que les régulations nécessaires n y sont pas mises en œuvre et que les régulations naturelles y sont empêchées. L article permet d inviter à une analyse plus nuancée des modes de production ou d organisation contemporains en plaçant le management et la communication au cœur de l observation. Le Lean management : travailler autrement et ensemble. MONITEUR HOSPITALIER, n 229, 2010/10, pages 12-14, LUKWIKOWSKA (Milena), RIEUTORD (André) 6

8 Le Lean management existe depuis plus de 40 ans dans le monde de l'industrie et a fait son apparition dans le domaine de la santé depuis une dizaine d'années. Issu du modèle Toyota, il se définit comme un système de production à haute performance cherchant à éradiquer toute forme de gaspillage (délais inutiles, coûts inutiles, etc.) impliquant continuellement l'ensemble du personnel. Cet article nous présente ce concept et décrit sa mise en oeuvre ainsi que ses apports dans le domaine hospitalier. Le lean et l activité humaine. Quel positionnement de l ergonomie, convoquée par cette nouvelle doctrine de l efficacité? BOURGEOIS F. ; GONON O. Activités, (e-revue), volume 7, n 1, avril 2010, pages 136 à 142, bibliographie Les ergonomes se voient adresser de plus en plus de demandes relatives au lean production. Certes, les organisations telles que le juste-à-temps, le Kanban ou le Kaisen ne sont pas réellement nouveaux. Ce qui par contre l est, c est l irruption du lean dans l entreprise comme système global et la grande agitation des valeurs qu il véhicule. Il indique un changement très important des référents notionnels de l efficacité des entreprises qui se répercute sur les ressources de travail et l interprétation des résultats. Les promesses du lean offrent aux entreprises une opportunité de changer non seulement en "mieux" (plus grande agilité, réactivité, souplesse), mais aussi en "bien" (affranchissement du taylorisme au point de se trouver une proximité naturelle avec l ergonomie). Or, cette dernière affirmation est lancée par les spécialistes du lean, et non par les ergonomes, de sorte qu une réponse disciplinaire, aujourd hui inexistante, s impose. Des positionnements au sein de l ergonomie existent déjà, mais couvrent un spectre très large allant de ceux qui soutiennent que le lean n est pas loin de correspondre à la fin de l histoire de l ergonomie à ceux qui y voient une nouvelle représentation du taylorisme. Sur cette question d actualité, qui fait donc controverse, l intention des auteurs est d initier un échange entre praticiens et chercheurs afin de parvenir à une meilleure identification de la place de l activité (de travail) et celle de l ergonomie. La communication, "Une réorganisation au concret : l'implantation de "lean manufacturing" comme travail managérial" présentée aux XIIèmes journées internationales de sociologie du travail de juin

9 L'adoption des pratiques de gestion lean. Cas des entreprises industrielles françaises Godefroy BEAUVALLET, Thomas HOUY Télécom ParisTech Revue française de gestion, 2009, n 197, page L'objectif de cet article est d'évaluer l'ampleur de l'adoption des pratiques de gestion lean au sein des entreprises industrielles françaises. Les auteurs montrent, à l'aide d'une enquête réalisée en mai 2006 auprès de 162 entreprises, qu'une majorité d'entreprises poursuivent des objectifs de réduction de leurs stocks, d'amélioration de la qualité de leur production et d'optimisation de leurs coûts de main-d'œuvre. À cette fin elles privilégient des solutions reposant sur l'amélioration de leurs systèmes de management et de contrôle, et non sur l'amélioration directe des paramètres opérationnels. Les auteurs observent cependant que les entreprises de l'industrie automobile s'engagent davantage dans la voie du lean management et montrent que le degré de maturité lean des entreprises dépend fortement du niveau d'exigence de leurs managers. Le Lean Management est-il applicable à l'hôpital et pour quels résultats? FINANCES HOSPITALIERES, n 22, 2009/02, pages GEORGES-PICOT (Antoine) Apparu il y a plus de quarante ans chez Toyota, le Lean Management se développe de plus en plus dans les services et depuis peu à l'hôpital. Quel bon mode d'emploi en tirer ou n'est ce qu'une mode de plus pour donner l'illusion de la nouveauté? Safety and lean : one manufacturer s lessons learned and best practices. (Sécurité et production sur commande : leçons reçues d un fabricant et pratiques optimales). HALLOWELL M.R. ; VELTRI A. ; JOHNSON S. Professional Safety, Etats-Unis, volume 54, n 11, novembre 2009, pages 22 à 27, illustré, bibliographie (En anglais) Le système de production "lean", production au plus juste, s implante dans de multiples industries. La transition d un système traditionnel au système "lean" nécessite une nouvelle conception des procédés de production, des 8

10 activités des employés et de l agencement du site, tout ceci pouvant affecter la sécurité et la santé au travail. Cet article rapporte l expérience d une grande entreprise manufacturière récemment passée à la production sur commande, avec une attention particulière portée sur les possibilités de gestion offertes aux spécialistes de SH&E (sécurité, hygiène et environnement) et les éventuels obstacles associés à ces nouvelles stratégies de production : flux tendu, système "push-pull", standardisation des procédures, autonomation (auto-activation des machines) et nivellement de la production. Formes d'organisation du travail et relations de travail. BUNEL M. ; DAYAN J.L. ; DESAGE G. ; PERRAUDIN C. ; et coll. Rapport de recherche 53. Centre d'études de l'emploi (CEE), 2008, 174 page(s) illustré, bibliographie La recherche présentée dans ce rapport se propose d'analyser, à partir de l'enquête REPONSE ( ), les relations qui lient les nouvelles formes d'organisation du travail avec les modes de gestion de la main-d'œuvre, les régimes de relations professionnelles et le passage aux 35 heures. La 1re partie présente une typologie des principales formes d'organisation du travail qui prédominent dans les établissements couverts par l'enquête. La 2e partie étudie les déterminants structurels des formes d'organisation. La 3e partie fait apparaître le rapport qui existe entre les formes d'organisation du travail et les modes de gestion de la main-d'œuvre. La 4e partie est consacrée aux liens qu'entretiennent formes d'organisation du travail et relations professionnelles dans les établissements étudiés. La 5e partie traite des évolutions récentes de l'organisation du travail (autonomie dans le travail, contrôle du travail, rotation des tâches, travail en équipes, dispositifs de lean production, communication dans le travail, dispositifs de participation des salariés). La 6e partie porte sur la relation entre les formes d'organisation du travail et les effets à moyen terme du passage aux 35 heures. Trois dimensions sont successivement analysées : RTT et formes d'organisation du travail : opinion des représentants de la direction à propos des effets de la RTT sur l'emploi, l'organisation du travail et la compétitivité ; évolution de l'emploi au cours de la période Steelcase : plus d'idées, pour moins de stress. NISS M. Travail et sécurité, n 676, septembre 2007, pages 50 à 52, illustré 9

11 Il y a trois ans, la société Steelcase (implantée à Wisches, Bas-Rhin), fabricant de meubles de bureau, mettait en place des actions destinées à alléger le stress de ses salariés en appliquant un système appelé le "lean manufacturing". Aujourd'hui, ces mesures commencent à porter leurs fruits : davantage de confort, moins d'accidents, une grande interactivité dans les équipes de travail mais aussi des gains de productivité. Le lean-manufacturing. (Système de production à haute performance) dans les industries travaillant en juste-à-temps avec flux régulés par takt-time (rythme de la consommation du client) Gilles Lasnier La Revue des Sciences de Gestion, 2007, n 223, page Le NIST (National Institute of Standards and Technology) donne la définition suivante du lean-manufacturing : «A systematic approach to identify and eliminating waste though continuous improvement, flowing the product at the pull of the customer in pursuit of perfection». La méthode leanmanufacturing améliore les performances, réduit les coûts et élimine le gaspillage. Dans les industries fonctionnant en juste-à-temps, les différentes opérations dans le flux s effectuent au même rythme basé sur le takt-time. Les principes du lean-manufacturing sont les suivants : valeur ajoutée, flux régulés par le takt time, flux tirés par le client et atteinte de la perfection. La méthode s inspire de pratiques modernes de gestion comme le juste-à-temps, le fonctionnement en Kanban, Kaizen, Hoschin et 5S pour éliminer les gaspillages et les défauts dans le flux. L article présente le leanmanufacturing dans différentes industries : la nécessité de standardiser, le calcul du takt-time, l amélioration du taux de rendement global des équipements, la cartographie des flux dans l entreprise et les méthodes de management permettant d améliorer les organisations pilotées par la demande. Les conditions de travail des salariés dans l'union européenne à quinze selon les formes d'organisation. VALEYRE A. Travail et emploi, n 112, octobre-décembre 2007, pages 35 à 47, illustré, bibliographie 10

12 Cet article étudie les conditions de travail des salariés de l'union européenne selon les formes d'organisation du travail. Il s'appuie sur les données de la troisième enquête européenne sur les conditions de travail réalisée en La première partie présente le cadre méthodologique de la recherche et la typologie des formes d'organisation du travail (formes apprenantes, en lean production, tayloriennes, de structure simple) sur laquelle elle repose. Les trois parties suivantes comparent les conditions de travail des salariés européens selon ces quatre formes d'organisation. Elles examinent successivement les conditions physiques de travail, les conditions imposées par les horaires de travail et l'intensité du travail. La cinquième partie montre que les conditions de travail sont très contrastées dans les nouvelles formes d'organisation du travail. L'organisation apprenante est, sur la plupart des critères, associée aux meilleures conditions de travail, mais les innovations organisationnelles introduites depuis la fin des années 80 intègrent rarement une tentative d'amélioration des conditions de travail, de sorte que la question garde toute son actualité. Les ouvriers de Vauxhall face à la lean production Paul Stewart Le Mouvement Social, 2006, n 217, page Cet article interroge les réactions ouvrières et syndicales face à la mise en œuvre de la production au plus juste dans l usine d Ellesmere Port, près de Liverpool. Le cas britannique est plein d enseignements à plus d un titre : d une part, les directions nationales des syndicats ont en général accepté les réformes managériales parce qu elles n avaient pas le choix eu égard à la situation difficile de l industrie automobile nationale et d autre part, contrairement à ce qui est bien trop vite admis, le syndicalisme de terrain reste puissant dans les secteurs traditionnels, empêchant les directions de mener leur politique de façon trop univoque. De fait, la production au plus juste a conduit le syndicat ouvrier à intervenir sur le procès de travail, sur l intensification du travail, sur la flexibilité des horaires et plus seulement sur le niveau des rémunérations. Le syndicat devient ainsi le premier informateur et d une certaine manière le premier formateur des ouvriers face aux changements dans les méthodes de management : il réussit mieux que l encadrement à communiquer avec le personnel des ateliers sur la production au plus juste. Enfin, la vie locale, fondée sur la community anglosaxonne, maintient, avec le syndicat, le «collectif» à l usine comme dans les quartiers où l on débat tout autant des matches de football que de la santé et des conditions de travail à l usine. 11

13 Flat organizations and the role of white-collar employees in production. (Simplification des organisations et rôle des cols-blancs dans la production). SEPPALA P. International Journal of Industrial Ergonomics, Pays-Bas, volume 33, n 1, janvier 2004, pages 15 à 27, illustré, bibliographie (En anglais) Dans les années 90, les entreprises ont adopté de nouveaux modèles organisationnels afin de maintenir ou d'améliorer leur compétitivité. Ces changements organisationnels qui ont induit le développement du réseau des sous-traitants, ont modifié de façon considérable la répartition et le contenu des tâches, en transformant notamment la fonction de l'encadrement intermédiaire et de proximité dans la production. Cet article présente un projet de recherche qui a pour but d'étudier les caractéristiques de l'organisation simplifiée (lean organization) adoptée dans les années 90 par 8 entreprises finlandaises et de déterminer l'impact des changements organisationnels sur le partage des tâches et le contenu du travail des colsblancs. L'enquête menée dans ces entreprises auprès d'un échantillon de cols-blancs a révélé que leur rôle a changé : la fonction de contrôle est devenue secondaire dans toutes les entreprises étudiées alors que les responsabilités de l'encadrement se sont étendues. Si la présence des colsblancs dans la production reste indispensable compte tenu du phénomène de la sous-traitance, leur charge de travail s'accroît, entraînant la pression temporelle et la charge mentale. 12

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1 Et Santé au travail Miguel Lefrançois Syndicat Sud Renault Trucks 5 juillet 2012 1 Sommaire Histoire du Lean management ou Lean manufacturing Les grands principes du Lean Quelques exemples du Lean Le chez

Plus en détail

Rationalisation de l organisation et troubles musculosquelettiques : le cas du lean manufacturing

Rationalisation de l organisation et troubles musculosquelettiques : le cas du lean manufacturing Rationalisation de l organisation et troubles musculosquelettiques : le cas du lean manufacturing Sébastien Bruère Lab. «Organisation, changement et prévention» Dep. «Homme au travail» Préambule Projet

Plus en détail

Du taylorisme à la lean production

Du taylorisme à la lean production Du taylorisme à la lean production Réussir l organisation du travail Colloque de la FSSS, CSN 7 et 8 juin 2011 Paul-André LAPOINTE Relations industrielles, Université Laval ARUC-Innovations, travail et

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management STRATEGIE LEAN Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management Concept 2 Idée simple : retranscrire partout les contraintes liées à la satisfaction du client! Et ce à la plus

Plus en détail

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels Mercredi de L INET Mercredi 28 mars 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIETAIRE Toute utilisation de ce matériel sans

Plus en détail

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop.

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop. Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27 tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00 www.al-consulting.com www.lean-shop.net Copyright AL Consulting MENU GENERAL Copyright AL Consulting Liste Sommaire

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Innovation-Prévention 19 rue Paul Séramy 77300 Fontainebleau N SIRET : 48155965600030 Tel : 09.88.99.99.59 www.innoprev.com Contact Direct avec

Plus en détail

Les commissions antistress sont-elles légales?

Les commissions antistress sont-elles légales? Les commissions antistress sont-elles légales? Face aux risques psychosociaux, le Ministère du travail préconise une démarche concertée pour concevoir un plan de prévention adapté mais surtout accepté.

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Lean management et conditions de travail!

Lean management et conditions de travail! Lean management et conditions de travail! Conférence APIRAF! IUT Lumière 18 février 2014! www.aravis.aract.fr! 18/02/14! N 1! Au delà du seul lean " Quels liens entre «#évolution des organisations#» et

Plus en détail

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2 Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Sa mission est d'aider les entreprises à développer la qualité de service dont ont besoin leurs clients internes ou externes.

Plus en détail

Nomadisme et Télétravail : les impacts en entreprise

Nomadisme et Télétravail : les impacts en entreprise Nomadisme et Télétravail : les impacts en entreprise Nicole Turbé-Suetens Rennes, le 2 juin 2010 Plan de la présentation Rappel des fondamentaux Relations sociales Le droit La jurisprudence Positionnement

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi*

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi* Dr CROUZET 12/10/2012 SMTMP / RESACT Préambule Le chainon manquant Missions des SSTi* La Fiche d Entreprise (revisitée) Obligations des employeurs? Page 6 de la circulaire du Document Unique, du 18 avril

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Matia Consulting Consultance en Formation Conseils & Formations sur mesure TPE - PME Développement des compétences Management de la Performance OFFRE DE FORMATIONS 2015 Contact Anne QUINTART +32 (0)472

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM Dossier paru dans la tribune de l'industrie des Editions WEKA N 29 Mars 2006 Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM La mise en place d'une démarche TPM nécessite plusieurs

Plus en détail

Le Juste-à-Temps : de la théorie à la pratique

Le Juste-à-Temps : de la théorie à la pratique Le Juste-à-Temps : de la théorie à la pratique Par Xavier PERRIN, CFPIM, CIRM, Directeur Qualité, KSB SA, usine d'annecy. Le groupe KSB conçoit, produit et vend des pompes centrifuges et de la robinetterie

Plus en détail

Identification des incontournables à la démarche Lean

Identification des incontournables à la démarche Lean Identification des incontournables à la démarche Lean Analyse des résultats 7/09/2010 Barbara Lyonnet, Laboratoire SYMME, Université de Savoie barbara.lyonnet@univ-savoie.fr 1. Introduction Toute entreprise

Plus en détail

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore.

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Comprendre Agir Juger Réagir Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Présenté par Charles-André Bannon, ing. Dans le cadre de la série des déjeuners RH de la Chambre de commerce Haute-Yamaska

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

Le Lean Service. La méthode Lean appliquée au domaine des services. Bienvenue! Francis Bérubé Lean Six Sigma Black Belt Conseiller senior

Le Lean Service. La méthode Lean appliquée au domaine des services. Bienvenue! Francis Bérubé Lean Six Sigma Black Belt Conseiller senior Le Lean Service La méthode Lean appliquée au domaine des services Francis Bérubé Lean Six Sigma Black Belt Conseiller senior 27 avril 2011 Bienvenue! Pour commencer Quelles sont vos attentes? Quelles sont

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

LEAN FLOW TECHNOLOGY

LEAN FLOW TECHNOLOGY - MODULE LFT101 - LEAN FLOW TECHNOLOGY STRATÉGIE DU FUTUR STRATÉGIE DU FUTUR SOMMAIRE Définitions. Élimination des Gaspillages. Améliorations. Parts de Marché. Marges. Retours sur Investissements. Organisation

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix

Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre. Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Le lean et la santé au travail Un regard critique sur les principes et la mise en œuvre Orléans 10 octobre 2014 Evelyne Morvan Bertrand Delecroix Sommaire Le lean de quoi parle t-on? L âge des outils Le

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011. INTEV A Products France

ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011. INTEV A Products France 1. ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011 INTEV A Products France Le présent accord est conclu pour l'année 2011 entre, d'une part, la Société INTEVA Products France, représentée par Mme Michèle Regnier Abrial,

Plus en détail

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Faut-il reculer l âge de la retraite? Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Entretien avec

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée

Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée Livre Blanc Collecter les 54 milliards d'euros de bénéfices issus des nouveaux usages de la donnée Sponsorisé par : Microsoft Sebastien Lamour mai 2014 QUELS SONT LES NOUVEAUX BENEFICES POTENTIELS ISSUS

Plus en détail

Proposition d un cadre conceptuel et systémique des Systèmes de Production Lean

Proposition d un cadre conceptuel et systémique des Systèmes de Production Lean Proposition d un cadre conceptuel et systémique des s de Production Lean Zahir Messaoudene 1, José Gramdi 2 1 Laboratoire de Productique et Méthodes Industrielles, ECAM, 40 Montée Saint Barthélemy, 69321

Plus en détail

Typologie des rapports entre les dirigeants

Typologie des rapports entre les dirigeants Bénévolat Typologie des rapports entre les dirigeants Un exemple : la relation Président - Directeur Les rapports qu'entretiennent les dirigeants associatifs sont largement induits par les modes de fonctionnement

Plus en détail

Lean, Kanban & Management Visuel

Lean, Kanban & Management Visuel Lean, Kanban & Management Visuel Eric Colin, Christine Chevrier, Frédéric Duffau mercredi 19 octobre 2011 1 Sommaire Contexte projet 5 Valeurs de l agilité 5 La pensée Lean 15 Mise en œuvre, adaptations

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

SEPR - Pierre Casadéi Lean Oser le participatif pour repenser l organisation

SEPR - Pierre Casadéi Lean Oser le participatif pour repenser l organisation Pour repenser son organisation au sortir d'un plan de départs volontaires, l'industriel SEPR a "osé" solliciter la participation de ses salariés. Avec succès. Réflexions de Pierre Casadei, Directeur des

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

L assurance de la qualité à votre service

L assurance de la qualité à votre service Atelier L assurance de la qualité à votre service Présentation de Jean-Marie Richard 24 et 25 novembre Sujets Qu est-ce que l assurance de la qualité? Initiation aux concepts de l assurance de la qualité.

Plus en détail

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005 LE COACHING Texte communiqué par Norbert CASAS MONTPELLIER Mars 2005 Le terme de «coaching» recouvre aujourd hui une réalité disparate car il et utilisé dans de nombreux domaines aussi divers que la gestion

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

Page 1. Page 2. Système de gestion de la vérification - HempAge AG - Juin 2011 2/10 Indice 1. Introduction. 2. Résumé. 3. Des résultats positifs

Page 1. Page 2. Système de gestion de la vérification - HempAge AG - Juin 2011 2/10 Indice 1. Introduction. 2. Résumé. 3. Des résultats positifs Object 1 Page 1 Traduction web du document officiel de la fair wear foundation Dixième Rapport de gestion du système d'audit Hempage Juin 2011 Membre depuis FWF 1 Octobre 2009 Sources d'information Entretien

Plus en détail

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Introduction Lean Six Sigma Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Présentation Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée Compte plus de 12 années d expérience en amélioration continue; Black Belt spécialisée

Plus en détail

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation Gestionnaire de petite ou moyenne structure Programme de Formation 1. Le public A travers ce dispositif de formation, la CCI de l Oise souhaite accompagner : Les jeunes créateurs souhaitant développer

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation

Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation www.oxeo.expert 500 chemin du Devey 38690 Oyeu Bureau : 04 76 05 37 47 Portable : 06 801 866 93 contact@oxeo.expert SIRET

Plus en détail

Thémaformation. Your partner on the road to achieving business excellence

Thémaformation. Your partner on the road to achieving business excellence Thémaformation Your partner on the road to achieving business excellence Thémaformation Paris - Lille Nice Lyon Bordeaux Marseille Strasbourg Bruxelles - Casablanca Tel : +33(0)3 20 26 99 21 Fax : +33(0)9

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE :

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : INTRODUCTION : Les différents moments d augmentation des richesses dans les groupes sociaux sont liés à différents phénomènes parfois difficilement

Plus en détail

APOGEE, le lean à la façon Groupama

APOGEE, le lean à la façon Groupama APOGEE, le lean à la façon Groupama La CGT vous donne sa version de la démarche lean de Groupama. Qu est-ce que le lean? Censé améliorer la performance économique des entreprises en conciliant l augmentation

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Agir pour le travail? L Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact) et la promotion de la santé au travail

Agir pour le travail? L Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact) et la promotion de la santé au travail Agir pour le travail? L Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact) et la promotion de la santé au travail Anne-Sophie Bruno historienne, Université Paris 13 Sylvie Célérier

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Gestion de Développement des Ressources Humaines

Gestion de Développement des Ressources Humaines Gestion de Développement des Ressources Humaines DE LA FONCTION PERSONNEL A LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES : EVOLUTION HISTORIQUE Pour assurer sa fonction de production, l'entreprise utilise des facteurs

Plus en détail

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations»

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations» Diplôme Bac + 5 Autres spécialités Communication des entreprises : Recherche : Professionnel Contacts UFR des sciences de la communication tél. : 01 49 40 32 72 master.comrhfi@sic.univ-paris13.fr master.comrhap@sic.univ-paris13.fr

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS 1 sur 9 COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS (L'article intégral est paru dans Gestions Hospitalières n 357 de juin-juillet 1996) Pour plus d'informations concernant

Plus en détail

Le travail à l heure du lean

Le travail à l heure du lean Le travail à l heure du lean Depuis la première moitié des années 2000, les directions d entreprises manifestent un intérêt renouvelé pour le lean sous ses diverses dénominations (lean management, lean

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN Vous êtes un professionnel consultant, coach, formateur et vous accompagnez les individus ou les entreprises dans leurs enjeux de performance sociale, managériale

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/102 DÉLIBÉRATION N 09/055 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR

Plus en détail

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel».

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Compte Rendu Café RH Dauphine du vendredi 7 février 2014 «L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Ce compte rendu vise à

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations Régis Meissonier Maître de Conférences École Polytechnique Université Montpellier II regis.meissonier@univ-montp2.fr

Plus en détail

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Les organisations doivent aujourd hui s'adapter de plus en plus vite aux évolutions stratégiques, organisationnelles

Plus en détail

Feature Team Primer. par Craig Larman et Bas Vodde. Version 1.2

Feature Team Primer. par Craig Larman et Bas Vodde. Version 1.2 ÉQUIPE FEATURE par Craig Larman et Bas Vodde Version 1.2 Les Équipes Feature 1 et les Domaines Fonctionnels 2 sont des éléments essentiels pour dimensionner le développement en mode agile et lean. Ces

Plus en détail

Vers l excellence dans les services publics wallons

Vers l excellence dans les services publics wallons Vers l excellence dans les services publics wallons Les attentes des clients Plus simple Plus rapide Plus personnalisé Plus efficace 2 Les défis Crise budgétaire Perte de revenus Vieillissement du Personnel

Plus en détail

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE BUSINESS INTELLIGENCE : GOALS AND RESULTS OF A PILOT EXPERIMENT INVOLVING SEVEN SMEs FROM BOURGOGNE Ludovic DENOYELLE,

Plus en détail

Le lean et ses effets sur la santé

Le lean et ses effets sur la santé 28 Le lean et ses effets sur la santé Le discours de la «production maigre» ou lean production est fondé sur la connexion entre économie de matière et économie de main-d œuvre. Mais le travail humain n

Plus en détail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Dr Michel APTEL Laboratoire de Biomécanique et d'ergonomie Centre de recherche de l'inrs Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) liés au

Plus en détail

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises Avis d expert Marc Koffi, Responsable de SIGMA-RH France Le Document Unique : une obligation légale des entreprises En France, le Document Unique (ou Document Unique de Sécurité - DU ou DUS), a été introduit

Plus en détail

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise.

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Docteur David ATTAL. Psychiatre. Praticien Hospitalier. Centre Hospitalier Régional Universitaire de Marseille.

Plus en détail

Partie 2 : Les impératifs de croissance obligent à concentrer l'activité sur le personnel des points de vente/service

Partie 2 : Les impératifs de croissance obligent à concentrer l'activité sur le personnel des points de vente/service Un rapport Thought Leadership Paper élaboré par Forrester Consulting à la demande de Lexmark. Partie 2 : Les impératifs de croissance obligent à concentrer l'activité sur le personnel des points de vente/service

Plus en détail

BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES : C'EST MAINTENANT! Tout savoir sur les orientations stratégiques de l'entreprise!

BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES : C'EST MAINTENANT! Tout savoir sur les orientations stratégiques de l'entreprise! Groupe CEolis Le spécialiste des comités d'entreprises, des CHSCT et des Syndicats Newsletter SPECIALE avril 2014 Édito : Eclairer l'avenir de l'entreprise BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES : C'EST

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

Certification Lean Master

Certification Lean Master Certification Lean Master Devenez un agent d'influence à valeur ajoutée! Aucun préalable En dix ans, les entreprises québécoises ont fait des pas de géant en intégrant l amélioration continue dans leurs

Plus en détail

Quel avenir pour le télétravail et les télécentres dans le Lot? CITICA - www.citica.com

Quel avenir pour le télétravail et les télécentres dans le Lot? CITICA - www.citica.com Quel avenir pour le télétravail et les télécentres dans le Lot? CITICA - www.citica.com Introduction CITICA, cabinet conseil créé en 1996 sur l'accompagnement de projets liés aux TIC avec une spécialisation

Plus en détail

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Complice de votre succès! Serge Bouchard, ASC, C.Dir. serge@bouchard.com 819-473-4248 Coach de gestion & Formateur agréé Emploi-Québec 052793

Plus en détail

Lean et Supply Chain Management

Lean et Supply Chain Management Comparaison des fondements du Lean et du Supply Chain Management Par Thierry Bur Senior Manager Activité Supply Chain de Cereza Conseil 1. Définition du Lean p2 2. Définition du Supply Chain Management..

Plus en détail

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH Les problèmes de mise en œuvre d un SIH N.Qarmiche 1*, K.Amzian 2, M.Berraho 1, Z.Srhier 1, K.El Rhazi 1, S.El Fakir 1, N.Tachfouti 1, C.Nejjari 1 1 Laboratoire d Epidémiologie et Santé Publique, Faculté

Plus en détail

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Bien plus qu'un simple changement d'appellation, le nouveau BTS Transport et Prestations Logistiques, qui entre en vigueur à partir de septembre

Plus en détail

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean.

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. LEAN MANUFACTURING 18h00-18h10 : Ouverture de M.THOS 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. 18h40-19h20 : Godefroy Beauvallet «Le

Plus en détail

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français.

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. La 1ère plateforme d'auto-formation d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. "Lean Immersion vous propose une formation en ligne au Lean Manufacturing simple, illustrée et 100% francophone qui

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

Le lean et l anguille : comment cuisiner le lean?

Le lean et l anguille : comment cuisiner le lean? Le lean et l anguille : comment cuisiner le lean? Journées de Bordeaux sur la pratique de l ergonomie / Mars 2011 Introduction Bonjour, je vais commencer par me présenter rapidement à vous : je suis Emmanuelle

Plus en détail

Le lean représente-t-il le travail du futur?

Le lean représente-t-il le travail du futur? Le lean représente-t-il le travail du futur? Pascal Ughetto, université Paris-Est, LATTS Colloque Quel travail dans l usine du futur? GERPISA, ENS de Cachan, 19-20 mars 2015 Le travail à l heure du lean

Plus en détail

quelles sont les spécificités du système de gouvernance des PME - PMI?

quelles sont les spécificités du système de gouvernance des PME - PMI? LA GOUVERNANCE DES PME-PMI Gérard CHARREAUX Professeur de Sciences de Gestion à 1 Université de Bourgogne, Dijon PREAMBULE Il est probable que vous vous interrogez sur l'apport des recherches en matière

Plus en détail

Démarche Lean management

Démarche Lean management Démarche Lean management Vers une ville INTELLIGENTE au sein d un Service de loisirs 10 octobre 2013 Objectifs de la présentation 1) Partager l expérience du Lean management au sein de l administration

Plus en détail

PERFORMANCE Cycle de gestion et de management opérationnel

PERFORMANCE Cycle de gestion et de management opérationnel PERFORMANCE Cycle de gestion et de management opérationnel Objectifs Préparer les participants à exercer pleinement leurs responsabilités de responsable de centre de profit en enrichissant leur cadre de

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail