Indice de masse corporelle en Valais : une composante pédiatrique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indice de masse corporelle en Valais : une composante pédiatrique"

Transcription

1 Indice de masse corporelle en Valais : une composante pédiatrique Dr Simon Fluri Médecin-chef et responsable du service de pédiatrie/néonatologie Centre Hospitalier du Haut-Valais, Hôpital du Valais Président des médecins scolaires référents en Valais Co-président du groupement valaisan des pédiatres

2 Surpoids et obésité «La santé publique en situation de crise» SMF 2012

3 Surpoids et obésité «La santé publique en situation de crise» SMF 2012

4 Surpoids : risques pédiatriques Hypertension Intolérance au glucose Diabète de type 2 Stéatose hépatique Problèmes orthopédiques Troubles respiratoires Problèmes neurologiques Problèmes psychologiques

5 Indice de masse corporelle : définition BMI: Poids en KG /(Taille en mètres) 2

6 Indice de masse corporelle : définition

7 Indice de masse corporelle : définition Obésité Surpoids

8 Surpoids et obésité à l échelle mondiale Lancet 2014

9 Surpoids et obésité à l échelle mondiale Lancet 2014

10 Situation en Suisse : obésité 5 % surpoids 18 %

11 Situation en Valais ESS 2012

12 Situation en Valais OVS 2011/12

13 Le Valais en chiffres Nombre de naissances 3198/an Cas d obésité (5 %) 160/an Cas de surpoids (18 %) 575/an 1/4 des enfants et des adolescents OFS 2014 OFS

14 Que faire?

15 Que faire?

16 Causes Génétique Environnement Influences extérieures pendant les premiers stades de développement de l enfant

17 Causes : hypothèse de Barker

18 Causes : absorption de nicotine pendant la grossesse Int J Obes 2008

19 Causes : prise de poids pendant la grossesse Am J Obstet Gynecol 2007

20 Causes : diabète sucré (diabetes mellitus) pendant la grossesse Pediatrics 2003

21 Causes : prise de poids post-natale Infants who are at the highest end of the distribution for weight or body mass index or who grow rapidly during infancy are at increased risk of subsequent obesity. BMJ 2005

22 Causes : aliments pour nourrisson riches en protéines AJCN 1993

23 Causes : durée du sommeil chez le nourrisson Daily sleep duration of less than 12 hours during infancy appears to be a risk factor for overweight and adiposity in preschool-aged children. Arch Pediatr Adolesc Med 2008

24 Causes : activité physique alimentation World Obesity 2015

25 Causes : possibilités d intervention adaptation du style de vie des futurs parents normalisation du poids avant la grossesse grossesse sans nicotine prise de poids modérée pendant la grossesse alimentation optimale du nourrisson prise de poids pondérée après la naissance durée du sommeil suffisante du nourrisson Obesity 2008

26 Causes : possibilités d intervention adaptation du style de vie des futurs parents normalisation du poids avant la grossesse grossesse sans nicotine prise de poids modérée pendant la grossesse alimentation optimale du nourrisson prise de poids pondérée après la naissance durée du sommeil suffisante du nourrisson Obesity 2008

27 Causes : possibilités d intervention adaptation du style de vie des futurs parents normalisation du poids avant la grossesse grossesse sans nicotine prise de poids modérée pendant la grossesse alimentation optimale du nourrisson Prise de poids pondérée après la naissance durée du sommeil suffisante du nourrisson Obesity 2008

28 Conseil aux mères et aux pères

29 Surpoids le rôle du pédiatre Identifier le problème Prévenir Proposer une solution thérapeutique Mobiliser le réseau Sensibiliser le public

30 Pédiatrie Hôpital du Valais Viège Sion

31 Offres en Valais : consultations pédiatriques Conseillers en nutrition Professeurs de sport Pédagogues Physiothérapeutes Psychologues Médecins de famille Pédiatres etc. Assurance-maladie

32 Camps de vacances pour les enfants souffrant d'obésité bilingue :

33 Matériel d information Promotion Santé Valais

34 Discussion

Activité physique et grossesse. Bengt Kayser

Activité physique et grossesse. Bengt Kayser Activité physique et grossesse Bengt Kayser Plan Obésité et activité physique: fat vs. fit Activité physique pendant la grossesse et le travail d accouchement Diabète gestationnel et activité physique

Plus en détail

ALIMENTATION DE LA FEMME ENCEINTE ET DE L ENFANT DANS LES PREMIERS MOIS DE VIE

ALIMENTATION DE LA FEMME ENCEINTE ET DE L ENFANT DANS LES PREMIERS MOIS DE VIE ALIMENTATION DE LA FEMME ENCEINTE ET DE L ENFANT DANS LES PREMIERS MOIS DE VIE Mourgeon Marielle, sage-femme responsable adjointe, maternité Hôpital Neuchâtelois Chédel Séverine, diététicienne diplômée,

Plus en détail

Dr Vande Weyer M. Pédiatre ULB. 15 mars 2014

Dr Vande Weyer M. Pédiatre ULB. 15 mars 2014 Dr Vande Weyer M. Pédiatre ULB 15 mars 2014 Définition Accumulation excessive de graisse qui peut nuire à la santé IMC Différentes courbes: Prévalence Supérieure en France dans les populations

Plus en détail

L Indice de Masse Corporelle (IMC), Body Mass Index (BMI) ou Indice de Quételet est calculé selon la formule suivante :

L Indice de Masse Corporelle (IMC), Body Mass Index (BMI) ou Indice de Quételet est calculé selon la formule suivante : Surpoids et obésité Définition L obésité est en augmentation partout dans le monde occidental, et ce, tant chez les adultes que chez les enfants. Le surpoids et l obésité sont associés à une prévalence

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DE L OBESITE CHEZ LES ADOLESCENTS LIBANAIS FASS Département

EPIDEMIOLOGIE DE L OBESITE CHEZ LES ADOLESCENTS LIBANAIS FASS Département EPIDEMIOLOGIE DE L OBESITE CHEZ LES ADOLESCENTS LIBANAIS FASS Département d éducation physique Dr. Christophe Jacob Présentation Research Council le 25/01/2007 Définition de l obésité C est un excès de

Plus en détail

Déterminants précoces de l obésité

Déterminants précoces de l obésité Déterminants précoces de l obésité Marie Aline CHARLES CESP Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations Equipe: Epidemiology de l obésité, du diabète et de la maladie rénale chronique

Plus en détail

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité»

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» «Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» Union Régionale des Médecins Libéraux (URML) Pôle technologique La Pardieu 24 Allée Evariste Gallois 63170 Aubière

Plus en détail

Quelle thérapie pour quel patient?

Quelle thérapie pour quel patient? Journée de formation pour la thérapie individuelle multidisciplinaire de l obésité de l enfant Quelle thérapie pour quel patient? Sylvie Borloz, responsable des programmes Grandir en Forme, DMCP CHUV Symposium

Plus en détail

Lise Dubois, DtP, PhD Professeur titulaire École d épidémiologie, de santé publique et de médecine préventive Université d Ottawa

Lise Dubois, DtP, PhD Professeur titulaire École d épidémiologie, de santé publique et de médecine préventive Université d Ottawa JE SUIS, JE SERAI CE QUE JE MANGE : ÉVOLUTION DES HABITUDES ET DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN LIEN AVEC LE POIDS CORPOREL CHEZ LES JEUNES DE L ÉLDEQ 84 ème congrès de l ACFAS Montréal, 0 mai 206 Lise

Plus en détail

Dr AF Bongrand Centre Référence MIN CHU MONTPELLIER Journée régionale de Néonatologie LYON 17/01/2009

Dr AF Bongrand Centre Référence MIN CHU MONTPELLIER Journée régionale de Néonatologie LYON 17/01/2009 Dr AF Bongrand Centre Référence MIN CHU MONTPELLIER Journée régionale de Néonatologie LYON 17/01/2009 HISTORIQUE (1) - fin des années 1950: naissances en milieu médical -concept de nécessité de séparation

Plus en détail

QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, Paris

QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, Paris QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, 75012 Paris Cet intervenant : n a pas déclaré ses liens d intérêt Tous les orateurs ont reçu une

Plus en détail

GROSSESSE ET OBÉSITÉ. Contrepoids Maternité, un programme multidisciplinaire de prise en charge

GROSSESSE ET OBÉSITÉ. Contrepoids Maternité, un programme multidisciplinaire de prise en charge GROSSESSE ET OBÉSITÉ Contrepoids Maternité, un programme multidisciplinaire de prise en charge Présentation Le programme Contrepoids Maternité est le fruit d une collaboration entre l unité d obstétrique

Plus en détail

Lise Dubois, DtP, PhD

Lise Dubois, DtP, PhD Alimentation et obésité des enfants d âge préscolaire: entre comportements individuels, cultures familiales et inégalités sociales Lise Dubois, DtP, PhD Professeure Agrégée Département d épidémiologie

Plus en détail

Petit poids à la naissance et réduction de la masse néphronique : quelles conséquences?

Petit poids à la naissance et réduction de la masse néphronique : quelles conséquences? Journées Parisiennes de Pédiatrie Vendredi 3 Octobre 2014 Petit poids à la naissance et réduction de la masse néphronique : quelles conséquences? Rémi Salomon Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Petit

Plus en détail

Génétique et épigénétique de l obésité. Pr P Barat CHU Bordeaux

Génétique et épigénétique de l obésité. Pr P Barat CHU Bordeaux Génétique et épigénétique de l obésité Pr P Barat CHU Bordeaux CAUSE DE L OBESITE Masse grasse Apports énergétiques Dépenses énergétiques Obésité commune: une maladie multifactorielle Facteurs génétiques

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UN ENFANT OBESE. LES OISEAUX - Centre Médical Infantile Nutritionnel Joël SEPULCRE

PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UN ENFANT OBESE. LES OISEAUX - Centre Médical Infantile Nutritionnel Joël SEPULCRE PRISE EN CHARGE CLINIQUE D UN ENFANT OBESE PREVALENCE DE L OBESITE 16 % Multipliée par 4.5 en 40 ans Multipliée par 2 tous les 15 ans INTERET DU DEPISTAGE PRECOCE ET DE LA PREVENTION 3 nourrissons obèses

Plus en détail

lundi 16 novembre Activité physique et santé

lundi 16 novembre Activité physique et santé 3 - Activité physique et santé Activité physique (AP) De nombreuses pathologies sont liées à un manque d AP. L organisation mondiale de la santé a établi qu un manque d AP est une des causes majeures de

Plus en détail

Chirurgie bariatrique et maternité: est ce compatible?

Chirurgie bariatrique et maternité: est ce compatible? Chirurgie bariatrique et maternité: est ce compatible? Dr Vittorio Giusti, PD & MER Consultation d obésité et des Troubles du Comportement alimentaire Service d Endocrinologie, Diabétologie et Métabolisme

Plus en détail

Educative Program in schools : Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola

Educative Program in schools : Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola Educative Program in schools : «Bon Appétit la Santé! Smakelijk en Gezond!» Isabelle Thiébaut Diététicienne ticienne pédiatriquep Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola PLAN 1. Alimentation de

Plus en détail

Développement d un réseau pour la prise en charge de l obésité infantile

Développement d un réseau pour la prise en charge de l obésité infantile Développement d un réseau pour la prise en charge de l obésité infantile Dre Nathalie Farpour-Lambert Médecin adjointe agrégée Responsable du programme Contrepoids et de la consultation de médecine du

Plus en détail

Dominique Turck Département de Pédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre et Faculté de médecine, Université Lille 2, Lille

Dominique Turck Département de Pédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre et Faculté de médecine, Université Lille 2, Lille Que faut-il conseiller pour la diversification alimentaire du nourrisson? Les aliments «faits maison» ou les aliments spécifiques pour enfants en bas âge? Dominique Turck Département de Pédiatrie Hôpital

Plus en détail

Planification hospitalière de La République et Canton du Jura

Planification hospitalière de La République et Canton du Jura Planification hospitalière de La République et Canton du Jura Conférence de presse Service de la Santé publique Delémont, le 28 mai 2014 Plan de la présentation 0. Introduction 1. Projet de planification

Plus en détail

Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés

Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés Point d information 21 octobre 2010 Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés Depuis plusieurs

Plus en détail

Dépistage précoce de l obésité

Dépistage précoce de l obésité Dépistage précoce de l obésité M.L. Frelut, centre thérapeutique pédiatrique, Margency, et service d endocrinologie pédiatrique, hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris Le dépistage précoce de l obésité est

Plus en détail

La santé de la population en Valais 5 e rapport, 2015

La santé de la population en Valais 5 e rapport, 2015 La santé de la population en Valais 5 e rapport, 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, conseillère d Etat Dr Christian Ambord, médecin cantonal PD Dr Arnaud Chiolero, médecin-chef épidémiologue Conférence de

Plus en détail

10/12/2013 ACCOMPAGNEMENT A LA NUTRITION LA NUTRITION. Une nutrition satisfaisante est un facteur de protection de la santé de la santé

10/12/2013 ACCOMPAGNEMENT A LA NUTRITION LA NUTRITION. Une nutrition satisfaisante est un facteur de protection de la santé de la santé Dr DOAN-LAURES B Pédiatre 10/12/2013 ACCOMPAGNEMENT A LA NUTRITION 1 LA NUTRITION Une nutrition satisfaisante est un facteur de protection de la santé de la santé Rôle dans le déterminisme de nombreux

Plus en détail

L accès adapté Un travail de collaboration

L accès adapté Un travail de collaboration 1 juin 2017 L accès adapté Un travail de collaboration Dr Marylène Dussault GMF Plateau Marquette Plan Réviser les principes d implantation de l accès adapté. Optimiser le travail de collaboration avec

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE L OBÉSITÉ AU CHU DE RENNES

LA PRISE EN CHARGE DE L OBÉSITÉ AU CHU DE RENNES LA PRISE EN CHARGE DE L OBÉSITÉ AU CHU DE RENNES PÔLE ABDOMEN ET MÉTABOLISME SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE, DIABÉTOLOGIE ET NUTRITION CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES INTRODUCTION Vous êtes suivi(e)

Plus en détail

L'école des papilles Education nutritionnelle de l enfant en milieu scolaire

L'école des papilles Education nutritionnelle de l enfant en milieu scolaire ABC Diététique 62 rue Ney 69006 Lyon Téléphone : 04 72 07 69 46 Email : c.girerd@abcdietetique.fr L'école des papilles Education nutritionnelle de l enfant en milieu scolaire Financeur Partenaires L école

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI publié le

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI publié le COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 TRENTE ET UNIÈMES

Plus en détail

9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11. Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs

9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11. Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs 9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11 Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs NAISSANCE D UNE PROFESSION Création de 4 postes d EMS en 1999:

Plus en détail

Epidémiologie du Surpoids et Concept de Diabésité

Epidémiologie du Surpoids et Concept de Diabésité 1 JMR 2017 Reins et Obésité Epidémiologie du Surpoids et Concept de Diabésité Bénédicte Stengel Epidémiologie rénale et cardiovasculaire Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations Plan

Plus en détail

Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire

Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire M1 Pathologie Humaine International Module Pathologies Thrombotiques et Modèles animaux Bénédicte Gaborit Anne Dutour-Meyer Service de Diabétologie,

Plus en détail

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Yvelines Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Une offre de soins spécifique en Ile de France depuis plus que 30 ans une hospitalisation en moyen séjour (SSR) pour les femmes enceintes

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

OBÉSITÉ DES JEUNES. Tuteurs : Dresse E. Bobionni Harsch Dr Z.Pataky. Iris Domenjoz Vania Meuli Oscar Vazquez Marion Walker

OBÉSITÉ DES JEUNES. Tuteurs : Dresse E. Bobionni Harsch Dr Z.Pataky. Iris Domenjoz Vania Meuli Oscar Vazquez Marion Walker OBÉSITÉ DES JEUNES Tuteurs : Dresse E. Bobionni Harsch Dr Z.Pataky Iris Domenjoz Vania Meuli Oscar Vazquez Marion Walker Programme Introduction : cas clinique 1. Définition de l obésité 2. Le traitement

Plus en détail

LES CONVENTIONS DE RÉÉDUCATION FONCTIONNELLE

LES CONVENTIONS DE RÉÉDUCATION FONCTIONNELLE DE RÉÉDUCATION FONCTIONNELLE Le 15/10/2015 1 Préliminaires I. Le Service au sein de l INAMI Le Service chargé de gérer les conventions de rééducation fonctionnelle fait partie du Service des soins de santé

Plus en détail

Conférence de presse Colloque 26 et Chiffres pour le Luxembourg

Conférence de presse Colloque 26 et Chiffres pour le Luxembourg Conférence de presse Colloque 26 et 27-01-2011 Chiffres pour le Luxembourg Obésité de l adulte: Dans l étude ORISCAV-LUX réalisée par le Centre d Etudes en Santé pour le compte du Ministère de la Santé,

Plus en détail

Conférence statutaire de Marie GUERIN BROS ; "SURPOIDS ET OBESITE DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT" Points de repères

Conférence statutaire de Marie GUERIN BROS ; SURPOIDS ET OBESITE DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT Points de repères Conférence statutaire de Marie GUERIN BROS ; "SURPOIDS ET OBESITE DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT" Points de repères Le surpoids et l obésité sont définis par l Organisation mondiale de la santé (OMS) comme

Plus en détail

Etiologies de l'obésité de l'adulte

Etiologies de l'obésité de l'adulte Etiologies de l'obésité de l'adulte Dr Ariane Sultan Equipe Nutrition, Diabète CHU Lapeyronie, Montpellier DIPLÔME UNIVERSITAIRE «PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS D'OBESITE SEVERE» Génétique ou Environnement?

Plus en détail

Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse.

Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse. Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse. Plus de liberté. Plus de confiance. Avec mylife. Diabète gestationnel Le diabète lié à la grossesse Fait pour la vie. Le diabète

Plus en détail

Activité physique pilule miracle du 21e siècle

Activité physique pilule miracle du 21e siècle Human Evolution (or is it?) Activité physique pilule miracle du 21e siècle Modernité & sédentarité Inactivité et maladies Effets protecteurs de l AP Combien, quoi, comment? Daniel Theisen, PhD Sports Medicine

Plus en détail

Les Soins de Suite et de Réadaptation adultes/enfants sur l Arc Alpin à orientation nutritionnelle pouvant accueillir des patients atteints d obésité

Les Soins de Suite et de Réadaptation adultes/enfants sur l Arc Alpin à orientation nutritionnelle pouvant accueillir des patients atteints d obésité Les Soins de Suite et de Réadaptation adultes/enfants sur l Arc Alpin à orientation nutritionnelle pouvant accueillir des patients atteints d obésité Les Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) à orientation

Plus en détail

Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées à la grossesse chez les femmes obèses?

Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées à la grossesse chez les femmes obèses? Obésité et grossesse Immersion en communauté juin 2012 Scapuso J., Dosso M. et Rapin A. Etudiantes Heds 2BSc, filière Nutrition et Diététique Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées

Plus en détail

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques Romain KESSLER Service de pneumologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Déclaration de liens d intérêts J ai actuellement, ou j ai

Plus en détail

RSV SZO Hôpital de Viège

RSV SZO Hôpital de Viège Liste hospitalière du canton du Valais A. Réseau Santé Valais (RSV) RSV SZO Hôpital de Viège Soins somatiques aigus - 111 lits Lits d attente - 1 à 2 lits (réduction progressive) - Soins intensifs - Chirurgie

Plus en détail

Les femmes nées prématurément ont-elles plus de complications de grossesse? Les statistiques publiques comme réponse. Ariane Boivin, Ph. D.

Les femmes nées prématurément ont-elles plus de complications de grossesse? Les statistiques publiques comme réponse. Ariane Boivin, Ph. D. Les femmes nées prématurément ont-elles plus de complications de grossesse? Les statistiques publiques comme réponse Ariane Boivin, Ph. D. Zhong-Cheng Luo, M.D., Ph. D., François Audibert, M.D., Benoit

Plus en détail

Obésité : suite Approche comportementale et nutritionnelle Des outils pratiques pour le MPR

Obésité : suite Approche comportementale et nutritionnelle Des outils pratiques pour le MPR Obésité : suite Approche comportementale et nutritionnelle Des outils pratiques pour le MPR Delphine Amstutz Diététicienne diplômée HES Service de médecine de premier recours delphine.amstutz@hcuge.ch

Plus en détail

Obésité : critères diagnostiques Prévalence Guidelines et objectifs de prise en charge Dangers des régimes stricts Approche comportementale t :

Obésité : critères diagnostiques Prévalence Guidelines et objectifs de prise en charge Dangers des régimes stricts Approche comportementale t : Obésité Quelle prise en charge nutritionnelle titi? Quelle efficacité? Quelle place pour le MPR? Delphine Amstutz Diététicienne diplômée HES Service de médecine de premier recours delphine.amstutz@hcuge.ch

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Laurence Kessler Service d endocrinologie, diabète et maladies métaboliques Hôpitaux universitaires Strasbourg Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG

Plus en détail

LE PARADOXE FEMININ LES RAISONS DES INEGALITES

LE PARADOXE FEMININ LES RAISONS DES INEGALITES Communiqué de presse 5 mars 2015 Pour la première fois, 7 sociétés savantes, avec le soutien MSD France, s'associent pour bâtir un programme de formation destiné aux professionnels de santé et dédié à

Plus en détail

Nutrition et problème de. Nicole Tremblay

Nutrition et problème de. Nicole Tremblay Nutrition et problème de poids: obésité Nicole Tremblay INTRODUCTION Problème de santé publique: la proportion de la population mondiale a augmenté de façon considérable Facteur de risque de plusieurs

Plus en détail

La chirurgie bariatrique épisode II : le point de vue du chirurgien. 33 Participants Réunion ouverte aux nouveaux diplômés 2014

La chirurgie bariatrique épisode II : le point de vue du chirurgien. 33 Participants Réunion ouverte aux nouveaux diplômés 2014 Activité AFDN - Région : Alpes Maritimes Thème La chirurgie bariatrique épisode II : le point de vue du chirurgien Date Jeudi 11 Décembre 2014 Nombre de participants 33 Participants Réunion ouverte aux

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE NUTRITIONNELLE

EPIDEMIOLOGIE NUTRITIONNELLE EPIDEMIOLOGIE NUTRITIONNELLE A partir de la cohorte EDEN Etude des déterminants pré et post-natals du développement et de la santé des enfants Maternité régionale de Nancy Déterminants nutritionnels précoces

Plus en détail

Programme d ETP «diabète gestationnel»

Programme d ETP «diabète gestationnel» Programme d ETP «diabète gestationnel» Marie Taupin, diététicienne Nadia Mrabet, professeur APA Charlotte Djakouré, diabétologue 8 av ri l 2014 Cas clinique 36 ans, BMI 26 ATCD DT2 mère G2P1 (PN 3,9 kg)

Plus en détail

Etienne Dako, PhD Microbiologiste Alimentaire Université de Moncton Fac. Sciences de la santé et des services communautaires, NB

Etienne Dako, PhD Microbiologiste Alimentaire Université de Moncton Fac. Sciences de la santé et des services communautaires, NB Dépistage, surveillance et intervention contre l obésité chez les enfants de 0 à 3,5 ans vivant dans la région 7 de Miramichi au Nouveau-Brunswick Etienne Dako, PhD Microbiologiste Alimentaire Université

Plus en détail

Et si notre comportement alimentaire et notre composition corporelle étaient programmés dès le plus jeune âge Aurore Martin Agnoux

Et si notre comportement alimentaire et notre composition corporelle étaient programmés dès le plus jeune âge Aurore Martin Agnoux Et si notre comportement alimentaire et notre composition corporelle étaient programmés dès le plus jeune âge Aurore Martin Agnoux LABERCA et UMR 1280 Physiologie des Adaptations Nutritionnelles 15 Novembre

Plus en détail

Conduite à tenir devant une crise convulsive de l enfant

Conduite à tenir devant une crise convulsive de l enfant Conduite à tenir devant une crise convulsive de l enfant Dr Vanina Bellavoine Neurologie Pédiatrique Hopital Robert Debré, APHP, Paris 12 Décembre 2013 Crises convulsives Le médecin Reconnaître la crise?

Plus en détail

Jacques BRINGER. Le concept de syndrome métabolique est-il utile à l'indication thérapeutique?

Jacques BRINGER. Le concept de syndrome métabolique est-il utile à l'indication thérapeutique? Jacques BRINGER Le concept de syndrome métabolique est-il utile à l'indication thérapeutique? - Savoir quand évoquer un syndrome métabolique - Savoir comment le confirmer - Savoir pourquoi le rechercher

Plus en détail

XVème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Avril 2011 Martinique

XVème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Avril 2011 Martinique XVème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane 27 29 Avril 2011 Martinique Diabésité: une nouvelle maladie? Dr Jean-Loup Daigre Médecine Interne-Diabétologie Saint Laurent

Plus en détail

RSV SZO Hôpital de Viège

RSV SZO Hôpital de Viège Liste hospitalière du canton du Valais A. Réseau Santé Valais (RSV) Conseil d'etat Mandat de prestations Approuvé le 14 décembre 2011 RSV SZO Hôpital de Viège Soins somatiques aigus - 111 lits Lits d attente

Plus en détail

Département de la santé, des affaires sociales et de la culture. Promotion de la santé des séniors PRESSE

Département de la santé, des affaires sociales et de la culture. Promotion de la santé des séniors PRESSE Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Promotion de la santé des séniors 2017-2020 20 02 2017 PRESSE Présidence du Conseil d'etat Chancellerie - IVS Präsidium des Staatsrates

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

La densité nutritive Le point de vue du consommateur

La densité nutritive Le point de vue du consommateur La densité nutritive Le point de vue du consommateur Mars 2011 Andy MacDonald L importance de la nutrition ne change pas L importance du goût augmente Pourquoi l importance de la nutrition devrait changer

Plus en détail

Mise au point de l obésité chez l enfant en Tunisie. Dr Ayadi Imène - Tunisie SIPPS - Novembre 2014 Vérone

Mise au point de l obésité chez l enfant en Tunisie. Dr Ayadi Imène - Tunisie SIPPS - Novembre 2014 Vérone Mise au point de l obésité chez l enfant en Tunisie Dr Ayadi Imène - Tunisie SIPPS - Novembre 2014 Vérone Introduction L obésité infantile en Tunisie Problème de santé publique Facteurs de risque +++ Prévention

Plus en détail

2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins

2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins 2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins Les personnels de santé sont des informateurs crédibles et écoutés par la population sur le domaine de la nutrition.

Plus en détail

Périodes critiques pour la prise de poids

Périodes critiques pour la prise de poids - 91 - LES APPORTS DE L ÉPIDÉMIOLOGIE À LA CONNAISSANCE DES DÉTERMINANTS PRÉCOCES DE L OBÉSITÉ MARIE-ALINE CHARLES Directrice de recherche, unité mixte INSERM Université Paris-Sud «Recherches en épidémie

Plus en détail

UNITE BARIATRIQUE MOTIF DE CONSULTATION : obésité grade I, II ou III BILAN : DATE : CS CARDIOLOGUE..

UNITE BARIATRIQUE MOTIF DE CONSULTATION : obésité grade I, II ou III BILAN : DATE : CS CARDIOLOGUE.. www.abcd-chirurgie.fr UNITE BARIATRIQUE NOM : PRENOM: DATE DE NAISSANCE : ADRESSE : N TELEPHONE : MEDECINS CORRESPONDANTS : Médecin traitant : Spécialistes : CONSULTATION EXTERNE : Dr, DATE : MOTIF DE

Plus en détail

méthodologie : Cahier Les adolescents sont particulièrement vulnérables : premiers influencés par les

méthodologie : Cahier Les adolescents sont particulièrement vulnérables : premiers influencés par les , professeur en médecine préventive, docteur en épidémiologie, Institut national de la santé publique, Tunis, Tunisie, Laboratoire Nutritionnelle en Tunisie,, ingénieur de recherche en biostatistiqueépidémiologie,

Plus en détail

«Manger mieux et bouger plus: quels effets et contreeffets»

«Manger mieux et bouger plus: quels effets et contreeffets» 3 ème Symposium de la Division d endocrinolgie, diabétologie et obésité pédiatrique CHUV, site Hôpital de l Enfance «Manger mieux et bouger plus: quels effets et contreeffets» Sylvie Borloz Diététicienne

Plus en détail

Obésité maternelle et conséquences périnatales

Obésité maternelle et conséquences périnatales JOURNEE JEAN COHEN Obésité maternelle et conséquences périnatales Dr Céline de Carné Hôpital Armand Trousseau Françaises de 25-34 ans, entre 1997 et 2009 : Surpoids : 13,5 à 19% Obésité : 6 à 12% 35-44

Plus en détail

La prise en charge de l obésité de l enfant. Dr V. Sevrin Clinique Ste-Elisabeth Namur

La prise en charge de l obésité de l enfant. Dr V. Sevrin Clinique Ste-Elisabeth Namur La prise en charge de l obésité de l enfant Dr V. Sevrin Clinique Ste-Elisabeth Namur Violaine.Sevrin@cmsenamur.be Epidémiologie Selon un rapport de l International Obesity Task Force (IOTF), 1 enfant

Plus en détail

La prévalence de l obésité, en particulier de l obésité infantile augmente. Définitions actuelles de l obésité de l enfant

La prévalence de l obésité, en particulier de l obésité infantile augmente. Définitions actuelles de l obésité de l enfant Mini-revue Sang Thrombose Vaisseaux 2004 ; 16, n 4 : 187 92 Définitions actuelles de l obésité de l enfant Marie-Françoise Rolland-Cachera Inserm U557, ISTNA Cnam, 2, rue Conté, 75003 Paris, France Le

Plus en détail

MANQUE DE SOMMEIL ET RISQUE D OBESITE ET DE DIABETE. Karine Spiegel, PhD

MANQUE DE SOMMEIL ET RISQUE D OBESITE ET DE DIABETE. Karine Spiegel, PhD MANQUE DE SOMMEIL ET RISQUE D OBESITE ET DE DIABETE Karine Spiegel, PhD Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon INSERM U1028 - UMR 5292 Equipe «Physiologie intégrée du système d'éveil» Obligation

Plus en détail

Obésité et son paradoxe. Damien Coisne

Obésité et son paradoxe. Damien Coisne Obésité et son paradoxe Damien Coisne 1 2 Obesity paradox Definition Obesity définition OP et coronaropathie OP et insuffisance cardiaque à FE basse ou FE préservée 3 4 5 Obesity paradox Definition Obesity

Plus en détail

S A L I M N A F T I C H U M U S T A P H A

S A L I M N A F T I C H U M U S T A P H A Asthme et obésité SALIM NAFTI CHU MUSTAPHA Introduction L obésité peut contribuer au développement de plusieurs maladies tels le diabète, les maladies cardiovasculaires, l hypertension artérielle, le syndrome

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT AUTOUR DE LA PRISE EN CHARGE DE L OBESITE ET DU SURPOIDS AU CENTRE HOSPITALIER LE VINATIER. Groupe SMACS «ETP»

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT AUTOUR DE LA PRISE EN CHARGE DE L OBESITE ET DU SURPOIDS AU CENTRE HOSPITALIER LE VINATIER. Groupe SMACS «ETP» EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT AUTOUR DE LA PRISE EN CHARGE DE L OBESITE ET DU SURPOIDS AU CENTRE HOSPITALIER LE VINATIER Groupe SMACS «ETP» LE CONTEXTE Hôpital psychiatrique Pôle UP- MOPHA (Médecine,

Plus en détail

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES La Pologne se situe en 27 ème position/34 du classement Euro HealthConsumer Index 2012: - l un des systèmes de santé les moins satisfaisants

Plus en détail

Termes de Référence pour l élaboration d un plan stratégique régional de Nutrition pour l Afrique de l'ouest

Termes de Référence pour l élaboration d un plan stratégique régional de Nutrition pour l Afrique de l'ouest Termes de Référence pour l élaboration d un plan stratégique régional de Nutrition pour l Afrique de l'ouest 1. Contexte et justification La malnutrition demeure un problème de santé publique et de développement,

Plus en détail

Chirurgie Bariatrique et Grossesse

Chirurgie Bariatrique et Grossesse Chirurgie Bariatrique et Grossesse 1ère journée du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en Charge de l Obésité de l Adulte et de l Enfant Samedi 19 janvier 2013 Dr Guillaume Girard, Dr Pietro Santulli

Plus en détail

L étude EPIPAGE 2. Réseau MYPA Mardi 8 septembre Hôpital Privé de Parly 2 Le Chesnay

L étude EPIPAGE 2. Réseau MYPA Mardi 8 septembre Hôpital Privé de Parly 2 Le Chesnay L étude EPIPAGE 2 Réseau MYPA Mardi 8 septembre 2015 Hôpital Privé de Parly 2 Le Chesnay Cécile Lebeaux Pédiatre-coordinatrice EPIPAGE 2 UMRS 1153 - Equipe EPOPé Epidémiologie en Périnatologie, Obstétrique

Plus en détail

Amri Hammami, Sofien Kasmi, Mohamed Razgallah, Ezdine Bouhlel

Amri Hammami, Sofien Kasmi, Mohamed Razgallah, Ezdine Bouhlel Amri Hammami, Sofien Kasmi, Mohamed Razgallah, Ezdine Bouhlel Introduction Méthodologie Résultats Discussion Conclusion Plusieurs études ont montré que la sédentarité représente un sérieux problème public

Plus en détail

Accouchement confidentiel et boîte à bébé

Accouchement confidentiel et boîte à bébé Accouchement confidentiel et boîte à bébé Mme Esther Waeber-Kalbermatten, conseillère d Etat Prof. Eric Bonvin, directeur général de l Hôpital du Valais Dr Christian Ambord, médecin cantonal Mme Rosa Maria

Plus en détail

Madame GAU... née en 1983

Madame GAU... née en 1983 Madame GAU... née en 1983 AFSORL avril 2016 Dr Charles PAOLI C.H.I. André Grégoire 93100 Montreuil charles.paoli@docadoc.com Madame GAU... née en 1983 O adressée pour dépistage de SAHOS en mars 2015 O

Plus en détail

Définition Méthode de calcul Numérateur Inclusions

Définition Méthode de calcul Numérateur Inclusions (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Méthode de calcul Numérateur Pourcentage des patients âgés de 18 ans ou plus qui sont atteints de diabète sucré et qui ont

Plus en détail

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes.

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Marche nordique La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Il vous permet de : - Bouger et améliorer votre condition physique (cardiorespiratoire+endurance)

Plus en détail

Activité physique/sport: à prescrire à tous les âges!

Activité physique/sport: à prescrire à tous les âges! Activité physique/sport: à prescrire à tous les âges! Dr Jean-Paul GOUELLO Marathon de la baie du mont Saint-Michel Réanimation Polyvalente centre hospitalier de Saint-Malo jp.gouello@ch-stmalo.fr info@montsaintmichel-marathon.com

Plus en détail

Les objectifs de prise en charge d un surpoids ou d une obésité. Les bénéfices attendus. limoges.fr

Les objectifs de prise en charge d un surpoids ou d une obésité. Les bénéfices attendus. limoges.fr Les objectifs de prise en charge d un surpoids ou d une obésité Les bénéfices attendus CSO@chu limoges.fr Objectifs généraux Amélioration de la qualité de vie Réduction ou maintien de la perte pondérale

Plus en détail

Les objectifs de prise en charge d un surpoids ou d une obésité. Les bénéfices attendus.

Les objectifs de prise en charge d un surpoids ou d une obésité. Les bénéfices attendus. Les objectifs de prise en charge d un surpoids ou d une obésité Les bénéfices attendus CSO@chu-limoges.fr Objectifs généraux Amélioration de la qualité de vie Réduction ou maintien de la perte pondérale

Plus en détail

- d une pathologie nécessitant une prise en charge psychiatrique,

- d une pathologie nécessitant une prise en charge psychiatrique, SSR Pédiatrique VAL PRE VERT Traitement des pathologies digestives, métaboliques et endocriniennes Domaine du Laou - 929, Route de Gardanne - 13105 MIMET Tel : 04 42 65 61 15 / Mail : accueil@creadop-valprevert.com

Plus en détail

Chirurgie bariatrique chez l adolescent

Chirurgie bariatrique chez l adolescent Chirurgie bariatrique chez l adolescent P. Tounian Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques Hôpital Trousseau, Paris INSERM 872 Nutriomique, Université Paris 6 Institute of Cardiometabolism and Nutrition

Plus en détail

Transport du nouveau-né

Transport du nouveau-né Transport du nouveau-né Juan LLOR Département médico-chirurgical de Pédiatrie CHCVs - Sion Plan Quelques définitions Adaptation et particularités de la prise en charge Transport Quoi comment à Sion? Quelques

Plus en détail

«Les professionnels de la périnatalité à l écoute»

«Les professionnels de la périnatalité à l écoute» «Les professionnels de la périnatalité à l écoute» Dr Yves BESCOND 01/02/2013 PRÉAMBULE * Développement au cours des 15 dernières années des réseaux de périnatalité, souvent motivés par la fermeture de

Plus en détail

Programme de prévention de l obésité infantile auprès de la femme enceinte. PRALIM Programme de prévention obésité mère-enfant.

Programme de prévention de l obésité infantile auprès de la femme enceinte. PRALIM Programme de prévention obésité mère-enfant. Programme de prévention de l obésité infantile auprès de la femme enceinte R é s e a u G r a n d i r 3 d é c e m b r e 2 0 1 3 PRALIM Programme de prévention obésité mère-enfant. Objectif général En lien

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE DÉMARCHE NOVATRICE DE SANTÉ PUBLIQUE 1.1. CONNECT+, LA SOLUTION 1.2. LE PARCOURS CONNECT+ 2. LES ACTEURS CONNECT+

SOMMAIRE 1. UNE DÉMARCHE NOVATRICE DE SANTÉ PUBLIQUE 1.1. CONNECT+, LA SOLUTION 1.2. LE PARCOURS CONNECT+ 2. LES ACTEURS CONNECT+ 1 Espace bilan Connect+ Santé Forme 1 Zone d activité ludique 1 Conseiller pour l encadrement 1 Technologie innovante 1 Analyse détaillée de votre condition physique = UNE SOLUTION SPORT-SANTÉ EFFICACE

Plus en détail

Pleurs du nourrisson Aspects cliniques et prise en charge. Dr Sophie Denizot Polyclinique de l atlantique 20/05/2014

Pleurs du nourrisson Aspects cliniques et prise en charge. Dr Sophie Denizot Polyclinique de l atlantique 20/05/2014 Pleurs du nourrisson Aspects cliniques et prise en charge Dr Sophie Denizot Polyclinique de l atlantique 20/05/2014 10 à 30 % des nourrissons de moins de 4 mois pleurent de manière excessive ou prolongée

Plus en détail

Examen d aptitude à la plongée pour enfants et adolescents

Examen d aptitude à la plongée pour enfants et adolescents Examen d aptitude à la plongée pour enfants et adolescents Renseignements personnels Prénom: Nom: Date de naissance: Adresse: NPA: Ville: Numéro de téléphone: Assurance: Numéro d assuré: Club de plongée:

Plus en détail

PRÉVENTION de l OBÉSITÉ

PRÉVENTION de l OBÉSITÉ PRÉVENTION de l OBÉSITÉ JIJL- Familles et accompagnants 26 mars 2011 Dr C. Mircher - Institut Jérôme Lejeune L ALIMENTATION...PLAISIR : SEUL ET PARTAGÉ Alimentation: vie, croissance Mais se nourrir est

Plus en détail

Place des nébulisations de corticostéroïdes inhalés

Place des nébulisations de corticostéroïdes inhalés Place des nébulisations de corticostéroïdes inhalés Rola Abou Taam Pneumologie et allergologie pédiatriques Centre de référence des maladies respiratoires rares Hôpital Necker Enfants Malades Paris 5 ème

Plus en détail