analyse dimensionnelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "analyse dimensionnelle"

Transcription

1 analyse dimensionnelle La physique cherche à décrire les phénomènes de manière qualitative et quantitative. Elle doit donc les caractériser par des grandeurs susceptibles d être mesurées. 1. définitions Une grandeur est une propriété ou qualité que l on attribue à un corps ou à un phénomène et, à laquelle on peut donner une représentation numérique. exemples : l intensité d un courant électrique, la longueur d un objet... Cette représentation numérique permet alors l étude quantitative des phénomènes. Une grandeur est mesurable lorsqu on sait définir l égalité et le rapport de deux grandeurs de cette espèce. Ainsi, la température en degré Celsius est repérable mais non mesurable, à la différence de la température en Kelvin. Pour mesurer une grandeur physique X, on compare sa valeur à la valeur d une autre grandeur, de même nature, prise arbitrairement comme unité, en effectuant leur rapport. Le résultat de la mesure est un nombre, la valeur de X, accompagnée de son unité : la mesure l de la grandeur (L) est le rapport où L 0 est la grandeur unité. l = L L 0 Un système d unité est constitué d unités fondamentales choisies arbitrairement et indépendante de les unes des autres.celles-ci sont définies par un étalon, conventionnellement choisi, en général pour sa simplicité, sa stabilité et l universalité de son mode de réalisation. Toutes les autres unités, dites dérivées, découlent des unités fondamentales à partir de relations de définition. 2. unités de base du système international Par convention, les grandeurs physiques sont organisées selon un système de dimensions. Chacune des sept grandeurs de base du SI est supposée avoir sa propre dimension, représentée symboliquement par une seule lettre majuscule sans empattement en romain. Les symboles utilisés pour les grandeurs de base, les symboles utilisés pour indiquer leur dimension, et leurs unités de bases sont les suivants : Les unités de base du SI sont liées au monde réel par l intermédiaire de constantes de la 1

2 physique, universelles et par nature, invariables. 2

3 3. dimension d une grandeur Il est nécessaire de faire la distinction entre la dimension d une grandeur physique et son unité. Par exemple, une distance a la dimension d une longueur, mais elle pourra s exprimer dans diverses unités (le mètre, le mile, l Angström...). La dimension d une grandeur renseigne sur sa nature physique, c est une caractéristique beaucoup plus générale que son unité. Une grandeur purement numérique, comme le rapport de deux vitesses est dite "sans dimension". 4. équation aux dimensions La dimension d une grandeur s exprime en fonction des sept dimensions fondamentales (L, M,T, I, Θ, N et J). On appelle équation aux dimensions une équation reliant la dimension d une grandeur G à celles des grandeurs de base : [G] = T α.l β.m γ.i γ.θ ε.j ζ.n η Par exemple, si V est une vitesse, on note sa dimension [V] = L.T 1. Remarques : - Les nombres et les angles sont des grandeurs sans dimension. En particulier, un angle, exprimé en radians, est la rapport de la longueur de l arc intercepté au rayon du cercle. C est bien un nombre sans dimension et indépendant de l unité de longueur choisie. - Le rapport de deux grandeurs de même dimension est sans dimension. - Les fonctions mathématiques (cos, sin, tan, exp, ln...) et leurs arguments sont sans dimension. Par exemple cos(x) et x sont sans dimensions. - [ dx dt ] = [x] T 5. analyse dimensionnelle Une équation est homogène si : - tous les termes d une somme ou d une différence ont la même dimension. Dans le cas contraire, l équation est forcément fausse. - Les deux membres d une égalité ont la même dimension. L analyse de l homogénéité constitue un puissant outil pour détecter une erreur puisqu une équation non homogène est nécessairement fausse. À la fin de tout calcul littéral, il faut vérifier l homogénéité de l expression obtenue, en retenant qu une équation non homogène est toujours fausse mais une équation homogène n est pas nécessairement juste!!! exemples : analyser l homogénéité des expressions suivantes : 1. R eq = 1 R R 2 où R eq, R 1 et R 2 sont des résistances. 2. u(t) = E exp( t), où u(t) est la tension aux bornes d un dipôle à la date t et E est une tension. 3. x(t) = 1 2 gt2 + v 0 t + 1, où x(t) est l abscisse d un point matériel, de vitesse initiale v 0, g étant l intensité de la pesanteur. 3

4 exercice 1 : période d un pendule exercices Soit un pendule simple constitué d une masse m accrochée à l extrémité mobile d un fil de longueur l. On travaille dans le référentiel terrestre où le champ de pesanteur est g. 1. Montrer, par une analyse dimensionnelle, que la période des petites oscillations de ce l pendule peut s écrire T = K, où K est une constante sans dimension. g 2. Quelle remarque concernant T peut-on faire? exercice 2 : Vitesse de libération On définit la vitesse de libération v l (ou vitesse d évasion) d un objet dans l environnement de la Terre par la vitesse que l on doit lui communiquer pour que son énergie mécanique soit nulle (vitesse nulle quand elle se trouve à une distance infinie de la Terre). 1. Quels sont les paramètres pertinents pour exprimer v l? 2. En déduire l expression de v l par une analyse dimensionnelle (cette analyse étant qualitative, l expression s obtient à une constante multiplicative sans dimension près, que seule l analyse quantitative ou l expérience fournit). exercice 3 : grandeurs de Planck En combinant les trois constantes G, c et ħ = h, on obtient les grandeurs de Planck 2π ħg ħg ħc suivantes : c 5, c 3 et G 1. Déterminer quelle grandeur est homogène à : - une longueur, appelée «longueur de Planck» et notée l P. - une masse, appelée «masse de Planck» et notée m P. - une durée, appelée «durée de Planck» et notée τ P. 2. On introduit également la «température de Planck», notée T P à partir des constantes c, k B = 1, J.K 1 et m P. Cette température est la température la plus élevée qui ait un sens dans les théories actuelles et correspondrait à celle du l Univers à la date s après le début du big bang Déterminer l expression de T P. exercice 4 : Vibration d une goutte d eau La fréquence de vibration d une goutte d eau dépend de plusieurs paramètres. On supposera que la tension superficielle est le facteur prédominant dans la cohésion de la goutte ; par conséquent, les facteurs intervenant dans l expression de la fréquence de vibration f seront : - R, le rayon de la goutte ; - ρ, la masse volumique de l eau, pour tenir compte de l inertie ; - A, la constante intervenant dans l expression de la force due à la tension superficielle (la dimension de A est celle d une force par unité de longueur). La tension superficielle est la force qu il faut appliquer par unité de longueur le long d une ligne perpendiculaire à la surface d un liquide en équilibre pour provoquer l extension de cette surface. On écrira donc : f = k 1 R a ρ b A c, où k 1 est ici une constante sans dimension ; a, b et c sont les exposants de R, ρ et A. En déduire les valeurs de a, b et c. 4

5 exercice 5 : Vibration d une étoile : modèle de Lord Raleigh (1915) La surface d une étoile est animé d un mouvement de vibration qui renseigne sur sa composition. La fréquence de vibration d une étoile dépend de plusieurs paramètres. La cohésion d une étoile étant assurée par les forces de gravitation, on s attend à devoir faire intervenir : - R, le rayon de l étoile ; - ρ, la masse volumique de l étoile ; - G, la constante de gravitation universelle. 1. Déterminer a, b et c dans l expression de la fréquence de vibration f en fonction de R, ρ et G : f = k 2 R a ρ b G c (sans expliciter la constante sans dimension k 2 ). 2. Sachant que la valeur de G est connue, quelles données peut-on obtenir à partir de la fréquence de vibration? 5

Introduction au cours de physique (2)

Introduction au cours de physique (2) Introduction au cours de physique (2) Exercices : Analyse dimensionnelle et Mesures Calculs dimensionnels Ex-2.1 Période d un pendule : Soit un pendule simple constitué d une masse m accrochée à l extrémité

Plus en détail

Chap.0 Introduction à l enseignement de physique

Chap.0 Introduction à l enseignement de physique Chap.0 Introduction à l enseignement de physique Intro : Dans ce chapitre préliminaire, on introduit la notion d analyse dimensionnelle, ainsi que quelques outils mathématiques indispensables : les équations

Plus en détail

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I Page1 CHAPITRE I Oscillations libres non amorties : Système à un degré de liberté I.1 Généralités sur les vibrations I.1.1 Mouvement périodique : Définition : C est un mouvement qui se répète à intervalles

Plus en détail

La valeur positive extrême (ou maximale) prise par l abscisse angulaire est appelée amplitude de l oscillation.

La valeur positive extrême (ou maximale) prise par l abscisse angulaire est appelée amplitude de l oscillation. Terminale S Chapitre 12 Les systèmes mécaniques oscillants. Lycée J-B Schwilgué - SELESTAT I. Exemples de systèmes oscillants. 1. L oscillateur. On appelle oscillateur (ou système oscillant) un système

Plus en détail

GRANDEUR ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS

GRANDEUR ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS GRANDEUR ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS Professeur Tijani GHARBI tijani.gharbi@univ-fcomte.fr September 9, 2013 GRANDEURS PHYSIQUES ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS September 9, 2013 1 / 17 Qu est ce qu une grandeur?

Plus en détail

Cours de mécanique. M13-Oscillateurs

Cours de mécanique. M13-Oscillateurs Cours de mécanique M13-Oscillateurs 1 Introduction Nous étudierons dans ce chapitre en premier lieu l oscillateur harmonique solide-ressort horizontale, nous introduirons donc la force de rappel du ressort

Plus en détail

GRANDEUR ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS

GRANDEUR ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS GRANDEUR ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS Professeur Tijani GHARBI tijani.gharbi@univ-fcomte.fr September 30, 2012 GRANDEURS PHYSIQUES ET EQUATIONS AUX DIMENSIONS September 30, 2012 1 / 18 Qu est ce qu une grandeur?

Plus en détail

repose sur le sol. Lorsque le sol est localement mis en mouvement O sous l effet de secousses sismiques, le référentiel du boîtier est animé,

repose sur le sol. Lorsque le sol est localement mis en mouvement O sous l effet de secousses sismiques, le référentiel du boîtier est animé, FICHE TD PREMIER PRINCIPE DE LA MECANIQUE CLASSIQUE EXERCICE N 1 Un sismographe est un appareil destiné à enregistrer les vibrations de la surface terrestre sous l action d un séisme. Son S g principe

Plus en détail

Ch.1 Rappels Mathématiques: Analyse dimensionnelle

Ch.1 Rappels Mathématiques: Analyse dimensionnelle Ch.1 Rappels Mathématiques: Analyse dimensionnelle CUAT-IST 18.10.2010 K.Demmouche (cours 1 Phys1) suite 2 1 Introduction La première étape pour étudier un phénomène physique est l identification des variables

Plus en détail

Systèmes oscillants. I. Présentation de quelques systèmes oscillants mécaniques. 1. Les oscillateurs vus en terminale S.

Systèmes oscillants. I. Présentation de quelques systèmes oscillants mécaniques. 1. Les oscillateurs vus en terminale S. Systèmes oscillants I. Présentation de quelques systèmes oscillants mécaniques. 1. Les oscillateurs vus en terminale S. Les oscillateurs étudiés en terminale S sont : - le pendule pesant (simple) - le

Plus en détail

Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI Reconnaître et décrire une translation rectiligne, une translation circulaire.

Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI Reconnaître et décrire une translation rectiligne, une translation circulaire. Mécanique 5 Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI 1-2016-2017 Contenu du programme officiel : Notions et contenus Définition d un

Plus en détail

Chapitre 7 : Travail et énergie (p. 183)

Chapitre 7 : Travail et énergie (p. 183) PRTIE 2 - COMPRENDRE : LOIS ET MODÈLES Chapitre 7 : Travail et énergie (p. 183) Compétences exigibles : Extraire et exploiter des informations relatives à la mesure du temps pour justifier l évolution

Plus en détail

Chapitre 1 : Unités et dimensions

Chapitre 1 : Unités et dimensions Université de Cergy Pontoise Chapitre 1 : Unités et dimensions PCSTI L1-S1 Sites web : Bureau International des Poids et Mesures (B.I.P.M.) : http://www.bipm.fr/ Valeur des constantes fondamentales : http://www.physics.nist.gov/cuu/

Plus en détail

Mouvement Rectiligne

Mouvement Rectiligne Mouvement Rectiligne Etude cinématique dynamique Enoncés Exercice 1 (Etude du mouvement rectiligne d un point matériel) Un mobile M effectue un mouvement dans le plan (O, x, y) muni d un repère R (O, i,

Plus en détail

1. Sur un schéma représentez la force gravitationnelle exercée par la Terre (masse M T ) sur un satellite S (masse m S ) situé à la distance r de son

1. Sur un schéma représentez la force gravitationnelle exercée par la Terre (masse M T ) sur un satellite S (masse m S ) situé à la distance r de son Physique TC 1 Correction 1. Sur un schéma représentez la force gravitationnelle exercée par la Terre (masse M T ) sur un satellite S (masse m S ) situé à la distance r de son centre. 2. Proposer une expression

Plus en détail

Dynamique newtonienne

Dynamique newtonienne Dynamique newtonienne Contrairement à la cinématique, qui se limite à la description du mouvement, la dynamique a pour but l interprétation des causes du mouvement. Aspect historique Entre les années 1600

Plus en détail

Exercice III Le génie des physiciens et des chimistes au service de la mesure du temps (5 points)

Exercice III Le génie des physiciens et des chimistes au service de la mesure du temps (5 points) Bac S 2013 Centres étrangers http://labolycee.org Exercice III Le génie des physiciens et des chimistes au service de la mesure du temps (5 points) La mesure du temps est une question essentielle depuis...

Plus en détail

Amérique du Sud 2005 Sans calculatrice I. ÉMISSION ET RÉCEPTION D UNE ONDE RADIO (4 points)

Amérique du Sud 2005 Sans calculatrice I. ÉMISSION ET RÉCEPTION D UNE ONDE RADIO (4 points) Amérique du Sud 25 Sans calculatrice I. ÉMISSION ET RÉCEPTION D UNE ONDE RADIO (4 points) Au cours d une séance de travaux pratiques, les élèves réalisent un montage permettant d émettre puis de recevoir

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Afin de décrire le mouvement d un solide, il faut : Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 16 : Cinématique - Mouvement d un point au cours du temps. Comment décrire le

Plus en détail

Devoir n 3 de sciences physiques (2 heures)

Devoir n 3 de sciences physiques (2 heures) Lycée de Bambey erminale Sa Année: 7/8 Devoir n 3 de sciences physiques ( heures) 1 Exercice 1: Réaction entre un acide fort et une base forte (8 points) Les parties I et II sont indépendantes. Partie

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé Exercice 1 : Pendule de torsion Le but de l exercice est de déterminer le moment d inertie d une tige homogène par rapport à un axe qui lui est perpendiculaire en son milieu et la constante de torsion

Plus en détail

Feuille 7 - Equations différentielles

Feuille 7 - Equations différentielles Feuille 7 - Equations différentielles Exercice 1. Un exemple d introduction On considère le problème suivant : {. X(t) = F(X(t)), X(0) = X ini, où X(t) est un vecteur (qui dépend du temps) et F une application

Plus en détail

EXERCICE 1 : Ondes sismiques et sismomètre (9 points)

EXERCICE 1 : Ondes sismiques et sismomètre (9 points) Bac S 2010 Réunion http://labolycee.org EXERCICE 1 : Ondes sismiques et sismomètre (9 points) Partie 1 : Les ondes sismiques naturelles «Les ondes sismiques naturelles produites par les tremblements de

Plus en détail

Université Paul Sabatier Licence STS Parcours PC Physique L1

Université Paul Sabatier Licence STS Parcours PC Physique L1 Université Paul Sabatier Licence STS Parcours PC Physique L1 Thèmes 5 et 6 Oscillations forcées ; résonance ; impédance 2009 2010, durée : 6 h Conformément à l usage typographique international, les vecteurs

Plus en détail

III PRINCIPE ZERO - TEMPERATURE

III PRINCIPE ZERO - TEMPERATURE III PRINCIPE ZERO - TEMPERATURE La seconde variable permettant de décrire l état d un système macroscopique est la température, sa définition est associée au principe zéro de la thermodynamique. 1. Equilibre

Plus en détail

Département de physique TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE I

Département de physique TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE I INSTITUT POLYTECHNIQUE DES SCIENCES AVANCEES Département de physique TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE I (Module Ph 11) Corrigé du T.D N 1 : Dimensions et homogénéité Site http://jam.bouguechal.free.fr Forum

Plus en détail

(Moment cinétique) Étude de la chute d une tartine

(Moment cinétique) Étude de la chute d une tartine Problème de mécanique (Moment cinétique) Étude de la chute d une tartine (Auteur : Arne Keller) Le matin de bonne heure, le café est en train de se faire et vous beurrez votre première tartine que vous

Plus en détail

TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie

TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie Exercice 1: Pendule dans une voiture Un fil de plomb de longueur l, de masse m100g (figure 1) est suspendu

Plus en détail

Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe

Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe II. Moment cinétique scalaire d un solide en rotation autour d un axe fixe 1. Moment cinétique d un point matériel par rapport à un point On appelle

Plus en détail

oscillateurs et ondes progressive

oscillateurs et ondes progressive oscillateurs et ondes progressive Ce cours reprend le cours de madame Grenier de 2007, il constitue une aide et en aucun cas une référence pour le concours! C est un résumé du cours de madame Grenier,

Plus en détail

DS2. Le guidage des avions, un instrument essentiel : l altimètre

DS2. Le guidage des avions, un instrument essentiel : l altimètre 1 MP*1 016/017 Problème 1, d après Mines-PC-011 : DS Le guidage des avions, un instrument essentiel : l altimètre Le principe général d un altimètre est très simple. Un oscillateur embarqué dans l avion

Plus en détail

Le dipôle R-C I) DESCRIPTION ET SYMBOLE D UN CONDENSATEUR II) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN CONDENSATEUR III)

Le dipôle R-C I) DESCRIPTION ET SYMBOLE D UN CONDENSATEUR II) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN CONDENSATEUR III) Le dipôle R-C I) DESCRIPTION ET SYMBOLE D UN CONDENSATEUR 1) Constitution d un condensateur C 2) Symbole du condensateur II) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN CONDENSATEUR 2) Charge du condensateur (voir

Plus en détail

Intégrales curvilignes

Intégrales curvilignes IUT Orsay Mesures Physiques Intégrales curvilignes Cours du ème semestre A L intégrale curviligne de première espèce A-I Longueur d un élément différentiel de courbe 1 Le cas des équations paramétriques

Plus en détail

Chapitre 10 : Mouvement de chute verticale d un solide

Chapitre 10 : Mouvement de chute verticale d un solide (1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) Chapitre 10 : Mouvement de chute verticale d un solide Connaissances et savoir-faire exigibles : Définir un champ de pesanteur uniforme. Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Chapitre 13 Systèmes oscillants

Chapitre 13 Systèmes oscillants Chapitre 13 Systèmes oscillants Introduction : Les pendules de Galilée Le physicien Galileo Galilei (1564-1642) fut le premier à étudier expérimentalement les pendules. Ses résultats sont le fruit d'une

Plus en détail

PHYSIQUE ET APPLICATIONS DES MATHEMATIQUES EN OPTION SPECIFIQUE. Nom :... Prénom :... Groupe :...

PHYSIQUE ET APPLICATIONS DES MATHEMATIQUES EN OPTION SPECIFIQUE. Nom :... Prénom :... Groupe :... Département fédéral de lintérieur DFI Commission suisse de maturité CSM Examen suisse de maturité, session d hiver 0 PHYSIQUE ET APPLICATIONS DES MATHEMATIQUES EN OPTION SPECIFIQUE Durée : 3h Nom : Prénom

Plus en détail

Série d'exercices Objet: Oscillations libres amorties et non amorties

Série d'exercices Objet: Oscillations libres amorties et non amorties D.R: SBZ Prof:Baccari.A A.S:2010-2011 Série d'exercices Objet: Oscillations libres amorties et non amorties Lycée Lessouda Classe: 4e SC.exp+M+T Exercice1 : A) Un générateur idéal de tension constante

Plus en détail

Chapitre 2 : Courant alternatif

Chapitre 2 : Courant alternatif Chapitre 2 : Courant alternatif I. Définition Un courant alternatif est un courant dont l intensité : varie périodiquement en fonction du temps =+ avec la période présente alternativement des valeurs positives

Plus en détail

Chapitre 2 : Plan du chapitre. 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif

Chapitre 2 : Plan du chapitre. 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif Chapitre 2 : Le régime alternatif (AC 1 Plan du chapitre 1. Grandeur alternative 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif 2 Plan du chapitre 1.

Plus en détail

Travail de vacances 5 ème TQ

Travail de vacances 5 ème TQ Nom :..... Institut Immi Montjoie Avenue Montjoie 93 1180 Uccle Prénom :. Date : Classe : Professeur :... Travail de vacances 5 ème TQ Mathématique Travail de vacances - 2016-1 Les suites 1. Soit une suite

Plus en détail

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités Énergie cinétique et travail : activités Application 1 a. Calculer l énergie cinétique : d une voiture de masse 1, 0tonnes roulant à 90km/h d un camion de masse 30tonnes roulant à 90km/h b. Calculer la

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Déviation de la lumière par les étoiles...2 I.Étude du système à deux points...2 II.Trajectoires hyperboliques de la particule

Plus en détail

Examen de Mécanique Analytique. Professeur: P. De Los Rios. Epreuve du 20 février Durée: 4 heures - Sans document

Examen de Mécanique Analytique. Professeur: P. De Los Rios. Epreuve du 20 février Durée: 4 heures - Sans document Examen de Mécanique Analytique Professeur: P. De Los Rios Epreuve du 2 février 27 - Durée: 4 heures - Sans document Exercice 1 Plan incliné (6 points On considère une masse m glissant sans frottement sur

Plus en détail

PHYS-F-104. Physique 1. Examen du 20 août I. Théorie (20 points 1 heure)

PHYS-F-104. Physique 1. Examen du 20 août I. Théorie (20 points 1 heure) NOM, PRENOM (en majuscules)..... SECTION (barrer les mentions inutiles) Biologie Géographie Géologie PHYS-F-104 Physique 1 Examen du 0 août 013 I. Théorie (0 points 1 heure) Justifiez toujours vos réponses.

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Énoncé de l exercice 1 On étudie le mouvement d un solide ponctuel S dans le référentiel terrestre supposé galiléen. Ce solide, de masse m, est initialement au repos en A. On le lance sur la piste ACD,

Plus en détail

: scientifique. : Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) : Physique. Première année

: scientifique. : Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) : Physique. Première année : scientifique : Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) : Physique Première année Programme de physique de la voie PCSI «démarche scientifique» 1 «formation expérimentale», contenus disciplinaires,

Plus en détail

PHYSIQUE - PARTIE II

PHYSIQUE - PARTIE II SESSION 2015 DGPH206 CONCOURS NATIONAL D ADMISSION DANS LES GRANDES ECOLES D INGENIEURS (Concours national DEUG) Epreuve commune à 2 options (Mathématiques et Physique) PHYSIQUE - PARTIE II Durée : 2 heures

Plus en détail

Sujet de révision N o 4

Sujet de révision N o 4 Sujet de révision N o 4 CHIMIE Exercice 1 : 1- Le dibrome Br 2 est à la fois un oxydant et un réducteur.il intervient dans les couples BrO 3 - /Br 2 et Br 2 /Br -. Préciser dans quel couple il est oxydant

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 10. Jallu Laurent

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 10. Jallu Laurent ycée alilée ennevilliers chap. 10 Jallu aurent I. Présentation d oscillateurs libres... 1. e pendule simple... Définition... a période du pendule simple.... e pendule élastique... 3 Définition... 3 a période

Plus en détail

Term S Chap 06 - Applications des lois de Newton et des lois de Kepler

Term S Chap 06 - Applications des lois de Newton et des lois de Kepler TS 1 / 6 Term S Chap 06 - Applications des lois de Newton et des lois de Kepler I ) Mouvement d un projectile dans un champ de pesanteur uniforme : 1) Poids et champ de pesanteur terrestre: Le poids d'un

Plus en détail

EXERCICE PHYSIQUE TERMINALE DOCUMENT. On rappelle que mathématiquement cette équation admet en particulier 2 solutions : QUESTIONS

EXERCICE PHYSIQUE TERMINALE DOCUMENT. On rappelle que mathématiquement cette équation admet en particulier 2 solutions : QUESTIONS EXERCICE PHYSIQUE TERMINALE EXERCICE DOCUMENT L équation différentielle étant des grandeurs constantes), permet de décrire un grand nombre de phénomènes physiques variables au cours du temps : intensité,

Plus en détail

Objectifs d apprentissage du chapitre 1 Physique et mécaniques, analyse dimensionnelle et ordres de grandeur

Objectifs d apprentissage du chapitre 1 Physique et mécaniques, analyse dimensionnelle et ordres de grandeur Objectifs d apprentissage du chapitre 1 Physique et mécaniques, analyse dimensionnelle et ordres de grandeur Principes de la démarche scientifique Cadre d étude de la physique Définition des mécaniques

Plus en détail

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI)

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) Dans un métal, les électrons de conduction sont libres de se déplacer. Comme pour les molécules d un gaz, ils sont animés d un mouvement erratique et changent

Plus en détail

Dynamitage d une cheminée.

Dynamitage d une cheminée. Dynamitage d une cheminée. On assimile une cheminée à une tige homogène OA de masse M et de longueur. On dynamite sa base (point O) et elle amorce une rotation dans un plan vertical autour du point O bloqué

Plus en détail

Cinématique espace Chapitre 1 Plan du chapitre CHAPITRE 1. CINÉMATIQUE 7

Cinématique espace Chapitre 1 Plan du chapitre CHAPITRE 1. CINÉMATIQUE 7 CHAPITRE 1. CINÉMATIQUE 7 Chapitre 1 Cinématique Plan du chapitre La Cinématique est la partie de la Mécanique qui étudie la description des mouvements, sans se demander quelles en sont les causes (ce

Plus en détail

Travaux dirigés de propagation des ondes mécaniques

Travaux dirigés de propagation des ondes mécaniques Travaux dirigés de propagation des ondes mécaniques Année 14-15 page Arnaud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page 3 P r é s e n t a t i o n Tous les exercices de propagation des ondes mécaniques qui

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION Spé y 3-4 Devoir n THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION On étudie la compression ou la détente d un ga enfermé dans un récipient. Lorsque le bouchon se déplace, le volume V occupé par le ga varie. L atmosphère est

Plus en détail

Lycée Blaise Pascal. Mathématiques supérieures et spéciales. GENERALITES Cours. Mathématiques supérieures

Lycée Blaise Pascal. Mathématiques supérieures et spéciales. GENERALITES Cours. Mathématiques supérieures Lycée Blaise Pascal Mathématiques supérieures et spéciales GENERALITES Cours Mathématiques supérieures Mme Sandré 1 A - ANALYSE DIMENSIONNELLE... 4 1 - LES DIMENSIONS DE BASE... 4 2 - LES GRANDEURS SECONDAIRES...

Plus en détail

Révisions d électrocinétique

Révisions d électrocinétique TD 0 évisions d électrocinétique 3 harge d un condensateur On considère le circuit ci-contre À t = 0, on Dipôles et circuits du premier ordre met le circuit sous tension par l intermédiaire du générateur

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - Chapitre 10 : Oscillateurs mécaniques (II) 5. Oscillateur mécanique libre amorti : En présence de frottements, il n y a plus

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CHIMISTE PHYSIQUE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CHIMISTE PHYSIQUE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CHIMISTE PHYSIQUE SESSION 2012 Durée : 2 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : Sont autorisées toutes les calculatrices de poche, y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

TD 1 : Conversions d unités et équation aux dimensions

TD 1 : Conversions d unités et équation aux dimensions TD 1 : Conversions d unités et équation aux dimensions Préambule : L'alphabet grec comporte les lettres suivantes: α (alpha), β(bêta), γ (gamma), δ (delta), ε (epsilon), ζ (dzêta), η (êta), θ (thêta),

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé ψ 0-0 Devoir n 3 TAITEMENT DU SIGNAL Ce problème étudie quelques aspects d un instrument essentiel dans le guidage des avions : l altimètre. Les quatre parties sont totalement indépendantes. Un formulaire

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. Session Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE. Série

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. Session Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE. Série BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Session 2011 11PYPLME1 Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE ÉLECTRICITÉ Partie : MÉCANIQUE FLUIDIQUE - CHIMIE Série SCIENCES ET TECHNOLOGIE DE LABORATOIRE PHYSIQUE DE LABORATOIRE ET DE

Plus en détail

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE :

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE : SERIE 3 : ENERGIES POTENTIELLE ET MECANIQUE Remarque : Dans cette série, il est possible de résoudre certains exercices avec le théorème de l énergie cinétique, seulement il est clair que le but est de

Plus en détail

ANALYSE. 1. Déterminer, en justifiant vos réponses, les limites suivantes : a) lim. b) lim. e x e x. tan(2x 2 ) x sin x. c) lim

ANALYSE. 1. Déterminer, en justifiant vos réponses, les limites suivantes : a) lim. b) lim. e x e x. tan(2x 2 ) x sin x. c) lim Voici une liste de quelques exercices destinés à donner un aperçu du contenu de l épreuve écrite d admission sur titre et d admission d apprentis. Cette liste n est qu indicative et il est rappelé aux

Plus en détail

3. Vérifier que l'expression: q = Q M cos. est solution de l'équation différentielle, si la période propre. T 0 a pour expression T 0 = 2π L.C.

3. Vérifier que l'expression: q = Q M cos. est solution de l'équation différentielle, si la période propre. T 0 a pour expression T 0 = 2π L.C. Sujet 1 (R,L,C) Dans cette partie, on étudie une application des oscillations électriques dans le domaine de la météorologie. Pour mesurer le taux d'humidité relative de l'air (noté % d'hr), on peut employer

Plus en détail

Chapitre 13: Quel modèle utilise-t-on pour expliquer notre environnement?

Chapitre 13: Quel modèle utilise-t-on pour expliquer notre environnement? Chapitre 13: Quel modèle utilise-t-on pour expliquer notre environnement? I. Champs scalaires et vectoriels. Recueillir et exploiter des informations (météorologie, téléphone portable, etc.) sur un phénomène

Plus en détail

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique 5. THERMODYNAMIQUE 5.1 Introduction La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique Les principes thermodynamiques expriment des restrictions

Plus en détail

Atome d hydrogène. comme. Ces trois orbitales sont appelées, et

Atome d hydrogène. comme. Ces trois orbitales sont appelées, et Atome d hydrogène 1) On considère l atome d hydrogène, composé d un noyau de charge Z=1 et d un électron de masse m e. On suppose que le noyau est fixe. Écrire, à l aide de l Annexe I, l équation de Schrödinger

Plus en détail

Deuxième loi de Newton

Deuxième loi de Newton Deuxième loi de Newton Durée de chute Une petite bille est lâchée sans vitesse initiale d une terrasse surélevée de 3,2m au-dessus du sol. On néglige les frottements s exerçant sur cette bille au cours

Plus en détail

TD OH1 Oscillateurs harmoniques en. et OH2 régime libre et forcé. Oscillateur en régime libre

TD OH1 Oscillateurs harmoniques en. et OH2 régime libre et forcé. Oscillateur en régime libre TD OH1 Oscillateurs harmoniques en et OH2 régime libre et forcé Oscillateur en régime libre Exercice 1 Oscillateur harmonique non amorti ˆˆž Considérons le système représenté ci-dessous : une masse m est

Plus en détail

LES OSCILLATEURS R L C. I(t) Les analogies électriques et mécaniques sont indiquées dans le tableau suivant : 1/LC K/m

LES OSCILLATEURS R L C. I(t) Les analogies électriques et mécaniques sont indiquées dans le tableau suivant : 1/LC K/m LES OSCILLATEURS Rappels théoriques Quelques domaines concernés... Electromagnétisme, électronique Acoustique Microscope à force atomique, vibrations intramoléculaires Sismographie Marées : résonances

Plus en détail

TD Mécanique du solide

TD Mécanique du solide TPC2 TD Mécanique du solide Solide en rotation autour d un axe fixe Exercice n o 1 : Ordres de grandeur des moments cinétiques 1 Le moment d inertie de la Terre en rotation uniforme autour de l axe passant

Plus en détail

PROBLEME : PENDULES COUPLÉS PAR UNE BARRE DE TORSION

PROBLEME : PENDULES COUPLÉS PAR UNE BARRE DE TORSION UE PHY44 Vibrations, ondes et optique ondulatoire, 014-015 L Université Joseph Fourier, Grenoble UE PHY44 Partiel 1 mars 015 durée h 5 pages alculatrice collège autorisée, documents interdits, téléphone

Plus en détail

ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE

ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE EXERCICE I : ENERGIE CINETIQUE Un disque homogène de centre O et de rayon r = 10cm, a une masse M = 1,3kg. Dans une première expérience, le disque roule sans glisser

Plus en détail

GRANDEURS PHYSIQUES 1. SYSTEME INTERNATIONAL D UNITES

GRANDEURS PHYSIQUES 1. SYSTEME INTERNATIONAL D UNITES GRANDEURS PHYSIQUES 1. SYSTEME INTERNATIONAL D UNITES 1.1. Système d unités : pour constituer un système cohérent d unités, il faut : * choisir arbitrairement des unités de bases : unités fondamentales

Plus en détail

Chapitre n 8 LE D IPÔLE RL

Chapitre n 8 LE D IPÔLE RL Chapitre n 8 E D IPÔE R T ale S I- a bobine 1 )Définition Une bobine est constituée d un enroulement de fil électrique en cuivre, entouré d une gaine ou d un vernis isolant. Elle est caractérisée par s'exprimant

Plus en détail

Phénomènes de diffusion

Phénomènes de diffusion Phénomènes de diffusion Exercice 1 Temps de réponse d un thermomètre au mercure On souhaite mesurer la température d un liquide avec un thermomètre à mercure. La partie utile du thermomètre est un cylindre

Plus en détail

Circuits linéaires du second ordre

Circuits linéaires du second ordre Circuits linéaires du second ordre Régimes périodique, pseudo périodique, critique et apériodique Introduction... I Oscillations électriques libres amorties dans un circuit RLC série...3 1 Montage et conditions

Plus en détail

DM n 5 : Statique des fluides et écoulement autour d obstacles

DM n 5 : Statique des fluides et écoulement autour d obstacles Chapitre PT4 Devoir Maison DM n 5 : Statique des fluides et écoulement autour d obstacles A rendre pour le Lundi 23 Novembre L énoncé comporte deux exercices indépendants : Exercice 1 : Formation et stabilité

Plus en détail

L objectif de cet exercice est de déterminer la durée nécessaire pour dissoudre 9 g de soluté.

L objectif de cet exercice est de déterminer la durée nécessaire pour dissoudre 9 g de soluté. EXERCICES SUR LES FONCTIONS EXPONENTIELLES Exercice 1 Pour recharger un bain électrolytique de son soluté, on étudie sa dissolution en laboratoire. Pour cela, on introduit 10 g de ce soluté dans 100 ml

Plus en détail

Progression cycle 4 - Proposition

Progression cycle 4 - Proposition 4 thèmes à traiter dans le cycle : Organisation et transformations de la matière : Mouvements et interactions L énergie et ses conversions Des signaux pour observer et communiquer Progression cycle 4 -

Plus en détail

Rappel : Préparation pour l examen de laboratoire

Rappel : Préparation pour l examen de laboratoire appel : Préparation pour l examen de laboratoire abo 1 : nitiation aux circuits - Monter et schématiser quelques circuits électriques. - Observer le comportement du filament métallique d une ampoule électrique

Plus en détail

SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES

SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES A noter : Les notations en minuscule décrivent des grandeurs sinusoïdales, et les majuscules leurs valeurs efficaces. I) Intérêts : L énergie électrique sous forme triphasée

Plus en détail

DNS. Roues. Sujet. I. Roue soumise à un couple de freinage. G.P. DNS10 Décembre 2012

DNS. Roues. Sujet. I. Roue soumise à un couple de freinage. G.P. DNS10 Décembre 2012 DNS Sujet Roues...1 I.Roue soumise à un couple de freinage...1 II.Roue sur un tapis roulant incliné...2 III.Expérience de Timochenko...2 Roues I. Roue soumise à un couple de freinage 1. Rappel sur la notion

Plus en détail

G.P. DNS03 Septembre 2012

G.P. DNS03 Septembre 2012 DNS Sujet Absorption d'une onde par un gaz...1 I.Onde électromagnétique dans le vide...1 II.Interaction avec un atome...2 III.Coefficient d absorption...2 Absorption d'une onde par un gaz Dans le problème,

Plus en détail

M7 - Mécanique des solides indéformables. Mécanique. Chapitre 7 : Mécanique des solides indéformables

M7 - Mécanique des solides indéformables. Mécanique. Chapitre 7 : Mécanique des solides indéformables Mécanique Chapitre 7 : Mécanique des solides indéformables Sommaire 1 Cinématique des solides indéformables 1 1.1 Le solide indéformable............................................. 1 1.2 Mouvement de

Plus en détail

Physique de l environnement

Physique de l environnement Physique de l environnement Contrôle du décembre 2012 Éléments de correction Aucun document autorisé Calculatrice élémentaire autorisée Les deux parties sont indépendantes. Les questions indépendantes

Plus en détail

1 Vidange d un réservoir

1 Vidange d un réservoir 1 Vidange d un réservoir 1. L écoulement étant incompressible et homogène, le débit volumique se conserve entre la section d entrée de surface S et la section de sortie s du tube, d où : V ts = vts. De

Plus en détail

CORRIGE SERIE 11 : OSCILLATIONS MECANIQUES EXERCICE 1 PARTIE

CORRIGE SERIE 11 : OSCILLATIONS MECANIQUES EXERCICE 1 PARTIE CORRIGE SERIE 11 : OSCILLATIONS MECANIQUES EXERCICE 1 PARTIE 1 1 ) «Evoluer de façon alternative et périodique» signifie osciller entre une valeur maximale et une valeur minimale en répétant le phénomène

Plus en détail

Chapitre IX. Cinématique du solide. Axe instantané de rotation

Chapitre IX. Cinématique du solide. Axe instantané de rotation Chapitre IX ÉLÉMENTS DE DYNAMIQUE DU SOLIDE INDÉFORMABLE IX.A. Cinématique du solide Un solide indéformable est un corps dont les distances entre les points matériels qui le constituent sont indépendantes

Plus en détail

Analyse Numérique Equations différentielles ordinaires

Analyse Numérique Equations différentielles ordinaires 1 Master Mathématiques et Applications 1ère année Aix-Marseille Université Année 2010-2011 Analyse Numérique Equations différentielles ordinaires Exercice 1 Résoudre les équations différentielles suivantes

Plus en détail

MINES PONTS CONCOURS COMMUN

MINES PONTS CONCOURS COMMUN A 016 - PHYSIQUE II PSI CONCOURS COMMUN MINES PONTS École des PONTS ParisTech, ISAE-SUPAERO, ENSTA ParisTech, TÉLÉCOM ParisTech, MINES ParisTech, MINES Saint-Étienne, MINES Nancy, TÉLÉCOM Bretagne, ENSAE

Plus en détail

DS n o 5 Samedi 07 janvier 2011

DS n o 5 Samedi 07 janvier 2011 DS n o 5 Samedi 07 janvier 2011 Consignes de rédaction : «La sensibilité de l homme au petites choses et l insensibilité pour les grandes choses, marque d un étrange renversement.» Pascal Pensées sur la

Plus en détail

1 Force exercée par le champ électromagnétique sur une particule diélectrique

1 Force exercée par le champ électromagnétique sur une particule diélectrique ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2014 FILIÈRE PC COMPOSITION DE PHYSIQUE A (XE) (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices n est

Plus en détail

Thèmes et attendus de fin de cycle :

Thèmes et attendus de fin de cycle : Proposition de progression sur le cycle 4 Thèmes et attendus de fin de cycle : Organisation et transformations de la matière. Décrire la constitution et les états de la matière Décrire et expliquer des

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Mouvement dans un champ newtonien...2 I.Généralités...2 II.Cas particulier d'une trajectoire circulaire...2 III.Équation générale

Plus en détail

TD 6 Moment cinétique

TD 6 Moment cinétique PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 6 Moment cinétique 1. Force centrale 1. Définir une force centrale. 2. Donner les propriétés du moment cinétique d une masse ponctuelle uniquement

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR DE SYNTHESE N 1

SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Durée 3h 06-1-013 4 éme Sc exp1- SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR DE SYNTHESE N 1 PR : RIDHA BEN YAHMED & NABIL GUISSOUMA Chaque résultat doit être souligné ou encadré. La clarté, la précision de l explication

Plus en détail