Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Livret de promotion. Master Ingénierie éditoriale et communication. Année 2012-2013"

Transcription

1 Le e Mae Iéee éae e a ée

2 Faç Gee Pée e UCP qeqe... L UCP e aeae à Ce-Pe, aqee 10% e éa e e e aeae, à ù a ee aae éèe à 5 %. P e ée e UCP, Faç Gee, ee aaé eqe a a eee e éabee e a a é e éqe. ee, è a éa e eé e 1991, e bee aba ae e eee ae e e e e a eaae e a, a e e UCP, aeae e à e ea : e a eèe aée e ee à a eèe aée e ae ; e a e be ee ée. Le e ee e eee, e ee e e ae e aeae èe à 80% e 6. eaa à 30, e e ae a e e e 90 %. Le ae IC Le Pée ae e ae eee e e ae e e ae ae âe a e é. L Ueé e Ce-Pe

3 qeqe... Le ae Iéee éae e a Jaa N Dee ae IC L aé ae IC e e e a e e a êe a a a e é. Da e be ée a, e e a ae éae e e éee - e ée qe e e a be : éa e éae e a e e e e e, q ae e ba aee éqe. L ee eaae (ae ée à éae, e aaee ee ) e e ae éé e ee a à aqee e bea. Ue ae ae e ée à eeee e aa ee q e a éabe a e aé aa. Le éee eee e e e ééae ee e aae e éa qe a e e béaqe e ea. N e à éee ez ee e e e ae e e eabé ae e éqe e ee e eae à ae e e e e é. Le ae e e e ee a é e e ee aee e a a e eqee e éa eée e a aa e éaé e e a ee. Le ae IC aee a ee q e ee e a e é. N e aa ea e a e aeae, e a ae e a e. Le aeaa é ae e CF SCF ee e eae e éae e eae e éa a èe e eaé a eqe e qée e e éqe. N aa e ée a ae e eee ae, e e aîe aeae e a aeae a e éae. Le ae IC e eaa : e ae ée Caqe aée, e ae IC ae ae ée à éae. La ea e a e Le. Ce ae a éé ç a e b e eee a éa e ee e ee e é e ae à e éee e Te L Fa à a C, a a a e e e L Cee Ca e e ee e éa aa éea a a ae e é e e a a. IC

4 I N T R C U L T U R L D O C O M M U N I C T I O N I N T R N T I O N L T I D R O L M C R G Y - P O N T O I S M S T R T G I V S M R I N T R N T N U M R I U I T U D I N T S D S R C O U I L L S R S

5 Ma ee Ma e ée e 1989 a e e a Fae, e éée a e éaee L. S a éae (baaaéa éae ee e Lee ee) a eée à e e ae IC, e éaé a. Saae e ae à a Déêe M e éa Web e a q aaée e ee a é ee, Ma a é e eéee eee. e e aeee aee aée e a a e Éa, e q éee aee. C e ee a q ee ee e ee aée e a eae, à q ee e e e aae a ééeee. Pq a e ae IC? P a eaa, ae âe à aeae, e ae q e be é e e a. Où eez- a a? À a aae, a e e a ae, aée e a eae e eé aqe aa a é, be a a e aee e a ééeeee. : Peééae M

6 abaa a Née e 1990 à ee, abaa a aee é e a a aae. e a be baaaéa éqe e a, e e e ee a e a. Ue a ee eee Mée e é e e, ee a e ae IC. è qae ae a é, abaa a éaé a eèe aée e ae e aeae a CPLJ, aa aae Sa e e e a ee eee e Me. e e aeee aae eae a é aa e Ma. abaa ae, a e e eéee e, ae à a e, qe e e a é a ééeee. e eèe éaee ée a e a é. Où ez- a a? Se ae e a! P e e, e a ée. ee e a ee qe aez e? I e è e e ée à ee qe. Je a e e ae e éae qe, a e ee q e a, aqe ee q ee a qeqe e aabe. : Iaebe

7 Jéé a Jéé a é ee e 4 éebe 1987 à Saee a a a eee à Ce Me. I a éé baaaéa See e ee eae a e a e ee e Lee ee. è ae e a q aaé e ee a É Reee, Jéé a é a aeae e e a ez Méa Pe, a q eee e aeae ae e ae IC e eé e Ce- Pe. I a e ee e ee éae e e aaze. Où eez- a a? a e ee a éae éae Pe, e e e aae à a a. ee e a ee qe aez e? C Ce : À 23 a, a aé Ge Gbe aa ae, a éé é e e e eaé e ee, a é e q e eeé a e qe, e ae be-ee q e a e ae Ne-Y Te... : Oa JP

8 C ae Cabe Née e 13 a 1987, Cae a a a a aae. è a be baaaéa éqe e a a ée a e 15 e aee, ee a be TS Ca e eee, e ee eee à IUT e Ce-Pe, a a a e é e e ea éa. Cea a qae a q ee aae e aeae a e ee e a e a e, e a q aae. Cae a éaee a e ae bea e ee, à a a e à a éé. À e ae, ee ae be e e aée e a a e ee e, a ee ae ae e b éae. Pq a e ae IC? Ce ae be e e éaé qe e aqe a e aae e a. Je a qe eéee ee a ôe ée e eaa. Où ez- a a? J eèe êe éae a e e qe ea. P e e, e a a ée ée a e e e ee a ée. : Cee C

9 Ga Caé Ga e ée e 1989 à Ma-Lae a e Yee, ee a a e à, à He. e a be baaaéa éae, éaé aa, a e 2007, a ee e Lee ee e e a ee e e e DUT Ia e a ée e e aée éae à IUT e Sa-C, q ee a e ae e e aez be. P ee eéee eee, Ga e eee aae é aae a é De e-e, a à e e e aea e aeae a é Haeq e a qe aée e a éa. à ae, ee a aae a e ae e é, qe e é aee éqe. Où ez- a a? Je e éaee ae e a eee e aèe abe, éae a aa e a a e ée. ee e a ee qe aez e? J ae bea J.R.R. Te e e Re. Ce e a ae q aqé aeee e aae à âe ae, e e eqe e ee ee. : Iaae G

10 e Caeèe e e é e I a be baaaéa eqe, e ee Haé aa ée e ae IC. I a eeé e ae, e a q aa éa ez Méa Pe, ae e aa a ee e ee e e a e La Maèe, ae e éae eb ez -e. e e éa ae éae eb e e Vae-.. S e CDD à a e aeae aeea,, aea ae. e a ée e ae, a e a e be ee e. : Pe Pq a e ae IC? J a e ae a e ee qe a a e é éee ée, a a ae qe aeae e eba êe éabe a. Où eez- a a? J aea êe ae, a ça e ea a ae e aa qe e e e e e.

11 Séae Caae Séae e ée e 15 éebe 1989 e a aé eae à L--See, e See-e-Mae. è e a eqe (baaaéa eqe eèe aée e ee e Ce), ee a éé e ae e a, e a éé a ee e Lee ee, a ée e e e a eaîé e e b, aa be e ae e a q aae éae a e a : é Paa e Faa eee. Séae a éaé a eèe aée e ae e aeae a e Haee Paqe, ee e éa e ea a é Paa, e a q aee. e ae ee ée a e ee eee, êe, é e éee, ée a e a é. Pq a e ae IC? C e ae e e Pa, e e a a e aeae e aqé e eéee eee. C e aaae éabe ee a a e ae. Où ez- a a? I ae... Pq a ee Pa e Ne-Y, ée ée e éae e a é éeae : e é éeee... : Iéee S

12 éa Ceea Née e 1988, éa a TS Ca e eee be e ee eee Mée e é e ee e. e a a e ae a é e ee e ee : ez Ge Pa SRL (e aee aaé e ee éea), a é Tqe, a q a é NS. e a a aé à e a e e aaé à a Fa ea a. eèe aée e ae, ee éa aee aae é ez Naa, aa ée e ee e ee eee a eèe aée. éa êea e a à Le ée e è e èe éa aa. e eèe a ée e a q aaée e ee, e e a aee e ee e e q a,, e a bîe. Pq a e ae IC? J éa éeée a a be a a/ é. ee e a ee qe aez e? M aa ae e e be e ee e ee êe eee à e ee ee. Ma e ee à Cae Cae e ee a e e ée, e eaae e ee e ae, e. : Iaae

13 Rae D Rae e ée e 15 a 1988, à Gae. e a be DUT Mée e à -e- Pee e ee eee Ce e e e œe e e e, aa e e à eé e Ce-Pe e ae IC. e a aaé a a e bae Ca e Maee e e Cae. Rae a a éé aae ea a e a qe aée e a a é e Te, e eee aee a e e é JC Lae. Rae a e ee e aae a a a, e ééee e a é, a e ee e éqe e e e. Pq a e ae IC? P e be a e é e aeae! Où ez- a a? J eèe qe aa é e bee eéee e a e é, aée e ae e ee ae. J eèe a ee a e S, éea e é e a aèe... e ae aez ae e a e. : Fee R

14 e De Née e 22 éebe 1990, e a a a Oe è e Ce. è be baaaéa éae éaa e âe, ee a be e ee He e ae ae. e a eeé e ae a éaee aaae Haee ea, ae a é Paa e ée e e e aée aeae ez ee-ma, ée e e éa e aaéa. e e ée a e e e e qeqe a. e a ee é e ae e é q ee e aî a, e e aqe a éae, e a e e ae a eqe ee e ea e e. Où ez- a a? Je e ée a e ee a e e, ù e éea a e e, e a aae e à e e ae. ee e a ee qe aez e? Dqe e, e e ae e é Me Ta Lee, éée e I èe e ee a, ba e éae éaée, e ae aéa e e bé. : Oe

15 Ée Fee Ée e ée e 1989 à Pa e a a à beee, a e Yee. è baaaéa éae, ee a ee e ee LLC aa aa ée e ae IC. e a e a ae eee e ae a e e é Re e b Me Jeee a e ee e éae. Ée ae éa ee ae éae, e ee e éeée e Fae, aae a e ee e éae e a é éaée a a eee. Paée a a (éa, qe, ee, éâe), ee éee a éèe ée e b, e e, e éae a. Pq a e ae IC? C e ae eaa, è ae, q ee aqé a aqe e e bae e é a a âe à aeae e a ae. ee e a ee qe aez e? Fa Ka, éa e ee e aaèe q e bae e a e, e a aa aaaîe a e œe ae, a aa be a éé, e a e e e. : aee É

16 Naaa G Naaa e e Mae-a-Je. e e ée e 1990 e. è baaaéa éae e e ee e Lee ee à eé e Ce- Pe, ee e eée e ae IC. De 2009, ee aae à a bae Te ée a a e, e a e é ae ée e a ae e e e e. e a eeé ae e a é Re e ée/ Gae. Naaa a êe ée, ee e a e ée e à e. Iéaee, ee ae e e aèe e ee-êe e e. Naaa ae a ee, e a a e a e, e q e éee ; éabe a aae a é. Pq a e ae IC? Pae qe e e a q a e aee e ae ae, qe e aa é a a qe é, e q ae e e e q ee e e a e ae à ee é. Où ez- a a? L! Da e êe e, à e ez e S à a êe e a e e N! : Paée N

17 Caèe H Caèe e ée e 28 eebe 1989 e See-Sa- De e ée aeee e See-e-Mae. è a be baaaéa éqe e a, ee e e e DUT Ia e a ée e à Le a e N, e ee eee é e ee eae a ôe ée e à Sa-C. Sa ee e e, ee a e e e ae IC. e a bea a e e ée ae e bae (Fe e e Le T). Paée e e aae, ee a éé aae a a a é Taï C aee a é Ta. Caèe a e ee e aae a é e aa. Pq a e ae IC? J a ee a a e é e a, e e ôé aeae. Je e a a ee e ae a aeae. Où ez- a a? J eèe a aa a, éeeee a Ja, à aae a Fae e éa ae, a e ae be aee e aa à a e e ée! : ée C

18 éae Käe éae e ée e 1988, e a a e ae-nae. Cee e aée a e ae, ee e ae ea e Iae aô aè a be baaaéa. Ue eée e Fae, ee a éé e ae âe, e e à eé e ee e Lae, ee e a éaèe e aa, aa e a eee à éae, e Gèe ee -. éae a eeé ae e e a qe eéae e éa e ee. e a eeé e e aée e ae e aeae ez Naa, e a q aae é a éaee aaae èe-ée. à ae, éae aea aqé e eéee a e ae aqe a a bae eée. Où ez- a a? Ce bea ae, e êe e ée a e a é, a a, e a e e a a e e! ee e a ee qe aez e? Le aae Me a ae e e ee, a a e ée ba q a eé e ee a e a e. : Paee

19 Ée Le Ce Ée e ée à Pa e a aé e ae e a e à Oéa aa e ee abe a a aae e e ée éee. e a a be e ee e Lee e a, e aîe e Lee, ée, eé a q e ae aîe e Lee ee aqée, éaée e é. S Ée e a aee à Pa bèqe, ee a eeé ae ae, a ôe éa e é JC Laè. à ae, ee aea e a e e e é e éae ééae e ee ee. : Cee É Où ez- a a? Hee ee? Da ae e bea? O e a? e e ee à e, e e a e ae. ee e a ee qe aez e? L ae baqe ae S ée ae, abae e bee eaée.

20 aï Maèe aï e ée à T a ee a a a e N. e e a ôée e ee e Lee ee e e Lee, ae e a éaèe e aa. e a éaee a eèe aée e ae e Lee ee aqée éaé é à a Sbe. è ae a ee éa e é SI, ee e aea aae é aee a é Veéae. aï aea aae a e e a é éaée e ee ae e éae, e à e e aè. : Cée Où ez- a a? Da a, e e ée à éae, ee e eee a ee eéee a ébe. ee e a ee qe aez e? Le aa q ee a e aae e e e : e e a e, a e, ééae e ééae, e.

21 Lae Ma Lae e ée e 1988, a e e a Fae, à Te éée. è a be baaaéa, ée éqe e ae, ee a é DUT Ge e eee e e aa a eaé ae DUT Mée e, e ee eee e é e e eèe aée e ae e Lee ee aqée. Fe e e eéee e bae e a e e a é ee qe Gaa Le Cee M, Lae aea aae a e a é éeae éaée e ee ae, qe e ae. Pq a e ae IC? Pae q e e a e aeae e be, é e a, q ee e e ee. Où ez a a? Je ae aae a e ee a é éaée e ee ae, qe e ae qe éae a eb éea. : aée L

22 Céee Mae Céee e ée e 1988 à C, a e N. S a ee ée e a éê e e e a e, éée e e a. ee, ee a aaé a e aee, ab ez Naae Obaa, ez Pe e aae e aee, aa ée a Ré e ée aa Ga Paa e aée e a., Céee e e a aeae à a Sae Pee e a q aae aée e ea ae e b e e a é e e a e ae e a a ee, e ee e a a e e-. Où ez- a a? e e ee éea a a e e aae a. O à a êe e e qe e éea, ea éa ae, éâae e ae. ee e a ee qe aez e? Le Cae, e aa a aéa e a e èe. I e e e eee aba (Jae J, P...) e a ee ee Ne-Y e e ee e. : Iée C

23 Héèe Me Née e eebe 1990, Héèe a a e baee aee. Tae baaaéa éqe e a, ee a eeé ae e e e éee e eee e Taïae aa e e e ée e ee à SPM e Le. e a ée e e e é ae e a a é Le F ae e ae a Caaa ù ee a éé ae a e a ae. De e e Fae Héèe a aé à a a eee e aa e e a e aeae à a a ee êe e. S e ea e aae a a a e eee ô ee. Pq a e ae IC? P aeae, a a a be éee a/é. ee e a ee qe aez e? Se Ve aé, e a e éee e e He, e aaée ae q ee a ee e ôe a a eéee. : ae H

24 I M I e ée e 1989 e a eé e ééae e, ee ée, Iée, e S-Oe e a Fae e eee. Dôée baaaéa éae e e ee e Lae éaèe aqée, I a é e ae a e ee ée, e ééee a e a éeae e éae éaèe e bae eée. S eéee aée a é Fabe e e ae ez Caea ée a e ab eee. : Ceee IP Pq a e ae IC? e qe. Sûee e aa a é a, e a e eéee eee âe a ae e à aeae. ee e a ee qe aez e? Ma èe a ee a éeé aqee ee e q ea e a a eae, e e ee eee e aee.

25 Cae Oa Née à Cbee, Cae a e a aé à a Ma éa e a Lé e ù ee a be baaaéa éae. Tae DUG e Lee ee aqée e e ee e He e a, ee a a e be ae a e ee e aa e ee aee a e aae e a Web e ae Pa-R-Rôe. à ae, Cae aea e à aae a e ae Web éa, be a e eee e e. : Déeée C Pq a e ae IC? I ee e ae ee a a e e ee e e e ée ae aee. Ma, ae e éqe e e aqe, éa e a a. Où ez- a a? Je e aée e aa éae e ee e ae eee a e e-ee.

26 Yae Pae Yae e ée e 18 ebe 1989 e a a à M-Caae e See-e-Mae. e a be baaaéa éqe e a, DUT e-ea e ee eee e a ee. e a éé aae e a ez Ie Ca, aée e a éae e e e e ea ee e b à e, e aeae. Yae a e ee e ee aée e a bae a e eee eaae. : bee Y Où ez- a a? T e îe-e-fae, aée, e ea, eabe e a a e eaa. ee e a ee qe aez e? Ma Le K ba éabe e babe e ae e.

27 éaïe Pé éaïe e ée e 1988, e Le-aqe. Ue baaaéa be, ee e ée e e ae âe à Nae, aa be e ee e Lee ee e e a ée ee e, à e. e e ee ae e a qe ee e a a ea a à Ne Y, aee eee e ée e ée e ae IC. éaïe a eeé ae e a é P e a q aae éae. à ee aee, ee e aee aae éae ez Pea. P a, éaïe ae êe eabe éae e ae é à a ae éé à aeae aça, à q ee e ae aae a e a é à éae. Pq a e ae IC? P ae q ae. Où ez- a a? J a e e, a e e a a ù a e e èea, e ee qe e é q à ée e a e e, e e ba ae e ee e e e ae. : Cee

28 Fae P Fae e ée e 23 ée e e e Deee-Oe, e ae a e a e. e a a a a e ée à L. è a be baaaéa éae, ee e eée e a e ae à FP e L ù ee a éé ôée e aîe. e a eeé e ae a e ae e a qe e, à Fee e Gü e a q aae é. Fae ae ee ée a a éae e eee aee e ee ae, a ee eae, ee a e e a D. : Sabe F Pq a e ae IC? Pae q e ee aée à e a e a e b e é e ée ée, é éa e q éee e e aî aèee. Où ez- a a? à a êe e a é éaée a a éae e eee aee e ee ae (-, b-, aae...).

29 Ve P Ve e ée e e a a à Ta, a e Va-e-Mae. è a be baaaéa éae e ee e Lee ee, ee e e e ae IC. e a éà aaé ea à a NF, a eeé ae a e ee e ee e e a éaee éae. e a a a e, éé ae ea éé 2011 a e ee e ee e é Tééaqe a aeae a é a C. Ve a, à ae, ée e ee q ee a a ee eéeé e é eee, e a e bae eée, be ee e ee e ee. Pez- e e ee qe aez? Je a Jea-L Cée-a, q a 95 a e q a ee a aé ée. J a éée e ee e ee âée, e bea e qa e e qe eae aabe e ae. : Cee V

30 Cae eee Cae e ée e 31 be 1990, ee a a à a e Va- Oe. e a be baaaéa éae e ee e Lee ee a a, à eé e Ce-Pe, aa ée e ae IC. e e e aeae ez Ie Sa, e ae e Ce Ie, q aae a e GDF SU. Cae a e a a a ee e a qe eabe ee e a a e e eee, e be e abe a ee ae e e. a ae qe aae ae e e e a a e! Où ez- a a? Je e ee e a ez Pee Cë ( e e), aée, e eèe qe aa ae a e ae. ee e a ee qe aez e? Ma èe ae qe e e êe e ee a âe, e ea bée! e a e a e eee e aae, e e ee ae e è e eaé q e aa. : Pe C

31 Fa Rea Fa e ée e à -e-péae a a Dôe. Sa a a ee a ée à e e ée a be e aae a e ae e. C e ee a q ee a éé e e e ae IC. e e eae, ee a éé e a é e a qe aae : Taae, Le Lba, e Fe/Ma eee. e e éa aee a e ee e ee e é J a L. à ae, Fa ae e a ee e qeqe aèe qe e : é a bae, e e éee! : Péae F Où ez- a a? Ne a e ae, be e eae be ée a e S! ee e a ee qe aez e? abe e ( ) : ée, aa-ae, aée, êee, aee e aee.

32 ae Rbe ae e ée e 30 ebe 1990 e é aee. è be e baaaéa éae, ee a eeé e be ee e D e He e a e eèe aée e ae e He e a. e a aaé ea e a à a Fa Heba, a a ae a e e a a é Da Rea e a aaé aa eeeae PC Ieaa a e ée aae aé e œe e ae a Re. P a, ae a aae a e ee a ée a é e e a. : éeée Où ez- a a? D ab, à éae e ae a e ea. P a e e a, b éee é a e e a e e ae éqbée... e, a e e a q! ee e a ee qe aez e? I e a a... À aqe e ae e a e e e ée.

33 Ée Sebba Ée e ée e a a à a aae, a e ae e e. éae, ee a é e eéee eee e a qe aae e a é a e, é, a ae a e ee éa. S a éae (baaaéa éae ee e Lee ee) e a é e e éae a e ee e é ée à e e ae IC. e e aeee aae é aee a e e Saa-Va. S e ee a a é e aeae, a Ée ae ee ée. : éeqe É Où ez- a a? Iéaee, à a êe e a e a é éaée a a e e aa e e ée. ee e a ee qe aez e? Sœ aee a ee ee a é a e e ae e a bea œé e ae e ééé.

34 Cae Téea Cae e ée e 22 a 1988 à Sa, e Caee, a a a à Ie Mae. è a be baaaéa éae ae, ee ae e e ae eee aa. e ee e ee a e a a Cae Tea Ie e ae IC à eé e Ce- Pe. L e a eèe aée e ae, ee a ae a ee e ee e é b Me e a aeae a. Cae aea éae e ae a e éae aaze éé a Mae, e èe a eae a, a e e a éé aee. Pq a e ae IC? J a e ae IC a ee a ee êe ae à a e e aeae q eae ae. ee e a ee qe aez e? Ue e ee qe ae e e Daaï Laa. P eeee e eaee a a e a béa Tbe e e ee e e He. : Saée C

35 Lae Wae Lae e ée e a é à Pa. e a e ée e be e ee e Lee ee aqée e éae açae a q ae e éae açae. Se bee eéee eee, ae ez e-cae, Hé e Gae aé à é e q e ée e ee éa e ee e a é éaée e éae. e aeae a ee e ee e é b Me, Lae e e e e e e e e ab. : Naee L Pq a e ae IC? Pae qe e ae e aeae e q ee e ee e a e e aa. ee e a ee qe aez e? Rba ae qe e, à a, e a èe aça.

36 Ca éae : ée Sebba Tee : aï Maèe Ce aqe ée : éae Käe Cee : Cae Téea Ié e Pe a Fee - 1 e ee 2013 Ce e a éé éaé a e ae e e é ae 2 IC.

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE

LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE !"""!! ## LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE Directeur de mémoire : Monsieur le Doyen DECOCQ !"#$%&' ( # % &&'() *" % *+,(-,(#'+(&,'.#/0&/ #! % #'++')((',(1'// #! % #'2,' +') ( +23( (!', ( 1'//, ( 0,

Plus en détail

Le Bulletin de l Enseignement de l AOF, une fenêtre sur le personnel d enseignement public, expatrié en Afrique Occidentale française (1913-1930).

Le Bulletin de l Enseignement de l AOF, une fenêtre sur le personnel d enseignement public, expatrié en Afrique Occidentale française (1913-1930). Le Bulletin de l Enseignement de l AOF, une fenêtre sur le personnel d enseignement public, expatrié en Afrique Occidentale française (1913-1930). Carine Eizlini To cite this version: Carine Eizlini. Le

Plus en détail

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier THESE Présentée à L UNIVERSITE PARIS XII VAL DE MARNE U.F.R des Sciences et Technologies Par : Said HOCEINI Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE PARIS VAL DE MARNE Spécialité : Informatique

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

)"*$+&,-'$'.,$"/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11"'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$"*/#/0 )3 )01''#$,0"*'$#$ )!"*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28

)*$+&,-'$'.,$/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$*/#/0 )3 )01''#$,0*'$#$ )!*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28 #$ ##$ % #&&##'$ ( )*$+&,-'$'.,$/$'+& % ##$*0#+& #/'$,-'11'#$ 2 '/'$ )( )'/'$*/#/0 )3 45 66 70$0'& ',/0'$7,##'$ 1##1'/'$'*/+& ) 68 63 63 2 )01''#$,0*'$#$ 2 )*$+&'$'.+& 2 ) '/$,,#$$0 28 6 8 6 0*#,##7 8

Plus en détail

Paris Mairie du XX ème Réunion publique du 27 mai 2008

Paris Mairie du XX ème Réunion publique du 27 mai 2008 Paris Mairie du XX ème INDEX DES INTERVENTIONS! " #! "#$! "#$ % %! &!! !!!!!!" '!#! ' % %! ($) & " ' & " " ' $ "! $$"" "" % " " "! Observations : &'()*&++,-*(.)'/0)'12&)+&3('*+&4&)*.)*5*5'(3)015&'-0+104&)*(.)6

Plus en détail

sciences humaines du Canada i n s k y 2006 Doctoral Fellowships Program / Programmes de bourses de doctorat de 2006 As of 2006/08/18, Alberta KA

sciences humaines du Canada i n s k y 2006 Doctoral Fellowships Program / Programmes de bourses de doctorat de 2006 As of 2006/08/18, Alberta KA f 2006 F / 2006 f 2006/08/18 U f $80000 / 80 000 $ 4 / f f x U f $80000 / 80 000 $ U f $40000 / 40 000 $ 2 / f f : f $60000 / 60 000 $ 3 / O : f $40000 / 40 000 $ 2 / f f f $40000 / 40 000 $ 2 / (1945-2004)

Plus en détail

!"#$%#&%'() !"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';<&2 *%$+,-+.

!#$%#&%'() !#$%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7#*'%8+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;';<&2 *%$+,-+. !"#$%#&%'()!"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';

Plus en détail

$ %! " #"!# # &! " #"!# # ' (

$ %!  #!# # &!  #!# # ' ( $! " #"!# # % &! " #"!# #' ( !"#!$"" % &' $(#)!#$$#$'! " #!" ( #$*#")!, $%! & '()!* - *!"#!$""- #,-##!.,! / 0#! / 1 /..2/.*3 %./ $0##)"0#1) / ((" #)0#""0)"0#1)"* 2 3 1$) 1$* $(#)"4 45 #6)!($5# !.7 8 9.

Plus en détail

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN REPUBIQUE DU BENIN COMMISSION NATIONAE POUR E DEVEOPPEMENT ET A UTTE CONTRE A PAUVRETE (CNDP) SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE A PAUVRETE AU BENIN 2003 2005 Décembre 2002 TABE

Plus en détail

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5 !"## $%!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 1+ &&$%,$1'&)$1$%+2%+%+$$3,4 $%$ +...5 "+ 6%$&2%&&%,42%()$*$%+... $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &+,2$1+$%%%$+,,+&1$%+

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

!" #!# $%!""#$%&!'(%$)

! #!# $%!#$%&!'(%$) !" #!# $%!""#$%&!'(%$) & *& +",++-.-/0' "!(12$ ' '# # ' ("""!)*+,!- *&+.",0' 3*"(4$./ ' *&5,++-.-0'/3*"(4$ # #.') $ ' 0+1* 2 "!)*+)1+ *&+",++-.- 0'3*"(4$ ' '# # ' (3,4!53""!)*+,! +&!!- *& +",++-.-/0'3*"(4$

Plus en détail

Vers un capitalisme casino?

Vers un capitalisme casino? Dossier du service d études 5 Chaussée de Haecht 579 1031 Bruxelles Dossier du service d études Vers un capitalisme casino? Introduction à un nouveau défi syndical ! " %&' (&&)!" % & '()* +,. '/& 0 1 233

Plus en détail

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à :

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à : Ry Aïh PARIS U éé I L Ry Aïh Gz éé f yé g é (éé,,, I). C é x R-C, TF1, E, TV5, 2M M, E gz, L x, J Mé, Ché FM... é x f f. Aé Pè 1 j é. U b Ry y éé : éh,, g é, f, b g (é h). NADOR L g f é, g é h, w b, I

Plus en détail

été t a u e l q SAUVEGARDE DE SYSTEME SAUVEGARDE DE SYSTEME IDENTITE Numéro d'intervention TYPE DISQUE DUR Etat de la sauvegarde *

été t a u e l q SAUVEGARDE DE SYSTEME SAUVEGARDE DE SYSTEME IDENTITE Numéro d'intervention TYPE DISQUE DUR Etat de la sauvegarde * SAUVEGARDE DE SYSTEME SAUVEGARDE DE SYSTEME N 'nvnn n n n (aaaa//jj/n 'nvnn) N :... an n v Pn :... nv w A :... a Da L 3.. q gn W a n) ' T :... A 'v q a CP :... q (n a fp p ppaag TYPE f Dv :. IDENTITE Maq

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITE DU RESEAU DE TRANSPORT REGIONAL

SCHEMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITE DU RESEAU DE TRANSPORT REGIONAL SCHEMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITE DU RESEAU DE TRANSPORT REGIONAL www.midipyrenees.fr UNION EUROPÉENNE n Édito Agir en faveur des transports collectifs, c est assurer l accessibilité des réseaux à l ensemble

Plus en détail

! " # $ %&! '&! ' ' (! &! & )! (!! * +,,-

!  # $ %&! '&! ' ' (! &! & )! (!! * +,,- !" $%&!'&!''(!&!&)!(!! *+,,- !"! "$"%&& " ( './ )'.0 12!''.3 *+$", &-'.3 **+$ " &., '.3 *+$" "&/'.1, *'+$"- 0%&1'.11 +$)2 2%/3," 1"3'.14 *+$45 2'.1- +$&& )&& ".'.15 '+$ ) &.".'.16 '.13 63'.+, +2!"2('.+1

Plus en détail

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t N è : O & H.» E V I T I» S O E V P I «T I N S O I O T P A «LL'H'HAABBIITTATION U Rl M L G 10 0-2 9 0 0 2 A l! è l l l lè L' P 2» «' L P 3 l L P 5 S P 6 -j ' L 7 P? D - -L 9 P -L 11 P l -L P 13 l 'l -L

Plus en détail

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS S : C éé é, ù u. S j 2 C évé ju 3 S u 4 Ex éu u éu 5 S vé éuè 6. é. u é L x é éé 7 M u ju uxu é 8 M v éu ju u é 9 L é ù vu 10 L vé éuv 11

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 4 : Régulation locale

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 4 : Régulation locale MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE 4 : Régulation locale AVRIL 2010 4 : Régulation locale Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du territoire Délégation interministérielle

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette Raphaëlle GIORDaNO IzmI maei-cazali L affrma de N yra, carpee 3 ƒ Smmare p. 6 p. 8 p. 10 PrŽ face d dcer Clze Sade dõ Ž vl de lõ Hm aerv Le 10 cmmademe de lõ Hm aerv dée clef 1 : maëtriser le B.a.-Ba DE

Plus en détail

Groslay - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil

Groslay - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil Groslay - EP catégories 1 à 5 avec sommeil 1ère Catégorie DECAHO avenue de la épublique AGASI BOAGE avenue de la épublique 2ème Catégorie JADIEIE JADIAD IED rue de Sarcelles 3ème Catégorie EGISE rue du

Plus en détail

Les effets des politiques de Quantitative Easing sur le taux de change : Les enseignements de l expérience américaine

Les effets des politiques de Quantitative Easing sur le taux de change : Les enseignements de l expérience américaine Les effets des politiques de Quantitative Easing sur le taux de change : Les enseignements de l expérience américaine M. Dupuy To cite this version: M. Dupuy. Les effets des politiques de Quantitative

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Noël : un cadeau pour votre e-réputation?

Noël : un cadeau pour votre e-réputation? Nmé5 N 2011 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Th Nwk by Në : d p -ép? 1 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Éd Në p -mm, péd m qé? P Abé Gg L péd d Fê égq p bp d d é d ê dédé à Mxm, é mkg d, g d d mp,

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE / ÉCLAIRAGE PUBLIC

ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE / ÉCLAIRAGE PUBLIC 1 1Aa Aa Godard Roger (Rue) CANDELABRE H 6.00 MAZDA ESTORIL G SHP150 ENT MB2 2 2Aa Aa Godard Roger (Rue) BETON H: 8M MAZDA ESTORIL G SHP150 TORS MB2 3 3Aa Aa Godard Roger (Rue) BETON H: 8M MAZDA ESTORIL

Plus en détail

!"#$ % & " " ' ())* ())+ ',! & -

!#$ % &   ' ())* ())+ ',! & - !"#$ % & " " '())*())+ ',! & - !"#$ % & " " '())*())+ ',! & -. /0 12! & - 00 / & 1 2 0 0,, 3,% 2,1 01 0 & ( &5 %6 % 67 805 5& 09 %:, 0 7 3 0& ())* 0"& ;6 0 7, 3 0 % 6 0,% 3 9 1, $" 7 $ 6 0, &< 1 5&, 7"3

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie?

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie? THENwk #12 - J 2013 Ejx méq Nmé pé x UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! 14 Ivw d xp : Mï M 11 Déb : L dé v dém? L AGENCE E-REPUTATION www.pqd.m Th Nwk mg bm édé p éé Rp Sqd. P v b gm, d-v hp://www.h-wk. «T pd pé

Plus en détail

D OSSIER S PONSORING ANNÉE 201 4/201 5

D OSSIER S PONSORING ANNÉE 201 4/201 5 D OSSIER S PONSORING ANNÉE 201 4/201 5 L Ecole des Jeunes Orateurs Une association étudiante de Sciences Po Strasbourg L Ecole des Jeunes Orateurs est une association née en 2009 d une initiative d é tudiants

Plus en détail

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social.

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social. a qi tt ct gaiag aimtai LE EJEX L jx d a tt ct gaiag aimtai icivt da 3 ax d dévmt dab : vimta, écmiq, cia. Ltt ct gaiag aimtai, c t : RÉERVER L EVREME évitat d dé itimt d ac ctivab, d a, d égi t évitat

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Remerciements!" # $ %& ' #*+ ),, -. +

Remerciements! # $ %& ' #*+ ),, -. + !"##$ Remerciements!" # $ %& ' (#($ ) #& #*+ ),, -. + / 0 '( Résumé %&'()*($+%%, -./,%! % 0,! % 1 2 0$$ 1 30 4 /' 0 1 5! $% ($ 4, $ ($4 '46 7," % $ 0$ $ $ 4 % $ 0$,!6% /,!%,3 0 4 /', "% 4 /' 0 (, "% /'

Plus en détail

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi !"##" %&'(" ) *+,- +./"'#&% 0" 1+,2 )&0"- 3 *-4*)-"- 1+#-" -"'("-'(" 05"6*7+&8 2)92 *+,- ),#)9#"9#-"-0)927"04#)&70"2+,#&72:!;8?,&%"-+9#75+./"#05,9"),#-"%&'(":@>AB+,#"

Plus en détail

!!!!!!!!!!!!! "#!$%&&'#(!)#*!+(%+%&#!,#&!(#&&%-(.#&!&-'/012#&!3!

!!!!!!!!!!!!! #!$%&&'#(!)#*!+(%+%&#!,#&!(#&&%-(.#&!&-'/012#&!3! Préventiondeladépendance auxjeuxvidéoetcyberdépendance "#$%&&'#()#*+(%+%&#,#&(#&&%-(.#&&-'/012#&3 L'émergence d'internet dans les foyers et sur les lieux de travail comporte des aspects très positifs.

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

( # #) # * + %, #) # ' #(, - #$ % (!!! "!# $ % #!". #$% *. # /$ *. ( #

( # #) # * + %, #) # ' #(, - #$ % (!!! !# $ % #!. #$% *. # /$ *. ( # ! " #$%#%& ' !!!"!# $ % #!" #% $#,/ 0 & ' () *+!.123/% $,4&% 2,5$6% %#% $..#% #,( +8,( # 7 7.9.'#% #8,(,( +## :.9.;.%.9..%2.'.5$#,#$,##.'.;. $%%.'.. $%% '#$#.$,#$,#% 6##/#&.. /%,#$2/( % ( ( 5$ ; ;" ;"

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010 Tables des matières A v e r t isse m e n t 3 D é m a r re r u n e sessi o n f ast v i e w e r 4 L a B L C : b a r re la té ra le d e c o m m a n d e 8 P rése n tat i o n: c o m m a n d es ra p i d es 9

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Une compréhension approfondie de ces documents complémentaires est nécessaire à toute mise en œuvre d Unicode réussie.

Une compréhension approfondie de ces documents complémentaires est nécessaire à toute mise en œuvre d Unicode réussie. Rangée: 2F00 2FDF Ce fichier comprend un extrait des tableaux de caractères du standard Unicode 3.2, de ses annotations traduites et des noms de caractère normatifs de l ISO/CEI 10646 (F). Avertissement

Plus en détail

!/"05"-O0"2"0,#",#7"5#PQ2"5#8R87"5!"5#J(+,"0(+-(,5

!/05-O020,#,#75#PQ25#8R875!5#J(+,0(+-(,5 ! " #! $ % & #'! ( ) * + (, * - +" #. / $ 0 1 * + 2 (, - 3 4 " #. " #% ( + - 5 #& 6 #" 5, #4 0 #7 ( ) * + (, * - +" #. " #+" 8 9 " +8 9 " #5 * 4 5 #, 4, " 7 7 " #. " #7 / : 0 - ; " + 5 -,

Plus en détail

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215 Méthodologie d analyse des dysfonctionnements des systèmes pour une meilleure maitrise des risques industriels dans les PME : application au secteur du traitement de surface Laurence Gardes To cite this

Plus en détail

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com Politique d Horodatage achatpublic.com Version 1.0 1 Préambule 2 1.1 Glossaire et bibliographie 2 1.2 Objet du présent document 2 1.3 Les services d achatpublic.com achatpublic.com 2 1.4 Les marchés publics

Plus en détail

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! "&#& * 4(5!)"46"1" 1

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! &#& * 4(5!)461 1 !" ()*(+),(!*(! $'* ) ##1*)(((21 3! # "#"#$%"#&$./0!. $'! "&#& "#$## * 4(5!)"46"1" 1 ' 6 00 6< 46 4 4 9 0 0 ' * 04 47 6 8: 06< 46 5 (++,%& 1 6 = 4 7@5 ()*%"%+&! 6< 44 =' ' ' 4>0' 0' 9 44 7'?@5 0 4 7 6

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Fast Visa 107 rue du Château 92100 Boulogne Billancourt Tél : 01.41.41.50.40 - fax: 01.74.62.41.38 contact@fastvisa.fr

Fast Visa 107 rue du Château 92100 Boulogne Billancourt Tél : 01.41.41.50.40 - fax: 01.74.62.41.38 contact@fastvisa.fr Nom et adresse...... Ville :... Code Postal :.. Tél :..Fax :. Email :. Interlocuteur :... BON DE COMMANDE Fast Visa 107 rue du Château 92100 Boulogne Billancourt Tél : 01.41.41.50.40 - fax: 01.74.62.41.38

Plus en détail

!" # "$%&'( )*+ #, - *.+/0*%+

! # $%&'( )*+ #, - *.+/0*%+ !" # "$%&'( )*+ #, - *.+/0*%+ )!"#$ #%& # ' ('&")*"'&# '" # '&& +"#+%'!!"'+**+**,&- ' " ' #!.+ % ''-##""%' '"& &* + +&''" $ '" $ ''- ' & ',) +/"+', #0' + #&% '1%+','&*0',', $'1" +',2&'30# '1"%+',2&'30',',

Plus en détail

vs Christia 1 n Poisson

vs Christia 1 n Poisson vs Christian 1 Poisson Cet ouvrage contient une sélection d'études d'echecs composées par ordinateur, plus précisément par l'analyse de tables de finales, en l'occurrence ici la table, à l'aide de WinChloe

Plus en détail

MODIFIER LES CARACTÈRES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*)

MODIFIER LES CARACTÈRES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*) 229 COMMENT MODIFIER LES CARACTERES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*) Si la forme des caractères qui s'affichent sur l'écran de votre PC ne vous convient pas, si vous souhaitez en créer

Plus en détail

[ MPSI THERMODYNAMIQUE

[ MPSI THERMODYNAMIQUE Sommaire [ MPSI THERMODYNAMIQUE ]...1 SOMMAIRE...1 1 INTRODUCTION A LA THERMODYNAMIQUE...3 I DIVERS ETATS DE LA MATIERE...3 II PRESSION DANS UN FLUIDE EN EQUILIBRE...3 III DESCRIPTION D'UN SYSTEME PAR

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État»

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État» d exécution 2006 721 «du patrimoine immobilier de l État» Mission ministérielle : YB «du patrimoine immobilier de l État» Ministère : 07 «Économie, finances et industrie» (Version du 23/01/2007 à 05:34:43

Plus en détail

POLITIQUE DE SIGNATURE ELECTRONIQUE EN LIGNE SEPA

POLITIQUE DE SIGNATURE ELECTRONIQUE EN LIGNE SEPA POLITIQUE DE SIGNATURE ELECTRONIQUE EN LIGNE SEPA 1.2.250.1.35.25.2.1.2.12.1 1.0 Août 13 PUBLIC 1/16 Récapitulatif des éditions Version Date Nom du rédacteur Nature de la modification 1.0 08/08/13 Christian

Plus en détail

" #!$! %" & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5

 #!$! % & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5 !"!#$ % " #!$! %" ' % () %* +) (+ '''(!!!) $ % ), +(!) ## %-.( (-.* +) /+ *!) $+, -. )0 ' *%!1 0 22 % 3 2# ( / / 0.1 2234 0.5 3// 0.- 2/) / 06 7/ 0! $ 4 **% 5 5 ) 6 ) 3 0 76 8 9 - - : : 7 -" ;', 5, < =

Plus en détail

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 Chapitre1 Matrices 1 201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 EXERCICES 1.2 1. a) 1 3 Ë3 7 3 2 Ë 1 16 pas défini d) 16 30 17 3 e) Ë 7 68 22 16 13 Ë 5 18 6 2. a) 0 4 4 4 0 4 Ë4 4 0 Ë 0 4 32 4 4 0 4 32 32 4 0 4 4

Plus en détail

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau.

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. 1.ont l honneur de vous faire part du mariage de.mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. PARTHÉNON www.parthenonfrance.com 06 12 39 18 46 Ils vous prient

Plus en détail

Traitement du Signal Février 05

Traitement du Signal Février 05 Traitement du Signal Février 05!"##$%&'()'(&%*#+#,'(& -&'.//0.//1 Traitement du Signal Février 05 2)3&& $(4)'&%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%0

Plus en détail

Plan de classement des bibliothe ques Paris/Rennes + Index

Plan de classement des bibliothe ques Paris/Rennes + Index Plan de classement des bibliothe ques Paris/Rennes + Index Extrait de PMB 20 Mai 2015 Sauf mémoires Notes : 1 Table de classification A - Etat de santé des populations... 3 B - Politiques et systèmes sanitaires

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES Construisons ensemble äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå å á ~ ã ÉÇ ÉÇ ÉÇ å çã Éä JEUNES COMPÉTENCES réseau emplois alternance HÉBERGEMENT PROJETS EXPÉRIENCES entreprises salariés partenariats mobilité transmission www.compagnons-du-devoir.com

Plus en détail

Université Bordeaux 1 Master d informatique UE Bases de Données Sujet et correction de l examen du 27 mai 2004 8h00 9h30 (sans documents)

Université Bordeaux 1 Master d informatique UE Bases de Données Sujet et correction de l examen du 27 mai 2004 8h00 9h30 (sans documents) Numéro d anonymat: 1 Université Bordeaux 1 Master d informatique UE Bases de Données Sujet et correction de l examen du 27 mai 2004 8h00 9h30 (sans documents) Sauf mention contraire en caractères gras,

Plus en détail

eille s f oncen t à 30k m / h en vo

eille s f oncen t à 30k m / h en vo I x 20.000 è à, A f. L é gê v x, ffé, q hyéè. 15 P v, hh q,. C à gê, é éj v é! LES ABEILLES x ÉQUIPEEN hx fé hé. A é g. 2 yx é 3 2 é Lg g L ESSAGE L h h à xé h. L é à hh v v q g év. L g v q v, fé, g. L

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

Thomas Klein. Le kanban actif pour assurer l interopérabilité décisionnelle centralisé/distribuéapplication. industriel de l ameublement

Thomas Klein. Le kanban actif pour assurer l interopérabilité décisionnelle centralisé/distribuéapplication. industriel de l ameublement Le kanban actif pour assurer l interopérabilité décisionnelle centralisé/distribuéapplication à un industriel de l ameublement Thomas Klein To cite this version: Thomas Klein. Le kanban actif pour assurer

Plus en détail

!"" # $%%&'())) * + ' # ()))'()),!"" -. /

! # $%%&'())) * + ' # ()))'()),! -. / !"" #$%%&'()))*+'#()))'()),!"" -. / Table des matières 1 Introduction...4 2 Les propriétés du compte...9 3 Les préférences de l'application...16 4 Les comptes multiples...20 5 Protection des comptes par

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

! ; "#$# #% ; # $ - " ##! 3 3 # ' $ 3 @ @ # &! # @ E @ E $ 3 @ L 8 " $ 3 3 @ L * $ 3 3

! ; #$# #% ; # $ -  ##! 3 3 # ' $ 3 @ @ # &! # @ E @ E $ 3 @ L 8  $ 3 3 @ L * $ 3 3 # $ % & '( ; @ #$##% ; #$& # E ' ( ) ; ( * + ), (' ; ) * +, ( $ # 3 3 @@ @ ) *. + # / / 3 @ 01 * # / + ' 3 E ) 2 # / + ( 3 3 3 H 1 * # # $ ## 3 3 3 * # #. # 3 3 0) * # E + # + 3 ( ( ; $ ) ( * + ; ; )

Plus en détail

CHARLIE BLAISE FREE LANCE

CHARLIE BLAISE FREE LANCE CHARLIE BLAISE FREE LANCE Charlie Blaise 4. rue des Seigneuries 92500 Rueil Malmaison 06 07 52 77 71 Mes métiers... Réalisateur de direct Directeur Technique Chef de Projet Réalisateur Réalisateur bande

Plus en détail

Le marketing de projet en situation Business to Business : Etudes de cas et proposition d un modèle dynamique d évaluation et de suivi

Le marketing de projet en situation Business to Business : Etudes de cas et proposition d un modèle dynamique d évaluation et de suivi Le marketing de projet en situation Business to Business : Etudes de cas et proposition d un modèle dynamique d évaluation et de suivi Laurence Lecoeuvre To cite this version: Laurence Lecoeuvre. Le marketing

Plus en détail

Vecteurs. Colinéarité

Vecteurs. Colinéarité CHAPITRE 7 Vecteurs. Colinéarité ACTIVITÉS Activité (page 67) a) En C on obtient 0. Les vecteurs RAB et RCD sont colinéaires. b) On peut prendre pour coordonnées de D : (5; ) ; ( ; 0) ; (7 ; ) ; etc. Chaque

Plus en détail

Service Administratif Régional MEMENTO DES FRAIS DE JUSTICE

Service Administratif Régional MEMENTO DES FRAIS DE JUSTICE COUR D' 'APPEL DE BASSE--TERRE Service Administratif Régional MEMENTO DES FRAIS DE JUSTICE !"#!"$""%"$ "#!"$!"#$$%!! '( ) * +, - +., '"!('!"$#. / 0 +, + (/- ) (/- ) (( ( ( !)(!''!"* - )+()!"$$'' 2 '")($"

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

COUPE JEAN-CLAUDE LOUBATIÈRE

COUPE JEAN-CLAUDE LOUBATIÈRE COUPE JEAN-CLAUDE LOUBATIÈRE 1. Organisation générale 1.1. Structure La Coupe Jean-Claude Loubatière est organisée chaque saison. Le nombre d'équipes engagées par club n'est pas limité. 1.2. Déroulement

Plus en détail

Yannick Prié (LIRIS UMR 5205 CNRS - Université Claude Bernard Lyon 1) Vincent Puig (Institut de Recherche et d Innovation Centre Pompidou)

Yannick Prié (LIRIS UMR 5205 CNRS - Université Claude Bernard Lyon 1) Vincent Puig (Institut de Recherche et d Innovation Centre Pompidou) !"#$%&'(&)* )%* +,&%,-)&*.)$* /".)$*.)* +)&0)+%("#*,0%(1)*.)* 2(3/$*,##"%4$** Yannick Prié (LIRIS UMR 5205 CNRS - Université Claude Bernard Lyon 1) Vincent Puig (Institut de Recherche et d Innovation Centre

Plus en détail

Prévision de la demande et pilotage des flux en approvisionnement lointain

Prévision de la demande et pilotage des flux en approvisionnement lointain Prévision de la demande et pilotage des flux en approvisionnement lointain Thibault Hubert To cite this version: Thibault Hubert. Prévision de la demande et pilotage des flux en approvisionnement lointain.

Plus en détail

Introduction à la Programmation Orientée Objet et au C++ Concepts et exemples. Christophe Collard

Introduction à la Programmation Orientée Objet et au C++ Concepts et exemples. Christophe Collard Introduction à la Programmation Orientée Objet et au C++ Concepts et exemples Plan Notions de programmation de base Classes et Objets Les fonctions amies La surdéfinition d op ateu s Les patrons de fonctions

Plus en détail

Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD)

Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD) Journée Concertation 2 RM Paris 16 nov. 2010 Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD) CGDD SOeS Marina Robin / Philippe Roussel

Plus en détail

le langage HTML Université Jean Monnet - ISEAG Maxime Morge L2 ECO - slide #1

le langage HTML Université Jean Monnet - ISEAG Maxime Morge L2 ECO - slide #1 le langage HTML Maxime Morge Université Jean Monnet - ISEAG Maxime Morge L2 ECO - slide #1 Plan Pourquoi est-il nécessaire de connaître le langage HTML? Comment stucturer le contenu d une page? Données

Plus en détail

THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ. ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011

THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ. ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011 THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011 Q U E S T -C E Q U U N E T HE R MO G R A P HIE? C e s t u n e «p h o to g r a p h i e d e l a c h a

Plus en détail

À travers deux grandes premières mondiales

À travers deux grandes premières mondiales Les éco-i ovatio s, le ouvel a e st at gi ue d ABG À travers deux grandes premières mondiales - éco-mfp, premier système d impression à encre effaçable - e-docstation, premier système d archivage intégré

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Comment passer un ordre

Comment passer un ordre Comment passer un ordre A. Un ordre Bourse 1-Passer un ordre bourse Pour passer un ordre bourse, il existe plusieurs façons d accéder au module du passage d ordres : 1. En accédant directement à la rubrique

Plus en détail

Expérience, savoir-faire, et toujours le même enthousiasme! À l écoute de nos clients, pour apporter des réponses simples, concrètes, efficaces, en

Expérience, savoir-faire, et toujours le même enthousiasme! À l écoute de nos clients, pour apporter des réponses simples, concrètes, efficaces, en R É F É R E N C E S Expérience, savoir-faire, et toujours le même enthousiasme! À l écoute de nos clients, pour apporter des réponses simples, concrètes, efficaces, en conjuguant réalisme et imagination,

Plus en détail