Echographie et ALR Données actuelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Echographie et ALR Données actuelles"

Transcription

1 Echographie et ALR Données actuelles K Nouette-Gaulain CHU Bordeaux Le 12 janvier 2016

2 Projet référentiels ALR SFAR (2016 ) Il faut utiliser l échographie pour diminuer le risque de toxicité systémique (?) Il faut utiliser le repérage échographique pour augmenter le taux de succès des blocs nerveux périphériques (?)

3 Anesthésie régionale De la neurostimulation à l échoguigage

4 Anetshésie régionale Intérêt clinique de l échographie? Technique US : moins d échec? Technique US : plus rapidité d installation? Technique US : durée du bloc prolongée?

5 Incidence du succès de réalisation: US/NS

6 Limite de cette méta analyse Maîtrise de la Neurostimulation Casati Anesthesiology 2007; 106:992 6 Bloc axillaire Equipe entrainée Bloc incomplet avec complément IV NS :2/30 US: 1/30 Perlas Reg Anesth Pain Med 2008;33: Bloc: Sciatique creux poplité Equipe non entrainée Bloc incomplet avec complément IV NS: 13/33 dt 4 échecs US: 4/33 dt 1 échec

7 Durée de la réalisation du bloc: US/NS

8 Reg Anesth Pain Med 2008;33: seule ponction Bloc de l ulnaire puis du médian Différence d installation entre 1 et 2 min entre les 2 techniques

9 Durée nécessaire à la réalisation du bloc US: 5min (2,4) NS: 9,8 min (7,5) Nombreuses réorientations de l aiguille dans le groupe NS Courbe apprentissage du bloc supraclaviculaire NS: 68 blocs US: moins de 50 blocs Diminution de l incidence des PNO avec les US

10 Durée nécessaire à l installation du bloc sensitif: US/NS

11

12 Durée du bloc: US/NS

13 Reg Anesth Pain Med 2008;33: ml de ropivacaine 0,75% Repérage échographie Injections multiples NS: IMS<0,5, 2Hz, 0,1ms, réponse avant bras ou main 1 seule injection

14 Reg Anesth Pain Med 2008;33: US : Succès 79/80 soit 98,8% NS: Succès 73/80 soit 91,3%, p=0,01 9 cas de variations anatomiques

15

16 En résumé Incidence du succès de réalisation: US>NS Durée de la réalisation du bloc: US<NS Durée nécessaire à l installation du bloc sensitif: US<NS Durée du bloc: US>NS

17 Quels autres avantages cliniques? La douleur durant la procédure? L anticipation des variations anatomiques? La diminution des doses? La disparition des complications neurologiques et vasculaires? Les limites?

18 La douleur du patient en dehors de la traumatologie seuil douloureux bas Etude Localisation Neurostimulation US guidage Casati A 2007 Danelli 2009 Axillary 3 (0-8) 1 (0-8) P=0,1 Popliteal fossa sciatic Macaire 2008 Wrist block (median and ulnar) Sauter 2008 Domingo- Triado 2007 Comparaison des EVA ou EN: US/NS Infraclavicular brachial plexus Midfemoral sciatic Cochrane Database Syst Rev Oct 7;(4):CD (0-10) 2 (0-6) P=0,002 4 (3-4) 4 (2-52 P=0,72 1 (0-9) 1 (0-5) P=0,92 27 (87.7%) EVA <4 23(76.7%) EVA<4 P P=ns

19 64,7%

20 Danelli et al.anesth Analg 2009;109: Plus raisonnable Diminution des doses en guidage par US

21 Diminution des doses: attention à l extrême!! Distance de l intraneural? 1ml/nerf?

22 Echographie: Evite les complications? Complications Neurostimulation (n=2507) US guidage (n=5141) Toxicité locale 1,2 (0,25-3,5) 0,8 (0,2-2) Ns P Ponction vasculaire accidentelle Paresthésie accidentelle Déficit neurologique retardé Déficit neurologique prolongé 13,9 (8,2-21-9) 5,1 (3-8,1) P=0,001 10,8 (5,9-18,1) 20,5 (15,9-25,9) Ns 0,8(0,1-2,9) 0,2(0,005-1,1) Ns 0,4 (0,01-2,2) 0,2(0,05-1,1) Ns Reg Anesth Pain Med 2009;34:

23 Complications Incidence des ponctions vasculaires accidentelles: US/NS

24 The incidence of LAST was very low, at 0.08 per 1000,

25

26 Jeune femme ASA 1 Bloc axillaire guidé par US, ponction in plane, test aspiratif négatif 4ml autour du médian de mépivacaine 1% puis 4ml autour du radial et 4 ml autour de ulnaire Convulsions généralisées

27 Fréquence Ponction vasculaire 1/1000 PNB Surveillance neurologique centrale clinique essentielle Reg Anesth Pain Med 2010;35: ) Ultrasound guidance may reduce the frequency of intravascular injection, but actual reduction of LA systemictoxicity remains unproven in humans

28 Complications En absence de repérage US: injection à 80% des cas en IM 40% d échec Weintraud et al. Anesth Analg 2008;106:89 93)

29 Weintraud et al. Anesth Analg 2009;108: ,25ml/kg ropivacaïne 0,5%, une single shot dans les 2 groupes Bloc Echoguidé Bloc non échoguidé Groupe US Résorption plus rapide Pic plasmatique plus élevé (P<0,01)

30 Echographie et/ou NS? 2003: Recommandations pour la Pratique Clinique " Les blocs périphériques des membres chez l'adulte " 2010 SFAR Echographie et ALR

31 Reg Anesth Pain Med 2008;33: Obésité Femme obèse BMI 35, œdème inguinal suite traumatisme avec fracture fémorale Bloc fémoral Nerf fémoral non repérable Repérage de l artère et de la veine fémorale par doppler Ponction avec neurostimulation, sous contrôle US

32 Reg Anesth Pain Med 2008;33: BIS Supraclaviculaire Infraclaviculaire Emphysème sous cutané Femme multiples traumatisme dont un PNO droit et fracture humérus droit Emphysème sous cutané en Interscalénique, supraclaviculaire et infraclaviculaire Bloc réalisé par NS

33 Cathéter périnerveux US versus NS Schnabel, A. British Journal of Anaesthesia 111 (4): (2013)

34 Quels autres avantages cliniques? La douleur durant la procédure? Pas évident L anticipation des variations anatomiques? Oui, souvent La diminution des doses? Oui La disparition des complications neurologiques et vasculaires? Non, diminution des ponctions vasculaires uniquement Les limites? Oui

35 Conclusions Technique US plus efficace? Dépend de l expertise du praticien avec la NS Technique US et rapidité d installation? Essentiellement démontré pour le bloc sensitif Durée de bloc en général prolongée Technique US et une meilleure sécurité? Permet de diminuer les doses Risques de ponction vasculaire sont diminués Risques neurologiques persistent

APPORT DE L ÉCHOGRAPHIE EN ALR. Dr Charlotte Martin Pôle Anesthésie Service d Orthopédie et Traumatologie Hôpital PPR CHU TOULOUSE

APPORT DE L ÉCHOGRAPHIE EN ALR. Dr Charlotte Martin Pôle Anesthésie Service d Orthopédie et Traumatologie Hôpital PPR CHU TOULOUSE APPORT DE L ÉCHOGRAPHIE EN ALR Dr Charlotte Martin Pôle Anesthésie Service d Orthopédie et Traumatologie Hôpital PPR CHU TOULOUSE TECHNIQUES ANCIENNES Repères anatomiques: recherche à l aveugle Trans-artérielle

Plus en détail

Le bloc axillaire échoguidé

Le bloc axillaire échoguidé Le bloc axillaire échoguidé Dr Lydia MOREL LEQUETTE, CCA SAR3, CHU Bordeaux DESAR 18/03/2015 Questions posées 1. Quelles indications et contre indications? 2. Quels intérêts et limites? 3. Quels repères

Plus en détail

Bloc des Branches du Plexus Brachial

Bloc des Branches du Plexus Brachial Bloc des Branches du Plexus Brachial - au niveau du creux axillaire (BAX) - au niveau du canal huméral (BCH) M.Carles / A.Pulcini Nice DIU ALR 2010 Quelques rappels anatomiques Quelques rappels anatomiques

Plus en détail

Neurostimulation et repérage échographie en ALR pédiatrique!

Neurostimulation et repérage échographie en ALR pédiatrique! DIU Anesthésie pédiatrique 2014-2015! Neurostimulation et repérage échographie en ALR pédiatrique! Yann Hamonic! CCA Anesthésie pédiatrique! CHU Bordeaux! Plan! Neurostimulation! Historique! Preuves d

Plus en détail

A.! PULCINI CHU NICE. A Pulcini 10

A.! PULCINI CHU NICE. A Pulcini 10 A.! PULCINI CHU NICE Faciles mais connaissance anatomique Bénéfice / risque élevé En complément d un bloc proximal Place de l infiltration Apport majeur de l échographie NERFS PROXIMAUX Cluniaux Génitofémoral

Plus en détail

SOUS-ATELIER 2 BLOCS PERINERVEUX

SOUS-ATELIER 2 BLOCS PERINERVEUX SOUS-ATELIER 2 BLOCS PERINERVEUX Blocs périnerveux (plexiques et tronculaires) L injection de l AL est réalisée à proximité du plexus ou du tronc nerveux à bloquer une fois sa localisation faite grâce

Plus en détail

Alain Delbos, Olivier Rontes Service d anesthésie Réanimation, Médipole Garonne, 45 rue Girondis, Toulouse

Alain Delbos, Olivier Rontes Service d anesthésie Réanimation, Médipole Garonne, 45 rue Girondis, Toulouse DEXAMÉTHASONE ET ALR Alain Delbos, Olivier Rontes Service d anesthésie Réanimation, Médipole Garonne, 45 rue Girondis, 31000 Toulouse INTRODUCTION Afin de prolonger l analgésie postopératoire au-delà des

Plus en détail

APPORT DE L ECHOGRAPHIE DANS LES BLOCS NERVEUX PERIPHERIQUES DELBOS A.

APPORT DE L ECHOGRAPHIE DANS LES BLOCS NERVEUX PERIPHERIQUES DELBOS A. APPORT DE L ECHOGRAPHIE DANS LES BLOCS NERVEUX PERIPHERIQUES DELBOS A. Les techniques d imagerie en anesthésie locorégionale périphériques deviennent un sujet majeur de l anesthésie locorégionale d aujourd

Plus en détail

Imagerie pratique en échographie pour l anesthésie locorégionale :

Imagerie pratique en échographie pour l anesthésie locorégionale : Imagerie pratique en échographie pour l anesthésie locorégionale : Bloc axillaire Alain Delbos, Eve Charest, Olivier Rontes Médipole Garonne - Toulouse Introduction L utilisation de l échographie en anesthésie

Plus en détail

Bases Sécuritaires pour la réalisation pratique de l ALR échoguidée

Bases Sécuritaires pour la réalisation pratique de l ALR échoguidée ARRES/ASSPRO Genève le 10/11/2012 Bases Sécuritaires pour la réalisation pratique de l ALR échoguidée MAHIOU Philippe Clinique des Cèdres 38130 Echirolles ! RECOMMANDATIONS du COMITÉ! Douleur/ALR! RFE

Plus en détail

Quelle ALR pour la chirurgie du pied? Dr Nathalie Bernard SAR A Montpellier

Quelle ALR pour la chirurgie du pied? Dr Nathalie Bernard SAR A Montpellier Quelle ALR pour la chirurgie du pied? Dr Nathalie Bernard SAR A Montpellier Chirurgie du pied et de la cheville Névrome de Morton, arthroplastie d orteil, ligamentoplastie de cheville Chirurgie peu douloureuse

Plus en détail

Comment être sûr de réussir un bloc échoguidé

Comment être sûr de réussir un bloc échoguidé Comment être sûr de réussir un bloc échoguidé Alain Delbos, Olivier Rontes Médipole Garonne - Clinique du sport - Toulouse IntRODuctIOn Le grand avantage de l échographie est l approche visuelle qu elle

Plus en détail

Table des matières. Éléments généraux. Blocs des plexus brachial et cervical. Chapitre 1 Introduction 3. Chapitre 2 Rappel anatomique 5

Table des matières. Éléments généraux. Blocs des plexus brachial et cervical. Chapitre 1 Introduction 3. Chapitre 2 Rappel anatomique 5 Table des matières Remerciements Préface Avant-propos 1 Éléments généraux VII IX XI Chapitre 1 Introduction 3 Chapitre 2 Rappel anatomique 5 Introduction... 5 Anatomie d'un nerf... 5 Plexus brachial...

Plus en détail

Blocs nerveux périphériques : les solutions anesthésiques ont-elles changé depuis l apparition de l échographie?

Blocs nerveux périphériques : les solutions anesthésiques ont-elles changé depuis l apparition de l échographie? Blocs nerveux périphériques : les solutions anesthésiques ont-elles changé depuis l apparition de l échographie? Alain Delbos (1), Olivier Rontes, Patrick Narchi (1) Service d anesthésie Réanimation, Clinique

Plus en détail

VIII ième Congrès National et III ième Congrès Pan Arabe de lutte contre la douleur

VIII ième Congrès National et III ième Congrès Pan Arabe de lutte contre la douleur VIII ième Congrès National et III ième Congrès Pan Arabe de lutte contre la douleur ALGER 3,4,5 OCTOBRE 2012 BLOC PARAVERTÉBRAL ECHOGUIDEE APRES CHIRURGIE THORACIQUE F.Mazour,O.Bouberka,D.Elkébir,F.Belkacem,F.Boufas,K.Fasla

Plus en détail

Les blocs obturateur et saphène échoguidés. Dr Lydia MOREL-LEQUETTE, CCA SAR3, CHU Bordeaux

Les blocs obturateur et saphène échoguidés. Dr Lydia MOREL-LEQUETTE, CCA SAR3, CHU Bordeaux Les blocs obturateur et saphène échoguidés Dr Lydia MOREL-LEQUETTE, CCA SAR3, CHU Bordeaux DIU TUSAR Bordeaux 19/05/2015 Aucun conflit d intérêt Le bloc du nerf obturateur Les indications : Traitement

Plus en détail

ETAT DE L ART Qu est ce qui est réellement démontré?

ETAT DE L ART Qu est ce qui est réellement démontré? ETAT DE L ART Qu est ce qui est réellement démontré? Capdevila Xavier MD, PhD Head of Department Professor of Anaesthesia and Intensive Care Medicine Lapeyronie University it Hospital and Montpellier Sh

Plus en détail

Bases élémentaires Sono anatomie élémentaire Réglages de la machine. Lucie BEYLACQ

Bases élémentaires Sono anatomie élémentaire Réglages de la machine. Lucie BEYLACQ Bases élémentaires Sono anatomie élémentaire Réglages de la machine Lucie BEYLACQ L atténuation des ondes ultrasonores 1. Atténuation fréquence + élevée atténuation + rapide et profondeur de pénétration

Plus en détail

DIU ALR Hôpital Nord, Marseille

DIU ALR Hôpital Nord, Marseille ALRIV et Les Blocs Périphériques Distaux du Membre Supérieur DIU ALR 2011-2012 Jan.buntinx@ap-hm.fr Hôpital Nord, Marseille ALRIV Histoire August Bier (1861-1949) ALRIV 1908 Technique 1. VVP dos main 2.

Plus en détail

Anesthésie Loco-Régionale

Anesthésie Loco-Régionale Anesthésie Loco-Régionale Cours Interuniversitaire 2012 Dr. Irina Grosu Université Catholique de Louvain Bruxelles, Belgique Anesthésie Loco-Régionale Anesthésie neuraxiale: rachianesthésie, péridurale,

Plus en détail

Échographie et Abord vasculaire profond «un mariage de raison» M. Laffon C.H.U. de Tours

Échographie et Abord vasculaire profond «un mariage de raison» M. Laffon C.H.U. de Tours . Échographie et Abord vasculaire profond «un mariage de raison» M. Laffon C.H.U. de Tours Echographie Un geste Substratum anatomique Une technicité anatomie in vivo et dynamique Echographie Principe Emission

Plus en détail

LES ANESTHESIQUES LOCAUX : Lequel, comment et pourquoi?

LES ANESTHESIQUES LOCAUX : Lequel, comment et pourquoi? LES ANESTHESIQUES LOCAUX : Lequel, comment et pourquoi? MAZZOCCHI Laurent Anesthésiste Réanimateur PROUST Catherine IADE - C.H.U. POITIERS GRANDE Géraldine IADE - C.H.U. POITIERS FOULONNEAU Stéphane IADE

Plus en détail

DIU journée Dissection

DIU journée Dissection DIU journée Dissection Vendredi 29 janvier Accueil 8h30=> 16h00 Faculté de Médecine laboratoire anatomie (niveau 0) Sortie Nîmes Ouest Bus H Bloc du nerf sciatique «voie transglutéale et subglutéale» les

Plus en détail

Dr Anne Delmas SAR Hôpital Nord

Dr Anne Delmas SAR Hôpital Nord Dr Anne Delmas SAR Hôpital Nord 1860: cocaïne 1905: procaine 1943: lidocaine 1957: mepivacaine 1963: bupivacaine 1996: ropivacaine 2005: levobupivacaine Amino-amides Enantiomères dextrogyres (R) et lévogyres

Plus en détail

Anesthésie locorégionale du patient obèse. Régis Fuzier

Anesthésie locorégionale du patient obèse. Régis Fuzier Anesthésie locorégionale du patient obèse Régis Fuzier IMC < 25 kg/m² => normal 25 30 kg/m² => obésité IMC > 40 kg/m² => obésité morbide Mortalité corrélée IMC

Plus en détail

Où faut-il injecter l anesthésique local? De l histologie à l échographie en passant par l anatomie. Olivier Choquet

Où faut-il injecter l anesthésique local? De l histologie à l échographie en passant par l anatomie. Olivier Choquet Où faut-il injecter l anesthésique local? De l histologie à l échographie en passant par l anatomie Olivier Choquet Conflits d intérêt Plan La question : c est où la cible? Les tissus fondamentaux Lesquels

Plus en détail

LES CATHÉTERS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE : CONTRE

LES CATHÉTERS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE : CONTRE LES CATHÉTERS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE : CONTRE Alain Delbos Médipole Garonne, 45 rue de Gironis, 31036 Toulouse cédex 1 utilisation de cathéter péri nerveux est depuis longtemps

Plus en détail

Cas clinique : Plainte de neuropathies. Dr. Mahiou Philippe Clinique des Cèdres Echirolles

Cas clinique : Plainte de neuropathies. Dr. Mahiou Philippe Clinique des Cèdres Echirolles Cas clinique : Plainte de neuropathies Dr. Mahiou Philippe Clinique des Cèdres 38130 Echirolles Patiente Me X 70 ans Poids = 85 Kg Taille = 154cm BMI = 35,9 Facteurs de risque : HTA Hypercholestérolémie

Plus en détail

ALR en urgence chez l enfant. Pr. Gilles Orliaguet DAR. Hôpital Necker Enfants Malades, Paris

ALR en urgence chez l enfant. Pr. Gilles Orliaguet DAR. Hôpital Necker Enfants Malades, Paris ALR en urgence chez l enfant Pr. Gilles Orliaguet DAR. Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Avantages de l ALR en urgence Pour éviter une AG "estomac plein" Efficacité sans égale sur la douleur (à la

Plus en détail

Intérêt de l échographie

Intérêt de l échographie Intérêt de l échographie en ALR pédiatrique Christophe Dadure, Xavier Capdevila Service d Anesthésie et Réanimation A, Unité d Anesthésie Infantile, Centre Hospitalier Universitaire Lapeyronie, Montpellier,

Plus en détail

MULTI STIMULATION D ACCORD : OUI MAIS COMMENT?

MULTI STIMULATION D ACCORD : OUI MAIS COMMENT? MULTI STIMULATION D ACCORD : OUI MAIS COMMENT? Denis Jochum (1), Hervé Bouaziz (2) (1) Groupe Hospitalier Privé du Centre Alsace, 5 Avenue Joffre, 68003 Colmar. (2) CHU, hôpital central, 29 Avenue du Maréchal

Plus en détail

Les Blocs Sciatiques Abords proximaux. Natalie Albert M.D. CHUQ-CHUL Septembre 2010

Les Blocs Sciatiques Abords proximaux. Natalie Albert M.D. CHUQ-CHUL Septembre 2010 Les Blocs Sciatiques Abords proximaux Natalie Albert M.D. CHUQ-CHUL Septembre 2010 Les blocs sciatiques Anatomie du plexus sacré Les différentes voies d abord "Atelier" ANATOMIE DU PLEXUS SACRÉ Nerf sciatique

Plus en détail

(Art L du code de la santé publique (Circulaire DGS / DH / DAS n 99/84 du 22 septembre 1998)

(Art L du code de la santé publique (Circulaire DGS / DH / DAS n 99/84 du 22 septembre 1998) Introduction B Kouchner, Ministre Délégué à la Santé, s est attaché à ce que des mesures soient prises pour que la douleur des patients soit réellement et efficacement prise en charge - en donnant obligation

Plus en détail

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord APD thoracique Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord Introduction ALR place importante en chirurgie thoracique: APD thoracique et BPV Douleur post thoracotomie très importante en intensité

Plus en détail

Anesthésie locorégionale. médecine d urgence. 41è Rendez-Vous de l Urgence-28/09/2017 M ZAPPATERRA

Anesthésie locorégionale. médecine d urgence. 41è Rendez-Vous de l Urgence-28/09/2017 M ZAPPATERRA Anesthésie locorégionale et médecine d urgence 41è Rendez-Vous de l Urgence-28/09/2017 M ZAPPATERRA Pourquoi ce topo 1. parce qu on me l a demandé 2. Parce que la morphine c est mal? 3. Pour découvrir

Plus en détail

Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997

Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997 Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997! Calot, Masque et gants stériles! Casaque stérile «par analogie à la pose d un cathéter veineux central»! Champ stérile Recommandations pour

Plus en détail

- Contexte & définitions. - Indications - Matériels et accessoires

- Contexte & définitions. - Indications - Matériels et accessoires Blocs nerveux périphériques & échographie Sommaire Blocs sous échographie - Contexte & définitions - Protocole et / ou procédure - Indications - Matériels et accessoires Contexte & définitions Contexte

Plus en détail

Synthèse et pistes de reflexions à propos de 112 dossiers

Synthèse et pistes de reflexions à propos de 112 dossiers Xavier Capdevila, Olivier Choquet Département d Anesthésie et Réanima;on Hôpital Lapeyronie CHRU Montpellier Montpellier, France Synthèse et pistes de reflexions à propos de 112 dossiers Quel est le risque

Plus en détail

Prise en charge du COUDE TRAUMATIQUE chez l adulte

Prise en charge du COUDE TRAUMATIQUE chez l adulte Prise en charge du COUDE TRAUMATIQUE chez l adulte Cet algorithme décisionnel ne se substitue pas au jugement clinique. Anamnèse Mécanisme (direct ou indirect), âge, profession, côté dominant Examen clinique

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

TRANSVERSUS ABDOMINIS PLANE BLOC

TRANSVERSUS ABDOMINIS PLANE BLOC TRANSVERSUS ABDOMINIS PLANE BLOC A.Amroun (1) ;L.Bachiri (1) ; S.Feraoun (2) ;.Benabdelmoumen (2) ; B. Griene (1). (1) : Département d anesthésie réanimation ; Centre Pierre et Marie Curie. (2) : Service

Plus en détail

Le bloc fémoral. Dr Cécile Degryse SAR 1 orthopédie

Le bloc fémoral. Dr Cécile Degryse SAR 1 orthopédie Le bloc fémoral Dr Cécile Degryse SAR 1 orthopédie Rappels anatomiques Le plexus lombal :union des branches ventrales de L1, L2, L3 et L4. Situé entre les deux plans du muscle psoas. Forme triangulaire

Plus en détail

Gaëlle Gonin-Pichon, Infirmière Anesthésiste Isabelle Le Goff, Infirmière Anesthésiste

Gaëlle Gonin-Pichon, Infirmière Anesthésiste Isabelle Le Goff, Infirmière Anesthésiste Gaëlle Gonin-Pichon, Infirmière Anesthésiste Isabelle Le Goff, Infirmière Anesthésiste Garrot Déclivité Chaleur Distension mécanique Séquestration veineuse Vasodilatation Transillumination: NIRS Matériel:

Plus en détail

NOTION GÉNÉRALE DE SONOANATOMIE LES STRUCTURES ET LES PIÈGES. Dr François Bart

NOTION GÉNÉRALE DE SONOANATOMIE LES STRUCTURES ET LES PIÈGES. Dr François Bart NOTION GÉNÉRALE DE SONOANATOMIE LES STRUCTURES ET LES PIÈGES Dr François Bart Département Anesthésie Réanimation - SMUR Hôpitaux Universitaires Saint Louis Lariboisière Assistance Publique - Hôpitaux de

Plus en détail

Dr LANGLOIS Clinique Jouvenet - Paris

Dr LANGLOIS Clinique Jouvenet - Paris A Dr LANGLOIS Clinique Jouvenet - Paris Historique Antiquité: égyptiens comprimaient les nerfs (nécropole de Saqqarah) XVIIIe : Hunter et Larray, bataille Napoléonienne, froid pour amputer XIXe: Pérou

Plus en détail

BLOCS MECONNUS DES MEMBRES

BLOCS MECONNUS DES MEMBRES BLOCS MECONNUS DES MEMBRES DU ALR Paris Sébastien Bloc Quincy Sous Sénart DES BLOCS MECONNUS POURQUOI???? BASCULE DANS L ERE DE L ECHOGRAPHIE L ère de la neurostimulation Spécificité de chaque procédure

Plus en détail

Responsable du D.U : Pr Gilles Dhonneur (CHU Jean Verdier - Bondy)

Responsable du D.U : Pr Gilles Dhonneur (CHU Jean Verdier - Bondy) DIPLOME D UNIVERSITE PARIS XIII «ANESTHESIE LOCO-REGIONALE : DE LA NEUROSTIMULATION A L ECHO-GUIDAGE» Responsable du D.U : Pr Gilles Dhonneur (CHU Jean Verdier - Bondy) Organisateurs : Dr Sébastien Bloc,

Plus en détail

Analgésie tronculaire postopératoire des membres par cathéter nerveux périphérique

Analgésie tronculaire postopératoire des membres par cathéter nerveux périphérique Analgésie tronculaire postopératoire des membres par cathéter nerveux périphérique A. DELBOS La douleur postopératoire autrefois quelque peu négligée occupe aujourd hui une place essentielle dans le rôle

Plus en détail

Analgésie Postopératoire par Voie Epidurale Chirurgie abdominale

Analgésie Postopératoire par Voie Epidurale Chirurgie abdominale Analgésie Postopératoire par Voie Epidurale Chirurgie abdominale Jean Boogaerts Mira Dernedde CHU Charleroi Belgique Principes de l analgésie péridurale peropératoire Chirurgie abdominale - approche thoracique

Plus en détail

CHIRURGIE DE L AVANT BRAS ET DE LA MAIN CHOIX DE LA TECHNIQUE D ANESTHESIE ET D ANALGESIE DIU ALR 2009/10

CHIRURGIE DE L AVANT BRAS ET DE LA MAIN CHOIX DE LA TECHNIQUE D ANESTHESIE ET D ANALGESIE DIU ALR 2009/10 CHIRURGIE DE L AVANT BRAS ET DE LA MAIN CHOIX DE LA TECHNIQUE D ANESTHESIE ET D ANALGESIE Alphonse PULCINI CHU NICE PLAN Eléments du choix - Urgence ou réglée (ambu) - Type de chirurgie - Garrot - Cathéter

Plus en détail

ULTRASONS ET ANESTHÉSIE RÉGIONALE

ULTRASONS ET ANESTHÉSIE RÉGIONALE ULTRASONS ET ANESTHÉSIE RÉGIONALE P. Zetlaoui Service d Anesthésie-Réanimation, CHU de Bicêtre 78 rue du Général Leclerc, 94275 Le Kremlin Bicêtre Cedex INTRODUCTION La technique de l anesthésie locorégionale

Plus en détail

Sono appliquée. du plexus brachial

Sono appliquée. du plexus brachial Sono appliquée du plexus brachial connaître La schématisation La distribution Radiculaire = métamérique Tronculaire Les territoires innervés La disposition des nerfs et leurs rapports Les espaces de diffusion

Plus en détail

Analgésie locale et locorégionale douleur module I. Infiltration Blocs plexiques

Analgésie locale et locorégionale douleur module I. Infiltration Blocs plexiques Analgésie locale et locorégionale douleur module I Infiltration Blocs plexiques Généralités Interruption de l influx nerveux par blocage de la propagation et de l amplitude du potentiel d action en inhibant

Plus en détail

ROPIVACAINE 2 mg/ml PAR CATHETER NERVEUX PERIPHERIQUE

ROPIVACAINE 2 mg/ml PAR CATHETER NERVEUX PERIPHERIQUE Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE D ADMINISTRATION ET DE SURVEILLANCE DE LA ROPIVACAINE 2 mg/ml PAR CATHETER NERVEUX PERIPHERIQUE Référence : CLUD 30 Version : 1 Date de diffusion Intranet :

Plus en détail

Cances Jérémy DESAR 18/05/16

Cances Jérémy DESAR 18/05/16 Cances Jérémy DESAR 18/05/16 Plan Contexte Problématique Matériel et méthode Résultat Discussion Ouvertures possible Contexte Arthroplastie totale de genou (TKA) = douleurs post opératoires modéré à sévere

Plus en détail

Lesions Nerveuses peripheriques traumatiques

Lesions Nerveuses peripheriques traumatiques Lesions Nerveuses peripheriques traumatiques Epinèvre S. Razali EPH Medea Artère et veine Endonèvre Fascicule fibre Perinèvre Objectif bonne prise en charge séquelles neurologiques sequelles fonctionnelles

Plus en détail

Dr MAHIOU Philippe Clinique des cèdres Echirolles

Dr MAHIOU Philippe Clinique des cèdres Echirolles Dr MAHIOU Philippe Clinique des cèdres 38130 Echirolles Introduction 1978 : 1 ière publication échographie Échographie et ALR périphériques = essor majeur depuis 8 ans. Échographie = visualisation directement

Plus en détail

Anesthésie loco-régionale en post opératoire

Anesthésie loco-régionale en post opératoire Session ide Douleur Anesthésie loco-régionale en post opératoire Hélène ANDERSON Patrick LOEB Polyclinique de La Louvière, Lille Diapositive 1 JLAR Vendredi 3 avril 2009 Anesthésie loco-régionale en post

Plus en détail

Protocoles ILM! Membre supérieur!

Protocoles ILM! Membre supérieur! Juillet 2014 Protocoles ILM! Membre supérieur! Marion Sanchez DESAR Évaluation des 8 interventions les plus effectuées au bloc ILM sur le membre supérieur Points essentiels sur chaque intervention Sondage

Plus en détail

ROPIVACAINE 2 mg/ml PAR CATHETER NERVEUX PERIPHERIQUE ET CATHETER PERICICATRICIEL

ROPIVACAINE 2 mg/ml PAR CATHETER NERVEUX PERIPHERIQUE ET CATHETER PERICICATRICIEL Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE D ADMINISTRATION ET DE SURVEILLANCE DE LA ROPIVACAINE 2 mg/ml PAR CATHETER NERVEUX PERIPHERIQUE ET CATHETER PERICICATRICIEL Référence : CLUD 30 Version : 2 Date

Plus en détail

MEMOIRE pour l obtention du DES d Anesthésie-Réanimation

MEMOIRE pour l obtention du DES d Anesthésie-Réanimation ACADEMIE DE PARIS Année 2011 MEMOIRE pour l obtention du DES d Anesthésie-Réanimation Coordonnateur : Mr le Professeur Didier JOURNOIS Par Christelle DIBIANE Née le 30 décembre 1981 Présenté et soutenu

Plus en détail

Blocs de la paroi abdominale

Blocs de la paroi abdominale Blocs de la paroi abdominale Pr Philippe Cuvillon 5 octobre 2015 Introduction Bloc anesthésique et analgésique Analgésie en chirurgie pédiatrique Echographie : nouveaux blocs Chirurgie lourde: intérêt

Plus en détail

Dose Test en analgésie obstétricale. Estelle Morau Departement d anesthésie Montpellier, France

Dose Test en analgésie obstétricale. Estelle Morau Departement d anesthésie Montpellier, France Dose Test en analgésie obstétricale Estelle Morau Departement d anesthésie Montpellier, France E-morau@chu-montpellier.fr Pourquoi tester son KT? Reconnaître le mauvais placement Placement intraveineux

Plus en détail

Chapitre 11. Bloc axillaire. Indication. Procédure. Anatomie. Installation et matériel. Sonoanatomie

Chapitre 11. Bloc axillaire. Indication. Procédure. Anatomie. Installation et matériel. Sonoanatomie Chapitre loc axillaire Indication Le bloc axillaire est indiqué pour la chirurgie du coude, de l'avant-bras et de la main. Qu'il soit effectué au niveau axillaire, supraclaviculaire ou infraclaviculaire,

Plus en détail

ALR présumée coupable

ALR présumée coupable Médicolégal: ALR condamnée ALR présumée coupable Olivier Choquet CHU Montpellier Trois constats Olivier Choquet 2009 SAR - Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Accidents ALR montrés du doigt Médiatisation

Plus en détail

October 2011 Vol. 113 N 4. Biblio DAR A Lapeyronie 07/11/11 PH Pouchain

October 2011 Vol. 113 N 4. Biblio DAR A Lapeyronie 07/11/11 PH Pouchain October 2011 Vol. 113 N 4 Biblio DAR A Lapeyronie 07/11/11 PH Pouchain Contexte : 1970 description Winnie : Bloc plexus brachial = au moins 40ml d AL Winnie AP. Interscalene brachial plexus block. Anesth

Plus en détail

LES FRACTURES DE LA DIAPHYSE HUMERALE

LES FRACTURES DE LA DIAPHYSE HUMERALE LES FRACTURES DE LA DIAPHYSE HUMERALE Objectifs : 1. Faire le diagnostic radio-clinique d une fracture de la diaphyse humérale. 2. Savoir rechercher les complications immédiates possibles après fracture

Plus en détail

Analgésie péridurale durant l accouchement. D. Chassard, Lyon CARO 2008

Analgésie péridurale durant l accouchement. D. Chassard, Lyon CARO 2008 Analgésie péridurale durant l accouchement D. Chassard, Lyon CARO 2008 Episode 1 Développement de la technique Péridurale années 1890-1910 cocaïne Péridurale obstétricale 1930-1940 Rachianesthésie et caudale

Plus en détail

Visioconférences : 6 journées en 3 sessions, diffusées simultanément sur 3 sites novembre janvier mars 2017

Visioconférences : 6 journées en 3 sessions, diffusées simultanément sur 3 sites novembre janvier mars 2017 FACULTÉS DE MEDECINE DE MARSEILLE, MONTPELLIER-NIMES, NICE DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE «PERFECTIONNEMMENT EN ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCOREGIONALES» Année 2016-2017 Coordinateurs de l enseignement Marseille

Plus en détail

DOULEURS LIEES A L ARRACHEMENT DE MEMBRE A LA PHASE AIGUE

DOULEURS LIEES A L ARRACHEMENT DE MEMBRE A LA PHASE AIGUE DOULEURS LIEES A L ARRACHEMENT DE MEMBRE A LA PHASE AIGUE Dr Christian BAUDE Unité de Traitement de la Douleur Chronique Hôpital Edouard Herriot LYON ES QUESTIONS QUE L ON VA SE POSER? Incidence des douleurs

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ FRANÇOIS - RABELAIS DE TOURS ÉCOLE DOCTORALE : Santé, Sciences, Technologies Laboratoire d anatomie et Unité INSERM U930 THÈSE présentée par : Francis REMERAND soutenue le : 22 novembre 2011

Plus en détail

Les Blocs Nerveux: Pour qui? Pour quoi? Pour quand? Dr Vincent Alexis C.H.U. Charleroi

Les Blocs Nerveux: Pour qui? Pour quoi? Pour quand? Dr Vincent Alexis C.H.U. Charleroi Les Blocs Nerveux: Pour qui? Pour quoi? Pour quand? Dr Vincent Alexis C.H.U. Charleroi Introduction Avantages des blocs nerveux Désavantages des blocs nerveux Indications membres inférieurs Indications

Plus en détail

Adjuvants en ALR périnerveuse. M.Carles Nice DIU ALR

Adjuvants en ALR périnerveuse. M.Carles Nice DIU ALR Adjuvants en ALR périnerveuse M.Carles Nice DIU ALR 2014-2015 Introduction Buts de l associa.on Adjuvants / AL renforcement de l effet anesthésique : ì effet î doses AL prolonga>on de l analgésie : chirurgie

Plus en détail

Intérêt et pratique de l'échographie en ALR. O. Choquet

Intérêt et pratique de l'échographie en ALR. O. Choquet Intérêt et pratique de l'échographie en ALR O. Choquet Menu La frénésie Règlementation Données factuelles Valeurs sûres & montantes valeurs à risque Valeurs trainantes L avenir Complications Coût Une frénésie

Plus en détail

Centre cardiologique du Nord, service de radiologie interventionnelle, Saint-DenisQ2

Centre cardiologique du Nord, service de radiologie interventionnelle, Saint-DenisQ2 xx, n o x : 1-7 L anesthésie du membre supérieur par bloc du plexus brachial : un geste radiologique Q. Sénéchal, R. Izzillo, C. Teriitehau, F. BesseQ1 Centre cardiologique du Nord, service de radiologie

Plus en détail

Gestion de la douleur en pré-hospitalier. Julia Pauls-Barsanti SMUR pédiatrique de Bordeaux

Gestion de la douleur en pré-hospitalier. Julia Pauls-Barsanti SMUR pédiatrique de Bordeaux Gestion de la douleur en pré-hospitalier Julia Pauls-Barsanti SMUR pédiatrique de Bordeaux 14 èmes Journées d Urgences Pédiatriques du Sud-Ouest 23 novembre 2013 Plan situations et particularités des douleurs

Plus en détail

BLOCS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES CONTINUS CHEZ L ENFANT

BLOCS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES CONTINUS CHEZ L ENFANT BLOCS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES CONTINUS CHEZ L ENFANT Christophe Dadure, Olivier Raux, Xavier Capdevila Département d anesthésie et réanimation A, Centre Hospitalier Universitaire Lapeyronie, Avenue du Doyen

Plus en détail

thérapeutiques classiques

thérapeutiques classiques Neurolyse par radiofréquence sous guidage TDM dans les neuropathies inguino-fémorales rebelles aux thérapeutiques classiques A. Kastler, A. Hashemizadeh-Kastler, J. Jehl, A. Parsai, S. Aubry Clermont-Ferrand

Plus en détail

dans le traitement des névralgies n cervico-brachiales

dans le traitement des névralgies n cervico-brachiales Intérêts des infiltrations cervicales foraminales scanoguidées dans le traitement des névralgies n cervico-brachiales R. Loffroy,, D. Ben Salem, B. Guiu,, M. Dranssart, L. Giré,, JM. Lerais,, JF. Couaillier,,

Plus en détail

Repérage: Principes de la neurostimulation Cas pratiques.

Repérage: Principes de la neurostimulation Cas pratiques. Repérage: Principes de la neurostimulation Cas pratiques. Encore très utilisée, mais le plus souvent très mal utilisée (IMS, Durées de stimulation ) Mode sentinelle en échographie ;) Bien sûr, opérateur

Plus en détail

10/02/2014 ANALGESIE PAR CATHETER PERI NERVEUX GESTION DE L ALR. L Avenir. a été prévue. L Avenir. C est aujourd hui. L ALR périnerveuse moderne

10/02/2014 ANALGESIE PAR CATHETER PERI NERVEUX GESTION DE L ALR. L Avenir. a été prévue. L Avenir. C est aujourd hui. L ALR périnerveuse moderne ANALGESIE PAR CATHETER PERI NERVEUX GESTION DE L ALR REALISATION PRISE EN CHARGE GESTION L ALR périnerveuse moderne 1992 2004 1979-1er Cathéter axillaire à Nice 1989 - Ropivacaïne 1992 Diffusion de la

Plus en détail

Case Reports/Case Series étude de cas : Anesthésie locorégionale sciatique et fémorale bilatérale chez un polytraumatisé

Case Reports/Case Series étude de cas : Anesthésie locorégionale sciatique et fémorale bilatérale chez un polytraumatisé 371 Case Reports/Case Series étude de cas : Anesthésie locorégionale sciatique et fémorale bilatérale chez un polytraumatisé [Case report: Bilateral femoral and sciatic regional anesthesia in a polytraumatized

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE LILLE 2 DROIT ET SANTE FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2014 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Evaluation du confort sous bloc axillaire échoguidé : Comparaison

Plus en détail

Analgésie post césarienne

Analgésie post césarienne Analgésie post césarienne «Place des nouvelles pratiques» Hawa KEITA-MEYER Service d Anesthésie. Hôpital Louis Mourier, Colombes. Données épidémiologiques. 832799 naissances en France en 2010: 20% de césariennes

Plus en détail

La rachianesthésie (Evaluations)

La rachianesthésie (Evaluations) La rachianesthésie (Evaluations) Date de création du document 2008-2009 QCM QUESTION 1/9 : Lors de la rachianesthésie, l anesthésique local est distribué dans le LCR. Avant qu il soit fixé sur les racines,

Plus en détail

Toxicité systémique des anesthésiques locaux. Vincent Compère

Toxicité systémique des anesthésiques locaux. Vincent Compère Toxicité systémique des anesthésiques locaux Vincent Compère JARP Juin 2014 Toxicité systémique Première description: Albright Technique! Seizures! Cardiac Arrest! Peripheral nerve 4.9/10,000! 0,54/10,000!

Plus en détail