Les lésions ACR 3 chez la femme avant 50 ans non mutée. M. Asad-Syed,I. Audigey, G. Hurtevent, S. Bakhach CAFCIM, 14 décembre 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les lésions ACR 3 chez la femme avant 50 ans non mutée. M. Asad-Syed,I. Audigey, G. Hurtevent, S. Bakhach CAFCIM, 14 décembre 2013"

Transcription

1 Les lésions ACR 3 chez la femme avant 50 ans non mutée M. Asad-Syed,I. Audigey, G. Hurtevent, S. Bakhach CAFCIM, 14 décembre 2013

2 Très peu de publications.

3 K du sein femme moins de 50 ans Les K chez les femmes de moins de 45 ans représentent moins de 10% des K Faible augmentation en France incidence du cancer du sein femme jeune (pas dans tous les pays)

4 Imagerie femme moins de 50 ans, non à haut risque Indications Avant 40 ans Symptômes Seules indications validées : masse clinique, suspicion abcès Pas d indication si mastodynies Après 40 ans Symptômes Dépistage individuel Examens < 30 : écho+++ mammo seulement si suspicion de K : écho +/- mammo > 40 : mammo +/- écho

5 ACR 3 et K Taux de K si ACR3 R de K < 2% : 0,9% (DMIST) et 0,4% (varas) Parfois 9% = > critères non respectés dans ¼ des cas

6 Quelques généralités VPP des biopsies pour ACR 3, 4, 5 femmes > 50 ans : 40% femmes < 50 ans : 9% Les micro calcifications ont la même vpp qq soit l âge Femmes moins 50 ans = mammo meilleure VPP que écho +++

7 Classement en ACR 3? ACR 3 = grande variabilité intra ou extra observateur

8 Mammographie

9 ACR3 mammo - fréquence Dépistage organisé 3,3 % de mammo anormale 1,1% ACR 4-5 => biopsies Dépistage individuel 4,4% ACR3

10 Critères BI-RADS des ACR3 Mammographie Pas de mammographie de comparaison Masse non kystique, ronde ou ovale ou lobulée, bien circonscrite, non calcifiée Amas ronds de micros punctiformes ou amorphes Micros grossières évoquant le début de calcification d un ADF ou CSN Asymétrie de densité : bords concaves, mélangé à la graisse, sans signes associés Distorsion architecturale : jamais

11

12

13

14

15

16 Mammographie quelques situations.. Lésion non visible sur mammo antérieure Masse de morpho bénigne Petits amas ronds de micro calcifications punctiformes ou amorphes AFD avec caractéristiques mammo bénigne et écho tissus glandulaire normal Suspicion de DA visible sur une incidence sans DA vraie

17 Échographie Masse ronde ou ovale ou lobulée, contours circonscrits, grand axe horizontal, sans calcifications Fréquence ACR 3 écho 5,3%

18 Échographie quelques situations. Masse non kystique, ovale ou lobulée, hypoéchogène, bien circonscrite, apparue Plage atténuante Masse hypoéchogène ovale bien limitée avec quelques rares microkystes Multiples masses morpho bénigne Certains comblement canalaire

19

20

21

22

23

24 IRM Peu indication d IRM chez femmes de moins de 50 ans, non à risque, sans K du sein.

25 IRM Masse ovale ou ronde, contours lisses, PDC homogène ou septas non rehaussés, courbe progressive PDC sans masse type homogène ou ponctuée, topo régionale ou focale ou linéaire Focus d apparition récente Pour classer définitivement en IRM il faut disposer second look (mammo+écho) Si bilan = cible => en fonction cible Si cible rassurante => ACR 3 => surveillance en écho-mammo Si cible douteuse => ACR 4 => biopsie sous écho Si RAS sur bilan => ACR 3 Second look est stt pour les masses +++

26 PDC linéaire homogène

27

28 RSM zone focale ponctuée 28

29 IRM Fréquence ACR3 : 8-25% Taux de K : 1-10%

30 IRM quelques situations PDC canalaire : ectasie Apparition de zones focales # pdc glandulaire Intérêt de refaire IRM dans un autre moment du cycle ou après 2 mois d arrêt d un ttt hormonal pour diminuer les PDC glandulaires

31 31 T2 T1 T1 gado soustractions Rehaussement sans masse de type canalaire homogène

32 IRM dans le bilan d ACR3 mammo ou écho Méta-analyse de Dorrius 2010 VPN 100 % pour lésions non calcifiées VPN 76-97% pour lésions ACR 3 calcifiées = non utilisable! VPN de 85% pour lésions ACR4-5 Mais plus d 1 IRM sur 3 anormales % d ACR3 IRM 10% d ACR 4-5 (27% K) 7% ACR 0

33 ACR 3 et masse palpable Masse palpable non suspecte et morphologie à priori bénigne en echo et MG Moins de 1% de K Surveillance clinique echo mammo Masse palpable sans lésion écho mammo IRM

34 Surveillance ACR3?

35 Surveillance des ACR3 Pas de perte de chance sur la surveillance Masse écho, masse mammo, asymétrie de densité : 4 mois, 6 mois, 1 an (CI) Micro calcification : 6 mois, 6 mois, 1an (CCIS) IRM : 6 mois, 6 mois, 1 an En pratique Mammo ou écho 1 er contrôle : unilatéral et clichés spécifiques 2 ème contrôle (1 an) : bilatéral et clichés spécifiques 3 ème contrôle (2 ans) : mammo bilatérale, complète et clichés spécifiques IRM Si lésion visible en mammo-écho : pas de surveillance IRM Si pas de concordance mammo ou écho IRM seule et si majoration => 2 nd look Arrêt du THS, pas d étude s démontrant intérêt de l arrêt OP Lésion ACR 3 qu on n arrive pas à reclasser 2 Reprendre les critères stricts On peut rallonger le temps de surveillance par bilan annuel pendant 3-4 ans

36 Modification Des lésions ACR3 Mise en évidence de majoration taille ou modification péjorative Comparaison avec examens les plus anciens +++ Augmentation taille : R de K = 10% Augmentation taille, morpho bénigne : R de K = 4% Augmentation taille, morpho péjorative : R de K = 38% Taux d augmentation par mois : + 25% en volume et plus de 1,9mm de grand diamètre => ACR4-25% en volume et moins de 1,9mm de diamètre / mois, et critères morpho bénin => non signicatif => ACR3 Modification morpho suspecte => ACR4 1% des ACR3 nécessiteront une biopsie

37 Limiter le nombre de cancers en ACR 3 Analyse morpho ++ Bilan complet : agrandissement face et profil sur micros Clichés localisé pour AFD et DA Interprétation stricte : contours ect.. Échographie bien ciblée => Profil Concordance mammo : quadrant et distance par rapport à la peau Concordance IRM : MPR +++, repère graisse-glande-kyste-adf La taille est un facteur de risque indépendant de K Masse ACR 3 moins 2 cm plutôt B Masse ACR 3 plus de 2 cm + qui augmente en taille + calcif => + suspect

38 Suivi ACR 3 Ne reviennent pas 13-27% Intérêt d un rappel => AGIDECA pour DO Femmes de moins de 50 ans => gynéco? Prendre RDV en partant?

39 Psychologie et ACR 3 Les patientes rapportent bon soutien informatif médical une compréhension satisfaisante de la surveillance Rassurées par la PEC mais niveau de stress perçu élevé

40 Biopsie des ACR 3

41 ACR3 et biopsie Triple le nombre de biopsies Augmente nb de chirurgies supplémentaires pour bénin non contributif ou LAR Anxiété supérieure si prélèvement vs surveillance Perte de confiance et d adhésion au dépistage Coût sup si biopsie par rapport surveillance Moins de 1% des femmes demandent la biopsie si la surveillance est recommandée Qui biopsier Grossesse à venir ou femme enceinte Patiente non compliante Anxiété extrême ++ Chirurgie prévue : prothèse, réduction, plastie mammaire Mise d un THS Risque familial

42 ACR 3 femmes de moins de 50 ans que peut-on surveiller? Peu de données sur les patientes de moins de 50 ans, non à risque Bilan morphologique complet et recherche des critères péjoratifs (contours) Tous sauf contexte particulier Risque lésionnel à morphologie identique est plus faible que si > 50 ans Surveillance est stressante mais moins que biopsie Information médicale est indispensable Pb principal : compliance +++

43 Bibliographie 0. Audigey I. bonnes et mauvaises raisons de classer ACR3. Infogyn. Tarbes : Boyer B, Canale S, Arfi-Rouche J, Monzani Q, Khaled W, Balleyguier C. Variability and errors when applying the BIRADS mammography classification. Eur J Radiol Mar;82(3): Baum JK, Hanna LG, Acharyya S, Mahoney MC, Conant EF, Bassett LW, Pisano ED. Use of BI-RADS 3-probably benign category in the American College of Radiology. Imaging Network Digital Mammographic Imaging Screening Trial. Radiology Jul;260(1): Park YM, Kim EK, Lee JH, Ryu JH, Han SS, Choi SJ, Lee SJ, Yoon HK. Palpable breast masses with probably benign morphology at sonography: can biopsy be deferred? Acta Radiol Dec;49(10): doi: / Harvey JA, Mahoney MC, Newell MS, Bailey L, Barke LD, D'Orsi C, Hayes MK, Jokich PM, Lee SJ, Lehman CD, Mainiero MB, Mankoff DA, Patel SB, Reynolds HE, Sutherland ML, Haffty BG. ACR appropriateness criteria palpable breast masses. J Am Coll Radiol Oct;10(10):742-9.e1-3. doi: /j.jacr : Graf O, Helbich TH, Hopf G, Graf C, Sickles EA. Probably benign breast masses at US: is follow-up an acceptable alternative to biopsy? Radiology Jul;244(1): Moon HJ, Kim EK, Kwak JY, Yoon JH, Kim MJ. Interval growth of probably benign breast lesions on follow-up ultrasound: how can these be managed? Eur Radiol May;21(5): : Lourenco AP, Chung MT, Mainiero MB. Probably benign breast MRI lesions: Frequency, lesion type, and rate of malignancy. J Magn Reson Imaging Sep Weinstein SP, Hanna LG, Gatsonis C, Schnall MD, Rosen MA, Lehman CD. Frequency of malignancy seen in probably benign lesions at contrast-enhanced breast MR imaging: findings from ACRIN Radiology Jun;255(3):731-7.

44 Bibliographie 8. Eby PR, DeMartini WB, Gutierrez RL, Lehman CD. Probably benign lesions detected on breast MR imaging. Magn Reson Imaging Clin N Am May;18(2): Lourenco AP, Chung MT, Mainiero MB. Utility of targeted sonography in management of probably benign breast lesions identified on magnetic resonance imaging. J Ultrasound Med Jul;31(7): PubMed PMID: Mahoney MC, Gatsonis C, Hanna L, DeMartini WB, Lehman C. Positive predictive value of BI-RADS MR imaging. Radiology Jul;264(1): Marshall AL, Domchek SM, Weinstein SP. Follow-up frequency and compliance in women with probably benign findings on breast magnetic resonance imaging. Acad Radiol Apr;19(4): Mammography: EUSOBI recommendations for women s information Francesco Sardanelli, Thomas H. Helbich, for the European Society of Breast Imaging (EUSOBI) Insights Imaging February; 3(1): Duijm LE, Zaat JO, Guit GL. Nonpalpable, probably benign breast lesions in general practice: the role of follow-up mammography. Br J Gen Pract Jul;48(432): Lindfors KK, O'Connor J, Acredolo CR, Liston SE. Short-interval follow-up mammography versus immediate core biopsy of benign breast lesions: assessment of patient stress. AJR Am J Roentgenol Jul;171(1): Berg WA, Zhang Z, Cormack JB, Mendelson EB. Multiple bilateral circumscribed masses at screening breast US: consider annual follow-up. Radiology Sep;268(3): Sakamoto N, Tozaki M, Higa K, Tsunoda Y, Ogawa T, Abe S, Ozaki S, Sakamoto M, Tsuruhara T, Kawano N, Suzuki T, Yamashiro N, Fukuma E. Categorization of non-mass-like breast lesions detected by MRI. Breast Cancer. 2008;15(3): Lee CI, Wells CJ, Bassett LW. Cost minimization analysis of ultrasound-guided diagnostic evaluation of probably benign breast lesions. Breast J Jan-Feb;19(1): B. BARREAU, J. STINÈS. J. CONDUITE À TENIR DANS LES LÉSIONS MAMMAIRES DE CATÉROGIE BI-RADS 3 DE LA CLASSIFICATION ACR. Le Sein, 2002, t. 12, n 1-2, pp Vizcaíno I, Gadea L, Andreo L, Salas D, Ruiz-Perales F, Cuevas D, Herranz C, Bueno F; Sceening Program Working Group. Short-term follow-up results in 795 nonpalpable probably benign lesions detected at screening mammography. Radiology May;219(2): Vargas HI, Vargas MP, Eldrageely K, Gonzalez KD, Burla ML, Venegas R, Khalkhali I. Outcomes of surgical and sonographic assessment of breast masses in women younger than 30. Am Surg Sep;71(9):716-9.

45 Bibliographie 21. Kennedy G, Markert M, Alexander JR, Avisar E. Predictive value of BI-RADS classification for breast imaging in women under age 50. Breast Cancer Res Treat, 2011 Dec;130(3): Lindfors KK, O'Connor J, Acredolo CR, Liston SE. Short-interval follow-up mammography versus immediate core biopsy of benign breast lesions: assessment of patient stress. AJR Am J Roentgenol Jul;171(1): Barreau B, Tastet S, Stinès J, Picot V, Guibert-Tamisier L, Brault I, Gillet JM, Fawzi M, Audigey I, Pousse T, Dilhuydy MH. [Psychological adjustment of short interval follow-up mammography: about 50 cases]. Gynecol Obstet Fertil Jul-Aug;31(7-8):

Acquis et limites de la classification BI-RADS Prélever ou surveiller. Mammographie-Echographie-IRM

Acquis et limites de la classification BI-RADS Prélever ou surveiller. Mammographie-Echographie-IRM Acquis et limites de la classification BI-RADS Prélever ou surveiller Mammographie-Echographie-IRM Dr Luc Ceugnart LILLE SFSPM Paris 14 novembre 2012 BI-RADS: Breast Imaging Reporting And Data System de

Plus en détail

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre Définition ACR 3: Anomalie probablement bénigne Risque de malignité inférieur

Plus en détail

Prélever ou surveiller : acquis et limites de la classification Bi-Rads

Prélever ou surveiller : acquis et limites de la classification Bi-Rads Prélever ou surveiller : acquis et limites de la classification Bi-Rads Sampli ng or follow up. Bi-Rads utility and limits L. Ceugnart, N. Rocourt, H. Jarraya, T. Boulanger, G. Pouliquen, D. Bercez, F.

Plus en détail

Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser?

Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser? Valeur prédictive négative de l IRM : quand et comment l utiliser? MRI negative predictive negative: when and how to use it? M. Asad-syed, S. Ferron, M. Boisserie-Lacroix et G. Hurtevent 3 Mots clés :

Plus en détail

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez?

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Fait-on trop de micro- ou de macrobiopsies? Too many breast biopsies? V. Juhan, P. Siles et S. Coze Mots clés : cancer du sein, surdiagnostic,

Plus en détail

IRM mammaire Indications et non indications

IRM mammaire Indications et non indications IRM mammaire Indications et non indications CAFCIM - 14 Décembre 2013 G.Hurtevent-Labrot S.Ferron, N.Lippa, M.Boisserie-Lacroix, M.Asad-Syed IRM mammaire : Excellente sensibilité/bonne spécificité VPP

Plus en détail

*VPP: valeur prédictive positive

*VPP: valeur prédictive positive Gestion des anomalies Bi-rads 3 en IRM mammaire C. Chapellier, C. Marcotte, A. Iannessi, B. Flipo, I. Raoust, C.Balu Maestro Poster JFR 2010 Rappels sur l'irm mammaire sensibilité (94 à 100 %) spécificité

Plus en détail

CAFCIM 12 décembre 2015 ECHOGRAPHIE MAMMAIRE M A R T I N E B O I S S E R I E - L A C R O I X

CAFCIM 12 décembre 2015 ECHOGRAPHIE MAMMAIRE M A R T I N E B O I S S E R I E - L A C R O I X CAFCIM 12 décembre 2015 ECHOGRAPHIE MAMMAIRE 1995 2015 M A R T I N E B O I S S E R I E - L A C R O I X «des petits morceaux du quotidien, ces choses que, telle ou telle année, tous les gens d un même âge

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Surveillance par imagerie des seins et des ovaires

Surveillance par imagerie des seins et des ovaires GENEPY Réseau de prise en charge des personnes à risque GENEtique de Cancer en Midi-Pyrénées Référentiel Régional Syndrome Seins - Ovaires Surveillance par imagerie des seins et des ovaires Janvier 2016

Plus en détail

Gynécologue et médecin de famille

Gynécologue et médecin de famille Gynécologue et médecin de famille Tous les deux ans dès 50 ans, les femmes sont invitées à faire une mammographie de dépistage dans le cadre d un programme lorsque leur canton ou région en dispose. Le

Plus en détail

IRM mammaire. Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Bruxelles

IRM mammaire. Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Bruxelles IRM mammaire Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Bruxelles Principe Etude de la néovascularisation tumorale => corrélation entre la densité des vaisseaux et la prise de contraste» Frouge et

Plus en détail

Mammographie et échographie : score ACR et conduite à tenir

Mammographie et échographie : score ACR et conduite à tenir Mammographie et échographie : score ACR et conduite à tenir C. Balu-Maestro Le but de la classification BIRADS de l American College of Radiology est d améliorer l évaluation et la prise en charge des

Plus en détail

Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009

Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009 Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009 Plan Généralités Le dépistage La Mammographie: place/limites/indications L'echographie:

Plus en détail

Atelier 1: Oncogénétique. O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy

Atelier 1: Oncogénétique. O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy Atelier 1: Oncogénétique O. Cohen-Haguenauer, M. Albiter, N. Espié, L. Cahen-Doidy 2 Cas clinique Mme L C Historique Patiente âgée de 61 ans 1998 -Traitement conservateur d un CLI (carcinome lobulaire

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

Kit d échographie mammaire C.Héliot, E.Czarnecki, F.Bachelle, L.Ceugnart Centre Oscar Lambret Lille Sommaire Indications de l échographie Technique/ déroulement de l examen Le sein normal: rappels Description

Plus en détail

Classification de la densité mammaire selon BIRADS: de 4 à d

Classification de la densité mammaire selon BIRADS: de 4 à d Prof Jean-Yves Meuwly Service de Radiodiagnostic et radiologie interventionnelle, CHUV Lausanne Classification de la densité mammaire selon BIRADS: de 4 à d Densité mammaire Quantité de tissu dense par

Plus en détail

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO 1 Introduction a IRM : imagerie de l angiogénèse tumorale améliore la sensibilité de détection (> 90 %) par contre faible spécificité (70

Plus en détail

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES?

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? Chaque année, près de 49 000 cas de cancer du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie. Pourtant, détecté

Plus en détail

Imagerie du sein. Georgios Sgourdos Chef de clinique COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE. Samedi 8 octobre 2011

Imagerie du sein. Georgios Sgourdos Chef de clinique COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE. Samedi 8 octobre 2011 COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE Samedi 8 octobre 2011 Imagerie du sein Georgios Sgourdos Chef de clinique Service de radiodiagnostic et radiologie interventionnelle

Plus en détail

IRM Mammaire chez Les Patientes à Très Haut Risque de Cancer du Sein

IRM Mammaire chez Les Patientes à Très Haut Risque de Cancer du Sein IRM Mammaire chez Les Patientes à Très Haut Risque de Cancer du Sein A. Jalaguier-Coudray, A. Tardivon, L. Ollivier, A. Athanasiou, F. Thibault, S. Neuenschwander Service de Radiologie Institut Curie -

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques F. Sarquis (1), M. Castro Barba (1), B. Miller (1), P. Cobos Bombardiere (1), R. Garcia Monaco (1) (1) Service d Imagerie, Hospital Italiano, Buenos Aires,

Plus en détail

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris Soirée SFR-IDF, 15 Mars 2012 Une Technique Très Encadrée Dépistage organisé (DO) Départements pilotes

Plus en détail

IRM mammaire : Ange ou Démon?

IRM mammaire : Ange ou Démon? Détection et prise en charge des lésions frontières IRM mammaire : Ange ou Démon? Dr Isabelle Doutriaux-Dumoulin ICO Nantes IRM mammaire : Ange?? SE > 90% VPN = 100% IRM mammaire : Démon? Indications IRM

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

radiologiques afin d approcher leur nature bénigne ou maligne

radiologiques afin d approcher leur nature bénigne ou maligne Microcalcifications mammaires :comment s en sortir? J El Azizi El Alaoui, R Latib, B Benayada, L Jroundi, I Chami, N Boujida Service d Imagerie Médicale Institue d Oncologie Rabat Maroc Introduction L

Plus en détail

Dr Laure Foessel Radiologie 1 Hôpital de Hautepierre Strasbourg CAS CLINIQUES SENOLOGIE ÉCHOGRAPHIE ET IRM LES JEUDIS DE LA RADIOLOGIE

Dr Laure Foessel Radiologie 1 Hôpital de Hautepierre Strasbourg CAS CLINIQUES SENOLOGIE ÉCHOGRAPHIE ET IRM LES JEUDIS DE LA RADIOLOGIE Dr Laure Foessel Radiologie 1 Hôpital de Hautepierre Strasbourg CAS CLINIQUES SENOLOGIE ÉCHOGRAPHIE ET IRM LES JEUDIS DE LA RADIOLOGIE Cas 1 Béatrice, femme de 47 ans, consulte suite à la palpation d une

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA 1 IRM du sein: généralités Sensibilité - spécificité bilan sénologique classique : mammographie, échographie indications

Plus en détail

Echographie du sein. Echographie. Sono-élastographie. Scintigraphie. Breast Specific Gamma Imaging. Imagerie volumique 12.09.2012

Echographie du sein. Echographie. Sono-élastographie. Scintigraphie. Breast Specific Gamma Imaging. Imagerie volumique 12.09.2012 12.09.2012 Historique de l imagerie du sein Prof Jean-Yves Meuwly Service de Radiodiagnostic et radiologie interventionnelle, CHUV Lausanne Imagerie du sein: Autres techniques émergentes Premiers essais

Plus en détail

Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus

Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus Généralités 42 000 nouveaux cancers diagnostiqués /an Taux brut : 138,5 /100 000 11 700 décès /cancer du sein /an Taux brut : 38,5 /100 000 35,7%

Plus en détail

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif M Boisserie-Lacroix, G Hurtevent-Labrot, M Asad-Syed, S Ferron Institut Bergonié Bordeaux Assez abondante littérature en biologie moléculaire

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Les lésions infra-cliniques du sein:

Les lésions infra-cliniques du sein: Les lésions infra-cliniques du sein: Expérience de l hôpital Saint-Louis entre 2001 et 2007 : Analyse prospective de 2708 lésions mammaires infra-cliniques Anne-sophie Hamy, Cédric de Bazelaire, Anne de

Plus en détail

Nouvelles techniques d imagerie : à qui s adressent-elles?

Nouvelles techniques d imagerie : à qui s adressent-elles? Nouvelles techniques d imagerie : à qui s adressent-elles? New imaging techniques: for who? C. Dromain, C. Balleyguier et S. Canale 1 Mots clés : mammographie numérique, tomosynthèse, angiomammographie,

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2009 publié le 9.12.2009 TRENTE-TROISIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

IRM mammaire : les clés de la prescription et du compte rendu

IRM mammaire : les clés de la prescription et du compte rendu IRM mammaire : les clés de la prescription et du compte rendu Breast MRI: prescription and interpretation keys B. Salicru 1 Mots clés : IRM mammaire, indications, interprétation Keywords: breast magnetic

Plus en détail

Jean-François Delaloye CHUV, Lausanne

Jean-François Delaloye CHUV, Lausanne Jean-François Delaloye CHUV, Lausanne Mammographie 2 incidences détectent de plus petits cancers, surtout si les seins sont denses diminuent le risque de cancer d intervalle dans les 12 mois (0.46 [95%

Plus en détail

Imagerie mammaire de la grossesse et de la lactation

Imagerie mammaire de la grossesse et de la lactation Imagerie mammaire de la grossesse et de la lactation M Boisserie-Lacroix, N Lebiez, M Bouzgarrou, P Cavagni, J Bentolila, H Laumonier, H Trillaud Service de Radiologie Pr Trillaud CHU Saint-André, Bordeaux

Plus en détail

Sous estimations histologiques des macrobiopsies stéréotaxiques mammaires avec des aiguilles 11g et 8 g

Sous estimations histologiques des macrobiopsies stéréotaxiques mammaires avec des aiguilles 11g et 8 g Sous estimations histologiques des macrobiopsies stéréotaxiques mammaires avec des aiguilles 11g et 8 g B. de Korvin*, C Bouriel*, P. Tas **, M. Clouet*,R. Gastinne*, C. Marchetti*,H. Mesbah***, JF Laurent***

Plus en détail

Tomosynthèse du sein : nouvelle application de la

Tomosynthèse du sein : nouvelle application de la Tomosynthèse du sein : nouvelle application de la mammographie numérique C MALHAIRE, F THIBAULT, C DROMAIN, A TARDIVON, C BALLEYGUIER, A ATHANASIOU, L OLLIVIER, C EL KHOURY, S NEUENSCHWANDER Service de

Plus en détail

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME F Réty (1), M Charlot (1), O Beatrix (2) PJ Valette (1) (1) Service d imagerie, d (2) Service de chirurgie gynécologique Centre Hospitalier Lyon Sud, Pierre Bénite B Rappel

Plus en détail

Incidence 75 à 90 /100 00 femmes. Après 35 ans une femme sur 6 ou 7 fera un cancer du sein En France 40 000 Nouveaux cas / an 12 000 décès / an

Incidence 75 à 90 /100 00 femmes. Après 35 ans une femme sur 6 ou 7 fera un cancer du sein En France 40 000 Nouveaux cas / an 12 000 décès / an Dépistage du cancer du sein J Lansac Département de gynécologie Obstétrique Reproduction Médecine foetale CHU de Tours Pourquoi le dépistage du cancer du sein? C est un cancer fréquent Incidence 75 à 90

Plus en détail

Comment ne pas négliger un symptôme sans trop inquiéter?

Comment ne pas négliger un symptôme sans trop inquiéter? Comment ne pas négliger un symptôme sans trop inquiéter? How not to neglect a symptom without causing alarm? Mots-clés : Femme jeune Tumeur bénigne Aiguille Anxiété. Keywords: Young woman Benign tumour

Plus en détail

Imagerie du cancer du sein chez la femme de moins de 40 ans hors mutation

Imagerie du cancer du sein chez la femme de moins de 40 ans hors mutation Imagerie du cancer du sein chez la femme de moins de 40 ans hors mutation B.Bullier (1), M. Boisserie-Lacroix (2), G. MacGrogan (2) (1) Institut Claudius Regaud, Toulouse (2) Institut Bergonié, Bordeaux

Plus en détail

Programme Mammographie. Les examens complémentaires

Programme Mammographie. Les examens complémentaires Programme Mammographie Les examens complémentaires Le saviez-vous? Les différents examens complémentaires à une mammographie de dépistage servent bien souvent à exclure un cancer. Une intervention chirurgicale

Plus en détail

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille EPIDEMIOLOGIE 1 K chez la femme : 50000 nouveaux cas / an 1 femme sur 8 concernée! K sein = 30 % des K

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

Mammographie douteuse : Macrobiopsie: un diagnostic sûr, rapide, sans cicatrice*

Mammographie douteuse : Macrobiopsie: un diagnostic sûr, rapide, sans cicatrice* Mammographie douteuse : Macrobiopsie: un diagnostic sûr, rapide, sans cicatrice* De la mammographie de dépistage au prélèvement Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Une femme sur 9

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa)

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Mars 2014 Propositions de conduite à tenir pour les femmes

Plus en détail

Bien que l essentiel des études sur la pathologie mammaire concerne le cancer,

Bien que l essentiel des études sur la pathologie mammaire concerne le cancer, Tumeurs bénignes et mastopathies complexes Point de vue du chirurgien Benign tumors and complex lesions: Surgeon s point of view Mots-clés : Tumeurs bénignes - Chirurgie. Keywords: Benign tumors - Surgery.

Plus en détail

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Dr Daniel Faverly Anatomie Pathologique Laboratoire CMP, CCR et ECWGBSP Auditeur pour Cancer Care

Plus en détail

Programme de dépistage du cancer du sein en Communauté Française : Classification des anomalies mammographiques

Programme de dépistage du cancer du sein en Communauté Française : Classification des anomalies mammographiques Programme de dépistage du cancer du sein en Communauté Française : Classification des anomalies mammographiques Membres du groupe de travail Docteur Salvatore MURGO, coordinateur Docteur Marie-Anne BLAUDE

Plus en détail

En 1986, l American College of Radiology (ACR) a mis sur pied un programme

En 1986, l American College of Radiology (ACR) a mis sur pied un programme Construction et adaptation française de la classification BI-RADS Construction and french adaptation of the BI-RADS classification Mots-clés : BI-RADS, Mammographie, Sein, Échographie, Sein, IRM. Keywords:

Plus en détail

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez?

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Que fait-on en Europe? Le point de vue du Groupe européen en pathologie mammaire (EWGBP) European breast expert pathologists experience

Plus en détail

Dépistage du Cancer du Sein

Dépistage du Cancer du Sein Dépistage du Cancer du Sein Place des Techniques non Irradiantes Dr A. Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, Site Paris Radio Protection des Patients en Imagerie Médicale 13 Décembre 2011 Examen

Plus en détail

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE FACE À UNE ANOMALIE CLINIQUE OU INFRACLINIQUE DU SEIN I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein 1. Anomalie à la palpation (ou à l inspection : capiton, rétraction

Plus en détail

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy Spécificités prise en charge thérapeutique d un cancer

Plus en détail

L ANGIOMAMMOGRAPHIE EN DOUBLE ENERGIE : QUELLE UTILITE CLINIQUE?

L ANGIOMAMMOGRAPHIE EN DOUBLE ENERGIE : QUELLE UTILITE CLINIQUE? L ANGIOMAMMOGRAPHIE EN DOUBLE ENERGIE : QUELLE UTILITE CLINIQUE? M KOLLEN, E AUBERT, A TARDIVON, C MALHAIRE, A ATHANASIOU, L OLLIVIER, F THIBAULT INSTITUT CURIE - PARIS - FRANCE Objectifs Connaître le

Plus en détail

+ Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie

+ Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie Dr Biopsie Corinne du Balleyguier sein guidée par IRM : Technique Service de Radiologie Institut Gustave Roussy,

Plus en détail

Pas de consigne particulière en dehors de rapporter les mammographies antérieures.

Pas de consigne particulière en dehors de rapporter les mammographies antérieures. Sénologie 705 Sein Fiche 1 Mammographie de dépistage organisé Introduction Examen réalisé chez les femmes de 50 à 74 ans répondant aux critères d inclusion du Dépistage Organisé (Bulletin Officiel n 2001-43,

Plus en détail

La biopsie du sein. Mme Vetsmany Breast Care Mme Elguidaoui - BARD

La biopsie du sein. Mme Vetsmany Breast Care Mme Elguidaoui - BARD La biopsie du sein Mme Vetsmany Breast Care Mme Elguidaoui - BARD Le Sein Muscle pectoral Ganglion axillaire Mamelon Ligaments Tissue glandulaire Les indications de la biopsie Les lésions visibles sous

Plus en détail

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Patiente âgée de 46 ans Antécédents familiaux: Mère décédée d un cancer du sein à l âge de 41 ans (2 ans post-diagnostic) Grand-mère: cancer du sein à 45 ans,

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

A PROPOS DU CAD EN SENOLOGIE, DE L'AGRANDISSEMENT GEOMETRIQUE ET DE L'INCIDENCE DE PROFIL.

A PROPOS DU CAD EN SENOLOGIE, DE L'AGRANDISSEMENT GEOMETRIQUE ET DE L'INCIDENCE DE PROFIL. A PROPOS DU CAD EN SENOLOGIE, DE L'AGRANDISSEMENT GEOMETRIQUE ET DE L'INCIDENCE DE PROFIL. Le CAD (computer aide diagnosis) et les micro-calcifications : Les CAD sont très et les plus performants dans

Plus en détail

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire?

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? R. Barbot 1, C. Le Marquand 1, J.-C. Pairon 2, C. Paris 3, B. Clin- Godart 4, A. Luc 5, P. Brochard 6, F. Laurent 7 1 Villenave d'ornon,

Plus en détail

Qu est-ce qu un bilan exhaustif?

Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Qu est-ce qu un bilan exhaustif? Référentiel interrégional (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Lorraine) Examen clinique Mammographie Incidences face et oblique Le profil permet de préciser la topographie

Plus en détail

Reproductibilité de la lecture des IRM mammaires de dépistage chez les femmes à haut risque de cancer du sein

Reproductibilité de la lecture des IRM mammaires de dépistage chez les femmes à haut risque de cancer du sein Reproductibilité de la lecture des IRM mammaires de dépistage chez les femmes à haut risque de cancer du sein C. HUGO, MH. MOREAU-DURIEUX, G. HURTEVENT-LABROT, M. BOISSERIE-LACROIX, S. FERRON, V. PIERRE,

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Apport du TEP SCAN en cancérologie Gynécologique et Mammaire.

Apport du TEP SCAN en cancérologie Gynécologique et Mammaire. Apport du TEP SCAN en cancérologie Gynécologique et Mammaire. Dr F. CACHIN Médecine Nucléaire Centre Jean Perrin Clermont Ferrand Florent.cachin@cjp.fr MÉDECINE NUCLÉAIRE : Étapes de la réalisation d une

Plus en détail

Imagerie Mammaire Cancer du sein : mise à jour 2008 Château Mont Ste-Anne 26 septembre 2008

Imagerie Mammaire Cancer du sein : mise à jour 2008 Château Mont Ste-Anne 26 septembre 2008 Imagerie Mammaire Cancer du sein : mise à jour 2008 Château Mont Ste-Anne 26 septembre 2008 Présentateurs : Dr Denis Couture MD, LMCC, FRCPC Radiologiste Dr Robert Perron MD, LMCC, FRCPC Pathologiste Les

Plus en détail

Dépistage du Cancer du sein

Dépistage du Cancer du sein Dépistage du Cancer du sein Dr M Si Hocine Département de Médecine M Interne Hôpital St Camille (Bry sur Marne) Données de base 42 000 nouveaux cancers diagnostiqués /an Taux brut : 38,5 /100 000 11 700

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Dr Gilles Russ. Apports de l e chographie et de la microbiopsie. Prise en charge des nodules indéterminés de Bethesda

Dr Gilles Russ. Apports de l e chographie et de la microbiopsie. Prise en charge des nodules indéterminés de Bethesda Prise en charge des nodules indéterminés de Bethesda Apports de l e chographie et de la microbiopsie Dr Gilles Russ Centre de Pathologie et d Imagerie Unité Thyroïde - Tumeurs endocrines Service de Médecine

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 DEFINITION Exérèse totale de la tumeur = tumorectomie Conservant le sein (mamelon et aréole)

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

Department de Sénologie Unilabs Karin Leifland MD, Ph D Brigitte Wilczek MD, Ph D. Hôpital de Capio S:t Göran Stockholm Suède

Department de Sénologie Unilabs Karin Leifland MD, Ph D Brigitte Wilczek MD, Ph D. Hôpital de Capio S:t Göran Stockholm Suède Caractéristiques des cancers du seins détectés par l échographie automatisée 3 D (ABUS) dans le cadre d un grand centre hospitalier de mammographie de dépistage organisé à Stockholm, Suède Department de

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Cliquez pour modifier le style des soustitres du masque Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Antécédents PR a 13 ans 2 accouchements normaux à terme Chir=0 Med=0 Fam= 2 sœurs

Plus en détail

CANCER DU SEIN ET FEMME JEUNE

CANCER DU SEIN ET FEMME JEUNE CANCER DU SEIN ET FEMME JEUNE Dr Mickael Suissa* *Institut de Radiologie de Paris 31, avenue Hoche 75008 Paris. mickael.suissa@dial.oleane.com Epiémiologie du cancer du sein de la femme jeune* Le cancer

Plus en détail

Dépistage organisé du cancer du sein : guide du format des données et définitions des indicateurs de l évaluation du programme national

Dépistage organisé du cancer du sein : guide du format des données et définitions des indicateurs de l évaluation du programme national Maladies chroniques et traumatismes Dépistage organisé du cancer du sein : guide du format des données et définitions des indicateurs de l évaluation du programme national Sommaire Objectifs du guide 2.

Plus en détail

QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE?

QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE? QUAND DEMANDER UNE IRM MAMMAIRE? Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Dr Marion DEWAILLY, Dr Nathalie FAYE Service d imagerie de la femme Hôpital Jeanne de

Plus en détail

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par Dépistage organisé du cancer du sein : le cahier des charges et son bilan après deux ans du Plan cancer Breast cancer screening: the protocol and its evaluation two years after the national plan for cancer

Plus en détail

Introduction historique

Introduction historique MICROBIOPSIES ASSISTÉES SOUS VIDE (MAMMOTOME ) SOUS GUIDAGE STÉRÉOTAXIQUE ET ÉCHOGRAPHIQUE Drs Rachel Boutemy, Isabelle Gillard, Veronica Mendez-Mayorga Unité de sénologie imagerie médicale CHIREC Introduction

Plus en détail

Surveillance radiologique : centralisée ou en réseau?

Surveillance radiologique : centralisée ou en réseau? Personnalisation des traitements et du suivi des femmes mutées Surveillance radiologique : centralisée ou en réseau? Viviane Feillel Institut Claudius Regaud 1 Mutations BRCA1/2: Quels risques? Risque

Plus en détail

Chirurgie mammaire à visée diagnostique

Chirurgie mammaire à visée diagnostique Chirurgie mammaire à visée diagnostique Dr L.Cahen-Doidy Hôpital Saint-Louis Circonstances de découverte des tumeurs mammaires - Autopalpation des seins - Examen clinique - Bilan radiologique!! Mammographie!!

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE Dr Philippe de Vanssay de Blavous Sénologie interventionnelle Clinique des ORMEAUX AHFMC 2 avril 2015 EPIDEMIOLOGIE DU CANCER DU SEIN 50 000 nouveaux cas/an 11 000 décès/an

Plus en détail

ECHOGRAPHIE THYROIDIENNE Les critères de qualité

ECHOGRAPHIE THYROIDIENNE Les critères de qualité ECHOGRAPHIE THYROIDIENNE Les critères de qualité Nodules de Thyroide nouvelles recommandations Pascal Rouquette Centre d Imagerie Médicale COMPANS CAFFARELLI TOULOUSE Nodules thyroidiens - Fréquence -

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS

DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS INTRODUCTION Rare Tumeurs germinales (95%) -TG séminomateuse (35-45ans) -TG non séminomateuse

Plus en détail

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux INTRODUCTION-CANCER DU COL Ces vingt dernières années, le CANCER

Plus en détail

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit Patient de 39 ans, tuméfaction de la face plantaire du pied droit apparue quelques mois plus tôt Quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir sur les clichés standards Lésion expansive ostéoformatrice

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Séminaire Dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Dr Olivier Scemama Adjoint au chef du service

Plus en détail

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010 Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU 14 Octobre 2010 Indication (B2) - Suspicion de récidive locale ou métastatique Bourguet P, Hitzel A, Houvenaeghel G, Vinatier D, Bosquet L, Bonichon F,Corone C, Giard-Lefevre

Plus en détail

Biopsies mammaires : Comment optimiser votre taux de réussite? Ou «Trucs et astuces en biopsie mammaire»

Biopsies mammaires : Comment optimiser votre taux de réussite? Ou «Trucs et astuces en biopsie mammaire» Biopsies mammaires : Comment optimiser votre taux de réussite? Ou «Trucs et astuces en biopsie mammaire» A Jalaguier-Coudray, S Lasalle, A Tardivon, N Perrot, J Chopier, I Thomassin-Naggara Institut Curie,

Plus en détail

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Nodule Thyroïdien en ville Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Introduction Définition: hypertrophie localisée s'individualisant au sein de la glande thyroïde 95% des

Plus en détail

RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES. Protocole : RF SEIN RÉSUMÉ

RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES. Protocole : RF SEIN RÉSUMÉ Centre Régional de Lutte Contre le Cancer de Bordeaux et du Sud-Ouest 229, cours de l Argonne 33076 Bordeaux Cedex RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES.

Plus en détail

Le Dépistage Mammographique

Le Dépistage Mammographique Le Dépistage Mammographique (Femme non Mutée) avant 50 ans Pour Qui, Pourquoi? Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris Et mes Remerciements à I. Thomassin- Naggara Point de Référence

Plus en détail