Les nouvelles de la semaine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouvelles de la semaine"

Transcription

1 Équipe FX Montréal Service à la clientèle Équipe FX Toronto Service à la clientèle Équipe de Développement Revenu Fixe & Commodité Les nouvelles de la semaine Les résultats de création d emplois canadiens et américains ont attiré notre attention vendredi dernier puisqu ils ont ramené la paire USDCAD au centre de la fourchette Au Canada, nous avons perdu -7.0 K emplois en février alors qu une création de +15 K était prévue. Ces mauvais résultats peuvent être relativisés par le fait que K emplois à temps plein ont été créés alors que les emplois à temps partiels ont connu une baisse de K. Le taux de chômage s est quant à lui maintenu au même niveau qu en janvier à 7.0 %. Aux États-Unis, le taux de chômage a augmenté de 0.1 % et se situe maintenant à 6.7 %. Par contre, il s est créé plus d emplois que prévu (+175 K postes créés vs +149 K prévus) en février, ce qui représente 26K de mieux qu attendu par les économistes. La Banque centrale européenne a annoncé mercredi dernier qu elle conservait son taux directeur à 0.25 %. Tout en continuant d affirmer qu elle n hésitera pas à prendre les actions nécessaires afin de contrer la faible inflation de la zone euro, Mario Draghi a soutenu que l Europe montrait des signes de reprise économique encourageants. L euro a par conséquent poursuivi sa hausse vers de nouveaux sommets. Bonne semaine! Salim Laaroussi Canada Attendu Précédent Lundi Mises en chantier de février 190.0K 180.2K Mardi Indice Teranet Banque Nationale de février (M/M) 0.4% 0.1% États-Unis Attendu Précédent Mardi Stocks des grossistes de décembre (M/M) 0.4% 0.3% Jeudi Ventes au détail de février (M/M) Demandes initiales de chômage 0.2% 330K -0.4% 323K Vendredi Production industrielle de février (M/M) Indice de confiance de l Université du Michigan 0.2% % 81.6 International Attendu Précédent Mardi Production Industrielle du Royaume-Uni 0.2% 0.4% Mercredi Production Industrielle de la zone euro 0.5% -0.7% Taux de chômage en Australie de février 6.0% 6.0% Jeudi Création d emplois en Australie de février 15.0K -3.7K Indice des prix à la consommation en Allemagne de février (M/M) 0.5% 0.5% 1

2 Le Huard «La vie n accorde rien aux mortels sans beaucoup de travail.» - Horace Nous vous proposons cette semaine un bref retour sur les données du marché de l'emploi publiées vendredi. Nous décortiquerons d'abord les chiffres afin d'en extraire la tendance de fond et tenterons d'anticiper les répercussions sur la devise canadienne. Nous avons donc appris vendredi matin dernier que l'économie américaine a créé 175k nouveaux emplois (ligne jaune) au mois de février dernier. Une performance qui a surpassé les attentes des analystes, qui se chiffraient à 149k. Toutefois, un afflux accru de chercheurs d'emplois a poussé le taux de chômage de la première économie mondiale à 6.7 %. Il s'agit certes d'une nouvelle rassurante pour l'économie américaine, plusieurs observateurs craignaient que les mois d'hiver anormalement rudes aient un impact négatif sur la création d'emplois. D'un point de vue marché, cela nous porte à croire que la Fed maintiendra le cap et continuera de réduire son programme d'assouplissement monétaire, soutenant la valeur du dollar US. *Source: Bloomberg, Banque Nationale du Canada Malheureusement, l'histoire est bien différente au nord de la frontière. Les données sur l'emploi au Canada nous indiquent effectivement que le pays a perdu près de 7k emplois le mois dernier, portant la moyenne mensuelle de création d'emplois à + 7k sur les derniers douze mois (ligne verte du bas). Plutôt que d'invoquer la météo, il semble que la santé du marché de l'emploi soit le reflet d'une croissance économique nationale qui est tout juste au dessus d'être anémique. Rappelons que le Canada a clôturé 2013 avec un taux de croissance de 1.7 %. Une autre tendance à noter est que la création d'emplois au pays a été complètement inégale. En effet, près de 9 emplois sur 10 qui ont été créés au cours des douze derniers mois l'ont été en Alberta. Il y a donc d'importants débalancements géographiques qui ne simplifieront certainement pas la tâche du banquier central et même celles des politiciens des provinces de l'est du pays. Les marchés de change n'ont pas vu d'un très bon œil la nouvelle. Le dollar canadien a perdu près de 100 points contre le billet vert au cours de la séance de vendredi. À moins de nouvelles économiques grandement positives dans les prochaines semaines, il est fort à parier que le CAD prenne exemple sur l'économie du pays et face du surplace. Xavier Villemaire 2

3 Analyse technique : (lundi 10 mars 2014) USDCAD Le graphique de long terme (données mensuelles) nous montre toujours une tendance haussière sur le USDCAD. À court/moyen terme (voir graphique en données quotidiennes) on est davantage au neutre avec une période de consolidation caractérisée par des allers-retours entre et La paire reste toujours au-dessus de ses principales moyennes mobiles dont les 55 jours (ligne verte). Un passage au-dessus de /30 est requis pour revoir les et les Une reprise claire de la tendance haussière sera effective au-dessus de Olivier Cosialls, CMT Résistances USDCAD / Supports *Source: Reuters 3

4 Revenu fixe Canada Plusieurs rencontres de banques centrales étaient prévues à l agenda la semaine dernière et aucune n a apporté de changement à son taux directeur (Banque du Canada : 1%, Banque centrale européenne : 0,25 %, Banque d Angleterre : 0,50 %). Une fois de plus, le gouverneur de la BdC s est exprimé sur le fait que le niveau actuel du taux directeur était approprié, mais est demeuré très vague quant à la direction des taux d intérêt, citant notamment un niveau d inflation nettement inférieur au niveau cible de 2%, ainsi que des incertitudes géopolitiques grandissantes du côté de l Ukraine. Toujours au Canada, 7K emplois ont été perdus en février (- 25,9 K à temps partiel, + 18,9K à temps plein), une donnée bien en-dessous des prévisions des analystes (15K). Le taux de chômage est toutefois demeuré à 7%. Les statistiques d emplois américaines ont été chaleureusement acclamées par les marchés vendredi dernier. Une création de 175 emplois a été enregistrée en février et les chiffres de janvier ont été révisés à la hausse. La publication de cette donnée a permis au S&P 500 de fermer la séance en hausse et d enregistrer un nouveau record à De plus, cela a permis aux rendements sur les obligations américaines 10 ans de retrouver les niveaux de janvier dernier (2,7879 %). Un gain similaire a été enregistré sur les obligations canadiennes pour un terme semblable. Bonne semaine! Rana Karim Taux d'int. court terme Variation hebdomadaire Variation annuelle 7 mars févr Chg (pbs) 7 mars 2013 Chg (pbs) Taux directeur % % % 0.0 Bons du Trésor 3M % % % CDOR 1 mois % % % 0.0 Taux Prime % % % 0.0 Obligations fédérales Variation hebdomadaire Variation annuelle 7 mars févr Chg (pbs) 7 mars 2013 Chg (pbs) 2 ans 1.053% 1.001% % ans 1.715% 1.628% % ans 2.522% 2.425% % ans 3.043% 2.941% % 46.3 États-Unis Taux d'int. court terme Variation hebdomadaire Variation annuelle 7 mars févr Chg (pbs) 7 mars 2013 Chg (pbs) Fed Funds target 0.250% 0.250% % 0.0 Bons du Trésor 3M 0.046% 0.046% % -5.1 LIBOR 1 mois 0.157% 0.156% % -4.6 Taux Prime 3.250% 3.250% % 0.0 Obligations fédérales Variation hebdomadaire Variation annuelle 7 mars févr Chg (pbs) 7 mars 2013 Chg (pbs) 2 ans 0.371% 0.319% % ans 1.637% 1.502% % ans 2.789% 2.648% % ans 3.721% 3.583% % 51.7 Source : bloomberg % Taux Obligations Fédérales 5 ans (CAD) /20/13 1/3/14 1/17/14 1/ 31/14 2/ 14/14 % Taux Obligations Fédérales 5 ans (US) /20/13 1/ 3/14 1/17/14 1/ 31/14 2/ 14/14 4

5 Matières premières La semaine dernière, les prix de l énergie ont oscillé dans divers directions. Le pétrole WTI, l huile à chauffage et l essence ont respectivement varié en dollar américain de -0.17%, -2.41% et 6.22%. En raison de son accès à l Europe par l Ukraine, les exportations de pétrole Russe pourraient se voir ralentir. Étant donné que la Russie est le premier producteur de pétrole au monde, toute aggravation du conflit Russe- Ukraine pourrait venir affecter temporairement les cours du pétrole. Nous avons pu le constater lundi dernier, au moment où la crainte de frappes militaires était élevée. À ce moment, le pétrole s appréciait de plus de 2%. L essence transigée à New York a connu sa plus forte hausse hebdomadaire depuis juillet dernier en raison d une chute prononcée des inventaires américains. La raison principale est que les producteurs modifient actuellement leur production d essence d hiver à celle d été. L huile à chauffage en dollar canadien se transige toujours près des 0.90CAD/Litre. La faiblesse du huard face au billet vert fait en sorte qu on n a pas encore de niveaux intéressants pour nos clients désirant se couvrir contre une hausse du diesel. Tout éventuel gain de notre devise ou une correction du produit raffiné pourrait donner d intéressants points d entrée pour venir fixer vos dépenses en carburant. Bonne semaine! Philippe Shebib Produits Aujourd'hui Antérieur 10 mars mars 2014 Variation Année à date 160 WTI (USD/Baril) % 6.83% 140 Brent (USD/Baril) % 0.59% 120 Huile à chauffage (CAD/L) % 0.59% Rampe diesel, MTL (CAD/L) % 0.16% $USD / Baril Rampe diesel, Tor (CAD/L) % 2.65% 60 Pétrole Brent Rampe diesel, Vanc (CAD/L) % 0.16% 40 Pétrole W TI Essence, Nymex (CAD/L) % 10.08% 20 Gaz naturel (USD/MMBTU) % 9.56% PRIX SWAP Huile à chauffage (CAD/L) Essence (CAD/L) Pétrole WTI (CAD/L) Pétrole Brent (CAD/L) Mois Mois Mois Mois CAD/Litre Rampe diesel Québec Huile à chauffage Mois Source: bloomberg 5

6 Retour sur la semaine dernière Canada L emploi a reculé de 7K en février d après l Enquête sur la population active. Le taux de chômage, cependant, a stagné à 7% grâce à la baisse d un dixième du taux d activité, à 66.2% (un creux depuis décembre 2001). La faiblesse de février était due aux suppressions de postes dans l administration publique (-50.7K), qui ont largement annulé les gains du secteur privé (+35K, la première hausse en trois mois) et de l emploi autonome (+8.6K). L emploi rémunéré (qui exclut les travailleurs autonomes) était en baisse de 15.5K. Le secteur des biens a créé 19K postes, avec des gains dans l agriculture, la fabrication et les ressources naturelles, qui ont largement compensé les baisses dans les services publics et la construction. Le secteur des services a supprimé 26K postes, car les baisses dans la santé, l éducation, les finances/les assurances/l immobilier et les services professionnels ont largement effacé les gains dans d autres catégories. L emploi à temps plein a crû de 19K, alors que l emploi à temps partiel a reculé de 26K. Dans l ensemble, grâce aux gains de l emploi à temps plein, le nombre total d heures travaillées a augmenté de 0.4%. Ces trois derniers mois, le Canada a supprimé 22K emplois et le Québec, 29K. En d autres termes, le Canada (en dehors du Québec) a créé des emplois ces trois derniers mois, alors que le Québec en a supprimé. Le déficit du commerce international de marchandises a diminué à CA$0.2G en janvier, contre CA$0.9G en décembre. L amélioration était due à la hausse des exportations nominales (+0.2%) et à la forte baisse des importations nominales (-1.6%). Les hausses d exportations d énergie, de produits agricoles et forestiers ont largement compensé les baisses dans la plupart des autres catégories, notamment les véhicules et pièces automobiles (-11%). La baisse des importations était attribuable en grande partie au commerce d énergie (-7.3%), qui a contribué à faire croître l excédent commercial d énergie à CA$7G, un record depuis l été Le déficit commercial hors énergie s est creusé à CA$7.1G. L excédent commercial avec les États-Unis a augmenté à CA$3.6G et n a jamais été aussi élevé depuis 4 mois. En termes réels, les exportations canadiennes ont reculé de 3.8%, et les importations, de 3%. La productivité de la main-d œuvre a crû de 1% en termes non annualisés au T4, alors que le PIB réel a augmenté de 0.7% et que le nombre d heures travaillées a baissé de 0.2%. Le salaire horaire était en hausse de 1.4% en rythme non annualisé, soit la plus forte hausse trimestrielle depuis plusieurs années. La productivité de la main-d œuvre du trimestre dernier a été revue à la hausse d un dixième, à +0.3% en rythme non annualisé. Les permis de construire délivrés étaient en hausse de 8.5% en dollars en janvier. La hausse due au secteur résidentiel (+26.3%) a été en partie annulée par la baisse du secteur non résidentiel (- 14.6%). Dans le secteur résidentiel, les permis délivrés étaient en hausse pour les logements collectifs (+42.8%) et les maisons individuelles (+15%). En termes réels, le nombre de permis résidentiels délivrés a augmenté de 17.4% (ce qui annule les pertes des deux mois précédents), avec un bond de 20.9% pour les logements collectifs et une hausse de 11.8% pour les maisons individuelles. La Banque du Canada n a pas modifié sa politique en mars. Elle a maintenu son taux de financement à un jour à 1.00% et a adopté une formulation vague dans son communiqué à propos du sort des taux d intérêt, soit : «Le moment et l orientation du prochain changement du taux directeur seront fonction de l influence des nouvelles informations sur la résultante des risques.» La banque centrale a reconnu que la croissance de 2013 était plus solide que prévu, mais elle s est gardée de dire que l écart de production serait comblé plus tôt que dans ses estimations de janvier. La BdC a déclaré que les moteurs déterminants de la croissance et de l inflation continuent de se raffermir progressivement, comme elle s y attendait. Elle a également pris acte des statistiques de l inflation, légèrement supérieures aux attentes, mais a répété qu elle s attendait toujours à ce que celle-ci suive la trajectoire prévue en janvier dernier (en dessous de la cible de 2% cette année). La banque centrale a de nouveau fait part de ses craintes au sujet des déséquilibres prononcés dans le secteur des ménages en déclarant que «les risques associés aux déséquilibres prononcés dans le secteur des ménages n ont pas changé sensiblement». Elle reste cependant préoccupée par l inflation et a rappelé que «les risques à la baisse entourant l inflation demeurent importants.» États-Unis L emploi non agricole a crû de 175K en février, dépassant les attentes des analystes, qui attendaient +150K. Les deux mois précédents ont également été revus à la hausse, pour un gain cumulé de 25K. Le secteur privé a enregistré un gain de 162K en février, le plus élevé en trois mois, grâce à un bond de l emploi du secteur des services (+140K). Le salaire horaire moyen a augmenté de 0.4%, sa plus forte hausse en sept mois. Cependant, le nombre total d heures travaillées a reculé de 0.1% au cours du mois. L enquête auprès des ménages annonçait la création de 42K emplois seulement, ce qui a fait croître le taux de chômage de 6.6% à 6.7%. En février, 163K emplois à temps plein ont été créés, soit une quatrième hausse de suite. Le rapport ADP sur l emploi affichait 6

7 une hausse de 139K en février. Les statistiques de janvier ont été fortement revues à la baisse, de 175K à 127K, ce qui les rend plus conformes aux données de l emploi non agricole de ce mois-ci. Les gains annoncés par ADP en février étaient concentrés dans les petites entreprises (employant moins de 50 personnes), qui ont créé 59K postes. Les entreprises de taille moyenne et de grande taille ont ajouté respectivement 35K et 44K emplois nets. L indice ISM de la fabrication a augmenté d environ deux points en février, de 51.3 à 53.2, et dépassé le consensus. Alors que le sous-indice de la production a baissé à 48.2 (un creux depuis la récession de 2009), l indice des nouvelles commandes a crû de plus de trois points, à Le sous-indice de l emploi a stagné à L indice des directeurs des achats de Markit pour le secteur américain de la fabrication a été revu à la hausse en février, de 56.7 à Il était de 53.7 en janvier. Cette donnée, comme l indique Markit, reflète la plus saine amélioration de la conjoncture des 45 derniers mois. L indice ISM non manufacturier a baissé à 51.6 en février (54 en janvier) et n a jamais été aussi mauvais depuis 4 ans. Le sous-indice de l emploi a baissé à 47.5, un creux depuis quatre ans. L indice de l activité commerciale a reculé d environ deux points, à 54.6, mais reste en phase d expansion. Le sous-indice des nouvelles commandes a augmenté à Les dépenses de construction ont augmenté de 0.1% en janvier, dépassant les attentes des analystes, après une vigoureuse hausse de 1.5% en décembre. L augmentation de janvier était entièrement attribuable au secteur résidentiel (+0.9%), dont la hausse a largement compensé la baisse du secteur non résidentiel (-0.3%). En général, les dépenses de construction étaient en hausse de 9.3% par rapport à janvier 2013 (+13.9% pour le secteur résidentiel et +6.5% pour le secteur non résidentiel). Le revenu personnel a augmenté de 0.3% en janvier, alors que les dépenses personnelles ont augmenté plus que ne l attendaient les analystes, de 0.4%, soutenues par les services. Le taux d épargne a stagné à 4.3%. En termes réels, les dépenses ont crû de 0.3%. Le déflateur du PCE était en hausse de 0.1% en janvier, aussi bien le taux d ensemble que le taux de base. Sur 12 mois, le déflateur du PCE de base a stagné à 1.1%, alors que la mesure d ensemble a gagné un dixième, à 1.2%, tout en restant nettement inférieure au seuil de 2.5% de la Fed. Les commandes des usines étaient en baisse de 0.7% en janvier, mais en hausse de 0.2% sans les transports. Selon les statistiques hebdomadaires du chômage pour la semaine du 1er mars, les inscriptions au chômage ont baissé de 26K, à 323K (349K après révision à la hausse la semaine précédente). Les analystes attendaient 336K. Statistique plus fiable, la moyenne mobile sur 4 semaines a reculé de 2K, à 336.5K. Les demandes d assurance-chômage maintenues pour la semaine précédente ont baissé de 8K, à 2.91M. Le déficit commercial s est creusé à de $39 à $39.1G en janvier. Les exportations comme les importations ont augmenté de 0.6% en termes nominaux. En termes réels, les exportations étaient en hausse de 0.8% et les importations réelles, de 0.1% seulement. Le Livre beige de la Fed a décrit les effets négatifs des intempéries sur l économie au T1, notamment sur le commerce de détail et l agriculture. Cependant, le marché immobilier était toujours en amélioration et de nombreux districts enregistraient une baisse de leur parc immobilier à vendre et une hausse constante des prix des maisons. La production et la demande d énergie étaient soutenues par le froid extrême inhabituel. L activité de fabrication poursuit son expansion, en particulier pour le secteur automobile, et les interlocuteurs de la Fed semblaient attendre de nouvelles hausses dans les mois à venir. L emploi était en hausse dans de nombreux districts, mais les pressions sur les salaires se sont maintenues. Les tensions inflationnistes sont restées inchangées dans la plupart des districts. Monde La Banque centrale européenne et la Banque d Angleterre ont maintenu leur politique monétaire en mars. La BCE n a pas injecté de nouvelles liquidités dans le système malgré la faiblesse de l économie et les problèmes constants du secteur bancaire. Elle a constaté avec regret qu il «[était] essentiel que la fragmentation des marchés du crédit de la zone euro continue de diminuer et que la résilience des banques s affermisse.» La BCE a justifié sa décision de ne rien faire en dévoilant ses prévisions pour 2016, année où elle espère que l inflation avoisinera sa cible de 2%. En effet, alors que la banque a revu à la baisse ses prévisions d inflation à seulement 1% pour cette année, elle espère une hausse à 1.3% en 2015 et à 1.5% en 2016 (1.7% au dernier trimestre de cette année). Les prévisions d inflation reposent sur une croissance de l économie de 1.2% cette année, 1.5% en 2015 et 1.8% en Toujours dans la zone euro, l indice des prix à la production a continué de baisser, affichant -1.4% sur 12 mois en janvier, son plus mauvais résultat depuis Les volumes de ventes au détail ont augmenté de 1.6% en janvier, effaçant la contraction de 1.3% du mois précédent. Malgré ces gains, les volumes au détail dans la zone euro restent inférieurs à ceux de février En Chine, l indice PMI de la fabrication selon Markit en février n a pas été révisé. Il reste à 48.5, contre 49.5 en janvier. En revanche, l indice PMI des services affichait une hausse de trois dixièmes à 51.0 en février. Paul-André Pinsonnault, Département Économique et Stratégie BNC 7

8 Ce document s appuie sur des informations publiques, obtenues de sources jugées fiables. La Banque Nationale du Canada, ses filiales ou l un des ses employés (ci-après «BNC») ne garantit d aucune manière que ces informations sont exactes ou complètes. Ce document est communiqué à titre informatif uniquement et ne constitue pas une offre ou une sollicitation d achat ou de vente. En aucun cas, il ne peut être considéré comme un engagement de la BNC et celle-ci n est pas responsable des conséquences d une quelconque décision prise à partir des renseignements contenus dans le présent document. Les prix et les taux présentés sont indicatifs seulement parce qu ils peuvent varier en tout temps, en fonction des conditions de marchés. Les rendements passés ne garantissent pas les performances futures, et la BNC n assume aucune prestation de conseil en matière d investissement ou de produits financiers. Si vous accéder à ce rapport de l'extérieur du Canada, vous êtes responsable de la conformité avec les lois locales, nationales et internationales. Le contenu de ce document est la propriété de BNC et ne peut être reproduit ou distribué d'aucune manière, en tout ou en partie, sans l'autorisation expresse écrite de BNC. 8

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL LES PERFORMANCES L année 2013 va sans doute s achever par une performance boursière de l indice CAC 40 d environ 17,90% après un plus haut à 4356,28 pts et

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement

La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement 17 avril 2015 La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement Faits saillants États-Unis : enfin une meilleure croissance des ventes au détail. L

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

La Banque centrale européenne ouvre la porte à un nouvel assouplissement monétaire

La Banque centrale européenne ouvre la porte à un nouvel assouplissement monétaire 23 octobre 2015 La Banque centrale européenne ouvre la porte à un nouvel assouplissement monétaire Faits saillants États-Unis : forte hausse des mises en chantier en septembre. La Banque du Canada a laissé

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Les nouvelles de la semaine

Les nouvelles de la semaine Équipe FX Montréal Service à la clientèle Équipe FX Toronto Service à la clientèle Équipe de Développement Revenu Fixe & Commodité 514 394 6910 1 800 286 6586 416 869 8900 1 800 663 6673 514 394 6885 1

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Letko, Brosseau & Associés Inc.

Letko, Brosseau & Associés Inc. Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers Le FMI prévoit une amélioration de la croissance mondiale de 3,3 % cette année à 3,8 % en 2015 alimentée

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Commentaire mensuel sur les marchés

Commentaire mensuel sur les marchés Commentaire mensuel sur les marchés Perturbations, inquiétude et confusion sur les marchés Une gestion méthodique est essentielle pour garder son calme et maintenir le cap L intérêt d une méthode de gestion

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

Faits saillants - Région du Québec

Faits saillants - Région du Québec L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION Faits saillants - Région du S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Le tableau de bord de la reprise de Fidelity reflète le scénario d une amélioration de la croissance ciblée, avec

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Lévis 4 novembre 2015 Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Joëlle Noreau Économiste principale Mouvement Desjardins 1. Quel

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux POINTS DE PRESSE POUR LE CHAPITRE 3 DES PERSPECTIVES DE L ECONOMIE MONDIALE, AVRIL 2013 TELLE L HISTOIRE DU CHIEN QUI N A PAS ABOYE : L INFLATION A-T-ELLE ETE MUSELEE, OU S EST-ELLE SIMPLEMENT ASSOUPIE?

Plus en détail

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Webémission des perspectives d affaires du Québec Lundi 19 janvier 2009 Pedro Antunes Directeur des prévisions nationales et

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS PRÉSENTÉ À : L INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX PAR : BENOIT BRILLON, CFA

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l évolution

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA)

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Bruxelles, le 15 mars 2012. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Résultat net avant activités abandonnées d EUR 585 millions (*), après dépréciation des

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro :

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les marchés action sont repartis à la hausse cette semaine suite à différents chiffres économiques qui ont entrainé un rebond.

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière NOTRE SCENARIO Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2015 Philippe Brossard David Hennequin Synthèse Les dividendes de la baisse

Plus en détail

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape Coup d'œil sur les marchés Le marché boursier canadien franchit une importante étape Le principal indice boursier canadien a enfin atteint un nouveau sommet, clôturant à 15 019 le 18 juin 2014. Le sommet

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée.

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée. INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Rémunération des salariés État et évolution comparés 2013 Édition révisée Faits saillants COMPARAISON DE RÉMUNÉRATION ET MARCHÉ DU TRAVAIL o

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard

La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard des taux de détail Juin www.desjardins.com/economie juin La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard FAITS SAILLANTS Les économies nord-américaines semblent avoir faibli au printemps, mais

Plus en détail

Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers

Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers DANS CE NUMÉRO: États-Unis 2 Canada 3 Europe 4 Asie et Amérique du Sud 4 Pétrole et gaz 5 Taux d intérêt

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

avril 2011 conjoncture internationale Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer Remontée de l emploi intérimaire

avril 2011 conjoncture internationale Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer Remontée de l emploi intérimaire avril 2011 N 314 la vie économique et sociale des infrastructures dévastées, Kesennuma, 25 mars 2011 conjoncture Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer emploi Remontée de

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Suite à la décision de l OPEP le 7/11/01 de ne pas diminuer le quota de production de pétrole des pays de l organisation (maintenu à 30 millions

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 10 août 2015. Semaine 32. Du 10/08/15 au 16/08/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 10 août 2015. Semaine 32. Du 10/08/15 au 16/08/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique 10 août 2015 fff Semaine 32 Bilan de la semaine précédente : Performance* Depuis le 01/12/14 Depuis le 01/01/15 MyPropTrading +46.33% +42.23% CAC 40 +17.42% +20.64% Variation hebdo Cours* CAC 40 +1.42%

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

Le point sur le pétrole

Le point sur le pétrole Clément Gignac V-P Principal et économiste en chef Le point sur le pétrole 10 février 2015 1 Mise en garde Les opinions exprimées dans cette présentation reposent sur les conditions de marché actuelles

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

La meilleure tenue de l emploi aux États-Unis supporte la hausse des taux obligataires

La meilleure tenue de l emploi aux États-Unis supporte la hausse des taux obligataires 5 juin 2015 La meilleure tenue de l emploi aux États-Unis supporte la hausse des taux obligataires Faits saillants États-Unis : la croissance de l emploi revient sur une tendance plus forte. États-Unis

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Septembre L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession FICHE PAYS PECO : LE DANGER RUSSE Marion Cochard Département analyse et prévision Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession pour certains pays de la zone, la croissance a repris progressivement

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

GROUPE BIC Communiqué de presse

GROUPE BIC Communiqué de presse GROUPE BIC Communiqué de presse Résultats du Groupe BIC 3 ème trimestre et 9 premiers mois 2007 Le chiffre d affaires des 9 premiers mois est en augmentation de 3,7% à données comparables à 1 094,9 millions

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines Commentaire Rendement Au troisième trimestre, les FPI hypothécaires ont cédé une partie du terrain gagné plus tôt dans l année, comme en témoigne le léger recul des cours des titres adossés à des créances

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail