le: Comment retenir ses clients lorsqu ils expérimentent un problème de service? Association de la recherche et d intelligence d Par Martin Savard

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le: Comment retenir ses clients lorsqu ils expérimentent un problème de service? Association de la recherche et d intelligence d Par Martin Savard"

Transcription

1 Les stratégies marketing de rétention r de clientèle: le: Comment retenir ses clients lorsqu ils expérimentent un problème de service? Association de la recherche et d intelligence d marketing Par Martin Savard ESG - UQAM, le 8 mai

2 Introduction; Idée e conceptuelle; Plan de la présentation Comportement de plainte; Comportement lors de la récupr cupération et la loyauté; Implications managériales; Limites; Recherche future; Conclusion. 2

3 Introduction: Problématique de la recherche Source: 3

4 Introduction: Contexte de la recherche Stratégies marketing Marketing offensif Acquisition de clients Marketing défensifd Rétention de clients Échec de services et les sources d insatisfactiond 4

5 Concept: Justification théorique et pratique Les modèles de comportement de plainte en B2B sont: 1. très s peu utilisés s et conceptuels; 2. naïfs et primitifs; 3. dépourvus d une d évaluation des effets des émotions vécues par les clients B2B; 4. constitués s d éd échantillon de convenance, de scénarios et de mesures d intention. d 5

6 Concept: Modèle d affaires Ampleur de l'incident Aliénation Acte 1: Plainte Attribution de l'incident Récurrence d incidentsd Émotions Plainte Pas de plainte Récupération Pas récupr cupération Évaluation justice Acte 2: Récupération de services Participation Émotions générées g justice Confiance générée g e justice Satisfaction récupr cupération Acte 3: Loyauté Coûts de transfert Satisfaction globale Rétention Désertion 6

7 Concept: Modèle d affaires Ampleur de l'incident Aliénation Article empirique 1 Attribution de l'incident Récurrence d incidentsd Émotions Plainte Pas de plainte Récupération Pas récupr cupération Évaluation justice Article empirique 2 Participation Émotions générées g justice Confiance générée g e justice Satisfaction récupr cupération Offres concurrentes Coûts de transfert Satisfaction globale Rétention Désertion 7

8 Partie 1: Modèle de recherche Le comportement de plainte H6 Ampleur de l'incident H1 Aliénation Attribution de l'incident Récurrence d incidentsd H2 H3 Émotions - Colère - Anxiété H5 H4 Comportement de plainte (0/1) 8

9 Échelles de mesure Le comportement de plainte Construits Auteurs Nombre d items (dimensions) Type d échelle Ampleur Smith et al. (1999) 1 Likert 10 points Attribution Russell (1982) 9 (3) Likert 10 points Récurrence Stewart (1998) 1 4 points Aliénation Singh (1990) 7 (1) Likert 10 points Émotions Izard (1977) 9 (3) Likert 10 points Plainte Stewart (1998) 1 Plainte/Pas plainte 9

10 Méthodologie: Collecte des données 1- Phase qualitative Quatre groupes de discussion (n=40). 2- Phase quantitative Pré-test du questionnaire téléphonique t (n=10); Questionnaire téléphonique t (n=240). 10

11 Plan d échantillonnage Cadre d éd échantillonnage Principal système d information d clients du fournisseur de services. Population visée Clients petites entreprises ayant vécu v un échec de services au cours des deux dernières res années dans deux villes canadiennes. Unité d échantillonnage Principal décideur d de la petite entreprise. Méthode d éd échantillonnage Aléatoire stratifié selon la plainte ou non et la désertion/rd sertion/rétention. tention. 11

12 Méthode d é échantillonnage (n=240) Plainte du client 12 Cellule Cellule 8 8 (n=30) (n=30) Cellule Cellule 6 6 (n=30) (n=30) Cellule Cellule 5 5 (n=30) (n=30) Satisfaits Satisfaits récup cupération ration Insatisfaits Insatisfaits récup cupération ration Cellule Cellule 7 7 (n=30) (n=30) Cellule 2 (n=30) Cellule Cellule 4 4 (n=30) (n=30) Cellule Cellule 3 3 (n=30) (n=30) Absence Récup cupération ration de de services services Présence/satisfaction Pr sence/satisfaction Absence Insatisfaits Insatisfaits récup cupération ration Satisfaits Satisfaits récup cupération ration Cellule 1 (n=30) Pas plainte Plainte Loyauté du client Rétention Désertion

13 Résultats et discussion Effets directs et médiateurs: m H 1, H 2, H 3, H 4 et H 5 Ampleur de l'incident Causalité de l'incident,48*,30*,39* Colère,25* Aliénation,28*,38* Comportement de plainte (0/1) Récurrence d incidentsd,34* Anxiété * p 0,05 13

14 Résultats et discussion Effets modérateurs de l alil aliénation: H 6 Faible aliénation (n=112) Ampleur de l'incident Causalité de l'incident Récurrence d incidentsd,64*,41*,36* Colère Anxiété,45* Comportement de plainte (0/1) Aliénation élevée e (n=92) Ampleur de l'incident Causalité de l'incident Récurrence d incidentsd,38*,36*,32* Colère Anxiété,46* Comportement de plainte (0/1) * p 0,05 14

15 Partie 2 et 3: Modèle de recherche La récupr cupération de services et la loyauté Justice distributive H1a H4 Participation H5 H3 Justice procédurale H1b Confiance durant la récupr cupération H2 Comportement de loyauté (0/1) H1c Justice interactionnelle Justice perçue par les consommateurs 1- Distributive: Perception de la compensation offerte juste et équitable. 2- Procédurale: Perception du délai d de traitement du problème/plainte. 3- Interactionnelle: Perception de la qualité des interactions avec les employés. 15

16 Échelles de mesure La récupr cupération de services et la loyauté Construit/ variable Auteur Nombre d items (nombre de dimensions) Type d échelle Justice perçue Tax et al. (1998) 15 (3) Likert 10 points Confiance Doney et Cannon (1997) 8 (1) Likert 10 points Participation Silpakit et Fisk (1985) 6 (1) Likert 10 points Loyauté Rétention/Désertion 16

17 Méthode d é échantillonnage Plainte du client 17 Cellule Cellule 8 8 (n=30) (n=30) Cellule Cellule 6 6 (n=30) (n=30) Cellule Cellule 5 5 (n=30) (n=30) Satisfaits Satisfaits récup cupération ration Insatisfaits Insatisfaits récup cupération ration Cellule Cellule 7 7 (n=30) (n=30) Cellule 2 (n=30) Cellule Cellule 4 4 (n=30) (n=30) Cellule Cellule 3 3 (n=30) (n=30) Absence Récup cupération ration de de services services Présence/satisfaction Pr sence/satisfaction Absence Insatisfaits Insatisfaits récup cupération ration Satisfaits Satisfaits récup cupération ration Cellule 1 (n=30) Pas plainte Plainte Loyauté du client Rétention Désertion

18 Résultats et discussion Effets directs: H 1a, H 1b, H 1c et H 2 Justice distributive,17* Justice procédurale,32* Confiance durant la récupr cupération,06* Comportement de loyauté Justice interactionnelle,36* * p 0,05 18

19 Résultats et discussion Effets médiateurs m de la confiance: H 3 Justice distributive Justice procédurale Confiance durant la récupr cupération,07* Comportement de loyauté Justice interactionnelle 1:,13*; ; 2:,03 * p 0,05 19

20 Résultats et discussion Effets modérateurs de la participation: H 4 et H 5 Justice distributive Justice procédurale -,20* -,40* -,18* Participation Confiance durant la récupr cupération P*C -,01* Comportement de loyauté Justice interactionnelle * p 0,05 Pas quitté Part. élevée Moyenne part. Faible part. Quitté Confiance 20

21 Implications managériales 1. Deux questions paradoxales; 2. Se préoccuper des problèmes qui surviennent dans les services; 3. Programmes de formation aux employées es pour mieux gérerg les émotions des clients commerciaux qui ont vécu v un problème; 4. Créer des équipes de travail spécialis cialisées à la récupr cupération de services; 5. Implanter des avertissements de problèmes survenus et potentiels dans un entrepôt de données. 21

22 Limites et recherches futures Limites 1. Petit échantillon ; 2. Période de rétroaction r de deux ans ; 3. Un seul secteur d activitd activités économiques. Recherches futures 1. Recherches appliquées à d autres secteurs d activitd activités; 2. Échecs de services et stratégies promotionnelles. 22

23 Recherche future Échecs de services et stratégies promotionnelles Pas d incident Incident Plainte (1/10) Pas de plainte (9/10) Récupération des clients rentables par la PDV Satisfaction globale Comportement de désertion 23

24 Recherche future Échecs de services et stratégies promotionnelles Définition: Activités de communication qui ont un impact direct sur la perception de la relation prix / valeur d un groupe cible pour un service. Diminution de prix: Rabais offert aux clients pour un produit existant ou nouveau. Augmentation de valeur ajoutée: Cadeau offert aux clients pour un produit existant ou nouveau. 24

25 Méthodologie: Strat Recherche future tratégies promotionnelles Méthode de recherche Analyse conjointe avec les problèmes vécus par les clients Taille d échantillon 600 clients 12 méga-groupesgroupes de discussion (50 clients par groupe) E-survey Cadre d éd échantillon Système d information d clients Population Clients actuels depuis au moins 1 an Méthode d éd échantillonnage Aléatoire simple 25

26 Design de recherche Échecs de services et stratégies promotionnelles Analyse des préférences rences des consommateurs ayant vécu un problème avec le fournisseur de service par le biais des trois dimensions du processus de récupération de service (trois( facteurs). 1. Justice distributive; 2. Justice procédurale durale; 3. Justice interactionnelle. 26

27 Facteur 1 Justice distributive à trois niveaux La perception des consommateurs de la compensation offerte par le fournisseur de service % de rabais; 2. Cadeau; 3. Combinaison de 10% de rabais et du cadeau. 27

28 Facteur 2 Justice procédurale à trois niveaux La perception des consommateurs du délai de traitement du problème par le fournisseur de service jours ou moins ; 2. 4 à 6 jours; 3. 7 jours et plus. 28

29 Facteur 3 Justice interactionnelle à deux niveaux L évaluation par les consommateurs de la qualité des interactions avec les employés s du fournisseur de service afin de régler r le problème. 1. Procédure mécanique de traitement de problèmes Promotion automatiquement envoyée e par courrier (absence d interaction); d 2. Procédure organique de traitement de problèmes Promotion offerte par un employé courtois (présence d interaction). d 29

30 Procédures de recherche Procédures de classement des 18 cartes de préférence rence Classez les 18 cartes selon votre ordre de préférence rence 1. Débutez par classer les cartes en trois groupes: les moins préférées; les plus ou moins préférées; les plus préférées; 2. Ordonnancez les 18 cartes à partir des trois groupes, soit des moins préférées aux plus préférées. 30

31 Des 18 combinaisins de cartes de préférence rence: Première carte de préférence rence Offre promotionnelle numéro 1 Réduction de prix de 10%; Votre problème a été réglé en 3 jours ou moins; Vous reçevez evez l offre par courrier. 31

32 Des 18 combinaisins de cartes de préférence rence: Douzième carte de préférence rence Cadeau; Offre promotionnelle numéro 12 Votre problème a été réglé entre 4 à 6 jours; Vous reçevez evez l offre par un employé. 32

33 Design de recherche Segmentation des marchés Suite au classement des 18 combinaisons des cartes de préférence rence (3x3x2( 3x3x2), un questionnaire est complété par les clients. 1. Attitude à l égard de la promotion des ventes; 2. Attitude utilitaires versus hédonistes; h 3. Qualité du service; 4. Comportement et intention de loyauté; 5. Mesures socio-économiques conomiques et démographiques. d 33

34 Conclusion Les actions doivent être préventives plutôt que réactives; r Pas tous les clients qui se plaignent (1 sur 10); La promotion des ventes est stratégique; Le partage de compétences entreprise - université est fondamental au développement d économique. 34

35 Vos questions Merci de votre attention! Vos questions? Autres échanges? clermont1.fr uqam.ca 35

36 Annexe 36

37 Méthode d échantillonnage Clients commerciaux Pas quitté (rétention) Quitté (désertion) 4 extractions de fichiers Pas plainte (1) Plainte (2) Pas plainte (3) Plainte (4) Incident Cell.. 1 Pas incident Out Incident Cell.. 2 Pas incident Out Récup. de services Pas récup. r Cell.. 7 Récup. de services Pas récup. r Cell.. 8 Satisfait Cell.. 3 Insatisfait Cel.. 4 Satisfait Cell.. 5 Pas satis. Cell

CDC 14 Pack vendre +

CDC 14 Pack vendre + CDC 14 Pack vendre + COMPOSITION DU PACK : Durée : 100 heures, soit 91 heures en collectif et 9 heures en accompagnement individuel. TC 14/1 - Faire connaître son entreprise : 14 heures Objectifs : choisir

Plus en détail

CONTEXTE CONSTATS/D MISE EN ÉFIS. 1. Marketing et établissements Mise en

CONTEXTE CONSTATS/D MISE EN ÉFIS. 1. Marketing et établissements Mise en Marketing et formation continue UN MARKETING RELATIONNEL SUZANNE PELLETIER, JOURNÉES D ÉTUDE DE L ACDEAULF, RIMOUSKI (5 JUIN 2014) MISE EN CONTEXTE CONSTATS/D ÉFIS 1. Marketing et établissements Mise en

Plus en détail

Sommaire. ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier Fidélisation clients. développement commercial

Sommaire. ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier Fidélisation clients. développement commercial ARIA Languedoc-Roussillon Atelier Fidélisation clients «Savoir conduire Les une nouvelles enquête de satisfaction technologies» UP2, au Patricia service PINGLOT de votre développement commercial - Le 15

Plus en détail

Le marketing 4P 5P 6P. Olivier Gareau 16 octobre 2012

Le marketing 4P 5P 6P. Olivier Gareau 16 octobre 2012 Le marketing 4P 5P 6P Olivier Gareau 16 octobre 2012 Au menu ce midi Test marketing Pourquoi un plan de marketing... stratégique? Composantes et phases Le Centre d entrepreneuriat ESG UQÀM Un petit test

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE Certificat n QUAL/2008/33149 du 15 décembre 2008 délivré par AFNOR CERTIFICATION LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE VOLET 1 : Analyse des comportements et attentes des consommateurs.

Plus en détail

La perception d un cadeau offert par une entreprise au consommateur

La perception d un cadeau offert par une entreprise au consommateur La perception d un cadeau offert par une entreprise au consommateur Regards croisés de l anthropologie et du marketing Jacqueline Winnepenninckx-Kieser 9 décembre 2008 Mise en perspective de la recherche

Plus en détail

La fidélisation de la clientèle. Serge Lamarche ADP Canada 5 mai 2006

La fidélisation de la clientèle. Serge Lamarche ADP Canada 5 mai 2006 La fidélisation de la clientèle Serge Lamarche ADP Canada 5 mai 2006 Agenda Profil d ADP Canada Qu est-ce la fidélisation? Qu est-ce qu un client fidèle? La fidélisation en chiffres Les méthodes de fidélisation

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

GROUPE SYNERGIE PME INC. 800, boul. René-Lévesque O., #161, Stn B, Montréal, QC, H3B 3J5 Tél. : 514.805.8448

GROUPE SYNERGIE PME INC. 800, boul. René-Lévesque O., #161, Stn B, Montréal, QC, H3B 3J5 Tél. : 514.805.8448 GROUPE SYNERGIE PME INC. Société spécialisée en développement des affaires AUGMENTATION DES VENTES 800, boul. René-Lévesque O., #161, Stn B, Montréal, QC, H3B 3J5 Tél. : 514.805.8448 AUGMENTATION DES VENTES

Plus en détail

Introduction. Études classiques font généralement varier 3 niveaux de peur. Principe de l utilisation de la peur en marketing social

Introduction. Études classiques font généralement varier 3 niveaux de peur. Principe de l utilisation de la peur en marketing social Notion de peur Introduction «Facteur indispensable à la survie des espèces car sans elle, une indifférence totale s installe par rapport à la mort» (Dantzer, 1989) Études classiques font généralement varier

Plus en détail

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www Web Mobilité Médias Sociaux Moteurs de recherche Assurance automobile Votre nouveau terrain de concurrence: l interactivité On parle

Plus en détail

Aurélie Merle Professeur associé, Grenoble École de Management Chercheur associé au CEROG et à Coactis (EA 41 61) aurelie.merle@iae-aix.

Aurélie Merle Professeur associé, Grenoble École de Management Chercheur associé au CEROG et à Coactis (EA 41 61) aurelie.merle@iae-aix. LA VALEUR PERCUE DE LA CUSTOMISATION DE MASSE : PROPOSITION ET TEST D UN MODELE CONCEPTUEL INTEGRATEUR Aurélie Merle Professeur associé, Grenoble École de Management Chercheur associé au CEROG et à Coactis

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Une idée qui vous convient

Une idée qui vous convient 1 Une idée qui vous convient Stimulez votre créativité pour construire votre projet Atelier destiné aux personnes ayant un projet de création-reprise Etudiants, pendant l atelier Outil «Idée» Disposer

Plus en détail

1. Les types d enquêtes

1. Les types d enquêtes La conduite d une enquête par questionnaire La conception d un questionnaire ne doit pas être réalisée de façon hasardeuse. Elle suit une méthodologie stricte qui permet d atteindre des résultats utilisables

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

Culture qualité en entreprise

Culture qualité en entreprise Culture qualité en entreprise Atelier du 29 Janvier 2015 Université d Antananarivo f Rina RAMIANDRISOA Responsable Qualité - FTHM Comment la qualité devient-elle une culture en entreprise? 2 1-Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

5321 Vente-conseil. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2011-06

5321 Vente-conseil. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2011-06 Formation professionnelle technique formation continue Direction de la formation continue du soutien 5321 Vente-conseil Fiches descriptives Reconnaissance des acquis des compétences FP2011-06 LISTE DES

Plus en détail

Table des matières. 1. La performance organisationnelle : définition et mesure... 16

Table des matières. 1. La performance organisationnelle : définition et mesure... 16 Table des matières PRÉFACE... 5 Patrice Roussel AVANT-PROPOS ET REMERCIEMENTS... 11 Sylvie Saint-Onge et Victor Y. Haines III CHAPITRE 1 LA GESTION DES PERFORMANCES DES ORGANISATIONS ET DES PERSONNES..

Plus en détail

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 +5% en Europe ( 43% du marché total) +6,6% aux USA (36%) Hausse importante dans les pays émergents( presque +10% dans les pays du BRIC,

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes :

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes : Inciter les professionnels de santé de première ligne à augmenter les références Fiche No 25 But de l intervention communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Ackermann RT, Deyo

Plus en détail

Module: «Management de la relation client»

Module: «Management de la relation client» Module: «Management de la relation client» Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail OFPPT Thème d exposé: le processus de gestion des réclamations de la clientèle Encadré par:

Plus en détail

Enquête satisfaction client

Enquête satisfaction client Enquête satisfaction client Cas de l entreprise (X) de nettoyage d entretien et Actions de partenariat Préparée et rédigée par : M.I.CHIKHI SOMMAIRE I/ INTRODUCTION II/ FORMULATION DU PROBLEME III/ RECHERCHE

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

Marketing. Printemps 2014

Marketing. Printemps 2014 Marketing Printemps 2014 «Le marketing est à la fois l activité, l ensemble des institutions et des processus visant à créer, communiquer, délivrer et échanger les offres qui ont de la valeur pour les

Plus en détail

Introduction. Jean Rémy MARTINEZ Directeur General adjoint Teleperformance FSM

Introduction. Jean Rémy MARTINEZ Directeur General adjoint Teleperformance FSM Introduction Jean Rémy MARTINEZ Directeur General adjoint Teleperformance FSM by & 3eme vague de notre Analyse, en nette évolution, plus opérationnelle. Un monde en mutation et le nouveau marketing voit

Plus en détail

Approvisionnement électronique dans l industrie hotelière canadienne: La technologie Internet influence-t-elle les achats?

Approvisionnement électronique dans l industrie hotelière canadienne: La technologie Internet influence-t-elle les achats? Approvisionnement électronique dans l industrie hotelière canadienne: La technologie Internet influence-t-elle les achats? Dr. Zhen Lu Dr. David Martin Introduction Les achats sont une fonction essentielle

Plus en détail

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12 CONFIDENTIEL 1/12 SOMMAIRE COMMENT REMPLIR CE DOSSIER DE CANDIDATURE?...3 LES INFORMATIONS RELATIVES A VOTRE SOCIETE...3 Identification de votre projet (une page maximum) :... 3 Identité des créateurs

Plus en détail

Plan d affaires (version abrégée)

Plan d affaires (version abrégée) Plan d affaires (version abrégée) Le plan d affaires est un outil essentiel qui permet aux entrepreneurs de se questionner et de structurer, de renforcer ou de modifier leur idée de projet d affaires.

Plus en détail

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE 2 Objectifs et méthodologie : les objectifs Objectifs :

Plus en détail

Mémoire de Master 2010-2011

Mémoire de Master 2010-2011 Mémoire de Master 2010-2011 Comment les réseaux sociaux ont-ils changé la relation du consommateur à la marque par le développement de nouveaux médias interactifs? Amaury LAPARRA 1106039 - Promotion 2006-2011

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Moi et mon entreprise 6 h

Moi et mon entreprise 6 h Gérer efficacement son entreprise et coaching Formation : 51 h Coaching : 6 h / pers. Clientèle visée : 2 à 5 ans d existence Coûts : 250$ / pers. + taxes ATELIER 1 Suzanne Lacombe 2015/09/15 Mon bottin

Plus en détail

1 LE SECTEUR DU TOURISME: ACTEURS, TENDANCES, CONCEPTS 5

1 LE SECTEUR DU TOURISME: ACTEURS, TENDANCES, CONCEPTS 5 Remerciements Introduction 1 xi 1 LE SECTEUR DU TOURISME: ACTEURS, TENDANCES, CONCEPTS 5 l. Secteurs et acteurs de l'industrie touristique 5 1.1 Tendances 5 1.2 Secteurs et acteurs 9 2. Produits, concepts,

Plus en détail

Module 5. Marketing et commerce. Examen final. Modules 5 à 9. Module 4. Modules 1 à 3. Origine technique. Origine commerciale.

Module 5. Marketing et commerce. Examen final. Modules 5 à 9. Module 4. Modules 1 à 3. Origine technique. Origine commerciale. Module 5 Marketing et commerce Examen final UPSA/AGVS - LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7009.F / 11/2005 Travail de Projet Modules 5 à 9 Module 4 Modules 1 à 3 Origine technique Origine commerciale Module 5

Plus en détail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail Élaborer des preuves relatives à l impact de l in sur le Présentation de Jean-Pierre Voyer (SRSA) et Cathleen Johnson (Université de l Arizona) à la Conférence du FMMT sur l IMT Winnipeg, 14 février 2007

Plus en détail

Partagez l ebook. page 1

Partagez l ebook. page 1 Partagez l ebook page 1 Sommaire Introduction 3 La bonne personne, le bon moment, le bon message! 5 La bonne personne, une affaire de segmentation. 5 Le bon moment, c est maintenant! 6 Le bon message,

Plus en détail

Plan Système d information marketing (SIM) Données primaires et secondaires Processus de recherche marketing Méthodes de recherche marketing

Plan Système d information marketing (SIM) Données primaires et secondaires Processus de recherche marketing Méthodes de recherche marketing Plan Système d information marketing (SIM) Données primaires et secondaires Processus de recherche marketing Méthodes de recherche marketing La mise en marché selon l optique vente PRODUCTION MARCHÉ DÉPARTEMEN

Plus en détail

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Présentée par Yun LIU 06/2010 Introduction PLAN Présentation de l'e-crm Les principaux

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PREFACE

TABLE DES MATIERES PREFACE TABLE DES MATIERES PREFACE, par Françoise Thys-Clément... 7 PREMIERE PARTIE : L impôt et la politique fiscale : approche empirique et théorique... 13 CHAPITRE 1 : L impôt en Belgique... 15 1.1 Les principes

Plus en détail

Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 - .I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude -

Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 - .I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude - Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 -.I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude - 1.1 - La recherche ou phase exploratoire : Définir précisément

Plus en détail

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING CONFÉRENCE MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING MANUEL DU PARTICIPANT Conférencier : Ronald Martineau, Conseiller stratégique, TAO Design & Marketing Collège de l immobilier du Québec 600, chemin du Golf, Île

Plus en détail

CLUBS DE FIDÉLISATION CLIENTS. Solutions Globales de Marketing Direct

CLUBS DE FIDÉLISATION CLIENTS. Solutions Globales de Marketing Direct WE CLIENTS Solutions Globales de Marketing Direct CE QU EST - Que puis-je faire pour améliorer la perception de mon client à mon propos et à propos de mes produits? - Comment puis-je améliorer mon service

Plus en détail

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias Université de Lyon II Janvier 2014 Choix de la méthode de recherche: Aspects pratiques Marie J. Lachance Professeure titulaire Sciences de la consommation Université Laval, Québec Question et problématique

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Cours OMAV L enquête de satisfaction

Cours OMAV L enquête de satisfaction Cours OMAV L enquête de satisfaction Introduction Elle sert à mesurer la satisfaction des clients. L enquête de satisfaction est un outil précieux de prévention de l attrition, bien que la relation entre

Plus en détail

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie -

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie - Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir - Tunisie - Abdelmajid LARIBI Cadre infirmier Évaluation du stress au travail chez le personnel

Plus en détail

ENQUETE SATISFACTION CLIENT 2007. 29-févr.-08

ENQUETE SATISFACTION CLIENT 2007. 29-févr.-08 ENQUETE SATISFACTION CLIENT 2007 1 PARAMETRES ENQUETE Envoi du questionnaire aux clients en début Juillet 2007. Clôture des réponses à fin Août. Extraction des données en Septembre. Analyse et synthèse

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Introduction Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Marketing des services de l information Vos attentes Redéfinir clairement à qui vous vous adressez Mieux connaître les attentes de votre

Plus en détail

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre»

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» «Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» Stratégie Marketing et CRM: Le Client Est Un Capital Jean - Charles Neau La croissance

Plus en détail

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8%

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8% Intentions de vote Le 21 mars 2011 Conservateurs 39, Libéraux 28 MÉTHODOLOGIE Dans le cadre d un sondage téléphonique par échantillons aléatoires réalisé du 12 mars au 15 mars, la firme Nanos Research

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 22 Novembre 2013 - Valérie Rousvoal Direction Etudes Commerciales Sommaire de la rencontre Présentation de la Caisse d épargne Rhône Alpes Présentation

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

Le développement Commercial

Le développement Commercial Le développement Commercial Mardi LE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL Pour toutes les entreprises... structurées commercialement ou non... ayant ou non une équipe de vendeurs POUR QUI? POUR QUOI? vous désirez:

Plus en détail

LA CLIENTÈLE LE SERVICE À. Proposé par Alain Samson www.alainsamson.net. Formatout inc. www.formatout.com

LA CLIENTÈLE LE SERVICE À. Proposé par Alain Samson www.alainsamson.net. Formatout inc. www.formatout.com LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Proposé par Alain Samson www.alainsamson.net Formatout inc. www.formatout.com DES CHIFFRES Plus que jamais, sans un bon service à la clientèle, une organisation ne peut survivre

Plus en détail

L efficacité d un site Web selon les consommateurs : une question de qualité qui repose avant tout sur la facilité d utilisation

L efficacité d un site Web selon les consommateurs : une question de qualité qui repose avant tout sur la facilité d utilisation L efficacité d un site Web selon les consommateurs : une question de qualité qui repose avant tout sur la facilité d utilisation Par Serey-Bopha Sandrine Prom Tep Étudiante au Ph.D. Marketing, HEC Montréal

Plus en détail

A Origine, définition et évolution

A Origine, définition et évolution A Origine, définition et évolution de la mercatique 1 Quel est l équivalent du terme mercatique? a. le terme marketing b. le terme mercantile c. le terme marché 2 Vers quelles années est née la mercatique?

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL MARKETING RELATIONNEL MRK-22339

FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL MARKETING RELATIONNEL MRK-22339 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL Trimestre : Hiver Responsable du cours : Michel Zins 1. INTRODUCTION MARKETING RELATIONNEL MRK-22339 Ce cours est obligatoire pour les étudiants

Plus en détail

Entreprises touristiques (12/10/11)

Entreprises touristiques (12/10/11) Entreprises touristiques (12/10/11) 7 et 14 décembres 18, 19, 24 janvier 09, 15 février 14 mars 3h, 27 mars 3h, 28 mars soutenance 4h Les acteurs clés Identifications et mécanismes OFFRE DEMANDE Fournisseurs

Plus en détail

Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins

Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins MONTPELLIER JOURNEES DE MEDECINE PERINATALE 19 OCTOBRE 2012 Bénédicte Belgacem SANTE PUBLIQUE CHU Clermont-Fd PEPRADE La satisfaction

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Expert workshop. 9h-16h 14 septembre 2011

Expert workshop. 9h-16h 14 septembre 2011 Expert workshop 9h-16h 14 septembre 2011 Effets de la convergence d industries sur le choix stratégique associé à l organisation du processus d innovation : Le cas du jeu vidéo et du cinéma d animation

Plus en détail

Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités :

Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités : Prestations Carniel Qui sommes-nous? Carniel, centre de contacts basé en plein centre de Marseille, dispose de 100 positions et s organise suivant 3 entités : Activateur de Relation Client Pour des actions

Plus en détail

OBSERVATOIRE de la qualité du service

OBSERVATOIRE de la qualité du service OBSERVATOIRE de la qualité du service public de l eau Principaux enseignements 2013 Éditorial Pour être encore mieux à l écoute de ses quatre millions de consommateurs, le SEDIF a mis en place depuis 2002

Plus en détail

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 TOOL 2 Pourquoi réaliser une étude de marché? Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 Chambre de Métiers et de l Artisanat du Morbihan Intervenante : Florence MOUNIER Conseillère en Développement Économique

Plus en détail

Rentabilisez vos actions de communication

Rentabilisez vos actions de communication Michel Hugues Rentabilisez vos actions de communication Préface de Gérard Noël Vice-président-directeur général de l UDA, 2002 ISBN : 2-7081-2797-7 Sommaire Préface... IX Introduction... 1 Chapitre I Que

Plus en détail

ÉTUDE AD HOC RECHERCHE Printemps 2011. 2 objectifs: 1) Analyser le comportement des consommateurs 2) Mieux comprendre vos besoins et attentes

ÉTUDE AD HOC RECHERCHE Printemps 2011. 2 objectifs: 1) Analyser le comportement des consommateurs 2) Mieux comprendre vos besoins et attentes ÉTUDE AD HOC RECHERCHE 2 objectifs: 1) Analyser le comportement des consommateurs 2) Mieux comprendre vos besoins et attentes Ordre du jour 1) Sommaire et conclusions de l étude consommateurs 2) Information

Plus en détail

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

Générer du chiffre d affaires

Générer du chiffre d affaires Générer du chiffre d affaires L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs : gestion Production Commercialisation Générer du chiffre d affaires Un système qui doit interagir avec son

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

OBSERVATOIRE. public de l eau. de la qualité du service. de la Qualité du Service. public de l eau. Bilan 2014

OBSERVATOIRE. public de l eau. de la qualité du service. de la Qualité du Service. public de l eau. Bilan 2014 OBSERVATOIRE de la Qualité du Service public de l eau Bilan 2014 de la qualité du service public de l eau Éditorial Pour être encore mieux à l écoute de ses 4,4 millions d usagers, le SEDIF a mis en place

Plus en détail

Quel est le cheminement menant à une différenciation des produits par les consommateurs?

Quel est le cheminement menant à une différenciation des produits par les consommateurs? Quel est le cheminement menant à une différenciation des produits par les consommateurs? Trophées Synthec des études 03 novembre 2010 Plan de la présentation I. Problématique II. Méthode de recueil des

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Sébastien Béchard, TACA Dominic Simard, UQAR Mission : Jeunesse 12 novembre 2014 Plan de la présentation 1- Mise en contexte :

Plus en détail

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE 1. Les objectifs de la recherche commerciale 2. Les types d étude en Amont et en Aval 3. Les sources d informations primaires et secondaires 4. Le projet d étude commerciale

Plus en détail

RESUME DE LA PRESENTATION

RESUME DE LA PRESENTATION RESUME DE LA PRESENTATION Mercredi 17.9.2014 Prix ou valeur, faites la différence pour positionner votre image et vos produits 1 But du forum des Entrepeneurs Une manière dynamique de progresser pour les

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE

La définition La méthode. Les échelles de mesure L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE L ENQUETE PAR SONDAGE : LA METHODE La définition La méthode Le questionnaire Les biais La passation du questionnaire La validité des réponses Les échelles de mesure Les échelles d évaluation Les échelles

Plus en détail

Il y a deux types de société: celles qui s adaptent vite et celles qui disparaissent...

Il y a deux types de société: celles qui s adaptent vite et celles qui disparaissent... Vous souhaitez vendre vos produits en ligne et vous positionner sur le marché de l ebusiness? Avant que vos clients puissent pointer, cliquer et acheter, il vous faut définir un plan... António Dória Arnaud

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Customer Relationship Management ou Gestion de la Relation Client = Placer le client au coeur de l entreprise

Customer Relationship Management ou Gestion de la Relation Client = Placer le client au coeur de l entreprise EL MAWASSIR : Une Culture d Orientation Client Customer Relationship Management ou Gestion de la Relation Client = Placer le client au coeur de l entreprise «Augmenter les performances en plaçant les clients

Plus en détail

Événement sportif, marketing territorial et développement local Approche théorique et application au cas du Conseil Général de Vendée

Événement sportif, marketing territorial et développement local Approche théorique et application au cas du Conseil Général de Vendée Journée d étude La métalogistique de l événement sportif Événement sportif, marketing territorial et développement local Approche théorique et application au cas du Conseil Général de Vendée José CHABOCHE,

Plus en détail

TD «Enquête par questionnaire» 2008 / 2009

TD «Enquête par questionnaire» 2008 / 2009 TD «Enquête par questionnaire» 2008 / 2009 5 ème séance leroy.jeanne@gmail.com Bureau C310 Les 12 étapes de la construction d un questionnaire 1) Définition de l objet d enquête et analyse des moyens matériels

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

La mesure de la satisfaction clientèle

La mesure de la satisfaction clientèle La mesure de la satisfaction clientèle Réalisé par Richard Ladwein La mesure de la satisfaction clientèle 2 Une mesure pas ordinaire... On ne mesure pas l intelligence en demandant aux personnes si elles

Plus en détail