Kératocônes (KC) : Amélioration de la Réhabilitation visuelle des KC après Anneaux Intra-Cornéens(ICR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Kératocônes (KC) : Amélioration de la Réhabilitation visuelle des KC après Anneaux Intra-Cornéens(ICR"

Transcription

1 Kératocônes (KC) : Amélioration de la Réhabilitation visuelle des KC après Anneaux Intra-Cornéens(ICR s) avec les lentilles Cornéo-sclérales SPOT (LAO) Dr. Solange Leroux Les Jardins 1, 2 Dr. Guillaume Leroux Les Jardins 3 1 : Cabinet privé, Paris, France 2 : Hôpital des 15/20, Paris, France 3 : Chef de Clinique-Assistant, Université Paris V Groupe Hospitalier Cochin - Hôtel Dieu, Paris, France 1 PAS D INTERET FINANCIER Sfo 2013

2 Les Anneaux Intra-cornéens (ICR s) RECUL +++ : utilisés depuis plus de 10 ans, très peu de complications AMELIORENT L ACUITE VISUELLE (J. Colin, G. Alio, S. Leroux les jardins) STABILISENT LE KC ( AV, KM, PACHYMETRIE) (J. Colin (1,2,3,4), G.Alio, S. Leroux les Jardins SAFIR 2013) 2

3 Les Anneaux Intra-cornéens (ICR s) RECUL +++ : utilisés depuis plus de 10 ans, très peu de complications AMELIORENT L ACUITE VISUELLE (J. Colin, G. Alio, S. Leroux les jardins) STABILISENT LE KC ( AV, KM, PACHYMETRIE) (J. Colin (1,2,3,4), G.Alio, S. Leroux les Jardins SAFIR 2013) 3

4 MAIS ON NE RETOURNE QUE TRES RAREMENT A L EMMETROPIE D APRES LES CONTACTOLOGUES LES LENTILLES CORNEENNES SONT TRES DIFFICILES A ADAPTER TOPOLINK LE PLUS SOUVENT NON REALISABLE ( CORNEES TROP FINES) 4

5 BUT DE L ETUDE APRES STABILISATION DU KC AVEC LES ANNEAUX INTRACORNEENS (ICR S) PEUT-ON AMELIORER LE RESULTAT VISUEL AVEC DES LENTILLES EN CHOISISSANT DES LENTILLES CORNEO-SCLERALES DE GRAND DIAMETRE? 5

6 LENTILLES CORNEO-SCLERALES SPOT CONCEPT ANCIEN (MYOPIES FORTES) DR PAUL COCHET ANECDOTE PERSONNELLE Un patient équipé de ces lentilles Pour un KC très évolué KM 70 AV 8/10 Pas de cicatrice sur le sommet du cône FRED BAECHELE DR AGNES DELCAMPE 6

7 ETUDES POUR PATHOLOGIES CORNEENNES GRAVES : SECHERESSES MAJEURES, SEQUELLES DE LYELL, STEVEN JOHNSON Vers une réhabilitation des verres scléraux?j-m LAROCHE, F. BAECHELE, A.DELCAMPE,M.DROUIN,M.ORTEGA,T.HUANG-XUAN JFO.2004 Vision-Related Function After Scleral Lens Fitting in Ocular Complications of Stevens-Johnson Syndrome and Toxic Epidermal Necrolysis BÉNÉDICTE TOUGERON-BROUSSEAU, AGNÈS DELCAMPE, JULIE GUEUDRY, LISA VERA, SERGE DOAN,THANH HOANG- XUAN, AND MARC MURAINE, American Journal of Ophthalmology, 2009 APPUI CONJONCTIVAL SANS CONTACT AVEC LA CORNEE GRAND DIAMETRE PASSENT EN PONT SUR LA CORNEE 7

8 ADAPTATION DES LENTILLES CORNEO-SCLERALES SPOT ADAPTATION BASEE SUR LA FORME DE LA CORNEE ET DE LA SCLERE : GRAND DIAMETRE : appui conjonctival FLECHE OCT segment antérieur+++ 8

9 Etude rétrospective. Patients ayant un kératocône évolutif Opérés avec des ICR s MATERIEL ET METHODE puis adaptés avec LENTILLES SPOTS pour Compléter le résultat visuel obtenu Tous intolérants aux lentilles de contact cornéennes LRPG N = 14 yeux. 14 patients (11 hommes, 3 femmes) Âge moyen : 32 ans (18 à 60) ICR s, Femtolaser IntraLase ifis (AMO) pour faire le tunnel Ferrara Rings, Nomogramme de Ferrara Suivi moyen de 21 mois (6 à 52) après ICR s ANALYSE STATISTIQUE Acuités visuelles exprimées en LogMar t-test (Graphpad Prism 5 Software ), p <0.05 : significatif * Résultats exprimés en Moyenne +/- Standard Error Mean (SEM) et (Min-Max) 9

10 RESULTATS LENTILLES CORNEO SCLERALES SPOTS APRES ICR s TOUS LES PATIENTS ONT PU ETRE EQUIPES DE LENTILLES SPOT TOUS ONT ÉTÉ TRES ETONNES PAR LE CONFORT AUCUN ECHEC DE MANIPULATION LES ANNEAUX NE BOMBENT PAS A LA SURFACE DE LA CORNEE LA LENTILLE NE TOUCHE PAS LA CORNEE LA LENTILLE NE BOUGE PAS

11 Equivalent Sphérique (D) RESULTAT DES ICRs SEULS ( AVANT SPOTS) SUR L EQ SPHERIQUE Equivalent sphérique après ICRs (n = 14Y) EQS PRE-OP : -4,8 D. (-0.5 à -12) EQS POST-OP : D. (0.5 à -5) DIMINUTION SIGNIFICATIVE EQUIVALENT SPHERIQUE PRE / POST-OP 5 0 * * P**<0, Pré-op ICRs Moyenne +/- Min-Max Post-op ICRs Différence significative p < 0,01 (p = 0,0049)

12 MAVC ( LogMAR) RESULTATS SUR L AV (LogMAR) : AV pre ICR/post ICR/post SPOT (n=14) PRE-OP : 0.39 (1.3 à 0.1) APRES ICR s 0.29 (1.3 à 0.1) EQS AMELIORE AV MOINS AMELIOREE CAS LES PLUS DIFFICILE APRES ICR + SPOTS 0,07 (0. 5 à 0.1) SOIT 9/10 (5/10 à 10/10) TRES AMELIOREE P < *** p < 0,0005 *** ns *** Pré ICRs Post ICRs ICR + SPOT 10/10 = 0 LogMAR Différence significative après SPOT *** p < 0,0005

13 EXEMPLE 1 Homme 20 ans KC ODG sup OD 2011 : (15-5)-5,50 : 2/ ( )+ 1 : 4/10 2 ICR AVRIL 2011 STABLE DEPUIS 3 ANS REMARQUEZ LA PACHY STABLILITE DU KC DEPUIS 2 ANS AVEC SPOT AV : 10/10

14 EXEMPLE 2 Homme 39 ans KC ODG sup OD 2009 : (0-4)-4 2/10 ICR AVRIL ( )-1,25 6/10 REMARQUEZ LA PACHY 2 ICR FERRARA ZO 5 mm STABLE DEPUIS 3 ANS AVEC LENTILLES CORNEOSCLERALES SPOT AV : 10/10 (0 LogMar) 14

15 EXEMPLE 1 ABERROMETRIE APRES LES ICR s SANS LA SPOT 15

16 ABERROMETRIE APRES LES ICR s ET LENTILLE SPOT 16

17 EXEMPLE 3 ICRS SANS LES SPOTS 17

18 AVEC LES LENTILLES SPOTS 18

19 DISCUSSION LES ICR S AMELIORENT AV ET STABILISENT LES CONES LE RESULTAT REFRACTIF EST PLUS FACILE A OBTENIR QUAND LE KC N EST PAS TROP EVOLUE PROBLEME: LA C.A.T CLASSIQUE EST DE NE RIEN FAIRE QUAND LES LENTILLES CORNEENNES SONT BIEN SUPPORTEES => ONT VOIT ARRIVER DES CONES TRES EVOLUES => RESULTATS INSUFFISANTS DES ICR s EN CAS DE CONE TROP EVOLUÉS DANS CETTE SERIE TOUS LES KC AVEC ICR ONT PU ETRE EQUIPES AVEC LES LENTILLES CORNEOSCLERALES SPOT EN COMPLEMENT DES ICR S LE RESULTAT REFRACTIF A ÉTÉ EXCELLENT POUR TOUS LES YEUX. 19

20 POUR RESUMER : PRISE EN CHARGE DES KC STRATEGIES 1 : Stopper précocément l évolution du KC Cross Linking Anneaux Intra Cornéen (ICR s) 2 : Améliorer l Acuité Visuelle si nécessaire Lentilles cornéo sclérales SPOT 20

21 CONCLUSION N AYONS PAS PEUR DES NOUVELLES TECHNIQUES POUR STABILISER ET AMELIORER LES KC. MEME S ILS SUPPORTENT LEURS LENTILLES DE CONTACT CORNEENNES IL SERA POSSIBLE DE LES REEQUIPPER APRES SI NECESSAIRE AVEC DES LENTILLES CORNEO-SCLERALES AVEC UN EXCELLENT RESULTAT VISUEL. 21

22 BIBLIOGRAPHIE 1 : Correction of irregular astigmatism with intracorneal ring segments. Touboul D, Pinsard L, Mesplier N, Smadja D, Colin J. J.Fr.Ophtalmo 2012 Mars 35(3): : Refractive and keratometric outcomes of intacs continue to improve until 6 months.colin J, Touboul D, Bedi R. Cornea Sep;30(9):1068; author reply : European Clinical evaluation use of intacs for the treatment of keratoconus. Colin J. J. Cataract Refract Surg May : 32(5) : Long intracorneal rings: improved efficacy, increased fragility. Kouassi FX, Touboul D, Pinsard L, Mesplié N, Malet F, Colin J. J Fr Ophtalmol Apr;35(4): : Vers une réhabilitation des verres scléraux? J-M LAROCHE, F. BAECHELE, A.DELCAMPE, M.DROUIN, M.ORTEGA, T.HUANG-XUAN J.Fr.Ophtalmol.2004;27,8, : Vision-Related Function After Scleral Lens Fitting in Ocular Complications of Stevens-Johnson Syndrome and Toxic Epidermal Necrolysis BÉNÉDICTE TOUGERON-BROUSSEAU, AGNÈS DELCAMPE, JULIE GUEUDRY, LISA VERA, SERGE DOAN,THANH HOANG-XUAN, AND MARC MURAINE American Journal of Ophthalmology, (6) : S. LEROUX LES JARDINS et al, SAFIR : S LEROUX LES JARDINS et al, ACR

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC).

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC). S. Leroux Les Jardins 1,2, F. Poisson,2 G. Leroux les Jardins, 3. 1-Cabinet Paris. 2-CHNO des Quinze Vingts, Paris, 3-Chef de clinique-assistant, Groupe hospitalier Cochin Hôtel Dieu, Paris. SFO 2012 PAS

Plus en détail

KERATOCÔNES (KC) : EVOLUTION DE LA PACHYMETRIE APRES MISE EN PLACE D ANNEAUX INTRA-CORNEENS (ICR s)

KERATOCÔNES (KC) : EVOLUTION DE LA PACHYMETRIE APRES MISE EN PLACE D ANNEAUX INTRA-CORNEENS (ICR s) KERATOCÔNES (KC) : EVOLUTION DE LA PACHYMETRIE APRES MISE EN PLACE D ANNEAUX INTRA-CORNEENS (ICR s) Dr. Solange Leroux Les Jardins 1, 2 Dr. Guillaume Leroux Les Jardins 3 1 : Cabinet privé, Paris, France

Plus en détail

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins PARIS SAFIR 2006 CHNO des Quinze-Vingts, Paris Cabinet: 13 bd Raspail, 75007 Paris Aberrométrie : intérêt en pratique courante.

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS. AVIS DE LA COMMISSION 04 avril 2007 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS. AVIS DE LA COMMISSION 04 avril 2007 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 04 avril 2007 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Attendu (SA) : Indications

Plus en détail

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie 1 Information générale de la Société Française d'ophtalmologie La chirurgie réfractive a pour but de corriger les anomalies de vision optique, de façon à améliorer l acuité visuelle sans correction et

Plus en détail

ADAPTATION des lentilles ICD

ADAPTATION des lentilles ICD ADAPTATION des lentilles ICD Découverte de l ICD WEBINAIRE RAPPELS CONCEPT ICD 16.5 Lentille sclérale Pas de contact avec la cornée Pas de contact Pas de contact PROPRIÉTÉS-PARAMÈTRES Propriétés Matériau

Plus en détail

Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques

Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques Pas d intérêt financier La Chirurgie Réfractive R dans le Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques Dr L. LESUEUR**, Dr S Moalic*, Pr JL Arné*, B Gambino-Gagean Gagean*, C Duval** Hyères** -

Plus en détail

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives Chapitre 2 : Chirurgies réfractives 1. Techniques d examen... 2 1.1 Aberrométrie (voir chapitre cornée)... 2 1.2. Topographie cornéenne (voir chapitre cornée)... 2 2. Chirurgies incisionnelles... 2 3.1.

Plus en détail

Lasik Xtra: Résultats cliniques. Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France

Lasik Xtra: Résultats cliniques. Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France Lasik Xtra: Résultats cliniques Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France Introduction Lasik Xtra : Lasik combiné à un cross-linking cornéen accéléré Traitement de

Plus en détail

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Pilly B. 1, MD, Farpour B. 1,2, MD, Von Gunten S. 2,

Plus en détail

23-24 Septembre 2011 BORDEAUX - FRANCE. Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN. Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE

23-24 Septembre 2011 BORDEAUX - FRANCE. Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN. Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE Troisième appel EKC EurokératoCône II 23-24 Septembre 2011 BORDEAUX - FRANCE Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE Congrès bilingue : anglais

Plus en détail

OUTILS DE DIAGNOSTIC EN CHIRURGIE RÉFRACTIVE UTILE POUR QUI? Dr B. Farpour 18 octobre 2007

OUTILS DE DIAGNOSTIC EN CHIRURGIE RÉFRACTIVE UTILE POUR QUI? Dr B. Farpour 18 octobre 2007 OUTILS DE DIAGNOSTIC EN CHIRURGIE RÉFRACTIVE UTILE POUR QUI? Dr B. Farpour 18 octobre 2007 Outils diagnostiques Outils diagnostiques La Topographie L Orbscan II L Orbscan II L Orbscan II Source :www.laser-vision-rothschild.com

Plus en détail

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Dr Jean-Pierre Chartrand, MD Q et R La chirurgie réfractive au laser excimer pratiquée par les ophtalmologues est l une des deux procédures chirurgicales les plus

Plus en détail

Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon

Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon Pour y voir plus clair? C est taupe! Explications sur les équipements Laser Vision Future Lyon Les différents examens Evaluation des défauts optiques Mesure de la tension oculaire Topographie et pachymétrie

Plus en détail

PRE-PROGRAMME. 17-18-19 Avril 2014 S M O - A C R A O P. Sofitel Royal Bay Resort AGADIR. samirophtalmologie.com

PRE-PROGRAMME. 17-18-19 Avril 2014 S M O - A C R A O P. Sofitel Royal Bay Resort AGADIR. samirophtalmologie.com Société Marocaine de Chirurgie Réfractive et d'implantologie En partenariat avec SAFIR S M O - A C R A O P A T O C - M E A C R S Actualités dans la chirurgie réfractive Ateliers pratiques Sofitel Royal

Plus en détail

L implant multifocal diffractif intra-cornéen. Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie.

L implant multifocal diffractif intra-cornéen. Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie. L implant multifocal diffractif intra-cornéen Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie Janvier 2013 Dr. Gilbert Cohen Jean-Christophe Robert 06 17 45 28 99 06 15 65 23

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL PLATE FORME L.B.V. 18 MARS 2012 DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR

CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL PLATE FORME L.B.V. 18 MARS 2012 DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL 18 MARS 2012 PLATE FORME L.B.V. DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR Comprenant : La station de mesures CRS Master ZEISS Le logiciel L.B.V. ZEISS Le laser Excimer Mel 80 Le

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris)

Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris) Lasik or not Lasik? Arbre décisionnel de la chirurgie de la myopie présenté en partie à la Safir en mai 2014 (Paris) Dr Michael Assouline* Introduction L évolution des pratiques de chirurgie réfractive

Plus en détail

Programme scientifique Jeudi 27 janvier 2011. Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne

Programme scientifique Jeudi 27 janvier 2011. Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne Jeudi 27 janvier 2011 Conduites à tenir : l Ophtalmologiste en 1 re ligne Sous la présidence de A.P. BREZIN ALLOCUTION D OUVERTURE 9h30 A.P. BREZIN (Paris) MISES AU POINT INTERACTIVES 9h40 12 h30 Modérateur

Plus en détail

Lentilles spéciales. 11,00 Toutes possibilités par 0,05. 10,10 à 11,30 7,30 à 10,55 par 0,05. Toutes possibilités (standard : + 1,00)

Lentilles spéciales. 11,00 Toutes possibilités par 0,05. 10,10 à 11,30 7,30 à 10,55 par 0,05. Toutes possibilités (standard : + 1,00) Lentille Page Laboratoire LS - pa,25 d pa,50 d AX 38 L C S pa,25 11,00 toutes possibilités pa,05 Enfant - Mégalo-cornée - Greffe de cornée Déformation cornéenne AX TI / TE / BI 39 L C S pa,25 11,00 pa,05

Plus en détail

23-24 Septembre 2011 BORDEAUX - FRANCE. Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN. Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE

23-24 Septembre 2011 BORDEAUX - FRANCE. Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN. Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE Troisième appel EKC EurokératoCône II 23-24 Septembre 2011 BORDEAUX - FRANCE Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE Congrès bilingue : anglais

Plus en détail

Bulletin N 117 Octobre 2004... 2,30

Bulletin N 117 Octobre 2004... 2,30 Bulletin N 117 Octobre 2004................. 2,30 E d i t o S o m m a i r e Chers lecteurs, Ce numéro de rentrée fait la part belle à la pathologie oculaire. Pour la première fois depuis longtemps, et

Plus en détail

Lentille Semi-Sclérale

Lentille Semi-Sclérale Kératocônes DMP Post Greffe Post Chirurgie ROSE K2 XL Lentille Semi-Sclérale TM Lentille Semi-Sclérale ROSE K2 XL Indications Pour Kératocône, Dégénérescence Marginale Pellucide (DMP), Post Greffe, Post

Plus en détail

La prise en charge du KERATOCONE Chirurgien et Contactologue Notre expérience au CHU de la Timone

La prise en charge du KERATOCONE Chirurgien et Contactologue Notre expérience au CHU de la Timone La prise en charge du KERATOCONE Chirurgien et Contactologue Notre expérience au CHU de la Timone Dr Florence JOURDAN Docteurjourdan@sfr.fr Introduction Dans la prise en charge du kératocone, le chirurgien

Plus en détail

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale Guide d adaptation Rose K2 XL Lentille Semi-sclérale TM Kératocône Dégénérescence pellucide marginale Post Greffe Post Chirurgie 1 LENTILLE SEMI-SCLÉRALE ROSE K2 XL INDICATIONS 1 ères indications : kératocône,

Plus en détail

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Dr S.Khimoud Dr F.Mazari Dr H.Zemour Dr A.Chachoua Dr I.Derder Pr L.Chachoua INTRODUCTION Le glaucome

Plus en détail

Les différentes options chirurgicales intra oculaires pour les patients atteints de presbytie Dr Christian Ferremi MD, PRCS(C) CPRO 2015

Les différentes options chirurgicales intra oculaires pour les patients atteints de presbytie Dr Christian Ferremi MD, PRCS(C) CPRO 2015 Les différentes options chirurgicales intra oculaires pour les patients atteints de presbytie Dr Christian Ferremi MD, PRCS(C) CPRO 2015 Implication financière Actionnaire de la Clinique d ophtalmologie

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

La puissance pour votre cabinet.

La puissance pour votre cabinet. La puissance pour votre cabinet. IOL Nouveau Nouveau Tracking Puissance Cornéenne Cornee/Segment Anterieur evaluation non-contact du Segment Anterieur Puissance Cornéenne L option Cornea Power permet d

Plus en détail

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE Votre rendez-vous est prévu : Le Au centre Aix Laser Vision 44 Av de Lattre de Tassigny 13090 AIX EN PROVENCE Tel: 04 42 99 09 81 Docteur OPHTALMOLOGISTE Ancien

Plus en détail

MANUEL D ADAPTATION A utiliser avec Kerasofttraining.com

MANUEL D ADAPTATION A utiliser avec Kerasofttraining.com is a trademark of Bausch & Lomb Incorporated MANUEL D ADAPTATION A utiliser avec Kerasofttraining.com MOROCCO AV : MOUVEMENT - ROTATION - CENTRATION - CONFORT - ACUITÉ VISUELLE MANUEL D ADAPTATION : CONTENU

Plus en détail

Nouveau. Rose K Rose K2. Rose K2 NC. Rose K2 IC. Rose K2 Post Graft. contrôle des aberrations. Nipple cone. irregular cornea.

Nouveau. Rose K Rose K2. Rose K2 NC. Rose K2 IC. Rose K2 Post Graft. contrôle des aberrations. Nipple cone. irregular cornea. Rose K Rose K2 contrôle des aberrations Rose K2 NC Nipple cone irregular cornea post-greffe Nouveau Semi-sclérale XL 5 profils de lentilles pour équiper toutes les cornées Protocole d adaptation systématisée

Plus en détail

JEUDI SALLE ROYALE SALLE DARAA SALLE MASSA S A L L E T A R O UDANT SALLE OUARZAZAT CA F E D ' A CCU E I L E T V I S I T E D E S S T A N D S

JEUDI SALLE ROYALE SALLE DARAA SALLE MASSA S A L L E T A R O UDANT SALLE OUARZAZAT CA F E D ' A CCU E I L E T V I S I T E D E S S T A N D S PROGRAMME 14H-15H JEUDI SALLE ROYALE SALLE DARAA SALLE MASSA S A L L E T A R O UDANT SALLE OUARZAZAT CA F E D ' A CCU E I L E T V I S I T E D E S S T A N D S CONFERENCE INAUGURALE (SALLE ROYALE) PHAKOEMULSIFICATION

Plus en détail

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie www.strabisme.net Avertissement On distingue classiquement deux types d anisométropie Anisométropie et aniséïconie Alain Péchereau es anisométropies axiles es anisométropies de puissance Du fait de la

Plus en détail

Quand une diplopie s installe en post-opératoire. Christine Costet Nice

Quand une diplopie s installe en post-opératoire. Christine Costet Nice Quand une diplopie s installe en post-opératoire Christine Costet Nice Quand une diplopie s installe en post-opératoire En pratique Les cas évidents post op immédiats Mécaniques? Tous les cas plus «sournois»

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie,

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie, LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? F. Malecaze, Professeur des Universités en Ophtalmologie, Service d Ophtalmologie, Hôpital Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 TOULOUSE Cedex, Tél : 05

Plus en détail

La CPTS au laser Diode présente plusieurs avantages comparé aux autres techniques de cyclodestruction.

La CPTS au laser Diode présente plusieurs avantages comparé aux autres techniques de cyclodestruction. Le cycloaffaiblissement par photocoagulation transsclérale au laser diode (CPTS) est l une des principales ressources dont on dispose pour le traitement des formes rebelles de glaucome La CPTS au laser

Plus en détail

Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de la presbytie Chirurgie de la presbytie IntraCor utilise le laser femtoseconde L IntraCor est une méthode innovante, efficace et peu invasive, de compensation chirurgicale de la presbytie chez les emmétropes. Cette

Plus en détail

Le Laser Blended Vision

Le Laser Blended Vision Zoom sur La chirurgie de la presbytie avec le logiciel Laser Blended Vision (LBV) Principe, mode d emploi et résultats n Dans la pratique de la chirurgie réfractive, le traitement de la presbytie représente

Plus en détail

Casablanca Laser Vision

Casablanca Laser Vision Casablanca Laser Vision Située au cœur de la Clinique Val d Anfa, Casablanca Laser Vision est un centre ophtalmologique spécialisé dans la chirurgie réfractive. Grâce à l expertise de ses chirurgiens et

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie»

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Sylvia NGHIEM-BUFFET Centre d Imagerie et de Laser, Paris Hôpital Avicenne, Bobigny Sud Rétine, Monaco,14 juin 2013 INTRODUCTION

Plus en détail

Les yeux tournés vers le futur! 5 bis, rue du dôme 75116 Paris Site : www.clvh.com Email : clvh@clvh.com

Les yeux tournés vers le futur! 5 bis, rue du dôme 75116 Paris Site : www.clvh.com Email : clvh@clvh.com Les yeux tournés vers le futur! 3 3 5 bis, rue du dôme 75116 Paris Site : www.clvh.com Email : clvh@clvh.com La chirurgie réfractive (correction laser des troubles visuels) a totalement révolutionné la

Plus en détail

P. LEVY F. MALECAZE J.P. MEILLON J.F. MONTIN C. PAGES D. PIETRINI O. PRISANT J.C. RIGAL-SASTOURNE T. THAN TRONG M. TIMSIT

P. LEVY F. MALECAZE J.P. MEILLON J.F. MONTIN C. PAGES D. PIETRINI O. PRISANT J.C. RIGAL-SASTOURNE T. THAN TRONG M. TIMSIT ISO 9001 BUREAU VERITAS Certifications Coordination : D.A. LEBUISSON et J.J. SARAGOUSSI A. ABENHAIM C. ALBOU-GANEM B. AMELINE-CHALUMEAU J.L. ARNE M. ASSOULINE G. BAIKOFF P.O. BARALE P. CHASTANG J. CHESNAIS

Plus en détail

Comment prend-on en charge le kératocône?

Comment prend-on en charge le kératocône? TRAITEMENT DU KERATOCONE Comment prend-on en charge le kératocône? Une prise en charge pluri-disciplinaire La prise en charge du kératocône est l affaire de plusieurs spécialistes médicaux ou scientifiques

Plus en détail

LES LENTILLES RIGIDES DE GRAND DIAMETRE

LES LENTILLES RIGIDES DE GRAND DIAMETRE LES LENTILLES RIGIDES DE GRAND DIAMETRE Bernard BARTHELEMY A. Définitions et historiques : Définitions des types de lentilles fonction de leurs diamètres : a. Verres scléraux proche de ~19mm b. Micro lentilles

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2013

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2013 BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2013 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Corrigé

Plus en détail

V O S L E N T I L L E S D E C O N TA C T M A D E I N F R A N C E

V O S L E N T I L L E S D E C O N TA C T M A D E I N F R A N C E V O S L E N T I L L E S D E C O N TA C T M A D E I N F R A N C E V O S L E N T I L L E S D E C O N T A C T M A D E I N F R A N C E Bienvenu dans notre programme de formation continue. Nous allons ensemble

Plus en détail

ACUVUE OASYS for PRESBYOPIA. Permettez à vos clients de porter plus longtemps leurs lentilles de contact.

ACUVUE OASYS for PRESBYOPIA. Permettez à vos clients de porter plus longtemps leurs lentilles de contact. ACUVUE OASYS for PRESBYOPIA Permettez à vos clients de porter plus longtemps leurs lentilles de contact. Faites profiter dès maintenant vos clients presbytes de la liberté que leur offre l excellent confort

Plus en détail

La lentille mensuelle sur mesure en silicone hydrogel

La lentille mensuelle sur mesure en silicone hydrogel La lentille mensuelle sur mesure en silicone hydrogel Sphérique Torique torique Inspire your eyes Matériel Le confort sur mesure La gamme de lentilles mensuelles en silicone hydrogel Saphir RX est produite

Plus en détail

Protocole d adaptation des lentilles multifocales pour presbytes Eliane Bernard Françoise Brigitte Serge ALBAREA-LEVY LEVY BARTHELEMY KREIS LUTCHER WAJEMAN Classification des lentilles multivisions 1.

Plus en détail

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Centre Iéna Vision Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Les technologies les plus récentes, Les spécialistes hautement qualifiés au service de vos yeux 37, rue Galilée 75116

Plus en détail

COMPRENDRE LA STABILISATION D UNE LENTILLE DE CONTACT SOUPLE TORIQUE A RENOUVELLEMENT FREQUENT

COMPRENDRE LA STABILISATION D UNE LENTILLE DE CONTACT SOUPLE TORIQUE A RENOUVELLEMENT FREQUENT COMPRENDRE LA STABILISATION D UNE LENTILLE DE CONTACT SOUPLE TORIQUE A RENOUVELLEMENT FREQUENT J. BUSSON, B. BARTHELEMY (2001) RESUME : Pour déterminer la stabilisation de la première lentille souple torique,

Plus en détail

LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT

LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT HCA Alger service ophtalmologie HCA Alger INTRODUCTION SPNP ou trabéculectomie ab-externo = chirurgie filtrante non perforante décrite

Plus en détail

Nom : Groupe : Date :

Nom : Groupe : Date : OPTIQUE Note aux enseignants ou aux TTP : voir à la fin de ce laboratoire. LABO 12 Les images formées dans les lentilles minces TYPE DE LABO : Observation BOITE A OUTILS : Une méthode pour trouver d une

Plus en détail

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Introduction 2 complications dans l OVCR : OM Ischémique : HIV, GNV Pour définir le risque

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES. Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1

EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES. Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1 EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1 EYEBRID MULTIFOCAL POUR QUI Déjà porteurs de lentilles Presbytes avérés ou en début de presbytie Adaptation correcte

Plus en détail

23-24 Septembre BORDEAUX - FRANCE. Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN. Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE

23-24 Septembre BORDEAUX - FRANCE. Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN. Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE Premier appel EKC EurokératoCône II 23-24 Septembre 2011 BORDEAUX - FRANCE Président d Honneur : Pr Yves POULIQUEN Sous la présidence de : Pr Joseph COLIN, Pr François MALECAZE Congrès bilingue : anglais

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly CABINET MEDICAL 14 Rue de Tréguel Beaulieu 86000 POITIERS Docteur COULIBALY Roger Ophtalmologiste Conventionné secteur 1 Consultations sur rendez-vous Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Plus en détail

Biophysique de la vision

Biophysique de la vision Séminaires Pédagogiques de Biophysique Biophysique de la vision Les amétropies sphériques Dr Olivier LAIREZ Hôpitaux de Toulouse Université Paul Sabatier Lundi 27 juin 2011 0 Biophysique de la vision Les

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

Lentilles. Lentilles. Lentilles. à remplacement mensuel. avec protection UV. Laboratoire de Contactologie

Lentilles. Lentilles. Lentilles. à remplacement mensuel. avec protection UV. Laboratoire de Contactologie 86 LABORATOIRES 2M CONTACT CLARA 70 lentille souple à renouvellement : Filcon A4 MMA / VP Hydrophilie : 73 % Dk : 36 : 0,12 : : 14,30 mm Stabilisation : avec protection UV : Moulage : Face avant tricourbe

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION. SPOT, verre scléral à haute perméabilité à l oxygène

CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION. SPOT, verre scléral à haute perméabilité à l oxygène COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 15 décembre 2015 CONCLUSIONS SPOT, verre scléral à haute perméabilité à l oxygène Demandeur :

Plus en détail

ADAPTATION DES LENTILLES SOUPLES

ADAPTATION DES LENTILLES SOUPLES ADAPTATION DES LENTILLES SOUPLES Anis FEKI, ESSTSS 2006 1 INTRODUCTION Adaptation facile Examen préalable alable à toute adaptation +++ Hygiène +++ Deux séances s ances d essai d au minimum Contrôles systématiques

Plus en détail

Les aberrations sphériques

Les aberrations sphériques Les aberrations sphériques en question S? D. GATINEL sphérique est définie en optique géométrique par une L aberration différence de puissance réfractive entre les rayons réfractés près et loin de l axe

Plus en détail

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE LA COMPENSATION E L'ŒIL ASTIGMATE Principe Comme pour l'œil sphérique, la compensation théorique est celle qui emmétropisera l œil en vision de loin. Il faut donc que le système compensateur œil soit un

Plus en détail

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto Syndrome de Stevens-Johnson Pr A Galetto 1 CAS Une garçon de 7 ans a de la fièvre et des douleurs en avalant depuis 5 jours. Il y a deux jours, une éruption a débuté sur son thorax avec des macules qui

Plus en détail

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997 CENTRE LASER VICTOR HUGO Au service de votre vue depuis 1997 Le centre laser Historique Localisation Accès Infrastructures Le matériel et les techniques Matériel d examen Traitement du kératocône Lasers

Plus en détail

Retraitement après PKR pour myopies faibles et moyennes

Retraitement après PKR pour myopies faibles et moyennes J Fr. Ophtalmol., 2; 23, 4, 333-339 Masson, Paris, 2. ARTICLE ORIGINAL Retraitement après PKR pour myopies faibles et moyennes Résultats et étude de la sensibilité au contraste M. Montard (1), J.-L. Fau

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE. 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE. 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6 INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. L ŒIL ET LES DIFFERENTS DEFAUTS VISUELS....p 2-5 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6 3. EXAMEN PRE OPERATOIRE... p 6 4. L

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 Interne Kaouter Nagoudi Service d ophtalmologie du Professeur Eric Souied Centre hospitalier intercommunal de Créteil Histoire de la maladie Madame E.K. Agée de 32

Plus en détail

Le WAREPAGE. Congrès TECHNOLENS Lausanne, lundi 23 mai 2004. B. Barthélemy

Le WAREPAGE. Congrès TECHNOLENS Lausanne, lundi 23 mai 2004. B. Barthélemy Le WAREPAGE Congrès TECHNOLENS Lausanne, lundi 23 mai 2004 B. Barthélemy Définition Un «Warepage» est une modification (une déformation) cornéenne induite par le port d une lentille de contact Cette déformation

Plus en détail

Comparaison entre le Lasik au laser femtoseconde et le Lasik au microkératome mécanique : prédictibilité des découpes, biomécanique cornéenne et

Comparaison entre le Lasik au laser femtoseconde et le Lasik au microkératome mécanique : prédictibilité des découpes, biomécanique cornéenne et Journal français d ophtalmologie (2012) 35, 2 8 ARTICLE ORIGINAL Comparaison entre le Lasik au laser femtoseconde et le Lasik au microkératome mécanique : prédictibilité des découpes, biomécanique cornéenne

Plus en détail

Bibliographie. Définition : emmetropie. Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8-9 avril 2O11. DÉFINITIONS : amétropies

Bibliographie. Définition : emmetropie. Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8-9 avril 2O11. DÉFINITIONS : amétropies Bibliographie PUBLICATIONS FNRO LA REFRACTION DE L OEIL OPTIQUE PHYSIOLOGIQUE - Yves LEGRAND Charles REMY LYON Réfraction Nantes 8-9 avril 2O11 OPTIQUE -André MOUSSA et Paul PONSONNET CAHIERS D OPTIQUE

Plus en détail

Le kératocône. La maladie. Qu est-ce que le kératocône? Combien de personnes sont atteintes de kératocône?

Le kératocône. La maladie. Qu est-ce que le kératocône? Combien de personnes sont atteintes de kératocône? Le kératocône La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer sur le

Plus en détail

REUNION ANUELLE DE LA SAFIR Vendredi 7 et Samedi 8 Mai 1999

REUNION ANUELLE DE LA SAFIR Vendredi 7 et Samedi 8 Mai 1999 REUNION ANUELLE DE LA SAFIR Vendredi 7 et Samedi 8 Mai 1999 MAISON DE LA CHIMIE 28 rue Saint-Dominique 75007 PARIS Organisation : Bureau SAFIR J-L ARNE - G BAIKOFF - J COLIN N FRANCOZ - Y LEMEUR - M WEISER

Plus en détail

Correction de la Presbytie Laser Vs Implant intraoculaire

Correction de la Presbytie Laser Vs Implant intraoculaire Mono Vision Correction de la Presbytie Laser Vs Implant intraoculaire Michel Podtetenev m.d. FocusVision.ca Correction de loin pour l œil dominant Correction de près pour l œil dominé Créer une myopie

Plus en détail

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 CORNEE (08.07.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 Objectifs : Diffusion des connaissances sur les maladies et les thérapeutiques de la cornée : sciences fondamentales, pathologie

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

Si les myopies faibles et

Si les myopies faibles et Place du Lasik pour la correction de la myopie forte Résumé : Technique de choix pour les myopies faibles et moyennes, le Lasik est concurrencé par d autres techniques chirurgicales sur le terrain de la

Plus en détail

Le bilan ophtalmologique préopératoire

Le bilan ophtalmologique préopératoire Le bilan ophtalmologique préopératoire Le bilan ophtalmologique préopératoire comprend plusieurs examens spécialisés effectués au cabinet médical. Préalablement à toute décision chirurgicale, votre chirurgien

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

Simple. Portable. Puissant. SD-OCT. Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet

Simple. Portable. Puissant. SD-OCT. Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet Simple. Portable. Puissant. SD-OCT Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet RETINE pour la détection précoce du glaucome La puissance du scan GCC permet d identifier la perte de cellules

Plus en détail

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie MPS : La vision 1. Le mécanisme de la vision 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie 3. Autres défauts : Presbytie 4. Étude statistique dans la population 5. Corrections Plan 1)Comment fonctionne le mécanisme

Plus en détail

La chirurgie réfractive de l œil. Corriger les défauts visuels grâce au laser

La chirurgie réfractive de l œil. Corriger les défauts visuels grâce au laser La chirurgie réfractive de l œil Corriger les défauts visuels grâce au laser Introduction Pour que notre système visuel puisse capter et interpréter ce que nous regardons, les images doivent se réfléchir

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

Comparaison des lasers femtoseconde Partie 1 : Chirurgie cornéenne

Comparaison des lasers femtoseconde Partie 1 : Chirurgie cornéenne Comparaison des lasers femtoseconde Partie 1 : Chirurgie cornéenne Dr Michael Assouline* Introduction Le Lasik a été révolutionné par l introduction du premier laser femtoseconde (IntraLase en 2001 par

Plus en détail

L adaptation en lentilles de contact des enfants porteurs d un kératocône

L adaptation en lentilles de contact des enfants porteurs d un kératocône L adaptation en lentilles de contact des enfants porteurs d un kératocône Florence Malet L adaptation de lentilles chez l enfant porteur d un kératocône est particulièrement importante en termes de développement

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION METIERS DE L'OPTIQUE

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION METIERS DE L'OPTIQUE LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION METIERS DE L'OPTIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Les métiers de l optique

Plus en détail

Traitement chirurgical de la myopie, de l hypermétropie et de l astigmatisme

Traitement chirurgical de la myopie, de l hypermétropie et de l astigmatisme Persomed siège social 7 rue Ste Odile BP 62 67 302 Schiltigheim adresse courrier (contacts, commandes) 2 rue de la Concorde 68 000 Colmar tél.: +33 (0)3 89 41 39 94 fax : +33 (0)3 89 29 05 94 Traitement

Plus en détail

Adaptation des kératocônes

Adaptation des kératocônes Vision 5 mars 2003 Adaptation des kératocônes Bernard BARTHELEMY www.bbarthelemy.com Kératocône, Keratoconus [1] : «Développement anormal de la cornée qui prend une forme conique. La réfraction de l œil

Plus en détail

Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test!

Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test! Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test! Test rapide de détection d astigmatisme Invitez votre client à faire le test sans ses lunettes ou avec ses lentilles de contact. Comment procéder

Plus en détail

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin PSYCHIATRE CLINIQUE ANOUSTE (Bordeaux) Thérapeute Comportemental et Cognitif Enseignant à l IRCCADE La dépression Un des principaux problèmes

Plus en détail

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E)

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E) Sup Perform NÎMES PHYSIQUE 1 er Quad 2009 - Contrôle Optique QCM1 : Soit un milieu dans lequel la lumière jaune (de longueur d onde λj = 578 nm) se propage à la vitesse de 221190 km.s -1 et la lumière

Plus en détail

Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre

Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre www.bbarthelemy.com Equipements spécifiques Lentilles prothèses : Questions 1. J ai besoin d équiper une patiente

Plus en détail