Rapport d activité. Communauté d Agglomération Montélimar Sésame.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité. Communauté d Agglomération Montélimar Sésame. www.montelimar-agglo.fr"

Transcription

1 Rapport d activité 2013 Communauté d Agglomération Montélimar Sésame

2 La communauté d Agglo en 2013 Finances Développement économique Famille Culture Sport loisirs Logement Environnement Transports Aménagement Services transversaux

3 La Communauté d agglo en 2013 Allan Ancône Châteauneuf du Rhône Espeluche La Bâtie Rolland La Coucourde Montboucher sur Jabron Montélimar Portes en Valdaine Puygiron Rochefort en Valdaine Saulce sur Rhône Savasse La Touche Les Tourrettes Superficie : 239 km² - Nombre d habitants : Nombre de communes : 15 3

4 La Communauté d agglo en 2013 Le Bureau, au 1er janvier 2013 Les membres du Bureau sont élus par le conseil communautaire. Le Bureau est composé d un Président, de 16 Vice-Présidents. Le Bureau est l exécutif des projets de la Communauté. Franck REYNIER Président Député de la Drôme Maire de Montélimar Bruno ALMORIC Délégué à la Petite Enfance et au Centre Local d Information et de Coordination gérontologique (CLIC) Maire de Montboucher-Sur-Jabron Joël DUC Délégué à l Aménagement économique et au Tourisme Adjoint à la Mairie de Montélimar Henri FAUQUÉ Délégué au Développement économique Jusqu en jusqu au février 25 mars 2013 Maire de Saulce-Sur Rhône Jean-Jacques GARDE Délégué au Développement durable, à l Aménagement l aménagement des rivières et au Spanc (assainissement non collectif) Mairie de la Touche 4

5 La Communauté d agglo en 2013 Christian MANDRIN Délégué aux Éévénements culturels et sportifs Maire de Châteauneuf-du-Rhône Louis MERLE Délégué aux Finances Maire d Espeluche André-Bernard ORSET-BUISSON Délégué à la Culture Adjoint à la Mairie de Montélimar Jean-Bernard CHARPENEL Délégué aux Techniques de l Information et de la Communication (TIC), Système d Information Géographique (SIG) et Communication Maire de Portes-en-Valdaine Loïc CHARPENET Yves COURBIS Danielle GRANIER Délégué aux déchets D Délégué à l assainissement A collectif Déléguée au personnel P Maire de Puygiron Maire d Allan Maire de Rochefort-en-Valdaine Jean-Pierre LAVAL Délégué aux Transports Gens du Voyage et aux et Gens au Transport du voyage Maire des Tourrettes Robert LÉOPOLD Délégué au Sport Maire de La Bâtie-Rolland Jean-Luc VINCENT Délégué au Logement et à la Pprévention de la délinquance Maire d Ancône René VECCHIATO Délégué aux Bboucles de randonnées, à la Bbrigade animalière et à la Fourrière et refuge animaliers Maire de Savasse Jean-Luc ZANON Délégué aux Accueils de loisirs Maire de La Coucourde 5

6 La Communauté d agglo en 2013 Le Conseil communautaire Il réunit 75 membres élus. Il est composé des Maires et de Conseillers Municipaux de chaque commune élus par leur Conseil Municipal. Il délibère et vote à la majorité des voix les projets qui lui sont soumis par les différentes Commissions. Les délibérations sont exécutoires après affichage et transmission au Préfet. Les événements Les 7 commissions Chaque Commission est présidée par un ou deux viceprésidents et est composée de membres désignés par les communes au sein de leur conseil municipal. Traitant chacune un domaine d intervention particulier, les Commissions (organes de concertation) jouent un rôle déterminant dans l élaboration des projets et des actions de l Agglomération. 6 Les deux Présidents Rapprochement avec la Communauté de Commune du Pays de Marsanne pour préparer la fusion au 1er janvier : 20 ans d existence de Montélimar-Sésame > Environnement et Développement Durable > économie > Culture > Sport > Famille > Aménagement du territoire et Logement > Moyens généraux

7 Finances Compte administratif 2013 consolidé Fonctionnement Dépenses de fonctionnement Recettes de fonctionnement Résultat de fonctionnement Investissement Dépenses d investissement Recettes d investissement Résultat d investissement Résultat global M L excédent 2013 permettra de couvrir le besoin de financement des restes à réaliser d un montant de Budget général 2013 (hors OM) Fonctionnement Investissement Dépenses de fonctionnement Dépenses d investissement Recettes de fonctionnement Recettes d investissement Résultat de fonctionnement Résultat d investissement Résultat global L excédent 2013 permettra de couvrir le besoin de financement des restes à réaliser d un montant de

8 Finances Les dépenses et recettes réelles de fonctionnement Dépenses % Recettes % Administration générale , ,9 Culture (conservatoire, mediathèque, théâtre...) , ,8 Sport et jeunesse (gymnases, stades, piscines, ALSH, base de loisirs) , ,1 Familles (crèches et garderies) , ,9 économie (forums, office de tourisme) ,5-0,0 Aménagement et services urbains (SIG, TIC, SMBRJ, dév. durable) , ,0 Interventions sociales (aire d accueil, REMAID, Mission locale...) , ,2 Salubrité publique (CRIIRAD, ASDA) , ,0 Logements ,3-0,0 Total % % Les dépenses d investissement et leur financement Dépenses d équipement : (et de restes à réaliser) Autofinancement 39% Emprunt 20% Remboursement avances de trésorerie 20% FCTVA 14% Subventions 6% évolution de l encours de dette et du taux d endettement Le taux d endettement reste en 2013 largement inférieur au seuil d alerte. ( Seuil d alerte taux d endettement 2013 > 120 % ) 23,16 % 16,32 % 2 % 2 % 1 % 1 %

9 Finances Les réalisations en 2013 Palais des congrès : ( et de restes à réaliser 2013) Logement : ( et de restes à réaliser 2013) Stade d athlétisme : (et de restes à réaliser 2013) Crèche du nord : ( et de restes à réaliser 2013) Travaux d amélioration au Conservatoire de Musique et Théâtre : ( et de restes à réaliser 2013) Travaux d aménagement de la piscine de Châteauneuf-du-Rhône : Plan climat : Travaux Roubion-Jabron : ( et de restes à réaliser 2013) Zac du plateau : ( et de restes à réaliser 2013) Travaux d amélioration à la Médiathèque : ( et de restes à réaliser 2013) Restructuration crèche de Nocaze : ( et de restes à réaliser 2013) 9

10 Finances Autres budgets Budget assainissement Fonctionnement Dépenses Recettes Résultat du fonctionnement Investissement Dépenses Recettes Résultat d investissement et de RàR* et de RàR et de RàR Résultat global L excédent 2013 permettra de couvrir le besoin de financement des restes à réaliser d un montant de 1,08M et de RàR et de RàR et de RàR et de RàR et de RàR et 21,6 000 de RàR et de RàR et de RàR et 4,3 000 de RàR * RàR : Reste à Réaliser Budget ordures ménagères Budget transports urbains Budget SPANC Fonctionnement Dépenses Recettes Résultat du fonctionnement Investissement Dépenses Recettes Résultat d investissement Fonctionnement Dépenses Recettes Résultat du fonctionnement Investissement Dépenses Recettes Résultat d investissement Fonctionnement Dépenses Recettes Résultat du fonctionnement Investissement Dépenses Recettes Résultat d investissement Résultat global Résultat global Résultat global

11 Développement économique Les événements 27 septembre : Inauguration du Palais des Congrès Charles Aznavour Près de 800 personnes se sont réunies pour inaugurer ce nouvel équipement d envergure autour de son parrain, Charles Aznavour, accompagné de son ami Michel Drucker. Place maintenant aux nombreuses manifestations : spectacles, salons, réunions d associations mais aussi congrès grâce à la modularité du Palais, avec des retombées économiques évidentes pour les établissements locaux. Cet investissement de euros dans l économie locale a permis de faire travailler plus 30 entreprises. 21 janvier Signature de la convention de partenariat avec Pôle Emploi. 13 novembre Forum de l emploi : 940 postes proposés. Laboratoire des Énergies 22 mars Forum des Jobs saisonniers : 700 emplois proposés. 21 juin Rencontre économique annuelle à l occasion d une paella des entreprises. 19 Septembre Accueil des créateurs d entreprises. En 2013, plus de 300 entreprises se sont créées, soit environ 26 créations par mois. Naissance de «l Association du Laboratoire des Énergies du Sud Rhône-Alpes» Le fait d être un territoire exemplaire, situé dans une vallée où sont concentrées quasiment toutes les productions d énergie, du nucléaire à l éolien en passant par la géothermie, l hydraulique ou le photovoltaique a permis à l Agglo d être choisie pour l implantation du Laboratoire des Energies. Celui-ci réunit collectivités territoriales, grands industriels de production énergétique et centres de recherche. Un directeur scientifique et technique, recruté fin 2013, est chargé d expérimenter de nouvelles pistes de consommations énergétiques, notamment au niveau local, pour préparer l avenir. 11

12 Développement économique Présentation de la zone ludo-commerciale Le projet de zone Nord à Montélimar, au bord du contournement nord-est, va permettre d équilibrer l activité entre le nord et le sud du territoire. Intégrant une qualité architecturale et environnementale, cette réalisation va combiner le ludique, le commercial et le culturel, avec entre autres un cinéma multi-salles. 900 à 1000 personnes travailleront sur cette zone. 165 millions d euros vont être investis sur ce projet par le groupe privé Sodec, sans participation financière de Montélimar-Agglomération, mais avec de fortes retombées économiques pour tout le territoire. Principales missions 1. Accueil des porteurs de projet Nombre de demandes traitées au cours des 12 derniers mois 183 demandes Le nombre de demandes est en baisse de 4% par rapport à 2012 Origine des demandes Local : 52% Extérieur : 48% Les proportions restent identiques à 2012 Répartition des demandes par secteurs d activités : 50 % % 19 % 2 % Commercial Artisanat / Industrie Services Transport / Logistique Hausse de 8 points des secteurs commerce et artisanat/industrie par rapport à 2012 Besoins exprimés Acquisitions foncières : 68 hectares (en hausse de 6%) Location de locaux d activités : m2 (en baisse de 70%) Nombre d entreprises créées en 2013 : Aménagement et commercialisation des Parcs d Activités Commercialisation des nouveaux Parcs d Activités La Coucourde Parc d Activités de Mirgalland Aménagement de 3,4 ha Livraison : septembre entreprise implantée Châteauneuf du Rhône Parc d Activités de l Etang Aménagement de 6,1 ha Livraison : mai entreprise implantée et 3 en cours d implantation La Bâtie Rolland Parc d Activités Le Planas Aménagement de 8 ha Livraison : septembre entreprises en cours d implantation Commercialisation des Parcs d Activités de Montélimar Parc d Activités Les Léonards 81,00% - Reste 2,3 ha ZAC des Portes de Provence 94,00% - Reste 3,4 ha Parc d Activités de Fortuneau 77,00% - Reste 1,7 ha Aménagement de nouveaux Parcs d Activités Lancement des études de faisabilité pour l aménagement de deux Parcs d Activités Extension du Parc d Activités de l Etang à Châteauneuf du Rhône. Création d un Parc d Activités autour du site de la gare TGV à Allan. Création d un fichier des locaux d activités disponibles Locaux commerciaux sur Montélimar et l agglomération, locaux d activités situés sur les Parcs d Activités, bureaux à la fois en périphérie et en centre ville. Ce fichier est mis à jour avec le concours des agences immobilières partenaires

13 Développement économique 3. Aides aux entreprises Aide à l immobilier d entreprise Mise en place d un outil de soutien au développement et à l implantation d entreprises. Bénéficiaires : Entreprises relevant du secteur de l industrie et du service à l industrie, réalisant un investissement de 700 K et créant 20 emplois dans les trois ans. Opération Rurale Collective (ORC) Le dossier de demande de subvention validé par la DIRECCTE Rhône-Alpes a été déposé au Ministère des PME le 16 mai 2013 pour instruction. Pépinière d entreprises Réalisation d une étude d opportunité de création d une pépinière d entreprises sur le territoire de l agglomération. 4. Promotion du territoire et des entreprises Accueil des nouvelles entreprises Cette manifestation consiste à accueillir l ensemble des nouvelles entreprises implantées sur le territoire de Montélimar-Sésame. La deuxième édition a rassemblé plus de 100 entreprises. Organisation des Rencontres Economiques L objectif de cette rencontre est de convier sur le site du quartier Saint Martin l ensemble des entreprises de plus de 10 salariés du territoire afin qu elles échangent et se connaissent d avantage. L édition 2013 a réuni plus de 550 personnes autour d une paella. Laboratoire des énergies Sud Rhône- Alpes Création d une association dont l objectif, dans l agglomération de Montélimar, est d illustrer la manière dont il est possible de tirer parti du principe de complémentarité entre les diverses formes d énergies : géothermie solaire hydraulique éolien nucléaire biomasse en intégrant les logiques du stockage d électricité ou de chaleur, de l efficacité énergétique et des économies d énergie. Signature d une charte de partenariat avec le Conseil Général de la Drôme Le but de cette charte est de renforcer les liens de collaboration autour de 4 axes : la promotion du territoire la prospection de projets d implantation d entreprises l accueil d entreprises la mutualisation du système d informations économiques et immobilières Participation à des salons Salon des entrepreneurs Lyon Salon International de la Restauration, l Hôtellerie et de l Alimentation (SIRHA) - Lyon 5. Actions en faveur de l emploi Mise en place de Forums de l Emploi L organisation de ces forums facilite la rencontre entre les entreprises qui recrutent et les demandeurs d emploi en proposant des postes durables ou saisonniers dans les secteurs d activités du bassin économique. Forum de l Emploi novembre 938 offres d emploi proposées 111 entreprises présentes visiteurs 194 offres d emploi pourvues Forum des Jobs Saisonniers mars 757 offres d emploi proposées 45 entreprises présentes visiteurs 198 offres d emploi pourvues Signature d une convention de partenariat avec Pôle Emploi L objectif de la convention est la mise en lien et le rapprochement opérationnel entre la Communauté d agglomération Montélimar-Sésame et Pôle Emploi afin de coopérer étroitement, optimiser les moyens et rendre cohérentes les actions organisées sur l agglomération. Mise en place d un Observatoire Economique La mise en place d un Observatoire Economique répond à un triple objectif : Suivre l économie du territoire Obtenir une meilleure connaissance du tissu économique (forces et faiblesses, organisation spatiale) Se doter d un outil évolutif 13

14 Famille Pôle petite enfance L événement Ouverture de la crèche multi-accueil à La Coucourde L année 2013 a vu s ouvrir le huitième Etablissement d Accueil du Jeune Enfant sur le nord du territoire avec la crèche de La Coucourde. 10 places ouvertes au 1er janvier puis 15 au 1er septembre ont permis d accueillir 18 enfants en contrat d accueil régulier et 45 en occasionnel. Les chiffres 403 enfants de la Communauté d agglo ont bénéficié d une place en accueil régulier 213 enfants de la Communauté d agglo ont bénéficié de l accueil occasionnel 382 assistantes maternelles libérales au service des familles Les actions d amélioration Renouvellement et acquisition de mobilier, jeux, matériel, etc... sur toutes les structures Bagatelle Changement des sols dans les salles d activité réfection du chemin d accès changement des volets roulants cassés isolation des combles St Pierre Isolation des combles aménagement du hall d accueil Montlouis Installation de petits ballons d eau chaude dans les coins changes agrandissement de la cuisine des enfants installation d une structure modulaire en guise de buanderie création de la tisanerie du personnel acquisition d un four de remise en température pour réchauffer les repas livrés par l hôpital 14 Jardin Public Isolation de la toiture réflexion sur l aménagement de la cour Local petite enfance de Pracomptal Installation d une climatisation réversible réfection de la clôture de la cour Montboud chou Isolation des combles reprise de la clôture Nocaze Appel d offres pour les travaux d agrandissement Extension Nocaze

15 Famille Relais Assistants Maternels Les événements Formation sur la pédagogie Montessori «apprends moi à faire seul» Le RAM Relais Assistants Maternels est un lieu d écoute et d information pour les parents et les assistantes maternelles libérales. Lieu ressource, les animatrices informent les parents sur les différentes modes de garde, sur le contrat de travail, etc.. ainsi que les assistantes maternelles. De nombreux temps d animations dans les différentes communes permettent aux assistantes maternelles de se retrouver avec les enfants qu elles gardent, et de découvrir de nouvelles activités. 206 enfants ont pu ainsi participer à ces activités. Une plaquette a également été conçue pour présenter le service à la population. Journée nationale des ASSMATS sur le thème de «la motricité libre» Pique nique au Kid o Vert 15

16 Famille Les accueils de loisirs Fréquentation Les mercredis en nombre de journées-enfants Site Kid o bleu Kid o rouge Kid o jaune Kid o vert TOTAL 3-6 ans ans Les petites vacances en nombre de journées-enfants Site Kid o bleu Kid o rouge Kid o jaune Kid o vert Kid o Allan Kid o Savasse TOTAL 3-6 ans ans Jeun s ,5 242 Jeun s Les grandes vacances en nombre de journées-enfants Site Kid o vert Kid o Allan Kid o vert TOTAL La Ludothèque en nombre d heures d inscription Activités Mercredis / Samedis Petites vacances Grandes vacances TOTAL Age 3-5 ans 6-14 ans 3-5 ans 6-14 ans 3-5 ans 6-14 ans Jeun s Juillet ans Août ans , ,5 Total Montélimar-Sésame Nombre total de journées-enfants sur les accueils de loisirs de Montélimar-Sésame :

17 Culture événements culturels Sésame festival, spectateurs Artistes Nolwenn Leroy Bruel Sexion d Assaut Années 80 (concert gratuit) Concerts gratuits dans les communes Itinérance[s] participants Les rencontres culturelles du 16 au 30 mars Organisation de nombreuses manifestations sur l ensemble du territoire. 17

18 Culture Le Conservatoire Les événements Portes ouvertes du Conservatoire : 27 juin. 500 visiteurs. Travaux La seconde tranche de travaux du Conservatoire Musique et théâtre va permettre d accueillir 800 élèves. Construction d une salle de représentation, nouvelles salles de cours, studio de répétition pour le théâtre, cafétéria, studios de musiques actuelles. Activités de diffusion 23 auditions, 22 concerts d élèves, 2 rencontres d artistes, 13 journées de stage, 2 concerts d artistes invités, 8 conférences, 8 actions dans la quinzaine culturelle Itinérance[S] ; au total 6401 spectateurs accueillis. Les chiffres 651 élèves dont 596 issus de la communauté d Agglomération, 3466 enfants ont bénéficié des interventions en milieu scolaire, 34 professeurs 4 agents administratifs et d entretien Origine des élèves Allan Ancône Châteauneuf-du-Rhône Espeluche La Bâtie Rolland La Coucourde La Touche Les Tourrettes Montboucher-sur-Jabron Montélimar Portes-en-Valdaine Puygiron Rochefort-en-Valdaine Saulce sur Rhône Savasse hors Sésame Nombre Les actions Édition des documents «Je rentre en parcours découverte», «Manuel à l usage des parents pour accompagner leur enfant débutant», «Bien choisir son instrument!» Concerts de l orchestre symphonique en partenariat avec le conservatoire du Tricastin. Participation des élèves de classe de guitare au jumelage avec la ville de Ravensburg. Organisation d un flashmob pour la fête de la musique en partenariat avec l école de danse de Catherine Loudet.

19 Culture L Auditorium Les événements Du 20 au 22 novembre Résidence de fin de création de 3 jours avec le spectacle «Ce qu a vu le vent d ouest» Du 25 au 29 novembre Résidence de reprise de création avec les Nouveaux Nez & cie pour le spectacle «Circo Barolo» Spectacles Spectacles Nombre de billets vendus Nombre d abonnements vendus Entrées scolaires Chiffre d affaires (TTC) Augmentation + 10% + 6% + 37% + 9% Catégories de spectacles Blues Soul Jazz 9% Cirque Clown 9% Danse 9% Humour 9% Musique Classique 15% Musique du Monde 15% Théâtre 34% 19

20 Culture Provenance des abonnés spectacles Entrées payantes des scolaires Sésame Hors Sésame Total Sésame Hors Sésame En 2013 les entrées payantes scolaires ont représenté 44% des entrées payantes spectacles Provenance du public (sur 95% des entrées) Villes Allan Ancône Châteauneuf-du-Rhône Espeluche La Bâtie Rolland La Coucourde La Touche Les Tourrettes Montboucher-sur-Jabron Montélimar Portes-en-Valdaine Puygiron Rochefort-sur-Valdaine Saulce-sur-Rhône Savasse Hors Sésame Entrées % 2,12 % 2,14 % 1,66 % 1,80 % 0,74 % 0,09 % 0,83 % 0,06 % 1,90 % 51,86 % 0,36 % 0,33 % 0,81 % 0,27 % 2,74 % 32,29 % Provenance des établissements scolaires de la Sésame Villes Allan Ancône Châteauneuf-du-Rhône Espeluche La Coucourde La Touche Les Tourrettes Montboucher-sur-Jabron Montélimar Rochefort-sur-Valdaine Entrées % 2,83 % 5,55 % 4,60 % 1,20 % 0,99% 1,52 % 1,11 % 4,24 % 75,8 % 2,16 % 20

21 Culture La Médiathèque événements Nuit de la médiathèque : 28 juin 20 septembre : inauguration des travaux. Nouvel aménagement avec plus d espace, nouveau mobilier moderne, coloré et ergonomique, nouvelle salle d expoconférence, la médiathèque, en plus de représenter une mine d information et de divertissement pour tout âge, renforce son confort et sa convivialité pour l usager. Emprunteurs emprunteurs 85,23% des actifs sont des communes de la Sésame 10,29% de la population de la Sésame est inscrite à la Médiathèque. 46,78% des usagers actifs sont scolarisés Ne sont pas comptabilisés les usagers non inscrits qui utilisent les différents services de la Médiathèque ou la carte d un membre Documents Adultes Jeunes Musique TOTAL Prêts documents empruntés (-7,34%) Provenance des emprunteurs Lieux Montélimar Autres communes Montélimar-Sésame Allan Ancone La Batie Rolland Châteauneuf du Rhône La Coucourde Espeluche Montboucher Portes en Valdaine Puygiron Rochefort en Valdaine Savasse/L Homme d armes La Touche Les Tourrettes Autres communes Drôme hors Sésame Ardèche Autres lieux TOTAL Emprunteurs emprunteurs actifs 21

22 Culture Acquisitions Espace adulte Espace jeunesse Espace musique Total Revues BUDGET D ACQUISITION Documents Dépenses acquisitions par habitant : 2,69 Coût Accueil de groupes et visites 217 groupes et scolaires ont été accueillis soit usagers : essentiellement des enfants avec leur classes mais aussi des lycéens, des adultes en réinsertion, en formation. 26 visites guidées pour découvrir les différents services offerts par la médiathèque. Actions culturelles personnes ont participé aux animations (sans compter la fréquentation des expositions ) 4 expositions 24 lectures, conférences, rencontres, concerts pour adultes 12 spectacles et ateliers jeunesse 43 «heures du conte» et bébés lecteurs 20 séances de projections de films 3 concours Autant d activités qui contribuent au rayonnement culturel de la médiathèque sur le territoire. Budget : Collections Albums, romans, documentaires, bandes dessinées Ouvrages régionaux sur Montélimar, la Drôme et l Ardèche Livres en gros caractères et livres audio de textes enregistrés Livres en langues étrangères et méthodes de langues Livres pour la recherche d emploi et la préparation de concours Dictionnaires, encyclopédies, Ouvrages anciens (15e-19e). Revues : presse nationale et régionale, magazines d actualité et spécialisés Abonnements numériques et liseuses CD, DVD et partitions 22 Fonds disponible (en unités) Espace adulte Fonds ancien Espace jeunesse Espace musique Total AU TOTAL Libre accès Ressources numériques Magasin documents 7 postes, pour la consultation d Internet 4 postes pour la consultation des catalogues 1 borne wi-fi 1 poste réservé aux non-voyants connexions à internet via les postes internet au public et la borne wi-fi visites sur le site internet soit une moyenne de visites 1 abonnement à Kiosk : 400 titres de presse à consulter via le portail 1 abonnement à Tout apprendre.com : formation à distance : bureautique, code de la route, langues...

23 Culture Cinéma art & essai 14 % de spectateurs en plus Les chiffres Le cinéma intercommunal Art et Essai Les Templiers à Montélimar affiche un bilan plus que satisfaisant sur l année 2013 écoulée. Contrairement à l exploitation cinématographique nationale de 2013 qui a elle subi une chute significative. En effet entrées ont été enregistrées en 2013 (contre en 2012), malgré une semaine d exploitation de moins qu en 2012, soit 14 % d augmentation sur la fréquentation et 22 % de hausse du chiffre d affaire qui s élève à Une très bonne année qui récompense la qualité des films diffusés dans la salle de 115 places des Templiers, qui a su de surcroît fidéliser sa clientèle avec 14 % d abonnements vendu en plus. Le cinéma est équipé en numérique 3D et en son numérique dolby stéréo. A noter également que le cinéma joue un rôle pédagogique et d ouverture à la culture cinématographique en proposant de nombreuses séances pour les scolaires, ainsi que des cycles Cap Monde pour la découverte d autres contrées. Les événements Organisation et accueil de : Festival Télérama (National) Journées Européennes du patrimoine (Europe) Les 48h du cinéma (localement) Festival Itinérance(s) (Agglo) Festival Anim Asia (associatif, localement ) Festival de l Écrit à l écran (associatif, localement) Festival les cafés littéraires (associatif, localement) Le jour le plus Court (National) La fête du Cinéma (National) 23

24 SPORT LOISIRS Les événements Tournoi futsall 19 janvier : 100 enfants Corima Drôme Provençale : 24 mars, plus de 1900 participants Baptême du stade d athlétisme Bonnieu stade 11 avril Sésame Découverte 14 avril Saulce annulée Sésame VTT 12 mai Espeluche 150 participants Présentation des travaux extérieurs de Monod le 21 novembre Baptême du bassin extérieur Aloha Lucien Vabre le 2 décembre Les chiffres Centre aquatique Aloha Bilan Financier : ( - 0,7 % ) Fréquentation : ( - 2,3 % ) Scolaires : 2012 / 2013 : entrées ( + 11,2 % ) Groupes : Seniors : Écoles spécialisées : Enfants moins de 6 ans : Groupes Associations : Clubs : Piscine de Châteauneuf - du - Rhône : Fréquentation : ( - 6,5% ) Gymnases : Fréquentation totale : environ entrées Manifestations sportives à l année : environ 250 Nombre d heures d occupation totale : h Fréquentation scolaire : environ entrées Nombre de matchs de basket : 130 Nombre de matchs de hand : 77 Nombre de matchs de volley : 22 Nombre de rencontres de badminton : 5 24

25 LOGEMENT Programme local de l habitat Appui financier à l équilibre des opérations de production de logement locatif sociaux Objectifs : Faciliter la production de logements sociaux. La production globale de logements sociaux sur les 15 communes de Montélimar- SESAME doit être d environ 20% avec une répartition territorialisée par couronne. Afin de faciliter ce développement il est prévu une aide financière en direction des opérateurs en fonction de la densité de l opération (25 / m² de Surface utile ou 12 / m² de Surface Utile) Enveloppe financière : ,00 Réalisations : Communes % L.S. Montélimar 20,00 % Allan Ancône Châteauneuf-du-Rhône Montboucher-sur-Jabron 20,00 % La Bâtie Rolland La Coucourde Espeluche Saulce-sur-Rhône Savasse Les Tourrettes 15,00 % Portes-en-Valdaine Puygiron Rochefort-en-Valdaine La Touche 10,00 % TOTAL 19,00 % Ecarts : Les objectifs de production / financement de logements locatifs sociaux sur Montélimar- Sésame sont atteints à 69,47% (le PLH prenant fin en fin d année 2017) sur 3 années de décompte. Montélimar est à 72,7 %, le péri-urbain à 21,42 %, la première couronne à 159 %. Appui à la production d une offre locative très sociale et accès au logement Objectifs : Eviter l engorgement des structures d hébergement temporaire en favorisant le parcours résidentiel. Cette opération dispose d un système de subventionnement des travaux de façades variable en fonction de leur situation géographique de plus les façades concernées doivent figurer dans les zonages propres à chaque commune. Enveloppe financière : complément de 5% du montant des travaux pour production de logements en Programme Social Thématique.(4 logements / an) % atteint depuis ,7 % 21,42 % 159,45 % 0 % 69,47 % 110 logements Prêt Locatif Aidé d Intégration sur 6 ans soit 25 % de la production de logements locatifs sociaux du parc public 8 primes Agence Immobilière à Vocation Sociale / an soit 4 000,00 Réalisations : Production/financement Logements en PST** 0 0 Logements PLAI financés 21 (20,79%) 45 (25,28%) Primes aivs 5 2 ** Programme Social Thermique Appui à la mise en oeuvre des conditions favorables à une production diversifiée et accompagnement des communes dans la traduction des orientations du PLH dans les PLU Objectifs : S assurer de la réalisation des objectifs du PLH par leur traduction correcte dans les PLU. Enveloppe financière : ,00 / an pour prestations CAUE. Le CAUE n est pas sollicité par les communes. L intégration des objectifs du PLH est pris en compte directement par les bureaux d études missionés sur l élaboration ou révison de PLU. De plus, l EPCI contribue directement au contrôle en tant que personne publique associée. Aide en faveur de l accession sociale à la propriété Objectifs : accompagner les dispositifs d accession sociale à la propriété : Prêt Social Location Accession et Prêts à Taux Zéro Enveloppe financière : ,00 / an Réalisations : Les Prêts à Taux Zéro sont passés de 76 à 24 (base 3 trimestres pour 2013) soit une baisse de plus de 65%. Le marché de la construction neuve et notamment les logements autorisés sont en baisse entre 2012 et 2013 : Bases départementales 2013 Individuel pur - 12,80 % Individuel groupé - 2,80 % Collectif - 8,70 % TOTAL * - 8,90 % * au niveau régional la baisse enregistrée est de 12,7% Aide en faveur de l adaptation des logements Objectifs : Apporter une réponse à la demande pour l adaptation des logements pour les personnes âgées et les personnes handicapées Enveloppe financière : handicap : 5 000,00 / an (convention de gestion de fonds avec la Maison Départementale des Personnes Handicapées) et ,00 /an pour l adaptation des logements des personnes âgées (convention de gestion de fonds avec le Centre d Amélioration du Logement de la Drôme) Réalisations : Adaptation logement personnes handicapées 4 Adaptation logement personnes agées 12 * Montant ,00 * Provenance Montélimar : 8 Montboucher : 2 Saulce : 1 Puygiron : 1 Améliorer après identification des besoins l offre très sociale en logement et en hébergement Objectifs : Veiller à l adéquation entre offre et besoins sur les segments : hébergement et logement d urgence / habitat adapté / accueil des gens du voyages sédentarisés / lutte contre l habitat indigne. Enveloppe financière : ,00 Réalisations : Mise en oeuvre des ateliers thématiques suivants : hébergement d urgence-logement temporaire et parc de l AIVS, le logement des gens du voyages sédentarisés, et l habitat indigne. 25

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il?

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? SPANC & SIGREDA Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? Au préalable Le SIGREDA Le SIGREDA Syndicat Intercommunal de la Gresse, du Drac et de leurs Affluents

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 19 octobre 2012 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 19 octobre 2012 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services Direction de l'economie et de l'emploi DEE-Mission Numérique 2012-CP-4337 Affaire suivie par : M. Truchy Poste: RAPPORT A LA

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information HABITAT Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information regionpaca.fr Fiche 1 Soutien régional aux dispositifs programmés de réhabilitation du parc privé Depuis

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015 A l horizon 2020, le département de la Meuse souhaite offrir à tous ses habitants, des lieux d accès à la connaissance, à la culture et aux

Plus en détail

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES PORTEURS DE PROJETS DE GITES & CHAMBRES D HOTES

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES PORTEURS DE PROJETS DE GITES & CHAMBRES D HOTES PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES PORTEURS DE PROJETS DE GITES & CHAMBRES D HOTES Avec V o u s, le Conseil Général fait bouger les Vosges! Création Développement CONSEIL GENERAL DES VOSGES

Plus en détail

Pourquoi la fusion? Quelques dates :

Pourquoi la fusion? Quelques dates : PRESENTATION DE Pourquoi la fusion? Quelques dates : Loi n 2010-1563 du 16 décembre 2010 : réforme des collectivités territoriales. 07 septembre 2012 : notification de l arrêté préfectoral du fixant le

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Introduction. Sur une superficie d une dizaine d hectares, orienté plein Sud, le site du Crêt du Bief offre un panorama exceptionnel.

Introduction. Sur une superficie d une dizaine d hectares, orienté plein Sud, le site du Crêt du Bief offre un panorama exceptionnel. Introduction Sur une superficie d une dizaine d hectares, orienté plein Sud, le site du Crêt du Bief offre un panorama exceptionnel. Un site exceptionnel Photo 1. Prise sur le site du Crêt du Bief Que

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif 2014 Communauté de Communes Centre Dombes ZAC de la Tuilerie BP 6 01330 VILLARS LES DOMBES Tel : 04.74.98.47.15

Plus en détail

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON,

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON, REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122551 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 95 Tourisme et thermalisme Imputation Autorisation

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015

Conférence en ligne. La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Conférence en ligne La loi de transition énergétique : quels impacts sur les documents d urbanisme? Jeudi 24 septembre 2015 Jean-François Piedagnel Directeur Général www.legilocal.fr Septembre 2015 2 Conçu

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT Article 1 : DENOMINATION Il est créé une Communauté de Communes composée des communes suivantes : Evriguet, Guilliers, Ménéac, Mohon, Saint-Malo des Trois

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération.

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération. Le Cabinet du Maire Directeur de Cabinet : Maxime LECHARPENTIER Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Chef de Cabinet : Nourdine BARQI Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Direction de la Communication Directrice

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015 Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 1. Création d un poste d agent polyvalent des services espaces verts

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P.

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. Maître d ouvrage : Communauté de Communes du Mené Personne Responsable du Marché : Monsieur Le Président Personne à contacter pour obtenir des informations : Laurent Gaudicheau

Plus en détail

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural En Centre Bretagne Un territoire enclavé entre les axes routiers Rennes Brest / Quimper (RN12 et RN 164)

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Le soutien à l immobilier d entreprises Cycle «Habitat, cadre de vie et gestion urbaine» 24 novembre 2015 La Région et

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU Fiche de financement Troglodytes C. PETITEAU Troglodytes TROGLODYTES Constats Une offre de sites de visite troglodytiques significative (13 sites) mais une offre d hébergements et une capacité d accueil

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

❶ LA BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE

❶ LA BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE LA LECTURE PUBLIQUE EN ARIEGE BILAN D ACTIVITE 2013 ❶ LA BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE DE PRET DIRECTION DE LA CULTURE DE L EDUCATION ET DU PATRIMOINE BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE DE PRET 2 SOMMAIRE LE BILAN

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

Parlement du Savoir. «Conditions de vie et de Réussite des étudiants»

Parlement du Savoir. «Conditions de vie et de Réussite des étudiants» Parlement du Savoir «Conditions de vie et de Réussite des étudiants» Animateurs : Sabine Duhamel (VP Formation ULCO, COMUE LNF) Léo Voisin (Elu étudiant UNEF) Le 25 juin 2015, Lille Pourquoi ce groupe

Plus en détail

Les principaux partenaires de la Maison de Services sont :

Les principaux partenaires de la Maison de Services sont : SIVOM du Canton de Riaillé 5 communes, de la Communauté de Communes du Pays d Ancenis (29 communes), regroupées en SIVOM, au Nord du Pays d Ancenis Les services du SIVOM» Coordination des cinq bibliothèques

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques :

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques : Principales missions opérationnelles : Action économique, tourisme, e ACTION ECONOMIQUE Missions Nombre de personnes affectées au service du développement économique :66 postes Surfaces en hectares (cumul)

Plus en détail

Établissement expérimental. Micro-structure Accueil de neuf enfants maximum

Établissement expérimental. Micro-structure Accueil de neuf enfants maximum Établissement expérimental Micro-structure Accueil de neuf enfants maximum Établissements expérimentaux, généralités Article R2324-47 du code de la santé publique (Décret nº 2007-230 du 20 février 2007

Plus en détail

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente Marin 1ère Réunion publique 18 juin 2014- Salle Polyvalente action municipale consultative et icipative les commissions thématiques les comités consultatifs les réunions publiques les comités de hameaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT O.P.A.H. multisites de la CCPRO, présentation de la démarche Dans le cadre de son Programme Local de l Habitat, la CCPRO a lancé,

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Programme européen LEADER 2020

Programme européen LEADER 2020 Programme européen LEADER 2020 Pays du Perche ornais PROGRAMME D ACTIONS FICHES ACTIONS INNOVATION NUMERIQUE p.3 EXPERIMENTATION LOGEMENTS p.4 COORDINATION DES TRANSPORTS p.5 ACTIONS AGRICOLES COLLECTIVES

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Pouvoir adjudicateur. 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL

Pouvoir adjudicateur. 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL DOSSIER DE PRESENTATION des TRAVAUX A REALISER MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA REHABILIATION DE

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE Assistance et conseil technique et administratif aux collectivités en urbanisme réglementaire Toute collectivité maître d ouvrage de

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014 Comité de Pilotage du 7 juin 204 SDE65 juin204 Comité de Pilotage du 7 juin 204 présentation du projet. Rappel sur l organisation du projet (SDE - B. Rouch) 2. Quelques repères sur la mobilité électrique

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail