Digital : défis et opportunités pour les assureurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Digital : défis et opportunités pour les assureurs"

Transcription

1 Digital : défis et pprtunités pur les assureurs 39 ème AG FANAF 2015 Mardi 17 février 2015 actuaris cnsulting Actuariat & Finance Prtectin Sciale Risk Management

2 Plan d interventin 1) Intrductin 2) L ère digitale : des changements de cmprtements en curs 3) L avènement du Big Data 4) Quels impacts sur les métiers : Repenser la Relatin Client Adapter les stratégies de distributin Vers un marketing centré sur la valeur Actuariat et mdélisatin des risques Enjeux rganisatinnels 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

3 Intrductin Le Digital est devenu l un des principaux sujets de réflexin des cmpagnies d assurance dans le mnde : Que recuvre exactement ce terme? Qu est ce que ca implique cmme transfrmatin par rapprt aux mdèles existants? Dit-n parler d évlutin u plutôt de révlutin? Quels impacts sur ns métiers et ns mdèles relatinnels? Quel est le rôle de l humain dans cette transfrmatin? Cmment cnduire le changement? 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

4 L ère digitale : des changements de cmprtements en curs Le Digital crrespnd au traitement infrmatique de dnnées dans un envirnnement technlgique en cnstante évlutin avec de nuveaux usages : Technlgies : l internet des bjets, l analytique des Big Data, le web prédictif, les technlgies ubiquitaires (QR Cdes, puces RFID, Bluetth, gé-lcalisatin ) Usages : self data management, Open Data, télétravail, crwdsurcing, cmmunautés privées Avec le dévelppement expnentiel d internet, pssibilité d accéder à tut type d infrmatin, tut de suite, depuis n imprte ù, gratuitement. ATAWADAC : «Anytime, anywhere, any device, any cntent» Paradxe d un individualisme cmmunautaire : intérêts persnnels accentuant le dévelppement de réseaux cmmunautaires et sciaux sans limite et sans frntières, accès sur le partage de l infrmatin. 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

5 L ère digitale : des changements de cmprtements en curs Sus l angle de la relatin client, plusieurs impacts déjà cnstatés dans le secteur : Sites institutinnels, sites des partenaires Evlutin du mde des échanges : sms, mail, tchat, Visi, web call-back, selfcare Cmparateurs de prduits d assurance Outils mbiles et bjets cnnectés Réseaux sciaux : échange entre assureur et clients et surtut les clients entre eux Prgressin expnentielle du Digital : Plus de 100 milliards d applicatins mbiles téléchargées Plus de 5 milliards d bjets cnnectés en circulatin (plus de 20 milliards attendus en 2020) 1,4 milliards d utilisateurs actifs sur Facebk (+50 millins en Afrique) Asie du Sud Eurpe de l Ouest Amérique du Nrd Pénétratin des réseaux sciaux dans le mnde Afrique 5% 7% 44% 56% 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

6 L ère digitale : des changements de cmprtements en curs Les réseaux sciaux : Suvent apparentés à une lgique de cmmunicatin purement marketing avec des prpsitins d ffres et de prmtin Envirn 90% des entreprises qui nt une activité de e-cmmerce, nt au mins crée une page Facebk et un cmpte Twitter Vers une lgique relatinnelle : mieux cnnaitre le client Nécessitent une veille quasi-permanente : ptimisatin des délais de répnses Les sites institutinnels : quatre principales catégries : Sites dits «vitrines» ne présentant que partiellement le prduit d assurance et ses garanties Sites permettant de simuler l acte de suscriptin mais sans puvir réellement le réaliser Demandes de devis et de simulatin tarifaire Sites permettant de suscrire à distance via la rencntre avec un cnseiller physique Sites avec la suscriptin en ligne 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

7 L ère digitale : des changements de cmprtements en curs Les sites institutinnels : s adaptent de plus en plus à tus les supprts numériques («Respnsive Design») : Smartphnes : Outils de dématérialisatin et d interactin client pssédant une capacité d évlutin en pleine expansin Marché africain en quelques chiffres : 43% : crissance myenne du marché des Smartphnes depuis % : purcentage des mbiles africains qui sernt cnnectés à Internet dès millins d abnnés mbiles dès 2016 Tablettes : Vnt devenir un enjeu majeur dans la transfrmatin digitale dans l assurance avec les réseaux d intermédiaires 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

8 L ère digitale : des changements de cmprtements en curs Les bjets cnnectés permettent les services suivants : Retruver des bjets perdus : «Return My Key» : prte clés dté d un QRCde qui permet de retruver ses clés. La persnne qui les retruve, scanne le QRCde et le prpriétaire des clés reçit alrs un qui cntient le numér de téléphne de la persnne à cntacter. «BIKN» : dispsitif cmpsé de petites balises RFID reliées à une applicatin mbile qui permet de les lcaliser. Mettez ces balises avec vs bjets de valeur (clés, prtefeuille, sac à main, valises ), le dispsitif vus permettra de les lcaliser en cas de perte. Des services liés à l autmbile : En Eurpe, pur réduire le nmbre de tués sur la rute, la directive «ecall» prévit l intégratin dans les vitures d un mdule de cmmunicatin et d appel d urgence avec une carte SIM Des services de dmtique : «Smartthings» : bîtier qui cntrôle un réseau lcal cmprtant plusieurs capteurs puvant être piltés à distance via une applicatin mbile : allumer u éteindre une lampe à distance, régler un thermstat, être alerté quand une prte s uvre Des services de mesure des dnnées physilgiques u de l activité physique 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

9 L ère digitale : des changements de cmprtements en curs Les bjets cnnectés permettent les services suivants : Des services d assistance médicale La sciété «Medfli» prpse une bite de prise de médicaments cnnectée pur mieux garantir la bnne prise régulière de ses médicaments Des services de mesure envirnnementale «Nde» : petit bîtier transprtable relié à une applicatin mbile via internet, et dans lequel n peut lger différents capteurs : de température, de pressin atmsphérique, de lumière ambiante, d humidité Les bjets cnnectés intéressent les assureurs : Lgique gagnant-gagnant entre assureurs et assurés : préventin, vie plus sûre et plus saine S intègrent naturellement dans les catégries d assurances déjà existantes : habitatin, santé, aut, accidents de la vie, assurances sur les biens matériels Permettent un archivage et une utilisatin des dnnées beaucup plus pussée par les assureurs pur l adaptatin de leurs ffres 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

10 L ère digitale : des changements de cmprtements en curs Maturité digitale d une cmpagnie d assurance : tris degrés de digitalisatin avec pur chacune d elles des prblématiques différentes : Entreprises nvices dans le digital : Cmment intégrer de manière glbale une stratégie digitale dans la sciété? Experts en digitalisatin suvent externes et prestataires Ce niveau de digitalisatin ne transfrme pas la sciété de manière glbale Entreprises qui pssèdent déjà une entité dédiée au digital : Cmment dévelpper la ntriété du service interne qui s ccupe de la transfrmatin digitale? Démarche engagée mais peu cnnue en interne L entreprise se digitalise d abrd en interne pur ensuite faire cnnaître de nuveaux services dédiés aux clients Entreprises ttalement digitalisées qui interagissent naturellement avec leurs clients: Quelle stratégie l entreprise dit-elle adpter pur puvir btenir un imprtant retur sur investissement? Outils et supprts digitaux dispnibles Analyse minutieuse de chaque canal de distributin et recherche de cmplémentarité 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

11 L avènement du Big Data «Expressin qui désigne des ensembles de dnnées qui snt tellement vlumineux qu ils en deviennent difficiles à travailler avec des utils classiques de gestin des bases de dnnées» - «Wikipédia» Dnnées vlumineuses et variées générées par le Digital : Les échanges de dnnées via Internet devraient dépasser le Zettactet en 2016, sit ctets u 1 milliard de fis la capacité d un disque dur dmestique annuel Dnnées structurées et nn structurées : requiert de nuvelles méthdes de recueil, de stckage et d analyse pur permettre leur utilisatin Nuveau gisement de dnnées générées et captées par les : Capteurs : internet des bjets, bjets cnnectés Assurance au kilmètre, cnnaissance des risques, recherche des prduits vlés Exemple : «Pay as yu drive» (assurance au kilmètre) d Amaguiz a été cnçue, en utilisant des «capteurs» sur les véhicules Médias sciaux : pst, share, fllw, textes, phts, vidé, audi pur la rénvatin du marketing, de l apprche et de la fidélisatin du client Applicatins mbiles 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

12 Exabytes (10^21 bytes) L avènement du Big Data Explsin du vlume d infrmatins et plus grande fréquence de mise à jur : 90% des dnnées dispnibles aujurd'hui nt été créées au curs des deux dernières années The rise f Digital infrmatin Prévisin d une hausse de 800% d ici 5 ans Aux États-Unis en 2009, les téléphnes mbiles prduisaient déjà plus de 600 milliards de «traces gé-spatiales» par jur Surce : The Diverse and Explding Digital Universe, IDC Hétérgénéité des canaux et des frmats : Nécessité de cnvergence et crdinatin des surces de dnnées et des bases de stckage Nécessite de dispser d utils adaptés pur stcker (clud), structurer et traiter (BigData anlytics, Business Intelligence ) les dnnées utiles 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

13 L avènement du Big Data Diversité des surces de dnnées internes et externes à l assureur et des mdes de partage : Recurs de plus en plus imprtant à l Open Data : Ntamment les dnnées publiées par les services publics la plupart du temps gratuitement L'une des difficultés est de cmprendre quelles snt les dnnées dispnibles, ù elles résident et sus quel frmat Quelques exemples : Statistiques dispnibles sur la criminalité, quartier par quartier aux États-Unis : infrmatins intéressantes pur les assurances Vl et MRH Dnnées publiques sur le crédit uvertes aux États-Unis : une frte crrélatin entre le scre du crédit d'une ppulatin et sn risque santé a pussé un assureur à les utiliser afin de ne plus avir à faire passer des examens médicaux, cûteux et peu plaisants, à ses prspects. En Grande-Bretagne et à Singapur, il est pssible d'accéder aux caméras de vidésurveillance. Cela permettra aux assureurs de vir cmment l'accident s'est passé afin de mieux évaluer le sinistre. 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

14 L avènement du Big Data Diversité des surces de dnnées et des mdes de partage : Objets cnnectés et instruments de suivi élabrés en cllabratin avec les assureurs Dévelppement des surces de dnnées internes : bases dcumentaires, mails, cnversatins téléphniques... Usage des API (Applicatin Prgramming Interface): ensemble nrmalisé de fnctins qui sert de façade par laquelle un lgiciel ffre des services à d'autres lgiciels Utilisatin de platefrme de crwdsurcing spécialisée dans l rganisatin de cncurs autur des Big Data et particulièrement d analyse prédictive. Exemple : l assureur américain Allstate à travers sn usage de Kaffle, a lancé un cncurs visant à prédire quels clients vnt lui rester fidèle, u un cncurs visant à analyser les prbabilités de défaut d un emprunteur Prgrès technlgiques nécessaires pur faire face au Big Data : Matériel : prcesseurs plus perfrmants, disques et technlgies de stckage Lgiciels et algrithmes Data Visualisatin : permet la restitutin graphique, la cmpréhensin, le cntrôle et la cmmunicatin des dnnées 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

15 L avènement du Big Data L abndance et la qualité des dnnées snt des facteurs essentiels de différenciatin cmpétitive pur les assureurs : Nuvelles méthdes de segmentatin impactant la tarificatin Cnnaissance précise des habitudes (alimentaires, culturelles, vyage ) des clients et inutilité prbable des questinnaires de santé Améliratin de l efficacité des campagnes publicitaires et de démarchage cmmercial des prspects Efficacité des messages de préventin «ciblés» Limitatin du risque de fraude à l assurance Prévisin et préventin des crises sanitaires, des catastrphes naturelles, des risques envirnnementaux Suivi et accmpagnement des persnnes âgées Plus de dnnées engendre naturellement une plus grande capacité prédictive 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

16 L avènement du Big Data L assurance évlue dans un cntexte légal, réglementaire et cntractuel qui peut limiter l utilisatin du Big Data : Risques de cnfidentialité par rapprt aux règles sur le respect de la vie privée D une façn générale, les préccupatins éthiques demeurent majeures et limitent les pssibilités d utilisatin de dnnées persnnelles Limite des pssibilités de segmentatin qui peuvent être cnsidérées cmme discriminatires Risque de sécurité : Big Data est «lgé» dans le clud cmputing, aisément pénétrable par des rganisatins étrangères Traçabilité des dnnées cmplexe rendant leur audit difficile et nécessitant de nuvelles règles de guvernance Le Big Data peut engendrer un prfnd changement du paysage cncurrentiel du secteur en remettant en cause la hiérarchie des cmpagnies existantes : Les furnisseurs de dnnées vnt chercher à s apprprier une part significative de la valeur, vire à devenir eux-mêmes assureurs : risque d antisélectin 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

17 Impacts sur les métiers / la Relatin Client Le digital ffre de nuvelles pprtunités pur dévelpper la Relatin Client. Multiplicatin des pints de cntacts : sites «crprate», mbile, réseaux sciaux, agences cnnectées Mntée en puissance des services digitaux, sur le web et le mbile : Simplificatin des démarches Meilleure visibilité des réseaux distributeurs/partenaires (gé-lcalisatin) Accès à l infrmatin : clients mieux et plus infrmés Vers plus d innvatin avec des prcessus digitaux plus intégrés : Digitalisatin de la gestin de sinistre pur l autmbile (sur mbile) avec la e- déclaratin Services self-care : rienter sn épargne, suivre sn sinistre Vers plus de préventin et d accmpagnement avec ntamment le dévelppement des bjets cnnectés (viture, maisn, santé ) 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

18 Impacts sur les métiers / la Relatin Client Des mdes de cntact de plus en plus diversifiés entre les assurés et leurs cnseillers : Traditinnels : téléphne, , sms, messageries instantanées, vidé Services de gestin par tchat, web call-back Espace d échange sur les réseaux sciaux (Facebk, Twitter, LinkedIn ) Interactins très utiles dans des situatins d urgence (survenance d un sinistre) A travers ses évlutins, l assureur cherche à : Mieux infrmer et démntrer sn expertise sur des segments prduit Amélirer la cnnaissance du client, de ses habitudes de cnsmmatin afin de mieux analyser sn cmprtement face au prduit d assurance Fidéliser le lien avec le client Dévelpper de nuveaux segments de clientèle 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

19 Impacts sur les métiers / la Relatin Client Cette transfrmatin digitale est cependant très exigeante : Repenser les façns de faire de l assureur sur tute la chaine de valeur Cnstruire et entretenir l image de marque à travers de nuveaux canaux de cmmunicatin Beaucup de dévelppements infrmatiques qui nt un cût Maintenir le rôle de la fnctin cnseil et s assurer du respect des exigences réglementaires (ex. en Epargne, pédaggie et infrmatins sur les placements) Assurer une imbricatin efficiente entre les canaux digitaux et traditinnels 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

20 Impacts sur les métiers / la distributin Le digital favrise l émergence de nuveaux canaux actifs. Apprche multi-canal nécessitant l ptimisatin de la cmplémentarité des différents canaux : Ne prpser que la réalisatin de devis sur Internet et mise en cntact avec le réseau traditinnel Faire le chix d une distributin en mde «pur direct» (web et platefrmes téléphniques) : Créer des marques de direct au sein des cmpagnies Psitinnement lw-cst de ces marques à travers les cmparateurs Cexistence de différents mdèles de distributin Offre hybride en cmbinant les canaux distants et le réseau traditinnel Diversificatin des stratégies de cmmunicatin entre : Média traditinnels : télévisin, radi, presse Médias digitaux : référencement payant, bannières, tweets spnsrisés, annnces médiatisées sur Facebk 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

21 Impacts sur les métiers / la distributin Nécessité d adapter l ffre prduit au mde de distributin Vers des agences de plus en plus cnnectées : Gestin électrnique des dcuments Infrmatins de plus en plus en ligne diminuant l interventin du cmmercial dans la prspectin Des cmmerciaux avec plus d expertise pur faire face à une clientèle mieux infrmée et plus avisée Une plus grande dépendance aux utils de mbilité : Smartphnes, tablettes cnnectés au clud 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

22 Impacts sur les métiers / le marketing Les techniques marketing se snt rientées d'un marketing prduit, de masse au départ (ne t many) pur se sphistiquer vers un marketing relatinnel (ne t ne) Avec la mntée en puissance du Digital, n se dirige vers : un marketing centré sur la valeur (many t many) un marketing prédictif de plus en plus en temps réel Marketing prédictif : analyse des dnnées dispnibles sur le client afin de créer des prévisins sur ses cmprtements, préférences et besins futurs. Repse sur la créatin de mdèles mathématiques prédictifs Débuche, le plus suvent, sur la créatin de scres liés à la prbabilité qu un client u prspect réalise une actin dnnée (suscriptin, rachat, répnse ) Permet d ptimiser le ciblage et les dérulements (mment, canal, ffre,..) des actins marketing Les assureurs, adeptes de l analyse prédictive du risque, vnt appliquer ces mêmes méthdes au marketing en mdifiant aussi bien la masse et l rigine des dnnées à analyser que la puissance des mteurs d analyse. 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

23 Impacts sur les métiers / le marketing Ces techniques peuvent cnférer un avantage cncurrentiel déterminant : Mieux expliter le cmprtement du cnsmmateur d une manière générale Anticiper les actins susceptibles d être engagées par celui-ci avant, pendant et après l acte d achat(résiliatin, rachat, arbitrage) Imaginer à la fis les prduits et services susceptibles de l intéresser dans le futur (curt, myen et lng terme) Mieux cibler les pératins prmtinnelles : savir quel prduit prpser à quel client avec quel argumentaire Travailler en temps réel en calculant un nuveau scring tus les jurs pur s adapter au cmprtement des clients Besins de nuvelles cmpétences : webanalyst, dataminer, ntins de scilgie 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

24 Impacts sur les métiers / le marketing Le Digital amène de nuvelles visins dans la cnceptin des prduits d assurance : Innvatin cncernant la matière assurable Simplificatin des ffres pur faciliter la cmpréhensin des prduits par les clients à travers les nuvelles technlgies Plus de segmentatin et une tarificatin plus ciblée Dévelpper le service en cmplément du prduit : Plus de pédaggie Prpser des ffres d assurance cuplées à l usage d un dispsitif digital de préventin u de limitatin des risques Services en ligne d accès et de mnitring de l infrmatin liée à la cnduite Services d alerte et d assistance assciés à ces ffres Cmmercialiser un dispsitif u un service digital d infrmatin, de préventin u de limitatin des risques 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

25 Impacts sur les métiers / l actuariat Les actuaires traitent les dnnées statistiques et histriques pur les besins de : Tarificatin et segmentatin Analyse de la sinistralité Mdélisatin et mutualisatin des risques Sinistres dmmages, risques de rachats, risque de pertes de récltes en assurance agricle Avec l avènement du Big Data, n se dirige vers : Une tarificatin plus cmplexe prenant en cmpte de nuveaux éléments, bien mins quantifiables Une tarificatin plus pintue et plus persnnalisée Une tarificatin seln usage (usage based insurance) : Exemple en assurance Autmbile du principe du pay-as-yu-drive En Afrique du sud, Discvery prpse un système similaire en assurance santé Le Big Data permet de dépasser la li des grands nmbres : Pssibilité de «fuiller» un nmbre cnsidérable de dnnées et de traiter les znes sus-explitées de l infrmatin : les queues de distributin 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

26 Impacts sur les métiers / l actuariat Les actuaires snt amenés à maitriser «l Analytics» du Big Data : Raccurcissement du cycle de prductin et de l explitatin des chiffres Pssibilité de prduire des indicateurs cmplexes individuels en quasi temps réel Intégratin de plus en plus rapide des résultats des mdèles statistiques au niveau pératinnel Paradxe entre le principe de mutualisatin des risques et la persnnalisatin L Hyper-segmentatin empêche l assureur de myenner sn risque La démutualisatin risque d être frte et les assureurs risquent de vir les «bns risques» leur échapper u devir les assurer à très bas prix Vers un rôle de «cmmissaire aux dnnées» : En plus d être prducteur de dnnées, l actuaire devient certificateur de leur qualité et leur pertinence 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

27 Impacts sur les métiers / l rganisatin La transfrmatin digitale requiert des évlutins dans l rganisatin et dans la façn d appréhender le changement : Psitinner le digital de façn transversale u cmme une directin autnme Digitaliser les prcessus de but en but pur faciliter et accélérer le partage de l infrmatin. Dévelpper les cmpétences autur des technlgies et utils Big Data : vers une culture rientée dnnées Le management dit cmprendre les nuveaux prcessus pur mener la cnduite du changement Impact sur la plitique RH : Recrutement plus ciblé face aux nuveaux prfils recherchés tut au lng de la chaîne de l assurance Cmmunity managers sur les réseaux sciaux Cncepteurs d applicatins mbiles Designers e-ffres Equilibre à mettre en place entre cllabrateurs internes et prestataires externes 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

28 Impacts sur les métiers / l rganisatin Nuvelles fnctins de l Analytics cmplémentaires aux actuaires : Data Scientist : intervient en amnt des utilisatins expertes des métiers Identifier, analyser et sélectinner les surces Extraire et stker les dnnées et analyser leur cntenu Retraiter les dnnées et mettre en œuvre les systèmes de calculs Mettre à dispsitin les résultats pur explitatin par les métiers Chief Data Officer : Organiser et cartgraphier les surces internes et externes des dnnées Mesurer les valeurs des dnnées et leurs enjeux Organiser les cntrôles et le suivi qualité Cmmuniquer et rendre cmpte de la qualité du capital «dnnées» 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

29 Cnclusin Les évlutins technlgiques et leurs impacts sciétaux se répercutent nn seulement sur les métiers de l assurance mais aussi sur les assurés, accélérant la mutatin du secteur. Les assureurs snt amenés à repenser l ensemble de la chaine de valeur : de la cnceptin des prduits à leur distributin des mdalités d entrée en cntact avec les prspects au management de la relatin avec les clients de la mdélisatin des risques à la gestin des sinistres à explrer de nmbreux dmaines : Clud, Big Data et nuvelles techniques de partage et de traitement des dnnées et leurs impacts sur les métiers Digitalisatin des relatins (équipe, distributeur, client ) Organisatin du travail et mde de management 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

30 Cnclusin à dépasser plusieurs bstacles : Absence de mdèle cible de transfrmatin digitale : Lgique de tests et bservatins (test & learn) afin de dépasser les échecs Cut imprtant des investissements à engager Prduits dispnibles actuellement cmplexes et difficilement adaptables à une ttale dématérialisatin Inquiétude du management et des équipes face aux changements Intégrité du système d infrmatin 39 ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

31 actuaris cnsulting (Marc) est un cabinet indépendant d'actuariat cnseil. Dans le prlngement d un partenariat internatinal, il a crée avec les cabinets PRIM ACT (France) et EXACT Cnseil (République centrafricaine et France) Actæm, une nuvelle marque de cnseil en actuariat et gestin des risques dédiée à l Afrique. Imm 44, place des Natins Unies Casablanca Tél : ème AG FANAF Digital dans l assurance Février

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

SAP Financial Innovation Day 18 Mars 2014 Genève Amélioration du Planning financier : un processus simplifié pour une meilleure qualité de données

SAP Financial Innovation Day 18 Mars 2014 Genève Amélioration du Planning financier : un processus simplifié pour une meilleure qualité de données SAP Financial Innvatin Day 18 Mars 2014 Genève Améliratin du Planning financier : un prcessus simplifié pur une meilleure qualité de dnnées Orange Cmmunicatins SA Smmaire Présentatin des sciétés Prblématique

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

Formation Référencement / SEO e-commerce

Formation Référencement / SEO e-commerce Page 1 sur 5 28 bd Pissnnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 cntact@ecmmerce-academy.fr http://www.ecmmerce-academy.fr/ Frmatin Référencement / SEO e-cmmerce Optimisez et amélirer vtre visibilité

Plus en détail

REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE

REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE Quels rôles des CRC au service d une distributin multi-canal? Etude du cabinet Ailancy Mai 2011 EN PREAMBULE 2 Ailancy est un jeune cabinet de cnseil en rganisatin

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs Dssier de Presse 1 ier guide Interactif pur créateurs et entrepreneurs «Une applicatin innvante accmpagnée par les leaders du marché» www.e-parcurs.fr (Micrsft, Gan Assurances, Cegid, Accr Services France,

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

Mon offre de conseil

Mon offre de conseil Rmain SIMONIN Cnsultant Digital Mn ffre de cnseil @rmain_simnin www.rmainsimnin.fr CONSEIL EN MARKETING DIGITAL Des missins adaptées à différents types de prjets 1 2 3 Scial Media Optimisatin Audit scial

Plus en détail

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com

PURE DIGITAL. Catalogue de formations 100% Digitales. Programme 2013. Nous contacter : fred@lamoulie.com PURE DIGITAL Catalgue de frmatins 100% Digitales Prgramme 2013 Nus cntacter : fred@lamulie.cm Fred Lamulie \ ingénieur digital marketing \ DIGITAL T G Cabinet Cnseil en Digital Marketing 9, rue Biscarra,

Plus en détail

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 :

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 : Observatire Réginal de la sciété de l infrmatin Démarche d'bservatin de la sciété de l'infrmatin en régin Prvence Alpes Côte d'azur Atelier thématique n 1 : Les PME de la Régin Prvence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION Une autre apprche pur un enjeu stratégique Les systèmes d infrmatin, qui innervent l entreprise et qui impactent de manière sensible sn fnctinnement, cnstituent encre suvent un dmaine «réservé aux experts»,

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

ITIL V3. Les principes de la conception des services

ITIL V3. Les principes de la conception des services ITIL V3 Les principes de la cnceptin des services Créatin : janvier 2008 Mise à jur : janvier 2010 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS SAP SAP prpse une gamme cmplète d'applicatins d'entreprises et de slutins Business pur répndre à vs besins pératinnels en terme de gestin d'entreprise. Xerya intervient sur SAP ERP et SAP Business intelligence

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

DEFINIR UN PLAN D ACTION E-MARKETING

DEFINIR UN PLAN D ACTION E-MARKETING DEFINIR UN PLAN D ACTION E-MARKETING L OBJECTIF DE LA FORMATION : Définir un plan d actin marketing sur le digital Maîtriser la phase d audit et de définitin des bjectifs Mettre en place un plan de visibilité

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014 Utilisatin de RAMSIS dans la cnceptin autmbile Lisa Denninger Apprts et Limites des Mannequins Virtuels 18 Nvembre 2014 Préambule Prise en cmpte de l ergnmie dans la cnceptin autmbile Les marques Peuget,

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Demande d Information : Solution de messagerie et outils collaboratifs pour l État

Demande d Information : Solution de messagerie et outils collaboratifs pour l État La Directin Interministérielle des Systèmes d Infrmatin et de Cmmunicatin en cllabratin avec le Service des Achats de l État Demande d Infrmatin : Slutin de messagerie et utils cllabratifs pur l État 1

Plus en détail

Etude de l impact du numérique sur les métiers bancaires Comité de Pilotage AFB Présentation de l étude

Etude de l impact du numérique sur les métiers bancaires Comité de Pilotage AFB Présentation de l étude Paris, le 20 mars 2014 Etude de l impact du numérique sur les métiers bancaires Cmité de Piltage AFB Présentatin de l étude Vs interlcuteurs Serge Assayag Asscié Serge.assayag@weave.eu +33 (0)6 64 78 09

Plus en détail

REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE

REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE «Quels axes de prgrès pur vtre prtail internet marchand?» Etude du cabinet Ailancy Septembre 2011 EN PREAMBULE 2 Ailancy est un jeune cabinet de cnseil en rganisatin

Plus en détail

Intégration «SugarCRM Asterisk» Ajouter la Téléphonie à votre CRM

Intégration «SugarCRM Asterisk» Ajouter la Téléphonie à votre CRM Intégratin «SugarCRM Asterisk» Ajuter la Téléphnie à vtre CRM Un lgiciel CRM sans téléphnie, un nn-sens? Traditinnellement, les mndes de l infrmatique et des télécms nt tujurs été frtement clisnnés. Cnséquence

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

Les intentions 2008 des PME françaises sur le CRM

Les intentions 2008 des PME françaises sur le CRM EXECUTIVE BRIEF IDC France : 124, Bureaux de la Clline, 92213 Saint-Clud Cedex. Téléphne : 33.1.55.39.61.00 Fax : 33.1.55.39.61.01 Les intentins 2008 des PME françaises sur le CRM En partenariat avec Janvier

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable Enjeux OO : Dévelpper le secteur de la transfrmatin alimentaire Envirnnementaux - Prpser des aliments s transfrmés aux cnsmmateurs : augmenter l ffre pur diminuer l impact envirnnemental de la cnsmmatin

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

Stratégie Régionale d Innovation et de Spécialisation Intelligente. Compte-rendu du séminaire «Spécialisation Intelligente» n 1 : Mobilité

Stratégie Régionale d Innovation et de Spécialisation Intelligente. Compte-rendu du séminaire «Spécialisation Intelligente» n 1 : Mobilité Stratégie Réginale d Innvatin et de Spécialisatin Intelligente Cmpte-rendu du séminaire «Spécialisatin Intelligente» n 1 : Mbilité Etabli par : Christine Picard (2D2E), Philippe Furnand (Algé), Laure Piquemal

Plus en détail

FIELD MANAGER V3, la solution dédiée aux métiers du multiservice

FIELD MANAGER V3, la solution dédiée aux métiers du multiservice FIELD MANAGER V3, la slutin dédiée aux métiers du multiservice Les 4 bénéfices Un retur sur investissement garanti grâce à un mdèle écnmique adapté à vtre vlume d activité Une augmentatin de la satisfactin

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

SOMMAIRE I. LA PHASE PRECEDENTE...3 LES ACTUALITES...3

SOMMAIRE I. LA PHASE PRECEDENTE...3 LES ACTUALITES...3 DOSSIER DE PRESSE Cntact Presse: Michel Nahn 52, rue de Malte F-75011 Paris Tel: 01 49 23 74 67 Fax: 01 49 23 74 73 m.nahn@advences.cm Site Internet: www.advences.cm SOMMAIRE I. LA PHASE PRECEDENTE...3

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Consultant, PMP Associé gérant de Ruby Consulting philippe.gallet@rubyconsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56. http://www.linkedin.com/in/philippegallet

Consultant, PMP Associé gérant de Ruby Consulting philippe.gallet@rubyconsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56. http://www.linkedin.com/in/philippegallet Philippe GALLET Cnsultant, PMP Asscié gérant de Ruby Cnsulting philippe.gallet@rubycnsulting.fr +33 (0)6 09 53 53 56 AGILITY IN IT PROJECTS AND GOVERNANCE http://www.linkedin.cm/in/philippegallet Ruby

Plus en détail

REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE

REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE REGARDS AILANCY SUR LA DISTRIBUTION BANCAIRE «Dynamiser sa relatin clientèle et ses ventes à distance grâce au téléphne» Etude du cabinet Ailancy Mai 2011 EN PREAMBULE 2 Ailancy est un jeune cabinet de

Plus en détail

LES ASSUREURS FACE À LA RÉVOLUTION DIGITALE. http://fr.linkedin.com/in/djamelsouami/

LES ASSUREURS FACE À LA RÉVOLUTION DIGITALE. http://fr.linkedin.com/in/djamelsouami/ LES ASSUREURS FAE À LA RÉVOLUTION DIGITALE Djamel SOUAMI http://fr.linkedin.cm/in/djamelsuami/ 28 OTOBRE 2014 Surces :Mc Kinszy (2014) Surces : Delitte Rland Berger (2013) LA RÉVOLUTION DIGITALE NI UNE

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

Les Très petites entreprises (TPE) et les Petites et moyennes entreprises (PME) représentent une source importante d emplois et d innovations.

Les Très petites entreprises (TPE) et les Petites et moyennes entreprises (PME) représentent une source importante d emplois et d innovations. PR EM I ER M I N IST R E DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Frmatin à la cybersécurité des TPE et des PME [ Référentiel pédaggique Mars 2015 Ce dcument est le résultat d une réflexin

Plus en détail

Démarche Coaching Individuel

Démarche Coaching Individuel anma RECRUITMENT Tél. : 01 47 25 94 75 cntact@anma-recruitment.cm www.anma-recruitment.cm Démarche Caching Individuel 1 Ntre Visin du Caching LE COACHING est un accmpagnement sur mesure rienté résultats

Plus en détail

Customer Relationship Management

Customer Relationship Management Custmer Relatinship Management Figure :les différents stades de l évlutin de marketing 1990 1970 1980 marketing marketing marketing de managment de l'ffre la demande de la distrubtin 2000 e- marketing

Plus en détail

Project Portfolio Management

Project Portfolio Management Revue Cmparative des Référentiels en Prtfli Management PMI & MP Tls&Tip Frum 15 28 Janvier Mars 2013 Kickff 2013 - Management de prjet 3D Prject Prtfli Management Prject Prtfli Management Revue Cmparative

Plus en détail

Charte de la gestion cookies groupe PVCP 25/09/2014

Charte de la gestion cookies groupe PVCP 25/09/2014 Charte de la gestin ckies grupe PVCP 25/09/2014 Table des matières 1. Qu'est-ce qu'un ckie?... 2 2. Ntre charte sur les ckies... 2 3. Gestin des ckies... 6 1 Charte de la gestin ckies grupe PVCP 25/09/2014

Plus en détail

Certificat. Financement du Négoce International. Orientation "matières premières"

Certificat. Financement du Négoce International. Orientation matières premières Certificat Financement du Négce Internatinal Orientatin "matières premières" Certificat Financement du Négce Internatinal (CFNI) Orientatin Matières premières Enjeu et cntexte : Avec une part de marché

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA Fédératin Natinale des Organismes de Gestin des Établissements de l Enseignement Cathlique 277 rue Saint-Jacques 75240 PARIS Cedex 05 Tél. : 01.53.73.74.40 - Fax : 01.53.73.74.44 - mail : cntact@fngec.rg

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

L'avenir de l'internet : vers une nouvelle ère?

L'avenir de l'internet : vers une nouvelle ère? L'avenir de l'internet : vers une nuvelle ère? Opprtuni6es and challenges f the future Internet The future f Web Mbile Alex Crenthin, Chair ISOC Senegal Chapter W3C, Senegal Bureau Explsin du Téléphne

Plus en détail

Agilité et gestion de projet

Agilité et gestion de projet Agilité et gestin de prjet Sensibilisatin Yann Olive AUTOPORTRAIT RAPIDE 2 Dates clés Avant : Etudes de Physilgie végétale 2000 : Débuts dans le dévelppement Web 2012 : Respnsable Prductin et Qualité Web

Plus en détail

INTELLIGENCE ECONOMIQUE.

INTELLIGENCE ECONOMIQUE. INTELLIGENCE ECONOMIQUE. AU SERVICE DE LA DETECTION DES OPPORTUNITÉS MARCHE THEO PEROZ BU Manager Pôle Market Intelligence ARGUS DE LA PRESSE 2 Juin 2015 1 SOMMAIRE 1 - SOURCES D OPPORTUNITES : TYPOLOGIE

Plus en détail

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel IDENTIFICATION Intitulé de l Unité de frmatin : Biblithécaire - Frmatin Niveau d études : C & D technique et prfessinnelle Intitulé du curs : Infrmatique Réseaux Gestin Nmbre de crédits ECTS : dcumentaire

Plus en détail

ETUDES DES SOLUTIONS DE BI AGILE

ETUDES DES SOLUTIONS DE BI AGILE ETUDES DES SOLUTIONS DE BI AGILE Andrea Zerial, Asscié et Fndateur, Mind7 Cnsulting Kaissar Mhenni, Architecte BAM / BI, Mind7 Cnsulting Cette étude vise à dnner une évaluatin de slutins de Business Intelligence

Plus en détail

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne

Règlement du concours de POCKET FILM organisé par le Département de la Haute-Vienne Règlement du cncurs de POCKET FILM rganisé par le Département de la Haute-Vienne Article 1: OBJET DU CONCOURS Le Département de la Haute-Vienne rganise un cncurs de POCKET FILM sur le thème «Hérs/hérïnes»

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF L expressin «travail cllabratif» peut se définir cmme «L utilisatin de ressurces infrmatiques dans le cntexte d un prjet réalisé par les membres d un grupe de travail reliés en réseau» 1. Restés lngtemps

Plus en détail

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle Slutins de piltage énergétique pur les bâtiments d activité prfessinnelle Efficiency Builder CONFIDENTIEL - Prpriété de Bnext Energy BNEXT ENERGY: HISTORIQUE ET CHIFFRES CLÉS Entrée à l incubateur Midi

Plus en détail

30 minutes. Business intelligence 07/05/2015. Maîtrisez votre futur en analysant vos données avec la Business Intelligence

30 minutes. Business intelligence 07/05/2015. Maîtrisez votre futur en analysant vos données avec la Business Intelligence 07/05/2015 Business intelligence Maîtrisez vtre futur en analysant vs dnnées avec la Business Intelligence 30 minutes POUR Sensibiliser Démystifier Démntrer Démarrer Références Questins 1 Vs attentes SONT

Plus en détail

I - P R E A M B U L E

I - P R E A M B U L E I - P R E A M B U L E La SIDI a achevé, fin 2008, la mise en œuvre de sn plan triennal 2006/2008, dans le cadre duquel elle s était fixée cmme prirités de cibler le mnde rural, en particulier sur le cntinent

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

BANQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE

BANQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE 1 BANQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE Panrama des utils de piltage et de reprting RSE Etude du cabinet Ailancy Avril 2012 SOMMAIRE 2 1. Quelques mts sur Ailancy 2. Démarche et bjectifs de l étude 3. Panrama

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LA PROTECTION DES LOGICIELS CADRE LÉGISLATIF Li du 3 juillet 1985 : recnnaissance du lgiciel cmme œuvre de l esprit Directive cmmunautaire du 14

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

Développement d applications mobiles natives avec LongRange de LANSA

Développement d applications mobiles natives avec LongRange de LANSA Dévelppement d applicatins mbiles Si vus savez dévelpper des applicatins IBM i, natives avec LngRange de LANSA alrs vus savez dévelpper des applicatins mbiles pur tablettes et smartphnes Dévelppement d

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

ENT601 MARKETING ET VENTES Préalable(s) : ENT 202 PLAN DE COURS SESSION ÉTÉ 2014

ENT601 MARKETING ET VENTES Préalable(s) : ENT 202 PLAN DE COURS SESSION ÉTÉ 2014 Écle de technlgie supérieure Service des enseignements généraux Respnsable(s) du curs : Pierre Bélanger Crédits : 3 ENT601 MARKETING ET VENTES Préalable(s) : ENT 202 PLAN DE COURS SESSION ÉTÉ 2014 Crdnnées

Plus en détail

PROGRAMME D'ANGLAIS DEBUTANT

PROGRAMME D'ANGLAIS DEBUTANT Anglais, Allemand, Italien, Espagnl, Russe, Néerlandais, Français Traductin, Interprétariat, Infrmatique, Management PROGRAMME D'ANGLAIS DEBUTANT I. OBJECTIFS Acquérir des cnnaissances et par la même une

Plus en détail

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE AVEC LE FONDS SÉCURITÉ PIERRE EURO : >> un investissement en immbilier avec une garantie permanente en capital, assrtie d une perspective de rendement particulièrement

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

Laure FANJEAU 4 IMCO Classe 1. Dossier partiel Mobile-Marketing TRUFFAUT. Plus Belle sera la Terre. Monsieur DESCOUTURES

Laure FANJEAU 4 IMCO Classe 1. Dossier partiel Mobile-Marketing TRUFFAUT. Plus Belle sera la Terre. Monsieur DESCOUTURES Laure FANJEAU 4 IMCO Classe 1 Dssier partiel Mbile-Marketing TRUFFAUT Plus Belle sera la Terre Mnsieur DESCOUTURES Le premier établissement Truffaut vit le jur en 1824 à Versailles. Il se spécialisera

Plus en détail

LIVRE BLANC SEM. Google AdWords Le guide ultime du SEM pour votre Boutique en ligne

LIVRE BLANC SEM. Google AdWords Le guide ultime du SEM pour votre Boutique en ligne LIVRE BLANC SEM Ggle AdWrds Le guide ultime du SEM pur vtre Butique en ligne En partenariat avec Edité par Table des matières I. Intrductin... 3 a. Qu est-ce que Ggle AdWrds?... 3 b. Purqui utiliser Ggle

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION»

FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION» FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION» DU 18 AU 23 MAI 2015 TUNIS (TUNISIE) CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION Les bjectifs de

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail