La SNCF, une entreprise complexe...3 Processus général...12 Ma fonction au sein du CCF de Paris : Processus de traitement de validation...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La SNCF, une entreprise complexe...3 Processus général...12 Ma fonction au sein du CCF de Paris : Processus de traitement de validation..."

Transcription

1 SOMMAIRE 1 La SNCF, une entreprise cmplexe Présentatin générale de la SNCF Sn histrique Sn envirnnement L rganisatin de la SNCF Le cntexte de la cmptabilité de la SNCF La Directin de la Cmptabilité et du Cntrôle de Gestin (DCCG) Centre de Service Partagé (C.S.P) Centres de Cmptabilité Furnisseur (C.C.F) Prcessus général Les principaux acteurs et leurs relatins Les acteurs en CCF/CSP Les acteurs en entités pératinnelles Les relatins entre CCF et Entités L ERP et le principe de fnctinnement Définitin Le prgramme ERP au sein de la SNCF Principes de fnctinnement Prtail Achat Prtail cmptabilité furnisseur: Prcessus d acquisitin/ d enrichissement Ma fnctin au sein du CCF de Paris : Prcessus de traitement de validatin Prcessus de validatin de la facture (annexe VIII) Le principe du traitement de wrkflw d apprbatin de factures Traitement des factures avec sus-traitance Définitin Principe de traitement Traitement des avirs Définitin Principe de traitement Règlement du furnisseur

2 INTRODUCTION Dans le cadre de mes études en deuxième année de DUT 1 Gestin des Entreprises et Administratins, j'ai réalisé un stage d une durée de dix semaines dans une entreprise afin d acquérir un début d expérience prfessinnelle et valider mn année. Ce stage a débuté le 7 avril et s est achevé le 13 juin C'est dans un service de la S.N.C.F. 2 que je l'ai effectué. Ce service est le Centre de Cmptabilité Furnisseur de la SNCF, situé au 95 rue de Maubeuge dans le 10 ème arrndissement de Paris. La Sciété Natinale des Chemins de Fer Français est une entreprise d'etat qui cnstitue l'un des premiers grupes de transprt terrestre en Eurpe. Elle assure à la fis les fnctins d entreprise ferrviaire et de gestinnaire de l infrastructure. Durant ce stage, j ai dû, dans un premier temps, appréhender un lgiciel, PepleSft, qui est un prgiciel, un «Enterprise Ressurce Planning» (E.R.P). Sn utilisatin peut paraître simple grâce à sn interface graphique mais elle nécessite une frmatin préalable. Puis ma missin fût le traitement des factures des furnisseurs dans une régin particulière, le bassin parisien. En pstulant dans cette entreprise, mn bjectif premier était de décuvrir le mnde du travail, le fnctinnement d une entreprise, ainsi que décuvrir les respnsabilités et les bligatins prfessinnelles. De plus, je vulais savir si l envirnnement cmptable m intéresserait vraiment afin de m y épanuir plus tard, lrs de mn entrée dans la vie prfessinnelle. Je vulais que ce stage me dnne l ccasin d acquérir de nuvelles cmpétences prfessinnelles et de mettre en applicatin celles acquises lrs de mes deux années en IUT GEA 3. Aussi, désirais-je décuvrir de nuvelles techniques qui me permettraient, sans dute, d avir un avant-gût de celles que je purrai utiliser à l avenir. Afin de vir si mes bjectifs, énumérés précédemment, nt été atteints et de vus expliquer la nature de mn travail durant ce stage, nus allns suivre le plan suivant : dans un premier temps, nus allns étudier l entreprise qu'est la SNCF et présenter plus spécifiquement le Centre Cmptabilité Furnisseur. Dans une secnde partie, nus abrderns les tâches que j ai réalisées durant ce stage. 1 Diplôme Universitaire de Technlgie 2 Sciété Natinale des Chemins de Fer 3 Institut universitaire de technlgie Gestin des Entreprises et des Administratins 2

3 1 La SNCF, une entreprise cmplexe Mn stage s est dérulé au Centre de Cmptabilité Furnisseurs (C.C.F) de la SNCF de Paris. Après un bref histrique retraçant le parcurs de l entreprise depuis sa créatin, ainsi que la décuverte de sn univers, nus détaillerns les différents niveaux d rganisatin de la SNCF pur mieux rendre cmpte de sn fnctinnement et de ma psitin au sein de celle-ci. 1.1 Présentatin générale de la SNCF Sn histrique La Sciété Natinale des Chemins de fer Français (S.N.C.F) a été créée le 1er janvier 1938 par le guvernement de Camille Chautemps. À l'épque c'était une sciété annyme d'écnmie mixte, créée pur une durée de 45 ans, dnt l'état pssédait 51 % du capital, les 49 % restants appartenant aux actinnaires des sciétés financières ayant succédé aux six anciennes cmpagnies (Cmpagnie du Nrd, Réseau Ferrviaire d'alsace-lrraine, Cmpagnie du chemin de fer Paris-Lyn-Méditerranée, Paris-Orléans (Midi), Cmpagnie de l'est et Réseau de l'état). La plupart des membres du persnnel bénéficient d'un régime particulier de retraite et du statut particulier de chemint. Les agents de la SNCF ne snt pas des fnctinnaires. Les persnnels cntractuels snt affiliés au régime général (cf glssaire). Le 30 décembre 1982 entra en vigueur la Li d'orientatin sur les Transprts Intérieurs (LOTI) (cf glssaire). Le 31 décembre 1982, la cnventin de 1937, qui définissait la SNCF cmme une sciété annyme d écnmie mixte régie par le Cde de Cmmerce, arriva à expiratin. L'ensemble de la SNCF revint à l'état, qui la dta d'un nuveau statut au 1er janvier La SNCF devint alrs un Etablissement Public à Caractère Industriel et Cmmercial (EPIC), et ses agents gardèrent leur statut particulier. Un cahier des charges et des «cntrats de plan» pluriannuels régissent l'ensemble des relatins entre l'état et l'entreprise. Au début des années 1990, la directive eurpéenne 91/440 (cnnue sus l appellatin directive transprt ferrviaire) vise à permettre une uverture à la cncurrence. Elle impsa ntamment : la séparatin de la gestin de l'infrastructure et de l'explitatin, la distinctin du gestinnaire de l'infrastructure et des entreprises ferrviaires. Elle ne fût cependant transpsée dans le drit français qu'en Aucun cntrat de plan n'a été signé, mais l'état cntinue d'apprter une aide crrespndant aux prestatins dites de service public qui incluent : les tarifs spéciaux pur les vyageurs des Grandes Lignes (réductin pur les familles nmbreuses, pur les militaires, etc.) ; elles représentent en 2006 envirn 80 millins d'eurs dans les cmptes de la SNCF (sur un chiffre d'affaires de 17 milliards, sit 0,4 % du chiffre d affaires), l'explitatin des services d'intérêt réginal des Trains Express Réginaux (T.E.R) par l'intermédiaire de cnventins avec les régins, et, pur le fret, certaines prestatins de transprt cmbiné. 3

4 En 1996, n vit l'arrivée de nuvelles réfrmes à caractère législatif amenées par Anne- Marie Idrac, alrs Secrétaire d'état aux Transprts : la créatin d'un nuvel EPIC chargé de gérer l'infrastructure, qui vit le jur le 13 février 1997 : Réseau Ferré de France (R.F.F) qui est désrmais prpriétaire de l'infrastructure et décideur en matière d'aménagement, de dévelppement et de valrisatin du réseau. expérimentatin de la réginalisatin des services réginaux de vyageurs qui dnne aux Régins la respnsabilité de définir le service public réginal et leur transfère les financements de l'état. Cette expérimentatin imaginée par Anne Marie Idrac sera généralisée à tutes les Régins en 2002 par le Ministre de l'équipement, des Transprts et du Lgement du guvernement de Jspin, Jean Claude Gaysst. Dans le cadre de cette réfrme de 1996, un cntrat va frmaliser ces nuvelles relatins : c'est le pacte de mdernisatin. L'État s'engagea alrs à désendetter la SNCF, et à garantir les acquis des chemints. Il garantit aussi l'explitatin exclusive de la SNCF sur le réseau ferré. La SNCF s'engagea en cntrepartie à rédiger un prjet industriel, à se recentrer sur le client et à rééquilibrer ses cmptes. En 1997, la prpriété du réseau fût transférée à RFF, qui reçut également la charge de la dette liée à l'infrastructure. La SNCF cnserva la missin d'expliter les services de transprt et la partie «cmmerciale» des gares, et dit depuis s acquitter auprès de RFF une redevance pur l'utilisatin des vies et la partie «ferrviaire» des gares. Par ailleurs, la gestin de la circulatin et l'entretien du réseau snt de la cmpétence de RFF qui est le gestinnaire de l'infrastructure. Mais en pratique c'est la SNCF, gestinnaire déléguée de l'infrastructure, qui exécute ces tâches pur le cmpte de RFF, dans le cadre d'une cnventin entre les deux EPIC. Cette séparatin de la gestin de l infrastructure et du cmmercial avait pur bjectif : de rendre plus transparentes les relatins financières entre l'état actinnaire et les entreprises ferrviaires, en vue de les assainir prgressivement et dnc de désendetter la SNCF, et de ratinaliser écnmiquement les investissements désrmais prtés par RFF sus cnditin de rentabilité. de permettre, dans des cnditins nn discriminatires, l'arrivée de nuveaux explitants ferrviaires (y cmpris des sciétés privées), qui devraient cncurrencer la SNCF sur les mêmes vies. En pratique : sur le premier aspect, la réfrme a permis à la SNCF désendettée de redresser sa situatin écnmique, ntamment grâce à l'explitatin cmmercialement efficace des TGV; après de nmbreux cnflits entre RFF et la SNCF (à prps du patrimine, de l'exécutin des prestatins d'entretien....), une cnventin pluriannuelle passée entre les deux entreprises en 2007 clarifie ces relatins pur la gestin déléguée de l'infrastructure cnfiée à la SNCF. La questin du niveau des péages reste en revanche un sujet de débat nn stabilisé. sur le secnd aspect, à savir permettre une uverture à la cncurrence, celle ci n'a été décidée par le guvernement français qu'en avril 2006, pur le fret. Cette libéralisatin plus tardive en France que dans la plupart des autres pays eurpéens cnduit la SNCF à lancer un plan de restructuratin de sn activité fret dénmmée "la révlutin pur le client". la prchaine étape de cncurrence prévue par les textes eurpéens est le pur les trains de vyageurs internatinaux. 4

5 1.1.2 Sn envirnnement La SNCF est l'une des principales entreprises publiques françaises, centrée sur le transprt ferrviaire. Sa frme juridique est celle d'un établissement public à caractère industriel et cmmercial (EPIC). Elle détient, par ailleurs des participatins majritaires u ttales dans des sciétés de drit privé regrupées dans le grupe SNCF. L'EPIC, emplyant près de persnnes en Sn chiffre d'affaire est de 17 milliards d eurs. Elle exerce une duble activité : celle d entreprise ferrviaire chargée de l'explitatin cmmerciale de services de transprt ferrviaire de vyageurs et de marchandises, d'une part ; celle d Explitatin et de maintenance, pur le cmpte de RFF, du réseau ferré natinal français, d'autre part. L entreprise explite envirn km de lignes, dnt km de lignes électrifiées et dnt 1850 km de lignes à grande vitesse (juin 2007). Elle fait circuler en myenne trains par jur. Par sn vlume d'activité, c'est la deuxième entreprise ferrviaire de l'unin eurpéenne après la Deutsche Bahn. Le reste du grupe SNCF, emplyant près de persnnes pur 6 milliards d eurs de chiffre d'affaires, intervient dans les dmaines suivants : la lgistique et transprt rutier de marchandises (dnt Gedis) le transprt rutier de vyageurs (dnt Kelis) le liaisn maritime (SeaFrance) le cmmerce (dnt Vyages-sncf.cm) l ingénierie (dnt EFFIA) la liaisn ferrviaire partagée avec d'autres partenaires (dnt Eurstar et Thalys) Sn président est Guillaume Pépy, ancien Directeur Général Exécutif, qui depuis février 2008, succède à Anne Marie Idrac L rganisatin de la SNCF suit : La SNCF est rganisée cmme Un cnseil d'administratin qui est cmpsé de 18 membres : Sept représentants de l'état parmi lesquels est traditinnellement chisi le président (actuellement Guillaume Pépy); Six représentants des salariés (dnt un cadre) ; Cinq membres chisis pur leurs cmpétences: représentants des usagers et clients, et élus lcaux. Organigramme (Cf. Annexe I) 5

6 La SNCF se présente seln une hiérarchie à tris niveaux : La Directin définit les missins essentielles, la stratégie glbale et la stratégie des Branches et Dmaines. Les branches et dmaines snt respnsables du résultat écnmique de leur secteur, ils définissent l ffre, piltent la prductin, cntrôlent leur gestin et ptimisent leurs ressurces. Les différentes branches snt : Vyageurs France-Eurpe Cette branche rassemble les activités nn cnventinnées (TGV, trains crail/tez) et les filiales liées au transprt ferrviaire u maritime, ainsi qu au dépliement des canaux de distributins et à l aménagement des gares. Transprt Public Cette branche rassemble les activités cnventinnées du grupe en matière de transprt urbain et interurbain de vyageurs par train, autcar, tramway Fret Cette branche rassemble les activités de transprt de marchandises et de lgistique du grupe, que le mde sit ferrviaire u rutier. Infrastructure Cette branche réalise la gestin de l infrastructure, exprte l expertise ferrviaire française et valrise le patrimine fncier du grupe. Les différents dmaines snt : Matériel Il a en charge l entretien et la maintenance du matériel rulant Tractin Il a en charge la cnduite des trains pur le cmpte des branches Fnctin Transverse : Finances Achats et Systèmes d Infrmatin et de Télécmmunicatin (FAST) a en charge, les achats, la cmptabilité et le cntrôle de gestin, les pératins financières et les systèmes d infrmatin (S.I). (vir glssaire). Ressurces Humaines a en charge, la gestin des ressurces humaines, les affaires sciales, médicales et du lgement. Présidence, Secrétariat Général a en charge, l audit et la maîtrise des risques, le juridique et la sûreté. 6

7 Les 4 grands secteurs de clientèle et piltages par activité: FRET VOYAGEURS FRANCE- EUROPE TRANSPORT PUBLIC INFRASTRUCTUR E Pur le transprt des marchandises et la lgistique Pur le transprt de vyageurs lngue distance Pur le transprt réginal de vyageurs Pur l explitatin, la maintenance et des prestatins d ingénierie Sécurité Opératins et service Ressurces humaines Stratégie FAST (Finances, Achats, SI, Télécmmunicatin, Cntrôle de gestin) Secrétariat Général (Audits, juridique, dévelppement internatinal, sûreté, rganisatin, immbilier) Cmmunicatin Innvatin et recherche Les régins et les établissements, mettent en œuvre la plitique de l entreprise et plus particulièrement celles des branches et dmaines. 7

8 Au nmbre de 23, les directins réginales crrespndent apprximativement aux régins administratives, sauf en régin parisienne ù leur décupage reflète l'rganisatin ancienne des réseaux (Paris Saint-Lazare, Paris Sud-Est, Paris-Est, Paris-Rive-Gauche et Paris-Nrd). Leur but est d rganisé la mise en œuvre des services pur chaque activité. La prximité avec les clients, les persnnels chargés de la prductin et les institutins (cllectivités lcales) leur permettent de s assurer que la stratégie définie par la directin natinale est adaptée au terrain. Alrs que les établissements, eux, snt cnsidérés cmme les rganes de prductin de l entreprise. Les établissements, qui snt au nmbre de 280, snt spécialisés par fnctins : Les établissements de l EXPLOITATION : EEX Ils assurent : La frmatin et la manœuvre des trains, les pératins de manœuvre des wagns, vitures vyageurs et engins mteurs. Les établissements COMMERCIAL TRAIN : ECT Ils assurent : L accueil, l infrmatin et l assistance aux vyageurs dans les gares et à brd des trains La régulatin de la vie à brd et le cntrôle des titres de transprt Cntribue à garantir la sécurité des circulatins et des persnnes Les établissements EQUIPEMENT assure l entretien : EVEN, EIV, EVLOG Ils assurent l entretien: de la vie (rails et aiguillages) des caténaires (installatins électriques de tractin) des équipements d alimentatin électrique des bâtiments, pnts, tunnels, passages à niveau, signaux de tus ce qui est téléphnie, radi, réseau, infrmatique et snrisatin Les établissements MATERIEL : EIMM, EMM, EMT Ils assurent : La maintenance des principaux rganes électriques, électrniques, électrmécaniques du matériel rulant (wagn fret, vitures vyageurs, lcmtives, autmteurs ) le dépannage et la remise en état des parties mécaniques Les établissements TRACTION : ET, EMT Ils assurent : La cnduite des trains de vyageurs u de marchandises La préparatin avant le départ et la visite à l arrivée des lcmtives La SURVEILLANCE GENERALE : Les agents de la surveillance générale nt pur missin d assurer la sécurité des vyageurs dans les trains et les gares, et pur le FRET, celle des marchandises dans les wagns, les triages et les znes de stckage 8

9 Dans le cadre de mes études, mn stage s est effectué au sein de la SNCF, plus précisément dans le centre de cmptabilité furnisseur à Paris (C.C.F). Présentns, dans un premier temps, le cntexte de la cmptabilité de la SNCF avant de détailler le service dnt mn stage dépendait. 1.2 Le cntexte de la cmptabilité de la SNCF Il faut savir que la cmptabilité est un util d'évaluatin qui recense et cmmunique des infrmatins sur l'activité écnmique d'une entreprise. Dans les entreprises de la taille de la SNCF, la tenue d'une cmptabilité est une bligatin légale pur des raisns juridiques, sciales et fiscales. Elle se dit dnc d adpter une structure particulière lui permettant de mener à bien sa missin. Vici cmment s rganise la cmptabilité de la SNCF : L envirnnement cmptable de la SNCF DCCG Respnsable du CCF LYON Respnsable du CCF PARIS Respnsable CSP Pôle Acquisitin de factures Pôle Cmptabilité Furnisseurs Pôle Cmptabilité Furnisseurs Pôle Cmptable Pôle Mandatemen t Pôle Piltage Cmptable Acquisitin des factures Currier Scannerisatin Vidé cdage Traitement cmptable des factures et des litiges Justificatin cmptes furnisseurs Traitement cmptable des factures et des litiges Justificatin cmptes furnisseurs Règlements Cmptabilité Reprting Relatins Activités Prcédures et prjets Traitement des factures et des litiges Justificatin Cmptes furnisseurs par entité CCF LYON CCF PARIS CSP 9

10 1.2.1 La Directin de la Cmptabilité et du Cntrôle de Gestin (DCCG) La D.C.C.G, dnt le siège est à Paris, a pur missin principale la prductin des cmptes de l entreprise c'est-à-dire l instructin de clôture, le piltage des prcessus de clôture et l animatin des respnsables cmptables, les travaux de cnslidatin, ainsi que la publicatin des états financiers. Il revient dnc naturellement à la DCCG de mesurer l'efficacité glbale de l entreprise. Cmprenant un effectif d une centaine de persnnes, la DCCG se dit de répndre auprès de la directin FAST. Et pur cela, la DCCG crdnne le dépliement d'utils de gestin et celui d'utils prpres aux métiers dévelppés au sein des branches. Ces dernières piltent leur cmptabilité. De plus, la DCCG signale les prgrès à accmplir, échelnne les prjets de transfrmatin (la rénvatin des gares, l'extensin du périmètre cmmerçant, etc.) Centre de Service Partagé (C.S.P) Le CSP regrupe un peu mins de 70 agents, répartis en tris entités. Le pôle Mandatement prend en charge le traitement des factures, l'établissement des chèques, la saisie des bns de paiement, les justificatins de cmptes furnisseurs, les suivis des cautins bancaires et des retenues de garantie. Le pôle Piltage Cmptable assure des missins de cmptabilité générale et de saisie d'écritures cmptables. Dans ce cadre, il assure l'animatin du prcessus de charges à payer, la cmptabilisatin des facturatins internes, la prductin des dssiers de clôture et des pératins d'arrêtés cmptables, l'animatin des prcessus tiers (par l'intermédiaire des pôles perfrmances u plaques assurances/dmmages pur les tiers identifiés) et le traitement des anmalies cmptables. Il prend en charge la saisie des ventilatins des cmptes et la saisie d'écritures de redressements analytiques Centres de Cmptabilité Furnisseur (C.C.F) Cmme le mntre l rganigramme ci-dessus, les C.C.F dépendent de la DCCG. Ces centres snt des services qui regrupent dans une structure unique des cmpétences et des activités délivrées de manière hmgène à plusieurs entités. En fait, il existe deux CCF : le CCF de Lyn, qui est le centre qui réalise l acquisitin des factures des furnisseurs et une partie du traitement des factures et le CCF de Paris qui réalise l autre partie du traitement des factures et le règlement de l ensemble des factures. Le CCF de Paris est le centre dans lequel mn stage a eu lieu. Le CCF de Paris cmprend un pôle cmptable et un pôle cmptabilité furnisseur. 10

11 Le pôle cmptable, qui repse sur une structure dite fnctinnelle, est respnsable de l ensemble du prcessus de cmptabilité furnisseur de la SNCF. Sn but est de s assurer de la qualité de la cmptabilité furnisseur. Il définit, de plus, les règles cmptables et s assure de leur applicatin et s assure du bn dérulement du prcessus de paiement des furnisseurs. Le pôle cmptabilité furnisseur, rganisé seln la structure divisinnelle, a pur but de recevir, de traiter et de cmptabiliser les factures. Il gère les écarts de rapprchement cmmande, réceptin et facture que l n abrdera plus dans les parties suivantes. Il dit aussi analyser et suivre les exceptins de rapprchement, émettre le bn à payer sur la facture. Et enfin, il dit justifier les cmptes furnisseurs par établissement et par dmaine. Le pôle cmptabilité de furnisseur du CCF de Paris est rganisé par prtefeuille de «Business Unit» (B.U). Une BU crrespnd à un établissement, une directin centrale u une directin réginale. Le pôle cmptabilité furnisseurs est cmpsé de respnsables de grupe et de cmptables furnisseurs. Dans chaque établissement, directin centrale et directin réginale, snt désignés des acteurs en charge des litiges, qui snt les crrespndants du pôle cmptabilité furnisseurs en cas d erreur de rapprchement. Le pôle cmptabilité furnisseurs divent mener la première analyse des litiges détectés au curs du traitement de rapprchement avant de slliciter si nécessaire les acteurs en charge des litiges cncernés. En règle générale, les litiges liés au prix snt adressés à l acheteur et les litiges liés aux quantités au réceptinnaire. Le cntrôleur de gestin de l établissement, de la directin centrale u de la directin réginale est le crrespndant du pôle cmptabilité furnisseur en cas de litiges liés à une absence de saisie de réceptin bligatire. Vici un rganigramme qui schématise la structure du CCF de Paris : Organigramme du CCF de Paris Respnsable CCF PARIS Respnsable Ple Cmptabilité Furnisseur Respnsable Pôle Cmptable Chef Grupe 1 Chef Grupe 2 Chef Grupe 3 Chef Grupe 4 Chef Grupe 5 Chef Grupe 6 QualitéRespnsable Cellule Assistance Respnsable Cellule Règlements Respnsable Cellule Cmptable 11

12 Agents cmptables Pendant ce stage, j ccupais le pste d agent cmptable dans le grupe 1 au sein du pôle cmptabilité furnisseur. Désrmais, précisns mn rôle au sein de ce service. 2 Prcessus général 2.1 Les principaux acteurs et leurs relatins Il faut cnnaître les principaux acteurs ainsi que leur relatin afin de bien cmprendre le fnctinnement et les tâches effectuées dans le pôle cmptabilité furnisseur du CCF de Paris Les acteurs en CCF/CSP Cmme nus l avns définit dans la première partie, les acteurs en CCF et CSP snt ceux qui snt dans les pôles acquisitins, cmptables et cmptabilité furnisseurs. ( cf annexe II : Envirnnement cmptable) Les acteurs en entités pératinnelles On appelle entités pératinnelles, les établissements. Ainsi, n des entités pératinnelles différentes seln le type d établissement. Afin d effectuer leur tâche première (prductin, réparatin et entretien des trains, ) ces entités nt besin de furnitures. Les achats snt intégralement frmalisés et intégrés dans le prcessus de la cmptabilité furnisseur. Ainsi la première étape est l émissin de demandes d achats et de cmmandes, des réceptins, de cmpléter les infrmatins pur aider le CCF à résudre les exceptins de rapprchement (vir ci-dessus), et enfin ils divent tenir la caisse. Nus avns, ainsi, des demandeurs qui fnt la demande d achat, des respnsables d établissement dnt le but est de valider la demande d achat, des cntrôleurs de gestin qui cntrôlent le budget. Une fis, ces étapes de validatin effectuées, un acheteur est en charge de la transfrmatin de la demande d achat en cmmande et enfin un réceptinnaire vérifient si la cmmande a été livrée u effectuée. 12

13 Demandeur Respnsable Etablissement Cntrôleur de Gestin Acheteur Réceptinnaire DEMANDE D ACHAT VALIDATION CONTRÔLE BUDGETAIRE COMMAND E RECEPTION Les relatins entre CCF et Entités Pur se rendre cmpte des liens relatinnels qui existent entre les entités et les CCF, il faut expliquer le prcessus du traitement d un achat depuis la cmmande jusqu à sn règlement et sa cmptabilisatin. Tut ce prcessus est intégré dans l ERP permettant ainsi une meilleure circulatin de l infrmatin entre les différents acteurs qui y participent. La première étape cnsiste en une demande transfrmée en une cmmande qui est faite par des acheteurs. Avant qu un cntrôleur de gestin cntrôle le budget, les demandeurs fnt leur demande d achat pur qu ensuite le respnsable de l établissement valide la demande. Si la demande est appruvée, l acheteur fait la cmmande auprès des furnisseurs. S ensuit une deuxième étape. La deuxième étape est la livraisn de la cmmande. S ensuit de la livraisn, une réceptin des cmmandes qui est traitée par le réceptinnaire. On a ensuite l étape suivante qui est le traitement de la facture émis par le furnisseur. C est ici qu intervient les CCF. La facture est envyée au CCF qui la traite et cmptabilise dans l util ERP, que l n verra dans la prchaine partie. Lrs de cmptabilisatin, il peut avir des écarts de rapprchement entre la cmmande, la réceptin et la facture. C est pur résudre ces écarts que l n appelle l exceptin de rapprchement, que le CCF est en liaisn avec les établissements. Relatins CCF/Entité (annexe III) 2.2 L ERP et le principe de fnctinnement Tute la cmptabilité de la SNCF repse désrmais sur un util appelé l ERP. Nus définirns, dans un premier temps l ERP, avant d abrder ensuite sn utilité au sein de l entreprise ferrviaire Définitin L Enterprise Resurce Planning (E.R.P) est un prgiciel de gestin intégré, c'est-à-dire un util dévelppé sur la base de prcessus issus de meilleures pratiques utilisées dans une entreprise. Il est, ainsi, cmpsé de mdules intégrés pur l ensemble des fnctins. On y intègre ntamment la gestin des ressurces humaines, la gestin cmptable et financière, 13

14 mais aussi la vente, la distributin, l'apprvisinnement, le cmmerce électrnique. La missin principale d'un ERP est de cnstruire des applicatins infrmatiques (paie, cmptabilité, gestin de stcks ) tut en partageant une base de dnnées unique et cmmune. La différence avec les lgiciels antérieurs c est que les dnnées snt désrmais standardisées et partagées, ce qui élimine les saisies multiples. L'autre principe qui caractérise un ERP est l'usage systématique de ce qu'n appelle un mteur de wrkflw (qui n'est pas tujurs visible de l'utilisateur), et qui permet, lrsqu'une dnnée est entrée dans le système d'infrmatin, de la prpager dans tus les mdules du système qui en nt besin, seln une prgrammatin définie. L ERP étant simplement l util, sn utilisatin nécessite un éditeur de cet util. C est ici qu intervient PepleSft. PepleSft est dnc un éditeur de prgiciels de gestin intégré destinés aux entreprises afin d expliter l util ERP. A titre d infrmatin, PepleSft est aussi utilisé par les ministères Le prgramme ERP au sein de la SNCF En 2002, le prjet ERP est initialisé pur que celui-ci remplace au fil du temps le système qui était déjà en place, le SIC Mandatement. L arrivée du prgramme ERP a un but précis, il dit permettre à la SNCF d accrître sn efficacité interne au service de ses clients, pur ainsi amélirer la perfrmance de l entreprise. Pur être un peu plus précis sur l enjeu, l entreprise vise à simplifier et harmniser les pratiques pur amélirer la satisfactin de la clientèle et réduire les cûts administratifs liés aux achats. En fait, cette slutin déplyée dit apprter un supprt à la définitin de la stratégie d achats, une autmatisatin de certaines tâches administratives, une réductin des achats et enfin, un renfrcement de la traçabilité des dssiers. La SNCF a décidé d intégrer cet util dans quatre fnctins différentes qui snt: Fnctin Achats : Achat sur cntrat et petits achats Fnctin Lgistiques : Prévisins et planificatin Fnctin Stcks : Gestin des apprvisinnements des établissements Fnctin Cmptabilité de la SNCF : Gestin électrnique des factures, validatin des factures Cette dernière étant la fnctin que je dévelpperai ci-après. Il faut ajuter que l ERP présente de multiples avantages permettant à la SNCF d intrduire de bnnes pratiques, de rendre l infrmatin plus fiable, plus fluide et mieux partagé dans l entreprise. Aussi, l util permet de générer des extractins par le biais des requêtes sus frmat de tableau Excel qui permettent de ventiler les pièces qui snt la transpsitin numérique des factures de furnisseurs. La ventilatin des pièces permet ainsi de classer, de regruper seln le travail que l n suhaite effectuer. Ces requêtes servirnt à créer des listes de tâches pur chaque persnne intervenante dans le prcessus de gestin des achats et de traitement des factures (acheteur, réceptinnaire, cmptables furnisseurs ). Nus verrns plus lnguement le principe des requêtes dans la partie qui nus cncerne plus particulièrement, le traitement des factures. Dans le cntexte, la SNCF reçit près de 1,4 millins de factures par an de furnisseurs différents d ù l imprtance d avir cet util. Vici les enjeux dnt la SNCF suhaite que le prgramme ERP réussisse à atteindre : Qualité du traitement cmptable Renfrcement de la qualité des relatins avec les furnisseurs 14

15 Optimisatin de la prductin administrative en réduisant les dubles saisies et en autmatisant certains prcessus Regrupement des acteurs dans des structures dédiées Dévelppement des cmpétences et des pratiques prfessinnelles des acteurs cmptables afin de répndre aux évlutins des métiers de la cmptabilité Cntributin à l bjectif de réductin des dépenses externes Le grand changement par rapprt à l ancien prgramme du SIC Mandatement est la dématérialisatin des factures. En effet, les factures snt désrmais traitées par flux électrnique. De plus, les activités cmptables furnisseurs nt changées depuis Ainsi, n a une rérganisatin de la fnctin cmptable qui cnsiste à une centralisatin des activités vers deux centres de cmptabilité furnisseurs, qui snt le CCF de Lyn et le CCF de Paris (cf partie 1). 2.3 Principes de fnctinnement Rappelns les principales étapes pur traiter un achat depuis la cmmande jusqu à sa cmptabilisatin. Tut d abrd, il y a une première partie qui est traitée par le prtail achat et ensuite une deuxième partie traitée par le prtail Cmptabilité Furnisseur. Cncrètement, le prcessus de gestin des achats et le prcessus de traitement des factures suivraient le cheminement suivant : Par exemple, pur l achat d un bureau : Dans une 1ère étape : a) le demandeur exprime le besin de dispser d un nuveau bureau b) il remplit la demande d achat qui cmprte l imputatin cmptable et analytique c) sn respnsable hiérarchique appruve la demande d achat d) le cntrôleur de gestin cntrôle l imputatin cmptable et analytique, et valide la demande par rapprt au budget e) l acheteur regrupe les demandes d achats et passe la cmmande auprès du furnisseur Dans une 2ème étape : a) le furnisseur livre le bureau b) le bureau est réceptinné physiquement. La réceptin est saisie dans l ERP, elle vaut acceptatin de l achat. Elle déclenche la charge à payer c) le furnisseur envie sa facture au CCF Lyn Dans une 3ème étape a) la facture est reçue par le CCF Lyn. Elle cmprte les références de la cmmande, ce qui permet de traiter les infrmatins de la cmmande d achat (ntamment les imputatins cmptables et analytiques) b) après cntrôle, et apprt de cmpléments si nécessaire, la facture est imputée. Cette étape est autmatisé si la facture crrespnd bien à la réceptin. c) un traitement infrmatique qutidien appelé «rapprchement cmmande d achat / réceptin / facture» permet alrs de s assurer que la facture crrespnd à la cmmande et à la réceptin, en quantité et en qualité d) dans le cas ù le «rapprchement cmmande d achat / réceptin / facture» ne se fait pas crrectement, le cmptable du CCF effectue u fait effectuer les actins nécessaires pur y 15

16 remédier (traitement de litige, demande d avir, mdificatin de la réceptin, cmptabilisatin des pératins nécessaires ) Dans une dernière étape : a) l rdre de règlement du furnisseur est déclenché, et le furnisseur sera réglé à date d échéance de sa facture. Afin de mieux cmprendre, le schéma ci-dessus résume le prcessus : Le prcessus général La partie qui nus cncerne dans ce schéma est la partie traitement cmptable des factures Prtail Achat Le prtail achat regrupe en fait les établissements et dnc les entités pératinnelles. Cette partie cmprend plusieurs étapes. Dans une première étape, il y a une demande transfrmée en une cmmande qui est faite auprès des furnisseurs par des acheteurs en 16

17 fnctin des stcks et des prévisins. Avant qu un cntrôleur de gestin cntrôle le budget, les demandeurs fnt leur demande d achat pur qu ensuite le respnsable de l établissement valide la demande. Ce respnsable est l apprbateur qui a pur rôle d appruver, de refuser, de réaffecter la cmmande à un autre apprbateur (ce cas apparaît lrsque l apprbateur cnsidère que ce n est pas lui qui dit être apprbateur de la cmmande en questin). On appelle cette étape la demande d apprbatin. Si la demande est appruvée, l acheteur fait la cmmande auprès des furnisseurs. Les cmmandes d achat peuvent prter sur différents types d achat. Il y a des cmmandes de furnitures, des travaux, des prestatins, des matériaux rulant neufs, La deuxième étape est la livraisn, qui cnsiste tut simplement à une livraisn de la cmmande par le furnisseur. S ensuit de la livraisn, une réceptin des cmmandes qui est traitée par le réceptinnaire. Cette étape cnsiste pur une entité à recevir les marchandises, matières u furnitures qu elle a cmmandées (Vir annexe 4) Prtail cmptabilité furnisseur: Prcessus d acquisitin/ d enrichissement La deuxième partie, traitée par le prtail cmptabilité furnisseur, est celle qui nus dira plus sur le cntexte de mn stage. Dans une première étape, n a l acquisitin de la facture au frmat papier émise par le furnisseur adressée au CCF de Lyn. Le pôle acquisitin de Lyn, étant le pint unique de réceptin du currier, cntrôle le destinataire du currier et trie les factures par date de réceptin en vue de leur numérisatin. Ensuite, n a l étape de la dématérialisatin. La dématérialisatin représente l ensemble des pératins nécessaires à la transfrmatin d un flux papier (ici une facture papier) en un flux électrnique d images et de fichier de dnnées (fichiers de factures). La dématérialisatin se décmpse en deux étapes : La numérisatin : Cette étape est la transfrmatin de la facture papier en facture numérique. S ensuit une prcédure qui cnsiste en une créatin de la pièce cmptable dans PepleSft, avant une imputatin cmptable qui est une validatin cmptable de la facture. Ensuite, il y a déversement dans l applicatin de cmptabilité furnisseurs pur finir avec l étape de cmptabilisatin dite l étape d enrichissement pérée par les pôles cmptabilité furnisseur des deux CCF (vir la deuxième étape). Les factures furnisseurs peuvent faire l bjet de deux mdes d acquisitin seln que le furnisseur : Emette une facture électrnique : Il s agit généralement de furnisseurs à frt vlume de factures u dnt les factures nt un grand nmbre de lignes, et qui nt mis en place avec la SNCF une cmmunicatin par le biais d une «plate-frme d échange de factures» Si le furnisseur n a pas pté pur une dématérialisatin fiscale, il dit également envyer une facture papier, qui ne dit pas faire l bjet d une dématérialisatin et qui est directement archivée Pur plus de précisins, se reprter à la Prcédure Gestin du currier furnisseur 17

18 Les factures électrniques snt directement intégrées dans l applicatin de cmptabilité furnisseur AP pur créatin et imputatin des pièces cmptables crrespndantes. Se reprter à la Prcédure Enrichissement manuel des factures furnisseurs Emette une facture papier : Les factures papier fnt systématiquement l bjet d un traitement de numérisatin La numérisatin d une facture papier cnsiste à scanner la facture et à prduire un fichier image (image de la facture) La lecture autmatique de dcument cnsiste en la lecture autmatique des dnnées d entête et de pied de facture et en la cnstitutin d un fichier de dnnées Le vidécdage : Cette étape cnsiste à cntrôler et cmpléter si nécessaire les infrmatins lues et interprétées sur les factures des furnisseurs par l util de dématérialisatin. Une facture furnisseur papier numérisée fait l bjet d une interventin manuelle par vidécdage lrsqu au mins un des cntrôles de présence, de validité u de chérence des dnnées numérisées réalisés par l util de dématérialisatin n est pas satisfait. Cette interventin manuelle est nécessaire pur que la facture puisse pursuivre sn prcessus d acquisitin. Ces cntrôles d existence u de chérences qui ne snt pas satisfaites snt dues par : L absence d une dnnée bligatire : Numér SIRET Numér SIREN Numér TVA intracmmunautaire Nature du dcument (Facture / Avir) Numér du dcument Date du dcument Ttal HT Ttal TVA Mntant TTC La chérence des dnnées : Mntant TTC <> Mntant HT + Mntant TVA Furnisseur facture <> Furnisseur cmmande Devise facture <> Devise cmmande - L inexistence d une dnnée de référence : N cntrat N cmmande Furnisseur BU (entité destinataire de la dépense) 18

19 Si après le vidécdage, la facture est bien cntrôlée et cmplété alrs la facture, qui sera sus frme électrnique, peut pursuivre la prcédure nrmale d acquisitin et être imputée avant d être déversé dans l applicatin PepleSft et ainsi suivre la prcédure suivante. La facture riginale qui a été numérisée sera archivée et triée. Et si, à l issue du traitement du cntrôle des factures, il manque tujurs un élément, la facture est rejetée et renvyée au furnisseur. Vici un schéma mdélisant tus le prcessus traité par le pôle acquisitin du CCF de Lyn, de l envi de la facture par le furnisseur jusqu à la cmptabilisatin des factures : Prcessus de tri et de dématérialisatin des factures La deuxième étape qui intervient après l imputatin cmptable de la facture est l étape du traitement d enrichissement. C est le début de la partie qui nus cncerne. Elle cnsiste à la cmptabilisatin de la facture une fis que cette dernière est déversée dans l applicatin cmptabilité furnisseur. Il faut savir que le traitement d enrichissement est qutidien dans l applicatin ERP. Sn rôle est de permettre d enregistrer les factures furnisseurs dématérialisées qui nt été déversées dans l applicatin. Tut le prcessus d enrichissement turne autur de la pièce cmptable. Une pièce cmptable est un justificatif d une écriture cmptable. Dans ce cntexte, une pièce cmptable est la transpsitin électrnique d une facture. Cela permet à tus les cmptables de vir la facture par l intermédiaire de PepleSft et de prcéder au 19

20 traitement. Avant, l enrichissement la pièce prend le statut en curs d imputatin. Le but de l enrichissement étant de virer la pièce au statut imputable et permettre ainsi l imputatin. Ainsi, le traitement de l enrichissement se décmpse en deux étapes : La créatin de la pièce cmptable : - la pièce cmptable relative à la facture est crée autmatiquement à partir des : dnnées numérisées s il s agit d une facture furnisseur papier infrmatins issues de la cmmande, de la réceptin u du cntrat - seules les infrmatins d entête et de pied de facture snt utilisées pur créer la pièce cmptable - les infrmatins des lignes de la facture snt recnstituées à partir de la cmmande u de la cmmande réceptinnée qui sera cmmuniqué par l entité Un exemple de facture de furnisseur a été jint en annexe pur mntrer la lcalisatin des principales infrmatins (annexe V). La validatin de la pièce cmptable : La pièce cmptable relative à la facture créée est validée autmatiquement après applicatin des cntrôles de chérence: Une pièce cmptable ne peut pas être validée si au mins un des éléments de la clé des lignes de répartitin ne figure pas dans les référentiels cmptables de la SNCF: Entité GL Cmpte général Dmaine / Activité Segment Département Cmpte analytique / axe central Cmpte analytique / axe lcal Prjet Dmaine / activité partenaire Entité partenaire Supprt pératin Bénéficiaire Cette clé ù figurent les lignes de répartitin est appelée clé cmptable. La clé cmptable est le supprt de la cmptabilité générale et analytique et du cntrôle de gestin. Elle structure les dnnées cmptables saisies et restituées par le système d'infrmatin. De plus, elle cllecte des infrmatins financières d une transactin et permet de prduire des restitutins (bilan, cmpte de résultat, état de gestin, ) sur chaque axe défini. Dans l ERP, les infrmatins de la clé cmptable snt renseignées dès le stade de la demande d achat (u de la cmmande d achat s il n y a pas de demande d achat). La clé cmptable est validée par un apprbateur cmptable. La clé cmptable peut être mdifiée au niveau de la réceptin et ce uniquement si la facture n a pas encre été cmptabilisée. Cntrôle sur la ligne de répartitin : 20

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

FIELD MANAGER V3, la solution dédiée aux métiers du multiservice

FIELD MANAGER V3, la solution dédiée aux métiers du multiservice FIELD MANAGER V3, la slutin dédiée aux métiers du multiservice Les 4 bénéfices Un retur sur investissement garanti grâce à un mdèle écnmique adapté à vtre vlume d activité Une augmentatin de la satisfactin

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Consultant Informatique, Monétique et Retail

Consultant Informatique, Monétique et Retail Cnsultant Infrmatique, Mnétique et Retail Marcel GOURLAY Le Pré Jan 35360 BOISGERVILLY 02 99 06 56 52 06 75 61 47 70 Marcel.gurlay@range.fr Mes capacités à travailler en équipe u en autnmie, une bnne faculté

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

Comme nous devons clôturer nos systèmes actuels avant la transition, veuillez noter les dates suivantes :

Comme nous devons clôturer nos systèmes actuels avant la transition, veuillez noter les dates suivantes : Le 30 juin 2014 ACTION : Date d entrée en vigueur du changement le 25 aût 2014 Cher furnisseur, À cmpter du 25 aût 2014, Zetis utilisera un nuveau système de planificatin des ressurces de l entreprise

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

ITIL V3. Les principes de la conception des services

ITIL V3. Les principes de la conception des services ITIL V3 Les principes de la cnceptin des services Créatin : janvier 2008 Mise à jur : janvier 2010 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS SAP SAP prpse une gamme cmplète d'applicatins d'entreprises et de slutins Business pur répndre à vs besins pératinnels en terme de gestin d'entreprise. Xerya intervient sur SAP ERP et SAP Business intelligence

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

Nous proposons 3 syntaxes au choix :

Nous proposons 3 syntaxes au choix : Slutin d envi de SMS Dcumentatin technique 1. Créatin et gestin de cmpte 2. Envi par email 3. Envi via l interface Web 4. Envi par cmmande http 5. Envi via le lgiciel 123SMS 6. Publipstage SMS persnnalisés

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen. Motif d actualisation : Taux d activité: 100%

CAHIER DES CHARGES. Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen. Motif d actualisation : Taux d activité: 100% CAHIER DES CHARGES 1. Actualisatin : Etabli le : nvembre 2014 Par : Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen Remplace la versin du : n.a. Mtif d actualisatin : Taux d activité: 100% 2. Identificatin du

Plus en détail

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA Fédératin Natinale des Organismes de Gestin des Établissements de l Enseignement Cathlique 277 rue Saint-Jacques 75240 PARIS Cedex 05 Tél. : 01.53.73.74.40 - Fax : 01.53.73.74.44 - mail : cntact@fngec.rg

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

CORRIGE DES MISSIONS

CORRIGE DES MISSIONS SCÉNARIO 1 1 CORRIGE DES MISSIONS MISSION 1 Il existe de nmbreux furnisseurs de tablettes tactiles référencés sur le net. Il faut réduire sa recherche sur Lyn et sa régin et privilégier des furnisseurs

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS Ce dcument est une aide à la cnstitutin du dssier de demande d aide financière et cmplète les circulaires qui définissent le champ d applicatin des prjets financés par la Carsat Sud-Est : - CNAV N 2010-45

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

CONTROLEUR DE GESTION (H/F) Alternance 24 mois à Béziers

CONTROLEUR DE GESTION (H/F) Alternance 24 mois à Béziers L Entreprise Réginale Pyrénées-Méditerranée cmpsée de 623 persnnes, recherche pur sa Directin Administrative et Financière, un(e): CONTROLEUR DE GESTION (H/F) Alternance 24 mis à Béziers Sus la directin

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

SOLERI RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

SOLERI RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SOLERI Sciété annyme au capital de 2 242 030 eurs Siège scial : 21 Bulevard des Tchécslvaques 69007 LYON 319 488 409 R.C.S. LYON ---------------- RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION sur les

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION»

FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION» FORMATION SUR «CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION» DU 18 AU 23 MAI 2015 TUNIS (TUNISIE) CLOUD COMPUTING : CONCEPTS, TECHNOLOGIES ET APPROCHES DE MIGRATION Les bjectifs de

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison.

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison. Pint De Vente Lgiciel de gestin Les Lgiciels Velce, Vtre gestinnaire La versatilité, la simplicité et la rapidité de ntre pint de vente, ne fnt pas qu amélirer vtre service à la clientèle, elles permettent

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Cde des Marchés Publics) MAINTENANCE ET ASSISTANCE INFORMATIQUE DES SYSTEMES

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION DIRECTION SYSTÈMES TECHNOLOGIQUES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 14

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg Recueil des règles de vérificatin des rapprts V de la «Cllecte des dnnées paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxemburg 1 Smmaire Intrductin...3 Validatins cmmunes à tus les tableaux...4 Vlume u valeur

Plus en détail

INITIATION À LA TENUE DE LIVRE

INITIATION À LA TENUE DE LIVRE INITIATION À LA TENUE DE LIVRE POURQUOI TENIR DES REGISTRES COMPTABLES? Une bnne tenue des livres vus renseigne sur la situatin financière passée et actuelle de vtre entreprise. Une bnne tenue des livres

Plus en détail