LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2013 à

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2013 à"

Transcription

1 LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2013 à

2 Edito Yves NOBLET - MRICS Directeur Régional Associé L'année 2013 a été marquée par le ralentissement économique et une croissance française quasi-nulle (+0,2%), qui n'ont pas favorisé les marchés immobiliers. Avec m² commercialisés en 2013, le marché des bureaux franciliens a affiché une baisse de -25%, tandis que celui des régions (16 villes) a mieux résisté, avec m² placés, soit une baisse limitée de -5%. Avec un niveau de 17,9 Milliards euros d'engagements sur 2013 (dont 5 Milliards en régions), similaire aux années précédentes, le marché de l'investissement réalise une performance solide. De son côté, le marché des entrepôts et de la logistique a connu en 2013 une année de redémarrage avec 2,5 millions de m² transactés, soit une croissance de 12% par rapport à Le marché a été particulièrement soutenu par les opérations en compte propre réalisées par des chargeurs, ainsi que par l'e-commerce qui constitue, à lui-seul, un véritable relais de croissance. En 2014, la consommation des ménages devrait favoriser la reprise de la croissance économique qui se redressera à un rythme lent (+0,7%). En bureaux, l'année 2014 s'annonce prometteuse en Ile de France; en régions, les volumes placés devraient rester au dessus de la barre d' m². Les montants investis en immobilier d'entreprise devraient progresser, pour se situer entre 19 et 20 Milliards d'euros. Alors que certaines métropoles ont connu une bonne résistance de leur marché de bureaux grâce aux grandes transactions (EX: Lyon, Dijon, Bordeaux, Lille, Orléans,...), Strasbourg, à défaut de grandes transactions, a au contraire affiché un recul de -23% par rapport à Heureusement, les perspectives 2014 s'annoncent meilleures, en raison de la mise sur le marché d'immeubles en l'état futur d'achèvement et de quelques immeubles de superficies importantes. De quoi devenir! 2

3 Sommaire VUE D ENSEMBLE 1 Les bureaux en France et en Régions 2 L investissement en France et en Régions LE MARCHÉ DE L AGGLOMÉRATION STRASBOURGEOISE 3 Le marché des bureaux 4 Le marché des bâtiments d activité et entrepôts Bas-Rhin et CUS 5 Annexes 3

4 1 Les bureaux en France et en Régions 4

5 Les bureaux en Régions (16 villes) - Evolution des transactions milliers m² Transactions* moy 10 ans * Transactions sur 12 mois (comptes propres inclus) 5

6 Les bureaux en Régions Classement des villes milliers m² Alstom : m² SNCF : m² Sanofi : m² Sanofi Pasteur MSD : m² LMH : m² VINCI : m² CCI : m² IPSA : m² Berger Levrault : m² Habitat Toulouse : m² DREAL : m² Transactions 2013 Moyenne 10 ans Cité Municipale : m² EGIS : m² Axéréal : m² CARSAT : m²

7 Le cycle des bureaux en Régions milliers m² Offre à un an Transactions* * Transactions sur 12 mois (comptes propres inclus) 7

8 Loyers TOP 2013 Lille 220 Rennes Rouen Orléans 145 Metz Nancy Strasbourg 195 Mulhouse Nantes Dijon 155 /m²/an HT.HC Bordeaux 203 Clermont- Ferrand 145 Lyon 315 Grenoble 200 Annecy 165 Hors parking Toulouse Montpellier Nice/Sophia 185 Aix/Marseille 270 Source : BNP Paribas Real Estate. 8

9 2 L investissement en France et en Régions 9

10 Investissement en immobilier d'entreprise en France milliards Variation 2013 / mois / 12 mois : 0% T4 / T4 : - 34% 30,9 IDF : 12,9 milliards Régions : 5 milliards 25, ,9 17,2 17,8 17,9 15,2 13,7 4,9 7,8 7,4 11,9 10,4 11,1 8,5 6,3 5,1 3,7 4,6 3,7 3,7 3,9 4,4 2,3 3,3 1,8 1,7 4,0 0,9 1,9 2,2 2, T4 T3 T2 T1 L investissement en immobilier d entreprise en France reste particulièrement dynamique en Ainsi malgré le ralentissement des volumes investis en France au 4ème trimestre, la bonne performance enregistré au cours des neuf premiers mois de l année 2013 permet au marché d atteindre 17,9 milliards d euros d engagements sur l ensemble de l année, soit un niveau similaire aux deux années précédentes. Source : BNP Paribas Real Estate 10

11 milliards Investissement en immobilier d'entreprise en Régions Variation 2013 / mois / 12 mois : + 19% T4 / T4 : - 12% 8,2 7 28% de l investissement France ,5 4,9 4,6 5,0 4,2 3,4 3,3 1,8 2,0 2,7 2,1 2,3 1,1 2,2 1,0 2,0 0,9 1,3 1,2 0,9 1,0 0,6 0,3 0,7 0,7 0,9 0,8 0,7 0,3 0,5 1, T4 T3 T2 T1 Source : BNP Paribas Real Estate Les montants investis en immobilier d entreprise ont représenté 5 milliards d euros en régions, soit 28% des montants investis en France et une progression de près de 20% par rapport à 2012 (4,2 milliards d euros investis en Régions). La vente de plusieurs portefeuilles conséquents explique cette tendance. Source : BNP Paribas Real Estate 11

12 Engagements par type d acteur et d actif en Régions Typologie des acquéreurs Répartition par type d actif 12% 5% 17% 24% 26% 2% 18% 17% 3% 8% 13% 16% Fonds Fonds souverains Assurance / Mutuelle SIIC Autres foncières SCPI OPCI Bureaux Commerce Entrepôt Activité Autres services 39% Le marché de l investissement en régions en 2013 s est caractérisé par la performance du secteur du commerce (avec 39% des montants investis notamment par l acquisition de portefeuilles) alors que le secteur des bureaux a reculé pour ne représenter plus que 26 % des volumes engagés. En bureaux 50% des montants investis concernent des opérations majeures réalisées à Lyon et à Lille. Sur les autres marchés de régions, on a constaté l absence de mise en vente d actifs «prime». L offre tertiaire proposée aux investisseurs a presque été essentiellement constituée d immeubles livrés dans les années Source : BNP Paribas Real Estate 12

13 L investissement en immobilier d entreprise à Strasbourg Typologie des acquéreurs - Est une opération vendue en VEFA, pré-commercialisée à 60% Promoteur : ICADE / Acquéreur : CAMACTE Immeuble LE CAP Axe des Deux Rives Source : BNP Paribas Real Estate Le volume global d'investissement en immobilier d entreprise à Strasbourg en 2013, près de 53 Millions d euros, a doublé par rapport à 2012 (27 Millions d euros investis en 2012), en raison d une opération majeure qui a pesé pour près de 50% en volume. A Strasbourg les investisseurs institutionnels se sont positionnés sur les opérations de bureaux neufs ou très récentes, de taille > 5 millions d Euros, les investisseurs régionaux et les investisseurs privés ont été actifs sur les opérations de bureaux de 1 à 3 millions d Euros (comme par exemple sur les sites tertiaires reconnus de l Espace Européen de l Entreprise ou de l Aéroparc d Entzheim). 13

14 en % 9,0 8,5 8,0 Toulouse Aix / Marseille Lille Lyon Les taux «Prime» en Régions Nice / Sophia Antipolis Strasbourg Nantes Bordeaux 7,5 7,0 6,5 6,0 5,5 6,15 6,20 %* 5,9 6,10 %* < 6 % 5,6 5,70% 5,5 7,0 6,8 6,5 5,9 6,90%* 6,50 %* 6,40 %* 5, T T4 Les taux prime en Régions sont restés stables. Cette tendance est observée dans la plupart des métropoles régionales à l exception de Lyon où le taux a baissé en raison de la qualité de l offre «prime» mise sur le marché en 2013 et de la forte demande des investisseurs pour les secteurs en développement, citons pour exemple Le Carré de Soie ou Lyon Part Dieu. En ce qui concerne Strasbourg, le taux «prime» reste stable à 6,90 % pour des immeubles de bureaux neufs loués situés au centre ville. Les bureaux «prime» à Strasbourg sont les programmes développés sur l axe des Deux Rives en attendant le quartier d Affaires International du Wacken. 14

15 Perspective investissement en immobilier d entreprise en France Avec 17,9 milliards d euros investis en immobilier d entreprise en France, dont 5 milliards en régions, l année 2013 s achève sur une stabilité par rapport à 2012 (17,8 milliards) malgré le contexte économique atone. En dépit du ralentissement anticipé, le marché français de l investissement a confirmé son dynamisme. La performance est à signaler notamment dans les régions (environ +20%) et principalement dans le secteur des services et des commerces. Pour 2014, compte tenu de la reprise attendue du marché locatif, les volumes investis en immobilier d entreprise en France devraient progresser pour se situer entre 19 et 20 milliards d euros sur l ensemble de l année Source : BNP Paribas Real Estate 15

16 3 Le Architecte : Schwab Architectes marché des bureaux 16

17 Organisation géographique du marché Strasbourg Centre Quartier Halles Gare Wacken Place de l Etoile Porte de France, Danube Route du Rhin Esplanade Orangerie Robertsau Strasbourg Autres quartiers Cronenbourg Elsau Meinau Koenigshoffen Les Parcs Tertiaires Neudorf Port du Rhin Poteries Espace Européen de l Entreprise Schiltigheim Valparc Oberhausbergen Parc Tertiaire de la Meinau Strasbourg Meinau Parc des Tanneries Lingolsheim/Ostwald Parc d Innovation d Illkirch Illkirch Graffenstaden Aéroparc d Entzheim - Entzheim Parc des Forges AXE DES 2 RIVES Strasbourg Autres Quartiers Adresse Strasbourg Hors et Parcs Tertiaires Autres CUS Toutes les Communes de la CUS Hors Strasbourg et Parcs Tertiaires Tramway et BHNS Ligne A Ligne B Ligne C Ligne D Ligne E BHNS 17

18 Les principales tendances du marché des bureaux Bureaux Evolution Offre à un an m² m² + 13 % Transactions m² m² - 22 % Loyers * Evolution Centre -ville Neuf Seconde main Périphérie Neuf Seconde main * Valeurs moyennes de transactions en HT.HC/m²/an 18

19 L offre disponible à un an Evolution du stock de l offre : + 13 % Après 2 années de baisse, l offre disponible à un an augmente de 13%. Elle représente un volume de m² et se rapproche de la moyenne décennale établie à m². La proportion Neuf Seconde Main est quant à elle stable depuis 5 ans. Elle se répartit approximativement à hauteur de 31% pour le Neuf et de 69% pour le Seconde main. Milliers de m² Moyenne décennale m² Neuf m² (31%) Seconde main m² (69%) 20 0 Seconde main Neuf 19

20 L offre disponible à un an Evolution de l offre entre 2004 et 2013 L augmentation de l offre disponible à un an s équilibre entre le Neuf et le Seconde main. En ce qui concerne le Neuf, cela s explique par le faible écoulement de l offre neuve sur le marché ainsi que par la livraison, courant 2014, de nouveaux immeubles de bureaux. Citons par exemple Le Beverly sur l Espace Européen de l Entreprise, L Espace Vauban sur Strasbourg Centre, Le Verdiane sur le Parc Tertiaire de la Meinau et Le Bio Park 3 sur le Parc d Innovation, respectivement pour 7.000, 4.000, et m² environ. Parallèlement, le stock de Seconde Main s est complété d offres neuves non occupées depuis plus de 5 ans, aujourd hui comptabilisées de ce fait dans le stock de Seconde Main. Il s agit entre autres des immeubles Crystal Park sur l Espace Européen de l Entreprise, Le Lafayette à Strasbourg et Le Saint Exupéry sur l Aéroparc d Entzheim respectivement pour 3.600, et m² environ m² Offre neuve * m² m² m² Offre 2 nde main m² m² m² m² Total m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² + 14,5 % + 13 % + 13,5 % m² m² m² Moyenne décennale 2013 par rapport à la moyenne décennale m² m² m² + 2,8 % - 5,5 % - 3,1 % * Disponibilité immédiate ou dans les 12 mois 20

21 L offre disponible à un an Quelques offres neuves représentatives Architecte : Schwab Architectes Architecte : LCR Le Beverly m² Le Verdiane m² Architecte : AEA Architectes Bio Park m² Architecte : Carine Jund Cabinet Urbanetic Espace Vauban m² 21

22 L offre disponible à un an Milliers de m² Répartition centre-ville et périphérie Alors qu au centre-ville l offre disponible à un an se stabilise, elle augmente de façon significative en périphérie avec une hausse de 19%. En effet, en attendant le développement de grands projets urbains structurants, la périphérie concentre ainsi près de ¾ de l offre disponible à un an (72%), le secteur centre-ville étant quasiment constitué à ce jour que d offres diffuses Moyenne décennale m² Périphérie m² (72%) Centre-ville m² (28%) Centre ville Périphérie 22

23 L offre disponible à un an Poids des secteurs géographiques en terme de volume d offres % % % (5) (4) % (7) % (8) 749 0% (3) % (1) (2) % Plus en détails, le secteur Autre CUS regroupant l ensemble des communes de la CUS hors Strasbourg et parcs tertiaires, égale en volume le secteur Strasbourg Centre avec m² environ chacun. Les parcs tertiaires représentent quant à eux 36% de l offre globale à un an avec un net avantage pour l Espace Européen de l Entreprise à Schiltigheim qui représente à lui seul 46% de l offre disponible en Parcs Tertiaires avec m² environ % Strasbourg - Centre Autre CUS Espace Européen de l'entreprise Parc de la Meinau (5) Parc des Tanneries (6) Parc d'innovation d'illkirch Strasbourg - Autres Quartiers Périphérie Valparc (9) (1) Aeroparc d'entzheim (2) (3) (4) (7) (8) 23

24 Typologie de l offre par secteurs géographiques La typologie des biens diffère nettement selon les secteurs. En milliers de m² L offre disponible à un an Ainsi le secteur Autre CUS, majoritaire avec le secteur Strasbourg Centre en volume d offre disponible à un an, est constitué quasiment exclusivement d offres de seconde main (96%), d ailleurs en forte augmentation (+45%) entre 2012 et Cette offre est essentiellement concentrée sur quelques bâtiments de seconde main ne répondant plus aux attentes du marché, supposant une nouvelle destination. L offre Strasbourg Centre tend quant à elle à s équilibrer par rapport à 2012 avec une répartition de 43% pour le neuf et 57% pour le seconde main Valparc Aeroparc 0,2 1, Espace Européen de l Entreprise Parc des Tanneries 1 0, Parc de la Meinau 2013 Strasbourg Centre L Espace Européen de l Entreprise connaît le même effet et voit également son volume s équilibrer entre le neuf et le seconde main tout en augmentant significativement par rapport à En effet, la livraison du Beverly contribue d une part à l augmentation de la part du neuf tandis que la comptabilisation du Crystal Park en seconde main contribue dans le même temps à l augmentation du stock de cette catégorie de biens, d autre part Autre CUS Parc d Innovation Strasbourg Autres Quartiers Neuf Seconde main 24

25 L offre neuve et future Répartition par secteurs géographiques de l offre neuve existante et future Milliers de m² Répartition par secteurs géographiques de l offre future à l état de projet Le W Black Swan Wave Park Le B8 Secteurs M² Référencés Dont par exemple Strasbourg Centre Wacken Etoile Espace Européen Terrain à construire Strasbourg Autres Quartiers Le B4 - Rotonde Parc des Tanneries Le D Axiom Les Dock s Le CAP Le Lawn L Esca Strbg Centre Le Beverly Le Belem Oxygen Espace Européen Rue Livio Le Samares Le Phoenix Da Vinci Strbg Autres Quartiers Parc d'innovation Parc de la Meinau PC déposé Chantier en cours Aeroparc d'entzheim Parc des Tanneries PC obtenu Existant (livré) B-Bio Lab Le Verdiane Bio Park 3 Catamaran Le D2 Le 14 Autre CUS 25

26 L offre neuve et future Les principaux projets Adresse Strasbourg Architecte : Anne Démians Quartier d Affaires International Wacken Europe Black Swan Icade Architecte : Nicolas Michelin Rotonde Demathieu & Bard 26

27 La demande exprimée auprès de BNP Paribas Real Estate Evolution de la demande en volume Répartition location / vente en nombre Périphérie 68% 79% Centre-ville 32% 8% 13% Centre ville Périphérie Location Vente Indifférent Dans un marché essentiellement locatif et de périphérie, la demande exprimée s ajuste au marché, selon l adage «l offre crée la demande». 27

28 La demande exprimée auprès de BNP Paribas Real Estate Répartition par segments de surfaces En volume 21% 21% < % 3% En nombre 62% > % 22% 17% 19% 19% 81% de la demande en nombre s est exprimée pour des surfaces <500 m², ce qui fait de Strasbourg un marché de petites surfaces avec une demande moyenne de 357 m². Toutefois, l année 2013 révèle chez BNP Paribas Real Estate des projets d envergure, notamment dans le cadre de regroupement et de restructuration, qui animeront le marché en

29 Les transactions Milliers de m² Evolution des transactions Avec un niveau de transactions de moins de m² y compris les opérations en compte propre, le marché strasbourgeois affiche son plus bas niveau de transaction de la décennie. Le marché est ainsi en retrait de 23% par rapport à 2012 et de 39% par rapport à la moyenne décennale Moyenne décennale m² Neuf m² - 36% dont m² de comptes propres Seconde main m² - 64% 0 Seconde main Neuf 29

30 Les transactions Evolution des transactions entre 2004 et 2013 Le niveau de transactions dans les immeubles de seconde main s est relativement maintenu (-17%), le repli affiché étant principalement lié au mauvais écoulement de l offre neuve (-31%). Neuf * m² m² 2 nde main m² m² Total m² m² Ceci s explique par la demande de pré-commercialisation d un certain nombre d opérations qui empêche la liquidité des produits neufs sur le marché. Toutefois, l attirance des utilisateurs pour les produits neufs se confirme, d autant que les mesures d accompagnement sont très incitatives. * dont comptes propres Année Surface m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² - 31 % - 17 % - 23 % m² m² m² Moyenne décennale 2013 par rapport à la moyenne décennale m² m² m² - 54,5 % - 23,6 % - 38,8 % 30

31 Les transactions Répartition par secteurs géographiques Le secteur Strasbourg Centre atteint quasiment les 50% du volume des transactions % % 938 2% (5) (4) % % (7) (3) (2) % (1) % En effet, les utilisateurs sont demandeurs de services liés à leur cadre de travail (restauration, transports en commun..) et reviennent ainsi vers le centre-ville. Il s y est réalisé les plus importantes transactions du marché à savoir VNF quai de Paris (2.200 m² environ) et Cirmad sur l Etoile du Rhin (1.250 m² environ). Plus globalement, l adresse «Strasbourg» avec les secteurs Strasbourg Centre et Strasbourg Autres Quartiers, représente 62% du marché en 2013, ce qui augure bien le développement futur du Quartier d Affaires International, Wacken Europe. (1) Aeroparc d'entzheim (2) (3) Espace Européen de l'entreprise (4) (5) Parc d'innovation d'illkirch (6) (7) Strasbourg - Centre Autre CUS Parc de la Meinau Strasbourg - Autres Quartiers Périphérie 31

32 Les transactions Typologie des transactions par secteurs géographiques En milliers de m² * y compris comptes propres * * * dont comptes propres * En 2012 : m² En 2013 : m² Le repli des transactions est globalement général à l ensemble du marché à l exception du secteur Centre qui tire son épingle du jeu. C est le secteur Espace Européen de l Entreprise qui subit le plus fort repli. Son faible niveau de transactions par rapport aux années précédentes est à mettre en corrélation avec l absence de livraisons de bâtiments neufs d envergure en 2013, hormis l immeuble Oxygen, construit par et pour ADIM EST Aeroparc Espace Européen de l Entreprise * dont comptes propres En 2012 : m² X Parc des Tanneries Parc de la Meinau Strasbourg Centre Le secteur Strasbourg Autres Quartiers est quant à lui également en repli malgré le bon écoulement des offres du Parc des Forges, en adéquation avec les attentes du marché. Ce parc représente 29% des m² placés sur le secteur Strasbourg autres Quartiers. * Parc d Innovation * dont comptes propres En 2012 : m² Strasbourg Autres Quartiers Autre CUS Neuf Seconde main 32

33 Les loyers Evolution des loyers moyens Neuf Seconde main HT.HC/m²/an Centre-ville HT.HC/m²/an Périphérie Stabilité des valeurs locatives en périphérie. De la même façon, les valeurs restent stables sur les immeubles de seconde main en centre-ville. Seules les valeurs locatives du neuf en centre-ville augmentent pour atteindre un niveau moyen de 180 HT.HC/m²/an avec une valeur TOP à 195 HT.HC/m²/an et ce, même si ces loyers se complètent de mesures d accompagnement. 33

34 Ce qu il faut retenir des principaux secteurs tertiaires SECTEUR STRASBOURG CENTRE Poids du secteur sur le marché La proximité de la gare TGV, des autoroutes et de l hyper-centre sont des atouts majeurs. Transactions m² Offre à un an m² 47% 28% Indicateurs* Surface placée sur le secteur : m² Surface moyenne placée : 290 m² Nombre de transactions : 56 Soit 37% du marché en nombre Tour ESCA Rue de la Fonderie Stock d offres à un an : m²* Neuf : 43% / Seconde main : 57% * Hors comptes propres 34

35 Ce qu il faut retenir des principaux secteurs tertiaires SECTEUR STRASBOURG AUTRES QUARTIERS Poids du secteur sur le marché L adresse «Strasbourg» reste attractive. Des immeubles neufs y proposent des prestations «Green» à des loyers maîtrisés. Citons Le Samarès, immeuble de bureaux de m² environ, en façade de l autoroute A35. Il offre des surfaces à partir de 380 m² environ, à la location mais aussi à la vente, en lots de copropriété. Transactions m² Offre à un an m² 15% Indicateurs* 9% Surface placée sur le secteur : m² Surface moyenne placée : 242 m² Nombre de transactions : 26 Soit 17% du marché en nombre Architecte : J-F Denner Le Samarès Parc des Forges Stock d offres à un an : m² Neuf : 38% / Seconde main : 62% * Hors comptes propres 35

36 Ce qu il faut retenir des principaux secteurs tertiaires SECTEUR AUTRE CUS Poids du secteur sur le marché En connexion avec le quartier européen, le «14» offre des prestations haut de gamme. La périphérie propose une offre de seconde main diversifiée en réponse aux besoins des utilisateurs. Transactions m² Offre à un an m² 17% 10% 27% Indicateurs* Surface placée sur le secteur : m² Surface moyenne placée : 267 m² Nombre de transactions : 27 Soit 18% du marché en nombre Le «14» - Schiltigheim Route de Paris - Wolfisheim Stock d offres à un an : m² Neuf : 4% / Seconde main : 96% * Hors comptes propres 36

37 Ce qu il faut retenir des principaux secteurs tertiaires SECTEUR ESPACE EUROPÉEN DE L ENTREPRISE Poids du secteur sur le marché L Espace Européen de l Entreprise reste une valeur sûre du marché d autant que le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) le dessert désormais (10 min de la gare TGV). Transactions m² Offre à un an m² 10% 17% Indicateurs* Surface placée sur le secteur : m² Surface moyenne placée : 179 m² Nombre de transactions : 23 Soit 15% du marché en nombre Architecte : J-F Denner Wave Park SXB1 Stock d offres à un an : m² Neuf : 51% / Seconde main : 49% * Hors comptes propres 37

38 4 Le marché des bâtiments d activité et entrepôts 38

39 Organisation géographique du marché LES ZONES INDUSTRIELLES 1. Strasbourg Port du Rhin La plus importante zone avec 800 ha de terrains dédiés aux activités industrielles, logistiques, notamment Eurofrêt, et portuaires. 2. Nord Réparties entre Schiltigheim et Brumath, ces zones profitent de la desserte des autoroutes A 4 et A 350. Elles accueillent des activités diversifiées, de services aux entreprises, de commerce de gros, de logistique, et depuis peu un pôle automobile. 3. Ouest Reliées au Centre Ville par le tramway et aux A4 et A35, les zones situées à l ouest connaissent une forte évolution depuis quelques années. Le Parc des Forges complète l offre d activités/services du secteur (ex : Parc GVIO, Parc des Poteries, Parc Porte Ouest) 4. Strasbourg Meinau La plus ancienne des Z.I. de Strasbourg, située au sud du centre ville, regroupe principalement des activités de services aux entreprises. En outre, elle évolue vers le secteur tertiaire (ex. : bureaux du Conseil Général). 5. Sud D Illkirch à Obernai, ces multiples zones constituent le maillage de ZI le plus dense. 39

40 Les principales tendances du marché des locaux d activité L offre des locaux d activité disponible à un an dans le Bas-Rhin est en baisse par rapport à Celle des entrepôts reste stable. Le volume des demandes est en baisse par rapport à En nombre, les demandes sont stables. Activités/ Entrepôts 2013 Évolution Offre* m² Demande m² Transactions m² En 2013, le volume global des transactions a augmenté de 17% et leur nombre est au même niveau (188 en 2012 vs 185 en 2013). La part des opérations en compte propre représente un peu plus de 40% du volume des opérations. On constate une grande stabilité des loyers, à l exception d une légère augmentation du loyer de l offre neuve des locaux d activité. *Offre disponible à un an sur le Bas-Rhin Loyers* Activités / Entrepôts de main / Neuf Locaux d activité 60 / 75 Évolution Entrepôts «classe A» 37 / 44 *Valeurs moyennes de transactions en HT.HC./m²/an 40

41 L offre disponible à un an dans le Bas-Rhin L offre en seconde main en repli sur le Bas-Rhin La part de l offre des entrepôts supérieurs à 5000 m² reste stable. Le stock d offre disponible à un an est essentiellement composée de seconde main. Il n existe pas de nouveaux projets en cours pour rénover le parc logistique En locaux d activité, l offre de seconde main baisse de 15 % sur le Bas-Rhin. Malgré l obsolescence de l offre de seconde main, quelques transactions significatives permettent d expliquer cette décrue. Répartition des offres en 2013 : 162 offres au global sur le département du Bas- Rhin ( m²), dont 95 dans la Communauté Urbaine ( m²) et 67 hors Communauté Urbaine ( m²) Entrepôts > 5000 m² neufs Entrepôts > 5000 m² seconde main Locaux d'activité neufs Locaux d'activité seconde main 41

42 Quelques offres représentatives L offre disponible à un an dans le Bas-Rhin Wisches Locaux d activité m² Site 23 hectares Wiwersheim Locaux commerciaux : m² Tertiaire : m² Brumath Locaux d activité m² Site 15,5 hectares Bischwiller Locaux d activité m² 42

43 L offre globale reste stable dans la CUS* L offre disponible à un an dans la C.U.S. L offre à un an dans la Communauté Urbaine de Strasbourg ne suit pas la tendance observée au niveau du Bas-Rhin et reste stable. L offre neuve sur la CUS est toujours située sur le Parc des Forges avec des lancements en blanc de programmes mixtes livrés en L offre d entrepôts reste stable. Les perspectives à un an semblent toujours limitées en raison de l absence de nouveaux programmes initiés en Focus Classe «A» : Les offres sont principalement situées au Port du Rhin. L absorption partielle par le marché de l offre de classe «A» ( m²) porte désormais son niveau à m². * CUS : Communauté Urbaine de Strasbourg Entrepôts > 5000 m² neufs Locaux d'activité neufs Entrepôts > 5000 m² seconde main Locaux d'activité seconde main 43

44 La demande exprimée auprès de BNP Paribas Real Estate Demande : Le volume annuel chute, le nombre reste stable Répartition par tranches de surfaces (en nombre) des 144 demandes enregistrées en % 7% 6% 45% Demande en surface et en nombre > demandes en milliers de m² nb de demandes Le volume annuel des besoins chute de près de 40 %. Le nombre de demandes en 2013 reste au même niveau que 2012, stabilisé à 144. Ceci traduit la baisse des besoins en matière d entrepôts. Augmentation significative de la demande comprise entre 500 et 2000 m² par rapport à La demande moyenne en matière de locaux d activité augmente légèrement et passe de 1000 m² à 1185 m². 44

45 Surfaces en m² Les transactions Transaction : encore à la hausse pour cette année 2013!! A l échelle du département du Bas-Rhin, le volume global des transactions observées en 2013 est de m² pour 185 opérations, soit un volume en hausse de 17 % pour un nombre équivalent à celui de Dans ces observations, la part du nombre des opérations en compte propre reste toujours aussi importante : 46 projets pour un total de m². En logistique, on peut constater une certaine fragilité du marché qui s explique notamment par : - un nombre limité de transactions - le caractère dérogatoire des baux signés (exemple Punch Power Glade - 24 mois). La répartition des transactions sur l année est bien équilibrée entre le 1 er et 2 ème semestre Entrepôts > 5000 m² neufs Entrepôts > 5000 m² seconde main Locaux d'activité neufs Locaux d'activité seconde main 45

46 Quelques transactions représentatives Les transactions Marlenheim Locaux d activité m² Site 19 hectares Cession du site de STEELCASE Bouxwiller Locaux d activité m² Site hectares Cession du site OXYMETAL Mundolsheim Entrepôt m² Réhabilitation en centre sportif. Location : - Le Five (football en salle) - My Tennis Expérience (ateliers de tennis) 46

47 Les loyers Loyers à Strasbourg et dans le Bas-Rhin en HT.HC /m²/an Locaux d activité : Loyers moyens de transactions HT.HC/m²/an Neuf Seconde main A l instar de 2012, pour ce qui concerne les locaux d activité, si la valeur moyenne en seconde main est de 60 HT/m²/an, la fourchette varie très largement de 30 à 80 HT/m²/an, en fonction de la situation, de la qualité des bâtiments et de la proportion de bureaux. On constate une augmentation de loyer dans le neuf (75 HT HC /m² /an). Ceci s explique par la rareté de l offre neuve existante et à venir. 47

48 Loyers à Strasbourg et dans le Bas-Rhin en HT.HC /m²/an Les loyers Entrepôts de «classe A» : Classe A ( HT HC / m² / an) Metz HT.HC/m²/an Loyers moyens de transactions Neuf Seconde main Loyer facial Nancy Strasbourg Mulhouse En ce qui concerne les entrepôts de classe A, les loyers sont au même niveau que Les transactions observées sont comprises entre 37 et 44 HT/m²/an. 48

49 OFFRE AU 1 ER JANVIER 2014 TRANSACTIONS 2013 Focus logistique Dunkerque Lille Dunkerque Lille Nantes Le Havre Rouen Le Mans Rennes Orléans Angers Tours Paris Reims Troyes Dijon Metz Nancy Strasbourg Mulhouse Rennes Nantes Le Havre Rouen Paris Le Mans Orléans Angers Tours Reims Troyes Metz Dijon Nancy Strasbourg Mulhouse La Rochelle Clermont- FFeerrraranndd Lyon Annecy La Rochelle Clermont- Ferrand Lyon Annecy Bordeaux Valence Grenoble Bordeaux Valence Grenoble Bayonne Montpellier Toulouse Marseille Nice Bayonne Montpellier Toulouse Marseille Nice BNP Paribas Real Estate Research Marketing 2014 BNP Paribas Real Estate Research Marketing 2014 AT A GLANCE - ENTREPÔTS > M 2 EN FRANCE - JANVIER

50 Focus logistique Quelques offres de classe A représentatives à Strasbourg STRASBOURG Port du Rhin Bâtiment logistique neuf, embranché fer. Entrepôt : m² - Bureaux : 113 m² (1 cellule disponible) Autorisations d exploiter : Loyer facial : 49 /m² /an HT HC STRASBOURG Port du Rhin Entrepôt : m² - Bureaux : 637 m² (4 cellules disponibles) Autorisation d exploiter : 1510 Loyer facial : 35 /m² /an HT HC STRASBOURG Port du Rhin Entrepôt : m² - Bureaux : 519 m² (2 cellules disponibles) Autorisations d exploiter : / /2 2663/1b /2b Loyer facial : 47 /m² /an HT HC 50

51 5 Annexes 51

52 Cadrage économique 52

53 Définitions - Bureaux Clé-en-main locatif Construction d'un immeuble pour un utilisateur qui en sera locataire. Ultérieurement le promoteur de l'immeuble soit le vendra à un investisseur, soit le gardera en patrimoine. Compte propre Opération de construction commandée par un utilisateur qui en sera propriétaire. Demande Recherche de locaux exprimée auprès de BNP Paribas Real Estate. L'analyse porte sur le seul flux de demandes nouvelles exprimées. "En blanc" Construction lancée sans location ou vente préalable à utilisateur. "En gris" Construction qui ne sera lancé qu'après location ou vente préalable de tout ou partie à un utilisateur. Neuf Immeuble (ou partie d'immeuble) construit depuis moins de 5 ans et n'ayant jamais été occupé. Immeuble fiscalement assujetti à la TVA en cas de vente. Offre à un an Ensemble des locaux et immeubles disponibles à moins d'un an, incluant l'offre immédiatement disponible, l'offre neuve non pré commercialisée et l'offre de seconde main libérée de manière certaine (baux résiliés notamment). Offre immédiate Ensemble des locaux et immeubles vacants, immédiatement disponibles pour la commercialisation et l'occupation. Offre neuve future Ensemble des constructions et restructurations (avec permis de construire) qui viendront compléter le parc existant. Elles sont analysées en fonction de l'état d'avancement des projets : Chantiers en cours : immeubles dont les travaux de construction ont effectivement démarré. Ne sont pas pris en compte les travaux préalables de démolition. Permis de construire obtenu : autorisation de construire obtenue, généralement comptabilisée après la purge du recours des tiers. Permis de construire déposé : autorisation de construire demandée, en cours d'instruction. Projets : sont comptabilisés les projets pour lesquels la charge foncière (ou le terrain) a été attribuée à un promoteur. Pré-commercialisation Engagement d'un utilisateur plus de 6 mois avant la disponibilité effective de l'immeuble (livraison). Rénové Immeuble ou locaux ayant fait l'objet de travaux de rénovation sans entrer dans le champ du permis de construire. Restructuré Immeuble ayant fait l'objet de transformations affectant sa structure, soumises à permis de construire. Immeuble fiscalement assujetti à la TVA en cas de vente. Transaction Location ou vente d'un bien immobilier, concrétisée par la signature d'un bail ou d'un acte de vente, y compris les clés-en-main. En cas de conditions suspensives, la transaction est prise en compte après la levée de celles-ci. Valeur locative Loyer annuel par mètre carré et par an, exprimé hors taxes et hors charges. Ne comporte pas les locaux annexes tels que parkings, archives, restaurant inter-entreprises (RIE), La valeur retenue est la valeur faciale inscrite au bail, non corrigée de l'effet d'avantages éventuellement consentis par le propriétaire. En cas de loyer progressif, la valeur retenue est la moyenne des valeurs des 3 premières années ou de la durée ferme du bail. Valeur locative moyenne Moyenne pondérée par la surface prise à la location. BNP Paribas Real Estate distingue les immeubles neufs ou restructurés des immeubles de seconde main. 53

54 Définitions Activité / Entrepôts Bâtiments d activité Destinés aux activités de production ou de petite distribution et permettant de regrouper toutes les fonctions de l entreprise sous un même toit. Regroupe en outre tous les bâtiments qui ne sont ni des entrepôts ni des locaux PME/PMI ni des locaux mixtes. Locaux PME/PMI Bureaux dans une proportion <= 30%. Composés d un local d activité d une hauteur minimum de 4 mètres, avec un accès moyen porteur On distingue : - Les locaux inscrits dans un ensemble divisible (programme PME/PMI) - Des bâtiments isolés répondant aux critères décrits ci-dessus et n appartenant pas à un programme PME/PMI et dont la surface est inférieure ou égale à m². Locaux mixtes Proportion globale de bureaux >= 40%. Rez-de-chaussée destiné à des activités légères (SAV, petit stockage ) et utilisable pour des bureaux. Hauteur sous plafond généralement comprise entre 3,5 à 5 m. Les bureaux peuvent être en étage. On distingue : - Les locaux inscrits dans un ensemble divisible (type parc tertiaire de périphérie..) - Des bâtiments isolés répondant aux critères décrits ci-dessus et n appartenant pas à un parc et dont la surface est inférieure ou égale à m². Entrepôts Destinés aux activités de stockage et distribution. Entrepôts de classe A : hauteur supérieure à 9,30 mètres, aire de manœuvre d une profondeur supérieure à 35 mètres, bâtiments isolés, chauffés, sprinklés et dont la résistance au sol est d au moins 5 tonnes/m². Entrepôts de classe B : hauteur supérieure à 7,5 mètres, aire de manœuvre d une profondeur supérieure à 27 mètres et dont la résistance au sol est supérieure à 3 tonnes/m². Entrepôts de classe C : cette catégorie inclut tous les locaux de stockage à quai ou de plain pied de m² et plus et ne relevant ni de la classe A, ni de la classe B. Messagerie : locaux de distribution (groupage-dégroupage) de hauteur et épaisseur moyennes, avec des portes à quai sur toute la longueur du bâtiment (en vis-à-vis ou non) Autorisation d exploiter L autorisation d exploiter est délivrée en fonction du Code de l Environnement (livre V) relatif aux Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE). Sont soumises à autorisation les installations qui présentent des risques ou des nuisances potentielles plus importantes. «L autorisation ne peut être accordée que si les dangers ou inconvénients peuvent être prévenus par des mesures que spécifie l arrêté préfectoral». Le classement des installations établit des seuils qui tiennent compte de leurs dimensions, des produits utilisés ou stockés, et de l emploi de certaines substances. Les principales rubriques de la nomenclature des installations classées par la protection de l environnement sont : Rubrique N Relative aux entrepôts couverts Stockage de produits combustibles en quantité > 500 t. Concerne les entrepôts dont le volume est >= m3 Rubrique N Relative aux dépôts de papier, carton Stockage des dépôts de bois, papier, carton ou matériaux combustibles analogues. Volume de stockage >= m3 Rubrique N Relative au stockage de matières plastiques, caoutchouc. Stockage de polymères. Volume de stockage >= m3 Rubrique N Relative au stockage de pneumatiques. Stockage de pneumatiques et produits dont 50% au moins de la masse totale unitaire est composée de polymères. Volume de stockage pour les produits à l état alvéolaire >= m3. Volume de stockage pour les autres produits et pneumatiques >= m3 54

55 Vos contacts Strasbourg Bureaux Standard Strasbourg : Nada VOEGELE Assistante Strasbourg Bureaux Florian MUNCH Consultant Communauté Urbaine Pierre-Nicolas SENNE Consultant Communauté Urbaine STRASBOURG MULHOUSE Strasbourg Activité / Logistique Cédric BRIGMANN Consultant Bas-Rhin Nathalie MENGES Consultant Bas-Rhin Standard Mulhouse : Hélène HERRBACH Assistante commerciale Strasbourg Activité / Logistique Mulhouse Bureaux - Activité / Logistique Mulhouse Bureaux - Activité / Logistique Yves NOBLET - MRICS Directeur Régional Associé Investissement Alexandre BUCHER Consultant Haut-Rhin et Territoire de Belfort Expertise Marie-Claire CARNUCCINI Assistante de Direction Marie-Claire CARNUCCINI Assistante Investissement Pascale VINCENT-GAUTIER Consultant Associé Séverine REGNAULD Expert Immobilier Cuc CAO BRAUN Chargée de Marketing Région EST

Bringing you the Power of One TM. Espaces. 2 ème trimestre 2011. Une sélection de bureaux, locaux d activité et entrepôts Région strasbourgeoise. p.

Bringing you the Power of One TM. Espaces. 2 ème trimestre 2011. Une sélection de bureaux, locaux d activité et entrepôts Région strasbourgeoise. p. Bringing you the Power of One TM Espaces 2 ème trimestre 2011 Une sélection de bureaux, locaux d activité et entrepôts Région strasbourgeoise p. 2 Zoom Bureaux Lawn (3126) Quartier d affaires Wacken 231

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE STRASBOURG 2013 Bilan et perspectives. Janvier 2014

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE STRASBOURG 2013 Bilan et perspectives. Janvier 2014 LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE STRASBOURG 2013 Bilan et perspectives Janvier 2014 CONTEXTE NATIONAL Les dernières informations sur l économie française apportent un certain soulagement, même précaire.

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 n 65 juin 2014 Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 Observatoire n 4 Contact : Gilles Poupard 02 97 12 06 31 Sommaire Rappel de la démarche 5 Principaux résultats 2013 7 1. Le marché des

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances Les marchés de l immobilier à l international Évolutions, structures et performances Séminaire d actualité 22 mai 2015 Montants investis en immobilier d entreprise milliards d euros 50 45 40 35 30 Données

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

de l Eurométropole : Les locaux de bureaux

de l Eurométropole : Les locaux de bureaux De L ADeUS Immobilier tertiaire de l Eurométropole : Les locaux de bureaux 159 MARS 215 Économie L activité tertiaire (hors intérim) représente près de 6 % de l emploi marchand non agricole de l Eurométropole

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement 28 janvier 2010 1 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement UNE ANNEE CONTRASTEE

Plus en détail

2 ème semestre 2014. www.arthur-loyd-lr.com. + de 300 locaux disponibles. Cette plaquette sur votre mobile!

2 ème semestre 2014. www.arthur-loyd-lr.com. + de 300 locaux disponibles. Cette plaquette sur votre mobile! 2 ème semestre 2014 + de 300 locaux disponibles www.arthur-loyd-lr.com Cette plaquette sur votre mobile! 1 e r R É S E A U PA R T E N A I R E Vos Contacts Bertrand FILLIETTE Directeur Arthur Loyd EDITO

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

1 ère EDITION 2015 CLERMONT-FERRAND ENTREPRISES ESPACES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES. 1 er Réseau PARTENAIRE

1 ère EDITION 2015 CLERMONT-FERRAND ENTREPRISES ESPACES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES. 1 er Réseau PARTENAIRE 1 ère EDITION 2015 ESPACES ENTREPRISES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES 1 er Réseau PARTENAIRE Chiffres clefs EDITO Nous vous présentons notre nouvelle édition de notre ESPACE ENTREPRISE dans laquelle vous

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE A ix- en-p r o vence et M a r seille MarketView Régions Bilan 20 / Perspectives 23 BUREAUX Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» LOCAUX D ACTIVITÉS Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» UN

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015 Marchés immobiliers en régions Marseille 9 avril 2015 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de

Plus en détail

159 m² Disponibilité : Immédiate

159 m² Disponibilité : Immédiate Un lieu unique en Europe, où les métiers du cinéma, de l'audiovisuel et du numérique jouent les synergies CONDITIONS FINANCIERES Loyer annuel Charges annuelles Honoraires : : 18.285 HT soit 115 HT/m² 6.678

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne SIMI Décembre 2012 présenté par Méthodologie Le département a été divisé en 7 grands territoires - le territoire de Marne la Vallée a été élargi et

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Observatoire. de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2011

Observatoire. de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2011 Observatoire de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2011 LES FAITS MARQUANTS EDITORIAL UN MARCHÉ TERTIAIRE CONCENTRÉ L agglomération angevine dépasse le seuil des 30 000 m 2 de transactions

Plus en détail

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine Le Jatte 6 Les atouts du site en quelques mots Plusieurs disponibilités à la location, de 340 m² à 535 m² par plateau Des plateaux de 450 m² moyens environ Locaux sécurisés par badge ou digicode Hall d

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION

CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION «Multiplier les points de vue pour voir la situation sous le meilleur angle». Au contact de ses clients Crédit Foncier Immobilier s est forgé la conviction que ses

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

O12. ÉTUDE IMMOBILIER D ENTREPRISES le marché 2012 : bilan & perspectives

O12. ÉTUDE IMMOBILIER D ENTREPRISES le marché 2012 : bilan & perspectives ENTREPRISES 38 O12 ÉTUDE IMMOBILIER D ENTREPRISES le marché 2012 : bilan & perspectives FÉVRIER 2013 O12 LE MARCHÉ 2012 : BILAN & PERSPECTIVES LES BUREAUX DEMANDES & COMMERCIALISATIONS 07 L OFFRE & LE

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE FLASH ÉCO 94 N 40 MAI 205 La newsletter économique et territoriale du Val-de-Marne NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 204 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

CREDIT FONCIER IMMOBILIER CONSEIL - EXPERTISE - COMMERCIALISATION

CREDIT FONCIER IMMOBILIER CONSEIL - EXPERTISE - COMMERCIALISATION CREDIT FONCIER IMMOBILIER CONSEIL - EXPERTISE - COMMERCIALISATION 250 collaborateurs Plus de 800 ventes actées en 2011 15 implantations régionales 72 % d'actifs expertisés en tertiaire, 28% en résidentiel

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve esynthèse Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 27 Forte augmentation de l'offre neuve Études & Recherche Les commercialisations de bureaux en Ile-de-France se maintiennent à un très bon niveau en

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine SCPI Laffitte Pierre Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine CONJONCTURE Immobilier d entreprise* Avec près de 12 milliards d euros investis, le marché de l investissement

Plus en détail

648 m² Disponibilité : Immédiate

648 m² Disponibilité : Immédiate Un lieu unique en Europe, où les métiers du cinéma, de l'audiovisuel et du numérique jouent les synergies. CONDITIONS FINANCIERES Loyer annuel Charges annuelles Honoraires SURFACES PROPOSEES Détail surfaces

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires

Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires QUINCY SOUS SENART ILE DE FRANCE Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires Chantier au 30 Juillet 2009 1 Situation géographique de la Commune La Commune de Quincy-sous-Sénart, située à une

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 20 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Programme la Nef, Art Prom. Editorial 20 : La croissance

Plus en détail

Picardie. Solutions Personnalisées en Immobilier d Entreprise et Commercial. Commerces. Activités & Logistique. Bureaux

Picardie. Solutions Personnalisées en Immobilier d Entreprise et Commercial. Commerces. Activités & Logistique. Bureaux TOSTAIN & LAFFINEUR Picardie Solutions Personnalisées en Immobilier d Entreprise et Commercial LES CAHIERS 2015 Commerces Activités & Logistique Bureaux 6 boulevard de Belfort - Hôtel consulaire 80 000

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Bilan 2012. Marché Immobilier d entreprise. www.agglo-evry.fr

Bilan 2012. Marché Immobilier d entreprise. www.agglo-evry.fr Marché Immobilier d entreprise Bilan 212 Crédits photos : Lionel Antoni, Christian Lauté, Gitka Olivier, APCL, GEMOFIS, DR ECE. Imprimerie : Le réveil de la Marne. Février 213. www.agglo-evry.fr édito

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE 20 LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS Les des conseils en immobilier d'entreprise et opérations en comptes propres au sein de l'agglomération de

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

O13. le marché 2013 : bilan & perspectives

O13. le marché 2013 : bilan & perspectives O13 étude IMMOBILIeR d entreprises le marché 2013 : bilan & perspectives FéVRIeR 2014 O13 Le MaRché 2013 : BILaN & PeRSPectIVeS LeS BuReaux demandes & commercialisations 07 L OFFRe & Le StOcK 08 LeS VaLeuRS

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

PRÉSENTATION Stanley Security France

PRÉSENTATION Stanley Security France PRÉSENTATION Stanley Security France Stanley Security France I Juin 2013 SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU GROUPE STANLEY BLACK & DECKER Organisation et chiffres clés du Groupe L activité Sécurité du Groupe

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX CONSEIL MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX ème TRIMESTRE 015 ARTEPARC - Lesquin - 1 er bâtiment inauguré en juillet Parc tertiaire 3 ème génération qui proposera à termes bâtiments et 44 000 m de bureaux

Plus en détail

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors La Girandière du PARC Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors L ART DE VIVRE AUX GIRANDIèRES À la Girandière du Parc, les résidents organisent leur vie comme ils le souhaitent. Les invités

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER

OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER Immeuble de bureaux : Les 2 Galets - Architecte : François Fontès Immeuble de bureaux : Le Liner - Architecte : A+ Architecture OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER ET DU FONCIER D ENTREPRISE DE MONTPELLIER ET

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015 Sommaire Points clés Résultats financiers 2014 Marché et perspectives 2 Points clés Résultats 2014 en ligne avec les objectifs annoncés «chiffre d affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et marge

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Surfaces organisées en espaces mixtes et bureaux cloisonnés

Surfaces organisées en espaces mixtes et bureaux cloisonnés Equipements et Prestations Locaux rénovés Surfaces Voir tableau des surfaces en seconde page. Surfaces organisées en espaces mixtes et bureaux cloisonnés Accès PMR Câblage Climatisation Parking public

Plus en détail

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 «Avec 1 510 015 m² de bureaux loués ou vendus aux utilisateurs en Ile-de-

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

SCPI. Pierre à pierre, tout est affaire de régularité

SCPI. Pierre à pierre, tout est affaire de régularité SCPI Pierre à pierre, tout est affaire de régularité Qu est-ce qu une SCPI? Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est la propriété collective de biens immobiliers exprimée en parts détenues

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014. 24 septembre 2014

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014. 24 septembre 2014 RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014 24 septembre 2014 UN 1 ER SEMESTRE SOLIDE Marché de l immobilier toujours en baisse avec une forte pression sur les prix Chiffre d affaires en croissance : 58,4 M ( + 4,2%) Réorganisation

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville L immobilier en centre ville Les atouts d URBAN PREMIUM : Une équipe de professionnels reconnus dans leurs métiers, Une expérience significative dans la structuration de produits immobiliers, Un solide

Plus en détail

Et si vous produisiez là où s invente l avenir? PARC INDUSTRIEL DE LA TOUCHE TIZON RENNES - NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE

Et si vous produisiez là où s invente l avenir? PARC INDUSTRIEL DE LA TOUCHE TIZON RENNES - NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE Et si vous produisiez là où s invente l avenir? PARC INDUSTRIEL DE LA TOUCHE TIZON RENNES - NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE Le Parc de la Touche Tizon est situé en bordure de la RD837 à deux pas du centre-ville

Plus en détail

Sélection réalisée pour

Sélection réalisée pour Marie CHARRA Ligne directe : +33(0)1 47 59 17 26 marie.charra@bnpparibas.com Sélection réalisée pour Votre Recherche Le 15 Décembre 2010 Proposition 1 Surface Location* Vente* Description 704 Avenue ROGER

Plus en détail

EDISSIMMO. Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte un risque de perte en capital

EDISSIMMO. Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte un risque de perte en capital juillet 2015 EDISSIMMO SCPI DE BUREAUX à capital variable Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte un risque de perte en capital Avertissement Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES

ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES N 202 AOUT 2003 SOMMAIRE 1. PRESENTATION p.3 2. SYNTHESE DE L ENQUETE p.4 3. LES REPONSES DES VILLES ET AGGLOMERATIONS

Plus en détail

Observatoire. de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2014 LINEO SOFADEX RAUD LAZARD

Observatoire. de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2014 LINEO SOFADEX RAUD LAZARD Observatoire de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2014 LAZARD RAUD SOFADEX LINEO Les faits marquants EDITORIAL Le contexte économique difficile qui nous affecte depuis plus de cinq ans

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France UN MARCHÉ

Plus en détail

Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77)

Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77) Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77) 1 er semestre 211 Les tendances du marché immobilier en Seine-et-Marne 1er sem. 211 / 1er sem. 21 244 transactions 216 315 285 m² commercialisés 38 986

Plus en détail