Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014"

Transcription

1 Le DMP pour les EHPAD De la Vienne Poitiers 03 Avril 2014

2 Sommaire Le GCS Esanté Poitou-Charentes Focus sur le DMP Le DMP en Poitou-Charentes L utilisation du DMP en EHPAD L accompagnement des EHPAD Réunion DMP EHPAD Vienne

3 Le GCS Esanté Poitou-Charentes

4 Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes Groupement de coopération sanitaire créé en adhérents : établissements publics, privés à but lucratif et non lucratif, professionnels libéraux au travers des URPS, réseaux, maisons et pôles de santé.. Objectif : «Faciliter, améliorer et développer l échange et le partage d informations entre les Acteurs de Santé du Poitou- Charentes, notamment la coordination et l harmonisation des systèmes d information de santé existants» L adhésion au GCS permet ainsi de s'inscrire dans une démarche régionale de mise en œuvre de services et de projets de systèmes d'information de santé Réunion DMP EHPAD Vienne

5 Communautés de pratiques Espaces collaboratifs Messagerie sécurisée Agenda personnel partagé Sites internets Un bouquet de services Agenda des évènements régionaux Dossier communicant des réseaux Annuaire régional des professionnels de santé et structures Webconférence Actualités «Authentification Unique pour accéder aux services» 5

6 Le GCS Esanté Poitou-Charentes Un accompagnement des acteurs sur les orientations nationales et régionales en termes de Systèmes d Information de Santé : SI des structures de coopération (réseaux de santé, MPS ) Télémédecine DMP Sécurité Réunion DMP EHPAD Vienne

7 Focus sur le DMP

8 Le DMP en quelques mots Le Dossier Médical Personnel a été créé par la loi en 2004 et confirmé en 2009 pour favoriser la coordination, la qualité et la continuité des soins Le DMP est un dossier médical informatisé et sécurisé, accessible aux patients et aux professionnels de santé habilités Le DMP est créé uniquement avec le consentement de la personne préalablement informé Il contient les informations médicales nécessaires au suivi du patient : comptes rendus, résultats de laboratoires, DLU Il a été développé dans le respect des règles de la protection des données personnelles : autorisation CNIL Réunion DMP EHPAD Vienne

9 Amélioration de la prise en charge du patient Le DMP favorise la coordination des soins et la prise en charge du patient Le patient n a plus besoin de rechercher les informations à transmettre aux professionnels de santé. En cas de changement de région, les autres professionnels de santé peuvent accéder au DMP En cas d urgence, les médecins régulateurs du centre 15 ainsi que les médecins urgentistes peuvent accéder au DMP Deux possibilités pour se connecter au DMP pour le professionnel de santé : Via le site internet : Via son logiciel métier s il est DMP compatible Réunion DMP EHPAD Vienne

10 Le DMP en région Poitou-Charentes

11 Contexte régional Contexte national Prise de position de la ministre (discours du 23 septembre 2013) DMP «au centre du parcours de soins» comme «instrument privilégié de la prise en charge des pathologies chroniques, avec une indispensable ouverture sur le domaine médicosocial» Contexte régional Le DMP est une orientation régionale de l ARS (SDRSIS-PRS) Le GCS Esanté Poitou-Charentes a été missionné par l ARS pour réaliser cet objectif. L accompagnement a débuté en juin 2013 Réunion DMP EHPAD Vienne

12 Trois filières pilotes Trois filières pilotes et deux bassins en 2013 Parcours de soins de la personne âgée, bassin de CHATELLERAULT Pathologie chronique : les insuffisants rénaux, bassin de NIORT Parcours de soins sur la filière soins de suite rééducation et réadaptation, bassin de NIORT

13 Les grandes lignes du déploiement Parcours de soins de la personne âgée, bassin de CHATELLERAULT Dossier de liaison d urgence (DLU) EHPAD, SAMU 86, Urgences Lettre de sortie et CR d hospitalisation dans le DMP des services concernés du CH de Châtellerault Clinique KAPA Santé Châtellerault : en prévision Plan personnalisé de santé (PPS), fiche d évaluation et CR réunions pluridisciplinaires 2 Réseaux gérontologiques + MAIA du bassin Plan personnalisé après traitement (PPAT) et RCP du dossier communicant de cancérologie (en prévision)

14 Les grandes lignes du déploiement Pathologie chronique : les insuffisants rénaux, bassin de NIORT Expérimentation avec le service de néphrologie du CH de Niort et les acteurs concernés

15 Les grandes lignes du déploiement Parcours de soins sur la filière soins de suite et réadaptation, bassin de NIORT Logis des Francs - Association Mélioris CR de sortie principalement ; en production depuis juillet 2013 En prévision, les établissements SSR Le «Grand Feu-Association Mélioris» Le «Château de Parsay»

16 Perspectives 2014 sur le territoire de la Vienne

17 Perspectives 2014 : Personnes âgées et Vienne Sur le territoire de la Vienne Suivi des personnes âgées Continuer le déploiement sur le bassin de Châtellerault Déploiement des 73 EHPAD du territoire de la Vienne Déploiement de la biologie structurée dans le DMP, en collaboration avec l URPS médecins Déploiement des résultats de laboratoire structurés dans le DMP des patients sur tous les laboratoires BIO86 du territoire de la Vienne (87% des laboratoires du territoire, 13 laboratoires), CHU de Poitiers et autres CH (en prévision) Sur le territoire de la Charente Maritime Déploiement des 5 EHPAD du GCSMS des EHPAD publics autonomes d'aunis

18 Perspectives 2014 Projets transverses et régionaux Déploiement du DMP sur le réseau Onco Poitou-Charentes PPS, Plan Personnalisé après Traitement (PPAT) et RCP Permettre à l ensemble des acteurs de santé libéraux d utiliser le DMP Continuer les projets en cours avec les deux URPS médecins et infirmiers DMP compatibilité des logiciels PS libéraux Informer et communiquer sur le DMP Communication régionale de masse et de proximité Communication auprès des patients : participation aux assemblées générales, coordination avec le CISS Poitou-Charentes Tests techniques / DMP mobilité

19 Quelques chiffres sur le DMP

20 L utilisation du DMP en EHPAD

21 L usage du DMP en EHPAD EHPAD DLU DLU DLU DLU Réunion DMP EHPAD Vienne

22 En cas d urgence Médecin SAMU Transmission des informations EHPAD DLU Réunion DMP EHPAD Vienne

23 Les bénéfices Accès direct au dossier par le médecin SAMU et par les médecins urgentistes du Centre Hospitalier Facilité et rapidité de la prise de décision du médecin du SAMU L accès direct aux informations médicales par le SAMU rassure les équipes notamment celle de nuit Réunion DMP EHPAD Vienne

24 Réception de données médicales EHPAD CR Réunion DMP EHPAD Vienne

25 L accompagnement des EHPAD

26 ACCOMPAGNEMENT GCS ESANTE POITOU-CHARENTES Journée de sensibilisation Présentation du projet Réunion de préparation sur site Installation technique Documentation Recueil du consentement Formation Démarrage Suivi et support

27 Réunion de préparation sur site Une réunion sur site par EHPAD avec comme objectifs : Avoir un référent DMP dans l EHPAD Définir un déploiement personnalisé Définir les personnes qui vont créer, alimenter et consulter les DMP Etudier le mode d alimentation du DLU Remplir les formulaires de commande des outils CPS Afin de convenir d une date de réunion, un mail sera envoyé à chaque EHPAD Afin de préparer au mieux cette réunion, un guide de préparation sera envoyé à chaque EHPAD Réunion DMP EHPAD Vienne

28 ACCOMPAGNEMENT GCS ESANTE POITOU-CHARENTES Journée de sensibilisation Présentation du projet Réunion de préparation sur site Installation technique Documentation Recueil du consentement Formation Démarrage Suivi et support

29 Cas d usage DLU Logiciel métier Module DMP DLU Logiciel métier Logiciel métier DMP compatible avec gestion DLU Logiciel métier avec gestion DLU DLU Module DMP Module DMP Scan ou pdf DLU Pas de logiciel métier, DLU informatisé (word, pdf..) Pas de logiciel métier, DLU papier

30 Installation technique Installation des lecteurs de carte CPS Paramétrage des postes informatiques (+ installations éventuelles) pour utiliser le DMP Test de création, alimentation et consultation Le GCS Esanté prend en charge : les lecteurs de carte et leurs installations l installation et le coût du module DMP compatible pendant 1an (si besoin) Réunion DMP EHPAD Vienne

31 ACCOMPAGNEMENT GCS ESANTE POITOU-CHARENTES Journée de sensibilisation Présentation du projet Réunion de préparation sur site Installation technique Documentation Recueil du consentement Formation Démarrage Suivi et support

32 Documentation Le GCS Esanté met à disposition l ensemble des documentations nécessaires : Brochures d information patient, affiches, stickers L EHPAD peut également les commander en ligne Réunion DMP EHPAD Vienne

33 ACCOMPAGNEMENT GCS ESANTE POITOU-CHARENTES Journée de sensibilisation Présentation du projet Réunion de préparation sur site Installation technique Documentation Recueil du consentement Formation Démarrage Suivi et support

34 Recueil du consentement Obtenir le consentement des résidents ou des familles à la création de son DMP Le GCS Esanté peut aider chaque EHPAD sur cette étape en proposant : Différents outils de communication (Courrier, Coupon de consentement ), Des retours d expériences d autres EHPAD d autres régions Réunion DMP EHPAD Vienne

35 ACCOMPAGNEMENT GCS ESANTE POITOU-CHARENTES Journée de sensibilisation Présentation du projet Réunion de préparation sur site Installation technique Documentation Recueil du consentement Formation Démarrage Suivi et support

36 Formation Formation, d une journée sur site, pour tout le personnel utilisant le DMP Déroulement des formations en conditions réelles : Sensibilisation du personnel Création de DMP de résidents Alimentation de DLU dans le DMP Consultation du DMP Réunion DMP EHPAD Vienne

37 ACCOMPAGNEMENT GCS ESANTE POITOU-CHARENTES Journée de sensibilisation Présentation du projet Réunion de préparation sur site Installation technique Documentation Recueil du consentement Formation Démarrage Suivi et support Réunion DMP EHPAD Vienne

38 Démarrage et support Le GCS reste à disposition lors de la phase de démarrage Puis ensuite en support : Problèmes techniques Complément d informations Réunion DMP EHPAD Vienne

39 Contact Merci de votre attention Site internet : Mail : Réunion DMP EHPAD Vienne

40 Annexe

41 Annexe Cotisations GCS Réunion DMP EHPAD Vienne

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Prise en charge pluri-professionnelle Besoins forts de coordination Radiologue, biologiste

Plus en détail

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 I. Enjeux de la E-santé II. Bilan 2008-2012 de la E-santé et des SIS en Poitou-Charentes III. Perspectives

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD Mai 2013 1 2 S informer sur le DMP Préparer votre q ALIMENTATION établissement Sur le site dmp.gouv.fr espace Structure

Plus en détail

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques Pôle Handicap Neurologique Ile De France L outil des réseaux neurologiques L état des lieux (1) Les réseaux de santé neurologiques et les expérimentations en Ile de France Les Réseaux neurologiques: Missions

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPD Mars 01 Le Dossier Médical Personnel : pour améliorer la prise en charge des résidents Depuis 008, les établissements d hébergement

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Février 2014 / V2 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté

Plus en détail

Éléments de langage et messages clés

Éléments de langage et messages clés Éléments de langage et messages clés 14 Comment orchestrer le discours?......................................................................... 16 Les outils pour communiquer.................................................................................

Plus en détail

Dossier Communicant de Cancérologie SUPPORT FORMATION. ONCO LR Réseau de Cancérologie en Languedoc Roussillon www.oncolr.org

Dossier Communicant de Cancérologie SUPPORT FORMATION. ONCO LR Réseau de Cancérologie en Languedoc Roussillon www.oncolr.org Dossier Communicant de Cancérologie SUPPORT FORMATION ONCO LR Réseau de Cancérologie en Languedoc Roussillon www.oncolr.org SOMMAIRE PARTIE 1 : INFORMATIONS SUR LE DCC... 4 1. Qu est-ce que le DCC?...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 GCS e-santé Picardie PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 Sommaire Présentation du GCS e-santé Picardie Présentation du projet La solution La démarche et les services proposés La convention

Plus en détail

Au service du parcours des patients

Au service du parcours des patients Au service du parcours des patients GCS TSA - ENRS Aquitaine Rencontres Inter-régionales ASIP Santé 10 avril 2014 Paris AQUITAINE Le projet Les outils PAERPA Qui fonctionne en AQUITAINE 2eme tranche, démarrage

Plus en détail

7ième Journée Régionale

7ième Journée Régionale 7ième Journée Régionale du Réseau de Cancerologie d Aquitaine i 27 novembre 2008 www.sante-aquitaine.net 180 rue Guillaume Leblanc, 33000 Bordeaux 05 56 90 90 90 SOMMAIRE Objectifs et missions TSA Déploiements

Plus en détail

Présentation AG GCS TS Centre

Présentation AG GCS TS Centre Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation

Plus en détail

(DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011

(DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011 Le Dossier Médical Personnel (DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011 Sommaire Déploiement du DMP : situation au 15/09/11 Mener le projet DMP en établissement

Plus en détail

Annexe 3 : ACTIONS DEFINIES PAR LES PARTENAIRES ET ACTEURS

Annexe 3 : ACTIONS DEFINIES PAR LES PARTENAIRES ET ACTEURS Annexe 3 : ACTIONS DEFINIES PAR LES PARTENAIRES ET ACTEURS ACTEURS AFPA ARS - Service communication ARS - Service prévention CNAMTS PROPOSITIONS D'ACTIONS 1 - Intervention des pédiatres dans d'autres lieux

Plus en détail

DMP. Le dispositif d accompagnement

DMP. Le dispositif d accompagnement DMP Le dispositif d accompagnement Enjeux de l information et de la formation Informer le plus grand nombre sur le projet DMP Soutenir le déploiement du DMP Permettre l appropriation de l outil DMP par

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes Dr Eric KILEDJIAN Chef de projet Territoire de Soins Numérique, organisations et systèmes d information Directeur de

Plus en détail

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie 6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie ANGOULEME le 16 Avril 2015 6ème Rencontre Régionale d Oncogériatrie 2 ème PARTIE Education thérapeutique chez le sujet âgé : thérapies orales L expérience du CHU de

Plus en détail

LAB. Le numérique et la coordination des soins à domicile

LAB. Le numérique et la coordination des soins à domicile LAB Le numérique et la coordination des soins à domicile Bernard BRICHON Directeur Projets innovation - Groupe ACPPA Véronique CHIRIE Directrice du TASDA Nathalie MOURET Directrice régionale de Bluelinea

Plus en détail

Dossier Médical Personnel Déploiement en Pays de la Loire

Dossier Médical Personnel Déploiement en Pays de la Loire Dossier Médical Personnel Déploiement en Pays de la Loire 2 territoires sélectionnés : Sélection des bassins - Nord Vendée projet articulé autour du CH LVO de Challans - Sud ouest mayennais projet articulé

Plus en détail

Le Dossier Médical Personnel devient Partagé : Orientations nationales pour la relance du DMP

Le Dossier Médical Personnel devient Partagé : Orientations nationales pour la relance du DMP Le Dossier Médical Personnel devient Partagé : Orientations nationales pour la relance du DMP Dr Brigitte SEROUSSI Délégation à la stratégie des systèmes d information de santé (DSSIS) Secrétariat général,

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou 1 HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou Alsace e-santé Le GCS Alsace e-santé développe une expertise reconnue dans les technologies de l information et de la communication appliquées à la santé.

Plus en détail

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011 LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR ASIP Santé, le 13 décembre 2011 1 La messagerie sante-lorraine: Contexte et historique Pourquoi une messagerie sécurisée régionale? Décret Confidentialité du 15

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace!

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Mardi 14 Février 2012 L accompagnement des professionnels de santé sur le terrain M. Gaston STEINER directeur d Alsace e-santé(gcs) Le DMP, socle

Plus en détail

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Repères juridiques Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Janvier 2014 - V7.0 L ASIP Santé a été sollicitée par l ANAP afin

Plus en détail

Comité Départemental 2015

Comité Départemental 2015 Comité Départemental 2015 Mardi 2 juin 2015 Cécilia HOUMAIRE 2 BILAN sur l année 2014 (1) PNC 2014 similaire à celui de 2013 : Son contenu ne modifie pas le champ d intervention de l ARS. Il a été précisé

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

DMP Le dispositif d accompagnement. RIR 7 avril 2011

DMP Le dispositif d accompagnement. RIR 7 avril 2011 DMP Le dispositif d accompagnement RIR 7 avril 2011 Enjeux de la communication et de la formation au DMP Informer le plus grand nombre sur le projet DMP. Soutenir le déploiement du DMP. Permettre l appropriation

Plus en détail

Le Dossier Médical Personnel (DMP) Aspects pratiques, déploiement et informations utiles

Le Dossier Médical Personnel (DMP) Aspects pratiques, déploiement et informations utiles Le Dossier Médical Personnel (DMP) Aspects pratiques, déploiement et informations utiles PLAN Principes d'utilisation Le DMP en pratique : Interface Web et LGCs Le DMP illustré : un exemple de prise en

Plus en détail

Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR. Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014

Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR. Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014 Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014 Web DCR DPUR: Historique Projet muri et initié par le Financé par l ARS via la fédération des réseaux

Plus en détail

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels Déploiement du DMP 18 octobre 2011 Journée Nationale des Industriels Analyse des freins et leviers au déploiement du DMP Retour d expérience des régions Amorçage (Alsace, Aquitaine, Franche Comté, Picardie)

Plus en détail

Ce document est la propriété du Groupe CEGEDIM. Il ne peut être ni reproduit, ni communiqué à des tiers sans autorisation écrite d une personne

Ce document est la propriété du Groupe CEGEDIM. Il ne peut être ni reproduit, ni communiqué à des tiers sans autorisation écrite d une personne Ce document est la propriété du Groupe CEGEDIM. Il ne peut être ni reproduit, ni communiqué à des tiers sans autorisation écrite d une personne mandatée à cet effet par ledit Groupe CEGEDIM. Table des

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Gestion des données médicales

Gestion des données médicales Santé Publique Informatique Médicale Gestion des données médicales Stéfan DARMONI Professeur d Informatique Médicale, Faculté de Médecine de Rouen Tous droits réservés Laboratoire LITIS EA4108 & LIMICS

Plus en détail

Messagerie Sécurisée de Santé

Messagerie Sécurisée de Santé Messagerie Sécurisée de Santé Présentation Rencontres Inter Régionales Mardi 24 septembre 2012 ASIP Santé Pôle Projets & Coordination des Soins Ordre du jour 1 Présentation de la MSS 2 Principes fonctionnels

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC. Congrès CHADA 20/11/2014

HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC. Congrès CHADA 20/11/2014 HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC Congrès CHADA 20/11/2014 HAD Aurillac 1 RETOUR d EXPERIENCE Étude d une collaboration RESAPAC

Plus en détail

1 er. Premier hébergeur de. Des références Worldline. données de santé en France

1 er. Premier hébergeur de. Des références Worldline. données de santé en France Bureautique santé et dématérialisation des échanges ville/hôpital Le retour d expérience du CH de Beauvais Bruno Lavaire, DSI du CH de Beauvais Géraud D Argenlieu, directeur commercial et marketing SANTEOS

Plus en détail

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA Ordre du jour Rappels du contexte et de la phase diagnostic Présentation

Plus en détail

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier médical personnel et MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

DMP en Région et en Etablissement JUIN 2012 ASIP

DMP en Région et en Etablissement JUIN 2012 ASIP DMP en Région et en Etablissement JUIN 2012 ASIP Eléments antérieurs: DMP Etablissement et en Région 13 septembre 2011 Soirée de présentation des projets DMP à l ARS. Appel à candidature d etbs volontaires

Plus en détail

Présentation aux porteurs de projet DMP

Présentation aux porteurs de projet DMP Présentation aux porteurs de projet DMP Contacts projet Jean-Luc Audhoui Alain Delgutte Sylvain IEMFRE 06 61 63 62 47 siemfre@ordre.pharmacien.fr Olivier PORTE 06 62 72 69 82 oporte@ordre.pharmacien.fr

Plus en détail

Point d avancement : le déploiement est lancé

Point d avancement : le déploiement est lancé Point d avancement : le déploiement est lancé Journée Inter établissements région Haute Normandie 23 avril 2015 Olivier Becanne - ASIP Santé Anne Bertaud - ASIP Santé Sommaire Contexte et rappel des principes

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

Dossier Médical Personnel en Alsace. Une réalité partagée

Dossier Médical Personnel en Alsace. Une réalité partagée Dossier Médical Personnel en Alsace Une réalité partagée A. de Blauwe 30 juin 2011 Les points d ancrage Un cadre juridique Une évolution sociétale, des besoins identifiés Volontarisme et implication en

Plus en détail

Point d avancement sur le Déploiement Olivier BECANNE ASIP Santé

Point d avancement sur le Déploiement Olivier BECANNE ASIP Santé Point d avancement sur le Déploiement Olivier BECANNE ASIP Santé Rencontre Mai 2013 Inter Régionale 02/10/2014 Un dispositif complet adapté aux usages L ASIP Santé adapte son service pour répondre à tous

Plus en détail

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire 2014 État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire Avec le soutien de l ARS Pays de la Loire et le financement du FIR REMERCIEMENTS L URPS Médecins

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

Modalités techniques portant sur les enquêtes téléphoniques annuelles de mesure de la satisfaction des patients hospitalisés Sommaire

Modalités techniques portant sur les enquêtes téléphoniques annuelles de mesure de la satisfaction des patients hospitalisés Sommaire Modalités techniques portant sur les enquêtes téléphoniques annuelles de mesure de la satisfaction des patients hospitalisés Sommaire Les étapes de l enquête de mesure de la satisfaction des patients hospitalisés

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine Travail en partenariat : illustration avec le Réseau de Cancérologie d Aquitaine Atelier CCECQA 23 septembre 2014 Dr V. Bousser Réseau de Cancérologie d Aquitaine (RCA) 70 membres (établissements de santé,

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

Objectifs du dossier patient. Support de l ensemble l. médicalem. Traçabilit. abilité de toutes les actions effectuées

Objectifs du dossier patient. Support de l ensemble l. médicalem. Traçabilit. abilité de toutes les actions effectuées Dossier MédicalM Généralités Objectifs du dossier patient Traçabilit abilité de toutes les actions effectuées es Outil de communication, de coordination et d'information entre les acteurs de soins et avec

Plus en détail

Service Hospitalo-universitaire Psymobile et Centre de Prévention du Suicide

Service Hospitalo-universitaire Psymobile et Centre de Prévention du Suicide Service Hospitalo-universitaire Psymobile et Centre de Prévention du Suicide Dr Michèle Pacaut-Troncin Centre hospitalier Le Vinatier Pôle ouest Psymobile et centre de prévention du suicide michele.pacaut-troncin@ch-le-vinatier.fr

Plus en détail

Formulaire de déclaration d une activité de télémédecine

Formulaire de déclaration d une activité de télémédecine Formulaire de déclaration d une activité de Activité déjà développée Projet d activité Intitulé du projet Identité de la structure coordinatrice, porteuse du projet Identité du responsable du projet Identité

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Le cadre juridique du partage d informations dans les domaines sanitaire et médico social. Etat des lieux et perspectives

Le cadre juridique du partage d informations dans les domaines sanitaire et médico social. Etat des lieux et perspectives Le cadre juridique du partage d informations dans les domaines sanitaire et médico social Etat des lieux et perspectives Jeanne BOSSI Secrétaire Générale ASIP Santé 25 septembre2012 25 septembre 2012 Etat

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 1 /13 CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 2 /13 Préambule Le dossier informatisé constitue

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

L INFORMATISATION DES GMF

L INFORMATISATION DES GMF L INFORMATISATION DES GMF Quelques mots sur la section GMF de l Intranet Réseau En janvier 2004, le ministre Couillard procédait au lancement de l Intranet Réseau destiné à l ensemble des gestionnaires

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI 215 Avenue Marechal Lyautey 83700 SAINT RAPHAEL Mars 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Edouard BRIS: Chef de projet MSSanté Mathilde SABOURIN: Chef de projet MSSanté Compatibilité Mai 2013 Sommaire Introduction I. Rappels des concepts

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire 27 JUIN 2014

Assemblée Générale ordinaire 27 JUIN 2014 Assemblée Générale ordinaire 27 JUIN 2014 1 ORDRE DU JOUR 1) Approbation du compte rendu de la dernière AG (28/03/2014) 2) Point Recrutements 3) Convention Interdépartementale Trajectoire Médico-Social

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Étude de faisabilité et de programmation

Étude de faisabilité et de programmation Étude de faisabilité et de programmation d un Pôle de santé «pluri.» professionnel (Maisons de Santé). Communauté de Communes du Conflent Conseil Communautaire 12 décembre 2012 Sommaire 1 Le projet de

Plus en détail

Note créée le 20/03/2014

Note créée le 20/03/2014 Note créée le 20/03/2014 Les expérimentations PAERPA SOMMAIRE A. Le contexte B. Les objectifs C. La mise en œuvre D. Les modalités de financement E. Les dispositifs de coordination F. L évaluation G. Les

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

Journée présentation TSN

Journée présentation TSN Journée présentation TSN Bourgogne (e-ticss) aux industriels 23 décembre 2014 1 Déroulé de la réunion Contexte et principaux objectifs de TSN : Augmenter la qualité de la prise en charge perçue par les

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

DMP Le dispositif d accompagnement

DMP Le dispositif d accompagnement DMP Le dispositif d accompagnement Enjeux de la formation et de la communication Informer le plus grand nombre sur le projet DMP. Soutenir le déploiement du DMP. Permettre l appropriation de l outil DMP

Plus en détail

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique Développement de la collaboration médico-pharmaceutique au sein du réseau de cancérologie pédiatrique d Aquitaine RESILIAENCE Dr A.Jourand Congrès des réseaux de cancérologie Rouen 2011 Organisation du

Plus en détail

Créer les conditions de l interopérabilité entre les systèmes et pour les dossiers partagés

Créer les conditions de l interopérabilité entre les systèmes et pour les dossiers partagés Créer les conditions l interopérabilité entre les systèmes et pour les dossiers partagés Le Cadre d Interopérabilité Séminaire du 13 avril 2010 Connectathon Européen - Boraux Des référentiels d interopérabilité

Plus en détail

CARIATIDES MÉDICO-SOCIAL

CARIATIDES MÉDICO-SOCIAL Présentation du progiciel Cariatides Médico-Social DU MÉDECIN DE SOINS DE L ENCADRANT PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE RÉSIDENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante. MÉDECIN S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E) DES PÉDICURES-PODOLOGUES

Plus en détail

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 1.Caractéristiques de la cible dcc 2.Le DCC, un service de l Espace Numérique Régional de Santé 7 Octobre 2014 3 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

Mise en place du numéro 39 66 Allo Docteur en Midi-Pyrénées

Mise en place du numéro 39 66 Allo Docteur en Midi-Pyrénées Direction émettrice : Direction de l Offre de Soins et de l Autonomie (DOSA) Département Premier Recours Affaire suivie par : Dr Thierry GODET Dr Christine SAGNES-RAFFY Courriel : thierry.godet@ars.sante.fr

Plus en détail

Messagerie Securisee de Sante. Jeudi 23 Avril 2015

Messagerie Securisee de Sante. Jeudi 23 Avril 2015 Messagerie Securisee de Sante Jeudi 23 Avril 2015 Déploiement de la Messagerie sécurisée de santé en Haute-Normandie Actions régionales Actions ville-hôpital Actions d animation 1 Actions Régionales Déploiement

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail