CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM."

Transcription

1 Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en application des dispositions de l aticle 4-2 du Dahi potant loi n elati au CDVM et aux inomations exigées des pesonnes moales aisant appel public à l épagne tel que modiié et complété pa le Dahi potant loi n Elle a pou objet de pécise les dispositions de l aêté du Ministe de l Economie et des Finances n 60/04 du 22 janvie 2004 modiiant l aêté du ministe des inances et des investissements n ixant les conditions d évaluation des valeus appotées à un Oganisme de Placement Collecti en Valeus Mobilièes (OPCVM) ou détenues pa lui. Elle pécise les méthodes de valoisation des tites de capital et des tites de céances contenus dans les actis de l OPCVM. SECTION I EVLUTION DES TITRES DE CPITL ticle : ctions cotées Conomément à l'aêté du ministe des inances et de la pivatisation n du 22 janvie 2004 modiiant l aêté n du 7 abii II 46 (3 septembe 995) ixant les conditions d évaluation des valeus appotées à un oganisme de placement collecti en valeus mobilièes ou détenues pa lui : «Les actions cotées à la Bouse des valeus sont évaluées à leu denie cous coté su le maché cental». Losque la valeu éseve à la hausse ou à la baisse, le cous de ééence donné pa la Bouse des valeus est etenu pou l évaluation. ticle 2 : ctions non cotées La valoisation d'une action non cotée est éalisée au egad d une appoche multicitèe ondée su les méthodes inancièes econnues (méthode d actualisation des lux de tésoeie,

2 méthode des multiples, méthode patimoniale ). Ladite appoche est validée au péalable pa le commissaie aux comptes des OPCVM et est soumise à l avis du CDVM. ticle 3 : Pats ou actions d OPCVM ou d OPCR Les pats ou actions d OPCVM ou d oganismes de Placement en Capital Risque (OPCR) sont évaluées à leu denièe valeu liquidative connue, quelle que soit la péiodicité de calcul de cette denièe. ticle 4 : Pats de FPCT Les pats de Fonds de Placements Collectis en Titisation (FPCT) sont évaluées à la denièe évaluation connue pévue pa l aticle 49 te de la loi n 0-98 elative à la Titisation de céances hypothécaies, qui dispose : «L évaluation des pats émises pa les FPCT consiste au calcul péiodique, pa l établissement gestionnaie, d une valeu théoique des pats du FPCT. Les méthodes et péiodicités d évaluation des pats émises pa les FPCT doivent igue au niveau du èglement de gestion.» SECTION II EVLUTION DES TITRES DE CRÉNCES COUPONS NNUELS ET TUX FIXE REMBOURSBLES IN FINE ticle 5 : Evaluation des tites de céances à coupons annuels et à taux ixe embousables in ine 5. Conomément à l'aêté du ministe des inances et de la pivatisation n du 22 janvie 2004 modiiant l aêté n du 7 abii II 46 (3 septembe 995) ixant les conditions d évaluation des valeus appotées à un oganisme de placement collecti en valeus mobilièes ou détenues pa lui : «Les tites de céances émis pa les émetteus publics ou pivés sont évalués su la base de la coube des taux de ééence publiée quotidiennement pa Bank l-maghib. Ladite coube est déteminée à pati des taux de endement des denièes tansactions su les bons du Téso émis pa adjudication eectuées su les machés pimaie et/ou secondaie aéents à ces bons, majoés, le cas échéant, d une mage epésentative des caactéistiques intinsèques de l émetteu des tites.» 5.2 Les tites de céances à coupons annuels et à taux ixe embousables in ine sont évalués en actualisant l ensemble des montants estant à pecevoi su la duée de vie estante à coui jusqu à l échéance de ces tites. 2

3 ticle 6 : Taux d actualisation 6. Le taux d actualisation utilisé pou l évaluation des tites émis pa l Etat est le taux ouni pa la coube des taux de ééence publiée quotidiennement pa Bank l- Maghib. 6.2 L estimation de chaque taux de ééence équivalent à une matuité su laquelle la coube des taux publiée pa Bank l-maghib ne donne pas d inomation est eectuée pa une méthode d intepolation linéaie ente les deux matuités les plus poches pou lesquelles ladite coube des taux mentionne un taux. 6.3 Dans l intevalle [8 3 semaines], l obsevation povenant de la coube des taux publiée pa Bank l-maghib et coespondant à la matuité ésiduelle la plus coute set de ééence à toutes les matuités inéieues. Cela evient à considée que la coube des taux d actualisation est plate ente la matuité 0 et le pemie point obsevé dans l intevalle [8 3 semaines]. 6.4 Le taux d actualisation utilisé pou l évaluation des tites non émis mais gaantis pa l Etat est le taux ouni pa la coube des taux de ééence publiée quotidiennement pa Bank l-maghib et majoé, le cas échéant, d une pime de liquidité ixée à l émission. 6.5 Le taux d actualisation utilisé pou l évaluation des tites autes que ceux émis ou gaantis pa l Etat est le taux ouni pa la coube des taux de ééence publiée quotidiennement pa Bank l-maghib et majoé, le cas échéant, d une pime de isque epésentative des caactéistiques intinsèques de l émetteu. ticle 7 : Pime de isque 7. Pou les obligations non émises pa l état, une coube des pimes de isque est déteminée, pou chaque émetteu, en considéant l ensemble des pimes de isque obsevées à l émission de chaque obligation dudit émetteu. Si pou une même duée ésiduelle deux ou plusieus pimes sont obsevées, la plus écente est etenue. Les points epésentant les pimes ainsi déinies sont pa la suite liés pa intepolation linéaie. Ente le point d abscisse 0 et le pemie point obsevé, la pime est considéée égale à celle dudit pemie point. 7.2 La pime de isque ainsi obtenue n est pas ajustée, sau si, à un moment donné, les conditions économiques et inancièes de l oganisme émetteu sont considéablement modiiées. Dans ce cas, la pime de isque peut ête augmentée ou diminuée pa l OPCVM qui en inome immédiatement le CDVM, en appotant les justiications nécessaies. u cas où le CDVM considèe que cette modiication n est pas justiiée, l OPCVM deva la ectiie en conséquence. 7.3 Pou les tites de céances négociables (TCN) non émis pa l état, la pime de isque este constante su toute la duée de vie du tite et peut ête evue à la hausse ou à la baisse si, à un moment donné, les conditions économiques et inancièes de l oganisme émetteu sont considéablement modiiées. Dans ce cas, la pime de isque peut ête 3

4 augmentée ou diminuée pa l OPCVM qui en inome immédiatement le CDVM, en appotant les justiications nécessaies. u cas où le CDVM considèe que cette modiication n est pas justiiée, l OPCVM deva la ectiie en conséquence. ticle 8 : Fomules d actualisation Les omules d actualisation sont pécisées en annexe. SECTION III EVLUTION DES UTRES TITRES DE CRÉNCES ticle 9 : utes tites de céances La valoisation des autes tites de céances est éalisée gâce à une méthode inancièe econnue. Ladite méthode est validée au péalable pa le commissaie aux comptes de l OPCVM et est soumise à l avis du CDVM. SECTION IV OBLIGTIONS ticle 0 : Respect pemanent des ègles d évaluation 0. Les ègles d évaluation édictées aux sections I et II, ci-dessus, sont espectées en pemanence pa l OPCVM. 0.2 En cas de non-espect desdites ègles, l OPCVM concené en end compte, sans délai, au CDVM en indiquant les causes du non-espect et les mesues pises pou égulaise la situation. 0.3 Touteois, si lesdites ègles deviennent inadaptées aux éalités du maché, l OPCVM peut, apès avis du commissaie aux comptes dudit OPCVM, popose leu modiication. Cette denièe ne poua deveni eective qu apès son appobation pa ledit commissaie aux comptes et pa le CDVM. Elle deva aie l objet d une inomation des poteus de pats desdits OPCVM péalablement à son entée en vigueu. 4

5 ticle : Inomation des souscipteus aux OPCVM Les pincipes d évaluation de chaque OPCVM doivent ête mentionnés dans les statuts ou le èglement de gestion dudit OPCVM, ainsi que dans sa note d inomation. Losque les méthodes d évaluations sont identiques à celles pévues dans la pésente ciculaie, il suia de mentionne : «Les méthodes d évaluation de l OPCVM sont conomes aux dispositions de la ciculaie n 02/04 elative aux conditions d évaluation des valeus appotées à un OPCVM ou détenues pa lui.». Losque les méthodes d évaluations ne sont pas pévues dans la pésente ciculaie, celles ci devont ête validées au péalable pa le commissaie aux comptes de l OPCVM, soumises à l avis du CDVM et pécisées dans la note d'inomation. ticle 2 : Péiodicité d évaluation Les tites détenus pa un OPCVM sont évalués chaque jou de calcul de valeu liquidative dans les conditions ixées pa les statuts ou le èglement de gestion. ticle 3 : Moyens L OPCVM se dote des moyens et met en place les pocédues nécessaies lui pemettant de : - s'assue en pemanence du espect des ègles d évaluation pécitées ; - éponde à toute demande d'inomation du CDVM. 5

6 SECTION V RPPEL DES SNCTIONS ticle 4 : Opposabilité aux ties L aticle 4-2 du Dahi potant loi n 23-0 modiiant et complétant le Dahi potant loi n elati au CDVM et aux inomations exigées des pesonnes moales aisant appel public à l épagne, dispose que : «( ) Les dispositions des ciculaies sont opposables aux pesonnes ou oganismes concenés dès qu elles leu sont notiiées, ou le cas échéant, dès leu publication selon les modalités pévues dans le èglement généal pécité. En oute, en cas de publication d une ciculaie au «Bulletin Oiciel», les dispositions de ladite ciculaie deviennent opposables aux ties à compte de la date de ladite publication.» ticle 5 : Sanctions 5. Conomément aux dispositions de l aticle 24 du Dahi potant loi n elati aux OPCVM tel que modiié et complété pa le dahi potant loi n 53-0: «Sont punis d un empisonnement de tois mois à un an et d'une amende de à DH ou de l une de ces peines seulement, les diigeants de SICV et d établissements de gestion de FCP et (ou) d établissements dépositaies qui : ( ) ne se conoment pas aux ègles d évaluation des valeus appotées à l OPCVM, telles qu elles sont aêtées pa le ministe chagé des inances, en application des dispositions de l aticle 66 du dahi potant loi ; [ ]» 5.2 Conomément aux dispositions de l aticle 4-3 du Dahi potant loi n 23-0 modiiant et complétant le Dahi potant loi n elati au CDVM et aux inomations exigées des pesonnes moales aisant appel public à l épagne, et «( ) dans le cas où les patiques elevées constituent un non espect d une ègle de patique poessionnelle ( ), le CDVM est habilité à pononce à l enconte des auteus de ces patiques une sanction pécuniaie dont le montant est onction de la gavité des manquements commis et en elation avec les avantages ou les poits tiés de ces manquements. Cette sanction ne peut excéde deux cent mille ( ) dihams ou, losque des poits ont été éalisés, le quintuple du montant desdits poits». ticle 6 : Date d eet Les dispositions de la pésente ciculaie pennent eet à compte du e août

7 NNEXE FORMULES D CTULISTION I- Tites de céances émis ou gaantis pa l Etat, à coupons annuels et à taux ixe embousables in ine:. Evaluation des tites de céances de matuité initiale inéieue ou égale à an : Le pix des tites de céances à taux ixe dont la matuité initiale est inéieue ou égale à 365 jous, est calculé de la manièe suivante : Mi P = N 360 () M 360 P : le pix du tite, en DH ; N : le nominal, en DH ; M i : la matuité initiale, en jous ; M : matuité ésiduelle, en jous ; t : le taux acial ; t : le taux de endement, simple (il devient constant pou toute matuité ésiduelle inéieue ou égale à 8 semaines, avec une condition de continuité du taux à la matuité pécitée). 2. Evaluation des tites de céances de matuité initiale supéieue à an : 2. Tites de céances de matuités ésiduelles inéieue à an : Le pix des tites de céances à taux ixe dont la matuité initiale est supéieue à an et dont la matuité ésiduelle est inéieue ou égale à 365 jous, est calculé de la manièe suivante : P = N (2) M 360 Sau dans le cas des lignes postéieues à un seul lux où la omule s écit : M i P = N M (3) 360 Sau pou les lignes postéieues (le e coupon étant calculé su une duée supéieue à un an). 7

8 P, N, M, M i, t et t : tels que déinis pécédemment ; : égale à 366 jous si l année en cous est une année bissextile et 365 sinon. 2.2 Tites de céances de matuité ésiduelle supéieue à an : Le pix des tites de céances à taux ixe dont les matuités initiales et ésiduelles sont supéieues à 365 jous, est calculé de la manièe suivante : P = nj n i= Fi ( i ) (4) P : pix du tite ; t : le taux de endement au moment de l évaluation, tel que déini pa l aticle 6 de la pésente ciculaie ; F i : lux monétaie à la date i (coupon ou coupon plus nominal) ; n : nombe de coupons à veni ; n j : nombe de jous estant à coui jusqu à la date du pochain coupon ; : égale à 366 jous si l année en cous est une année bissextile ou 365 sinon ; Plus pécisément, cette denièe omule s écit diéemment suivant que la ligne à évalue est nomale ou postéieue : cas d une ligne nomale : P = N nj [ n i= t + ] ( i ) ( n ) ( ) (4.) cas d une ligne postéieue à un seul lux : P M i = N (4.2) nj M i : Matuité initiale, en jous. cas d une ligne postéieue à plusieus lux : 8

9 Si la Date d évaluation de la ligne pécède la Date de détachement du pemie coupon: P = N nj t [ ( Dc DEm) + n i= 2 t ( i ) + ( n ) ] (4.3) D c : Date de détachement du pemie coupon ; D Em : Date d émission. Sinon : la omule est la même que pou une ligne nomale, soit la omule (4.). II- Tites de céances à taux ixe embousables in ine émis pa des émetteus pivés : L évaluation des tites de céances à taux ixe émis pa des émetteus pivés s eectue de la même manièe que celle des tites émis pa des émetteus publics, à la seule diéence de l ajout d une pime 2 aux taux des Bons du Téso utilisés pou l évaluation. insi les omules estent les mêmes, avec : t emplacé pa (t + p) t : le taux d actualisation au moment de l évaluation, utilisé pou la valoisation des tites émis pa l Etat, tel que déini pa l aticle 6 de la pésente ciculaie. p : la pime de isque au moment de l évaluation, telle que déinie pa l aticle 7 de la pésente ciculaie, ou la pime de liquidité ixée à l émission, pou les tites gaantis pa l Etat. 2 Tel que déini pa les alinéas 4 et 5 de l aticle 6 de la pésente ciculaie. 9

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées Accessibilité du cabinet médical aux pesonnes handicapées : http://www.ups-picadie.og : upsmedecinslibeauxpicadie@oange.f P. 1-2 Popos intoductifs Diagnostic accessibilité - Le cade juidique - P. 3-4 Mon

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C.

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C. CHAPITRE 1 SUITES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autes sciences. Nous veons dans ce cous et les tavaux diigés dives exemples

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR Fais d entée éduits su une sélection de FIP et FCPI 47 ue POTERNE - 21200 BEAUNE contact@fcpi-enligne..com FCPI FIP Comment Souscie Toute décision doit êtee pise apès consultationn du pospectus d infomation.

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier Monnaie et finance 1 : Les machés financies Sommaie hapite 1 : Le système financie hapite 2 : Le maché des actions hapite 3 : Le maché obligataie hapite 4 : Le maché des poduits déivés Bibliogaphie : 1.

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30 Univesité Pais Ouest Nantee La Défense Année univesitaie 010-011 UFR SEGMI L Economie-Gestion Micoéconomie B Inteogation du Mecedi 4 Novembe 010 Duée : 1h30 Aucun document n est autoisé et les calculatices

Plus en détail

Robot industriel IRB.60

Robot industriel IRB.60 Noguet - Lycée Blaise Pascal Colma - Robot industiel IRB - D apès Mécanique 1 P. Agati ED. Dunod - 24/02/05-1/5 EXERCICES D APPLICATION CINEMATIQUE Chapite 4 : Etude du mouvement ciculaie 1. Pésentation

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

Directives. Confidentiel une fois rempli

Directives. Confidentiel une fois rempli 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 ENQUÊTE SUR L ADOPTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE PAR LES ENTREPRISES QUÉBÉCOISES Coige le nom et l'adesse s'il y a lieu Nom Adesse Municipalité Povince Code

Plus en détail

www.ucpa-formation.com

www.ucpa-formation.com Depuis le mois de septembe 2005, il est obligatoie de posséde un diplôme pofessionnel pou diige un accueil de loisis ou un séjou de vacances de plus de 80 enfants duant plus de 80 jous, le BAFD ne suffit

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières 5.1. Intoduction 5. Epagne, investissement et système financie Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapite 25 Pêts et empunts sont inexticablement liés : si quelqu un pête, c est qu un aute a décidé

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail

N : 1P-016 FERHANI K., Université de Guelma, Algérie ETUDE EXPERIMENTALE DE L ABSORPTION CAPILLAIRE DES BETONS AUTO-PLAÇANTS

N : 1P-016 FERHANI K., Université de Guelma, Algérie ETUDE EXPERIMENTALE DE L ABSORPTION CAPILLAIRE DES BETONS AUTO-PLAÇANTS ETUDE EXPERIMENTALE DE L ABSORPTION CAPILLAIRE DES BETONS AUTO-PLAÇANTS FERHANI Kamel 1, CHERAIT Yacine 2 1 Doctoant/Post Gaduant, Laboatoie LGCH, Univesité de Guelma, fe23000@gmail.com 2 Maîte de Conféences,

Plus en détail

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S MECA NI QUE L yc ée F.B UISS N PTS I MUVEMENT D UNE PARTICULE SUMISE A UNE F R C E C E N T R A L E C N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I N A U X R B I T E S C I R C U L A I R E S PRELUDE Dans ce chapite,

Plus en détail

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués Santé envionnement Gille de lectue Échantillonnage et analyse des sols pollués Sommaie Intoduction 2 1. Éléments de cadage de la conception d une campagne de mesues dans les sols 3 1.1 Étape 1 : définition

Plus en détail

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit CONCOURS COMMUN 2006 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epeuve spécifique de Sciences Industielles pou l Ingénieu Filièe PCSI, option PSI Vendedi 12 mai 2006 de 8h00 à 12h00 Instuctions généales

Plus en détail

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez...

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN Se fome autement tout au long de la vie Vous êtes... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, paent, jeune couple, éducateu,

Plus en détail

TOURING PROPOSE UN PRODUIT D ASSURANCE VOYAGE CONÇU SPÉCIALEMENT POUR LES TOURS OPÉRATEURS

TOURING PROPOSE UN PRODUIT D ASSURANCE VOYAGE CONÇU SPÉCIALEMENT POUR LES TOURS OPÉRATEURS TOURING PROPOSE UN PRODUIT D ASSURANCE VOYAGE CONÇU SPÉCIALEMENT POUR LES TOURS OPÉRATEURS Voici un ésumé des avantages : Fomule Euope et fomule Monde Fais médicaux à l étange et apatiement illimités Fais

Plus en détail

TROISIEME LIVRET: REGLEMENT

TROISIEME LIVRET: REGLEMENT Plan de Pévention des Risques natuels pévisibles PPR de la commune d Epagny TROISIEME LIVRET: REGLEMENT novembe 2008 Plan de Pévention des Risques natuels pévisibles PPR de la commune d Epagny TROISIEME

Plus en détail

Guide de souscription

Guide de souscription Guide de sousciption Toute décision d investissement doit ête pise apès consultation du pospectus d infomation disponible su le site MonFinancieDéfiscalisation.com. Complétez et signez le bulletin de sousciption

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique BCCLURET SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électonique Étude des Systèmes Techniques Industiels BLISE MRITIME Constuction Mécanique Duée Conseillée 1h30 Lectue du sujet : 5mn Patie

Plus en détail

A. Étude d une installation électrique domestique

A. Étude d une installation électrique domestique Banque «go Véto» - 3 PHYSIUE Duée : 3 h 3 L usage d une calculatice est autoisé pou cette épeuve Il sea tenu le plus gand compte dans la notation de la qualité de la édaction Si, au cous de l épeuve, un

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

Projet expérimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT

Projet expérimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT Magistèe de Physique Fondamentale 2007-2008 Pojet expéimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT 1 DESCRIPTION DU PROJET... 2 1.1 OBJECTIFS... 2 1.2 MODE DE TRAVAIL... 2 2 LES JETS TURBULENTS...

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

MODE D EMPLOI MONFINANCIER VIE SCPI EDISSIMMO

MODE D EMPLOI MONFINANCIER VIE SCPI EDISSIMMO MODE D EMPLOI MONFINANCIER VIE SCPI EDISSIMMO Pou établi vote contat MonFinancie Vie, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption complété et signé Le bulletin

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées.

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées. Execices su le chapite «Les combustions» Execice n 1 : Lie l extait de texte ci-dessous avant de éponde aux questions posées. Essence et envionnement De nombeuses activités humaines sont susceptibles de

Plus en détail

Séance de TP n 2 du jeudi 10 décembre 2009. Manipulation Pré-requis Montages liés. Electrocinétique, modulation d amplitude diagramme de bode

Séance de TP n 2 du jeudi 10 décembre 2009. Manipulation Pré-requis Montages liés. Electrocinétique, modulation d amplitude diagramme de bode Tavaux Patiques Pépaation à l agégation intene de Sciences Physiques 009-010 Séance de TP n du jeudi 10 décembe 009 Manipulation Pé-equis Montages liés Etude d un cicuit passif passe bas application à

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés Le Coût de la Rentée : Du côté des Etudiants Kinés www.fnek.og Membe de la PROPOS LIMINAIRES En cette entée 2009, la Fédéation Nationale des Etudiants en Kinésithéapie, membe de la FAGE et epésentative

Plus en détail

SURVEILLANCE MÉDICALE ET CRITÈRES D APTITUDE MÉDICALE POUR LES POMPIERS

SURVEILLANCE MÉDICALE ET CRITÈRES D APTITUDE MÉDICALE POUR LES POMPIERS SURVEILLNCE MÉDICLE ET CRITÈRES D PTITUDE MÉDICLE POUR LES POMPIERS Consensus Sevices Extenes pou la Pévention et la Potection au Tavail Document final du goupe de tavail CoPev Citèes d ptitude Médicale

Plus en détail

La troisième loi de Newton

La troisième loi de Newton 6 CHAPITRE La toisième loi de Newton CORRIGÉ DES EXERCICES Execices SECTION 6. La loi de l action et de la éaction 6.. Pou se déplace los de leus soties dans l espace, les astonautes se sevent de populseus

Plus en détail

Chaînes énergétiques

Chaînes énergétiques Chapite 7 Chaînes énegétiques Découvi Activité expéimentale n 1 Comment fonctionne une voitue utilisant une pile à combustible? Expéience n 1 Au niveau des ésevois, on obseve la fomation de bulles : des

Plus en détail

Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME

Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME Poblème 1 Condensateu en égime vaiable (extait de l'examen S3SMPE 2002-2003) On considèe un condensateu plan à amatues ciculaies, de ayon a, distantes de d, alimenté

Plus en détail

CALCUL DU SOULEVEMENT D UN PIEU ISOLE FONDE DANS UN SOL GONFLANT

CALCUL DU SOULEVEMENT D UN PIEU ISOLE FONDE DANS UN SOL GONFLANT ouie du avoi N, Juillet 7, pp9- ALUL DU OULEVEMEN D UN PIEU IOLE FONDE DAN UN OL GONFLAN DEIGN HE UPHEAVAL OF IOLAE PILE FOUNDED IN A WELLING OIL BAHEDDI MOHAMED, HARIF ABDELHAMID & BOUDOUH MOUNIR he de

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ...

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ... ... dossie L ACCES DES JEUNES A LA SANTE 20% d étudiants en Fance, et 26% en Midi-Pyénées, enoncent à des taitements médicaux pou des aisons financièes*. 18% des étudiants n ont pas de complémentaie santé.

Plus en détail

La réforme des régimes de retraite en Europe: le point de vue de l actuaire

La réforme des régimes de retraite en Europe: le point de vue de l actuaire La éfome des égimes de etaite en Euope: le point de vue de l actuaie Stasboug, 7 octobe 2010 Pofesseu Piee DEVOLDER UCL, Belgique Agenda 1. Le défi des etaites en Euope 2. Répatition ou capitalisation

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés guide de qualité d accès aux commeces infomations à l usage des commeçants pepignanais Pepignan, une ville accessible aux citoyens handicapés Pepinyà, una ciutat accessible als ciutadans minusvàlids Un

Plus en détail

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 ************************************************************************************************* EPREUVE

Plus en détail

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE National Specialty Society fo Community Medicine NSSCM SNSMC Société nationale de spécialistes pou la médecine communautaie SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE 2007 Passons à l action Le

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

Gestion de versions incertaines de documents XML

Gestion de versions incertaines de documents XML Gestion de vesions incetaines de documents XML Mouhamadou Lamine Ba, Talel Abdessalem, Piee Senellat Institut Mines-Télécom Télécom PaisTech ; CNRS LTCI 46 Rue Baault, 75013 Pais, Fance fist.last@telecom-paistech.f

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs Moments patiels cédibilistes et application à l évaluation de la pefomance de fonds spéculatifs Alfed MBAIRADJIM M. 1 & Jules SADEFO K. 2 & Michel TERRAZA 3 1 LAMETA- Univesité Montpellie 1 et moussa alf@yahoo.f

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1 OPTIQUE ONDULATOIRE Le caactèe ondulatoie de la luièe a été énoncé pou la peièe fois pa C. Huygens (678). Il a été ensuite lageent développé pa A. Fesnel (8) et elié plus tad, en 876, à l électoagnétise

Plus en détail

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE Pou établi vote contat MonFinancie Libeté Vie pou un enfant mineu, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONDUCTION - - 53 - - [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONDUCTION - - 53 - - [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés INSA de LYON Dép. Génie Civil et Ubanisme 3GCU CONDUCION - - 53 - - [J. Bau], [006], INSA de Lyon, tous doits ésevés INSA de LYON Dép. Génie Civil et Ubanisme 3GCU INRODUCION - 56 CHAPIRE - 57 GENERALIES

Plus en détail

I Locaux, Véhicules électriques, accueil, visite, personnen situation, façadextérieur; essais. I IEME. I Photo de nos manifestations.

I Locaux, Véhicules électriques, accueil, visite, personnen situation, façadextérieur; essais. I IEME. I Photo de nos manifestations. Photos pou le site de tel'le Détails des clichés dans chaque ubique pages pa pages : Rubique EltlE: 1- Qu'est ce que l'eme? Locaux Locaux, Véhicules électiques, accueil, visite, pesonnen situation, façadextéieu;

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

Exemples d antennes (9)

Exemples d antennes (9) Exemples d antennes (9) II. Le pincipe des images : Pemet de considée le cas de souces placées au dessus d un sol qui peut ête assimilé à un conducteu pafait (en BF : σ >> ωε ). a) Cas d une antenne filaie

Plus en détail

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence Le avalement de façade Fiche conseil n 7 Séie Patimoine / Inteventions su le bâti ancien PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Diection Régionale des Affaies Diection Régionale Cultuelles des Affaies -Alpes

Plus en détail

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S)

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S) Rèf : st Pincipe fondamental de la statique STI G.E. I Hypothèse de la statique En statique, les solides sont supposés géométiquement pafaits, indéfomables, homogènes et isotopes. Géométie : les aspéités,

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 04/06 relative aux règles de comptabilisation des opérations de pension par les OPCVM

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 04/06 relative aux règles de comptabilisation des opérations de pension par les OPCVM Rabat, le 13 avril 2006 Note de présentation de la circulaire du CDVM n 04/06 relative aux règles de comptabilisation des opérations de pension par les OPCVM Les opérations de pension sont des opérations

Plus en détail

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice Vote mission : Réalise un publipostage avec OpenOffice BUTS DE LA MISSION : Cée une base de données avec OpenOffice Calc Cée une lette-type avec OpenOffice Wite Insée les champs de la base de données dans

Plus en détail

GESTION DES STOCKS. Plan du cours. 1. Le rôle des stocks en gestion de production. 2. Le problème de Wagner-Whitin

GESTION DES STOCKS. Plan du cours. 1. Le rôle des stocks en gestion de production. 2. Le problème de Wagner-Whitin Cous ADP-CGP2 GESTION DES STOCKS Plan du cous 1. Le ôle des stocs en gestion de poduction 2. Le poblème de Wagne-Witin 3. La quantité économique optimale et les politiques déivées 4. Modèle de gestion

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L installation

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

Exercices : 19 - Champ électrostatique

Exercices : 19 - Champ électrostatique 1 Execices : 19 - Champ électostatique Sciences Physiques MP 2015-2016 Execices : 19 - Champ électostatique A. Calculs de champ et de potentiel 1. Théoème de supeposition Une sphèe de ayon b pote une chage

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique L'atome et la mécanique de Newton : Ouvetue au monde quantique Lod Kelvin affime en 1892 que "tous les concepts de la physique sont déteminés, et qu'il n'y a plus qu'à touve quelques décimales supplémentaies

Plus en détail

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM S. angui*, K. Bege *, B. Vincent*, E. Clavel**, R. Peussel*, C. Vollaie* (*) : Laboatoie Ampèe UMR CNRS 5005, Ecole Centale de Lyon,

Plus en détail

ε ε Le champ électrique E et la densité de puissance moyenne sont reliés par :

ε ε Le champ électrique E et la densité de puissance moyenne sont reliés par : 1. UNIT Réalisez les convesions suivantes : P = dbm.1 W V = mv 86 dbµv G = 7 db 7 dbi et 4.85 dbd Lp = -3 db.5 (pete de popagation expimée en appot de puissance sotante su puissance entante). GRANDURS

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE SUPPORT DE COURS ENONCE DE TRAVAUX DIRIGES. 5 ème Année Réseau et Télécom

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE SUPPORT DE COURS ENONCE DE TRAVAUX DIRIGES. 5 ème Année Réseau et Télécom INSTITUT NATIONAL DS SCINCS APPLIQUS D TOULOUS 5 ème Année Réseau et Télécom ANTNNS SUPPORT D COURS NONC D TRAVAUX DIRIGS Alexande Boye alexande.boye@insa-toulouse.f www.alexande-boye.f Antennes Octobe

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

La Portance ou comment tuer un mythe.

La Portance ou comment tuer un mythe. La Potance ou comment tue un mythe. I Intoduction : Intenet est un outil meveilleux qui devait pemette de popage à tous la science sans bouge de chez soi puisque a pioi la science existait avant Intenet,

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94)

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94) Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf côté château SUCY-EN-BRIE (94) : Rue du Moutie, cente-ville piétonnie À l'entée du château de Sucy Façade du château Un cente-ville pésevé à 17 km de Pais Sucy-en-Bieaffimesonauthenticitépaunpatimoine

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION www.fls LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION A pati de la maquette actuelle, nous avons déployé une offe en L1, L2 et L3 se déclinant en 3 pacous los de la denièe année. Tois dépatements de la faculté des Lettes

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver)

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver) GE Money Bank DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Résevé aux paticulies) Exemplaie Client (à conseve) Vote Conseille Cachet du Conseille Le (date de l offe) O l'offe. N de poposition : N

Plus en détail

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS ASSOCIATION UNIVERSITÉ INTER-ÂGES 18 ue des Fèes Bolifaud 95220 HERBLAY 06 73 14 01 98 - Email : univesia@wanadoo.f INFORMATIQUE COURS - STAGES ATELIERS Un pogamme pesonnalisé de «cous et patiques» est

Plus en détail

( Mecanique des fluides )

( Mecanique des fluides ) INSTITUT NTION GRONOMIUE ERTEMENT U GENIE RUR SECTION YRUIUE GRICOE YRUIUE GENERE ( Mecanique des fluides ) TRONC COMMUN ème NNEE atie : Statique des Fluides ( ydostatique ) atie : ynamique des Fluides

Plus en détail

TABLEAUX DES MÉDICAMENTS PAR GROUPE D ÂGE (CANADA) Options de traitement médical pour les enfants

TABLEAUX DES MÉDICAMENTS PAR GROUPE D ÂGE (CANADA) Options de traitement médical pour les enfants DOCUMENTS DE SUPPORT 7A TABLEAUX DES MÉDICAMENTS PAR GROUPE D ÂGE (CANADA) Options de taitement médical pou les enfants Tableau 1. TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH NON COMPLIQUÉ CHEZ L ENFANT Liste des

Plus en détail

Thèse. Docteur de l Université Henri Poincaré, Nancy-I

Thèse. Docteur de l Université Henri Poincaré, Nancy-I FACULTE DES SCIENCES U.F.R Sciences & Techniques : S.T.M.I.A Ecole Doctoale : Infomatique-Automatique-Electotechnique-Electonique-Mathématique Dépatement de Fomation Doctoale : Electotechnique-Electonique

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités Modélisation du tansfet theique dans les contacteus écaniqueent agités Abdelkade DEBAB *, Nacéa CHERGUI et Joël BERTRAND Laboatoie d hydodynaique et tansfet physique dans les éacteus USTOan, Dépateent

Plus en détail

Chapitre II- Lois fondamentales de la magnétostatique

Chapitre II- Lois fondamentales de la magnétostatique 1 hapite - Lois fondamentales de la magnétostatique Aucune des lois fondamentales citées ici ne sea démontée. Elles constituent des faits d expéience taduits dans un fomalisme mathématique, apué au fil

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/06 RELATIVE A L ANIMATION DE MARCHE DES ACTIONS COTEES

CIRCULAIRE N 01/06 RELATIVE A L ANIMATION DE MARCHE DES ACTIONS COTEES Rabat, le 30 mars 2006 CIRCULAIRE N 01/06 RELATIVE A L ANIMATION DE MARCHE DES ACTIONS COTEES L activité d animation de marché d une action cotée relève soit d une obligation légale, en vertu des dispositions

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail