Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel"

Transcription

1 CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Cente d enseignement de Genoble Mémoie Mécanique des stuctues et des systèmes Validation CFD axisymétique de modèle zonal des écoulements gazeux de Auditeu: Jean-Michel BERALS Date et lieu de soutenance: à Genoble JURY: Pésident: M Geoges. Venizelos Membes: M Thiey. Balle M Eic. Fouue

2

3 Abstact Résumé Detailed in-cylinde gas flows ae equied fo enhancement of the compehension of emissions geneation in HSDI Diesel engines. To povide validation pupose data to a Zonal Gas Flow simulation pogam, axi-symmetic CFD models of combustion chambes have been built unde steady state motoed engine cycle conditions. Two modelling stategies diections have been consideed fo compaisons: A geomety simplification appoach, fom eal combustion chambe shape, epesenting the bowl in piston featues, to a bloc cylindical shape model, has been achieved, togethe with the geneation of vaious coase and fine mesh esolutions to assess thei sensitivity on the solution domain. The wok has been pefomed in two stages: Fist, closed cycle models to investigate the main lage scale stuctues inside the cylinde such as swil solid body otation, one dimension squish stuctue, tumble votices and eciculation gas flows, and enhancement of tubulence levels up to the point of fuel injection. Numeical teatment of the walls bounday layes has been achieved at low computational cost. Then, idealized inlet pots as bounday conditions have been added to povide infomation of the swil geneated by the intake flows. Useful infomation data ae povided, including heat tansfe coefficients to the walls and ecommendations on the combustion chambe geomety and discetisation pactices ae given fo the implementation into the ZGF pogam. Keywods: Computational Fluid Dynamics (CFD) Compessible gas flows Tubulence Swil Squish Diesel engine Combustion chambe Intake Les écoulements de gaz détaillés dans les cylindes sont nécessaies pou amélioe la compéhension de la poduction des émissions dans les moteus Diesel HSDI. Pou founi des données à des fins de validation pou un pogamme de simulation zonal des écoulements de gaz, des modèles CFD axisymétiques de chambes de combustion ont été constuits dans des conditions de cycle moteu entainé en égime établi. Deux diections pou la statégie de modélisation ont été considéées pou compaaisons: Une démache de simplification de géométie, d'une fome de chambe de combustion éelle epésentant les caactéistiques de piston à cuvette, à un modèle de fome bloc cylindique, a été éalisée, en paallèle avec la généation de maillages de difféentes ésolutions pou évalue leu sensibilité su le domaine de solution. Le tavail a été éalisé en deux phases: d'abod, une investigation des modèles en cycle femé su les pincipales stuctues de gande échelle à l'intéieu du cylinde, telles que la otation de cops solide, swil, la stuctue unidimensionnelle de squish, les toubillons de tumble ainsi que les eciculations de gaz, et la mise en évidence des niveaux de tubulence jusqu'au point d'injection de cabuant. Le taitement numéique des couches limites aux paois a été effectué à faible coût numéique. Ensuite, des pots d'entée idéalisés ont été ajoutés comme condition aux limites pou acquéi des infomations le swil généé pa les écoulements d'admission. Les infomations nécessaies sont founies, y compis les coefficients de tansfet themique aux paois et des ecommandations su la géométie de la chambe de combustion et les patiques de discétisation sont données pou leu implantation dans le pogamme ZGF. Mots clés: Dynamique des fluides numéique - Ecoulements compessibles - Tubulence - Swil - Squish - Moteu Diesel - Chambe de combustion Admission

4 Remeciements Je emecie tout d abod J. Gay Hawley pou m avoi accueilli et guidé avec enthousiasme au sein du goupe de echeche Automotive PVRC de l univesité de Bath, et avoi maintenu une ambiance de tavail chaleueuse et conviviale pendant mon séjou. Je emecie également D Mike Wilson pou ses conseils avisés et son appot scientifique su les méthodes de dynamique des fluides numéiques et l utilisation des logiciels de CFD. Ma econnaissance va aussi à Niall Campbell pou sa disponibilité et l assistance qu il m a appotée au quotidien. Enfin, ma gatitude va ves Fank J. Wallace, pofesseu éméite, pou avoi patagé avec moi son expéience enichissante los de nos discussions su les simulations des moteus à combustion intene. Finalement, mes emeciements enves mes contacts à la société Fod Moto, en paticulie D-Ing. F. And Sommehoff et Boyd Fench pou leu suppot et les infomations techniques su les moteus Diesel en cous de développement.

5 Sommaie Liste des figues et tableaux. Liste des symboles & abéviations. Intoduction: Envionnement du pojet: Code de simulation cyclique MERLIN: Diesel Exhaust Emission Pedictive Capability DEEPC: Modèle d écoulement multi zone ZGF:...6. Dynamique des gaz dans les moteus à compession intene: Equations de consevation Fomulation instantanée: Equation de consevation de la masse: Equation de consevation de la quantité de mouvement: Equation de consevation des quantités scalaies: Equations de l écoulement moyen: Equation de continuité: Equation de consevation de la quantité de mouvement: Equation de consevation des quantités scalaies: Conditions aux limites: Conditions aux limites de paoi: Fonctions de paoi: Conditions aux limites d admission: Conditions aux limites cycliques Modélisation de la tubulence: Pincipe de la tubulence: Modèle de tubulence: Pincipe de la viscosité diffusion des toubillons: Modèle de tubulence à deux équations K - ε Swil atio: Méthodes numéiques pou les écoulements gazeux: Discétisation des équations de consevation: Méthode des volumes finis: Obtention d une solution pou les écoulements: L algoithme PISO: Simulations CFD en cycle femé: Moteus Diesel à injection diecte: Le moteu PUMA: L appoche axisymétique: Conditions moteu en cycle foid: Généation et pépaation des modèles en cycle femé: Statégie de modélisation: Desciption des modèles: Omega Modèle à maillage fin: Modèle Bloc cylindique Maillage fin: Modèle Omega Maillage lage: Modèle Bloc cylindique Maillage lage: Analyse de la distibution des écoulements dans le cylinde: Vaiations de la pession: Simulations des champs des écoulements avec maillage fin ente BDC et SOI: Géométie Compaaisons des ésolutions des maillages:... 49

6 Distibution des vitesses calculée apès SOI: Calculs de la tubulence: Taitement des couches limites aux paois: Simulations CFD axisymétique avec écoulements d admission: Appoche des écoulements d admission: Configuation des écoulements d admission: Position et suface des oifices d admission: Desciption des modèles: Conditions limites d admission: Conditions initiales: Débit massique de l écoulement d admission: Sensibilité à la distibution de vitesses d admission: Investigation péliminaie: Simulations du pocessus d admission: Analyse des données expéimentales: Analyse des écoulements d admission: Caactéistiques de l écoulement d admission: Compaaisons des pofiles de vitesses d admission: Sensibilité de la position des conditions limites d admission: Sensibilité de la ésolution de la gille aux conditions d admission: Conditions d admission avec maillage lage: Modèle à maillage lage avec taitement des couches limites: Sensibilité de la gille de ésolution su la tubulence: Pévisions de tansfet de chaleu du gaz aux paois: Discussion: Champs des vitesses: Niveaux de vitesses: Squish: Swil: Stuctue du votex de tumble: Stuctues d échelles inféieues: Stuctue de la tubulence: Niveaux de tubulence: Modèle de tubulence: Analyse numéique: Maillage du domaine de solution: Fome du domaine de solution: Pesciption des conditions limites d admission: Couche limite et smeaing: Conditions initiales Paois adiabatiques Tansfet de chaleu: Taitements numéiques:...9 Conclusion:...95 Bibliogaphie:...97 Annexe A: Vaiables d entée du pogamme Zonal Gas Flow A-1 Annexe B: Généation du maillage dans Sta-CD B-1 Annexe C: Commandes Posta - Mobilité du maillage C-1 Annexe D: Résultats pou les modèles en cycle femé. D-1 Annexe E: Taitement des couches limites E-1 Annexe F: Modèles avec admission. F-1 Annexe G: Simulations pou validation. G-1

7 Liste des figues & tableaux: Chapite 1: Figue 1.1: Gille de maillage du ZGF. Chapite : Figue.1: Fonction de paoi. Figue.: Distibution de la vitesse moyenne pès des paois dans un écoulement tubulent. Chapite 3: Figue 3.1: Gille de ésolution dans le plan - θ pou la vaiable φ Figue 3.: Gille de ésolution dans le plan z. pou la vaiable φ Chapite 4: Tableau 4.1: Caactéistiques du moteu PUMA. Figue 4.: Position des soupapes dans la face de la culasse Plan de la culasse du PUMA Fod. Figue 4.3: Géométie du piston Plan Fod. Figue 4.4: Fome des pots d admission du moteu PUMA. Figue 4.5: Diagamme epésentation de la statégie de modélisation. Figue 4.6 a à d: Maillage des difféents modèles. Figue 4.7: Géométie de la cuvette du piston pou le modèle CFD Omega. Tableau 4.8: Popiétés de l ai. Tableau 4.9: Popiétés des modèles. Tableau 4.10: Paamètes du modèle de tubulence K-ε. Tableau 4.11: Paamètes des conditions initiales. Figue 4.1: Distibution des vitesses de swil initial. Figue 4.13: Localisation des conditions aux limites. Figue 4.14: Repésentation du mécanisme bielle manivelle. Tableau 4.15: Paamètes de contôle pou les calculs tansitoies PISO. Tableau 4.16 : Paamètes des modèles en cycle femé. Figue 4.17: Pession absolue pou le modèle Omega Maillage fin. Figue 4.18: Pession absolue pou le modèle Omega Maillage lage. Figue 4.19: Calcul de l élévation de pession isentopique. Figue 4.0: Vitesses axiales-adiales à SOI sans swil initial. Figue 4.1: Vitesses de swil sans swil initial. Tableau 4.: Topologie du modèle à maillage lage pou le taitement des couches limites. Chapite 5: Figue 5.1: Caactéistiques de l ensemble pots d admission soupapes. Figue 5.: Pofil de la section d écoulement d admission. Figue 5.3: Position de l écoulement d admission. Figue 5.4 a & b: Repésentation de la diection de l'écoulement à la sotie des soupapes. Figue 5.5 a à h: Pofils de vitesse d'alimentation adiaux - tangentiels. Figue 5.6: Vitesses de swil à IVC généées pa les écoulements d admission apès BDC. Figue 5.7: Vitesses axiales - adiales à SOI généées pa les écoulements d admission apès BDC. Tableau 5.8 : Paamètes aux conditions limites d'admission.

8 Tableau 5.9: Caactéistiques des conditions limites d admission. Chapite 6: Tableau 6.1 : Caactéistiques des odinateus Tableau 6. : Duées de taitement du pocesseu Tacés des modèles CFD: Annexe D: Résultats pou les modèles en cycle femé: Patie 1: Modèle Omega en cycle femé- Maillage fin. Figue 1.a: Maillage. Figue 1.b: Vitesses axiales adiales à 150 BTDC. Figue 1.c: Vitesses de swil à 150 BTDC. Figue 1.d: Vitesses axiales adiales à 80 BTDC (compession). Figue 1.e: Vitesses de swil à 80 BTDC (compession). Figue 1.f: Vitesses axiales adiales à SOI. Figue 1.g: Vitesses de swil à SOI. Figue 1.h: Vitesses axiales adiales à TDC. Figue 1.i: Vitesses de swil à TDC. Figue 1.j: Vitesses axiales adiales à 0 ATDC. Figue 1.k: Vitesses de swil à 0 ATDC. Figue 1.l: Viscosité tubulente à SOI. Figue 1.m: Viscosité tubulente à TDC. Figue 1.n: Enegie cinétique de la tubulence à SOI. Figue 1.o: Vitesses de swil calculées au sommet de la cuvette. Patie : Modèle Bloc cylindique en cycle femé- Maillage fin. Figue.a: Maillage. Figue.b: Vitesses axiales adiales à 150 BTDC. Figue.c: Vitesses de swil à 150 BTDC. Figue.d: Vitesses axiales adiales à 80 BTDC (compession). Figue.e: Vitesses de swil à 80 BTDC (compession). Figue.f: Vitesses axiales adiales à SOI. Figue.g: Vitesses de swil à SOI. Figue.h: Vitesses axiales adiales à TDC. Figue.i: Vitesses de swil à TDC. Figue.j: Vitesses axiales adiales à 0 ATDC. Figue.k: Swil velocities at 0 ATDC. Figue.l: Viscosité tubulente à SOI. Figue.m: Viscosité tubulente à TDC. Figue.n: Enegie cinétique de la tubulence à SOI. Figue.o: Vitesses de swil calculées au sommet de la cuvette. Patie 3: Modèle Omega en cycle femé- Maillage lage. Figue 3.a: Maillage. Figue 3.b: Vitesses axiales adiales à 150 BTDC. Figue 3.c: Vitesses de swil à 150 BTDC. Figue 3.d: Vitesses axiales adiales à SOI. Figue 3.e: Vitesses de swil à SOI. Figue 3.f: Vitesses axiales adiales à TDC.

9 Figue 3.g: Vitesses de swil à TDC. Figue 3.h: Vitesses axiales adiales à 0 ATDC. Figue 3.i: Vitesses de swil à 0 ATDC. Figue 3.j: Viscosité tubulente à SOI. Figue 3.k: Enegie cinétique de la tubulence à SOI. Figue 3.l: Vitesses de swil calculées au sommet de la cuvette. Patie 4: Modèle Bloc cylindique en cycle femé- Maillage lage. Figue 4.a: Maillage. Figue 4.b: Vitesses axiales adiales à 150 BTDC. Figue 4.c: Vitesses de swil à 150 BTDC. Figue 4.d: Vitesses axiales adiales à SOI. Figue 4.e: Vitesses de swil à SOI. Figue 4.f: Vitesses axiales adiales à TDC. Figue 4.g: Vitesses de swil à TDC. Figue 4.h: Vitesses axiales adiales à 0 ATDC. Figue 4.i: Vitesses de swil à 0 ATDC. Figue 4.j: Viscosité tubulente à SOI. Figue 4.k: Enegie cinétique de la tubulence à SOI. Figue 4.l: Vitesses de swil calculées au sommet de la cuvette. Annexe E: Taitement des couches limites: Patie 5: Modèle Omega Conditions limites de paois avec maillage fin. Figue 5.a: Identification des paois et paamète y+ à SOI. Figue 5.b: Echantillons de paois et paamète y+ à SOI. Figue 5.c: Paamète y+ pou les fonctions de paois logaithmiques. Patie 6: Modèle Bloc cylindique - Conditions limites de paois avec maillage fin. Figue 6.a: Identification des paois et paamète y+ à SOI. Figue 6.b: Echantillons de paois et paamète y+ à SOI. Figue 6.c: Paamète y+ pou les fonctions de paois logaithmiques. Patie 7: Modèle Omega - Conditions limites de paois avec maillage à faible ésolution. Figue 7.a: Identification des paois et paamète y+ à SOI. Figue 7.b: Paamète y+ pou les fonctions de paois logaithmiques. Patie 8: Modèle Bloc cylindique - Conditions limites de paois avec maillage à faible ésolution. Figue 8.a: Identification des paois et paamète y+ à SOI. Figue 8.b: Paamète y+ pou les fonctions de paois logaithmiques. Patie 9: Modèle Bloc cylindique - Conditions limites de paois avec maillage à faible ésolution. Figue 9.a: Vue du maillage. Figue 9.b: Détail du maillage à poximité de la lève de la cuvette. Figue 9.c: Identification des paois et paamète y+ à SOI. Figue 9.d: Paamète y+ pou les fonctions de paois logaithmiques. Figue 9.e: Détail du paamète y+ ves TDC. Figue 9.f: Détail du paamète y+ ves BDC. Figue 9.g: Vitesses axiales adiales à SOI.

10 Figue 9.h: Vitesses de swil à SOI. Figue 9.i: Identification des paois et paamète y+ coigés à SOI. Figue 9.j: Vitesses axiales adiales à SOI pou le maillage coigé. Figue 9.k: Vitesses de swil à SOI pou le maillage coigé. Annexe F: Modèles avec admission: Patie 10: Compaaisons des pofils de vitesses d admission. Figue 10.a: Vitesses axiales adiales à SOI.- Réféence. Figue 10.b: Vitesses de swil à SOI.- Réféence. Figue 10.c: Vitesses axiales adiales à 90 ATDC (pocessus d admission) avec le pofil de vitesses (a). Figue 10.d: Vitesses axiales adiales à 90 ATDC (pocessus d admission) avec le pofil de vitesses (g). Figue 10.e: Vitesses de swil à IVC avec le pofil de vitesses d admission autou de l axe des soupapes (a). Figue 10.f: Vitesses de swil à IVC avec le pofil de vitesses d admission autou de l axe de la chambe (c). Figue 10.g: Vitesses axiales adiales à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g). Figue 10.h: Vitesses de swil à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g). Figue 10.i: Vitesses de swil à IVC avec le pofil de vitesses d admission (g) Généation de swil plus élevée. Figue 10.j: Vitesses axiales adiales à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Généation de swil plus élevée. Figue 10.k: Vitesses de swil à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Généation de swil plus élevée. Patie 11: Sensibilité de la position d admission. Figue 11.a: Position de la condition limite d admission ves l axe de la chambe. Figue 11.b: Position de la condition limite d admission ves la paoi du cylinde. Figue 11.c: Vitesses de swil à IVC avec la position de l admission ves l axe de la chambe. Figue 11.d: Vitesses de swil à IVC avec la position de l admission ves la paoi du cylinde. Figue 11.e: Vitesses axiales adiales à SOI avec la position de l admission ves l axe de la chambe. Figue 11.f: Vitesses de swil à SOI avec la position de l admission ves l axe de la chambe. Figue 11.g: Vitesses axiales adiales à SOI avec la position de l admission ves la paoi du cylinde. Figue 11.h: Vitesses de swil à SOI avec la position de l admission ves la paoi du cylinde. Patie 1: Sensibilité de la ésolution du maillage su les conditions d admission Modèles Bloc cylindiques. Figue 1.a: Vitesses axiales adiales à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Maillage fin. Figue 1.b: Vitesses de swil à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Maillage fin. Figue 1.c: Vitesses axiales adiales à 90 ATDC (pocessus d admission) avec le pofil de vitesses (g) Maillage à faible ésolution. Figue 1.d: Vitesses de swil à IVC avec le pofil de vitesses d admission (g) Maillage à faible ésolution. Figue 1.e: Vitesses axiales adiales à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Maillage à faible ésolution.

11 Figue 1.f: Vitesses de swil à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Maillage à faible ésolution. Patie 13: Conditions d admission avec les maillages à faible ésolution. Figue 13.a: Vitesses de swil à IVC avec le pofil de vitesses d admission (g) Modèle Omega. Figue 13.b: Vitesses axiales adiales à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Modèle Omega. Figue 13.c: Vitesses de swil à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Modèle Omega. Figue 13.d: Vitesses axiales adiales à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Modèle Bloc cylindique. Figue 13.e: Vitesses de swil à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Modèle Bloc cylindique. Patie 15: Modèle Bloc cylindique avec taitement du maillage pès des paois. Figue 15.a: Maillage. Figue 15.b: Vitesses de swil à IVC avec le pofil de vitesses d admission (g). Figue 15.c: Vitesses axiales adiales à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g) Figue 15.d: Vitesses de swil à SOI avec le pofil de vitesses d admission (g). Figue 15.e: Enegie cinétique de la tubulence à SOI Figue 15.f: Viscosité tubulente à SOI. Annexe G: Simulations pou validation: Patie 14: Données de validation CFD en fonction de la position angulaie. Figue 14.a: Vitesses axiales adiales. Figue 14.b: Vitesses de swil. Figue 14.c: Enegie cinétique de la tubulence. Figue 14.d: Viscosité tubulente. Figue 14.e: Dissipation de la tubulence. Figue 14.f: Enthalpie statique. Figue 14.g: Coefficients de tansfet de chaleu. Figue 14.h: Tempéatues aux paois. Patie 16: Simulation des paamètes themiques du gaz aux paois. Figue 16.a: Coefficients de tansfet de chaleu à SOI Maillage fin Omega. Figue 16.b: Tempéatues aux paois à SOI - Maillage fin Omega. Figue 16.c: Coefficients de tansfet de chaleu à IVC Modèle Bloc cylindique avec taitement du maillage pès des paois. Figue 16.d: Tempéatues aux paois à IVC Modèle Bloc cylindique avec taitement du maillage pès des paois. Figue 16.e: Coefficients de tansfet de chaleu à SOI Modèle Bloc cylindique avec taitement du maillage pès des paois. Figue 16.f: Tempéatues aux paois à SOI - Modèle Bloc cylindique avec taitement du maillage pès des paois. Patie 17: Sensibilité de la ésolution du maillage su la tubulence. Figue 17.a: Enegie cinétique de la tubulence à IVC. - Modèle Bloc cylindique avec taitement du maillage pès des paois.

12 Figue 17.b: Viscosité tubulente à IVC. - Modèle Bloc cylindique avec taitement du maillage pès des paois. Figue 17.c: Enegie cinétique de la tubulence à IVC. Maillage à faible ésolution Omega. Figue 17.d: Viscosité tubulente à IVC. Maillage à faible ésolution Omega. Figue 17.e: Enegie cinétique de la tubulence à SOI. Maillage à faible ésolution Omega. Figue 17.f: Viscosité tubulente à SOI. Maillage à faible ésolution Omega.

13 Liste des symboles & abéviations CFD: Computational Fluid Dynamics Dynamique des fluides numéique. ZGF: Zonal Gas Flow Ecoulement de gaz zonal DEEPC: Diesel Exhaust Emission Pedictive Capability. HSDI: High Speed Diect Injection IVO Inlet Valve Opening. Ouvetue des soupapes d admission. IVC: Inlet Valve Closing Femetue des soupapes d admission. BDC: Bottom Dead Cente Point mot bas. ABDC Afte Bottom Dead Cente.- Apès le point mot bas. SOI: Stat Of Injection Début de l injection. BTDC:Befoe Top Dead Cente Avant le point mot haut. TDC: Top Dead Cente Point mot haut. CO: Cabon Oxide Oxyde de cabone. CO: Cabon Dioxide Dioxyde de cabone. HC: Unbunt Hydocabons Hydocabues imbulés. NOx: Nitogen Oxide Oxyde d azote SOx: Sulphu Oxide Oxyde de soufe u Vitesse adiale m/s v Vitesse tangentielle m/s w Vitesse axiale m/s ω Vitesse angulaie d/s Coodonnées adiale dans le système de coodonnées cylindique θ Coodonnées tangentielle dans le système de coodonnées cylindique z Coodonnées axiale dans le système de coodonnées cylindique C p Chaleu spécifique à pession constante. J/(kg. K) C v Chaleu spécifique à volume constant. J/(kg. K) k Conductivité themique ρ Densité kg/ P Pession Pa. µ Viscosité dynamique. kg/m.s K Enegie cinétique de la tubulence. m /s ε Taux de dissipation de la tubulence. m /s 3 C ε1, C ε, C ε3, C ε4, C µ Coefficients empiiques pou le modèle de tubulence K-ε σ k Nombe de Pandtl pou l énegie de la tubulence σ ε Nombe de Pandtl pou la dissipation de la tubulence κ Constante de Von Kaman E Paamète de ugosité y + Paamète sans dimension pou la loi de paoi logaithmique Zs Couse du piston L Longueu de la bielle du piston R Rayon du vilebequin α Angle du vilebequin δt Incément de temps pou le calcul tansitoie δtc Temps caactéistique pou la convection et la diffusion.

14 δl Dimension moyen du maillage U Vitesse caactéistique Γ Diffusivité caactéistique. µ t Viscosité dynamique de la tubulence. Pa.s A Suface de l écoulement d admission Dp Diamète du pot Ds Diamète de la tige de la soupape m Masse du gaz o Débit massique m V Volume. T Tempéatue absolue ( K) I Intensité de la tubulence l Echelle de longueu de la tubulence (m) Ma Nombe de Mach a Vitesse du son (m/s) γ Rappot des capacités de chaleu spécifiques Constante de gaz spécifique.

15

16 Intoduction: Avoi une bonne compéhension du champ des écoulements dans les chambes de combustion, est de pemièe impotance pou la conception et le développement des moteus Diesel pou les véhicules automobiles léges. Avec les églementations su les émissions des moteus Diesel devenant de plus en plus contaignantes, comme l est la nome euopéenne Euo V qui se concente spécialement su les éduction des émissions d oxydes d azote (Nitogen Oxydes, NOx) [8], l objectif des echeches est concenté su l amélioation des pefomances du gaz dans les cylindes, ésultant du pocessus de combustion des moteus Diesel à injection diecte. Tandis que les moteus Diesel à injection diecte à haute vitesse (High Speed Diect Injection, HSDI) sont econnus pa l industie automobile comme une souce potentielle d énegie pou les véhicules léges, ils font face à plusieus poblèmes envionnementaux majeus. Le potentiel du moteu HSDI vient de sa moinde consommation de cabuant, pa appot à tout aute moteu à combustion intene, amenant une limitation les niveaux de dioxyde de cabone à minima, ceux-ci étant une impotante péoccupation envionnementale. Il est déjà econnu pou l usage dans les centales électiques, les véhicules outies louds, les navies et les locomotives. La faible consommation de cabuant ésulte des faibles petes themiques dans la chambe de combustion, pa appot au moteu Diesel à injection indiecte, dont la suface de la chambe de combustion est plus gande pa appot au volume, et à l augmentation des petes à l aspiation à taves l étanglement de la péchambe de combustion. Cependant le moteu HSDI doit sumonte tois inconvénients pincipaux, nommément des niveaux de buits de combustion élevés, des émissions d échappement plus impotantes, pincipalement du NOx, des hydocabues non bûlés et des paticules. Tous ceux-ci sont fotement la conséquence du pocessus de combustion. Les buits de combustion élevés poviennent du taux maximum d élévation de pession des cylindes et de sa pession maximale. Comme la distibution de cabuant duant l injection n est pas unifome et la combustion n est pas instantanée, l allumage se poduit à plusieus endoits difféents et ensuite, une tès apide combustion du mélange inflammable fomé pa l ai et les gouttelettes de cabuant poduit le cliquetis caactéistique des moteus Diesel. Une éduction du buit dépend de la diminution de la quantité du mélange aicabuant pépaé duant le délai d allumage, qui devait ête aussi cout que possible. Dans les moteus à injection diecte à allumage pa compession, les niveaux de NOx augmentent. Ceci est en elation avec les appots de compession élevés, entaînant des tempéatues de combustion plus impotantes et une abondance d oxygène inhéente aux moteus Diesel. Le NOx est fomé pendant la phase de diffusion de la combustion. Pa conséquent une duée de combustion accoucie et etadée, associée avec une tempéatue plus basse, amènea à une éduction de NOx. Les hydocabues imbulés sont un poduit de la non ou incomplète combustion du cabuant. Ils sont généés pa le mélange insuffisant du cabuant et de l ai, dû à la cessation globale de la mixtion, ou à la pénétation top impotante de la vapoisation du cabuant à -1-

17 taves le gaz dans le cylinde, généant l extinction du font de la flamme à la paoi du cylinde de la chambe de combustion [9]. Une aute souce est le su-mélange du cabuant et de l ai autou de la zone de éaction, qui devient top pauve pou bûle coectement, quand le pocessus de combustion est associé à un long délai d allumage. A faible chage, la péiode de ce délai d allumage elativement plus longue pou le moteu Diesel à injection diecte, compaé à l injection indiecte, engende davantage d émissions d hydocabues imbûlés. L aggloméation de ces molécules d hydocabues pendant la combustion, qui ne sont pas oxydées pendant la couse de détente, foment aussi de la suie. Les paticules poviennent de toute substance aute que l eau, comme la suie, les hydocabues condensés, les lubifiants ou les sulfates povenant des sulfues du cabuant [9]. Elles sont une conséquence de la phase de diffusion du pocessus de combustion, et donc une péiode de combustion éduite, accomplie en augmentant le mouvement de toubillon et la pession de sualimentation, conduit à une éduction des émissions de paticules. Ce mouvement peut ête associé à de faibles petes themiques, consevant une tempéatue élevée pou pemette un meilleu pocessus de éaction d oxydation pendant la couse de détente. Tous ces polluants sont intedépendants; change un paamète du moteu peut éduie cetaines émissions mais en augmente d autes. Ils doivent ête examinés de manièe coodonnée et tout le développement d un moteu est basé su le compomis de touve un juste équilibe ente eux. Un facteu clé est de faie coesponde l écoulement de l ai dans le cylinde et la vapoisation du cabuant, avec la compéhension de la fomation de la combustion. Pa conséquent, pami d autes souces de contôle du pocessus de combustion comme la tubo-compession, le système d injection, les caactéistiques du cabuant, les systèmes de eciculation des gaz d échappement tel que l EGR (Exhaust Gas Reciculation), ou la conception des chambes de combustion, le champ des écoulements dans le cylinde est nécessaie pou compende les difféents pocessus impliqués dans la fomation des polluants. D un aute coté, la éduction des émissions ne doit pas se faie au détiment de la pefomance globale du moteu. Les moteus HSDI exigent une conception compacte avec une accentuation potée su la masse des composants. C est en elation avec les obligations accues d économies de cabuant, ainsi que de éponde à la demande d un appot élevé puissance/poids pou une gamme de vitesses impotante. Ceci pésente un défi paticulie los de la conception des éléments de la chambe de combustion, c est à die le bloc cylinde, le piston, le cylinde et la culasse, pou conseve une stuctue suffisamment igide et évite des défomations excessives. C'est pouquoi l'application de l'analyse pa la méthode des éléments finis (MEF) est utilisée pou pédie les containtes mécaniques et themiques combinées. Pou cela, les conditions aux limites themiques coté gaz pou l'analyse des tansfets themiques su les composants de moteu utilisant la méthode pa éléments finis sont nécessaies. Comme les coefficients de tansfet themique dans le cylinde vaient autant spatialement qu'avec le temps [10], les écoulements dans le cylinde couplés avec des modèles de combustion founiont les coefficients de tansfet themique du gaz ves les paois de la chambe de combustion ainsi que les tempéatues du gaz. Ils donneont une image pécise du phénomène et pemettont de touve le juste équilibe ente la fiabilité des composants de moteu exposés à des gaz de combustion à haute tempéatue et l'optimisation du efoidissement du moteu, pou évite les petes d'énegie des gaz dans la chambe de combustion, éduisant la quantité de tavail founie au piston. --

18 Dans le but d'obteni une compéhension appofondie de la distibution des écoulements dans l'espace ainsi que le temps, des techniques numéiques sont utilisés comme altenative aux études expéimentales. Ainsi, des capacités de pédiction peuvent ête appotées, qui pemettent une meilleue compéhension des poblèmes et une plus gande assuance dans la conception. La technique econnue est la mécanique numéique des fluides (Computational Fluid Dynamics - CFD). La CFD est utilisée pou ésoude les écoulements de gaz dans les chambes de combustion des moteus Diesel, ca ce sont des champs complexes qui n'ont pas de solutions analytiques connues. De plus, elle peut founi des infomations plus détaillées qu'il n est possible d'obteni avec des mesues. La pédiction du déplacement des écoulements de gaz et la généation quantitative et qualitative de données de visualisation peuvent ête éalisées avec l'utilisation d applications CFD généales. Ces moyens sont appopiés pou évalue et valide les diveses hypothèses pises pou l'étude d outils de développement de moteus à compession intene tel que le pogamme de simulation de modèle zonal d écoulements de gaz (Zonal Gas Flow - ZGF). Ce pojet contibuea à la compéhension des écoulements dans les chambes de combustion los de la couse de compession (côté foid) des moteus Diesel HSDI. Il implique des simulations CFD des phénomènes d écoulements dans une chambe de combustion pou compae avec les hypothèses pises pou le développement du modèle ZGF. L'objectif du pojet est donc d'utilise les simulations CFD comme moyen visant deux objectifs pincipaux: Valide les hypothèses pises comme base pou le modèle ZGF telles que les simplifications de géométie, la définition de la gille de ésolution, des conditions aux limites et initiales ou les conditions du modèle de tubulence. Donne des oientations pou le futu développement du pogamme de simulation ZGF basées su les investigations d écoulement de gaz effectuées au cous du pojet. En utilisant une appoche de modélisation axisymétique afin de d appote des données appopiées et pouvoi faie des compaaisons diectes avec le modèle ZGF à des fins de validation, le tavail sea effectué en deux étapes successives : Simulation des écoulements au cous de la couse de compession avec des conditions de fonctionnement en cycle foid (sans combustion), à pati du point mot bas (Bottom Dead Cente - BDC) jusqu au début de l'injection (Stat Of Injection - SOI) pou évalue le compotement pa appot aux appoches de simplification et à la connaissance actuelle des stuctues des écoulements dans les moteus Diesel HSDI. Étudie les effets des flux à l admission su les calculs des champs d écoulement éalisés à l étape pécédente. Des investigations paamétiques seont éalisées pou difféentes conditions d'admission pou mette en évidence leu influence su les pincipales caactéistiques de l écoulement et ésoude les difféences dues aux hypothèses d'appoximation. Les ésultats seont analysés avec la pespective d'évalue l'influence des écoulements gazeux su la distibution et le mélange du spay; ainsi que les coefficients de tansfet de chaleu obtenus pa le pocessus de convection.. -3-

19 Difféentes géométies simplifiées seont associées aux modèles CFD pou étudie leu sensibilité pa appot à leu niveau de détail. Leu sensibilité sea aussi analysée en vaiant des paamètes d entée comme les popiétés du gaz, des conditions aux limites, des hypothèses de modélisation, des conditions initiales, les influences extenes et les fomulations numéiques. Des données expéimentales seont utilisées pou affine les difféents modèles, afin de donne une image éaliste du mouvement des écoulements de gaz dans les cylindes de moteus Diesel HSDI. Apès avoi décit l'envionnement du pojet dans le chapite 1, le mémoie passe en evue les connaissances de base de la dynamique des fluides nécessaies pou compende le compotement des écoulements de gaz dans les moteus à compession intene dans le chapite. Etant donné que les écoulements sont de type visqueux, une desciption des équations de Navie-Stokes est donnée. La caactéisation des écoulements de fluide spécifiques aux chambes de combustion est évaluée, afin de compende les phénomènes physiques fondamentaux qui animent les simulations CFD. Ces pocessus incluent le compotement des écoulements compessibles, les couches limites et les phénomènes de fiction aux paois, les modèles de tubulence ou les écoulements de gaz paticulies encontés dans les chambes de combustion des moteus HSDI. Le chapite 3 pote su les méthodes de ésolution numéique utilisées dans les calculs CFD et la manièe dont les modèles CFD sont exécutés pa l utilisation des fonctionnalités disponibles dans le logiciel CFD utilisé pou ce tavail. Pami celles-ci, citons les conditions initiales et aux limites, la céation et le fonctionnement de maillages mobiles, les popiétés des matéiaux et la caactéisation des écoulements, le contôle du pocessus au cous de calculs tansitoies tel que c est le cas dans les chambes de combustion de moteu, ainsi que les méthodes de discétisation et l'algoithme de ésolution. Le chapite 4 détaille la statégie d investigation su les modèles et les ésultats touvés à l'aide des simulations CFD, duant le cycle femé de la chambe de combustion avec les modèles axisymétiques, et le chapite 5 est consacé à la simulation des flux d'admission comme déjà évoqué ci-dessus. Les ésultats CFD sont appotés et des infomations sont données su la statégie et les diections appopiées à suive pou le développement du modèle ZGF, ainsi qu'un moyen de validation pa la suite. Le denie chapite passe en evue les pincipaux ésultats du pojet et ésume les oientations à suive pou le développement du pogamme de simulation ZGF, en mettant en évidence les paamètes d'impotance concenant la pécision des modèles et des hypothèses de ésolution indiquées au début du pojet. Des suggestions su d'autes amélioations en utilisant des techniques expéimentales et des simulations CFD 3D.sont également appotées -4-

20 1. Envionnement du pojet: Les centes de echeche en technologie Diesel de Fod, Fod Moto Dunton Reseach & Engineeing basé à Basildon (Royaume-Uni) et Fod Foschungszentum à Aix-la-Chapelle (Allemagne), utilisent les techniques pédictives de simulation pou la echeche et développement des moteus de voitues Diesel de petite à moyenne gamme. Afin d'étudie les pefomances des moteus, des pogammes de simulation de moteu sont nécessaies, pemettant de éalise la conception de façon paamétique. De tels codes donnent à l'ingénieu une pemièe compéhension de la pévision des pefomances des moteus sans avoi d'abod à constuie un moteu. Pa conséquent ils pemettent d épagne à la fois du temps et de l'agent. Aussi leu configuation sous une fome modulaie leu donne la capacité d'adapte des modèles existants pou investigue les taux de compession, la synchonisation des soupapes, le chagement du tubo et aute vaiables en fonction des conditions spécifiques. La echeche et développement des moteus est éalisée en supeposant des systèmes appopiés utilisant des spécifications de connectivité ente difféents blocs disponibles dans ces logiciels Code de simulation cyclique MERLIN: Un tel pogamme de simulation de cycle moteu est MERLIN, un code développé pa Lloyd Registe Engineeing Sevices pou la compagnie Fod Moto. MERLIN est un logiciel pincipalement développé pou simule les pefomances des moteus à compession intene. C'est une suite de sous pogammes avancés de simulation appopiées pou l'analyse des systèmes complexes. Il est écit pou maximise la flexibilité des investigations paamétiques à taves la combinaison de modules de base. Ces composants pimaies appelés Engineeing Building Blocks (EBB) pemettent à l'utilisateu de spécifie et de choisi des combinaisons appopiées dans une bibliothèque. Cette bibliothèque est constamment en cous de développement et inclut un lage éventail de systèmes fluide, mécanique et de égulation. Chaque EBB epésente les composants classiques utilisés généalement tels que des compesseus, des tubines, des cylindes, volumes, etc. nécessaies pou l'évaluation des pefomances des moteus Diesel à vitesse lente et apide avec injection de cabuant diecte ou indiecte, et un lage éventail de systèmes d alimentation en pession. Le logiciel MERLIN est employé pou simule les pefomances pou des égimes de vitesses constants ou tansitoies des moteus, les pocessus physiques généaux tels que les tansfets de chaleu, la combustion du mélange ai/cabuant, la cinétique chimique, etc. Toutes les simulations sont dynamiques et ésolues pa appot au temps. -5-

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs ROULEMENTS Pages Infomations Techniques A7 A141 Infos Tech. Roulements à Billes à Goge Pofonde B4 B45 Roulements à Billes à Contact Oblique Roulements à Billes Auto-Aligneus Roulements à Rouleaux Cylindiques

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

( Mecanique des fluides )

( Mecanique des fluides ) INSTITUT NTION GRONOMIUE ERTEMENT U GENIE RUR SECTION YRUIUE GRICOE YRUIUE GENERE ( Mecanique des fluides ) TRONC COMMUN ème NNEE atie : Statique des Fluides ( ydostatique ) atie : ynamique des Fluides

Plus en détail

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et Remeciements e tavail a été effectué au sein du laboatoie optoélectonique et composants de l univesité Fehat Abbas (Sétif, Algéie) en collaboation avec le goupe MALTA consolido du Dépatement du Physique

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs Moments patiels cédibilistes et application à l évaluation de la pefomance de fonds spéculatifs Alfed MBAIRADJIM M. 1 & Jules SADEFO K. 2 & Michel TERRAZA 3 1 LAMETA- Univesité Montpellie 1 et moussa alf@yahoo.f

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fuit d un long tavail appouvé pa le juy de soutenance et mis à disposition de l ensemble de la communauté univesitaie élagie. Il est soumis à la popiété intellectuelle

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI 1 èmes JOURNÉES E L HYROYNAMIQUE Nantes, 7, 8 et 9 mas 5 ETUE E L ECOULEMENT SUR UN HYROFOIL EN MOUVEMENTS FORCES : APPLICATION A LA PROPULSION CYCLOIALE STUY OF FLOW ON HYROFOIL UNERGOING UNSTEAY FORCE

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay Algoithmes de minimisation Sébastien Chanoz & Adian Dae Univesité Pais 7 Denis Dideot CEA Saclay De nombeux poblèmes nécessitent de minimise une onction : -Minimise la distance (HI ente des points de mesues

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Dépatement Mico-électonique et télécommunications Pemièe année 004/005 PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Rouge Violet Infa-Rouge Visible Ulta-Violet Cd x Hg 1-x Te InSb Ge Si GaAs CdSe AlAs CdS GaP SiC GaN

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications de véhicules hybides Sulivan Küttle o cite this vesion: Sulivan Küttle. Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012 Géad Debionne dimanche 0 mai 01 Quasa 95 La Mesue de G Pésentation : 18 mai 01 La mécanique céleste pemet de calcule les mouvements des planètes autou d une étoile en unités elatives. Pou avoi des valeus

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

Quelques éléments d écologie utiles au forestier

Quelques éléments d écologie utiles au forestier BTSA Gestion Foestièe Module D41 V.1.1. Avil 1997 Quelques éléments d écologie utiles au foestie Paysage vosgien : un exemple d écocomplexe divesifié. Sylvain Gaudin CFPPA/CFAA de Châteaufaine E 10 ue

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE)

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) SAUVEGARDE DES DONNÉES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion de la sauvegade

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94)

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94) Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf côté château SUCY-EN-BRIE (94) : Rue du Moutie, cente-ville piétonnie À l'entée du château de Sucy Façade du château Un cente-ville pésevé à 17 km de Pais Sucy-en-Bieaffimesonauthenticitépaunpatimoine

Plus en détail

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution Micofondements du canal étoit du cédit bancaie : le motif de pécaution Modèle de compotement d une banque confontée à un isque de liquidité et à une offe de financement extene impafaitement élastique Julio

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

Les pertes de charge dans les installations. Le dimensionnement des mitigeurs. octobre 2005

Les pertes de charge dans les installations. Le dimensionnement des mitigeurs. octobre 2005 octobe 005 REUE PÉRIODIQUE D INFORMATIONS TECHNIQUES ET INDUSTRIELLES DES THERMICIENS Les petes de chage dans les installations Le dimensionnement des mitigeus octobe 005 Sommaie Le petes de chage dans

Plus en détail

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835 CLEAR WATER Logiciel Navios teta Guide du système CAROUSEL CLEANING: PREPARE A SOLUTION OF 11 PART HOUSHOLD BLEACH (5% SOLUTIONOF SODIUM HYPOCHLORITE) AND 99 PARTS WATER, RINSE CAROUSEL WITH SOLUTION,

Plus en détail

LE LOGEMENT AU NUNAVIK

LE LOGEMENT AU NUNAVIK SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC LE LOGEMENT AU NUNAVIK DOCUMENT D INFORMATION WWW.HABITATION.GOUV.QC.CA Coodination du contenu et édaction Diection des affaies integouvenementales et autochtones Coodination

Plus en détail

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite Valide en cochant la case intéessée A défaut de convention écite ente les paties au contat de tanspot ou de déclaation de valeu spécifiée pa le donneu d ode, la esponsabilité du tanspoteu, en cas de pete

Plus en détail

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence Mémoie e DEA Ecole octoale IAEM Loaine / DEA Infomatique e Loaine Univesité Heni Poincaé, Nancy 1 LORIA Moélisation opéationnelle es omaines e éféence soutenu le Mai 22 juin 2004 pa Alexane Denis membes

Plus en détail

Magister en : Electrotechnique

Magister en : Electrotechnique انج س ت انجضائش ت انذ مشاط ت انشعب ت République Algéienne Démocatique et Populaie صاسة انتعه ى انعان انبحث انعه Minitèe de l Eneignement Supéieu et de la Recheche Scientifique Univeité Mohamed Khide Bika

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique ("méthode de type A") Voir cours d'instrumentation

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique (méthode de type A) Voir cours d'instrumentation G. Pinson - Physique ppliquée Mesues - 16 / 1 16 - Instuments de mesues Eeu et incetitude su la mesue d'une gandeu Ce qui suit découle des pesciptions du IPM (ueau Intenational des Poids et Mesues, Fance),

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique Les déteminants de la diffusion d Intenet en Afique pa Benad Conte Maîte de Conféences, Cente d économie du développement Univesité Montesquieu-Bodeaux IV - Fance 6µWYQµ Les pogès apides des technologies

Plus en détail

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh Rencontez vote filleul... au Bangladesh Vote guide de visite Afin d oganise au mieux vote visite et de péveni l équipe locale ainsi que vote filleul de vote aivée, Contactez-nous 2 mois avant il est impotant

Plus en détail

THÈSE. présentée pour obtenir le titre de. DOCTEUR de L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARTS ET MÉTIERS. Spécialité: Génie Electrique.

THÈSE. présentée pour obtenir le titre de. DOCTEUR de L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARTS ET MÉTIERS. Spécialité: Génie Electrique. N d ode: 005-7 ECOLE DOCTORALE 43 Ecole Nationale Supéieue d At et Métie Cente de Lille THÈSE péentée pou obteni le tite de DOCTEUR de L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARTS ET MÉTIERS Spécialité: Génie Electique

Plus en détail

DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES

DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES UNIVERSITE DES SCIENCES ET DE A TECHNOOGIE HOUARI BOUMEDIENNE INSTITUT DE PHYSIQUE DEPARTEMENT DES ENSEIGNEMENTS DE PHYSIQUE DE BASE DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS

Plus en détail

CLOUD CX263 MÉLANGEUR

CLOUD CX263 MÉLANGEUR COUD CX6 MÉANGEU Clealy bette soun ZONE ZONE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC EVE MUSIC EVE MUSIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE 6 6 6 5 5 5 MICOPHONE CX6 4 4 4 F HF F HF

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver)

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver) GE Money Bank DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Résevé aux paticulies) Exemplaie Client (à conseve) Vote Conseille Cachet du Conseille Le (date de l offe) O l'offe. N de poposition : N

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES SECTIONS PLANES

CARACTERISTIQUES DES SECTIONS PLANES CRCTERITIQUE DE ECTION PLNE OENT TTIQUE D UNE ECTION PLNE oient une aie pane et une doite Le moment statiue de a section pa appot à m est défini pa intégae : m ( ) ( ) δ d (doénavant, on note e moment

Plus en détail

Amélioration des performances des aérogénérateurs

Amélioration des performances des aérogénérateurs N d ode : Séie : الجمهورية الجزاي رية الديمقراطية الشعبية REPUBIQUE AGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPUAIRE MINISTERE DE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE A RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIERSITE CONSTANTINE I Faculté

Plus en détail

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE Pou établi vote contat MonFinancie Libeté Vie pou un enfant mineu, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption

Plus en détail

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014 MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 7511 PARIS 28/3/214 D BUDGET PREVISIONNEL 214 Le budget pévisionnel 214, d un ontant de 1 8 en dépenses et en ecettes, epend, hos éléents exceptionnels, les

Plus en détail

Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre

Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre Des gaz d'échappement purs pour un environnement plus propre Vannes et systèmes de dosage destinés au traitement des gaz d échappement Des gaz d'échappement La contribution de Bürkert purs à pour une utilisation

Plus en détail

Flux Réseau et Sécurité

Flux Réseau et Sécurité Flux Réseau et Sécuité v1.01 Yann BERTHIER Spécialiste Sécuité Systèmes et Réseaux yb@bashibuzuk.net Nicolas FISCHBACH Senio Manage, Netwok Engineeing Secuity, COLT Telecom nico@secuite.og - http://www.secuite.og/nico/

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Dépatement d électonique L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE APPLIQUEE AUX TELECOMMUNICATIONS Thème : Intelligence économique et télécommunication Poposé pa : D A/. KHIREDDINE

Plus en détail

Système d ouverture de TGV

Système d ouverture de TGV Centale MP 2008 Coigé du sujet de SII souce UPSTI Systèe d ouvetue de TGV Pésentation du systèe Q Diagae FAST Peette l accès à la voitue et ne as ette le assage en dange Taite les infoations et élaboe

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

Considérations sur les contraintes liées à la gestion des données thermodynamiques en vue de la création de la base de données THERMODDEM

Considérations sur les contraintes liées à la gestion des données thermodynamiques en vue de la création de la base de données THERMODDEM Cnsidéatins su les cntaintes liées à la gestin des dnnées themdynamiques en vue de la céatin de la base de dnnées THERMODDEM Rappt final BRGM/RP-55118- FR Décembe 2006 Gnsidéatins su les cntaintes liées

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique.

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique. IMEP. Cous : Méthodologie spécialisée pou l enseignement de la fomation musicale (MD1& MD2 FM, AESI 1&2 option FM, AESI3, AESS FM). ATELIER CHANSON Année 2011-2012. Michel Jaspa. Séance 1 (4/10/11) I.

Plus en détail

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010 3230575 Aveni chagé d espoi Épagnée pa la cise qui a ébanlé l économie mondiale en 2009, la égion de Québec/Chaudièe-Appalaches peut entevoi avec optimisme l année 2010 qui s annonce pometteuse à plus

Plus en détail

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens 1.3-7 2. De la Gâce à l action de Gâces Ph 1.3-7 Intoduction Cette semaine, j ai eu l occasion de emecie Dieu pou avoi pu appécie sa gâce en action. En fait,

Plus en détail

Mécanique des Fluides

Mécanique des Fluides Mécanique des Fluides Franck Nicoud I3M franck.nicoud@univ-montp2.fr MKFLU - MI4 1 Plan général 1. Rappels 2. Quelques solutions analytiques 3. Notion de turbulence 4. Aérothermique 5. Interaction fluide-structure

Plus en détail

CIGI 2011 Job shop sous contraintes de disponibilité des ressources : modèle mathématique et heuristiques

CIGI 2011 Job shop sous contraintes de disponibilité des ressources : modèle mathématique et heuristiques CIGI 2011 Job shop sous cotaites de dispoibilité des essouces : modèle mathématique et heuistiques SADIA AZEM 1, RIAD AGGOUNE 2, STÉPHANE DAUZERE-PERES 1 1 Dépatemet Scieces de la Fabicatio et Logistique,

Plus en détail

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs.

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. H. ZAÏDI a, S. FOHANNO a, R. TAÏAR b, G. POLIDORI a a Laboratoire

Plus en détail

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY LO 4 : SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY MTHO OTO. toductio Le théoème de oto va ous pemette de éduie u cicuit complexe e gééateu de couat éel. e gééateu possède ue souce

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur LEPLOMB Romain Année universitaire 2004-2005 LE ROI Gautier VERNIER Marine Groupe Sup B, C, D Professeur accompagnateur : M. Guerrier T.I.P.E Optimisation d un moteur 1 1. Présentation du fonctionnement

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR 4 TEMPS I:PRINCIPE DE BASE. 1-1:Situation problème. Lorsque nous voulons déplacer un véhicule manuellement, il est plus facile de le déplacer en créant une force sur

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail