Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles"

Transcription

1 Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL

2 Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes du programme d analyse Ressources d information 2 maxxamanalytique.com

3 Qu est ce que le drainage minier acide? Réaction naturelle àune perturbation du milieu Oxydation atmosphérique (H 2 O, O 2 ) des minéraux sulfurés exposés qui vont générer de l acidité; Implication de bactéries (comme catalyseur) Sulfures d intérêts: pyrite (FeS 2 ) & pyrrhotite (FeS) Si l acidité générée est > capacité de neutralisation (carbonates) il résulte un drainage acide (pouvant inclure une lixiviation métallique) Problématique environnementale majeure de l industrie minière (métaux et charbon) aujourd hui. 3 maxxamanalytique.com

4 Objectifs du programme d analyse Évaluer ou Prédire le potentiel de drainage chimique Capacité à générer de l acidité Capacité à neutraliser l acidité Déterminer les propriétés et les procédés influents Prédire les changements temporels du drainage chimique DMA = f (Physique Chimique Microbiologie Minéralogique Hydrogéologique) Perméabilité Porosité PGA PN Cinétique Bactéries Taille des particules Type de minéraux Précipitation Température 4 maxxamanalytique.com

5 Composantes du programme d analyse 1. Préparation de l échantillon 2. Caractérisation Géochimie et Minéralogie 3. Tests statiques 1. Bilan acide base 2. Production d acidité nette 3. Analyse des composantes solubles 4. Tests cinétiques 1. Cellules d humidités 2. Tests «sur mesure» 5 maxxamanalytique.com

6 Échantillonnage & Préparation des échantillons Échantillonnage: «Action de fournir un échantillon, de taille suffisante pour le test, qui soit complètement représentatif du milieu sous tous les aspects» Description / Préparation / Stockage des échantillons souvent négligées Méthodes convenables: Broyeurs / Diviseurs 6 maxxamanalytique.com

7 Composantes du programme d analyse 1. Préparation de l échantillon 2. Caractérisation Géochimie et Minéralogie 3. Tests statiques 1. Bilan acide base 2. Production d acidité nette 3. Analyse des composantes solubles 4. Tests cinétiques 1. Cellules d humidités 2. Tests «sur mesure» 7 maxxamanalytique.com

8 Caractérisation Granulométrie / Géochimie Granulométrie influence la réactivité des minéraux, le mouvement de l eau etc. Détermination de la minéralogie par: Diffraction des rayons X (XRD) Microscope optique Microscope à balayage électronique (SEM) Détermination de la composition: Concentration totale ou quasi totale en métaux ICP ou Fluorescence des rayons X (XRF) Identifier & quantifier la composition minéralogique, mode de minéralisation & liaisons entre les minéraux présents 8 maxxamanalytique.com

9 Analyse des métaux par ICP CRC MS I N T R O D U C T I O N SOURCE D IONISATION Production d ions dans un plasma Avantages: H He Li Be B C N O F Ne Na Mg Al Si P S Cl Ar K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe Cs Ba L Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn Fr Ra A Rf Db Sg Bh Hs Mt Lanthanides Actinides CELLULE À COLLISION Élimination des interférences polyatomiques Large balayage de m/z (6 à 238 uma) Réduction des interférences Faibles limites de détection (ppb) Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Sous vide QUADRUPOLE Séparation des ions selon leur rapport m/z DÉTECTEUR Mesure du courant ionique pour chaque rapport m/z E N R E G I S T R E M E N T 9 maxxamanalytique.com

10 Composantes du programme d analyse 1. Préparation de l échantillon 2. Caractérisation Géochimie et Minéralogie 3. Tests statiques 1. Bilan acide base 2. Production d acidité nette 3. Analyse des composantes solubles 4. Tests cinétiques 1. Cellules d humidités 2. Tests «sur mesure» 10 maxxamanalytique.com

11 Composantes des tests statiques Bilan acide base (ABA) avec ou sans spéciation du S Test de production d acidité nette (NAG) Extractions aqueuses 11 maxxamanalytique.com

12 Tests statiques Bilan Acide Base (ABA) Plusieurs approches existent mais le principe reste le même : Déterminer le potentiel de génération d acide Déterminer le potentiel de neutralisation brut Calculer le potentiel de neutralisation net par différence ABA inclut généralement : ph de la pâte, minéralogie, analyses élémentaires et la spéciation du S 1. Total S = Sulfate S + Sulfure S (spéciation partielle) 2. Total S = Sulfate S + Sulfure S + org. S (spéciation complète) Choisir la méthode selon la minéralogie 12 maxxamanalytique.com

13 Tests statiques Production d acidité nette Un seul test NAG (SANAG) ph& mesure de l acidité NAG séquentiel SANAG répété sur les mêmes solides NAG cinétique = SANAG mais ph, T, EC = f(t) Courbe des caractéristiques de la neutralisation ph = f (Vol. acide) 13 maxxamanalytique.com

14 Tests statiques Extractions àl eau MEND Shakeflask Extraction 1:3 S:L 24h <9.5 mm TCLP (EPA 1311) SPLP (EPA 1312) 1:20 S:L 18h <9.5 mm Meteoric Water Mobility Procedure 1:1 S:L 24h <5cm 14 maxxamanalytique.com

15 Composantes du programme d analyse 1. Préparation de l échantillon 2. Caractérisation Géochimie et Minéralogie 3. Tests statiques 1. Bilan acide base 2. Production d acidité nette 3. Analyse des composantes solubles 4. Tests cinétiques 1. Cellules d humidités 2. Tests «sur mesure» 15 maxxamanalytique.com

16 Tests cinétiques Tests sur cellules humides 16 maxxamanalytique.com Cycles d air sec (3j.), d air humide (3j.) et d eau (1j.) Étude d érosion àlong terme (>6 mois) qui génère des échantillons aqueux hebdomadaires Examen de la réduction du PN, de l oxydation des sulfures et des cinétiques de lixiviation. Analyses: ph, Conductivité, Acidité, Alcalinité, Sulfates, Métaux, Solides totaux dissous, Anions etc. Mesure des débits de drainage

17 Tests cinétiques «sur mesure» Tests de lixiviation sur colonne pour simuler des conditions subaériennes ou subaquatiques Conditions variables des tests: aérobie, anoxie, température réduite etc. 17 maxxamanalytique.com

18 Conclusions Résumé non exhaustif des méthodes disponibles Tests sur site, tests cinétiques avec des bactéries etc. Nombreuses méthodes disponibles Terminologies abondantes Chaque site est différent et unique Importance de connaître vos besoins et les objectifs de l étude 18 maxxamanalytique.com

19 Ressources mines.org/mend e.htm (Prediction Manual for Drainage Chemistry from Sulphidic Geologic Materials; MEND Report , Dec 2009) rock drainage Tim O Hearn à Julien Rachou à ( ) 19 maxxamanalytique.com

20 Questions?

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt.

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt. 2005-2006 Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt C4 ECRITURE DES RÉACTIONS CHIMIQUES Je dois savoir Ce qu est un atome et une molécule Les formules de quelques molécules et atomes La masse est

Plus en détail

La Classification Périodique des éléments

La Classification Périodique des éléments La Classification Périodique des éléments I - Notion d'élément chimique. Atome : noyau (protons + neutrons) entouré d'électrons Numéro atomique Z : protons (id. électrons) Nombre de masse A : protons +

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev Tableau de classification périodique de Mendeleïev 1 2 Tableau de classification périodique de Mendeleïev s p H Li Na Be Mg Non métal (ou métalloïde) Métal He B C N O F Ne Al Si P S Cl Ar K Rb Cs Ca Sr

Plus en détail

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers PHYSIQUE DES MATÉRIAUX Prof. Jacqueline Lecomte-Beckers Département A&M Service de Sciences de Matériaux Métalliques Bat.

Plus en détail

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010 QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société Dîner Débat, 28 octobre 2010 Avant-propos «Les richesses naturelles sont inépuisables, car sans cela nous ne les obtiendrions

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

l ECONOMIE CIRCULAIRE

l ECONOMIE CIRCULAIRE En route vers l l ECONOMIE CIRCULAIRE Par Benoît de Guillebon, 1 Un constat : Nous vivons dans un monde fini Le changement climatique La fin de l économie pétrole La raréfaction des ressources naturelles

Plus en détail

Dr. Pierre-Alexis GAUCHARD

Dr. Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Chapitre 3 : La classification périodique des éléments Dr. Pierre-Alexis GAUCHARD Année universitaire 2014/2015 Université Joseph Fourier (UJF) Grenoble I - Tous droits réservés

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie. Durée de l'épreuve : 2 heures.

U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie. Durée de l'épreuve : 2 heures. 1 Université Pierre-et-Marie-Curie Session de juin 2006 U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie Durée de l'épreuve : 2 heures. Seules les calculatrices de type "collège" (non programmables et non graphiques)

Plus en détail

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux R. Losno, Professeur, Université Paris 7 Denis-Diderot, LISA EECA - EUROFINS Alan

Plus en détail

Titre: l atomistique. Une vision moderne de l atome L ATOMISTIQUE

Titre: l atomistique. Une vision moderne de l atome L ATOMISTIQUE Titre: l atomistique Une vision moderne de l atome L ATOMISTIQUE Lumière et onde électromagnétique Lumière et Onde Electromagnétique tique Champ Electrique A Champ Magnétique Direction du rayon lumineux

Plus en détail

juin 2, 2006 J.-P. Delahaye Big-bang numérique Jean-Paul Delahaye

juin 2, 2006 J.-P. Delahaye Big-bang numérique Jean-Paul Delahaye Big-bang numérique Jean-Paul Delahaye Professeur à l'université des Sciences et Technologies de Lille e-mail : delahaye@lifl.fr Laboratoire d'informatique Fondamentale de Lille, CNRS UMR 8022, Bât M3 59655

Plus en détail

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 WMS-1a Matériau de référence certifié : sulfure massif contenant de l or et des éléments du groupe platine Tableau 1 -

Plus en détail

Françoise Berthoud

Françoise Berthoud Françoise Berthoud Francoise.Berthoud@grenoble.cnrs.fr www.ecoinfo.cnrs.fr Nantes Greendays 2016 Source : orange Eléments Poids en g Aluminium (Al) 24,76 Cuivre (Cu) 22,39 Fer (Fe) 20,72 Graphite 5,49

Plus en détail

MODÉLISATION DE L'ATOME

MODÉLISATION DE L'ATOME MODÉLISATION DE L'ATOME Au XIX ème siècle, les propriétés chimiques de la matière ont conduit à la notion d'élément chimique. On connaît actuellement 109 éléments chimiques différents, regroupés dans la

Plus en détail

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech?

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Friday Lunch Meeting Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Philippe Bihouix 26 juin 2015 1 Abondance des éléments dans la croûte terrestre Réserves base en milliers de tonnes

Plus en détail

Chapitre 1 - Configuration électronique

Chapitre 1 - Configuration électronique hapitre 1 - onfiguration électronique I. L essentiel du cours Modèle quantique de l'atome (noyau + électrons) Pour un élément du tableau périodique, également dénommé nucléide, on définit : A = nombre

Plus en détail

PHYSICO-CHIMIE (4 points)

PHYSICO-CHIMIE (4 points) La calculatrice est autorisée. Un document-réponse est à rendre avec la copie. Deux feuilles de papier millimétré sont nécessaires PHYSICO-CHIMIE (4 points) 1 ) Comment définit-on l'énergie de première

Plus en détail

Notions scientifiques pour les chimistes

Notions scientifiques pour les chimistes Notions scientifiques pour les chimistes 1 - Unités SI Les scientifiques du monde entier ont adopté un système unifié d unités appelé «International System of Units» (SI). Ce système se base sur sept grandeurs

Plus en détail

Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces

Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces Sylvain Bérail Olivier F.X. Donard Ekaterina Epova Christophe Pécheyran Julien Malherbe Bernard Medina

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

PARTIE 1 PARTIE 2. Chapitre 3 Mécanismes réactionnels en cinétique homogène PARTIE 3

PARTIE 1 PARTIE 2. Chapitre 3 Mécanismes réactionnels en cinétique homogène PARTIE 3 Sommaire PARTIE 1 LECTURE DE LA CLASSIFICATION PÉRIODIQUE Chapitre 1 La classification périodique... 9 PARTIE 2 CINÉTIQUE DES SYSTÈMES CHIMIQUES Chapitre 2 Cinétique des systèmes chimiques... 23 Chapitre

Plus en détail

Traitement du sel combustible d un réacteur à sel fondu Simulation de l unité de retraitement

Traitement du sel combustible d un réacteur à sel fondu Simulation de l unité de retraitement Traitement du sel combustible d un réacteur à sel fondu Simulation de l unité de retraitement N. Simon*, T. Penit*, E. Walle**, H. Boussier***, O. Conocar*** *CEA/DEN/CAD/DTN/STPA **EDF R&D ***CEA/DEN/VRH/DRCP/SCPS

Plus en détail

PÉRIODES RADIOACTIVES Table de valeurs recommandées

PÉRIODES RADIOACTIVES Table de valeurs recommandées BUREAU NATIONAL DE MÉTROLOGIE COMMISSARIAT À L'ÉNERGIE ATOMIQUE LABORATOIRE NATIONAL HENRI BECQUEREL Note Technique DIMRI//01-2003 PÉRIODES RADIOACTIVES Table de valeurs recommandées HALF-LIVES Table of

Plus en détail

Agrégé de chimie, Docteur ès sciences

Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Chapitre 3 : La classification périodique des éléments Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

Aristote, le plus grand de tous les

Aristote, le plus grand de tous les logique et calcul Les commentaires du mathématicien JEAN-PAUL DELAHAYE Les 92 éléments du Big Bang numérique de John Horton Conway. Aristote, le plus grand de tous les philosophes, méritait bien qu on

Plus en détail

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197 Norme internationale : ISO/CEI 17025:2005 Norme suisse : SN EN ISO/CEI 17025:2005 ABL Analytics SA Rue Victor-Helg 18 2800 Delémont Responsable : Responsable SM : Blaise Allemann Lucas Costato Téléphone

Plus en détail

Chimie Les symboles atomiques

Chimie Les symboles atomiques Chimie Les symboles atomiques Aluminium Al Chlore Cl Magnésium Mg Rubidium Rb Antimoine Sb Chrome Cr Manganèse Mn Sélénium Se Argent Ag Cobalt Co Mercure Hg Silicium Si Argon Ar Cuivre Cu Molybdène M Sodium

Plus en détail

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes I Oxygène Elément très abondant O 2 très réactif se combine avec tous les éléments (sauf He, Ne et Ar) Rappel : Degré d oxydation de l oxygène les plus courant : -II -I 0

Plus en détail

Que deviennent nos déchets électroniques?

Que deviennent nos déchets électroniques? www.ecoinfo.cnrs.fr Que deviennent nos déchets électroniques? Françoise Berthoud CNRS Alternatiba, Grenoble, 26 septembre 2015 Avec mes remerciements à Philippe BIHOUIX (présentation métaux, 23 avril 2015)

Plus en détail

introduction à la chimie Composés, éléments, atomes,... Lavoisier, Dalton,... L'atome: électrons, noyau

introduction à la chimie Composés, éléments, atomes,... Lavoisier, Dalton,... L'atome: électrons, noyau introduction à la chimie Composés, éléments, atomes,... Lavoisier, Dalton,... L'atome: électrons, noyau La réaction chimique Périodicité des Propriétés des éléments Le spectre d'émission atomique Energies

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Atomistique et liaison chimique : I- Les atomes

Atomistique et liaison chimique : I- Les atomes U.F.R. BIOMEDICALE PCEM 1 Médecine Paris Descartes Atomistique et liaison chimique : I- Les atomes 1 I- Les atomes I.1- Structure de l atome I.2- Caractérisation de l atome I.3- Structure électronique

Plus en détail

Activité par les élèves Le poker des formules

Activité par les élèves Le poker des formules SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Activité par les élèves Le poker des formules Sujets écrire le nom et la formule chimique de composés ioniques Durée préparation : 20 min activité :

Plus en détail

BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire

BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire Patient : yyyyyyyyyy Examen demandé par : xxxxxxxxxxxxxx N dossier abcde Date de naissance 00.00.0000 macro-s principaux (ppm) carence normal excès Antériorité

Plus en détail

TD1-Solutions - Éléments de chimie 2011

TD1-Solutions - Éléments de chimie 2011 1. Le nombre de masse et le numéro atomique de chaque atome sont indiqués dans le tableau suivant: 4 He, 12 C, 14 N, 16 O, et Atome de masse: A Numéro atomique: Z de protons de neutrons d'électrons He

Plus en détail

SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS

SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS étalons de calibration multi-éléments 99.999% Produits sources, si disponible, tracés NIST SRM s Salle blanche, ASTM Type 1, Eau 18 Megohm ultra low TOC (

Plus en détail

STRUCTURE MICROSCOPIQUE DE LA MATIÈRE. Les molécules. La liaison chimique Le modèle de Lewis. La géométrie des molécules - VSEPR

STRUCTURE MICROSCOPIQUE DE LA MATIÈRE. Les molécules. La liaison chimique Le modèle de Lewis. La géométrie des molécules - VSEPR STRUCTURE MICROSCOPIQUE DE LA MATIÈRE Les molécules La liaison chimique Le modèle de Lewis. La géométrie des molécules - VSEPR La liaison Chimique: LES MOLECULES A B 1) Liaison ionique: elle est formée

Plus en détail

Constantes physiques

Constantes physiques 1 Constantes physiques Vitesse de la lumière c = 2, 99792458. 10 8 m.s 1 Charge élémentaire e = 1, 60219. 10 19 C Nombre d Avogadro N A = 6, 02204. 10 23 mol 1 Constante gravitationnelle G = 6, 672. 10

Plus en détail

Chélatés & Essentiels. Pour vos Animaux de Ferme

Chélatés & Essentiels. Pour vos Animaux de Ferme Chélatés & Essentiels Pour vos Animaux de Ferme La Carence en Minéraux Le monde scientifique reconnaît, de façon générale, que la majorité des sources alimentaires actuelles sont grandement dépréciées

Plus en détail

Système périodique dans l espace

Système périodique dans l espace Système périodique dans l espace G.E. Djounkovsky, S. Kavos To cite this version: G.E. Djounkovsky, S. Kavos. Système périodique dans l espace. J. Phys. Radium, 1944, 5 (3), pp.53-56. .

Plus en détail

Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources.

Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources. Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources. Frédéric LEDOUX a, Dominique COURCOT b, Emile PUSKARIC a, Antoine ABOUKAÏS b, Hélène

Plus en détail

La classification périodique des éléments

La classification périodique des éléments La classification périodique des éléments ì I Règles de construc1on de la classifica1on Nota%on des éléments chimiques Organisa%on en périodes, groupes et blocs Les principales familles d éléments II Evolu1on

Plus en détail

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs Niveau : 12 Durée 1 h Pré requis : La classification qualitative des couples s s - identification des ions positifs - connaissance de la réaction d oxydoréduction Objectifs : connaissances : - comparaison

Plus en détail

Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II. Le 1 er avril 2008

Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II. Le 1 er avril 2008 Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II The world leader in serving science Le 1 er avril 2008 Jean-Luc CAZAUDUMEC Responsable Produits ICP

Plus en détail

Méthodes géophysiques et géochimiques

Méthodes géophysiques et géochimiques Méthodes géophysiques et géochimiques 1.3. TD Introduction Il y a 4.567 milliards d années (Ga), au moment où le nuage de gaz et de poussière qui va constituer le système solaire s effondre sur lui même,

Plus en détail

PRESENTATION. site web : http : // www. omrg.mr Email : omrg@omrg.mr

PRESENTATION. site web : http : // www. omrg.mr Email : omrg@omrg.mr PRESENTATION site web : http : // www. omrg.mr Email : omrg@omrg.mr CADRE JURIDIQUE MISSION SITUATION ACTUELLE PERSPECTIVES D AVENIR L OMRG est un établissement public à caractère administratif, placé

Plus en détail

Université Pierre-et-Marie-Curie Session de janvier 2005 L1 Parcours MIME PCE BGPC. U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie

Université Pierre-et-Marie-Curie Session de janvier 2005 L1 Parcours MIME PCE BGPC. U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie 1 Université Pierre-et-Marie-urie Session de janvier 005 L1 Parcours MIME PE BGP U.E. L 101 : Introduction à la himie Durée de l'épreuve : heures. RRIGE Epreuve notée sur 60 points haque partie est notée

Plus en détail

Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP

Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP Les impuretés métalliques dans les substances et produits à usage pharmaceutiques. Du test limite S 2- Mesures quantitatives Etat de l'art et

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES LA EURE DE AE POUR LA DÉTERINATION DE PÉRIODE RADIOACTIVE CEA ACLAY, DEN/DAN/DPC ervice d Études Analytiques et de Réactivité des urfaces Laboratoire de développement Analytique Nucléaire Isotopique et

Plus en détail

Note de Synthèse 16-A-0238

Note de Synthèse 16-A-0238 Direction des contrôles Vendargues, le 17 mai 2016 Etude comparative de recherche de et éléments dans des vaccins et autres produits de santé injectables Note de Synthèse 16-A-0238 1/ Introduction L objectif

Plus en détail

Evaluation de la qualité des eaux de ruissellement dans la mine abandonnée de Kettara (Maroc)

Evaluation de la qualité des eaux de ruissellement dans la mine abandonnée de Kettara (Maroc) Evaluation de la qualité des eaux de ruissellement dans la mine abandonnée de Kettara (Maroc) HAKKOU Rachid 1, BENZAAZOUA Mostafa 2 et BUSSIÈRE Bruno 2 1- Equipe de Chimie des Matériaux et de l Environnement

Plus en détail

Françoise Berthoud

Françoise Berthoud Françoise Berthoud Francoise.Berthoud@grenoble.cnrs.fr www.ecoinfo.cnrs.fr Modèle universitaire de Poitiers 22 mars 2016 Monde 2014 : 7 milliards d abonnements téléphonique (source IUT 2014) En France

Plus en détail

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Formation continue experts et laboratoires «sols» Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Jambes 25 novembre 2014 1 Décret Sol : Application des procédures du CWEA Décret

Plus en détail

R O Y A U M E D U M A R O C

R O Y A U M E D U M A R O C R O Y A U M E D U M A R O C Les Campagnes de géochimie sol et alluvionnaire dans les Provinces du Sud Maroc Octobre 216 MOTS CLES Couverture géochimique, Provinces du Sud du Maroc ; Distribution géochimique

Plus en détail

TILL-1, TILL-2, TILL-3 et TILL-4

TILL-1, TILL-2, TILL-3 et TILL-4 Page 1 of 6 TILL-1, TILL-2, TILL-3 et TILL-4 Échantillons types de sol et de till Les échantillons TILL-1, TILL-2, TILL-3 et TILL-4 ont été recueillis et caractérisés en coopération avec la Division des

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1560 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1560 rév. 2 Convention N 150 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1560 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 118-TEST Version/Versie/Version/Fassung 8 Date d'émission

Plus en détail

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Publications Eco-systèmes Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Synthèse : Mars 2013 www.eco-systemes.fr Principaux objectifs du

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 118-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Version/Versie/Version/Fassung

Plus en détail

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Extraction en Phase Solide. en Phase Solide. Extraction ... 41... 41... 42... 42... 43... 48... 48

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Extraction en Phase Solide. en Phase Solide. Extraction ... 41... 41... 42... 42... 43... 48... 48 SCP SCIENCE en Phase Solide 39 L extraction en phase solide (DigiSEP SPE) est une nouvelle technique pour isoler et concentrer des analytes de matrices complexes. Les produits DigiSEP fournissent une solution

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.4. Équilibres de complexation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Synthèse d une étude prospective à l horizon 2030

Synthèse d une étude prospective à l horizon 2030 2011 Synthèse d une étude prospective à l horizon 2030 AUTRES PUBLICATIONS IFREMER A DECOUVRIR Synthèse des données économiques maritimes françaises 2007 Lancée il y a dix ans, la publication biennale

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE)

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE) P. : 1/11 Table des matières 1 Processus de validation...1 2 Validation...2 2.1 Exactitude...2 2.1.1 Critère d acceptation :...2 2.1.2 Résultats :...2 2.1.3 Conclusion :...5 2.2 Fidélité...5 2.2.1 Critère

Plus en détail

Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie de masse

Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie de masse Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 203 Mét. ICP-MS Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie

Plus en détail

Réactions d oxydo-réduction

Réactions d oxydo-réduction Réactions d oxydo-réduction Définition Les réactions d oxydo-réduction sont des réactions pendant lesquelles les entourages électroniques des atomes (donc les structures des ions et molécules) changent

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

Hugues Ott Maître de Conférences à l IUT Robert Schuman Université de Strasbourg Département Chimie

Hugues Ott Maître de Conférences à l IUT Robert Schuman Université de Strasbourg Département Chimie Courant Continu Hugues Ott Maître de Conférences à l IUT obert Schuman Université de Strasbourg Département Chimie Lois fondamentales du courant continu Nature du courant électrique Intensité électrique

Plus en détail

Mesures in situ et sur site

Mesures in situ et sur site Mesures in situ et sur site Avantages de la mesure in-situ pas de perturbation du milieu pas d échantillonnage (prélèvement, conditionnement, stockage) mesure en temps réel Senseurs chimiques Biocapteurs

Plus en détail

Le tableau périodique

Le tableau périodique Le tableau périodique Le développement du tableau périodique à l époque de Mendeleïev, on n avait même pas encore découvert l électron Mendeleïev était convaincu que les propriétés des éléments avaient

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Présenté à l Association des riverains du lac Tee Par : Daniel Blanchette Eric Rosa Vincent Cloutier

Plus en détail

133 DigiSEP Accessoires et réactifs 135 DigiSEP Colonnes pour chromatographie ionique

133 DigiSEP Accessoires et réactifs 135 DigiSEP Colonnes pour chromatographie ionique SCP SCIENCE 121 extraction en phase solide L extraction en phase solide ( SPE) est une technique utilisée pour isoler ou concentrer des analytes spécifiques d une matrice complexe. procure une solution

Plus en détail

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo)

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Christine Laporte-Magoni Géochimiste Laboratoire PPME, EA3325 UNC 1 Contexte du Projet Que sont

Plus en détail

Méthode de calibration des éléments mineurs et traces dans les magnétites par LA-ICP-MS

Méthode de calibration des éléments mineurs et traces dans les magnétites par LA-ICP-MS RAPPORT 2009 Projet SC29 Méthode de calibration des éléments mineurs et traces dans les magnétites par LA-ICP-MS Par Fabien Rabayrol*, Sarah-Jane Barnes** *Département des Géosciences, Institut Polytechnique

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

DUREE 1h30 LES CALCULATRICES ET DOCUMENTS SONT STRICTEMENT INTERDITS

DUREE 1h30 LES CALCULATRICES ET DOCUMENTS SONT STRICTEMENT INTERDITS Université P. & M.Curie Session de Juin 2003 DEUG MIAS 1 ère année Module de Chimie EPREUVE DE CIMIE DUREE 1h30 LES CALCULATRICES ET DOCUMENTS SONT STRICTEMENT INTERDITS CORRIGE Une copie de la classification

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Classification des couples REDOX M N+ /M et H + /H 2

Classification des couples REDOX M N+ /M et H + /H 2 CHIMIE NOM : T. P. n Prénom : Classe : Classification des couples REDOX M N+ /M et H + /H 2 Matériel disponible : Quatre tubes à essais Quatre béchers ou pots en verre Un dispositif de filtration (entonnoir,

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

Gestion des sources scellées : cas des MP101 et MP101M ENV-SA

Gestion des sources scellées : cas des MP101 et MP101M ENV-SA Gestion des sources scellées : cas des MP101 et MP101M ENV-SA Document technique Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'air Emeric FREJAFON, Amandine FIEVET INERIS, Unité Qualité de l'air,

Plus en détail

Terminologie recommandée pour l analyse des métaux

Terminologie recommandée pour l analyse des métaux Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec Terminologie recommandée pour l analyse des métaux 4 e édition : 2012-06-28 Coordination de la rédaction Jean-Pierre Blouin Centre d expertise en

Plus en détail

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome Santé Chimie 1 ère leçon De l atome à l élément chimique L atome est le constituant fondamental de la matière, c est la «brique» de base de la matière solide, liquide ou gazeuse. A partir d atomes, peuvent

Plus en détail

SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13

SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13 SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13 Plan du cours Cours 1 : La lumière, onde ou corpuscule? Cours 2 : Les limites de la mécanique classique Cours 3 : Les bases de la mécanique quantique Cours 4

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Diagrammes E-pH = Diagrammes de Pourbaix

Diagrammes E-pH = Diagrammes de Pourbaix Diagrammes E-pH = Diagrammes de Pourbaix doc 1 : Rappels sur les domaines de prédominance ( DP ) et domaines d existence ( DE) E ox + n e- = red doc 2 : Différentes conventions de tracé Frontière entre

Plus en détail

Le tableau périodique. Chimie 11 chapitre 4

Le tableau périodique. Chimie 11 chapitre 4 Le tableau périodique Chimie 11 chapitre 4 Dimitri Ivanovich Mendeleïev Classifications antérieures : groupements par propriétés physiques ou chimiques communes En 1869, Mendeleïev remarque que les propriétés

Plus en détail

Chapitre 3 De l atome à l élément chimique

Chapitre 3 De l atome à l élément chimique Chapitre 3 : De l atome à l élément chimique La matière est constituée à partir d atomes. Certains atomes peuvent former des ions monoatomiques. Les atomes et les ions monoatomiques correspondants peuvent

Plus en détail