Vivre avec un conjoint alcoolodépendant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vivre avec un conjoint alcoolodépendant"

Transcription

1 Vivre avec un cnjint alcldépendant

2 Addictin Suisse Lausanne 2011, 3e éditin revue En cllabratin avec le GREA, Fachverband Sucht et Ingrad. La brchure décrit la situatin d'une femme vivant avec un partenaire alcldépendant, ce qui est statistiquement le cas le plus fréquent en Suisse. Il va de si qu'elle s'adresse également aux hmmes vivant auprès d'une femme dépendante de l'alcl.

3 Cela n arrive pas qu à mi Vivre avec une persnne dépendante de l alcl est une situatin difficile ù l n ne cesse de se pser des questins et de se remettre en questin. Espir, désespir, amur, haine, clère, culpabilité tant de sentiments qui se succèdent u chabitent qu il arrive suvent qu n ne sache plus ù n en est. Parfis, clère, tristesse et décuragement nus amènent à perdre nus-mêmes le smmeil et affectent ntre prpre santé physique. Et puis il y a aussi de nmbreuses questins qui nus empisnnent la vie: suis-je respnsable de la situatin? Quand il me dit qu il bit à cause de mi, est-ce vrai? Cmment cacher la situatin à mn enturage? Ces sentiments de hnte et de culpabilité nus islent peu à peu. S ffrir du bn temps, suivre ses envies et ses désirs, se changer les idées deviennent missins impssibles par manque de temps, parce qu n n a plus l énergie de srtir et parce qu n a peur qu une catastrphe se prduise en ntre absence. Alrs peu à peu s installent slitude, épuisement, désespir et le sentiment d avir raté quelque chse et de ne rien puvir changer. Et purtant nmbreuses snt les femmes, partenaires, mères, filles qui suffrent d une telle situatin avec le sentiment d être ttalement seules. En effet n estime qu il y a, en Suisse, des centaines de milliers de persnnes qui vivent avec un prche alclique et beaucup de ces persnnes snt des femmes. 3

4 Qu est ce qui se passe? Pur tenter d amélirer la situatin, d aider sn partenaire à arrêter de cnsmmer, nus essayns différentes stratégies: essayer de cmprendre, discuter, menacer, aimer davantage, réduire ns prpres exigences, et rien n y fait u du mins pas durablement. Alrs que se passe-til? Que dis-je faire pur bien faire? Parallèlement à l évlutin de la maladie de l alclisme s installe petit à petit un prcessus que l n appelle cdépendance. C est une suite d attitudes et de réactins que nus adptns pur aider ntre partenaire mais qui, finalement, nus épuisent sans que la situatin ne s amélire en définitive. Pur être en mesure d aider l autre, il est nécessaire de cmprendre ce prcessus. Peut-être vus recnnaîtrez-vus dans l une u l autre u dans tutes les situatins décrites ci-cntre. Prtéger et excuser «Il a beaucup de travail beaucup de sucis ses amis l entraînent à bire il ne sait pas dire nn»: bien suvent nus cherchns des excuses u des raisns pur expliquer purqui il bit trp. Bien suvent aussi nus assumns les respnsabilités à sa place, pur lui éviter des sucis u parce qu il n est pas en état de les assumer. Et puis, nus cachns à ntre enturage ces épisdes qui nus mettent mal à l aise. La peur et la hnte nus rendent muettes, et cmme il devient de plus en plus difficile d en parler avec ntre partenaire, nus finissns par nus taire et nus isler avec ce prblème. 4

5 Cntrôler Prtéger et excuser n a rien changé au prblème, alrs nus essayns de limiter les cnsmmatins, de cntrôler ce qu il fait, ù il va, avec qui Nus dévelppns parfis d ingénieuses stratégies pur essayer de maîtriser la cnsmmatin d alcl de ntre partenaire. Mais là encre le prblème persiste et ntre humeur varie au gré de l humeur de ntre partenaire. Il bit peu, il srt mins et nus retruvns espir. Il rentre tard et s endrt sur le canapé et c est la déceptin. Sans cmpter que nus perdns peu à peu cnfiance en lui et en nus-mêmes, ainsi qu en ntre capacité à l aider et à l empêcher de bire. Alrs les épisdes de disputes, les clères éclatent de plus en plus suvent clère cntre lui, cntre l alcl, cntre nus-mêmes, cntre ceux qui bivent avec lui, cntre ceux qui vient sn prblème et ne disent rien Accuser Lrsque la situatin est devenue insupprtable et que tutes ns tentatives pur essayer de le faire arrêter de bire nt échué, nus laissns alrs libre curs aux reprches. C est à cause de lui que tut va mal, c'est lui qui nus rend malheureuse. il dit arrêter de bire sinn il sera respnsable des cnséquences qui peuvent aller d une dénnciatin pur cnduite sus effet de l alcl à une demande de divrce. Il aura fallu beaucup d énergie dépensée, de suffrances accumulées, de mments d espir et de dute pur finalement nus rendre cmpte que nus ne puvns pas faire les chses à sa place et que sans sn engagement dans une démarche, tutes ns tentatives n arrivent pas à stpper la prgressin de la maladie de la dépendance. Purtant nus puvns faire quelque chse, même s il n est pas prêt à se faire signer. 5

6 Cmprendre le rôle que l n jue Pur une femme, il est particulièrement difficile de ne pas ffrir spntanément sn aide et sn sutien. L image de la femme est, en effet, suvent assciée à des qualités cmme la patience, la sensibilité, la serviabilité, le dévuement, la capacité à se mettre à la place de l autre. Ces représentatins sciales imprègnent et déterminent ntre cmprtement de femme et l image que nus avns de nus-mêmes. Nus nus sentns facilement respnsables et pensns que, sans ntre aide, il n arrivera pas à s en srtir quitte à devir nus-mêmes avir recurs à des médicaments u à d autres substances pur puvir tenir le cup dans une telle situatin. Un hmme partenaire d une femme dépendante de l alcl ne vit pas les mêmes pressins sciales par rapprt à sn rôle. Traditinnellement un hmme est cnsidéré cmme mins sensible, ayant plus de facilités à mettre des limites, à dire nn. Ces attitudes snt nécessaires pur se prtéger si-même et mins se laisser enfermer dans le prblème alcl. Pser des limites et penser à si ne signifie pas rejeter la persnne dépendante, même s il est plus fréquent que les hmmes quittent leur épuse alclique. Les hmmes peuvent également être empathiques, à l écute et ffrir un sutien précieux. 6

7 Que Faire? Quel cmprtement adpter? Un cuple, c est un peu cmme un engrenage: les pièces s imbriquent les unes dans les autres et turnent à un rythme dnné. Si une des pièces se met à turner différemment, tut l engrenage dit turner différemment u casser. Alrs plutôt que désespérer de le vir changer si MOI je change quelque chse, cela aura nécessairement une influence sur sn cmprtement à lui. Mais que changer? Accepter que je ne peux pas arrêter de bire à sa place, ni me faire signer à sa place Je ne peux changer que mi-même Je peux ré-apprendre à répndre à mes besins et mes envies: faire ce qui me fait plaisir, rencntrer les persnnes que j aime, prendre du temps pur m ccuper de mi Je ne dis pas me sentir cupable: il ne bit pas à cause de mi, il bit parce qu il est malade de l alcl et c est la seule raisn qui explique sn cmprtement Je peux pser des limites pur ne plus suffrir pareillement de ce prblème d alcl Je ne dis plus tut assumer à sa place ni tut faire à sa place Je peux chercher de l aide pur mi-même, pur sulager ma suffrance et m aider dans ma démarche. 7

8 Accepter de chercher de l aide pur si-même Même si c est mn partenaire qui est dépendant de l alcl, sa maladie m affecte tellement qu il m est difficile de cntinuer à supprter la situatin. Nus ne puvns que vus encurager à chercher de l aide à l extérieur de vtre cuple auprès de: un médecin en qui vus avez cnfiance et à qui vus puvez parler de vtre situatin un centre de cnsultatin en alclgie et autres dépendances. Dans chaque cantn, vus truverez les adresses de ces différents services dans l annuaire téléphnique sus les rubrique suivantes: alclisme, centre de cnsultatin, ligues. Vus puvez aussi truver des adresses par cantn sur le site (rubrique traitement et cnseil, ffres ambulatires) u en appelant Addictin Suisse (tél ) un grupe d entraide qui réunit les prches de persnnes dépendantes; vus truverez des renseignements sur les grupes de vtre régin sur le site u en appelant la permanence téléphnique 24h/24 au Vus puvez faire appel à l une u/et l autre de ces différentes ressurces. Chisissez la vie qui vus cnvient le mieux et surtut celle ù vus vus sentirez cmprise et écutée. Tutes ces persnnes nt le devir de garder pur elles-mêmes ce que vus allez leur cnfier; de plus, leurs prestatins snt sit gratuites sit prises en charge par vtre assurance-maladie. 8

9 Cmment aider quelqu un qui ne demande rien et qui ne suhaite pas changer? Il est légitime de vulir aider vtre partenaire, mais parfis aider c est truver le curage de lâcher prise, c est-à-dire de laisser vtre partenaire assumer lui-même les respnsabilités de sa cnsmmatin d alcl et leurs cnséquences au qutidien même si, dans un premier temps, il vus semblera inhumain de le laisser se détruire sans rien essayer de faire. Mais peut-être est-ce la seule façn pur vtre partenaire de prendre cnscience de la gravité de sa maladie et du besin qu il a de se faire signer. 9

10 La Dynamique du changement Vtre nuvelle attitude va frcément prvquer des changements. Il faut vus préparer à ce que ces changements ne sient pas nécessairement psitifs et qu il engendrent une augmentatin de la cnsmmatin, des menaces, des cnflits. Impssible de prédire la réactin de vtre partenaire, mais il va certainement réagir, parce que quelque chse change dans sa vie à lui aussi et qu il suhaiterait que les chses restent cmme elles nt été jusque-là. N hésitez pas à chercher de l aide, car cela peut être un mment particulièrement difficile pur vus et, dans ces cnditins, vus hésiterez certainement à pursuivre dans cette nuvelle vie. Purtant, si vus lui laissez assumer ses respnsabilités et ses tâches, nn seulement vus aurez vus-même le sentiment de revivre et de reprendre gût à la vie, mais vtre bien-être retruvé ne purra que dnner espir à vtre partenaire qu il peut lui aussi changer, lui aussi chercher de l aide pur lui-même, afin d atténuer les suffrances de sa maladie. Il n y a que lui qui peut s ffrir cette chance. 10 Cartns: Brigitte Fries

11 Rednner la respnsabilité de la maladie et de sn traitement à sn partenaire, lâcher prise, prendre cnscience de ses prpres besins et y répndre; vilà une redécuverte pur vus-même. Préparez-vus à faire face à des remarques interrgatives et parfis désbligeantes de vs interlcuteurs: «Cmment peut-elle le laisser tut seul? Purqui est-elle si insensible? Purqui ne l aide-t-elle pas?» Tut le mnde n a pas vtre expérience et spntanément tut le mnde pense qu il faut prtéger, excuser, aimer, être présent, trp parfis, pur aider un partenaire dépendant. Vus aussi vus avez cru cela. à présent vus savez que faire, prendre du temps pur vus-même et ne pas hésiter à chercher de l aide à l extérieur! Et quand il y a des enfants Beaucup de parents pensent, à trt, que cacher le prblème évite aux enfants d en suffrir. Si vus pensez que vtre enfant n a rien remarqué et qu il ne suffre pas de la cnsmmatin de vtre cnjint, vus ubliez que cette cnsmmatin a un impact sur la dynamique de vtre cuple et que vtre enfant sent les tensins dans la famille. Ainsi un enfant même très jeune suffre de l alclisme de sn parent, sans tutefis cmprendre ce qui se passe, ni puvir dnner des mts à ce qu il perçit. Il est imprtant que vus puissiez lui faire cmprendre que sn père est malade et que ni lui, ni vus-même, n êtes respnsables de cette maladie. Il faut puvir briser le silence et lui dnner la pssibilité de parler des situatins dulureuses, de ses peurs, de sa hnte et de ses sentiments de culpabilité. Il a peut-être lui aussi besin de puvir parler à un prfessinnel u à d autres enfants qui vivent la même réalité que lui. Si vtre partenaire devient agressif u vilent lrsqu il a bu, vus ne devez pas hésiter à prtéger vtre enfant et vus-même en quittant le dmicile u en appelant la plice u le médecin de garde. 11

12 D autres brchures: «Alcl (auc)un prblème?» «Alclisme: les prches snt aussi tuchés» «Rechute» «Enfant dans une famille alclique» «Parent avant tut Parent malgré tut» «Alcl et médicaments en vieillissant Infrmatins pur les persnnes dès 60 ans et leur enturage» Ces brchures gratuites peuvent être téléchargées sur le site u cmmandées à Addictin Suisse, case pstale 870, 1001 Lausanne, en envyant une envelppe timbrée à vtre nm. Pur tutes autres questins u infrmatins, vus puvez appeler Addictin Suisse: tél Addictin Suisse Av. Luis-Ruchnnet 14 Case pstale 870 CH 1001 Lausanne Tél Fax CCP

Codépendance. Le classeur. Chapitre 7

Codépendance. Le classeur. Chapitre 7 Le classeur Chapitre 7 Codépendance 1. L'entourage du malade dépendant : un interlocuteur essentiel 2. La codépendance 3. Vivre avec un conjoint alcoolo-dépendant LA CODEPENDANCE Premier mécanisme La

Plus en détail

L estime de soi au quotidien M A R C - S I M O N D R O U I N P H. D. U N I V E R S I T É D U Q U É B E C À M O N T R É A L

L estime de soi au quotidien M A R C - S I M O N D R O U I N P H. D. U N I V E R S I T É D U Q U É B E C À M O N T R É A L L estime de si au qutidien M A R C - S I M O N D R O U I N P H. D. U N I V E R S I T É D U Q U É B E C À M O N T R É A L L estime de si au qutidien Qu est ce que l estime de si?? Un cnstruit multidimensinnel.

Plus en détail

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR Gérer sn argent, planifier sn avenir INTRODUCTION Les jeunes snt bmbardés de publicités les encurageant à cnsmmer immédiatement! Les adultes, eux, les encuragent à épargner u même à investir. Tut ça peut

Plus en détail

Etre carreleur en 2025

Etre carreleur en 2025 Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände Etre carreleur en 2025 Madame, Mnsieur, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des entreprises de carrelage nt lancé une initiative

Plus en détail

Stress et Anxiété. Stress et anxiété 08-05-2013 08-05-2013. Présentation Définition Symptôme Comment aider mon enfant Questions???

Stress et Anxiété. Stress et anxiété 08-05-2013 08-05-2013. Présentation Définition Symptôme Comment aider mon enfant Questions??? Stress et anxiété Cnférence présenté le 7 mai 2013 Stress et Anxiété Présentatin Définitin Symptôme Cmment aider mn enfant Questins??? 1 Définitin Stress: Le stress est, en bilgie, l'ensemble des répnses

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

Les étapes du deuil. L accompagnement des personnes en deuil Conférence de Mme Rosette Poletti 14 janvier 2012 Sion Aula François-Xavier Bagnoud

Les étapes du deuil. L accompagnement des personnes en deuil Conférence de Mme Rosette Poletti 14 janvier 2012 Sion Aula François-Xavier Bagnoud Les étapes du deuil Les étapes du deuil L accmpagnement des persnnes en deuil Cnférence de Mme Rsette Pletti 14 janvier 2012 Sin Aula Françis-Xavier Bagnud On s intéresse beaucup actuellement au deuil,

Plus en détail

FORMATION COACHING DES MONITEURS ET ANIMATEURS EN CAMP DE JOUR

FORMATION COACHING DES MONITEURS ET ANIMATEURS EN CAMP DE JOUR FORMATION COACHING DES MONITEURS ET ANIMATEURS EN CAMP DE JOUR Cahier du participant DANS LE CADRE DU PROJET PRÉSENTATION Dans le cadre de «Déclic Lisir», une Actin Jeunesse Structurante en lisir initiée

Plus en détail

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion Erziehungsdirektin Directin de l instructin des publique Kantns du cantn Bern de Berne Amt für Kindergarten, Vlksschule Office de l enseignement und Beratung présclaire et bligatire, du cnseil et de l

Plus en détail

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire.

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire. La préventin, le repérage et la gestin de la crise suicidaire. Intervenant : Françis Rault (psychlgue) D après un cncept québequis de J. Rchette Résumé par Anne-Catherine Chaumnt La majeure partie des

Plus en détail

Prénom et nom de l enfant : Sexe de l enfant : M F L âge de l enfant : Nom de la garderie ou du CPE : Adresse : Téléphone :

Prénom et nom de l enfant : Sexe de l enfant : M F L âge de l enfant : Nom de la garderie ou du CPE : Adresse : Téléphone : Veuillez prendre nte qu il est primrdial que le questinnaire sit transmis de façn cnfidentielle, sit directement de la garderie à l écle. Tut dcument reçu par l entremise des parents sera refusé. Date

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

L intelligence émotionnelle

L intelligence émotionnelle L intelligence émtinnelle Par IDA DERY Cnférence - Septembre 2006 Intrductin écrite J aimerais juxtapser l intelligence émtinnelle et l intelligence académique. La dernière se réfère uniquement à ns capacités

Plus en détail

Je veux faire un débat argumenté. Travailler 4 dimensions - la sensibilité - le jugement - le droit et la règle - l engagement

Je veux faire un débat argumenté. Travailler 4 dimensions - la sensibilité - le jugement - le droit et la règle - l engagement Qui? EMC EMC Avec qui? 3 ème 2de Cmment? Je veux faire un débat argumenté Je veux faire un débat argumenté À partir de qui? un sndage un sndage Sur qui? Purqui? Cntraintes? Les sndages influencent-ils

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

Coaching Professionnel. Franck Struyf

Coaching Professionnel. Franck Struyf Caching Prfessinnel Franck Struyf L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. (Aldus Huxley) Expériences Persnnelles Je m appelle Franck Struyf

Plus en détail

Plan de cours. La communication verbale. Durée du cours : 14 heures. Par

Plan de cours. La communication verbale. Durée du cours : 14 heures. Par Plan de curs La cmmunicatin verbale Durée du curs : 14 heures Par Directin de la Frmatin cntinue et services aux entreprises 100, rue Duquet Sainte Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphne : 450 971 7878 La cmmunicatin

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

L avenir de notre métier est entre vos mains!

L avenir de notre métier est entre vos mains! Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände L avenir de ntre métier est entre vs mains! Chers cllègues de l univers du carrelage, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des

Plus en détail

Dossier : drogues au volant

Dossier : drogues au volant Dssier : drgues au vlant Quelques idées reçues autur des drgues illicites Mi, je sais recnnaître quand quelqu un a pris de la drgue. Je ne risque pas de rentrer avec quelqu un qui cnduit sus influence.

Plus en détail

29 groupes ont donné des suggestions :

29 groupes ont donné des suggestions : 1 Qu est-ce que nus truvns imprtant de faire vivre cmme cheminement aux familles? Dnner des suggestins cncrètes pur «l avant, le pendant et l après baptême»! 29 grupes nt dnné des suggestins : GROUPE 1

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue.

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue. Activité 2 Des micrrganismes dans les déchets de la rue. Niveau : 3 e année Matières sclaires : Sciences de la nature, rumain. Démarches favrisées : Démarche scicnstructiviste, démarche réflexive. Durée

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Club infrmatique Mnt-Brun Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Cntenu de la séance Drpbx Le téléchargement et l installatin La sauvegarde des fichiers La récupératin des fichiers

Plus en détail

Indications pédagogiques D3 / 14

Indications pédagogiques D3 / 14 à la Cmmunicatin prfessinnelle Objectif général Indicatins pédaggiques D3 / 14 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1. Prduire un message à l écrit 4 : Créer un

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Introduction 24/06/2014 2

Introduction 24/06/2014 2 Intrductin A l initiative de la Fédératin de cancérlgie, du Cmité du Calvads de la Ligue cntre le Cancer et du Service scial du CHU. Une cnventin tripartite. Espace SOCIAL Cancer : apprter une aide cncrète

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES 1 PREPARER SON STAGE Savir se présenter, se situer (la situatin actuelle, la frmatin et la filière envisagée), Réfléchir au cntenu du stage avant de s y présenter, S interrger

Plus en détail

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires?

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires? Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1 Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1. Les irrégularités relevées par la banque Tut d abrd, le lecteur dit savir

Plus en détail

LA SPÉCIFICITÉ DU RÔLE DU PÈRE

LA SPÉCIFICITÉ DU RÔLE DU PÈRE ANNEXE II Cnférence de Daniel Paquette LA SPÉCIFICITÉ DU RÔLE DU PÈRE 2.1 La relatin d activatin père-enfant Le lien d attachement favrisant chez l enfant l uverture au mnde le cntexte d un lien affectif

Plus en détail

Re forme des cotisations sociales FAQ

Re forme des cotisations sociales FAQ Re frme des ctisatins sciales FAQ Ont cllabré à la rédactin de ces FAQ, Acerta, la DG Indépendants et l INASTI. Table des matières À partir de 2015, sur la base de quels revenus mes ctisatins sernt-elles

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

Résultat de veille démarche et analyse

Résultat de veille démarche et analyse Présentatin Exemple de résultat de veille bimensuelle, que j ai intitulé «Pas demain, la veille». Ce bulletin cntient plusieurs éléments : Une cuverture, sur laquelle je nte le titre du bulletin, l établissement

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

LA SST, C EST AUSSI VRAI DANS LES BUREAUX

LA SST, C EST AUSSI VRAI DANS LES BUREAUX LA SST, C EST AUSSI VRAI DANS LES BUREAUX Julie Frest, M. A. Cnseillère en préventin Objectifs de la cnférence Prendre cnscience des enjeux en santésécurité dans les envirnnements bureaux. Vus infrmer

Plus en détail

RESEAU AMBITION REUSSITE MALPASSE. Collèges Renoir et Rostand

RESEAU AMBITION REUSSITE MALPASSE. Collèges Renoir et Rostand RESEAU AMBITION REUSSITE MALPASSE Cllèges Renir et Rstand COMPTE RENDU DE LA JOURNEE DE FORMATION AMBITION REUSSITE 25 février 2008 Thème : Harmnisatin des différents dispsitifs d accmpagnement à la sclarité

Plus en détail

Modifier son mot de passe, renseigner son adresse Internet :

Modifier son mot de passe, renseigner son adresse Internet : Cmment s authentifier? Vus devez saisir l identifiant et le mt de passe qui vus nt été furnis. Sur la page d accueil, des infrmatins peuvent être dnnées par la structure, pensez à les lire. Si vus avez

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie Leçn 4 : L écnmie d énergie à l écle Feuille de travail de l élève 1 e Partie Cmbien d énergie tn écle écnmise t elle actuellement? Questin Oui Nn Cmmentaires 1 Est ce que tu sais cmbien d énergie tn écle

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur Intrductin La netbx HD ffre désrmais la fnctinnalité d Enregistreur Numérique USB (PVR-USB) vus permettant : D enregistrer directement sur vtre disque USB les prgrammes TNT u TNT-HD reçu par vtre netbx

Plus en détail

Guide de démarrage V2.0 Fev 2015

Guide de démarrage V2.0 Fev 2015 Suivez ces étapes simples pur avir vtre entreprise fnctinnelle immédiatement. Cntents Général... 2 Cmment cela fnctinne -il... 2 Cmment faire pur pinçnner?... 2 À qui servent les butns?... 2 J'ai besin

Plus en détail

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication :

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication : LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE Objectifs de l étude sur la cmmunicatin : 1/ Mntrer de qui relève une «bnne cmmunicatin» Mntrer qu il y a cmmunicatin que

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

Portail HP Education Services FAQ

Portail HP Education Services FAQ Prtail HP Educatin Services FAQ Merci d examiner la liste des «questins fréquemment psées» dans ce dcument. Nus y avns cmpilé les questins les plus suvent psées par les utilisateurs de ntre prtail. La

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Grande enquête 2014 sur la supervision en France En partenariat avec : http://www.professional-supervisors.org CONFIDENTIEL

Grande enquête 2014 sur la supervision en France En partenariat avec : http://www.professional-supervisors.org CONFIDENTIEL Grande enquête 2014 sur la supervisin en France En partenariat avec : http://www.prfessinal-supervisrs.rg CONFIDENTIEL REMERCIEMENTS EMCC SF COACH In cach S2GC Pur avir cntribué à diffuser largement cette

Plus en détail

Les Français et les voitures d occasion

Les Français et les voitures d occasion Les Français et les vitures d ccasin Les résultats d une enquête exclusive La Centrale / OpininWay Perceptin du marché Mtivatins, craintes et besins de réassurance Recherche d acteurs de cnfiance Dssier

Plus en détail

EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ

EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ EFFECTUER UNE RECHARGE QUEL QUE SOIT LE GAZ UTILISÉ NOS BESOINS EN OUTILLAGE, A MINIMA Avant tut, d'une buteille de Gaz, R413A u R134A En deux : Une pmpe à vide En tris : Les Manmètres En Quatre : Une

Plus en détail

La PERSONNE en fin de vie, SA dignité et SON choix, approches et soins appropriés

La PERSONNE en fin de vie, SA dignité et SON choix, approches et soins appropriés CSSS 006M C.P. Étudier la questin du drit de murir dans la dignité VERSION RÉVISÉE Ntes pur la parutin de Ghislain Leblnd et de Yvn Bureau du Cllectif Murir digne et libre devant la Cmmissin de la santé

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

Conditions de Vente LUMINEO

Conditions de Vente LUMINEO Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internet www.lumine.cm. lumine.cm

Plus en détail

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé REFLEXIONS sur l accmpagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé OBJECTIFS 1) Amélirer la prise en cmpte de la fin de vie dans les EHPAD, répndant en cela à l bligatin légale qui leur est faite depuis le décret

Plus en détail

Rapport d enquête. Le patient évalue-t-il l impact financier de ses choix à l hôpital?

Rapport d enquête. Le patient évalue-t-il l impact financier de ses choix à l hôpital? Rapprt d enquête Le patient évalue-t-il l impact financier de ses chix à l hôpital? 1. Intrductin La MC a cnstaté que de nmbreux patients épruvent des difficultés à évaluer l impact financier de leurs

Plus en détail

L ENTRETIEN AVEC UN JURY

L ENTRETIEN AVEC UN JURY Agent territrial spécialisé de 1 ère classe des écles maternelles 22/09/2014 Cadrage indicatif : Les cadrages des épreuves, bien que ne cncernant pas un cncurs transféré, nt été élabrés par les membres

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Interview de Marshall ROSENBERG avant sa conférence à L UNESCO, le 7 Mars 2002

Interview de Marshall ROSENBERG avant sa conférence à L UNESCO, le 7 Mars 2002 Interview de Marshall ROSENBERG avant sa cnférence à L UNESCO, le 7 Mars 2002 Marshall Rsenberg, dcteur en psychlgie clinique, a mis au pint le prcessus de Cmmunicatin Nn Vilente (CNV) au début des années

Plus en détail

Les Français et l autopartage

Les Français et l autopartage Les Français et l autpartage Sndage réalisé par pur LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Cntact BVA : Julie Catilln Directrice d études de BVA Opinin 01.71.16.88.34 Méthdlgie Recueil Enquête réalisée auprès d un

Plus en détail

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusin sciale De nmbreuses familles vivent en Belgique des situatins de pauvreté, de précarité

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux Ligue cntre l Epilepsie Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Inf Epilepsie Traitement médicamenteux FAUT-IL ABSOLUMENT

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

TROUVER DE NOUVEAUX CLIENTS EN Le guide pratique pour professionnels, artisans, commerçants

TROUVER DE NOUVEAUX CLIENTS EN Le guide pratique pour professionnels, artisans, commerçants LIVRE BLANC TROUVER DE NOUVEAUX CLIENTS SUR INTERNET EN Le guide pratique pur prfessinnels, artisans, cmmerçants Février 2016 SOMMAIRE EDITO... 2 ÉTAPE 1 : Cmprenez les nuveaux usages des cnsmmateurs (en

Plus en détail

STRATEGIE COMMUNICATION MARKETING OPERATIONNEL LE BARO BIO. Le Baromètre des Marques en Distribution Bio

STRATEGIE COMMUNICATION MARKETING OPERATIONNEL LE BARO BIO. Le Baromètre des Marques en Distribution Bio STRATEGIE COMMUNICATION MARKETING OPERATIONNEL LE BARO BIO Le Barmètre des Marques en Distributin Bi Un util pur pilter et évaluer ses actins en cmmunicatin Vendu en suscriptin Vague 2 2015 Bureaux : 60

Plus en détail

PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES

PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES LEÇON : LA CYBERINTIMIDATION ET LE HARCÈLEMENT PAR LA VOIE NUMÉRIQUE CONFLIT, CONSÉQUENCES, CIVILITÉ OBJECTIFS DE LA LEÇON Passer en revue les façns dnt les

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit : Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

Modules d Insertion Professionnelle

Modules d Insertion Professionnelle Mdules d Insertin Prfessinnelle 1 AUGMENTER SA CONFIANCE EN SOI DANS LE CADRE DE SA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE... 2 1.1 AUDIENCE ET PRÉREQUIS... 2 1.2 DURÉE... 2 1.3 DÉROULEMENT DE LA FORMATION :... 2

Plus en détail

Code d éthique de l entraîneur Équipe de compétition locale et élite A, AA et AAA

Code d éthique de l entraîneur Équipe de compétition locale et élite A, AA et AAA Cde d éthique de l entraîneur Équipe de cmpétitin lcale et élite A, AA et AAA Le présent Cde d éthique vient appuyer le principe de l esprit sprtif Le principe de l esprit sprtif c est : D abrd et avant

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail»

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail» Directin générale Statistique et Infrmatin écnmique 44, rue de Luvain - 1000 Bruxelles Numér d entreprise : 0314.595.348 ENQUÊTE CONTINUE SUR LES FORCES DE TRAVAIL Mdule spécial «Accès des jeunes au marché

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2015

PLAN DE TRAVAIL 2015 ASSOCIATION LIRE ET ECRIRE SECTION LA COTE PLAN DE TRAVAIL 2015 Situatin de la sectin à fin 2015 La cmmissin vaudise a amrcé cette année un imprtant travail de cllabratin cncrète et d harmnisatin. Ces

Plus en détail

Centre de réadaptation

Centre de réadaptation Centre de réadaptatin Cmment passer d une pratique clinique d expert à celui d une pratique clinique d accmpagnateur par des actes cliniques et administratifs cncrets? Intrductin Plusieurs recherches et

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé.

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé. SERVICE DE GARDE des 3 Chemins Pavilln Curé-Chamberland (819) 370-8545 s.d.g. = service de garde *Adpté au cnseil d établissement du 8 avril 2015 Année sclaire 2015-2016 Chers parents, Vici quelques infrmatins

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

MEDIATION, MULTIMEDIA ET

MEDIATION, MULTIMEDIA ET MEDIATION, MULTIMEDIA ET ISOLEMENT SOCIAL DES PERSONNES EN SITUATION DE PRECARITE Les technlgies d infrmatin et de cmmunicatin supprt d animatin pur les publics élignés et utils de mise en réseau des acteurs

Plus en détail

LE RÔLE DU PÈRE : UNE COURSE À OBSTACLES?!

LE RÔLE DU PÈRE : UNE COURSE À OBSTACLES?! LE RÔLE DU PÈRE : UNE COURSE À OBSTACLES?! AVERTISSEMENT 1 Carl Lacharité Université du Québec à Tris-Rivières Ce texte est rédigé cmme s il s adressait à des pères et les interpellait directement. Il

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE

TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE L entretien d achat-vente ne s imprvise pas. Il se dérule suivant 5 étapes. Chaque étape est très imprtante car sa réussite cnditinne la cnclusin de la vente,

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Que faire lorsqu une ordonnance de non-communication a été rendue contre vous

Que faire lorsqu une ordonnance de non-communication a été rendue contre vous 1 Que faire lrsqu une rdnnance de nn-cmmunicatin a été rendue cntre vus Que faire lrsqu une rdnnance de nncmmunicatin a été rendue cntre vus If Yu Have a N Cntact Order Made Against Yu Dans cette fiche

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU BLOG

MANUEL D UTILISATION DU BLOG MANUEL D UTILISATION DU BLOG Suite à plusieurs demandes, vus truverez dans ce dcument des infrmatins de bases pur l utilisatin du Blg «OASIS Virtuelle Terre & Humanisme Avril 2007» qui a été créé afin

Plus en détail