Corrigé du TD 2 : Fonctions simples

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigé du TD 2 : Fonctions simples"

Transcription

1 Corrigé du TD : Fonctions simples Exercice : Fonctions élémentaires. Cas f(x) = Il est clair qu il n y a aucun problème de définition et que cette fonction est définie pour tout x réel. De plus, la fonction étant constante le domaine d arrivée est le singleton {} R. On a également immédiatement que pour tout x réel, f( x) = = f(x) donc la fonction f est paire. Il s agit d une fonction constante, ce qui permet immédiatement de tracer le graphe suivant : C f. Cas f(x) = x Là encore, pas de problème de définition, la fonction f est définie pour tout x réel. Le domaine d arrivée est R tout entier. En effet, si on se fixe y 0 un réel, alors l équation y 0 = f(x) = x a une solution qui est x = y 0+ et donc toute valeur réelle est atteinte par la fonction f (voir le tracé). On a même obtenu mieux, toute valeur réelle est atteinte une et une seule fois. Pour tout x R, on a f( x) = x f(x) et pour tout x réel f( x) = x f(x).

2 0-0 L SNV - Mathématiques Par conséquent, la fonction f n est ni paire ni impaire. On peut même déduire de ces calculs qu une fontion affine x ax + b est paire uniquement dans le cas où a = 0 et impaire dans le cas où b = 0. Il s agit d une fonction affine de pente qui est positif donc la fonction est croissante. Elle coupe l axe des abscisses en x = (cela correspond à y = 0) soit x = et d ordonnée à l origine y = (cela correspond à x = 0). On en déduit le tracé suivant : C f. Cas f(x) = x Il s agit à nouveau d une fonction affine, on reprend donc l étude précédente. Les domaines de définition et d arrivée sont à nouveau R tout entier et la fonction n est ni paire ni impaire. La courbe représentative de f coupe l axe des abscisses en x = et l ordonnée à l origine vaut ici y =. La pente vaut et en particulier, la fonction f est décroissante.

3 0-0 L SNV - Mathématiques C f. Cas f(x) = x Il s agit de la fonction carrée. Il n y a pas de problème de définition, le domaine de définition est R et le domaine d arrivée est R + puisqu un carré est toujours positif! On remarque que pour tout x réel, f( x) = ( x) = x = f(x) et ainsi on en déduit que f est paire. C est une fonction du cours. On sait que f(0) = 0, f() =, f (0) = 0 et que f est croissante sur R + et décroissante sur R. C f

4 0-0 L SNV - Mathématiques.5 Cas f(x) = x + Le domaine de définition est une fois encore clairement R tout entier. La fonction arrive également dans R et on va voir plus précisément qu elle arrive dans ],]. On a à nouveau pour tout x réel f( x) = x + = f(x) et f est donc paire. Pour le tracé, on sait que multplier la fonction carrée par - revient à effectuer une symétrie par rapport à l axe des abscisses. Ensuite, ajouter à une fonction a pour effet de la décaler de vers le haut. On en déduit que la fonction est décroissante sur R +. De plus, f (0) = 0, f(0) = et f() =. On en déduit le tracé partiel suivant : 0

5 0-0 L SNV - Mathématiques Puis le tracé total après symétrie par rapport à l axe des ordonnées : C f.6 Cas f(x) = x Cette fois-ci, il faut être prudent sur le domaine de définition. La racine carrée n est bien définie que sur R + et donc pour que f soit définie, il est nécessaire que x 0, soit x. On a donc I = [,+ [ comme domaine de définition et le domaine d arrivée est R + car la fonction racine carrée est toujours positive. La question de la parité ou de l imparité ne se pose pas ici puisqu elle n a pas de sens. En effet, si x I, alors x ],] et donc x I et f n est pas définie en x. Pour le tracé, on invoque le fait que, si g(x) = x, on a f(x) = g(x ) et que par conséquent le graphe de f est celui de g translaté du vecteur (,0) (soit de vers la droite). La fonction f est donc strictement croissante sur I et comme g, elle admet une tangente verticale en. De plus, f() = 0, f() =. D où, C f

6 0-0 L SNV - Mathématiques.7 Cas f(x) = e x La fonction exponentielle est une fonction du cours, elle est définie sur R tout entier donc f également et le domaine d arrivée de l exponentielle est R + donc celui de f est ],+ [. On sait que la fonction exponentielle n est ni paire ni impaire donc la fonction f n est ni paire ni impaire non plus. Ajouter - va décaler la courbe de vers le bas et on en déduit le tracé suivant : 6 C f Cas f(x) = ln(x) On sait que la fonction logarithme néperien, qui est la réciproque de l exponentielle, n est définie que sur R + et donc f n est définie qu en les valeurs de x réel telles que x > 0 soit x > et ainsi f est définie sur J = ],+ [. La fonction ln arrive dans R et par conséquent f également. On a comme pour l exemple.6 que la question de la parité ou de l imparité n a pas de sens ici. Si on pose g(x) = ln(x), on a f(x) = g ( x ) donc la courbe cherchée est la translation de la courbe de g de vers la droite et on en déduit le tracé suivant : 6

7 0-0 L SNV - Mathématiques C f Exercice : Fonctions élémentaires paramétriques. Cas f a (x) = x+a Ce premier cas est une fonction affine, les domaines de définitions sont donc R. Il n y a pas de valeur critique du paramètre a dans ce cas. Le coefficient directeur vaut toujours et la fonction est en particulier croissante et toutes les droites vont être parallèles. Seule l ordonnée à l origine dépend du paramètre a. Elle vaut y = a (faire x = 0). On en déduit donc les tracés suivants (on pourra noter que le cas. de l exercice précédent est le cas a = ) : 7

8 0-0 L SNV - Mathématiques C f C f0 6 7 C f 8. Cas f a (x) = x +ax Il n y a pas de problème de définition et la fonction f a est définie sur R tout entier, à valeurs dans R a priori. On déduit les tracés suivants du cours sur les trinômes du second degré. ] ] En effet, le coefficient [ de x est positif donc la courbe est décroissante sur, a et croissante sur a,+ [. On a f a (0) = et le minimum de la fonction vaut f ( ) a = a < 0. On peut voir que la fonction f a change toujours de signe et qu il n y a pas de valeur critique de a et on peut observer que f 0 est paire tandis que les courbes de f a et f a sont symétriques par rapport à l axe des ordonnées : 8

9 0-0 L SNV - Mathématiques 6 C f0 5 C f C f. Cas f a (x) = x a La fonction n est bien définie que lorsque x a 0 soit si x [ a,+ [. On en déduit comme précédemment la courbe par translation de vers la droite à partir de la courbe de g(x) = x et donc f a est strictement croissante et on a les tracés suivants : 9

10 0-0 L SNV - Mathématiques C f C f0 C f Cas f a (x) = ln(ax+) La fonction logarithme étant définie sur R +, la fonction f a est définie pour les réels x tels que ax+ > 0. On voit qu il y a alors trois cas, soit a = 0 et la fonction est définie sur R tout entier et f 0 (x) = ln() = 0 est la fonction constante égale à 0, soit a > 0 et la condition ci-dessus se réécrit x > a et f a est définie sur I = ] a,+ [ à valeurs dans R. Enfin, le dernier cas correspond à a < 0 et dans ce cas la condition ax+ > 0 se réécrit (diviser par a renverse le sens de l inégalité) et la fonction est définie sur I = ], a[. x < a On n étudiera pas le cas a = 0 qui est facile et similaire au cas. de l exercice précédent. Traitons alors les cas a 0. Dans le cas a > 0, la fonction est la composée de deux fonctions x ax+ et ln qui sont croissantes, elle est donc croissante et la courbe est une translatée de vers la gauche de la courbe de la fonction x ln(ax). a Dans le cas a < 0, la fonction est la composée de deux fonctions x ax + et ln qui sont respectivement décroissante et croissante, elle est donc décroissante et la courbe est une translatée de vers la gauche de la courbe de la fonction x ln(ax). Pour tracer a la dernière courbe, on pourra remarquer que la courbe de ln( x) est la symétrique de celle de ln(x) par rapport à l axe des ordonnées. On peut donc en déduire les tracés suivants 0

11 0-0 L SNV - Mathématiques (où on peut remarquer la symétrie entre les courbes de f a et de f a ) : C f C f C f0.5 Cas f a (x) = x x a Une telle fraction n est bien définie que lorsque son dénominateur ne s annule pas. Il y a donc à nouveau trois cas. Soit a < 0 et alors x a > 0 pour tout x réel et donc dans ce cas f a est définie sur I = R tout entier et à valeurs dans [,] comme on le verra. Le deuxième cas correspond à a = 0 et dans ce cas, f a (x) = x est définie sur I = R et f a est alors deux fois la fonction inverse définie dans le cours. On n effectuera donc pas ici l étude de ce cas particulier. Enfin, il reste le cas a > 0 et alors x a = 0 si, et seulement si, x = ± a et par conséquent la fonction f a est définie sur I = R\{ a, a}. On peut remarquer dans tous les cas que le domaine de définition est symétrique par rapport à l origine et que pour tout x dans I, on a f a ( x) = x ( x) a = x x a = f a(x). La fonction f a est donc impaire et il suffit de l étudier sur I + = R + si a < 0, I + = R + si a = 0 et I + = R + \ { a} lorsque a > 0. Les fonctions polynômiales et inverse étant

12 0-0 L SNV - Mathématiques dérivable sur leurs domaines de définition, on déduit par composition que f a est dérivable dans tous les cas et que pour tout x dans I +, on a en utilisant la formule de dérivation d un quotient, f a (x) = (x a) x x = x +a (x a) (x a). Le signe de f a ne dépend donc que de celui de x +a. Dans le cas où a > 0, on a toujours x +a > 0 et donc f a (x) < 0 pour x dans I+ et donc f a décroît strictement sur [0, a[ de f a (0) = 0 vers lim x a f a(x) = et décroît strictement sur ] a,+ [ de vers lim x +f a(x) = + a lim f a(x) = 0. x + Enfin, dans le cas où a < 0, on a x + a < 0 (et donc f a (x) > 0) si, et seulement si, x < a soit si, et seulement si, x [0, a[ tandis que sur [ a,+ [, on a x +a > 0 et donc f a (x) < 0. On en déduit que f a croît strictement sur [0, a[ de f a (0) = 0 vers f a ( a) = a et décroît strictement sur [ a,+ [ de f a ( a) vers lim f a(x) = 0. x + On a en particulier des asymptotes horizontales et verticales d équations y = 0 et x = 0 pour a = 0, y = 0 et x = ± a pour a > 0 et y = 0 pour a < 0. On a alors les tableux de variations suivants si a > 0 : x 0 a + f (x) f(x) et si a < 0 : x 0 a + f (x) + 0 a f(x) 0 0 On en déduit donc les tracés suivants sur I + :

13 0-0 L SNV - Mathématiques C f0 C f 0 C f Puis par symétrie, on obtient les tracés complets : C f0 C f C f

14 0-0 L SNV - Mathématiques.6 Cas f a (x) = e ax + Le domaine de définition est clairement I = R tout entier tandis que le domaine d arrivée est ],+ [, pour tout réel a. Deux cas se présentent alors, le cas a = 0 étant trivial puisque dans ce cas la fonction est constante égale à et on retrouve le cas. de l exercice précédent. Soit a > 0 et on a une fonction exponentielle classique translatée de vers le haut. En revanche, si a < 0, on a une fonction du type x e x translatée de vers le haut. On en déduit les tracés suivants : C f C f C f Fonctions trigonométriques. Cas f(x) = sin(x π) On peut utiliser ici une formule de trigonométrie classique sin(x π) = sin(x) qui se retrouve grâce au dessin suivant et permettrait de ramener l étude de f à celle de la fonction bien connue x sin(x) :

15 0-0 L SNV - Mathématiques J sin(x) M cos(x π) N O x x π sin(x π) cos(x) I Si on ne connaît pas cette formule, on peut toujours procéder à l étude selon la méthode habituelle. On a que la fonction f est définie sur R tout entier, π-périodique puisque pour tout x réel, f(x+π) = sin(x π +π) = sin(x π) = f(x) car la foncion sinus l est et f est d amplitude puisque la fonction sinus l est. De plus par périodicité, il suffit d étudier la fonction sur une période [ π,π] et on remarque que f est impaire puisque pour tout réel x, f( x) = sin( x π) = sin(x+π) = sin(x+π π) = sin(x π) = f(x) en utilisant successivement l imparité et la π-périodicité de la fonction sinus. Il suffit donc d étudier la fonction sur [0,π] et on obtiendra toute la courbe par symétrie par rapport à l axe des ordonnées puis translation. Il s agit d un sinus déphasé de π (la courbe est translatée de π vers la droite), ce qui permet d obtenir le tableau de variations et les tracés suivants sur [0,π] : x 0 π π f (x) f(x) 5

16 0-0 L SNV - Mathématiques C f Puis on effectue la symétrie : C f 6

17 0-0 L SNV - Mathématiques Et enfin, les translations : C f. Cas f(x) = cos ( x+ π ) La fonction f est clairement définie sur R et à valeurs dans [,]. De plus, la fonction cosinus étant π-périodique, on en déduit que f est π-périodique car pour tout x réel, ( f(x+π) = cos x+π + π ) ( = cos x+ π ) = f(x). On étudiera donc la fonction sur une période [0,π]. La fonction n est ici ni paire ni impaire (mais on verra sur la graphe et on pourrait montrer que sa courbe est symétrique par rapport à la droite d équation x = π ). L amplitude de la fonction est ici de car 8 c est le cas pour la fonction cosinus. On utilise le fait que la courbe est une translatée de celle de la fonction x cos(x) de π vers la gauche. On en déduit le tableau de variations 8 et le tracé suivant : x 0 f (x) f(x) π 8 7π 8 π

18 0-0 L SNV - Mathématiques C f. Cas f(x) = cos ( x + ) π L étude est très similaire au cas précédent. La période vaut ici π et l amplitude. On peut donc étudier la fonction sur [ π, π +π]. La courbe est obtenue par translation de π vers la gauche à partir de celle de x cos( x ), ce qui permet d obtenir le tableau de variations et le tracé : x π π π π f (x) 0 + f(x) 8

19 0-0 L SNV - Mathématiques C f. Cas f(x) = sin(x) Ici, on a clairement que la fonction est définie sur R tout entier, que la période vaut π, l amplitude et que la fonction est impaire. On peut donc directement en déduire le tracé de la fonction sinus. On aboutit au tableau de variations et au tracé suivant : x 0 π π f (x) + 0 f(x) 0 0 9

20 0-0 L SNV - Mathématiques C f.5 Cas f(x) = tan ( x π ) La fonction tangente est définie sur R\ { ± kπ k N} donc la fonction f est définie sur I = R\ { kπ, kπ k N }, à valeurs dans R. La fonction tangente est π-périodique donc 8 8 la fonction f est π -périodique et l amplitude n est pas définie pour la fonction tangente ou alors par convention elle est infinie. On peut alors comme souvent exploiter les symétries On a que la courbe est obtenu par translation de π vers la droite de celle de x tan(x) qui s obtient facilement à partir de celle de la tangente. Il peut alors être bon de noter que f ( π 8) = tan(0) = 0. On en déduit le tracé suivant : 0

21 0-0 L SNV - Mathématiques C f Résolution graphique d équations. Cas x x+ = x+ Il s agit pour le membre de droite d : x x + d une fonction affine de coefficient directeur - et d ordonnée à l origine tandis que le membre de gauche est un trinôme du second degré que l on peut étudier de manière similaire à l exercice. La fonction g : x x x+ décroît sur ] ], de + vers et croît sur ],+ ] de vers +. On obtient alors les tracés suivants : 5 C g C d

22 0-0 L SNV - Mathématiques On obtient alors qu il y a deux solutions : et Dans ce cas, on aurait pu résoudre explicitement uisque l équation est équivalente à x = et les deux solutions sont donc ±.. Cas e x+ = x Il s agit pour le membre de droite d : x x d une fonction affine de coefficient directeur et d ordonnée à l origine - tandis que le membre de gauche est une fonction exponentielle que l on peut étudier de manière similaire à l exercice ou. La fonction g : x e x+ croît sur R de 0 vers + et vaut e en 0. Onobtient alorsles tracés suivants : C g C d Il n y a donc pas de solution réelle!. Cas ln(x) = x Il s agit pour le membre de droite d : x x d une fonction affine de coefficient directeur et d ordonnée à l origine - tandis que le membre de gauche g : x ln(x) est une fonction logarithme qui se traite comme dans l exercice. Elle est définie pour x > et croît strictement de vers +. On obtient alors les tracés suivants :

23 0-0 L SNV - Mathématiques.6 C d C g Il n y a donc pas deux solutions : et Cas ln(x+) = ln(x+) La fonction g : x ln(x+) est un cas particulier de fonction étudiée dans le cas. de l exercice et la fonction d : x ln(x+) s étudie de la même façon. Ces fonctions sont respectivement définies pour x > et x > et sont strictement croissantes de vers +. On obtient les tracés :

24 0-0 L SNV - Mathématiques C g C d Il y a donc une unique solution qui vaut. Là encore il est facile de démontrer ce résultat puisqu en prenant l exponentielle, on obtient que l équation devient x+ = x+ qui donne bien x =..5 Cas sin(x π) = x La fonctiond:x x est la même que celle du cas. et la fonctiong : x sin(x π) s étudie de manière tout à fait analogue au cas. de l exercice. On en déduit les tracés suivants :

25 0-0 L SNV - Mathématiques C d C g Il y a donc une unique solution qui vaut Fonctions composées 5. Cas f(x) = x+ et g(x) = e x La fonction g est définie sur R à valeurs dans R + tandis que la fonction f est définie et à valeurs dans R. La composée f g est donc bien définie sur R et pour tout x réel, f g(x) = f (g(x)) = g(x)+ = e x + qui est donc à valeurs dans ],+ [. L étude est très similaire au cas.7 de l exercice. On obtient le tracé suivant : 5

26 0-0 L SNV - Mathématiques C f g De même, la composée g f est définie sur R à valeurs dans R + x réel par (g f)(x) = g(f(x)) = e f(x) = e x. et est donnée pour tout 6

27 0-0 L SNV - Mathématiques On obtient le tracé suivant : C g f Cas f(x) = sin(x) et g(x) = x π La fonction f est définie sur R à valeurs dans [,] et la fonction g est définie et à valeurs dans R. Les deux composées ont donc bien un sens et pour tout réel x, on a (f g)(x) = f(g(x)) = sin(x π) qui est exactement le cas. de l exercice dont on ne refait pas l étude ici. On a d autre part pour tout réel x (g f)(x) = sin(x) π. Cette fonction s étudie exactement comme la fonction sinus, sa courbe représentative est simplement obtenue grâce à une translation de vecteur (0, π). 7

28 0-0 L SNV - Mathématiques C g f 5. Cas f(x) = ln(x) et g(x) = e x + La fonction f est définie sur R + à valeurs dans R tandis que la fonction g est définie sur R à valeurs dans R + donc les deux composées ont là encore bien un sens. La composée f g est définie sur R et pour tout x réel, on a (f g)(x) = ln(e x +). La fonction x e x + décroît strictement tandis que la fonction ln croît donc par composition, on en déduit que la fonction f g est décroissante. De plus, on pourra utiliser le fait que (f g)(0) = ln() = ln(). On en déduit le tracé suivant : 8

29 0-0 L SNV - Mathématiques C f g Il reste alors à traiter g f qui est définie sur R + et pour tout x > 0, (g f)(x) = e ln(x) + = x +. Cette fonction s obtient par translation de la courbe de x déduit le tracé suivant : x de vers le haut. On en 9

30 0-0 L SNV - Mathématiques C g f Problème Lorsque A = mmol, on aura q(a) = q() = ln( +) = ln(6).58mmol. Si on souhaite doubler la quantité produite, on cherche donc à obtenir ln(6) mmol de E. On cherche donc pour quelle valeur de A on a ln(6) = q(a) = ln(a+). On en déduit en prenant l exponentielle que le A cherché est donné par soit e ln(6) = A+ 6 = A+ qui se résout en A = mmol. Il faut donc produire fois plus de A! Si on veut être plus général, si on note a la quantité initiale de A et r la quantité produite de E correspondante. On cherche une valeur x telle que r = q(x) = ln(x+) et donc on obtient en prenant l exponentielle (x+) = e r 0

31 0-0 L SNV - Mathématiques qui fournit x = er. On a donc que la quantité de E produite dépend de B selon la loi : qui donne immédiatement le tracé suivant : r(b) = B Si on souhaite doubler la quantité r de E produite à partir d une quantité b de B, on cherche à en produire r. On cherche donc la valeur de B telle que r = r(b). Or, on a r = b et donc en remplaçant dans l expression ci-dessus, on obtient b = r(b) = B soit B = b. Il faut donc fournir deux fois plus de B, ce qui est tout à fait normal puisque la relation entre les deux est linéaire!

Formulaire des fonctions usuelles

Formulaire des fonctions usuelles Université d Orléans Formulaire des fonctions usuelles Licence 1 de Mathématiques Groupe 2 Baptiste Morelle 29/09/2008 Page 1 sur 28 Page 2 sur 28 Table des matières Fonctions particulières... 4 Fonction

Plus en détail

FONCTIONS NUMÉRIQUES : DÉRIVATION

FONCTIONS NUMÉRIQUES : DÉRIVATION FONCTIONS NUMÉRIQUES : DÉRIVATION Ph DEPRESLE 30 septembre 05 Table des matières Dérivée en un point Continuité et dérivabilité 3 Fonction dérivée 4 Sens de variation d une fonction dérivable 3 5 Dérivées

Plus en détail

REVISIONS POUR LES VACANCES. Généralités sur les fonctions

REVISIONS POUR LES VACANCES. Généralités sur les fonctions Année 2016-2017 PCSI ( Baggio ) REVISIONS POUR LES VACANCES Vous devez connaître parfaitement tous les résultats donnés ici sur les généralités de fonctions, sur les fonctions exponentielles et logarithmes

Plus en détail

Etude des fonctions usuelles

Etude des fonctions usuelles Etude des fonctions usuelles 1. Introduction Soit f une fonction réelle de la variable réelle, on a vu que ces fonctions sont souvent définies par des formules, c est-à-dire définies par des epressions

Plus en détail

Analyse 1 re année IUT GEA Notes de cours

Analyse 1 re année IUT GEA Notes de cours Analyse re année IUT GEA Notes de cours Jean-Marie Favreau Année 200 20 Remarque : l introduction de ce cours, présentée en quelques minutes, de manière interactive, permet de placer quelques rappels simples,

Plus en détail

2 cos x =. 0 ;2π l équation sin x =. Corrigés des exercices de trigonométrie

2 cos x =. 0 ;2π l équation sin x =. Corrigés des exercices de trigonométrie Corrigés des eercices de trigonométrie I. Résoudre algébriquement des équations, des inéquations Pour les eercices suivants, on utilisera le cercle trigonométrique Eercice 1 Résoudre dans l intervalle

Plus en détail

Fonctions de référence 1

Fonctions de référence 1 Fonctions de référence Les fonctions sinus et cosinus. Définitions Le plan étant muni d un repère orthonormé (O; I, J), on peut associer à tout réel x un unique point M sur le cercle trigonométrique. (voir

Plus en détail

FONCTIONS : Limites Continuité Dérivée Trigonométrie

FONCTIONS : Limites Continuité Dérivée Trigonométrie FONCTIONS : Limites Continuité Dérivée Trigonométrie I) PRELIMINAIRES Voir activité II) LIMITE D UNE FONCTION EN + et ) Limite infinie en + et Soit f une fonction définie sur un intervalle de la forme

Plus en détail

Fonctions usuelles réelles

Fonctions usuelles réelles Fonctions usuelles réelles fonctions polynômes et rationnelles 0. les fonctions polynômes Les polynômes seront étudiés en le détail au chapitre 7. définition 4. : n dit que p est une fonction polynôme

Plus en détail

Dérivation et fonctions trigonométriques

Dérivation et fonctions trigonométriques Dérivation et fonctions trigonométriques 1. Compléments sur la dérivation Théorème. Soit une fonction à valeurs positives dérivable sur un intervalle. Alors est dérivable sur et. Soit. La fonction est

Plus en détail

FONCTIONS. Fonctions usuelles. I.1 Fonctions affines

FONCTIONS. Fonctions usuelles. I.1 Fonctions affines BTS Fonctions 0-0 FONCTIONS I Fonctions usuelles I. Fonctions affines Définition a et b sont deu réels donnés. La fonction définie sur R par f() = a + b est appelée fonction affine. Sa représentation graphique

Plus en détail

Fonctions réelles : rappels de lycée et compléments. () Fonctions réelles : 1 / 54

Fonctions réelles : rappels de lycée et compléments. () Fonctions réelles : 1 / 54 Fonctions réelles : rappels de lycée et compléments () Fonctions réelles : 1 / 54 1 Fonctions logarithmes et exponentielles Le logarithme népérien L exponentielle Logarithmes et exponentielles de base

Plus en détail

I. Les fonctions de référence

I. Les fonctions de référence I. Les fonctions de référence. Fonctions affines, affines par morceau Une fonction affine est croissante lorsque., décroissante lorsque... Sa représentation graphique est la droite d équation y = a b,

Plus en détail

Chapitre 5 - Fonction logarithme népérien

Chapitre 5 - Fonction logarithme népérien Chapitre 5 - Fonction logarithme népérien I La fonction logarithme népérien TD1 : Fonction exponentielle et réciproque 1. Soit f la fonction définie sur R par f(x) = e x. On note C f sa courbe représentative.

Plus en détail

Cours d analyse Brevet de Technicien Supérieur Conception et Réalisation en. Chaudronnerie Industrielle

Cours d analyse Brevet de Technicien Supérieur Conception et Réalisation en. Chaudronnerie Industrielle Cours d analyse Brevet de Technicien Supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Chapitre Fonctions de référence...3 I Fonctions affines...3 a) Signe d'une fonction affine...3 II

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Mathématiques: Mise à niveau. Séance 10: Fonctions usuelles

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Mathématiques: Mise à niveau. Séance 10: Fonctions usuelles UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 04 05 L Économie Cours de M. Desgraupes Mathématiques: Mise à niveau Séance 0: Fonctions usuelles Table des matières Fonction

Plus en détail

Fonctions trigonométriques - Corrigé. 2 2 cos 1

Fonctions trigonométriques - Corrigé. 2 2 cos 1 Exercice 1 : Fonctions trigonométriques - Corrigé 1. a. est dérivable sur comme somme de fonctions dérivables sur et =1 cos On sait que, pour tout réel et donc en particulier pour tout, cos 1 donc 0 et

Plus en détail

FONCTIONS USUELLES. Objectifs Connaître les fonctions usuelles classiques. Connaître des nouvelles fonctions usuelles. Savoir étudier une fonction.

FONCTIONS USUELLES. Objectifs Connaître les fonctions usuelles classiques. Connaître des nouvelles fonctions usuelles. Savoir étudier une fonction. A 00-0 FONCTIONS USUELLES Objectifs Connaître les fonctions usuelles classiques. Connaître des nouvelles fonctions usuelles. Savoir étudier une fonction. Exponentielles, logarithmes, puissances. Exponentielle

Plus en détail

Lycée de la Plaine de l Ain Bac. blanc Mathématiques Terminale S. Mars 2005

Lycée de la Plaine de l Ain Bac. blanc Mathématiques Terminale S. Mars 2005 Lycée de la Plaine de l Ain Bac. blanc Mathématiques Terminale S Mars 2005 1 Exercice 1 (4 points). A ne traiter que par les élèves ne suivant pas l enseignement de spécialité. 1. Résoudre dans C l équation

Plus en détail

Terminale ES. La fonction logarithme népérien

Terminale ES. La fonction logarithme népérien Terminale ES La fonction logarithme népérien 1 I Liens avec la fonction exponentielle Définition On sait que la fonction exponentielle est strictement croissante sur et à valeurs dans ]0;+ [. Ainsi, pour

Plus en détail

Solution du sujet. Décembre 2010

Solution du sujet. Décembre 2010 Université Aix-Marseille 3 Cours MA106 010-11 Nous avons Solution du sujet Décembre 010 f(x) = x 3x + 4 et g(x) = ln x 1. Les polynômes sont bien définis pour tout nombre réel. La fonction f est donc bien

Plus en détail

LOGARITHME. Ph DEPRESLE. 29 juin Fonction logarithme népérien Définition Conséquences Propriétés algébriques 3

LOGARITHME. Ph DEPRESLE. 29 juin Fonction logarithme népérien Définition Conséquences Propriétés algébriques 3 LOGARITHME Ph DEPRESLE 9 juin 5 Table des matières Fonction logarithme népérien. Définition............................................... Conséquences............................................ 3 Propriétés

Plus en détail

BTS Maintenance industrielle - Les fonctions

BTS Maintenance industrielle - Les fonctions de référence. en escaliers Une fonction en escaliers est une fonction constante par intervalles. Eemple. la fonction f définie sur [,[ - 5 6 7 8. affines Une fonction affine f est définie sur par où a

Plus en détail

Terminale S Chapitre 1 : Fonctions, variations et limites Page 1 sur 12

Terminale S Chapitre 1 : Fonctions, variations et limites Page 1 sur 12 Terminale S Chapitre : Fonctions, variations et ites Page sur I) Dérivation Ce que dit le programme : Nouveautés par rapport à la première : Dérivée de la composée et écriture différentielle (pour la physique)

Plus en détail

Mathématiques. Fonctions : domaine, opérations, parité, périodicité, extrema, fonctions élémentaires

Mathématiques. Fonctions : domaine, opérations, parité, périodicité, extrema, fonctions élémentaires Mathématiques Fonctions : domaine, opérations, parité, périodicité, extrema, fonctions élémentaires Pierre Mathonet Département de Mathématique Faculté des Sciences Liège, printemps 06 Relations entre

Plus en détail

Fonctions d une variable réelle

Fonctions d une variable réelle Fonctions d une variable réelle BTS Table des matières Fonctions usuelles. Fonctions en escalier.......................................... Fonctions affines............................................

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Fonctions Remise à Niveau Mathématiques Deuième partie : Fonctions Corrigés des eercices Page sur 0 RAN Fonctions Eercices corrigés - Rev 03 Mathématiques RAN - Fonctions DÉFINITIONS

Plus en détail

PRATIQUE DES FONCTIONS NUMÉRIQUES

PRATIQUE DES FONCTIONS NUMÉRIQUES UNIVERSITÉ DE CERGY U.F.R. Economie et Gestion Licence d Économie et Gestion L1 - S1 PRATIQUE DES FONCTIONS NUMÉRIQUES EXAMEN PREMIÈRE SESSION - Janvier 01 - heures Les exercices sont indépendants et peuvent

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Eo7 Fonctions usuelles Eercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr Eercice **I * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile

Plus en détail

Compléments sur la dérivation Fonctions sinus et cosinus

Compléments sur la dérivation Fonctions sinus et cosinus I. Dérivation Compléments sur la dérivation Fonctions sinus et cosinus A faire : revoir notions vues en 1 S, p 384-385 du livre 1) Activité ( à traiter sur feuille annexe ) Soient la fonction définie sur

Plus en détail

Un problème sans solution est un problème mal posé. Albert Einstein. Physicien allemand.

Un problème sans solution est un problème mal posé. Albert Einstein. Physicien allemand. Chapitre 1 Étude de fonctions Un problème sans solution est un problème mal posé. Albert Einstein. Physicien allemand. 1 Fonctions usuelles 1.1 Fonction en escalier Définition 1.1 Une fonction en escalier

Plus en détail

FONCTIONS USUELLES. 1 fonctions polynomiales et rationnelles. Cours PCSI 2

FONCTIONS USUELLES. 1 fonctions polynomiales et rationnelles. Cours PCSI 2 Cours PCSI Lycée Joffre FONCTIONS USUELLES 1 fonctions polynomiales et rationnelles fonction polynomiale : une fonction polynomiale sur R est une fonction f pour laquelle il existe un entier naturel d,

Plus en détail

Effectifs. (Aires proportionnelles aux effectifs) Duree en min.

Effectifs. (Aires proportionnelles aux effectifs) Duree en min. Durée en minutes x i [0; 20[ [20; 0[ [0; 40[ [40; 60[ [60; 90[ Nombre n i 4 10 14 6 6 TAB. 1 Traitement des dossiers. Effectifs. (Aires proportionnelles aux effectifs). 0 10 20 0 40 50 60 70 80 90 Duree

Plus en détail

Fonction exponentielle : Exercices Corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. e x. e x + 1

Fonction exponentielle : Exercices Corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. e x. e x + 1 Fonction exponentielle : Exercices Corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com Calculer avec la fonction exponentielle Simplifier les expressions suivantes où x est un réel quelconque : a) e1+x

Plus en détail

Fiche méthodologique Fonctions usuelles

Fiche méthodologique Fonctions usuelles Fiche méthodologique Fonctions usuelles BCPST Lycée Hoche $\ CC BY: = Pelletier Sylvain On liste ici les fonctions à connaître et leur propriétés. Fonction puissance n-ième et racine n-ième { R R Fonction

Plus en détail

1.2 Plan d étude et exemples types.

1.2 Plan d étude et exemples types. Université de Rennes Licence Biologie Mathématiques Année 2008-2009.2 Plan d étude et exemples types..2. But Le but de ce chapitre est d étudier les fonctions comme celles données dans les exemples précédents.

Plus en détail

Fiche Équations différentielles d ordre 1

Fiche Équations différentielles d ordre 1 Fiche Équations différentielles d ordre 1 MOSE 1003 24 Novembre 2014 Table des matières Définitions 1 Résolution de l équation homogène. 2 Méthode de variation de la constante. 3 Structure de l ensemble

Plus en détail

Sujets de bac : Intégration

Sujets de bac : Intégration Sujets de bac : Intégration Sujet n 1 : Liban juin 2006 Partie A : étude d une fonction Soit la fonction définie sur l intervalle 0; par ln 1 Sa courbe représentative dans un repère orthogonal ; ; est

Plus en détail

Fonction puissance entière. Fonction puissance négative. Fonction racines. Fonction logarithme ln. Quelques rappels. ECS Fonctions usuelles 1/5

Fonction puissance entière. Fonction puissance négative. Fonction racines. Fonction logarithme ln. Quelques rappels. ECS Fonctions usuelles 1/5 ECS-0 Fonctions usuelles /5 Fonction puissance entière (x x n ), pour n N : bijection de R + dans R + si n pair, bijection de R dans R si n impair, croît vers l'inni d'autant plus vite que n est grand

Plus en détail

ETUDES DE FONCTIONS. Méthode : Déterminer l expression d une fonction polynôme de degré 2

ETUDES DE FONCTIONS. Méthode : Déterminer l expression d une fonction polynôme de degré 2 ETUDES DE FONCTIONS I. Fonctions polynômes de degré 1. Définition Une fonction polynôme de degré f est définie sur IR par des nombres réels donnés et a 0. ax bx c, où a, b et c sont Exemples : - f x x

Plus en détail

Résumé du cours. Fonction dérivable

Résumé du cours. Fonction dérivable Résumé du cours Fonction dérivable Nombre dérivé et fonction dérivée Soit f une fonction définie sur un intervalle ouvert I contenant a. On dit que f est dérivable en a et de nombre dérivé f (a) si Définition

Plus en détail

Fonctions usuelles. Bestiaire du collège-lycée. I.1 Valeur absolue. Signe. I.2 Fonctions puissances (entières) Définition 1. 1 si x > 0 x 1 si x < 0

Fonctions usuelles. Bestiaire du collège-lycée. I.1 Valeur absolue. Signe. I.2 Fonctions puissances (entières) Définition 1. 1 si x > 0 x 1 si x < 0 Fonctions usuelles. I Bestiaire du collège-lycée I.1 Valeur absolue. Signe. Définition 1. R R{ La fonction signe est la fontion sg : 1 si x > 0 x 1 si x < 0. Définition 2. R R{ La fonction valeur absolue

Plus en détail

a) ln(x + 1) ln(2 x) = 0 b) ln(x + 1) ln(2 x) 0 c) ln x + ln(3x + 2) > 0

a) ln(x + 1) ln(2 x) = 0 b) ln(x + 1) ln(2 x) 0 c) ln x + ln(3x + 2) > 0 Savoir calculer avec des logarithmes Simplifier les expressions suivantes : Fonction logarithme : Exercices Corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com a) ln 6 ln 2 b) ln e 2 c) ln 1 e x d) e ln

Plus en détail

Fiche d exercices 1 : Analyse, Fonctions à une variable

Fiche d exercices 1 : Analyse, Fonctions à une variable Fiche d eercices 1 : Analyse, Fonctions à une variable Analyse, Fonctions à une variable QCM 1 : Concernant les propriétés des fonctions A. La fonction inverse est continue sur ] ;0[ et sur ] ;+ [ 0. Il

Plus en détail

Fonctions de référence

Fonctions de référence 1ère STI - Chapitre 3: Fonctions de référence Introduction : exercice. Dessiner au tableau le graphique ci-dessous à main levée représentant une courbe de température avec le temps (en heures) en abscisses

Plus en détail

Fonctions : Dérivation-Composition

Fonctions : Dérivation-Composition Fonctions : Dérivation-Composition Terminale S 2011/2012 15 septembre 2011 Terminale S (2011/2012) Lycée Français de Valence 15 septembre 2011 1 / 21 Nombre dérivé Plan 1 Compléments sur la dérivation

Plus en détail

Introduction universitaire aux mathématiques. Notes de cours. 1 re année du Bachelier en Sciences chimiques

Introduction universitaire aux mathématiques. Notes de cours. 1 re année du Bachelier en Sciences chimiques Introduction universitaire aux mathématiques Notes de cours re année du Bachelier en Sciences chimiques Introduction Ce cours se donne comme objectif principal de rappeler et fixer quelques notions mathématiques

Plus en détail

Terminale S Chapitre 1 : Fonctions, variations et limites Page 1 sur 11

Terminale S Chapitre 1 : Fonctions, variations et limites Page 1 sur 11 Terminale S Chapitre : Fonctions, variations et ites Page sur I) Dérivation ) Définition et interprétation géométrique : Soient f une fonction définie sur un intervalle I de R et a I. La fonction est dérivable

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES ISE. Option Économie

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES ISE. Option Économie AVRIL 22 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES ISE Option Économie CORRIGÉ DE LA ère COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Exercice Les symboles Ln et tan représentent respectivement le logarithme népérien

Plus en détail

étude de fonctions trigonométriques 5) Calculer les limites aux bornes de cet ensemble d étude. Y a-t-il une asymptote?

étude de fonctions trigonométriques 5) Calculer les limites aux bornes de cet ensemble d étude. Y a-t-il une asymptote? Chapitre Eercice : étude de fonctions trigonométriques Terminale S sin Le but est d étudier et de représenter la fonction tangente définie par : tan = cos ) Déterminer l ensemble de définition de la fonction

Plus en détail

Exo7. Courbes planes. 1 Courbes d équation y = f (x) 2 Courbes paramétrées en coordonnées cartésiennes. Fiche de Léa Blanc-Centi.

Exo7. Courbes planes. 1 Courbes d équation y = f (x) 2 Courbes paramétrées en coordonnées cartésiennes. Fiche de Léa Blanc-Centi. Eo7 Courbes planes Fiche de Léa Blanc-Centi. Courbes d équation = f () Eercice Représenter les courbes d équation cartésienne = f (), donner l équation de leur tangente au point d abscisse = et la position

Plus en détail

Sommaire. Prérequis. Généralités sur les fonctions

Sommaire. Prérequis. Généralités sur les fonctions Généralités sur les fonctions Stépane PASQUET, 4 octobre 06 C Sommaire Limites aux infinis....................................... Limite en un nombre fini, ite à droite, ite à gauce d un nombre fini........

Plus en détail

LES FONCTIONS. Une fonction est une application qui pour tout «x» appartenant à I associe un unique «y» appartenant à J tel que f(x)=y.

LES FONCTIONS. Une fonction est une application qui pour tout «x» appartenant à I associe un unique «y» appartenant à J tel que f(x)=y. LES FONCTIONS I - RAPPELS I-1 - Définition Une fonction est une application qui pour tout «x» appartenant à I associe un unique «y» appartenant à J tel que f(x)=y. L ensemble des point tel f(x)=y est représenté

Plus en détail

Tangente à une courbe. Dérivées. Etude du sens de variation d une fonction

Tangente à une courbe. Dérivées. Etude du sens de variation d une fonction Tangente à une courbe. Dérivées. Etude du sens de variation d une fonction On dit qu une fonction est dérivable sur un intervalle I si elle est définie sur I et admet en chaque point de I un nombre dérivé.

Plus en détail

Plan d'étude d'une fonction. , f x = f x alors f est impaire.

Plan d'étude d'une fonction. , f x = f x alors f est impaire. 1 Recherche de l'ensemble de définition Plan d'étude d'une fonction. Fonctions rationnelles. f x existe si le dénominateur n'est pas nul. 2n Fonctions avec radical du type. f x existe si la quantité sous

Plus en détail

Sujets de bac : Exponentielle

Sujets de bac : Exponentielle Sujets de bac : Exponentielle Sujet : Polynésie septembre 2002 On considère la fonction définie sur par ) Etudier la parité de. 2) Montrer que pour tout,. 3) Déterminer les ites de en et en. Donner l interprétation

Plus en détail

Chapitre II : Limites de fonctions et continuité

Chapitre II : Limites de fonctions et continuité Chapitre II : Limites de fonctions et continuité Cité Scolaire Gambetta Année scolaire 0-03 I Limite à l infini : ) Limite finie en Définition : Dire qu une fonction f a pour limite le réel l en signifie

Plus en détail

Continuité d une fonction, Théorème des valeurs intermédiaires

Continuité d une fonction, Théorème des valeurs intermédiaires Continuité d une fonction, Théorème des valeurs intermédiaires I) Notion de continuité 1) Définition On dit qu une fonction est continue sur un intervalle I lorsque le tracé de sa courbe représentative

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé des exercices de mise à niveau en Mathématiques

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé des exercices de mise à niveau en Mathématiques UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 04 05 L Économie Cours de M. Desgraupes Corrigé des exercices de mise à niveau en Mathématiques Séance 0 : Fonctions usuelles

Plus en détail

Limite d une fonction en un point

Limite d une fonction en un point Limite d une fonction en un point Définiton Soit f une fct déf. sur un intervalle I de R, sauf p-ê en a I. l R est la limite de f en a si, quand x I se rapproche de a, f (x) se rapproche de l. Dans ce

Plus en détail

FONCTION LOGARITHME. ln = a.

FONCTION LOGARITHME. ln = a. FONCTION LOGARITHME I. DEFINITION DU LOGARITHME a) Définition Problème : Soit a un réel strictement positif. Démontrer que l équation e x = a admet une solution unique α dans IR. (théorème des valeurs

Plus en détail

Cours de Terminale S / Compléments sur les fonctions. E. Dostal

Cours de Terminale S / Compléments sur les fonctions. E. Dostal Cours de Terminale S / Compléments sur les fonctions E. Dostal septembre 013 Table des matières 3 Compléments sur les fonctions 3.1 Fonctions trigonométriques................................... 3.1.1 Définitions

Plus en détail

I Exercices I I I I I I I I I I I I I-4

I Exercices I I I I I I I I I I I I I-4 Chapitre 6 Logarithme TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 6 Logarithme Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1 2................................................

Plus en détail

Cours de mathématique en TS d Eric ZERBIB, professeur au lycée Pardailhan à Auch,

Cours de mathématique en TS d Eric ZERBIB, professeur au lycée Pardailhan à Auch, Un peu d histoire La notion de dérivée a vu le jour au XVII e siècle dans les écrits de Leibniz et de Newton qui la nomme fluxion et qui la définit comme «le quotient ultime de deux accroissements évanescents».

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Eo7 Etude de fonctions Eercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

Plus en détail

Chapitre 5. Généralités sur les fonctions numériques. 5.1 Généralités

Chapitre 5. Généralités sur les fonctions numériques. 5.1 Généralités Chapitre 5 Généralités sur les fonctions numériques 5.1 Généralités Définition 5.1 Une fonction numérique permet d associer à chaque nombre x d un ensemble D un autre nombre que l on note f(x). On note

Plus en détail

Université de Rennes 1, Licence 1 Biologie Parcours Accompagné Soutien Mathématiques. Etude de Fonctions, Feuille 1

Université de Rennes 1, Licence 1 Biologie Parcours Accompagné Soutien Mathématiques. Etude de Fonctions, Feuille 1 Université de Rennes 1, Licence 1 Biologie Parcours Accompagné Soutien Mathématiques Etude de Fonctions, Feuille 1 Calcul de dérivées. Dériver les fonctions suivantes. f 1 () = e f () = ln() f 3 () = log

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Continuité, dérivabilité et étude de fonctions

CHAPITRE 2 : Continuité, dérivabilité et étude de fonctions CHAPITRE 2 : Continuité, dérivabilité et étude de fonctions 1 Langage de la continuité... 2 1.1 Définition... 2 1.2 Illustration grapique... 2 1.3 Fonctions usuelles... 2 2 Téorème des valeurs intermédiaires...

Plus en détail

EL - EXERCICES SUR LES FONCTIONS CIRCULAIRES RECIPROQUES ET HYPERBOLIQUES

EL - EXERCICES SUR LES FONCTIONS CIRCULAIRES RECIPROQUES ET HYPERBOLIQUES EL - EXERCICES SUR LES FONCTIONS CIRCULAIRES RECIPROQUES ET HYPERBOLIQUES Calculer les nombres suivants a) arcsin sin 8π ) 5 c) arcsin sin 5π ) 7 e) sin arcsin ) 3 b) arccos sin 8π ) 5 d) arcsin sin 0π

Plus en détail

Chapitre 3. Compléments sur les fonctions numériques

Chapitre 3. Compléments sur les fonctions numériques Capitre 3 Compléments sur les fonctions numériques 24 ) Compléments sur la dérivation - ) Dérivées des fonctions u et u n, n Z Téorème : Si u est une fonction strictement positive, dérivable sur un intervalle

Plus en détail

Chapitre XI : Fonction Logarithme Népérien

Chapitre XI : Fonction Logarithme Népérien Chapitre XI : Fonction Logarithme Népérien I : Définition I- : Fonction réciproque Définition : On appelle fonction logarithme népérien la fonction qui à tout réel strictement positif x associe l unique

Plus en détail

MATHÉMATIQUES PRÉ-CALCUL 12 E ANNÉE. Trigonométrie. Résultat d apprentissage général : Développer le raisonnement trigonométrique.

MATHÉMATIQUES PRÉ-CALCUL 12 E ANNÉE. Trigonométrie. Résultat d apprentissage général : Développer le raisonnement trigonométrique. MATHÉMATIQUES PRÉ-CALCUL 12 E ANNÉE Trigonométrie A1. Démontrer une compréhension des angles en position standard exprimés en degrés et en radians. [CE, L, R, V] Résultat d apprentissage général : Développer

Plus en détail

Devoir Surveillé /Evaluation

Devoir Surveillé /Evaluation Lycée Pierre-Gilles de Gennes BCPST Mathématiques 4-5 Devoir Surveillé /Evaluation Le 4 septembre 4 Documents écrits, électroniques, calculatrices et téléphones portables interdits La plus grande attention

Plus en détail

Devoir de Mathématiques 1 : corrigé

Devoir de Mathématiques 1 : corrigé PCSI 0-04 Mathématiques Lycée Bertran de Born Devoir de Mathématiques : corrigé Exercice. Résolutions d inéquations (a) Disjonction de cas selon le signe de x. Si x [, ] alors x = x. Dans ce cas : x x

Plus en détail

Programme de colle - Semaine 4. Fonctions puissances, logarithmes, exponentielles ; cosinus et sinus hyperbolique.

Programme de colle - Semaine 4. Fonctions puissances, logarithmes, exponentielles ; cosinus et sinus hyperbolique. Programme de colle - Semaine 4 Fonctions circulaires. Bijections, fonctions circulaires réciproques. Fonctions puissances, logarithmes, exponentielles ; cosinus et sinus hyperbolique. Démonstrations du

Plus en détail

Pour démarrer la classe de terminale S. Tout ce qu il faut savoir de la 1 re S. Paul Milan

Pour démarrer la classe de terminale S. Tout ce qu il faut savoir de la 1 re S. Paul Milan Pour démarrer la classe de terminale S Tout ce qu il faut savoir de la 1 re S Paul Milan 8 novembre 015 Table des matières 1 Second degré 7 1 Forme canonique............................. 7 Racines du

Plus en détail

1. TYPES DE FONCTIONS LINÉAIRES

1. TYPES DE FONCTIONS LINÉAIRES 1. TYPES DE FONCTIONS LINÉAIRES Une fonction linéaire (ou de proportionnalité directe) est définie de la manière suivante, où m est un nombre réel quelconque. Les fonctions linéaires se représentent dans

Plus en détail

Contenu de la section

Contenu de la section Contenu de la section Étude de fonction Approximation de Taylor Périodicité Contenu de la section Étude de fonction Périodicité Interprétation de la dérivée seconde Asymptotes Périodicité Définition Un

Plus en détail

CHAPITRE 3 PRIMITIVES ET INTEGRALES FONCTIONS LOGARITHMES ET EXPONENTIELLES

CHAPITRE 3 PRIMITIVES ET INTEGRALES FONCTIONS LOGARITHMES ET EXPONENTIELLES CHAPITRE 3 PRIMITIVES ET INTEGRALES FONCTIONS LOGARITHMES ET EXPONENTIELLES 3--PRIMITIVES ET INTEGRALES 3---Primitives Soit f une fonction définie sur un intervalle I. On appelle fonction primitive de

Plus en détail

x x ; Chapitre 2 GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS

x x ; Chapitre 2 GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS Chapitre GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS I. GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS DE VARIABLE RÉELLE Sau indication particulière, pour simpliier, les onctions sont déinies sur un intervalle I de non réduit à un

Plus en détail

Rappels et compléments sur les fonctions

Rappels et compléments sur les fonctions Rappels et compléments sur les fonctions Ceci complète le cours du livre : chapitre 1 (pages 8 à 29) et les connaissances du cours de seconde. Définition d'une fonction numérique de la variable réelle

Plus en détail

Fonctions numériques : dérivation

Fonctions numériques : dérivation Fonctions numériques : dérivation Table des matières I Notion de tangente à une courbe Soit f une fonction définie sur un intervalle I de courbe représentative C f et soit A un point fixe de C f. Soit

Plus en détail

CHAPITRE 14 : FONCTIONS. Exercice 1 : soit la fonction f : Z Q et la fonction g : R R x 2 x 5x

CHAPITRE 14 : FONCTIONS. Exercice 1 : soit la fonction f : Z Q et la fonction g : R R x 2 x 5x CHAPITRE 14 : FONCTIONS. I GENERALITES : 1.1 Définition : Définition : soit deux ensembles E et F respectivement ensemble de départ et ensemble d arrivée. Une fonction f de E dans F est une relation qui

Plus en détail

FONCTIONS. représente une fonction. ne représente pas une fonction

FONCTIONS. représente une fonction. ne représente pas une fonction FONCTIONS Activité de recherche : Stratégie d entreprise Une entreprise fabrique des ballons de rugby. Sa production quotidienne peut varier de à 000 ballons. Le coût total, en centaines d euros, pour

Plus en détail

Chapitre 3 Compléments sur les fonctions

Chapitre 3 Compléments sur les fonctions A) Rappels Chapitre 3 Compléments sur les fonctions 1) Fonctions affines f(x) = a x + b La courbe est une droite, de coefficient directeur a et d'ordonnée à l'origine b. b est l'ordonnée du point d'intersection

Plus en détail

Notes de cours : Chapitre II : Limites. 1 Limite d une fonction en + ou. 1.1 Limite infinie en l infini

Notes de cours : Chapitre II : Limites. 1 Limite d une fonction en + ou. 1.1 Limite infinie en l infini 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2013-2014 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie Finance et Gestion L1-S1 : MATH101 : Pratique des Fonctions numériques Notes de cours : Chapitre II : Limites Notations

Plus en détail

ENSEMBLES ET APPLICATIONS

ENSEMBLES ET APPLICATIONS ENSEMBLES ET APPLICATIONS 1 Applications : définitions ensemblistes Définition 1.1 Application Soient E et F deux ensembles. On appelle application de E dans F un objet { mathématique f qui à tout élément

Plus en détail

Étude de fonction et de courbes dans le plan

Étude de fonction et de courbes dans le plan Chapitre Étude de fonction et de courbes dans le plan Dans ce chapitre on étudie le problème suivant : étant donne une fonction donné par f) y, comment tracer approimativement la courbe représentative

Plus en détail

Une notion de fonction en sciences. Fonctions : domaine, opérations, parité périodicité extrema, fonctions élémentaires

Une notion de fonction en sciences. Fonctions : domaine, opérations, parité périodicité extrema, fonctions élémentaires Fonctions : domaine, opérations, parité périodicité extrema, fonctions élémentaires Présentation provisoire Pierre Mathonet Département de Mathématique Faculté des Sciences Liège, le mars 05 Une notion

Plus en détail

Fonctions trigonométriques

Fonctions trigonométriques Fonctions trigonométriques Dans tout le chapitre, le plan est muni d'un repère orthonormé (O ; i ; j ). Les fonctions trigonométriques sont des fonctions dont la variable est une mesure d'angle. Elles

Plus en détail

Comportement asymptotique

Comportement asymptotique 1 Comportement asymptotique Table des matières 1 Limite infinie en l infini 2 1.1 Limite positive infinie en + l infini................... 2 1.2 Limite négative infinie en + l infini...................

Plus en détail

FONCTION LOGARITHME. 2 exemple 2. Soit f la fonction définie sur [0 ; 1 ] par : f(x) = 2 x + 1 signe de f 5

FONCTION LOGARITHME. 2 exemple 2. Soit f la fonction définie sur [0 ; 1 ] par : f(x) = 2 x + 1 signe de f 5 FONCTION LOGARITHME I FONCTION RECIPROQUE La fonction carrée La fonction carrée est dérivable et strictement monotone sur [ 0 ; 2 ] D'après le corollaire du théorème des valeurs intermédiaire pour tout

Plus en détail

LES FONCTIONS DE REFERENCE

LES FONCTIONS DE REFERENCE I. Les fonctions affines : LES FONCTIONS DE REFERENCE Définition : On appelle fonction affine toute fonction définie sur IR, ou sur un intervalle de IR, par f : a + b avec a et b deu nombres réels. Propriétés

Plus en détail

ISEL - Année 1. Mathématiques. Fonctions exp, ln et puissance - Rappel. e 2 e. ; (e x + e x ) 2 (e x e x ) 2 ; e ln 1 3 ; ln( ln ln 2 3

ISEL - Année 1. Mathématiques. Fonctions exp, ln et puissance - Rappel. e 2 e. ; (e x + e x ) 2 (e x e x ) 2 ; e ln 1 3 ; ln( ln ln 2 3 ISEL - Année Mathématiques Fonctions exp, ln et puissance - Rappel Simplication. Simplier les expressions suivantes: 8; 3 a 3 a 7 ; e. e; e e ; (e x + e x ) (e x e x ) ; e ln 3 ; ln( e) + ln( e ). Exprimer

Plus en détail

Dérivées et applications

Dérivées et applications Dérivées et applications I) Dérivée d une fonction strictement monotone 1) Exemples graphiques Soit une fonction dérivable sur un intervalle I. Pour tout I, (x) est le coefficient directeur de la tangente

Plus en détail

1S DS n o 5 Durée :1h. ( 4 points ) Exercice 1

1S DS n o 5 Durée :1h. ( 4 points ) Exercice 1 1S DS n o 5 Durée :1 Exercice 1 ( points ) Voici la courbe représentative C f d une fonction f définie sur [ 6; 9] avec quatre de ses tangentes. Le point A de coordonnées ( 2, ; 0), appartient à la courbe

Plus en détail

Fonctions logarithmes

Fonctions logarithmes La fonction logarithme népérien. Définition et propriétés Fonctions logarithmes La fonction eponentielle est continue et strictement croissante sur R. Le corollaire du théorème des valeurs intermédiaires

Plus en détail

On notera α cette solution. b. A l aide de la calculatrice, déterminer un encadrement d amplitude 10 2

On notera α cette solution. b. A l aide de la calculatrice, déterminer un encadrement d amplitude 10 2 Liban Juin 010 Série S Exercice Partie A Soit u la fonction définie sur 0; + par : ux ( ) = x + lnx 1 Etudier les variations de u sur 0; + et préciser ses limites en 0 et en + a Montrer que l équation

Plus en détail