Interbrand publie son classement mondial des marques 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interbrand publie son classement mondial des marques 2009"

Transcription

1 Interbrand publie son classement mondial des marques 2009 Coca-Cola maintient son leadership Google, Amazon et Zara poursuivent leur ascension Communiqué de presse lundi 21 septembre Google, Amazon et Zara sont les grands vainqueurs de la dixième édition 2009 du Best Global Brands, classement des 100 marques mondiales les plus valorisées établi chaque année par Interbrand. Si la marque UBS, qui perd 50% de sa valeur, passe de la 39 e à 72 e place, Coca-Cola reste n 1 pour la 9è année consécutive. Cette édition 2009 est marquée par un contexte économique sans précédent. Pour la première fois, la valeur globale du top 100, estimée à 55,472 Md$, a baissé de 4,6%. 7 marques quittent le classement parmi lesquelles Merrill Lynch, AIG et ING. Sans surprise, ce sont les marques automobiles et celles du secteur bancaire qui ont le plus souffert tandis que le marché des biens de consommation a bénéficié du retour à la maison des consommateurs. Mais tel un mal nécessaire, la crise a apporté son lot d opportunités pour les marques : contraintes de s adapter dans l urgence aux nouveaux comportements des consommateurs, elles ont dû innover et apprendre à se réinventer. Focus sur les 4 enseignements clefs de ce Best Global Brands La confiance devient le critère de choix numéro un Le secteur bancaire est la meilleure illustration de ce bouleversement dans la hiérarchie des valeurs qui détermine le choix des consommateurs. Ainsi, l emplacement et les tarifs ne sont plus des critères prédominants pour choisir sa banque. Idem pour le secteur automobile où le comportement social et environnemental des marques est devenu primordial. Les marques qui sont restées fidèles à leurs valeurs et leur positionnement initial IKEA, H&M, Kellogg s, McDonald s, Gillette - se voient ainsi récompensées. 3- Investir, toujours et encore Quel point commun entre une Rolex et le dernier détergent de P&G? L innovation. Pour devenir une marque iconique, il faut innover. Heinz investit sur la santé et le bien-être. Campbell s développe des recettes moins salées. Kleenex invite les consommateurs à sentir la différence en proposant des mouchoirs à base de lotion encore plus doux. Le même constat avait été fait au moment de la récession à la fin des années 80. En triplant ses investissements marketing, Nike, alors challenger de Reebook, avait renforcé sa marque et fait passer ses ventes de 270 M$ en 1985 à 3Md$ en Laissant l ancien leader loin derrière lui. 4- Se réinventer Les marques qui se sont sorties de la crise même dans les secteurs les plus touchés sont celles qui cherchent à répondre à une question clef : «Qu attendent mes clients?». Ainsi, Toyota est une incarnation de marque en perpétuelle réinvention. Auparavant positionnée sur le segment des voitures accessibles, elle est aujourd hui perçue comme une marque fiable écologiquement innovante. Le contraire de GM qui devra passer par une phase de déconstruction créative pour trouver une nouvelle posture de marque. Sur le marché High-tech, Acer et Asus ont gagné des parts de marché en proposant des produits meilleur marché. Les consommateurs veulent plus pour moins cher? Qu à cela ne tienne, les marques gagnantes cherchent et trouvent la solution. Contact Presse : Camille Besle Les marques qui évoluent dans leur cœur de métier maintiennent le cap Dans la distribution, la success-story de Zara démontre qu il est toujours payant de rester fidèle à ses valeurs fondatrices. Au contraire, Gap, qui a longtemps fait figure de marque référente dans l univers de la mode n a pas su répondre aux attentes du marché et perd du terrain face à l offre plus fashion et moins chère de Zara et H&M. Sur le marché du high-tech, chaque produit Apple du MacBook, à l IPhone ou l IPod est une illustration de la volonté constante de la marque d inventer des produits intuitifs et ergonomiques. Quant à McDonald s, la marque a fait évoluer avec succès le concept de fast-food en proposant des salades, de nouveaux formats de magasins et un meilleur café (!). Sur Interbrand «Creating and managing brand value» : leader mondial du conseil en stratégie de marques, le groupe évalue, accompagne et développe les marques du monde entier en s appuyant sur de multiples expertises ; évaluation financière, à travers notamment l outil Brand Valuation, identité visuelle, design, packaging, création de nom, architecture commerciale Crée en 1974, le réseau Interbrand, filiale du groupe Omnicom, emploie plus de 1000 personnes réparties dans 29 pays et 40 bureaux à travers le monde. Présent en France depuis 2002, le groupe y conseille notamment la FNAC, SFR, Carrefour, Danone, Beauté Prestige International, Piaget, le groupe Caisse d Epargne, Lafarge, EDF et a été de nombreuses fois récompensé pour sa créativité. Stratégies lui a notamment décerné un grand prix du design pour le tout dernier lancement de Jean-Paul Gaultier : Madame.

2

3 Automobile : plus petit, plus écologique, plus efficace L industrie automobile a enregistré en 2008 ses plus mauvais résultats depuis Alors que les ventes semblaient se rétablir lors du premier semestre de l année, elles se sont totalement effondrées au cours des six derniers mois. La chute de la demande en Europe et aux Etats-Unis a entrainé celle de la production de véhicules. De plus, la croissance dans les pays émergents s est tassée et l augmentation des prix des matières premières a causé une forte diminution des marges bénéficiaires. Même les marques de luxe comme Mercedes, Porsche, Lexus ou encore Bentley ont été touchées. L impact de la crise Pour faire face à la crise, les gouvernements européens et américains ont mis en place des programmes de subventions afin d aider l industrie automobile. Ainsi, General Motors et Chrysler ont évité la faillite et des entreprises comme Saab ou Opel ont fait appel au contribuable pour rééquilibrer leur bilan. La crise a aussi eu des conséquences sur le portefeuille de marques de nombreux constructeurs : certains d entre eux se sont ainsi séparés de leurs marques les plus faibles, voire en ont arrêté la production, ce qui leur a permis de se concentrer sur les plus importantes et les plus attrayantes aux yeux du consommateur. Ainsi GM s est délesté de 4 marques sur les 13 existantes : Pontiac, Saturn, Hummer et Opel. Ford a vendu ses marques iconiques Jaguar et Land Rover à l indien Tata Motors. Au-delà de la crise Les constructeurs automobiles ne se sont pas uniquement consacrés à leurs finances mais se sont également intéressés aux problèmes d environnement. L intérêt croissant des consommateurs pour l écologie, et les mesures prises par les gouvernements quant à l efficacité des carburants ont obligé les industriels à travailler sur ce sujet. Le prix de l essence ne cessant d augmenter, les voitures les plus économiques ont réussi à percer même aux Etats-Unis! Des sociétés comme Audi ou Mercedes ont entrepris de gros efforts afin d y introduire des moteurs diesel «propres» et très économiques. Les ventes de BMW avec la fonction «Brake Energy Regeneration» et le système du «Auto Start Stop» ont atteint le million de dollars. Au-delà de l optimisation des moteurs à combustion, les constructeurs ont également développé de nouvelles technologies. Inspirés par le succès de la Prius (Toyota) presque tous ont développé leur moteur hybride. En 2010, Nissan souhaiterait ajouter à sa gamme un modèle totalement électrique. Les autres marques suivront le mouvement dans les 3 à 5 ans. D autres changements majeurs sont à noter, notamment au niveau des stratégies d entreprises. Les gros moteurs sont remplacés par de plus petits, comme celui de la V8 de Ford par un moteur 6 cylindres turbo. Ces petits modèles sont d ailleurs de plus en plus populaires. Aux Etats-Unis, les ventes de compact cars, dont les petits modèles comme la Toyota Yaris, la Honda Fit, ou la Smart, ont augmenté de 33% tandis que celles des SUV ont chuté de 5%. Les petits SUV sont de plus en plus appréciés avec l Opel Tantara, la Peugeot 4007, et d autres encore qui ne cessent de gagner des parts de marché. Dans les pays émergents, la demande est très forte pour les micro voitures à petit budget comme la Nano (Tata) ou encore la Logan (Dacia). L industrie automobile est en pleine mutation et tente de s adapter afin de rester rentable malgré l augmentation des coûts de R&D pour produire des voitures plus petites, plus écologiques et plus efficaces. Les constructeurs vont cependant continuer à former des alliances et à réorganiser leurs portefeuilles de marques pour relever les défis liés à un marché caractérisé par la surproduction et une demande de plus en plus marquée pour des produits de niche. TOYOTA Valeur de la marque: M$ Evolution: -8% Face au contexte économique difficile de l année 2008, Toyota est contraint de constater ses premières pertes en 70 ans. Les revenus nets diminuent de 21% et les ventes de véhicules baissent parallèlement de 15%. Toyota continue de construire et nourrir son image de leader en matière d innovation écologique. Des showrooms se mettront bientôt au vert pour suivre cette voie. D ici 2011, 100 concessions automobiles écologiques sont attendues ; la majeure partie d entres elles seront fabriquées à partir de produits renouvelables. L entreprise pourrait également créer une marque distincte pour sa très prisée Prius et ainsi élargir sa gamme à des modèles semblables à Scion, marque à bas prix de Toyota. FERRARI Valeur de la marque: 3,527 M$ Evolution: nouvel entrant Le segment des automobiles sportives haut de gamme a moins souffert que celui des véhicules grand public. En effet, le contexte économique ne pèse pas sur la décision d achat d une Ferrari. Suite à une augmentation du nombre de véhicules livrés de 1,3% par rapport à 2008, les revenus de Ferrari ont donc augmenté de 15%, portant les marges opérationnelles du groupe à 28%. L Amérique du Nord reste son plus gros marché au monde malgré des ventes en hausse dans tous les autres pays dont l Europe de l Est, le Japon et la Chine. Ferrari a lancé deux nouveaux modèles en 2008 dont la California, premier coupé-cabriolet. De nouveaux magasins ont été ouverts dans de grandes villes internationales dont Singapour, Miami, Honolulu, Johannesburg et Venice Airport.

4 Services financiers : le prix de la confiance La valeur financière des marques n a jamais autant chuté que dans les services financiers entre 2008 et Gravement touché, le secteur a perdu plus d un tiers de sa valeur totale en l espace de quelques mois. La confiance du consommateur doit être entièrement reconstruite. Les vrais leaders sont les marques qui endossent cette responsabilité et s attèlent à la reconstruction de la relation avec le client. Notamment à travers une éthique claire et transparente, une vraie citoyenneté d entreprise, et une intégrité sans faille dans la conduite des affaires. Au pic de la crise, toutes les marques du secteur étaient affectées par cette perte de confiance. Aucune n a été épargnée, toutes ont dû reconstruire leur image. Aujourd hui, le marché semble se stabiliser et il devient possible de tirer les premières conclusions : dans le top 5 des banques d investissements, 2 ont disparu du classement et il semble qu une nouvelle organisation à trois niveaux apparaisse. Les perdants Il y a bien sûr des marques qui ont pris la crise de plein fouet. Citi et UBS sont les deux meilleurs exemples d établissements qui ont été assaillis par les problèmes financiers, impactant la confiance du consommateur, la marque elle-même et donc sa valeur. Une nouvelle «normalité»? Les dernières campagnes publicitaires des acteurs de ce secteur ionsistant sur la stabilité, la force servent une stratégie à long terme. Les plus cyniques diront que nous allons vite retrouver la bulle qui a explosé en 2007, il semble cependant que les changements sont plus profonds chez un client de plus en plus vigilant. Les futurs leaders du secteur financier procureront les mêmes services qu auparavant, mais de façon plus réfléchie et plus cohérente. Ethique et transparence seront les maîtres mots de l avenir du secteur. La cavalerie reste en place Certains se maintiennent faisant face à l adversité : Goldman Sachs (-10%) et JP Morgan (-11%). Car la crise a aussi créé des opportunités que ces deux marques ont réussi à saisir. Elles espèrent ainsi définir les futures règles du jeu. Leurs performances et leurs actions vont déterminer le sens de la compétition dans un secteur qui veut rebondir. Certaines marques, comme Crédit Suisse, qui étaient faibles avant la crise se battent aujourd hui pour rester à ce premier niveau. Malgré un faible héritage mais grâce à une forte assise commerciale, elles arrivent à tirer leur épingle du jeu, gagnent quelques places et profitent de cette nouvelle réorganisation. Les chutes Morgan Stanley constitue un bon exemple de marque qui a chuté mais réussit à se maintenir dans le classement. Elle se bat encore pour revenir à son meilleur niveau et rétablir sa position de leader. Contrairement aux «perdants» (voir ci-dessous), ces résistants ont certes pris des coups, mais ont été un peu plus lents à revenir et à rééquilibrer leur bilan. Morgan Stanley a été une des dernières banques d investissements américaines à se convertir en sociétés de portefeuilles bancaires. La marque symbolise aujourd hui l alliance parfaite entre l héritage de l avant crise et la nécessité de se battre dans ce nouvel ordre mondial. AMERICAN EXPRESS Valeur de la marque: 14,971 M$ Evolution: -32% Amex est touché par la crise et l émergence des scandales financiers. Cependant, la confiance et l image «premium» qu inspire la marque restent intactes grâce à des investissements colossaux en publicité et sponsoring. Dans le futur, nous pouvons nous attendre à une plus grande stabilité de l activité de Amex suite à la transformation de la société en holding financière en novembre Ce statut de holding confère à Amex une position en ligne avec les autres sociétés du secteur industriel des services financiers, lui permettant de diversifier ses fonds et son accès au capital tout en lui offrant de nouvelles opportunités d extension. ALLIANZ Valeur de la marque: 3,831M$ Evolution: -5% Allianz a réussi à maintenir un résultat positif au premier trimestre de son exercice malgré la vente à perte de sa filiale, la banque Dresdner. La banque déclare ne pas avoir besoin d aide du gouvernement et son retour à ses offres d origine au dernier trimestre a soutenu la perception positive des investisseurs. La marque a actuellement l intention d étendre ses offres au marché de l assurance aviation en Australie et en Nouvelle Zélande, de proposer ses services d assurance vie en Chine, et de tenter de pénétrer le marché indien.

5 Biens de grande consommation : des félicitations mais beaucoup de prudence Les marques de grande consommation ont lancé un certain nombre d initiatives afin de répondre au mieux à la recherche de valeur du consommateur. Certaines ont été couronnées de succès, d autres moins. La plus remarquable d entre elles est le développement par des géants de la distribution comme Carrefour, Wal-Mart ou Tesco de marques propres à destination de consommateurs toujours à la recherche du meilleur rapport qualité/prix. Aux Etats-Unis cette initiative est jusqu à ce jour encore peu suivie, la plupart des distributeurs continuant de promouvoir les marques nationales au lieu de prendre exemple sur le succès remporté par cette stratégie en Europe. Des produits tels que les cookies d Oreo ou encore les Crackers de Ritz sont symptomatiques d une autre tendance qui coïncide souvent avec la montée des marques propres. Afin de maintenir leur présence en rayons, ces marques galvaudent leurs packagings pour qu ils correspondent au format imposé par le distributeur. Du coup, la marque devient une sorte de «demi marque propre» qui ressemble au final très peu au produit original. Par ailleurs, s inspirant du succès de la marque Method aux US et pour répondre aux aspirations écologiques qui se développent en Europe, les marques ont notablement simplifié leur étiquetage, notamment dans les rayons détergents, boissons, et céréales. Cette simplification peut être payante si elle est bien opérée (Cf. les designs classiques de Bud, Coca Cola ). Kellogg s et les céréales Post ont aussi simplifié leur packs bien trop encombrés. Il sera intéressant de suivre l avenir de cette tendance dont les premiers signes se manifestent déjà en Europe. la catégorie «soins» avec des marques comme Gillette, Neutrogena ou Nivea For Men. Enfin, une autre et importante tendance de l année est le manque de respect que les marques témoignent dans la gestion de leurs attributs. On ne compte plus en effet les évolutions trop brutales que certaines imposent à leurs design packaging. Le fiasco de Tropicana va sans doute devenir la référence du plus mauvais exemple en la matière. L erreur n est pas seulement d avoir enlevé l orange pour la remplacer par un verre de jus quelconque, mais surtout d avoir touché au capital de la marque incarné par l orange et sa paille rouge et blanche. GILLETTE Valeur de la marque: 22,841 M$ Evolution: 4% Gillette affiche des ventes en hausse cette année ; une réussite que l on peut largement décerner à ces 2 marques Vénus et Fusion. Avec 70 % de parts de marché, Gillette maintient sa place de numéro un sur le segment des rasoirs manuels en offrant «the best a man can get». La marque tient à rester la plus transparente possible en faisant la promotion de ses classiques et de ses nouveautés, mais aussi en renouvelant des contrats avec des sportifs tels que Roger Federer, Tiger Woods et Thierry Henry. Gillette approfondit le dialogue avec ses clients grâce à son site web qui propose des conseils de rasage en ligne. La montée en puissance de Fusion et de Prestobarba 3 a contribué à la croissance de Gillette dans les régions en développement. NESTLE Valeur de la marque: 6,319 M$ Evolution: 13% La plus grande entreprise au monde de produits alimentaires continue à aller de l avant en soutenant le développement global, et en continuant à rester présent dans les esprits. Reconnu comme l un des plus grands investisseurs publicitaires, Nestlé incarne également sûreté et qualité produit. La société retire volontairement du marché les produits n atteignant pas les standards de la marque. Dans les pays en voie de développement, Nestlé a pris de nouvelles initiatives dans le secteur de la santé, des eaux et de la nutrition en créant de nouveaux partenariats avec les gouvernements et les ONG. Nestlé a récemment ouvert un centre de R&D pour la santé en Chine et de nouveaux sièges sociaux au Kenya. «L emotionnal Branding» ou l approche marketing tirée des 5 sens, est devenu une tendance forte depuis quelques années déjà alors que les marques tentent sur le point de vente de se rapprocher de leurs consommateurs. Des motifs et textures parfaitement reconnaissables, notamment dans les soins ou les boissons haut de gamme, ont permis à certaines marques de construire leur reconnaissance, aussi sûrement que le ferait un motif sur un sac de luxe. Cette année, les départements marketing se sont également intéressés aux hommes. Un nouveau langage se met en place qui demeure balbutiant mais ne cesse de progresser. On ne se contente plus de recourir à des packagings aux formes phalliques, à des images de femmes nues ou à des grandes figures du sport. Cette tendance est très nette notamment dans

6 Luxe : artisans et amateurs Depuis une dizaine d années, les prix pratiqués par le secteur sont tellement disparates que la frontière entre luxe et haut de gamme est de plus en plus floue. Les concepts du «meilleur» et du «mieux» n ont jamais été aussi proches et ce pour deux raisons majeures. D un côté, certaines marques se sont galvaudées en essayant de s adresser à un public plus large, perdant ainsi leur statut de marque iconique. De l autre, l essor du «luxe accessible» a permis à des marques dont l héritage est initialement moins fort et moins ancré dans la tradition du luxe, de s auto-proclamer marques iconiques. Cette convergence de phénomènes a plongé le secteur du luxe dans une nuée de contradictions. La crise a démontré qu une marque de luxe existe soit à travers le rêve qu elle suscite auprès du consommateur soit en s ancrant dans sa réalité. Mais certainement pas en jouant sur les deux tableaux. Ainsi, certaines marques, comme Ferrari, ont choisi de contrôler leur croissance et ont même limité leur production afin de conserver leur statut de légende. D autres, comme Armani, ont délibérément adopté une stratégie de volume et tenté d élargir leur public abandonnant de facto l idée de luxe en tant que tel. Ces deux stratégies, pourtant opposées, ont été toutes les deux payantes. La réaction du consommateur face à la crise a prouvé que le luxe n est pas une catégorie dans laquelle une marque décide d entrer, mais bien le résultat de son excellence. Les mythes sont fondés sur des faits, et jamais l inverse. A l ère de Photoshop et des copies, ce qui apparaît comme étant du domaine de «l extra-ordinaire» c est l authenticité. C est LE facteur clé de la demande et donc LE facteur créateur de valeur qui a poussé les marques à réagir différemment. Les marques qui ont surfé sur la tendance du «luxe pour tous» ont été écartées du secteur et ne sont plus reconnues comme des marques de luxe à proprement parler. Des marques historiques et installées depuis fort longtemps ont dû insister sur leur prestige, sur l essence de ce qui a fait leur légende. Louis Vuitton, qui vacille entre une omniprésence internationale et une banalisation inquiétante, a renforcé son statut en tant que «classique» du luxe notamment grâce à une campagne publicitaire très réussie. Quant à Prada, la marque a renforcé son positionnement «art-chic» et cosmopolite à travers des initiatives telles que la création de son gigantesque centre commercial à Séoul. Hermès a toujours exprimé clairement son savoir-faire fondé sur l artisanat et son exigence de grande qualité, le tout sur un portefeuille de produits parfaitement pensé. Rolex reste un modèle pour tout ceux qui refusent le compromis et protègent leur marque comme la source pérenne de leur prospérité. La quête de l authenticité a également eu un impact sur le mode de distribution. Toutes les grandes marques, Gucci, Prada, Burberry ou encore Vuitton ont investi dans l extension et/ou le réalignement de leur réseau de distribution. Lorsqu il s agit de protéger, ou d exprimer l image de la marque, les magasins sont aussi cruciaux que les produits eux-mêmes. Quel avenir pour ce secteur? Le luxe va-t-il s exprimer à travers ses métiers de base?le secteur va-t-il adopter une stratégie de volume et développer des réseaux de distribution? Le «véritable luxe» sera-t-il défini par l excellence de ses fabricants plutôt que par les aspirations du consommateur? Parlera-t-on de «griffes», comme avant, et non plus de «marques»? Deux scénarios sont possibles. Soit le terme de luxe devient inaccessible et strictement réservé à une (petite) élite caractérisée par un fort pouvoir d achat. Soit le luxe se redéfinit par une expertise et une authenticité en réunissant des amateurs et des artisans et non plus des consommateurs et des marques. LOUIS VUITTON Valeur de la marque: 21,120 M$ Evolution: -2% Louis Vuitton continue d étendre rapidement son réseau de magasins qui compte aujourd hui 425 boutiques. Son canal de distribution de magasins en propre lui a permis de rester très proche de ces clients face à la crise. La marque Louis Vuitton trouve aussi un nouvel élan en Chine, pays qui représente aujourd hui 20% de ses revenus. A travers sa campagne de publicité, Louis Vuitton redonne à ses clients sa définition même des valeurs de la marque : une invitation à la découverte, à la découverte de soi. La marque a fait aussi hautement sensation auprès des médias avec ses clichés de stars emblématiques telles que Sean Connery, Catherine Deneuve, et Mikhail Gorbachev, réalisés par la célèbre Annie Leibowitz. Louis Vuitton a également lancé une nouvelle ligne baptisée Damier Graphite : des valises qui se déclinent en bagagerie, chaussures et autres accessoires ciblant principalement les hommes. HERMES Valeur de la marque: 4,598 M$ Evolution: 1% Les ventes de produits en cuir ont relativement bien maintenu leur niveau malgré la récession. Cependant, la performance modèle des produits cuirs, des accessoires et des écharpes a été contrebalancée par les résultats plus décevants des parfums, des montres et des vaisselles. La région asiatique s inscrit comme pilote des performances de la marque, en opposition au déclin des résultats américains. Dans un objectif de diversification, Hermès a signé un accord avec un designer de yachts de luxe pour l aider à soutenir des projets innovants sur ce marché. Pour d autres marques, la quête d exception des consommateurs a permis de récompenser la cohérence de leur positionnement.

7 Technologies : Le rythme de l innovation Dans le secteur des nouvelles technologies, l innovation et de nombreux investissements ont alimenté de multiples projets, et créé de nouvelles opportunités dans des secteurs adjacents. L enthousiasme demeure dans ce secteur et les marques conquièrent de nouveaux territoires. Dans les foyers, les demandes d écrans plats ont été stimulées non seulement par les bonds prodigieux de la technologie, mais également par la baisse des prix. Sony et Samsung sont largement leaders en ce domaine en produisant des écrans de grande qualité, bon marché et au design recherché. En 2010, l accès à la 3D à la maison (chantier mené notamment par Panasonic) va de nouveau susciter l intérêt pour cette catégorie. En matière de technologie mobile, les expériences sont de plus en plus riches et rendent ces appareils indispensables. Les Netbooks - qui coûtent moins cher que les Notebooks - permettent d y avoir accès au moindre coût. Alors que ces appareils sont positionnés comme des produits à forte valeur ajoutée, au style chic et design, il est néanmoins important de noter que, dans cette catégorie, la diminution du prix n affecte pas la valeur de marque. Dans le software, l innovation a permis aux entreprises de se consacrer davantage à la facilité d utilisation, à l interconnection et à l expérience utilisateur. Ces trois facteurs constituent aujourd hui les éléments essentiels de la demande des consommateurs. Ainsi Microsoft espère créer de nouvelles opportunités en incluant des jeux, du divertissement et d autres services aux PC et à la télévision. L accès au contenu à n importe quel moment de la journée change notre façon d utiliser les ordinateurs et détermine les logiciels de demain. Des marques leaders comme Google, IBM, Microsoft et Amazon travaillent en ce moment à la définition des paramètres de ces nouveaux logiciels. Les grandes tendances La technologie continue d influencer la façon dont nous travaillons, dont nous vivons, dont nous jouons et dont nous communiquons. Résultat? Nous sommes de plus en plus dépendants de ces outils qui changent la façon dont nous recevons et partageons l information à travers le globe et font partie intégrante de notre quotidien. Apple demeure leader en la matière : l Iphone permet d intégrer cette nouvelle donne en joignant l utile à l agréable. Les frontières entre les différentes catégories du secteur sont de plus en plus floues. Les entreprises élargissent leur domaine de compétences initial, cherchant toujours de nouvelles opportunités dans les catégories adjacentes. Ainsi, le rachat de EDS par HP a permis à ce dernier d étendre ses compétences dans les services informatiques. Alors que de nombreuses entreprises s éloignent de leur métier de base, que deviennent les marques historiques du secteur? Intel a fait le choix de se rapprocher de son public avec sa nouvelle campagne «Sponsors of tomorrow» ; Xerox a également opéré récemment un très bon mouvement de rebranding lui permettant de se rapprocher de ses consommateurs. Le consommateur est quant à lui de mieux en mieux informé, via notamment les blogs, les médias sociaux. Autant de sources d informations qui impactent sa vision des marques et influencent ses choix. Des entreprises comme Facebook, My Space et Linkedin, ont trouvé le moyen de monnayer leur contenu, même si leurs campagnes de publicité sont encore mal ciblées. Le rythme de l innovation ne ralentira pas. Ce qu il est possible de faire aujourd hui nous paraissait encore totalement inimaginable il y a deux ans. Dans de nombreux cas, il s agit plus de révolutions que de simples évolutions. Les marques qui osent en sortiront vainqueurs. NOKIA Valeur de la marque: 34, 864 M$ Evolution: -3% Nokia semble trouver sa place dans l univers des «smartphones» et suit ainsi le chemin de l Iphone d Apple et du Blackberry de Rim. Le N97, porte drapeau de la marque dévoilé pour la première fois en décembre 2008, apparaît comme un concentré de haute technologie mais dont le prix reste, lors de son lancement en 2009, largement supérieur aux nouvelles offres de ses deux concurrents. Sur les marchés en voie de développement, Nokia détient la plus grande part de marché et continue à cibler une population jeune avide de produits au design branché à un prix attractif. L année prochaine, Nokia souhaite porter davantage son attention sur le marché américain en augmentant ses investissements et en développant des relations solides avec des géants de la téléphonie tels que AT&T. APPLE Valeur de la marque: 15,433 M Evolution: 12% Apple n aura pas de difficulté à tirer un trait sur la récession mondiale. Le déclin des ventes de Mac et la peur d un futur sans le visionnaire charismatique Steve Jobs ont largement été compensés par les ventes record de l Ipod. En effet, les ventes de l Ipod Touch doublent, et les parts de marché du Mac OS Software ne cessent d augmenter. Le prix aurait pu être une barrière pour certains clients mais Apple y a répondu rapidement par des produits à bas prix avec une bonne marge tels que le nouvel Iphone et l Ipod Shuffle. La marque Apple est la plus appréciée de son industrie et parmi l une des marques jeunes les plus emblématiques au monde.

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

CONFERENCE TECHNOM AIDE IBM

CONFERENCE TECHNOM AIDE IBM Conférence Big Data CONFERENCE TECHNOM AIDE IBM Le BIG DATA : le nouveau pétrole de la société. En présence de : Christophe MENICHETTI (spécialiste BIG DATA chez IBM) JN. SCHNEIDER et F. WEYGAND (professeurs

Plus en détail

L ETAT DE L INDUSTRIE

L ETAT DE L INDUSTRIE L ETAT DE L INDUSTRIE Le marché de la croisière a survécu à la crise économique et se porte même plutôt bien en affichant des niveaux record en 2010. La demande est donc amenée à augmenter les années à

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec D3 Parcours 1 er semestre 2015 Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile En partenariat avec 1. Cadre général L étude complète D3 Parcours est réalisée à partir des données extraites

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Elevés aux spots de pub au moins autant qu au Banania,

Elevés aux spots de pub au moins autant qu au Banania, Êtes-vous fait pour la pub? Elevés aux spots de pub au moins autant qu au Banania, nous sommes tous des enfants de la pub pour qui un ami au petit déjeuner s appelle forcément Ricoré et le paradis a un

Plus en détail

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec 2 nd semestre 2014 Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque En partenariat avec Note de synthèse 1 +33 6 87 70 31 12 1. Cadre général L étude D3 Parcours est réalisée

Plus en détail

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE JEAN-NOËL KAPFERER LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE Créer et développer des marques fortes Quatrième édition, 2007 ISBN : 978-2-212-53908-0 Sommaire Introduction La marque ou le prix 3 PARTIE 1 COMPRENDRE

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Ecole Supérieure de Technologie Technique de communication et de commercialisation Le Marketing des produits de luxe Réalisée par: ALAOUI Meryem Encadré par: Mr. BOUKLATA

Plus en détail

Le Marché de l Automobile Haut de gamme

Le Marché de l Automobile Haut de gamme Le Marché de l Automobile Haut de gamme Mémoire de recherche Introduction Domination traditionnelle des marques européennes Difficultés dans les années 90 Retour général vers le haut de gamme Changements

Plus en détail

Le couple «segment produit» au cœur de la stratégie commerciale

Le couple «segment produit» au cœur de la stratégie commerciale Chapitre 1 Le couple «segment produit» au cœur de la stratégie commerciale Quels que soient la taille, le domaine d activité ou la maturité d une entreprise, personne ne remet en cause l importance et

Plus en détail

Transformation Digitale

Transformation Digitale M M A R K E N T I V E Transformation Digitale des entreprises www.markentive.fr Agence de Stratégie Digitale à Paris 14, Rue Mandar 75002 PARIS +33 (0)1.56.88.49.03 contact@markentive.com 2 Sommaire A

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2011-12. 9 octobre 2012

RESULTATS ANNUELS 2011-12. 9 octobre 2012 RESULTATS ANNUELS 2011-12 9 octobre 2012 SOMMAIRE ACTIVITE & RESULTATS 1. Avanquest Software franchit le cap des 100 M 2.Une mutation de l activité qui s accélère 3.L impact attendu de la baisse du offline

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution de la téléphonie mobile Mobilité Appareils Technologies Smartphones et «feature» phones Connexions

Plus en détail

TENDANCES ET ÉVOLUTION EN MATIÈRE DE SINISTRES AUTOMOBILES

TENDANCES ET ÉVOLUTION EN MATIÈRE DE SINISTRES AUTOMOBILES TENDANCES ET ÉVOLUTION EN MATIÈRE DE SINISTRES AUTOMOBILES CED veut se montrer progressiste dans le développement d idées et de solutions novatrices pour le secteur des sinistres. Car l avenir de demain

Plus en détail

Techniques de Vente et Fidélisation de la Clientèle. Démarche marketing de:

Techniques de Vente et Fidélisation de la Clientèle. Démarche marketing de: Techniques de Vente et Fidélisation de la Clientèle Démarche marketing de: Introduction PLAN Etude de marché Segmentation Positionnement Marketing Mix Evaluation Conclusion Toyota est un constructeur automobile,

Plus en détail

Comment restaurer la confiance des consommateurs? Les nouvelles stratégies des fournisseurs d énergie

Comment restaurer la confiance des consommateurs? Les nouvelles stratégies des fournisseurs d énergie Comment restaurer la confiance des consommateurs? Les nouvelles stratégies des fournisseurs d énergie New Energy Consumer : La nouvelle étude sur les attentes des consommateurs d énergie Focus sur la France

Plus en détail

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015.

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Communiqué de presse Paris, le 29 Septembre 2015 HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Holosfind annonce qu elle va présenter sa stratégie lors

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011

Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011 Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011 Le pôle ingénierie a constaté une activité commerciale au 1 er semestre 2011 en deçà de ses prévisions en raison du décalage entre la montée en puissance de la

Plus en détail

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 Présentation du Groupe Jean-Hugues Duban Responsable Relations Investisseurs Chiffres clés PSA Peugeot Citroën Deux marques puissantes, différenciées et complémentaires

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 12 juillet 2011. RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 12 juillet 2011. RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 12 juillet 2011 RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE FAITS MARQUANTS 1 ER SEMESTRE 2011 Une Marque plus globale et forte sur son

Plus en détail

Axalta Coating Systems publie son rapport 2013 sur la popularité des teintes

Axalta Coating Systems publie son rapport 2013 sur la popularité des teintes Communiqué de presse Axalta Coating Systems Christbusch 25 42285 Wuppertal Allemagne Axaltacoatingsystems.com Contact Chantal Bachelier-Moore DA Public Relations Tel: +44 207 692 4964 Email: chantal@dapr.com

Plus en détail

50 franchisés et un chiffre d affaires global supérieur à 40 millions de. francs suisses: les chiffres de la saison passée sont éloquents et je

50 franchisés et un chiffre d affaires global supérieur à 40 millions de. francs suisses: les chiffres de la saison passée sont éloquents et je Swissrent a sport l histoire d un succès. 50 franchisés et un chiffre d affaires global supérieur à 40 millions de francs suisses: les chiffres de la saison passée sont éloquents et je suis fier de pouvoir

Plus en détail

REUNION CLIFF / FFCI. Rouen 6 mai 2010

REUNION CLIFF / FFCI. Rouen 6 mai 2010 REUNION CLIFF / FFCI Rouen 6 mai 2010 Le Groupe BIC Un modèle économique durable bénéficiant de positions fortes dans le monde entier Une politique d utilisation de la trésorerie claire et une rémunération

Plus en détail

Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau

Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau Au mois d août, l impact des nouveautés apparues au printemps a été moins ressenti

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

Comparateur de prix et Guide de voyages

Comparateur de prix et Guide de voyages Comparateur de prix et Guide de voyages Dossier de Presse Septembre 2009 CONTACT PRESSE Agence Valeur D image Solenn PETITJEAN 04.76.70.93.54-06.24.75.20.82 s.petitjean@valeurdimage.com 3 Historique de

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009 Faits marquants semestrielle VP + VUL (S1 2008 S2 2009) o Europe 30 pays : + 0,2 point de part de marché (6,3 %

Plus en détail

A telcom est une marque spécialisée dans la téléphonie de luxe.

A telcom est une marque spécialisée dans la téléphonie de luxe. A telcom est une marque spécialisée dans la téléphonie de luxe. Installée à Monte-Carlo depuis 20 ans, et créée par M. Carlos Bardote, Atelcom est synonyme de qualité, d innovation et d élégance en Principauté

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

Là où les produits promotionnels et le marketing se rencontrent

Là où les produits promotionnels et le marketing se rencontrent Là où les produits promotionnels et le marketing se rencontrent QUI NOUS SOMMES CE QUE NOUS FAISONS CE QUI NOUS REND DIFFÉRENTS Nous sommes des entreprises primées de partout au Canada qui se sont regroupées

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement.

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Avant même leur rapprochement, XL et Catlin étaient deux sociétés solides, très innovantes. Ensemble, nous sommes

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

LA TÉLÉVISION. Les chaînes thématiques ralentissent la progression

LA TÉLÉVISION. Les chaînes thématiques ralentissent la progression CONTRIBUE À L ÉQUILIBRE DU MARCHÉ EN VALEUR BRUTE Sur le premier semestre 2013, la télévision cumule 4,9 milliards d euros de recettes brutes. Le média génère donc un surplus de +120,3 millions d euros

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Executive summary DGMIC Janvier 2010 Florence Le Borgne Tiffany Sauquet f.leborgne@idate.fr t.sauquet@idate.fr Tel.:

Plus en détail

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile Avant-propos Le monde du transport automobile est prêt pour une révolution. Internet a transformé nos maisons et nos lieux de travail, mais il a eu un impact limité sur l élément qui les relie : nos moyens

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur?

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur? L 1. Qu est ce que l? Un est celui qui observe son environnement, identifie les opportunités qui se présentent eu plan économique ou social, réunit les moyens nécessaires, met en œuvre l activité et en

Plus en détail

Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009. Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année,

Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009. Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année, Saint Quentin en Yvelines, 31 mars 2010 Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009 Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année, dont 422 millions d

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Economie et organisation d entreprises

Economie et organisation d entreprises Economie et organisation d entreprises 0. Introduction générale 1. Définition et diversité d entreprises 2. L environnement des entreprises 3. Les fonctions de l entreprise 4. L organisation des entreprises

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France COMMUNIQUE DE PRESSE (V1.10 au 24 août 2012) Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France (réalisé sur les comptes arrêtés fin 2010) Analyse stratégique du marché et Mise en

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10%

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Points clés Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Des résultats solides Produit net bancaire : 200 MEur (+1% à périmètre et change

Plus en détail

Le marché auto n a pas décollé en

Le marché auto n a pas décollé en e marché auto n a pas décollé en 2014 1 sur 6 02/01/2015 11:43 Le marché auto n a pas décollé en 2014 LE MONDE ECONOMIE 02.01.2015 à 10h43 Mis à jour le 02.01.2015 à 10h48 Par Philippe Jacqué (/journaliste/philippe-jacque/)

Plus en détail

III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia

III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia A. La macro segmentation La mission de la marque est clairement définie sur son site internet : «Dacia a comme objectif la production

Plus en détail

Une nouvelle signature pour une nouvelle ère

Une nouvelle signature pour une nouvelle ère Une nouvelle signature pour une nouvelle ère Juin 2009 - A l heure où AIRBUS célèbre son 40ème anniversaire, Interbrand co-écrit avec la marque sa nouvelle signature, affichée sur l ensemble de ses supports

Plus en détail

Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires

Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Le spécialiste du crédit à la consommation

Plus en détail

PARTS DE MARCHÉ DES MARQUES DISTRIBUÉES (immatriculations de

PARTS DE MARCHÉ DES MARQUES DISTRIBUÉES (immatriculations de bonnes performances commerciales au second semestre grâce à l introduction en cours d année de nouveaux modèles et à la pénétration de nouveaux segments ventes quasi stables, la croissance du second semestre

Plus en détail

Le Code Génétique de la Marque

Le Code Génétique de la Marque Le Code Génétique de la Marque Le clé pour identifier et renforcer durablement le modèle de reussite de la marque Société de conseil international en gestion stratégique et opérationnelle des marques 39,

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

zanox Mobile Performance Barometer 2015 :

zanox Mobile Performance Barometer 2015 : zanox Mobile Performance Barometer 2015 : Les transactions réalisées à partir des terminaux mobiles (Smartphones & tablettes) ont atteint un nouveau record en Q4 2014 avec une progression de 128% de septembre

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

L évolution du système de production et ses conséquences sociales

L évolution du système de production et ses conséquences sociales Histoire 3 e (= le monde depuis 1914) cours n 2 Un siècle de transformations scientifiques, technologiques, économiques et sociales Ce siècle, ce sont les cent ans qui sont derrière nous, la plus grande

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

[L INDUSTRIE AUTOMOBILE

[L INDUSTRIE AUTOMOBILE CCIR 2011 Fotolia.com LA CCIR VOUS INFORME SYNTHÈSE [L INDUSTRIE AUTOMOBILE EN HAUTE-NORMANDIE Contexte économique mondial, comparaison nationale et pistes de développement ] Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale en Côte d Ivoire

PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale en Côte d Ivoire Ingénierie Biomédicale Ingénierie Electronique Formation Edition PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale site web: www.ivoirebiomedicale.com Une production

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Quand on réfléchit à la manière d amener de nouveaux clients potentiels sur son site internet, les premières options qui viennent en tête sont souvent le référencement

Plus en détail