Fiche technique : traitement des factures dans le cadre du marché «carte logée»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche technique : traitement des factures dans le cadre du marché «carte logée»"

Transcription

1 RÉFÉRENTIEL DE CONTRÔLE INTERNE Fiche technique : traitement des factures dans le cadre du marché «carte logée» DOMAINE DÉPENSES PROCESSUS MISSIONS Statut validé DATE 22 janvier 2007 Type de document Procédure RÉFÉRENCE ACP- BPC-DFI- UPSACA --DSI N Dern. Page 15 MISES À JOUR Date N Version Auteur Action Commentaires 22 janvier RAIMBAULT Rédaction 1 ère version APPROBATION Fonction Nom Date Visa Groupe de travail Laurence LOMME 24/01/2007 Relecture marché «Missions» DFI François GIRARD 24/01/2007 Relecture 26/01/2007 ACP - DSI Dolorès LORENZON Hélène BOUSSAGOL 24/01/ /01/2007 Relecture 1

2 SOMMAIRE 1 Présentation 3 2 Acteurs 4 3 Logigramme 5 4 Description des opérations Période transitoire : procédure manuelle Cas particulier : le ROP comprend des lignes de factures 11 concernant une autre délégation 4.3 Traitement des ROP impayés lors du basculement sur BFC 14 5 Comptes utilisés 15 6 Références documentaires 15 2

3 1 Présentation! Principes généraux Règles de gestion A réception du relevé d opérations (ROP) par le service financier et comptable (SFC) de la délégation régionale (DR) : le service fait est considéré comme implicite les lignes de facturation sont intégrées dans le système d informations BFC (intégration manuelle pendant la période transitoire) chaque ROP d un mois M est payé en totalité : les erreurs ou indus sont corrigés le ou (les) mois suivant(s) sous forme d avoirs intégrés dans le ROP du (ou des) mois suivants les lignes de facturation du ROP font l objet d un contrôle a posteriori par l agent comptable secondaire sur la base d un échantillon, et au vu des factures conservées dans l unité! Objectif : intégration automatique du fichier de facturation intégration automatique du fichier de facturation, c est-à-dire des relevés d opérations mensuels (ROP), dans le système d informations BFC, à compter du 2 ème trimestre 2007 transmission du ROP à toutes les délégations régionales le 5 ème jour ouvré maximum après la date d arrêté des comptes (les comptes sont arrêtés le dernier jour du mois) règlement du ROP en un seul et unique virement à date fixe similaire pour chaque délégation (cf calendrier 2007 ci-joint en annexe)! Période transitoire : saisie manuelle par le SFC des lignes de facturation du ROP Dans l attente de l intégration automatique du fichier de facturation dans le système d informations BFC : saisie par le service financier et comptable de la délégation des lignes de facturation du ROP dans BFC Pour simplifier la gestion administrative et, notamment, limiter le nombre de lignes de factures à saisir mensuellement par chaque SFC, il est recommandé de demander aux unités d établir des commandes prévisionnelles globales par adresse budgétaire (origine de crédits). La base d évaluation de ces commandes prévisionnelles portera sur une périodicité qui pourra être mensuelle, semestrielle selon l appréciation de chaque directeur d unité. aucune saisie d éléments de facturation n est effectuée au niveau de l unité dans XLAB! les factures PDF (extraits de ROP) sont conservées par l unité 3

4 règlement du ROP en un seul et unique virement à date fixe similaire pour chaque délégation, en fonction d un calendrier paramétré dans BFC 2 Les Acteurs Missionnaire Agence de voyage (FRAM) Prestataire bancaire «carte logée» (AMEX) Gestionnaire chargé de l engagement de la dépense Supervision du dispositif au niveau de l unité Gestionnaire chargé de la liquidation de la dépense Gestionnaire chargé du paiement de la dépense Supervision au niveau du service financier et comptable Chargés des contrôles a posteriori Acteurs externes Acteur interne de l unité ou du laboratoire Directeur de l unité Gestionnaire «liquidateur» du service financier et comptable Gestionnaire «caissier» du service financier et comptable Agent comptable secondaire Agent comptable secondaire ou représentant habilité Acteur interne de l agence comptable principale 4

5 3 Le Logigramme : traitement des factures «carte logée» Acteurs externes unité ou laboratoire XLAB gestionnaire directeur d unité gestionnaire liquidateur délégation régionale BFC gestionnaire agent comptable caissier secondaire ACP pré-réservation AMADEUS FRAM exécution commande envoi «extrait de relevé» (facture PDF) AMEX relevé d opérations mensuel (ROP) 5

6 Commande contrôle prévisionnelle contemporain audit globalisée a par posteriori origine supervision de Validation du crédits dispositif AMADEUS d ensemble n de commande XLAB extrait ROP (facture PDF ) contrôles contemporains service fait montant facturé contrôle contemporain ROP supervision mensuel du dispositif d ensemble proposition saisie dans de BFC paiement d une conservation ligne des extraits de globale ROP (factures de PDF) facturation par origine paiement à la de audit crédits a date posteriori sur d échéance échantillon en un virement conservation unique des ROP 6

7 Intégration automatique du fichier de facturation dans BFC Acteurs externes gestionnaire unité ou laboratoire directeur d unité gestionnaire liquidateur délégation régionale gestionnaire caissier agent comptable secondaire ACP Commande contrôle prévisionnelle audit pré-réservation a contemporain dans posteriori AMADEUS FRAM XLAB Validation supervision exécution AMADEUSdu dispositif commande n d ensemble envoi commande «extrait de relevé XLAB» (facture PDF) extrait ROP (facture AMEX PDF ) relevé d opérations contrôles mensuelcontemporains service fait montant facturé contrôle contemporain supervision ROP du dispositif d ensemble intégration proposition automatique de conservation paiement des extraits dans de BFC ROP (factures PDF) paiement à la date ROP d échéance en un virement unique audit conservation a posteriori sur des échantillon ROP 7

8 4 Description des opérations de la procédure 4.1 Période transitoire : procédure manuelle Acteur Le voyageur ou le chargé de voyages Rôle Pré réservation Le voyageur ou le chargé de voyages : 1 - pré-réserve les prestations d agence de voyage, en se connectant en ligne sur le site : avec son identifiant et son mot de passe cf guide du missionnaire disponible à l adresse suivante : 2 choisit le valideur en fonction de l autorité compétente pour autoriser les prestations préréservées Acteur Gestionnaire de l unité Rôle Engagement dans XLAB Le gestionnaire de l unité : 1 - évalue le montant des crédits à réserver pour les missions des prochains mois 2 saisit dans XLAB le montant de l engagement correspondant Acteur Gestionnaire de l unité Rôle Validation des pré-réservations Lorsque la pré-réservation a été faite par le voyageur, le gestionnaire de l unité : 1 se connecte à l agence de voyage en ligne à l aide d un identifiant et d un mot de passe 2 vérifie que la validation relève de la compétence de l unité 3 valide, s il est d accord, la pré-réservation en insérant le n d engagement qui se compose : du code division : 4 positions numériques (exemple 0034) : la correcte saisie de ce code revêt une importance particulière car elle détermine le bon aiguillage des factures par le prestataire du n de commande XLAB : L puis 5 positions numériques (exemple L00231) 8

9 Acteur externe Agence de voyage Rôle Réservation des prestations de voyage A réception de la commande transmise par l unité, l agence de voyages (FRAM) : 1 - opère un contrôle «qualité» sur le n d engagement porté sur la commande 2 - émet les titres de transport, bons et vouchers 3 - transmet parallèlement une facture PDF à l unité (ou extrait de ROP) par messagerie électronique Acteur Gestionnaire de l unité Rôle Vérification du service fait A réception de la facture (extrait de ROP), le gestionnaire de l unité : 1 - vérifie la cohérence des prestations facturées avec la commande faite 2 - dénonce, immédiatement, à l agence de voyage un service non fait ou non conforme à la commande : constatation d anomalies ou d incidents (par exemple, voyage non effectué, erreur) conduisant à un indu pour le CNRS de façon à ce qu un avoir puisse être généré rapidement par le titulaire du marché En fin de mois Acteur externe Opérateur «carte logée» Rôle Transmission du ROP L opérateur «carte logée» : 1 - arrête les comptes le dernier jour du mois 2 transmet le relevé d opérations à toutes les délégations le 5 ème jour ouvré maximum après la date d arrêté des comptes. Le relevé d opérations comporte un sous total par unité et par numéro de commandes. QUELQUES PRÉCISIONS RELATIVES AU ROP Opérations concernant : le premier mois de démarrage : AMEX transmet uniquement un relevé «papier» les mois suivants : AMEX transmet un relevé «papier» et un fichier excel Le ROP papier est un relevé de comptes : il comporte la reprise des lignes du ROP du mois précédent non réglées Le ROP sous fichier excel comporte uniquement les opérations du mois 9

10 Acteur Gestionnaire liquidateur SFC Rôle Liquidation du ROP Le ROP est transmis le 5 ème jour ouvré maximum après la date d arrêté des comptes. Dans l hypothèse où, à l expiration de ce délai, le service financier et comptable de la délégation n a pas reçu le ROP, le gestionnaire du SFC : - contacte immédiatement le prestataire bancaire «carte logée» (AMEX) - signale la non réception du ROP «papier» et sous format excel A réception du ROP par le service financier et comptable, le service fait est considéré comme implicite. Le ROP du mois M : - détaille l ensemble des prestations fournies aux unités par l agence de voyage au cours de cette période ; - intègre, le cas échéant, les avoirs se rapportant aux opérations générées au cours du mois M ou au cours d une période antérieure - dégage un sous total par laboratoire et par n de commandes A réception du ROP, le gestionnaire «liquidateur» du SFC : 1 - saisit une ligne globale de facturation par unité et par origine de crédits au profit du fournisseur FRAM (les lignes de facturation sont orientées automatiquement sur le tiers divergent «AMEX» cf infra) ; 2 - saisit, le cas échéant, une recette pour le montant de l avoir portant sur une facture comptabilisée au cours de l exercice précédent ou au cours d un exercice antérieur COMPTABILISATION DES AVOIRS 1 - L indu est détecté suffisamment tôt pour être pris en compte dans le relevé du mois M de l exercice en cours Ce relevé d opérations du mois M comporte : - une ligne «en positif» correspondant au montant de la commande facturée - une ligne «en négatif» (mention «CR» sur le ROP) correspondant à l avoir (= service non fait ou erreur de facturation) - un récapitulatif «sous-total» par laboratoire et par n de commande dont le montant correspond à la sommation des commandes facturées et des avoirs! Le gestionnaire saisit le montant net qui apparaît à la ligne «sous-total» 2 L indu se rapportant à une commande facturée le mois M de l année N est détecté trop tardivement pour être pris en compte dans le ROP du mois M : l avoir est intégré dans le ROP d un mois ultérieur de l année N Ce ROP comporte : - une ligne «en négatif» correspondant à l avoir (= service non fait ou erreur de facturation) portant référence du n de commande et de la date de l opération d origine - un récapitulatif «sous - total» par laboratoire et par n de commande dont le montant correspond à la sommation des commandes facturées et des avoirs! Le gestionnaire saisit le montant net qui apparaît à la ligne «sous-total» 3 L indu se rapporte à une commande facturée au cours de l exercice précédent ou au cours d un exercice antérieur Ce ROP comporte : - une ligne «en négatif» correspondant à l avoir (= service non fait ou erreur de facturation) portant référence du n de commande et de la date de l opération d origine! Le gestionnaire saisit une recette pour le montant de l avoir par laboratoire et par n de commande 10

11 3 - transmet le ROP au gestionnaire «caissier», lorsque l ensemble des lignes du ROP sont saisies L ensemble des lignes de facturation d un ROP saisies par le gestionnaire liquidateur est intégré dans le prochain cycle de paiement spécifique prestataire «carte logée» paramétré dans BFC Cf calendrier des paiements POUR UNE FIABILITE ET UNE QUALITE DU PROCESS A quel moment le gestionnaire liquidateur peut-il démarrer la saisie du ROP du mois M+1?! lorsque le ROP du mois M a été réglé Pour quelle raison?! pour que le gestionnaire «caissier» puisse rapprocher le total de la proposition de paiement avec le total du ROP du mois M Acteur Gestionnaire «caissier» du SFC Rôle Paiement du ROP Principes : - le ROP d un mois M doit être payé en totalité au prestataire «carte logé» pour son montant net ; - le ROP doit être payé en un virement unique Description des tâches automatisée dans BFC : - les lignes de facturation saisies au fil du mois sont isolées et bloquées automatiquement par le système d informations ; - les lignes de facturation sont orientées automatiquement sur le prestataire «carte logée» : tiers divergent «AMEX» ; - le paiement est déclenché automatiquement au jour prévu sur le calendrier des paiements Cf calendrier des paiements - une proposition de paiement spécifique «carte logée» est éditée le jour du paiement A réception de la proposition de paiement, le gestionnaire «caissier» : 1 - s assure que le montant total de la proposition de paiement spécifique «carte logée» correspond au montant total net du ROP du mois considéré 2 - classe le ROP réglé dans le bordereau journalier des dépenses 11

12 4.2 Cas particulier : le ROP comprend des lignes de facture concernant une autre délégation Les causes de ces erreurs de facturation La base LABINTEL est incorrectement renseignée : l unité ou l agent ne sont pas rattachées à la bonne délégation (cas des unités multi-sites par exemple) Le gestionnaire de l unité saisit un numéro de code division erroné lors de la validation de la commande de prestation de voyages auprès de FRAM La méthode à suivre à réception d un ROP comprenant des lignes de facturation ne concernant pas sa délégation régionale Hypothèse 1 : la base LABINTEL est incorrecte Le gestionnaire «liquidateur» du SFC : 1- consulte la base LABINTEL afin de savoir à quelle délégation l unité a été rattachée dans LABINTEL ; 2 - contacte l administrateur de la base LABINTEL, pour signaler l anomalie détectée le cas échéant ; 3 - informe parallèlement le Chef de projet «mission» auprès de l UPSACA (M. Arafat Ben Boubaker, contacte l agence de voyages FRAM : - pour signaler les références des lignes facturées à tort à sa propre délégation - pour demander l émission d un avoir - pour indiquer la délégation concernée par les lignes de facturation 5 - contacte le gestionnaire de l unité concernée par les lignes de facturation et l informe des démarches entreprises Hypothèse 2 : il y a eu erreur de saisie dans le code division lors de la validation de la commande de prestations de voyage Le gestionnaire «liquidateur» du SFC : 1 - recherche le laboratoire d appartenance du missionnaire concerné par la ligne de facturation (site WEB du CNRS, annuaire des personnels) ; 2 - contacte l agence de voyages FRAM - pour signaler les références des lignes facturées à tort à sa propre délégation - pour demander l émission d un avoir - pour indiquer la délégation concernée par les lignes de facturation 3 - contacte le gestionnaire de l unité concernée par les lignes de facturation et l informe des démarches entreprises 12

13 4.2.3 Principes à respecter le ROP du mois M est payé, en une fois, pour son montant intégral auprès du prestataire AMEX. la régularisation, sous forme d avoirs, est effectuée par le prestataire dans le ROP du mois suivant Description détaillée des tâches de chacun des acteurs Traitement du ROP du mois M Acteur Gestionnaire «liquidateur» du SFC Rôle Liquidation du ROP A réception du ROP du mois M, le gestionnaire «liquidateur» du SFC : 1 - saisit une ligne globale de facturation par unité et par origine de crédits, pour les lignes de factures concernant sa délégation Ecriture automatique Débit crédit «tiers divergent AMEX» 2 - isole sur le compte «autres dépenses à régulariser», les lignes de factures ne concernant pas sa délégation Ecriture manuelle (module FI de BFC) : débit crédit «tiers divergent AMEX» 3 - prend contact avec le prestataire FRAM pour signaler l erreur de facturation et demander l émission d un avoir 4 - identifie l origine de l erreur : base LABINBTEL incorrecte : l unité n est pas rattachée à la bonne délégation régionale Le gestionnaire liquidateur SFC : " consulte la base LABINTEL afin de savoir à quelle délégation l unité a été rattachée dans LABINTEL # contacte l administrateur de la base LABINTEL, pour signaler l anomalie détectée le cas échéant 13

14 $ informe parallèlement le Chef de projet «mission» auprès de l UPSACA (M. Arafat Ben Boubaker, % contacte l agence de voyages : - pour signaler les références des lignes facturées à tort à sa propre délégation - pour demander l émission d un avoir - pour indiquer la délégation concernée par les lignes de facturation & contacte le gestionnaire de l unité concernée par les lignes de facturation et l informe des démarches entreprises Erreur de saisie du code division par le gestionnaire de l unité lors de la validation de la commande de prestations de voyage Le gestionnaire «liquidateur» du SFC : " recherche le laboratoire d appartenance du missionnaire concerné par la ligne de facturation (site WEB du CNRS, annuaire des personnels) ; # contacte l agence de voyages : - pour signaler les références des lignes facturées à tort à sa propre délégation - pour demander l émission d un avoir - pour indiquer la délégation concernée par les lignes de facturation $ contacte le gestionnaire de l unité concernée par les lignes de facturation et l informe des démarches entreprises Acteur Gestionnaire «caissier» du SFC Rôle Paiement du ROP Cf process décrit au 4.1 Ecriture automatique de paiement Débit «tiers divergent AMEX» Crédit = montant total du ROP Traitement du ROP du mois suivant : émission de l avoir de régularisation Acteur Gestionnaire liquidateur SFC Rôle Liquidation du ROP Ce ROP intègre les avoirs correspondants aux lignes de factures imputées à tort à la délégation sur le ROP précédent. A réception du ROP, le gestionnaire «liquidateur» du SFC : 1 - saisit une ligne globale de facturation par unité et par origine de crédits, pour les lignes de factures concernant sa délégation Ecriture automatique Débit Crédit «tiers divergent AMEX» 14

15 2 - mouvemente le compte «autres dépenses à régulariser», pour le montant des avoirs émis en régularisation des lignes facturées à tort sur le ROP précédent. Ecriture manuelle (module FI de BFC) : Débit «tiers divergent AMEX» Crédit Acteur Gestionnaire caissier Rôle Paiement du ROP Cf process décrit au 4.1 Ecriture automatique de paiement Débit 4012 «tiers divergent AMEX» Crédit = montant total du ROP 4.3 Traitement des ROP impayés lors du basculement sur BFC Acteur Gestionnaire liquidateur Rôle Liquidation des ROP Par exception à ce qui est écrit dans l encadré «fiabilité et qualité du process», le gestionnaire liquidateur : 1 - saisit les lignes de ROP des mois de novembre 06, décembre 06 et janvier 07 dès que les fonctionnalités de BFC le permettent 2 - calcule les intérêts moratoires dus, compte tenu de la date de transmission ou de mise à disposition du ROP et de la date du plus prochain cycle de paiement spécifique «carte logée» INTÉRÊTS MORATOIRES (IM) Les intérêts moratoires doivent être versés au profit du prestataire bancaire «carte logée» dès lors que le paiement du ROP intervient dans un délai supérieur à 45 jours à compter de la date de transmission ou de mise à disposition du ROP Taux des IM : taux de l intérêt légal en vigueur à la date à laquelle les IM ont commencé à courir + 2 points Bibliothèque Pratique : Le Délai Global de Paiement : saisit une commande dans XLAB pour le montant des intérêts moratoires calculés (engagement sur les crédits positionnés sur un centre financier de la délégation) code famille : P

16 4 - saisit la facture d intérêts moratoires dans le module «achats» de BFC (par référence à la commande XLAB), au profit du fournisseur AMEX 5 - transmet les ROP ainsi que le tableau excel de calcul des intérêts moratoires au gestionnaire «caissier» Les lignes de l ensemble de ces ROP ainsi que les factures d intérêts moratoires sont entraînées dans le prochain cycle de paiement spécifique «carte logée», en fonction du calendrier des paiements paramétrés dans BFC. Ecriture automatique : ROP Débit crédit «tiers divergent AMEX» Ecriture automatique : intérêts moratoires Débit crédit «fournisseur AMEX» Acteur Gestionnaire caissier Rôle Vérification de la proposition de paiement Le gestionnaire «caissier» : 1 - additionne le montant respectif de chacun des ROP et des factures d intérêts moratoires pour dégager un total général 2 - s assure que le montant de la proposition de paiement est égal à ce total général 3 - classe les ROP et les factures d intérêts moratoires réglés dans le bordereau journalier des dépenses 4.4 Intégration automatique du fichier de facturation dans BFC Circuit identique à celui décrit au point 4.1, sauf en ce qui concerne la tâche de saisie manuelle des lignes de facturation du ROP par le gestionnaire liquidateur du SFC qui disparaît. 5 Comptes utilisés Compte : fournisseurs Compte : autres dépenses à régulariser Compte : missions, voyages et déplacements du personnel Compte : pénalités sur marchés et dédits payés sur achats et ventes 6 Référence documentaire Note marché «missions» du CNRS du 26/10/

Procédure : avances sur mission

Procédure : avances sur mission RÉFÉRENTIEL DE CONTRÔLE INTERNE Procédure : avances sur mission DOMAINE DÉPENSES PROCESSUS MISSIONS Statut Non validé DATE 21 décembre 2006 Type de document Procédure RÉFÉRENCE ACP- DFI N Dern. Page MISES

Plus en détail

Back office de gestion des CAC

Back office de gestion des CAC Back office de gestion des CAC SOMMAIRE 1- Création du bon de commande Xlab transport et/ou hébergement page 1 a Commande ON-LINE page 1 b Commande OFF-LINE.page 7 2 - Validation du transport sur le site

Plus en détail

Depuis 2007, une démarche a été entreprise afin d améliorer et de fiabiliser les échanges de données entre les applications BFC et XLAB.

Depuis 2007, une démarche a été entreprise afin d améliorer et de fiabiliser les échanges de données entre les applications BFC et XLAB. Module de comparaison XLAB/BFC 1. Objectifs...2 2. Mode opératoire...3 Principe...3 Acteurs...3 Calendrier pour l exercice 2011...3 Déroulement...4 Etats...16 3. Annexes...18 DCIF CA2FC et représentants

Plus en détail

Recette Présentation du processus standard de la recette

Recette Présentation du processus standard de la recette Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Recette Présentation du processus standard de la recette Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble

Plus en détail

Déploiement national de la carte d achat au CNRS

Déploiement national de la carte d achat au CNRS Déploiement national de la carte d achat au CNRS Délégations pilotes 18 septembre 2007 Délégation Paris B Qu est-ce que la Carte d achat? La carte d achat est un moyen de paiement confié à certains agents

Plus en détail

RESERVER UNE CHAMBRE D HOTEL EN FRANCE METROPLOITAINE SYNTHESE DU PROCESSUS

RESERVER UNE CHAMBRE D HOTEL EN FRANCE METROPLOITAINE SYNTHESE DU PROCESSUS RESERVER UNE CHAMBRE D HOTEL EN FRANCE METROPLOITAINE SYNTHESE DU PROCESSUS 3. Sélection du département, de la date d arrivée, de la date de départ, du nombre de personnes dans la chambre (1 ou 2), de

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

CARTE D ACHAT. Christine SCHMITT et Cyrielle SCHUH. Intervenant l mentions légales. 1

CARTE D ACHAT. Christine SCHMITT et Cyrielle SCHUH. Intervenant l mentions légales. 1 CARTE D ACHAT Christine SCHMITT et Cyrielle SCHUH 1 SOMMAIRE 1 I Qu est-ce que la carte d achat? 1.1 I Définition 1.2 I Pour quels achats? 1.3 I Les achats interdits 1.4 I Les plafonds de sécurité 2 I

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR : RECETTES TABLE DES MATIERES PIE : PRESTATIONS INTERNES ET EXTERNES

MANUEL UTILISATEUR : RECETTES TABLE DES MATIERES PIE : PRESTATIONS INTERNES ET EXTERNES JEFYCO MANUEL UTILISATEUR : RECETTES TABLE DES MATIERES PIE : PRESTATIONS INTERNES ET EXTERNES 2 1 GENERER UNE FACTURE HORS CATALOGUE 2 1.1 SAISIE DU CLIENT 3 1.2 SAISIE DU FOURNISSEUR 4 1.3 PREPARATION

Plus en détail

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation Budget Finances Comptabilité Manuel d utilisation Version 1.0 Avril 2013 Mises à jour du document Ce qui est nouveau Thème Chapitre Page Ce qui a évolué Thème Chapitre Page Page 2 sur 67 Table des matières

Plus en détail

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération.

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération. Le Système d Information Comptable 6 Le traitement des informations comptables 6.1 L information comptable L information comptable externe comporte : la date (le jour de l événement comptable) la nature

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Clôture budgétaire et principes de report. BFC - Clôture budgétaire et principes de report

Clôture budgétaire et principes de report. BFC - Clôture budgétaire et principes de report Clôture budgétaire et principes de report 1 SOMMAIRE Rappel des principes de consommation des crédits dans BFC (pages 3 à 19) - Principes (pages 3 à 5) - Exemples (page 6 à 19) Remontées des crédits de

Plus en détail

LES CONTRATS DE PRESTATION DE SERVICE À EXÉCUTION ÉCHELONNÉE

LES CONTRATS DE PRESTATION DE SERVICE À EXÉCUTION ÉCHELONNÉE Fiche technique réglementaire Version du 7 décembre 2006 LES CONTRATS DE PRESTATION DE SERVICE À EXÉCUTION ÉCHELONNÉE 1. CADRE JURIDIQUE 1.1. DÉFINITION DU CONTRAT Le Code Civil définit le contrat comme

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ACQUISITION D UNE BADGEUSE ET D UNE SOLUTION DE GESTION DES CONGES AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION 1.1 Configuration initiale / contexte Le CTIG

Plus en détail

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004)

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) RÈGLEMENT FINANCIER (Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) Article 1 er Objet 1.1 Le Règlement Financier est l outil d aide à la gestion comptable et financière de la Fédération. Il vise

Plus en détail

GESLAB Fonctionnalités et Environnement

GESLAB Fonctionnalités et Environnement GESLAB Fonctionnalités et Environnement Objectifs Connaitre l environnement et les fonctionnalités de l outil Geslab Programme de la journée Accès logiciel Geslab Menus et ergonomie Statut des mouvements

Plus en détail

SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2 SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2 G.2 GESTION DES COMPTES BANCAIRES ORDINAIRES... 3 G.2.1 Retrait du compte bancaire... 4 G.2.2 Contrôle du compte bancaire... 5 G.2.3 Déroulement du rapprochement

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1765 du 31 décembre 2014 relatif à la facturation individuelle des établissements

Plus en détail

Procédure Service Financier

Procédure Service Financier 1. Objet & Finalité L objet de cette procédure du est de décrire l organisation des activités permettant de garantir le suivi des états comptables et financiers. Sa finalité du processus est d assurer

Plus en détail

LE DÉLAI GLOBAL DE PAIEMENT (DGP)

LE DÉLAI GLOBAL DE PAIEMENT (DGP) Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 LE DÉLAI GLOBAL DE PAIEMENT (DGP) Textes réglementaires de référence Directive 2000/35/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 juin 2000 concernant

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 2 A qui s adresse cette notice?... 2 Pré-requis... 2 Le guide pas à pas pour saisir et transmettre une déclaration

Plus en détail

Fiche de Procedure FIN - REC - 05.01

Fiche de Procedure FIN - REC - 05.01 Fiche de Procedure Carte d identité Référencement Intitulé du processus Pilote du processus Procédure de Traitement de la Taxe d'apprentissage - Application SIFAC FIN - REC - 05.01 Département de l'animation

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

Dématérialisation et Carte d achat

Dématérialisation et Carte d achat Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Dématérialisation et Carte d achat Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble des modules de formation

Plus en détail

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE Royaume du Maroc Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation ***** N DE/SPC MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

Plus en détail

ANNEXE VI - Contenu des demandes de paiement

ANNEXE VI - Contenu des demandes de paiement ANNEXE VI - Contenu des demandes de paiement 1. Liste des pièces composant la demande Les demandes de paiement doivent comporter les pièces suivantes : 1/ un RIB à jour, 2/ un courrier de demande de paiement

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

SEMINAIRE ACHATS. Le circuits de l achat à L IPN. Les offres préférentielles

SEMINAIRE ACHATS. Le circuits de l achat à L IPN. Les offres préférentielles SEMINAIRE ACHATS Le circuits de l achat à L IPN Les offres préférentielles 1 Toutes les demandes d achats et les commandes accompagnées de leurs documents de mise en concurrence doivent être transmises

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ACQUISITION D UN LOGICIEL D ARCHIVAGE FONCTIONNANT SOUS UNIX AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG a décidé de mettre à disposition de ses utilisateurs

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. Comptabilité Gestion Commerciale Moyens de Paiement Immobilisations

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. Comptabilité Gestion Commerciale Moyens de Paiement Immobilisations Le 2 Novembre 2015 NOTE D INFORMATION Objet : Les nouveautés SAGE Génération i7 V 8. COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. La nouvelle version V8. pour les logiciels SAGE : Comptabilité Gestion Commerciale Moyens

Plus en détail

Marché FRAM n o 00000187001

Marché FRAM n o 00000187001 Marché FRAM n o 00000187001 Particularités du bon de commande Xlab Dans le cadre du marché «Missions» conclu avec la société FRAM, certaines règles relatives à la rédaction des bons de commande Xlab doivent

Plus en détail

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat.

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Page : 1 de 6 BUT DÉFINITION DIRECTIVES Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Une carte d achat est une carte de crédit, comportant des contrôles particuliers,

Plus en détail

Fonctionnalité : «Comment effectuer un virement et récupérer un extrait de compte avec le nouveau protocole EBICS?»

Fonctionnalité : «Comment effectuer un virement et récupérer un extrait de compte avec le nouveau protocole EBICS?» Produit concerné : Sage Moyens de Paiement EBICS Fonctionnalité : «Comment effectuer un virement et récupérer un extrait de compte avec le nouveau protocole EBICS?» Utilité : Cette fiche a pour objectif

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Nadine Paul, SFC Toulouse Audit de tarification de plateforme un dossier d

Plus en détail

CARTE ACHAT. Yolande Sallent

CARTE ACHAT. Yolande Sallent CARTE ACHAT Yolande Sallent 1 2 Les points abordés Qu est ce que la carte d achat? Objectif Pour quels achats? Les plafonds de sécurité Le circuit de l engagement au paiement La sécurité du processus 3

Plus en détail

GESTION DES CARTES «ACHAT»

GESTION DES CARTES «ACHAT» Page 1/12 Destinataires : Agence Comptable Logistique Contrôle de Gestion Domaine concerné : Thème concerné : Sous thème concerné : Mot-clé : ACHAT, COMPTABILITE, GESTION, BUDGET Organisation de la gestion

Plus en détail

La création de l'état de frais Déplacements temporaires

La création de l'état de frais Déplacements temporaires La création de l'état de frais Déplacements temporaires Sommaire 2 Compréhension de la notion d état de frais Concepts clés Typologie des EF Frais à déclarer dans un EF Circuit de validation des EF Concepts

Plus en détail

FirstW@ve. Comptabilité débiteurs

FirstW@ve. Comptabilité débiteurs FirstW@ve Comptabilité débiteurs ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences nécessaires

Plus en détail

Synthèse des procédures dépenses

Synthèse des procédures dépenses Synthèse des procédures dépenses Classification : Public : non Diffusion Université : oui Référence SYN_03_1 Désignation Synthèse des procédures dépenses de Aix Marseille Université Version 1 Mots clés

Plus en détail

PROCEDURES PAIE. Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel

PROCEDURES PAIE. Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel Action 1 : déclaration d embauche/due Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel Délai de réalisation : 48 heures avant la prise de fonction Documents de base : Fiche d embauche

Plus en détail

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE»

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE» Mise en œuvre de la directive 2008/9/CE du 12 février 2008 Dématérialisation de la procédure de remboursement de TVA supportée dans un autre État membre. Fiche n 4 bis : Les modalités de dépôt d une deman

Plus en détail

Direction Eau, Environnement & Ecotechnologies. H. Leprond et N. Chauvin

Direction Eau, Environnement & Ecotechnologies. H. Leprond et N. Chauvin Espace collaboratif de l opération «Diagnostic des sols dans les lieux accueillant les enfants et les adolescents» Mode d emploi à l usage des bureaux d études et des laboratoires V4. Avril 2013 H. Leprond

Plus en détail

La demande de paiement peut correspondre non seulement aux factures mais plus généralement à toute pièce fournisseur (avoir,

La demande de paiement peut correspondre non seulement aux factures mais plus généralement à toute pièce fournisseur (avoir, 1 2 3 Aide à l animateur : Le processus standard de la dépense se décompose en 5 étapes majeures : la formalisation d un contrat, l engagement juridique, le service fait, la demande de paiement et le paiement.

Plus en détail

Sommaire. page 1. MULTI DEVIS Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014

Sommaire. page 1. MULTI DEVIS Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 MULTI DEVIS Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 Sommaire Contexte... 2 Modification des taux de TVA au 1er janvier 2014... 2 Particularités relatives au taux réduit intermédiaire... 2 Particularités

Plus en détail

Le compte financier 2009

Le compte financier 2009 Le compte financier 2009 Référence : - Message Rconseil n 2009-436 - La lettre aux recteurs DAFA3/08-104 du 18 novembre 2008 Un certain nombre de contrôle bloquant ont été introduit dans GFC 2009 confer

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS Cahier des Clauses Administratives Particulières Procédure passée en application de l article 10 du décret n 2005-1742 du 30

Plus en détail

La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités :

La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités : 1 2 3 4 Aide à l animateur La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités : Comptabilité générale (3 étapes) : la charge est comptabilisée lors de la certification

Plus en détail

LA CARTE D ACHAT PRATIQUE Pratique de la carte d achat

LA CARTE D ACHAT PRATIQUE Pratique de la carte d achat LA CARTE D ACHAT PRATIQUE Pratique de la carte d achat PRESENTATION DR 15 9 AVRIL 2013 INFORMATIONS UTILES ET FICHES PRATIQUES : L Achat Le(s) contrôle(s) L engagement : GESLAB et carte d achat L ACHAT

Plus en détail

LE CHAMP D APPLICATION

LE CHAMP D APPLICATION LES TEXTES Loi n 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (art. 54 et 55) Décret n 2002-231 du 21 février 2002 modifiant le décret du 7 mars 2001 portant code des marchés

Plus en détail

De la même façon que pour la phase 1, il convient, en amont de l envoi de votre première DSN réelle :

De la même façon que pour la phase 1, il convient, en amont de l envoi de votre première DSN réelle : Vous avez prévu de démarrer la phase 2 de la DSN, laquelle intègre les déclarations de cotisations aux Urssaf. La fiche consigne suivante vise à vous aider à sécuriser votre démarrage selon 3 étapes :

Plus en détail

LES MISSIONS AU CNRS

LES MISSIONS AU CNRS LES MISSIONS AU CNRS DEROULEMENT DE LA FORMATION - Cadre réglementaire des missions - Définition de la mission - Ordre de mission - Avant le départ en mission - L avance sur mission - Les indemnités et

Plus en détail

ARAMIS II Documentation Commun Changement des taux de TVA au 1/01/2014

ARAMIS II Documentation Commun Changement des taux de TVA au 1/01/2014 Documentation Commun au 1/01/2014 Date d édition : 20/11/2013 Page 1 / 25 Sommaire 1. Description... 3 1.1. Définition...3 1.2. Organisation...3 2. Mise en place des nouveaux paramètres... 4 2.1. Création

Plus en détail

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis P. 1 Le P2D2 Réunion INSIS 24 mars 2014 Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis Sommaire P. 2 1 - Contexte et enjeux du P2D2 2 -

Plus en détail

Règlement financier de la Fédération Française du Sport Adapté 2013-2017. Adopté par le comité directeur 21 septembre 2013

Règlement financier de la Fédération Française du Sport Adapté 2013-2017. Adopté par le comité directeur 21 septembre 2013 Règlement financier de la Fédération Française du Sport Adapté 2013-2017 Adopté par le comité directeur 21 septembre 2013 Article 1er Objet : 1.1 Le Règlement Financier est l outil d aide à la gestion

Plus en détail

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats Justification et audits sur projets Européens Suivi budgétaire et financier des contrats Gestion budgétaire et financière du contrat 1 Le principe de la gestion à l avancement 2 Règle spécifique pour les

Plus en détail

Fiche de Procedure FIN - REC - 01.02. Procédure de facturation recettes - Prestations internes (Hors interface PI*) - Application SIFAC

Fiche de Procedure FIN - REC - 01.02. Procédure de facturation recettes - Prestations internes (Hors interface PI*) - Application SIFAC Fiche de Procedure Carte d identité Référencement Intitulé du processus FIN - REC - 01.02 Procédure de facturation recettes - Prestations internes (Hors interface PI*) - Application SIFAC Pilote du processus

Plus en détail

Dépense Le service fait

Dépense Le service fait Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Dépense Le service fait Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble des modules de formation proposés

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Département de l Information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Département de l Information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Département de l Information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Mise en place d'un dispositif d'alerte sur les médias

Plus en détail

ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS VIA TEMPO

ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS VIA TEMPO ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS VIA TEMPO ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS - 2 - I. Définition du périmètre du dispositif de suivi des temps - 2 - A. Périmètre des activités suivies - 2-1. Les

Plus en détail

SCG Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION DE CAISSE

SCG Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION DE CAISSE SCG Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION DE CAISSE Sommaire 1. Gestion de caisse :... 2 2. Ouverture / création de caisse :... 2 2.1 Démarches de la faculté / institut / service... 2 2.2 Démarches

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX. Marché passé dans le cadre de la procédure adaptée (art. 28 du CMP)

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX. Marché passé dans le cadre de la procédure adaptée (art. 28 du CMP) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché passé dans le cadre de la procédure adaptée (art. 28 du CMP) Commune de Saint Claude de Diray Mairie Place de la mairie 41350 Saint Claude de Diray INSTALLATION ET FOURNITURE

Plus en détail

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI 1. Généralités : À la demande des clients qui travaillent régulièrement avec l Organisation, l OMPI

Plus en détail

Mutation du plan comptable Käfer vers le plan comptable PME

Mutation du plan comptable Käfer vers le plan comptable PME Mutation du plan comptable Käfer vers le plan comptable PME Ce document contient les instructions nécessaires pour les utilisateurs d AdmiCash qui veulent changer du plan comptable Käfer vers le plan PME.

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE J10

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE J10 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE J10 DEMANDES/COMPENSATION D INTÉRÊTS ENTRE MEMBRES DANS LE CADRE D OPÉRATIONS NATIONALES 2014 CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION 2014

Plus en détail

LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE

LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE Système classique : 1 ) Enregistrement des pièces comptables dans un seul livre-journal appelé JOURNAL GENERAL 2 ) Report des écritures dans un seul grand-livre

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités

Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires. Collectivités Présentation du projet AB Dématérialisation des Actes Budgétaires Collectivités 1. Présentation générale du projet Actes Budgétaires 2. Bilan de l expérimentation de 2011 3. Les changements au sein des

Plus en détail

COMPTA.COM. Compta.com v7.1 Nouvelles fonctionnalités

COMPTA.COM. Compta.com v7.1 Nouvelles fonctionnalités COMPTA.COM Compta.com v7.1 Nouvelles fonctionnalités Date de la version : 29/10/2012 SOMMAIRE 1. Note de frais... 3 2. Envoyer vos factures par email à votre dossier.... 4 3. Evolutions du module administration...

Plus en détail

Diplôme national d expertise comptable

Diplôme national d expertise comptable Diplôme national d expertise comptable Rapport semestriel de stage n 1 THEME REDACTION D UNE PROCEDURE D INVENTAIRE PHYSIQUE DES STOCKS 1 ème année CEC Semestre du 01/11/2007 au 30/04/2008 Proposé par

Plus en détail

En cas de non respect de l une des clauses du cahier des charges, le MAPA serait immédiatement interrompu.

En cas de non respect de l une des clauses du cahier des charges, le MAPA serait immédiatement interrompu. 8) RESILIATION En cas de non respect de l une des clauses du cahier des charges, le MAPA serait immédiatement interrompu. ATTENTION : Les devis et le document de présentation du candidat devront impérativement

Plus en détail

Ouverture Exercice comptable 2016 [Archivage exercice 2014]

Ouverture Exercice comptable 2016 [Archivage exercice 2014] Ouverture Exercice comptable 2016 [Archivage exercice 2014] Introduction : Ce document décrit la procédure à réaliser pour ouvrir l exercice comptable 2016 et pouvoir facturer en janvier 2016. Le traitement

Plus en détail

Une prestation de gestion. intégrale et intégrée. pour les écoles

Une prestation de gestion. intégrale et intégrée. pour les écoles Une prestation de gestion intégrale et intégrée pour les écoles Février 2010 Un logiciel spécifique pour les écoles Une plateforme informatique ultra-moderne et complètement sécurisée Des spécialistes

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR HELPDESK CLIENT

MANUEL UTILISATEUR HELPDESK CLIENT MANUEL UTILISATEUR HELPDESK CLIENT 1/13 Sommaire 1. HISTORIQUE DE REVISION... 3 2. DEFINITIONS... 4 3. PREAMBULE... 5 4. S IDENTIFIER DANS LE HELPDESK... 6 5. DECOMPOSITION DES ECRANS... 6 6. LA PAGE D

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES COMMUNE DE SAINT-YORRE Marché de Fournitures courantes et Services CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES ACHAT D UN VEHICULE NEUF Représentant de la personne publique Monsieur le Maire de Saint-Yorre Mairie

Plus en détail

Un classeur pour les documents des fournisseurs (factures, bons de commande, soumissions);

Un classeur pour les documents des fournisseurs (factures, bons de commande, soumissions); Comptabilisation et classement des pièces justificatives S inspirant de situations de travail réelles, cette simulation, en plus du texte descriptif, utilise des pièces justificatives. La méthode de travail

Plus en détail

SAVEZ-VOUS COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE? VOICI QUELQUES RECOMMANDATIONS!

SAVEZ-VOUS COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE? VOICI QUELQUES RECOMMANDATIONS! VOUS ETES INFIRMIER(E) ADHERENT(E) A L AGAPI VOUS AVEZ SOUSCRIT AU SERVICE POSTE-AGAPE En tant qu infirmier(e) libéral(e), vous êtes dans l obligation de tenir une comptabilité, La comptabilité n est pas

Plus en détail

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE Sommaire 1. Demande d ouverture d une caisse... 2 1.1 Démarche de l institut... 2 1.1.1 Spécimen de signature... 2 1.2 Démarche du SFT...

Plus en détail

Marie Lambert TVA. Mode d emploi. 50 questions-réponses pour optimiser la TVA et éviter les redressements

Marie Lambert TVA. Mode d emploi. 50 questions-réponses pour optimiser la TVA et éviter les redressements Marie Lambert TVA Mode d emploi 50 questions-réponses pour optimiser la TVA et éviter les redressements, 2011 ISBN : 978-2-212-54876-1 Chapitre 3 TVA à payer ou crédit de TVA? La clé en quelques mots La

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Payer un impôt et gérer les contrat de paiement des impôts professionnels

NOTICE TELESERVICES : Payer un impôt et gérer les contrat de paiement des impôts professionnels NOTICE TELESERVICES : Payer un impôt et gérer les contrat de paiement des impôts professionnels Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 2 A qui s adresse cette notice?... 2 Pré-requis... 2 Notion

Plus en détail

PAS A PAS DEM ACT. Rectorat de Créteil. Division des établissements Département d aide, de conseil et de suivi des établissements scolaires

PAS A PAS DEM ACT. Rectorat de Créteil. Division des établissements Département d aide, de conseil et de suivi des établissements scolaires 2015 Rectorat de Créteil Division des établissements Département d aide, de conseil et de suivi des établissements scolaires PAS A PAS DEM ACT L application Dém Act permet la saisie, la signature et la

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

GESTION - ECOLE. Logiciel de gestion des établissements conventionnés. La société 8sens a développé avec l aide de la FAPEE un

GESTION - ECOLE. Logiciel de gestion des établissements conventionnés. La société 8sens a développé avec l aide de la FAPEE un GESTION - ECOLE Logiciel de gestion des établissements conventionnés La société 8sens a développé avec l aide de la FAPEE un Outil de Gestion pour les APE gestionnaires d établissements d enseignement

Plus en détail

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes.

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Depuis le 1 er janvier 2013 des modifications ont été apportées, celles-ci pourront

Plus en détail

Outil Suivi KAlpa. Pilotez votre production éditique avec OSKA. Reproduction et diffusion interdite sans autorisation écrite.

Outil Suivi KAlpa. Pilotez votre production éditique avec OSKA. Reproduction et diffusion interdite sans autorisation écrite. Outil Suivi KAlpa Pilotez votre production éditique avec OSKA Page 1 Vos attentes Vous produisez des documents de gestion en grand nombre, vous souhaitez : Contrôler votre qualité de service Maîtriser

Plus en détail

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs > AIDES FRANCEAGRIMER février 2014 Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs échéance au 31 décembre

Plus en détail

PROCEDURE DE CORRECTION D UN CHANGEMENT DE FOURNISSEUR SUITE A UNE ERREUR DE PCE

PROCEDURE DE CORRECTION D UN CHANGEMENT DE FOURNISSEUR SUITE A UNE ERREUR DE PCE GTG GT1 Version V2 du 1 er avril 2011 PROCEDURE DE CORRECTION D UN CHANGEMENT DE FOURNISSEUR SUITE A UNE ERREUR DE PCE Page : 1/5 A - OBJET Cette procédure décrit les différentes étapes à suivre lorsque

Plus en détail

LE PLAN DE COMPTE ANNOTE APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des services financiers et comptables

LE PLAN DE COMPTE ANNOTE APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des services financiers et comptables 1 LE PLAN DE COMPTE ANNOTE APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des services financiers et comptables PREAMBULE Depuis le 1 er janvier 2007, le nouveau système d'information «Budgétaire,

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

MISE EN PAGE, IMPRESSION ET ROUTAGE DES PUBLICATIONS INTERNES SIGAL, GRAND ANGLE ET REPERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MISE EN PAGE, IMPRESSION ET ROUTAGE DES PUBLICATIONS INTERNES SIGAL, GRAND ANGLE ET REPERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MISE EN PAGE, IMPRESSION ET ROUTAGE DES PUBLICATIONS INTERNES SIGAL, GRAND ANGLE ET REPERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES 1 ARTICLE 1 - OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour objet

Plus en détail

Mise en place du partenariat D2PPHARMA

Mise en place du partenariat D2PPHARMA Mise en place du partenariat D2PPHARMA Logiciel Alliance Plus Préambule Le partenariat D2PPharma ALLIADIS comprend la mise en place du catalogue D2PPharma dans les logiciels d officine du groupe Alliadis,

Plus en détail

BOITE À OUTILS : SAGE 100 Gestion Commerciale

BOITE À OUTILS : SAGE 100 Gestion Commerciale BOITE À OUTILS : SAGE 100 Gestion Commerciale Créer un fichier commercial Le fichier créé sera un fichier Sage 100 Gestion commercial Créer les utilisateurs Bien observer que les commandes inactives sont

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ET BANQUE CENTRALE DU CONGO

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ET BANQUE CENTRALE DU CONGO REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ET BANQUE CENTRALE DU CONGO Janvier 2004 CONVENTION DU CAISSIER DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ENTRE La REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, représentée par le Ministre

Plus en détail

Procédure de gestion des impayés de CSPE au titre des clients en Contrat Unique

Procédure de gestion des impayés de CSPE au titre des clients en Contrat Unique Direction Technique Procédure de gestion des impayés de CSPE Identification : ERDF-PRO-CF_14E Version : V2 Nombre de pages : 7 Version Date d'application Nature de la modification Annule et remplace 1

Plus en détail

MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE IMPRESSION DES PUBLICATIONS 2015-2016-2017

MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE IMPRESSION DES PUBLICATIONS 2015-2016-2017 MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE IMPRESSION DES PUBLICATIONS 2015-2016-2017 conforme à l ordonnance 2005-649 du 6 juin 2005, conforme au décret n 2005-1742 du 30 décembre 2005 1 / Identification de l

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. 1.1. Séparation des fonctions d ordonnateur et de comptable

REGLEMENT FINANCIER. 1.1. Séparation des fonctions d ordonnateur et de comptable REGLEMENT FINANCIER Le présent règlement a pour objet de fixer les modalités de fonctionnement de la Fédération Française de Go (FFG) pour ce qui concerne les aspects comptables et financiers de sa gestion.

Plus en détail

La validation gestionnaire de l ordre de mission Chorus-DT Déplacements temporaires

La validation gestionnaire de l ordre de mission Chorus-DT Déplacements temporaires La validation gestionnaire de l ordre de mission Chorus-DT Déplacements temporaires Sommaire 2 Affichage des OM en attente de validation Concepts clés Etapes clés Interprétation des alertes et modifications

Plus en détail