CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent.

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent."

Transcription

1 1 5 & & Pano R VLN/ R UR L ÉN/ L MR cht beschwnt # 6 Potpurre 2 erf vo erf vo Vo erf & vo Vo t`ar rê G 8 G 9 # er 4 er rr: Johannes We Ht 10 B s ars s ars & & Un Un 12 1 Voy ae G 14 en Voy # n #! so nt Un 15 nt bs # # rou en 16 en bs en n so rou en! vrants bs 1 ae n so 14nt 15rou en 16vrants 1 & B 18 vrants & #! cens ours 19 B n no ta cens voe nt ours n no su u ta voe bs n so rou en 1 18 ours n no 19 cens & vrants # 2 & erf vo erf vo 24 Vo erf vo Vo t`ar rê G 25 G 26 # er Ht 2 n B er vo s ars s ars 24 Vo 25 erf 22 vo

2 2 28 & Un & Un en 29 0 B 1 ans t Melode führen # B! en en tour 29 0 ans 28 en tour 1 2 & & en 2 en #! phans es as tr o N`ou ble ble ble 4G # # # de 5 B 6 6 tour N`ou re ve nr! de re ve nr N`ou 4 de re ve nr # 5 6 Melody opran olo! 8 & o & o o & # erf vo Vo t`ar 42 rê # 44 erf vo Vo erf vo 44 erf vo erf vo 45 & & G 46 4 G # er Ht 48 B s er ars s ars 49 Un Un t`ar rê en Vo en Vo Un en 50

3 51 B 52 B 5 54 & 55 G # 56 B ans tour en N`ou ble de re ve nr o & Melode führen #! #! #! t tour en es as tr o phans N`ou ble de re ve nr o # ans tour en N`ou ble de re ve nr o # # R UR L N = an G # B s a Melody 59 & res l`o cé Po l`o lé 62 er # G! perre d`e & & l`o cé # an Po! l`o s lé er Melody 6 & & & î er ée 64 r # H H H é ère de 65 ver # # 66 G # r H ère fn t phé l`h n souf t f s `é é phé souf # ère # t r é phé 66 souf H H

4 4 Melody 6 & Ḍ & # & f ne G l s lo 68 6 s`é lo ne 69 nes Vre Vre ta tour B noe dé ploe s crescendo e accelrando tour noe crescendo dé ploe s 0G as as ans ans l` be be l` r r du du (h) ne 68 Melody 1 & Melody & vant & & vant & erf & rouve rouve! rouve WING =110 che B n n n 6 prn vo Vo 2 G cel cel cel e e e l`arc en dé 8 cou vr ra vr ra vr ra Ḏ 4 che l`arc en dé cou prn 9 nsaer 6 f s`é lo e dé 69 0 cou ra 2 ra crescendo vr 1 prn 5 6 che l`arc en dé cou prn ps a l`o céf ps f H ps f l`o cé ps f l`o cé ps t`ar t`ar rê rê vr prn l`o cé 8 9!

5 80 L MR & & er 84 crs 81 B qu' r 86 ol re # fts Le 8 B l d'ar ent dan fes 91 8 B 88 G 89 B G 90 91! er es fts eants sous re chan plu e 92 9 B 94 B 95 er 92 9 té 94 cel d`é c fd s bnc ou ts Q ts vec s 98 anes s purs 98 B 99 er 100 G re 101 zur B 101 n f G ou ber è d'a n 102 P Q Q Q e 10 Vo P Q Q Q

6 6 104 & Q Q Q & Q Q Q Q Q Q Q Vo B 105 yez yez 106 près près Q é é B 10 tans tans 108 Vo Vo Vo yez yez 109 ces a Q ss! G P P P P P P ces a ss! P P P & & Q Q Q yez! P P yez 111 ez P ez près près é 106 P é tans G ces tans 10 rands 112 ces ces ces x x 11 yez bncs bncs ss! x lés x bncs 11 G P P P P Vo yez! 114 & & B 115 ces ol ro oul o x 11 G 116 lȧ B bncs t ces ss 112 a roul & & er Melode G 120 er er er lées s a cés G 124 cés l cés 125 Voy o ber ol Voy o ber ol Vo Vo ces a P Voy 111 ez o ber fes fes fes crs crs Q crs # er crs

7 129 & B 1 14G t & P t d e d e s s chan d a chan d a t d e chan s d a our our our 11 er Q er er a & & # # Melody 142 & # & e_ & e_ # cé # #! # # B 6 19B k k 1 coeur 14 pour erf vo Vo t`ar pour pour v v ber 15 # v rê v 142 e e

8 Melody & & 15 & Mxtur G & an 155 Ḇ B s a res l`o cé an & Po l`o 156 lé er G 6 15 er & & G # # # er 154 #! #! 159 perre d`e î ht s ars B # # # 155 #! #! perre d`e î po l`o s lé er er ée 156 ée r # # en erf #! l`o cé t`ar rê # # vo Vo en erf vo Vo 16 é phé

9 B 164 & & ère de l`h 165 ver G 166 B r é G ére fn 169 t t B f f 10 n souf s é lo phé souf s é lo ne 11 ne 9 12 & B 1 l & t G s 4 sus B nes t d e er 16 l s # ht s s 169 ars nes 10 tour en as tr o phan s 19 ta ta N ou ble N ou ble 11 # G 180 er_ & 186 & de & de # re ve re ve 182! nr nr chan d`a our 185 re ve nr t 18 d e vo Vo t`ar rê en chan s 16 d`a our 18 re ve nr erf & # erf vo Vo en s er_! er qu' dan

10 & & 190 # # 192 rê & Melody 200 & r 9 an =46 r & # H é ère de ares l`oceán 195 & r ver h h r & # H # H P decrescendo # lo erf vo Vo erf 194 vo Vo 195 P 196 erf vo G H fn t ta a res l`o cé erf vo f 19 20Ḍ # # ne 198 t`ar r 196 ère ère # 202 # H t t 19 f f 20 vo dan qu' é phé souf s`é 198 H G l s 199 phé l`h n souf s`é lo 204 é phé souf s`é lo 6 ne ne nes 199 # 204

11 Melody 205 & B 206G 20 B 11 Vre noe ploe s as ans be du vant rouv e n tour dé l`be r che l`arc en & & Vre tour noe dé ploe s as ans be crescendo e accelrando l`be r du vant rouve! rouve che n n che l`arc en l`arc en 205 G Melody 208 & cel & e 206 cel & cel 208 e e e dé cou vr ra vr ra vr ra prn prn 209 ps rtard e dé cou prn al 209 Ḏ 210 l`of cé # dé cou prn f nsa f # ps l`o cé # ps f l`o cé # ps l`o cé f # ps 20 dé cou vr vr prn l`o cé ra ra

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants 17.11.2008 Destinataires : Enseignants, Non-Enseignants et membres du CHSCT Objet : Le risque routier Conduire

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons Chur SS Piano CLAUDE DEBUSSY Noël des enants qui n'ont lus de maisons (1915) Charton Mathias 2014 Publication Usage Pédagogique maitrisedeseinemaritimecom Yvetot France 2 Note de rogramme : Le Noël des

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Formation SQL Server 2012 Administration des Instances

Formation SQL Server 2012 Administration des Instances Formation SQL Server 2012 Administration des Instances DURÉE DE L A FORMATION : 5 JOURS DATE : 23 AU 27 JUIN P RIX : 2100 HT P U B LI C : C E T T E F O R MAT I ON E S T D E S T I NÉE AUX A D MI NI S TR

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent Poè Navajo SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Alnt q = 6 à mémoire de JeanPaul Rioelle s as or s as or tout le long s as or Hugues Lecir 4 s as or t(ent)à cha re tour des sai sons Pour Pour re re 7 vien

Plus en détail

Faites connaissance avec votre Rubik s Cube Étape 1

Faites connaissance avec votre Rubik s Cube Étape 1 Faites connaissance avec votre Rubik s Cube Étape 1 ÉFIN ITION ES IÈCES U RUBIK S CUBE LES RTIES LES IÈCES RÊTES CE SONT ES IÈCES COMORTNT EUX (2) COULEU RS. IL Y OUZE (12) IÈCES RÊTES, SITUÉES U CENT

Plus en détail

GEOSI. Les intérêts et les Emprunts

GEOSI. Les intérêts et les Emprunts GEOSI Les intérêts et les Emprunts 1.Définition Lorsque qu une personne (prêteur) prête une somme à une autre personne (emprunteur) il est généralement convenu de rembourser, à l échéance, cet emprunt

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier Pôle métiers formation Portrait de métier Le métier de charé des relations avec le public Les portraits de métiers» sont une proposition du Pôle métiers formation de l Arcade. L atelier charé des relations

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC dfoncionnmn dan la coninuié du réau piéonnir DIAGNOSTIC L problèm du réau on réprorié ur un car "poin noir du réau", c problèm on d différn naur, il puvn êr lié à la écurié, à la coninuié ou au confor

Plus en détail

Les bases de données transcriptionnelles en ligne

Les bases de données transcriptionnelles en ligne Les bases de données transcriptionnelles en ligne Différents concepts en régulation transcriptionnelle sites de fixation - in vitro/vivo? - quelle technique? - degré de confiance? facteur de transcription

Plus en détail

COMPTE RENDU ORDURES MENAGERES ET PARKING

COMPTE RENDU ORDURES MENAGERES ET PARKING Montreuil, le 26 janvier 2009 COMMUNE Bagnolet - Lieu de la réunion sur site COMPTE RENDU ORDURES MENAGERES ET PARKING DE LA REUNION DU 13/01/2009 Rédacteur : Daniel BINARD Prochaine réunion : date - durée

Plus en détail

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu www.mercator.eu Elargissez l horizon de votre gestion Mercator se profile comme la solution de gestion commerciale et de comptabilité alliant simultanément les avantages de la solution informatique standard

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien.

L amortissement linéaire. Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. L amortissement linéaire Constatation comptable de la dépréciation irréversible d un bien. Le calcul L amortissement se calcule comme suit : base x taux x (temps / 360) Prorata temporis La première année

Plus en détail

C O U R S D E B A S E D E M U S I Q U E COURS DE CLAVIER. Publié par l Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Salt Lake City, (Utah)

C O U R S D E B A S E D E M U S I Q U E COURS DE CLAVIER. Publié par l Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Salt Lake City, (Utah) C O U R S D E B A S E D E M U S I Q U E COURS DE CLAVIER Publié par l Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours Salt Lake City, (Utah) 997 par l Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers

Plus en détail

LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES, LES CHAMPS ÉLECTRIQUES ET MAGNÉTIQUES

LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES, LES CHAMPS ÉLECTRIQUES ET MAGNÉTIQUES LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES, LES CHAMPS ÉLECTRIQUES ET MAGNÉTIQUES 1-1 Qu est-ce qu un champ électromagnétique? Le lecteur ne doit pas se laisser rebuter par le jargon utilisé parmi les techniciens spé

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Santé et sécurité au travail

Santé et sécurité au travail 29/07/13 INRS Base de données CACES Votre recherche [(Département = 82)] donne 4 documents AFPA MIDI PYRENEES 325, avenue de Montech 8 2 0 1 5 M O N T A U BA N C edex tél. 0 5 6 3 2 2 1 1 2 2 1 b Apave

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

CHEQUE DOMICILE. PAIEMENT EN LIGNE d un intervenant ou d un prestataire

CHEQUE DOMICILE. PAIEMENT EN LIGNE d un intervenant ou d un prestataire CHEQUE DOMICILE PAIEMENT EN LIGNE d un intervenant ou d un prestataire DE QUOI S AGIT - IL? Vous bénéficiez de Chèques Domicile CESU et souhait ez régler des prestations de services àla personne (ménage,

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? ou La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Baština - proketač razvoja Laurence Feveile 28 juin 2013 architecture, urbanisme, paysage, 3 disciplines,

Plus en détail

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent APPRENTIS DU BTP Ces droits qui vous concernent La rémunération Votre rémunération se constitue d un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel pour les apprentis âgés de plus de 21 ans. Ce pourcentage

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION UN AVNTVR D AGIL & CMMI POTION MAGIQU OU GRAND FOÉ? AGIL TOVLOV 2011 VRION I.VI @YAINZ AKARIA HT T P: / / W WW.MA RTVIW.F HT T P: / / W R WW.KIND OFMAG K.COM OT @ PAB L OP R N W.FR MARTVI. W W W / :/ P

Plus en détail

Câblage des prises... 122. Projets de câblage... 128. Plans de circuits... 138. TECHNIQUES ÉLÉMENTAIRES DE RÉNOVATION Revêtements de sol...

Câblage des prises... 122. Projets de câblage... 128. Plans de circuits... 138. TECHNIQUES ÉLÉMENTAIRES DE RÉNOVATION Revêtements de sol... Tables des matières Le guide complet pour rénover sa maison Introduction.............. 7 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE LA RÉNOVATION Apprendre à connaître sa maison.... 10 Codes du bâtiment et permis de construction...................

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin CERES logicil gion commrcial pour négocian n vin. Gion complè acha vn : comman, rérvaion, gion courag commrciaux.. Moul campagn primur : piloag la campagn via un ablau bor prman viualir accér aux informaion

Plus en détail

Un nouveau mode de rémunération pour les assistantes maternelles

Un nouveau mode de rémunération pour les assistantes maternelles LE U MD PRÉFINANCÉ Un nouveau mode de rémunération pour les assistantes maternelles MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE DE L'INDUSTRIE ET DE L'EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

I ' ,, I N' I ' ' ' I N' I Ville:r r r r r l r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r. D Section f] Association. ! cvcusvrnruoeu! onr'rsr !!!

I ' ,, I N' I ' ' ' I N' I Ville:r r r r r l r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r r. D Section f] Association. ! cvcusvrnruoeu! onr'rsr !!! ,k Sprt AFFI TIATION - SAISON SPORTIVE 2OLI-20T2 Nm de I'assciatin (en tutes lettres) : Sectin f] Assciatin Renseignements imprtants éclaratin à la préfecture Agrément Jeunesse et Sprt ate:,, I N' ate:

Plus en détail

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Cliquez sur une image pour l'agrandir Cliquez sur une image pour l'agrandir N e w slet t e r N 1 Juin /Jui l l et/ A oût 20 1 1 N e w s > > > A L D A u t o moti v e : Bie nt ô t de n o u v e aux l oc a ux U n S h o w R oo m de 4 00 m ² C est

Plus en détail

Comment gérer sans stress

Comment gérer sans stress E s t h é t i q u e Comment gérer sans stress Comment gérer sans stress un cas de bouche complète du wax-up aux c é r a m i q u e s 28 Tech. Dent. N 311-11/12 «Par Christophe H U E P rothésiste Dentaire

Plus en détail

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS Document publié sous réserve de modifications SESSON 2006 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE -v.1 (19/04/2006)- PRENSRPTONS ET NS DETLLEES SUR NTERNET : http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides.

10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides. 10 juin 2010 Polytech Lille Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides Synthèse ! " ##!! " $% &#'() (* + +!,(-) *. +*/ # $ 0*1*2 '(#3 4

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

N/O POURQUOI PAS? E TRAVAUX ELECTRIQUES ARRET TECHNIQUE 2015

N/O POURQUOI PAS? E TRAVAUX ELECTRIQUES ARRET TECHNIQUE 2015 N/O POURQUOI PAS? E TRAVAUX ELECTRIQUES ARRET TECHNIQUE 2015 Table des matières 1. MOTEURS ELECTRIQUES DIVERS... 3 1.1 Moteur pompe incendie ILT1A Local traitement eaux usées Pont 1... 4 1.2 Moteur pompe

Plus en détail

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais 6 octobre 2011 Atelier des Méthodologies du Foncier EPF Sommaire I. Contexte de l étude et objectifs II. La méthodologie III. Présentation

Plus en détail

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR SYSTÈME DE SÉCURITÉ INCENDIE www.marque-nf.com ADR > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL TSM EVOLUTION LA SOLUTION ÉVOLU > 3 versions pré-équipées d ECS (Equipement de Contrôle et

Plus en détail

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques.

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. Fonds de garantie Fond Oxygen : Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. - PME existantes ayant au moins 6 mois d activité et des relations avec

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

ASSURANCE RESPONSABILITÉ CIVILE D ENTREPRISES ET PROFESSIONNELLE. Conditions générales

ASSURANCE RESPONSABILITÉ CIVILE D ENTREPRISES ET PROFESSIONNELLE. Conditions générales ASSURANCE RESPONSABILITÉ CIVILE D ENTREPRISES ET PROFESSIONNELLE Conditions générales ASS U R A N C E R E S P O N SABILITÉ CIVILE D ENTREPRISES ET PRO F E SS I O N N E L L E CONDITIONS GÉNÉRALES (CG A

Plus en détail

Automatisation. Industrialisation des tests

Automatisation. Industrialisation des tests Module C : Industrialisation des tests Industrialisation des tests V1.1. VERIFIER.VALIDER ALTRAN CIS, de l assurance Qualité à l assurance de la qualité le lien et la de l automatisation des automates

Plus en détail

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13 co 00 / co 0 / co 00 / co 0 NR TOU O Probabement e chauffe-eau soaire e pus évoué du monde isponibe avec des capacités de 00 à 0 itres. Versions avec un ou deu panneau soaires, avec ou sans serpentin suppémentaire.

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Notice d'exploitation

Notice d'exploitation Notice d'exploitation Equipement de Contrôle et de Signalisation incendie ECS 80-4 ECS 80-4 C ECS 80-8 ECS 80-8 C Sommaire Introduction...3 Maintenance...4 Commandes et signalisations utilisateur...6 Commandes...7

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION ET/OU MODIFICATION DE NOM DE DOMAINE DANS LA ZONE «.fr» ET «.re»

DOSSIER DE CREATION ET/OU MODIFICATION DE NOM DE DOMAINE DANS LA ZONE «.fr» ET «.re» DOSSIER DE CREATION ET/OU MODIFICATION DE NOM DE DOMAINE DANS LA ZONE «.fr» ET «.re» Ce dossier est à nous faire parvenir en cas de création ou modification d un nom de domaine dans la zone «.fr» et «.re»

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Centrale-sirène-transmetteur 371-21F. www.daitem.com. www.proxeo.fr

GUIDE D UTILISATION. Centrale-sirène-transmetteur 371-21F. www.daitem.com. www.proxeo.fr GUIDE D UTILISATION Centrale-sirène-transmetteur 7-F www.daitem.com Guide d utilisation QUELQUES PRECAUTIONS Ne laissez pas votre télécommande apparente. Gardez une télécommande de secrs dans un endroit

Plus en détail

14 ASSUREURS Sylvain Deshayes avec Marion Quesada, juriste Lesmeilleuresgaranti de la vie

14 ASSUREURS Sylvain Deshayes avec Marion Quesada, juriste Lesmeilleuresgaranti de la vie 14 ASSUREURS Sylvain Deshayes avec Marion Quesada, juriste Lesmeilleuresgaranti de la vie Pour se protéger des accidents de la vie courante, les assureurs proposent la GAV, la garantie des accidents de

Plus en détail

Autoris ations pour :

Autoris ations pour : MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction de l Economie Division des Relations Economiques et Financières Extérieures Tél (00228) 22326950/ 22210250 Autoris ations pour : Exercice en qualité de

Plus en détail

MOT DU directeur général

MOT DU directeur général MOT DU directeur général Building Logistics services est la concrétisation d une vision, celle d une société proposant une logistique de qualité, intelligente et abordable. Destinée aux opérateurs privés

Plus en détail

Le Cloud ou l informatique d entreprise à la carte. Copyright Olivier PAVIE ValorConseil PACA Novembre 2013

Le Cloud ou l informatique d entreprise à la carte. Copyright Olivier PAVIE ValorConseil PACA Novembre 2013 Le Cloud ou l informatique d entreprise à la carte Copyright Olivier PAVIE ValorConseil PACA Novembre 2013 Qu est-ce que ValorConseil? Qui est Olivier Pavie? Pourquoi passer au Cloud? Le Cloud c est quoi?

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Autoris ations pour :

Autoris ations pour : MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction de l Economie Division des Relations Economiques et Financières Extérieures REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie Autoris ations pour : Exercice

Plus en détail

DISCOVER, LE FUTUR C'EST MAINTENANT.

DISCOVER, LE FUTUR C'EST MAINTENANT. DISCOVER, LE FUTUR C'EST MAINTENANT. DISCOVER, L'AVENIR DU CARDIO TRAINING Depuis 1967 et la création révolutionnaire du premier Lifecycle jusqu'à aujourd'hui, avec la série Elevation. Life Fitness a toujours

Plus en détail

Al Maali Islamic Finance Consulting & Optima-Finance Consulting organisent une série de séminaires en Finance Islamique

Al Maali Islamic Finance Consulting & Optima-Finance Consulting organisent une série de séminaires en Finance Islamique OPTIMA FINANCE Consulting Al Maali Islamic Finance Consuling www.miifb.com P.O. Box 483020- Dubai Casablanca 20 380 Tel: +97142942242 Tél: (212) 5 22 98 82 43 OPTIMA FINANCE Consulting 264, Route d'el

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Le modèle Fabricants/Distributeurs

Le modèle Fabricants/Distributeurs Le modèle Fabricants/Distributeurs Erwan CABILLIC DSI Credit Mutuel Arkea Département Distribution DSI Crédit Mutuel Arkea Sommaire Présentation du Crédit Mutuel Arkea La DSI dans ce contexte Le SI et

Plus en détail

83627 (06-2010) Transformation de l assurance ILD collective

83627 (06-2010) Transformation de l assurance ILD collective Transformation de l assurance ILD collective COLLECTE ET UTILISATION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Collecte des renseignements personnels Nous (la Compagnie d'assurance vie RBC) pouvons, à l'occasion,

Plus en détail

Grégoire de Lassence. Copyright 2006, SAS Institute Inc. All rights reserved.

Grégoire de Lassence. Copyright 2006, SAS Institute Inc. All rights reserved. Grégoire de Lassence 1 Grégoire de Lassence Responsable Pédagogie et Recherche Département Académique Tel : +33 1 60 62 12 19 gregoire.delassence@fra.sas.com http://www.sas.com/france/academic SAS dans

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

publicite commerciale

publicite commerciale SEMAINE PROVENCE Zone de diffusion 04, 05, 13, 83 et 84 Parution Mercredi Tirage 15.000 exemplaires Taux de circulation 5 Lecteurs ± 75.000 hebomadaires publicite commerciale Tél. 04 91 13 66 09-06 26

Plus en détail

c dur Leçon 8 S c i e c v m C s c d f M a c u n S C r t V C o coton café classe carotte sac tricot Sa si ca la co lu cu ra ac cre

c dur Leçon 8 S c i e c v m C s c d f M a c u n S C r t V C o coton café classe carotte sac tricot Sa si ca la co lu cu ra ac cre C est en tricotant que l on fait du tricot. 1 Trouver le son commun à toutes ces images. 2 Encercler les C et c. S c i e c v m C s c d f M a c u n S C r t V C o Sa si ca la co lu cu ra ac cre coton café

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

AGENCE DE COMMUNICATION POUR LES EXPERTS-COMPTABLES. On n a pas. 2 fois l occasion. de faire une1 ère bonne impression.

AGENCE DE COMMUNICATION POUR LES EXPERTS-COMPTABLES. On n a pas. 2 fois l occasion. de faire une1 ère bonne impression. AGENCE DE COMMUNICATION POUR LES EXPERTS-COMPTABLES On n a pas 2 fois l occasion de faire une1 ère bonne impression. Une récupération de la TVA - L investisseur optimise sa trésorerie L établissement des

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION 2015 NOTICE D INFORMATION Chirurgien dentiste Rachat d années d études supérieures et d années civiles validées Informations pratiques Depuis la loi Fillon du 21 aou t 2003, deux nouvelles possibilite

Plus en détail

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 Valeurs moyennes: Valeur Jour Valeur (en C) (en C) (en C) gazon (en C) 11,4 7 13,9 1975 3,6 0,8 4,9 2007-6,3 1963-3,0 29-17,8 1979-2,8 12-24,6 1985 37,1 50,3 95,5

Plus en détail

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE!

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! logo QUI SUIS-JE? PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! WEB DESIGN Découvrez tous mes travaux sur mon site internet et pour plus d informations sur mes prestations contactez-moi. IDENTITÉ QUI SUIS-JE? ÉDITION ILLUSTRATION

Plus en détail

LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL

LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL l actualité prend des couleurs Afriscope, un média citoyen pour communiquer Afriscope n 17 - septembre / octobre 2010 L SPkCIA E QUE FAIR E ANTENAIR S DU CINQU

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é 2 0 0 7 d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r

E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é 2 0 0 7 d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r 04/09/08 E T U D E E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é 2 0 0 7 d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r R é s u l t a t s S om maire 1 Pr é se nt atio n d e l ét ud e...

Plus en détail

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Guide de candidature Master 2 ARIA

Guide de candidature Master 2 ARIA Guide de candidature Master 2 ARIA Avant de r emplir l e f ormulaire de candidature, no us vo us r ecommandons f ortement de lire attentivement les instructions ci-dessous. Une candidature comprend trois

Plus en détail

par Michel Garneau, en collaboration avec Russ Alger

par Michel Garneau, en collaboration avec Russ Alger par Michel Garneau, en collaboration avec Russ Alger Si quelqu un tentait de vo us ve n d re un produit en affirmant qu il pourrait grandement améliore r la sécurité de vos randonnées en motoneige, qu

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV SRXU &RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV (WXGH GHIDLVDELOLWpG XQHILOLqUHUpJLRQDOHLQIRUPDWLTXH HQ 2SHQ6RXUFH ª 6RPPDLUH / REMHWGHO pwxgh /HVSURMHWVHWDSSOLFDWLRQVHQ13'& /HVDWRXWVHWIDLEOHVVHVGHODUpJLRQ /HVFRQVWDWV

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

formation expérience professionnelle logiciels

formation expérience professionnelle logiciels DA, création, retouche numérique, éxécution, connaissance de la chaîne graphique, maîtrise de la Creative Suite CS5, de l environnement Mac, gestion d automatisation de documents (catalogues, annuaires...).

Plus en détail