Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur"

Transcription

1 Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Méthodes et outils de diagnostic du transfert et du devenir des produits phytosanitaires des bassins versants aux Ouvrages de Rétention et de Remédiation associés

2 Sommaire I Intérêts et limites des Ouvrages de Rétention et de Remédiation (OR2) pour la réduction des flux de produits phytosanitaires II Les enjeux de la spatialisation du potentiel de remédiation des OR2 au travers des projets ENRHY et PhytoRET III Les étapes de la spatialisation IV Conclusion et perspectives 2

3 I. Les OR2 un outil complémentaire pour préserver la ressource en eau 1) Actions préventives 2) Actions curatives Réduction du transfert de produits phytosanitaires atmosphère, eau, sol Eau de surface Exemple : Réduction des doses de produits phytosanitaires Rouffach, Grégoire, 2008

4 I. Les OR2 un outil complémentaire pour préserver la ressource en eau Atouts des ouvrages de rétention vis-à-vis de la remédiation - Interceptent le ruissellement de surface contenant des produits phytosanitaires - Stockent temporairement ces flux - Se situent en amont des réseaux hydrographiques pérennes ou des zones de recharge de la nappe - Pas d emprise foncière supplémentaire à acquérir VALORISER leur présence ADJOINDRE une nouvelle fonctionnalité Protection ET Remédiation

5 II. Spatialisation du potentiel de remédiation des OR2 : PhytoRET et ENRHY : Approches et objectifs complémentaires MARS 2013 MARS 2010 ENRHY - «Evaluation nationale du potentiel de réduction des produits phytosanitaires dans les eaux de surface par des OR2» SEPTEMBRE 2010 SEPTEMBRE 2013 PhytoRET - «Potentiel des zones humides artificielles du Rhin Supérieur pour la réduction des produits phytosanitaires» Allemagne Département de Seine Maritime France Département du Gard Région transfrontalière du Rhin Supérieur Région Alsace

6 II. Spatialisation du potentiel de remédiation des OR2: enjeux de PhytoRET Laboratoire et mésocosmes Sites expérimentaux (bassins versants / OR2) Rhin supérieur (SIGRS, 2007) A A Caractérisation et Modélisation des processus influençant la diminution des produits phytosanitaires B Paramètres clés et limites d application B C C 6

7 III. Spatialisation du potentiel de remédiation des OR2 : 4 étapes 1 Recensement des ouvrages de rétention à l échelle des piémonts du Rhin supérieur Restreindre les zones investiguées? Optimiser l exhaustivité du recensement / investissement? 2 Caractérisation des bassins versants et ouvrages de rétention associés Variables clés? Données disponibles, à mobiliser, précisions selon l échelle considérée? 3 Compatibilité «Protection / Remédiation» et optimisation de la remédiation Transposabilité les résultats : mésocosmes et sites expérimentaux OR2? Complexité des outils vs pertinence du diagnostic? 4 Vers une méthode d implantation de nouveaux OR2? Critères d implantation? Complexité des outils vs pertinence du diagnostic?

8 III. Projet PhytoRET et ENRHY : Etape n 1 Recensement PhytoRET ENRHY Objectifs : Optimiser recensement des ouvrages de rétention existants exhaustivité / investissement sur les 3 sites tests Résultats : Indicateurs d exhaustivité / investissement Méthode de restriction de la prospection Résultats préliminaires : Développement de la méthode Alsace Communes concernées Ouvrages préexistants BAS-RHIN HAUT-RHIN TOTAL Construits En construction En projet/a l étude Objectif : Adapter la méthode de recensement spécificités des 3 pays Résultats : Cartographie des ouvrages de rétention Valoriser ce savoir-faire au sein de la structure DepolDIF 8

9 III. Projet PhytoRET et ENRHY : Etape n 2 Caractériser PhytoRET ENRHY Objectif : Caractériser les ouvrages de rétention et bassins versants associés existants sur 3 sites et évaluer incertitudes Résultats : Typologie des ouvrages de rétention pré-diagnostic du potentiel de remédiation (paramètres disponibles) Méthode d extraction de paramètres supplémentaires (SIG) Résultats préliminaires : Alsace: Typologie 34 paramètres (2010) Pré-diagnostic (76% d ouvrages potentiels) Incertitudes des paramètres extraits (Rouffach) Caractérisation des ouvrages de rétention Objectifs: Comparer les spécificités des bassins de rétention dans les 3 pays potentiels et limites des ouvrages pour la remédiation Intégrer critères supplémentaires (laboratoire- mésocosmes) Résultats : Généralisation de la typologie aux ouvrages du Rhin Supérieur Valoriser ce savoir-faire au sein de la structure DepolDIF 9

10 III. Projet PhytoRET et ENRHY : Etape n 2 Caractériser Caractérisation des bassins versants risque de transfert à 2 échelles Sites expérimentaux : PhytoRET Objectifs : bilan des masses exportées dissous + particulaire tester modifications de pratiques / aménagements au sein du bassin versant Méthode : Adaptation d un modèle de ruissellement et érosion Transport de produits phytosanitaires (saison culturale) Echelle régionale : Objectifs : hiérarchiser les bassins versants en terme de vulnérabilité au transfert de surface Méthode : Développement d un indicateur régional de période à risque et zones à risque (périodes d application, types de sol, propriétés physicochimiques des pesticides et variabilité saisonnière des intensités de pluie) 10

11 III. Projet PhytoRET et ENRHY : Etape n 3 Compatibilité et potentiel PhytoRET ENRHY Objectifs : Analyse de la compatibilité selon critères hydrauliques (volume / temps de séjours dans l ouvrage) aménagements Résultats : Outil couplant bassin versant et ouvrage de rétention reproduire le fonctionnement hydrologique et hydraulique (volume et temps de séjour) Résultats préliminaires : Outil cas de Rouffach (Filtre à gravier) Transposabilité en Seine Maritime (éléments transposables/ étapes spécifiques) Objectifs: Intégrer des critères complémentaires aux critères hydrauliques pour préciser le potentiel de remédiation d un ouvrage caractérisation des processus (laboratoiremésocosme) Résultats : Enrichir les outils existants et tester sur sites expérimentaux Valoriser ce savoir-faire au sein de la structure DepolDIF 11

12 ENRHY III. Projet PhytoRET et ENRHY : Etape n 4 Implantation Objectif : Etudier faisabilité d implantation de nouveaux OR2 approche concertée à l échelle de l unité de gestion de l eau Spécificités du paysage, contraintes techniques, financières et juridiques Résultats : Outil d aide à la décision pour implantation d OR2 sur unité de gestion de la qualité de l eau (bases de données nationales / SIG) PhytoRET Résultats préliminaires : Développement en Alsace et analyse de transposabilité dans le Gard Objectifs: Enrichir la démarche initiée dans le projet ENRHY en intégrant des critères spécifiques aux différentes zones du Rhin Supérieur Résultats : Développement des outils et savoir-faire pour permettre à la structure DepolDIF de concevoir de nouveaux OR2 12

13 V. Conclusions et perspectives Préoccupation commune et approches complémentaires projets nationaux ENRHY et transfrontaliers PhytoRET OR2, une solution potentielle Complémentaires des mesures préventives (eau de surface) Nécessite savoir-faire : conception et entretien/gestion (double fonctionnalité) Enjeux de la spatialisation dans le projet PhytoRET Identifier le potentiel des OR2 à l échelle du Rhin supérieur (cartographie/pré-diagnostic) Améliorer la transposabilité et enrichir les outils développés dans le projet ENRHY Valorisation des connaissances, savoir-faire et outils Au-delà du projet via la structure DépolDIF

COMITE DE PILOTAGE Projet ENRHY 15 novembre 2011 http:\enrhy.u-strasbg.fr. Compte rendu

COMITE DE PILOTAGE Projet ENRHY 15 novembre 2011 http:\enrhy.u-strasbg.fr. Compte rendu Compte rendu Le troisième comité de pilotage du projet ENRHY s est déroulé le 15 novembre 2011 dans les locaux de l ONEMA. Participants : Bruno Josnin (Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

cete de l Est Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr

cete de l Est Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr cete de l Est ENVIRONNEMENT ET RISQUES Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr Approches globales Contribuer par ses prestations à une perception

Plus en détail

SAGE VILAINE. Règlement

SAGE VILAINE. Règlement SAGE VILAINE Règlement Projet pour la CLE du 29 mars 2013 1 Les Zones Humides Les zones humides jouent un rôle important dans la gestion quantitative et qualitative de l eau, en particulier sur les têtes

Plus en détail

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps)

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps) GARONNE 2050 VARIABLE : stockage et utilisation des stocks 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE Cette variable s intéresse aux différents moyens de stocker l eau en un site donné et à une période donnée de l année

Plus en détail

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique V. Guinot Université Montpellier 2 Maison des Sciences de l Eau 34095 Montpellier Cedex 5 guinot@msem.univ-montp2.fr 1. L hydrologie et l hydraulique

Plus en détail

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT Module d intervention Intitulé de la présentation Intervenant AMENAGEMENT ET PLANIFICATION URBAINE Gestion des catastrophes naturelles:

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux D01 Objectifs Garantir un approvisionnement en eau potable de qualité et minimiser l impact humain sur les eaux de surface et souterraines Effets

Plus en détail

BD CARTHAGE GUYANE. Figure 1. L emprise spatiale de la BD Carthage Guyane.

BD CARTHAGE GUYANE. Figure 1. L emprise spatiale de la BD Carthage Guyane. Networks and Communication Studies, NETCOM, vol. 27 (2013), n 1-2 pp. 232-236 BD CARTHAGE GUYANE MOURGUIART CHARLINE 1, LINARES SEBASTIEN 2 1. LE CONTEXTE Le bassin de la Guyane est décomposé en 5 grandes

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Sol-Agrosystème-Hydrosystème

Sol-Agrosystème-Hydrosystème L I S A H Laboratoire d étude des Interactions Sol-Agrosystème-Hydrosystème y y Plate-forme de modélisation des flux de matière dans le paysage UMR SupAgro / INRA / IRD, Montpellier, France Objectifs et

Plus en détail

Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités. BRGM Midi-Pyrénées

Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités. BRGM Midi-Pyrénées Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités Qu est-ce qu un aquifère? Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées > 3 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées AQUIFERES ALLUVIAUX

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du.

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du. COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS Révision du SAGE de la Mauldre Règlement Novembre 2012 V4 Validé par la CLE du Ce document est en cours d écriture La présente version

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

BaDGE Franche-Comté. Une base de données géographique au service des acteurs économiques de Franche-Comté

BaDGE Franche-Comté. Une base de données géographique au service des acteurs économiques de Franche-Comté BaDGE Franche-Comté Une base de données géographique au service des acteurs économiques de Franche-Comté Contexte : SIG et développement économique Depuis 2004, la Région a un rôle de coordination des

Plus en détail

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009 GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE 25 mars 2009 LES FONDEMENTS DE LA DEMARCHE Contexte réglementaire Contexte territorial Plan de l intervention LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE

Plus en détail

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU - le 7 juillet 2010 - Page 1 sur 5 Préambule Le SAGE a été adopté à l unanimité par la Commission Locale de l Eau le

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS Résumé Une connaissance géographique et physique détaillée de la ville est un atout pour la modélisation hydrologique

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT D UNE PLATEFORME CARTOGRAPHIQUE D AIDE À LA GESTION DE CRISE INONDATION SUR L YERRES AVAL

DÉVELOPPEMENT D UNE PLATEFORME CARTOGRAPHIQUE D AIDE À LA GESTION DE CRISE INONDATION SUR L YERRES AVAL DÉVELOPPEMENT D UNE PLATEFORME CARTOGRAPHIQUE D AIDE À LA GESTION DE CRISE INONDATION SUR L YERRES AVAL EPTB SEINE GRANDS LACS PARIS 12 NOVEMBRE 2015 Direction des Services Techniques POLE RIVIERE/ LOÏCK

Plus en détail

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012 Zones humides De la connaissance à...... La gestion Mercredi 25 avril 2012 - Présentation Forum des Marais Atlantiques - Prélocalisation - Inventaire - Les zones humides prioritaires Le Forum des Marais

Plus en détail

2013-2018. D I N T E R V E N T I O N de l Agence de l eau Rhin-Meuse DOSSIER DE PRESSE. 10 ème Programme DOSSIER DE PRESSE 2013-2018

2013-2018. D I N T E R V E N T I O N de l Agence de l eau Rhin-Meuse DOSSIER DE PRESSE. 10 ème Programme DOSSIER DE PRESSE 2013-2018 10 ème Programme Vendredi 12 octobre 2012 Agence de l eau Rhin-Meuse 9h30 >13h00 Contact presse : Dominique Frechin / tél. 03 87 34 48 59 1 Les priorités Les avancées L état des eaux Les causes et les

Plus en détail

Gestion des rejets de substances prioritaires à. l échelle des bassins. versants. Jean-Marc BRIGNON INERIS Direction des Risques Chroniques SEMINAIRE

Gestion des rejets de substances prioritaires à. l échelle des bassins. versants. Jean-Marc BRIGNON INERIS Direction des Risques Chroniques SEMINAIRE SEMINAIRE Les substances chimiques dangereuses de la DCE : vers des outils opérationnels pour la fixation des VLE locales et la gestion à l échelle des bassins Gestion des rejets de substances prioritaires

Plus en détail

Formation - Optimiser le dispositif de maîtrise des risques (5 jours)

Formation - Optimiser le dispositif de maîtrise des risques (5 jours) QUALIPSO Formation - Optimiser le dispositif de maîtrise des risques (5 jours) Formation-action de 5 jours + 90 jours d assistance à distance Coaching individuel 1 100 HT / demi-journée Paris 2015-2016

Plus en détail

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE Planification territoriale et développement durable 4 mai 2012 Miguel HERRERO Judith CÔTÉ Conseillers aux opérations régionales La collection «Planification territoriale

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010 Sous-titre - date De la reconstitution des sols à la re-végétalisation Rencontres professionnelles de RITTMO - 22 avril 2010 Etat des besoins des collectivités

Plus en détail

Le SAGE NAPPES PROFONDES. de GIRONDE (France)

Le SAGE NAPPES PROFONDES. de GIRONDE (France) Le SAGE NAPPES PROFONDES (Schéma d'aménagement et de Gestion des Eaux) de GIRONDE (France) Le territoire du département de Gironde est situé : au cœur du Bassin sédimentaire aquitain à l'embouchure commune

Plus en détail

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation Directive Cadre Eau 2000/60/CE Objectifs : > Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable Réduction du degré de traitement des eaux brutes pour la production d eau potable > Préservation

Plus en détail

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau Colloque Têtes de bassin Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun? Paris, 4 mars 2015 Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine

Plus en détail

08-11 avril 2014 PROJET INVEST LEC. Douala, Hôtel SOMATEL

08-11 avril 2014 PROJET INVEST LEC. Douala, Hôtel SOMATEL PROJET INVEST LEC ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME : ETUDE TECHNICO- ECONOMIQUE D UN PROJET DE PRODUCTION DECENTRALISEE ET DE DISTRIBUTION DE L ELECTRICITE EN ZONE RURALE Douala, Hôtel SOMATEL 08-11 avril

Plus en détail

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage SOMMAIRE EDELWAY : SUEZ ENVIRONNEMENT s engage aux côtés des collectivités

Plus en détail

L ingénierie de l innovation au service de la micro hydraulique : La démarche Gewise

L ingénierie de l innovation au service de la micro hydraulique : La démarche Gewise L ingénierie de l innovation au service de la micro hydraulique : La démarche Gewise Edwin Marcellin-Gros Colloque des Vingt-cinquièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier La place de l'énergie hydraulique

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Bassin versant du Giffre. SIVM du Haut-Giffre

Bassin versant du Giffre. SIVM du Haut-Giffre Bassin versant du Giffre SIVM du Haut-Giffre 25 Juin 2009 Analyse des besoins Première analyse des besoins Deuxième analyse des besoins Outil de saisie de la donnée terrain Edition de cartographie de l

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Objectifs stratégiques de Langres

Objectifs stratégiques de Langres TBP de Langres Modèle général de présentation des objectifs s s s de Langres 13 Développer des produits culturels pour allonger les séjours touristiques 14 Mettre en place un CIAP Développer des actions

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin 8 eme rencontre des gestionnaires AEP 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin Les enjeux liés aux activités industrielles et artisanales sur le périmètre du SAGE INR 21 novembre 2013 - Conseil Général

Plus en détail

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Richard Fournier et coll.* Département de géomatique appliquée Université de

Plus en détail

PRATIQUE DES POMPES À CHALEUR REVERSIBLE

PRATIQUE DES POMPES À CHALEUR REVERSIBLE FICHE PEDAGOGIQUE Intitulé du stage Durée en heures 35 h 00 PRATIQUE DES POMPES À CHALEUR REVERSIBLE Objectif général Public visé Pré requis Ce stage permet d acquérir le savoir-faire en matière de dimensionnement

Plus en détail

ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE»

ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE» ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE» APRONA avril 2013 1. RAPPEL DU CONTEXTE HISTORIQUE Présentation du contexte historique par la Région Alsace

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES CANTON DE VAUD Département de la Sécurité et de l Environnement INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES Classe I : naturel/semi-naturel Classe II : peu atteint Classe III

Plus en détail

La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on?

La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on? La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on? Projet National Ville10d Ville d Idées Journée d échanges «Penser la ville avec son sous-sol» 02/02/2016 Projet National Ville10d - Thème

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée. 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE

Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée. 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET

Plus en détail

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL Cahier des clauses particulières (Marché à procédure adaptée en application de l article 28 du Code des Marchés Publics) 1

Plus en détail

Agri-Péron. After Life communication plan

Agri-Péron. After Life communication plan Agri-Péron After Life communication plan Agri-Péron, une opération animée de septembre 2004 à octobre 2007 par la Chambre d Agriculture de l Aisne, la coopérative CERENA, ARVALIS-Institut du végétal et

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES Le 16 avril 2013 Présentation de l Atelier LD Urbanisme, Paysage, Ingénierie et Techniques Environnementales L atelier LD est reconnu pour son approche qui place

Plus en détail

Conseil municipal de Fort-de-France du 02/03/10 1

Conseil municipal de Fort-de-France du 02/03/10 1 Plan Le Contrat de La Baie de Fort-de-France : un outil de développement durable.. Conseil municipal de Fort-de-France le 3 mars 2010 ; Hélène MBOLIDI-BARON I. Problématique II. Présentation du Contrat

Plus en détail

Réunion de présentation

Réunion de présentation Réunion d information Cahier des charges études A.A.C. Conseil Général de l Yonne, le 23 septembre 2013 SAtep Réunion de présentation Phase 2 à 4 de l étude De l étude de l occupation des sols à l évaluation

Plus en détail

La Direction Commerciale partagée pour :

La Direction Commerciale partagée pour : DC PILOT La Direction Commerciale partagée pour : Mettre en œuvre dans votre entreprise une expertise en développement commercial, avec une intervention "à la carte". Vous aider à mobiliser vos ressources

Plus en détail

PROJET DE SAGE ORNE AMONT

PROJET DE SAGE ORNE AMONT CONSULTATION DES ASSEMBLEES 1er janvier-1er mai 2014 PROJET DE SAGE ORNE AMONT Validé en CLE le 6 décembre 2013 Sommaire Caractéristiques du territoire Etat des masses d eau Calendrier d élaboration Condition

Plus en détail

APPEL A CONCURRENCE 2013-2014

APPEL A CONCURRENCE 2013-2014 CENTRE CATHOLIQUE POUR LA FORMATION EN COURS DE CARRIERE (CECAFOC) APPEL A CONCURRENCE 2013-2014 FICHES TECHNIQUES COMITE Cecafoc CED Géographie Table des matières GEO 1... 3 La frontière entre le Mexique

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Les objectifs nationaux Réduire et améliorer l utilisation des produits phytosanitaires Plan national décliné en région Plan national décliné en région 104 actions

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

Modélisation et simulation de processus dans les paysages. geomhydas

Modélisation et simulation de processus dans les paysages. geomhydas Modélisation et simulation de processus dans les paysages mhydas geomhydas En deux parties... Présentation des concepts / cadre de modélisation au travers de la plate-forme OpenFLUID (temps/espace/simulation)

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE. Thème de la FICHE :

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE. Thème de la FICHE : DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE Type de la fiche : fiche thématique territoriale (Corse) Thème de la FICHE : Fiche thématique n 11 correspondant à l objectif

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

CONCEVOIR ENSEMBLE LES ESPACES AMENAGÉS POUR UN HABITAT DÉSIRABLE ET RÉPARTI SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE

CONCEVOIR ENSEMBLE LES ESPACES AMENAGÉS POUR UN HABITAT DÉSIRABLE ET RÉPARTI SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE Avec le soutien du CONCEVOIR ENSEMBLE LES ESPACES AMENAGÉS POUR UN HABITAT DÉSIRABLE ET RÉPARTI SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE Les trois organisations régionales alsaciennes regroupant les professionnels

Plus en détail

RURENER. Réseau de petites communes rurales pour la neutralité énergétique www.rurener.eu info@rurener.eu

RURENER. Réseau de petites communes rurales pour la neutralité énergétique www.rurener.eu info@rurener.eu RURENER Réseau de petites communes rurales pour la neutralité énergétique www.rurener.eu info@rurener.eu Les auteurs assument une pleine responsabilité pour le contenu de cette publication. Il ne reflète

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

RISQUES TECHNOLOGIQUES MANAGEMENT DES RISQUES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX. Formations

RISQUES TECHNOLOGIQUES MANAGEMENT DES RISQUES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX. Formations RISQUES TECHNOLOGIQUES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX MANAGEMENT DES RISQUES Formations 2015 SITES ET SOLS POLUÉS PAROLE D EXPERT La reconversion des sites pollués est une préoccupation actuelle qui conjugue

Plus en détail

Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional

Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional Assemblée plénière 3 mars 2010 Dossier 08J022 Version 02 Rue des Moulins 15 CH 2800 Delémont Tél. +41 (0)32 422 41 59 Fax. +41 (0)32 422 46 38 delemont@rwb.ch

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

L exploration du champ des possibles

L exploration du champ des possibles L approche projet L exploration du champ des possibles Constat : Chaque jour, nous utilisons des produits ou des services dont les performances, fonctionnalités ou esthétiques dépassent nos attentes ou/et

Plus en détail

L ÉLEVAGE TROPICAL, TERRAE ICOGNITAE?

L ÉLEVAGE TROPICAL, TERRAE ICOGNITAE? Introduction à l atelier L ÉLEVAGE TROPICAL, TERRAE ICOGNITAE? G. Duteurtre P. Bonnet C. Dutilly M. Napoleone M. Peyre I. Touré PLAN DE L INTRODUCTION Que sait-on de l élevage tropical? Les dispositifs

Plus en détail

Veille technologique en télécommunications

Veille technologique en télécommunications Veille technologique en télécommunications Khalid EL HIMDI Ismail KASSOU Hamid MACHCHOUR 1 Techniques d analyse de contenus L analyse de contenus est au cœur de la gestion du cycle de vie de l information

Plus en détail

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité 12 octobre 2012 Centre de stockage de déchets d ultimes non dangereux ou dangereux Les obligations réglementairesr en matière de conception et de traçabilit abilité Présentation de l inspection des installations

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2

Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2 Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2 1 RAPPELS SUR LA DÉMARCHE SYNTHÈSE DES ENTRETIENS MISE EN PLACE DES GROUPES DE TRAVAIL COMMUNICATION PENDANT LA PHASE D ÉLABORATION DU CT ANIMATION

Plus en détail

Bordures de champs. Définition

Bordures de champs. Définition Territ'Eau - Agro-Transfert Bretagne - version du 09/11/2009 Bordures de champs CréditsphotosCA56 Définition C. Grimaldi, J. Baudry et C. Gascuel 1- Définitiond'une"borduredechamp" Touteslesparcellessontentouréesdeborduresdechampquitraduisentleslimitesdemiseencultureetde

Plus en détail

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e :

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e : CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES P r é s e n t a t i o n d e : G e n e v i e v e L e f e b v r e, d i r e c t r i c e

Plus en détail

Sommaire. Rapide Présentation d ASTEROP. Le potentiel des fichiers clients. Attractivité des Aéroports et des Hubs

Sommaire. Rapide Présentation d ASTEROP. Le potentiel des fichiers clients. Attractivité des Aéroports et des Hubs www.asterop.com 2 Sommaire Rapide Présentation d ASTEROP Le potentiel des fichiers clients Attractivité des Aéroports et des Hubs 3 Sommaire Rapide Présentation d ASTEROP Le potentiel des fichiers clients

Plus en détail

Des Hommes et des Equipements au service du traitement des Effluents

Des Hommes et des Equipements au service du traitement des Effluents Des Hommes et des Equipements au service du traitement des Effluents Présentation Date de création : Mars 2011 Capital: 100 000 CA : 1.5 M Effectif : 10 Salariés SEMEO regroupe des compétences et un savoir-faire

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement des zones humides artificielles pour réduire les flux de pesticides

Optimisation du fonctionnement des zones humides artificielles pour réduire les flux de pesticides Optimisation du fonctionnement des zones humides artificielles pour réduire les flux de pesticides Mitigation of agricultural nonpoint-source pesticide pollution and phytoremediation in artificial wetland

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT?

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? Sabine GOULIN Comité de Pilotage de RELIER copil.relier@amue.fr Conférence Auto évaluation : un atout pour la stratégie et la gouvernance 05

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

Programme type à personnaliser

Programme type à personnaliser Programme type à personnaliser Module 1... 2 Présentation Phase 1 Phase 2 Module 2.... 5 Présentation Module 2.1 Module 2.2 Module 2.3 Module 2.4 Module 2.5 Module 2.6 Module 2.7 Module 2.8 Module 2.9

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

CANAL MARITIME Masse d'eau AR 12

CANAL MARITIME Masse d'eau AR 12 CANAL MARITIME Masse d'eau AR 12 Présentation Générale : Superficie : 377 km² exutoire : Baie de Somme longueur des cours d'eaux principaux : 28 km Population du bassin Versant 2006 : 58 335 hab Évolution

Plus en détail

Plate-forme paysage point de vue d un économiste. Patrick Rio, UMR Lameta-INRA rio@supagro.inra.fr

Plate-forme paysage point de vue d un économiste. Patrick Rio, UMR Lameta-INRA rio@supagro.inra.fr Plate-forme paysage point de vue d un économiste Patrick Rio, UMR Lameta-INRA rio@supagro.inra.fr Le modèle des économistes : un outil de médiation Pour aider l économiste (et les autres scientifiques

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Prévention et lutte contre les inondations Appel à projets Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Pour une gestion innovante des eaux de ruissellement Le Conseil général s

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

GRILLE CLASSIFICATION POSTE CHEF DE VENTE - MAGASIN DARTY Paris IdF SOMMAIRE

GRILLE CLASSIFICATION POSTE CHEF DE VENTE - MAGASIN DARTY Paris IdF SOMMAIRE SOMMAIRE CLASSIFICATION MAGASIN 1... 2 CLASSIFICATION MAGASIN 2... 3 CLASSIFICATION MAGASIN 3... 4 CLASSIFICATION MAGASIN 4... 5 page 1 sur 5 CLASSIFICATION MAGASIN 1 MAGASIN 1 (1 an maxi dans la catégorie)

Plus en détail