Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez"

Transcription

1 Articulation Urgences - Médecine de ville Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure G.Hernandez

2 Le CH de Moulins-Yzeure Bassin de population: hab Semi-rurale, revenus faibles Population agée (30% + de 60 ans) Généralistes: 7,7/ hab SU 2010: passages dont pédiatrie patients hospitalisés

3 Profils de patients adressés par MG Étude rétrospective Résultats: 1/3 des patients hospitalisés Critères de gravité plus importants Pour les patients les plus graves ( CCMU 3/4) le temps de prise en charge est plus court Pas de CCMU 5 Courriers souvent incomplets (ATCD 73% HDLM 55%) 11% sans courrier

4 Objectifs Valorisation de l expertise initiale des médecins libéraux Optimiser les transmissions d informations Amélioration de la gestion de flux Anticiper l accueil des patients Favoriser certaines périodes d admissions Éviter certains passages en SU Gestion des patients relevant de la médecine dite «générale» aux urgences

5 Axes de travail Création d un numéro de téléphone dédié réservé aux Médecins libéraux Création d un document «type» d adressage aux urgences Envoi systématique d un compte rendu de PEC aux urgences Rencontre et information des médecins généralistes Évaluation de la pertinence de l instauration d une consultation spécifique dite de «médecine générale» dans notre SU

6 Numéro de téléphone direct dédié Réception par IAO Proposer entretien avec Senior SU Accepte Prise d appel Senior SU Mise en relation avec un service disposant de lits pour une prise en charge directe Refuse Prendre les informations nécessaires à l accueil du patient aux urgences Organise arrivée SU Aide à organiser hospitalisation programmée différée si le degré d urgence le permet Avertir Senior de l arrivée du patient

7 Fiche de «pré admission» TRANSMISSION D UN PATIENT AU SAU IDENTITE : DATE : DATE DE NAISSANCE : NOM DU MÉDECIN : TRAITEMENTS EN COURS: (ou ordonnance ) NIVEAU D URGENCE ESTIME : MOTIF D ADMISSION : ABSOLUE RELATIVE PEUT ATTENDRE HISTOIRE DE LA MALADIE : Personne à prévenir si besoin : ANTECEDENTS : Diabète type 1 / Type 2 HTA Dyslipidémie Tabac Insuffisance rénale AVK Démence Autres Médicaux : Chirurgicaux : Spécialistes habituels (Médecin traitant si nom différent) : Cette feuille de transmission est un outil instauré afin d optimiser l organisation de la gestion des flux de patients entre la médecine générale et le Service des Urgences. Un numéro direct et confidentiel est disponible 24h/24: Il vous permet de rentrer en relation avec l infirmière d accueil et d orientation afin de lui transmettre l information ou être mis en relation avec le médecin référent du service. Nous souhaiterions être prévenus à ce numéro à chaque fois que vous désirez nous adresser un patient. Merci de votre collaboration.

8 Information des Médecins Généralistes Tous les médecins du secteur Courriers d informations: Initiaux + campagnes de sensibilisation Périodes de crise Rencontres individuelles: Fonctionnement des urgences Difficultés particulières Flux de patients Outils mis en place

9 Résultats Étude rétrospective: 450 dossiers 2 mesures à 3 mois d intervalle avec information des MG entre les deux Courrier : 96,8 % => 98,6% Courrier type : 12,5% Amélioration significative info transmises lors courrier type

10 Résultats Réels bénéfices de prise en charge lorsque ces outils sont utilisés => gestion de flux Satisfaction des MG qui adhèrent à ce fonctionnement Sous utilisation Suite: Sensibilisation individuelle Informatisation Travail en cours avec les Médecins référents EPHAD

11 PEC des patients relevant de la médecine dite «générale» Intérêt le la mise en place d une filière dédiée dans notre SU? Consultation de médecine générale Heures ouvrables Période de 4 mois Impact SU: analyse comparative rétrospective Délais de prise en charge Consommation d examen Consommation de ressources humaines

12 Organisation 1 interne «SASPAS» SASP: stage ambulatoire en soins primaires A:autonomie S: supervisé (seniorisation systématique) Tri par IOA (critères spécifiques) Une salle d attente dédiée Un box de consultation dédié

13 Tri par IOA Critères inclusion: CCMU 1 Traumatologie bénigne sans recours radio Plaies superficielles propres <3cm Brûlures bénignes Ophtalmologie Critères exclusion: Métrorragies femme enceinte Patients institutionnalisés Patients adressés par un médecin Saignement actifs (sauf plaies) Ivresses Douleurs thoraciques

14 Résultats En moyenne: 4,5/jour (écarts 1 à 10) 10% de l activité SU (8h30-18h30, Lu-Ve) Constat négatif: Seulement 24% des consultations sans actes sont repérées par ce tri Impact : Pas de modification significative: Délais pour les autres malades: IOA/1ère consultation médecin 1ère consultation médecin/fin prise en charge Consommations globales d examens complémentaires: radiologies standards biologie

15 Conclusion Dans le cadre établi par l étude: Bénéfices non pertinents pour le fonctionnement global de la SU Pas de cohérence financière ou organisationnelle justifiant la mobilisation d un praticien Pérennisation de cette consultation non justifiée

16 Conclusion «Les consultations abusives aux urgences» FAUX DEBAT Ne sont pas responsables des situations de crise Les situations de crise de notre service sont dues aux déficits de solutions d aval Articulation avec la médecine de ville Gestion de flux issus de la médecine de ville participe grandement à l optimisation de l utilisation des lits d aval Sensibilisation des médecins libéraux Outils de communication et de transmission d informations

DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients

DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients Je soussigné(e) : Nom Prénom : Nom de jeune fille : Adresse actuelle : Code postal / / / Ville

Plus en détail

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Nous constatons des problèmes ou des insuffisances dans le fonctionnement actuel de l hôpital. Sur l information et la communication

Plus en détail

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 INTRODUCTION Le réseau mère enfant de la francophonie fut créé en 2002 à Montréal. Missions: Promouvoir l accès aux soins pour les mères et les enfants de la communauté

Plus en détail

Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5

Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5 Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5 Nom de l établissement Nom de la maternité ou du pôle procédure médicale ou qualité Guide d utilisation du dossier

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Introduction o Le conseil médical téléphonique (CMT) = 56% des appels pendant

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 La prévention des infections associées aux soins est un sujet complexe

Plus en détail

Procédures d appel. Orthodontie

Procédures d appel. Orthodontie Procédures d appel Orthodontie 170 Conseils pratiques pour bien préparer une demande d appel 171 Ce qui devrait être inclus dans la lettre d appel 172 Premier niveau d appel 173 Deuxième niveau d appel

Plus en détail

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de CONVENTION Etablie entre La société Allo Médecin Contrôle située Résidence Jean Moulin Bât A 20 Boulevard Jean Moulin 13005 MARSEILLE représentée par Monsieur JEUDY Xavier Et le Docteur Inscrit au Conseil

Plus en détail

Formulaire de demande d Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec

Formulaire de demande d Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec Formulaire de demande d Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec À l usage du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles. Ne rien écrire dans cette section. N o de réf.

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016 «Comment améliorer la prise en charge des patients atteints d un cancer colorectal grâce aux nouveaux outils numériques?

APPEL A PROJETS 2016 «Comment améliorer la prise en charge des patients atteints d un cancer colorectal grâce aux nouveaux outils numériques? APPEL A PROJETS 2016 «Comment améliorer la prise en charge des patients atteints d un cancer colorectal grâce aux nouveaux outils numériques?» Le présent appel à projets comporte les documents suivants

Plus en détail

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Version consolidée adopté par décision du conseil d administration MB/11/2008 du 14 février 2008 modifié

Plus en détail

Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous»

Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous» CAMPAGNE FÉDÉRALE «UNE AIDE AUX FUMEURS ACCESSIBLE À TOUS» Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous» Caroline RASSON Michael CLARINO Fonds des Affections respiratoires

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil Coopérations professionnelles Ophtalmologie Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil 1 Présentation générale Intitulé du Protocole de coopération (PC) Réalisation

Plus en détail

Thèses : Productions 2000/2005

Thèses : Productions 2000/2005 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de

Plus en détail

Projet FAETON. Réunion de présentation. Etablissements d Enseignement à la Conduite Automobile (EECA)

Projet FAETON. Réunion de présentation. Etablissements d Enseignement à la Conduite Automobile (EECA) Projet FAETON Réunion de présentation Etablissements d Enseignement à la Conduite Automobile (EECA) Centres de Sensibilisation à la Sécurité Routière (CSSR) Sommaire Le projet Faeton Les grands principes

Plus en détail

(DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011

(DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011 Le Dossier Médical Personnel (DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011 Sommaire Déploiement du DMP : situation au 15/09/11 Mener le projet DMP en établissement

Plus en détail

Petit guide sur les droits de santé et les principales structures socio sanitaires de la Ville.

Petit guide sur les droits de santé et les principales structures socio sanitaires de la Ville. Petit guide sur les droits de santé et les principales structures socio sanitaires de la Ville. Ce guide à destination des professionnels locaux a été réalisé par l Atelier Santé Ville d Aubervilliers

Plus en détail

Secrétariat à l action communautaire autonome et aux initiatives sociales. Processus de gestion des insatisfactions

Secrétariat à l action communautaire autonome et aux initiatives sociales. Processus de gestion des insatisfactions Secrétariat à l action communautaire autonome et aux initiatives sociales Processus de gestion des insatisfactions Processus de gestion des insatisfactions du Le processus de gestion des insatisfactions

Plus en détail

«patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr

«patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr «patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr Préambule La méthode du patient-traceur analyse de manière rétrospective le parcours d un patient de l amont de son hospitalisation jusqu à l aval,

Plus en détail

Règlement sur le cheminement scolaire

Règlement sur le cheminement scolaire Règlement sur le cheminement scolaire Adopté le : 17 décembre 2001 218 e réunion du conseil d administration Amendé le : 10 juin 2008 261 e réunion du conseil d administration Amendé le : 16 décembre 2013

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences»

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Objectifs de la formation : La formation prépare à 5 types d activité : Diagnostic : Analyse des besoins

Plus en détail

Présentation de la démarche V2014 et élaboration du Compte Qualité

Présentation de la démarche V2014 et élaboration du Compte Qualité Présentation de la démarche V2014 et élaboration du Compte Qualité Réseau CoCLINNOR CHU_Hôpitaux de Rouen - page 1 RETOUR D EXPÉRIENCE SUR V2010 CHU_Hôpitaux de Rouen - page 2 Baromètre de la certification

Plus en détail

Presse magazine Presse professionnelle et spécialisée Agences de presse

Presse magazine Presse professionnelle et spécialisée Agences de presse Veille presse presse proposons de surveiller l ensemble de la presse. 5 500 titres, soit plus de 10 000 publications lues chaque mois Presse quotidienne nationale PQR et PHR Presse magazine Presse professionnelle

Plus en détail

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013 POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET Modifié le 3 septembre 2013 Objectifs de la politique Accompagner dans son cheminement pédagogique et social. Assurer

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 FORMULAIRE A CONSERVER Service Comptabilité : 02 31 35 25 32 courriel : compta@colombelles.fr INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 Périodes de fonctionnement : Le restaurant scolaire fonctionne

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2013 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 5.3 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 29 octobre 2012 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Juillet 2013 Contexte d utilisation Objet de la prise en charge Autre objet de prise en charge Un projet et

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Aide aux projets innovants Financement d Ingénieur [Notice explicative 2016]

Aide aux projets innovants Financement d Ingénieur [Notice explicative 2016] Aide aux projets innovants Financement d Ingénieur [Notice explicative 2016] Critères d éligibilité communs à toutes les aides individuelles Equipe d accueil Une équipe d accueil doit être labellisée par

Plus en détail

PAYER DES TRAVAUX QUI SONT IMPUTABLES AU CONCESSIONNAIRE

PAYER DES TRAVAUX QUI SONT IMPUTABLES AU CONCESSIONNAIRE PAYER DES TRAVAUX QUI SONT IMPUTABLES AU CONCESSIONNAIRE Monsieur Kanté souhaite réaliser des travaux sur son terrain sis au quartier «Montagne Sainte» à Libreville. Pour ce fait, il a écrit au Concessionnaire

Plus en détail

Consignes de rédaction des rapports de soins de deuxième année. Année scolaire 2013-2014

Consignes de rédaction des rapports de soins de deuxième année. Année scolaire 2013-2014 Consignes de rédaction des rapports de soins de deuxième année. Année scolaire 2013-2014 04/09/2013C:\Users\Coordinatrices2\Documents\rentrée 2013\2013 2014 Rédaction des rapports de stage.docx 1 A. Objectifs

Plus en détail

Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie

Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie 19.10.2007 PCVUS Indice : 01 Page 1 sur 5 de Recherche de Haute-Normandie 1. Le personnel Personnel Téléphone E. Mail

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2016

DEMANDE DE SUBVENTION 2016 DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Nom de l association : Sigle : Objet social : Date de publication de création au Journal Officiel : Vous trouverez

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste Poste occupé par : Depuis le : DOMAINE : médical Médecine d urgence INTITULE DU METIER Correspondance statutaire Qualification Corps des médecins Hospitaliers Exigences sur le poste Travail en 6 H UHCD,

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

AGRICULTURE BIOLOGIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE L, en tant qu autorité compétente reconnue par la Commission européenne, est en charge de la gestion des demandes de dérogations aux règlements européens relatifs à l agriculture

Plus en détail

Formulaire catégorie «Démarrage/acquisition» Édition 2015

Formulaire catégorie «Démarrage/acquisition» Édition 2015 Formulaire catégorie «Démarrage/acquisition» Édition 2015 Identification de l entreprise Nom Adresse Ville Province Code postal Identification du ou des demandeurs Noms Date de naissance % des parts Chaque

Plus en détail

La relation client. Objectifs

La relation client. Objectifs La relation client Objectifs En 2014 près de 1000 clients ont fait appel à notre Association. Nous pouvons les présenter sous sept catégories : Les particuliers (SAP) Les particuliers (hors SAP) / les

Plus en détail

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL Guide de procédure pour l instruction des dossiers 1 GUIDE DE PROCÉDURE D INSTRUCTION DES DOSSIERS - Sommaire - Présentation du Comité Médical Départemental 1 Les textes fondamentaux

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT Ce livret d accueil appartient à : NOM... Prénom... PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association Thierry Albouy a été créée le 17 octobre 1972. Elle a pour objectif

Plus en détail

1 Salon des Seniors DOSSIER DE CANDIDATURE

1 Salon des Seniors DOSSIER DE CANDIDATURE er 1 Salon des Seniors DOSSIER DE CANDIDATURE du 7 au 9 octobre 2016 À L ÉPICENTRE (4 PAVÉS) À FRAMERIES SALON DES SENIORS LES 8 ET 9 OCTOBRE 2016 L EPICENTRE La Commune de Frameries organisera une multitude

Plus en détail

Projet d éducation thérapeutique

Projet d éducation thérapeutique Diplôme de formation continue Education Thérapeutique Projet d éducation thérapeutique La prévention des lésions du pied diabétique Dr Samir AOUICHE Mme Fatma zohra DIAF Service Diabétologie CHU MUSTAPHA.

Plus en détail

Faire parrainer une association par Okworld

Faire parrainer une association par Okworld Faire parrainer une association par Okworld Vous souhaitez recommander une association auprès d'okworld? Complétez notre dossier de parrainage. Ce soutien peut prendre plusieurs formes : Apport financier

Plus en détail

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique»

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Date de communication : 24 février 2016 Date limite de dépôt des dossiers : 25 avril 2016 Le dossier de demande d aide, téléchargeable sur le site de l

Plus en détail

Filière Personnes Agées REGLEMENT D INSCRIPTION ET D ATTRIBUTION DES PLACES DANS LES ETABLISSEMENTS POUR PERSONNES AGEES DU CCAS

Filière Personnes Agées REGLEMENT D INSCRIPTION ET D ATTRIBUTION DES PLACES DANS LES ETABLISSEMENTS POUR PERSONNES AGEES DU CCAS Filière Personnes Agées REGLEMENT D INSCRIPTION ET D ATTRIBUTION DES PLACES DANS LES ETABLISSEMENTS POUR PERSONNES AGEES DU CCAS Adopté par le Conseil d Administration du 9 février 2015 1 OBJECTIFS DU

Plus en détail

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDE JURIDIQUE esa Fiche Info AIDES JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000

Plus en détail

BULATS pour la NATURALISATION en FRANCE

BULATS pour la NATURALISATION en FRANCE BULATS pour la NATURALISATION en FRANCE Depuis le 1 er janvier 2012, pour acquérir la nationalité française par la naturalisation, réintégration ou déclaration à raison du mariage, il faut justifier de

Plus en détail

CENTRE D INVESTIGATION DE MÉDECINE INTERNE (C.I.M.I.)

CENTRE D INVESTIGATION DE MÉDECINE INTERNE (C.I.M.I.) 23 CENTRE D INVESTIGATION DE MÉDECINE INTERNE (C.I.M.I.) Informations générales Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone: (514) 252-3400 Tous

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LA MOBILITÉ INTERNATIONALE

RÈGLEMENT DE LA MOBILITÉ INTERNATIONALE RÈGLEMENT DE LA MOBILITÉ INTERNATIONALE TITRE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX 1.1. Préambule La mobilité internationale fait partie intégrante de la formation en 5 ans sanctionnée par le diplôme de Science Po Saint-Germain-en-Laye.

Plus en détail

Concours. édition Modalités et inscription. Organisé par

Concours. édition Modalités et inscription. Organisé par Concours 1 re édition Modalités et inscription Organisé par LE DÉFI DES START-UP 2016 Le Salon des technologies environnementales du Québec vise à offrir aux spécialistes œuvrant dans le secteur de l environnement,

Plus en détail

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale DECLARATION 05/07/2016 NS 53 Laboratoires d'analyse médicale LABORATOIRES D'ANALYSE MÉDICALE (Déclaration N 53 ) La norme simplifiée n 53 concerne la gestion informatisée d un laboratoire d analyse de

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

Témoignage client - CEGID EXPERT GESTION INTERNE 01/2011. Cabinet COGEP : «réalisation de tableaux de bord personnalisés»

Témoignage client - CEGID EXPERT GESTION INTERNE 01/2011. Cabinet COGEP : «réalisation de tableaux de bord personnalisés» Témoignage client - CEGID EXPERT GESTION INTERNE 01/2011 Cabinet COGEP : «réalisation de tableaux de bord personnalisés» Sommaire 1 - Introduction 2 L expérience utilisateur du cabinet COGEP : réalisation

Plus en détail

CLOTURE DU PROJET. 1.1. Contexte

CLOTURE DU PROJET. 1.1. Contexte CLOTURE DU PROJET 1.1. Contexte Une fois le projet parvenu au dernier semestre de mise en œuvre, il devra fournir une vue d ensemble des réalisations effectuées dans le cadre du projet et du partenariat

Plus en détail

CONSTITUTION D UN RESEAU D EXPERTS POUR LES ENTREPRISES ACCOMPAGNEES PAR LE CENTRE EUROPEEN D ENTREPRISES ET D INNOVATION NICE COTE D AZUR

CONSTITUTION D UN RESEAU D EXPERTS POUR LES ENTREPRISES ACCOMPAGNEES PAR LE CENTRE EUROPEEN D ENTREPRISES ET D INNOVATION NICE COTE D AZUR METROPOLE NICE COTE D AZUR CONSTITUTION D UN RESEAU D EXPERTS POUR LES ENTREPRISES ACCOMPAGNEES PAR LE CENTRE EUROPEEN D ENTREPRISES ET D INNOVATION NICE COTE D AZUR Date de limite de réception des candidatures

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

«La passerelle» Les interventions gagnantes en service de garde. Portrait de l enfant en vue de sa fréquentation scolaire :

«La passerelle» Les interventions gagnantes en service de garde. Portrait de l enfant en vue de sa fréquentation scolaire : Portrait de l enfant en vue de sa fréquentation scolaire : Les interventions gagnantes en service de garde «La passerelle» Nom de l enfant : Nom du service de garde : Nom de l école : Nom du service de

Plus en détail

Entreprise. son dossier complet d assurance-invalidité à partir du 1 er septembre 1999. Les parties sont entendues le 11 octobre 2001, à Québec.

Entreprise. son dossier complet d assurance-invalidité à partir du 1 er septembre 1999. Les parties sont entendues le 11 octobre 2001, à Québec. 01 05 91 X Demanderesse c. CANADA-VIE, COMPAGNIE D ASSURANCE Entreprise Le 8 février 2001, la demanderesse s adresse à l entreprise afin que lui soit communiqué son dossier complet d assurance-invalidité

Plus en détail

Conduite de l'évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes

Conduite de l'évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes Conduite de l'évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes Champs et objectifs S appuyant sur la recommandation transversale sur la conduite de l évaluation interne

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LA GARDE

RÈGLEMENT DE LA GARDE RÈGLEMENT DE LA GARDE Préambule L article 40 lettre f de la loi fédérale sur les professions médicales universitaires du 23 juin 2006 (LPMéd) impose à tout médecin exerçant à titre indépendant de participer

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR. 6 rue Notre Dame

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR. 6 rue Notre Dame ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DU MONT D'OR 6 rue Notre Dame 69250 Albigny sur Saone Cedex MARS 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE A UNE BOURSE DE MOBILITE INTERNATIONALE ETUDIANTE SUR CRITERES SOCIAUX DU MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

FORMULAIRE DE CANDIDATURE A UNE BOURSE DE MOBILITE INTERNATIONALE ETUDIANTE SUR CRITERES SOCIAUX DU MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Direction des relations internationales et européennes (DRIE) FORMULAIRE DE CANDIDATURE A UNE BOURSE DE MOBILITE INTERNATIONALE ETUDIANTE SUR CRITERES SOCIAUX DU MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Etudiants

Plus en détail

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA Du Bon Usage de la Télémédecine Exemple d application aux UCSA Contexte général 1 Nombreux champs d application : - téléconsultation - téléexpertise - téléformation - téléassistance Contexte général 2

Plus en détail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail ANNEXE AU RÈGLEMENT DE TRAVAIL ; protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail Domaine d application L employeur et

Plus en détail

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01).

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01). RECUEIL DE GESTION SECTEUR DIRECTION GÉNÉRALE IDENTIFICATION CODE : 5211-03-03 TITRE : PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES DOSSIERS DES ÉLÈVES DU PRÉSCOLAIRE, DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE Adoption : Le

Plus en détail

Corrections. Nouveautés. Corrections

Corrections. Nouveautés. Corrections Pack Fourrière BULLETIN DES NOUVEAUTES Version 01.04.05 Impression individuelle Correction d un problème d édition dans la gestion de l'étape "Préparation expertise" et "préparation destruction". Les documents

Plus en détail

Bourses de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures

Bourses de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures Bourses de recherche Jeff Thompson Politique et procédures International Baccalaureate Organization 2016 Table des matières Objet... 2 Financement... 2 Candidature... 3 Admissibilité... 3 Processus de

Plus en détail

Le médecin traitant. Le partenaire privilégié de votre santé

Le médecin traitant. Le partenaire privilégié de votre santé Le Le partenaire privilégié de votre santé Édition 2012 LE MÉDECIN TRAITANT LE PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE VOTRE SANTÉ Tous les assurés ou bénéficiaires d une couverture maladie de 16 ans et plus sont invités

Plus en détail

Demande d équivalence académique d un diplôme étranger d études supérieures

Demande d équivalence académique d un diplôme étranger d études supérieures Demande d équivalence académique d un diplôme étranger d études supérieures Ministère de la Communauté germanophone Département Formation et Organisation de l Enseignement 1, Rue Gospert 4700 Eupen e-mail:

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

Articulation des acteurs du soins en addictologie

Articulation des acteurs du soins en addictologie Articulation des acteurs du soins en addictologie Le point de vue du généraliste forum professionnel FFA 18/10/2013 Liens d intérêt article 26 de la loi du 4 mars 2002, MG libéral, Enseignant de MG, (Paris

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

XI. Attribution des places aux élèves par la CIRI

XI. Attribution des places aux élèves par la CIRI XI. Attribution des places aux élèves par la CIRI 1. Classement des élèves Alors que chaque établissement ne connait que les élèves pour lesquels elle constitue la 1 ère préférence, la CIRI traite, pour

Plus en détail

Gestion des risques pré-analytiques en laboratoire de Biologie Médicale multi-sites accrédité

Gestion des risques pré-analytiques en laboratoire de Biologie Médicale multi-sites accrédité Gestion des risques pré-analytiques en laboratoire de Biologie Médicale multi-sites accrédité Philippe CHATRON Biologiste médical GEN-BIO Clermont Ferrand Académie Nationale de Pharmacie 17 septembre 2014

Plus en détail

Formulaire Demande d admission

Formulaire Demande d admission Formulaire Demande d admission Identification de l ÉLÈVE Nom de famille : Prénom : Fille Garçon Résidant / Résidante OBLIGATOIRE Externe Année scolaire : 2015-2016 OU Année en cours Niveau désiré : 1 re

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Chirurgie Ambulatoire Quelle organisation? Quel enjeu pour

Plus en détail

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente.

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Je suis Véronique Lamontagne et j ai réalisé mon projet sous la direction de

Plus en détail

BOURSE de Recherche de la Société Française de Pharmacie Clinique avec le soutien d Astra Zeneca Thème Vieillissement DOSSIER DE CANDIDATURE

BOURSE de Recherche de la Société Française de Pharmacie Clinique avec le soutien d Astra Zeneca Thème Vieillissement DOSSIER DE CANDIDATURE BOURSE de Recherche de la Société Française de Pharmacie Clinique avec le soutien d Astra Zeneca Thème Vieillissement DOSSIER DE CANDIDATURE A retourner au plus tard le vendredi 18 décembre 2015 inclus

Plus en détail

Organisez-vous! Logiciel Organisant pour les Responsables en Entreprises et Administrations

Organisez-vous! Logiciel Organisant pour les Responsables en Entreprises et Administrations Organisez-vous! Logiciel Organisant pour les Responsables en Entreprises et Administrations Stress Dans notre monde moderne, en perpétuelle évolution, les managers sous soumis à un stress permanent, sans

Plus en détail

Guide d entretien de développement des seniors

Guide d entretien de développement des seniors Guide d entretien de développement des seniors 1. Introduction Ce document s inscrit dans une approche d entretiens de développement réguliers de tous les salarié(e)s de l entreprise. Il tient compte de

Plus en détail

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Sommaire Présentation de PIC FORMATION p 3 Le contexte de votre bilan de compétences p 4 Les objectifs p 5 Le déroulement p 6 Comment en

Plus en détail

VOIR LE DOCUMENT CI-JOINT (21 PAGES)

VOIR LE DOCUMENT CI-JOINT (21 PAGES) Title: COMMISSION SCOLAIRE GESTION DES DOSSIERS DE L ÉLÈVE EASTERN TOWNSHIPS Source: Archives Secrétaire générale Adopted: ETSB05-02-124 En vigueur à compter de Février 2005 Reference Number: P002-1 VOIR

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

Le Ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat

Le Ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat Direction générale de l'administration et de la fonction publique Sous-direction des carrières et des rémunérations Bureau des rémunérations, des pensions et du temps de travail (B7) Dossier suivi par

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Moyens électroniques dans les procédures des marchés publics

Les avis de la Chambre des Métiers. Moyens électroniques dans les procédures des marchés publics Les avis de la Chambre des Métiers Moyens électroniques dans les procédures des marchés publics CdM/18/04/2013-13-25 Projet de règlement grand-ducal relatif à l utilisation de moyens électroniques dans

Plus en détail

HAYS E TIME GUIDE UTILISATEUR

HAYS E TIME GUIDE UTILISATEUR HAYS E TIME GUIDE UTILISATEUR Nos bordereaux électroniques ont vocation à remplacer les traditionnels bordereaux papiers pour favoriser un traitement en ligne par l intérimaire et par notre client. Ce

Plus en détail

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Questionnaire préalable à la demande de V.A.E.

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Questionnaire préalable à la demande de V.A.E. V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Questionnaire préalable à la demande de V.A.E. Dossier de demande de recevabilité Ce questionnaire V.A.E constitue la toute première étape dans le processus

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations Catalogue des Formations 2016 PREFACE Former, notre métier, DAVRIL FORMATION organisme référencé par l INRS et participe à l animation de réseau de la CARSAT Midi-Pyrénées. Ses formateurs, spécialisés,

Plus en détail

Diplôme d études supérieures spécialisées en finance d entreprise (3116) Demande d admission Dossier d informations complémentaires

Diplôme d études supérieures spécialisées en finance d entreprise (3116) Demande d admission Dossier d informations complémentaires Diplôme d études supérieures spécialisées en finance d entreprise (3116) Demande d admission Dossier d informations complémentaires La demande d admission comprend deux formulaires : Le Formulaire d admission

Plus en détail

Objectifs du dossier patient. Support de l ensemble l. médicalem. Traçabilit. abilité de toutes les actions effectuées

Objectifs du dossier patient. Support de l ensemble l. médicalem. Traçabilit. abilité de toutes les actions effectuées Dossier MédicalM Généralités Objectifs du dossier patient Traçabilit abilité de toutes les actions effectuées es Outil de communication, de coordination et d'information entre les acteurs de soins et avec

Plus en détail

Accréditation des Bureaux d enregistrement

Accréditation des Bureaux d enregistrement 1 Accréditation des Bureaux d enregistrement Guide Pratique 2 Table des matières I. Préambule... 3 II. La procédure d accréditation... 3 A. Demande d accréditation... 3 B. Examen du dossier... 4 1. Analyse

Plus en détail

Solutions des Marchés des groupes à affinités

Solutions des Marchés des groupes à affinités Solutions des Marchés des groupes à affinités Guide du conseiller : Comment aider les clients qui présentent une demande de règlement Assurance invalidité et Indemnités d hospitalisation Protection Accidents

Plus en détail

Étude ESPRIT Etude nationale en Soins PRImaires sur les événements indésirables

Étude ESPRIT Etude nationale en Soins PRImaires sur les événements indésirables Étude ESPRIT Etude nationale en Soins PRImaires sur les événements indésirables Ph Michel (HCL, Lyon), au nom du CCECQA (Bordeaux) Responsable des études ESPRIT, EVISA, ENEIS 2004, ENEIS 2009 et le groupe

Plus en détail

Guide d utilisation de l outil de génération en ligne des attestations (17/06/2014 v3)

Guide d utilisation de l outil de génération en ligne des attestations (17/06/2014 v3) Guide d utilisation de l outil de génération en ligne des attestations (17/06/2014 v3) Table des matières Introduction... 3 1. Création d un compte sur le site rt-batiment.fr... 3 2. Générer l attestation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail