Exercices de rentrée MPSI-PCSI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercices de rentrée MPSI-PCSI"

Transcription

1 Exercices de rentrée MPSI-PCSI Lycée Saint-Louis

2 Introduction Cette feuille d exercices s adresse aux élèves rentrant en MPSI ou en PCSI au lycée Saint- Louis Il s agit d exercices qui sont entièrement au programme de mathématiques de terminale (voire de première) Il est en effet inutile de commencer le programme de classes préparatoires avant la rentrée Par contre, il est indispensable de consolider les acquis du lycée Ce sont des exercices de mathématiques qui ont pour objectif d être à la fois utiles pour les mathématiques et la physique Certains exercices sont constitués de calculs extrêmement basiques mais sur lesquels les étudiants ont l habitude de faire des erreurs D autres exercices utilisent des notions plus compliquées Les exercices sont classés en quatre catégories : Les exercices d échauffement : il s agit d exercices basiques qui doivent être traités en respectant l indication de temps afin d acquérir plus de rapidité dans la résolution Ces exercices doivent être parfaitement maîtrisés Il peut donc être profitable de les recommencer en cas d erreur ou de non respect de la durée indiquée Les exercices corrigés : ils sont accompagnés d une correction rédigée Il ne faut pas vérifier uniquement la validité du résultat obtenu, mais également la manière de rédiger afin de commencer à repérer les différences entre la rédaction demandée au lycée et celle demandée en MPSI ou en PCSI Les exercices à préparer : ils sont accompagnés d indications et ce sont les exercices sur lesquels il faut accentuer ses recherches, quitte à ne pas travailler les exercices supplémentaires Les exercices supplémentaires : ils sont également accompagnés d indications et sont destinés aux élèves qui ont assez de temps pour les travailler Il est indispensable de se remettre au travail avant la rentrée afin d être prêt à démarrer directement au rythme d une classe préparatoire Il est donc vivement conseillé de travailler les exercices de cette feuille au moins deux semaines avant la rentrée, et en cas de difficultés, de consulter son cours ou un livre afin de combler ses lacunes Cependant il n est pas obligatoire de réussir à faire tous les exercices, le but de cette feuille est, principalement, d aborder sereinement la rentrée Nous remercions Florence Rasle pour sa relecture précise et ses remarques constructives Si vous remarquez des erreurs dans cette feuille, merci de les signaler à l adresse suivante : 1

3 Table des matières I Exercices 3 1 Résolution d équations et d inéquations 4 Puissances et suites géométriques 8 3 Récurrences 11 4 Géométrie plane et trigonométrie 15 5 Dérivation et intégration 0 6 Formules de trigonométrie 3 7 Fonctions cosinus et sinus 6 8 Nombres complexes 9 II Indications et corrections 3 9 Indications et solutions Corrections 43

4 Première partie Exercices 3

5 Chapitre 1 Résolution d équations et d inéquations Echauffement : 0 minutes 1 Soient a, b R tels que a b Résoudre l équation d inconnue x R : 1 x + 1 b = 1 a Résoudre les inéquations suivantes d inconnue x R : (a) x + 4 3, (b) 3 x > 5, (c) x 5 < 13, (d) 3 4x 17 3 Résoudre les équations suivantes d inconnue x R : (a) x 14x + 4 = 0, (b) 3x 1x + 1 = 0, (c) x x + = 0 Indications p 33 Exercice corrigé 1 (a) Résoudre l équation d inconnue x R : (b) Résoudre l inéquation d inconnue x R : 3x + 1 6x 3 = 7 6 3x + 1 6x

6 (c) Résoudre l équation d inconnue x R : ( ) 3x x 3 Soient a, b, c R tels que a 0 Soit : f : R R x ax + bx + c (a) Montrer que la courbe représentative de f admet un extremum (c est-à-dire un maximum ou un minimum) au point d abscisse x = b a (b) Déterminer lim f(x) et lim x + f(x) x On étudiera différents cas en fonction du signe de a (c) On considère les courbes suivantes : Déterminer, en justifiant la réponse, les courbes qui correspondent aux valeurs : i a =, b = 4, c =, ii a =, b = 4, c =, iii a = 1, b =, c = 1, iv a = 1, b =, c =, v a = 1, b =, c = 1 Correction p 43 Exercice à préparer 1 Soient a, b, c, d R tels que a 0 et d 0 On considère l équation d inconnue x R : (a x)(d x) bc = 0 5

7 (a) Donner une condition sur a, b, c, d pour que cette équation admette deux racines réelles distinctes (b) On considère l équation d inconnue x R : ( x)(1 x) 6 = 0 Montrer que cette équation admet deux racines distinctes et déterminer ses racines que l on notera r 1 et r avec r 1 > r On pose : x 0 =, y 0 = 1, (c) Montrer que, pour tout n N, pour tout n N, x n+1 = x 3y n, y n+1 = x n + y n, pour tout n N, X n = x n y n, Y n = x n + 3y n X n = r n 1 et Y n = 7r n (d) En déduire, pour n N, les valeurs de x n et de y n en fonction de n Soient a, b, c R tels que a 0 On considère l équation d inconnue x R : ax + bx + c = 0 (a) Donner une condition sur a, b, c pour que cette équation admette au moins une racine r R On suppose dorénavant que cette condition est vérifiée (b) On pose : f : R R x e rx Sans calculer r, montrer que, pour tout x R : (c) On pose : af (x) + bf (x) + cf(x) = 0 g : R R x xe rx Quelle relation a, b, c doivent-ils vérifier pour que, pour tout x R : Indications p 33 ag (x) + bg (x) + cg(x) = 0 Exercice supplémentaire 1 On considère l équation (E 1 ) d inconnue x R : x 3 8x + 17x 10 = 0 (E 1 ) (a) Montrer que 1 est solution de (E 1 ) 6

8 (b) Montrer qu il existe trois réels a, b, c tels que, pour tout x R, et déterminer leur valeur (c) Résoudre l équation (E 1 ) (d) Soit r une racine de (E 1 ) On pose Montrer que, pour tout x R : x 3 8x + 17x 10 = (x 1)(ax + bx + c), f : R R x e rx f (x) 8f (x) + 17f (x) 10f(x) = 0 On considère l équation (E ) d inconnue x R : (a) Résoudre l équation (E ) (b) On pose et Montrer que, pour tout x R, Indications p 34 x 4x + 5 = 0 (E ) g : R R x cos(x)e x, h : R R x sin(x)e x g (x) 4g (x) + 5g(x) = 0 et h (x) 4h (x) + 5h(x) = 0 7

9 Chapitre Puissances et suites géométriques Echauffement : 30 minutes 1 Simplifier (sans utiliser la calculatrice) les expressions suivantes : ( ) a = , b =, c = ( ) 5, d = Soient x R, y R Simplifier les expressions suivantes : ( A = x 5 (x) 3, B = (xy)9 y 7, C = y9 + ( y) ) 14 y 10 y 7 + y 1, D = (y 3 ) 6 3 On considère les suites suivantes : { u0 = 1, pour tout n N, u n+1 = u n, { v1 =, pour tout n N, v n+1 = 1 3 v n Exprimer u n en fonction de n N et v n en fonction de n N 4 On considère les suites suivantes : pour tout n N, u n = 1 + e n, pour tout n N, v n = 1 n + Montrer que les suites (u n ) n N et (v n ) n N sont croissantes Indications p 34 Exercice corrigé Soit x R On veut montrer les résultats connus suivants : 8

10 si x < 1, alors lim n + xn = 0, si x > 1, alors lim n + xn = +, si x = 1, alors lim n + xn = 1, si x 1, alors la suite (x n ) n N n a pas de limite en + On pose, pour tout n N, u n = x n 1 Si x = 1, montrer que lim n + u n = 1 Si x = 1, montrer que la suite (u n ) n N n a pas de limite en + 3 On suppose, dans cette question, que x < 1 (a) Montrer que la suite ( u n ) n N est décroissante (b) Montrer que la suite ( u n ) n N est minorée (c) Montrer que la suite ( u n ) n N converge On pose l = lim u n n + (d) Supposer que l 0 et obtenir une contradiction (e) Montrer que lim u n = 0 n + 4 On suppose, dans cette question, que x > 1 (a) Montrer que la suite ( u n ) n N est croissante (b) On suppose, dans cette question, que x > 1 i Montrer que, pour tout n N, u n n(x 1) + 1 On pourra étudier la fonction définie, pour tout x [1, + [, par f(x) = x n n(x 1) 1 ii Montrer que lim u n = + n + (c) On suppose, dans cette question, que x < 1 i Montrer que lim n + u n = + ii En raisonnant par l absurde, montrer que la suite (u n ) n N n a pas de limite en + Correction p 45 Exercice à préparer Les questions de cet exercice sont indépendantes 1 (a) Montrer que, pour tout n N, (b) Montrer que : n 3 n + 4 n = 4 n ( n lim n + n 3 n + 4 n = + ( ) n ) 3 4 (a) Montrer que, pour tout n N, ( (6 n ) 3 n = 6 n 1 ) 3 n 9

11 (b) Montrer que, pour tout n N, ( 536 n 3 n = 6 n 5 1 ) n (c) En déduire : 3 Déterminer : (6 n ) 3 n lim n n 3 n ( 1) n + 7 n 3 n lim n + 4 n + 6 n+1 4 On définit la suite : { u0 = 1, pour tout n N, u n+1 = n n +1 u n (a) Montrer que, pour tout n N, 0 u n+1 1 u n (b) Montrer que, pour tout n N, 0 u n+1 1 n+1 (c) En déduire la limite de la suite (u n ) n N Indications p 34 Exercice supplémentaire 1 Montrer que, pour tout n N, pour tout x > 0 : Montrer que : x n = e n ln x ln(1 + x) lim = 1 x 0 x On pourra utiliser la définition du nombre dérivé et remarquer que : ln(1+x) x 3 Soit a ] 1, + [ (a) Montrer que : (b) Montrer que : Remarque : on a lim (1 n ln + a ) = a n + n ( lim 1 + a n = e n + n) a lim 1 + a = 1 et pourtant, en général, n + n lim ( 1 + a n 1 n + n) 4 Trouver une suite (u n ) n N telle que lim u n = 1 et lim n + n + un n = + 5 Trouver une suite (v n ) n N telle que lim v n = 1 et lim n + n + vn n = 0 Indications p 35 = ln(1+x) ln(1+0) x 0 10

12 Chapitre 3 Récurrences Avertissement La compréhension des raisonnements par récurrence signifie que l on sait faire le raisonnement mais également que l on sait quand le faire Toutes les questions de ce paragraphe ne se traitent donc pas par récurrence, c est à vous de voir si c est le cas ou non Notation Soit n N, soit f une fonction Si elle existe, on note f (n) la dérivée n-ième de f Par convention, on pose f (0) = f On a donc : Echauffement : 30 minutes 1 On pose, pour tout n N, f (0) = f, f (1) = f, f () = f, f (3) = f, u n = 1 + cos(πn + ) Montrer que, pour tout n N, u n 1 (a) Soit n N, montrer que si n est pair, alors n est pair et que si n est impair, alors n est impair (b) On pose u 0 N et, pour tout n N, u n+1 = u n + u n Montrer que, pour tout n N, u n est un entier pair 3 Soit f : R R, x e 3x Montrer que, pour tout n N, f (n) : R R, x 3 n e 3x 4 Soit f : R R, x x cos(πx) (a) Montrer que, pour tout n N, f(n) f(n + 1) (b) Montrer que f n est pas croissante Indications p 35 11

13 Exercice corrigé 1 On pose : v 0 = 1 et, pour tout n N, v n+1 = (n + 1)v n (a) Montrer que, pour tout n N, v n 0 (b) Montrer que la suite (v n ) n N est croissante (c) Montrer que, pour tout n N, v n n (d) En déduire lim v n n + (e) Montrer que, pour tout n N, v n = 1 3 n Pour n N, v n est appelée la factorielle de n et on note, pour n N : On pose, pour tout n N : (avec la convention 0 0 = 1) et u n = n! = v n = 1 3 n f n : R R x xn e x n! 1 0 e x x n dx = n! 1 0 f n (x) dx (a) Soit n N, exprimer f n en fonction de f n et de f n 1 (b) Soit n N, calculer 1 0 f n(x) dx (c) Calculer u 0 (d) Montrer que, pour tout n N : u n = u n 1 1 en! (e) Montrer que la suite (u n ) n N est décroissante (f) Montrer que, pour tout n N, u n 0 (g) En déduire que la suite (u n ) n N converge (h) Montrer que, pour tout n N : (i) En déduire la limite de la suite (u n ) n N Correction p 47 u n 1 n! 1

14 Exercice à préparer On pose : 1 Montrer que, pour tout n N : (a) Etudier les variations de f f : R R x xe 3x f (n) : R R x 3 n xe 3x + n3 n 1 e 3x (b) Montrer que f ( 1 3) > 1 3 On pose u 0 R et, pour tout n N, u n+1 = f(u n ) 3 Que peut-on dire de la suite (u n ) n N lorsque u 0 = 0? On justifiera la réponse 4 Montrer que si la suite (u n ) n N converge vers l R, alors l = 0 5 On suppose dans cette question que u 0 ]0, + [ (a) Montrer que, pour tout n N, u n ]0, + [ (b) Montrer que la suite (u n ) n N est croissante (c) Montrer que, pour tout n N, u n u 0 (d) Montrer que lim u n = + n + 6 On suppose dans cette question que u 0 [ 1 3, 0[ (a) Montrer que, pour tout n N, u n [ 1 3, 0[ (b) Montrer que, pour tout x [ 1 3, 0[, f(x) x 0 (c) En déduire que la suite (u n ) n N est croissante (d) Montrer que lim u n = 0 n + 7 On suppose dans cette question que u 0 ], 1 3[ (a) Montrer que u 1 [ 1 3, 0[ (b) En déduire la limite de la suite (u n ) n N Indications p 35 Exercice supplémentaire On pose : 1 (a) Etudier les variations de f f : [0, 1] R x ln(x + 1) + 1+ln (b) Montrer, sans utiliser la calculatrice, que 0 f(1) f(0) 1 (c) Montrer que, pour tout x [0, 1], on a f(x) [0, 1] On pose u 0 = 0 et, pour tout n N, u n+1 = f(u n ) (a) Montrer que cette suite est bien définie (b) Montrer que, pour tout n N, u n u n+1 13

15 (c) Donner les valeurs exactes, puis, en utilisant la calculatrice, des valeurs arrondies à 10 près de u 0, u 1, u et u 3 (d) Montrer que la suite (u n ) n N est croissante (e) Montrer que la suite (u n+1 ) n N est décroissante (f) La suite (u n ) n N est-elle monotone? Indications p 36 14

16 Chapitre 4 Géométrie plane et trigonométrie Dans toute cette partie, on considère un repère orthonormé direct R = (O, i, j) Sauf mention du contraire, les coordonnées des points seront données dans ce repère et les coordonnées des vecteurs dans la base ( i, j) Echauffement : 15 minutes 1 Simplifier (sans utiliser la calculatrice) : a = 0, , 1 (0, 1 +, 6) 0, 4 0,, b =, c = 0, 9 1, 6 1, 3, d = 10(0, + 0, 3) Soit A le point de coordonnées (, 1), soit B le point d ordonnée, d abscisse strictement inférieure à et tel que AB = 5 Soit C le point d abscisse strictement supérieure à 1, 15 tel que le triangle ABC soit rectangle en A et tel que BC = 3 (a) Représenter les points A, B et C sur une figure (b) Calculer l abscisse de B (c) Calculer la longueur AC (d) Soit θ l angle formé par les vecteurs BA et BC Calculer le cosinus et le sinus de θ En déduire la valeur de θ Indications p 36 Exercice corrigé Soit A un point du plan de coordonnées (x A, y A ) Soit B un point du plan de coordonnées (x B, y B ) tel que x A x B Soit u un vecteur du plan de coordonnées (x 0, y 0 ) tel que x (a) Montrer que la droite (AB) est bien définie et n est pas verticale On peut donc considérer a, b R tels que la droite (AB) ait pour équation : y = ax+b 15

17 (b) Montrer que : (c) Montrer que : Soit D la droite passant par A et dirigée par u a = y A y B x A x B b = x Ay B x B y A x A x B (a) Montrer que la droite D est bien définie et n est pas verticale On peut donc considérer a, b R tels que la droite (AB) ait pour équation : y = ax+b (b) Montrer que : (c) Montrer que : 3 Soit D la droite passant par A et dirigée par u a = y 0 x 0 b = x 0y A x A y 0 x 0 (a) Montrer qu on peut se ramener au cas où x 0 > 0 (b) Soit θ ] π, π [ l angle orienté ( i, u) Faire une figure en indiquant θ On dit que θ est l angle entre D et l axe des abscisses (c) Donner une formule reliant cos θ, sin θ et la pente de D 4 Applications : (a) Calculer la pente de la droite D, l équation réduite de la droite D et l angle θ entre D et l axe des abscisses, dans les cas suivants : i D est la droite passant par le point A de coordonnées ( 3, ) et dirigée par le vecteur u de coordonnées ( 3, 3), ii D est la droite passant par le point A de coordonnées ( 3, 1) et dirigée par le vecteur u de coordonnées ( 3, 1), iii D est la droite passant par le point A de coordonnées ( 3 coordonnées ( 8, 3 ),, 5 ) et le point B de iv D est la droite passant par le point A de coordonnées ( 3, 0) et le point B de coordonnées ( 3, 6) (b) Donner l équation réduite de la droite D et un vecteur directeur de la droite D dans les cas suivants : i D est la droite passant par le point A de coordonnées ( 1, ) et faisant un angle θ = π 4 avec l axe des abscisses, ii D est la droite passant par le point A de coordonnées ( 3, 6) et faisant un angle θ = π 6 avec l axe des abscisses Correction p 49 16

18 On a alors : AD AB = AE DE = AC BC (a) Traduire vectoriellement les hypothèses suivantes : i D est un point de la droite (AB), ii E est un point de la droite (AC), iii (DE) et (BC) sont parallèles (b) Soient a, b R Montrer que si a AB + bac = 0, alors a = b = 0 (c) Conclure (d) On considère la configuration suivante : 17 Exercice à préparer 1 Preuve vectorielle du théorème de Thalès On rappelle l énoncé du théorème de Thalès (vu au collège et utile pour la physique de prépa) : soient A, B, C trois points du plan deux à deux distincts et non alignés, soit D un point de la droite (AB), soit E un point de la droite (AC) On suppose que les droites (DE) et (BC) sont parallèles

19 Montrer que : Soient A, B, C trois points du plan (a) Soit G l unique point du plan tel que : i Montrer que : F A F O = OA OA OG = 1 3 ( OA + OB + OC) ii Soit M un point du plan Montrer que : (b) Soit I le milieu du segment [AB] i Montrer que : GA + GB + GC = 0 MA + MB + MC = 3 MG GI + GC = 0 ii Montrer que G appartient à la droite (IC) (c) Montrer que G est le centre de gravité du triangle ABC, c est-à-dire que G est l intersection des médianes du triangle ABC Indications p 37 Exercice supplémentaire On considère un second repère orthonormé direct du plan R = (O, I, J) tel que l angle entre i et I soit égal à θ ] π, π [ Soit u un vecteur de norme faisant un angle α ] π, π [ avec i 1 (a) Déterminer l affixe de u dans la base ( i, j) 18

20 (b) Déterminer les coordonnées de u dans la base ( i, j) (c) Déterminer l affixe de u dans la base ( I, J) (d) Déterminer les coordonnées de u dans la base ( I, J) On considère le vecteur v de coordonnées (3, 3) dans la base ( i, j) (a) Déterminer la norme de v (b) Déterminer l angle formé par i et v 3 On considère, dans cette question, que α = π 3 (a) Déterminer les coordonnées de u dans la base ( i, j) (b) Déterminer l angle formé par i et u + v Indications p 37 19

21 Chapitre 5 Dérivation et intégration Echauffement : 0 minutes 1 (a) Soient x, y R Exprimer en fonction de e x et e y les quantités suivantes : a = e x y, b = e x + 1 e x, c = e3x + e y x e x+y + e y 3x (b) Soient x, y R + Exprimer en fonction de ln(x) et ln(y) les quantités suivantes : ( a = ln(x y 5 ), b = ln ) x + e ln(y+ x), c = ln(y e ln x ) + ln ( ) x (x 1) (c) Dire pour quelles valeurs de x les expressions suivantes ont un sens et les simplifier : a = ln (3 ) e x, b = ln ( (e x + e x ) e x (e x + e 3x ) ), c = e ln(x4) e ) Calculer les dérivées des fonctions suivantes : Indications p 37 f : R R x 1 x 4, g : R + R x ln(x)e x, h : R R x e 3x ln(x +1) Exercice corrigé 1 On pose : f : R R { x x si x x 7 x + 4 si x > (a) Etudier les variations de f sur ], ] et sur ], + [, ses limites en ± et tracer la courbe représentative de f (b) Soit x R + Calculer : x 0 f(t) dt 0

22 (a) Déterminer a, b R, tels que, pour tout x R \ { 1, 1} : (b) En déduire la valeur de : 3 (a) On pose : Calculer la dérivée de f (b) En déduire la valeur de : Correction p 51 x x 6 x 1 I = = 1 + a x b x x x 6 x 1 dx f : R + R x x ln x J = e 1 x ln x dx Exercice à préparer 1 On pose : f : R R x e (x 1)/ si x 1 x+1 si 1 < x < (x ) si x (a) Etudier les variations de f sur ], 1], sur ]1, [ et sur ], + [, ses limites en ± et tracer la courbe représentative de f (b) Soit x R + Calculer : x 0 f(t) dt (a) Déterminer a, b, c R, tels que, pour tout x R \ {1} : (b) En déduire la valeur de : 3 (a) On pose : x 3x + 3 (x 1) 3 = a x 1 + b (x 1) + c (x 1) 3 I = 5 3 x 3x + 3 (x 1) 3 dx f : R + R x e(x ) x Calculer la dérivée de f et la dérivée seconde de f (b) En déduire la valeur de : Indications p 38 J = 1 e (x) (x 1) x 3 dx 1

23 Exercice supplémentaire 1 (a) Montrer que, pour tout x R +, ex + e x (b) Montrer que, pour tout y [1, + [ : 1 0 < y y 1 1 y + y 1 (c) Soit y [1, + [, résoudre l équation d inconnue X [1, + [ : X + 1 X = y (d) Soit y [1, + [, résoudre l équation d inconnue x R + : e x + e x = y On pose : (a) Calculer la dérivée de f (b) En déduire la valeur de : (c) Calculer : Indications p 38 f : ]1, + [ R x ln(x + x 1) I = 3 1 t 1 dt 1 lim x 1 x t 1 dt

24 Chapitre 6 Formules de trigonométrie Echauffement : 0 minutes 1 (a) Simplifier : π 3 π 4 (b) En déduire les valeurs de cos π 1 et sin π 1 (a) Simplifier : π 3 + π 4 (b) En déduire les valeurs de cos 7π 1 3 Soit θ R et sin 7π 1 (a) Résoudre l équation d inconnue x R : x x + sin θ = 0 (E) On pensera à utiliser la relation, valable pour tout x R, cos x + sin x = 1 afin de simplifier le discriminant (b) Déterminer les solutions de (E) dans les cas particuliers : Indications p 39 Exercice corrigé Soit θ R θ = 0, θ = π 3, θ = π 3, θ = π 6 1 (a) Déterminer à partir du cercle trigonométrique l expression de cos(π θ) en fonction de cos θ, puis, en utilisant les formules de trigonométrie, prouver le résultat obtenu (b) Déterminer à partir du cercle trigonométrique l expression de sin(π + θ) en fonction de sin θ, puis, en utilisant les formules de trigonométrie, prouver le résultat obtenu (c) Déterminer, en utilisant les questions précédentes, les valeurs de cos π 3 et de sin 7π 6 (d) Déterminer à partir du cercle trigonométrique l expression de cos ( π θ) en fonction de sin θ, puis, en utilisant les formules de trigonométrie, prouver le résultat obtenu 3

25 (e) Déterminer à partir du cercle trigonométrique l expression de sin ( π θ) en fonction de cos θ, puis, en utilisant les formules de trigonométrie, prouver le résultat obtenu (a) Résoudre l équation d inconnue x R : cos x = sin θ (b) Soit x R, montrer que : cos x + sin x = ( cos x π ) 4 (c) Résoudre l équation d inconnue x R : cos x + sin x = sin θ Préciser le résultat obtenu dans le cas particulier θ = 3π 4 (d) Résoudre l équation d inconnue x R : cos x + sin x = cos θ + sin θ Correction p 53 Exercice à préparer Soit θ R 1 (a) Exprimer cos(θ) en fonction de cos θ (b) Exprimer cos(3θ) en fonction de cos θ (c) Exprimer sin(3θ) en fonction de cos θ et sin θ (d) Exprimer cos(5θ) en fonction de cos θ Posons a = cos π 10 (a) Montrer que a > 0 (b) Montrer que : 16a 4 0a + 5 = 0 3 Résoudre (sans utiliser la calculatrice), l équation d inconnue x R : 16x 0x + 5 = 0 4 (a) Montrer que a > (b) Montrer (sans utiliser la calculatrice) que : 5 5 < 8 (c) Déterminer la valeur de a 5 Déterminer les valeurs de sin π 10, cos π 5 et sin π 5 Indications p 39 4

26 Exercice supplémentaire On pose, pour tout n N, ( π ) u n = cos n ( π ) et v n = sin n 1 Calculer u 0, u 1, u, v 0, v 1 et v (a) Montrer que, pour tout n N, un + 1 u n+1 = On fera attention à bien étudier le signe avant de conclure (b) Montrer que, pour tout n N, (c) Calculer u 3 et v 3 3 Montrer que, pour tout n N, v n+1 = v n ( 1 vn + 1) (u n 1) + v n = 4v n+1 4 Montrer que, pour tout n, u n v n = ( ( n ) + 1)π cos n 5 Montrer que, pour tout n N, (u n + iv n ) n+1 = 1 Indications p 40 5

27 Chapitre 7 Fonctions cosinus et sinus Complément Si u est une fonction dérivable sur un intervalle I, alors : x cos(u(x)) est dérivable sur I et a pour dérivée x u (x) sin(u(x)), x sin(u(x)) est dérivable sur I et a pour dérivée x u (x) cos(u(x)) Echauffement : 15 minutes 1 Simplifier les expressions suivantes : ( π A = π ) ( π π ), 3 B = Résoudre l inéquation d inconnue x R : π 5 + 3π 4 π 5 3π 3 Résoudre l inéquation d inconnue x R : 4 Calculer la dérivée des fonctions suivantes : Indications p 40 0 x + π 3 < π 0 < 3x + π 6 3π f 1 : x cos(x) + sin(3x), f : x cos(x) sin(3x) ( x ) f 3 : x (cos x) 7, f 4 : x sin π 6

28 Exercice corrigé f : R R 1 Soit x cos ( ) x + π 3 (a) Calculer f(0), f ( ) ( ) ( ) π 6, f π 3 et f π 6 (b) Calculer f et en déduire les variations de f sur l intervalle [ π 3, ] 5π 3 (c) Tracer la courbe représentative de f sur l intervalle [ π 3, ] 5π 3 (d) En utilisant la périodicité de la fonction f, tracer la courbe représentative de f sur l intervalle [ 3π, 3π] (e) Sur le même graphique, tracer la courbe représentative de la fonction cos Comment passe-t-on de la courbe représentative de cos à celle de f? g : R R Soit x cos(x) (a) Calculer g(0), g ( π 4 ) et g ( π ) (b) Calculer g et en déduire les variations de g sur l intervalle [0, π] (c) Tracer la courbe représentative de g sur l intervalle [0, π] (d) Montrer que, pour tout x R, g(x + π) = g(x) (e) En déduire la courbe représentative de g sur l intervalle [ 3π, 3π] Correction p 55 Exercice à préparer Soit f : R R x cos ( ) 5x + π 4 1 (a) Montrer que, pour tout x R, f ( x + π 5 ) = f(x) (b) Comment pourra-t-on, à partir de la courbe représentative de f sur [ 0, π 5 la courbe représentative de f sur [ π, π]? Calculer f(0), f ( ) ( π 5 et f π ) 5 3 Calculer f et en déduire les variations de f sur l intervalle [ π 0, ] 7π 0 4 Tracer la courbe représentative de f sur [ π 0, ] 7π 0 puis sur [ π, π] Indications p 40 Exercice supplémentaire ], obtenir Soient ω R, ϕ ] π, π] f : R R Soit On suppose que la courbe représentative de f est la suivante t cos (ωt + ϕ) : La droite représentée sur cette figure est la tangente à la courbe représentative de f au point d abscisse 0 Le but de cet exercice est de déterminer, par lecture graphique, les valeurs de ω et ϕ 7

29 1 (a) Calculer f(0) puis donner, avec la précision permise par le graphique, la valeur de f(0) (b) En déduire la valeur de ϕ Première méthode pour la détermination de ω (a) Calculer f (0) puis donner, avec la précision permise par le graphique, la valeur de f (0) (b) En déduire la valeur de ω 3 Seconde méthode pour la détermination de ω (a) Montrer que, pour tout t R, f ( ) t + π ω = f(t) (b) Donner, avec la précision permise par le graphique, une valeur de de T telle que, pour tout t R, on ait f(t + T ) = f(t) (c) En déduire la valeur de ω Indications p 41 8

30 Chapitre 8 Nombres complexes Echauffement : 40 minutes 1 Simplifier les quantités suivantes : a = 1 4+3i i i, b = +i 1 i, c = 4 + 3i, +i 1 i d = ( i)(1 + 3 i), e = 1 1 i i 7+4i Calculer la partie réelle, la partie imaginaire et le module des nombres complexes suivants : z 1 = (1 + i)(3 8i), z = 3 Calculer le module des nombres complexes suivants : 3 i (1 i), z 3 = ( 3 i) 6 z 1 = ( + i) 4, z = ( 18 i 7), z 3 = 1 + ia b + ia où a, b R 4 Déterminer un argument des nombres complexes suivants : 3 i z 1 = (1 i) 7, z = (1 + i) 5, z 3 = (1 + i 3)(1 + i) 3, z 4 = i( 3 + i) 5 Indications p 41 Exercice corrigé 1 (a) Soit θ R Montrer que : e iθ + e iθ = cos θ et eiθ e iθ i = sin θ (b) Soient p, q R 9

31 i Montrer que : e ip + e iq = e i p+q cos ( p q ii Déterminer une formule analogue pour e ip e iq (c) Soient p, q R Calculer e ip + e iq et e ip e iq On pose z 1 = e i π 4 + e i π 1 et z = e i π 4 e i π 1 (a) Calculer z 1 et z en fonction de cos ( ( π 1) et sin π 1) (b) Déterminer un argument de z 1 et de z 13π i 3 On pose z 3 = e 15 + e i π 5 et z4 = e i 13π 15 e i π 5 (a) Calculer z 3 et z 4 en fonction de cos ( 8π 15 (b) Déterminer un argument de z 3 et de z 4 4 Soient p, q ] π, π] (a) Montrer que π < p q < π (b) Montrer que e ip + e iq a pour argument : p + q p + q + π si p q [ π, π], sinon (c) Montrer que e ip e iq a pour argument : p + q + π si p q [0, π[, p + q + 3π sinon Correction p 58 Exercice à préparer ) et sin ( 8π 15 ) 1 On pose z 0 = 1 + i Calculer z 0, z 3 0 et z 4 0 On donnera les réponses sous forme algébrique et sous forme exponentielle On considère l équation d inconnue z C : z 4 6z z 4z + 16 = 0 (a) Soit a R, on pose z = a + ia Montrer que : z 4 6z z 4z + 16 = 0 (b) Résoudre l équation d inconnue a R : a 3 3a + a = 0 ) (E) { a 4 3a 3 + 6a 4 = 0 a 3 3a + a = 0 (c) En déduire deux solutions de (E) 3 (a) Montrer que si z C est solution de (E), alors z est solution de (E) (b) En déduire quatre solutions de (E) que l on notera z 1, z, z 3 et z 4 4 Montrer que, pour tout z C : Indications p 41 z 4 6z z 4z + 16 = (z z 1 )(z z )(z z 3 )(z z 4 ) 30

32 Exercice supplémentaire Soit (z n ) n N une suite de nombres complexes et soit l C On dit que la suite (z n ) n N converge vers l si les suites réelles (Re(z n )) n N et (Im(z n )) n N convergent respectivement vers Re(l) et Im(l) On note alors : l = lim z n n + 1 On pose, dans cette question uniquement, pour tout n N, z n = Montrer que la suite (z n ) n N converge et déterminer sa limite (a) Montrer que, si lim n + z n = 0, alors lim n + z n = 0 (b) Montrer que, pour tout z C, z Re(z) z et z Im(z) z (c) Montrer que, si lim z n = 0, alors lim n + z n = 0 n + ( ) On pose z 0 = et, pour tout n N, z n+1 = 4 + i z n i 4 (a) Montrer que, pour tout n N : (b) Montrer que lim z n 1 = 0 n + (c) En déduire lim z n n + Indications p 4 ( ) e iπ/3 n z n = 1 + ( 1 n + i ) (n + i) n 31

33 Deuxième partie Indications et corrections 3

34 Chapitre 9 Indications et solutions 91 Résolution d équations et d inéquations Echauffement 1 Solution : x = ab b a (a) Solution : x 1 (b) Solution : x < 1 (c) Remarquer que x 5 < < x 5 < 13 Solution : 4 < x < 9 (d) Remarquer que 3 4x 17 4x 3 17 ou 4x 3 17 Solution : x 5 ou x 7 3 (a) Solution : Remarquer que x 14x + 4 = 0 x 7x + 1 = 0 Solution : x = 4 ou x = 3 (b) Remarquer que 3x 1x + 1 = 0 x 4x + 4 = 0 Solution : x = (c) Solution : x = 1 + i ou x = 1 i Exercice à préparer 1 (a) Remarquer que l équation considérée est x (a + d)x + ad bc = 0 et étudier son discriminant Solution : (a d) + 4bc > 0 (b) Appliquer la question précédente à a =, d = 1 et bc = 6 Solution : r 1 = 4 et r = 1 (c) Montrer que, pour tout n N, X n+1 = 4X n et Y n+1 = Y n et utiliser la formule de suites géométriques avec X 0 = 1 et Y 0 = 7 (d) Montrer que, pour tout n N, x n = 3 5 X n Y n et y n = 1 5 Y n 5 X n Solution : x n = 34n + 7( 1) n 5 et y n = 7( 1)n 4 n 5 33

35 (a) Utiliser le discriminant Solution : b 4ac 0 (b) Remarquer que ar + br + c = 0 (c) Raisonner par identification après avoir simplifié e rx On trouve r = b discriminant est nul Solution : b 4ac = 0 Exercice supplémentaire 1 (a) (b) Raisonner par coefficients indéterminés Solution : a = 1, b = 7, c = 10 (c) Résoudre l équation x 7x + 10 = 0 Solution : x = 1 ou x = ou x = 5 (d) Remarquer que r 3 8r + 17r 10 = 0 (a) Solution : x = + i ou x = i (b) Calculer les dérivées premières et secondes de g et h 9 Puissances et suites géométriques Echauffement 1 Solution : a = 7, b = 8, c = 3 4, d = 9 Solution : A = x 5 (x) 3, B = (xy)9 y 7, C = y, D = y 3 Solution : u n = n et v n = 3 n 1 4 Montrer, en utilisant des inégalités, que, pour tout n N, u n u n+1 et v n v n+1 Exercice à préparer 1 (a) Utiliser les propriétés des puissances a donc le (b) Se ramener au produit d une quantité tendant vers + et d une quantité tendant vers 1 (a) Utiliser les propriétés des puissances (b) Utiliser les propriétés des puissances (c) Simplifier les 6 n (6 n ) 3 n Solution : lim n n 3 n = Factoriser le numérateur par 9 n et le dénominateur par 16 n Solution : lim n + ( 1) n + 7 n 3 n 4 n + 6 n+1 = 0 4 (a) Raisonner par récurrence pour montrer que u n+1 0 puis montrer que n n +1 1 (b) Raisonner par récurrence (c) Utiliser le théorème des gendarmes Solution : lim u n = 0 n + 34

36 Exercice supplémentaire 1 Utiliser les propriétés de l exponentielle et du logarithme Montrer que la limite est égale à la dérivée de x ln(1 + x) en 0 3 (a) Utiliser le résultat précédent en remplaçant x par a n (b) 4 Solution : u n = n 5 Solution : v n = 1 1 n 93 Récurrences Echauffement 1 Il est inutile de faire une récurrence, il suffit de remarquer que cos(πn + ) 1 (a) Si n est pair, il existe k N tel que n = k et calculer n Si n est impair, il existe k N tel que n = k + 1 et calculer n (b) Raisonner par récurrence Ne pas oublier de montrer que u n+1 est un entier Faire deux cas selon la parité de u n et utiliser la question précédente 3 Raisonner par récurrence 4 (a) Remarquer que f(n) = n (b) Montrer, par exemple, que f(0) > f ( 1 ) Exercice à préparer 1 Raisonner par récurrence (a) Solution : f est décroissante sur ], 1 3] et croissante sur [ 1 3, + [ (b) Remarquer que e 1 < 1 3 Raisonner par récurrence Solution : la suite (u n ) n N est constante égale à 0 4 Passer à la limite dans la définition de (u n ) n N, pour montrer que le 3l = l 5 (a) Raisonner par récurrence (b) Raisonner par récurrence et utiliser la croissance de f sur [0, + [ (c) Utiliser la croissance de (u n ) n N (d) Raisonner par l absurde pour montrer que (u n ) n N est divergente et utiliser la croissance de (u n ) n N pour conclure 6 (a) Raisonner par récurrence et utiliser la croissance de f sur [ 1 3, 0[ (b) Remarquer que f(x) x = x(e 3x 1) (c) Appliquer la question précédente à x = u n (d) Montrer que (u n ) n N est croissante et majorée 7 (a) Utiliser les variations de f (b) Se ramener au cas précédent Solution : lim u n = 0 n + 35

37 Exercice supplémentaire 1 (a) Calculer f Solution : f est décroissante (b) On sait que 1 e donc 0 ln() 1 (c) Utiliser la décroissance de f et les inégalités précédentes (a) Comme f n est définie que sur [0, 1], il faut prouver par récurrence que, pour tout n N, u n [0, 1] (b) Raisonner par récurrence et appliquer deux fois la fonction f à l inégalité u n u n+1, donc, en changeant deux fois le sens des inégalités (c) Solution : u 0 = 0, u 1 = 1+ln() 1+3 ln() 085, u = ln (3 + ln()) + 0, 3, u 3 = ln ( ) +3 ln ln(3 + ln ) + + ln +1 0, 64 (d) Raisonner par récurrence pour montrer que, pour tout n N, u n u n+ (e) Raisonner par récurrence pour montrer que, pour tout n N, u n+1 u n+3 (f) Raisonner par l absurde Solution : La suite (u n ) n N n est pas monotone 94 Géométrie plane et trigonométrie Echauffement 1 Solution : a = 4, b = 6, c = 3, d =, 5 (a) Solution : ( (b) Se ramener à l équation : (xb ) + ( 1) ) = 5 Solution : 3 (c) Appliquer le théorème de Pythagore Solution : 15 6 (d) Remarquer que cos θ = AB BC AC et sin θ = BC Solution : cos θ = 3, sin θ = 1 et θ = π 6 36

38 Exercice à préparer 1 (a) i Solution : AD = k1 AB, k1 R ii Solution : AE = k AC, k R iii Solution : DE = k 3 BC, k3 R (b) Supposer a 0 et en déduire que A, B, C sont alignés, ce qui est absurde (c) Montrer que ( k 1 + k 3 ) AB + (k k 3 ) AC = 0 (d) Appliquer deux fois le théorème de Thalès (a) i Remarquer que GA = G0 + OA et raisonner de même pour les autres points ii Remarquer que MA = MG + GA et raisonner de même pour les autres points i Montrer que GA + GB = GI ii Montrer que GI et IC sont colinéaires (b) Remarquer que (IC) est la médiane issue de C et raisonner de même pour les autres points Exercice supplémentaire 1 (a) Solution : e iα (b) Solution : ( cos(α), sin(α)) (c) Remarquer que l angle entre I et u est α θ Solution : e i(α θ) (d) Solution : ( cos(α θ), sin(α θ)) (a) Solution : 3 (b) Calculer l argument de l affixe de v Solution : π 6 (a) Solution : (1, 3) (b) Calculer u + v Solution : 0 95 Dérivation et intégration Echauffement 1 (a) Solution : a = (ex ) e y, b = 1 + e x, c = (ex ) e y (b) Solution : a = ln(x) + 5 ln(y), b = ln(y), c = ln(x)+ ln(y) ln(x) (c) Pour b, étudier et simplifier d abord (e x + e x ) e x (e x + e 3x ) Solution : pour x R, a = ln(3) + x ; pour x R, b = ln() ; pour x R \ {0}, c = 1 x 4 Pour f, remarquer que f(x) = x 4 Solution : f (x) = 4 x, g (x) = ( 1 5 x + ln(x))ex, h (x) = (3(x +1) ln(x +1) x)e 3x (ln(x +1)) (x +1) 37

39 (b) Une primitive de x e (x 1)/ est x e (x 1)/, une primitive de x x+1 est x (x+1) 4 et une primitive de x (x ) a (a) Mettre b Solution : a = c = 1, b = 1 (x )5 est x x (b) Sur ]1, + [, une primitive de x 1 1 x 1 est x ln(x 1), une primitive de x (x 1) est x 1 1 x 1, une primitive de x Solution : I = ln (a) Solution : f (x) = ( 1x ) e (x), f (x) = (4x x + x ) 3 e (x) x 3 = ) xe(x f (x) et qu une primitive de x xe (x ) (b) Etudier les fonctions y y y 1 et y y + y 1 (c) Se ramener à une équation du second degré et, en utilisant la question précédente, chercher une solution X 1 Solution : X = y + y 1 (d) Se ramener à la question précédente en posant X = e x Solution : x = ln(y + y 1) (a) Solution : f 1 (x) = x Exercice à préparer 1 (a) Solution : f est strictement croissante sur ], 1[, sur ]1, [ et sur ], + [, lim x f(x) = 0, lim x + f(x) = + et on obtient la courbe suivante : Solution : x 0 f(t) dt = (e(x 1)/ e 1/ ) si x 1, x 0 f(t) dt = 1 e 1/ + (x+1) si 1 < x, x 0 f(t) dt = 1 4 e 1/ + (x ) x si x > x 1 + (x 1) + c (x 1) au dénominateur commun (x 3 1)3 3 (x 1) = (x 3 1) 3 est x 1 (x 1) (b) Remarquer que : e(x) (x 1) est x e (x) Solution : J = e 4 e Exercice supplémentaire 1 (a) Etudier la fonction : x ex + e x

40 (b) Remarquer que I = f(3) f() Solution : I = ln (c) Remarquer que dt = f() f(x) et que lim f(x) = 0 x t 1 x 1 Solution : ln( + 3) 96 Formules de trigonométrie Echauffement 1 (a) Solution : π 1 (b) Utiliser les formules de trigonométrie pour avoir : cos π 1 = cos π 3 cos π 4 + sin π 3 sin π 4 et sin π 1 = sin π 3 cos π 4 sin π 4 cos π 3 Solution : cos π (1 + 3) 1 = 4 (a) Solution : 7π 1 et sin π 1 = ( 3 1) 4 (b) Utiliser les formules de trigonométrie pour avoir : cos 7π 1 = cos π 3 cos π 4 sin π 3 sin π 4 et sin 7π 1 = sin π 3 cos π 4 + sin π 4 cos π 3 Solution : cos 7π (1 3) 1 = et sin 7π (1 + 3) 4 1 = 4 3 Soit θ R (a) Montrer que le discriminant est = ( cos θ) Solution : 1 + cos θ et 1 cos θ (b) Solution : Pour θ = 0 : et 0, pour θ = π 3 : 3 et 1, pour θ = π 3 θ = π 6 : + 3 et 3 Exercice à préparer 1 (a) Remarquer que cos(θ) = cos(θ + θ) et que sin θ = 1 cos θ Solution : cos θ 1 (b) Remarquer que cos(3θ) = cos(θ + θ) Solution : 4 cos 3 θ 3 cos θ (c) Remarquer que sin(3θ) = sin(θ + θ) Solution : sin θ(4 cos θ 1) (d) Remarquer que cos(5θ) = cos(3θ + θ) Solution : cos θ(16 cos 4 θ 0 cos θ + 5) (a) Remarquer que 0 π 10 < π (b) Remarquer que cos ( 5 π 10) = 0 et utiliser le résultat de 1d : 3 et 1, pour 39

41 3 Calculer le discriminant associé à cette équation Solution : x = 5 ± (a) Remarquer que 0 π 10 < π 4 (b) Elever au carré chacun des deux membres 5± (c) Comme a > 0, on a a = 5 8 et utiliser les questions précedentes pour choisir le signe Solution : 8 5 Remarquer que sin π 10 = 1 cos π 10, cos π ( 5 = cos π ) et sin π = cos π 5 Solution :sin π 10 = Exercice supplémentaire 3 5, cos π 8 5 = et sin π 5 = Solution : u 0 = 1, u 1 = 0, u =, v 0 = 0, v 1 = 1, v = (a) Remarquer que u n = cos ( ) π et en déduire, en utilisant les formules de trigonométrie, que u n = u n+1 n+1 1 (b) Remarquer que v n = sin ( ) π et que n+1 un = 1 vn (c) Utiliser les formules obtenues aux questions précédentes + 1 Solution : u 3 = et v 3 = ( + ) 3 Remarquer que u n + v n = 1 4 Remarquer que u n v n = ( 5 Remarquer que u n + iv n = e iπ/n 97 Fonctions cosinus et sinus Echauffement 1 Solution : A = 39π 1, B = 3 6 Solution : π 3 x < π 6 3 Solution : 4π 9 x < π 18 cos ( π n ) sin ( π n ) ) 4 Solution : f 1(x) = sin(x) + 3 cos(3x), f (x) = sin(x) sin(3x) + 3 cos(x) cos(3x), f 3(x) = 7 sin(x)(cos(x)) 6, f 4(x) = 1 π cos ( x π ) Exercice à préparer 1 (a) Utiliser la π-périodicité du cosinus (b) Solution : On obtient la courbe représentative de f sur [ π, π] à partir de la courbe représentative de f sur [ ] 0, π 5 en effectuant des translations horizontales de multiples de π 5 40

42 Solution : f(0) =, f ( ) π 5 =, f ( ) π 5 = 3 L étude du signe de f sur [ π 0, ] 7π 0 se déduit du signe du sinus sur [0, π] Solution : f (x) = 5 sin ( ) [ 5x + π 4, f est croissante sur π 0, ] [ 3π 0 et décroissante sur 3π 0, ] 7π 0 4 Exercice supplémentaire 1 (a) Solution : Calculer f(0) = cos(ϕ) et par lecture graphique f(0) 0, 87 (b) On a cos(ϕ) 3 Solution : ϕ = π 6 (a) Solution : f (0) = ω sin(ϕ) et par lecture graphique (pente de la tangente à l origine) f (0) 15 (b) On a ω sin(ϕ) = ω sin π 6 3 Solution : ω = 3 3 (a) Utiliser la π-périodicité du cosinus (b) Solution : T, 1 (c) Solution : ω = π T = 3 98 Nombres complexes Echauffement 1 Pour e, on peut utiliser la valeur de d pour choisir le dénominateur commun Solution : a = 3i, b = 9+13i 10, c = 13 9i 5, d = 7 3+i + i, e = Pour z 3, passer par la forme trigonométrique Solution : Re(z 1 ) = 19, Im(z 1 ) =, z 1 = 365, Re(z ) = 1 5, Im(z ) = 3 5, z = 10 5, Re(z 3 ) = 64, Im(z 3 ) = 0, z 3 = 64 3 Solution : z 1 = 5, z = 5, z 3 = 1+a b +a 4 Solution : arg(z 1 ) = π 4, arg(z ) = 11π 1, arg(z 3) = π 1, arg(z 4) = π 3 Exercice à préparer 1 Solution : z 0 = i = e i π, z 3 0 = i = ee i 3π 4, z 4 0 = 4 = 4e iπ (a) Remplacer z par a + ia et écrire une équation pour la partie réelle et une équation pour la partie imaginaire (b) Se ramener, dans le cas où a 0 à une équation du second degré Solution : a = 0 ou a = 1 ou a = (c) Regarder, parmi les trois valeurs précédentes, celles qui vérifient a 4 3a 3 +6a 4 = 0 Solution : 1 + i et + i 3 (a) Calculer le conjugué de z 4 6z z 4z + 16 (b) Solution : 1 + i, 1 i, + i et i 4 Remarquer que, (z (1 + i))(z (1 i)) = ((z 1) i)((z 1) + i) = (z 1) i et raisonner de même pour l autre terme 41

43 Exercice supplémentaire 1 Calculer Re(z n ) et Im(z n ) Solution : lim z n = i n + (a) Utiliser z n = Re(z n ) + Im(z n ) (b) Utiliser z = Re(z) + Im(z), Re(z) Re(z) + Im(z) et Im(z) Re(z) + Im(z) (c) Appliquer l inégalité de la question précédente à z n et utiliser le théorème des gendarmes 3 (a) Raisonner par récurrence (b) Montrer que z n 1 = 1 (c) Solution : lim z n = 1 n + n 4

44 Chapitre 10 Corrections 101 Résolution d équations et d inéquations 1 (a) L équation est définie pour 6x 3 0, c est-à-dire x 1 Soit x 1, on a : 3x+1 6x 3 = 7 6 6(3x + 1) = 7(6x 3) 18x + 6 = 4x x = 15 x = = 1 4 Donc l équation admet pour solution : x = 1 4 (b) L inéquation est définie pour 6x 3 0, c est-à-dire x 1 Méthode 1 : Soit x 1, on a : { 3x+1 6(3x + 1) 7(6x 3) si 6x 3 > 0 6x { 6(3x + 1) 7(6x 3) si 6x 3 < 0 60x 15 si x > 1 { 60x 15 si x < 1 x 1 4 si x > 1 x 1 4 si x < x < 1 Donc l inéquation admet pour solution : [ 1 x 4, 1 [ Méthode : Soit x 1, on a : 3x+1 6x x+1 6x (3x+1) 6(x 1) + 7(x 1) 6(x 1) 0 0x 5 6(x 1) 0 5(4x 1) 6(x 1) 0 4x 1 x

45 On a le tableau de signes suivant : 1 x 4 Donc l inéquation admet pour solution : 1 4x x x 1 x x [ 1 4, 1 [ (c) L inéquation est définie pour 6x 3 0, c est-à-dire x 1 Soit x 1, on a : ( ) 16 3x+1 4 3x+1 6x 3 Or, on a le tableau de signes suivant : Donc : ( 3x+1 6x 3) 16 6x 3 3x x 3 1 x 1 3 3x x (3x + 1) 4(6x 3) si x 1 3 (3x + 1) 4(6x 3) si 1 3 < x < 1 (3x + 1) 4(6x 3) si x > 1 1x 13 si x 1 3 7x 11 si 1 3 < x < x si x > 1 x 13 1 si x 1 3 Or 1 3 < 1 < 13 1 et 1 3 < 11 7 < 1, ainsi : ( 3x+1 6x 3 x 11 7 si 1 3 < x < x si x > 1 ) 16 x 1 3 ou 1 3 < x 11 7 Donc l inéquation admet pour solution : ] x, 11 ] ou 7 [ [ 13 1, + ou 13 1 x (a) Soit x R, on a : f (x) = ax + b Ainsi : si a > 0, f est négative sur ] ] [, b a et positive sur b a, + [ Donc f est décroissante sur ] ] [, b a et croissante sur b a, + [ D où, pour tout x ] ] (, b a, f(x) f b ) [ a et, pour tout x b a, + [, f(x) f ( ) b a Ainsi, pour tout x R, f(x) f ( ) b a Donc la courbe représentative de f admet un minimum au point d abscisse x = b a 44

46 si a < 0, f est positive sur ] ] [, b a et négative sur b a, + [ Donc f est croissante sur ] ] [, b a et décroissante sur b a, + [ D où, pour tout x ] ] (, b a, f(x) f b ) [ a et, pour tout x b a, + [, f(x) f ( ) b a Ainsi, pour tout x R, f(x) f ( ) b a Donc la courbe représentative de f admet un maximum au point d abscisse x = b a Dans tous les cas, la courbe représentative de f admet un extremum au point d abscisse x = b a (b) Soit x R, on a : ( f(x) = ax 1 + b ax + c ) ax Or : Ainsi : et ( lim 1 + b x ± ax + c ) ax = 1 { + si a > 0 lim f(x) = x + si a < 0, { + si a > 0 lim f(x) = x si a < 0 (c) i On a a > 0 et b a = 1 donc la courbe représentative de f admet un minimum au point d abscisse x = 1 et ce minimum vaut f(1) = 0 Il s agit donc de la courbe f 1 ii On a a < 0 et b a = 1 donc la courbe représentative de f admet un maximum au point d abscisse x = 1 et ce minimum vaut f(1) = 0 Il s agit donc de la courbe f 3 iii On a a > 0 et b a = 1 donc la courbe représentative de f admet un maximum au point d abscisse x = 1 et ce minimum vaut f( 1) = 0 Il s agit donc de la courbe f 6 iv On a a > 0 et b a = 1 donc la courbe représentative de f admet un maximum au point d abscisse x = 1 et ce minimum vaut f( 1) = 1 Il s agit donc de la courbe f 5 v On a a > 0 et b a = 1 donc la courbe représentative de f admet un maximum au point d abscisse x = 1 et ce minimum vaut f( 1) = 1 Il s agit donc de la courbe f 7 10 Puissances et suites géométriques 1 Soit n N, on a : u n = 1 n = 1 Ainsi la suite (u n ) n N est constante égale à 1 Donc : lim u n = 1 n + 45

47 Soit n N, on a : u n = ( 1) n { 1, 1} Donc la suite (u n ) n N est bornée Ainsi, si elle admet une limite, cette limite est finie Supposons que lim u n = l R On a, pour tout n N, u n+1 = u n, donc par passage n + à la limite, l = l, d où l = 0 De plus, on a, pour tout n N, u n = 1 d où l = 1 On a donc 0 = 1 ce qui est absurde Donc (u n ) n N n a pas de limite en + 3 (a) Soit n N, on a : lim u n = 1 Or, n + u n+1 u n = x n+1 x n = x n ( x 1) 0, car 0 x < 1 Donc la suite ( u n ) n N est décroissante (b) On a, pour tout n N, u n 0 Donc la suite ( u n ) n N est minorée par 0 (c) La suite ( u n ) n N est décroissante et minorée donc est convergente (d) Supposons l 0, on a, pour tout n N : Donc, en faisant tendre n vers +, on a : u n+1 = x n+1 = x x n = x u n l = x l Or l 0, donc, x = 1 ce qui contredit l hypothèse x < 1 (e) On a donc lim u n = 0 n + Or, pour tout n N, on a : u n u n u n De plus, lim u n = lim u n = 0 n + n + Donc, d après le théorème des gendarmes, 4 (a) Soit n N, on a : lim u n = 0 n + u n+1 u n = x n+1 x n = x n ( x 1) 0, car x > 1 Donc la suite ( u n ) n N est croissante lim u n = l, ainsi, n + (b) i Soit n N On considère la fonction définie, pour tout x [1, + [, par f(x) = x n n(x 1) 1 La fonction f est dérivable sur R et on a, pour tout x [1, + [ : f (x) = nx n 1 n = n(x n 1 1) 0 Donc f est croissante sur [1, + [ Ainsi, pour tout x [1, + [, f(x) f(1), or f(1) = 0 donc, pour tout x [1, + [, f(x) 0 On a donc x n n(x 1) 1 0 Donc : u n n(x 1)

48 ii Comme x 1 > 0, on a : lim n(x 1) + 1 = + n + Donc, d après le théorème de comparaison des limites : lim u n = + n + (c) i Soit n N, on a : u n = x n Donc, d après la question précédente appliquée à x > 1, on a : lim u n = + n + ii Supposons que la suite (u n ) n N admette une limite en + Alors, comme lim u n = +, on a lim u n = + ou n + n + Si lim u n = +, alors lim u n+1 = + et, comme x < 0, n + n + lim xu n = n + Donc, comme pour tout n N, u n+1 = xu n, on a, par passage à la limite : + = ce qui est absurde Si lim u n =, alors lim u n+1 = et, comme x < 0, lim xu n = n + n + n + + Donc, comme pour tout n N, u n+1 = xu n, on a, par passage à la limite : = + ce qui est absurde Donc la suite (u n ) n N n a pas de limite en Récurrences 1 (a) Pour n = 0, on a v 0 = 1 0 Soit n N, supposons que v n 0 On a v n+1 = (n + 1)v n, donc, comme n et v n 0, on a v n+1 0 On a donc prouvé par récurrence que, pour tout n N, v n 0 (b) Soit n N, on a : Donc la suite (v n ) n N est croissante v n+1 v n = (n + 1)v n v n = nv n 0 (c) Pour n = 0, on a v 0 = 1 0 Soit n N, supposons que v n n On a v n+1 = (n + 1)v n, ainsi : Si n 1, comme v n n 1, on a v n+1 n + 1 Si n = 0, comme v 0 = 1 1, on a v n+1 n + 1 Dans tous les cas, on a v n+1 n + 1 On a donc prouvé par récurrence que pour tout n N, v n n (d) Comme lim n = +, on a, d après le théorème de comparaison des limites : n + (e) Pour n = 1, on a v 1 = 1v 0 = 1 lim v n = + n + 47

49 Soit n N, supposons que v n = 1 3 n On a alors : v n+1 = (n + 1)v n = v n (n + 1) = 1 3 n (n + 1) On a donc prouvé par récurrence que pour tout n N, (a) Soit x R, f n(x) = nxn 1 e x + x n ( e x ) n! Donc : (b) Comme f n est une primitive de f n, on a : (c) On a : u 0 = v n = 1 3 n = nxn 1 e x xn e x = xn 1 e x e x n! n! (n 1)! xn = f n 1 (x) f n (x) n! f n = f n 1 f n (d) Soit n N, comme f n = f n 1 f n, on a : Donc : Ainsi : 1 0 f n(x) dx = [f n (x)] 1 0 = e 1 n! e x dx = [ e x] 1 0 = e 1 ( 1) = 1 e 1 f n(x) dx = 1 0 e 1 n! f n 1 (x) dx = u n 1 u n u n = u n 1 1 en! 1 0 f n (x) dx (e) Soit n N, comme 1 en! 0, on a, d après la question précédente : Donc la suite (u n ) n N est décroissante u n u n 1 (f) Soient n N et x [0, 1], on a : xn e x 0, donc n! Ainsi pour tout n N, u n e x x n dx 0 n! (g) La suite (u n ) n N est décroissante et minorée, elle est donc convergente (h) Soient n N et x [0, 1], comme 0 x n 1 et 0 e x 1, on a : Donc, comme 1 0 x n e x 1 n! n! 1 n! dx = 1 n!, on a pour tout n N : u n 1 n! 48

50 (i) On a, pour tout n N : Or d après 1, gendarmes : lim n! = +, donc lim n + 0 u n 1 n! n + 1 n! lim u n = 0 n Géométrie plane et trigonométrie 1 (a) On a x A x B donc A B ainsi la droite (AB) est bien définie On a x A x B donc la droite (AB) n est pas verticale = 0 Ainsi, d après le théorème des (b) Comme A et B sont des points de la droite (AB), on a y A = ax A + b et y B = ax B + b En soustrayant ces deux égalités, on a y A y B = a(x A x B ) Et comme x A x B, on obtient : a = y A y B x A x B (c) On a donc, en réinjectant la valeur précédente : y A = y A y B x A x B x A + b Ainsi b = y A y A y B x A = y A(x A x B ) (y A y B )x A x A x B x A x B Soit D la droite passant par A et dirigée par u (a) Comme x 0 0, on a u 0 donc la droite D est bien définie On a x 0 0 donc la droite D n est pas verticale (b) Soit B le point tel que AB = u, alors D = (AB) De plus, x B x A = x 0 et y B y A = y 0 Donc, d après les questions précédentes, a = y A y B = x Ay B x B y A x A x B = y 0 = y 0 x A x B x 0 x 0 (c) En appliquant les résultats précédents, on a : b = x Ay B x B y A x A x B = x A(y 0 + y A ) (x 0 + x A )y A x 0 = x 0y A x A y 0 x 0 3 (a) Si x 0 < 0 comme u est un vecteur directeur de D de coordonnées ( x 0, y 0 ) et x 0 > 0, on peut, quitte à changer u en u, se ramener au cas où x 0 > 0 (b) (c) Le vecteur u de coordonnées (cos θ, sin θ) est un vecteur directeur de D De plus, d après la question b, la pente de la droite D est a = y0 x0 = sin θ cos θ 49

51 4 (a) i La pente de la droite D est : a = y 0 x 0 = 3 3 = 3 On a b = = 5, donc l équation réduite de D est : y = 3x 5 On a sin θ cos θ = a = 3, donc sin θ = 3 cos θ Or cos θ + ( 3 cos θ) = 1, ainsi cos θ = 1 4 De plus, θ ] π, [ π 1, donc cos θ > 0, ainsi, cos θ = De plus a > 0, donc θ > 0, on a donc : θ = π 3 ii La pente de la droite D est : On a b = a = y 0 = 1 3 = x = 3, donc l équation réduite de D est : y = 3 3 x + 3 On a sin θ cos θ = a = 3 3, donc sin θ = 3 3 cos θ Or cos θ + ( 3 3 cos θ) = 1, ainsi cos θ = 3 4 De plus, θ ] π, [ 3 π, donc cos θ > 0, ainsi, cos θ = De plus a < 0, donc θ < 0, on a donc : θ = π 6 iii La pente de la droite D est : a = y A y B x A x B = = = 1 On a b = D est : = 9 10 y = x + = =, donc l équation réduite de On a sin θ cos θ = a = 1, donc sin θ = cos θ Or cos θ + cos θ = 1, ainsi cos θ = 1 De plus, θ ] π, [ π, donc cos θ > 0, ainsi, cos θ = De plus a > 0, donc θ > 0, on a donc : θ = π 4 50

52 iv La pente de la droite D est : On a b = a = = 6 3 = 3 3 = = = 3, donc l équation réduite de D est : 3 y = 3x + 3 On a sin θ cos θ = a = 3, donc sin θ = 3 cos θ Or cos θ + ( 3 cos θ) = 1, ainsi cos θ = 1 4 De plus, θ ] π, [ π 1, donc cos θ > 0, ainsi, cos θ = De plus a < 0, donc θ < 0, on a donc : θ = π 3 ( (b) i Le vecteur (cos θ, sin θ) est un vecteur directeur de D, or (cos θ, sin θ) = (1, 1) Ainsi (1, 1) est un vecteur directeur de D On a a = = 1 et b = = 3, donc D a pour équation : y = x ( 3 ii Le vecteur (cos θ, sin θ) est un vecteur directeur de D, or (cos θ, sin θ) = 1, ) = ), 1 = ( 3, 1) Ainsi ( 3, 1) est un vecteur directeur de D On a a = 1 3 = et b = = 8, donc D a pour équation : y = 3 3 x Dérivation et intégration 1 (a) On a : pour x <, f (x) = 1 > 0, donc f est strictement croissante sur ], ], pour x >, f (x) = x 7 > 4 7 > 0, donc f est strictement croissante sur ], + [ De plus : et lim f(x) = x On obtient donc la courbe suivante : lim x x =, lim f(x) = lim x + x + x 7 x + 4 = + 51

Chapitre 1.1 Fonctions trigonométriques.

Chapitre 1.1 Fonctions trigonométriques. Chapitre. Fonctions trigonométriques. Exercice. Formules de somme et de différence En remplaçant a et b par des valeurs particulières complèter le tableau suivant avec les résultats donnés ci-après : cos

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0)

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0) NOMBRES COMPLEXES 1 Corps C des nombres complexes 1.1 Construction de C Construction de C On munit R de deux lois internes + et de la manière suivante. Pour (a, b, c, d) R 4, on pose (a, b) + (c, d) =

Plus en détail

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014 Baccalauréat Série S Métropole, juin 4 Sujet et Corrigé Stéphane PASQUET Disponible sur http://www.mathweb.fr juin 4 Exercice (5 points) - Commun à tous les candidats Partie A Dans le plan muni d un repère

Plus en détail

Devoir commun de Mathématiques 18 janvier 2014. Problème 1

Devoir commun de Mathématiques 18 janvier 2014. Problème 1 Lycée Jean Bart MPSI & PCSI Année 213-214 Devoir commun de Mathématiques 18 janvier 214 La clarté des raisonnements, la précision de la rédaction et la présentation entreront pour une part non négligeable

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Corrigé du Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie Mars 2016

Corrigé du Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie Mars 2016 Corrigé du Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie Mars 0 A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous les candidats points Partie A Une boite contient 00 médailles souvenir dont 50 sont argentées, les autres dorées.

Plus en détail

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton

BTS MCI. Lycée Vauban, Brest 4 mai 2016. André Breton BTS MCI Lycée Vauban, Brest 4 mai 06 André Breton Table des matières I Compléments pour les bac pro 8 ÉquationsFactorisationsInéquations 9. Identités remarquables................................ 9. Le

Plus en détail

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année.

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2002, regroupe les documents distribués aux élèves en cours d année. MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ Ce polcopié conforme au programme 00, regroupe les documents distribués au élèves en cours d année. Année 0-0 Année 0-0 T le ES A. YALLOUZ (MATH@ES) TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Institut de Biologie Fondamentale et Appliquée. M A T H E M A T I Q U E S pour SV 105

Institut de Biologie Fondamentale et Appliquée. M A T H E M A T I Q U E S pour SV 105 U N I V E R S I T E de C A E N Institut de Biologie Fondamentale et Appliquée M A T H E M A T I Q U E S pour SV 05 0 - Présentation - Bibliographie. - Trigonométrie - Fonctions réciproques - Nombres complees

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont

Plus en détail

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique CHAPITRE 4 DÉRIVATION ET PRIMITIVATION Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique 08. Nombre dérivé Soit f une fonction numérique, définie sur un intervalle ou une réunion d intervalles,

Plus en détail

Lycée Marlioz - Aix les Bains. Bac Blanc 2012. Mathématiques - Terminale ES. 16 mai 2012

Lycée Marlioz - Aix les Bains. Bac Blanc 2012. Mathématiques - Terminale ES. 16 mai 2012 Lycée Marlioz - Aix les Bains Bac Blanc 2012 Mathématiques - Terminale E Candidats n ayant pas choisi la spécialité maths 16 mai 2012 Pour cette épreuve, la rédaction, la clarté et la précision des explications

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S. Savoir-Faire par chapitre avec corrigé

Cours de mathématiques pour la Terminale S. Savoir-Faire par chapitre avec corrigé Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre avec corrigé Florent Girod Année scolaire 205 / 206. Eternat Notre Dame - Grenoble Table des matières I Savoir-Faire 2 ) Suites numériques.................................

Plus en détail

Partie I : Manipulation d inégalités. n k. k=0. (1 + a) n 1 + na. 27. Indication : On pourra utiliser les fonctions f(x) = (x+b+c)3.

Partie I : Manipulation d inégalités. n k. k=0. (1 + a) n 1 + na. 27. Indication : On pourra utiliser les fonctions f(x) = (x+b+c)3. Mathématiques Devoirs de Vacances MPSI/PCSI août 5 Partie I : Manipulation d inégalités Eercice Soit m un réel Déterminer l'ensemble E des réels tels que e + e l'ensemble E des réels tels que (m + + m

Plus en détail

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions 1) f (x) = 7x+3 TD Dérivation n : étude des variations de fonctions Étude de variations f est une fonction affine, de coefficient directeur négatif, on sait donc qu elle est décroissante surê. Le calcul

Plus en détail

Contrôle commun : 4 heures

Contrôle commun : 4 heures Exercice 1 (5 points) Contrôle commun : 4 heures PARTIE A On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0 ; + [ par f(x) = ln x + x. 1. Déterminer les limites de la fonction f en 0 et en +.. Étudier

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Note liminaire Programme selon les sections : - fonctions de références, représentations graphiques, dérivées, tableau de variations : toutes sections - opérations sur les limites, asymptotes : STI2D,

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités Sujet Métropole 01 EXERIE 1. [4 pts] Probabilités Une jardinerie vend de jeunes plants d arbres qui proviennent de trois horticulteurs : 5% des plants proviennent de l horticulteur H 1, 5% de l horticulteur

Plus en détail

Equations différentielles

Equations différentielles Equations différentielles Mathématiques Martine Arrrou-Vignod FORMAV 2009 I Equations différentielles linéaires à coefficients constants du premier ordre 3 I.1 Vocabulaire Définitions......................

Plus en détail

Cours de Mathématiques

Cours de Mathématiques Chapitre 4 Cours de Mathématiques Lycee Gustave Eiffel PTSI 02/03 Equations différentielles Ce chapitre est une première étude des équations différentielles, il vous sera d abord utile en physique et en

Plus en détail

Comment Utiliser Supra Math 4

Comment Utiliser Supra Math 4 Comment Utiliser Supra Math 4 1- Dérivation Tableau de Variations* : Calcule la dérivée et construit le tableau à partir de f(x), f (x) et les xo. Note : Quand vous entrez la fonction, vous pouvez taper

Plus en détail

Exo7. Développements limités. 1 Calculs. 2 Applications. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Développements limités. 1 Calculs. 2 Applications. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Développements ités Corrections d Arnaud Bodin. Calculs Exercice Donner le développement ité en 0 des fonctions :. cosx expx à l ordre 2. ln + x)) 2 à l ordre 4 shx x. x à l ordre 6 4. exp sinx) )

Plus en détail

Université de Cergy-Pontoise Département de Mathématiques L1 MIPI - S2. Cours de Mathématiques : Polynômes et Suites

Université de Cergy-Pontoise Département de Mathématiques L1 MIPI - S2. Cours de Mathématiques : Polynômes et Suites Université de Cergy-Pontoise Département de Mathématiques L MIPI - S Cours de Mathématiques : Polynômes et Suites Table des matières Nombres complexes 5. Le corps C des nombres complexes.................................

Plus en détail

Etude des fonctions trigonométriques

Etude des fonctions trigonométriques Chapitre Dans ce chapitre, nous continuons le travail sur les fonctions usuelles en introduisant les fonctions trigonométriques. Si celles sont définies à partir de la géométrie euclidienne, elles permettent

Plus en détail

Le second degré. Table des matières

Le second degré. Table des matières Le second degré Table des matières 1 La forme canonique du trinôme 1.1 Le trinôme du second degré......................... 1. Quelques exemples de formes canoniques................. 1.3 Forme canonique

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. b) Soit (u n ) n N une suite d éléments de [0 ; 1]. Montrer

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. b) Soit (u n ) n N une suite d éléments de [0 ; 1]. Montrer [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 9 décembre 05 Enoncés Familles sommables Ensemble dénombrable a) Calculer n+ Exercice [ 03897 ] [Correction] Soit f : R R croissante. Montrer que l ensemble des

Plus en détail

I. ÉTUDE DES FONCTIONS SIN ET COS

I. ÉTUDE DES FONCTIONS SIN ET COS I. ÉTUDE DES FONCTIONS SIN ET COS Les propriétés mises en évidence au thème précédent vont permettre d étudier les fonctions trigonométriques { { R R R R cos : et sin : x cosx) x sinx). On fixe un repère

Plus en détail

CHAPITRE I TRIGONOMETRIE

CHAPITRE I TRIGONOMETRIE CHAPITRE I TRIGONOMETRIE ) Le cercle trigonométrique Un cercle trigonométrique est un cercle C de rayon qui est orienté, ce qui veut dire qu on a choisi un sens positif (celui des ronds-points) et un sens

Plus en détail

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN 3 ANS

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN 3 ANS BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN ANS Électrotechnique énergie équipements communicants Exemple de progression pédagogique Programmes : BOEN n 11 du 1/06/199 / A 8/07/99 modifié A 19/07/0 Mathématiques :

Plus en détail

ENTRÉE EN TS. Exercice 1 Second degré - les aspects élémentaires.

ENTRÉE EN TS. Exercice 1 Second degré - les aspects élémentaires. 1 ENTREE EN CLASSE DE TERMINALE S. FEUILLE D EXERCICES 2015 1. Pour qui est ce document. Ce document est destiné à tous les élèves entrant en Terminale S, quelle qu ait été leur moyenne dans la discipline

Plus en détail

EXERCICES SUR LES FONCTIONS CONTINUES

EXERCICES SUR LES FONCTIONS CONTINUES EXERCICES SUR LES FONCTIONS CONTINUES. Dans chacun des cas suivants, préciser si la partie A de R proposée admet une borne supérieure, une borne inférieure, un plus grand, un plus petit élément, et les

Plus en détail

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique Analyse et Géométrie Différentielle Première Année I NOMBRES REELS ET COMPLEXES, SUITES ET FONCTIONS 1 Nombres réels et complexes 2 Suites de nombres

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x [ttp://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 205 Enoncés Dérivation Dérivabilité Eercice [ 0354 ] [Correction] Étudier la dérivabilité des fonctions suivantes : a) 2 3 b) 2 ) arccos 2 ) Eercice 2

Plus en détail

TOPOLOGIE DE LA DROITE REELLE

TOPOLOGIE DE LA DROITE REELLE TOPOLOGIE DE LA DROITE REELLE P. Pansu 16 mai 2005 1 Qu est-ce que la topologie? C est l étude des propriétés des objets qui sont conservées par déformation continue. Belle phrase, mais qui nécessite d

Plus en détail

Les paraboles. x ax 2 + bx + c.

Les paraboles. x ax 2 + bx + c. 1ES Résumé du cours sur le second degré. Les paraboles. On appelle fonction du second degré une fonction de la forme x ax 2 + bx + c. Bien sûr a doit être différent de 0 sinon ce n est pas une fonction

Plus en détail

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0 Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0. Le théorème de Rolle sur un espace vectoriel normé Pour ce paragraphe, on se donne un espace vectoriel normé (E, ). Le théorème

Plus en détail

Révisions Maths Terminale S - Cours

Révisions Maths Terminale S - Cours Révisions Maths Terminale S - Cours M. CHATEAU David 24/09/2009 Résumé Les résultats demandés ici sont à connaître parfaitement. Le nombre de réponses attendues est parfois indiqué entre parenthèses. Les

Plus en détail

Sujets HEC B/L 2013-36-

Sujets HEC B/L 2013-36- -36- -37- Sujet HEC 2012 B/L Exercice principal B/L1 1. Question de cours : Définition et propriétés de la fonction de répartition d une variable aléatoire à densité. Soit f la fonction définie par : f(x)

Plus en détail

Inde, avril 2014, exercice 1

Inde, avril 2014, exercice 1 Sujet 1 Inde, avril 2014, exercice 1 4 points Dans cet exercice, sauf indication contraire, les résultats seront arrondis au centième. 1 La durée de vie, exprimée en années, d un moteur pour automatiser

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Généralités sur les fonctions numériques

Généralités sur les fonctions numériques 7 Généralités sur les fonctions numériques Une fonction numérique est, de manière générale, une fonction d une variable réelle et à valeurs réelles. 7.1 Notions de base sur les fonctions Si I, J sont deux

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

La dérivation dans R

La dérivation dans R S La dérivation dans R Introduction Activité sur la cute libre d un corps. 2 Nombre dérivé Définition du nombre dérivé Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et soit a un réel de l intervalle

Plus en détail

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre Fonctions linéaires et fonctions affines Cours Objectifs du chapitre Connaitre le sens de variation d une fonction affine. Connaitre le signe d une fonction affine. 1 Introduction Activité 2 Fonctions

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

Fonctions affines Exercices corrigés

Fonctions affines Exercices corrigés Fonctions affines Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : antécédent, image, résolution d équation, représentation graphique d une fonction affine (coefficient directeur et ordonnée

Plus en détail

CHAPITRE 3 Repères, points et droites

CHAPITRE 3 Repères, points et droites CHAPITRE 3 Repères, points et droites A) Repères et coordonnées des points 1) Repères Pour représenter le plan en géométrie analytique, on a besoin de définir deux axes, qu'on appelle axe des abscisses

Plus en détail

.:: Module Mathématiques I : Algèbre ::.

.:: Module Mathématiques I : Algèbre ::. Université Mohammed V - Agdal Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. 1014 Rabat, Maroc.:: Module Mathématiques I : Algèbre ::. Filière : Sciences de

Plus en détail

MATÉRIEL D APPRENTISSAGE SERVANT D APPUI AU NOUVEAU TABLEAU DE CORRESPONDANCE DU CURRICULUM À : MATHÉMATIQUES 11 NO P-0-257

MATÉRIEL D APPRENTISSAGE SERVANT D APPUI AU NOUVEAU TABLEAU DE CORRESPONDANCE DU CURRICULUM À : MATHÉMATIQUES 11 NO P-0-257 MATÉRIEL D APPRENTISSAGE SERVANT D APPUI AU NOUVEAU CURRICULUM DE L ONTARIO : MATHÉMATIQUES, FONCTIONS, 11 e année, COURS PRÉUNIVERSITAIRE/PRÉCOLLÉGIAL (MCF3M) TABLEAU DE CORRESPONDANCE DU CURRICULUM À

Plus en détail

Techniques fondamentales de calcul

Techniques fondamentales de calcul Chapitre Techniques fondamentales de calcul. Inégalités dans R On rappelle que (R, +,, ) est un corps totalement ordonné, d où : x, y R, x y ou y x, x, y, z R, x y = x + z y + z, x, y R, x 0ety 0 = xy

Plus en détail

Séquence 7. 1 ère partie : 2 e partie : Problèmes. Produit scalaire (2) : applications. Séquence 7 MA12. Cned - Académie en ligne

Séquence 7. 1 ère partie : 2 e partie : Problèmes. Produit scalaire (2) : applications. Séquence 7 MA12. Cned - Académie en ligne Séquence 7 1 ère partie : Produit scalaire () : applications e partie : Problèmes Séquence 7 MA1 1 1ère partie Produit scalaire () : applications Sommaire 1/ Pré-requis Calculs de distances, d angles 3

Plus en détail

Préparation oral de rattrapage Série S

Préparation oral de rattrapage Série S Préparation oral de rattrapage Série S Vous venez de télécharger les corrigés... IMPRIMEZ-LES! Ces corrigés sont imprimables, mais vous ne pourrez pas sauvegarder le fichier... Imprimez dès que possible

Plus en détail

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP)

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) SESSION DE 2005 concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) section : mathématiques deuxième composition de mathématiques (épreuve de remplacement)

Plus en détail

Expérimentation 2007

Expérimentation 2007 Mathématiques série S Épreuve pratique au baccalauréat Expérimentation 2007 - Banque de sujets - Ce document peut être utilisé librement dans le cadre des activités de l'enseignement scolaire, de la formation

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S

Cours de mathématiques pour la Terminale S Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre Florent Girod 1 Année scolaire 2015 / 2016 1. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 1) Suites numériques.................................

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière PRO 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde PRO partie première PRO partie terminale PRO Sommaire

Plus en détail

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015 T ES/L DEVOIR SURVEILLE 3 16 JANVIER 2015 Durée : 3h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

La fonction logarithme népérien

La fonction logarithme népérien La fonction logarithme népérien Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 204/205 Table des matières La fonction logarithme népérien 2. Définition Courbe représentative................................... 2.2

Plus en détail

119 exercices de mathématiques pour 1 re S

119 exercices de mathématiques pour 1 re S mai 06 9 exercices de mathématiques pour re S Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr mai 06 I Le second degré.................................. I. Calcul de discriminant et

Plus en détail

Métropole juin 2009 Brevet Corrigés Page 1 sur 7

Métropole juin 2009 Brevet Corrigés Page 1 sur 7 Métropole juin 2009 Brevet Corrigés Page 1 sur 7 Exercice 1 : sur 2 points 1. (1 pt) A = 8 + 3 4 1 + 2 1, A = 8 + 12 1 + 3 A = 20 4 A = 4 4 1 A = Activité numérique 2. (1 pt) En l absence de parenthèses,

Plus en détail

Cours de Mathématiques 2

Cours de Mathématiques 2 Cours de Mathématiques 2 première partie : Analyse 2 DEUG MIAS 1 e année, 2 e semestre. Maximilian F. Hasler Département Scientifique Interfacultaire B.P. 7209 F 97275 SCHOELCHER CEDEX Fax : 0596 72 73

Plus en détail

PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES

PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES

Plus en détail

Sujets et corrigés des DS de mathématiques. BCPST 1A Lycée Hoche 2014-2015. Sébastien Godillon

Sujets et corrigés des DS de mathématiques. BCPST 1A Lycée Hoche 2014-2015. Sébastien Godillon Sujets et corrigés des DS de mathématiques BCPST A Lycée Hoche 04-05 Sébastien Godillon Table des matières Sujet du DS n o Corrigé du DS n o 5 Exercice logique 5 Exercice nombres réels, sommes, suites

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7.

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7. Mathématiques pour l informatique IMAC première année - Soutien - Nombres complexes Rappels. Un nombre complexe z admet plusieurs représentations : représentation vectorielle z = (a, b) où a, b R représentation

Plus en détail

Sujet de Bac 2010 Maths ES Obligatoire & Spécialité Amérique du Nord

Sujet de Bac 2010 Maths ES Obligatoire & Spécialité Amérique du Nord Sujet de Bac 2010 Maths ES Obligatoire & Spécialité Amérique du Nord EXERCICE 1 : 5 points Commun à tous les candidats On sait que la courbe C passe par les points A( 2; 0,5), B(0; 2), C(2; 4,5), D(4,5;

Plus en détail

Chapitre 5 Le logarithme néperien

Chapitre 5 Le logarithme néperien A) La fonction ln(x) Chapitre 5 Le logarithme néperien ) Définition Nous avons vu que nous ne savions pas exprimer la primitive de la fonction inverse avec des fonctions connues. Alors inventons cette

Plus en détail

Institution Stanislas Brevet Blanc de Mathématiques Mai 2010 1

Institution Stanislas Brevet Blanc de Mathématiques Mai 2010 1 BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES Mai 2010 La calculatrice est autorisée. Le soin et la qualité de la rédaction seront pris en compte dans la notation. N candidat : Observations Présentation et rédaction :

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Ó Ø Ó Ö ¾¼½ PSI Aurélien Monteillet ii Ce document contient les notes d un cours de mathématiques pour la classe de PSI. Les démonstrations non exigibles ou hors programme sont explicitement

Plus en détail

Baccalauréat S Amérique du Nord 2 juin 2015

Baccalauréat S Amérique du Nord 2 juin 2015 Durée : 4 heures Baccalauréat S Amérique du Nord 2 juin 2015 Exercice 1 Commun à tous les candidats 5 points Dans l espace, on considère ( une pyramide SABCE à base carrée ABCE de centre O. Soit D le point

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE 2015-2016, Automne N. Débit & J. Bastien Document compilé le 13 novembre 2015 Liste des Travaux Dirigés Avant-propos iii Travaux

Plus en détail

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales Chapitre 3 : Fonctions affines Dans tout ce chapitre, le plan est muni d un repère. 1 Rappels sur les équations de droite Une droite qui n est pas verticale a une unique équation du type y = ax + b, qu

Plus en détail

Sujet n 1. Sujet n 2

Sujet n 1. Sujet n 2 Exercices d oraux Consignes : L oral comporte deux questions dont une de spécialité pour le candidats concernés. L épreuve est constituée d une préparation d une vingtaine de minutes suivie d un entretien

Plus en détail

Les espaces vectoriels Partie 1

Les espaces vectoriels Partie 1 Les espaces vectoriels Partie 1 MPSI Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 1 er février 2016 1 Définition d un Espace Vectoriel Soit ( K,+, ) un corps commutatif (le programme impose K = R ou C).

Plus en détail

Ensembles-Applications

Ensembles-Applications Ensembles-Applications Exercice 1 : Soient A = {1,2,3} et B = {0,1,2,3}. Décrire les ensembles A B, A B et A B. Allez à : Correction exercice 1 : Exercice 2 : Soient A = [1,3] et B = [2,4]. Déterminer

Plus en détail

2. Si x désigne le prix d un article, exprimer en fonction de x le prix de cet article après une baisse de 20%.

2. Si x désigne le prix d un article, exprimer en fonction de x le prix de cet article après une baisse de 20%. 3 ème REVISIONS BREVET EXERCICE 1 : Soit P = (x 2) (2x + 1) (2x + 1)² 1. Développer et réduire P. 2. Factoriser P. 3. Résoudre l équation (2x + 1) (x + 3) = 0 4. Pour x = 3, écrire P sous forme fractionnaire.

Plus en détail

TRINÔME DU SECOND DEGRÉ

TRINÔME DU SECOND DEGRÉ TRINÔME DU SECOND DEGRÉ Définition On appelle fonction trinôme du second degré, toute fonction f définie sur IR qui, à x associe f(x) = ax 2 + bx + c, a, b et c étant trois réels avec a 0. Exemple Les

Plus en détail

Fonctions modulaires. Caroline Dumoulin. Université de Fribourg (Suisse) 25.10.2007

Fonctions modulaires. Caroline Dumoulin. Université de Fribourg (Suisse) 25.10.2007 Fonctions modulaires Caroline Dumoulin Université de Fribourg (Suisse) 25.0.2007 Table des matières Introduction 2 La fonction modulaire 3 La fonction modulaire J de Klein 6 Introduction Dans ce proséminaire,

Plus en détail

Fonctions circulaires et applications réciproques

Fonctions circulaires et applications réciproques Chapitre II Fonctions circulaires et applications réciproques A Fonctions circulaires A Rappels de trigonométrie Radians et cercle trigonométrique Le radian est une unité de mesure d angle (orienté) définie

Plus en détail

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009 Second degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 008/009 Table des matières 1 Polynômes du second degré 1.1 Définition................................................. 1. Forme canonique.............................................

Plus en détail

Baccalauréat Blanc 10 février 2015 Corrigé

Baccalauréat Blanc 10 février 2015 Corrigé Exercice Commun à tous les candidats Baccalauréat Blanc février 25 Corrigé. Réponse d. : e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e 5,4. 2. Réponse b. : positif

Plus en détail

CHAPITRE 2 SUITES RÉELLES ET COMPLEXES

CHAPITRE 2 SUITES RÉELLES ET COMPLEXES CHAPITRE SUITES RÉELLES ET COMPLEXES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autres sciences. Nous verrons dans ce cours et les travaux

Plus en détail

Fonctions à deux variables

Fonctions à deux variables Fonctions à deux variables ECE Lcée Carnot 5 janvier Aspect graphique Définition. Une fonction à deux variables est une application f : D R, où D est une sous-ensemble du plan R appelé domaine de définition

Plus en détail

Geogebra. Logiciel de géométrie dynamique. Activité pour la classe. Thomas Castanet http://chingatome.net - page 1

Geogebra. Logiciel de géométrie dynamique. Activité pour la classe. Thomas Castanet http://chingatome.net - page 1 Geogebra Logiciel de géométrie dynamique ctivité pour la classe Thomas astanet http://chingatome.net - page 1 Table des matières Geogebra - ctivités - page 2 . Présentation : Geogebra est un logiciel de

Plus en détail

( ) et orienté dans le

( ) et orienté dans le FONCTIONS COSINUS ET SINUS I. Rappels ) Définitions : Dans le plan muni d un repère!! ortonormé O ; i ; j ( ) et orienté dans le sens direct, on considère un cercle trigonométrique de centre O. Pour tout

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

1. Description du cours

1. Description du cours 1. Description du cours Ce cours porte sur la généralisation de notions mathématiques par le biais d expériences, d applications et du développement de structures formelles et abstraites. Au moyen de la

Plus en détail

Connaître les variations des fonctions polynômes de degré 2 (monotonie, extremum) et la propriété de symétrie de leurs courbes.

Connaître les variations des fonctions polynômes de degré 2 (monotonie, extremum) et la propriété de symétrie de leurs courbes. www.mathsenligne.com 2N3 - FONCTION CARRE ET SECOND DEGRE COURS (1/6) CONTENUS CAPACITES ATTENDUES COMMENTAIRES Expressions algébriques Transformations d expressions algébriques en vue d une résolution

Plus en détail

Suites numériques. Sommaire :

Suites numériques. Sommaire : Suites numériques I Activité n o 2 page 295 Sommaire : II Généralités sur les suites numériques III Variations et bornes IV Suites arithmétiques V Suites géométriques VI Suites convergentes VII Représentation

Plus en détail

Synthèse d analyse Avril 2011

Synthèse d analyse Avril 2011 Snthèse d analse Avril 20 Cette snthèse d analse a été rédigée suite à une suggestion de M le Professeur E Delhez Elle est destinée à aider les étudiants à préparer l eamen d admission au études d ingénieur

Plus en détail

Série n 5 : Optimisation non linéaire

Série n 5 : Optimisation non linéaire Université Claude Bernard, Lyon I Licence Sciences & Technologies 43, boulevard 11 novembre 1918 Spécialité Mathématiques 69622 Villeurbanne cedex, France Option: M2AO 2007-2008 Série n 5 : Optimisation

Plus en détail

Exercices du chapitre VI avec corrigé succinct

Exercices du chapitre VI avec corrigé succinct Exercices du chapitre VI avec corrigé succinct Exercice VI. Ch6-Exercice Montrer par récurrence que En déduire que puis que k =,,..., n, d k dx k xn = n(n ) (n + k)x n k, d n dx n xn = n! d k dx k xn =

Plus en détail

Fonction réciproque d une fonction strictement monotone sur un intervalle de Y. Etude de la continuité, de la dérivabilité. Exemples.

Fonction réciproque d une fonction strictement monotone sur un intervalle de Y. Etude de la continuité, de la dérivabilité. Exemples. Fonction réciproque d une fonction strictement monotone sur un intervalle de Y. Etude de la continuité, de la dérivabilité. Exemples. Introduction : On suppose connues les notions d injectivité, surjectivité,

Plus en détail

1 Topologies, distances, normes

1 Topologies, distances, normes Université Claude Bernard Lyon 1. Licence de mathématiques L3. Topologie Générale 29/1 1 1 Topologies, distances, normes 1.1 Topologie, distances, intérieur et adhérence Exercice 1. Montrer que dans un

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 004 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Section : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L'usage des calculatrices de poche est autorisé (conformément au directives

Plus en détail

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy V. Latocha PACES UHP septembre 2010 remerciements à D. Schmitt et V. Ries V. Latocha (PACES UHP) Cours mathématiques Paces septembre 2010 1 / 48 1 Fonctions d une variable

Plus en détail

Un point pondéré est un couple ( A, a ) formé d un point A et d un coefficient réel a.

Un point pondéré est un couple ( A, a ) formé d un point A et d un coefficient réel a. Cours 2 BARYCENTRES Définition Un point pondéré est un couple ( A, a ) formé d un point A et d un coefficient réel a 2 Barycentre d un système de plusieurs points pondérés On se place par exemple dans

Plus en détail