CANCER BRONCHO- PULMONAIRE PRIMITIF. Nicolas Girard

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCER BRONCHO- PULMONAIRE PRIMITIF. Nicolas Girard"

Transcription

1 CANCER BRONCHO- PULMONAIRE PRIMITIF Nicolas Girard

2 PLAN Epidémiologie Types histologiques Manifestations cliniques Examens paracliniques Imagerie A visée histologique Prise en charge thérapeutique Bilan préthérapeutique Traitement

3 EPIDEMIOLOGIE Descriptive Incidence: cas / an 4 ème cancer en fréquence Mortalité: décès / an 1 ère cause de mortalité par cancer Espèrance de vie à 5 ans<10%

4 EPIDEMIOLOGIE Analytique Tabac: 90% Actif +++ paquets-années Passif Carcinogènes professionnels 10-15% A évoquer systématiquement amiante ++

5 Figure 2 : D après R Peto ; BMJ Effet de l arrêt du tabac selon l âge (Cohorte de médecins britanniques)

6 TABAC Cancérogènes Goudrons Nitrosamines CO Hypoxie (Cardio-vasc) Métaux lourds Plomb Mercure Cadnium Nicotine Dépendance

7 TYPES HISTOLOGIQUES C. Non à Petites Cellules - C. épidermoides 30-35% - Adénocarcinomes 45% () >80% - C. à Grandes Cellules (Indifférenciés) 5-10% C. à Petites Cellules 15%

8 MANIF. CLINIQUES Circonstances de découverte Fortuite 40% Manifestations générales Manifestations thoraciques Manifestations extra-thoraciques Syndrômes paranéoplasiques

9 MANIF. CLINIQUES + Signe Fonctionnel = Rechercher Cancer Bronchique Manifestations Générales Manifestations Thoraciques Manifestations Extra-thoraciques Syndromes Paranéoplasiques

10 MANIF. CLINIQUES + Manif. Générales = Rechercher Cancer Bronchique Asthénie Anorexie Amaigrissement (% poids de base) Fièvre (fébricule) inexpliquée

11 MANIF. CLINIQUES + Manif. = Rechercher Cancer Thoraciques Bronchique Symptômes Bronchiques Envahissement loco-régional Adénopathies (sus-claviculaire) Syndrome médiastinal Douleur thoracique (pleurésie, atteinte pariétale)

12 MANIF. CLINIQUES + Manif. = Rechercher Cancer Thoraciques Bronchique Symptômes Bronchiques Toux Expectorations Hémoptysie Dyspnée (wheezing)

13 MANIF. CLINIQUES + Manif. = Rechercher Cancer Thoraciques Bronchique Envahissement loco-régional Adénopathies (sus-claviculaire) Syndrome médiastinal Douleur thoracique pleurésie atteinte pariétale

14 MANIF. CLINIQUES + Manif. = Rechercher Cancer Thoraciques Bronchique Envahissement loco-régional Syndrome de Pancoast-Tobias Syndrome de Claude-Bernard-Horner Lyse osseuse 1ère (+/- 2ème) côte Tumeur de l Apex pulmonaire Névralgie C8-D1

15 MANIF. CLINIQUES + Manif. Métastatique = Rechercher Cancer Bronchique Cerveau Foie Surrénales Os Autre Métastase prévalente

16 MANIF. CLINIQUES + Syndr. Paranéoplasique = Rechercher Cancer Bronchique Hippocratisme digital SP endocriniens SP neurologiques Thrombo-embolie

17 EXAMENS PARACLINIQUES Radiographie du Thorax Opacité hilaire Atélectasie Opacité parenchymateuse Nodule 30mm Masse > 30mm Excavation

18 EXAMENS PARACLINIQUES Radiographie du Thorax Opacité hilaire

19 EXAMENS PARACLINIQUES Atélectasie Radiographie du Thorax

20 EXAMENS PARACLINIQUES Radiographie du Thorax Opacité parenchymateuse Nodule 30mm Masse > 30mm Excavation

21 EXAMENS PARACLINIQUES Radiographie du Thorax Opacité parenchymateuse Nodule 30mm Masse > 30mm Excavation

22 EXAMENS PARACLINIQUES Radiographie du Thorax Opacité parenchymateuse Nodule 30mm Masse > 30mm Excavation

23 EXAMENS PARACLINIQUES Tomodensitométrie Thoracique Taille & localisation précise Contours Structures avoisinnantes Médiastin Coupes abdominales hautes

24 EXAMENS PARACLINIQUES Tomodensitométrie Thoracique Taille & localisation précise

25 EXAMENS PARACLINIQUES Contours Tomodensitométrie Thoracique

26 EXAMENS PARACLINIQUES Tomodensitométrie Thoracique Structures avoisinnantes

27 EXAMENS PARACLINIQUES Médiastin Tomodensitométrie Thoracique

28 EXAMENS PARACLINIQUES TEP au 18FDG

29 EXAMENS PARACLINIQUES A visée histologique Bronchoscopie souple Ponction trans-pariétale Chirurgie: médiastinoscopie, thoracoscopie Preuve Histologique Diagnostic Positif de Cancer Bronchique

30 EXAMENS PARACLINIQUES A visée histologique Bronchoscopie souple Biopsies bronchiques Biopsies transbronchiques Biopsies ganglionnaires trans-trachéales

31

32

33 EXAMENS PARACLINIQUES A visée histologique Ponction trans-pariétale à l aiguille

34 EXAMENS PARACLINIQUES A visée histologique Chirurgie: Médiastinoscopie Thoracoscopie / Thoracotomie exploratrice

35 EXAMENS PARACLINIQUES Choix de la technique

36 Diagnostic Différentiel Tumeurs Malignes Primitives Hématologiques (Lymphomes) Thymomes Tumeurs Malignes Secondaires Tumeurs Bénignes Pathologie Infectieuse Tuberculose Pneumopathie

37 Formes Cliniques Tumeur de Pancoast-Tobias Névralgie C8-D1 Syndr. Claude Bernard Horner Lyse 1ère (+/- 2ème) côte Carcinome Bronchiolo-Alvéolaire Atteinte alvéolaire Expectoration abondante Syndrome alvéolaire (bronchogramme)

38 TRAITEMENT Bilan d extension et Classification TNM Pronostic Évolution Survie Bases Thérapeutiques Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie Traitements Symptomatiques Aspects Administratifs et Légaux

39 BILAN PRETHERAPEUTIQUE 2 objectifs Quel est le stade de la maladie et donc quel est le traitement recommandé pour ce type de patients? Quel type de traitement ce patient est-il en mesure de supporter? Quel est le meilleur traitement pour ce patient en particulier?

40 BILAN PRETHERAPEUTIQUE Bilan d extension Données cliniques Données endoscopiques Ext. loco-régionale Ext. à distance Données radiologiques

41 BILAN PRETHERAPEUTIQUE Bilan d extension loco-régionale TDM thoracique TEP 18FDG

42 BILAN PRETHERAPEUTIQUE Bilan d extension à distance TDM abdominale TDM / IRM cérébrale

43 BILAN PRETHERAPEUTIQUE Bilan d extension à distance Scintigraphie osseuse TEP 18FDG

44 BILAN PRETHERAPEUTIQUE Bilan d extension: synthèse TNM Révisée en 2010 Tumeur T1 à T4 Ganglions (Nodes) N0 à N3 Métastases M0 ou M1 Stades Stades I et II: localisé Stade III: localement avancé Stade IV: métastatique

45

46

47 Classifications (3) Stade

48 Classifications (3) Stade

49

50

51

52

53

54

55 Tableau 2 : les 4 stades du CBNPC et la survie à 5 ans (ce tableau est donné à titre indicatif)

56 BILAN PRETHERAPEUTIQUE Etat général: Performans status (0 5) Etat nutritionnel: Etat fonctionnel: Bilan du malade perte de poids, IMC Respiratoire: EFR Cardiovasculaire: ECG, Echographie Autres comorbidités

57

58 TRAITEMENT Moyens Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie Thérapies ciblées Histologie Bilan préthérapeutique

59 TRAITEMENT Cancers non à petites cellules Localisé (I et II, 20%) CHIRURGIE Local. avancé (III, 35%) CHIMIO-RADIOTH. Métastatique (IV, 45%) CHIMIOTHERAPIE ANTI ANGIOGENIQUES THERAPIES CIBLEES

60 TRAITEMENT

61 Traitement en 2012: stades précoces TRAITEMENT Stade clinique I / II Patient opérable Patient inopérable pour des causes non carcinologiques Exérèse complète Exérèse incomplète pia IB p II A, p II B, p III A Radiothérapie stéréotaxique ou, àdéfaut, de conformation ou thermoablation Surveillance Chimiothérapie adjuvante (4 cycles de Cisplatine- Vinorelbine) chez les patients en état physiologique et psychologique de la supporter.

62 Traitement en 2012: stades localement avancés TRAITEMENT Stade clinique IIIA Patient opérable Tumeur résécable Patient opérable, résécabilité limite Patient inopérable pour des causes non carcinologiques Chirurgie première suivie d une chimiothérapie 4 cycles de Cisplatine Navelbine Chimiothérapie première (àbase de sels de platine + molécule 3 ème ème génération) suivie d une chirurgie Chimiothérapie à base de sels de platine Chirurgie si tumeur résécable Résécabilité non obtenue Radiothérapie post-opératoire recommandée si si exérèse incomplète possible si si exérèse complète et et p N2 A réaliser après la la chimiothérapie en cas de décision de chimiothérapie adjuvante. Association radiochimiothérapie, séquentielle ou concomitante (suivant état du patient)

63 Traitement en 2012: stades localement avancés TRAITEMENT Stade clinique IIIB Trachée, carène, vertèbre atteintes Discuter chirurgie et/ou radiothérapie IIIB sans atteinte pleurale et non accessible àune chirurgie PS0-1 PS2 ou âge> 70 ans PS > 2 Patient fragile Association chimioradiothérapie concomitante (chimiothérapie àbase de Cisplatine) Association radio chimio-radiothérapie séquentielle Radiothérapie exclusive

64 Traitement en 2012: stades métastatiques TRAITEMENT Stade clinique IV En cas de métastase unique, discuter au cas par cas un traitement chirurgical bifocal, associéou non àune chimiothérapie et une radiothérapie Mutation activatrice de l EGFr Biologie moléculaire Gefitinib ou Erlotinib Absence de mutation ou recherche non possible PS0-1 PS2 Age > 70 ans Chimiothérapie à base de sels de platine -Cisplatine Vinorelbine -Cisplatine- Gemcitabine -Cisplatine Docetaxel -Carboplatine Paclitaxel -Cisplatine-Pemetrexed (cancers non épidermoïdes) -Option: Adjonction de de Bevacizumab (cancers non épidermoïdes) Chimiothérapie avec -Dose réduite de Cisplatine -Chimiothérapie sans Cisplatine: (Carboplatine Paclitaxel) -Chimiothérapie sans sels de platine (DocetaxelGemcitabine) -Monochimiothérapie Carboplatine Paclitaxel Options: Monochimiothérapieou doublets à base de platine Soins de support Si Si PS > 2

65 Mutations oncogéniques(driver mutations) TRAITEMENT CIBLE - Mutations oncogéniques(driver mutations) - certaines altérations moléculaires sont nécessaires et suffisantes à la carcinogénèse pulmonaire Pao et Girard. Lancet Oncol 2011;12:175

66 Mutations oncogéniques(driver mutations) TRAITEMENT CIBLE - Mutations oncogéniques(driver mutations) Pao et Girard. Lancet Oncol 2011;12:175

67 Voie de signalisation de l EGFR EGF Domaine de fixation au ligand Domaine tyrosine kinase PI3K EGF R P P Grb-2 SOS RAS PTEN AKT mtor STAT 3/5 Survie RAF MEK MAPK Prolifération

68 Mutations de l EGFR MUTATIONS EGFR Shigematsu et Gazdar. Int J Cancer 2006;118:257

69 a Concept émergent: clusters moléculaires de cancer bronchique MUTATIONS EGFR - Applications cliniques: thérapies ciblées c -ISEL - gefitinib vs. placebo - seconde ligne - population non sélectionnée patients -pas de bénéficede survie Thatcher et al. Lancet Oncol 2005;366:1527 -WJTOG gefitinib vs. cisplatine-docetaxel - première ligne - tumeurs EGFR-mutées patients - bénéfice de survie G>chimiothérapie Mitsudomi et al. Lancet Oncol 2010; 11:121

70 Mutations oncogéniques(driver mutations) TRAITEMENT CIBLE - Mutations oncogéniques(driver mutations) Pao et Girard. Lancet Oncol 2011;12:175

71 Translocation EML4-ALK ALK 26 2p23 Normal Réarrangement EML4-ALK Pas de translocation Fusion EML4-ALK La Lettre du Cancérologue Risque de faux positif : 5 % D après Mok T et al., abstr. M12.2 actualisé

72 Translocation EML4-ALK ALK Réponse tumorale au crizotinib 80 RO en ITT (%) 51 PD Diminution ou progression par rapport aux mesures initiales (%) Contrôle de la maladie à 6 semaines (%) 85 Contrôle de la maladie à 12 semaines (%) 74 SD RP RC Patients évaluables pour la réponse (n = 123) [sont exclus du diagramme les décès précoces et les réponses indéterminées] La Lettre du Cancérologue D après Riely GJ et al., abstr. O31.05 actualisé

73 TRAITEMENT Cancer à petites cellules Localisé au thorax (1/3) CHIMIO-RADIOTH. Disséminé (2/3) CHIMIOTHERAPIE

74 TRAITEMENT Dans tous les cas Réunion de Concertation Pluridiscliplinaire Dispositif d annonce Plan Personnalisé de Soins (écrit) Surveillance tolérance et efficacité du traitement Soins de Support Soutien psychologique Prise en charge sociale (ALD ± MP)

75 Traitement Généralités - arrêt du tabac - mesures sociales - prise en charge à 100% - arrêt de travail - déclaration de maladie professionnelle - plan cancer - dispositif d annonce, personne de confiance - psychologue - essais cliniques - réunion de concertation pluridisciplinaire, réseau de soins - soins de confort - douleur nociceptives et neurogènes - traitement du sd cave (corticoïdes, anticoagulants, stent, radiothérapie) En fonction du stade

76 TRAITEMENT Présomption d imputabilité Toute affection qui répond aux conditions médicales, professionnelles et administratives mentionnées dans les tableaux est systématiquement "présumée" d'origine professionnelle, sans qu'il soit nécessaire d'en établir la preuve (article L461-1 alinéa 2 du Code de la Sécurité sociale) Par exemple, quelle que soit l importance de son tabagisme, un patient verra son cancer du poumon, probablement en partie post-tabagique, reconnu comme maladie professionnelle au titre du tableau 30bis s il a travaillé plus de 10 ans à un poste l exposant à l inhalation de amiante avec un délai de prise en charge de moins de 40 ans

77 ANNEXE 3 Tableau 30 bis (Cancer broncho-pulmonaire provoqué par l'inhalation de poussières d'amiante) Désignation de la maladie Cancer bronchopulmonaire primitif. Délai de prise en charge 40 ans sous réserve d'une durée d'exposition de 10 ans Liste limitative des travaux susceptibles de provoquer cette maladie Travaux directement associés à la production des matériaux contenant de l'amiante. Travaux nécessitant l'utilisation d'amiante en vrac. Travaux d'isolation utilisant des matériaux contenant de l'amiante. Travaux de retrait d'amiante. Travaux de pose et de dépose de matériaux isolants à base d'amiante. Travaux de construction et de réparation navale. Travaux d'usinage, de découpe et de ponçage de matériaux contenant de l'amiante. Fabrication de matériels de friction contenant de l'amiante. Travaux d'entretien ou de maintenance effectués sur des équipements contenant des matériaux à base d'amiante.

78 Dépistage

79 National Lung Screening Trial (NLST) Current or former smokers 30 pack-years Age ,000 PLCO 10,000 ACRIN R A N D O M I Z A T I O N Low-dose CT scan Chest X-ray Years N EnglJ Med 2011 ; 365 : CP

80 National Lung Screening Trial (NLST) % complications % de complications majeures Diagnostic de cancer Pas de diagnostic de cancer % de décès dsles 60 jours Diagnostic de cancer Pas de diagnostic de cancer TDM 1,4 11,2 0,06 0,01 0,002 RP 1,6 8,2 0,02 0,01 0 N EnglJ Med 2011 ; 365 :

81 National Lung Screening Trial (NLST) Bras Décès par CBP Mortalité/ 100,000 par an Reductionde la mortalitépar CBP(%) p Scanner ,004 Radiographie N EnglJ Med 2011 ; 365 :

82 National Lung Screening Trial (NLST)

83 National Lung Screening Trial (NLST) Probability of Survival: ALL Participants CT Arm Lung Cancer CXR Arm Lung Cancer CT Arm All-Cause CXR Arm All-Cause Cancer du poumon Mortalité générale Years from Randomization N EnglJ Med 2011 ; 365 :

84 Tobacco cessation in screening studies van der Aalst et al Eur Respir J 2011; 37:

85 Et maintenant: le dépistage individuel N envisager de le faire que chez les sujets qui ont les mêmes caractéristiques que les malades inclus dans l étude NLST : - Fumeurs et anciens fumeurs - Tabagismecumulé 30 PA - Age ans Informer largement des risques de faux positifs et des contraintes qui en découlent Demander des scanners basse dose, avec mesure du temps de doublement volumétrique Mener en même temps une incitation forte au sevrage tabagique

86 A RETENIR - 1 ère cause de mortalité par cancer - Principal facteur de risque: TABAC - 2 types histologiques CBPC (15%) CBNPC (>80%) - Diagnostic en 3 étapes clinique évocatrice (fumeur++) imagerie suspecte preuve histologique - Traitement selon histologie bilan d extension bilan du malade

87

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 SOMMAIRE 1. Epidémiologie 1. Incidence du cancer bronchique 2. Mortalité liée au cancer bronchique 3. Facteurs de risque

Plus en détail

CANCERS BRONCHIQUES Item N 257

CANCERS BRONCHIQUES Item N 257 CANCERS BRONCHIQUES Item N 257 Épidémiologie Pathologie fréquente Pratiquement inconnue au début du siècle ; elle est actuellement en constante augmentation au niveau mondial. 25 000 décès/an en France.

Plus en détail

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES Epidémiologie 15% des cancers bronchiques 4000 cas par an en France 30000 décès par an aux USA Presque exclusivement du au tabac 1 Epidemiologie du CPC SEER database

Plus en détail

Un dépistage précoce. est-il possible ou envisageable. pour le cancer primitif du poumon?

Un dépistage précoce. est-il possible ou envisageable. pour le cancer primitif du poumon? Un dépistage précoce est-il possible ou envisageable pour le cancer primitif du poumon? Cancer primitif du poumon une fréquence majeure 40 000 nouveaux cas / an en France 2e cancer chez l'homme (après

Plus en détail

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric Diagnostic et traitement des cancer du poumon Dr Fiteni Frédéric Données essentielles en France métropolitaine Nombre de nouveaux cas estimés de cancer du poumon en 2012 = 39 495 (28 211 hommes et 11 284

Plus en détail

Importance de la stadification médiastinale en cas de cancer du poumon ONCOLOGIE THORACIQUE

Importance de la stadification médiastinale en cas de cancer du poumon ONCOLOGIE THORACIQUE ONCOLOGIE THORACIQUE Peer-reviewed article Stadification ganglionnaire médiastinale du cancer du poumon: nouveaux concepts Kurt G. Tournoy Oncologie thoracique, Onze-Lieve-Vrouw Ziekenhuis Aalst; Universiteit

Plus en détail

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

incidence homme 2007 mortalité Hommes 2007

incidence homme 2007 mortalité Hommes 2007 Cancer du poumon aspects thérapeutiques incidence et mortalité incidence homme 2007 mortalité Hommes 2007 incidence femme 2007 mortalité femme 2007 1 08/05/2008 type de cancer stades CPNPC Cancer du poumon

Plus en détail

Cancer broncho-pulmonaire et VIH

Cancer broncho-pulmonaire et VIH Cancer broncho-pulmonaire et VIH Armelle Lavolé Unité fonctionnelle oncologie thoracique, Hôpital Tenon, Paris Patient âgé de 40 ans, célibataire, ostéopathe Tabac: début à 16 ans, 20 cigarettes par jour

Plus en détail

Item 306. Tumeurs du poumon, primitives et secondaires

Item 306. Tumeurs du poumon, primitives et secondaires Collège des Enseignants de Pneumologie - 2015 Item 306 Tumeurs du poumon, primitives et secondaires Objectifs d enseignements tels que définis dans le programme de l ECN Diagnostiquer une tumeur du poumon

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010)

Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010) Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010) J.D. Dewitte, B. Loddé Université de Bretagne Occidentale Jeune Equipe «Ethique, Professionnalisme et

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques.

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques. Tumeurs du pancréas (155) Professeur B. CHAUFFERT (Département d Oncologie. Centre Georges François Leclerc. Dijon), Professeur F. MORNEX (Département de Radiothérapie. Centre Hospitalier Lyon Sud), Professeur

Plus en détail

CANCER DE L OESOPHAGE

CANCER DE L OESOPHAGE - 1/6- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset CANCER DE L OESOPHAGE I/ EPIDEMIOLOGIE : L incidence dans le monde varie de 1 à 160 pour 100 000. En

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes?

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes? Cancer bronchique non à petites cellules Première ligne, et après? Combien de lignes? Christos Chouaid ( Créteil) Liens d intérets Au cours de ces 5 dernières années, j ai perçu des honoraires ou des financements

Plus en détail

Le cancer de l œsophage

Le cancer de l œsophage Chapitre 1 Le cancer de l œsophage Classifications Classification ptnm (UICC 2010) Tumeurs ptis : carcinome in situ pt1 : envahissement de la lamina propria et de la sous-muqueuse pt2 : atteinte de la

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

Imagerie diagnostic du cancer bronchique: Bilan initial. Antoine KHALIL Marie-France CARETTE

Imagerie diagnostic du cancer bronchique: Bilan initial. Antoine KHALIL Marie-France CARETTE Imagerie diagnostic du cancer bronchique: Bilan initial Antoine KHALIL Marie-France CARETTE Introduction Le cancer bronchique est la première cause de mortalité par cancer en Europe avec une survie à 5

Plus en détail

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille De pistage et suivi des nodules pulmonaires Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille Inte re t du de pistage Cancer du poumon = 1e re cause de mortalite par

Plus en détail

Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante

Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante Pathologies pulmonaires Non cancéreuses Asbestose Fibrose pulmonaire Cancéreuses Carcinome broncho-pulmonaire Eric VAN AERDE 2 Pathologies pleurales Non

Plus en détail

MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE

MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE II - DIAGNOSTIC A - Circonstances du diagnostic B - Diagnostic de certitude = biopsie ganglionnaire C - Bilan d extension III - FORMES CLINIQUES IV - PRONOSTIC

Plus en détail

Surveillance postopératoire

Surveillance postopératoire Virginie Westeel CHU, Besançon France Surveillance postopératoire 1 Pourquoi? Why? Aim of follow-up : 6th edition of thetnm classification Goldstraw J Thorac Oncol 2007;2:706-14 2 Récidives et 2 èmes cancers

Plus en détail

Référentiel SFORL Société Française ORL & CCF

Référentiel SFORL Société Française ORL & CCF Référentiel Société Française ORL & CCF THEME : BILAN PRETHERAPEUTIQUE DES CARCINOMES DES VADS BUT DE LA DEMARCHE : ce référentiel concerne l optimisation du bilan pré thérapeutique des carcinomes épidermoïdes

Plus en détail

Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique

Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique Vers un traitement personnalisé des patients ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix Chloé Line Jeandidier Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG L antiquité ( ) Années 1970-2000 Traitement des

Plus en détail

thérapeutiques en cancérologie des VADS

thérapeutiques en cancérologie des VADS Référentiel et options thérapeutiques en cancérologie des VADS Version 2008 Bilan préthérapeutique Indispensables Panendoscopie des VADS sous Ag Bilan de la lésion Recherche de deuxième localisation Biopsies

Plus en détail

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante Etat de la situation en Suisse Formation en pneumologie du 30 avril 2015 Dr Régis Otasevic Importations d amiante (tonnes) Mésothéliomes

Plus en détail

Les essais cliniques en Oncologie Thoracique

Les essais cliniques en Oncologie Thoracique Les essais cliniques en Oncologie Thoracique Oncologie Thoracique - 1 - Les essais en cours CBP stades précoces GFPC 10-01 IFCT- 0503 : Lung Art CBP stades localement avancés et métastatiques GFPC 10-01

Plus en détail

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J J. Maladie du sein Sommaire 1 J 2 J 3 J 4 J 5 J 6 J 7 J 8 J 9 J 1 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J Dépistage : femmes de moins de 4 ans sans risque génétique... 1 Dépistage : femmes de 4-49

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome à cellules claires de l ovaire. Prise en charge

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome à cellules claires de l ovaire. Prise en charge Suspicion de tumeur maligne rare de l ovaire Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : AFP, HCG, LDH, CA 19.9, CA 125, Oestradiol, Inhibine B, NSE, AMH Scanner TAP +/- cérébral (si maladie métastatique)

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE R. MAZA SACOT Décembre 2010 INTRODUCTION Tumeurs malignes développées aux dépens du tissu conjonctif extra squelettique (adipeux musculaire

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Colon

Thésaurus du Cancer du Colon Thésaurus du Cancer du Colon - 1 - Bilan des Cancers du Colon Antécédents, recherche de forme familiale Examen clinique, TR Coloscopie avec biopsies Echographie abdominale +/- TDM abdominal si doute ou

Plus en détail

Cancers bronchiques. 16 avril 2013. Fabienne COURDESSES Katy De Luca Claire MEIGNAN

Cancers bronchiques. 16 avril 2013. Fabienne COURDESSES Katy De Luca Claire MEIGNAN Cancers bronchiques 16 avril 2013 Fabienne COURDESSES Katy De Luca Claire MEIGNAN Cas clinique Madame X, 53 ans, a commencé de fumer à 18 ans, s est arrêtée pendant ses 2 grossesses, à 29 et 34 ans, puis

Plus en détail

Cancers du poumon et infection VIH/SIDA. Chouaid C. Hôpital Saint Antoine, Paris

Cancers du poumon et infection VIH/SIDA. Chouaid C. Hôpital Saint Antoine, Paris Cancers du poumon et infection VIH/SIDA Chouaid C. Hôpital Saint Antoine, Paris Plan Cancers du poumon population générale Caractéristiques chez patients VIH/SIDA Questions non résolues Population générale

Plus en détail

THESAURUS. Cancer ORL Texte Court. Juin 2015. Thésaurus Cancer ORL Texte Court Page 1 sur 28

THESAURUS. Cancer ORL Texte Court. Juin 2015. Thésaurus Cancer ORL Texte Court Page 1 sur 28 THESAURUS Cancer ORL Texte Crt Juin 2015 Thésaurus Cancer ORL Texte Crt Page 1 sur 28 INDEX DES ARBRES DECISIONNELS Arbre Titre Page Ia Attitudes thérapeutiques (avant radiothérapie) 3 Ib Attitudes thérapeutiques

Plus en détail

REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES TUMEURS DE L OVAIRE

REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES TUMEURS DE L OVAIRE REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES TUMEURS DE L OVAIRE Validé le 23/02/2012 Réseau Onco-Poitou-Charentes 2 rue de la Milétrie - BP 577-86021 POITIERS cedex Tel : 05.49.44.37.70 Fax : 05.49.44.37.73

Plus en détail

Indications pour le dépistage du cancer du poumon

Indications pour le dépistage du cancer du poumon Indications pour le dépistage du cancer du poumon Le cancer du poumon Un bon candidat au dépistage? Prévalence élevée Mortalité élevée Population à risque définie Majorité de forme non resecable au stade

Plus en détail

item 206 Pathologies Interstitielles Diffuses

item 206 Pathologies Interstitielles Diffuses item 206 Pathologies Interstitielles Diffuses représentation schématique du lobule pulmonaire septa inter-lobulaires (SIL) vus en thoracoscopie chez un fumeur Cause connue 1/ Proliférations malignes lymphangite

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Histologie et anatomie pathologique de l'œsophage Sémiologie des dysphagies Radiologie et imagerie du médiastin Résumé : L'alcool

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES. AM Ruppert Hôpital Tenon

LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES. AM Ruppert Hôpital Tenon LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES AM Ruppert Hôpital Tenon LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES Epidémiologie Symptomatologie clinique et imagerie Anatomo-pathologie Bilan préthérapeutique Traitement : Cancers

Plus en détail

Cancers du cavum. Le diagnostic est fait par la nasofibroscopie et l'examen du cavum où l'on retrouve un bourgeon au niveau du cavum.

Cancers du cavum. Le diagnostic est fait par la nasofibroscopie et l'examen du cavum où l'on retrouve un bourgeon au niveau du cavum. Cancers du cavum Entité clinique, biologique et histologique différente des autres cancers cervicofaciaux par sa relation avec le virus Epstein bar, sa répartition géographique et sa radiosensibilité.

Plus en détail

Cours 14 Synthèse de cas cliniques, préparation à l examen

Cours 14 Synthèse de cas cliniques, préparation à l examen UE 2: Cancérologie 25/10/13 8h30-10h30 Professeurs: Bertheau, De Cremoux, Faivre Ronéotypeur: Julien Deconihout Ronéoficheur: Mathilde Surun Cours 14 Synthèse de cas cliniques, préparation à l examen Ce

Plus en détail

Le cancer du poumon. Prof Jean-Paul Sculier Institut Jules Bordet ULB

Le cancer du poumon. Prof Jean-Paul Sculier Institut Jules Bordet ULB Le cancer du poumon Prof Jean-Paul Sculier Institut Jules Bordet ULB Définition Anatomie pathologique Définition : classification OMS 2004 Epithélioma épidermoïde Adénocarcinome Carcinomes à grandes cellules

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie de l adénocarcinome du pancréas Pr Kafih - Pr Amraoui - Pr Mohsine 1. Introduction Ce référentiel ne traitera que le cancer du pancréas

Plus en détail

Cours du Groupe d Oncologie de Langue Française Bruxelles Septembre 2014 Traitements endoscopiques dans le cancer bronchique

Cours du Groupe d Oncologie de Langue Française Bruxelles Septembre 2014 Traitements endoscopiques dans le cancer bronchique Traitements endoscopiques dans le cancer bronchique Dimitri LEDUC MD, PhD Clinique d Endoscopie et Oncologie Thoracique Service de Pneumologie Hopital Universitaire Erasme Traitements endoscopiques dans

Plus en détail

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Conflits d'intérêts Symposiums, advisory boards : Lilly, Roche, Boehringer- Ingelheim, Astra-Zeneca, GSK, Pfizer Crédits

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 mai 2010 ALIMTA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 383 080-2) B/1 ALIMTA 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 565 825-3)

Plus en détail

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667)

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Tableau 1 : Description de la population Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Effectifs Moyenne±écart-type Valeurs [Mini-Maxi] Patient Age en années 5664 64,3±11.5 [27-96] Age en 4 classes 50 ans 783 13,8 51-60

Plus en détail

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire?

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? R. Barbot 1, C. Le Marquand 1, J.-C. Pairon 2, C. Paris 3, B. Clin- Godart 4, A. Luc 5, P. Brochard 6, F. Laurent 7 1 Villenave d'ornon,

Plus en détail

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2010 Généralités Cancer bronchique primitif = cancer le plus fréquent en incidence dans le monde Incidence en

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre

Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre - janvier 2012 - Circonstances diagnostiques Le diagnostic de cancer de l endomètre est suspecté devant des métrorragies, après exclusion

Plus en détail

Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés?

Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés? Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés? controverse : pour Delphine BONNET Fédération digestive - Hôpital Purpan - TOULOUSE définitions Type histologique : adénocarcinome /

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Processus tumoraux. Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012

Processus tumoraux. Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012 Processus tumoraux Cécile FAURE-CONTER Centre Léon Bérard-IHOP 2012 Plan du cours Terminologie Notions de cancérogénèse Epidémiologie Dépistage-prévention Diagnostic Traitement Rechutes-Resistance-Soins

Plus en détail

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux Bilan d extension ganglionnaire du cancer bronchique B Padovani, D Ducreux, S Stolear, A Ocelli, E Giordana, L Mondot, S Chanalet, CP Raffaelli, P Carrier Extension ganglionnaire Élément essentiel de l

Plus en détail

Mise au point sur la nouvelle classification TNM du cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules

Mise au point sur la nouvelle classification TNM du cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules Mise au point sur la nouvelle classification TNM du cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules A. Micheau,, S. Bommart,, F. Klein, C. Bousquet,G. Gahide, JP. Sénac, S H. Vernhet-Kovacsik Service

Plus en détail

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M

T3 T N 58 : : - 2009 3 2M CAS CLINIQUE Monsieur M âgé de 58 ans MOTIF D HOSPITALISATION : découverte d un nodule pulmonaire unique chez un patient avec ATCD de néoplasie pulmonaire ANTECEDENT : - pneumonectomie G en 2009 pour un

Plus en détail

Chimiothérapie aux soins intensifs

Chimiothérapie aux soins intensifs Chimiothérapie aux soins intensifs Dr Thierry Berghmans Service des soins Intensifs et urgences oncologiques & Clinique d oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Aucun conflit d intérêt à déclarer Littérature

Plus en détail

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

SUIVI DES FEMMES AYANT EU UN CANCER DU SEIN Dr Jocelyne Chiquette 26 septembre 2008 1 SUIVI DES CANCERS POURQUOI????? 2 3 Suivi Cancers: infiltrants - 80% DCIS (CCIS) - 20% 4 CCIS et cancer infiltrant

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Eric ZERBIB Médecine Nucléaire, CIMEN Centre Chirurgical Val d Or, 92210 Saint-Cloud, Eric.zerbib@cimen.fr Conflit d intérêt : aucun Quand demander

Plus en détail

Dr Jean Frédéric BLANC

Dr Jean Frédéric BLANC Dr Jean Frédéric BLANC Traitement palliatif du carcinome hépato-cellulaire Connaître les indications, les moyens thérapeutiques, leurs résultats et leurs complications Conflits d intérêts Le Dr Jean Frédéric

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 18.12.2008

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 18.12.2008 COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 18.12.2008 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) INTERVENANTS

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Diplôme Universitaire Corrélations anatomo-physio-pathologiques en imagerie thoracique 25 mai 2011 Imagerie TEP et pathologie tumorale bronchique Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Détection en coincidence

Plus en détail

LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP)

LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Qu est ce que la TEP? - Technique d imagerie médicale fonctionnelle métabolique - Injection d un radiopharmaceutique Particularité : Emetteur de positons -

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour Comprendre... 3 2. Épidémiologie... 3 2.1. Quelques chiffres... 3 2.2. Les facteurs de risque...

Plus en détail

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008 Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux Jeudi 25 Septembre 2008 Indications oncologiques Indications issues des SOR (standards, options et recommandations).

Plus en détail

Le dépistage du cancer pulmonaire en général et dans les populations à risque

Le dépistage du cancer pulmonaire en général et dans les populations à risque Le dépistage du cancer pulmonaire en général et dans les populations à risque Bernard Milleron Réunion organisée par l ANDEVA et MESOCLIN Ministère de la Santé Paris, 15 Mars 2016 1 Je n ai aucun lien

Plus en détail

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Anomalie infraclinique à la mammographie Mammographie de bonne qualité? Nouvelle mammographie s Incidences complémentaires Agrandissements si micro-calcifications

Plus en détail

DTS IMRT Examen Blanc 2009. Bernard Dubray CRLCC Henri Becquerel

DTS IMRT Examen Blanc 2009. Bernard Dubray CRLCC Henri Becquerel DTS IMRT Examen Blanc 2009 Bernard Dubray CRLCC Henri Becquerel Correction interactive Mme. X, 66 ans, consulte pour une tumeur du sein gauche. Sur quel élément repose le diagnostic de cancer? L examen

Plus en détail

REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES CANCERS BRONCHIQUES NON A PETITES CELLULES

REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES CANCERS BRONCHIQUES NON A PETITES CELLULES REFERENTIEL REGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES CANCERS BRONCHIQUES NON A PETITES CELLULES Validé le 20/01/2009 Réseau Onco-Poitou-Charentes 2 rue de la Milétrie - Jean Bernard niveau -2 BP 577-86021 POITIERS

Plus en détail

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Thérapies ciblées dans les CNPC étendus Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Introduction CNPC: 80% des KBP Présentation clinique: * stades localises (I-IIIA): 20-25%

Plus en détail

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Programme SHIVA Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Institut Curie Jeudi 29 novembre 2012 Introduction Chirurgie 20 ème

Plus en détail

LES ANTI-ANGIOGÉNIQUES EN PREMIÈRE LIGNE DE TRAITEMENT DES CBNPC MÉTASTATIQUES. Sophie Freudenberger CCA Pneumologie Inter-CHU 20 mars 2010

LES ANTI-ANGIOGÉNIQUES EN PREMIÈRE LIGNE DE TRAITEMENT DES CBNPC MÉTASTATIQUES. Sophie Freudenberger CCA Pneumologie Inter-CHU 20 mars 2010 LES ANTI-ANGIOGÉNIQUES EN PREMIÈRE LIGNE DE TRAITEMENT DES CBNPC MÉTASTATIQUES Sophie Freudenberger CCA Pneumologie Inter-CHU 20 mars 2010 POURQUOI DE NOUVELLES CBNPC métastatique : doublet de chimiothérapie,

Plus en détail

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante «Chimiotherapie» = chimiothérapies (cytotoxiques) et

Plus en détail

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne

2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES. TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre Cas clinique. Sophie Laroumagne 2 ème JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES TOULOUSE - Vendredi 08 Octobre 2010 Cas clinique Sophie Laroumagne Me L. née le 16/02/1946 ( 64 ans) Poids 53 kg Taille: 170cm OMS: 1-2 Profession: pharmacienne

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS

DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS INTRODUCTION Rare Tumeurs germinales (95%) -TG séminomateuse (35-45ans) -TG non séminomateuse

Plus en détail

Adénocarcinome pulmonaire et traitement antiangiogénique : rôle de l imagerie thoracique

Adénocarcinome pulmonaire et traitement antiangiogénique : rôle de l imagerie thoracique Adénocarcinome pulmonaire et traitement antiangiogénique : rôle de l imagerie thoracique Dr O.FAVELLE 1, Dr E.ASQUIER 2, JM LETOURMY 2, C MONGHAL 1, X CAZALS 1, L BRUNEREAU 1 - TOURS - FRANCE 1 Service

Plus en détail

CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES DES SUJETS AGES. Christine le Maignan Hôpital Saint Louis

CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES DES SUJETS AGES. Christine le Maignan Hôpital Saint Louis CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES DES SUJETS AGES Christine le Maignan Hôpital Saint Louis 1 2 1 EPIDEMIOLOGIE 28 000 nouveaux cas/an > 25 000 décès/an 4ème rang des cancers Sex ratio 6,1 Mortalité

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

DU STAGING AU TRAITEMENT

DU STAGING AU TRAITEMENT DU STAGING AU TRAITEMENT Atteindre la cible Dr Christian VANHAELEN Oncologue Médical, CHIREC TRAITEMENTS SYSTEMIQUES DES CANCERS CYTOSTATIQUES THERAPIES CIBLEES: Inhibiteurs de cascades métaboliques Hormonothérapies

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013

Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013 Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013 Isabelle Morard Service d hépato-gastroentérologie Service de transplantation Juin 2013 J hepatol 2012 Hepatology 2011 CHC: épidémiologie Cibler les populations

Plus en détail

Cancer du poumon métastatique

Cancer du poumon métastatique Cancer du poumon métastatique Gabrielle Gagnon Plan Un peu d épidémiologie Histologie Traitements : du «one size fits all» aux traitements plus personnalisés Chimiothérapie TKI Immunothérapie en cancer

Plus en détail