CANCER DU POUMON CICM Charles-LeMoyne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCER DU POUMON 2006. CICM Charles-LeMoyne 2006.03.15"

Transcription

1 CANCER DU POUMON 2006 Benoît t Samson md CICM Charles-LeMoyne

2 CANCER du POUMON 2006 Données épidémiologiques Aspects cliniques Approches thérapeutiques

3 Cancer du poumon 2006 Données épidémiologiques Incidence Mortalité Survie Étiologie

4 CANCER DU POUMON Incidence mondiale* Europe de l Ouest Europe de l Est Japon Australie Nouuuvelle-Zélande Chine Afrique du Nord Afrique du Sud Amérique du Nord Amérique centrale Homme 54,8 Femme 8,1 Homme 75,9 Femme 10,3 Homme 39,3 Femme 11,2 Homme 47,6 Femme 16,1 Homme 34,7 Femme 13,4 Homme 12,9 Femme 2,6 Homme 29,1 Femme 7,7 Homme 69,6 Femme 32,9 Homme 19,3 Femme 7,9 *Incidence par 100,000 population. Amérique du Sud Homme 55,1 Femme 7,6 Parkin DM, et al. CA Cancer J Clin. 1999;49:33-64.

5 Estimation de l incidence et des décès par cancer : USA 2004 Estimation de l incidence et de décès : USA 2004

6 Taux d incidence d des cancers, hommes, Canada, Lung Colorectal Bladder Stomach Non-Hodgkins lymphoma Melanoma

7 Taux d incidence d des cancers, femmes, Canada, Breast Colorectal Lung Cervic Non-Hodgkins lymphoma Ovary Body of Uterus Melanoma

8 Cancer du poumon 2005 Mondiale États-Unis Canada Québec Nbres de cas Décès Nbres de cas Décès Nbres de cas Décès Nbres de cas Décès

9 CANCER DU POUMON Survie à 5 ans Europe de l Ouest Europe de l Est Japon Australie Nouvelle-Zélande Chine 7% 12% 21% 13% 8% Moyen Orient Afrique du Nord Afrique Sub Saharienne Amérique du Nord Amérique Latine Caraïbes 8% 10% 20% 14% Parkin DM, et al. CA Cancer J Clin. 1999;49:33-64.

10 CPNPC : Carcinogénèse Hyperplasie alvéolaire atypique Adénome pré-malin Carcinogène du tabac Épithélium normal Métaplasie bronchique Changements phénotypiques Changements génétiques! Réponses inapropriées aux signaux externes Perte du contrôle du cycle cellulaire Perte des mécanismes de l apoptose Perte de l inhibition de contact Capacité de produire des métastases Angiogénèse Immortalité Boucle de stimulation autocrine Dysplasie Carcinome in situ Cancer pulmonaire

11 CPNPC : Facteur de risque Tabagisme En 2003, 10 millions de décès à travers le monde - Décès de 8 personnes par minute 80% des décès par CP chez l homme 75% des décès par CP chez la femme 17% des cas de CP chez les non fumeurs 30% des décès par cancer chez l homme 28% des décès par cancer chez la femme

12

13 R I S Q U E Bénéfice du sevrage tabagique C U M U L A T I F (%)

14

15 CPNPC: Autres facteurs de risque Expositions environnementales Radon Amiante - Association tabac + amiante - Potentialisation du risque (R: 8) Expositions professionnelles - Cuivre, chrome, métaux radioactifs uranium Pollution atmosphérique? impact controversé Facteurs alimentaires?? rôle discuté

16 CPNPC: Prédisposition génétique 15% des fumeurs ont un Cancer Pulmonaire! Susceptibilité accrue des femmes aux carcinogènes! Facteurs de sensibilité individuelle au tabac - Variation génétique (Polymorphisme génétique des familles d enzymes) - Métabolisme du benzo[a]pyrène - Détoxification cellulaire par la glutathion-stransférase, - Accumulation de dérivés toxiques. - Mécanismes de réparation de l ADN

17 Cancer du poumon 2006 Aspects cliniques Présentations cliniques - Signes et symptômes - Syndromes paranéoplasiques Investigations Classification TNM

18 Symptômes et présentation clinique Patients (%) Dyspnée Toux Douleur Perte d appetit Hémoptysie Symptômes majeurs à la présentation Hollen et al 1999

19 CPNPC Présentation clinique Signes respiratoires Signes médiastinaux Signes thoraciques Signes de dissémination métastatiquem Nodule solitaire périphp riphérique rique Cancer de l apexl Syndrome paranéoplasique

20 Cancer de l apex Cas # 1 (Syndrome de Pancoast-Tobias)

21 Diagnostic et stadification Examen physique Bronchoscopie Asp. aiguille Rayon X pulmonaire TDM thorax, abdomen TEP scan Laboratoire Mediastinoscopy Signes physiques Localisation de la tumeur, biopsie Cytologie Position, grosseur, nombre Staging thoracique et abdominale Staging médiastinal, systémique, nodule solitaire Changement hématologique, biochimique, hormonal Staging médiastinal NCCN Guidelines 2000

22 CPNPC: TDM

23 CPNPC: Métastase M cérébralec TDM et IRM

24 Tomographie par émission de positrons (TEP( TEP-Scan ) Modalités Limites - Faux négatifs - Faux positifs Indications Avantages

25 CPNPC: Diagnostic histologique Bronchoscopie : - Diagnostic histologique - Biopsie de la lésion si proximale - Analyse cytologique de l aspiration bronchique - Rentabilité > 90 % si lésion endo-bronchique visible Ponction-biopsie trans-thoracique thoracique sous contrôle TDM - Indication si tumeur périphérique - Risque de pneumothorax

26 CPNPC: Diagnostic histologique (2) Médiastinoscopie cervicale ( A visée diagnostique) - Premier temps possible d une exérèse chirurgicale. - Caractérisation des adénopathies médiastinales - Exploration des ganglions para-trachéaux droits et sous carénaire - Ganglions para-trachéaux gauches, supra-aortiques, aortiques, fenêtre aorto-pulmonaire non accessible Thoracoscopie - Biopsies pleurales sous contrôle visuel - Geste thérapeutique : symphyse pleurale - Nodule périphérique - Ganglions inaccessibles par médiastinoscopie cervicale Biopsie ganglionnaire (sus-claviculaire) ou autres biopsies

27 CANCER DU POUMON Types histologiques : Incidence 18% Petite cellule 30% Épidermoïde 40% 15% Adénocarcinome 15% Grande cellule * Numbers do not sum to 100% because of differences in diagnostic criteria. Ginsberg RJ, et al. Cancer: Principles and Practices of Oncology. 5th ed. 1997; Ginsberg RJ, et al. Cancer: Principles and Practices of Oncology. 6th ed. 2001;

28 Tx T0 Tis T1 T2 Classification TNM Absence de données sur la tumeur Absence de tumeur primitive confirmée Carcinome in situ Tumeur 3 cm dans son plus grand diamètre, limitée e par le poumon ou la plèvre, touchant une bronche segmentaire ou lobaire Tumeur 3 cm, ou touchant une bronche principale à 2 cm ou plus de la carène ; ou associée à une atteinte de la plèvre viscérale ; ou associée à une atélectasie ou à une pneumonie obstructive touchant moins d un d poumon T3 Tumeur, quelque soit sa taille, avec atteinte de la paroi, du diaphragme, plèvre médiastinale,, péricarde p pariétal ; ou située à moins de 2 cm de la carène (la respectant) ; ou associée à une atélectasie ou à une pneumonie obstructive touchant la totalité d un poumon T4 Tumeur envahissant : le médiastin, m le cœur, c les gros vaisseaux, la trachée, l œl œsophage,la carène, un corps vertébral ; ou associée à un épanchement pleural ou péricardique p malin ; ou associée à un nodule satellite dans le même m me lobe

29 Classification TNM Nx N0 N1 N2 N3 M0 Absence de donnée e sur l atteinte l ganglionnaire Absence d atteinte d ganglionnaire métastatiquem Adénopathie métastatique m hilaire et/ou périp ri-bronchique homo-lat latérale, ou intra-parenchymateuse par atteinte par contiguïté de la tumeur Adénopathie métastatique m médiastinale homo-lat latérale ou sous- carénaire Adénopathie métastatique m médiastinale ou hilare contro-lat latérale, scalène ou sus-claviculaire Absence de métastases m à distance M1 Présence de métastases m à distance

30 Classification TNM et survie Stade TNM Survie à 1 an (%) : c-pc Survie à 5 ans (%) : c-pc IA T1 N0 MO IB T2 N0 M IIA T1 N1 M IIB T2 N1 M0 T3 N0 M IIIA T3 N1 M0 T N2 M IIIB T4 N M0 T N3 M IV Tout T tout N M % de survie à 1 et 5 ans c = clinique, stade pré-opératoire p = pathologique, stade post-opératoire

31 CPNPC: survie par stade Année suivant le Diagnostique

32 CPNPC Stades à la présentation 7% Stade II 31% Stade III 24% Stade 1 38% Stade IV Fry WA, et al. Cancer. 1996;77:

33 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Thérapies ciblées et nouvelles thérapies

34 CPNPC Survie chez les patients après s une chirurgie

35 CPNPC : Fréquence et site de rechute

36 Cancer du Poumon 2006 Chimiothérapie adjuvante Environ 40-60% des patients avec un CPNPC stade I / II ont une chance raisonable de guérison après une résection. Plusieurs patients qui ont eu une résection curative ont une persistence de cellules tumorales sub-clinique clinique. Si aucun autre traitement n est fait, ces cellules tumorales prolifèreront reront pour conduire à une maladie clinique. Le traitement d une rechute n est que très rarement guérisable risable. Peu importe la modalité thérapeutique rapeutique, une masse tumorale faible est plus facilement éradicable qu une une masse tumorale plus volumineuse H. Wagner. Chest 2000;117:110S-118S; Bunn et al. Chest 2000;117:119S-122S

37 Meta-analysis: analysis: Avantage de survie de 5% Chimiothérapie à base de platines versus la chirurgie seule Adapted from: NSCLC Collaborative Group. BMJ 1995,311:

38 Traitements adjuvants du cancer du poumon Études récentes

39 CISPLATIN-BASED ADJUVANT CHEMOTHERAPY IN PATIENTS WITH COMPLETELY RESECTED NON-SMALL CELL LUNG CANCER The IALT Trial The International Adjuvant Lung Cancer Trial (IALT) Collaborative Group New Engl J Med 2004;350:351-60

40 IALT Patients N= NSCLC - Stage I-III - chemo/radio naïve - complete resection R A N D O M I Z E Control: No chemo n=935 Adjuvant (chemo): cisplatin plus one of vindesine, vinblastine, vinorelbine, etoposide n=932 Postoperative radiotherapy given to 30.6% of patients according to N stage: stage N0 (1.9%), N1 (33.7%), N2 (64.3%) IALT. NEJM 2004;350:351-60

41 IALT: Survie globale Survie à 5 ans 44,5 vs 40,4% p<0.03 IALT. NEJM 2004;350:351-60

42 NCIC CTG BR.10 (SWOG JBR10, ECOG JBR10, CALGB 9795 Phase III Randomized Trial of Adjuvant Vinorelbine and Cisplatin in Completely Resected Stage IB/II Non-Small Cell Lung Cancer T. Winton, R. Livingston, D. Johnson, et al NEJM

43 JBR.10 Patients n=482 NSCLC stage IB /II Résection complète T2N0, T1N1, T2N1 ECOG PS 1 Stratifié par status: N0, N1 R A N D O M I Z E Observation (n=239) Chimothérapie (n=243): Cisplatin 50 mg/m2 d1, 8; Q4 wks X 4 vinorelbine 30 mg/m2 Q1 wk X 16 wks 25 mg/m2 Q1 wk X 16 wks Winton et al. ASCO 2004, abst.7018

44 JBR.10: Survie globale Mois

45 CALGB 9633 RCT of Adjuvant Chemotherapy in Stage IB NSCLC T2N0MO stage IB NSCLC COMPLETE SURGICAL RESECTION randomization within 4-8 wks of resection OBSERVATION STRATIFIED squamous vs. other poorly differentiated vs. other mediastinoscopy: yes vs. no ADJUVANT CHEMOTHERAPY paclitaxel, 200 mg/m 2 carboplatin, AUC=6 mg/ml x min 4 cycles over 12 weeks

46 CALGB 9633 Survie globale

47

48

49 JBR.10: Toxicité Vin/cis Total (%) Gr. 3/4 (%) Hearing 20% 1.5% Sensory 45% 2% Alopecia 31% 0% Hemoglobin 91% 7.3% Granulocytes 98% 73% Injfection 21% 1% Febrile neutropenia 7% 7%* *6% after dose reduction Winton et al. ASCO 2004, abst.7018

50 JBR.10 : Toxicité Vin/cis Total (%) Gr. 3/4 (%) Fatigue 77% 14% Anorexia 53% 9% Local toxicity 33% 3% Dyspnea 17% 4% Diarrhea 22% <1% Nausea 76% 10% Vomiting 46% 7% constipation 44% 3% Winton et al. ASCO 2004, abst.7018

51 Compliance thérapeutique : Traitement adjuvant ALPI IALT BR: 10 CALGB 69% 74% 59% 84%

52 CONCLUSIONS maladie limitée traitement adjuvant La chimiothérapie adjuvante offre un bénéfice très modeste mais réel aux patients atteints de stade limité dont la tumeur est complètement réséquée.

53 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Thérapies ciblées et nouvelles thérapies

54 Traitement néoadjuvant La survie est faible avec la chirurgie seule dans les stades I-IIIAI IIIA Taux de réponses élevé avec les nouvelles combinaisons à base de platines Cyto-réduction loco-régionale pré-op. dans les stades III ( N2). Traitement précoce des micro métastases systémiques Meilleure tolérance Meilleure «compliance» des patients

55

56

57

58

59 Conclusions Bien que terminée prématurément, cette étude prospective randomisée est l une des plus importante. La survie dans le bras chirurgie fut plus importante que prévue (40 vs 32 mois). La SSP et la SG favorisent la chimiothérapie pré-opératoire (non statistiquement significatif) D autres études de chimiothérapie préopératoire et une méta-analyse seront nécessaires pour clarifier la question.

60 CONCLUSIONS maladie limitée traitement néoadjuvant Le traitement néoadjuvant est réalisable, sécuritaire et efficace mais l efficacité en terme de survie n est pas démontrée. La séquence optimale des modalités est à définir.

61 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

62 Scalene Supraclavicular CPNPC : Maladie localement avancée Stade IIIB Any T, N3, M0 T4, Any N, M0 Any N T4 Any T N3: contralateral mediastinal, contralateral hilar, ipsilateral,, or contralateral scaline or supraclavicular nodes involved T (any size) invading mediastinum, heart, great vessels, trachea, esophagus, vertebral body, or carina or T+ malignant pleural effusion

63 Stades IIIA- IIIB, IP 0-10 Perte de poids minimale ( 5 % ou moins) RT ( 60 GY/ 30 Fx)vs RT-Chimio (CIS+VD) Après s 7 ans : MS : 9,6 vs 13,7 5YS : 6% vs 17 % (p=0,01) CALGB 8433 Dillman Ro NEJM 1990

64

65 Chimio-radioth radiothérapie.. Stade III

66 JCO, Vol 17, No 9, 1999 Furuse et al.

67 Survival

68 Maladie localement avancée: Stade IIIB Chimio-RT séquentielle vs concomitante

69 RT-Chimio Séquentielle vs Concomitante Zemanova et al Concurrent vs sequential chemo-rt with CIS/NVB in locally advanced NSCLC phase II PASCO 2002 : 1159 MS : C : 20 mois vs S : 13 mois (p=0,02 ) 2YS : C : 42 % vs S : 15 % OR : C : 80 % vs S : 46,8% - CIS 80 mg/m2 day 1,NVB 25 mg/m2 day 1,8,15 q4 w - Concurrent arm : RT started day 4 of cycle 2 - NVB reduced to 12,5 mg/m2 cycles 2 and 3 - Sequential arm : RT was initiated after cycle 4

70 CONCLUSIONS Stade IIIB La chimiothérapie ajoute un bénéfice de survie additionnel à la RT pour le stade III. Le traitement RT-Chimio concomitant est supérieur au traitement RT-Chimio séquentiel. Le traitement concomitant est le traitement de choix lorsque possible ( IP ) Standard?/! La séquence optimale entre une induction ou une consolidation suivant un traitement concomitant reste à définir.

71 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

72 Maladie avancée : Stade IIIB (Ép)( Maladie métastatique : Stade IV Brain Draining lymph nodes Pericardium Lung Pleura Liver Adrenals Skin Bone M1: Métastases à distance Mountain CF. Chest. 1997;111:

73 CANCER DU POUMON 2006 Approche thérapeutique Maladie métastatique : IIIB(p) IV - Bénéfices de la chimiothérapie - Chimiothérapie optimale - Nombre de médicaments - Durée de la chimiothérapie ( # cycles) - Selon le statut de performance ( ECOG) - Traitement des personnes âgées - Traitements de 2 ième ou 3 ième lignes

74 Maladie métastatique:iiib(p) m tastatique:iiib(p) IVIV Objectifs des traitements Approches palliatives - Prolonger la vie - Palliation des symptômes mes - Maintenir ou améliorer la qualité de vie

75 CPNPC MétaM ta-analyse: analyse: Chimio. vs Traitement de support

76 Maladie métastatique:iiib(p) IV Chimiothérapie de 1 ière ligne BMJ:1995,Méta-analyse, 52 études à base de platines Chimiothérapie vs soins palliatifs * - Survie médiane : + 1, 5-3 mois (4 à 7 mois) - Survie à 1 an : + 10 % (15 à 25 %) - Améliore la qualité de vie + «Cost effective» ASCO guidelines 1997 : «Chemotherapy improves survival and that a platinum-based regimen is optimal»

77 Chimiothérapie à base de platines CDDP / Navelbine CDDP / Paclitaxel CDDP / Docetaxel CDDP / Gemcitabine CDDP / CPT-11 CDDP / Topotecan CDDP / Etoposide CDDP / Vindesine CDDP / Tirapazamine CBDDP /Navelbine CBDDP /Placlitaxel CBDDP /Docetaxel CBDDP /Gemcitabine CBDDP / Etoposide

78 Chimiothérapie de 1 ère ligne Études randomisées récentes CPNPC (1) Study Regimens Tumour response (%) Median survival (months) 1-year survival (%) Le Chevalier et al 1994 Vindesine/cisplatin Vinorelbine/cisplatin * * Bonomi et al 1996 Etoposide/cisplatin Paclitaxel (135)/cisplatin Paclitaxel (250)/cisplatin/GCSF * 32.1* Crino et al 1998 Mitomycin/ifosfamide/cisplatin Gemcitabine/cisplatin 28 40* Belani et al 1998 Etoposide/cisplatin Paclitaxel/carboplatin ** 8.3** 35** 35** Cardenal et al 1999 Etoposide/cisplatin Gemcitabine/cisplatin * *p<0.05; **combined population; -, not reported

79 Chimiothérapie de 1 ère ligne Études randomisées récentes CPNPC (2) Study Regimens Tumour response (%) Median survival (months) 1-year survival (%) Kelly et al 2001 Schiller et al 2002 Vinorelbine (25)/cisplatin (100) Paclitaxel (225)/carboplatin (AUC 6) Paclitaxel (135)/cisplatin (75) Gemcitabine (1000)/cisplatin (100) Docetaxel (75)/cisplatin (75) Paclitaxel (225)/carboplatin (AUC 6) Fossella 2001 Docetaxel (75)/cisplatin (75) Docetaxel (75)/carboplatin (AUC 6) Vinorelbine (25)/cisplatin (100) , not reported Fossella 2001; Kelly et al 2001; Schiller et al 2002

80 ECOG Trial 1594 Stratification PS 0-2 WT Loss Stage - IIIb, IV Brain mets (+/-) R A N D O M I Z E D Paclitaxel 135 mg/m 2 over 24 hours, day 1 Cisplatin 75 mg/m 2, day 2 Cycle = 3 weeks Gemzar 1000 mg/m 2 days 1, 8, and 15 Cisplatin 100 mg/m 2 day 1 Cycle = 4 weeks Taxotere 75 mg/m 2 day 1 Cisplatin 75 md/m 2 day 1 Cycle = 3 weeks Paclitaxel 225 mg/m 2 over 3 hours, day 1 Carboplatin AUC=6 day 1 Cycle = 3 weeks Schiller, NEJM 2002:92-98

81 PC GC DC PCb N bre bre de patients Réponse % Survie médianem 7,8 8,1 7,4 8,1 Survie 1 an Survie 2 ans

82

83 8* 8* Vomissements Vomissements 9* 9* Naus Nausées es * 50* 6 Thrombocytop Thrombocytopénie nie Neutrop Neutropénie nie Neurotoxicit Neurotoxicité PCb PCb DC DC GC GC PC PC Toxicit Toxicité 3/4 ( %) 3/4 ( %)

84 TAX 326: Phase III Trial of Taxotere - Cisplatin or Taxotere- Carboplatin vs Vinorelbine- Cisplatin as First- line therapy in advanced non small cell lung cancer Patient Population Metastatic/unresecta ble locally advanced/ recurrent NSCLC KPS 70% No prior CT Stratification Stage (IIIB or IV) Geographic region R A N D O M I Z E Taxotere* 75 mg/m 2 IV + Cisplatin 75 mg/m 2 IV q 3 wk Taxotere* 75 mg/m 2 IV + Carboplatin AUC 6 IV q 3 wk Vinorelbine 25 mg/m 2 IV d 1, 8, 15, 22 + Cisplatin 100 mg/m 2 IV d 1 q 4 wk

85 TAX 326: Survie Taxotère/Cisplatin vs VC Probabilité cumulative Taxotere / Cisplatin Vinorelbine / Cisplatin P =.044, adjusted log-rank test 1-y survival 46% vs 41% with VC 2-y survival 21% vs 14% with VC Median survival: 11.3 vs 10.1 mo Survie (mois)

86 Chimiothérapie standard 1 ère ligne Comparaison de l efficacité No. Trials Total No. Pts. Response Rate Med.Sur v (mos) % 1 yr Surv Carboplatin + Paclitaxel % 8,6 37% Cisplatin + Gemcitabine % 8,7 37% Cisplatin + Docetaxel % 9,1 39% Cisplatin + Vinorelbine % 8,9 37%

87 Chimiothérapie à base de platines Comparaison de la toxicité No. Trials No. Pts. Gr 4 AGC Gr 4 Plt Gr 3 Neuro Gr 3 Ar-Myal >Gr 1 Alop CDDP Tox Carbo + Paclitaxel % 0% 15% 10% 80% NA Cis + Gemcitabin e % 18% 11% 1% 10% 30% Cis + Docetaxel % 0% 6% 4% 70% 30% Cis + Vinorelbine % 0% 9% 5% 10% 30%

88 Survie pour le Stade IV ( CPNPC) SM 1-an (mois) (%) Sans traitement 4,0 10 Rx ( ancien ) 6,0 20 Rx ( nouveau ) 8,0 35 Doublement de la survie médiane Augmentation de 25 % de la survie à 1-an

89 Amélioration de la survie selon l évolution de la chimiothérapie

90 Maladie métastatique m : IIIB(p) IV IV 2 agents vs vs 1 Études Thérapies Survie médiane 1 an survie CALGB 1 Pcltxl P + Carbo 6,7 m 8,8 m 33% 37% SLUSG 2 Gemzar G + Carbo 9,0 m 11,0 m 32% 44% GCGLC 3 Docetaxel D + Cispl 8,0 m 10,1 m 42% 48% 1 Proc ASCO 21:1a (A #2), 2002; 2 Proc ASCO 21:291a (A #1162), 2002; 3 Proc ASCO 21:291a (A #1163), 2002

91 Maladie métastatique m : IIIB(p) IV IV 2 agents vs 3 Études Thérapies Survie Médiane 1-an survie Alberola 1 Gem + Cis Gem + Cis + Nvb Gem+ Nvb 9,0 m 8,0 m 8,0 m 35% 31% 35% Souquet 2 Nvb + Cis Nvb + Ifos + Cis 10,2 m 8,2 m 38% 33% Rudd 3 Gem + Carbo Mito + Ifos + Cis 10,2 m 6,9 m NR NR Melo 4 Gem + Cis Nvb + Cis Mito + Vlb + Cis 9,4 m 9,4 m 6,4 m NR NR NR 1 Proc ASCO 20:308a, 2001; 3 Proc ASCO 21:292a, 2002; 4 Proc ASCO 21:302a, Proc ASCO 20:225a, 2001;

92 Études concernant la durée optimale de la chimiothérapie

93 CALGB 9730: Survie selon IP Proc ASCO 21:1a (A #2), 2002

94 CANCER DU POUMON 2006 Approche thérapeutique Maladie métastatique : IIIB(p) IV - Bénéfices de la chimiothérapie - Chimiothérapie optimale - Traitement des personnes âgées - Traitements de 2 ième ou 3 ième lignes - Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

95 CPNPC et patients âgés + de 50 % des CPNPC sont dx pts + > 60 ans + de 30 % sont + > 70 ans La proportion de pts âgés atteints de CPNPC augmente due aux changements démographiques Particularités des patients âgés : - Diminution des réserves homéostatiques - Hautes prévalences de co-morbidité - Mauvais indice de performance - Conditions socio-économiques difficiles - Support de la famille variable - Accès limité aux soins de santé - Motivation diminuée

96 Patients âgés avec CPNPC Études de phases II/III Study Treatment Lilenbaum, et al ASCO 2002 Single Taxol vs Taxol/carbo Hensing, et al Cancer 2003 Single Taxol: defined vs until PD ELVIS Trial - Gridelli C. Oncologist 2001 Vinorelbine vs best standard care SWOG 9509 Kelly, et al JCO 2001 Taxol/carbo vs vinorelbine/cisplatin Kelly, et al ASCO 2001 Taxol/carbo vs vino/cis ECOG 5592 Bonomi, et al JCO 2000 Taxol/cisplatin vs Etoposide/cis Socinski, et al JCO 2002 Taxol/carbo: defined vs continuous treatment Pujol J-L, et al [reference?] First-line Weekly Taxol Belani, et al JCO 2003 Weekly vs q3 week Taxol weekly Taxol Ramalingam & Belani ASCO schedules of weekly Taxol ECOG 1594 Schiller, et al NEJM 2002 Comparison of 4 regimens

97 Traitement des patients âgés Taux de réponses et survie identique Toxicité identique ou plus sévère Effet positif sur la qualité de vie L âge ne compromet pas le bénéfice du RX.

98 CALGB 9730: Survie selon âge Proc ASCO 21:1a (A #2), 2002

99 ELVIS Study - Survival improvement with Vinorelbine Vinorelbine Control Overall survival (%) Cox model p=0.02 Weeks Oncologist 2001;6 Suppl 1:4-7

100 ELVIS Study Résultats Outcome BSC (n=78) BSC+Vino (n=76) Median survival (wks) % CI (wks) month survival 41% 55% 1 year survival 14% 32% Observed/expected death rate More than twice as many patients were alive at 1 year with vinorelbine Oncologist 2001;6 Suppl 1:4-7

101 CANCER DU POUMON 2006 Approche thérapeutique Maladie métastatique : IIIB(p) IV - Bénéfices de la chimiothérapie - Chimiothérapie optimale - Traitement des personnes âgées - Traitements de 2 ième ou 3 ième lignes - Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

102 Traitement de 2 ième intention Études de Phase III TAX 317 Phase III Trial of Taxotere + BSC vs BSC Alone in Patients With NSCLC Previously Treated With Platinum-Based Chemotherapy Shepherd F et al. J Clin Oncol 2000;18: TAX 320 Phase III Study of Taxotere 100 mg/m 2 or 75 mg/m 2 vs Vinorelbine or Ifosfamide in Patients With NSCLC Previously Treated With Platinum- Based Chemotherapy Fossella F et al J Clin Oncol 2000;18:

103 TAX 317 B: Survie Taxotère 75 mg/m 2 vs BSC Probabilité cumulative T75 BSC75 Médiane 7,5 vs 4,6 moy. Log-rank P= Year 37% vs 12% Chi-square Test P= Temps de survie (mois ) Shepherd F et al. J 2000;18:

104 Randomized Phase III Trial of Pemetrexed vs. Docetaxel in Patients with Locally Advanced or Metastatic NSCLC Previously Treated with Chemotherapy Nasser Hanna, Frances Shepherd, Rafael Rosell, Jose Pereira, Filippo DeMarinis, Frank Fossella, Louis Kayitalire, Sofia Paul, Lawrence Einhorn, Paul Bunn

105 Pemetrexed vs. Docetaxel 2 ième ligne CPNPC Stratified by: ECOG PS 0/1 vs. 2 Stage III vs. IV # of prior chemo Best response to prior chemo Time since last chemo Prior platinum Prior taxane Homocysteine level Center R A N D O M IZ E D Pemetrexed 500 mg/m 2 i.v. q3wks (n=283) (folic acid 350-1,000 µg daily + vitamin B 12 1,000 µg q 9wks; dexamethasone 4mg bid on d-1,d0,d+1) Docetaxel 75 mg/m 2 i.v. q3wks (n=288) (dexamethasone 8 mg bid on d-1,d0,d+1)

106 Survival Distribution Function ITT = intent to treat HR = hazard ratio CI = confidence interval MST = median survival time MST 7.9 mos 1-yr OS: 29.7% Survie MST 7.9 mos 1-yr OS: 29.7% Months Pemetrexed(n=283) Docetaxel (n=288) HR % CI of HR (0.82, 1.20) MST 8.3 mos 1-yr OS: 29.7% MST 8.3 mos 1-yr OS: 29.7%

107 Taux de réponse Pemetrexed (n=264) % ,8 46,4 Docetaxel (n=274) [CI=5.9,13.2] [CI=5.7,12.8] 5 9,1 8,8 0 CR and PR Stable Disease

108 Toxicité hématologique (G: 3/4 ) Pemetrexed (n=265) Docetaxel (n=276) p value Neutropénie <.001 Neutropenie fébrile <.001 Infection + gr ¾ Neutropénie Anémie Thrombocytopénie 2 <1.116

109 Analyse rétrospective des taux de réponse CPNPC 25 n= 43 patients st Line 2nd Line 3rd Line 4th Line *Massarelli, et al., ASCO abstract 2002

110 CPNPC: Stades aux Dx. Rx et survie à 5 ans Chirurgie 7% Stage II 31% Stage III Chimio.+RT +/- Chx 5-13% Chimio. Adjuvante 24% Stage % 38% Stage IV Chimio.+ soins palliatifs 1% Fry WA, et al. Cancer. 1996;77:

111 CONCLUSIONS Maladie métastatique Chimiothérapie à base de platines est supérieure aux soins palliatifs en termes de survie et de qualité de vie chez les patients avec un IP de 0,1. - Doublets supérieurs à la monothérapie - Triplets ne sont pas supérieurs aux doublets - Doublets à base de platines apparaissent comme la base avec laquelle de nouvelles stratégies d ajouts ( agents ciblés ) doivent être développées Une platine + Gemcitabine semblent avoir pour l instant le meilleur index thérapeutique Le nombre optimal de traitements de chimiothérapie semble être de 3 ou 4

112 CONCLUSIONS Maladie métastatique Les patients âgés avec un bon IP peuvent être traités avec un doublet à base de platines ou un agent seul. Ils obtiennent le même bénéfice en termes de survie et de qualité de vie que les patients plus jeunes. Le bénéfice de la chimiothérapie chez les pts avec un mauvais IP demeure incertain. - Le traitement avec un agent seul est une alternative raisonnable pour les patients avec un IP =2 - Pas de bénéfices de traitement pour les patients avec un IP = 3 ou 4

113 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Nouvelles thérapies

114 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Nouvelles thérapies Inhibiteur de EGFR - Anticorps monoclonaux - Inhibiteur des tyrosines kinases Inhibiteur du VEGF

115 Récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) voies de signalisation Membrane cellulaire B1 B2 Inhibition de l apoptose Noyau Prolifération Invasion Sécrétion du facteur de croissance Métastases

116 EGFR : Approches ciblées MAbs TKIs Toxine Antisense Ligand Ligand Ligand Ligand K K K K TKI K K K K Inhibition de la transduction du signal Inhibition de la transduction du signal Mort Cellulaire Inhibition de la synthèse des protéines

117 Cetuximab : NSCLC Agent seul ou combinaison Cétuximab monothérapie ; phase II( 2 ième ou 3 ième ligne ) Taux de réponse = 6.1%; taux de contrôle de la maladie = 27.3% Généralement bien toléré Cétuximab + cisplatin / vinorelbine (C/V) vs C/V ; phase II 1 ière ligne cétuximab + C/V Taux de réponse = 35%; taux de contrôle de la maladie = 84%; OS = 8.3 mois; survie à 1-an = 32%; C/V Taux de réponse = 28% ; taux de réponse = 67%; OS = 7.0 mois ; survie 1 an = 26% 1 Lynch et al 2004; 2 Rosell et al 2004

118 Inhibition de l EGFR via l inhibiteur de l activité tyrosine-kinase Gefitinib (Iressa) Erlotinib (Tarceva)

119 BR.21: Schéma Eligibility Criteria: NSCLC 1 or 2 prior therapies failed Stratified by: Center Prior regimens (1 vs. 2) PS (0/1 vs. 2/3) Prior platinum (Yes vs. No) Response to prior Rx (CR/PR:SD:PD) R A N D O M I Z E D (N=731) Erlotinib 150 mg/day PO + best supportive care* Placebo + best supportive care *2:1 Randomization

120 BR.21 : Réponse Complete Response Partial Response Overall Response Stable Disease Progressive Disease Not Evaluable Response Duration Erlotinib (N=427) 1% 8% 9% (95% CI, ) 35% 38% 18% 7.9 months (95% CI, ) Placebo (N=211) <1% <1% <1% (95% CI, ) 27% 57% 15% 3.7 months (95%CI, ) Shepherd, et al. ASCO (abstr 7022).

121 BR : 21 Survie 1.00 Survival Distribution Function HR=0.73* P=0.001* Median Survival Erlotinib: 6.7 mos (N=488) Placebo: 4.7 mos (N=243) 1-Year Survival Erlotinib: 31% Placebo: 21% Survival Time (Months) *Based on stratification for factors at randomization + EGFR status. Tarceva PI, 2004.

122 BR.21: toxicité Event Rash Diarrhea Nausea Vomiting Stomatitis Fatigue Ocular (all) Anorexia Infection Any Grade 76% 55% 40% 25% 19% 79% 28% 69% 34% Erlotinib (N=485) Grade 3/4 9% 6% 3% 3% <1% 19% 1% 9% 10% Any Grade 17% 19% 34% 23% 3% 74% 9% 56% 21% Placebo (N=242) Grade 3/4 0% <1% <1% 2% 0% 23% <1% 5% 5% Shepherd. ASCO 2004 Educational Program.

123 Réponse aux traitements avec un ITK selon les mutations du K-ras ou de EGFR Groupe Mutation Réponse Stable ou Progression Gefitinib EGFR K-rasras 22/26 0/17 0/23 7/18 Erlotinib EGFR K-rasras 11/15 0/14 0/42 7/42 Gefitinb & Erlotinib EGFR K-rasras 33/41 0/31 0/65 14/60 Lynch et al, NEJM 2004, Paez et al, Science 2004, Janne et al ASCO 2004, Pao et al, PLOS 2005

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES 1 EPIDEMIOLOGIE 28 000 nouveaux cas/an 4ème rang des cancers Sex ratio 6,1 Mortalité > 27 000/an Âge médian H 67 ans, F 68 ans 2 1 Taux annuel ajusté

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Cas clinique Mr A.S agé de 55 ans grand tabagique consulte aux urgences pour céphalées évoluant depuis

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 IRESSA 250 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP 395 950-7) ASTRAZENECA géfitinib Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 Les différents types de cancers et leurs stades Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 CARCINOGENESE multiple steps, accumulation d altd altérations continuum lésionnel

Plus en détail

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES Approximativement, un tiers de tous les décès dus au cancer sont en relation avec

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

NAVELBINE voie orale

NAVELBINE voie orale DENOMINATION DU MEDICAMENT & FORME PHARMACEUTIQUE NAVELBINE voie orale CARACTERISTIQUES Dénomination commune : vinorelbine Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC :

Plus en détail

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués par les membres

Plus en détail

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie ESMO 14 L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie Cancer du SEIN Taxotere hebdo pas mieux et plus toxique Perrone F et al Ann Oncol 2014 Phase III : CMF vs Taxotere hebdo

Plus en détail

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique 2 Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique Patient de 60 ans, ATCD: HTA, IDM en 2007, hypercholestérolémie Juin 2008: Toux, dyspnée (sous 02) et anorexie progressive Bilan

Plus en détail

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein à cellules claires métastatique (CRM) Plus de 30 % des CR deviendront métastatiques

Plus en détail

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Objectifs Le cancer du poumon Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Radio-oncologue CSSS Gatineau Décrire le rôle de la thérapie générale en ce qui concerne les traitements néoadjuvants, adjuvants

Plus en détail

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Situation en 2011 M CHAKRA Secteur Oncologie Thoracique CHU Arnaud de Villeneuve, Montpelier Qu est ce qu un sujet âgé? 70 ans est habituellement considéré

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

ARD12166 Cabazitaxel Compared to Topotecan for the Treatment of Small Cell Lung Cancer

ARD12166 Cabazitaxel Compared to Topotecan for the Treatment of Small Cell Lung Cancer DESCRIPTIF DES ESSAIS 2012 Par ordre alphabétique AB Science Etude de phase I/II multicentrique, randomisée, ouverte avec 2 groupes parallèles pour évaluer l efficacité et la tolérance du traitement par

Plus en détail

Dépistage du cancer du poumon:

Dépistage du cancer du poumon: Dépistage du cancer du poumon: les enjeux Colloque de l Escalade Genève, 5 décembre 2012 Thierry Rochat, Service de Pneumologie, HUG Le cancer bronchique c est déprimant Lors du diagnostic du ca bronchique

Plus en détail

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale Plan Deux situations: Adjuvante Métastatique Pas de scoop Des nouveautés. Des espoirs, lumières. En situation adjuvante Abstract 7513 Adjuvant erlotinib (E)

Plus en détail

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013?

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ:  OÙ EN SOMMES-NOUS  EN 2013? OBJECTIFS LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013? Connaître les différentes options de traitement disponibles pour le cancer du poumon de stade avancé Connaître

Plus en détail

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay 2 e journée scientifique en oncologie thoracique de l IUCPQ Vers un nouveau visage La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée Dre Lise Tremblay Vendredi 14 novembre

Plus en détail

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES OMEDIT Nord-Pas-De-Calais Affaire suivie par : Monique.YILMAZ@ars.sante.fr OMEDIT Aquitaine Affaire suivie par : antoine.brouillaud@omedit-aquitaine.fr morgane.guillaudin@omedit-aquitaine.fr myriam.roudaut@omedit-aquitaine.fr

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq Résumé ASCO 2013 POUR LA SFCP wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui 17/09/2013

Plus en détail

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Deux grandes questions Cette modalité de présentation, requiert elle une prise en charge

Plus en détail

GEMCITABINE. 38 mg/ml ; 1 g/ml, 200 mg et 1 000 mg poudre ou lyophilisat Publication Juillet 2010

GEMCITABINE. 38 mg/ml ; 1 g/ml, 200 mg et 1 000 mg poudre ou lyophilisat Publication Juillet 2010 I. GEMZAR et génériques- gemcitabine Nom commercial GEMZAR Dénomination commune internationale Laboratoire exploitant ou titulaire de l AMM GEMCITABINE LILLY FRANCE Génériques : ACTAVIS GROUP, EBEWE PHARMA

Plus en détail

Immunothérapie des cancers bronchiques

Immunothérapie des cancers bronchiques Immunothérapie des cancers bronchiques Alexis Cortot, MD, PhD Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette, CHRU de Lille UMR8161, Institut de Biologie de Lille 11 ème Journée du CPHG

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

Le principe de la TEP

Le principe de la TEP couplée TDM Le principe de la TEP C est un atome contenant un positon supplémentaire, libéré dans l organisme lors de la désintégration.il se désintègre selon une radioactivité beta+ Lorsque le positron

Plus en détail

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1 Schweiz Med Wochenschr 2000;130:679 83 A. Spiliopoulos, M. de Perrot Unité de thoracique, Département de, Hôpitaux Universitaires de Genève Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le

Plus en détail

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Conflits d intérêts Aucun Introduction Constat : CB = Moins de motivation des pneumologues à obtenir le sevrage tabagique (versus

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme Patho Med Cours 5 Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme BPCO: B: Broncho ( Bronche) P: Pneumopathie C: Chronique O: Obstructive Asthme Maladies avec des spasmes bronchiques Maladies avec des spasmes

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Diplôme Universitaire Corrélations anatomo-physio-pathologiques en imagerie thoracique 25 mai 2011 Imagerie TEP et pathologie tumorale bronchique Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Détection en coincidence

Plus en détail

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Dominique Quirion Merck NATIONAL Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Relations avec les investisseurs

Plus en détail

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé. Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé. Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009 Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009 Généralités Cancer bronchique primitif = cancer le plus fréquent en incidence dans le monde Incidence en

Plus en détail

Traitement de consolidation dans les cancers de l ovaire

Traitement de consolidation dans les cancers de l ovaire Traitement de consolidation dans les cancers de l ovaire J.-F. Geay, I. Ray-Coquard, H. Curé et É. Pujade-Lauraine Pourquoi un traitement de consolidation? Le standard de traitement de première ligne d

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012. Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012

Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012. Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012 Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012 Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012 Conflits d intérêt Non présents pour cette présentation Objectifs:

Plus en détail

Cancer colo-rectal : situation belge

Cancer colo-rectal : situation belge Cancer colo-rectal : situation belge J.-L. Van Laethem, MD, PhD Unité d'oncologie digestive Département médico-chirurgical de Gastro-entérologie Pas de conflit d intérêt déclaré Cancer du colon 7000 nouveaux

Plus en détail

Le retour de l immunothérapie dans le traitement du cancer bronchique.

Le retour de l immunothérapie dans le traitement du cancer bronchique. Le retour de l immunothérapie dans le traitement du cancer bronchique. Dr Bertrand MENNECIER, Charlotte LEDUC, Benjamin RENAUD-PICARD, Clément KORENBAUM CHRU de Strasbourg FOM Lille 21/03/2013 Disclosure

Plus en détail

Des doses de pazopanib allant jusqu à 2000 mg ont été évaluées dans les études cliniques sans toxicité dose limitante.

Des doses de pazopanib allant jusqu à 2000 mg ont été évaluées dans les études cliniques sans toxicité dose limitante. 4.9 Surdosage Des doses de pazopanib allant jusqu à 2000 mg ont été évaluées dans les études cliniques sans toxicité dose limitante. Il n existe pas d antidote spécifique à un surdosage par pazopanib,

Plus en détail

Cancer de l ovaire. traitements, soins et innovation. traitements adjuvants et de consolidation. www.e-cancer.fr. juin 2009

Cancer de l ovaire. traitements, soins et innovation. traitements adjuvants et de consolidation. www.e-cancer.fr. juin 2009 traitements, soins et innovation juin 2009 recommandations professionnelles Cancer de l ovaire traitements adjuvants et de consolidation COLLECTION recommandations & référentiels RECOMMANDATIONS DE PRISE

Plus en détail

CANCERS BRONCHIQUES ET MESOTHELIOMES PLEURAUX MALINS Date de publication : mars 2011 ANNEXE

CANCERS BRONCHIQUES ET MESOTHELIOMES PLEURAUX MALINS Date de publication : mars 2011 ANNEXE ERBITUX - cetuximab RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS CANCERS BRONCHIQUES ET MESOTHELIOMES PLEURAUX MALINS Date de publication : mars 2011 ANNEXE Situations hors-amm pour lesquelles l insuffisance des

Plus en détail

Classi cation TNM du cancer bronchique

Classi cation TNM du cancer bronchique Revue des Maladies Respiratoires Actualités (2014) 6, 388-394 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Classi cation TNM du cancer bronchique TNM classi cation for the lung cancer J.-P. Sculier Service

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique Jean-Marie BOHER, PhD, Institut Paoli-Calmettes, Marseille Novembre 2011 Typologie

Plus en détail

Cancer du poumon. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer du poumon. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du poumon Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du poumon Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle nouvelle

Plus en détail

ONCO LR Septembre 2011

ONCO LR Septembre 2011 Référentiel Cancer de l Ovaire ONCO LR Septembre 2011 Généralités Tout dossier Cancer Ovarien doit être présenté en RCP locale avant de débuter la séquence thérapeutique initiale. Soumission en RCP régionale

Plus en détail

INVESTIGATEUR PRINCIPAL. Pr Alain DEPIERRE. COORDINATION IFCT Franck MORIN. PROMOTEUR C.H.U Besançon

INVESTIGATEUR PRINCIPAL. Pr Alain DEPIERRE. COORDINATION IFCT Franck MORIN. PROMOTEUR C.H.U Besançon Essai thérapeutique randomisé comparant deux schémas de chimiothérapie préopératoire dans les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) de stades cliniques I et II. PROTOCOLE IFCT-0002 INVESTIGATEUR

Plus en détail

Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie

Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie Médicale R.Sai, K.Bouzid Service d Oncologie d Médicale, M E.H.S Centre P & M Curie, Alger introduction Chimiothérapie anti-canc

Plus en détail

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY Les grands syndromes Endoscopie trachéo-bronchique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY 1 Endoscopie souple avec pince et brosse (fibroscopie) 2 Endoscopie Arbre bronchique normal Bifurcation trachéobronchique

Plus en détail

LE CHEMINEMENT DES PATIENTS DIAGNOSTIQUÉS AVEC LE CANCER DU SEIN. Nathaniel Bouganim MD FRCPC Medical Oncologist McGill University Health Center

LE CHEMINEMENT DES PATIENTS DIAGNOSTIQUÉS AVEC LE CANCER DU SEIN. Nathaniel Bouganim MD FRCPC Medical Oncologist McGill University Health Center LE CHEMINEMENT DES PATIENTS DIAGNOSTIQUÉS AVEC LE CANCER DU SEIN Nathaniel Bouganim MD FRCPC Medical Oncologist McGill University Health Center Agenda Vue générale du cancer du sein Cas cliniques Adjuvant

Plus en détail

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations 2005 Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations pour la Pratique Clinique : Standards, Options et Recommandations 2005 pour la prise en charge

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

Evaluation de critères res de substitution de la survie globale dans les cancers bronchiques localement avancés

Evaluation de critères res de substitution de la survie globale dans les cancers bronchiques localement avancés Evaluation de critères res de substitution de la survie globale dans les cancers bronchiques localement avancés Evaluations de la survie sans progression et du contrôle locoregional comme critère de substitution

Plus en détail

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Parc d Innovation d Illkirch, France, le 22 mars 2010 Transgene S.A. (Euronext Paris: FR0005175080) présente

Plus en détail

Tumeurs osseuses de l enfantl

Tumeurs osseuses de l enfantl Tumeurs osseuses de l enfantl Enseignement interrégional DES de PédiatrieP Auvergne Rhône Alpes Etienne Merlin Clermont-Ferrand 14 mars 2008 14-15 15 mars 2008 E Merlin DES pediatrie Clermont Ferrand 1

Plus en détail

Avis sur l'utilisation de la capécitabine (Xeloda ) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules de stades IIIb et IV

Avis sur l'utilisation de la capécitabine (Xeloda ) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules de stades IIIb et IV Avis sur l'utilisation de la capécitabine (Xeloda ) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules de stades IIIb et IV INTRODUCTION Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquent au

Plus en détail

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules Philippe GIRAUD, Nicolas POUREL, Vincent SERVOIS Romainville, le 29 septembre 2011 1 Radiothérapie et cancer du poumon La dosimétrie des cancers

Plus en détail

À PROPOS DU. cancer colorectal. Les choix de traitement du cancer colorectal : guide du patient

À PROPOS DU. cancer colorectal. Les choix de traitement du cancer colorectal : guide du patient À PROPOS DU cancer colorectal Les choix de traitement du cancer colorectal : guide du patient Table des matières Qu est-ce que le cancer colorectal?... 1 Les stades du cancer colorectal... 2 Quels sont

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

Session plénière: 1 / 4 Sessions scientifiques et poster discussions: Poster présentations: 87/1438

Session plénière: 1 / 4 Sessions scientifiques et poster discussions: Poster présentations: 87/1438 CANCERS DIGESTIFS Session plénière: 1 / 4 Sessions scientifiques et poster discussions: 38/435 Poster présentations: 87/1438 The TME Trial after a Median Follow-up of 11 Years C. A. Marijnen et Al, Leiden,

Plus en détail

Tumeur maligne des os

Tumeur maligne des os Tumeur maligne des os E p idém iologie tumeur maligne primitive de l os touchant essentiellement l adolescent et l adulte jeune. 70% des sarcomes ostéogéniques sont diagnostiqués avant l âge de 18ans dans

Plus en détail

Thérapies ciblées: quelle place dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules? Dr AP Meert

Thérapies ciblées: quelle place dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules? Dr AP Meert Thérapies ciblées: quelle place dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules? Dr AP Meert Standards thérapeutiques En première ligne CBNPC Local Locorégional Métastatique Chirurgie +/-

Plus en détail

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques GRECCAR 4 Groupe de REcherche Chirurgical sur le CAncer du Rectum Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques N EudraCT

Plus en détail

CANCER de l ESTOMAC. Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011

CANCER de l ESTOMAC. Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011 CANCER de l ESTOMAC Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011 On aurait pu dire 4 ème rang mondial : poumon,sein,colon 2 ème rang des cancers digestifs France

Plus en détail

Cancer du poumon chez le sujet âgé : traitement du carcinome bronchique non à petites cellules

Cancer du poumon chez le sujet âgé : traitement du carcinome bronchique non à petites cellules Cancer du poumon chez le sujet âgé : traitement du carcinome bronchique non à petites cellules M.-C. Pailler et J.-F. Morère Introduction Avec plus de 700 000 nouveaux cas annuels, le cancer bronchique

Plus en détail

CANCER BRONCHO-PULMONAIRE DU SUJET ÂGÉ

CANCER BRONCHO-PULMONAIRE DU SUJET ÂGÉ CANCER BRONCHO-PULMONAIRE DU SUJET ÂGÉ Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2013 Le cancer en France 360 000 cas de nouveaux cancers en 2010 (Source : Institut de Veille Sanitaire) 150

Plus en détail

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO Communiqué de presse Villejuif, jeudi 30 mai 2013 49 ème congrès de l American Society of Clinical Oncology (ASCO, Chicago, USA, 31 mai 4 juin 2013) LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 :

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 : UE2 : Cancérologie Pr Lehmann-Che et Pouessel Mercredi 26 septembre 10h30-12h30 Ronéotypeuse : Aurore Valentin Ronéolectrice : Marion Whiston CANCÉROLOGIE Cours n 3 : De la biologie moléculaire des cancers

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules Série «considérations chirurgicales pour le pneumologue» Coordonnée par V. Ninane et G. Decker Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules P. de Leyn 1, G. Decker 1, 2 1 Hôpital

Plus en détail

Cancer et dyspnée: comment peut-on soulager? Dr Lise Tremblay 10 mai 2010

Cancer et dyspnée: comment peut-on soulager? Dr Lise Tremblay 10 mai 2010 Cancer et dyspnée: comment peut-on soulager? Dr Lise Tremblay 10 mai 2010 Objectifs Comprendre la physiopathologie de la dyspnée Connaître les traitements disponibles pour soulager la dyspnée Définir la

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales communes représentent au gré des statistiques plus de 80 % des tumeurs de l ovaire.

Les tumeurs épithéliales communes représentent au gré des statistiques plus de 80 % des tumeurs de l ovaire. Mots-clés : Indications thérapeutiques des tumeurs épithéliales de l'ovaire (153b) Professeur Michel BOLLA, Docteur François RINGEISEN Août 2003 (Mise à jour Février 2005) Tumeurs de l ovaire. 1. Introduction

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Institut Cancérologie de l Ouest CHIRURGIE Dr. Isabelle Jaffré CAS CLINIQUE 1 36 ans 90B sans CI radiothérapie

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE IMAGERIE EN CANCEROLOGIE Méthodes Diagnostiques et Thérapeutiques récentes Frank Boudghene Hopital Tenon - Université Paris 6 FEDERATION D IMAGERIE DU CANCER Nouveautés en IRM IRM Morphologique : Matériel

Plus en détail

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Traitement des tumeurs pulmonaires par RF Chauffage : particularités pulmonaires NICE guidelines RFA LUNG Percutaneous

Plus en détail

First Line and Maintenance in Nonsquamous NSCLC: What Do the Data Tell Us?

First Line and Maintenance in Nonsquamous NSCLC: What Do the Data Tell Us? Dr Jean-Charles Soria : Bonjour et bienvenue dans ce programme. Je suis Jean Charles Soria, Professeur de Médecine et Directeur du programme de développement précoce des médicaments à l université Paris

Plus en détail

Référentiel régional Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Version 1 Avril 2009

Référentiel régional Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Version 1 Avril 2009 Référentiel régional Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Version 1 Avril 2009 Sommaire Contexte 5 Epidémiologie...5 Objectifs...5 Champ d application...5 Utilisateurs cibles...5

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiofréquence Interac*on courant électro- magné*que ma*ère agita*on ionique chaleur Coagula*on Nécrose

Plus en détail

RESUME DU PROTOCOLE : LX01-315

RESUME DU PROTOCOLE : LX01-315 RESUME DU PROTOCOLE : LX01-315 N /Titre du protocole : LX01-315 / Essai Clinique de Phase 3 pour évaluer la tolérance et l'efficacité de 2 mg d'allovectin-7 en Administration Intra-Lésionnelle versus Dacarbazine

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Cancérologie. Niveau DCEM3 2002-2003. Service de radiothérapie - Professeur Baillet

Université Pierre et Marie Curie. Cancérologie. Niveau DCEM3 2002-2003. Service de radiothérapie - Professeur Baillet Université Pierre et Marie Curie Cancérologie Niveau DCEM3 2002-2003 Service de radiothérapie - Professeur Baillet Mise à jour : 5 octobre 2015 2/298 Cancérologie - Service de radiothérapie - Pr. Baillet

Plus en détail

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire?

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Olivier Aze 1 *, Nicolas Venissac 1, Daniel Pop 1, Charlotte Cohen 1, Paul Hofman 2, Jérome Mouroux 1 RÉSUMÉ

Plus en détail

EXERCICE N 10 : Modifier le protocole d'un essai pour mieux réussir ; mais réussir quoi?

EXERCICE N 10 : Modifier le protocole d'un essai pour mieux réussir ; mais réussir quoi? EXERCICE N 10 : Modifier le protocole d'un essai pour mieux réussir ; mais réussir quoi? Le bévacizumab (Avastin ) est un anticorps monoclonal qui a fait l objet d une autorisation supplémentaire pour

Plus en détail