CANCER DU POUMON CICM Charles-LeMoyne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCER DU POUMON 2006. CICM Charles-LeMoyne 2006.03.15"

Transcription

1 CANCER DU POUMON 2006 Benoît t Samson md CICM Charles-LeMoyne

2 CANCER du POUMON 2006 Données épidémiologiques Aspects cliniques Approches thérapeutiques

3 Cancer du poumon 2006 Données épidémiologiques Incidence Mortalité Survie Étiologie

4 CANCER DU POUMON Incidence mondiale* Europe de l Ouest Europe de l Est Japon Australie Nouuuvelle-Zélande Chine Afrique du Nord Afrique du Sud Amérique du Nord Amérique centrale Homme 54,8 Femme 8,1 Homme 75,9 Femme 10,3 Homme 39,3 Femme 11,2 Homme 47,6 Femme 16,1 Homme 34,7 Femme 13,4 Homme 12,9 Femme 2,6 Homme 29,1 Femme 7,7 Homme 69,6 Femme 32,9 Homme 19,3 Femme 7,9 *Incidence par 100,000 population. Amérique du Sud Homme 55,1 Femme 7,6 Parkin DM, et al. CA Cancer J Clin. 1999;49:33-64.

5 Estimation de l incidence et des décès par cancer : USA 2004 Estimation de l incidence et de décès : USA 2004

6 Taux d incidence d des cancers, hommes, Canada, Lung Colorectal Bladder Stomach Non-Hodgkins lymphoma Melanoma

7 Taux d incidence d des cancers, femmes, Canada, Breast Colorectal Lung Cervic Non-Hodgkins lymphoma Ovary Body of Uterus Melanoma

8 Cancer du poumon 2005 Mondiale États-Unis Canada Québec Nbres de cas Décès Nbres de cas Décès Nbres de cas Décès Nbres de cas Décès

9 CANCER DU POUMON Survie à 5 ans Europe de l Ouest Europe de l Est Japon Australie Nouvelle-Zélande Chine 7% 12% 21% 13% 8% Moyen Orient Afrique du Nord Afrique Sub Saharienne Amérique du Nord Amérique Latine Caraïbes 8% 10% 20% 14% Parkin DM, et al. CA Cancer J Clin. 1999;49:33-64.

10 CPNPC : Carcinogénèse Hyperplasie alvéolaire atypique Adénome pré-malin Carcinogène du tabac Épithélium normal Métaplasie bronchique Changements phénotypiques Changements génétiques! Réponses inapropriées aux signaux externes Perte du contrôle du cycle cellulaire Perte des mécanismes de l apoptose Perte de l inhibition de contact Capacité de produire des métastases Angiogénèse Immortalité Boucle de stimulation autocrine Dysplasie Carcinome in situ Cancer pulmonaire

11 CPNPC : Facteur de risque Tabagisme En 2003, 10 millions de décès à travers le monde - Décès de 8 personnes par minute 80% des décès par CP chez l homme 75% des décès par CP chez la femme 17% des cas de CP chez les non fumeurs 30% des décès par cancer chez l homme 28% des décès par cancer chez la femme

12

13 R I S Q U E Bénéfice du sevrage tabagique C U M U L A T I F (%)

14

15 CPNPC: Autres facteurs de risque Expositions environnementales Radon Amiante - Association tabac + amiante - Potentialisation du risque (R: 8) Expositions professionnelles - Cuivre, chrome, métaux radioactifs uranium Pollution atmosphérique? impact controversé Facteurs alimentaires?? rôle discuté

16 CPNPC: Prédisposition génétique 15% des fumeurs ont un Cancer Pulmonaire! Susceptibilité accrue des femmes aux carcinogènes! Facteurs de sensibilité individuelle au tabac - Variation génétique (Polymorphisme génétique des familles d enzymes) - Métabolisme du benzo[a]pyrène - Détoxification cellulaire par la glutathion-stransférase, - Accumulation de dérivés toxiques. - Mécanismes de réparation de l ADN

17 Cancer du poumon 2006 Aspects cliniques Présentations cliniques - Signes et symptômes - Syndromes paranéoplasiques Investigations Classification TNM

18 Symptômes et présentation clinique Patients (%) Dyspnée Toux Douleur Perte d appetit Hémoptysie Symptômes majeurs à la présentation Hollen et al 1999

19 CPNPC Présentation clinique Signes respiratoires Signes médiastinaux Signes thoraciques Signes de dissémination métastatiquem Nodule solitaire périphp riphérique rique Cancer de l apexl Syndrome paranéoplasique

20 Cancer de l apex Cas # 1 (Syndrome de Pancoast-Tobias)

21 Diagnostic et stadification Examen physique Bronchoscopie Asp. aiguille Rayon X pulmonaire TDM thorax, abdomen TEP scan Laboratoire Mediastinoscopy Signes physiques Localisation de la tumeur, biopsie Cytologie Position, grosseur, nombre Staging thoracique et abdominale Staging médiastinal, systémique, nodule solitaire Changement hématologique, biochimique, hormonal Staging médiastinal NCCN Guidelines 2000

22 CPNPC: TDM

23 CPNPC: Métastase M cérébralec TDM et IRM

24 Tomographie par émission de positrons (TEP( TEP-Scan ) Modalités Limites - Faux négatifs - Faux positifs Indications Avantages

25 CPNPC: Diagnostic histologique Bronchoscopie : - Diagnostic histologique - Biopsie de la lésion si proximale - Analyse cytologique de l aspiration bronchique - Rentabilité > 90 % si lésion endo-bronchique visible Ponction-biopsie trans-thoracique thoracique sous contrôle TDM - Indication si tumeur périphérique - Risque de pneumothorax

26 CPNPC: Diagnostic histologique (2) Médiastinoscopie cervicale ( A visée diagnostique) - Premier temps possible d une exérèse chirurgicale. - Caractérisation des adénopathies médiastinales - Exploration des ganglions para-trachéaux droits et sous carénaire - Ganglions para-trachéaux gauches, supra-aortiques, aortiques, fenêtre aorto-pulmonaire non accessible Thoracoscopie - Biopsies pleurales sous contrôle visuel - Geste thérapeutique : symphyse pleurale - Nodule périphérique - Ganglions inaccessibles par médiastinoscopie cervicale Biopsie ganglionnaire (sus-claviculaire) ou autres biopsies

27 CANCER DU POUMON Types histologiques : Incidence 18% Petite cellule 30% Épidermoïde 40% 15% Adénocarcinome 15% Grande cellule * Numbers do not sum to 100% because of differences in diagnostic criteria. Ginsberg RJ, et al. Cancer: Principles and Practices of Oncology. 5th ed. 1997; Ginsberg RJ, et al. Cancer: Principles and Practices of Oncology. 6th ed. 2001;

28 Tx T0 Tis T1 T2 Classification TNM Absence de données sur la tumeur Absence de tumeur primitive confirmée Carcinome in situ Tumeur 3 cm dans son plus grand diamètre, limitée e par le poumon ou la plèvre, touchant une bronche segmentaire ou lobaire Tumeur 3 cm, ou touchant une bronche principale à 2 cm ou plus de la carène ; ou associée à une atteinte de la plèvre viscérale ; ou associée à une atélectasie ou à une pneumonie obstructive touchant moins d un d poumon T3 Tumeur, quelque soit sa taille, avec atteinte de la paroi, du diaphragme, plèvre médiastinale,, péricarde p pariétal ; ou située à moins de 2 cm de la carène (la respectant) ; ou associée à une atélectasie ou à une pneumonie obstructive touchant la totalité d un poumon T4 Tumeur envahissant : le médiastin, m le cœur, c les gros vaisseaux, la trachée, l œl œsophage,la carène, un corps vertébral ; ou associée à un épanchement pleural ou péricardique p malin ; ou associée à un nodule satellite dans le même m me lobe

29 Classification TNM Nx N0 N1 N2 N3 M0 Absence de donnée e sur l atteinte l ganglionnaire Absence d atteinte d ganglionnaire métastatiquem Adénopathie métastatique m hilaire et/ou périp ri-bronchique homo-lat latérale, ou intra-parenchymateuse par atteinte par contiguïté de la tumeur Adénopathie métastatique m médiastinale homo-lat latérale ou sous- carénaire Adénopathie métastatique m médiastinale ou hilare contro-lat latérale, scalène ou sus-claviculaire Absence de métastases m à distance M1 Présence de métastases m à distance

30 Classification TNM et survie Stade TNM Survie à 1 an (%) : c-pc Survie à 5 ans (%) : c-pc IA T1 N0 MO IB T2 N0 M IIA T1 N1 M IIB T2 N1 M0 T3 N0 M IIIA T3 N1 M0 T N2 M IIIB T4 N M0 T N3 M IV Tout T tout N M % de survie à 1 et 5 ans c = clinique, stade pré-opératoire p = pathologique, stade post-opératoire

31 CPNPC: survie par stade Année suivant le Diagnostique

32 CPNPC Stades à la présentation 7% Stade II 31% Stade III 24% Stade 1 38% Stade IV Fry WA, et al. Cancer. 1996;77:

33 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Thérapies ciblées et nouvelles thérapies

34 CPNPC Survie chez les patients après s une chirurgie

35 CPNPC : Fréquence et site de rechute

36 Cancer du Poumon 2006 Chimiothérapie adjuvante Environ 40-60% des patients avec un CPNPC stade I / II ont une chance raisonable de guérison après une résection. Plusieurs patients qui ont eu une résection curative ont une persistence de cellules tumorales sub-clinique clinique. Si aucun autre traitement n est fait, ces cellules tumorales prolifèreront reront pour conduire à une maladie clinique. Le traitement d une rechute n est que très rarement guérisable risable. Peu importe la modalité thérapeutique rapeutique, une masse tumorale faible est plus facilement éradicable qu une une masse tumorale plus volumineuse H. Wagner. Chest 2000;117:110S-118S; Bunn et al. Chest 2000;117:119S-122S

37 Meta-analysis: analysis: Avantage de survie de 5% Chimiothérapie à base de platines versus la chirurgie seule Adapted from: NSCLC Collaborative Group. BMJ 1995,311:

38 Traitements adjuvants du cancer du poumon Études récentes

39 CISPLATIN-BASED ADJUVANT CHEMOTHERAPY IN PATIENTS WITH COMPLETELY RESECTED NON-SMALL CELL LUNG CANCER The IALT Trial The International Adjuvant Lung Cancer Trial (IALT) Collaborative Group New Engl J Med 2004;350:351-60

40 IALT Patients N= NSCLC - Stage I-III - chemo/radio naïve - complete resection R A N D O M I Z E Control: No chemo n=935 Adjuvant (chemo): cisplatin plus one of vindesine, vinblastine, vinorelbine, etoposide n=932 Postoperative radiotherapy given to 30.6% of patients according to N stage: stage N0 (1.9%), N1 (33.7%), N2 (64.3%) IALT. NEJM 2004;350:351-60

41 IALT: Survie globale Survie à 5 ans 44,5 vs 40,4% p<0.03 IALT. NEJM 2004;350:351-60

42 NCIC CTG BR.10 (SWOG JBR10, ECOG JBR10, CALGB 9795 Phase III Randomized Trial of Adjuvant Vinorelbine and Cisplatin in Completely Resected Stage IB/II Non-Small Cell Lung Cancer T. Winton, R. Livingston, D. Johnson, et al NEJM

43 JBR.10 Patients n=482 NSCLC stage IB /II Résection complète T2N0, T1N1, T2N1 ECOG PS 1 Stratifié par status: N0, N1 R A N D O M I Z E Observation (n=239) Chimothérapie (n=243): Cisplatin 50 mg/m2 d1, 8; Q4 wks X 4 vinorelbine 30 mg/m2 Q1 wk X 16 wks 25 mg/m2 Q1 wk X 16 wks Winton et al. ASCO 2004, abst.7018

44 JBR.10: Survie globale Mois

45 CALGB 9633 RCT of Adjuvant Chemotherapy in Stage IB NSCLC T2N0MO stage IB NSCLC COMPLETE SURGICAL RESECTION randomization within 4-8 wks of resection OBSERVATION STRATIFIED squamous vs. other poorly differentiated vs. other mediastinoscopy: yes vs. no ADJUVANT CHEMOTHERAPY paclitaxel, 200 mg/m 2 carboplatin, AUC=6 mg/ml x min 4 cycles over 12 weeks

46 CALGB 9633 Survie globale

47

48

49 JBR.10: Toxicité Vin/cis Total (%) Gr. 3/4 (%) Hearing 20% 1.5% Sensory 45% 2% Alopecia 31% 0% Hemoglobin 91% 7.3% Granulocytes 98% 73% Injfection 21% 1% Febrile neutropenia 7% 7%* *6% after dose reduction Winton et al. ASCO 2004, abst.7018

50 JBR.10 : Toxicité Vin/cis Total (%) Gr. 3/4 (%) Fatigue 77% 14% Anorexia 53% 9% Local toxicity 33% 3% Dyspnea 17% 4% Diarrhea 22% <1% Nausea 76% 10% Vomiting 46% 7% constipation 44% 3% Winton et al. ASCO 2004, abst.7018

51 Compliance thérapeutique : Traitement adjuvant ALPI IALT BR: 10 CALGB 69% 74% 59% 84%

52 CONCLUSIONS maladie limitée traitement adjuvant La chimiothérapie adjuvante offre un bénéfice très modeste mais réel aux patients atteints de stade limité dont la tumeur est complètement réséquée.

53 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Thérapies ciblées et nouvelles thérapies

54 Traitement néoadjuvant La survie est faible avec la chirurgie seule dans les stades I-IIIAI IIIA Taux de réponses élevé avec les nouvelles combinaisons à base de platines Cyto-réduction loco-régionale pré-op. dans les stades III ( N2). Traitement précoce des micro métastases systémiques Meilleure tolérance Meilleure «compliance» des patients

55

56

57

58

59 Conclusions Bien que terminée prématurément, cette étude prospective randomisée est l une des plus importante. La survie dans le bras chirurgie fut plus importante que prévue (40 vs 32 mois). La SSP et la SG favorisent la chimiothérapie pré-opératoire (non statistiquement significatif) D autres études de chimiothérapie préopératoire et une méta-analyse seront nécessaires pour clarifier la question.

60 CONCLUSIONS maladie limitée traitement néoadjuvant Le traitement néoadjuvant est réalisable, sécuritaire et efficace mais l efficacité en terme de survie n est pas démontrée. La séquence optimale des modalités est à définir.

61 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

62 Scalene Supraclavicular CPNPC : Maladie localement avancée Stade IIIB Any T, N3, M0 T4, Any N, M0 Any N T4 Any T N3: contralateral mediastinal, contralateral hilar, ipsilateral,, or contralateral scaline or supraclavicular nodes involved T (any size) invading mediastinum, heart, great vessels, trachea, esophagus, vertebral body, or carina or T+ malignant pleural effusion

63 Stades IIIA- IIIB, IP 0-10 Perte de poids minimale ( 5 % ou moins) RT ( 60 GY/ 30 Fx)vs RT-Chimio (CIS+VD) Après s 7 ans : MS : 9,6 vs 13,7 5YS : 6% vs 17 % (p=0,01) CALGB 8433 Dillman Ro NEJM 1990

64

65 Chimio-radioth radiothérapie.. Stade III

66 JCO, Vol 17, No 9, 1999 Furuse et al.

67 Survival

68 Maladie localement avancée: Stade IIIB Chimio-RT séquentielle vs concomitante

69 RT-Chimio Séquentielle vs Concomitante Zemanova et al Concurrent vs sequential chemo-rt with CIS/NVB in locally advanced NSCLC phase II PASCO 2002 : 1159 MS : C : 20 mois vs S : 13 mois (p=0,02 ) 2YS : C : 42 % vs S : 15 % OR : C : 80 % vs S : 46,8% - CIS 80 mg/m2 day 1,NVB 25 mg/m2 day 1,8,15 q4 w - Concurrent arm : RT started day 4 of cycle 2 - NVB reduced to 12,5 mg/m2 cycles 2 and 3 - Sequential arm : RT was initiated after cycle 4

70 CONCLUSIONS Stade IIIB La chimiothérapie ajoute un bénéfice de survie additionnel à la RT pour le stade III. Le traitement RT-Chimio concomitant est supérieur au traitement RT-Chimio séquentiel. Le traitement concomitant est le traitement de choix lorsque possible ( IP ) Standard?/! La séquence optimale entre une induction ou une consolidation suivant un traitement concomitant reste à définir.

71 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

72 Maladie avancée : Stade IIIB (Ép)( Maladie métastatique : Stade IV Brain Draining lymph nodes Pericardium Lung Pleura Liver Adrenals Skin Bone M1: Métastases à distance Mountain CF. Chest. 1997;111:

73 CANCER DU POUMON 2006 Approche thérapeutique Maladie métastatique : IIIB(p) IV - Bénéfices de la chimiothérapie - Chimiothérapie optimale - Nombre de médicaments - Durée de la chimiothérapie ( # cycles) - Selon le statut de performance ( ECOG) - Traitement des personnes âgées - Traitements de 2 ième ou 3 ième lignes

74 Maladie métastatique:iiib(p) m tastatique:iiib(p) IVIV Objectifs des traitements Approches palliatives - Prolonger la vie - Palliation des symptômes mes - Maintenir ou améliorer la qualité de vie

75 CPNPC MétaM ta-analyse: analyse: Chimio. vs Traitement de support

76 Maladie métastatique:iiib(p) IV Chimiothérapie de 1 ière ligne BMJ:1995,Méta-analyse, 52 études à base de platines Chimiothérapie vs soins palliatifs * - Survie médiane : + 1, 5-3 mois (4 à 7 mois) - Survie à 1 an : + 10 % (15 à 25 %) - Améliore la qualité de vie + «Cost effective» ASCO guidelines 1997 : «Chemotherapy improves survival and that a platinum-based regimen is optimal»

77 Chimiothérapie à base de platines CDDP / Navelbine CDDP / Paclitaxel CDDP / Docetaxel CDDP / Gemcitabine CDDP / CPT-11 CDDP / Topotecan CDDP / Etoposide CDDP / Vindesine CDDP / Tirapazamine CBDDP /Navelbine CBDDP /Placlitaxel CBDDP /Docetaxel CBDDP /Gemcitabine CBDDP / Etoposide

78 Chimiothérapie de 1 ère ligne Études randomisées récentes CPNPC (1) Study Regimens Tumour response (%) Median survival (months) 1-year survival (%) Le Chevalier et al 1994 Vindesine/cisplatin Vinorelbine/cisplatin * * Bonomi et al 1996 Etoposide/cisplatin Paclitaxel (135)/cisplatin Paclitaxel (250)/cisplatin/GCSF * 32.1* Crino et al 1998 Mitomycin/ifosfamide/cisplatin Gemcitabine/cisplatin 28 40* Belani et al 1998 Etoposide/cisplatin Paclitaxel/carboplatin ** 8.3** 35** 35** Cardenal et al 1999 Etoposide/cisplatin Gemcitabine/cisplatin * *p<0.05; **combined population; -, not reported

79 Chimiothérapie de 1 ère ligne Études randomisées récentes CPNPC (2) Study Regimens Tumour response (%) Median survival (months) 1-year survival (%) Kelly et al 2001 Schiller et al 2002 Vinorelbine (25)/cisplatin (100) Paclitaxel (225)/carboplatin (AUC 6) Paclitaxel (135)/cisplatin (75) Gemcitabine (1000)/cisplatin (100) Docetaxel (75)/cisplatin (75) Paclitaxel (225)/carboplatin (AUC 6) Fossella 2001 Docetaxel (75)/cisplatin (75) Docetaxel (75)/carboplatin (AUC 6) Vinorelbine (25)/cisplatin (100) , not reported Fossella 2001; Kelly et al 2001; Schiller et al 2002

80 ECOG Trial 1594 Stratification PS 0-2 WT Loss Stage - IIIb, IV Brain mets (+/-) R A N D O M I Z E D Paclitaxel 135 mg/m 2 over 24 hours, day 1 Cisplatin 75 mg/m 2, day 2 Cycle = 3 weeks Gemzar 1000 mg/m 2 days 1, 8, and 15 Cisplatin 100 mg/m 2 day 1 Cycle = 4 weeks Taxotere 75 mg/m 2 day 1 Cisplatin 75 md/m 2 day 1 Cycle = 3 weeks Paclitaxel 225 mg/m 2 over 3 hours, day 1 Carboplatin AUC=6 day 1 Cycle = 3 weeks Schiller, NEJM 2002:92-98

81 PC GC DC PCb N bre bre de patients Réponse % Survie médianem 7,8 8,1 7,4 8,1 Survie 1 an Survie 2 ans

82

83 8* 8* Vomissements Vomissements 9* 9* Naus Nausées es * 50* 6 Thrombocytop Thrombocytopénie nie Neutrop Neutropénie nie Neurotoxicit Neurotoxicité PCb PCb DC DC GC GC PC PC Toxicit Toxicité 3/4 ( %) 3/4 ( %)

84 TAX 326: Phase III Trial of Taxotere - Cisplatin or Taxotere- Carboplatin vs Vinorelbine- Cisplatin as First- line therapy in advanced non small cell lung cancer Patient Population Metastatic/unresecta ble locally advanced/ recurrent NSCLC KPS 70% No prior CT Stratification Stage (IIIB or IV) Geographic region R A N D O M I Z E Taxotere* 75 mg/m 2 IV + Cisplatin 75 mg/m 2 IV q 3 wk Taxotere* 75 mg/m 2 IV + Carboplatin AUC 6 IV q 3 wk Vinorelbine 25 mg/m 2 IV d 1, 8, 15, 22 + Cisplatin 100 mg/m 2 IV d 1 q 4 wk

85 TAX 326: Survie Taxotère/Cisplatin vs VC Probabilité cumulative Taxotere / Cisplatin Vinorelbine / Cisplatin P =.044, adjusted log-rank test 1-y survival 46% vs 41% with VC 2-y survival 21% vs 14% with VC Median survival: 11.3 vs 10.1 mo Survie (mois)

86 Chimiothérapie standard 1 ère ligne Comparaison de l efficacité No. Trials Total No. Pts. Response Rate Med.Sur v (mos) % 1 yr Surv Carboplatin + Paclitaxel % 8,6 37% Cisplatin + Gemcitabine % 8,7 37% Cisplatin + Docetaxel % 9,1 39% Cisplatin + Vinorelbine % 8,9 37%

87 Chimiothérapie à base de platines Comparaison de la toxicité No. Trials No. Pts. Gr 4 AGC Gr 4 Plt Gr 3 Neuro Gr 3 Ar-Myal >Gr 1 Alop CDDP Tox Carbo + Paclitaxel % 0% 15% 10% 80% NA Cis + Gemcitabin e % 18% 11% 1% 10% 30% Cis + Docetaxel % 0% 6% 4% 70% 30% Cis + Vinorelbine % 0% 9% 5% 10% 30%

88 Survie pour le Stade IV ( CPNPC) SM 1-an (mois) (%) Sans traitement 4,0 10 Rx ( ancien ) 6,0 20 Rx ( nouveau ) 8,0 35 Doublement de la survie médiane Augmentation de 25 % de la survie à 1-an

89 Amélioration de la survie selon l évolution de la chimiothérapie

90 Maladie métastatique m : IIIB(p) IV IV 2 agents vs vs 1 Études Thérapies Survie médiane 1 an survie CALGB 1 Pcltxl P + Carbo 6,7 m 8,8 m 33% 37% SLUSG 2 Gemzar G + Carbo 9,0 m 11,0 m 32% 44% GCGLC 3 Docetaxel D + Cispl 8,0 m 10,1 m 42% 48% 1 Proc ASCO 21:1a (A #2), 2002; 2 Proc ASCO 21:291a (A #1162), 2002; 3 Proc ASCO 21:291a (A #1163), 2002

91 Maladie métastatique m : IIIB(p) IV IV 2 agents vs 3 Études Thérapies Survie Médiane 1-an survie Alberola 1 Gem + Cis Gem + Cis + Nvb Gem+ Nvb 9,0 m 8,0 m 8,0 m 35% 31% 35% Souquet 2 Nvb + Cis Nvb + Ifos + Cis 10,2 m 8,2 m 38% 33% Rudd 3 Gem + Carbo Mito + Ifos + Cis 10,2 m 6,9 m NR NR Melo 4 Gem + Cis Nvb + Cis Mito + Vlb + Cis 9,4 m 9,4 m 6,4 m NR NR NR 1 Proc ASCO 20:308a, 2001; 3 Proc ASCO 21:292a, 2002; 4 Proc ASCO 21:302a, Proc ASCO 20:225a, 2001;

92 Études concernant la durée optimale de la chimiothérapie

93 CALGB 9730: Survie selon IP Proc ASCO 21:1a (A #2), 2002

94 CANCER DU POUMON 2006 Approche thérapeutique Maladie métastatique : IIIB(p) IV - Bénéfices de la chimiothérapie - Chimiothérapie optimale - Traitement des personnes âgées - Traitements de 2 ième ou 3 ième lignes - Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

95 CPNPC et patients âgés + de 50 % des CPNPC sont dx pts + > 60 ans + de 30 % sont + > 70 ans La proportion de pts âgés atteints de CPNPC augmente due aux changements démographiques Particularités des patients âgés : - Diminution des réserves homéostatiques - Hautes prévalences de co-morbidité - Mauvais indice de performance - Conditions socio-économiques difficiles - Support de la famille variable - Accès limité aux soins de santé - Motivation diminuée

96 Patients âgés avec CPNPC Études de phases II/III Study Treatment Lilenbaum, et al ASCO 2002 Single Taxol vs Taxol/carbo Hensing, et al Cancer 2003 Single Taxol: defined vs until PD ELVIS Trial - Gridelli C. Oncologist 2001 Vinorelbine vs best standard care SWOG 9509 Kelly, et al JCO 2001 Taxol/carbo vs vinorelbine/cisplatin Kelly, et al ASCO 2001 Taxol/carbo vs vino/cis ECOG 5592 Bonomi, et al JCO 2000 Taxol/cisplatin vs Etoposide/cis Socinski, et al JCO 2002 Taxol/carbo: defined vs continuous treatment Pujol J-L, et al [reference?] First-line Weekly Taxol Belani, et al JCO 2003 Weekly vs q3 week Taxol weekly Taxol Ramalingam & Belani ASCO schedules of weekly Taxol ECOG 1594 Schiller, et al NEJM 2002 Comparison of 4 regimens

97 Traitement des patients âgés Taux de réponses et survie identique Toxicité identique ou plus sévère Effet positif sur la qualité de vie L âge ne compromet pas le bénéfice du RX.

98 CALGB 9730: Survie selon âge Proc ASCO 21:1a (A #2), 2002

99 ELVIS Study - Survival improvement with Vinorelbine Vinorelbine Control Overall survival (%) Cox model p=0.02 Weeks Oncologist 2001;6 Suppl 1:4-7

100 ELVIS Study Résultats Outcome BSC (n=78) BSC+Vino (n=76) Median survival (wks) % CI (wks) month survival 41% 55% 1 year survival 14% 32% Observed/expected death rate More than twice as many patients were alive at 1 year with vinorelbine Oncologist 2001;6 Suppl 1:4-7

101 CANCER DU POUMON 2006 Approche thérapeutique Maladie métastatique : IIIB(p) IV - Bénéfices de la chimiothérapie - Chimiothérapie optimale - Traitement des personnes âgées - Traitements de 2 ième ou 3 ième lignes - Nouvelles thérapies et thérapies ciblées

102 Traitement de 2 ième intention Études de Phase III TAX 317 Phase III Trial of Taxotere + BSC vs BSC Alone in Patients With NSCLC Previously Treated With Platinum-Based Chemotherapy Shepherd F et al. J Clin Oncol 2000;18: TAX 320 Phase III Study of Taxotere 100 mg/m 2 or 75 mg/m 2 vs Vinorelbine or Ifosfamide in Patients With NSCLC Previously Treated With Platinum- Based Chemotherapy Fossella F et al J Clin Oncol 2000;18:

103 TAX 317 B: Survie Taxotère 75 mg/m 2 vs BSC Probabilité cumulative T75 BSC75 Médiane 7,5 vs 4,6 moy. Log-rank P= Year 37% vs 12% Chi-square Test P= Temps de survie (mois ) Shepherd F et al. J 2000;18:

104 Randomized Phase III Trial of Pemetrexed vs. Docetaxel in Patients with Locally Advanced or Metastatic NSCLC Previously Treated with Chemotherapy Nasser Hanna, Frances Shepherd, Rafael Rosell, Jose Pereira, Filippo DeMarinis, Frank Fossella, Louis Kayitalire, Sofia Paul, Lawrence Einhorn, Paul Bunn

105 Pemetrexed vs. Docetaxel 2 ième ligne CPNPC Stratified by: ECOG PS 0/1 vs. 2 Stage III vs. IV # of prior chemo Best response to prior chemo Time since last chemo Prior platinum Prior taxane Homocysteine level Center R A N D O M IZ E D Pemetrexed 500 mg/m 2 i.v. q3wks (n=283) (folic acid 350-1,000 µg daily + vitamin B 12 1,000 µg q 9wks; dexamethasone 4mg bid on d-1,d0,d+1) Docetaxel 75 mg/m 2 i.v. q3wks (n=288) (dexamethasone 8 mg bid on d-1,d0,d+1)

106 Survival Distribution Function ITT = intent to treat HR = hazard ratio CI = confidence interval MST = median survival time MST 7.9 mos 1-yr OS: 29.7% Survie MST 7.9 mos 1-yr OS: 29.7% Months Pemetrexed(n=283) Docetaxel (n=288) HR % CI of HR (0.82, 1.20) MST 8.3 mos 1-yr OS: 29.7% MST 8.3 mos 1-yr OS: 29.7%

107 Taux de réponse Pemetrexed (n=264) % ,8 46,4 Docetaxel (n=274) [CI=5.9,13.2] [CI=5.7,12.8] 5 9,1 8,8 0 CR and PR Stable Disease

108 Toxicité hématologique (G: 3/4 ) Pemetrexed (n=265) Docetaxel (n=276) p value Neutropénie <.001 Neutropenie fébrile <.001 Infection + gr ¾ Neutropénie Anémie Thrombocytopénie 2 <1.116

109 Analyse rétrospective des taux de réponse CPNPC 25 n= 43 patients st Line 2nd Line 3rd Line 4th Line *Massarelli, et al., ASCO abstract 2002

110 CPNPC: Stades aux Dx. Rx et survie à 5 ans Chirurgie 7% Stage II 31% Stage III Chimio.+RT +/- Chx 5-13% Chimio. Adjuvante 24% Stage % 38% Stage IV Chimio.+ soins palliatifs 1% Fry WA, et al. Cancer. 1996;77:

111 CONCLUSIONS Maladie métastatique Chimiothérapie à base de platines est supérieure aux soins palliatifs en termes de survie et de qualité de vie chez les patients avec un IP de 0,1. - Doublets supérieurs à la monothérapie - Triplets ne sont pas supérieurs aux doublets - Doublets à base de platines apparaissent comme la base avec laquelle de nouvelles stratégies d ajouts ( agents ciblés ) doivent être développées Une platine + Gemcitabine semblent avoir pour l instant le meilleur index thérapeutique Le nombre optimal de traitements de chimiothérapie semble être de 3 ou 4

112 CONCLUSIONS Maladie métastatique Les patients âgés avec un bon IP peuvent être traités avec un doublet à base de platines ou un agent seul. Ils obtiennent le même bénéfice en termes de survie et de qualité de vie que les patients plus jeunes. Le bénéfice de la chimiothérapie chez les pts avec un mauvais IP demeure incertain. - Le traitement avec un agent seul est une alternative raisonnable pour les patients avec un IP =2 - Pas de bénéfices de traitement pour les patients avec un IP = 3 ou 4

113 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Maladie limitée e : IA IIIA IIIA - Traitement adjuvant - Traitement néoadjuvant ( II-IIIA) IIIA) Maladie localement avancée e : IIIB Maladie métastatique m : IIIB(p) IV Nouvelles thérapies

114 Cancer du poumon 2006 Approche thérapeutique Nouvelles thérapies Inhibiteur de EGFR - Anticorps monoclonaux - Inhibiteur des tyrosines kinases Inhibiteur du VEGF

115 Récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) voies de signalisation Membrane cellulaire B1 B2 Inhibition de l apoptose Noyau Prolifération Invasion Sécrétion du facteur de croissance Métastases

116 EGFR : Approches ciblées MAbs TKIs Toxine Antisense Ligand Ligand Ligand Ligand K K K K TKI K K K K Inhibition de la transduction du signal Inhibition de la transduction du signal Mort Cellulaire Inhibition de la synthèse des protéines

117 Cetuximab : NSCLC Agent seul ou combinaison Cétuximab monothérapie ; phase II( 2 ième ou 3 ième ligne ) Taux de réponse = 6.1%; taux de contrôle de la maladie = 27.3% Généralement bien toléré Cétuximab + cisplatin / vinorelbine (C/V) vs C/V ; phase II 1 ière ligne cétuximab + C/V Taux de réponse = 35%; taux de contrôle de la maladie = 84%; OS = 8.3 mois; survie à 1-an = 32%; C/V Taux de réponse = 28% ; taux de réponse = 67%; OS = 7.0 mois ; survie 1 an = 26% 1 Lynch et al 2004; 2 Rosell et al 2004

118 Inhibition de l EGFR via l inhibiteur de l activité tyrosine-kinase Gefitinib (Iressa) Erlotinib (Tarceva)

119 BR.21: Schéma Eligibility Criteria: NSCLC 1 or 2 prior therapies failed Stratified by: Center Prior regimens (1 vs. 2) PS (0/1 vs. 2/3) Prior platinum (Yes vs. No) Response to prior Rx (CR/PR:SD:PD) R A N D O M I Z E D (N=731) Erlotinib 150 mg/day PO + best supportive care* Placebo + best supportive care *2:1 Randomization

120 BR.21 : Réponse Complete Response Partial Response Overall Response Stable Disease Progressive Disease Not Evaluable Response Duration Erlotinib (N=427) 1% 8% 9% (95% CI, ) 35% 38% 18% 7.9 months (95% CI, ) Placebo (N=211) <1% <1% <1% (95% CI, ) 27% 57% 15% 3.7 months (95%CI, ) Shepherd, et al. ASCO (abstr 7022).

121 BR : 21 Survie 1.00 Survival Distribution Function HR=0.73* P=0.001* Median Survival Erlotinib: 6.7 mos (N=488) Placebo: 4.7 mos (N=243) 1-Year Survival Erlotinib: 31% Placebo: 21% Survival Time (Months) *Based on stratification for factors at randomization + EGFR status. Tarceva PI, 2004.

122 BR.21: toxicité Event Rash Diarrhea Nausea Vomiting Stomatitis Fatigue Ocular (all) Anorexia Infection Any Grade 76% 55% 40% 25% 19% 79% 28% 69% 34% Erlotinib (N=485) Grade 3/4 9% 6% 3% 3% <1% 19% 1% 9% 10% Any Grade 17% 19% 34% 23% 3% 74% 9% 56% 21% Placebo (N=242) Grade 3/4 0% <1% <1% 2% 0% 23% <1% 5% 5% Shepherd. ASCO 2004 Educational Program.

123 Réponse aux traitements avec un ITK selon les mutations du K-ras ou de EGFR Groupe Mutation Réponse Stable ou Progression Gefitinib EGFR K-rasras 22/26 0/17 0/23 7/18 Erlotinib EGFR K-rasras 11/15 0/14 0/42 7/42 Gefitinb & Erlotinib EGFR K-rasras 33/41 0/31 0/65 14/60 Lynch et al, NEJM 2004, Paez et al, Science 2004, Janne et al ASCO 2004, Pao et al, PLOS 2005

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Cancer bronchique : la première ligne. Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph

Cancer bronchique : la première ligne. Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph Cancer bronchique : la première ligne Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph Données projetées de l incidence des cancers en France, 2011 Prostate:

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 mai 2010 ALIMTA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 383 080-2) B/1 ALIMTA 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 565 825-3)

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES 1 EPIDEMIOLOGIE 28 000 nouveaux cas/an 4ème rang des cancers Sex ratio 6,1 Mortalité > 27 000/an Âge médian H 67 ans, F 68 ans 2 1 Taux annuel ajusté

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Cas clinique Mr A.S agé de 55 ans grand tabagique consulte aux urgences pour céphalées évoluant depuis

Plus en détail

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R I Classification histologique 1 ère classification OMS en 1967 (Kreyberg), révisée en 1981

Plus en détail

Cancer du poumon. Prise en charge thérapeutique du cancer du poumon non à petites cellules. septembre 2010. COLLECTION recommandations & référentiels

Cancer du poumon. Prise en charge thérapeutique du cancer du poumon non à petites cellules. septembre 2010. COLLECTION recommandations & référentiels Mesure 19 SoINS ET VIE DES MALADES septembre 2010 recommandations professionnelles Cancer du poumon Prise en charge thérapeutique du cancer du poumon non à petites cellules COLLECTION recommandations &

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 IRESSA 250 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP 395 950-7) ASTRAZENECA géfitinib Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription

Plus en détail

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2010 Généralités Cancer bronchique primitif = cancer le plus fréquent en incidence dans le monde Incidence en

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Conflits d'intérêts Symposiums, advisory boards : Lilly, Roche, Boehringer- Ingelheim, Astra-Zeneca, GSK, Pfizer Crédits

Plus en détail

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 Les différents types de cancers et leurs stades Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 CARCINOGENESE multiple steps, accumulation d altd altérations continuum lésionnel

Plus en détail

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux Bilan d extension ganglionnaire du cancer bronchique B Padovani, D Ducreux, S Stolear, A Ocelli, E Giordana, L Mondot, S Chanalet, CP Raffaelli, P Carrier Extension ganglionnaire Élément essentiel de l

Plus en détail

CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES DES SUJETS AGES. Christine le Maignan Hôpital Saint Louis

CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES DES SUJETS AGES. Christine le Maignan Hôpital Saint Louis CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES DES SUJETS AGES Christine le Maignan Hôpital Saint Louis 1 2 1 EPIDEMIOLOGIE 28 000 nouveaux cas/an > 25 000 décès/an 4ème rang des cancers Sex ratio 6,1 Mortalité

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 février 2014 GIOTRIF 50 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 275 659 3 9) GIOTRIF 40 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 275 658 7 8) GIOTRIF 30 mg, comprimé

Plus en détail

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES Approximativement, un tiers de tous les décès dus au cancer sont en relation avec

Plus en détail

Cancer du poumon non à petites cellules Formes localisées non opérables, localement avancées et métastatiques

Cancer du poumon non à petites cellules Formes localisées non opérables, localement avancées et métastatiques Mesure 19 SoINS ET VIE DES MALADES SEPTEMBRE 2010 recommandations professionnelles Cancer du poumon non à petites cellules Formes localisées non opérables, localement avancées et métastatiques COLLECTION

Plus en détail

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Jean-Yves Pierga Département d Oncologie médicale Quelles

Plus en détail

NAVELBINE voie orale

NAVELBINE voie orale DENOMINATION DU MEDICAMENT & FORME PHARMACEUTIQUE NAVELBINE voie orale CARACTERISTIQUES Dénomination commune : vinorelbine Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC :

Plus en détail

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie ESMO 14 L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie Cancer du SEIN Taxotere hebdo pas mieux et plus toxique Perrone F et al Ann Oncol 2014 Phase III : CMF vs Taxotere hebdo

Plus en détail

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués par les membres

Plus en détail

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique 2 Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique Patient de 60 ans, ATCD: HTA, IDM en 2007, hypercholestérolémie Juin 2008: Toux, dyspnée (sous 02) et anorexie progressive Bilan

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 GEMZAR 200 mg, lyophilisat pour usage parentéral (IV) Flacon de 10 ml GEMZAR 1000 mg, lyophilisat pour usage parentéral

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein à cellules claires métastatique (CRM) Plus de 30 % des CR deviendront métastatiques

Plus en détail

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires Tumeurs primitives Traitement standard des GBM: - Résection aussi complète que possible - Bénéfice de la RCT postopératoire - Patients les plus âgés?? (50% > 65 ans) - Quid du TMZ?? ASTRO 2010: - Nombreuses

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation!

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Pr. Mario Campone Institut de Cancérologie de l ouest Faculté de Médecine d Angers Centre de Recherche en Cancérologie Nantes-Angers-UMR/INSERM

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Objectifs Le cancer du poumon Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Radio-oncologue CSSS Gatineau Décrire le rôle de la thérapie générale en ce qui concerne les traitements néoadjuvants, adjuvants

Plus en détail

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Situation en 2011 M CHAKRA Secteur Oncologie Thoracique CHU Arnaud de Villeneuve, Montpelier Qu est ce qu un sujet âgé? 70 ans est habituellement considéré

Plus en détail

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger Adénocarcinomes gastriques métastatiques : quelle chimiothérapie pour quel bénéfice et quelles biothérapies pour quelles indications en 2010? H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre

Plus en détail

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille Aucun CONFLITS D INTÉRÊT Objectifs pédagogiques Savoir définir un cancer du pancréas localement avancé et border

Plus en détail

FOM 2013 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR

FOM 2013 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR FOM 213 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR Jean Louis Lefebvre Centre Oscar Lambret Lille, France Liens d intérêts Membre d advisory boards et conférencier Sanofi-Aventis (jusqu en 21)

Plus en détail

Cancers des voies urinaires

Cancers des voies urinaires Cancers des voies urinaires P O U R L ' A S S O C I A T I O N M O N T É R É G I E N N E E N S O I N S P A L L I A T I F S P A R A N N I E L E S S A R D U R O L O G U E C S S S R Y 1 ER D É C E M B R E

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 AVASTIN 25 mg/ml Boîte de 1 flacon de 4 ml (CIP : 566 200-7) Boîte de 1 flacon de 16 ml (CIP : 566 201-3) Laboratoires ROCHE Bevacizumab Liste I Réserve hospitalière

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CANCERS BRONCHIQUES

PRISE EN CHARGE DES CANCERS BRONCHIQUES PRISE EN CHARGE DES CANCERS BRONCHIQUES Réseau OncoBourgogne Groupe thématique régional PHARMACIENS 5 juin 2014 Dr Aurélie GROUET Pneumologue Oncologue thoracique Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons

L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons François Bénard, MD, FRCPC Clinicien-chercheur, Centre de recherche clinique Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Professeur

Plus en détail

CANCERS TETE ET COU ASCO 2012 W.GAIS CAC BATNA

CANCERS TETE ET COU ASCO 2012 W.GAIS CAC BATNA CANCERS TETE ET COU ASCO 2012 W.GAIS CAC BATNA I CANCERS ORL: PLAN A/CANCERS ORL LOCALEMENT AVANCÉS ET CHIMIOTHÉRAPIE D INDUCTION A1 Etude DECIDER. A2 Etude PARADIGM. B/ L apport des anti EGFR à la radio

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate métastatique 24 novembre 2012 Actualités, innovations

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

Avis 3 avril 2013. Laboratoire PFIZER. crizotinib. L01XE16 (Inhibiteurs de la tyrosine kinase) Inscription. Motif de l examen

Avis 3 avril 2013. Laboratoire PFIZER. crizotinib. L01XE16 (Inhibiteurs de la tyrosine kinase) Inscription. Motif de l examen COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 avril 2013 XALKORI 200 mg, gélule Boîte de 60 gélules (CIP : 34009 267 625 6 8) Flacon de 60 gélules (CIP : 34009 267 626 2 9) XALKORI 250 mg, gélule Boîte de 60 gélules

Plus en détail

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Cancer de l endomètre localisé à haut risque Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Plan Introduction: de quoi parle t on? Cas clinique: Mme L 76 ans Recommandations

Plus en détail

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Radiothérapie dans le cancer du col utérin A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Évolution des idées dans le traitement des cancers du col utérin 19 siècle: chirurgie traitement de base 20 siècle:

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013?

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Dr Thomas Walter Hôpital E. Herriot, Lyon 13 décembre 2013 Jean-Louis Legoux et les auteurs du chapître Estomac du TNCD Survie globale des

Plus en détail

Chirurgie palliative des cancers du sein

Chirurgie palliative des cancers du sein Chirurgie palliative des cancers du sein Dr MARTIN-FRANCOISE Sandrine Centre François Baclesse CAEN 1 / xx Cancers du sein métastatiques Cancer du sein d emblée métastatique : 1 à 2% Puis cancer devenant

Plus en détail

Dépistage du cancer du poumon:

Dépistage du cancer du poumon: Dépistage du cancer du poumon: les enjeux Colloque de l Escalade Genève, 5 décembre 2012 Thierry Rochat, Service de Pneumologie, HUG Le cancer bronchique c est déprimant Lors du diagnostic du ca bronchique

Plus en détail

Cancer du poumon à petites cellules. Radiothérapie

Cancer du poumon à petites cellules. Radiothérapie Cancer du poumon à petites cellules Radiothérapie Dr Corinne Faivre-Finn Cours du GOLF Toulouse 11 Septembre 2009 Foundation Trust Foundation Trust Progress in the therapy of SCLC has been painfully slow.

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Cancer ovarien: nouveaux concepts. Nouvelle classification moléculaire

Cancer ovarien: nouveaux concepts. Nouvelle classification moléculaire Cancer ovarien: nouveaux concepts Nouvelle classification moléculaire J.Bauer Octobre 2011 Caractéristiques biologiques du CEO Hétérogénéité importante des sous types histologiques et de leur comportement

Plus en détail

ARD12166 Cabazitaxel Compared to Topotecan for the Treatment of Small Cell Lung Cancer

ARD12166 Cabazitaxel Compared to Topotecan for the Treatment of Small Cell Lung Cancer DESCRIPTIF DES ESSAIS 2012 Par ordre alphabétique AB Science Etude de phase I/II multicentrique, randomisée, ouverte avec 2 groupes parallèles pour évaluer l efficacité et la tolérance du traitement par

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein Overall management Global 0 Groupe de travail constitué de : Lydie Aimard, Mario Campone, Bruno Coudert, Véronique

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Congrès SFH 2013 Sessions Jeunes - Myélome Multiple - Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Alexandre Morel Interne Hématologie Paris Introduction Melphalan + Prednisone : gold standard pendant 40

Plus en détail

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013?

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ:  OÙ EN SOMMES-NOUS  EN 2013? OBJECTIFS LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013? Connaître les différentes options de traitement disponibles pour le cancer du poumon de stade avancé Connaître

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2011 HALAVEN 0,44 mg/ml, solution injectable B/1 flacon de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP 4183523) B/6 flacons de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP

Plus en détail

Étude pharmaco-épidémiologique descriptive EGFR-2013-CPHG

Étude pharmaco-épidémiologique descriptive EGFR-2013-CPHG PROTOCOLE DE RECHERCHE Étude pharmaco-épidémiologique descriptive EGFR-2013-CPHG Caractéristiques des patients traités par erlotinib pour un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avec mutation

Plus en détail

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale Plan Deux situations: Adjuvante Métastatique Pas de scoop Des nouveautés. Des espoirs, lumières. En situation adjuvante Abstract 7513 Adjuvant erlotinib (E)

Plus en détail

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Les thérapies ciblées antiangiogéniques en cancérologie Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Objectifs pédagogiques Donner une définition des thérapies ciblées

Plus en détail

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Dept. des Tumeurs du Sein Chef du service Hôpital de Jour Institut d Oncologie Ion Chiricuţă Cluj-Napoca,

Plus en détail

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010 Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU 14 Octobre 2010 Indication (B2) - Suspicion de récidive locale ou métastatique Bourguet P, Hitzel A, Houvenaeghel G, Vinatier D, Bosquet L, Bonichon F,Corone C, Giard-Lefevre

Plus en détail

XALKORI MC Cancer du poumon non à petites cellules

XALKORI MC Cancer du poumon non à petites cellules XALKORI MC Cancer du poumon non à petites cellules FÉVRIER 2014 Marque de commerce : Xalkori Dénomination commune : Crizotinib Fabricant : Pfizer Forme : Capsule Teneurs : 200 mg et 250 mg Avis de refus

Plus en détail

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer du sein en France 49.814 nouveaux cas en 2005 11.441 décès en 2006 Létalité ± 20 % Guérin et al.,

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

Julie Vanbockstael, interne à Caen Pr Florence Joly, Caen

Julie Vanbockstael, interne à Caen Pr Florence Joly, Caen Julie Vanbockstael, interne à Caen Pr Florence Joly, Caen Epidémiologie K prostate: qqs données sur le cancer de la prostate au stade métastatique Indication de la chimiothérapie Cytotoxiques : Mitoxantrone

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay 2 e journée scientifique en oncologie thoracique de l IUCPQ Vers un nouveau visage La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée Dre Lise Tremblay Vendredi 14 novembre

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Aucun Conflit d intérêts Référentiels Critères oncologiques de choix des traitements p significatif traitement / protocole établi

Plus en détail

Contacts: sanofi-aventis + 33 (0)6 70 93 75 28 + 33 (0) 1 58 10 08 97

Contacts: sanofi-aventis + 33 (0)6 70 93 75 28 + 33 (0) 1 58 10 08 97 Contacts: sanofi-aventis CIRG Anne Bancillon Emmanuelle Mékercke + 33 (0)6 70 93 75 28 + 33 (0) 1 58 10 08 97 DES TRAITEMENTS A BASE DE TAXOTERE ET HERCEPTINE DÉMONTRENT CHEZ LES FEMMES ATTEINTES DE FORME

Plus en détail

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008 Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux Jeudi 25 Septembre 2008 Indications oncologiques Indications issues des SOR (standards, options et recommandations).

Plus en détail

Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC

Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC L'ère des biomarqueurs en vue d'une stratégie de 1 ère ligne CBNPC IIIB

Plus en détail

Imagerie des cancers bronchiques

Imagerie des cancers bronchiques Imagerie des cancers bronchiques Quoi de neuf en 2012? V Servois - Institut Curie Paris AFCOR 2012 Objectif du staging Rôles - Sélectionner les candidats à la chirurgie - Planifier l intervention - Planifier

Plus en détail

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse HER2 et cancer bronchique Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan 1. Qu est ce que HER2? 2. Incidence des anomalies de HER2 3. Profil

Plus en détail

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Cancers du sein avec amplification ERBB2 10-15% breast cancer Amplification Expression Her2: discovered

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES OMEDIT Nord-Pas-De-Calais Affaire suivie par : Monique.YILMAZ@ars.sante.fr OMEDIT Aquitaine Affaire suivie par : antoine.brouillaud@omedit-aquitaine.fr morgane.guillaudin@omedit-aquitaine.fr myriam.roudaut@omedit-aquitaine.fr

Plus en détail

Actualités de l année en. oncologie

Actualités de l année en. oncologie Actualités de l année en Le cru 2015 oncologie Angers,, Jeudi 5 mars 2015, Journées FMC Médecins généralistes Actualités et nouveautés Biologie Prévention Diagnostic précoce Traitements Cancérogenèse Sport

Plus en détail

HERCEPTIN - trastuzumab CANCERS DU SEIN RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS ANNEXE

HERCEPTIN - trastuzumab CANCERS DU SEIN RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS ANNEXE HERCEPTIN - trastuzumab RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS CANCERS DU SEIN Date de publication : juin 2011 ANNEXE Situations hors-amm pour lesquelles l insuffisance des données ne permet pas l évaluation

Plus en détail

Recherche clinique. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey. JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES 8 octobre 2010

Recherche clinique. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey. JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES 8 octobre 2010 echerche clinique en oncologie thoracique Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey JOUNEE d ONCOLOGIE THOACIQUE MIDI-PYENEES 8 octobre 2010 echerche clinique Essais cliniques en

Plus en détail

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq Résumé ASCO 2013 POUR LA SFCP wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui 17/09/2013

Plus en détail

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Deux grandes questions Cette modalité de présentation, requiert elle une prise en charge

Plus en détail

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA)

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Epidémiologie 3 ème cause de cancer chez l enfant après leucémies et tumeurs cérébrales 10% des cancers pédiatriques

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail