Référentiel régional Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Version 1 Avril 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Référentiel régional Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Version 1 Avril 2009"

Transcription

1 Référentiel régional Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Version 1 Avril 2009

2

3 Sommaire Contexte 5 Epidémiologie...5 Objectifs...5 Champ d application...5 Utilisateurs cibles...5 Information du patient...5 Définitions...6 Avertissement...6 Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) 7 RCP...7 RCP du Pôle régional (CHU-CLCC)...7 Synthèse des situations où le dossier du patient doit être discuté en RCP (tirées des recommandations)...7 Bilan initial en cas de suspicion de cancer bronchique 9 Bilan général...9 Bilan fonctionnel cardio-respiratoire en situation curative...9 Problème posé par la présence d un épanchement pleural 10 Cancer bronchique résécable quel que soit le stade avec épanchement pleural cytologiquement négatif...10 Cancer bronchique non résécable quel que soit le stade avec épanchement pleural...10 Synthèse...10 Anatomopathologie 11 Stratégie thérapeutique 11 Stades I et II 12 Patient opérable...12 Patient non opérable pour raison fonctionnelle...12 Synthèse...13 Stades IIIA 14 Stades IIIA résécables ne nécessitant pas une pneumonectomie et non «bulky»...14 Stades IIIA résécables par pneumonectomie ou «bulky»...14 Tumeur non résécable...14 Synthèse

4 Stades IIIA non résécables, stades IIIB (sans épanchement pleural) 15 Patient de moins de 75 ans en bon état général...15 Patient de plus de 75 ans et/ou en mauvais état général...15 Synthèse...15 Stades IV 16 Stades IV avec métastase cérébrale ou surrénalienne synchrone unique...16 Synthèse...16 Stades IV sans métastase cérébrale ou surrénalienne synchrone unique...16 Synthèse...17 Cancers de l apex pulmonaire T3-T4 18 Surveillance 19 1 ère année ème à 5 ème années...19 Références 20 Elaboration du référentiel 26 Contributeurs...26 Méthode d élaboration et de validation...26 Publication et diffusion...27 Mise à jour...27 Indépendance par rapport aux organismes de financement...27 Prévention des conflits d intérêts...27 Annexe n 1 : Classification histologique OMS 2004 des tumeurs pulmonaires...28 Annexe n 2 : Classification en stades pour les cancers du poumon non à petites cellules..30 Annexe n 3 : Données indispensables devant figurer dans le compte rendu anatomopathologique...31 Annexe n 4 : Compte rendu anatomopathologique standardisé...33 Annexe n 5 : Référentiel de bon usage hors GHS...35 Annexe n 6 : Compte rendu opératoire standardisé...37 Annexe n 7 : ECOG Performance Status (Eastern Cooperative Oncology Group)

5 Contexte Epidémiologie Avec décès observés et nouveaux cas estimés en 2000 en France, le cancer bronchique toutes formes confondues se situe au premier rang des décès par cancer chez l homme et au troisième rang chez la femme, au deuxième rang des nouveaux cas chez l homme et quatrième rang des nouveaux cas chez la femme. On distingue histologiquement deux types de cancers : le cancer bronchique à petites cellules, d évolution rapide, et le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) qui représente 80% des cancers du poumon. Objectifs L objectif de ce référentiel est d homogénéiser les pratiques de prise en charge des patients atteints de cancers du poumon non à petites cellules dans les différents établissements de la région. Il existe, au niveau national, des recommandations de pratiques établies après analyse de la littérature et qui reposent en grande partie sur les résultats validés de la recherche clinique : Standards Options et Recommandations de la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer. L existence de ces recommandations est aujourd hui connue de la majorité des médecins ayant des activités en cancérologie thoracique. Il est cependant établi que la simple diffusion de recommandations ne suffit pas pour améliorer les pratiques et qu'un moyen efficace pour augmenter l adhésion aux recommandations est d impliquer les professionnels de santé dans la démarche d élaboration et/ou d adaptation des recommandations au niveau régional et de les diffuser activement. Champ d application Ce référentiel concerne : la prise en charge des patients atteints de cancers du poumon non à petites cellules, l ensemble des étapes de cette prise en charge : bilan pré-thérapeutique, traitement, surveillance. Utilisateurs cibles Tout praticien impliqué dans la prise en charge des patients : médecin traitant, chirurgien, pneumologue, anatomopathologiste, radiologue, radiothérapeute, oncologue médical. Information du patient Dans le cadre de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, le patient doit être informé : du nom du ou des médecin(s) référent(s), du passage de son dossier en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire, 5

6 du diagnostic, du traitement chirurgical et/ou du ou des traitement(s) complémentaire(s) retenu(s), des bénéfices, risques et effets secondaires. Définitions Les termes suivants sont utilisés dans le référentiel et sont inspirés des Standards, Options et Recommandations de la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer et de la Haute Autorité de Santé : Standards : méthodes pour lesquelles les résultats sont connus, et qui sont considérées comme bénéfiques, inappropriées ou nuisibles, à l'unanimité. Ils sont l équivalent d indications ou contre-indications absolues. Options : méthodes pour lesquelles les résultats sont connus, et qui sont considérées comme bénéfiques, inappropriées ou nuisibles, par la majorité. Elles sont l équivalent d indications ou contre-indications relatives. Consensus régionaux : recommandations régionales résultant d une validation régionale. Avertissement Les informations contenues dans ce référentiel constituent des options que vous devez apprécier, sous votre responsabilité, en fonction de l'état pathologique de votre patient. En effet, l'utilisation de ces informations s'effectue sur le fondement des principes déontologiques fondamentaux d'indépendance et d'exercice personnel de la médecine. Les recommandations ont été élaborées par des professionnels de santé sur la base de leur expertise, de l'état des connaissances scientifiques au moment de leur rédaction, et de la rigueur qui président à l'élaboration de tout référentiel médical. Toutefois, compte tenu de l'évolution de la recherche et de la pratique médicale, il ne peut être exclu qu'au moment où vous prenez connaissance de ce référentiel et où vous décidez de l'utiliser dans le cadre de votre pratique médicale, les données soient incomplètes, obsolètes ou inexactes le temps qu il soit mis à jour. 6

7 Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique doit, si possible après bilan et avant décision thérapeutique, être présenté en RCP. En cas d'impossibilité, le patient doit être enregistré a posteriori dans un délai de 3 mois. RCP La RCP nécessite la présence d au moins trois des spécialistes suivants : un oncologue radiothérapeute, un pneumologue ou un oncologue médical si le pneumologue n'a pas cette qualification, un chirurgien, un spécialiste en imagerie et un pathologiste. RCP du Pôle régional (CHU-CLCC) Les indications retenues pour le passage en RCP du Pôle régional sont : une absence de consensus à la RCP locale, une prise en charge complexe, le recours à des techniques innovantes. Il est souhaitable que les tumeurs rares soient présentées en RCP du Pôle régional. Elle doit comporter obligatoirement un oncologue radiothérapeute, un pneumologue ou un oncologue médical si le pneumologue n'a pas cette qualification, un chirurgien, un spécialiste en imagerie et un pathologiste. Synthèse des situations où le dossier du patient doit être discuté en RCP (tirées des recommandations) Stades I et II Discussion en RCP d une chirurgie de résection atypique (chirurgie intralobaire) en cas de contreindication à une résection anatomique. Pour les stades IB (pt2 N0 M0 R0), la chimiothérapie est à discuter en RCP (option). Pour les pn2 R0, la radiothérapie est à décider en RCP (option). Cas particulier des CIS sur la recoupe (R1) : surveillance endoscopique avec biopsies et discussion en RCP. Pour les patients non opérables pour raison fonctionnelle et si absence de preuve histologique du cancer : discussion du traitement en RCP. Stades III Stades IIIA Pour les stades IIIA résécables ne nécessitant pas une pneumonectomie et non «bulky» : discussion en RCP du traitement adjuvant selon ptn (option). Pour les stades IIIA résécables par pneumonectomie ou «bulky» : discussion en RCP du traitement. 7

8 Stades IIIA non résécables, stades IIIB (sans épanchement pleural) Si pas de réponse après chimiothérapie d induction par bithérapie avec sels de platine : discussion en RCP. Après radio-chimiothérapie concomitante : discussion de l intérêt d une chirurgie en RCP (option). Pour les patients T4 N0-N1 trachée, vertèbre, veine cave : discussion d une chirurgie d emblée en RCP (option). Stades IV Stades IV avec métastase cérébrale ou surrénalienne synchrone unique Discussion du traitement au cas par cas en RCP. Stades IV sans métastase cérébrale ou surrénalienne synchrone unique Pour les patients de moins de 75 ans et PS = 0,1 : discussion intégration bevacizumab en RCP (option). Pour les patients de moins de 75 ans et PS = 0,1, si progression symptomatique après 2 ème ligne de chimiothérapie : lignes suivantes possibles à discuter en RCP (option). Pour les patients de plus de 75 ans ou de moins de 75 ans avec PS = 2,3 : discussion du traitement au cas par cas en RCP. Cancers de l apex pulmonaire T3-T4 Pour tous les cancers de l apex : discussion du traitement en RCP. Chez les patients opérables : discussion en RCP d une chirurgie d emblée (option). Chez les patients opérables à la limite de la résécabilité : discussion en RCP d une radiochimiothérapie concomitante pré-opératoire (option). 8

9 Bilan initial en cas de suspicion de cancer bronchique Standards : anamnèse, examen clinique, radiographie thoracique de face et de profil, fibroscopie bronchique avec biopsies et/ou brossage, scanner APC crâne-thorax-abdomen. Options : autres examens en fonction des localisations et de la clinique. Si traitement à visée curative par chirurgie ou radiothérapie : TEP-Scan (standard), IRM cérébrale (option). Dans les autres cas : scintigraphie osseuse en cas de signe d'appel (option). NB : En l'absence d'hyperfixation significative au TEP-Scan, les ganglions médiastinaux seront considérés comme indemnes d'envahissement tumoral. Bilan général Standards : NFP, iono, créatinine, biochimie hépatique (en particulier LDH), bilan de coagulation, ECG, pas d indication à pratiquer un dosage de marqueur tumoral. Bilan fonctionnel cardio-respiratoire en situation curative EFR (standard). Evaluation cardio-vasculaire. NB : Le bilan initial doit être réalisé dans un délai le plus court possible. 9

10 Problème posé par la présence d un épanchement pleural Cancer bronchique résécable quel que soit le stade avec épanchement pleural cytologiquement négatif Bilan jusqu'à la thoracoscopie y compris en pré-opératoire immédiat pour éliminer ou affirmer la présence de métastases pleurales diffuses (standard). Si pas de métastase pleurale : traitements des stades résécables I, II et IIIA (standard). Si métastases pleurales : doit être considéré comme non résécable, traitement local suivant les pratiques habituelles (standard). Cancer bronchique non résécable quel que soit le stade avec épanchement pleural Traitement local suivant les pratiques habituelles (standard). Synthèse " # #! 10

11 Anatomopathologie Classification histologique OMS 2004 des tumeurs pulmonaires (annexe n 1). Classification en stades pour les cancers du poumon non à petites cellules (annexe n 2). Données indispensables devant figurer dans le compte rendu anatomopathologique (annexe n 3) (consensus national). Utilisation d un compte rendu anatomopathologique standardisé (annexe n 4) (consensus national). Stratégie thérapeutique Elle doit être basée sur les référentiels nationaux de bon usage des médicaments hors GHS en cours au moment du traitement du patient (annexe n 5). Il est recommandé d inclure les patients chaque fois que possible dans un essai thérapeutique. La liste des essais thérapeutiques en cours est disponible sur les sites internet : du Réseau de Cancérologie d Aquitaine : (dans l onglet Informations Professionnels / Les essais cliniques), de l INCa : (dans l onglet Les essais cliniques / Registre des essais cliniques (possibilité de chercher uniquement dans la région en tapant Aquitaine dans la zone de recherche)), du National Institutes of Health : 11

12 Stades I et II Patient opérable Chirurgie d exérèse anatomique + curage homolatéral (standard). Chirurgie de résection atypique (chirurgie intralobaire) en cas de contre-indication à une résection anatomique (discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire). Exérèse complète pn0-pn1 R0 Stades IA (pt1 N0 M0) : surveillance (standard). Stades IB (pt2 N0 M0) : chimiothérapie à discuter en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (option). Stades IIA (pt1 N1 M0) à IIB (pt2 N1 M0 ou pt3 N0 M0) : chimiothérapie adjuvante par bithérapie avec sel de platine, 4 cycles maximum, 4 à 8 semaines après chirurgie (standard). pn2 R0 Chimiothérapie adjuvante par bithérapie avec sel de platine (navelbine, cisplatine (standard) ; autre bithérapie à justifier (option)), 4 cycles maximum, 4 à 8 semaines après chirurgie (standard). Radiothérapie à décider en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (option). Exérèse incomplète Pour les R1 : irradiation des limites positives à une dose $ 60 Gy (standard), chimiothérapie adjuvante (option), cas particulier des CIS sur la recoupe : surveillance endoscopique avec biopsies et discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Pour les R2 : traitement des stades III non résécables (standard). Patient non opérable pour raison fonctionnelle Si preuve histologique du cancer : radiothérapie, sans délai (standard). Si absence de preuve histologique du cancer : discussion du traitement en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Chimiothérapie + radiothérapie selon le stade (2 à 3 cures de chimiothérapie par bithérapie avec un sel de platine) (option). Pour les T1 : ablathermie (option). 12

13 Synthèse 13

14 Stades IIIA Stades IIIA résécables ne nécessitant pas une pneumonectomie et non «bulky» Options : chirurgie d emblée (consensus régional), discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire du traitement adjuvant selon ptn : bithérapie avec sel de platine (navelbine, cisplatine (standard) ; autre bithérapie à justifier (option)), chimiothérapie d induction. Stades IIIA résécables par pneumonectomie ou «bulky» Discussion du traitement en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Tumeur non résécable Voir stades IIIB. Synthèse 14

15 Stades IIIA non résécables, stades IIIB (sans épanchement pleural) Critères de bon état général : Performance Status de 0 ou 1 (annexe n 7), et perte de poids < 10%. Patient de moins de 75 ans en bon état général Chimiothérapie d'induction par bithérapie avec sels de platine, 2-3 cures, puis évaluation du patient (Performance Status, TDM, poids) (standard). Si réponse ou stabilisation : radio-chimiothérapie concomitante 2-3 cures + bithérapie avec sel de platine (standard). Dans le cas contraire : discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Radio-chimiothérapie concomitante d emblée (option). Après radio-chimiothérapie concomitante : discussion de l intérêt d une chirurgie en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (option). Pour les patients T4 N0-N1 trachée, vertèbre, veine cave : discussion d une chirurgie d emblée en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (option). Patient de plus de 75 ans et/ou en mauvais état général Radiothérapie exclusive (standard). Chimiothérapie associée (option). Synthèse 15

16 Stades IV Stades IV avec métastase cérébrale ou surrénalienne synchrone unique Tumeur broncho-pulmonaire et métastase opérable Discuter au cas par cas en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (options) : exérèse de la métastase ou radiochirurgie, exérèse de la tumeur broncho-pulmonaire, radiothérapie cérébrale ou surrénalienne ± thoracique si pn2 ou R1, chimiothérapie. Tumeur broncho-pulmonaire et/ou métastase non opérable Cf infra. Synthèse Stades IV sans métastase cérébrale ou surrénalienne synchrone unique Patients de moins de 75 ans et PS = 0,1 Bithérapie comportant un sel de platine, 4 à 6 cures maximum (standard). Discussion intégration bevacizumab en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (option). Radiothérapie complémentaire à visée symptomatique (option). Chez certains patients selon l évolutivité et la symptomatologie, la mise en route de la chimiothérapie peut être retardée (option). Chimiothérapie ou thérapeutique ciblée de 2 ème ligne si progression (standard). Lignes suivantes possibles à discuter en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (option). 16

17 Patients de plus de 75 ans ou de moins de 75 ans avec PS = 2,3 Discuter au cas par cas en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (options) : monothérapie ou bithérapie sans cisplatine, 4 à 6 cures maximum, radiothérapie complémentaire à visée symptomatique, chez certains patients selon l évolutivité et la symptomatologie, la mise en route de la chimiothérapie peut être retardée, chimiothérapie ou thérapeutique ciblée de 2 ème ligne si progression symptomatique. Synthèse 17

18 Cancers de l apex pulmonaire T3-T4 Pour tous les cancers de l apex : discussion du traitement en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Chez les patients opérables : discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire d une chirurgie d emblée (option). Chez les patients opérables à la limite de la résécabilité : discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire d une radio-chimiothérapie concomitante pré-opératoire (option). 18

19 Surveillance 1 ère année Consensus régional : examen clinique tous les 4 mois, radiographie pulmonaire tous les 4 mois, scanner thoracique à 3 mois de la fin d un traitement à intention curative. Options en fonction des symptômes (suspicion de rechute) : scanner cérébral, TEP-Scan ou scintigraphie, autres examens (IRM, TDM ). 2 ème à 5 ème années Consensus régional : examen clinique tous les 6 mois, radiographie pulmonaire ou scanner tous les 6 mois. Options en fonction des symptômes (suspicion de rechute) : scanner thoracique, scanner cérébral, autres examens (TEP-Scan ). Si le patient a bénéficié d une radiothérapie, une consultation annuelle en radiothérapie pendant une durée minimum de 5 ans sera prévue. 19

20 Références Remontet L, Buemi A, Velten M, Jougla E, Estève J. Réseau F.R.A.N.C.I.M, INSERM, INVS, eds. Evolution de l'incidence et de la mortalité par cancer en France de 1978 à 2000 [Rapport] Standards, Options et Recommandations pour le traitement péri-opératoire des patients atteints d un cancer bronchique non à petites cellules résécable d emblée, opérables (rapport intégral). Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer. Avril Référentiels de bon usage hors GHS. Oncologie thoracique. Institut National du Cancer. Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé. Haute Autorité de Santé. Mise à jour avril Critères d'agrément pour la pratique de la radiothérapie externe. Institut National du Cancer Traitement chirurgical Chirurgie du cancer du poumon. Recommandations pour la pratique clinique. Cancer primitif non à petites cellules du poumon : pratiques chirurgicales. Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire. Version 7. Décembre Staging ganglionnaire Mountain CF. Revisions in the international system for staging lung cancer. Chest 1997;111: Gould MK, Kuschner WG, Rydzak CE, Maclean CC, Demas AN, Shigemitsu H, Chan JK, Owens DK. Test performance of positron emission tomography and computed tomography for mediastinal staging in patients with nonsmall- cell lung cancer: a meta-analysis. Ann Intern Med 2003;139: Adrianus J. de Langen, Pieter Raijmakers, Ingrid Riphagen, Marinus A. Paul, Otto S. Hoekstra. The size of mediastinal lymph nodes and its relation with metastatic involvement : a meta-analysis. European Journal of Cardio-thoracic Surgery 29 (2006) Technique de résection pulmonaire Techniques de pneumonectomie. Jougon J, Dubois G, Velly JF.. Encycl Méd Chir (Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS, Paris), Techniques chirurgicales Thorax , Exérèses pulmonaires partielles. Brouchet L, Marcheix B, Renaud C, Berjaud J, Dahan M.. Encycl Méd Chir (Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS, Paris), Techniques chirurgicales Thorax , Technique du curage ganglionnaire Curages ganglionnaires lors des exérèses pulmonaires pour cancer. Riquet M, Le Pimpec Barthes, Souilamas R. Encycl Méd Chir (Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS, Paris), Techniques chirurgicales Thorax , Etendue de la résection Randomized trial of lobectomy versus limited resection for T1 N0 non-small cell lung cancer. Ginsberg RJ, Rubinstein LV, Lung Cancer Study Group. Ann Thorac Surg 1995;60: Complete resection in lung cancer surgery: proposed definition. Ram on Rami-Portaa,, Christian Wittekindb, Peter Goldstrawc. for the International Association for the Study of Lung Cancer (IASLC). Staging Committee1. Sleeve lobectomy or pneumonectomy: optimal management strategy using decision analysis techniques Mark K. Ferguson, Amy G. Lehman. Ann Thorac Surg 2003;76: r 2005;49,

21 Surveillance après chirurgie Walsh GL., O'Connor M., Willis KM., Milas M., Wong RS., Nesbitt JC., Putnam JB., Lee JJ., Roth JA. : Is follow-up of lung cancer patients after resection medically indicated and cost-effective? Ann. Thorac. Surg., 1995, 60, Angeletti CA., Mussi A., Janni A., Lucchi M., Ribechini A., Chella A., Fontanini G. : Second primary lung cancer and relapse: treatment and follow-up. Eur. J. Cardio-thorac. Surg.,1995, 9, Traitement adjuvant Stades I et II Keller SM, Adak S, Wagner H, Herskovic A, Komaki R, Brooks BJ, Perry MC, Livingston RB, Johnson DH. A randomized trial of postoperative adjuvant therapy in patients with completely resected stage II or IIIA non-small-cell lung cancer. Eastern Cooperative Oncology Group. N Engl J Med 2000;343: Scagliotti GV, Fossati R, Torri V, Crino L, Giaccone G, Silvano G, Martelli M, Clerici M, Cognetti F, Tonato M. Randomized study of adjuvant chemotherapy for completely resected stage I, II, or IIIA nonsmall-cell lung cancer. J Natl Cancer Inst 2003;95: International Adjuvant Lung Cancer Trial Collaborative Group. Cisplatin-based adjuvant chemotherapy in patients with completely resected non-small-cell lung cancer. N Engl J Med 2004;350: Hotta K, Matsuo K, Ueoka H, Kiura K, Tabata M. Role of adjuvant chemotherapy in patients with resected non-small-cell lung cancer: Reappraisal with a meta-analysis of randomized controlled trials. J Clin Oncol 2004;22: Alam N, Shepherd FA, Winton T, Graham B, Johnson D, Livingston R, Rigas J, Whitehead M, Ding K, Seymour L. Compliance with post-operative adjuvant chemotherapy in non-small cell lung cancer. An analysis of National Cancer Institute of Canada and intergroup trial JBR. 10 and a review of the literature. Lung Cancer 2005;47: Winton T, Livingston R, Johson D, Rigas J, Johnston M, Butts C, Cormier Y et al. Vinorelbine plus cisplatin vs observation in resected non-small-cell lung cancer. N Eng J Med 2005;352: Stades IIIA N2 Pass HI, Pogrebniak HW, Steinberg SM, Mulshine J, Minna J. Randomized trial of neoadjuvant therapy for lung cancer: interim analysis. Ann Thorac Surg 1992;53: Shepherd FA. Induction chemotherapy for locally advanced non-small cell lung cancer. Ann Thorac Surg 1993;55: Martini N, Kris MG, Flehinger BJ, Gralla RJ, Bains MS, Burt ME, Heelan R, McCormack PM, Pisters KMW, Rigas JR, Rusch VW, Ginsberg RJ. Preoperative chemotherapy for stage IIIa (N2) lung cancer: the Sloan-Kettering experience with 136 patients. Ann Thorac Surg 1993;55: Rosell R, Gomez-Codina J, Camps C, Maestre J, Padille J, Canto A, Mate JL, Li S, Roig J, Olazabal A, Canela M, Ariza A, Skacel Z, Morera-Prat J, Abad A. A randomized trial comparing preoperative chemotherapy plus surgery with surgery alone in patients with non-small-cell lung cancer. N Engl J Med 1994;330: Roth JA, Fossella F, Komaki R, Ryan B, Putnam JB, Lee JS, Dhingra H, De Caro L, Chasen M, McGavran M, Neely Atkinson E, Hong WK. A randomized trial comparing perioperative chemotherapy and surgery with surgery alone in resecable stage IIIA non-small-cell lung cancer. J Natl Cancer Inst 1994;86: Pisters KMW, Ginsberg RJ, Giroux DJ, Putnam JB, Kris MG, Johnson DH, Roberts JR, Mault J, Crowley JJ, Bunn PA on behalf of the Bimodality Lung Oncology Team (BLOT). Induction chemotherapy before surgery for early-stage lung cancer: a novel approach. J Thorac Cardiovasc Surg 2000;119: Siegenthaler MP, Pisters KM, Merriman KW, Roth JA, Swisher SG, Walsh GL, Vaporciyan AA, Smythe WR, Putnam JB. Preoperative chemotherapy for lung cancer does not increase surgical morbidity. Ann Thorac Surg 2001;71:

22 Depierre A, Milleron B, Moro-Sibilot D, Chevret S et al. Preoperative chemotherapy followed by surgery compared with primary surgery in resectable stage I (except T1N0), II, and IIIa non-small-cell lung cancer. J Clin Oncol 2002;20: Stades IIIB Dillman RO, Seagren SL, Propert KJ, Guerra J, Eaton WL, Perry MC, Carey RW, Frei EF 3rd, Green MR. A randomized trial of induction chemotherapy plus high-dose radiation versus radiation alone in stage III non-small-cell lung cancer. N Engl J Med 1990;323: Le Chevalier T, Arriagada R, Quoix E, Ruffie P, Martin M, Tarayre M, Lacombe-Terrier MJ, Douillard JY, Laplanche A. Radiotherapy alone versus combined chemotherapy and radiotherapy in nonresectable non-small-cell lung cancer: First analysis of a randomized trial in 353 patients. J Natl Cancer Inst 1991;83: Marino P et al. Randomised trials of radiotherapy alone versus combined chemotherapy and radiotherapy in stage IIIa and IIIb non small cell lung cancer. Cancer 1995;76: Non Small Cell Lung Cancer Collaborative Group. Chemotherapy in non small cell lung cancer: a metaanalysis using updated data on individual patients from 52 randomised clinical trials. BMJ 1995;311: Jeremic B, Shibamoto Y, Acimovic L, et al. Hyperfractionated radiation therapy with or without concurrent low-dose daily Carboplatin/Etoposide for stage III non small cell lung cancer :a randomized study. J Clin Oncol 1996;14: Pritchard R et al. Chemotherapy plus radiotherapy compared with radiotherapy alone in the treatment of locally advanced, unresectable, non-small cell lung cancer. Ann Intern Med 1996;125: Furuse K, Fukuoka M, Kawahara M, Nishikawa H, Takada Y, Kudoh S, Katagami N, Ariyoshi Y. Phase III study of concurrent versus sequential thoracic radiotherapy in combination with mitomycin, vindesine, and cisplatin in unresectable stage III non-small-cell lung cancer. J Clin Oncol 1999;17: Sause W, Kolesar P, Taylor S IV, Johnson D, Livingston R, Komaki R, Emami B, Curran W Jr, Byhardt R, Dar AR, Turrisi A 3rd. Final results of phase III trial in regionally advanced unresectable non-small cell lung cancer: Radiation Therapy Oncology Group, Eastern Cooperative Oncology Group, and Southwest Oncology Group. Chest 2000;117: Choy H, MacRae R. The current state of Paclitaxel and radiation in the combined-modality therapy of non- small cell lung cancer. Semin Oncol 2001;28 (Suppl 4): Socinski MA, Roseman JG, Halle J, et al. Dose-escalating conformal thoracic radiation therapy with induction and concurrent Carboplatin/Paclitaxel in unresectable stage IIIA/B non small cell lung carcinoma. Cancer 2001;92: Vokes EE, Herndon JE, Crawford J et al. Randomized phase II study of Cisplatin with gemcitabine or paclitaxel or vinorelbine as induction chemotherapy followed by concomitant chemoradiotherapy for stage IIIB non small cell lung cancer: Cancer and Leukemia Group B Study J Clin Oncol 2002;20: Fournel P, Robinet G, Thomas P, Souquet PJ, Léna H, Vergnenègre A, Delhoume JY, Le Treut J, Silvani JA, Dansin E, Bozonnat MC, Daurès JP, Mornex F, Pérol M. Randomized phase III trial of sequential chemotherapy compared with concurrent chemoradiotherapy in locally advanced non-small-cell lung cancer: groupe Lyon-Saint-Etienne d Oncologie Thoracique Groupe Français de PneumoCancérologie NPC study. J Clin Oncol 2005;23: Stades IV Le Chevalier T, Brisgand D, Douillard JY, et al.: Randomized study of vinorelbine and cisplatin versus vindesine and cisplatin versus vinorelbine alone in advanced non-small-cell lung cancer: results of a European multicenter trial including 612 patients. J Clin Oncol 12 (2): 360-7, Johnson DH, Paul DM, Hande KR, et al.: Paclitaxel plus carboplatin in advanced non-small-cell lung cancer: a phase II trial. J Clin Oncol 14 (7): ,

23 Bonomi P, Kim K, Fairclough D, et al.: Comparison of survival and quality of life in advanced non-smallcell lung cancer patients treated with two dose levels of paclitaxel combined with cisplatin versus etoposide with cisplatin: results of an Eastern Cooperative Oncology Group trial. J Clin Oncol 18 (3): , Hotta K, Matsuo K, Ueoka H, et al.: Addition of platinum compounds to a new agent in patients with advanced non-small-cell lung cancer: a literature based meta-analysis of randomised trials. Ann Oncol 15 (12): , Langer CJ, Manola J, Bernardo P, et al.: Cisplatin-based therapy for elderly patients with advanced nonsmall-cell lung cancer: implications of Eastern Cooperative Oncology Group 5592, a randomized trial. J Natl Cancer Inst 94 (3): , Perrone F, Gallo C, Gridelli C: Re: Cisplatin-based therapy for elderly patients with advanced non-smallcell lung cancer: implications of Eastern Cooperative Oncology Group 5592, a randomized trial. J Natl Cancer Inst 94 (13): ; discussion , Effects of vinorelbine on quality of life and survival of elderly patients with advanced non-small-cell lung cancer. The Elderly Lung Cancer Vinorelbine Italian Study Group. J Natl Cancer Inst 91 (1): 66-72, Gridelli C, Perrone F, Gallo C, et al.: Chemotherapy for elderly patients with advanced non-small-cell lung cancer: the Multicenter Italian Lung Cancer in the Elderly Study (MILES) phase III randomized trial. J Natl Cancer Inst 95 (5): , Hensing TA, Peterman AH, Schell MJ, et al.: The impact of age on toxicity, response rate, quality of life, and survival in patients with advanced, Stage IIIB or IV nonsmall cell lung carcinoma treated with carboplatin and paclitaxel. Cancer 98 (4): , Schiller JH, Harrington D, Belani CP, et al.: Comparison of four chemotherapy regimens for advanced non-small-cell lung cancer. N Engl J Med 346 (2): 92-8, Kelly K, Crowley J, Bunn PA Jr, et al.: Randomized phase III trial of paclitaxel plus carboplatin versus vinorelbine plus cisplatin in the treatment of patients with advanced non--small-cell lung cancer: a Southwest Oncology Group trial. J Clin Oncol 19 (13): , Sandler AB, Gray R, Brahmer J, et al.: Randomized phase II/III trial of paclitaxel (P) plus carboplatin (C) with or without bevacizumab (NSC # ) in patients with advanced non-squamous non-small cell lung cancer (NSCLC): an Eastern Cooperative Oncology Group (ECOG) Trial - E4599. [Abstract] J Clin Oncol 23 (Suppl 16): A-LBA4, 2s, Miller JI Jr, Phillips TW: Neodymium:YAG laser and brachytherapy in the management of inoperable bronchogenic carcinoma. Ann Thorac Surg 50 (2): 190-5; discussion 195-6, DeAngelis LM, Mandell LR, Thaler HT, et al.: The role of postoperative radiotherapy after resection of single brain metastases. Neurosurgery 24 (6): , Macbeth F, Toy E, Coles B, et al.: Palliative radiotherapy regimens for non-small cell lung cancer. Cochrane Database Syst Rev (3): CD002143, Sundstrøm S, Bremnes R, Aasebø U, et al.: Hypofractionated palliative radiotherapy (17 Gy per two fractions) in advanced non-small-cell lung carcinoma is comparable to standard fractionation for symptom control and survival: a national phase III trial. J Clin Oncol 22 (5): , Bezjak A, Dixon P, Brundage M, et al.: Randomized phase III trial of single versus fractionated thoracic radiation in the palliation of patients with lung cancer (NCIC CTG SC.15). Int J Radiat Oncol Biol Phys 54 (3): , Danson S, Middleton MR, O'Byrne KJ, et al.: Phase III trial of gemcitabine and carboplatin versus mitomycin, ifosfamide, and cisplatin or mitomycin, vinblastine, and cisplatin in patients with advanced nonsmall cell lung carcinoma. Cancer 98 (3): , Pfister DG, Johnson DH, Azzoli CG, et al.: American Society of Clinical Oncology treatment of unresectable non-small-cell lung cancer guideline: update J Clin Oncol 22 (2): ,

NAVELBINE voie orale

NAVELBINE voie orale DENOMINATION DU MEDICAMENT & FORME PHARMACEUTIQUE NAVELBINE voie orale CARACTERISTIQUES Dénomination commune : vinorelbine Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC :

Plus en détail

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués par les membres

Plus en détail

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 IRESSA 250 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP 395 950-7) ASTRAZENECA géfitinib Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription

Plus en détail

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES

COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES COMPARAISON DE QUATRE PROTOCOLES DE CHIMIOTHERAPIE POUR DES CANCERS DU POUMON NON A PETITES CELLULES (CBP NAPC) AVANCES Approximativement, un tiers de tous les décès dus au cancer sont en relation avec

Plus en détail

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1

Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le point de vue du chirurgien 1 Schweiz Med Wochenschr 2000;130:679 83 A. Spiliopoulos, M. de Perrot Unité de thoracique, Département de, Hôpitaux Universitaires de Genève Prise en charge des carcinomes bronchiques selon le stade: le

Plus en détail

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES

CANCERS BRONCHO-PULMONAIRES OMEDIT Nord-Pas-De-Calais Affaire suivie par : Monique.YILMAZ@ars.sante.fr OMEDIT Aquitaine Affaire suivie par : antoine.brouillaud@omedit-aquitaine.fr morgane.guillaudin@omedit-aquitaine.fr myriam.roudaut@omedit-aquitaine.fr

Plus en détail

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 Les différents types de cancers et leurs stades Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 CARCINOGENESE multiple steps, accumulation d altd altérations continuum lésionnel

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire?

Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Quelle valeur donner au diagnostic anatomopathologique préopératoire du cancer bronchopulmonaire? Olivier Aze 1 *, Nicolas Venissac 1, Daniel Pop 1, Charlotte Cohen 1, Paul Hofman 2, Jérome Mouroux 1 RÉSUMÉ

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

ARD12166 Cabazitaxel Compared to Topotecan for the Treatment of Small Cell Lung Cancer

ARD12166 Cabazitaxel Compared to Topotecan for the Treatment of Small Cell Lung Cancer DESCRIPTIF DES ESSAIS 2012 Par ordre alphabétique AB Science Etude de phase I/II multicentrique, randomisée, ouverte avec 2 groupes parallèles pour évaluer l efficacité et la tolérance du traitement par

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015

Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules. Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Chimiothérapie des cancers bronchiques non à petites cellules Dr Aloulou Samir Médenine le 13 Juin 2015 Cas clinique Mr A.S agé de 55 ans grand tabagique consulte aux urgences pour céphalées évoluant depuis

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

Classi cation TNM du cancer bronchique

Classi cation TNM du cancer bronchique Revue des Maladies Respiratoires Actualités (2014) 6, 388-394 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Classi cation TNM du cancer bronchique TNM classi cation for the lung cancer J.-P. Sculier Service

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES

CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS DU POUMON DES SUJETS AGES 1 EPIDEMIOLOGIE 28 000 nouveaux cas/an 4ème rang des cancers Sex ratio 6,1 Mortalité > 27 000/an Âge médian H 67 ans, F 68 ans 2 1 Taux annuel ajusté

Plus en détail

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Conflits d intérêts Aucun Introduction Constat : CB = Moins de motivation des pneumologues à obtenir le sevrage tabagique (versus

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Diplôme Universitaire Corrélations anatomo-physio-pathologiques en imagerie thoracique 25 mai 2011 Imagerie TEP et pathologie tumorale bronchique Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Détection en coincidence

Plus en détail

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature

Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Cancer Bronchique «Sujet Agé» Etat de la litterature Situation en 2011 M CHAKRA Secteur Oncologie Thoracique CHU Arnaud de Villeneuve, Montpelier Qu est ce qu un sujet âgé? 70 ans est habituellement considéré

Plus en détail

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési

Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Métastase unique d un NPC: Une question singulière? Jean Louis Pujol - Xavier Quantin Mohammad Chakra Fabrice Barlési Deux grandes questions Cette modalité de présentation, requiert elle une prise en charge

Plus en détail

Avis sur l'utilisation de la capécitabine (Xeloda ) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules de stades IIIb et IV

Avis sur l'utilisation de la capécitabine (Xeloda ) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules de stades IIIb et IV Avis sur l'utilisation de la capécitabine (Xeloda ) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules de stades IIIb et IV INTRODUCTION Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquent au

Plus en détail

INVESTIGATEUR PRINCIPAL. Pr Alain DEPIERRE. COORDINATION IFCT Franck MORIN. PROMOTEUR C.H.U Besançon

INVESTIGATEUR PRINCIPAL. Pr Alain DEPIERRE. COORDINATION IFCT Franck MORIN. PROMOTEUR C.H.U Besançon Essai thérapeutique randomisé comparant deux schémas de chimiothérapie préopératoire dans les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) de stades cliniques I et II. PROTOCOLE IFCT-0002 INVESTIGATEUR

Plus en détail

Tumeurs osseuses de l enfantl

Tumeurs osseuses de l enfantl Tumeurs osseuses de l enfantl Enseignement interrégional DES de PédiatrieP Auvergne Rhône Alpes Etienne Merlin Clermont-Ferrand 14 mars 2008 14-15 15 mars 2008 E Merlin DES pediatrie Clermont Ferrand 1

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

CANCERS BRONCHIQUES PRIMITIFS CANCER BRONCHIQUE NON A PETITES CELLULES (CBNPC)

CANCERS BRONCHIQUES PRIMITIFS CANCER BRONCHIQUE NON A PETITES CELLULES (CBNPC) >> version du 7 avril 2007 CANCERS BRONCHIQUES PRIMITIFS CANCER BRONCHIQUE NON A PETITES CELLULES (CBNPC) CANCERS BRONCHIQUES PRIMITIFS CANCER BRONCHIQUE NON A PETITES CELLULES (CBNPC) REFERENTIEL NORD

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

II. A - DEFINITION 1. STADE IIIA

II. A - DEFINITION 1. STADE IIIA Les carcinomes bronchiques non à petites cellules (CBNPC) de stade III constituent un groupe très hétérogène et représentent environ 40% des cas de CBNPC. Le traitement des stades III est en règle non

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

GEMCITABINE. 38 mg/ml ; 1 g/ml, 200 mg et 1 000 mg poudre ou lyophilisat Publication Juillet 2010

GEMCITABINE. 38 mg/ml ; 1 g/ml, 200 mg et 1 000 mg poudre ou lyophilisat Publication Juillet 2010 I. GEMZAR et génériques- gemcitabine Nom commercial GEMZAR Dénomination commune internationale Laboratoire exploitant ou titulaire de l AMM GEMCITABINE LILLY FRANCE Génériques : ACTAVIS GROUP, EBEWE PHARMA

Plus en détail

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé. Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009

Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé. Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009 Cancer broncho-pulmonaire du sujet âgé Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2009 Généralités Cancer bronchique primitif = cancer le plus fréquent en incidence dans le monde Incidence en

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS MALIGNES NASOSINUSIENNES. H. ELUECQUE, ACC, Service d ORL et CCF, CHU de Nancy

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS MALIGNES NASOSINUSIENNES. H. ELUECQUE, ACC, Service d ORL et CCF, CHU de Nancy PRISE EN CHARGE DES TUMEURS MALIGNES NASOSINUSIENNES H. ELUECQUE, ACC, Service d ORL et CCF, CHU de Nancy GENERALITES Endoscopie et Imagerie double (IRM et TDM) = éléments clés du diagnostic Chirurgie

Plus en détail

Cancer du poumon chez le sujet âgé : traitement du carcinome bronchique non à petites cellules

Cancer du poumon chez le sujet âgé : traitement du carcinome bronchique non à petites cellules Cancer du poumon chez le sujet âgé : traitement du carcinome bronchique non à petites cellules M.-C. Pailler et J.-F. Morère Introduction Avec plus de 700 000 nouveaux cas annuels, le cancer bronchique

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie

ESMO 14. L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie ESMO 14 L oncogériatrie d un coup d éventail! Dr Elisabeth Carola UCOG Picardie Cancer du SEIN Taxotere hebdo pas mieux et plus toxique Perrone F et al Ann Oncol 2014 Phase III : CMF vs Taxotere hebdo

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

Dépistage du cancer du poumon:

Dépistage du cancer du poumon: Dépistage du cancer du poumon: les enjeux Colloque de l Escalade Genève, 5 décembre 2012 Thierry Rochat, Service de Pneumologie, HUG Le cancer bronchique c est déprimant Lors du diagnostic du ca bronchique

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

CANCERS BRONCHIQUES ET MESOTHELIOMES PLEURAUX MALINS Date de publication : mars 2011 ANNEXE

CANCERS BRONCHIQUES ET MESOTHELIOMES PLEURAUX MALINS Date de publication : mars 2011 ANNEXE ERBITUX - cetuximab RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS CANCERS BRONCHIQUES ET MESOTHELIOMES PLEURAUX MALINS Date de publication : mars 2011 ANNEXE Situations hors-amm pour lesquelles l insuffisance des

Plus en détail

Coordinateur scientifique: Prof. Univ. Dr. Emil PLEŞEA. Doctorant: Camelia MICU (DEMETRIAN)

Coordinateur scientifique: Prof. Univ. Dr. Emil PLEŞEA. Doctorant: Camelia MICU (DEMETRIAN) UNIVERSITÉ DE MÉDECINE ET PHARMACIE DE CRAIOVA FACULTÉ DE MÉDECINE CONTRIBUTIONS A L'ÉTUDE CLINIQUE ET MORPHOLOGIQUE DES CANCERS DU POUMON Coordinateur scientifique: Prof. Univ. Dr. Emil PLEŞEA Doctorant:

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco 1. CONTEXTE ET OBJECTIF Contexte : Cette présente charte a été définie

Plus en détail

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie

Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires. J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiologie Interven/onnelle sur les nodules pulmonaires J. Palussière, X. Buy Département imagerie Radiofréquence Interac*on courant électro- magné*que ma*ère agita*on ionique chaleur Coagula*on Nécrose

Plus en détail

CANCER de l ESTOMAC. Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011

CANCER de l ESTOMAC. Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011 CANCER de l ESTOMAC Dr Kanor, Dr Mineur, Dr Houtin 7 ème Journée Carpentrassienne Vendredi 4 Décembre 2011 On aurait pu dire 4 ème rang mondial : poumon,sein,colon 2 ème rang des cancers digestifs France

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire

UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire Imagerie Imagerie de Gamma Caméra Tomographie d émission monophotoniqueou TEMP: radiopharmaceutiqueémetteurs de rayonnement Gamma Imagerie de Caméra TEP

Plus en détail

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC

Le cancer du poumon 2/18/2015. Radio-oncologue CSSS Gatineau. Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Objectifs Le cancer du poumon Stéphanie Ferland B.pharm, MD, MSc, FRCPC Radio-oncologue CSSS Gatineau Décrire le rôle de la thérapie générale en ce qui concerne les traitements néoadjuvants, adjuvants

Plus en détail

Tumeur maligne des os

Tumeur maligne des os Tumeur maligne des os E p idém iologie tumeur maligne primitive de l os touchant essentiellement l adolescent et l adulte jeune. 70% des sarcomes ostéogéniques sont diagnostiqués avant l âge de 18ans dans

Plus en détail

Radiothérapie conformationnelle des

Radiothérapie conformationnelle des Radiothérapie conformationnelle des cancer des sinus de la face épidémiologie 3-5 % des cancers des voies aérodigestives supérieures < 1% des cancers 1,2 Cavité nasale, sinus maxillaire, éthmoide, (sphénoide

Plus en détail

CANCER DU POUMON 2006. CICM Charles-LeMoyne 2006.03.15

CANCER DU POUMON 2006. CICM Charles-LeMoyne 2006.03.15 CANCER DU POUMON 2006 Benoît t Samson md CICM Charles-LeMoyne 2006.03.15 CANCER du POUMON 2006 Données épidémiologiques Aspects cliniques Approches thérapeutiques Cancer du poumon 2006 Données épidémiologiques

Plus en détail

Organisation de la prise en charge des tumeurs rares en Alsace

Organisation de la prise en charge des tumeurs rares en Alsace Organisation de la prise en charge des tumeurs rares en Alsace Réseau régional de Cancérologie ALSACE F.-D. Druart S. Jaeggy F. Lemanceau En collaboration avec le Centre Paul Strauss et les Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du poumon

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du poumon G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer du poumon Juin 2010 Pourquoi ce guide? 2 Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Oncomip : Outil d Evaluation de la qualité de la prise en charge centrée sur la RCP Visioconférence 26 mai 2010 20-24, rue du pont Saint-Pierre 31052 Toulouse Tél:

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST

Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST Tumeurs rares. Classifications diverses: histologie, microscopie, macroscopie, immunohistochimie, radiologie. Tumeurs et lésions kystiques. 1/ Kystes

Plus en détail

Traitement de consolidation dans les cancers de l ovaire

Traitement de consolidation dans les cancers de l ovaire Traitement de consolidation dans les cancers de l ovaire J.-F. Geay, I. Ray-Coquard, H. Curé et É. Pujade-Lauraine Pourquoi un traitement de consolidation? Le standard de traitement de première ligne d

Plus en détail

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013?

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ:  OÙ EN SOMMES-NOUS  EN 2013? OBJECTIFS LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013? Connaître les différentes options de traitement disponibles pour le cancer du poumon de stade avancé Connaître

Plus en détail

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Dominique Quirion Merck NATIONAL Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Relations avec les investisseurs

Plus en détail

Session plénière: 1 / 4 Sessions scientifiques et poster discussions: Poster présentations: 87/1438

Session plénière: 1 / 4 Sessions scientifiques et poster discussions: Poster présentations: 87/1438 CANCERS DIGESTIFS Session plénière: 1 / 4 Sessions scientifiques et poster discussions: 38/435 Poster présentations: 87/1438 The TME Trial after a Median Follow-up of 11 Years C. A. Marijnen et Al, Leiden,

Plus en détail

Cancer de l ovaire. traitements, soins et innovation. traitements adjuvants et de consolidation. www.e-cancer.fr. juin 2009

Cancer de l ovaire. traitements, soins et innovation. traitements adjuvants et de consolidation. www.e-cancer.fr. juin 2009 traitements, soins et innovation juin 2009 recommandations professionnelles Cancer de l ovaire traitements adjuvants et de consolidation COLLECTION recommandations & référentiels RECOMMANDATIONS DE PRISE

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales communes représentent au gré des statistiques plus de 80 % des tumeurs de l ovaire.

Les tumeurs épithéliales communes représentent au gré des statistiques plus de 80 % des tumeurs de l ovaire. Mots-clés : Indications thérapeutiques des tumeurs épithéliales de l'ovaire (153b) Professeur Michel BOLLA, Docteur François RINGEISEN Août 2003 (Mise à jour Février 2005) Tumeurs de l ovaire. 1. Introduction

Plus en détail

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Institut Cancérologie de l Ouest CHIRURGIE Dr. Isabelle Jaffré CAS CLINIQUE 1 36 ans 90B sans CI radiothérapie

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO Communiqué de presse Villejuif, jeudi 30 mai 2013 49 ème congrès de l American Society of Clinical Oncology (ASCO, Chicago, USA, 31 mai 4 juin 2013) LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES

Plus en détail

RÉSUMÉ ABSTRACT. chirurgie thoracique

RÉSUMÉ ABSTRACT. chirurgie thoracique Évolution de la prise en charge chirurgicale des cancers pulmonaires en France : lobectomie mini-invasive versus lobectomie par thoracotomie d après la base de données nationale Epithor Sophie Guinard,

Plus en détail

Du sarcome d Ewing et des oscillations des progrès thérapeutiques au gré des «protocoles» de recherche.

Du sarcome d Ewing et des oscillations des progrès thérapeutiques au gré des «protocoles» de recherche. Du sarcome d Ewing et des oscillations des progrès thérapeutiques au gré des «protocoles» de recherche. Nicole Delépine www.nicoledelepine.fr Pourquoi ne pas poursuive ce protocole qui donne plus de huit

Plus en détail

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO

Recommandations 2005. Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations 2005 Prise en charge des patients adultes atteints d un mélanome cutané MO Recommandations pour la Pratique Clinique : Standards, Options et Recommandations 2005 pour la prise en charge

Plus en détail

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm Paris, le 19 avril 2006 Dossier de presse Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm En 2000, d après les estimations issues des registres, le nombre de nouveaux cas de cancer

Plus en détail

Pascal Thomas, pour la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire.

Pascal Thomas, pour la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire. e-mémoires de l'académie Nationale de Chirurgie, 2009, 8 (1) : 36-40 36 Recommandations de la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire de pratiques chirurgicales dans le traitement

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

Place de la chirurgie à l heure des thérapies ciblées. The role of surgery in the era of targeted therapy. * Non ouvert en France.

Place de la chirurgie à l heure des thérapies ciblées. The role of surgery in the era of targeted therapy. * Non ouvert en France. dossier thématique Place de la chirurgie à l heure des thérapies ciblées The role of surgery in the era of targeted therapy P. Bigot*, J.C. Bernhard** Points forts» En association avec l immunothérapie,

Plus en détail

Journées médico-chirurgicales de Msila

Journées médico-chirurgicales de Msila Journées médico-chirurgicales de Msila 28-29 avril 2010 L association ENNOUR des médecins de la wilaya de Msila (président : Dr. Ghadbane) a organisé des journées médicochirurgicales de formation médicale

Plus en détail

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa)

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Mars 2014 Propositions de conduite à tenir pour les femmes

Plus en détail

First Line and Maintenance in Nonsquamous NSCLC: What Do the Data Tell Us?

First Line and Maintenance in Nonsquamous NSCLC: What Do the Data Tell Us? Dr Jean-Charles Soria : Bonjour et bienvenue dans ce programme. Je suis Jean Charles Soria, Professeur de Médecine et Directeur du programme de développement précoce des médicaments à l université Paris

Plus en détail

Recommandations régionales Diagnostic précoce et prise en charge des cancers de l ovaire non métastatiques

Recommandations régionales Diagnostic précoce et prise en charge des cancers de l ovaire non métastatiques Recommandations régionales Diagnostic précoce et prise en charge des cancers de l ovaire non métastatiques - mars 2010 - Diagnostic précoce du cancer de l ovaire Le cancer de l ovaire est une cause importante

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS. D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire

Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS. D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire Place de la chirurgie dans le traitement des tumeurs des VADS D.Dequanter;M.Shahla;C.Aubert;Y.Deniz;P.Lothaire Introduction O.Filleul et all. Bulletin du cancer 2011;8:11-12 Introduction O.Filleul et

Plus en détail

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules

VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules VOLUMES-CIBLES Cancer Bronchique Non-à-Petites Cellules Philippe GIRAUD, Nicolas POUREL, Vincent SERVOIS Romainville, le 29 septembre 2011 1 Radiothérapie et cancer du poumon La dosimétrie des cancers

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Cancérologie. Niveau DCEM3 2002-2003. Service de radiothérapie - Professeur Baillet

Université Pierre et Marie Curie. Cancérologie. Niveau DCEM3 2002-2003. Service de radiothérapie - Professeur Baillet Université Pierre et Marie Curie Cancérologie Niveau DCEM3 2002-2003 Service de radiothérapie - Professeur Baillet Mise à jour : 5 octobre 2015 2/298 Cancérologie - Service de radiothérapie - Pr. Baillet

Plus en détail

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay

Objectifs. La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée. Dre Lise Tremblay 2 e journée scientifique en oncologie thoracique de l IUCPQ Vers un nouveau visage La prise en charge du cancer du poumon métastatique: vers une approche personnalisée Dre Lise Tremblay Vendredi 14 novembre

Plus en détail

Le retour de l immunothérapie dans le traitement du cancer bronchique.

Le retour de l immunothérapie dans le traitement du cancer bronchique. Le retour de l immunothérapie dans le traitement du cancer bronchique. Dr Bertrand MENNECIER, Charlotte LEDUC, Benjamin RENAUD-PICARD, Clément KORENBAUM CHRU de Strasbourg FOM Lille 21/03/2013 Disclosure

Plus en détail

Sites métastatiques inhabituels chez l'enfant

Sites métastatiques inhabituels chez l'enfant Sites métastatiques m inhabituels chez l'enfant S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de redio-pédiatrie, diatrie, hôpital d enfants, CHU IBN SINA, RABAT, MAROC Introduction Les cancers de l enfant l sont des

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre!

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! La Clinique du sein du CHPLT Pour vous et pour votre famille Centre Hospitalier Peltzer - La Tourelle de Verviers Le cancer du sein : nous pouvons le vaincre!

Plus en détail

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère

Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Tumeurs Pulmonaires en Imagerie Interventionnelle A Gangi, X Buy, J Palussiere, T. de Baère Traitement des tumeurs pulmonaires par RF Chauffage : particularités pulmonaires NICE guidelines RFA LUNG Percutaneous

Plus en détail

ONCO LR Septembre 2011

ONCO LR Septembre 2011 Référentiel Cancer de l Ovaire ONCO LR Septembre 2011 Généralités Tout dossier Cancer Ovarien doit être présenté en RCP locale avant de débuter la séquence thérapeutique initiale. Soumission en RCP régionale

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2004 COSMEGEN 0,5 mg, poudre pour solution injectable Boîte de 1 flacon Laboratoires MERCK SCHARP & DOHME-CHIBRET dactinomycine

Plus en détail

CANCER BRONCHO-PULMONAIRE DU SUJET ÂGÉ

CANCER BRONCHO-PULMONAIRE DU SUJET ÂGÉ CANCER BRONCHO-PULMONAIRE DU SUJET ÂGÉ Mathilde Gisselbrecht Capacité de gériatrie- Février 2013 Le cancer en France 360 000 cas de nouveaux cancers en 2010 (Source : Institut de Veille Sanitaire) 150

Plus en détail

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale

M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale M Gamaz K Bouzid CPMC- HDJ Oncologie Médicale Plan Deux situations: Adjuvante Métastatique Pas de scoop Des nouveautés. Des espoirs, lumières. En situation adjuvante Abstract 7513 Adjuvant erlotinib (E)

Plus en détail

Cancers du larynx : diagnostic, principes de traitement (145a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005)

Cancers du larynx : diagnostic, principes de traitement (145a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005) Cancers du larynx : diagnostic, principes de traitement (145a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Anatomie du larynx Physiologie de la phonation et de la déglutition

Plus en détail

Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie

Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie Médicale R.Sai, K.Bouzid Service d Oncologie d Médicale, M E.H.S Centre P & M Curie, Alger introduction Chimiothérapie anti-canc

Plus en détail

Intérêt de la TEP-FDG dans les cancers de l ovaire

Intérêt de la TEP-FDG dans les cancers de l ovaire Intérêt de la TEP-FDG dans les cancers de l ovaire T. Mognetti et F. Giammarile Introduction La TEP-FDG (Tomographie par Émission de Positons après injection de 18 F- Fluoro-2-Déoxy-Glucose) est un des

Plus en détail

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules Série «considérations chirurgicales pour le pneumologue» Coordonnée par V. Ninane et G. Decker Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules P. de Leyn 1, G. Decker 1, 2 1 Hôpital

Plus en détail