Revue de littérature sur la performance des processus de l e-supply chain B2C

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revue de littérature sur la performance des processus de l e-supply chain B2C"

Transcription

1 Revue de littérature sur la performance des processus de l e-supply chain B2C ZAIR Firdaous FOURKA Mohammed SEFIANI Naoufal Equipe de recherche en Ingénierie, Innovation et Management des Systèmes Industriels. Faculté des Sciences et Techniques Tanger, Université Abdelmalik Essaâdi. Faculté des Sciences et Techniques de Tanger, BP 1818, Ziatine, Tanger, Maroc. RÉSUMÉ. La logistique, qui constitue un réel levier de croissance et de rentabilité devrait rester au centre des préoccupations des cybermarchands et constituer un futur terrain d'affrontement des différents acteurs. Notre travail de recherche se propose d'apporter une contribution à la recherche de solutions optimisées et intégrées agissants sur l'agilité et la performance de la chaîne logistique B2C. Cette performance défile par la planification et le pilotage de production, la baisse des couts, la préparation des commandes, la réduction des délais, les choix des modes de livraison, la possibilité de personnaliser l envoi, la traçabilité des commandes, et surtout, de retourner les articles qui ne conviendraient pas. Dans cette communication nous présentons une revue de la littérature sur la performance des processus métiers de la chaîne logistique B2C, Nous exposons l ensemble des pratiques en e-commerce, nous analysons l impact de l e-commerce sur la chaîne et les modèles adaptés puis nous présentons les problématiques et les axes que nous avons jugé, d après la littérature, pertinents à traiter dans notre projet de recherche. ABSTRACT. Our research aims to contribute to the search for optimized and integrated solutions acting on agility and performance of B2C supply chain. This performance will scroll through planning and production control, costs, order preparation, reducing the deadlines, the choice of delivery methods, and the ability to customize the shipment tracking orders, and above all, return items. In this paper we present a review of literature on the performance of the supply chain business processes B2C, we analyze the impact of e-commerce on the supply chain and overall logistics practices, appropriate models then present the issues and areas that we think, based on these analyzes, relevant to deal with in our research project. MOTS-CLÉS : Chaîne logistique, Commerce électronique, B2C, Stratégie et Performance. KEYWORDS: Supply chain, E-commerce, B2C, Strategy and Performance. CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai 2015

2 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai I. Introduction Les cybermarchands sont devenus conscients que la prise en compte des attentes des clients et des contraintes du e-commerce doit conduire à l élaboration d une solution logistique adaptée, avec comme dénominateur commun la flexibilité et la réactivité (Arnaud Dessimond, mai 2011). D où la nécessité d optimiser les processus de la chaîne logistique, de proposer un large choix de modes de livraison (à domicile, en express, en points relais, en magasin, à des horaires décalés, depuis des bornes automatiques ou des drives, etc.) et même d imaginer de nouvelles solutions, pratiques et modes de consommation. Cette étude qui est une revue de littératures et une analyse des effets de l e-commerce sur la chaîne logistique permet de percevoir les nouveaux challenges de la chaîne logistique d aujourd hui et ses problématiques qui doivent être étudiées en profondeur. Par la suite nos travaux seront orientés vers l étude de la performance de la chaîne logistique dans un contexte e-commerce B2C, cherchant à concevoir des modèles stratégique performants et résoudre les problématiques de maximisation de l utilisation des ressources, de réduction des coûts et des délais logistique et de développement de son agilité et flexibilité. II. Revue de littérature sur les concepts et les pratiques de la chaîne logistique B2C Dans cette partie nous mettons en exergue les concepts clés de la thématique puis nous présentons les pratiques de la chaîne logistique B2C. 1. Formalisation des concepts Chaîne logistique : Il existe une multitude de définitions de la «chaîne logistique». Le tableau suivant présente quelques-unes des définitions rencontrées dans la littérature à partir de l année Stadlter et Kilger, 00 Mentzer et al, 01 Génin, 03 Lummus et Une chaîne logistique est constituée de deux ou plusieurs organisations indépendantes, liées par des flux physique, informationnel et financier. Ces organisations peuvent être des entreprises produisant des composants, des produits intermédiaires et des produits finis, des prestataires de service logistique et même le client final lui-même. Une chaîne logistique est un groupe d'au moins trois entités directement impliquées dans les flux amont et aval de produits, services, finances et/ou information, qui vont d'une source jusqu'à un client. Une chaîne logistique est un réseau d organisations ou de fonctions géographiquement dispersées sur plusieurs sites qui coopèrent, pour réduire les coûts et augmenter la vitesse des processus et activités entre les fournisseurs et les clients. Si l objectif de satisfaction du client est le même, la complexité varie d une chaîne logistique à l autre. Toutes les activités impliquées dans la livraison d un produit depuis le stade de matière première jusqu au client en incluant l approvisionnement en matière première et produits semi-finis, la fabrication et l assemblage,

3 Etude sur la performance des processus métiers de l e-supply chain B2C 3 Vokurka, 04 l entreposage et le suivi des stocks, la saisie et la gestion des ordres de fabrication, la distribution sur tous les canaux, la livraison au client et le système d information permettant le suivi de toutes ces activités. Tableau 1: Définitions de la chaîne logistique Figure 1: La chaîne logistique (SCOR V11.0) [31] La figure 1 présente la chaîne logistique selon le modèle SCOR (Supply Chain Operation Reference) qui définit les meilleurs pratiques assurant une chaîne logistique plus performante en se basant sur six processus : planification, approvisionnement, fabrication, livraison, gestion des retours et support. E-commerce (Selon la définition de l'ocde) est la vente ou l'achat de biens ou de services, effectués par une entreprise, un particulier, une administration ou toute autre entité publique ou privée, et réalisé au moyen d'un réseau électronique. Les formes du commerce électronique : Le tableau suivant regroupe les différentes formes du commerce électronique. E-commerce ou e-business Acronyme Terme anglais L'échange électronique entre entreprises Le commerce électronique à destination des particuliers appelés e-tailing Le commerce électronique entre particuliers L'échange électronique entre une entreprise et ses employés L'échange électronique entre les entreprises privées et le gouvernement B2B B2C C2C B2E ou Intranet B2G Business to business Business to consumer Consumer-to-consumer Business to employee Business to government Tableau 2: Les Formes du commerce électronique

4 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai Les types des e-commerçants : Les trois types des e-commerçants sont les «pure-players» : entreprises qui ont placées leurs activités uniquement sur internet (Amazon, Jumia et Groupon), les «fabricants» : producteurs se lançant dans l ecommerce (Diamantine et Richbond) et Les «clicks and mortar» : entreprises qui proposent de façon complémentaire de la vente par internet et de la vente en magasin ou en point de vente physique (La Fnac, Wal-Mart, Microchoix et LeComptoir). 2. Evolution du commerce électronique Ces dernières années ont vu s accélérer de manière phénoménale le temps d adoption des innovations technologiques, et le commerce électronique n est pas en laisse. L apparition des joueurs en commerce électronique s accentue et des différents canaux de vente ne cessent de se recombiner. a. Intermédiation/désintermédiation Une variété de facettes d intermédiation a apparus dans la chaîne logistique B2C. Or la souplesse d Internet permet également le développement des mécanismes de désintermédiation venant des fabricants qui cherchent à toucher le consommateur final : direct to producer (de petits groupes d acheteurs s associent pour acheter directement au producteur à l instar de sites tels que laruchequiditoui.fr), direct to consumer (le fabricant propose des sites de vente de détail directement au consommateur final). Des e-commerçant cherchent aussi de se passer au maximum des intermédiaires qui prennent des commissions importantes, le cas d Amazon dans la filière des livres, en cherchant à éliminer les maisons d éditions traditionnelles, mettant en place des offres aux auteurs qui permettent de publier les livres facilement et à moindre coût. Coté expédition, la plupart des grandes enseignes (Amazon, Wal-Mart...) internalisent leurs livraisons et innovent des solutions pour réduire les délais (drones, anticipations des commandes...). Or la concurrence des prestataires logistique est féroce, le cas de Tok Tok Tok en France qui propose une livraison avec un délai très court, il suffit que le client choisisse un produit dans le catalogue d un magasin partenaire pour qu il soit remis en main propre en moins de deux heures. b. Vue sur le direct-to-consumer Une grande partie de cette nouvelle génération adopte le commerce vertical, ainsi les produits arrivent de l usine directement aux consommateurs ce qui permet une diminution considérable des coûts. Le direct to consumer est devenu attractif pour plusieurs raisons [24] : - Une gamme de produits uniques implique pas de concurrence avec Amazon ; les e-commerçants géants (Amazon/Wal-Mart) sont presque imbattables sur les prix que ça soit avec d autres pure Players ou des Clicks and Mortars. Verticalement intégrées, les entreprises échappent à cette rivalité en créant leurs propres produits uniques qui ne peuvent pas être trouvées ailleurs. Elles peuvent prospérer alors, même entourées des grands opérateurs historiques.

5 Etude sur la performance des processus métiers de l e-supply chain B2C 5 - Commercialisé un produit unique et avoir un marché de niche permettra de construire une marque distincte, facilement reconnaissable qui peut arriver à la fidélisation de sa clientèle. - Beaucoup de dépenses disparaissent quand on parle des entreprises intégrées verticalement contrôlant l'ensemble de leurs chaînes logistique, elles peuvent cependant vendre des produits de haute qualité et à moindre coût. Or, ces entreprises confrontent plusieurs challenges : - La conception du produit est plus difficile que la commercialisation - La complexité de la chaîne logistique : les détaillants intégrés verticalement doivent construire un solide réseau de partenaires industriels et gérer efficacement ces partenaires. - Le commerce verticalement intégré n est rentable qu à grande échelle, ce qui signifie que les besoins de financement sont relativement élevés. On est encore au début des nouvelles innovations du direct-to-consumer qui vont perturber la nature des transactions et des marchés de tous les produis [24]. c. Développement des canaux de vente Les canaux de vente se multiplient aussi de la vente directe, la vente en magasin, la VPC et la vente par téléphone au m-commerce (vente sur mobile), f- commerce (vente via un réseau social), véhicule connecté, t-commerce (vente effectuée via la télécommande) et même d autres canaux plus innovants comme Homeplus Virtual Store les supermarchés virtuels dans les station des métro et même des bus du groupe Tesco en Corée du Sud. D où l apparition de la notion u- commerce (commerce ubiquitaire ou commerce universel), le client peut désormais acheter où il veut, quand il veut [1]. Un autre nouveau mode de consommation est apparu dernièrement: le Shazam du e-commerce. Son principe est simple : En postant une simple photo sur la plateforme via l'application mobile, l'utilisateur retrouve rapidement où acheter les vêtements et accessoires découverts dans la rue, dans les magazines ou sur les réseaux sociaux. Les publicités et la rue deviennent aussi des canaux de vente. En France, des sociétés comme Moodstocks (Overlay), Zoomdle ou Wheretoget ont appliqué la logique de Shazam aux vêtements. D autre part les commerçants que ça soit des Mortars ou des pures players ont l aptitude à se transformer en Clicks & Mortar. Les premiers développent leur commerce en ligne et les seconds déploient des plateformes de vente physique, ce qui a développé de plus en plus la mouvance du cross canal. L enjeu est de générer du trafic puis de transformer, partout, n importe quand, avec n importe quel canal. d. Les pratiques de livraison en B2C Si le développement du «B2C» suscite une certaine émulation chez les commerçants, et en particulier chez les distributeurs, il en suscite bien autant du côté des PSL (Durand, 2008)! La livraison est considérée parmi les facteurs clé de la réussite du B2C.

6 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai Il existe plusieurs versions du problème de l optimisation des tournées de véhicules selon les contraintes et le nombre des tournées. Généralement en B2C le transport est en groupage dégroupage ou transport en tournées (less than truckload ou LTL): le transport est organisé en tournées, suivant une logique de groupage-dégroupage et livrant plusieurs destinations (donc plusieurs clients) dans la même tournée. Et vu qu on B2C les clients livrés sont très nombreux, pour l optimisation des tournées il faut adopter les méthodes dites heuristiques ou approximées. [7] Le remède aux livraisons hors domicile (LHD) est devenu aussi très prometteuse à causes des grands obstacles qui affrontent la livraison à domicile. Plusieurs pratiques de livraison ont apparu pour soutenir le développement du B2C : - Le retrait en magasin: Les marchands choisissent de tirer parti des densités du maillage de leurs réseaux de magasins et proposent la livraison à domicile comme elles proposent le retrait du panier avec deux alternatives : - le retrait classique en magasin, - et le drive, qui dispense l internaute de descendre de son véhicule. - La préparation en entrepôt et livraison à domicile : Principe de la préparation en entrepôt. - La préparation dans des dépôts et retrait: l activité des infrastructures exclusivement dédiées au stockage et à la préparation des commandes dans des dépôts. Ce modèle ne permet que le retrait de la commande. Les internautes viennent y retirer et régler leurs commandes [4]. - La livraison sur point relais: Le client vient retirer sa commande d un magasin proche de l un de ses lieux de vie : épicerie, station-service, pressing Ces points de retrait offrent des plages horaires d ouverture généralement larges et le client est averti de l arrivée de sa commande par SMS, ou par message vocal [9]. - Les consignes automatiques: C est un système de consigne automatique qui permet à l internaute de retirer ses achats 24h/24 et 7 jours sur 7. - City logistics et les centres de distribution urbaine (CDU) : Après le mouvement de délocalisation du commerce et des entrepôts vers la périphérie des cités, nous percevons aujourd hui le «reflux» des marchandises vers le centre des villes, à travers le renouveau du commerce de proximité ainsi que le repositionnement d unités logistiques de taille plus modeste, ayant vocation

7 Etude sur la performance des processus métiers de l e-supply chain B2C 7 à massifier les commandes des petits commerçants et celles des internautes [7]. Un CDU s apparente à un mini-hub à vocation mixte, à la fois : - point de départ de tournées relativement courtes pour les livraisons à domicile, - et site de retrait des commandes. III. Revue de littérature sur les éléments affectant la performance de la chaîne logistique B2C 1. Les éléments clés de la stratégie de l e-logistique B2C Cette étude s est focalisée sur trente articles scientifiques publiés entre 2001 et 2014 et concentrés principalement sur la performance de cinq éléments fondamentaux qui devraient être prises en compte lors de la conception d'une stratégie ou modèle de l e-logistique B2C : le pilotage des flux, la propriété de l'inventaire, la politique de préparation des commandes, l'assemblage et le conditionnement des commandes et la politique de livraison. Le tableau indique l apparition des cinq éléments fondamentaux des stratégies de l e-logistique B2C dans la littérature étudiée. Publication Pilotage des flux Propriété de l inventaire Préparation de la commande Assemblage de la commande Livraison [7] * [9] * * * * * [10] * [4] * * * * * [11] * * * * [12] * [13] * * * * [14] * * * * [15] * * * * [16] * * [17] * * * * [18] * [19] * * * * [20] *

8 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai [21] * [22] * Tableau 3 : les éléments clés de la stratégie logistique B2C dans la littérature étudiée Le premier élément stratégique concerne la planification et le pilotage des flux qui peuvent être gérés en flux tiré ou poussé, selon la stratégie de l entreprise, la nature de la marchandise et le nombre et la fréquence des commandes. Le deuxième élément stratégique est la propriété de l inventaire, en fait la marchandise peut être stockée chez le marchand (distributeur) comme elle peut être stockée chez son fournisseur (producteur) ou chez les deux. Dans le premier cas, le stockage peut être dans un entrepôt (entrepôt dédié à la vente en ligne ou partagé avec la vente traditionnelle) ou en magasin (point de vente). La décision concernant la propriété de l inventaire est très importante car elle pourrait affecter le niveau de service offert aux clients. En fait, si les stocks sont détenus par le marchand et disponible à travers ses structures, le temps de cycle est généralement plus court [17]. En outre, la préparation des commandes et l'assemblage sous le contrôle direct du marchand pourrait entraîner une plus grande précision et attention aux besoins des clients [13]. D'autre part, La propriété l'inventaire génère des coûts de possession des stocks (y compris les coûts d obsolescence). La préparation de commande est le troisième processus stratégique, elle peut être effectuée soit par le commerçant ou par les fournisseurs. La préparation dans un entrepôt dédié à la vente en ligne peut conduire à une performance plus élevée mais au détriment d'un plus grand investissement. De toute évidence, les décisions concernant la propriété de l'inventaire affectent la préparation de commande, puisque l'activité de prélèvement doit être effectuée où se trouvent les stocks. Par la suite la commande peut être assemblée et emballée à l'entrepôt du fournisseur ou à l'entrepôt ou magasin du commerçant. Cette décision est fortement affectée par les décisions précédentes. En fait, si la préparation des commandes s effectue à l'entrepôt du distributeur, l'assemblage de la commande aura lieu dans son entrepôt. Toutefois, si la préparation de commandes est dans l'entrepôt du fournisseur, les commandes peuvent être assemblées soit par le fournisseur ou dans l'entrepôt du commerçant [18]. Et dernièrement, la livraison qui peut être effectuée par le fournisseur, le distributeur ou par un prestataire de service logistique. Elle est considérée comme facteur clé du développement du B2C. [4] 2. Les facteurs liés aux problématiques de performance logistiques B2C La performance de la logistique est affectée par une collection de facteurs influençant ses choix stratégique. La littérature les a divisés en deux parties : facteurs liés au produit et facteurs liés au service. [30] Les facteurs liés au produit sont :

9 Valeur de densité Gamme de produit Risque d obsolescence Besoins spécifiques au produit Gestion des retours Délai de livraison Ponctualité Flexibilité Prix de livraison Etude sur la performance des processus métiers de l e-supply chain B2C 9 - La Valeur de densité : définie comme la valeur d'un article par unité de poids (exemple : euro/ kilogramme), elle est utilisé comme une mesure importante pour décider où les articles doivent être stockés géographiquement et comment ils devraient être livrés. - La Gamme de produit : variations de la même plate-forme de produits qui font appel à différents segments de marché. Offrant une large gamme de produits que les magasins hors ligne est un facteur critique de succès pour de nombreux e-commerçant. - Le Risque d obsolescence : ce risque devient très élevé pour les produits à courtes durée de vies. - Les Besoins spécifiques au produit : cela dépend de la nature du produit, par exemple nécessité d une température contrôlée pour les produits pharmaceutique ou d un emballage spécifique pour les matériaux fragiles (verre). Les Facteurs liés au service sont: - La Gestion des retours : la gestion du flux du produit dans les retours en cas de problème est considérée l'un des obstacles les plus importants de l e-commerce B2C. Les e-commerçants doivent faire face à une forte incidence de retour parce que les clients en ligne ne peuvent pas voir ou essayer les produits à l'avance [14]. - Le Délai de livraison : considéré parmi les plus importants indicateurs de performance des acheteurs en ligne et les grands challenges des e-commerçants. - La Ponctualité : Selon une enquête menée par Yankelovich (2000), la ponctualité de livraison est très importante pour près de 90 % de clients en ligne. Ce facteur, comme le délai de livraison, est spécifique du secteur. [30] - La Flexibilité : permettre aux clients de modifier les commandes après qu ils ont été délivrés [23]. Cela exige la capacité de mettre à jour la préparation de commande. - Le prix de la livraison. Le tableau suivant représente l apparition de ces facteurs dans la littérature. Facteurs lié au produit Facteurs liés au service Publication [9] * * * * *

10 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai IV. [10] * * * * [4] * * [12] * [13] * * [14] * * [15] * * * * [16] * * * * [17] * * * [18] * * * [19] * [23] * * [22] * * [30] * * * * * * * * Tableau 4: Les facteurs majeurs des problématiques logistique B2C dans la littérature étudiée Etude de l impact du commerce électronique sur la chaîne logistique Le développement du commerce électronique a influencé considérablement le management de la chaîne logistique (SC) en impactant les trois flux de la chaîne logistique et bouleversant sa gestion. Dans le tableau 5 nous présentons l impact de l e-commerce sur les flux physique, informatique et financier. Flux physique Flux d information Flux financier -L accès à plus de marchés et de clients sans nécessité de déplacer les quantités de produits qui ont été nécessaires dans le passé. - Possibilité d élimination des intermédiaires et de livraison des produits directement de l unité de production au client final. -Accès à l information 24h/24 et 7 jours/7. -L élimination des transactions et des opérations se basant sur les papiers. -Suivi et traçabilité des produits. Payement rapide et règlement à tous les stades de la chaîne logistique. Tableau 5: Influence du commerce électronique sur les flux des entreprises L'e-commerce a graduellement rendu la compétition entre entreprises une compétition entre chaîne logistique [3]. En effet les solutions liées à l e-commerce permettent un niveau de performance plus élevé ce qui pousse les entreprises à les

11 Etude sur la performance des processus métiers de l e-supply chain B2C 11 adapter [2]. La figure 2 présente les différentes fonctions qui peuvent être influencées par l e-commerce. Figure 2: Les fonctions impactées par le commerce électronique Le commerce électronique impacte donc la chaîne logistique par le développement ou l apparition de plusieurs de ses maillons et fonctions : - Apparition de l e-procurement, l e-ordering, l e-sourcing, l e-marketplaces et des nouveaux détaillants utilisant des plates-formes virtuelles qui ont augmenté la capacité de la SC. - Raccordement des ERP, des méthodes d amélioration (six sigma) et des nouvelles solutions permettant une cohérence stratégique de la chaîne logistique. - Collaboration plus effective avec les partenaires (clients et fournisseurs) et entre les départements en éliminant les barrières. - Apparition de nouveaux canaux de vente et de nouveaux modes de consommation. - Développement de la logistique urbaine et apparition des city logistics et des centres de distribution urbaines. - Innovation dans les modes de livraisons : points relais, consignes automatiques, Drive L arrivée du commerce électronique a bouleversé la gestion de la chaîne logistique sur le plan opérationnel ainsi que sur l organisation et les décisions tactique et même stratégique de l entreprise. Les nouveaux défis et problématiques sont apparus non seulement au niveau de la logistique de distribution mais aussi en amont (logistique d approvisionnement : achat, réception, stockage, préparation des commandes, gestion des retours, etc.) et en interne (gestion des flux physique et

12 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai d information au sein de l entreprise, compatibilité avec les politiques de production et d approvisionnement en juste-à-temps ou en flux tendu, etc.). V. Analyse et positionnement Les deux modèles de base de la de logistique du B2C sont la préparation de commande en entrepôt et la préparation de commande en magasin. La préparation des commandes en entrepôts Stockage en amont chez les fournisseurs Stockage en aval chez les distributeurs qui assurent la préparation des commandes - La préparation des commandes en entrepôts inclue quatre cas : Cas1: Livraison directe par le fournisseur Cas2: Groupement des articles par client puis livraison final par un PSL Cas3: Intérnalisation de la livraison à domicile Cas4: Délégation de la livraison à un transporteur Figure 3: les différents cas de la préparation des commandes en entrepôts [9]

13 Etude sur la performance des processus métiers de l e-supply chain B2C 13 - La préparation des commandes en magasins peut être adoptée par les clicks and mortar, les e-commerçant qui ont un réseau de magasin. Figure 4 : Modélisation de la préparation des commandes en magasin Ces deux modèles intègrent les éléments stratégiques suivants : la propriété de l'inventaire, la politique de préparation des commandes, l'assemblage des commandes et la politique de livraison. Les tableaux 6 et 7 présentent une analyse SWOT des deux modèles : Forces - Faible financement - Proximité des lieux de livraison -Coût plus faible de la préparation de commande -Gestion rapide des retours Faiblesses - Faible fiabilité du stock disponible - difficulté de proposé des offres moins chers sans risque de cannibalisation. - Risque de perturbation des clients au magasin

14 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai Opportunités -Large choix pour le client d acquisition de sa commande (retraits à pied ou sur Drive, LAD) -Diminution des kilomètres parcourus, de pollution et des nuisances Menaces -La concurrence des grands pure players en termes de prix et des délais de livraison devient féroce. -Réactivité dépend de la densité de maillage des magasins. Tableau 6: Analyse SWOT de la préparation des commandes au magasin Forces - Traitement de volumes importants - Plus grande variété des gammes des produits - Pilotage du stock en temps réel - Optimisation possible de la préparation Opportunités -Possibilité de mutualisations et coopération avec différents acteurs et enseignes Faiblesses - Niveau d investissement élevé - Coûts fixes importants - Possession d un stock central Menaces -Confrontation au problème du dernier km -Augmentation des encombrements au centre-ville -Augmentation de la pollution urbaine Tableau7 : Analyse SWOT de la préparation des commandes en entrepôt Ces deux modèles n intègrent pas tous les éléments clés de la stratégie logistique B2C, pour pouvoir choisir la meilleure stratégie pour un tel e-commerçant d une telle activité. Malgré leur importance, la planification et le pilotage des flux ont été rarement traité dans la littérature et ils sont ignorés dans ses modèles stratégiques. C est pourquoi pour nos futurs travaux nous allons chercher de nouvelles conceptions des modèles stratégiques logistiques cette fois basée sur une référence de chaîne logistique comme SCOR qui combine quatre principales sections dans une même structure [31] : Performance: mesures des standards pour décrire la performance des processus et définir des objectifs stratégiques Processus : descriptions des standards de gestion et des relations des processus. Pratiques : Les pratiques de gestion qui produisent significativement meilleure performance des processus Personnels: définitions des standards pour des compétences requises pour effectuer les processus de la chaîne logistique. La littérature ne montre pas aussi clairement la relation entre les facteurs liés aux problématiques logistique et le choix du modèle stratégique B2C. Sachant qu il n y

15 Etude sur la performance des processus métiers de l e-supply chain B2C 15 a pas un meilleur modèle logistique globale mais le choix du modèle doit dépondre de plusieurs facteurs et de leurs complexités. [9] [30] VI. Conclusion Dans cet article, nous avons réalisé un état d art où nous avons rassemblé les nouvelles tendances et pratique en e-commerce, analysé les éléments stratégiques influençant la performance de la chaîne logistique B2C, réuni les facteurs qui affectent la performance logistique dans notre contexte et analysé l impact du commerce électronique sur la chaîne logistique. L objectif du travail est de se positionner par rapport à la littérature et de percevoir les challenges de la logistique du B2C. Par la suite nos travaux seront orientés vers l étude de la performance de la chaîne logistique dans un contexte e-commerce B2C, chercherons à résoudre les problématiques suivantes : - Quelle est la nouvelle conception des modèles logistique B2C plus performant en se basant sur un modèle de référence (SCOR) et en incluant l ensemble des éléments stratégiques? - Quelle relation entre les facteurs produit et les facteurs service avec les éléments clés de la stratégie logistique? Et comment choisir le modèle le plus approprié en se basant sur ses facteurs? - Comment maximiser l utilisation des ressources et réduire les couts logistiques? - Faut-il réussir la livraison à domicile ou concentrer les efforts sur la livraison hors domicile (points relais, drive, consignes automatiques) ou même penser à d autre alternatives? Bibliographie [1] Capgemini Consulting, Vers un nouveau commerce de détail cross canal, 2011 [2] Andrew J. Berger, E-commerce and supply chains breaking down the boundaries, 2002 [3] Meng Yang, Supply Chain Management under E-Commerce Environment, 2012 [4] Bruno Durand, La logistique urbaine, facteur clé de développement du B to C, 2010 [5] Han Dongmei, The Logistic Strategy Based on E-commerce, 2011 [6] Robert Bucki & Petr Suchánek, The Method of Logistic Optimization in E-commerce, 2012 [7] Jesus G.F. Modèles et méthodes pour la logistique urbaine : les problèmes de tournées de véhicules à deux échelons, 2013 [8] Hao Wang &Huiyan Li, Research on Models and Modernization of Logistic System in E- commerce, 2014 [9] Bruno Durand, les modèles logistiques du «B to C» en France, 2008 [10] Roel Gevaers, Eddy Van de Voorde & Thierry Vanelslander, Cost Modelling and Simulation of Last-mile Characteristics in an Innovative B2C Supply Chain Environment with Implications on Urban Areas and Cities, 2014 [11] Hao Wang &Huiyan Li, Research on Models and Modernization of Logistic System in E- commerce, 2014

16 CIGIMS 2015, EST de Fès les 21, 22 et 23 mai [12]Paché G.Effective, B2C electronic commerce: The need for logistic structures [13] Hannu Y, Physical distribution considerations for electronic grocery shopping, 2001 [14] Agatz N, Fleischemann M, Van NunenJ, E-Fulfilment and multi-channel distribution, 2007 [15] Weijers SJCM, Virtual certainties about e-commerce, transport and logistics, 2001 [16] Lewis A, Future models of retail logistics in an age of e-commerce, 2001 [17] George J, The role of logistic in e-commerce, 2008 [18] Enarsson L, Distribution and redistribution in e-commerce, 2002 [19]Hesse M, The implications of electronic commerce for logistics and freight transport, 2002 [20]Weltevreden, B2C e-commerce logistic s: the rise of collection and delivery points in the Netherlands, 2008 [21] Raphaëlle DUCRET, Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 2012 [22] Seda Yanik & al. A new VRPPD model and a hybrid heuristic solution approach for e- tailing, 2012 [23]Xing Y, Grant DB, Developing a framework for measuring physical distribution service quality of multichannel and pure Playe internet retailers, 2006 [24] Boris Wertz, The Next Big E-Commerce Wave: Vertically Integrated Commerce, 2012 [25] Wang J. & Zhu X. Advanced logistics performance measure of Alibaba.com on E- commerce, 2014 [26] Morana J. & Gonzalez-Feliu J. Le tableau de bord durable d un système de mutualisation des livraisons à l aune des préoccupations du XXIème siècle, 2014 [27] Wei Gong,Xuan Kan, Logistic service development of e-commerce, a case study of AliExpress - an online international trade platform in China, 2013 [28] Wanmei Zhao,Yuhong Luo, Research on the Integrated Management System of Supply Chain Based on Mobile E-commerce Environment, 2013 [29] Dr. Ramesh Chandra Rath and Mrs. Sanghamitra Samal, An Overview of E-Commerce Practices of Marketing on Supply Chain Management in India: Emerging Business Opportunities and Challenges, 2013 [30] Antonio Ghezzi, Riccardo Mangiaracina & Alessandro Perego, Shaping the E-Commerce Logistics Strategy: a Decision Framework, 2012 [31] SCOR V11.0, Supply Chain Council, 2012

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

Impacts du B2C sur les modes de vie et comportements de consommation. Conséquences sur la logistique urbaine - Développement de la LAD et de la LHD -

Impacts du B2C sur les modes de vie et comportements de consommation. Conséquences sur la logistique urbaine - Développement de la LAD et de la LHD - Impacts du B2C sur les modes de vie et comportements de consommation Conséquences sur la logistique urbaine - Développement de la LAD et de la LHD - 21 mars 2011 Bruno Durand Université de Nantes Modes

Plus en détail

Modes de livraison des internautes

Modes de livraison des internautes Les modes de livraison des internautes LAD (livraisons à domicile) et LHD (livraisons en dehors du domicile) Impacts 16 mars 2011 Bruno Durand Université de Nantes Modes de livraison des internautes 1

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Chaîne logistique & TIC

Chaîne logistique & TIC Chaîne logistique & TIC (from commerce to e-commerce to c-commerce). 1 2 3 4 Les Les méthodologies méthodologies m ECR ECR Mise Mise en en œuvre œuvre d une d une d chaîne chaîne logistique intégrée. grée.

Plus en détail

Les clés du succès en e commerce

Les clés du succès en e commerce E COMMERCE Sommaire Le fil conducteur de notre approche Les clés du succès Générer du chiffre d affaires Les caractéristiques d un projet e-commerce L approche multicanal Les données connues et celles

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 L univers d HARDIS GROUP ACTEUR DE L IT, DEPUIS 30 ANS AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION ET DE LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES_ CHIFFRES CLEFS 670 collaborateurs 5 agences en

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

Planning for growth. Focus Supply Chain

Planning for growth. Focus Supply Chain Planning for growth Focus Supply Chain Méthodologie L enquête Ernst & Young «Planning for growth» fait suite à deux vagues d enquêtes lancées en 2008 («Opportunités en temps de crise») et 2009 («Les leçons

Plus en détail

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 07 octobre 2008 Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 2.0 Place de marché clients ecommerce Internet intranet esourcing extranet MARCHÉ nouveaux métiers PROSPECTS mobilité nouvelle économie

Plus en détail

Plan. Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? Définition. Les domaines pouvant être touchés par l ebusiness

Plan. Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? Définition. Les domaines pouvant être touchés par l ebusiness Plan Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? SPI+ 1 Définition Objectifs de Quelques prévisions : 1. L orientation stratégique 2. L orientation client 3. Renforcer l efficacité

Plus en détail

e-logistique 19/12/2010 www.elmerouani.jimdo.com e-logistique & e-commerce Etude de cas: un supermarché en ligne EDI e-logistique & EDI

e-logistique 19/12/2010 www.elmerouani.jimdo.com e-logistique & e-commerce Etude de cas: un supermarché en ligne EDI e-logistique & EDI e-logistique & e-commerce Etude de cas: un supermarché en ligne EDI e-logistique & EDI 1 2 e-logistique Système d information Service globale Partage de l information e-marchands Prestations physiques

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Présentation Pour Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Email: galais@barloworldscs.com Tel : + 33 1 73 03 04 10 / + 33 6 08 01 52

Plus en détail

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons

La Solution Pour Le Secteur Des Boissons La Solution Pour Le Secteur Des Boissons Avec Tectura, Bénéficiez D une Solution Spécialement Adaptée A Votre Métier Les contraintes liées au secteur de la fabrication de boissons sont toujours plus complexes

Plus en détail

La logistique du e-commerce

La logistique du e-commerce Ecole des Mines de Paris La logistique du e-commerce (B2C) et son impact sur la logistique urbaine 19 Novembre 2014 La logistique du e-commerce 1 Quelques caractéristiquesdu «B to C» 2 Les modèles logistiques

Plus en détail

Vers un nouveau commerce de détail cross canal

Vers un nouveau commerce de détail cross canal Marketing, Sales & Services Vers un nouveau commerce de détail cross canal Ce point de vue a été réalisé suite à l étude menée pour le Conseil National des Centres Commerciaux sur «l impact d Internet

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

quels arbitrages pour les chargeurs? Rôle de la taille de l envoi? Et présentation du projet TEOL

quels arbitrages pour les chargeurs? Rôle de la taille de l envoi? Et présentation du projet TEOL L organisation logistique: quels arbitrages pour les chargeurs? Rôle de la taille de l envoi? Et présentation du projet TEOL Deux définitions relatives à l organisation logistique: La logistique est définie

Plus en détail

Intégrateur de solutions Achats. Parce qu il est primordial de ne pas se tromper

Intégrateur de solutions Achats. Parce qu il est primordial de ne pas se tromper Intégrateur de solutions Achats Parce qu il est primordial de ne pas se tromper 2 ACHATS Logis Spécialiste des achats techniques et notamment l électronique, la connectique et l informatique. Dans une

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail COMMISSION SUPPLY CHAIN AGILE L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail Présentation Commission Supply Chain Agile = adaptation permanente de la Supply Chain

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2 Module n 2 Les applications des SI : e-business Objectifs du Module n 2 Connaître et distinguer les différentes applications du système d informations. Plan 1- Les applications Back office (ERP) 2- Les

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique

Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique Impact of the integration production systems on the performances of the logistical function Badr DAKKAK

Plus en détail

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus.

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus. Rhenus Logistics, prestataire logistique global du e-commerce et du commerce multi-canal En Allemagne, deuxième marché du e-commerce en Europe, Rhenus Logistics a été l'un des pionniers de la logistique

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

arvato Dossier de presse www.arvato.fr

arvato Dossier de presse www.arvato.fr arvato Dossier de presse www.arvato.fr Sommaire 2 EDITO 5 L E-COMMERCE PAR ARVATO 7 DOMAINES D EXPERTISES 9 NOS EXPERTS E-COMMERCE 10 ARVATO, LA DIVISION SERVICES DU GROUPE BERTELSMANN Souvent dirigés

Plus en détail

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr «Comment bien choisir sa plateforme e-commerce» Merci de mettre votre portable en mode silencieux Mais vous pouvez twitter C est au programme - Les solutions open source - Les plateformes en mode SAAS

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS 18.09.2012 INTRODUCTION 2 DES SERVICES & DES SOLUTIONS POUR OPTIMISER VOTRE SUPPLY CHAIN 37 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DE LA SUPPLY CHAIN

Plus en détail

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab Augmentez vos marges CLOUD accus quidust, optatis suntiam, apiendit, ut alit libus, id unt quis et maximol escimil lanissum dis doles voluptaquis am, aut pa De la production à SOLUTION la gestion de projet

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

CONGRÈS SUPPLY CHAIN

CONGRÈS SUPPLY CHAIN Jeudi 18 SEPTEMBRE 2014 Paris 1 re édition CONGRÈS SUPPLY CHAIN Omni-supply chain, digitalisation : miser sur une logistique de pointe pour générer de la croissance AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE

Plus en détail

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet INTRODUCTION AUX STRATEGIES INTERNET Vers une approche globale de la présence sur Internet 2008 Philippe FLOC H Strategic Consulting Tous droits réservés Introduction aux Strategies Internet 22/02/2008

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Les revenus engendrés par l e-commerce représentent 109 milliards d euros. Les superlatifs servant à qualifier l e-commerce du Royaume-Uni ne manquent pas

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Programme de Partenariat CIOA. Ecole du Nouveau Commerce. Septembre 2012

Programme de Partenariat CIOA. Ecole du Nouveau Commerce. Septembre 2012 Programme de Partenariat CIOA Ecole du Nouveau Commerce Septembre 2012 Groupe CIOA - Le Nobel - Avenue de l Université - 83160 La Valette du Var FRANCE Tel : 33 (0)4 94 14 12 40 - Fax : 33 (0)4 94 14 12

Plus en détail

LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE REUSSIE. Cas pratique de la e-logistique

LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE REUSSIE. Cas pratique de la e-logistique LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE REUSSIE Cas pratique de la e-logistique Bienvenue Aujourd hui, la communication digitale reste encore mystérieuse pour de nombreux secteurs. Nombre d entres eux utilisent

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing Irrigation Marketing C est un fait, Internet ne connaît pas la crise! Fort de sa souplesse et des capacités de tracking en temps réel, et offrant un avantage économique reconnu, Internet est aujourd hui

Plus en détail

Olivier Moreau président de la commission Logistiques et Distribution de l Acsel

Olivier Moreau président de la commission Logistiques et Distribution de l Acsel Olivier Moreau président de la commission Logistiques et Distribution de l Acsel - le lieu unique qui fédère l ensemble de la communauté des acteurs de l économie numérique - une réflexion sur les sujets

Plus en détail

Your Needs, Our Solutions!

Your Needs, Our Solutions! Your Needs, Our Solutions! Un partenaire logistique pour les professionnels LORD LOGISTICS est un acteur majeur de la prestation de service logistique intégrée de la place. Il consolide une expérience

Plus en détail

DU COMMERCE CONNECTÉ!

DU COMMERCE CONNECTÉ! e-commerce+ Magazine d'information d'octave n 14 - Avril 2015 Suivez la tendance DU COMMERCE CONNECTÉ! SOLDES OUVERT ÉVOLUTION DU COMMERCE vers un commerce "CONNECTÉ" CASH PISCINES : Le projet "cross canal"

Plus en détail

Quelle offre de service pour le commerce Digital? Transform to the power of digital

Quelle offre de service pour le commerce Digital? Transform to the power of digital Quelle offre de service pour le commerce Digital? Transform to the power of digital En collaboration avec le MIT Capgemini Consulting a identifié 4 niveaux de maturité digitale des entreprises Fashionistas

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles,

Plus en détail

Présentation. Une autre idée

Présentation. Une autre idée Présentation 2011 Une autre idée DU CADEAU Informations Générales CECOP SA FICHE TECHNIQUE 2 Nom : CECOP SA Capital : 1.000.000 Création : Novembre 1981 Siège : 24 rue Thomas Edison 92230 Gennevilliers

Plus en détail

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce Avis d expert Réussir son Site E-Commerce Réussir son Site E-Commerce Un projet de site E-Commerce revêt une complexité croissante, que ce soit pour créer un nouveau site ou faire évoluer un site existant.

Plus en détail

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Le langage commun de la Performance Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Christian MILLET, SFIG/SDS Thierry JOUENNE, CNAM Paris Merci aux sponsors du colloque! 2 Plan Un rendez-vous

Plus en détail

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management.

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management. Introduction La dynamique «mesurer, analyser, agir» en supply chain management implique la mesure d indicateurs de performance et la mise en œuvre de leviers porteurs d amélioration. Il y aurait plus de

Plus en détail

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Briefing direction LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Le Big Data, les réseaux sociaux, les applications mobiles et les réseaux mondiaux modifient de façon radicale

Plus en détail

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS Juin 2013 SOMMAIRE I. LE REFERENTIEL AU CŒUR DU SYSTEME OMNI CANAL... 4 II. DIALOGUES MULTIPLES... 6 III. FACTEURS D ACCELERATION

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

Guide d accompagnement.

Guide d accompagnement. RESSOURCE PME Cahier des charges pour un progiciel de gestion intégré (ERP) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien leur réflexion autour de la mise en place d une

Plus en détail

+ DISCOVER " BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, + PLAN MÉTHODOLOGIE " STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING,

+ DISCOVER  BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, + PLAN MÉTHODOLOGIE  STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING, + " BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, " STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING, " STRATÉGIE MULTI-CANAL, " BUSINESS PLAN, + PLAN " EXPRESSION DE BESOIN / CAHIER DES CHARGES " PLAN

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

La supply chain: définition

La supply chain: définition SUPPLY CHAIN ET CREATION DE VALEUR Colloque de droit maritime Chine/France CPV Associes 41-43 Rue Périer 92120 MONTROUGE La supply chain: définition La Supply Chain : C est l ensemble des opérations nécessaires

Plus en détail

1 LE SCÉNARIO 1 : L OPTIMISATION DE L ORGANISATION

1 LE SCÉNARIO 1 : L OPTIMISATION DE L ORGANISATION 1 LE SCÉNARIO 1 : L OPTIMISATION DE L ORGANISATION Pour rappel, ce scénario est envisagé face à une conjoncture économique dégradée. Il conduit à renforcer la compétitivité de la fonction traditionnelle

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

L animation de la performance d une Supply Chain

L animation de la performance d une Supply Chain L animation de la performance d une Supply Chain Pré-soutenance de Mémoire Thématique Master Recherche OSIL Ecole Centrale Paris Etudiante : Samira Jaï Encadrant : Alain Chapdaniel Plan de la présentation

Plus en détail

Point de vue sur le secteur canadien de la vente au détail

Point de vue sur le secteur canadien de la vente au détail sur le secteur canadien de la vente au détail Août 2014 Le commerce électronique : des occasions de croissance dans un environnement changeant Le modèle de vente au détail traditionnel évolue rapidement

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

Impact du commerce omnicanal sur la chaîne logistique

Impact du commerce omnicanal sur la chaîne logistique Livre Blanc Impact du commerce omnicanal sur la chaîne logistique Adapter l organisation logistique pour répondre aux exigences des nouveaux consommateurs Sommaire Introduction 03 A propos des auteurs

Plus en détail

La logistique urbaine

La logistique urbaine Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer La logistique urbaine Mars 2010 Définition La logistique urbaine est la façon d acheminer dans les meilleures conditions les flux de

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Valentina Carbone Professeur en Management de la Supply Chain et des Opérations ESCP Europe mailto: vcarbone@escpeurope.eu Agenda 1. Rôles

Plus en détail

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof.

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. UCL et UNamur Plan de la présentation Qu'est-ce que l'e-commerce?

Plus en détail

VOTRE EXPERT MÉTIER. www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr

VOTRE EXPERT MÉTIER. www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr VOTRE EXPERT MÉTIER 2, quai du Commerce - C.P. 731 69256 LYON CEDEX 09 Tél : 04 72 53 33 33 Fax : 04 72 53 33 34 www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr Éditeur de Ordirope, éditeur de Nous partageons le

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS?

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS? Order Management System L Order Management System (OMS) d hier visait avant tout à automatiser les communications internes, en permettant au trader de collecter électroniquement les ordres et les instructions

Plus en détail

GSO-21914 Achat et approvisionnement électroniques

GSO-21914 Achat et approvisionnement électroniques PLAN DE COURS HIVER 2004 GSO-21914 Achat et approvisionnement électroniques Professeur : Section A : Angel Ruiz (angel.ruiz@fsa.ulaval.ca) Bureau 2644 PAP Matériel de cours Sur webct : 1. Tapez l'url suivante

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Traçabilité des biens et marchandises Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Suivez-nous sur Traçabilité et preuve de livraison en temps réel Alertez vos clients en «temps

Plus en détail

Exister sur Internet. Var Eco Biz, Toulon 5 décembre 2013

Exister sur Internet. Var Eco Biz, Toulon 5 décembre 2013 Exister sur Internet Var Eco Biz, Toulon 5 décembre 2013 SOMMAIRE Introduction et présentation des intervenants (5 mns) Les bases : à quel besoins répond Internet? (15 mns) Charlotte / Nicolas La création

Plus en détail