La parité des risques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La parité des risques"

Transcription

1 24 La parité des risques

2 La pertinence des stratégies de parité des risques Si l on devait résumer la notion de «parité des risques» (ou Risk Parity en anglais) en un seul mot, le terme de «diversification» serait probablement le plus approprié. Sur un horizon d investissement suffisamment long, la diversification génère une valeur ajoutée considérable et peut parfois constituer un véritable avantage gratuit. Cependant, dans un contexte de marché marqué par d importantes fluctuations des cours, à l instar de celles observées à l automne 2008 et au printemps 2013, la contribution de la diversification peut servir de contre-exemple. Dans un souci d optimisation du couple rendement/risque, il convient d associer une approche de parité des risques à une allocation d actifs dynamique. AUTEUR : DR TIMO TEUBER La parité des risques constitue une approche d investissement qui vise à répartir les risques en parts égales. Dans un portefeuille équilibré traditionnel 50/50, l égale répartition entre les actions et les obligations repose exclusivement sur la valeur de marché. Les actions étant généralement plus risquées que les obligations, leur contribution au risque prédominera dans le portefeuille, même si leur contribution à la performance sera également significative. En revanche, dans un portefeuille géré selon une approche de parité des risques, la contribution au risque est reportée davantage sur les obligations de sorte que chaque classe d actifs représente effectivement la moitié du risque du portefeuille. Cette approche a pour effet de réduire l exposition globale du portefeuille au risque. L attrait de la parité des risques L exemple ci-contre, simplifié mais réaliste, illustre cette approche en utilisant la volatilité comme mesure du risque. Les hypothèses de départ sont d une volatilité de 16% pour les actions et de 4% pour les obligations. À des fins de simplification, la corrélation entre les classes d actifs est présumée nulle. Dans cet exemple, la volatilité d un portefeuille équilibré 50/50 ressort à 8,25%, et les actions représentent 94% du risque global. Par conséquent, le portefeuille équilibré est en réalité bien plus concentré qu il n y paraît et dépend essentiellement de la performance des marchés d actions. En revanche, le portefeuille Risk Parity est investi à 20% en actions et à 80% en obligations. 25

3 LA PARITÉ DES RISQUES 01 ALLOCATION EN TERMES DE VALEUR DE MARCHÉ DU PORTEFEUILLE ÉQUILIBRÉ 50/50 ET DU PORTEFEUILLE RISK PARITY. Portefeuille équilibré 50/50 50% obligations 50% actions 7,8% actions 0,5% obligations ALLOCATION EN TERMES DE VALEUR DE MARCHÉ ALLOCATION EN TERMES DE RISQUE Portefeuille Risk Parity 2,3% actions 2,3% obligations 80% obligations 20% actions ALLOCATION EN TERMES DE RISQUE ALLOCATION EN TERMES DE VALEUR DE MARCHÉ Source : Allianz Global Investors, quatrième trimestre 2013 l allocation passée ne préjuge pas de l allocation future. 26

4 Update IV/2013 «C est davantage l effet de diversification apporté par les obligations que leur contribution à la performance qui explique le succès de la stratégie de parité des risques.» La volatilité de ce portefeuille est nettement inférieure, à 4,5%, et les risques sont plus diversifiés (voir graphique n 1). Dès lors, un investisseur obligataire qui ne souhaiterait pas augmenter son budget de risque au-delà de celui d un portefeuille obligataire pur (c est-à-dire d un niveau de volatilité de 4%) dispose de plusieurs options. Au lieu de cibler une exposition exclusive aux obligations, il peut décider d investir soit à hauteur de 48,5% dans un portefeuille équilibré 50/50, soit à hauteur de 88,4% dans un portefeuille Risk Parity, soit à 25% dans des actions. Le reste des sommes à investir seraient placées dans des instruments sûrs, notamment sur le marché monétaire. Chacune de ces solutions présente le même niveau de risque, soit une volatilité de 4%. Mais qu en est-il des performances? Afin d analyser ce facteur plus en détail, la performance à long terme anticipée sur les obligations a été établie à 1,5% par an, et la performance annuelle du marché monétaire à 0,1%. Il s agit d une hypothèse conservatrice basée sur les courbes de taux aux États-Unis et en Europe ainsi que sur l historique de surperformance d un portefeuille obligataire standard par rapport au marché monétaire. Sur la base de cette hypothèse, le portefeuille équilibré 50/50 ne surperforme le portefeuille Risk Parity que dans les cas où les actions génèrent une performance supérieure à 10%. Cela signifie que la prime de risque actions devra s élever au moins à 8,5%, soit un niveau significatif par rapport à sa moyenne historique. Si la performance des actions ressort exactement à 10%, une allocation de 25% en actions (le reste du portefeuille étant investi sur le marché monétaire) génèrerait une performance de tout juste 2,58% par an. En dépit des primes de risque particulièrement élevées, la performance anticipée pour le portefeuille Risque Parity est supérieure, à 2,84% par an. Les investisseurs ont dès lors tout intérêt à envisager de diversifier leurs investissements, même dans un contexte particulièrement favorable aux actions. Ce constat est d autant plus vrai qu en cas de retournement des perspectives sur les marchés d actions, le portefeuille diversifié bénéficiera d un avantage indéniable. Certains investisseurs estiment que le marché haussier de trente ans sur les obligations est l unique raison qui explique le succès de la stratégie de parité des risques. Or, dans l exemple ci-dessus, les performances anticipées sur les actions sont largement supérieures à celles des obligations. En dépit de ce facteur, l allocation fondée sur une approche de parité des risques permet de générer une performance (ajustée du risque) supérieure à celle de la classe d actifs la plus performante (actions). C est davantage l effet de diversification apporté par les obligations que leur contribution à la performance qui explique le succès de la stratégie de parité des risques. Le potentiel de cet effet de diversification est souvent sousestimé. Plus le nombre de classes d actifs (décorrélées) entrant dans l allocation du portefeuille est élevé et plus le potentiel de performance de la stratégie sera important. 27

5 LA PARITÉ DES RISQUES «Dans un souci d optimisation du couple rendement/risque, il convient d associer une approche de parité des risques à une allocation d actifs dynamique.» Allianz Global Investors va au-delà de l approche classique de parité des risques L exemple ci-dessus montre très clairement que la tendance de nombreux investisseurs à privilégier des solutions d investissement très concentrées sur certaines classes d actifs, afin d accroître leur performance, ne constitue pas toujours la meilleure décision. Allianz Global Investors privilégie une approche de gestion plus dynamique. Les classes d actifs seront classées en termes de contribution élevée/faible au risque, en fonction de leurs perspectives positives/négatives. Cette approche vise à permettre de cibler les opportunités d investissement les plus attrayantes, tout en réduisant l exposition aux risques non souhaités. L indicateur de cycle de marché d Allianz Global Investors constitue un outil objectif, transparent et simple, permettant d intégrer des convictions actives sur toute classe d actifs. Cet outil repose exclusivement sur les valorisations historiques et tient compte de l évolution des tendances et des points de retournement sur les marchés. Cette approche s appuie sur le constat que les marchés financiers sont souvent influencés par des tendances de long terme qui peuvent être mesurées par des composantes pro-cycliques. Les marchés sont également souvent affectés par des mouvements excessifs. Cette tendance est reflétée par la composante anticyclique de l approche. L impact des tendances étant variable d une classe d actifs à l autre, la valeur identifiée par l indicateur de cycle de marché variera également en conséquence, permettant de contrôler efficacement leur contribution au risque. L exposition au risque sera la plus significative sur les marchés qui offrent le meilleur potentiel de performance. A contrario, l exposition au risque sera activement réduite sur les marchés dont les perspectives sont négatives. Les avantages à long terme de l approche dynamique de parité des risques Les avantages de l approche dynamique de parité des risques ressortent clairement d une comparaison historique. Depuis le début des années 1970 à nos jours, les actions américaines, les emprunts d État américains et les matières premières ont, dans l ensemble, généré le même ratio de Sharpe 1, d environ 0,35. Sur la même période, la stratégie de gestion dynamique de la parité des risques fondée sur l indicateur de cycle de marché aurait généré, pour les mêmes classes d actifs, un ratio de Sharpe de 0,73. Même la meilleure allocation possible entre ces trois classes d actifs n aurait pu atteindre un tel résultat, ce qui illustre très clairement l attrait d une approche dynamique de parité des risques par rapport à une gestion passive. En outre, si l on analyse les performances dans le temps pour chaque classe d actifs en ne retenant que les périodes de surperformance pour la détermination du ratio de Sharpe des actions, des emprunts [1] Le ratio de Sharpe mesure la surperformance d une classe d actifs par unité de risque (volatilité). 28

6 Update IV/

7 LA PARITÉ DES RISQUES d État et des matières premières, il ressort que la stratégie de parité des risques aurait généré des performance stables dans chaque scénario ainsi qu un ratio de Sharpe au moins équivalent à celui généré par la classe d actifs la plus performante. Ainsi, à moins d être dotés de capacités de prédiction remarquables, les investisseurs pourraient avoir tout intérêt à opter pour une approche de parité des risques. Dans le cadre d une variante plus diversifiée, Allianz Global Investors estime qu il peut être pertinent de construire un portefeuille Risk Parity à partir des 12 classes d actifs existantes (graphique n 2). L avantage d une telle sélection de classes d actifs est que la parité des risques n est pas atteinte uniquement entre les 12 classes d actifs mais également entre les groupes de risques. Au niveau des «groupes de risques», il existe une parité entre les classes d actifs dites «risquées» (actions, matières premières, REIT 1, obligations high yield et émergentes) et les classes d actifs «défensives» (toutes les autres obligations). Les trois groupes de risques «actions» [1] REIT : Real Estate Investment Trust = société d investissement immobilier cotée. 30

8 Update IV/ LA PARITÉ DES RISQUES SOUS TOUTES SES DIMENSIONS ET L ALLOCATION STRATÉGIQUE DU RISQUE POUR CHACUNE DES AP- PROCHES DE PARITÉ DES RISQUES ALLOCATION STRATÉGIQUE DU RISQUE Spreads de croissance Spreads défensifs Actions Actions émergentes Actions internationales Obligations des marchés émergents Obligations à haut rendement Obligations d entreprises Obligations internationales indexées sur l inflation hors zone euro Obligations sécurisées Obligations européennes Obligations internationales hors zone euro Emprunts d État European REIT Croissance et inflation Matières premières Obligations européennes indexées sur l inflation Obligations indexées sur l inflation CLASSES D ACTIFS Crédit FONDAMENTAUX RISQUE Croissance nominale Récession Risqué (risk-on) Défensif (risk-off) Actions Emprunts d État Inflation THÈME D INVESTISSEMENT Spreads de croissance Spreads défensifs Actions Emprunts d État Source : Allianz Global Investors, quatrième trimestre 2013 Croissance et inflation Obligations indexées sur l inflation 31

9 LA PARITÉ DES RISQUES 03 OBLIGATIONS INTERNATIONALES Simulation historique de janvier 2001 à septembre 2013 OBLIGATIONS INTERNATIONALES PORTEFEUILLE RISK PARITY STANDARD 1 PORTEFEUILLE RISK PARITY DYNAMIQ UE S TANDARD 2 P ORTEFEUILLE RISK PARITY DYNAMIQUE (VAR DE 95%, SUR 12 MOIS: 5%) MARCHÉ MONÉTAIRE (1 MOIS EUR) Rendement (par an) 4,87% 4, 88 % 5,53 % 6,07 % 2, 3 % Volatilité (par an) 2,59 % 2,68 % 2,82 % 2,61 % Ratio de Sharpe (par an) 0,99 0,96 1,15 1,45 [1] Pour un niveau de volatilité cible équivalent à la volatilité des emprunts d État [2] Pour un niveau de volatilité cible équivalent à la volatilité des emprunts d État et à l indicateur de cycle de marché, mais hors gestion des risques Source : Allianz Global Investors, quatrième trimestre ANTICIPATIONS DE RENDEMENT ET DE VOLATILITÉ Rendement anticipé (par an) 8,0 % 7,0 % Actions émergentes Actions internationales 6,0 % 5,0 % Obligations des marchés émergents Immobilier Obligations à haut rendement Matières premières 4,0 % 3,0 % Portefeuille Risk Parity dynamique Obligations sécurisées Obligations d entreprises 2,0 % 1,0 % 0,0 % Emprunts hypothécaires Marchés monétaires (1 mois EUR) Obligations indexées sur l inflation Emprunts d État européens Emprunts d État américains 0 % 5 % 10 % 15 % 20 % Source : Risklab, juin 2013 Risklab est une société du Groupe Allianz Global Investors Volatilité anticipée (par an) 32

10 Update IV/2013 «En intégrant une gestion dynamique de l allocation d actifs, via le recours aux indicateurs de cycle de marché, les performances moyennes peuvent être augmentées de près de 65 points de base par an, sans pour autant accroître l exposition au risque.» (incluant les matières premières et les REIT), «emprunts d État» (incluant les obligations indexées sur l inflation) et «crédit» (toutes les autres obligations) sont répartis sur une base de parité des risques. Enfin, les groupes économiques «croissance» (actions, obligations high yield et dette émergente), «inflation» (matières premières, REIT et obligations protégées indexées sur l inflation) et «récession» (toutes les autres obligations) sont également ventilés sur une base de parité des risques (graphique n 2). Un portefeuille aussi large ne pouvait faire l objet d une analyse jusqu en La simulation historique donne des résultats étonnants : même dans le cas d une association de classes d actifs moins performantes, le portefeuille Risk Parity standard (hors gestion dynamique de l allocation d actifs) génère, pour un niveau de risque équivalent, une performance identique à celle des emprunts d État, soit la classe d actifs la plus performante sur la période analysée. En intégrant une gestion dynamique de l allocation d actifs, via le recours aux indicateurs de cycle de marché, les performances moyennes peuvent être augmentées de près de 65 points de base par an, sans pour autant accroître l exposition au risque. De plus, les techniques de gestion des risques peuvent contribuer à limiter la perte annuelle à environ 5%, tout en renforçant la performance moyenne (graphique n 3). Certes tout cela relève du passé, mais qu en est-il de l avenir? Sur la base des anticipations de rendement et de risque, qui peuvent être déduites à partir d une analyse des scénarios et d une simulation de Monte Carlo réalisée sur la base des données de marché actuelles, le portefeuille Risk Parity dynamique génère un couple rendement/ risque plus attrayant que l ensemble des autres classes d actifs. La success story de la stratégie Risk Parity dynamique a donc encore de beaux jours devant elle (graphique n 4). Le Dr Timo Teuber, gérant, fait partie de l équipe Multi-Asset Protection chez Allianz Global Investors. Depuis 2011, il gère des mandats institutionnels à capital garanti. Le Dr Teuber est notamment responsable du développement et de la gestion de la stratégie Risk Parity dynamique, qui est utilisée avec succès par l équipe depuis De plus, il est à l origine de la conceptualisation du modèle d investissement multi-classes d actifs appliqué à la gestion efficiente des budgets de risque. Le Dr Teuber a rejoint Allianz Global Investors en 2009 dans le cadre du Global Graduate Program qui lui a permis de gagner de l expérience auprès de plusieurs équipes en Allemagne et aux États-Unis. Au cours de ce programme, il a développé plusieurs modèles d investissement dans le domaine de la gestion diversifiée, qui contribuent au processus de gestion active sur la base du contexte économique. En 2003, il a été diplômé avec mention en sciences économiques de l Université de Bielefeld. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur le sujet des «Évaluations non paramétriques des séries temporelles économiques». Il est titulaire depuis 2012 du CFA. 33

Solvabilité II un changement de paradigme

Solvabilité II un changement de paradigme Réglementation Solvabilité II un changement de paradigme En Europe, près de 7 700 milliards d euros d actifs sont gérés par des investisseurs institutionnels qui ont un horizon d investissement de long

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise GESTION DES RETRAITES Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise Ces dernières années, la gestion du risque liée au poids des retraites a pris une place de plus en plus

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations Obligations Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire L environnement de la gestion obligataire a été compliqué par les politiques

Plus en détail

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque DOCUMENT RESERVE EXCLUSIVEMENT AUX CLIENTS PROFESSIONNELS AU SENS DE LA DIRECTIVE MIF Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en

Plus en détail

L allocation d actifs stratégique en période de répression financière

L allocation d actifs stratégique en période de répression financière Risque. Gestion. Rendement. L allocation d actifs stratégique en période de répression financière Le deuxième dossier de notre série consacré à la prise de risque «pertinente» examine le facteur clé de

Plus en détail

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels? Interview «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?» 34 Update I/2014 Le rédacteur en chef, Marty-Jörn Klein, s est entretenu

Plus en détail

La gestion diversifiée : un parfait équilibre pour vos actifs!

La gestion diversifiée : un parfait équilibre pour vos actifs! L investissement pertinent La gestion diversifiée : un parfait équilibre pour vos actifs! Dans l environnement actuel de taux d intérêt peu élevés, le principal risque des investisseurs consiste à n en

Plus en détail

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Perspectives Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Une approche mesurée du risque s impose : la prise de risque maitrisée est la solution AUTEUR : STEFAN HOFRICHTER

Plus en détail

Allianz Euro High Yield : une alternative aux actions? Février 2013

Allianz Euro High Yield : une alternative aux actions? Février 2013 Allianz Euro High Yield : une alternative aux actions? Février 2013 Le saviez-vous? Bien que les valorisations des marchés actions de la zone euro 1 figurent parmi les plus faibles du monde, les investisseurs

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement (communément appelées «high yield») sont devenues une classe d actifs à part entière, gagnant

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Investissements alternatifs

Investissements alternatifs Stratégie Investissements alternatifs AUTEURS : ANN-KATRIN PETERSEN & SPENCER RHODES À la suite d un marché haussier de 30 ans sur les obligations ainsi qu un important rebond sur plusieurs années des

Plus en détail

Numéro 2 Achevée de rédiger le 22 10 2015. La pertinence d une couverture sur l exposition en actions dans une allocation globale d actifs

Numéro 2 Achevée de rédiger le 22 10 2015. La pertinence d une couverture sur l exposition en actions dans une allocation globale d actifs ASSET ET ALLOCATIONS LA LETTRE DE LA FRANÇAISE ALLOCATION GLOBALE D'ACTIFS Numéro 2 Achevée de rédiger le 22 10 2015 La pertinence d une couverture sur l exposition en actions dans une allocation globale

Plus en détail

Quelle allocation d actifs sous Solvency II?

Quelle allocation d actifs sous Solvency II? www.cpr-am.fr Quelle allocation d actifs sous Solvency II? Xavier AGENOS Directeur ALTM CA ASSURANCES Arnaud FALLER Directeur des Investissements CPR AM Conférence ARGUS de l Assurance Mercredi 24 novembre

Plus en détail

Note pour le Conseil d orientation des Retraites. Situation et Perspectives du Fonds de Réserve pour les Retraites

Note pour le Conseil d orientation des Retraites. Situation et Perspectives du Fonds de Réserve pour les Retraites DF / JLN / 05-032 LE 10 FEVRIER 2005 Note pour le Conseil d orientation des Retraites Situation et Perspectives du Fonds de Réserve pour les Retraites 1. Où en est le FRR aujourd hui? Le Fonds de Réserve

Plus en détail

Nordea 1 Stable Return Fund

Nordea 1 Stable Return Fund LES INTERVIEWS GERANTS de Philippe Maupas Philippe Maupas est diplômé d HEC (1987), titulaire du CFA et du diplôme de Chartered Alternative Investment Analyst (Caia). Il est actuellement président de CFA

Plus en détail

GASPAL PATRIMOINE. FCP Diversifié International Flexible

GASPAL PATRIMOINE. FCP Diversifié International Flexible A risque plus faible Rendement potentiellement plus faible GASPAL PATRIMOINE A risque plus élevé Rendement potentiellement plus élevé Scores Lipper Preservation du capital : 3/5 Performances régulières

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

federal multi patrimoine

federal multi patrimoine federal multi patrimoine bâti POUR réussir. Federal multi Patrimoine : Processus de gestion L allocation Les modèles de suivi de tendances «multi classes d actifs» sont issus de la recherche Federal Finance,

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ?

immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ? immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ? Les recherches présentées dans cet article, qui couvrent dix pays, suggèrent que la maturité du marché de l'immobilier titrisé

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail

Swisscanto (LU) Bond Invest Global High Yield. Edition pour la Suisse, l Allemagne, l Autriche, le Liechtenstein et le Luxembourg

Swisscanto (LU) Bond Invest Global High Yield. Edition pour la Suisse, l Allemagne, l Autriche, le Liechtenstein et le Luxembourg Swisscanto (LU) Bond Invest Global High Yield Edition pour la Suisse, l Allemagne, l Autriche, le Liechtenstein et le Luxembourg Le défi : Investir dans des obligations high yield Notion La capacité d

Plus en détail

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Stratégie 24 Update II/2014 La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Depuis la fin de l année 2007, le secteur des hedges funds a entamé une traversée du désert. Pourtant, le nouveau

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

Dette d Infrastructure: Une Solution de Diversification au sein de l Allocation Obligataire?

Dette d Infrastructure: Une Solution de Diversification au sein de l Allocation Obligataire? Dette d Infrastructure: Une Solution de Diversification au sein de l Allocation Obligataire? Journée des Expertises d Allianz Global Investors 15 octobre 2013 Présentation réservée aux clients professionnels

Plus en détail

Halbis - HSBC DynaFlexible

Halbis - HSBC DynaFlexible Halbis - HSBC DynaFlexible Septembre 2008 Document à destination d investisseurs professionnels au sens de la Directive MIF Sommaire Halbis Capital Management Philosophie Processus d investissement HSBC

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014 A la recherche de rendement Les obligations Haut Rendement Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit Juin 2014 Des taux historiquement bas Un taux allemand à 10 ans aujourd hui inférieur à 2 % < 2

Plus en détail

Construire des portefeuilles durables dans un environnement incertain

Construire des portefeuilles durables dans un environnement incertain PORTFOLIO RESEARCH AND CONSULTING GROUP Construire des portefeuilles durables dans un environnement incertain Tirer parti de l approche Durable Portfolio Construction * Nous pensons que les investisseurs

Plus en détail

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT C onfiez votre epargne a un professionnel www.fortuneo.be POURQUOI CHOISIR LA GESTION SOUS MANDAT? Vous souhaitez INVESTIR mais vous

Plus en détail

Séminaire Wegelin. Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé. Lausanne, le 11 octobre 2011

Séminaire Wegelin. Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé. Lausanne, le 11 octobre 2011 Séminaire Wegelin Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé Lausanne, le 11 octobre 2011 Agenda Introduction Gestion de l allocation et exemple d approches

Plus en détail

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015 Point de Analyse vue sur le marché du pétrole Septembre 2015 Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Les investisseurs en obligations ne seront pas étonnés de

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (56 points) Vous travaillez pour le département de trésorerie d une banque internationale. L établissement bénéficie d une très bonne réputation et peut

Plus en détail

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE!

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! BRED BANQUE PRIVÉE AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! VivifiO Un contrat individuel, sur-mesure, pour répondre À une seule exigence, la vôtre Au cours de votre vie, selon vos objectifs,

Plus en détail

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché SCPI Exclusive Partners, société indépendante de conseil en investissement a réalisé en août-septembre 2012 une étude auprès

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Indices Pictet LPP 2015 Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Pictet Asset Management Janvier 2015 Table des matières Une nouvelle famille d indices 3 Un examen des indices LPP existants

Plus en détail

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A)

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A) LETTRE AUX PORTEURS Paris, le 23 octobre 2015 Objet : UFF OBLIGATIONS 3-5 Madame, Monsieur, Nous vous informons que LA FRANÇAISE ASSET MANAGEMENT, actuellement société de gestion par délégation de votre

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

Gestion de placements mixtes chez Swisscanto

Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Inform Informations générales pour les caisses de pension 1 er trimestre 2005 Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Dans le cadre de la gestion de placements

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

Table des matières. l a r c i e r

Table des matières. l a r c i e r Chapitre 1 Introduction... 1 1.1. Objectifs et structure du livre.... 1 1.2. Qu est-ce que la gestion de portefeuille?.... 2 1.3. Qu est-ce que «investir»?.... 3 1.4. Canalisation des flux d épargne et

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

M&G Dynamic Allocation Fund Flexibilité et dynamisme pour une gestion patrimoniale performante sur le long terme

M&G Dynamic Allocation Fund Flexibilité et dynamisme pour une gestion patrimoniale performante sur le long terme M&G Dynamic Allocation Fund Flexibilité et dynamisme pour une gestion patrimoniale performante sur le long terme Ce document est destiné uniquement à l usage des professionnels. Distribution interdite

Plus en détail

FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014

FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014 FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014 Baisse des taux directeurs, Eonia négatif, chute des rendements quelles stratégies adopter pour la gestion de trésorerie? Eclairage avec Jean-Thomas Heissat,

Plus en détail

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements Fonds de placement Plus de flexibilité pour vos investissements Les fonds de placement permettent de diversifier facilement les risques, même avec des sommes modestes. Le choix du produit dépend des prévisions

Plus en détail

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles.

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles. Les stratégies d investissement obligataire en avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles obligataires. Juillet 2012 Comprendre. Agir. 2 Sommaire 4 Analyse de

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Floored Floater sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Dans l

Plus en détail

Depuis quelques temps et à juste titre la cote de

Depuis quelques temps et à juste titre la cote de Faut-il suivre la voie des placements alternatifs? Par Emmanuel Matte Depuis quelques temps et à juste titre la cote de popularité des placements dits «alternatifs» auprès des caisses de retraite offrant

Plus en détail

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Cercle Finance du Québec La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Patrick De Roy, FSA, FICA, CFA, FRM, CERA Chef de la pratique des placements et de la gestion des risques Colloque du

Plus en détail

2. Le véhicule a d abord connu un succès soutenu grâce aux dispositions de l article 210-E du Code général des impôts.

2. Le véhicule a d abord connu un succès soutenu grâce aux dispositions de l article 210-E du Code général des impôts. 1 Introduction 1. Les organismes de placement collectif immobilier (OPCI) ont été créés par une ordonnance n 2005-1278 du 13 octobre 2005, complétée par un décret d application n 2006-1542 du 6 décembre

Plus en détail

Amundi Oblig Internationales

Amundi Oblig Internationales Amundi Oblig Internationales Une gestion obligataire de convictions Janvier 2014 Document à usage strictement professionnel au sens de la Directive Européenne MIF Amundi Oblig Internationales Une approche

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC IMMOBILIER Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français

Plus en détail

Gaipare Selectissimo. Bénéficiez des opportunités des marchés. L assurance vie complète et évolutive. www.allianz.fr

Gaipare Selectissimo. Bénéficiez des opportunités des marchés. L assurance vie complète et évolutive. www.allianz.fr Gaipare Selectissimo L assurance vie complète et évolutive. www.allianz.fr Bénéficiez des opportunités des marchés. Un contrat multisupport et multigestionnaire réunissant les offres les plus prestigieuses

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

Février 2015. Anne-Charlotte Ducos. Fairouz Yahiaoui Gérante Monétaire. Heissat, CIIA Spécialiste Produits. Gérant Crédit.

Février 2015. Anne-Charlotte Ducos. Fairouz Yahiaoui Gérante Monétaire. Heissat, CIIA Spécialiste Produits. Gérant Crédit. CPR OBLIG 24 MOIS Retour sur la gestion depuiss le passage en titres vifs Perspectives à court / moyen terme Février 2015 Julien Daire Responsable Gestionn Crédit Fairouz Yahiaoui Gérante Monétaire Anne-Charlotte

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Solutions d ingénierie de la performance et du risque

Solutions d ingénierie de la performance et du risque Solutions d ingénierie de la performance et du risque Une expertise de premier ordre au service des investisseurs institutionnels et de leurs gestionnaires COMPRENDRE et expliquer votre performance Vous

Plus en détail

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005 De BÂLE II à SOLVABILITE II Solvabilité II s inspire largement des accords de Bâle II et en reprend les grands principes avec la structure en «trois piliers» La tentation est forte de reproduire également

Plus en détail

Morningstar Investment Conference France

Morningstar Investment Conference France Morningstar Investment Conference France Comment transformer votre risque en allié? TANGUY DE LAUZON MORNINGSTAR INVESTMENT CONSULTING 5 JUIN 2013 2013 Morningstar. All rights reserved. Sommaire 1.

Plus en détail

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE Dr. Jean Benetti, Dr. Andreas Reichlin 13 FEVRIER 2002 La gestion du risque au niveau stratégique dans les caisses de pension Introduction Plusieurs

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile : 06 13 08 80 59 Mail : caubry@finanscom.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile : 06 13 08 80 59 Mail : caubry@finanscom.com DOSSIER DE PRESSE Lancement de Rivoli Finance : La gestion quantitative pour une performance positive dans toutes les conditions de marché Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile

Plus en détail

Risque ou rendement :

Risque ou rendement : Risque ou rendement : un choix essentiel! 1. Votre profil de risque constitue la pierre angulaire d un bon conseil en investissement. Le service de conseil en investissement personnalisé de KBC se base

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

ALLOCATION D ACTIFS PROCESS DE GESTION

ALLOCATION D ACTIFS PROCESS DE GESTION ALLOCATION D ACTIFS ALLOCATION D ACTIFS PROCESS DE GESTION L'allocation d'actifs représente la stratégie de répartition des actifs financiers au sein d'un portefeuille. Le montant investi est divisé entre

Plus en détail

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière Vos projets au cœur de votre Gestion Financière un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier vos projets quatre

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin juin

L évolution du marché des OPCVM à fin juin L évolution du marché des OPCVM à fin juin Le marché des fonds de droit français enregistre un recul d encours de -1,4% en juin, l équivalent de 11 milliards d euros de moins par rapport à fin mai. La

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC IMMOBILIER Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français

Plus en détail

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta PICTET STRATEGIC ADVISORY GROUP JUIN 2004 Une prise de risques à calculer En

Plus en détail

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE»

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Paris, le 25/04/2014 Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Objet : Opération de mutation Fusion/Absorption du FCP FS MULTIGESTION MONDE (FR0010378430) par la part R du FCP AMILTON GLOBAL ALLOCATION

Plus en détail

Pour aller plus loin Guide de réponse au client

Pour aller plus loin Guide de réponse au client Assurance vie Pour aller plus loin Guide de réponse au client AXA Life Europe Limited Membre du Groupe AXA. Siège social : Wolfe Tone House, Wolfe Tone Street, Dublin 1, Irlande. Immatriculée sous le n

Plus en détail

Allianz Immo. Aout 2011

Allianz Immo. Aout 2011 Allianz Immo Aout 2011 Sommaire 1. Allianz Global Investors Investments Europe (AllianzGI Investments Europe) 2. Pourquoi investir dans l immobilier coté? 3. Equipe et expérience 4. Philosophie 5. Processus

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

Le paysage européen du financement de l immobilier

Le paysage européen du financement de l immobilier Finance 13 Coup de projecteur sur le shadow banking par Anne-Céline Cambier Analyste senior, IEIF Le désengagement partiel des banques dans le financement de l immobilier a laissé la place à d autres prêteurs.

Plus en détail

L yxor ETF R eal Estate

L yxor ETF R eal Estate L yxor ETF R eal Estate Les clés du marché mondial de l immobilier coté Les trackers sont apparus dès le début des années 90 aux États-Unis sous le nom d ETF, ou "Exchange Traded Funds" (littéralement

Plus en détail

Secure Advantage Revenus Garantis

Secure Advantage Revenus Garantis GUIDE QUESTIONS / REPONSES DOCUMENT NON CONTRACTUEL RÉSERVÉ À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS FINANCIERS Avril 2015 Secure Advantage Revenus Garantis Pour envisager l avenir en toute sérénité, assurez-vous

Plus en détail

Tout savoir sur les OPC obligataires

Tout savoir sur les OPC obligataires Tout savoir sur les OPC obligataires L essentiel sur les OPC obligataires Thématique : Quelles sont les opportunités d investissement à saisir sur le marché des OPC obligataires face à une possible hausse

Plus en détail

Objectif Rendement. Idées clés. Février 2015 PERSPECTIVES

Objectif Rendement. Idées clés. Février 2015 PERSPECTIVES PERSPECTIVES Objectif Rendement Février 2015 Idées clés Chez Pioneer Investments, nous avons mené une étude approfondie des grandes tendances à l'origine de la forte demande de solutions d'investissement

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation d obligations

Question 1: Analyse et évaluation d obligations Question 1: Analyse et évaluation d obligations (43 points) Vous êtes responsable des émissions obligataires pour une banque européenne. Il y a 10 ans cette banque a émis l obligation perpétuelle subordonnée

Plus en détail

Les «Incontournables»

Les «Incontournables» LA SELECTION DES SUPPORTS «PATRIMONIAUX» DE SKANDIA QU EST CE QU UN «SUPPORT PATRIMONIAL»? Les supports dits «patrimoniaux» ne sont pas officiellement classés dans une catégorie (AMF, Morningstar ou autres).

Plus en détail

votre mandat de gestion

votre mandat de gestion votre mandat de gestion Confiez votre portefeuille à un professionnel! www.fortuneo.be Fortuneo Portfolio Management : Gestion sous mandat FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT Les avantages de la Gestion sous

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

Gestion financière et. Assurance Vie au Luxembourg

Gestion financière et. Assurance Vie au Luxembourg Gestion financière et Assurance Vie au Luxembourg 1- IGEA Finance : Présentation de la structure IGEA Finance - Gestion financière et Assurance Vie au Luxembourg La Société de Gestion IGEA Finance La structure

Plus en détail

Achat et vente de biens immobiliers allemands de qualité la stratégie d investissement évolutive.

Achat et vente de biens immobiliers allemands de qualité la stratégie d investissement évolutive. Mercatus des rendements en pleine croissance. Achat et vente de biens immobiliers allemands de qualité la stratégie d investissement évolutive. 2 fairvesta Mercatus des perspectives de rendement à un niveau

Plus en détail